Vous êtes sur la page 1sur 2

TD 19 : Endomorphismes des espaces euclidiens

#– #–
On munit R2 de sa structure euclidienne canonique. On note B = ( ı ,  ) la base canonique de R2 .
³1 1 1´
Exercice 1 (Entraînement). On pose J = 1 1 1 .
111
(a) Démontrer que la matrice J est diagonalisable.
(b) Déterminer une matrice orthogonale P ∈ O3 (R) telle que P > J P soit diagonale.

Exercice 2 (Entraînement). Étudier les transformations


 définies par les relations :
 p p
 x 0 = x − 3y  x 0 = −x − 3y

 

(1) p 2 (2) p2
3x + y − 3x + y
 y0 =  y0 =

 

2 2

Isométries vectorielles et matrices orthogonales


Exercice 3.
#– #– #–
(a) On considère un vecteur u = (x, y) et on note u 0 = (x 0 , y 0 ) l’image de u par la rotation vecto-
rielle d’angle 2π/3. Exprimer x 0 et y 0 en fonction de x et y.
#– #– #– #–
(b) Soit D = Vect( ı −  ). On considère un vecteur u = (x, y) du plan et on note u 0 = (x 0 , y 0 ) l’image
#–
de u par la symétrie orthogonale par rapport à D. Exprimer x 0 et y 0 en fonction de x et y.

Exercice 4.
#– #–
(a) On considère un réel θ et on note u = (cos θ, sin θ), D = Vect( u ) et s la symétrie orthogonale
par rapport à D. Déterminer la matrice de s dans la base B.
(b) On considère un réel θ et on note r la rotation vectorielle d’angle θ et s la symétrie orthogonale
#–
par rapport à la droite Vect( ı ). Démontrer que r ◦ s ◦ r −1 est une symétrie orthogonale dont
on précisera l’axe.

Endomorphismes et matrices symétriques


Exercice 5. On considère E = Rn [X ]. Z 1 p
(a) Démontrer que l’application (P,Q) 7→ 1 − x 2 P (x)Q(x) dx est un produit scalaire sur E .
−1
(b) Démontrer que l’application L : P 7→ (X 2 − 1)P 00 + 3X P 0 est un endomorphisme de E , symé-
trique relativement au produit scalaire précédent.

Exercice 6 (Oral CCP, PC, 2012). Soient A ∈ S n (R) et k ∈ N∗ tels que A k = In . Montrer que A 2 = In .

Exercice 7. Soit A ∈ Mn (R).


(a) Montrer que Ker(A > A) = Ker A.
(b) Montrer que le rang de A est égal au nombre de valeurs propres non nulles comptées avec
multiplicités de A > A.

Exercice 8.
(a) Pour A = (a i , j )1Éi , j Én ∈ Mn (R), calculer tr(A > A). n
(b) Soit A = (a i , j )1Éi , j Én ∈ S n (R) de spectre (λ1 , . . . , λn ). Montrer : a i2, j = λ2k .
X X
1Éi , j Én k=1
Exercice 9 (Oral CCP, PC, 2016, Exercice secondaire). Soit M ∈ M2n+1 (R) dont tous les coefficients
sont nuls sauf ceux de la n-ième colonne et la n-ième ligne qui sont égaux à 1.
(a) Déterminer tr(M ), M 2 et tr(M 2 ).
(b) Montrer que M diagonalisable et déterminer son spectre.

http://alexandre.boisseau.free.fr/Prive/WWW/MathsPCet/td_endoeveucl.pdf
Exercice 10 (Oral Centrale, PC, 2017). Soit X ∈ Mn,1 (R) non nul. On pose A = X X > .
(a) Trouver le rang de A, ses valeurs propres, ses vecteurs propres.
(b) La matrice A est-elle diagonalisable ?

Exercice 11 (Oral CCP, PC, 2017, µExercice secondaire). Soient a, b, c des réels tels que a 2 +b 2 +c 2 = 1.
a 2 ba ac

Soit la matrice M telle que : M = ab b 2 bc .
ac bc c 2
Déterminer le rang de cette matrice, montrer qu’elle est diagonalisable. Trouver ses valeurs propres
ainsi que les vecteurs propres associés et les sous espaces propres.
³ 0 ´
Exercice 12 (Oral Polytechnique, ESPCI, PC, 2017). On considère A = ωA> ωα ∈ S n (R), où A 0 ∈
S n−1 (R), ω ∈ Rn−1 et α ∈ R. Montrer que si A possède une valeur propre de multiplicité strictement
plus grande que 1, alors ω est orthogonal à un vecteur propre de A 0 .

Équations
Exercice 13 (Oral CCP, PSI, 2009). Trouver les M ∈ S n (R) telles que M 3 − M 2 + M − In = 0.

Exercice 14 (Oral Mines Télécom, PC, 2019). Soit A une matrice réelle n×n telle que A 3 +A 2 +A = 0n .
(1) En supposant A inversible, exprimer A −1 en fonction de A et In .
(2) En supposant A symétrique, montrer que A est la matrice nulle.

Exercice 15 (Oral Mines-Ponts, PC, 2012). Déterminer les M ∈ Mn (R) telles que M M > M = In .

Projecteurs orthogonaux
Exercice 16. Soient E un espace euclidien de dimension n, e = (e 1 , e 2 , . . . , e n ) une base orthonormée
de E et p un projecteur orthogonal de rang q.

2
(a) Montrer que ∀x
X ∈ E , kp(x)k
n ° °2 = 〈p(x), x〉.
(b) Montrer que ° p(e i ) = q.
°
i =1
Exercice 17 (Oral Mines-Ponts, PC, 2017). On considère les matrices
1 ³ −2 4 4 ´ 1 ³ 5 2 −1 ´
A= 4 −2 4 et B = 2 2 2
6 4 4 −2 6 −1 2 5
(1) Donner les éléments caractéristiques de B .
(2) Montrer qu’il existe P appartenant à O3 (R) telle que P −1 AP et P −1 B P soient diagonales.
(3) Pour X ∈ R3 , on définit f (X ) = AX − B X ; f est-il un automorphisme ?

Matrices et endomorphismes symétriques positifs


Exercice 18 (Oral CCP, PC, 2013).
(a) Soient D ∈ Mn (R) diagonale à coefficient positifs et H ∈ On (R). Montrer que tr(H D) É tr(D).
(b) Soient M ∈ S n (R) telle que Sp(M ) ⊂ R+ et P ∈ On (R). Montrer que tr(P M ) É tr M .

Exercice 19 (Oral Mines-Ponts, PC, 2013).


(a) Soit A ∈ S n (R). Montrer que : ∀X ∈ Rn , X > AX Ê 0 si, et seulement si, le spectre de A est inclus
dans R+ . Montrer sous cette condition que AX = 0 si, et seulement si, X > AX = 0.
(b) Soit A ∈ Mn (R). On suppose que A > + A ∈ S n + (R). Montrer que Ker A = Ker A > .