Vous êtes sur la page 1sur 21

Chapitre III Etude des élément secondaire

Le balcon :
Les balcons sont des éléments en béton armé, sous forme d’une dalle plein, en porte à faux, les dimensions
sont données dans le plan d’architecte.

Le balcon sera calculé comme une poutre en porte

Le moment à l’appui est donné par :

q l2
M=
2

Les types de balcons : ( trios types )


 Type 1 : Le balcon dans notre structures a une longueur L = 1.4 m, et une épaisseur de la dalle de
15cm.

Q= 3.5 KN/M G= 4.49 KN.M e =15CM

Qu1 =(1.35×4.79) + (1.5×3.5) = 11.71 KN/M

Qser =G+Q = 4.79 +3.5 = 8.29 KN/M

P1= 1.26×1.6×1 = 2.01 KN

qu ×l 2
Mu1 = + 1.35P1L = 11.68KN.M
2
qser ×l 2
MSer1 = +P1 L = 8.38 KN.M
2
On choicer C =2
Mu 11.68 ×1000
μ= 2 = =0.04
b ×d ×σ 120×(13 ×13) ×14.2
μl =0.392
μ<μl ⟹ A’ =0
Fy 400
σs = γ = 1.15 =348 MPa
α =1.25 (1-√ 1−2 μ ¿ ¿=0.05

β = 1-0.4 α = 0.98

20 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Mu 11.68 ×1000
Au = = =2.63 Cm2 .
σ × β × d 348× 0.98 ×13

 Type 2 = Type 1 .
 Type 3 : Le balcon dans notre structures a une longueur L = 1.14 m, et une épaisseur de la dalle de
15cm.

Q= 3.5 KN/M G= 4.49 KN.M e =15CM

Qu1 =(1.35×4.79) + (1.5×3.5) = 11.71 KN/M

Qser =G+Q = 4.79 +3.5 = 8.29 KN/M

P1= 1.26×1.6×1 = 2.01 KN

qu ×l 2
Mu1 = + 1.35P1L = 10.70KN.M
2

qser ×l 2
MSer1 = +P1 L = 7.67 KN.M
2

On choicer C =2

Mu 10.70 ×1000
μ= 2 = =0.037
b ×d ×σ 120×(13 ×13) ×14.2

μl =0.392

μ<μl ⟹ A’ =0

Fy 400
σs = = =348 MPa
γ 1.15
α =1.25 (1-√ 1−2 μ ¿ ¿=0.047

β = 1-0.4 α = 0.98

Mu 10.70× 1000
Au = = =2.41Cm2 .
σ × β × d 348× 0.98 ×13

21 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

(Figure 1 schéma de ferraillage du balcon)

Etude des escaliers :

22 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Définition :
Un escalier est un élément permettent la circulation verticale et relié les différents
niveaux d’une construction pour notre construction nous choisissons un escalier à paillasse en
béton armée.

Types des les escaliers :

1)

(Figure 2 schéma statique de l’étage courant)

2)

(Figure 3 schéma statique de l’étage courant)

23 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Pré dimensionnement de la cage d’escalier :


Avec :

H :hateur de l’étage.

h :hauteur de contre marche.

g :giron de la marche.

n :nombre des contre marches.

n’ :nombre des marches.

On a :

H=306/2=153 cm

h=17cm

n= H/h =153/17 = 9,00 On prend n=9

n’= n-1 =9-1 =8

D’autre part : (n-1)×g=L

g=L/n-1= 240/8

g=30.00cm.

Vérification de la condition de (Blondel):


24 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)
Chapitre III Etude des élément secondaire

Les dimension de la marche et la contre marche doivent satisfaire la condition de (Blondel)


afin d’assurer le confort de l’utilisateur :

59cm ≤ g+2h ≤ 66cm.

2×17+30,00=64,00cm et que 59cm≤64,00cm≤66cm.

-Epaisseur de la paillasse et de palier :


-1.Epaisseur de la paillasse :

1/30≤ ép ≤1/20 : On a 240/cos a=2,76cm.

9,19≤ep≤13,79

On prend ep=11

-2.Epaisseur de palier :

epalier=ép/cos a=11¿ cos a

epalier=12,77cm.

On prend epalier=15cm.

On adopte epalier=epaillasse=15cm.

Evaluation des charges et des sur charges :


a) Paillasse :

25 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Désignation E(m) P G
(KN/m3) (KN/m2)
Revêtement en carrelage horizontal 0.02 20.00 0.40
Mortier de ciment horizontal 0.02 20.00 0.40
Lit de sable fin 0.02 18.00 0.36
Revêtement en carrelage vertical 0.02 20.00 0.23
ep x 20 x h/g

Poids propre de la paillasse ep x 25/cos a 0.14 25.00 4.02

Poids propre des marche h/2x22 / 22.00 1.87


Garde-corps / / 0.10
Enduit en plâtre ep/cos a 0.02 10.00 0.23

G= 7.61 KN/m2

Q= 2.50 KN/m2

Tableau: descente de charge (paillasse)

qu vol= (1.35G1+1.5Q1).1m=14.74KN/ml.

qser vol=(G+Q).1m=10.3KN/ml.

a) Palier :

E(m) P G
Désignation (KN/m3) (KN/m2)
Poids propre du palier epx25 0.14 25.00 3.5
Revêtement en carrelage 0.02 20.00 0.40
Mortier de pose 0.02 0.20 0.40
Lit de sable fin 0.02 18.00 0.36
Enduit de plâtre 0.02 10.00 0.2
G= 4.86 (KN/m2)

Q= 2.50 (KN/m2)

Qu pal=(1.35G2+1.5Q2).1m=10.64KN/ml.

Détermination des sollicitations :

26 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

(Figure: Schéma statique de l’escalier)

La charge équivalente :
a) qeq=q1(L1+L3)+q2xL2 / L1+L2+L3
b) qeq =10.64(2.18+1.5)+14.74x2.40/2.18+2.40+1.5

M0=qeq.l2/8=44.97x6.08 /8

M0=34.17 KN.m

M=0.2XM0=0.2x34.17

M=6.83 KN.m

1)calcul les reaction :


∑M/A=0

RB x 4,58-M-qeq x (4.58)2/2=0

RB=104,47KN

∑F/y=0

RA+RB=qeq

RA=qeq-RB=44.97-104.47
27 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)
Chapitre III Etude des élément secondaire

RA=-59.5

Vérification :
RA=-59.5

RB=104.47

∑F/y=0

RA+RB=qeq

44.97 = 44.97

Condition vérifie

Effort tranchant et moment fléchissant :

28 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

(Figure 4 Diagrammes des sollicitations)

Remarque :

Les appuis doivent équilibrer un moment (Mₐ=0,3M₀) ; qui conduit à un moment


réduit en travée (Mt =0,8M₀).

(Figure 5 Diagramme des moments retenus)

E.l.S :

29 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Réactions des appuis :

30 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

(Figure 6: Diagrammes des solicitations)

Remarque :

les appuis doivent équilibrer un moment (Mₐ=0,3M₀) ; qui conduit à un moment


réduit en travée (Ma=0,8M₀).

Figure 7 : (Diagramme des moments retenus)

Calcul de ferraillage :

31 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

E.L.U :

En travée :

En appui :

32 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

E.L.S :

La Ferraillage :

33 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Figure 8:( ferraillage de la paillasse)

Etude de l’acrotère
L’acrotère est un élément de sécurité au niveau de la terrasse, il forme une paroi contre toute chute. Il est
considéré comme une console encastrée à sa base, soumise à son poids propre (G), à une surcharge

34 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

horizontale due à la main courante (Q) et à une force sismique (F p).


Le calcul se fera en flexion composée au niveau de la section d’encastrement pour une bande de un mètre
linéaire. Les dimensions de l'acrotère sont données dans la figure (2.29)

(Figure 9 Coupe transversale de l’acrotére)

Hypothèses de calcul :

Le calcul se fera pour une bande de 1 ml.


La fissuration est considérée préjudiciable.
L’acrotère sera calculé en flexion composée.

G = 18 × 0,03 = 0,54 KN
D’où, la charge totale est G = WP = 1,53 + 0,54 = 2,07

 charge d’exploitation
Q= 1KN
 Force sismique

La force sismique est donnée par la formule suivante :


Fp = 4 ×A ×Cp× Wp ……………………………………….. RPA99

AVEC : A = 0.15 (zone IIa) : Coficient d’acceleration de la zone .

C = 0.8 Facteur de force horizontale .

Wp = 2.065 KN : poids propre de l’acrotere .

Donc, Fp = 0,99KN.

 Calcul des sollicitations


35 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)
Chapitre III Etude des élément secondaire

Calcul du centre de gravité :

XG=
∑ Ai xi .
∑ Ai

YG=
∑ Ai yi
∑ Ai

L’acrotère est soumis à :

NG = 2.7 KN NQ = 0KN NFP = 0KN

MG = 0 KN.M MQ = Q × h= 0.5 KN.M MFP = FP × YG = 0.28 KN.M

Combinaisons
ELU Accidentelle ELU ELS
Sollicitations
G+Q+E 1.35G + 1.5Q G+Q G+Q
N (KN) 2,07 2,79 2,07
M (KN.m) 0,78 0,75 0,5

Etude de l’acrotère à L’ELU :


Calcul de l’excentricité :

Mu 0.75
e0 = = = 0.2688 M
Nu 2.79

h
=0.083 M ⟹ e0 > ℎ/6
6

Le centre de pression se trouve à l’extérieur du noyau central, ce qui veut dire que la section est
partiellement comprimée, de plus N est un effort de compression donc le ferraillage se fait par
assimilation à
la flexion simple soumise à un moment Mu = Nu x e.

la section est soumise à un effort normal de compression, elle doit se justifier


vis-à-vis l’état limite ultime de stabilité de forme (flambement).

36 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Donc, le risque de flambement conduit à remplacer (e 0) par (e) tel que :

e = e 0 + ea + e2

Avec : ea : Excentricités additionnelles traduisant les imperfections géométriques initiales .

e2: Excentricité due aux effets du second ordre, liés à la déformation de la structure.

ea = max (2 cm ; h/250) = 2 cm .

3× Lf 2 ×(2+ᴓ × α )
e2 =
10000 × h 0

ᴓ : Rapport de la déformation finale dû au fluage à la déformation instantanée sous la charge considérée

MG 0
α= = =0
MG+ MQ 0+0.5

Lf = 2 × ℎ = 1 : Longueur de flambement .

⟹ e2 = 0.006 M

D’où : e = 0,2688 + 0,02 + 0,006 = 0,2948 m.

Les sollicitations de calcul deviennent :


Nu= 2,79 KN.

Mu =Nu × e = 2.79 × 0.2948 =0.82 KN.M

 Ferraillage de l’acrotère
 Calcul à l’ELU :

(h/6 <e0) ⟹La section est partiellement comprimée et e0 en dehors de la section, donc le calcul se fait par
assimilation à la flexion simple avec Mf :

Mf =Mu + Nu (d-h/2) = 0.8758 KN.M

Mf 0.8758 /1000
ϻbu = = = 0.01262 < ϻl = 0.392 ⟹A’ =0
f bu ×b × d 2 14.16× 1× 0.072

Mf
α =1.25 ( 1− √1−2 ϻbu )=0.01587 ⟹ A1 = =0.36 CM2 .
z × fst

Z = d ( 1−0.4 α )=0.06955 M

On revient à la flexion composée :

37 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)


Chapitre III Etude des élément secondaire

Nu
A=A 1− =0.27 CM2/ ML
fst

 Etude de l’acrotère à L’ELA

Calcul de l’excentricité :

MELA 0.78
e0 = = = 0.3768 M
NELA 2.07

h
=0.083 M ⟹ e0 > ℎ/6
6

Le centre de pression se trouve à l’extérieur du noyau central, ce qui veut dire que la section est
partiellement comprimée, de plus N est un effort de compression donc le ferraillage se fait par
assimilation à
la flexion simple soumise à un moment Mu = Nu x e.
la section est soumise à un effort normal de compression, elle doit se justifier
vis-à-vis l’état limite ultime de stabilité de forme (flambement).
Donc, le risque de flambement conduit à remplacer (e 0) par (e) tel que :

e = e 0 + ea + e2

Avec :
ea : Excentricités additionnelles traduisant les imperfections géométriques initiales.
e2: Excentricité due aux effets du second ordre, liés à la déformation de la structure.
ea = max (2 cm ; h/250) = 2 cm.

3× Lf 2 ×(2+ᴓ × α )
e2 =
10000 × h 0

ᴓ : Rapport de la déformation finale dû au fluage à la déformation instantanée sous la charge considérée

MG 0
α= = =0
MG+ MQ 0+0.5

Lf = 2 × ℎ = 1 : Longueur de flambement .

⟹ e2 = 0.006 M
38 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)
Chapitre III Etude des élément secondaire

D’où : e = 0.3768 + 0,02 + 0,006 = 0,4028 m.

Les sollicitations de calcul deviennent :

Nu= 2,07 KN.

Mu =Nu × e = 2.07 × 0.4028 =0.83 KN.M

 Ferraillage de l’acrotère
 Calcul à l’ELA :

(h/6 <e0) ⟹La section est partiellement comprimée et e 0 en dehors de la section, donc le calcul se fait par
assimilation à la flexion simple avec Mf :

Mf =Mu + Nu (d-h/2) = 0.8714 KN.M

Mf 0.8714 /1000
ϻbu = = = 0.00962 < ϻl = 0.392 ⟹A’ =0
f bu ×b × d 2 14.16× 1× 0.072

Mf
α =1.25 ( 1− √1−2 ϻbu )=0.01208 ⟹ A1 = =0.31 CM2 .
z × fst

Z = d ( 1−0.4 α )=0.06966 M

On revient à la flexion composée :

Nu
A=A 1− =0.26 CM2/ ML
fst

Remarque

Le ferraillage se fera à l’ELU puisque c’est la situation la plus défavorable.


 condition de non fragilité

ft 28
Atmin = 0.23×b× d × = 0.84525 CM2 > A .
fe
⇒ On ferraille avec Amin et on choisit : As= 4HA8=2,01cm²/ml.

 Armatures de répartition
A
Ar = =0.5025 CM 2 /M ⟹ On choisit : Ar=4HA8 = 1,13 cm²/ml.
4

 Calcul des espacements


Sens principal : St ≤ 100/4 = 25CM
39 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)
Chapitre III Etude des élément secondaire

Sens secondaire : St ≤ 50/4 = 12.5CM  

 Vérification au cisaillement
On doit vérifier si τu < τ

Vu = Q +Fu =1+0.99 =1.99KN

V u 1.99/100
τu = = =0.2843 MPa ⟹ τu < τ ……………………………… Condition vérifiée .
b ×d 1 ×0.07

(Figure10: Schéma de ferraillage de l’acrotère ).

40 Calcul d’un logement de fonction (RDC + 2 niveaux)