Vous êtes sur la page 1sur 5

Lycée Ibn Khaldoun BOUZNIKA Solutions des exercices de préparation AGOUZAL

Année scolaire : 2019 – 2020 à l’examen national 2020 (4) 2 BPCF


Exercice 1 : 4Un  12 2(Un  6)
Vn1    2Vn
On considère la suite (Un) définie par : Un  2 Un  2
6  Un D’où Vn1  2Vn
Un  1  n  et U0  0
4  Un D’où (Vn) est une suite géométrique de raison 2.
b – Exprimer Vn en fonction de n.
1) Montrer que : Un  2 n  (Vn) est une suite géométrique de raison 2 de premier
Pour n = 0 on a U0  0 donc U0  2 2U0  6
Soit n  ℕ supposons que Un  2 et montrons que
terme V0  3
U0  2
Un  1  2 c’est-à-dire Un  1  2  0
6  Un 6  U n  8  2U n Vn  V0 2n donc Vn  3  2n n 
Un  1  2  2 
 
n
4  Un 4  Un 6 1  1 
2 
U 2 c –En déduire que U n   n 
Un  1  2  n
 
n
4  Un 3 2 1
2
On a Un  2 donc Un  2  0 et 4  Un  2 2U n  6
U 2 Vn   Vn (Un  2)  2Un  6
Un  2
donc Un  1  2  n 0
4  Un  VnUn  2Un  2 Vn  6
D’où Un  2 n   Un ( Vn  2)  2 Vn  6
1) a - Montrer que :  Un ( Vn  2)  2Vn  6
(U  3)(Un  2) 2V  6
Un  1  Un  n  Un  n
4  Un Vn  2
2(3  2n )  6 n
 62  6
2
6  Un 6  U n  4U n  U n Donc Un 
Un  1  Un   Un  3  2n  2 3  2n  2
4  Un 4  Un
2
U  5U n  6 (U n  3)(U n  2) 6  2n (1  1 ) 6(1  1 )
Un  1  Un  n  Un  2n  2n
4  Un 4  Un
2n (3  2 ) (3  2 )
n
(Un  3)(Un  2)  U2n  5Un  6 2 2n


n
(Un  3)(Un  2) 6 1  1 
D’où Un  1  Un  On a
4  Un  2 
D’où U n  n 
(U  3)(Un  2)

n
Un  1  Un  n 3 2 1
4  Un 2
On a Un  2  0 et Un  3  1 et 4  Un  2 d – Calculer lim Un


n
(Un  3)(Un  2) 6 1  1 
Donc Un  1  Un  0
4  Un 2  6
lim Un  lim   2
D’où la suite (Un) est strictement croissante.

n 3
3 2 1
3) On considère la suite (Vn) définie par : 2
2U n  6 n 
 2
Vn  n
Un  2 Car lim 1  0 et 1  1  1
a – Montrer que (Vn) est une suite géométrique de raison 2 2
Montrons que Vn1  2Vn ? n 
D’où lim Un  2
6  Un 12  2U n  24  6U n
2 6
2U  6 4  Un 4  Un
Vn1  n1  
Un1  2 Un  2 Un  2
4  Un 4  Un

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL


Exercice 2 : Exercice 3 :
I - Résoudre dans C l’équation : z2  6z  12  0
dx et J  0 xex 1dx
1 2
1) Calculer I   e 1
1 x(1  ln x ) z2  6z  12  0
1   62  4  12  12  0
I
e 1 dx  
e x dx (1  ln x) '  1  (i 2 3)2
1 x(1  ln x ) 1 1  ln x x
e (1  ln x ) ' e
Donc l’équation admet deux solutions complexes
I dx  ln 1  ln x  conjuguées :
1 1  ln x 1
 ln(1  ln e)  ln(1  ln1)  ln 2 6  i2 3
z1   3  i 3 et z2  z1  3  i 3
D’où I  ln 2 2
J   xex 1dx
1
0
2
(x2  1)'  2x 
D’où S  3  i 3;3  i 3 
1 x 2 1
dx   1 2xex 1dx  1  2xe x 1dx
1 2 1 2
J   xe II - Dans le plan rapporté à un repère orthonormé
0 02 2 0
1 direct (O; u; v) on considère les points A, B et 
 1  (x 2  1)' ex 1dx  1 e x 1 
1 2 2

2 0 2  0 d’affixes respectives a  3  i 3 et


1
J  1 ex 1   1 (e0  e 1 )  1 (1  1 ) b  3  3  i(3  3) et   4
2

2  0 2 2 e 1) Déterminer la forme trigonométrique du nombre


D’où J  e  1 complexe a.
2e
a  3 i 3
2) a – Vérifier que 1  1 1 x  1,2 a  3  i 3  32  3  12  2 3
2
x x  1 x(x  1)
1  1  x 1 x  1
x x  1 x(x  1) x(x  1) a  3  i 3  2 3( 3  i 3 )
2 3 2 3
2 1 dx
b – Calculer l’intégrale 1 x(x  1) a  2 3( 3  i 1 )  2 3(cos   i sin  )
2
2 2 6 6
1 dx  2 1  1 dx
1 x(x  1) 1 x x  1 a   2 3;  
2  6
 ln x  ln x  1   ln 2  ln 3  (ln1  ln 2) 2) Soit z l’affixe du point M du plan et z l’affixe du
1
D’où  2 1 point M image du point M par l’homothétie h de
dx  2ln 2  ln 3
1 x(x  1) centre  et de rapport (1  3) .
a – Montrer que : z'  (1  3) z  4 3
c – En utilisant une intégration par parties calculer :
2 ln( x  1) h(M)  M'  z' 4  (1  3)(z  4)
K dx
1
x2  z' 4  (1  3) z  4(1  3)
u(x)  ln(x  1) (x  1) '  z'  (1  3) z  4 3  4  4  (1  3) z  4 3
u '(x)   1
x 1 x 1
D’où z'  (1  3) z  4 3
21 1
v '(x)  1  x 2 v(x )  x  x 1 b – En déduire que B est l’image du point A par
x2 2  1 1 x l’homothétie h.
2 ln( x  1) ln(x  1) 
2 h( A )  B  b  (1  3)a  4 3
dx   
2 1 dx
K  
1
x 2 
 x 
1 1 x ( x  1)  b  (1  3)(3  i 3)  4 3
2  b  3  i 3  3 3  3i  4 3
K   ln 3  ln 2   1 dx
2 1 1 x( x  1)  b  3  3  i( 3  3)
 ln 2  ln 3  2 ln 2  ln 3  3ln 2  3 ln 3 3) Montrer que l’affixe du point C l’image du point A
2 2
3 par la rotation R de centre O et d’angle  est :
D’où K  3ln 2  ln 3 2
2
c   3  3i
LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL


i Problème :
R ( A )  C  c  z O  e 2 (a  z O ) Partie I :
 c  (cos   i sin  )(3  i 3) On considère la fonction f définie sur ℝ par :
2 2
 c  i (3  i 3)   3  3i g( x )  x  1  e 2x
1) a) Calculer: lim g(x)   et lim g(x)
D’où c   3  3i x x
4) Vérifier que : b  a  c en déduire que OABC est 2x
lim g(x)  lim x  1  e  
un carré. x x
a  c  3  i 3  3  3i  3  3  i( 3  3)  b car lim e2x   et lim x  
x x
D’où b  a  c
On a b  a  c  b  c  a  b  c  a  zO lim g(x)  lim x  1  e2x  
x x
 b  c  a  zO  aff (CB)  aff (OA ) 2x
car lim e  0 et lim x  
 CB  OA x x
Donc OABC est un parallélogramme b) Calculer g '(x) et dresser le tableau des variations
Or R( A)  C  OA  OC et (OA; OC)   2 g( x )  x  1  e 2x
2
D’où OABC est carré. g '(x)  1  2e2x x 
5) Montrer que b  2 6 et arg(b)  5 2 g '(x)  1  2e2x  0 x 
12
b  3  3  i( 3  3)  (3  3)2  ( 3  3)2 x  +
g(x) +
b  9  6 3  3  9  6 3  3  24  2 6 +
g(x)
D’où b  2 6

On a a   2 3;   donc arg(a)   2



 6 6
2) Montrer que g(x)  0 x  ;0 et
Or arg(a)   2 donc (u; OA)  arg(a) 2
6 g(x)  0 x 0;  (remarquer que g(0) = 0)
Donc (u; OA)   2 On sait que g est croissante sur ℝ
x  ,0
6
On a OB est une diagonale du carré OABC donc x  0 donc g(x)  g(0)
g( x )  0 x  ,0
Donc (OA; OB)   2 Or arg(b)  (u; OB) 2
D’où
4 x 0,  donc x  0 donc g(x)  g(0)
(u; OB)  (u; OA)  (OA; OB) 2
D’où g( x )  0 x 0, 
(u; OB)     2 d’où (u; OB)  5 2 Partie II :
6 4 12
6 On considère la fonction f définie sur ℝ par :
6) En déduire que b est un nombre imaginaire pur.
f (x)  x2  2x  e2x
On a b  2 6 et arg(b)  5 2 1) a - Calculer: lim f (x) et montrer lim f (x)  
12 x x
6
Donc b   2 6; 5  donc b   2 6; 5 
2 2x
6 lim f (x)  lim x  2x  e  
 12   12  x x
lim x 2  2x   et lim e2x  0
  
Donc b   2 6 ;6 5    2 6 ; 5  
6 6 6 Car
 12   2  x x
lim f (x)  lim x 2  2x  e 2x

 
 
Donc b6  2 6 ;2    2 6 ;   
 x x
6 6
 2   2   lim x(x  2)  e 2x  
x
 
Donc b6  2 6 (cos   i sin  )  i 2 6  
6 6
Car lim x(x  2)   et lim e2x  
LYCEE IBN KHALDOUN 2 2 x x AGOUZAL
6
D’où b est un nombre imaginaire pur.

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL


f (x) f (x) 3) Tracer la courbe (Cf).
b - Montrer que lim   et lim  
x x x x
et interpréter les résultats géométriquement
2 2x 2x
 lim x  2x  e  lim x  2  e
f (x)
lim
x x x x x x
2x
lim x  2  2 e  
x 2x
2x
lim x  2   et lim e  
x x 2x
2 2x
 lim x  2x  e
f (x)
lim
x x x x
2x
 lim x  2  e  lim x  2  1 e2x  
x x x x
lim x  2   et lim 1 e2x  0
x x x
f (x) f (x)
lim   et lim  
x x x x
D’où (Cf) admet au voisinage de +  et -  une
branche parabolique de direction l’axe des ordonnées.

2) a – Montrer que f '(x)  2g(x) x 


Partie III :
f (x)  x2  2x  e2x On considère la suite (Un) définie par :
f '(x)  2x  2  2e2x  2(x  1  e2x )  2g(x) Un  1  Un2  e2Un n  et U0  1
D’où f '(x)  2g(x)
b) Etudier le signe de f '(x) sur ℝ puis Dresser le 1) Montrer que : Un  1 n 
tableau des variations de la fonction f sur ℝ. Pour n = 0 on a U0  1
donc U0  1
On a f '(x)  2g(x) Soit n  ℕ supposons que Un  1 et montrons
g(x)  0 x 0,  donc f '(x)  0 x 0,  que Un  1  1

g(x)  0 x  ,0 donc f '(x)  0 x  ,0 Un  1  U2n  1  Un  1  1 e2Un  0


x  0 +
f(x)  0 + D’où Un  1 n 
+ +
f(x) 2) a – Montrer que Un  1  2Un n 
1 On a f (x)  0 x 
Donc x2  2x  e2x  0  x2  e2x  2x x 
c) Montrer que y = 1 est l’équation de la tangente (T) à
Donc Un  e n  2Un n 
2 2U
(Cf) au point d’abscisse 0
On a y  f '(0)(x  0)  f (0) f (0)  1 et f '(0)  0 D’où Un  1  2Un n 
Donc y  1
d – En déduire que f (x)  0 x  b  Montrer que la suite (Un) est croissante.
f (0)  1 est le minimum de f sur ℝ On a Un  1  2Un n 

On a x  f (x)  f (0) Un  1  Un  2Un  Un


Donc f ( x)  1  0 Donc Un  1  Un  Un or Un  1 n 
Donc Un  1  Un  0 n 
D’où f (x
LYCEE )  0KHALDOUN
IBN x  D’où la suite (Un) est croissante AGOUZAL

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL


3) a  Montrer que : Un  2n n 
Pour n = 0 on a U0  1
et 20  1 donc U0  20
Soit n  ℕ supposons que Un  2n et montrons que
Un  1  2n1
On a Un  2n donc 2Un  2  2n  2Un  2n1
n1
Or Un  1  2Un donc Un  1  2Un  2
n1
Donc Un  1  2

D’où Un  2
n
n 
b  Calculer lim Un
n n
on a Un  2 et lim2   2  1
d’où lim Un  

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL

LYCEE IBN KHALDOUN AGOUZAL