Vous êtes sur la page 1sur 11

CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.

org 1

Algérie - Agriculture, forêts, pêche

L’agriculture
dans l’économie du pays1

L'année 2003 a été relativement faste pour En 2003, la part de l'agriculture dans le PIB
l'Algérie qui a bénéficié à la fois d'une bonne s'est légèrement accrue (9,7% contre 9,3% en
année agricole et de niveaux élevés de prix du 2002), retrouvant son niveau de 2001. Elle
pétrole. Pour la neuvième année consécutive, le garde la troisième place parmi les différents
taux de croissance en volume du PIB a été secteurs de l'économie, après le secteur des
positif : 6,8% en 2003, en forte hausse par hydrocarbures (32,8% du PIB) et celui des
rapport à 2002 (4,1%). Cela est dû services (21,5% du PIB).
principalement au niveau exceptionnellement
élevé des prix du pétrole (28,9 US $ en moyenne La contribution du secteur agricole à l'emploi
pour 2003). La société pétrolière nationale SH a global continue d'être importante (entre 21 et
réalisé ses meilleures recettes d'exportation en 22% de la population occupée).
2003 depuis l'indépendance : 24 milliards de
dollars (dont 2,2 milliards en parts revenant aux L'agriculture reste un employeur
associés) en croissance de 32% par rapport à incontournable, particulièrement en milieu
2002. rural.

Contrairement à 2002, l'agriculture a En matière de commerce extérieur, la part des


fortement progressé en 2003 avec 17% de taux importations agro-alimentaires dans les
de croissance grâce à une très bonne importations totales est encore en baisse en
pluviométrie mais aussi grâce aux actions du 2003 (26,3%) par rapport à 2002 (28,9%) et par
PNDA (programme national de développement rapport à la moyenne des années 1994-2003
agricole). (31,5%), bien qu'en valeur absolue les
importations se soient accrues (passant de 3,45 à
L'excédent de la balance commerciale (11,6 3,56 milliards de dollars US entre 2002 et 2003).
milliards de dollars US) a connu une variation La part des exportations agro-alimentaires dans
positive de 4,8 milliards de dollars par rapport les exportations totales a fléchi en termes relatifs,
à 2002. Les importations se sont pourtant passant de 0,7 à 0,6%. Elle s'est accrue en termes
accrues de 8,3% et les exportations de 8% en absolus, passant d'environ 127 millions à 135
volume (22,5% en prix). Alors que les millions de dollars US.
importations de biens alimentaires ont
légèrement baissé (passant de 2,7 à 2,6
milliards de dollars), celles de biens Les productions agricoles
intermédiaires (ciment, bois, rond à béton...)
ont augmenté de 16,7% et celles de biens
d'équipement de 5,5%. La production agricole a été très bonne en 2002-
2003 en comparaison avec l'année précédente,
Sur le plan social, le taux de chômage aurait été comme toujours grâce à une pluviométrie
de 23,7% en septembre 2003, touchant plus de suffisante et bien répartie au cours de la
deux millions de personnes. campagne agricole. L'indice global de la
production (base 100 : moyenne des années
Le chômage est principalement un chômage 1986-1995) est, en effet, passé de 123 à 159
d'insertion : presque la moitié des demandeurs (+30%).
d'emploi a moins de 25 ans (48%), 73% ont
moins de 30 ans et seulement 9,3% sont âgés La croissance a été tirée vers le haut surtout par
de 40 ans ou plus. la production végétale (+27% entre 2002 et
2003) et, dans cette catégorie, surtout par la
production céréalière (+110%), en particulier
1 Note élaborée à partir du rapport CIHEAM par pays l'orge (+194%).
sur « Agriculture, pêche, alimentation et
développement rural durable dans la région
méditerranéenne » ; rapport Algérie par Slimane
BEDRANI. 2005.
2 CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org

La production animale a connu, quant à elle, une


croissance de +13% grâce à une croissance de Croissance des principales productions
+19% des élevages de ruminants. agricoles en 2003
La production de maraîchage, après avoir
quasiment stagné de 2000 à 2001, s'est accrue
de plus de 14% entre 2001 et 2002 et de 28% en ALGERIE
%
2003 par rapport à 2002. Le développement de 120 céréales

la néo-agriculture steppique -grâce à


d'importants investissements dans l'irrigation-
95
est un des facteurs explicatifs de cette hausse de 70
la production maraîchère.
45
Les cultures industrielles restent peu 20
représentées dans l'agriculture algérienne. La
principale est la culture de la tomate -5
industrielle dont la production a enregistré une
croissance de seulement 4% en 2003 après les
baisses de –10% et de –4% enregistrées
respectivement en 2001 et 2002. Quant à la Les politiques d’équipement
production de tabac, elle aurait baissé de –4% public et de subvention
en 2003. aux investissements
Pour ce qui est de l'arboriculture fruitière, les des agriculteurs
espèces qui ont été les plus performantes en
matière de production sont par ordre Malgré la bonne santé financière du pays, les
d'importance le vignoble (+19%), les palmiers- dépenses effectives (exprimées en DA constants
dattiers (+18%), les fruitiers à noyaux-pépins 1989) réalisées sur les budgets d'équipement
(+12%) et les agrumes (+8%). L'année n'a pas public par le Ministère de l'agriculture et du
été favorable aux oliviers dont la production a développement rural (MADR) et par le Ministère
baissé de –13%. des ressources en eau (MRE) (en matière
d'hydraulique agricole et de construction de
Du fait de la bonne pluviométrie qui a favorisé barrages2) ont connu une baisse significative en
la production de fourrages naturels, les 2003 par rapport à 2002.
éleveurs ont reconstitué partiellement leur
cheptel durement éprouvé par les sécheresses Outre ses dépenses dans le cadre des budgets
successives. Le croît du troupeau a été d'équipement public, l'Etat subventionne les
important surtout pour les caprins (+43%), agriculteurs et certains ruraux (entreprises de
mais aussi pour les ovins (+27%), les bovins services pour les agriculteurs, entreprises de
s'accroissant de 11%. La préférence pour la transformation des produits agricoles…). Ces
reconstitution des troupeaux a entraîné -du subventions concernent les investissements et
fait de la baisse des abattages- une très forte une forme de soutien aux revenus consistant à
hausse des prix de la viande fraîche. subventionner dans certains cas les engrais, les
PPS, les semences… et à indemniser les
Les autres productions animales n'ont connu agriculteurs touchés certaines calamités
que des taux de croissance modestes. Les naturelles.
viandes blanches voient leur taux de croissance
baisser de 12% en 2002 à 4% en 2003. La
production d'œufs, après avoir connu une
croissance remarquable entre 2001 et 2002
(+26%), n'enregistre qu'un taux de 3% en
2003. Quant à la production de lait, après sa
baisse de –6% en 2002 par rapport à 2001, elle
augmente de 4% en 2003. Enfin, les quantités
de miel produites, en forte hausse en 2002 par
rapport à 2001 (+22%), elles ne croissent que
de 5 % en 2003.

2 On a supposé que 45% des dépenses pour la


construction des barrages sont à imputer à
l'hydraulique agricole.
CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org 3

Les échanges extérieurs

Les importations de produits agricoles ont peu Algérie : Déficit de la balance commerciale agricole (%)
120
augmenté en valeur en 2003 par rapport à
2002 : seulement +3%. On remarquera que la 100
croissance des importations reste soutenue par 80
rapport à la moyenne de la période 1994-2003
(+11,5%). Les importations de produits 60
97,9 98,16
alimentaires proprement dits n'ont augmenté 40
que de 3,6% en 2003 par rapport à 2002
20
(+5,6% par rapport à la moyenne 1994-2003).
2,1 1,84
0
La structure des importations agricoles reste 1990 déficit 2003

dominée par les produits alimentaires (73%).


Dans les importations alimentaires, les
céréales pour la consommation humaine
restent prépondérantes (25,2% des Le secteur de la pêche
importations agricoles). Le groupe « lait et
produits laitiers » occupe la deuxième place
dans les produits alimentaires (14,4%) suivi
par le groupe « autres produits alimentaires » La production halieutique connaît une
(11,2%) et le groupe « huiles et graisses » croissance positive mais relativement faible
(9,6%). durant la période 1990-2003. Le pic atteint en
1994 a été suivi par une chute de la production et
Les principaux pays fournisseurs pour les n’a été retrouvé qu’en 2001. Depuis, la
céréales sont la France (27%, essentiellement production ne s’est accrue que de 1% en 2002 et
pour les blés dur et tendre) et les USA (15% des de 5% en 2003.
céréales, essentiellement du maïs). La France
domine aussi dans les importations de « lait, Les encouragements de l’Etat ont aussi concerné
œufs et miels » avec plus de 32% des l’amont et l’aval du secteur des pêches. Ainsi de
importations algériennes en valeur, suivie par 1999 à 2003, le nombre de points de vente de
l'Argentine (11,4%), la Pologne (10,3%) et la matériels de pêche est passé de 21 à 45, celui
Belgique (8,5%). Pour les « huiles et graisses », d’unités de transport frigorifiques de 10 à 132,
la Russie domine les importations algériennes celui de fabriques de glace de 26 à 36, celui de
avec 24% de ce type de produits, suivie par la tunnels de congélation de 1 à 20 et celui du
Malaisie (17,2%) et la France (9,6%). nombre d’unités de transformation de 16 à 24.

Les taux d'autosuffisance de l'Algérie -tout en Le commerce extérieur des produits


s'étant légèrement améliorés grâce à la bonne halieutiques est fortement déficitaire : en 2003,
année agricole- restent faibles pour les l’Algérie ne couvre ses importations par ses
légumes secs (25,6%), le lait (41,2%), le blé dur exportations qu’à raison de 42%, ce taux ayant
(37,7% en 2003 contre 21,1% en 2002) et le blé été de 66% en 2002. Cette évolution s’est faite
tendre (34,5% en 2003 et 18,4% en 2002. malgré une hausse significative du prix de la
tonne exportée qui passe de 2 372 US $ à 3 715
US$ entre 2002 et 2003 (+57%) et malgré la
baisse de la tonne importée qui passe de 798
US$ à 759 US$ (-5%).
4 CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org

Algérie - Agro-alimentaire

Les consommations
alimentaires

L'indice général des prix croît de 3,5% et celui Quand on considère l'ensemble des produits
des produits alimentaires de 4,5%. Le taux de alimentaires, il apparaît que les groupes de
croissance des produits alimentaires est le plus produits qui ont connu les plus fortes
fort après celui du groupe « transports et augmentations de prix sont les produits locaux,
communications» (+7%). les produits importés connaissant généralement
des baisses. Ainsi, le groupe « sucre et produits
sucrés » connaît une variation de prix de
-3,30%, le groupe « café, thé, infusions » de
-2,20%. Les autres groupes de produits
majoritairement importés connaissent des prix
stables ou à variation positive faible.

A l gér ie : Di spon ibi l i t és a l i m en t a i r es pa r per son n e et pa r a n ,


kg 2002
250
217
200

150
118

100 87
59
41,1
50 31
18 18
4
0
Cé ré a le s Ra c ine s Lé gume s Fruit s Via nde s P oissons La it Oe uf s Huile s S uc r e
CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org 5

Algérie - Développement rural

Les politiques de
développement rural

D'après les derniers chiffres publiés par l'Office En matière d'habitat rural, la politique –définie
National des Statistiques, une partie encore par l'instruction interministérielle du 3/7/2002–
très importante de la population occupée en est maintenue en 2003. Elle consiste à accorder
2003 se situe dans le milieu rural (41,7%). une aide de 250 000 DA (environ 2 500 euros)
pour une extension ou l'aménagement d'un
Les politiques de développement rural logement existant et 400 à 500 000 DA (environ
pourraient désormais être guidées par un 4000 à 5000 euros) pour la construction d'un
important projet qui vient d'être produit par les logement neuf à condition, dans les deux cas, que
services du Ministre délégué au développement le logement se situe effectivement en milieu rural
rural portant sur la « Stratégie de développement (Bensaïd, 2004).
rural durable 2004-2014 » (MADR, 2004).
Elaboré sur la base d'une étude-diagnostic des
communes rurales pauvres et d'une analyse de
l'expérience en matière de développement rural
des dernières années, le projet de stratégie
propose une série d'actions de développement,
en évalue les aspects financiers pour les
différents partenaires et estime leur impact en
matière de création d'emplois au cours des dix
prochaines années.
6 CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org

Algérie - Ressources naturelles

L'agriculture,
les ressources naturelles
et l'environnement

Les forêts Les sols et l'eau

Les activités de la Direction Générale des Pour ce qui est des ressources en eau, d'après
Forêts en 2003 ont abouti à la plantation de le Ministère des ressources en eau, l'Algérie en
plus de 12 000 ha de plants forestiers (en mobilise environ 5,9 milliards de mètres cubes
accroissement de 50% par rapport à l'année dont 37% d'eau de surfaces (barrages) et 63%
précédente), de presque 20 000 ha de plants des nappes aquifères (dont 34% au Nord du
viticoles (+137% par rapport à 2002), d'une pays et 29% dans le Sud). Depuis 1999, l'Etat
centaine d'hectares de palmiers-dattiers aurait dépensé 400 milliards de dinars
(+17%). Tout cela s'est réalisé aux dépens des (environ 5 milliards de dollars US) pour le
plantations fruitières qui sont en diminution secteur de l'eau (réalisation de 22 nouveaux
de –31% en 2003 par rapport à 2002. barrages, 931 forages permettant d'extraire
434 millions de m3, 168 stations de pompage,
Les incendies de forêts et de maquis n'ont 211 réservoirs, 15 stations de traitement, la
augmenté que faiblement en 2003 (+7%). La pose de 450 000 km de conduites, 70 retenues
régression des incendies de forêts a été collinaires) (Amriout, 2004).
particulièrement marquée (-22%). Les
incendies s'avèrent être la principale cause Le pays met les bouchées doubles pour
directe de l'état des forêts et des maquis. En rattraper son retard dans la mobilisation des
40 ans (1963-2003), l'Algérie a perdu plus de eaux de surface. D'après le bilan 2003 de
1 400 000 ha dont 873 300 ha de forêts et l'Agence nationale des Barrages, 13 barrages
540 000 ha de maquis forestiers et seraient en cours de réalisation dont deux ont
broussailles, avec deux années été lancés en 2003 alors que six seraient
particulièrement noires en 1983 (221 000 ha achevés en 2004. En outre, sur 10 petits
dont 132 820 ha de forêts) et en 1994 barrages et retenues collinaires programmés,
(272 000 ha dont 192 850 ha de forêts). En un seul a été achevé en 2003, 6 sont en voie
moyenne annuelle, les incendies ont tendance d'achèvement et 3 en cours de lancement
à s'accroître, ce qui est « normal » si on (Mehdi, 2004, 1).
considère que les dangers s'accroissent avec
la pression démographique. Quand on
compare le chiffre des plantations brutes
(c'est-à-dire en supposant un taux de reprise
de 80%) à celui des superficies incendiées, il
apparaît que l'Algérie n'a étendu ses forêts
que de 304 000 ha en quarante ans (environ
7 600 hectares annuellement).
CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org 7

Algérie – Références et sites Internet

• Amriout (Ghania), 2004. Vers un


partenariat ADE-Groupe de Suez. Eau : la • Office national des statistiques:
fin du monopole. In Le Quotidien d'Oran du www.ons.dz
27-2-2004.
• Aouzelleg (F), 2004. Hausse du prix des • Banque d’Algérie :
viandes. Les barons du cheptel. In Liberté www.bank-of-algeria.dz
Economie de la semaine 7-13 avril 2004.
• Bensaïd, 2004. Khenchela. L'habitat rural • Ministère du commerce :
en question. In Le Qotidien d'Oran du 11-4- www.ministereducommerce-dz.org
2004.
• Ghellab (S), 2004. Mise en valeur des terres • Archives nationales d’Algérie :
à M'Sila. Echec aux concessions. In El www.archives-dgan.gov.dz
Watan du 11-4-2004.
• Farah (Sarah), 2004. Classement de la • Direction générale de l’environnement :
COFACE. L'Algérie reste vulnérable. In Le www.environnement-dz.org
Qotidien d'Oran du 31-1-04
• Mehdi ( Mohamed), 2004 (1). Agence • Ministère de l’industrie :
Nationale des Barrages. Réalisations, www.mir-algeria.org
contraintes et nécessité d'un schéma
directeur. In Le Quotidien d'Oran du 25-2- • Office Algérien de Promotion du Commerce
2004. Extérieur : www.promex.dz
• Mehdi (Mohamed), 2004 (2). Le ministre
confirme : l'eau va coûter plus cher. In Le • Ministère de l'agriculture et du
Quotidien d'Oran du 25-2-2004. développement rural :
• Ministère de l'Agriculture et du www.minagri-algeria.org
Développement Rural, 2004. La Stratégie
de Développement Rural Durable. MADR,
Alger. (Disponible en CD-Rom au MADR).
• Mokhtaria (B.), 2004. Des critères et des
interrogations. Les incohérence du "risque
Algérie". In Le Quotidien d'Oran du 28-6-
04.
• ONS, 2003. Les dépenses des ménages en
2000. Données Statistiques n°352.
• ONS, 2003. Activité, Emploi et Chômage au
3e trimestre 2003. Données Statistiques
n°386.
• Slimane (Salah), 2004. L'Algérie a attiré 2,3
milliards de dollars d'IDE en 2003. In le
quotidien La Tribune du 10-20-2004.
• Sahar (Liès), 2004. Le prix du panier OPEP
à 28,48 dollars en 2003. In le quotidien El
Watan du 6-1-2004.
8 CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org

ALGERIE

Indicateurs macro-économiques
unité 2001 2002 2003
Population
millier
Population s 30 746 31 266 31 800
Taux de croissance démographique % 1,66 1,69 1,71
Taux d'urbanisation % 58,0 58,3 58,7
millier
Population active totale s 10743 11154 11585
Production et croissance
économique
PIB par habitant au taux de change courant $ 1 780 1 780 2 049
PIB par habitant à parité de pouvoir d'achat $ 5 328 5 536 6 254
Taux de croissance du PIB % 2,60 4,10 6,84
Echanges internationaux
Taux de couverture de la balance commerciale % 173,5 153,9
Taux de croissance des exportations % -11,4 -3,7
Taux de croissance des importations % 11,4 20,4
Dettes extérieures
Taux d'endettement (en % du PIB) % 41,2 40,9 35,1
Service de la dette extérieure* % 21,0 20,1 16,1
* Service de la dette en % des exportations de biens et services
CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org 9

ALGERIE

Indicateurs sur l'économie agricole et alimentaire


unité 2001 2002 2003
Population agricole et rurale
Taux de croissance de la population rurale % 0,42 0,44 0,41
Part de la population active agricole % 24,1 23,8 23,6
Taux de croissance de la population active agricole % 2,6 2,7 2,6
Nombre d'habitants par actif agricole pers. 11,80 11,75 11,65
Production et croissance agricole
PIB Agricole (PIBA) millions $ 5 872 5 549 7 208
Taux de croissance du PIBA % 23,6 -5,5 29,9
Part du PIBA dans le PIB (PIBA/PIB) % 10,7 10,0 11,1
PIBA par actif agricole (PIBA/PAA) $ 2 266 2 086 2 641
PIBA par hectare $ 712 671
Structures et moyens de production
Terres cultivées par habitant ha 0,27 0,26
Terres cultivées par actif agricole ha 3,2 3,1
Terres cultivées par tracteur ha/tract. 88,1 85,1
Terres irriguées/terres cultivées % 6,8 6,8
Engrais par hectare kg/ha 12,8 11,9
Consommations alimentaires
Disponibilités alimentaires par habitant
Disponibilités en calories par habitant cal/jour 2 987 3 022
Disponibilités en protéines par habitant gr/jour 80,4 80,7
Disponibilités en lipides par habitant gr/jour 70,2 72,3
Indices de production alimentaire par habitant* 102,7 101,5 109,7
Coefficient budgétaire de l'alimentation %

Echanges internationaux
Part des exportations agricoles % 0,13 0,2 0,2
Part des importations agricoles % 22,6 25,4 17,9
Taux de couverture des échanges agricoles % 1,0 1,3 1,8
* base 100 = 1989-91
10 CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org

ALGERIE

Indicateurs sociaux
unité 2001 2002 2003
Situation au regard du travail
Taux de chômage % 27,3 - 23,7
Evolution du salaire minimum $/an 1340
Education
Taux d'alphabétisation des adultes % 67,8 68,9
Taux brut de scolarisation % 71 70
Dépenses publiques d'éducation (% du PNB) % 5,3
Santé
Espérances de vie à la naissance années 69,2 69,5
Taux de mortalité infantile % 3,9 3,9
Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans % 4,9 4,9
Revenus
Population en deçà du seuil de pauvreté % 22,6
Part du revenu des populations les plus pauvres (20%) % 7,0
Part du revenu des populations les plus riches (20%) % 42,7
Indicateurs de développement humain 0,704 0,704
CIHEAM – Observatoire Méditerranéen – http://www.medobs.org 11

ALGERIE
Indicateurs sur les ressources naturelles
et l'environnement
unité 2001 2002 2003

Ressources en eau
Ressources en eau renouvelables par habitant m3 471 457
Prélèvements d'eau douce par habitant m3 180
Part des prélèvements d'eau douce pour l'agriculture % 52
Population ayant accès à l'eau salubre % 89
Population urbaine ayant accès à l'eau salubre % 94
Population rurale ayant accès à l'eau salubre % 82
Ressources forestières
Surfaces forestières km2 21 450
Taux annuel de déforestation % -1,3
Energie
Consommation d'énergie commerciale par habitant* kg 955
* en équivalent pétrole