Vous êtes sur la page 1sur 30

ROYAUME DU MAROC

Université Hassan II
Ecole Supérieur de Technologie
Casablanca

RAPPORT DE STAGE
D’INITIATION

Département: Génie des procédés

Réalisé par : Encadré par :

El BOUCHEKRI Rida MONAFI Abdellah

Année universitaire 2019/2020

1
2
DEDICACES
C’est avec un immense plaisir que je dédie ce travail :

A MES PARENTS :
Vous avez supporté pour moi les soins et consenties les efforts pour mon éducation.
Aucune dédicace ne saurait exprimer tout le respect que je vous porte, vous nous
avez toujours fait confiance. Veuillez trouver dans ce travail la consolation et la
récompense pour vos sacrifices. Et merci pour votre amour, soutien, support et
confiance dès le début de mon parcours universitaire. Que Dieu vous garde et vous
donne une vie pleine de santé. Aucun mot ne pourra exprimer mon respect, mes
amours et mes gratitudes envers vous.
A MES PROFESSEURS :
Je tiens à remercier mes professeurs pour leurs conseils à travers
lesquels j’ai pu travailler en mettant à ma disposition leurs expériences et leurs
compétences, en n’oubliant pas leurs conseils en concernant la discipline et le
respect des horaires du travail, tout cela était enchaîné dans ma mémoire tout au
long la période de mon stage.
A TOUS MES AMI(E) S :
Je remercie tous mes ami(e)s pour leur conseil, soutien et leur amour, et par ce
travail, je vous souhaite beaucoup de succès et du bonheur. Puisse Dieu préserver
notre amitié.
Je dédie ce travail à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à l’élaboration de
ce travail.

3
REMERCIEMENTS
Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît important
de commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont tout
appris au cours de ce stage un moment très profitable.

Je tiens à présenter mes profonds remerciements à tous ceux qui ont participé à
l’élaboration de ma formation et pu m’apporter l’aide et le support que j’en ai besoin
en tout ce qui concernant le domaine de maintenance des équipements du laboratoire.

Je remercie tous les professeurs et l’équipe pédagogique qui veillent sur notre
formation en génie des procédés au sein de l’Ecole supérieure de Technologie de
Casablanca.

J’adresse mes remerciements aussi à Mr. MONAFI Abdellah qui m’a accompagné
tout au long de cette expérience professionnelle avec des informations, conseils et
plusieurs manuels qui m’ont aidé pour enrichir mes connaissances pour accomplir ce
travail.

Mes grands remerciements aux personnes qui m’ont aidé de loin ou de près par leurs
recommandations et leur soutien pour prodiguer au cours de mon stage.

4
TABLE DES MATIERES
DEDICACES.............................................................................................................. 3
REMERCIEMENTS.................................................................................................... 4
LISTE DES FIGURES.................................................................................................. 6
LISTE DES TABLEAUX............................................................................................... 7
LISTE DES ABREVIATIONS........................................................................................ 7
INTRODUCTION....................................................................................................... 8
Chapitre 1 : Présentation de CBGS................................................9
I Historique................................................................................................... 10
II Les chiffres clés de coca-cola.......................................................................10
III Fiche technique.......................................................................................... 11
IV Activité de l’entreprise .............................................................................. 11
1. Production....................................................................................................11
2. Distribution..................................................................................................12
3. Les Clients.....................................................................................................12
V Les fournisseurs de CBGS.................................................................................................12
VI Organigramme de CBGS ..................................................................................................13

Chapitre 2 : Processus de fabrication........................................14


I Introduction............................................................................................... 15
II Service de production.................................................................................15
1. Siroperie.....................................................................................................16
2. La station traitement d’eau …....................................................................16
3. Lavage........................................................................................................17
4. Mixage.......................................................................................................17
5 Salle d’embouteillage.................................................................................18
6 Soutireuse et Capsuleuse...........................................................................19
7 Etiqueteuse................................................................................................19
8 Codage.......................................................................................................20
9 Fardeleuse.................................................................................................20
10 Sanitation..................................................................................................21

Chapitre 3 : Qualité de travail et de production.....................22


I Introduction................................................................................................ 23
1. La hauteur de remplissage..................................................................................23

5
2. contrôle du capsulage ........................................................................................23
3. contrôle de bouchage ..........................................................................24
4. mesure du volume de gaz carbonique ...............................................................24
5. Contrôle du brix par DMA .................................................................................25
6. Inversion du brix ................................................................................................25
II Les taches effectuées au sein de laboratoire................................................26
CONCLUSION.…….................................................................................................. 27
BIBLIOGRAPHIE........................................................................................................... 28

LISTE DES FIGURES


 Figure n° 1 : Histogramme des chiffres d’affaires de coca................10

 Figure n° 2 : Les différents produits de CBGS.............................13

 Figure n° 3 : Organigramme de CBGS.......................................13

 Figure n° 4 : Schéma de procédés de fabrication..........................14

 Figure n° 5 : Service de production…........................................15

 Figure n° 6 : Citerne de sirop................................................16

 Figure n° 7 : Sale de traitement d’eau.....................................18

 Figure n° 8 : Laveuse…........................................................19

 Figure n° 9 : Mixeur..........................................................20

 Figure n° 10 : La préforme des bouteilles de plastique....................21

 Figure n° 11 : Souffleuse.....................................................22

 Figure n° 12 : Ettiquiteuse...................................................27

 Figure n° 13 : Soutireuse et Capsuleuse....................................28

 Figure n° 14 : Palettiseur.....................................................10

 Figure n° 15 : La hauteur MAX et MIN.....................................10

 Figure n° 16 : Appareil de contrôle du bouchage(Torque)..................10

6
 Figure n° 17 : Appareil ZHAM...............................................10

LISTE DES TABLEAUX

 Tableau 1: Fiche technique.

 Tableau 2 : Les différents produits de CBGS.

 Tableau 3: Grille de nettoyage et sanitation en cas de changement de produit.

 Tableau 4: Les exigences dans le contrôle du sucre.

LISTE DES ABREVIATIONS

 CBGS: Compagnie Des Boissons Gazeuses du Sud.

 NABC: ‘Nord Africa Bottling Company’.

 SCBG: Société Centrale des Boissons Gazeuses.

 CBGN: Compagnie des Boissons Gazeuses du Nord.

 PET: Polyéthylène téréphtalate.

 ORTHMAN: Bouteilles de verre 25 L.

 SASIB: Bouteilles de verre 1L.

7
INTRODUCTION

Ce stage d’initiation se déroule au terme de ma 1ère année de formation initiale à l’Ecole


Supérieure de Technologie de Casablanca au département Génie des Procédés durant Juillet 2019.

Ce stage était une porte qui s’ouvre sur le monde professionnel, il m’a permis d’avoir une
connaissance plus proche sur le domaine du travail, ses organisations et son apprentissage aussi,
ainsi une sensibilisation aux conditions du travail pour nous ; les futures diplômés.

Pour cette approche concrète de la vie dans l’entreprise, on peut dire que le stage facilite
l’intégration professionnelle.

Mon expérience de stage m’a donné lieu à la réalisation d’une étude technique applicable au sein
de Compagnie Des Boissons gazeuses Du Sud , d’acquérir de nouvelles connaissances et
expériences, d’appréhender des nouvelles techniques et surtout développer ma spécialité.

Au Maroc, la Coca Cola Compagnie est représentée par le groupe NABC. Ce dernier s’est investi
dans la recherche du célèbre trio de la satisfaction d’un client (Délai/qualité/Prix), ainsi que dans
la politique de l’économie d’eau. Toutes les STE des usines du groupe ont un bon indice en
économie d’eau. Pour la CBGS, malgré les efforts qui ont été fournis dans ce sens, il reste encore
un point à améliorer, le traitement et à l’optimisation de la perte des réactifs.

Ce rapport comporte 3 parties, la 1ère partie est consacrée à la présentation de CBGS, la 2ème partie
donne la propriété au processus de fabrication, la 3éme partie comporte le contrôle de qualité et
conclusion.

8
Chapitre I

Présentation de
l’entreprise CBGS

9
I Histoire de la CBGS ;

Coca -cola a fait son apparition pour la première fois au Maroc en 1947 grâce à un
contingent de l’armée américaine qui était basé à Tanger à l’époque.
Une année plus tard, le premier embouteilleur a été mis en place à Marrakech par JIM Hall
avec un capital totalement américain.
En 1952 la mise en place de la CBGS : embouteilleur franchisé de la compagnie coca-cola,
elle a été implantée à la place de l’actuel rue d’Essaouira.
En 1971, une nouvelle unité construite au quartier industriel.
De 1952 à 1987, la Compagnie des Boissons Gazeuses du SUD(CBGS) ne fabriquait que
Coca-cola et Fanta Orange ; Mais après et pour augmenter sa part de marché, la compagnie à
décidé la diversification de ses produits.
Elle a commencé à produire Fanta Florida, Fanta Limon, Bonakua, Hawaï Ananas, Hawaï
Tropical et sprite, elle a lancé en 1992 les bouteilles en plastique PET .Elle a même acheté une
nouvelle machine d’une grande capacité, rapide et effectuant plusieurs taches en même temps.
En 1997, elle acquit la SIM (Société Industrielle Marocaine) principal concurrent lui
permettant ainsi d’augmenter sa capacité de production et d’élargir sa gamme de produits.
En 2002, la CBGS devient filiale de l’Equatorial coca-cola Bottling company (ECCBC), qui
elle aussi filiale du groupe COBEGA à 70%, de The coca-cola Holding à 30%.
La CBGS reste parmi les anciens embouteilleurs filière qui existe actuellement au Maroc tel
que :
 SCBG : Société des boissons Gazeuses à casa et salé
 ABC : Atlas Bottling Compagnie à Tanger et Oujda
 CBGN : Compagnies des Boissons Gazeuses du Nord à Fès

II Les chiffres clés de Coca Cola :

Figure 1 : Histogramme des chiffres d’affaires de coca en milliards de Dollars


10
III Fiche technique :

Forme juridique : Société Anonyme.


Dates clés : 1886 : (Invention du Coca-
Cola)
1902 : (Création par J. B.
Harrison)
Slogan : Enjoy Coca-Cola!
Siège social : Atlanta, Géorgie  États-
Unis
Secteurs d’activité : Boissons non alcoolisées,
colas, eaux
Effectif : 55,000 (2005)
Capitalisation : USD 115 milliards
Site Web : http://www.cocacola.com

Tableau 1 : fiche technique

IV Activité de l’entreprise :
L’activité principale de la CBGS est constituée de la production et la distribution des boissons
gazeuses. A cet effet, nous avons jugé judicieux de donner quelques éclaircissements sur deux
composantes principales de la société.

1. Production :

Au Maroc, NABC dispose de 05 unités de production regroupant des lignes :

De verre
De PET
De boites
De post-mix

Les produits sont distribués dans :

11
le nord (territoire de Fès)
le centre (territoire de Casablanca)
le sud du Maroc (territoire de Marrakech)
la Mauritanie

2. Distribution :

La distribution est organisée autour de deux systèmes :

 Le système conventionnel :

Dans ce système, les livreurs visitent les points de vente pour la distribution des produits et la
prise de commande.

 Le système de la prévente :

Les taches de prise de commandes et la livraison sont séparées. Le pré-vendeur s’occupe de la


collecte des commandes auprès des clients par le système HHT, Les produits sont préparés la
veille sur la base de commandes communiquées par le système HHT. La livraison s’effectue le
lendemain.

3. Les clients :

Embouteilleurs
Hôtels
MARJANE
METRO
GROSSISTES

V Les fournisseurs de la CBGS :


La compagnie collabore avec des fournisseurs nationaux :
 COSUMAR : sucre
 CARNAUD et CMB : les bouchons ;
 EFRIQUIA : Gasoil, essence….
 SIMI (Société d’Impression Moderne et Industrielle) 

VI Produits de la CBGS :

12
Coca-cola Schweppes

Fanta L’eau potable (Ciel)

Sprite Les jus (Miami)

Hawaï Pom’s

Tableau 2 : Les différents produits de CBGS.

VII Organigramme de l’entreprise :

Figure 2 : Organigramme de CBGS (historique CBGS 2011).

13
Chapitre II

Processus de
fabrication de la boisson
gazeuse

14
I Introduction :
Le processus de production chez Coca-Cola passe par plusieurs étapes qui sont représentées sur
la figure ci-contre.

Figure 3 : Schéma de procédés de Fabrication.

II Service de Production :

Figure 4 : Service de Production.

15
1. Siroperie :
Son rôle comme l’indique son nom est la préparation des sirops par le mélange des concentrés
avec l’eau traitée et les colorants

Figure 5 : citerne de sirop

2. La station traitement d’eau :


Bien qu’on dise que l’eau n’a pas de couleur ni de goût, sa qualité varie d’un lieu à l’autre. Cette
étape vise donc, à travers des traitements chimiques et physiques, à traiter l’eau de sorte à ce
qu’elle corresponde à un seul standard et que le goût de la boisson soit le même.
La salle des machines :
 Deux grands réacteurs.

 Un bac tampon

 les filtres à sable.

 les filtres à charbon.

 le bac de chaud.

Figure 6 : Sale de traitement d’eau

16
3. Lavage :
Le rôle principal de cette machine est d’alimenter les laveuses par la pression et l’eau chaude.

Figure 7 : Laveuse

4. mixage :

Le mixage constitue la dernière phase de production de la boisson, cette étape consiste à


mélanger le sirop fini avec l'eau traitée refroidie par l'eau glucosée et du gaz carbonique dans
des proportions bien définies.

Figure 8 : Mixeur

17
5. Salle d’embouteillage :

Elle est composée de 3 lignes de remplissage :

 2 lignes pour les bouteilles en verre :


SASIB  :
 Mise en service : 1999

 Cadence nominale : 24 000 bt/H (1L) 36 000 bt/H (1L)

Orthman :
 Mise en service : 1988

 Cadence nominale : 24 000 bt/H (20 cl et 38 cl) 12 000 bt/1 h

 1 ligne pour les bouteilles de PET

Figure 9 : La préforme des bouteilles de plastique

Figure 10 : Souffleuse

6. SOUTIREUSE ET CAPSULEUSE :
18
C’est une machine conventionnée à remplir le produit dans les bouteilles vides. Le liquide venant
de la siroperie est maintenu dans un réservoir à une pression constante. Dès que l’équilibre des
pressions est établi le liquide s’écoule dans la bouteille le gaz dans la bouteille est renvoyé vers
la cuvette. Le robinet se ferme et les bouteilles ainsi remplies s’acheminent vers l’étoile de sortie
qui les distribue à son tour sous un poste de bouchage pour visser le bouchon et un moteur
d’entraînement du plateau tournant.

Figure 11: Soutireuse et capsuleuse

7. ETTIQUITEUSE :
C’est une machine qui permet d’étiqueter les bouteilles. La production est fournie par 2 types
d’étiqueteuses, une qui utilise une colle thérmofusible elle est conçue à la ligne de plastique, et
l’autre enveloppant avec de la colle liquide.

Figure 12 : Ettiquiteuse

19
7. CODAGE :
Le codage est très important pour la détermination de la convenance du produit â la
consommation. Ceci est réalisé grâce à l’imprimante VIDEO JET EXEL qui est conçue pour être
utilisée de façon continue. Elle fait imprimer des messages de petits caractères sur la surface du
bouchon.
L’imprimante a un fonctionnement automatique, il est commandé par un détecteur de bouteille.
Lors du passage de la bouteille, elle injecte l’encre pressée dans le générateur de gouttes à
travers un petit busc pour marquer un code sur le bouchon, Le code est programmé par
l’utilisateur.

8. FARDELEUSE :
Elle a pour but de emballer les bouteilles avec du plastique sous forme de
paquette.
Les composants essentiels de la machine :
 Magasin de rouleau de plastique
 Enrouleur film
 Four.
Les robots de palettisation offrent la possibilité pour les différentes unités de palettisation telles
que Clean Packs ou les couches de bouteille, de mettre en œuvre chaque schéma de
palettisation souhaité sur la palette. Avec la robotique et les différents systèmes de préhension,
des cadences élevées peuvent également être atteintes dans des espaces réduits.

Figure 12: palettiseur

20
9. SANITATION:
Pour obtenir un sirop conforme aux normes prédéfinies d’hygiène et de qualité, une opération
de sanitation et de nettoyage s’impose pour détruire toutes les bactéries pathogènes des
surfaces en contact avec le sirop. Le nettoyage des cuves de sirop fini est effectué chaque fois
qu’il y a changement de produit ou épuisement du sirop.

Techniques :

Pour Nettoyage et sanitation en 3 étapes :


1. Rinçage avec l’eau traitée .

2. Sanitation avec l’eau chaude à T°=85 °C pendant 15 min .

3. Rinçage et refroidissement avec l’eau traitée .

Pour Nettoyage et sanitation en 5 étapes :


1. Rinçage avec l’eau traitée.

2. Nettoyage avec la soude chaude à 1,6 % +ou- 0,2% et T° de 75°C +ou- 5°C pendant 15 min .

3. Rinçage avec l’eau tiède.

4. Sanitation avec l’eau chaude à T°=85 °C pendant 15 min .

5. Rinçage avec l’eau traitée et remplissage du circuit avec la solution .

Tableau 3 : Grille de nettoyage et sanitation en cas de changement de produit

3C : Nettoyage et Sanitation en 3 étapes (eau chaude)


5C : Nettoyage et Sanitation en 5 étapes

21
22
Chapitre III

Qualité de travail
et de production

23
I Introduction :

Au sein de l’entreprise existe un laboratoire spécial de contrôle qualité qui contient des appareils
de mesure et de contrôle pour vérifier la conformité des produits au cours de la production et à
la livraison.

1. La hauteur de remplissage :

Ce contrôle est effectué par un calibre de vérification de hauteur qui doit être fait au début et au
cours d’une période d’embouteillage et à chaque incident de soutirage.

Figure 13 : la hauteur max et min

2. Contrôle du capsulage :

Ce contrôle doit être effectué au début de chaque période d’embouteillage et après chaque
réglage de la capsuleuse à l’aide d’un calibre <go> ou <no go>.
Si le bouchon couronne passe à travers le calibre <no go>, cela veut dire que le sertissage est
trop serré.
Si le bouchon couronne ne passe pas à travers le calibre <go>, cela veut dire que le sertissage
est trop faible, ce qui entraînera une fuite de liquide par suite une mauvaise saturation de
CO2

24
3. Contrôle du bouchage /meure de torque :

Cette opération consiste à mesurer l’ouverture et ou la fermeture de la bouteille.

Figure14 : Appareil de contrôle du bouchage (Torque)

4. Mesure du volume de gaz carbonique :

Ce test a pour but de déterminer le volume de gaz carbonique dissous dans une boisson gazeuse
conditionnée dans des bouteilles en verre et ou -PET- de toutes tailles.

Pour déterminer le CO2 on utilise un appareil appelé (ZHAM) contenant un manomètre étalonné
et jugé conforme, ceci pour déterminer la pression en psi, puis on détermine la température
dans la bouteille contrôlée, et à la fin on se réfère à un tableau (CHART) pour déterminer le
volume co2 final dans cette bouteille.

25
Figure 15 : appareil ZHAM

5. Contrôle du BRIX par densimètre électronique (DMA):

C’est la méthode à suivre pour mesurer le brix de la boisson gazeuse ou les sirops en utilisant un
densimètre électronique.
Le degré du brix = un gramme de la matière sèche dans 100 grammes de la solution.
On prélève dans un bécher une quantité suffisante pour la dégazifier afin de ne pas gêner la
cellule de mesure (cette opération dure 3 min), après on utilise une seringue pour injecter le
produit dans la cellule de mesure du densimètre électronique (DMA), après la stabilisation de la
mesure, on note la valeur du brix affiché et on stop la production s’il y a une défaillance.

Figure 16: appareil DMA

6. Inversion du brix de la boisson :

Le but de ce test est de déterminer le brix réel de la boisson par inversion.

26
Tableau 4 :Les exigences dans le contrôle du sucre

27
II Les taches effectuées au sein de laboratoire :

Mesure du Brix: la teneur en matière sèche du sirop et produit fini est obtenue par
injection de ces derniers dans un appareil mesurant la densité optique (DMA 5000).

Contrôle de la température: Ce contrôle s’applique au contrôle de la


température des bains de lavage de laveuse des lignes ORTHMAN et SASIB et la
température du détergent de sanitation (Soude et eau chaude) au niveau des systèmes
de remplissage des lignes ORTHMAN, SASIB et PET et les cuves au niveau de la siroperie.

Contrôle du volume du CO2: Ce paramètre est obtenu en mesurant la pression


et la température du produit.

Contrôle du Torque: Ce contrôle permet de vérifier le fonctionnement de la


fermeture des bouteilles de capsule à vis.

Contrôle d'apparence: Vérification de débris de verre, collerette, sédiment, les


moisissures.

Contrôle du sertissage: Ce contrôle est effectué afin de s'assurer que les


bouteilles sont hermétiques.

Contrôle de codage: C’est un contrôle visuel, consiste à contrôler prudemment la


date de production et la date d’expiration des 5 bouteilles à chaque démarrage, chaque
changement d’emballage et chaque demi-heure.

Contrôle d'étiquetage: C’est un contrôle visuel, il s’agit de prendre 5 bouteilles de


la ligne et contrôler la lithographie, l’emplacement et les couleurs des étiquettes au
démarrage et chaque 4 heures.

Contrôle les traces de la soude: Contrôle des traces de soude dans les
bouteilles après rinçage dans la laveuse et on contrôle la soude après la sanitation de 5
étapes.

Bleu de méthylène: Ce contrôle se fait pour les bouteilles à la sortie de la laveuse.


Le rinçage des bouteilles avec le bleu de méthylène permet de visualiser les colonies de
moisissures si par hasard elles ont échappé aux différentes étapes du lavage.

28
CONCLUSION

Je tiens avant tout à remercier l’équipe qui m’a vraiment très bien accueilli durant ce mois. Elle a
toujours été présente pour m’orienter tout au long ma période de stage, et toujours présente
pour répondre à mes questions.

La période de stage que j’ai passé chez le service du contrôle de qualité au sein de la Compagnie
Des Boissons Gazeuses du Sud, reste un événement important pour moi. Non seulement, elle
constitue la transition d’une vie académique vers une vie professionnelle, mais aussi un moment
de développement de mes savoirs faire et mes savoirs être.

Il est certain que ce stage a été une bonne occasion d’apprendre, de concrétiser les acquis
théoriques et d’avoir un important échange d’informations et d’opinions avec le personnel
chargé du service de qualité à CBGS.

On a également bénéficié de bonnes conditions de travail avec le personnel et les stagiaires aussi
qui ont rendu ma période de stage agréable.

Un stage à CBGS est une sorte d’apprentissage au sein d’une équipe en conservant la cohérence
et le respect entre mes collègues, et cela est pareil pour tous les services de l’entreprise.

Je réserve aussi un remerciement à l’Ecole Supérieure de Technologie de Casablanca de nous


donné cette opportunité pour établir nos études et nos connaissances dans le stage
d’initiation qui nous a aidé à élaborer nos compétences et s’ouvrir sur le monde professionnel.

29
Bibliographie/Webographie

 http://www.cocacola.ma/
 http://www.coca-cola entreprise.fr/
 http://www.cokecce.fr/

30