Vous êtes sur la page 1sur 24

Chapitre 6

Calcul intégral

6.1 Exercices
1. Intégrales définies et indéfinies I.
(a) Soit b > 0. Montrer que pour tout x > 0 la fonction
2 √
F (x) = √ arctan bx
b
est une primitive de
1
f (x) = √ .
(1 + bx) x

(b) Pour x ∈ R calculer Z x


|t| dt.
0

(c) Pour a ∈ R calculer


Z a+2π Z a+2π
sin x dx, cos x dx,
a a
Z a+π Z a+π
sin x dx, cos x dx,
a a
Z a+2π Z a+π
sin x cos x dx, sin x cos x dx.
a a

(d) Calculer
Z 1
x2 (x3 − 1)39 dx.
0

(e) Calculer
Z 1
sin πx
dx
0 2 − cos πx

78
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 79

(f) * Soit f : R −→ R une fonction continue de période T > 0. Soit F


définie par Z x
F (x) = f (t) dt.
0
Montrer que F est périodique avec période T si et seulement si
Z T
f (t) dt = 0.
0

2. Intégrales indéfinies.
(a) Z x
sin t
dt
1 + cos t
(b) Z x √
t+1
e dt

(c) Z x
sinh t
dt
et + 1
(d) Z x
1
dt
cosh t
(e)
x
et
Z
dt
cosh t
(f) Z x
arctan t dt

(g) Z x √
arctan( t) dt

(h) Z x
arcsin2 t dt

(i) Z x
t sin t2 dt

(j) Z x
t3 cos t2 dt

(k) Z x
t2 cos2 t dt
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 80

(l) Z x
sin t
dt
1 + cos t + tan2 t
(m) Z x
1
dt
cos t − sin t + 1
3. Intégrales indéfinies.
(a) Z x
et sin t dt

(b) Z x
sin(ln t) dt

(c) Z x √
t ln t dt

(d) Z x
(1 + t)2 ln t dt

(e) Z x
t2 ln2 t dt

(f) Z x
ln3 t dt

(g) Z x
t ln(1 + t) dt

(h) Z x
ln t
dt
(1 + t)2
(i) Z x
sin t
dt
1 + sin t
(j) Z x
sin7 t cos t dt

(k) Z x
sin 2t
dt
2 + sin t
(l) Z x
sin t
dt
2 + cos2 t
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 81

(m)
x
sin2 t cos t
Z
dt
1 + sin2 t
(n) √
Z x
t
dt
t(1 + t)
(o) Z x √
(1 + t2 ) t dt

(p) Z x p
t5 1 − t3 dt

(q) √
Z x
t+1
dt
t
(r) √
x
1 + t2
Z
dt
t2
(s) Z x
1
p dt
t(4 − t)
(t) Z x
1
√ dt
t2 − 3t
a+b
4. Integrales définies pour la règle du trapèze. Soient a < b et µ = 2 .
Donner les intégrales suivantes :
b
(x − a)(b − x)
Z
dx
a 2
µ b
(x − a)2 (b − x)2
Z Z
dx + dx
a 2 µ 2
5. Fonction primitive de la fonction réciproque. Soient f une fonction
inversible, f −1 sa fonction reciproque et F une primitive de f . Montrer
que la fonction G(x) = xf −1 (x) − F (f −1 (x)) est une primitive de f −1 . En
déduire les primitives de ln x, arcsin x, arctan x.
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 82

6. Intégrales définies et indéfinies II.

Formules utiles.
Z b
1
dx = arctan b − arctan a
a 1 + x2

Calculer les intégrales :


(a) Z x 3
t +1
dt
t2 + 1
(b) Z x 5
t +1
dt
t3 + 1
(c)
x
t4
Z
dt
t3 + 1
(d)
x 5
t + t3 + t
Z
dt
t4 + 1
(e) Z x
1
dt
t4 + t
7. Intégrales généralisées I.
(a)
Z 1
t ln t dt
0

(b)
Z +∞
1
dt
−∞ 1 + t2
(c)
Z +∞
1
dt
−∞ t2 + 6t + 10
(d)
+∞
3t − 1
Z
dt
1 t(4t2 + 1)
(e)
Z 1
1
√ dt
0 1 − t2
(f)
Z 2
1
√ dt
1 t−1
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 83

(g)
Z 2
t
√ dt
1 t−1
(h)
Z +∞
1
√ dt
1 t t−1
(i)
Z +∞
1
√ dt
0 t(1 + t)
8. Intégrales généralisées II.
(a)
Z +∞ √
e− t
dt
0

(b)
Z 1
ln t dt
0

(c)
Z +∞
ln t
dt
1 t2
(d)
Z +∞
t2 e−t dt
1

(e)
Z +∞
1
dt
0 cosh t
(f)
Z +∞
arctan t
dt
0 1 + t2
(g)
Z +∞
arctan t
dt
1 t2

9. Intégrales généralisées III - Étude de convergence. Discuter, en


fonction du nombre réel α > 0, la convergence des intégrales généralisées
suivantes
(a)
Z 1
1
dt
0 tα
(b) Z ∞
1
dt
1 tα
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 84

(c)


Z
dt
0 1+t
(d)
Z 1
tα ln t dt
0

(e)
Z 1
ln t
dt
0 tα
(f) Z ∞
ln t
dt
1 tα
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 85

10. Intégrales généralisées et la fonction Gamma.

La fonction Gamma - Formules utiles. Soit x > 0 et n ∈ N :


Z ∞
Γ(x) = tx−1 e−t dt
0

1 √
xΓ(x) = Γ(x + 1), Γ(n + 1) = n!, Γ( ) = π
2
Formule de Stirling.
√ 1 n!
n! ∼ 2π nn+ 2 e−n i.e. lim √ 1 =1
n→∞ 2π nn+ 2 e−n
Intégrale de Gauss. Z ∞
1 x2
√ e− 2 dx = 1
−∞ 2π
(a) Soient µ, σ deux nombres réels et σ > 0. Calculer les intégrales
généralisées
i. Z ∞
1 (x−µ)2
√ e− 2σ2 dx
−∞ 2πσ 2
ii. Z ∞
x (x−µ)2
√ e− 2σ 2 dx
−∞ 2πσ 2
iii. ∞
x2
Z
(x−µ)2
√ e− 2σ 2 dx
−∞ 2πσ 2
(b) Soient y > 0 et n ∈ N. Calculer les intégrales (en terme de la fonction
Gamma)
i. Z ∞
(tn + 1)(tn − 1)e−yt dt
0
ii. Z 1
(− ln t)y−1 dt
0
iii. ∞ √
Z
t − 1e−t dt
1

(c) Soient x > 0 et k, n ∈ N. Calculer


 
n x k x n−k
lim 1−
n→∞ k n n
 
n n!
où = (n−k)!k! . Idée : Utiliser la formule de Stirling pour n! et
k
(n − k)! et le fait que pour tout a ∈ R
a n
lim (1 + ) = ea .
n→∞ n
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 86

6.2 Corrigés
1. Intégrales définies et indéfinies I. Calculer les dérivées des fonctions
suivantes uniqument à l’aide de la définition de la dérivée :
(a) Soit b > 0. Montrer que pour tout x > 0 la fonction
2 √
F (x) = √ arctan bx
b
est une primitive de
1
f (x) = √ .
(1 + bx) x

Corrigé. Vérifier que F 0 (x) = f (x).


(b) (
x x2
x≥0
Z
2 si
|t| dt = −x2
0 2 si x≤0
(c) Pour a ∈ R
Z a+2π
sin x dx = cos a − cos(a + 2π) = 0,
a
Z a+2π
cos x dx = sin(a + 2π) − sin a = 0,
a
Z a+π
sin x dx = cos a − cos(a + π) = 2 cos a,
a
Z a+π
cos x dx = sin(a + π) − sin a = −2 sin a
a
a+2π a+2π
sin2 x
Z
sin x cos x dx = = 0,
a 2 a
Z a+π a+π
sin2 x
sin x cos x dx = = 0,
a 2 a
(d)
1 1
(x3 − 1)40
Z
2 3 39 1
x (x − 1) dx = =−
0 120
0 120
(e)
Z 1 1
sin πx ln 3
dx = ln(2 − cos πx) = .
0 2 − cos πx 0 π
(f) * Soit f : R −→ R une fonction continue de période T > 0. Soit F
définie par Z x
F (x) = f (t) dt.
0
Montrer que F est périodique avec période T si et seulement si
Z T
f (t) dt = 0.
0
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 87

Corrigé. Si F est périodique avec période T , alors


Z T
0 = F (T ) − F (0) = f (t) dt.
0
RT
Si 0
f (t) dt = 0, on note que

d (F (x + T ) − F (x))
= f (x + T ) − f (x) = 0,
dx
i.e. F (x + T ) − F (x) est constante. Donc
Z T
F (x + T ) − F (x) = F (T ) − F (0) = f (t) dt = 0
0

pour tout x, i.e. F est périodique avec période T .


2. Intégrales indéfinies.
(a) Z x
sin t
dt = − ln(1 + cos x)
1 + cos t
(b) √
Z x √ Z x+1 √ √
t+1
e dt = 2s es ds = 2( x + 1 − 1)e x+1

(c) Noter que


sinh t 1 −t e2t − 1 1 − e−t
= e =
et + 1 2 et + 1 2
donc x
x + e−x
Z
sinh t
t
dt =
e +1 2
(d)
Z x Z ex
1 1
dt = 2 ds = 2 arctan(ex ).
cosh t 1 + s2
(e) Noter que ex = cosh x + sinh x donc
Z x Z x
et sinh x
dt = 1+ dt = x + ln(cosh x)
cosh t cosh t

(f)
x x x
ln(1 + x2 )
Z Z Z
0 t
arctan tdt = (t) arctan tdt = x arctan x− dt = x arctan x−
1 + t2 2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 88

(g)

Z x √ Z x
arctan( t) dt = 2s arctan s ds

Z x
= (s2 )0 arctan s ds

x
√ s2
Z
= x arctan( x) − ds
1 + s2
Z √x
√ 1
= x arctan( x) − 1− ds
1 + s2
√ √ √
= x arctan( x) − x + arctan( x)

(h)
Z x Z x
arcsin2 t dt = (t)0 arcsin2 t dt
Z x
2 2t arcsin t
= x arcsin x − √ dt
1 − t2
Z x p
= x arcsin2 x − 2 (− 1 − t2 )0 arcsin t dt
Z x√
2
p 1 − t2
2
= x arcsin x + 2 1 − x arcsin x − 2 √ dt
1 − t2
p
= x arcsin2 x + 2 1 − x2 arcsin x − 2x

(i) On voit que


x
cos x2
Z
t sin t2 dt = −
2
ou bien par un changement de variable s = t2 :
x x2
cos x2
Z Z
sin s
t sin t2 dt = ds = − .
2 2

(j) Par une intégration par partie et l’exercice précedent


Z x Z x Z x
1 x2 sin x2 x2 sin x2 + cos x2
t3 cos t2 dt = t2 ( sin t2 )0 dt = − t sin t2 dt =
2 2 2
ou par un changement de variable et une intégration par partie
Z x Z x2
s cos s
t3 cos t2 dt = ds
2
x2
s(sin s)0
Z
= ds
2
Z x2
x2 sin x2
= − sin s ds
2
x2 sin x2 + cos x2
=
2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 89

(k) Par deux intégrations par partie successives :


Z x Z x
I := t2 cos2 t dt = t2 cos t(sin t)0 dt
Z x Z x
2
= x cos x sin x − 2 t cos t sin t dt + t2 sin2 t dt
Z x Z x
= x2 cos x sin x − t(sin2 t)0 dt + t2 (1 − cos2 t) dt
Z x Z x
= x2 cos x sin x − x sin2 x + sin2 t dt + t2 dt − I

x − sin x cos x x3
= x2 cos x sin x − x sin2 x + + −I
2 3
Rx 2
avec le résultat du cours pour sin t dt. Par conséquent,
Z x
x − sin x cos x x3
2 t2 cos2 t dt = x2 cos x sin x − x sin2 x + + .
2 3

(l) Noter que 1 + tan2 t = cos−2 x, donc

sin t sin t cos2 t


=
1 + cos t + tan2 t 1 + cos3 t
et par conséquent
Z x
sin t 1
dt = − ln(1 + cos3 x)
1 + cos t + tan2 t 3

(m) Z x
1
dt
cos t − sin t + 1
Les intégrands contenants des fonctions trigonométriques R(sin t, cos t, tan t, cot t)
peuvent être transformê dans des intégrands algébriques par le chan-
gement de variable
t
z = tan
2
En effet, nous avons
t t t t 2z
sin t = 2 sin cos = 2 tan cos2 = ,
2 2 2 2 1 + z2
t t 1 − z2
cos t = cos2 − sin2 =
2 2 1 + z2
2z
tan t =
1 − z2
et
dt 2
= .
dz 1 + z2
Donc
Z x x
tan
1 − z2 1 − z2  2
Z 2 2z 2z
R(sin t, cos t, tan t, cot t)dt = R , , , dz
1 + z2 1 + z2 1 − z2 2z 1 + z2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 90

En particulier,
Z x x
tan
1 + z2
Z
1 2 2
dt = · dz
cos t − sin t + 1 2(1 − z) 1 + z 2
x
Z tan
1 2
= dz
1−z
x
= − ln tan − 1
2
3. Intégrales indéfinies.
(a) Par deux intégrations par partie (voir cours) on trouve que
Z x
ex (sin x − cos x)
et sin t dt = .
2
(b) Avec le changement de variable s = ln t i.e. t = es et l’exercice
precedent
Z x Z ln x
x(sin(ln x) − cos(ln x))
sin(ln t) dt = es sin s ds = .
2
(c)
Z x √ 1 x
Z
t ln t dt = t ln t dt
2
1 x 2 0
Z
= (t ) ln t dt
4
x2 ln x 1 x 2 −1
Z
= − t · t dt
4 4
2x2 ln x − x2
=
8
(d)
x
1 x
Z Z
2
(1 + t) ln t dt = ((1 + t)3 )0 ln t dt
3
(1 + t)3 ln t 1 x (1 + t)3
Z
= − dt
3 3 t
t3 3t2
(1 + t)3 ln t − ln t − 3 − 2 − 3t
=
3
(e)
x
1 x 3 0 2
Z Z
t2 ln2 t dt = (t ) ln t dt
3
x3 ln2 x 2 x 2
Z
= − t ln t dt
3 3
x3 ln2 x 2 x 3 0
Z
= − (t ) ln t dt
3 9
x3 ln2 x 2x3 ln x 2 x 2
Z
= − + t dt
3 9 9
x3 ln2 x 2x3 ln x 2x3
= − +
3 9 27
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 91

(f)
Z x Z x
ln3 t dt = (t)0 ln3 t dt
Z x
= x ln3 x − 3 ln2 t dt

= ...
= x ln3 x − 3x ln2 x + 6x ln x − 6x

(g)
x
1 x 2 0
Z Z
t ln(1 + t) dt = (t ) ln(1 + t) dt
2
x2 ln(1 + x) 1 x t2
Z
= − dt
2 2 1+t
x2 ln(1 + x) 1 x
Z
1
= − t−1+ dt
2 2 1+t
x2 ln(1 + x) − ln(1 + x) x2 x
= − +
2 4 2

(h)
Z x Z x
ln t
dt = − ((1 + t)−1 )0 ln t dt
(1 + t)2
Z x
ln x 1
=− + dt
1+x t(1 + t)
Z x
ln x 1 1
=− + − dt
1+x t 1+t
x ln x
= − ln(1 + x)
1+x

(i) Soit par le changement de variable de l’exercice 13 donné par z =


tan 2t , i.e.
2z
sin t =
1 + z2
donc
Z x Z tan x2
sin t 4z
dt = dz
1 + sin t (1 + z)2 (1 + z 2 )
Z tan x2
2 2
= − dz
1 + z2 (1 + z)2
tan x2
2
= + 2 arctan z
1+z
2
= +x
1 + tan x2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 92

ou bien par une intégration par partie


Z x Z x
sin t (− cos t)0
dt = dt
1 + sin t 1 + sin t
Z x
− cos x cos2 t
= − dt
1 + sin x (1 + sin t)2
Z x
− cos x 1 − sin t
= − dt
1 + sin x 1 + sin t
Z x x
− cos x
Z
1 sin t
= − dt + dt
1 + sin x 1 + sin t 1 + sin t
d’ou on déduit que
x
− cos x
Z
1
dt =
1 + sin t 1 + sin x
et par conséquent que
Z x Z x
sin t 1 cos x
dt = 1− dt = x + .
1 + sin t 1 + sin t 1 + sin x

(j)
x
sin8 x
Z
sin7 t cos t dt =
8
(k)
Z x Z x
sin 2t 2 sin t cos t
dt = dt
2 + sin t 2 + sin t
Z x
4 cos t
= 2 cos t − dt
2 + sin t
= 2 sin x − 4 ln(2 + sin x)

(l) En utilisant le changement de variable s = cos t on trouve


Z x Z cos x
sin t 1
2
dt = − ds
2 + cos t 2 + s2

Un deuxième changement de variable s = 2z (idéalment on fait les
deux changements de variable en un temps) nous donne
Z x Z cos
√ x
√ √ √
sin t 2 2 2 2
dt = − dz = − arctan( cos x)
2 + cos2 t 2(1 + z 2 ) 2 2

(m) Par le changement de variable s = sin t :


Z x Z sin x
sin2 t cos t s2
2 dt = ds = sin x − arctan(sin x)
1 + sin t 1 + s2

(n) Par le changement de variable t = s2 :


Z x √ Z √x
t 1 √
dt = 2 ds = 2 arctan x
t(1 + t) 1 + s2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 93

(o) Z x √ 2 3 2 7
(1 + t2 ) t dt = x 2 + x 2
3 7
(p) Par le changement de variable t3 = s :
Z x Z x3 √
5
p 1
t 1− t3 dt = s 1 − s ds
3
Z x3
1
= (1 − s)1/2 − (1 − s)3/2 ds
3
2(1 − x3 )3/2 2(1 − x3 )5/2
=− +
9 15

(q) Par le changement de variable t = s2 − 1 :


Z x√ Z x
t+1 1 1
dt = √ + √ dt
t t+1 t t+1
Z √x+1
√ 2
=2 x+1− ds
1 − s2
√ √
= 2 x + 1 − 2 arctanh x + 1

(r) Par une intégration par partie


Z x√ Z x
1 + t2 −1 0
p
dt = (−t ) 1 + t2 dt
t2
√ Z x
− 1 + x2 1
= + √ dt
x 1 + t2

− 1 + x2
= + arcsinh x
x

(s)
x x
x − 2
Z Z
1 1
p dt = p dt = arcsin
t(4 − t) 4 − (t − 2)2 2

(t) Z x
1 3 p
√ dt = ln x − + x2 − 3x
t2 − 3t 2
a+b
4. Integrales définies pour la règle du trapèze. Soient a < b et µ = 2 .
Donner les intégrales suivantes :
b
(x − a)(b − x) (b − a)3
Z
dx = .
a 2 12
µ b
(x − a)2 (b − x)2 (b − a)3 (b − a)3 (b − a)3
Z Z
dx + dx = + =
a 2 µ 2 48 48 24
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 94

5. Fonction primitive de la fonction réciproque. Soient f une fonction


inversible, f −1 sa fonction reciproque et F une primitive de f . Montrer
que la fonction G(x) = xf −1 (x) − F (f −1 (x)) est une primitive de f −1 . En
déduire les primitives de ln x, arcsin x, arctan x.

d f −1 (x) d f −1 (x)
G0 (x) = f −1 (x) + x − f (f −1 (x)) = f −1 (x).
dx dx
(a) ln x :
G(x) = x ln x − eln x = x ln x − x.
(b) arcsin x :
p
G(x) = x arcsin x + cos(arcsin x) = x arcsin x + 1 − x2 .
(c) arctan x :
G(x) = x arctan x + ln(cos(arctan x))
1
= x arctan x + ln(cos2 (arctan x))
2
1
= x arctan x − ln(1 + tan2 (arctan x))
2
1
= x arctan x − ln(1 + x2 ).
2
6. Intégrales définies et indéfinies II.
(a)
x 3 x
−t + 1
Z Z
t +1
dt = t+ dt
t2 + 1 t2 + 1
x2 1
= − ln(1 + x2 ) + arctan x
2 2
(b)
x 5 x
−t2 + 1
Z Z
t +1
dt = t2 + dt
t3 + 1 t3 + 1
Z x
t−1
= t2 − 2 dt
t −t+1
t − 21
Z x
1 1
= t2 − 2 + 2 dt
t −t+1 2t −t+1

x3 1 3 2x − 1 
= − ln(x2 − x + 1) + arctan √
3 2 3 3
(c)
x x
t4 (t4 + t) − (t + 1) + 1
Z Z
dt = dt
t3 + 1 t3 + 1
Z x
1 1 1 1 t−2
= t− 2 + − dt
t − t + 1 3 t + 1 3 t2 − t + 1
1 t − 12
Z x
1 1 1 1
= t− 2 + − 2 dt
2t −t+1 3t+1 3t −t+1

x2 3 2x − 1  1 1
= − arctan √ + ln(x + 1) − ln(x2 − x + 1)
2 3 3 3 6
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 95

(d)
x 5 x
t + t3 + t t3
Z Z
dt = t+ dt
t4 + 1 t4 + 1
x2 1
= + ln(x4 + 1)
2 4

(e)
x x
t2
Z Z
1 1
dt = − 3 dt
t4 + t t t +1
1
= ln(x) − ln(x3 + 1)
3
7. Intégrales généralisées I.
(a)
Z 1 Z 1 Z 1
1 2 0 1 1
t ln t dt = (t ) ln t dt = − t dt = −
0 2 0 2 0 4
(b)
Z +∞
1
dt = lim arctan x − lim arctan x = π
−∞ 1 + t2 x→+∞ x→−∞

(c)
Z +∞ Z +∞ Z +∞
1 1 1
dt = dt = dt = π
−∞ t2 + 6t + 10 −∞ (t + 3)2 + 1 −∞ 1 + t2

(d)
+∞ +∞
3t − 1
Z Z
3 1 4t
dt = − + 2 dt
1 t(4t2 + 1) 1 4t 2+1 t 4t +1
∞ ∞
3 1
= arctan(2t) + (− ln t + ln(4t2 + 1))

2 2
1∞ 1
2  ∞

3 1 4t + 1
= arctan(2t) + ln
2 1 2 t2
1
3π 3 1
= − arctan(2) + ln(2) − ln(5)
4 2 2

(e)
Z 1
1 π
√ dt =
0 1−t 2 2
(f)
2 2

Z
1
√ dt = 2 t − 1 = 2
1 t−1 1

(g)
Z 2 Z 2 √
t 1 8
√ dt = t−1+ √ dt =
1 t−1 1 t−1 3
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 96


(h) Par le changement de variable s = t − 1, i.e. t = s2 + 1 :
Z +∞ Z +∞
1 1
√ dt = 2 ds = π
1 t t−1 0 1 + s2

(i) Par le changement de variable s = t, i.e. t = s2 :
Z +∞ Z +∞
1 1
√ dt = 2 ds = π
0 t(1 + t) 0 1 + s2

8. Intégrales généralisées II.



(a) Par le changement de variable s = t, i.e. t = s2 :
Z +∞ √
Z +∞
− t
e dt = 2se−s ds = 2Γ(2) = 2
0 0

(b)
Z 1 Z 1 Z 1
0
ln t dt = (t) ln t dt = − 1 dt = −1
0 0 0

(c)
Z +∞ Z +∞ Z +∞
ln t −1 0 1
dt = ln t(−t ) dt = dt = 1
1 t2 1 1 t2
(d) Par deux intégrations par partie
Z +∞
5
t2 e−t dt =
1 e

(e) Par le changement de variable s = et , i.e. t = ln s :


+∞ +∞ +∞
2et
Z Z Z
1 1 π π π
dt = dt = 2 dt = 2( − ) =
0 cosh t 0 1 + e2t 1 1+s2 2 4 2

(f) ∞
+∞
arctan2 t π2
Z
arctan t
dt = =
0 1 + t2 2
0 8
(g)
Z +∞ ∞ Z +∞
arctan t arctan t 1 π ln 2
dt = − + dt = +
1 t2 t 0 1 t(1 + t 2) 4 2

9. Intégrales généralisées III - Étude de convergence. Discuter, en


fonction du nombre réel α > 0, la convergence des intégrales généralisées
suivantes
(a)
Z 1
1
dt
0 tα
converge si α < 1 est diverge sinon.
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 97

(b) Z ∞
1
dt
1 tα
converge si α > 1 est diverge sinon.
(c)


Z
dt
0 1+t
converge si −1 < α < 0 est diverge sinon.
(d)
Z 1
tα ln t dt
0
converge si −1 < α est diverge sinon.
(e)
Z 1
ln t
dt
0 tα
converge si α < 1 est diverge sinon.
(f) Z ∞
ln t
dt
1 tα
converge si α > 1 est diverge sinon.
10. Intégrales généralisées et la fonction Gamma.

La fonction Gamma - Formules utiles. Soit x > 0 et n ∈ N :


Z ∞
Γ(x) = tx−1 e−t dt
0

1 √
xΓ(x) = Γ(x + 1), Γ(n + 1) = n!, Γ( ) = π
2
Formule de Stirling.
√ 1 n!
n! ∼ 2π nn+ 2 e−n i.e. lim √ 1 =1
n→∞ 2π nn+ 2 e−n
Intégrale de Gauss. Z ∞
1 x2
√ e− 2 dx = 1
−∞ 2π
(a) Soient µ, σ deux nombres réels et σ > 0. Calculer les intégrales
généralisées
i. Z ∞
1 (x−µ)2
√ e− 2σ 2 dx
−∞ 2πσ 2
ii. Z ∞
x (x−µ)2
√ e− 2σ 2 dx
−∞ 2πσ 2
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 98

iii. ∞
x2
Z
(x−µ)2
√ e− 2σ 2 dx
−∞ 2πσ 2
Corrigé. On utilise l’intégrale de Gauss
Z ∞
1 x2
√ e− 2 dx = 1.
−∞ 2π

Par le changement de variable y = x−µ σ , i.e. x = σy + µ :


Z ∞ Z ∞
1 (x−µ)2 1 y 2 dx
√ e− 2σ2 dx = √ e− 2 dy
−∞ 2πσ 2
−∞ 2πσ 2 dy
Z ∞
1 y2
= √ e− 2 dy = 1
−∞ 2π
Z ∞ Z ∞
1 (x−µ)2 1 y 2 dx
√ x e− 2σ2 dx = √ (σy + µ) e− 2 dy
−∞ 2πσ 2 −∞ 2πσ 2 dy
Z ∞
1 y2
= √ µ e− 2 dy = µ
−∞ 2π
y2
car la fonction intégrable σy e− 2 est impair, donc son intégrale sur
R est zéro.
Z ∞ Z ∞
1 (x−µ)2 1 y 2 dx
√ x2 e− 2σ2 dx = √ (σy + µ)2 e− 2 dy
−∞ 2πσ 2 −∞ 2πσ 2 dy
Z ∞
1 y2
= √ (σ 2 y 2 + µ2 ) e− 2 dy
−∞ 2π
y2
car la fonction intégrable σy e− 2 est impair, donc son intégrale sur
R est zéro. Par une intégration par partie
Z ∞ Z ∞
1 y2 1 d y2 
√ y 2 e− 2 dy = √ y − e− 2 dy
−∞ 2π −∞ 2π dy
∞ Z ∞
2
y 1 y2
= −y e− 2 + √ e− 2 dy = 1,
−∞2π −∞

donc Z ∞
1 (x−µ)2
√ x2 e− 2σ 2 dx = σ 2 + µ2
−∞ 2πσ 2
(b) Soient y > 0 et n ∈ N.
i. Par le changement de variable s = yt on a
Z ∞ Z ∞
−yt
n n
(t + 1)(t − 1)e dt = (t2n − 1)e−yt dt
0 0
Z ∞ Z ∞
−2n−1
=y s2n e−s ds − y −1 e−s ds
0 0
= y −2n−1 Γ(2n + 1) − y −1
CHAPITRE 6. CALCUL INTÉGRAL 99

ii. Par le changement de variable s = − ln t , i.e. t = e−s on a


Z 1 Z 0
y−1 dt
(− ln t) dt = sy−1 ds
0 ∞ ds
Z 0
=− sy−1 e−s ds

Z ∞
= sy−1 e−s ds = Γ(y)
0

iii. Par le changement de variable s = t − 1 , i.e. t = s + 1, on a


Z ∞ Z ∞
√ √ −s−1
t − 1e−t dt = se dt
1 0
3
= Γ( )e−1
2 √
1 1 π
= Γ( )e−1 =
2 2 2e
(c) Soient x > 0 et k, n ∈ N. Calculer
 
n x k x n−k
lim 1−
n→∞ k n n
 
n n!
où = (n−k)!k! . Idée : Utiliser la formule de Stirling pour n! et
k
(n − k)! et le fait que pour tout a ∈ R
a
lim (1 + )n = ea .
n→∞ n

Corrigé. Par la formule de Stirling nous avons pour n → ∞ et k


fixe √ 1
n! ∼ 2π nn+ 2 e−n
et √ 1
(n − k)! ∼ 2π (n − k)n−k+ 2 e−n+k
Donc
1
nn+ 2 xk
 
n x k x n−k x n−k
1− ∼ 1 1−
k n n (n − k) n−k+ 2 k k
n e k! n
xk x n−k
= k n−k+ 12 k
1−
(1 − n ) e k! n
Avec
k n−k+ 1 k n
lim (1 − ) 2 = lim (1 − ) = e−k
n→∞ n n→∞ n
et
x n−k x
lim (1 − ) = lim (1 − )n = e−x
n→∞ n n→∞ n
nous obtenons
xk e−x xk e−x
 
n x k x n−k
lim 1− = −k k = .
n→∞ k n n e e k! k!
Annexe A

Dérivées et primitives de
fonctions usuelles

100
Annexe B

Intégrales généralisées

101