Vous êtes sur la page 1sur 13

J. Rech. Sci. Univ.

Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725

MODELISATION ET SIMULATION D’UN PON (PASSIVE OPTICAL


NETWORK) BASE SUR LA TECHNOLOGIE HYBRIDE WDM/TDM

MODELING AND SIMULATION OF A PON (PASSIVE OPTICAL NETWORK)


BASED ON HYBRID TECHNOLOGY WDM/TDM

DJOGBE L.*, AGOSSOU M. M. C. et SOTINDJO P.


Laboratoire d’Electrotechnique, de Télécommunication et d’Informatique Appliquée (LETIA)
Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC), Université d’Abomey-Calavi (UAC), Bénin
(*) Email : leopold.djogbe@epac.uac.bj

(Reçu le 24 Octobre 2014 ; Révisé le 18 Novembre 2015 ; Accepté le 27 Novembre 2015)

RESUME

Le présent travail s’inscrit dans un dynamisme de conception d’un modèle combinant les
multiplexages WDM et TDM dans un réseau optique de type PON (Passive Optical
Network) afin de satisfaire la demande liée au très haut débit imposée par l’apparition de
nouveaux besoins. La mise au point du modèle s’est basée sur les recommandations de
l’Union Internationale des Télécommunications ainsi que sur les caractéristiques des
composants réels. L’utilisation du simulateur système OptiSystem 7.0, outil d’aide à la
conception, a permis d’élaborer ledit modèle et d’évaluer ses performances. Les
configurations CWDM et DWDM ont été appliquées au système. Comme résultats,
l’évaluation de la qualité de la transmission sur les longueurs d’onde du système a donné
un facteur de qualité au-delà de la valeur recommandée, égale à 6. Le budget optique du
système atteint 44,62 dB avec une marge de sécurité de l’ordre de 16,96 dB. La liaison
modélisée dispose d’une portée maximale de 25 km avec un débit total atteignant 200
Gbit.s-1 pour un nombre d’utilisateurs avoisinant 640.

Mots clés : WDM/TDM-PON, Réseau d’accès, FTTH, Budget optique.

ABSTRACT

This development is part of dynamism of design for a model combining WDM and TDM
multiplexing in the optical network of PON (Passive Optical Network) type, in order to
satisfy the high bit rate demand due to the appearance of new needs. The development of
the model is based on the recommendations of the International Telecommunication
Union and the characteristics of real components. The use of the simulator system
OptiSystem 7.0, tool design, permitted to develop the aforesaid model and evaluate its
performance. CWDM and DWDM configurations were applied to the system. As results,
the assessment of quality of transmission over the system wavelengths gave a quality
factor beyond the recommended value approximately 6. The optical budget of the system
reached 44.62 dB with a safety margin of the order of 16.96 dB. The modeled link has a
maximum range of 25 km with a total bit rate reaching 200 Gbit.s-1 for a number of users
approaching 640.

Keywords: WDM/TDM-PON, Access network, FTTH, Optical budget.

713
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

INTRODUCTION
MATERIEL ET METHODES

L e besoin en débit de plus en plus élevé au


niveau des utilisateurs reste un challenge
auquel sont confrontés de nos jours tous les
La mise en œuvre et la simulation du modèle de
réseau WDM/TDM-PON élaboré, présenté sur
opérateurs de télécommunications. Afin de la figure 1, ont été réalisées à l’aide du
répondre à la forte demande en débit pour les simulateur système OptiSystem version 7. Pour
nouvelles applications, ces opérateurs ont évaluer les performances en transmission du
commencé dans le monde entier à installer la système élaboré, nous avons retenu le facteur de
fibre optique à travers le déploiement de la qualité Q et le diagramme de l’œil. Ainsi, une
technologie FTTH (Fiber To The Home) transmission est considérée sans erreurs, si le
(NGUYEN, 2011). facteur de qualité Q  6 ; elle est d’autant
meilleure si le diagramme de l’œil présente une
Toutefois, ce déploiement est souvent onéreux. bonne ouverture horizontale que verticale et a
Il fallait donc penser à des architectures moins une petite gigue (VERNEUIL, 2003). La
coûteuses. Le réseau optique passif à base de méthode d’ingénierie optique utilisée au cours
multiplexage temporel (TDM-PON) représente de notre étude est l’évaluation du bilan de
une bonne solution, mais il est limité par le débit liaison optique. Pour ce faire, le budget optique
offert et le taux de partage toléré. Le réseau est obtenu à partir de la puissance de sortie de
optique passif à base de multiplexage en l’émetteur et la sensibilité du récepteur pour un
longueurs d’onde (WDM-PON) qui apparaît taux d'erreurs binaires de 10-9. Quant à la marge
comme une solution indispensable pour la de sécurité pour couvrir les pertes qui
montée en débit s’avère assez coûteuse s’introduiront dans le système avec le temps,
(PAYOUX, 2006), (NGUYEN, 2011). Etant elle doit être d’au moins de 3 dB, calculée à
donné que le facteur économique est partir du budget optique et les pertes introduites
prépondérant dans le déploiement de réseaux par les composants du système (KEISER, 2006).
d'accès optiques, les architectures de réseaux
PON flexible WDM/TDM permettant de Nous présentons dans la figure 1, le modèle de
mutualiser une partie de la fibre et des réseau d’accès hybride WDM/TDM-PON que
équipements entre plusieurs utilisateurs, sont les nous avons mis au point. C’est une architecture
solutions majoritairement retenues. de réseau d’accès bidirectionnel (sens
descendant et sens montant). Pour le modèle,
Inscrit dans la logique de la mise en place d’un nous distinguons principalement (05) cinq
tel réseau, ce travail s’intéresse à l’introduction différentes parties : l’OLT (Optical Line
de la technologie hybride (WDM/TDM) dans le Termination) présenté en figure 2, la fibre de
réseau d'accès optique passif et la mise en œuvre transport, le point de distribution, les fibres de
d’un modèle réaliste validé par des simulations distributions, et les PON regroupant un ou
systèmes afin d’évaluer les performances plusieurs ONU (Optical Network Unit) en
attendues d’un tel système. fonction du taux de couplage (Figure 3).

714
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

Figure 1 : Schéma du modèle de réseau WDM/TDM-PON élaboré.

Figure 2 : Schéma des modules de l’OLT.

715
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

Figure 3 : Schéma d’un PON.

Afin de tester les différentes fonctionnalités du Tableau I : Paramètres de simulation.


système, nous avons appliqué deux types de
configurations. Il s’agit d’une part, du CWDM
Débit par longueurs d’onde 10 Gbit.s-1
(Coarse WDM) avec des canaux espacés de 20
nm, une bande spectrale de 1311 nm à 1611 nm
constituée de 16 canaux dont 8 pour chaque sens Format de modulation NRZ
de transmission, et d’autre part, du DWDM
(Dense WDM) composé de deux variantes. La Type de modulation Externe
première avec des canaux espacés de 100 GHz,
une bande spectrale de 191,9 THz à 193,9 THz La puissance de sortie des lasers varie de 5 dB à
et la seconde avec des canaux espacés de 50 20 dB à l’OLT et de 10 à 25 dB à l’ONU avec
GHz, une bande spectrale de 192,5 THz à un taux d’extinction de 8 dB pour les
193,65 THz. Pour le DWDM qui offre plus de modulateurs. Le circulateur à l’OLT introduit 1
canaux, 20 canaux sont utilisés dont 10 pour dB de pertes d’insertion, les coupleurs optiques
chaque sens de transmission. Le tableau I dans les PON 1,5 dB et les multiplexeurs 3,5 dB
montre les paramètres de simulation. avec une largeur de bande à -3 dB de 0,4 nm

716
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

pour le CWDM et le DWDM 100 GHz, et de 0,2 RESULTATS


nm pour le DWDM 50 GHz1.
A. Configuration CWDM
Dans les modules de filtrage et de Pour le CWDM, nous avons déterminé dans un
préamplification, le gain d’un amplificateur premier temps, la puissance d’émission des
optique est 30 dB. Pour ne récupérer que les lasers pour les émetteurs à l’OLT et à l’ONU
signaux montants, la largeur de bande du filtre dans le cas où le réseau est fortement sollicité
rectangulaire dans ces modules est 160 nm avec un taux de couplage de 64 utilisateurs par
centrée sur 1541 nm pour le CWDM, 1,1 THz longueur d’onde. En nous basant sur les critères
centrée sur 192,35 THz pour le DWDM 100 d’évaluation définis, les puissances de 15 dBm
GHz et 0,55 THz centrée sur 192,725 THz pour et de 20 dBm ont été retenues à l’OLT et à
le DWDM 50 GHz. La sensibilité spectrale des l’ONU. Dans un second temps, partant de ces
photodiodes PIN dans les récepteurs à l’OLT et valeurs de puissances, nous avons évalué la
à l’ONU est 1 A.W-1 avec un courant d’obscurité qualité de la transmission sur les 8 longueurs
de 10 nA. La sensibilité de ces récepteurs définit d’onde descendantes dans le cas d’une
pour un TEB de 10-9 est -32 dBm. La fréquence atténuation maximale de 38 dB (Tableau II)
de coupure en MHz du filtre passe-bas dans ces introduite par les composants du système. La
récepteurs est 0,75*débit. Les fibres courbe de la figure 4 donne un facteur Q
monomodes G.652 C ou D sont utilisées avec nettement au-dessus de 6, quelle que soit la
une dispersion chromatique de 17 ps.nm-1.km-1, longueur d’onde considérée. Par ailleurs, quand
une atténuation de 0,4 dB.km-1 correspondante à nous prenons la longueur d’onde 1451 nm où la
la bande spectrale du CWDM et de 0,2 dB.km-1 valeur prise par le facteur Q est la plus petite,
correspondante à celle du DWDM (bande C nous observons aussi bien une bonne ouverture
utilisée). La longueur maximale de la fibre de horizontale que verticale et une petite gigue
transport est 20 km et celle des fibres de pour le diagramme de l’œil (Figure 5).
distributions 5 km.

Tableau II : Pertes du système pour le CWDM.

Paramètres (dB) Sens descendant Sens montant


Perte du multiplexeur ou du démultiplexeur 3,5 3,5
Perte du circulateur 1 1
Atténuation de la fibre de transport (0,4 x 20) 8 8
Perte du multiplexeur bidirectionnel 3,5 3,5
Atténuation de la fibre de distribution (0,4 x 5) 2 2
Perte due au taux de couplage2 maximal (1x64) 20 1,5
Pertes en ligne 38 19,5

1 2
Pour le NRZ, la quasi-totalité de l'information utile Les pertes du coupleur sont proportionnelles au
est dans le lobe principal du spectre des canaux dont nombre de ports N de sortie suivant 10*log (N) décrit
la largeur fait 2*débit soit 0,16 nm. Pour le DWDM dans (KEISER, 2006), (PAYOUX, 2006). A cela
50 GHz, compte tenu de l’espacement entre canal de s’ajoute les pertes d’insertion. Puisqu’il n’y a pas de
0,4 nm, une largeur de bande à -3 dB de 0,2 nm suffit partage dans le sens montant, on ne tient compte que
pour récupérer cette information. des pertes d’insertion.
717
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

Figure 4 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde descendantes du CWDM.

Figure 5 : Diagramme de l’œil à 1451 nm.

Pour les 8 longueurs d’onde montantes (Figure ouverture aussi bien horizontale que verticale,
6), les valeurs obtenues pour le facteur Q sont tout en ayant une gigue assez faible (Figure 7).
largement au-dessus de 6 dans le cas d’une Nous déduisons que pour le CWDM, le système
atténuation maximale de 19,5 dB (Tableau II) élaboré présente de bonnes performances en
introduite par les composants rencontrés dans ce transmission. Le taux de couplage étant de 64
sens. Aussi, nous pouvons constater que sur la utilisateurs par longueur d’onde, le nombre total
longueur d’onde 1551 nm de plus petit facteur d’utilisateurs est égal à 512.
Q, le diagramme de l’œil présente une bonne

718
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

Figure 6 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde montantes du CWDM.

Figure 7 : Diagramme de l’œil à 1551 nm.

En ce qui concerne l’évaluation du bilan de la puissance moyenne maximale par abonné est
liaison optique (Tableau III), les pertes au sein de 0,88 mW (57,14 mW divisés par 64), égale à
du modulateur sont égales à 2,43 dB. Lorsqu’on -0,54 dBm. Les marges de sécurité obtenues
prend la trame TDM constituée de 64 abonnés d’après le tableau 3 étant supérieures à 3 dB, le
(64 slots), chaque abonné émet donc avec une système présente une sécurité suffisante pour
puissance instantanée maximale égale à 17,57 couvrir les pertes qui s’introduiront avec le
dBm (soit 20 dBm - 2,43 dB) pendant la durée temps.
d’un slot. Cela correspond à 57,14 mW. Comme
chaque abonné n’émet que pendant 1 slot sur 64,

719
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

Tableau III : Bilan de liaison optique pour le CWDM.

Paramètres Valeurs correspondantes


Sens descendant Sens montant
Puissance de sortie émetteur (dBm) 12,57 -0,54
Sensibilité du récepteur (dBm) -32 -32
Budget optique disponible (dB) 44,57 31,46
Pertes en ligne (dB) 38 19,5
Marge de sécurité (dB) 6,57 11,96

B. Configuration DWDM quelle que soient les 10 longueurs d’onde


Dans le but d’émettre avec la même puissance descendantes. De plus, sur la longueur d’onde
que précédemment, tout en réutilisant le même 193,5 THz de plus petit facteur Q, nous
système, les puissances des lasers ont été obtenons une bonne ouverture du diagramme de
maintenues à 15 dBm et 20 dBm à l’OLT et à l’œil (Figure 9). En ce qui concerne le sens
l’ONU. montant, quelle que soient les 10 longueurs
d’onde (Figure 10) et pour une atténuation
 DWDM 100 GHz maximale de 14,5 dB (Tableau IV), le facteur Q
Nous avons évalué dans ce cas, la qualité de la a une valeur largement supérieure à 6. En outre,
transmission sur l’ensemble des longueurs ce résultat est corroboré qualitativement par une
d’onde. Ainsi, le facteur Q obtenu d’après la bonne ouverture du diagramme de l’œil, même
figure 8 est strictement supérieur à 6 pour une sur la longueur d’onde 192,8 THz de plus petit
atténuation maximale de 33 dB (Tableau IV), facteur Q (Figure 11).

Tableau IV : Pertes du système pour le DWDM.

Paramètres (dB) Sens descendant Sens montant


Perte du multiplexeur ou du démultiplexeur 3,5 3,5
Perte du circulateur 1 1
Atténuation de la fibre de transport (0,2 x 20) 4 4
Perte du multiplexeur bidirectionnel 3,5 3,5
Atténuation de la fibre de distribution (0,2 x 5) 1 1
Perte due au taux de couplage maximal (1x64) 20 1,5
Pertes en ligne 33 14,5

Figure 8 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde descendantes


du DWDM 100 GHz.

720
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

Figure 9 : Diagramme de l’œil à 193,5 THz.

Figure 10 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde montantes


du DWDM 100 GHz.

Figure 11 : Diagramme de l’œil à 192,8 THz.


721
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

 DWDM 50 GHz aux longueurs d’onde 193,35 THz et 192,9 THz,


De la même manière que pour la configuration tous deux de plus petit facteur Q. Nous avons
précédente, nous avons évalué le facteur de une bonne ouverture aussi bien horizontale que
qualité Q sur l’ensemble des longueurs d’ondes verticale, donc une bonne ouverture des
utilisées pour les mêmes valeurs d’atténuations diagrammes de l’œil.
(Tableau IV). Pour le sens descendant, les
valeurs du facteur Q sont largement au-dessus Eu égard aux résultats du DWDM, nous
de 6, quelle que soient les 10 longueurs d’onde déduisons que le système élaboré présente de
(Figure 12). Le même constat est fait pour les 10 bonnes performances en transmission. Le taux
longueurs d’onde montantes (Figure 14). Par de couplage étant de 64 utilisateurs par longueur
ailleurs, pour s’en convaincre davantage, nous d’onde, le nombre total d’utilisateurs est égal à
pouvons observer en figures 13 et 15 les 640.
diagrammes de l’œil associés respectivement

Figure 12 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde descendantes


du DWDM 50 GHz.

Figure 13 : Diagramme de l’œil à 193,35 THz.

722
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

Figure 14 : Facteur Q en fonction des longueurs d’onde montantes du DWDM 50 GHz.

Figure 15 : Diagramme de l’œil à 192,9 THz.

Par ailleurs, le bilan de liaison otique est présenté dans le tableau V, les pertes au sein du modulateur
s’élevant à 2,38 dB.

Tableau V : Bilan de liaison optique pour le DWDM.


Valeurs correspondantes
Paramètres
Sens descendant Sens montant
Puissance de sortie émetteur (dBm) 12,62 -0,54
Sensibilité du récepteur (dBm) -32 -32
Budget optique disponible (dB) 44,62 31,46
Pertes en ligne (dB) 33 14,5
Marge de sécurité (dB) 11,62 16,96

723
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
DJOGBE L., AGOSSOU M. M. C. & SOTINDJO P.

Les marges de sécurité obtenues d’après le Enfin, lorsqu’on passe de la configuration


tableau IV étant supérieures à 3 dB, le système CWDM à la configuration DWDM pour le
a une sécurité suffisante pour couvrir les pertes système, le nombre de canaux utilisés devient
qui s’introduiront avec le temps. important (16 dans le cas du CWDM contre 20
dans le cas du DWDM). L’espacement entre
Conclusion sur les résultats : Le système canaux est réduit, permettant ainsi une
proposé présente de bonnes performances et les augmentation du nombre de canaux, donc la
différents choix techniques opérés sont donc montée en débit total pour l’ensemble du
validés. système d’une part, et l’augmentation du
nombre d’utilisateurs d’autre part. Ainsi, on
DISCUSSION passe d’un débit de 160 Gbit.s-1 avec 512
utilisateurs pour le CWDM à un débit de 200
En se référant aux différents résultats obtenus, Gbit.s-1 avec 640 utilisateurs pour le DWDM.
nous parvenons aux différentes analyses De même, le budget optique et la marge de
suivantes. Pour le CWDM, les valeurs prises par sécurité du système sont plus grands pour le
le facteur Q ne sont pas identiques pour les deux DWDM que pour le CWDM (Tableaux III et V),
sens de transmission (Figures 4 et 6). En fait, étant donné que, l’atténuation linéique de la
lorsque nous parcourons le sens montant, il y a fibre utilisée pour le DWDM est plus petite (0,2
plus de composants en ligne que dans le sens dB.km-1) que pour le CWDM (0,4 dB.km-1).
descendant, les puissances d’émission pour ces Cependant, le CWDM dispose d’un espacement
deux sens ne sont donc pas identiques, ce qui assez grand entre ses différents canaux. De ce
affecte les valeurs du facteur Q. De même, les fait, il permet l’utilisation de composants bas
spectres d’émission, non identiques pour ces coût comme des lasers à raie relativement large.
deux sens, couplés avec la dispersion Ce qui n’est pas le cas du DWDM qui nécessite
chromatique des fibres influencent sur les des composants très précis. C’est ce qui a été
valeurs du facteur Q. Ce dernier varie d’autant démontré dans (BANERJEE et al., 2005) et (Al-
plus avec les multiples réflexions dans les RUBAYE et al., 2009).
composants et les phénomènes de rétrodiffusion
rencontrés sur les fibres bidirectionnelles En définitive, lorsqu’il s’agit de faire un
utilisées. Les travaux effectués dans déploiement à très grande envergure, la solution
(NGUYEN, 2011) confirment ces analyses. DWDM est la plus appropriée, avec un coût de
déploiement assez important dû à la grande
Ensuite, pour les deux configurations DWDM précision et à la qualité que requièrent ses
appliquées au système (Figures 8 et 12 ; figures équipements. Mais lorsque le déploiement doit
10 et 14), on remarque que les valeurs les plus être fait pour un nombre plus réduit
petites du facteur Q se retrouvent au niveau de d’utilisateurs, la solution CWDM est plus
l’espacement de 50 GHz. En effet, avec le indiquée car elle est moins onéreuse en termes
DWDM et en passant de 100 GHz à 50 GHz de coût de déploiement. Ces analyses sont
d’espacement entre canaux, les phénomènes de corroborées par les travaux réalisés dans
recouvrement entre canaux voisins deviennent (BANERJEE et al., 2005) et (PAYOUX, 2006).
de plus en plus importants, occasionnant les
interférences entre symboles de ces canaux. CONCLUSION
Ainsi, lors de la détection, une grande partie du
spectre des canaux adjacents se retrouve incluse Dans le but de réduire le coût de déploiement et
dans la bande passante du filtre de sélection d’un de rendre flexible l’utilisation de la technologie
canal donné. L’information détectée se trouve multiplexage en longueurs d'onde dans le réseau
dégradée par suite du mélange avec celle des d’accès optique passif, tout en assurant la
canaux adjacents. Le facteur de qualité Q se capacité de monter vers le très haut débit, nous
trouve alors affecté. C’est ce que prouvent les nous sommes attelés tout au long du présent
travaux réalisés dans (LEFRANÇOIS, 2007). travail à concevoir un modèle et à dimensionner

724
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725
Modélisation et simulation d’un PON (Passive Optical Network) basé
sur la technologie hybride WDM/TDM.

un réseau d’accès optique passif utilisant le sont largement au-dessus de la valeur


multiplexage en longueurs d’onde couplé au recommandée et les diagrammes de l’œil
multiplexage temporel. présentent une bonne ouverture, prouvant ainsi
une bonne immunité aux erreurs lors de la
A partir de la définition des paramètres des transmission. Aussi, le système présente-t-il une
composants, nous avons procédé à la mise au marge de sécurité strictement supérieure à la
point du système. Afin de valider le modèle valeur recommandée, ce qui permettra de
retenu et les différents choix techniques couvrir les pertes éventuelles qui subviendront.
effectués, des simulations itératives ont été Le système élaboré offre un débit de 10 Gbit.s-1
exécutées. Au terme de ces tests, de meilleures par longueur d’onde sur une portée maximale de
performances en transmission du système ont 25 km. Sur chaque longueur d’onde, le taux de
été obtenues. Les valeurs du facteur de qualité Q couplage maximal atteint est de 64 utilisateurs
obtenues pour les longueurs d’onde du système grâce à la partie TDM du système.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

1. Al-RUBAYE S., AL-DULAIMI A., Al- systèmes de transmission optique multiplexés


RAWESHIDY H., 2009. Next generation en longueur d’onde au débit de 40 Gbit/s.
optical access network using CWDM Université Paris-sud, 228p.
technology. Int. J. Communications, Network
and System Sciences, 7, 636-640. 5. NGUYEN Q. T., 2011. Émetteurs
achromatiques pour le réseau d'accès optique
2. BANERJEE A., PARK Y., CLARKE F., haut débit multiplexé en longueurs d'onde.
SONG H., YANG S., KRAMER G., KIM K., Université de Rennes sous le sceau de
MUKHERJEE B., 2005. Wavelength-division- l'Université Européenne de Bretagne, 278p.
multiplexed passive optical network (WDM-
PON) technologies for broadband access. 6. PAYOUX F., 2006. Etude des réseaux
Journal of Optical Networking, 4(11), 737-758. d’accès optiques exploitant le multiplexage en
longueurs d’onde. Université de Bretagne,
3. KEISER G., 2006. FTTX concepts and 262p.
applications. Wiley Interscience, John Wiley &
sons, Inc., Hoboken, New Jersey. 7. VERNEUIL J-L., 2003. Simulation de
systèmes de télécommunications par fibre
4. LEFRANÇOIS M., 2007. Etude de optique à 40 Gbits/s. Université de Limoges,
technologies avancées pour l’optimisation des 297p.

725
J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo), 2015, Série E, 17(3) : 713-725