Vous êtes sur la page 1sur 14

PRO.DP.HMD.

04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 1 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

CHAPITRE SOMMAIRE
I Objet de la procédure
II Objectif de la procédure
III Champ d’application
IV Documents de référence
V Définitions
VI Responsabilités
Contenu :
VII.1 Rôles et Responsabilités
VII.2 Identification des sources d’H2S
VII.3 La formation
VII
VII.4 Détection et contrôle de Sulfure d'hydrogène 
VII.5 Systèmes d’avertissement
VII.6 Équipements de protection
VII.7 Documents
VIII
Logigramme

- Annexe 1 : Tableau des responsabilités documentaires


Annexes - Annexe 2 : Fiche d'enregistrement des procédures.
- Annexe 3 : Liste de diffusion des Procédures.

Rédacteur Vérificateur Approbateur

Nom: Alouane Baslimane


Nom: Nom:
Noureddine

Fonction: ING Sécurité Fonction: Fonction:

Date: Date: Date:

Visa: Visa: Visa:

I. OBJET DE LA PROCEDURE :

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 2 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

Le but de cette procédure est de s'assurer que les pratiques de travail sécuritaires efficaces
sont utilisées afin de protéger les travailleurs d’une éventuelle exposition à l'hydrogène
sulfuré (H2S).

II. OBJECTIF DE LA PROCEDURE:

L'objectif de cette procédure est d'établir les exigences pour la reconnaissance et le


contrôle de l’H2S, et de se conformer à l’instruction de l’ARH N°005 et la norme OSHA 29
CFR 1910.

III. CHAMP D’APPLICATION :

Cette procédure s'applique à tout le personnel, de l'entreprise et les sous traitants, appelé
à exploiter, maintenir les ouvrages de SONATRACH ou ils vont être exposé à une
concentration d’ H2S supérieur ou égale à 10 ppm (parties par million).
L’application de cette procédure est nécessaire lorsque l'une des activités suivantes est
menée dans une zone où l’H2S pourrait être présents:
 Entrée dans des espaces confinés
 Échantillonnage des nouveaux produits chimiques
 Chargement et déchargement de fûts d’inhibiteur de corrosion
 Intervention sur installation contenant de l’H2S.
 Intervention en cas de fuite de produits contenant de l’H2S
 D'autres activités là où le détecteur d’H2S a détecté des concentrations supérieur
ou égal à 10 (ppm).

IV. DOCUMENTS DE REFERENCE : 

 Loi N° 88-07 du 26 Janvier 1988 relative à l’hygiène, à la sécurité et à la médecine


de travail.
 Décret exécutif N° 91-05 du 19 janvier 1991 relatif aux prescriptions générales de
protection applicables en matière d’hygiène et de sécurité en milieu de travail.
 OSHA (29 CFR 1910),
 L’instruction ARH N°005 relative a la prévention des risques liés au sulfure
d’hydrogène l’H2S.
 Décret exécutif n° 02-427 du 7 décembre 2002 relatif aux conditions
d’organisation de l’instruction, de l’information et de la formation des travailleurs
dans le domaine de la prévention des risques professionnels.

V. DEFINITIONS :

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 3 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

Sulfure d'hydrogène (H2S) : Un gaz inflammable, toxique, incolore et corrosif à base de


soufre reconnaissable par son odeur d'œuf pourri. La détection par l'odeur n'est pas
fiable car il inhibe rapidement le sens de l'odorat. Les limites d'exposition reconnues sont
les suivantes:
Valeur limite d’exposition PEL = 10 PPM (soit 14mg/m3)
Valeur limite d’exposition à court terme = 15 PPM
Valeur immédiatement dangereux pour la vie et la santé IDLH =100 PPM
Détecteur multi gaz : Un détecteur de gaz est un appareil qui fournit en temps réel une
indication de la concentration d'un gaz ou d’une vapeur en un point donné de
l'atmosphère. Ces appareils peuvent être portables ou fixes. Il existe des appareils
permettant :
 L’évaluation de la concentration en gaz dangereux pour la santé (monoxyde de carbone,
hydrogène sulfuré, dioxyde de carbone,…),
 L’évaluation de la teneur en oxygène,
 L’évaluation de la concentration en gaz combustible par rapport à la limite inférieure
d’explosivité (explosimètre),
Zone réglementée H2S : zone susceptible d’avoir une émanation d’H2S à une
concentration supérieur à 10ppm
Sécuriser la zone : Évacuer tout le personnel de la zone affectée et empêcher leur
retour
L’Autorité de Zone : Désigne toute personne en charge des opérations d’une zone bien
définie, elle est l’autorité opérationnelle de la zone. Les zones peuvent être des unités de
production, des sous stations électriques, des utilités, des bâtiments, des ateliers de
maintenance, des canalisations aériennes ou enterrées ou des lignes électriques
aériennes.
Espace confiné : Un espace confiné est un volume totalement ou partiellement fermé
(lieu, bâtiment, ouvrage, équipement, matériel…) qui n’a généralement pas été conçu
pour être occupé en permanence par un personnel.

VI. RESPONSABILITES

Le directeur régional doit veiller à l’application de cette procédure, toutefois il est tenu de
désigner les personnes directement responsables et redevables de son application.
VII. Contenu :

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 4 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

1. Rôles et responsabilités :
Individuel / Groupe Responsabilités attribuées
Directeur régional  Veiller à ce que toutes les zones susceptibles d’avoir une
émanation de sulfure d'hydrogène (H2S) sont identifiées et
marquées.
 Exige que tous le personnel intervenant soient formés et
sensibilisé sur les risques d’H2S avant d'entrer dans une zone
réglementée H2S.
 Exige que l’accès aux zones réglementées H2S soient
contrôlé.
Responsable  Tester les détecteurs avant chaque utilisation et signalez
d’exécution toute défaillance à la division sécurité.
 S’assurer qu’avant d'entrer dans une zone réglementée H2S
que le personnel intervenant a été informé du risque d’H2S et
des travaux à effectuer (la nature de l'activité et le nombre de
personnes intervenant).
 Rappeler l'équipe de travail de la possibilité de présence de
l’H2S dans la zone.
 Veiller à ce que les équipements de protection individuels
appropriés soient porté par son personnel, pour un travail sur
un équipement qui contient ou peut contenir H2S.
 S’assurer que son personnel réponde correctement au plan
d’urgence en cas de détection d’H2S (arrêter le travail, quitter
la zone dans le sens inverse de la direction du vent et
signaler l'incident à la permanence sécurité) faire ressortir ce
point dans la procédure d’urgence
Les travailleurs  Prendre note de la direction du vent avant d'entrer dans la
(SONATRACH ou zone réglementée.
entrepreneur)  Doit s’assurer qu’une vérification continue d’atmosphère soit
réalisée avant d'entrer et pendants sa présence dans la zone
réglementée.
 Doit répondre de manière appropriée au plan d’urgence
(arrêter le travail, quitter la zone dans le sens inverse de la
direction du vent et signaler l'incident à la permanence
sécurité)
 Doit porter ses équipements de protection individuelle
 Le personnel de l'entrepreneur doit travailler sur n'importe
quelle installation, qui contient ou peut contenir l’H2S, sous la
surveillance des travaux par le personnel de SONATRACH sur
site.

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 5 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

Individuel / Groupe Responsabilités attribuées


Division Sécurité  Veiller à ce que l'étalonnage des détecteurs est effectué
régulièrement selon les recommandations du fabricant et
tienne un registre de ces étalonnages.
 Identifier et repérer les zones réglementées H2S
 Posséder un état de suivi des formations sur l’H2S
Centre de formation  Former tous les employés sur les risques liés à l’H2S et les
procédures de sécurité associée.
 Assurer un recyclage périodique.
Entreprises extérieur  L'entrepreneur qui maintient une présence systématique dans
les zones réglementées H2S doit fournir et entretenir
correctement ses propres détecteurs H2S et les dossiers
d'étalonnage associés.
 Doit doter son personnel par les EPI
 S'assurer que tous leurs employés qui doivent utiliser un
équipement de protection individuelle sont formés à l'utilisation
de cet équipement.

2. Identification des sources d’H2S :

Le sulfure d'hydrogène joue un rôle essentiel dans le cycle naturel (biologique) du soufre.
Il est produit par fermentation anaérobique de la matière organique sous l'action de
bactéries sulfato-réductrices. Ainsi, il est émis des sédiments marins, marais, lacs, eaux
stagnantes et égouts.
Plusieurs sources d'émissions industrielles sont causées par la fermentation anaérobie
des matières organiques dont :
 Les eaux usées : traitement en milieu acide dans les stations d'épuration
 sous-produit d'exploitation d'élevage : entreposage, transport ou traitement du
lisier.
La division sécurité en collaboration avec les autorités des zones concernées établirent
une cartographie des zones susceptibles d’avoir une formation et/ou émanation de gaz
d’H2S à savoir :
- Les stations d’épuration des eaux usées (fosses septiques, regards profond …)
- Les zones de stockage et d’injection des produits chimiques (inhibiteur de
corrosion).
L’identification doit être faite par inspection et mesure des concentrations d’H2S.
3. La Formation:

Les employés qui travaillent dans les zones où le risque d'exposition à des
concentrations d’H2S supérieur ou égal à 10 ppm, doivent être formé sur les dangers du

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 6 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

gaz H2S, les symptômes d'une surexposition, l'utilisation des équipements de protection
respiratoire, et des précautions particulières pour minimiser l'exposition.
Les formateurs doivent Démontrer comment :
 Identifier les zones susceptibles d’avoir la présence d’H2S
 Se conformer aux dispositions de la présente et d'autres procédures applicables.
 Utiliser correctement et entretenir les équipements de protection individuelle
 Se conformer aux dispositions des procédures de planification des opérations
d'urgence spécifiques au site. (Plan de prévention et Procédure des mesures
d’urgences liées à l’intervention en cas de présence de H2S)
Une formation de perfectionnement doit être fournie:
 Conformément à la réglementation en vigueur et a la politique HSE de
SONATRACH.
 Au besoin, lorsque l’H2S est identifié par: vérification, inspections, incidents ou
audits.
4. Détection et contrôle de Sulfure d'hydrogène H2S:

Avant d’accéder à une zone réglementée H2S le contrôleur d’atmosphère doit :


 S’assurer que les appareils de mesure utilisés sont dans un bon état de service et
ont subis avec succès l’épreuve de calibration ou d’étalonnage ;
 Se conformer aux exigences du permis en matière de contrôle d’atmosphère (doit
reporter les mesures sur le permis de travail);
 Arrêter le travail et attirer l’attention de l’Autorité de Zone et du Responsable
d’Exécution de toute concentration de gaz jugée dangereuse.

a) Les détecteurs de gaz multiples de type BM25 sont utilisés pour mesurer en
permanence (pendant les travaux) la concentration d’H2S dans l'atmosphère.
Ces balises doivent répondre en cas de perte de confinement et d’émanation du
gaz d’H2S à des concentrations qui peuvent constituer une menace pour l’équipe
de travail.
Les détecteurs de gaz multiples de type BM25 doivent être mis à l'alarme à 10
ppm pour alerter et avertir le personnel d'utiliser les équipements de protection
respiratoire s’ils veulent rester dans la zone pour une période prolongée.
La deuxième alarme doit être réglée à 15 ppm (valeur limite d’exposition a courte
durée).

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 7 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

b) Les détecteurs d’H2S (type MX4) sont conçus pour fournir aux travailleurs une
mesure supplémentaire de protection, ils détectent des concentrations d’H2S
potentiellement dangereuses dans la zone de travail. Ces détecteurs doivent être
mis à l'alarme à 10 ppm (soit 14mg/m3) pour alerter et prévenir le personnel
d'évacuer la zone ou d'utiliser les équipements de protection respiratoire (masque
avec cartouche, Masque faciale à induction d’air autonome, ou masque de fuite
ou ARI) s’ils veulent rester dans la zone.
c) Les détecteurs doivent être vérifiés périodiquement, ou comme recommandé par
le fabricant. Les résultats de ces tests doivent être enregistrés.
d) L’odorat n'est pas considéré comme un indicateur efficace d’H2S. Les employés
peuvent ne pas être en mesure de sentir une odeur après une longue période
d'exposition.
e) Un gêné phone doit être installé à proximité des zones réglementées H 2S.

5. Systèmes d’avertissement

1. Lorsque des produits contenant du sulfure d'hydrogène sont présents dans le lieu
de travail à des concentrations d’H2S supérieures à 10 ppm, les pratiques de
communication des risques appropriées doivent être mises en œuvre. Cela
comprend les fiches signalétiques, le balisage de la zone, l'étiquetage des
contenus, des systèmes d'alerte (des pictogrammes, des manches à air…), et de
la formation.

2. Un panneau «Danger H2S » doit être bien installé la où il existe des installations
qui peuvent contenir d’ H2S et peut être libéré dans l’atmosphère.
Ces points peuvent inclure:
 Les stations d’épuration des eaux usées;
 Fosses septiques
 D'autres endroits où les détecteurs ont déterminé la présence d’H2S à des
concentrations égales ou supérieures à 10 ppm pourrait être présente et
peut présenter un danger pour le personnel.
3. Les installations contiennent de l’H2S à des concentrations supérieures à 10 000
ppm ou 1% doivent être étiquetés "H2S" avec des lettres noires sur une bande
Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 8 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

jaune. Les lettres doivent être d'au moins 8 cm de hauteur et visible de toutes les
directions à partir des quelles le personnel pourrait accéder.
4. Les manches à air doivent être placés de manière stratégique et maintenus dans
les sites où l’H2S à la source dépasse 10 ppm.

6. Equipements de protection :

Si la zone est considérée comme un espace confiné, reportez-vous à la Procédure de


pénétration dans les espaces confinés.

1. Tel que défini dans les normes d’exposition à l’H2S, les appareils de protection
respiratoire individuels acceptés sont :
a. Masque complet avec cartouche
b. Un Appareil respiratoire autonome à masque complet d'une autonomie de 30
minutes.
c. Systèmes de protection respiratoire à induction d’air autonome avec masque
complet (Air-ligne).
d. Appareil respiratoire de fuite (escape mask), il est fourni uniquement pour
évacuation, il doit être certifié par le NIOSH, ou avoir un certificat équivalent, il
est utilisé pour évacuation d’une atmosphère contenant de l'hydrogène sulfuré.
L’appareil respiratoire d'évacuation a une fonction unique, il assure à une
personne travaillant dans un environnement normalement sûr, suffisamment de
temps pour échapper à des risques respiratoires survenus soudainement.
Le choix d'un appareil respiratoire d'évacuation devrait tenir compte de
plusieurs facteurs tels que :
- La concentration maximale prévue,
- Le temps d’évacuation (c.-à-, la durée d'exposition),
- Le taux de respiration, l’autonomie de l'appareil respiratoire et
l’irritation des yeux.

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 9 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

2. Un appareil respiratoire autonome (ARA) fournis avec une bouteille d’air de


réserve ou un système de protection respiratoire à ventilation assistée doivent être
porté à chaque fois:
 La concentration d’H2S dans une zone de travail est inconnue.
 Pendant l'ouverture d'un système ou des déversements ont eu lieu (par
exemple, des capacités, des lignes, etc..) et la concentration de l’H2S dans
la zone d’activité est égale ou soupçonné d'être à 10 ppm ou plus

3. La limite d'exposition de sulfure d'hydrogène déterminé à être un danger immédiat


pour la vie ou pour la santé (DIVS) est de 100 ppm.
4. Le standard d’exposition à l’H2S nécessite une protection respiratoire tel que
décrit ci-dessus dans le paragraphe 1b, pour entrer dans une atmosphère qui
présente un danger immédiat pour la vie ou pour la santé DIVS (100 ppm ou plus).
En outre, la présence d’une deuxième personne avec un appareil respiratoire
autonome et les équipements de sauvetage dans une zone sûre est nécessaire.

7. Documents

Les documents suivants seront entretenus:

• Les dossiers de formation, telles que les listes de personnel formé et un aperçu du
programme de formation, doivent être maintenus a jour pendant la formation au
niveau du centre de formation.
• Une enquête doit être menée dans chaque endroit où l’H2S peut se produire.
L’évaluation de niveau de l’H2S sera programmée dans le cadre des inspections
périodiques des unités. La division sécurité et la CHS doivent garder des copies
de ces enquêtes sur le fichier de chaque installation.

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 10 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

VIII. LOGIGRAMME
Déroulement de la procédure Chargé de l’action
 Fiches signalétiques
 Balisage de la zone
Identification et repérage des zones  Installation des pictogrammes
réglementées H2S d’avertissement Autorité de zone
 Mise en place des manches à Division sécurité
air

Formation du personnel intervenant sur RHU


les risques liés à l’H2S

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 11 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

Établissements d’un permis de travail


Pour des travaux dans les zones réglementées Autorité de zone
Division sécurité
H2S

Test et mesures de l’atmosphère Autorité de zone


Division sécurité

Est-il possible d’avoir de l’H2S dans Non Cette procédure ne


Division sécurité
la zone de travail? s'applique pas.

Oui
Non
Oui
H2S <10 ppm ?

Le port des détecteurs portatifs Des testes


est requis pendants les travaux périodiques doivent Autorité de zone
avec ventilation en continu. être effectué

- Un Appareil respiratoire autonome à En cas d’incident Référer à la


masque complet procédure Division sécurité
- « RISQUE H2S » Affiché sur les d’urgence
équipements

Ce document est la propriété de SONATRACH, toute reproduction sans son autorisation est interdite
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 12 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

XI. Annexes :
- Annexe 01 : Tableau des responsabilités documentaires
Document Identification Diffusion Classement Archivage
(intitulé) (référence) (Nom et prénom du responsable) (Nom et prénom du responsable) (Nom et prénom du responsable)
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 13 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

- Annexe 02 : Fiche d’enregistrement des procédures



Titre du document codification Origine Date d'application Lieu de classement
ordre
PRO.DP.HMD.04/14
Révision 00
Date d’application :
PROCEDURE D’ANALYSE ET 2014
MAITRISE DES RISQUES LIES
Activité Amont A l’H2S Page 14 sur 14
Division production
Direction Régionale
Hassi Messaoud

- Annexe 03 : Liste de diffusion de la procédure

Désignation du Document
Codification
Date d’approbation

N° Nom & Prénom Fonction Structure Date de réception