Vous êtes sur la page 1sur 87

Bases de Données de l’entreprise

1
Plan du cours
• Introduction
• Notions de base;
• Quelques définitions;
• La conception d’une base de données;
• Quelques définitions;
• Le dictionnaire de données;
• Le Modèle Conceptuel de Données : MCD;
• Le Modèle Logique de Données : MLD;
• Le Modèle Physique de Données : MPD;
• Etude de cas.
• SGBD MS ACCESS;
• Les tables
• Les requêtes
• Les formulaires
• Les états
• Le langage SQL
Introduction

3
Rôle d’une base de données
• Les informations dans l’entreprise

Décisions prendre

a besoin Chef
d’entreprise

Informations
4
Rôle d’une base de données
• Où peut-on trouver les informations?

5
Rôle d’une base de données
• Les informations sont stockées dans plusieurs endroits?
• Le risque d’oublier les informations
• La possibilité de faire des erreurs
• La perte du temps
•…
• Pour faire face à ces problèmes, quelle est la solution pour
prendre la bonne décision.

6
Rôle d’une base de données
• La solution à envisager?

Centralisation et Exploiter la puissance


organisation des de la technologie
données

Support de stockage

7
Rôle d’une base de données
• Les bases de données répondent à notre question :
 Une base de données est composée de tables

Base de données

tables

8
Rôle d’une base de données
• Les bases de données répondent à notre question :
 Chaque table est composée de champs
Champs (attributs ou colonnes)

fabricant modèle fréquence

Intel Pentium 4 3000

Intel Pentium M 2000 Enregistrements


table (Ou lignes)
Intel Pentium D 3000

AMD Athlon XP 2800

AMD Athlon 64 X2 3800


9
NOTIONS DE BASE

10
Base de données
• est une base de données est un ensemble structuré de
données (1) enregistrées sur des supports accessibles par
l’ordinateur (2) pour satisfaire simultanément plusieurs
utilisateurs (3) de manière sélective (4) en un temps
opportun.

(1) : Organisation et description de données


(2) : Stockage sur disque
(3) : Partage des données
(4) : Confidentialité «l'accès est autorisé »

11
Système de Gestion de Bases de Données :
SGBD (1)
• est un logiciel qui permet d’interagir avec une BD est un
Système de Gestion de Base de Données (SGBD)

12
Système de Gestion de Bases de Données :
SGBD (2)
• Il permet à des utilisateurs de créer et maintenir une base
de données.
• Les activités supportées sont :
• la définition d'une base de données (spécification des
types de données à stocker).
• la construction d'une base de données (stockage des
données proprement dites).
• la manipulation des données (principalement ajouter,
supprimer, retrouver des données).

13
Conception d’une base de données

14
Ce que nous voulons faire

15
Définitions

Une information

• est un élèment qui permet de compléter notre connaissance


sur une personne, un objet, un évènement

Un système d’information

• est constitué par l’ensemble des informations relatives à un


domaine bien défini

16
Définitions

Confusion

Ne pas confondre système d’information


avec le système informatique

Un système informatique

• Les ordinateurs
• Les programmes
• Les structures de données (Fichiers, Base de données)

17
Données, traitements et informations

Confusion

Données informations
Le vendeur consulte la base de
Est-ce que le livre « L’étranger » données de la librairie à l'aide de
est disponible au stock? son ordinateur et confirme au
client que le livre est disponible.

Le vendeur a consulté les données pour donner au client l'information


que le livre est en stock.

Informations entrantes Informations sortantes


Système
18
d'information
Système d’information
Un système d’information

• Contient des données


• Traite les données entrantes
• Produit des informations sortantes

Traitement

• Consultation des données


• Ajout des données
• Suppression de données
• Modification de données

19
Modélisation des données

Un petit système
d’information

Un système d’information
plus volumineux

20
Méthode de modélisation des
données

La création de ces modèles se fait selon une certaine méthode

MERISE

Méthode d'Etude et de Réalisation Informatique de Systèmes d'Entreprise

21
Méthode de modélisation des
données
Le niveau conceptuel

Modèle conceptuel des données (MCD)

Le niveau logique

Modèle logique des données (MLD)

Le niveau physique

Modèle physique des données (MPD)

22
Méthode de modélisation des
données
Analyse
En Résumé

MCD

MLD

MPD

23
Par quoi commencer ?
Etudier le système d’information existant (manuel ou automatique) :

■ consulter les cahiers de charge existants,


■ consulter les documents transitant dans l’organisme
(Rapports, Bons de commandes, Factures …),
■ interviews des membres de l’organisme,
■ interviews des utilisateurs (externes),
■ …

Avoir une idée claire et exacte de l’existant, des besoins et


des problèmes qui existent
24
En suite…
■ Regarder l’ensemble des données utiles à sauvegarder.
■ Cet ensemble forme le Dictionnaire de Données (DD).
■ Un DD est généralement présenté sous forme de tableaux
:

Données Type de données


Commentaires
retenues

25
Exemple de DD :
■ Dans un SI de gestion des notes des étudiants, les
données retenues peuvent être :

Données retenues Type de commentaires


données
Nom Alphanumérique 20 char

Prénom Alphanumérique 20 char

Adresse Alphanumérique 50 char


notes de chaque contrôle Numérique >=0

moyennes par matière Numérique >=0

moyenne générale Numérique >=0

date contrôles Date/Heure

26
DD simplifié :
• Une fois le dictionnaire de données mis en place,
• il faut créer un dictionnaire simplifié, duquel :
• les champs calculés à supprimer.
• Supprimer les données paramètres. C'est une donnée
qui ne prend qu'une unique valeur.
• Il faut, aussi, enlever tous les champs redondants (un «
code article » et une « référence article » par exemple,
qualifiant la même information).
• Il faut créer des identifiants pour distinguer chaque
information de façon unique.

27
Exemple de DD simplifié :
• Dans l’exemple des notes étudiants, on ajoute donc,
• un numéro d’étudiant et un code matière.

Données retenues Type de données commentaires


Nom Alphanumérique 20 char

Prénom Alphanumérique 20 char

Adresse Alphanumérique 50 char


notes de chaque contrôle Numérique >=0

moyennes par matière Numérique >=0

moyenne générale Numérique >=0

date contrôles Date/Heure

N°Etudiant Alphanumérique Identifiant d’un étudiant


CdeMatière Alphanumérique Identifiant d’une Matière
28
Exercice 1:
• Une La facture suivante est une facture d’un client d’une entreprise.
1. Elaborer son dictionnaire de données.
2. Déduire le dictionnaire simplifié

29
Le dictionnaire de données
Le dictionnaire de données simplifié
Le dictionnaire de données simplifié
Le Modèle conceptuel de données
(mcd)

33
Le modèle conceptuel de données :
MCD - Introduction
• Le modèle conceptuel de données est un modèle
qui nous permet de concevoir le schéma de
données utilisables dans notre SI.
• Il s’agit d’une représentation graphique de notre SI.
• Les éléments de base d’un MCD :
• Les propriétés.
• Les entités.
• Les relations.
• Les cardinalités
Le modèle conceptuel de données :
MCD - Définitions

• Les propriétés: sont les informations de base qui


décrivent les éléments(les entités) d’un SI.
• Exemple: Le numéro client, nom clients, prénom client,
adresse client sont des propriétés qui décrivent
l’élément(l’entité) Client.
• Chaque propriété dispose d’un type(alphabétique,
alphanumérique, numérique, date, logique,…).
Le modèle conceptuel de données :
MCD - Définitions

• Les entités : une entité est la représentation d'un


élément dans un SI.

• Chaque entité regroupe un ensemble de propriétés.


Nom de l’Entité
propriété1
propriété2
propriété3

Le modèle conceptuel de données : MCD
– L’entité et l’occurrence

• Exemple d’une entité:


Le modèle conceptuel de données :
MCD - Définitions

• La représentation d’une entité s’appelle une


occurrence de l’entité.
• Exemple :
Le modèle conceptuel de données : MCD
– L’entité et l’occurrence

• Question: dans les occurrences précédentes de


l’entité Client, est-ce qu’il est possible d’avoir 2
occurrences avec le même nom et prénom? C’est-à-
dire, avoir 2 clients différents mais avec le même nom
et prénom!

• La réponse : est oui !!!


Le modèle conceptuel de données :
MCD – La notion de l’identifiant

 L’identifiant une ou plusieurs propriétés qui


permetent de connaître de façon unique et sûre les
occurrences d’une entité donnée.

 Explication: Dans la question de l’exemple précédent,


nous allons ajouté une propriété au début de l’entité
qui s’appelle numéro client(ce numéro doit être
unique) pour faire la différence entre deux
occurrences qui peuvent avoir le même nom et
prénom.
Le modèle conceptuel de données : MCD
– La notion de l’identifiant
• Exemple 1:
Le modèle conceptuel de données :
MCD – La notion de l’identifiant
• Exemple d’occurrences avec identifiant:
Le modèle conceptuel de données :
MCD – La notion de l’identifiant
• Exemple 2:

Etudiant
Identifiant N° é tudiant
Nom étudiant
Prénom étudiant
Identifiant
Propriété
Adresse étudiant
Etc

43
Le modèle conceptuel de données : MCD
– La notion de l’identifiant
• Exemple d’occurrences avec identifiant:

Etudiant Etudiant Etudiant


026854M 017895E 026547Z
DUPONT MARTIN MARTIN
Martin Laurent Béatrice
Versailles Courbevoie Versailles
Etc Etc Etc

44
Le modèle conceptuel de données : MCD
– Relation ou association
• Une relation ou association est la liaison qui lie deux entités du
SI.
• C’est le lien entre deux entités.
Exemple 1 :

Etudiant Formation
N° étudiant Inscription Code formation
Nom étudiant Nom formation
Etc Etc

Entités
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Relation ou association

• L’identifiant de l’association est implicite.


• Il est composé des identifiants des entités
concernées.
• Exemple : l’identifiant de Inscription est le couple (N°
étudiant, Code formation).

Etudiant Formation
N° é tudiant Inscription Code formation
Nom étudiant Nom formation
Etc Etc

46
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités

• Définition:
• Une cardinalité indique combien de fois l’entité peut
intervenir dans l’association.
• On doit poser les deux questions suivantes :
• Combien au minimum des occurrences de l’entitie2 est en relation
avec une occurrence de l’entité1 ?
• 2- Combien au maximum des occurrences de l’entitie2 est en
relation avec une occurrence de l’entité1 ?
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
• En fait, dans la grande majorité des cas, on n’utilise que 4
combinaisons de valeurs pour les cardinalités.
• 0,1 au plus un(e)
• 1,1 un(e) et un(e) seul(e)
• 1,n un(e) ou plusieurs
• 0, n zéro ou plusieurs

48
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
■ Dans notre exemple1 nous devons poser les questions
suivantes:
• Combien de produits au minimum un client peut commander?
• Combien de produits au maximum un client peut commander?
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités

Cardinalité maximale

1,n

Cardinalité minimale
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
• Il faut poser les mêmes questions pour l’entité Produit :

• Un produit peut-être acheté au minimum par combien de


clients?
• Un produit peut-être acheté au maximum par combien de
clients?
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités

1,n 0,n
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
Exemple 2 :
Déterminer les cardinalités.

Etudiant Formation
N° é tudiant Inscription Code formation
Nom étudiant Nom formation
Etc Etc

53
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
• Association 1,1
• Un client donné ne commande qu'un seul produit.
• Un produit donné n'est commandé que par un seul client.

1,1 1,1

54
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités
• Association 1,N
• Un client donné commande plusieurs produits.
• Un produit donné n'est commandé que par un seul client.

1,n 1,1

55
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités

• Association 0,1
• Un client donné commande plusieurs produits.
• Un produit donné est commandé au maximum par un seul client mais
peut ne pas être commandé.

1,n 0,1

56
Le modèle conceptuel de données :
MCD – Les cardinalités

• Résumé :
• Pour calculer la cardinalité, se POSITIONNER sur l'entité
concernée et regarder EN FACE combien de fois l'une de
ses occurrences participe à l'association.
• Puis se DEPLACER du côté de l'autre entité et faire la
même chose dans l'autre sens.

57
Exercice 1
Énoncé : Gestion de stock

Dans l’entreprise GCIVIL, les produits (caractérisés par un code et une


désignation et un prix unitaire) peuvent soit être fabriqués par
l’entreprise ou provenir de différents fournisseurs (caractérisés par
un numéro et un nom et une adresse).
Un même produit peut provenir de plusieurs fournisseurs à des prix
d’achat différents.
Un fournisseur peut livrer plusieurs produits.
T.A.F :
1. Établir le DD.
2. Déduire le DD simplifié
3. Identifier les règles de gestion.
4. Regrouper les données par entité
5. Réaliser un MCD.
58
Solution
1. Dictionnaire des données
Nom symbolique Type Description
Nom entreprise Alphanumérique Donnée paramétrée
Code produit Numérique Code de produit

Désignation Alphanumérique Désignation de produit

Prix unitaire Numérique Prix unitaire de produit

Num fournisseur Numérique Identifiant de fournisseur

Nom fournisseur Alphanumérique Nom de fournisseur


Adresse fournisseur Alphanumérique Adresse de fournisseur
Prix achat Numérique Le prix d’achat d’un produit

59
Solution
2. Dictionnaire des données simplifié
Nom symbolique Type Description
Code produit Numérique Code de produit

Désignation Alphanumérique Désignation de produit

Prix unitaire Numérique Prix unitaire de produit

Num fournisseur Numérique Identifiant de fournisseur

Nom fournisseur Alphanumérique Nom de fournisseur


Adresse fournisseur Alphanumérique Adresse de fournisseur
Prix achat Numérique Le prix d’achat d’un produit

60
Solution
3. Règles de gestion
• Un fournisseur peut fournir un ou plusieurs produits.
• Un produit est livré par plusieurs fournisseurs.
4. Le regroupement par entité :

Produit Fournisseur
Code produit Num fournisseur
désignation Nom fournisseur
Prix unitaire Adresse fournisseur

61
Solution
5. : MCD

Produit 0 ,n Fournir 1,n Fournisseur


Code produit Prix achat Num fournisseur
désignation Nom fournisseur
Prix unitaire Adresse fournisseur

62
63

Exercice 2 (MCD)
On considère un SI contenant essentiellement les propriétés sur
des bons de commandes de la forme :

N° BON ............................ DATE


.................................
NOM CLIENT
..............................................................................
ADRESSE
...................................................................................

.......................................................................................
NOM REPRESENTANT
...................................................................
REF DESIGN QTE PU
MONTANT
.......... ........................... .......... ............
....................
64

Recueil des informations


On récolte les informations par une suite d'interviews avec les différents postes de travail
On obtient ainsi les règles de gestion suivantes :
R1 : Un client peut passer une ou plusieurs commandes ou aucune commandes
R2 : Une commande peut concerner un ou plusieurs produits
R3 : Une commande est passée à un représentant qui n'est pas toujours le même pour
un client donné
On établit également la liste des propriétés à partir des documents et des fichiers
Ici, on imagine qu'il y a des codes pour identifier les entités évidentes comme par
exemple les clients, les représentants ....
S'il s'agit d'un système manuel, ces codes n'existent pas forcément, dans ce cas, on peut
par exemple les marquer avec une étoile.
65

Dictionnaire des données


66

Dictionnaire des données simplifié


67

Dictionnaire des données simplifié


68

Regrouper les propriétés en sous-


ensembles.

Commande
Client
Représentant
Produit
69

Les entités et les associations


COMMANDE PRODUIT
SE COMPOSE DE
NOBON REF
QTE
DATE DESIGN
PU

CLIENT PASSE COMMANDE


COCLI REPRESENTANT
NOMCLI COREP
RUCLI NOMREP
VILCLI
OBTIENT
70

Les Cardinalités
COMMANDE 1 PRODUIT
1,n SE COMPOSE DE 0,n
0
NOBON REF
QTE
DATE DESIGN
PU
1
1,1

CLIENT 0,n
0 PASSE COMMANDE
COCLI REPRESENTANT
NOMCLI COREP
RUCLI NOMREP
VILCLI
OBTIENT
0,n
0
1
1,1
71

Etablissement du MCD
COMMANDE 1,n SE COMPOSE DE 0,n PRODUIT
NOBON QTE REF
DATE
DESIGN
1,1 1,1 PU

CLIENT 0,n PASSE COMMANDE REPRESENTANT


COCLI COREP
NOMCLI NOMREP
RUCLI
VILCLI
OBTIENT 0,n
MCD de l’exercice 1 :

Client Commander Produit


Quantité
N°Client N°produit
Nom Désignation
Adresse Prix unitaire
CP
Ville

Facture
Contenir
Réf facture
Date
Les cardinalités de l’exercice 1 :

Client 1,n 0,n


Commander Produit
Quantité
N°Client N°produit
Nom Désignation
Adresse Prix unitaire
CP
Ville 0, n

Facture 1, n
Contenir
Réf facture
Date
Modèle Logique de Données (MLD)

74
Le modèle Logique de données : MLD
■ Plus proche du modèle physique.
■ Ne contient que des tables qui possèdent des attributs et une
clé primaire.
■ Toutes les tables ont un nom unique.
■ Le MLD prend en compte la nature de l’outil logiciel avec
lequel sera implanté la future base de données.
■ Les données sont représentées sous forme de tables ; l’accès
est possible à partir de requêtes.
Le modèle Logique de données : MLD
• Toute entité est transformée en table.
• Les propriétés de l'entité deviennent les attributs de la table.

Entité dans le Table dans le


MCD MLD
• L'identifiant de l'entité devient la clé primaire de la table.

76
Le modèle Logique de données : passage du MCD
au MLD
• Toute association est-elle transformée en table ?

• Si non , quelles sont les associations transformées en


tables ? Quelle est la structure de ces tables ?

77
Le modèle Logique de données : passage du MCD
au MLD
La réponse de la question précédente dépend des
cardinalités :
1. Deux grand cas possibles :
A. L’association un1:1
à plusieurs : ?:n

l’association devient une relation : clé primaire/clé étrangère.


Le modèle Logique de données : passage du MCD
au MLD
EntitéA EntitéB
0:n relation 1:1
IdA IdB
propriétéR
PropriétéA propriété
B

devient
TableA
TableB
IdA IdB
AttributA AttributB
RefA
AttributR
Le modèle Logique de données : passage du
Exemple1 :
MCD au MLD
Employé Service
1:1 Affecter 1:N
NumEmpl CodeService

NomEmpl NomService
PrenomEmpl

Service
Employé
CodeService
NumEmpl
NomService
NomEmpl
PrenomEmpl
CodeService
Le modèle Logique de données : passage du MCD
Exemple2 :
au MLD
Maison Locataire
0:1 Louer
NumMaison 1:N CIN_Locataire

AdresseMaison Nom
Prénom
Tél

Maison Locataire

NumMaison CIN_Locataire

AdresseMaison Nom
Prénom
CIN_Locataire
Tél
Le modèle Logique de données : passage du MCD au
MLD
2. L’association plusieurs à plusieurs:

?:n ?:n

la relation donne lieu à la création d’une table


Passage du MCD au MLD
EntitéA EntitéB

IdA
0:n relation 1:n IdB
propriétéR propriété
PropriétéA
B

devient
TableA RelationAB TableB
IdA IdB
RefA
AttributA RefB AttributB
AttributR
Le modèle Logique de données : passage du
Exemple : MCD au MLD
Client Produit
1:N Commander 0:N CodeProduit
NumClient
quantité
NomClient NomProduit
PrenomClient Prix
Tél

Client Commander
NumClient Produit
NumClient CodeProduit
CodeProduit
quantité
NomClient
PrenomClient NomProduit
Tél Prix
Le modèle Logique de données : passage du
MCD au MLD
L’association un-à-un (1,1)—(1,1) :
L'une des entités devient un attribut de l'autre entité.
Entité1 Entité2
1:1 Association
Identifiant1 1:1 Identifiant2

propriété1 propriété3
proprièté2 proprièté4
… …

Table
Identifiant1
propriété1
propriété2
identifiant2
propriété3
propriété4

Le modèle Logique de données : passage du
Exemple :
MCD au MLD

Client Carte_Membre
1:1 Abonnement NumCarte
NumClient 1:1

NomClient TypeAbonnement
PrenomClient
Tél

Client
NumClient
NomClient
PrenomClient
Tél
NumCarte
TypeAbonnement
87

Exercice 1
Gestion de scolarité
Chez le proviseur adjoint :
• Les informations courantes sur un élève sont recueillies.
• Un élève est toujours inscrit dans une classe identifiée par un code (1 STT1, Term S2 etc.)
• Chaque classe a un professeur principal.
• Un professeur enseigne une, voire plusieurs matières y compris dans la même classe (c'est le
coordonnateur).
• Le cas de nombreux professeurs d'Economie & Gestion.
• Les coordonnées d'un professeur doivent être connues.

T.A.F :
1. Établir le DD.
2. Déduire le DD simplifié
3. Identifier les règles de gestion.
4. Regrouper les données par entité
5. Réaliser un MCD.
6. Déduire le MLD