Vous êtes sur la page 1sur 1

Université Cadi-Ayyad S2-2019-2020

Faculté des Sciences Semlalia Filière SMPC


Département des Mathématiques Module Algèbre II

Algorithme de diagonalisation
Soit Bc = (e1 , . . . , en ) la base canonique du K-espace vectoriel Kn et soit A ∈ Mn (K). Pour
étudier la diagonalisation de A on suit les étapes suivantes :

Etape 1 : On calcule PA (X).


1. Si l’une des racines de PA (X) n’est pas dans K alors A n’est pas diagonalisable sur K.
2. Si toutes les racines de PA (X) sont dans K on passe à l’étape suivante.
Etape 2 : Soient λ1 , . . . , λp les racines de PA (X) dans K, deux à deux distinctes et soient
m1 , . . . , mp leurs multiplicités respectives.
1. S’il existe i ∈ {1, . . . , p} tel que dim(Eλi ) 6= mi alors A n’est pas diagonalisable sur K.
2. Si pour tout i ∈ {1, . . . , p} on a dim(Eλi ) = mi alors A est pas diagonalisable sur K. On
passe à l’étape suivante.
Etape 3 : Pour chaque valeur propre λi on détermine une base Bi du sous-espace propre Eλi . La
B = B1 ∪ · · · ∪ Bp est une base de Kn formée de vecteurs propres de A. On passe à l’étape suivante.
Etape 4 : Soit P la matrice de passage de Bc à B. Alors on a

D = P −1 AP.

Chaque valeur propre λi apparaît mi fois dans la diagonale principale de D et l’ordre des valeurs
propres dans la diagonale de D est compatible avec celui des vecteurs propres dans la base B.

Application
1. Résolution des systèmes linéaires récurrents Xn+1 = AXn (A ∈ Mn (K)) :
La résolution de ce type de systèmes nécessite le calcul des puissances k-èmes de A. Lorsque
A est diagonalisable il existe D diagonale et P inversible telles que A = P DP −1 . Alors :
— An = P Dn P −1 .
— Xn = An X0 . On obtient alors Xn en fonction de n et X0 .
2. Résolution des systèmes différentiels linéaires X 0 (t) = AX(t) (A ∈ Mn (K)) :
Lorsque A est diagonalisable il existe D diagonale et P inversible telles que A = P DP −1 .
Alors :
— On résout le système différentiel linéaire Z 0 (t) = DZ(t).
— La solution générale X(t) du système X 0 (t) = AX(t) est X(t) = P Z(t).
— Un système fondamental de solutions du système X 0 (t) = AX(t) est

{eλ1 t X1 , eλ2 t X2 , . . . , eλn t Xn },

où λ1 , λ2 , . . . , λn sont les valeurs propres de A et X1 , X2 , . . . , Xn sont les colonnes de P .

Vous aimerez peut-être aussi