Vous êtes sur la page 1sur 3

CH 3 : LE CONSEIL DE PRUD’ HOMMES

I- ORGANISATION DU CONSEIL DE PRUD’HOMMES

Il est créé, au moins, un conseil de prud'hommes dans le ressort de chaque tribunal de grande

instance. Il est divisé en 5 sections autonomes :

 section de l'industrie

 section du commerce

 section de l’agriculture + une formation commune de référé

 section des activités diverses

 section de l’encadrement

Le conseil de prud'hommes est une juridiction paritaire. Il est composé ainsi que ces différentes

formations, d'un nombre égal de conseillers salariés et de conseillers employeurs élus, pour 5

ans, par les salariés et employeurs. Le Gouvernement doit fixer, avant le 31 décembre 2017, de

nouvelles modalités de désignation des conseillers prud'hommes fondées sur la mesure de

l’audience des organisations syndicales et patronales.

Chaque section ou chambre comporte au moins :

 un bureau de conciliation et d'orientation:2 conseillers ;

 un bureau de jugement : 4 conseillers (2 en formation restreinte)

La formation de référé comprend 2 conseillers.

II- COMPÉTENCES DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES

Le conseil de prud'hommes règle par voie de conciliation ou par voie de jugement les différends

individuels nés à l'occasion du contrat de travail entre employeurs et salariés ou entre salaries.

1
III- PROCÉDURE PRUD'HOMALE

Saisine du conseil de prud’hommes


Le conseil de prud'hommes est saisi, par le demandeur, par lettre recommandée avec AR Ou

directement auprès du secrétariat-greffe.


Bureau de conciliation et d'orientation (séance non publique)
Il entend les parties et s'efforce de les concilier. En cas de non-conciliation renvoie les parties

devant le bureau de jugement en formation restreinte ou devant le bureau de jugement présidé

par un juge du tribunal de grande instance juge départiteur). A défaut l’affaire est renvoyée

devant le bureau de jugement.


Bureau de jugement (séance publique)
Il départage les parties. En cas de partage de voix, le débat reprend, sous la présidence du juge

départiteur. Si la demande est inférieure à 4 000 euros, il juge en dernier ressort au-delà, en

premier ressort.
Recours
 Appel: délai d'un mois pour un jugement rendu en premier ressort (suspensif).

 Pourvoi en cassation : délai de 2 mois pour un jugement rendu en dernier ressort ou après

appel (non suspensif).


Référé prud'homal
Il prescrit des mesures conservatoires, provisoires mais immédiatement exécutoires, pour

prévenir un dommage ou un trouble illicite.

IV- Procédure spécifique concernant le contentieux du licenciement

La phase de conciliation: l'employeur et le salarié peuvent, devant le bureau de conciliation et

d'orientation, mettre un terme au litige qui les oppose par le versement d'une indemnité dont le

montant est déterminé en fonction de l'ancienneté du salarié (de 2 a 14 mois de salaire).

2
La phase de jugement: à défaut d’accord, le bureau de jugement départage les parties. Il

justifie dans son jugement le montant des indemnités qu’il octroie.