Vous êtes sur la page 1sur 2

L’Adrc, PAthé,

Quand le monde autour de vous est en train de changer, LA FondAtion Jérôme


quand vous pressentez que tout ce que vous aimez doit lais- Seydoux-PAthé,
ser place à un nouvel ordre, que faire ? Se battre ? Se rési- en partenariat avec
gner ? Qui peut laisser derrière lui le monde qui l’a façonné l’AFcAe présentent
sans porter le deuil du temps ? Ces questions sont essen-
tielles à la condition humaine et elles sont derrière chaque
plan du Guépard, la magnifique adaptation faite par Luchino
Visconti du roman de Giuseppe di Lampedusa où un prince
sicilien au moment de l’unification reconnaît que son rôle
historique, et celui de l’ensemble de sa classe sociale est de
quitter le devant de la scène.
Visconti, issu d’une des plus vieilles familles de l’aristocra-
tie européenne, passa des années à essayer de porter Proust à
l’écran. En un sens, il y parvient avec cette éblouissante pein-
ture cinématographique où chaque geste, chaque mot, chaque
objet, convoquent un monde disparu.
Le Guépard est une épopée sur le temps. La lenteur du
film s’étire crescendo et connaît son apogée avec la séquence
du grand bal. Cette pesanteur est réglée sur le rythme de vie
des aristocrates de Sicile ; c’est celle de leurs coutumes et
de leurs habitudes. Le film est aussi une épopée historique.
Nous assistons à la marche en avant du changement, qui a
lieu sur les champs de bataille et dans les salons où les hom-
mes d’influence se rassemblent pour décider qui actionnera
les leviers du pouvoir. C’est également le portrait d’un hom-
me, le prince Salina, interprété par Burt Lancaster. Lorsqu’on
a vu Le Guépard, il devient impossible d’imaginer quelqu’un
d’autre dans le rôle du prince. Lancaster lui apporta sa force
et son autorité, mais également son intelligence et sa grâce,
outre un sens mystérieux du raffinement aristocratique.
Je suis très heureux que The Film Foundation ait contri-
bué à rendre possible cette extraordinaire restauration. L’un
de nos plus grands trésors nous a été rendu dans toute sa
splendeur.
Martin scorsese
Fondateur et Président, The Film Foundation
Yoyo Claudia Cardinale, Luchino Visconti et Alain Delon Burt Lancaster, Claudia Cardinale et Alain Delon

Des quatorze films de Visconti, Le Gué- Visconti parle de son époque (mais aussi de la nô nô- au maire. À la stature massive et altière de l’un, ré- il Gattopardo Burt Lancaster
tre), traque l’origine de l’immobilisme du système pond le physique chétif et l’absence de manières de
pard, Palme d’Or à Cannes en 1963, est politique des années 1960. Cette démarche fut mal l’autre, à l’éthique du prince s’oppose l’opportunisme
Le Guépard D’abord prévu pour Marlon Brando, le rôle de Don Fabrizio revint à Burt Lancaster, star athlétique
Italie, 1962, 3h08, couleur, du cinéma hollywoodien qui, à l’époque, a déjà tourné trente-huit films, parmi lesquels Vera Cruz,
sans doute le plus célèbre. Le réalisateur de comprise par une partie de la critique qui reprocha à du maire.
format : 2:35, visa n° 26716, Tant qu’il y aura des hommes, Le Vent de la plaine et Le Prisonnier d’Alcatraz. Métamorphosé
Rocco et ses frères et de Mort à Venise s’attaque l’un des initiateurs du néo-réalisme d’en avoir trahi Si l’Histoire constitue la toile de fond omniprésente son : mono ici en aristocrate vieillissant et raffiné, Lancaster avouera s’être inspiré de Visconti lui-même et
ici au best-seller italien de l’après-guerre qui, comme les principes en choisissant un aristocrate comme du Guépard, elle pénètre rarement l’espace physique Mise en scène de ses origines, ces Visconti di Modrone, grande famille lombarde dont Luchino était issu, afin
le film, fit couler beaucoup d’encre. Unique roman de personnage principal. Pourtant, Visconti a toujours des Salina, manière pour Lampedusa et Visconti de Luchino Visconti d’interpréter ce Don Fabrizio décrit par Lampedusa comme un « Hercule Farnèse ».
Giuseppe Tomasi de Lampedusa (1896-1957) publié à insisté sur ce qui reliait Le Guépard à ses premiers dire la surdité de cette aristocratie déclinante. C’est diStriBution
titre posthume en 1959, Le Guépard débute en mai films, soit son désir de comprendre les origines du sous forme de signes, d’intrusions impromptues et Don Fabrizio Corbera, prince Salina
1860, lorsque Garibaldi débarque en Sicile. Depuis drame de l’Italie du Sud. de petits événements discrets (la blessure à l’œil de Burt Lancaster
sa villa de Palerme, le prince Salina (Burt Lancas- Don Fabrizio, Tancrède, Angelica, Don Calogero, tous Tancrède) que l’avènement du Risorgimento hante Angelica Sedàra
ter) regarde de loin ce séisme politique qui conduira les personnages fonctionnent comme des archétypes chaque plan. Seule exception, la grande séquence du Claudia Cardinale
bientôt à l’unification de l’Italie. Pourtant, il décide d’un certain rapport à une Histoire qui s’emballe. Cer- débarquement des « Mille », absente du texte original Tancrède Falconeri
d’aider son neveu, Tancrède Falconeri (Alain Delon), tains emboîtent le pas de cette Italie nouvelle en dans lequel les combats sont réduits à de lointains Alain Delon
qui, attiré par l’aventure révolutionnaire, part rejoin-
dre l’expédition des « Mille », ces combattants volon-
passe de s’unifier, à l’image du couple Tancrède/An- échos. Car Visconti, s’il déploie sous influence de Don Calógero Sedàra claudia cardinale et Alain delon
gelica, ou de Don Calogero, modèles des grands bé- Gramsci une vision démystificatrice de l’Histoire du Paolo Stoppa
taires ayant suivi le héros du Risorgimento dans sa Pour les rôles de Tancrède, le neveu du prince, et d’Ange-
néficiaires de la bourgeoisie montante ; d’autres sont Risorgimento, retrouve aussi ce que Laurence Schi- Maria Stella Corbera,
marche sur la capitale sicilienne. Salina et sa famille lica, la fille du riche Don Calogero, Visconti réunit Alain
les agents de l’immobilisme (Don Ciccio, porte-voix fano appelle « une fougue risorgimentale – d’ancien princesse Salina
s’installent dans leur résidence secondaire à Donnafu- Rina Morelli
Delon et Claudia Cardinale déjà présents dans Rocco et
d’un peuple hostile à tout changement, et le Père partisan - pour filmer les combats de rue, les ruines, ses frères. Visconti veut faire de Cardinale ce qu’il a fait
gata. Là, Tancrède tombe sous le charme d’Angelica Pirrone, symbole d’une église conservatrice) ; tandis les étendards déployés, les exécutions sommaires, les Pere Pirrone
(Claudia Cardinale), la fille du maire Don Calogero Romolo Valli
avec Annie Girardot dans Rocco, soit un symbole érotique.
que Don Fabrizio et la vieille aristocratie qu’il incarne femmes hurlantes ». « Lorsqu’elle se présente chez les Salina à Donnafugata,
Sedara (Paolo Stoppa), un propriétaire foncier que n’ont d’autre solu- Comte Cavriaghi
Salina méprise mais dont il a compris le pouvoir Mario Girotti explique Visconti, elle a une agressivité et une vulgarité
tion que de passer la dans son costume qui montre cet aspect. La robe est un
grandissant en ces temps de poussée républicaine. main. Francesco Paolo Corbera
Faisant fi de l’amour de sa propre fille Concetta pour Pierre Clementi peu serrée, elle n’a rien d’élégant, mais elle a le regard et
son séduisant neveu, Don Fabrizio décide d’organiser Héros ambigu, char- le corps ambitieux. C’est une espèce de revanche des gens
Concetta Corbera
le mariage entre Tancrède, l’aristocrate désargenté et meur et calculateur, Lucilla Morlacchi de la terre »
Angelica la roturière. désinvolte dans ses
Cavaliere Chevelley
engagements et dé- Leslie French
Visconti retrouve ici ses héros terminé dans ses
favoris, les victimes et les buts, Tancrède ramè-
Don Ciccio Tumeo
Serge Reggiani
Serge reggiani
vaincus, et peu importe ne avec lui et de force Comte Cavriaghi de Milan Dans un rôle secondaire, Serge Reggiani interprète Don
qu’il s’agisse de Don le train de l’Histoire. Terence Hill Ciccio, un homme du peuple sicilien attaché à l’aristocratie.
Fabrizio, spectateur de Charismatique et nar-
liSte technique Dans une tirade poignante au milieu d’une somptueuse
sa propre fin qu’il sait cissique – sa première campagne sicilienne, il défend face au prince (Burt Lancas-
inexorable, ou de Rocco, Scenario
apparition a lieu dans ter) son vote contre le rattachement de la Sicile à l’Italie.
paysan venu se fracasser Suso Cecchi d’Amico, Enrico Me-
un miroir – Tancrède dioli, Pasquale Festa Campanile,
contre le miroir aux alouet- apparaît comme le
tes de Milan. Fidèle au roman, trait d’union entre
Massimo Franciosa et Luchino
Visconti
Paulo Stoppa
parfois même au geste et au Acteur de théâtre, Paulo Stoppa est avec Romolo Valli (le Père
mot près, Visconti et sa scé-
deux mondes. D’un Adapté du roman de
Pirrone) et Rina Morelli (la princesse Salina), un comédien
La Sicile du Guépard
côté, une aristocratie Giuseppe Tomasi di Lampedusa
nariste Suso Cecchi d’Amico attitré de Visconti. Il interprète Don Calogero Sedara, l’odieux Le Guépard se déroule au cœur d’une Sicile pastorale
figée dans un mo- La valse que Don Fabrizio danse avec Angelica est de Verdi. C’est une authentique valse inédite du Direction de la photographie
ont choisi pourtant de ne parvenu qui symbolise la nouvelle classe moyenne. qu’incarne Don Fabrizio et qui, en 1860, vit encore sous
dèle poussiéreux et compositeur dont le manuscrit original fut offert à Visconti par le monteur du film, Mario Serandrei. Giuseppe Rotunno
porter à l’écran que six le joug de l’église, des Bourbons et de la noblesse. Elle
de l’autre, une bour- Montage
de ses huit parties. Ils apparaît, dans le film comme dans le roman de Lampedusa,
geoisie montante qui entend profiter de la nouvelle Le grand bal final concentre tout l’art de Visconti qui Mario Serandrei
se concentrent sur les écartelée entre un temps historique, un temps immémo-
donne politique. Au début, Don Fabrizio, pater fami- atteint ici son apogée. Tourné dans le palais Gangi de Musique rial : « Nous sommes des Dieux (…) Le sel de la terre »
années 1860-1862, mo- lias d’une petite commu- Palerme, qui rouvrit alors ses portes, cette séquence Nino Rota Le risorgimento
ment fondateur du Risor- «Nous fûmes les nauté, apparaît debout, nécessita quarante-huit jours de tournage. La chaleur Thème musical du bal
explique le prince, et un temps cosmique souligné par les
Moment historique décisif de l’Histoire de l’Italie, le Risorgimento nombreux instruments d’astronomie qui peuplent le cabi-
gimento considéré comme Guépards, les lions ; sûr de lui, centre de gra- caniculaire, les 120 couturiers et les 20 électriciens, Valse inédite de Giuseppe Verdi désigne ce long processus qui conduira à l’unification de l’Italie. net du prince. Le récit s’ouvre sur la campagne des Mille,
la source d’un malentendu
profondément italien et
ceux qui nous vité du cadre. À la fin, on le faste et le perfectionnisme du tyran Visconti ne Direction artistique Ce mouvement révolutionnaire, mené par Garibaldi et ses Chemises au cours de laquelle Garibaldi et ses troupes (les Chemises
absolument contempo- remplaceront seront le retrouve fatigué, assis sont pas une légende. Au cours de ce bal, Visconti Mario Garbuglia Rouges en 1860, a précédé l’avènement du Royaume d’Italie un an Rouges) conquièrent la Sicile, région appartenant jusque-
au bord de la salle de bal, filme à la fois l’ultime soubresaut d’une classe et son Costumes
rain, celui d’un souffle les chacals et les spectateur d’un monde déclin, l’affirmation de son art de vivre, en même Piero Tosi
plus tard, suite à un référendum dépeint par le film comme un plé- là au Royaume de Naples.
biscite. La proclamation de l’Unité Italienne a lieu en 1870, moment
révolutionnaire toujours hyènes ; et tous, qui continuera sans lui. temps que son enterrement somptuaire, enfin, l’émer- Décors où Rome, sur acceptation du pape, devient la capitale du pays.
récupéré par les acteurs
guépards, chacals Parallèlement, le film dé- gence triomphante d’une classe de nouveaux riches Laudomia Hercolani, Giorgio Pes
politiques traditionnels.
Le film s’achève, non par et moutons, nous crit l’ascension de Tancrè- et la mise sous cloche des élans révolutionnaires. La Production
de, ce fils prodige que le beauté du couple Angelica/Tancrède irradie chaque
la mort du prince, mais continuerons à nous prince aurait aimé avoir plan, mais la mort rôde partout, de la desquamation Goffredo Lombardo, Titanus,
Antonio Gramsci
S.N. Pathé Cinéma, S.G.C
par la grande séquence considérer comme et qui lui rappelle sa jeu- physique à la dégénérescence d’une noblesse dont les Sortie en France Dans les années 1950, deux thèses historiques s’af-
du bal au cours duquel le sel de la terre» nesse. Visconti filme Tan- jeunes filles ressemblent à des « guenons ». Don Fa- 14 juin 1963 frontent. Celle soutenue par la Démocratie Chrétienne
Angelica est présentée crède comme une double brizio prend peu à peu congé de la fête et devient le
à la haute société sici- Don Fabrizio puissance d’irruption et spectateur d’un monde qui, dans son regard, ne susci- BiBlioGraphie SelectiVe qui considère que le Risorgimento fut accompli
Le Guépard : une réalisation par un peuple fervent et une poignée d’hommes
lienne. (Le Guépard) de circulation. D’irrup- te plus qu’angoisse et suffocation. Grâce au mariage héroïques. De l’autre celle du théoricien com-
À l’heure du boom économique, de tion, puisque à chacune de son neveu, la lignée des Salina survivra mais pas de Visconti / racontée par Suso
Cecchi d’Amico. - Paris : Julliard, muniste Gramsci. Pour lui, le peuple n’a pas
la Dolce vita et des Fanfarons per- de ses apparitions, le jeune homme perturbe le proto- son guépard. Dans la calèche qui le ramène du Palais, mené ou accompagné le mouvement mais
mis par l’entrée, en 1957, de l’Italie cole familial et concentre toute l’attention. De circu- Don Calogero s’adresse à Tancrède et Angelica : « Bel- 1963.
en fut exclu. Le Risorgimento ? Une ré-
dans le marché commun, Visconti lation, puisqu’il est le go-between entre deux mondes le armée, elle fait les choses sérieusement… C’est Le Guépard de Luchino Visconti
volution manquée dont la monarchie
prend, à sa manière, le pouls de contraints de s’allier pour survivre (le monde féodal ce qu’il nous fallait. Maintenant nous pouvons être / Laurence Schifano. - Paris : Na-
de Savoie et les industriels du Nord,
l’Italie de l’époque et signe une et terrien de Don Fabrizio) ou prospérer (le monde tranquilles », tandis qu’au loin résonnent les coups than, 1991.
sont seuls, sortis victorieux. C’est
fresque opératique et élégiaque sur industriel et républicain de Don Calogero). de feux signalant l’exécution des derniers partisans Visconti : Une vie exposée / le parti pris de Visconti, ancien
le déclin d’une aristocratie qui, la Visconti porte un regard très critique sur cette révo- de Garibaldi. Tancrède l’avait annoncé à son oncle Laurence Schifano. - Paris : compagnon de route du PC, qui
tête dans un passé fastueux et les lution prétendument populaire et concentre l’essen- au début du film : « Si nous voulons que tout reste Gallimard, 2009. ne laisse aux révolutionnaires
pieds dans des palais desqua- tiel de sa charge sur Don Calogero, le grand vainqueur comme avant, il faut que tout change ». Visconti / Marianne Schneider, qu’une portion congrue du récit
mants, tente de s’adapter à des luttes risorgimentales, dépositaire dans le film Jean-Baptiste thoret Lothar Schirmer ; textes de Luchino et rejette hors champ un peuple
un vent nouveau. de cette nouvelle classe de « hyènes et de chacals » Enseignant, historien, critique cinématographique, Visconti ; biographie de dont on entendra une seule
En redonnant vie aux avec laquelle l’aristocratie, les « guépards » du titre, spécialiste du Nouvel Hollywood et du cinéma italien Caterina d’Amico. - Arles : Actes voix, celle de Ciccio Tumeo
fantômes du passé, afin de survivre, doit pactiser. Tout oppose le prince des années 70. Sud ; Institut Lumiere, 2009. interprété par Serge Reggiani.

à propos de la restauration Du roman au film Luchino Visconti en quelques dates Ce document est édité par l’Agence pour le Développement Régional
du Cinéma (ADRC), Pathé Distribution, la Fondation Jérôme Seydoux-
Pathé avec le soutien du Centre national de la cinématographie et de
1906. Naissance à Milan le 2 1956. Nuits Blanches. l’image animée (CNC) et de l’AFCAE.
La technologie du cinéma a radicale- remarquablement nette et riche en dé- dialogue avec Visconti Portait d’un prince par lui-même novembre. Il est le quatrième 1960. Rocco et ses frères avec Alain L’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC), présidée
ment changé avec le temps et l’un des tails. Pour cette nouvelle restauration, enfant du duc Giuseppe Visconti di Delon. La censure italienne exige des
par le cinéaste Lucas Belvaux, est forte de plus de 1.000 adhérents repré-
« Le roman de Giuseppe Tomasi de Lam- « Le Guépard c’est le portrait de l’artiste sentant l’ensemble des secteurs impliqués dans la diffusion du film : réa-
principaux défis de la restauration est les négatifs originaux en Technirama Modrone et de Carla Erba, héritière coupes mais l’œuvre est le premier
pedusa me plut immensément. Je me pris par lui-même. Non plus celui du prince lisateurs, producteurs, exploitants, distributeurs et programmateurs, mais
d’essayer de recréer l’impossible ex- ont été scannés en haute définition. d’une des plus riches familles grand succès public de Visconti. aussi les collectivités territoriales. Créée par le Ministère de la Culture,
d’affection pour l’extraordinaire per- Giuseppe Tomasi de Lampedusa, elle remplit en lien étroit avec le CNC deux missions complémentaires
périence de la vision du film tel qu’il Plus de 12.000 heures de restauration industrielles de Milan.
sonnage qu’est le prince Fabrizio dont le roman est à l’origine 1963. Le Guépard obtient la pour le maintien et la vitalité d’une diversité des cinémas et des films en
était présenté à l’origine. Aujourd’hui, manuelle ont été nécessaires pour ve- di Salina. Je me suis passionné de ce film : celui du Visconti 1910-1915. Education très stricte. Palme d’Or au Festival de Cannes. France : Le conseil et l’assistance pour la création ou la modernisation des
cinémas sur les territoires ; Améliorer l’accès des cinémas à une pluralité
de puissants outils numériques nous nir à bout de 47 ans de poussières, pour les polémiques de la cri- qui aborda notre époque Formation musicale. Très tôt sur le
1965. Sandra avec Claudia Cardi- effective des films par le financement de circulations supplémentaires de
offrent une liberté presque sans limi- rayures et autres défauts. La bande- tique sur le contenu du roman lointaine. Conquérant, tou- petit théâtre privé de la famille, Lu- ces films, aux côtés de leurs distributeurs. Depuis plus de dix ans, ses
nale. Lion d’Or au Festival de Venise.
tes dans la manipulation de l’image, son originale mono a également fait au point de désirer intervenir et jours, mais pour imposer de chino monte ses propres spectacles. interventions pour l’accès aux films incluent le patrimoine cinématogra-
1967. L’Etranger avec Marcello phique. Aujourd’hui, ce sont plus de 780 cinémas qui ont bénéficié grâce
la correction des couleurs, et nous per- l’objet d’une restauration minutieuse. dire un mot. Telle est peut-être la plus secrètes et plus dura- 1919-1922. Naissance et dé- à l’ADRC de copies neuves de ces films. Mais ses actions dans ce domaine
mettent d’effacer presque entièrement La version restaurée du Guépard est Mastroianni. C’est le seul film qu’il incluent également des documents pour les publics et les salles, le dépla-
raison qui me poussa à accepter la bles lois : celles d’un artiste veloppement du parti fasciste à
les ravages du temps et rendre, avec disponible à la fois en numérique 4K désavouera au moins en partie. cement d’intervenants pour des débats, la diffusion de ciné-concerts ainsi
proposition de réaliser ce film. » qui, s’étant rendu maître de ses Milan. L’année de la « Marche sur que des animations pour le Jeune Public.
plus de précision qu’avec les techni- et sur support film 35 mm. Des copies Rome », Luchino découvre l’œuvre 1969. Son projet d’un Macbeth mo-
« J’épouse le point de vue de Lampedusa, moyens, impose à tous son irréductible ADRC | 58, rue Pierre Charron - 75008 Paris | Tél. 01 56 89 20 30
ques photochimiques traditionnelles, durables d’éléments du film et des ar- derne donne naissance aux Damnés.
et disons aussi de son personnage le prince vision. » de Marcel Proust. www.adrc-asso.org
les réussites artistiques et techniques chives de données ont été effectuées 1970-1971. Tout en réalisant Mort
Fabrizio, je l’épouse non seulement en ce claude mauriac (Le Figaro, 1963). 1936. Grâce à l’intervention de
originales. Le Guépard a été filmé en tant pour la version restaurée que à Venise, il suit l’élaboration du FONDATION JÉRÔME SEYDOUX-PATHÉ
qui concerne l’analyse des faits historiques Coco Chanel, il devient l’assistant
pour la version originale du Guépard
et des situations psychologiques qui en Le Guépard raconté par...
utilisant un procédé appelé Techni- scénario d’À la recherche du temps Fondée en 2006, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé est un centre de
de Jean Renoir pour Une partie
rama, où les images étaient tournées afin de pouvoir les transmettre aux perdu. Un différend avec la produc-
recherche sur l’Histoire du cinéma, plus particulièrement sur Pathé. La
découlent, mais même jusqu’au point où L’habileté et le talent avec lesquels Vis- de campagne. Fondation travaille à la sauvegarde et à la promotion de l’importante col-
en 35 mm mais horizontalement au générations futures. trice met fin à ce projet. lection réunie par Pathé depuis sa naissance en 1896 : affiches originales,
s’ébauche leur interprétation pessimiste. conti et ses collaborateurs ont su tirer du 1943. Son premier film, Les
lieu de verticalement. L’image ana- photographies, documents, scénarios, catalogues, correspondances et do-
Le pessimisme du prince Salina l’amène à roman ses éléments essentiels et en faire 1973. Ludwig avec Helmut
morphique qui en résulte, deux fois Schawn BelSton, Conservation Amants diaboliques fait scan- cuments administratifs. Les archives du Guépard, coproduit et distribué
regretter la chute d’un ordre qui, pour im- la synthèse pour les porter à l’écran, don- Berger et Romy Schneider. Vis- par Pathé, se composent de plus de 1.000 négatifs précieux témoignages
plus grande qu’en 35 mm standard est des films, Twentieth Century Fox dale à sa sortie. Il est considéré sur l’histoire du tournage et les différentes scènes. La collection complète
mobile qu’il ait été, était quand même un nent au Guépard un prestige technique comme le premier manifeste du conti est frappé par une attaque a été organisée en sept albums qui permettaient à Pathé, à la sortie
ordre, tandis que notre pessimisme tend qui restera longtemps exemplaire dans néo-réalisme italien. Activités de cérébrale alors qu’il termine le du film, produire plusieurs jeux de photographies pour une utilisation
Le Guépard La Cineteca di Bologna, non au regret de l’ordre féodal et bourbo- l’histoire de notre cinéma. Rarement une extérieure ou presse.
résistance. montage.
a été restauré L’immagine Ritrovata, nien, mais à la volonté d’établir un ordre telle opération fut conduite avec autant Compte tenu de leurs éléments exceptionnels et de leur valeur d’inspi-
en association The Film Foundation, 1948. Il réalise La Terre tremble 1974. Violence et passion avec ration, les albums sont un des joyaux de la Fondation Jérôme Seydoux-
nouveau. En définitive, je partage le point d’esprit et de finesse et je crois qu’on Burt Lancaster. Pathé. La Fondation détient et préserve un nombre significatif de docu-
avec Pathé, avec l’aide de Francesco Rosi et
de vue de ceux qui définissent le Risor- peut soutenir que, dans plus d’un cas, la ments et d’affiches de ce film important.
La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, Franco Zeffirelli. 1975. Immobilisé dans une chaise
gimento une « révolution manquée », ou substance poétique et historique a reçu Fondation Jérôme Seydoux-Pathé | 2 rue Lamennais - 75008 Paris
Twentieth Century Fox, mieux « trahie ». 1951. Bellissima avec Anna roulante, Visconti dirige son Tel. 01 71 72 30 49 | www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com
du film une force et une vitalité nette- dernier film, L’Innocent d’après
Il Centro Sperimentale Magnani.
ment supérieures.
di Cinematografia-Nazionale Dialogue avec luchino ViSconti 1954. Senso (son premier film en
Gabriele d’Annunzio.
par antonello tromBanori cité SuSo cecchi d’amico, scénariste couleur) dont l’action comme celle 1976. Luchino Visconti meurt
Financement Gucci et The Film Foundation par Laurence Schifano. de nombreux films de Luchino Visconti. du Guépard se déroule durant dans son appartement romain à
Credits Photographiques : Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ©1963 Pathé Production-Titanus, G.B. Poletto, Reporters Associati-Roma, Martin Scorsese et Twentieth Century Fox. Avec l’autorisation de Pathé. le″Risorgimento. l’âge de soixante-dix ans.
L’Adrc, PAthé, LA FondAtion Jérôme Seydoux-PAthé
en partenariat avec l’AFcAe présentent

Film restauré par Avec le soutien de Distribué par