Vous êtes sur la page 1sur 5

1ère année T.

C Chapitre VI : Les opérations courantes dans l’entreprise industrielle (S2/ 2016-2017) 1- L’achat de matière première (la méthode d’inventaire permanent)

I- Le cycle d’exploitation de l’entreprise industrielle L’enregistrement de cette opération s’effectue selon les mêmes principes des opérations d’achat de

L’activité principale de l’entreprise industrielle consiste en l’achat des matières premières qu’elle marchandise dans une entreprise commerciale. Cela, il veut bien dire qu’elle s’effectue selon deux méthodes, à

transforme en produits semi-finis ou fins afin de les revendre. Toutefois, cette entreprise peut vendre en nature savoir : la facture et le bon d’entrée.

des matières premières pour des raisons bien déterminées.


Par ailleurs, le processus de transformation des matières premières en produits semi-finis ou finis suit la Remarque : les matières premières et fournitures sont stockées avec leur coût d’achat :

chaine suivante :
Coût d’achat = prix d’achat + frais accessoires
SCHEMA RECAPITULATIF DU CYCLE D’EXPLOITATION D’UNE E/SE INDUSTRIELLE
Cas exceptionnels Processus de production (Cycle d’exploitation Sur le journal, l’enregistrement de l’opération d’achat s’effectue comme suit :

d’une Entreprise industrielle)


D C D C
Date

Coût d’achat= prix d’achat des matières + les frais sur achat
381 Achat de MP et fourniture stockées CA
Fournisseur : Achat de M/F : facture et 4013 F/ses de stocks
au coût d’achat (CA) 512 Banque compte courant
(1) 5171 Banque postale (CCP) CA
53 Caisse

Facture N°, Chèque N°, BC N°, chèque postal N°


Stocks : Débit du compte 31 et 21/03 CA
crédit du compte 381 au CA (2) 31 Stocks de MP
381 Achat de MP et
CA
Fournitures stockées

(écarts d’évaluation des


Bon D’entrée N°

CA+ Coûts de stockage


Déstockage

Prix de déstockage=
CMUP/LIFO/FIFO
(3)

stocks) selon les


méthodes de
Remarque
Déstockage pour vente en nature à Déstockage pour transformation/
titre exceptionnel. Débit C/600 et production  Lorsqu’une partie est destinée directement à la consommation et que le reste est destiné au
Crédit C/31 (3B) Débit C/601 et Crédit C/31
stockage, dans l’article relatif au bon d’entrée nous passons l’écriture suivante :
(3A)
t des MP et F consommées + les frais de production.

Production immobilisée – C/73 Stockage des produits


Coût de revient =

crédité avec le débit des fabriqués en SF ou Finis et


immobilisations corporelles ou D&R- débit des C/35 et
Coût de

incorporelles- Classe 2. (4’) C/72 crédité. (4)

Vente : déstockage des produits-


débit du C/72 et crédit du C/35
(5)
endus +marge bénéficiaire

Client : (facture N°, BS


N°)
Facture au PRIX DE
VENTE Au journal, on enregistre l’article suivant :
II- L’achat et la consommation de matières premières(06)

[1]
D C D C 2- Sortie des MP pour transformation dans les ateliers de production après avoir fait objet de
Date
stockage : au moment de la production, l’entreprise utilise les MP acquises pour leur subir des
31 MP et fournitures transformations. Ainsi, l’entreprise engage des charges relatives à la consommation de ces matières.
601 MP et fournitures consommées CA

381 Achat de MP et CA Au journal, on reprend l’écriture suivante


Fournitures stockées
Bon D’entrée N° , bon de transformation N°
D C D C
Date
Coûts de
 Lorsque la totalité est destinée directement à la consommation dans des ateliers de 601 MP et fournitures consommées stockage
Coûts de
production sans passer par les stocks : le compte 601 remplace le compte 31 au débit du 31 MP et fournitures stockage
journal. Bon de sortie N°,
Constatations de la consommation directe

Au journal, nous enregistrons l’article suivant :

D C D C
Exemple : sortie de 44 unités de MP pour subir la première transformation dans l’Atelier de production « A » au
Date
coût moyen de stockage de 45 DA/U. (BS N° 54).
601 MP et fournitures consommées
Coûts de
stockage D C D C
Achat de MP et
Coûts de Date
381 Fournitures stockées
Bon D’entrée N° stockage
601 MP et fournitures consommées 1.980

31 MP et fournitures 1.980
Bon de Sortie N°,
Exemple : Achat à crédit de1250 unités de MP au prix de 44 DA/U au près du F/rs SALIM, dont 2/5 sont destinées
Constatations de la consommation
directement aux ateliers de production de P. Finis. (BE N° 454, Fact. N° 45).

D C D C
Date
381 Achat de MP et fournitures stockées 55 000
III- Stockage des produits semi-finis, finis et D&R :
F/rs de stocks 55 000 Cette étape est comptabilisée avec le coût de production des unités produites, il peut s’agir des
4013
Facture N°45 produits semi-finis, des produits finis et des déchets et rebuts.
//
31 MP et fournitures 33 000
601 MP et fournitures consommées 22 000 Coût de production = coût d’achat des MP et F consommées + les charges directes et
indirectes engagées pour la fabrication

381 Achat de MP 55 000


Bon D’entrée N° 454
Constatation de la consommation de MP

Au journal, nous enregistrons l’article suivant :


[2]
D C D C
D C D C 31/12/12
Date 331 Produits en cours 126.764
351 Stocks de produits intermédiaires CP X 723 Variation de stocks d’en-cours 126.764
355 Stocks de produits finis CP Y Evaluation des en-cours
358 Stocks de déchets et rebut CP Z
724 VS de Produits CP
(X+Y+Z)
BE PI N°, BE PF N°, BE D&R N°

IV- Vente des produits finis/Semis finis/ Déchets et rebus.


Dans le cas d’un inventaire permanant, la commercialisation des produits finis, intermédiaires ou DR
dans une entreprise industrielle est tenue selon le même ordre d’écriture comptable tenu dans le cadre d’une
entreprise commerciale. En d’autres termes, la dite opération est effectuée à deux temps : le déstockage et la
Exemple  :
facture.
Du cycle de transformations des MP dans différents ateliers de production, l’entreprise ALFA-GRAAL a constaté,
le 04/09/2012, la mise en stocks des produits suivants :
Remarque : De son cycle d’exploitation, l’entreprise industrielle peut se voir produire des biens à conserver pour
- Produits intermédiaires (semi-ouvrés ou semi finis) : 12.000 DA
elle-même. Dans ce cas, l’écriture comptable à tenir consiste à créditer le compte 73 (production immobilisée)
- Produits finis : 24.000 DA
avec le débit des éléments de l’actif non courant selon la nature du bien produit (véhicules : Matériel de
- Déchets et rebuts : 1.540 DA
transport C/2182, Hangar- construction : C213, etc.). En d’autres termes, le compte 73 comporte tous les

D C D C éléments produits appelés à rester longtemps dans l’entreprise pour ainsi constituer des actifs non courants.
04/09/2012
351 Stocks de produits intermédiaires 12.000
355 Stocks de produits finis 24.000
358 Stocks de déchets et rebut 1.540 C/2 C/731/C/732
724 variation de stocks de produit 37.540
X X
BE PI N°, BE PF N°, BE D&R N°
Coût de production

- C/731 Production immobilisée d'actifs incorporels


Remarque : le C/33 (en cours de production de biens) concerne les produits en cours de réalisation à la date de
l’inventaire (fin d’exercice). Ces produits vont être évalués de la même façon que les produits - C/732 Production immobilisée d'actifs corporels
du compte 35, au débit (331 produits en cours ou 335 travaux en cours ) et par le crédit du
compte 723 : Variation de stocks d’en-cours
V- Vente à titre exceptionnel des matières premières
Une entreprise industrielle peut vendre à titre exceptionnel ses matières premières sans les avoir transformées,
C/ 33 C/723
dans ce cas, elle réagit comme une entreprise commerciale. En d’autre termes, la vente de matières premières
X X en l’état est une vente de M/ses qui s’enregistre comme suit :

Coûts de production

Exemple  : A la date du 31/12/2012, la production en cours dans les ateliers de production de l’entreprise
D C D C
GRALICA est évaluée au coût total de production de 126.764 DA
[3]
03/05
600 Achat de marchandises vendues Coût d’achat
31 MP et fournitures Coût d’achat
BS N°
21/03
411 Clients PV
512 Banque compte courant
5171 Banque postale (CCP)
53 Caisse
PV
700 Vente de M/ses
Facture N°,

Exercice d’application :

L’entreprise industrielle «BRATICO » fabrique, à partir du Soja et de Tournesol, l’huile de table. Durant
le mois d’avril 2013, elle a effectué les opérations suivantes :
02/04 : Achat de 800 Kg de Soja à 44 DA/kg, (Facture n°205) et de 920 Kg de Tournesol à 55 DA/kg, (Facture
n°206). Les frais de transport sont de 4800 pour le Soja et de 9400 DA pour Tournesol (BE n°301  pour le
Soja; BE n°302 pour le Tournesol). Règlement par chèque bancaire CPA N° 87765.
11/04 : Sortie du magasin à destination des ateliers de :
- ¾ du stock de Soja ;
- ½ du stock de Tournesol
23/04 : Vente, à titre exceptionnel, de la totalité du stock de Tournesol restant avec application de 30% de
marge bénéficiaire sur le coût d’achat. (Facture n°299, BS n°250, Chèque BDL n°31105).
25/04 : Entrée en stock de :
- 360 fardeaux de bouteilles d’huile comportant chacun 6 bouteilles, évaluées à 100 DA/bouteille ;
- 1.000 bidons d’huile au prix sortie usine de 500 DA/unité.
28/04 : Vente de 2/3 des fardeaux et 50% du stock bidon suivant la facture n°345, règlement par caisse (Bon de
caisse n°160). La marge bénéficiaire est évaluée à 30% du coût de production.

T.A.F : Enregistrer au journal les opérations effectuées par l’entreprise pendant le mois d’avril 2013.

[4]
Correction

N° de compte à Libellé Montant Opération du 02/04

Débiter Créditer Débit Crédit Pour Soja (facture N°205)


Prix d’achat :
02/04
800*44 = 35.200
381 Achat de MP et fournitures stockées. 85.800
frais de transport= 4800
3810 Frais accessoires sur achat 14.200
Coût d'achat :
de MP et fourniture.
35 200+4800 = 40 000
Pour Tournesol (facture N°206)
512 Banque CC 100 000
Prix d’achat :
Facture N°205 et 206, chèque bancaire
920*55 = 50 600
CPA N° 87765.
frais de transport= 9400
//
Coût d'achat :
31 MP et fournitures 100 000
50 600+9400 = 60 000
381 Achat de MP et 85.800
Cout d’achat total = prix d’achat (Soja
fournitures stockées.
+ Tournsol) + frais /achat
(Soja+Tournso)
3810 Frais accessoires sur achat 14.200
 (35.200+50.600)+ (4800+9400) =
de MP et fourniture.
85.800+14.200 = 100.000
BE N°301 ; BE N° 302
11/04
Opération du 11/04
601 MP et fournitures conso 60.000
¾(35.200+4.800) = 30.000
31 MP et fournitures 60.000
½ (50.600 + 9.400=30.000
Bon de sortie N°
30.000+30.000 = 60.000
23/04
600 Achat de M/ses vendues 30.000
Opération du 23/04
31 MP et fournitures 30.000
stock de tournesol : achat du 02/04 –
Bon de sortie N°250
sortie du 11/04 = 60.000- 30.000 =
30.000
//
Prix de vente (30.000)1,3 =
512 Banque CC 39.000
39.000
700 Vente de M/ses 39.000
Opération du 25/04
Facture N° 299, chèque bancaire BDL N°
(360)(6)(100)= 216.000
31105
(1.000)(500)= 500.000
Coût de production total=
25/04
216.000+500.000= 716.000
355 Produits finis 716.000
724 VS de produit 716.000
Opération 28/04
Bon d’entrée N°
Coût de X° des pts vendus
28/04
2/3(216.000)+ 0,5(500.000)=394.000
724 VS de produits 394.000
Prix de vente =(394.000)1,3 = 512.200
355 Produits finis 394.000
Bon de sortie N°
//
53 Caisse 512.200

701 Vente de PF 512.200

Facture N°345, bon de caisse N° 160

Total 1.951.200 1.951.200

[5]