Vous êtes sur la page 1sur 12

Nettoyage des monnaies et

objets divers
 
Les monnaies découvertes en détection sont rarement
en bel état. En dehors de l'or les monnaies constituées
d'autres métaux nécessitent un nettoyage qui ne peut
être réalisé n'importe comment au risque de les
dégradés de manière irréversible.

SOMMAIRE
L'état de conservation
Techniques de nettoyage
Finition
Ingrédients
Quelques liens
Autres nettoyages et rénovations

L'État de conservation
L'état de conservation d'une monnaie dépend de nombreux facteurs. Les trois plus
importants étant :

- sa durée de circulation qui donne son état originel.


- l'acidité du sol dans lequel elle était
- la nature de l'alliage à partir duquel elle a été constituée.

A savoir :
*Les monnaies romaines étaient encore en usage au Xème siècle.
*Les produits de traitements utilisés dans les champs dégradent fortement les
monnaies. Les bois de conifères ont une terre assez acide.
*Evitez tout contact de la monnaie avec le Chlore. Que ce soit sous forme de sel
(chlorure de sodium), de... sueur (qui contient du sel) ou d'acide chlorhydrique.
Le chlore sur de nombreux métaux mais plus particulièrement sur le cuivre et
ses alliages (bronze) provoque une attaque du métal qui se propage au fûr et à
mesure du temps.

Dans l'ordre d'état de conservation du métal le plus noble au métal le plus vil :

L'or est inaltérable (sauf lorsqu'il est mis en présence de mercure). Il


traverse ainsi les siècles et les millénaires ne craignant "que" chocs et
rayures.
L'électrum c'est un alliage d'or et d'argent.Il est de couleur jaune pâle
(moins brillant que l'or pur) mais peu varier suivant les proportions d'or
et d'argent.Cet alliage était beaucoup utilisé par les gaulois.
L'argent se conserve assez bien et ne s'oxyde que par une très légère
pellicule d'oxyde noirâtre lorsqu'il est exposé à au soleil.
Le billon (alliage de cuivre à plus ou moins forte teneur d'argent). A
environ 50% d'argent c'est du billon blanc, et à moins de 25%, c'est du
billon bas, ou monnaie noire. A noter: une monnaie est dite saucée
lorsque elle est simplement recouverte d'argent par sauçage.
Le bronze (alliage principalement de cuivre et d'étain). Plus l'alliage
contient d'étain est meilleur devrait être l'état. De 80 à 95% de cuivre et
de 20 à 5% d'étain, connu depuis la plus haute Antiquité; sert de nos
jours surtout à couler des statues et des cloches.
Le potin C'est un alliage de 4 métaux different ( étain 25%, laiton,
plomb.). Ce genre de monnaie gauloise était coulé dans un moule et non
frappé. La monnaie est assez épaisse.
Le cuivre se conserve moins bien que le bronze. Les monnaies à haute
teneur en cuivre se conserveront déjà moins bien que les autres et
donneront de moins belles patines que les bronzes. (exemple : les
doubles tournois)
Le Plomb donne des états assez variables. Mais les objets fait en ce
métal sont fragiles.
L'aluminium. Les monnaies en ce métal ne peuvent être que très
récentes. Puisque l'alu n'a commencé à être utilisé qu'à partir de la moitié
du XIXème siècle. Il n'est pas évident à nettoyer.
Le laiton (alliage de cuivre et de zinc) ne donne que des monnaies
bouffées (as de néron par exemple). Qui risque de se dégradée avec le
temps. De 56 à 67% de cuivre et 44 à 33% de zinc; métal jaune, à
l'aspect de l'or.
Le spéculum C'est un alliage d'étain, de plomb, de cuivre, et de fer.
Le zinc donnera souvent des monnaies atteint d'une oxydation
incurable !!! Une vrai lèpre. Plus on veut nettoyer les monnaies et les
boutons fait en ce métal et plus le mal en pire. En conclusion : toute
alliage contenant du zinc ne donne que des monnaies de m......
Et bien sûr le fer qui s'oxyde très facilement. Mais heureusement... les
anciens l'ont très très peu utilisé pour la fabrication des monnaies
(comme par exemple certaines monnaies des spartiates et quelques
monnaies de nécessité...). Les Spartiates, réputés pour leur austérité et
leur vie communautaire, avaient adopté des pièces de monnaies en fer
afin que nul ne puisse en enterrer pour se constituer des réserves, spoliant
ainsi la communauté.

En savoir plus sur le site de Ld5

Techniques de nettoyages
!!! Parfois lorsque le nettoyage est incertain mieux vaut s'abstenir que de dégrader
irrémédiablement une belle trouvaille. Nombre d'entre nous ont commis l'erreur du
débutant qui est de vouloir nettoyer trop vite.

La technique à utilisée pour un nettoyage dépend de l'alliage de la monnaie. Chacun a


ses propres recettes... voici donc les miennes :

Pour de l'Or :

Un simple passage à l'eau du robinet suivi d'un séchage au chiffon doux


suffira amplement! L'or dans la nature est inaltérable.

Pour l'Argent :
Si une monnaie contient une
forte teneur en argent alors je
laisse trempée la monnaie dans
du vinaigre blanc. Puis je la
brosse à l'aide d'une brosse à
dent sous l'eau. Ensuite je met
du dentifrice sur la monnaie et
je frotte à la brosse à dent. Je
rince au robinet. Si la monnaie
est toujours 'sale' alors je
recommence l'opération.
Certains préféreront du
détartrant à cafetière mais je
dirais que le vinaigre blanc et
beaucoup moins dangereux et
donne déja d'excellents
résultats! De plus il est peu
cher et à une action plus douce
permettant de bien surveiller
l'avancement du processus.
Attention !!! cette technique est
à éviter pour les monnaies de
billon car l'acide du vinaigre
pourrait les rendre cassantes
(en effet l'acide va dissoudre le
cuivre en laissant un squelette
d'argent qui sera cassant).
Il faut éviter de mettre en
contact l'huile et l'argent. Autre
chose à savoir, aussi étrange
que celà puisse paraître, le pire
pour l'Argent est d'être mis en
contact avec le caoutchouc.
Pour le cuivre, le bronze et le billon bas :

L'HUILE Certains utilisent le trempage long dans de l'huile afin de


ramolir les concrétions. On laisse tremper les monnaies dans de l'huile
pendant un long moment, 10 à 15 jours. On sort les monnaies et on les
brosses avec une brosse à dent, on gratte à l'aide d'un cure dent ou un
coton tige. On essuie la monnaie. Si celle-ci est toujours sale alors on
recommence l'opération mais en laissant la monnaie plus longtemps dans
l'huile. Cette technique est lente MAIS peut donner d'excellent résultat
sans risquer de rayer la monnaie et en évitant de détériorer la patine.
Certains laisse ainsi des monnaies tremper pendant des mois.
Une fois la monnaie propre, lavez la à l'eau chaude et au savon pour en
enlever l'huile organique, séchez la, puis enduisez la de vaseline à
l'oxyde de zinc.

L'ACIDE CHLORHYDRIQUE N'utilisez JAMAIS d'acide car vous


détruiriez la patine. Certains acides dont l'acide nitrique et sulfurique
risquent même de provoquer une agravation de la corrosion à moyen
terme. Vous pouvez néanmoins utiliser de l'acide chlorhydrique qui est
un acide qui n'attaque pas le cuivre mais dissoud les sulfures et chlorures
de cuivre. Cet acide n'est malheureusement pas un produit miracle car la
patine étant ni plus, ni moins, de l'oxydation est dissoute avec les taches
d'oxydations. D'autres part l'oxygène dissoud dans la solution permet, au
bout d'un certain temps, à l'acide d'attaquer le cuivre sain. N'effectuez
donc jamais de trempage long.
Quelques infos sur le site des docteurs corrosion

LA RÉDUCTION PAR OXYDE DE ZINC Également appelé blanc de


zinc ou blanc de chine, l'oxyde de zinc lorsqu'il est mis en contact
d'oxydes de cuivre réduit ces oxydations en métal cuivre. Finalement, on
retourne au cuivre métallique par une réaction de réduction des ions
cuivriques à l'aide de zinc métallique. L'oxyde de zinc n'est pas soluble
dans l'eau mais il l'est dans l'huile. Vous pourrez trouver en pharmacie de
la "vaseline à l'oxyde de zinc 10%" des laboratoires MONOT (4,6 euros
les 30 grammes). Son action peut être très longue soyez donc patient...
Vous pourrez également utiliser cette vaseline à titre préventif pour
protéger vos monnaies de l'oxygène. Attention à ne pas l'appliquer sur
des monnaies saines qui auraient une patine car la patine n'est qu'une
oxydation passive que l'oxyde de zinc réduirait...
Les archéologues utilisent une de ces techniques d'oxydo-réduction, la
méthode de Rosenberg qui est effectuée avec de l'aluminium.
L'Oxydo-réduction expliquée par l'académie de Besançon

LE GRAPHITE Pour certains détails qui resteraient incrustés j'utilise le


critérium. En effet le graphite de ses mines ne raye pas les monnaies...
mais par contre il peut rayer la patine. Le graphite partira en frottant avec
une gomme ou mieux en frottant avec un chiffon ou un sopalain imbibé
d'huile. Le graphite se dilut facilement dans l'huile.

Pour l'aluminium :

N'utilisez JAMAIS d'acide !!! Que celà soit sous la forme de vinaigre, de
détartrant ou autres. L'acide attaque complétement l'alu et vous risqueriez
d'avoir des points d'attaques voir des trous dans l'objet à nettoyer.

Pour le fer :

Les archéologues stabilisent d'abord le métal avant de le nettoyer. Ils


cherchent avant tout à désacidifier en profondeur le métal. Pour le
nettoyage certains produits existent déjà tout préparé. Sinon on peut
utiliser précautionneusement de l'acide phosphorique ou oxalique. Le
nettoyage par électrolyse est bien adapté aux objets ferreux.

pour stabiliser les fers les archéologues utilisent l’immersion dans des
bains de sulfite alcalin renouvelés pendant six mois.

Les différentes opérations du conditionnement des métaux ferreux : en


haut à gauche, emballage des objets dans de la gaze et pesage du métal,
au centre et à droite, pesée du sulfite et mélange avec de l’eau distillée.
En bas à droite, dépose des objets et trempage.
Pour les “ savonnettes ” :
Une technique permet de ressusciter certaines savonnettes et boutons... Il
faut frotter la monnaie avec de la fine paille de fer. Le résultat peut être
assez variable. Soit il en pire l'état de la savonnette, soit il transforme une
savonnette en monnaie assez belle!!! Il ne faut pas l'utiliser sur les
monnaies anciennes (romaines, gauloises, mérovingiennes, etc...). J'ai
surtout obtenu de bon résultat sur des monnaies du XVIIéme au XXéme
siècle. Le résultat n'est pas mal non plus sur les boutons de cette époque.
(petite précision: en argot “prospecteur” une “savonnette” est une
monnaie illisible ou quasi illisible tellement elle est usée)

Autres techniques :

L'électrolyse:

Cette technique fonctionne très bien pour les ferreux. Pour les autres
métaux elle ne doit être utilisée qu'en dernier recours... car elle détruit la
patine. Elle consiste en un transport d'ion dans une solution aqueuse.
Il est nécessaire d'avoir :
-Un chargeur de batterie de voiture ou à défaut un transformateur
(courant continu 12Volts).
-Du bicarbonate de soude ou cristaux de soude.
La monnaie est fixée sur la cathode (-) par un fil de cuivre et baigne dans
une solution d'eau à 5% de bicarbonate de soude. L'anode (+) est
constituée d'un bâton de graphite et sera placée le plus loin possible de la
cathode. L'intensité devra être d'environ 10A par décimètre cube de
solution. Le chargeur branché, des bulles apparaissent sur les deux
électrodes. Elles seront plus nombreuses à la cathode (gaz di-hydrogène)
qu'à l'anode (di-oxygène). Durant l'opération les ions positifs (ce qui est
le cas des ions métalliques) vont aller vers la cathode tandis que les ions
négatifs (chlorures, oxydes, etc...) vont aller vers l'anode. Les oxydes
vont donc littéralement se décoller de la monnaie pour aller se coller à
l'anode... par contre... et peu en parle... le métal placé à l'anode va perdre
des ions qui vont se déplacer et aller se coller sur la cathode... et donc sur
la monnaie. Ainsi si vous placez une cuillère en alu à l'anode la monnaie
sera nettoyée MAIS risque d'être recouverte d'une pellicule d'alu. Ainsi
le métal placé à l'anode devra être le même que celui placé à la cathode...
ou alors on utilisera du graphite en bâton... car le graphite aura l'avantage
de partir en frottant la monnaie avec un chiffon. Le traitement peut durée
de quelques minutes à quelques heures. Mais l'évolution du nettoyage
devra toujours être rigoureusement contrôlé sous peine de lessiver les
monnaies !!!

militaria.collector.free.fr : L'électrolyse

Le trempage à l'ammoniaque:

Pour nettoyer des monnaies en Cuivre certains utilisent de l'ammoniaque


dilué à 10%. Le trempage doit être d'une journée.
L'eau, la brosse à dent et le coton tige :

est la technique de nettoyage de loin la plus simple et la moins


dangereuse. Elle est préférable à toute autre mais suivant les cas elle ne
pourra donner de résultat satisfaisant. Pour le plomb faite attention au
brossage à l'eau qui peut faire partir la patine blanche (la céruse) et les
inscriptions, s'il y en a... Préférez le lustrage au chiffon de flanelle, le
cure-dent ou la brosse à sec. Préférez pour le Cuivre un nettoyage par
trempage dans l'huile. Pour le cuivre récent, sans patine ou avec des
points de corrosions, il peut être intéressant de frotter la monnaie à la
paille de fer.

Le nettoyage mécanique :

A l'aiguille
A l'aide d'une aiguille ou d'un
instrument de dentiste permet de
réaliser un dégrossissage lorsque la
monnaie est prisonniére d'une
gangue d'oxyde ou de concrétions
quelconques. C'est une méthode
qui si elle n'est pas faite avec
minutie peut dégrader fortement
l'objet à nettoyer. Certains utilise
un microscope binoculaire et
réalise de petit miracle de
restauration. Le microscope
binoculaire en neuf coûte assez
cher, il faut donc essayer d'en
trouver d'occasion. Une grande
loupe peut convenir à condition de
pouvoir travailler en regardant
avec les deux yeux, sinon c'est
beaucoup trop fatigant. Le
grossissement doit être de X32 et il
faut un tès bon éclairage sur la
monnaie. Pour faire sauter
l'oxydation ou la gratter, on peut
employer des aiguilles de couture
que l'on maintient avec du scotch
transparent sur un stylo bic,
plusieurs tours et ça tient bien. Il
faut changer les aiguilles de temps
en temps car elles s'émoussent. La
technique consiste à attaquer la
croûte d'oxydation parallélement et
non pas de haut en bas ce qui
pourrait rayer la monnaie. Il vaut
mieux faire un peu tous les jours
que tout en une fois. Le plus dur
c'est les oxydations vertes couleur
de malachite venant du cuivre. Il
est parfois bon de mouiller la piéce
avant d'y travailler. Je n'ai
personnellement pas essayé cette
technique.

A la mini-perçeuse
Certains utilisent semble-t-il avec succès
une mini-perçeuse genre Dremel pour
nettoyer les monnaies récalcitrantes. Pour
cela mettez une brosse nylon ou laiton
(suivant les besoins) au bout de la
perçeuse et faites la tourner à sa vitesse
minimale (pour éviter de patiner les
concrétions). Il est également possible
d'utiliser une pointe ultra-fine diamant.
Elle fait sauter les concrétions par son
action et ses vibrations avec beaucoup
plus de précisions.
Voici l'expérience de Grim: « En premier
lieu j'utilise une brosse à poil laiton en
vitesse mini et par tout petits coups,
ensuite une fois la terre et les coulures
(genre vert-de-gris) parties, je monte une
brosse à fibre plastique, la je nettoye en
vitesse deux en insistant un peu plus sur
les endroit qui resiste encore mais sans
trop de force pour sauvegarder la patine.
Une fois la monnaie "propre" j'enduit un
embout polisseur d'huile de lin en vitesse
1 à 2 et je le passe en mouvement
circulaire sur toute la monnaie. Le
resultat est quasi parfait, la patine reste
bien sur la monnaie, mais les déchets et
saletés eux s'en vont. Attention toutefois
à l'étape une, il faut vraiment pas forcer
et prendre son temps... N'oubliez pas de
porter des lunttes... et une armure aussi,
quand ça part ça transperce les fringue
tu en a de partout c'est horrible !!! A
faire dehors ou dans un garage et bien
protéger.»

Le nettoyage mécanique requiert le port de lunette car lorsque les concrétions


sautent elles peuvent facilement arriver dans l'oeil.

La gomme ou la mie de pain :


Permet de nettoyer les tâches grises ou noires des monnaies d'argent.
Toutes les gommes ne donneront pas le même effet.

Le vinaigre blanc :

Donne de bon résultat sur des monnaies sur lesquelles adhérerait une
gangue de calcaire. Utilisez toujours du vinaigre blanc et non de l'acide.
Chauffé son action sera accéléré... mais faites alors très attention à ne pas
détériorer la monnaie. Il agit également très bien sur l'argent.

Formule pour le métal qui se corrode :

Après avoir nettoyé l'objet ou la monnaie, trempez la dans un mélange


d'eau et de bicarbonate de soude ou dans un mélange d'eau et de savon
(prenez un savon basique... qui aura donc généralement pas un Ph neutre)
pendant plusieurs jours en surveillant l'objet. Rincez à l'eau claire.
Essuyez eau sopalain et protégez l'objet d'une couche de vaseline à
l'oxyde de zinc (que l'on peut trouver en pharmacie). L'oxyde de zinc
prévient la réoxydation par oxydo-réduction et la vaseline est une graisse
minérale (donc non biodégradable) qui va protéger l'objet de l'oxygène.

Si votre monnaie a un ou deux petits points de vert-de-gris :

Vous pouvez avec un coton-tige lui appliquer un peu d'ammoniaque ou


de Destop (produit pour déboucher les éviers). Vous laisserez agir 5, 10,
15 minutes suivant le métal puis vous l'essuierez avec un chiffon doux et
la passerez sous l'eau. Vous pourrez aussi vous en servir pour la
corrosion de l'aluminium. Dans ce cas, ne laissez pas agir trop
longtemps. Si vous faites cela sur toute la surface de la monnaie en
aluminium, elle perdra son éclat et deviendra terne. Cette dernière
formule est tiré du site:
"http://membres.lycos.fr/hede/numismatique/conseils/nettoyage.htm"

Pour résumer je dirais: Ne vous précipitez pas pour nettoyer une


trouvaille MAIS prenez votre temps! Un bon nettoyage peut prendre des
mois... alors qu'un nettoyage excessif peut détruire une monnaie en
quelques minutes. Pensez également que les techniques de nettoyages
évolues et qu'il vaut mieux conserver une monnaie que l'on ne sait pas
nettoyer et attendre quelques années avant d'apprendre LE 'truc' qui
permettra de la nettoyer.

Finition
Une fois nettoyée la monnaie de cuivre sera nettoyée à l'eau savonneuse
(solution alcaline qui neutralisera les acides), rincée à l'eau claire et
essuyée. Puis enduisez la de vaseline à l'oxyde de zinc (vendu en
pharmacie). Cette vaseline aura 3 fonctions: une fonction protectrice, la
vaseline va recouvrir la monnaie d'un film qui la protégera de l'humidité
et de l'oxygène, son oxyde de zinc préviendra la réoxydation et une
fonction d'embellissement car la vaseline fera ressortir les reliefs de la
monnaie.

De plus cette vaseline, huile minérale, sera beaucoup plus stable dans le
temps que les huiles végétales ou que de la cire d'abeille.

Ingrédients principaux
Attention !!! Tout produit chimique doit être mis à l'écart des enfants, dans des
bouteilles non-attrayantes et qui ne peuvent être confondues (Ex.: ne pas mettre de
l'acide dans une bouteille d'eau).

Le vinaigre blanc:

Le vinaigre est un acide 'doux'. Il convient donc particuliérement au


nettoyage de l'argent et des billons blancs puisque l'argent est insensible
aux acides. L'acidité attaquera donc les oxydes d'argent en laissant
l'argent. Le nettoyage terminé l'on doit neutraliser l'acide avec par
exemple du bicarbonate de soude. Il est déconseillé de nettoyer à l'acide
les monnaies à faible teneur en argent car l'acide fragiliserait la monnaie
et la renderait cassante...

Le dentifrice:

est un bon produit de nettoyage pour les monnaies d'argent. Il contient du


Carbonate de Calcium qui se trouve également à l'état naturel dans le sol
et qui permet à l'argent de ne pas s'oxyder et de garder son éclat
métallique. Ce minéral est appelé communément le "Blanc d'Espagne"
est employé dans les préparations pour nettoyer l'argenterie. Attention :
sur les monnaies de bronze il décape les patines. Le résultat ne sera pas
le même suivant les différentes marques de dentifrices. Évitez certains
dentifrices blancheur qui contiennent des micros grains de silices qui
pourraient rayer les monnaies. Le Ph (acidité) peut varier de 4 (acide)
pour les dentifrices de blanchiment des dents à 10 (alcalin).

Le graphite:
Constitué de carbone le graphite possède 2 avantages... il ne raye pas les
métaux et est conducteur. On peut l'utiliser pour nettoyer certains détails
de monnaies. Dans ce cas on l'utilisera en critérium. On peut également
l'utiliser dans l'électrolyse. Il se comporte comme du métal. On le placera
donc sur la borne positive. On peut trouver des bâtons de graphite dans
les piles salines.

L'acide phosphorique:

Cet acide est l'ingrédient de base des produits de nettoyage du fer. A


savoir que les colas en contiennent parmis leurs ingrédients...

L'huile:

L'huile est utilisée pour plusieurs raisons. Un trempage long dans de


l'huile ramollit les incrustations et les oxydes. Ce qui facilite le
nettoyage. L'huile forme un voile qui protège une monnaie nettoyée et
qui fait ressortir le relief. A noter que le contact huile/argent est à éviter.

La paille de fer (également appelé laine de fer):

La paille de fer est utilisée pour 'raviver' les savonnettes.

Alcalinité et acidité de quelques produits

A savoir que plus un produit aura un Ph bas et plus il sera acide (<7)...
Plus le Ph est élevé et plus le produit sera alcalin (>7). Le Ph neutre est le
Ph de la plupart des eaux, il est de 7.

Produit alcalin (pour neutraliser l'action des acides):


- Le bicarbonate de soude: Ph de 8. Faiblement alcalin... mais pour
nettoyer en beauté une monnaie qui a plusieurs siècles l'on ne doit pas
être pressée... La monnaie peut bien attendre quelques heures ou
quelques jours.
- La lessive: Ph de 8 à 10
- Le savon: Ph de 13 à 14 (pour les savons non étiquetés à 'Ph neutre'
bien entendu)
Produits acides:
- Le vinaige blanc: Bien suffisament acide pour notre utilisation... de
plus il n'est pas dangereux (ce qui est appréciable pour ceux ayant des
enfants). Son Ph tourne autour de 3.
- Le Coca-Cola: Ph autour de 3. Il contient de l'acide phosphorique.

Quelques Liens:
Ld5 : Comment nettoyer ses monnaies
Bulletin of the Research On Metal Conservation : Certains bulletins sont en
français...

www.corrosion-doctors.org : Le site des docteurs corrosion

www.museebombardier.com : Restauration des métaux

www.cra47.net : Stabilisation et restauration des métaux

Autres nettoyages et rénovations:

Enlever des rayures sur du verre

Pour enlever des rayures sur du verre il suffit de frotter la zone rayée avec de la
poudre d'oxyde de cérium. Humectez un chiffon mettez y de la poudre... et frottez...
Vous trouverez cette poudre sur les sites des magasins d'Astronomie car elle est
utilisée en produit de finition pour les miroirs des téléscopes.

Enlever des rayures sur du plastique

Du dissolvant pour rouge à ongle permet de relisser une surface plastique sur laquelle
il y aurait des rayures.

Restaurer un tableau, du bois, de la pierre qui s'effrite, etc...

Les archéologues ont un produit qualifié de miracle: le Paraloïd. C'est un vernis


qui a l'avantage de s'incruster dans la matière. Il consolide et protège tout type de
matière que cela soit la pierre, le bois, de la toile, etc... Il est possible d'en
trouver chez Schleiper.

Vous aimerez peut-être aussi