Vous êtes sur la page 1sur 32

Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05)

Mr. K. Louzazna.
Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.

7 juin 2020

Document destiné aux étudiants de 1ére année (MI)

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 1 / 32
Sommaire

1 Section no.1

*/ Concept de grandeurs complexes.

*/ Grandeurs électriques en régime alternatif.

*/ Eléments électriques de base : Résistance, Capacité, Inductance.

*/ Branchement (association) des élements électriques.

*/ Circuits Electriques usuels.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 2 / 32
Section no.1

Concept de grandeurs complexes

par définition, la valeur a d’une grandeur physique A dite complexe est


celle écrite sous la forme générale :

a = a1 + ja2 avec j +2 = −1

a1 représentant la partie réélle de la valeur complexe a et a2 sa partie


imaginaire.
l’amplitude (module) de cette valeur complexe a étant donnée par :
q
|a| = a1+2 + a2+2

la phase (argument) φa de la valeur a en question étant :


a2 a2
tan(φa ) = → φa = atan( )
a1 a1

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 3 / 32
Section no.1

Concept de grandeurs complexes

Ainsi, la valeur complexe a est réécrite sous la forme trigonométrique


suivante :

a = |a|.(cos(φa ) + j sin(φa )) avec j +2 = −1

avec
a1 = |a|.cos(φa ) et a2 = |a|.sin(φa )

En notation exponentielle :

a = |a|.e jφa avec e ±jφ = cos(φa ) ± j sin(φa )

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 4 / 32
Section no.1

Concept de grandeurs complexes


Caractéristiques des grandeurs complexes :

En général, pour le cas de trois grandeurs complexes :


a = a1 + ja2 , a0 = a10 + ja20 et a” = a”1 + ja”2 :

*/ a” = a → a”1 = a1 et a”2 = a2
*/ a” = λ.a → a”1 = λ.a1 et a”2 = λ.a2 ou λ = reel
*/ a” = a + a0 → a”1 + j a”2 = (a1 + a10 ) + j (a2 + a20 )
*/ a” = a ∗ a0 → a”1 + j a”2 = (a1 + j a2 ) ∗ (a10 + j a20 )

= (a1 .a10 − a2 .a20 ) + j(a1 .a20 + a2 .a10 )


a1 a1 +ja2
*/ a” = a2 → a”1 + j a”2 = a10 +ja20

(a1 + ja2 ) ∗ (a10 − ja20 ) (a1 + ja2 ) ∗ (a10 − ja20 )


= +
(a10+2 + a20+2 ) (a10+2 + a20+2 )
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 5 / 32
Section no.1

Formules usuelles

Relations usuelles (avec j +2 = −1) :

*/ e ±jφ = cos(φ) ± jsin(φ)


+jφ −jφ ) +jφ −jφ )
/ cos(φ) = (e +e 2 , sin(φ) = (e −e 2j
*/ cos +2 (φ) + sin+2 (φ) = +1
sin(φ) (e +jφ −e −jφ ) (cosφ) j(e +jφ +e −jφ )
*/ tan(φ) = cos(φ) = j(e +jφ +e −jφ ) et cotan(φ) = sin(φ) = (e +jφ −e −jφ )

*/ cos(φ1 ± φ2 ) = cos(φ1 ) ∗ cos(φ2 ) ∓ cos(φ1 ) ∗ cos(φ2 )


*/ sin(φ1 ± φ2 ) = sin(φ1 ) ∗ cos(φ2 ) ± cos(φ1 ) ∗ sin(φ2 )
*/ cos(φ1 ).cos(φ2 ) = 12 [cos(φ1 + φ2 ) + cos(φ1 − φ2 )]
*/ sin(φ1 ).sin(φ2 ) = 12 [cos(φ1 − φ2 ) − cos(φ1 + φ2 )]
*/ sin(φ1 ).cos(φ2 ) = 21 [sin(φ1 + φ2 ) + sin(φ1 − φ2 )]
*/ cos(φ1 ).sin(φ2 ) = 12 [cos(φ1 + φ2 ) − cos(φ1 − φ2 )]

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 6 / 32
Section no.1

Formules usuelles
A la différence, les fonctions cosinus-hyperbolique et sinus-hyperbolique
sont des fontions réélles (sans parties imaginaires) :
+φ −φ +φ −φ
*/ ch(φ) = e +e 2 , sh(φ) = e −e 2
*/ ch+2 (φ) − sh+2 (φ) = +1
sh(φ) (e +φ −e −φ ) (e +φ +e −φ )
*/th(φ) = ch(φ) = (e +φ +e −φ ) et coth(φ) = ch(φ)
sh(φ) = (e +φ −e −φ )

*/ Par définition, la moyenne temporelle d’une grandeur variable a(t) sur


un intervalle de temps de période T :
t+T
Z
1
Ā = . a (t) dt avec a(t) = A.cos(wt + φa )
T
t
*/ Par définition, la valeur efficace d’une grandeur
s variable a(t) sur un
t+T
intervalle de temps de période T : Aeff = T1 . a+2 (t) dt = √A2
R
t
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 7 / 32
Section no.1

Grandeurs électriques dans le régime alternatif


A la différence du régime continu d’Edisson où les grandeurs électriques
sont des entités constantes (uniformes) dans le temps, le régime alternatif
de Tesla va correspondre à des grandeurs électriques variant avec le temps
t. En général, ces dernières grandeurs vont manisfester des variations
sinusoidales (en fonction cosinus ou sinus) 1 :

a(t) = A.cos(w .t + φa ) = A1 .cos(wt) + A2 .sin(w .t)

w représentant la grandeur de la pulsation (ou fréquence angulaire) qui est


proprtionnelle à la fréquence ν (en unité de [sec −1 ]SI ou Hertz [Hz]) :

w = 2π.ν

ν étant la grandeur de la fréquence qui est inversement proportionnelle à


la période T (en unité de [sec]SI ) : ν = T1 → w = 2π T
1. Par convention, les grandeurs continues sont transcrites en lettres majuscules et les
grandeurs alternatives en lettres miniscules.
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 8 / 32
Section no.1

Grandeurs électriques dans le régime alternatif

Après substitution, la grandeur électrique a résultante :



a(t) = A.cos( .t + φa )
T
L’avantage de la notation complexe est de réduire le temps et la quantité
des cacluls trigonométriques des grandeurs sinusoidales.

Pour le cas de deux grandeurs électriques a1 (t) et a2 (t) de même


fréquences (w1 = w2 = w ) et de mêmes amplitudes (A1 = A2 = A) :

a1 (t) = A1 .cos(w1 .t + φ1 ) ≈ A1 .e +j(w1 .t+φ1 )

a2 (t) = A2 .cos(w2 .t + φ2 ) ≈ A2 .e +j(w2 .t+φ2 )

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 9 / 32
Section no.1

Grandeurs électriques dans le régime alternatif


En notation complexe, la combinaison (somme) de ces deux grandeurs
sinusoidales est réalisée en quelques étapes :
a (t) = a1 (t) + a2 (t)
= A.e +jw .t .e +jφ1 + A.e +jw .t .e +jφ2
= A.e +jw .t . e +jφ1 + e +jφ2 
= A.e +jw .t . e +jφ1 + e +jφ2 
φ1 φ1 φ2 φ2
= A.e +jw .t . e +j 2 .e +j 2
+ e +j 2 .e +j 2
 
φ φ φ φ φ φ
+iw .t +i 21 +i 22 +i 21 −i 22 +i 22 −i 21
= A.e .e .e e .e +e .e
(φ+φ2 ) (φ1− φ2 ) (φ1− φ2 )
 
= A.e +jw .t .e +j 2 e +j 2 + e −j 2
 
(φ+φ2 )

(φ1− φ2 )
 +j w .t+ 2
= 2A. cos 2 .e
   
(φ1− φ2 ) (φ+φ2 )
= 2A. cos 2 . cos w .t + 2

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 10 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


En général, tout matériau conducteur d’électricte est poteur d’une
résistance électrique interne (intrinsèque) qui a pour effet de s’opposer au
passage de tout courant électrique le traversant.

En pratique, l’effet (dit de Joule) de cette résistance est manifesté à


travers l’augmentation de sa température générée par la ciculation d’un
courant électrique. cette élévation de température sous effet joule va ainsi
provoquer une dissipation (perte) de puissance électrique à travers le
matériau sous forme de chaleur :
Vr+2
P chal = r .I +2 =
r
P chal étant la puissance électrique dissipée sous forme de chaleur (par effet
Joule), r la résistance électrique interne propre au matériau, I l’intensité
du courant électrique parcourant le matériau et Vr la différence de tension
(différence de potentiel : DDP) électrique aux bornes de ce matériau.
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 11 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

D’un point de vue théorique, pour un matériau conducteur filliforme de


longeur L et de section S, la grandeur de sa résistance interne est décrite
par :
L
r = ρR .
S

ρR étant la grandeur de la résistivité électrique propre au matériau, L sa


longuer et S la surface de sa section. L’inverse de cette résistivité va
donner lieu à la grandeur de la conductivité électrique suivante :
1
σ elec =
ρR

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 12 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


Par convention, la gradeur de la résistance électriqe est exprimée en unité
de l’Ohm (Ω) correspondant dans le système des unités-SI à ce qui suit :

A partir de la définition de la puissnce électrique :


dE
P= . . . (1) et P = R.I +2 . . . (2)
dt
en unité-SI et en posant (1) = (2) :

1

[E ]SI
  [I ]SI = [A]
 h +2
i
[R]SI = avec [E ]SI = Kgsec.m+2
[I ]+2
SI
[t]SI 
[t]SI = [sec]

Kg .m+2
 
[R]SI = = 01 [Ω]
A+2 . sec+3
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 13 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

En pratique, la combinaison (association) des résistances électriques et des


éléments résistifs est réalisée suivant deux schèmas : le schèma série et le
schèma parallèle :

*/ le schèma série : un branchment en série de plusieurs résistances est


associé à une absence de noeuds 2 entre elles. Cet ensemble de résistances
en série est ainsi substitué par une unique résistance dite équivalente dont
la valeur est définie comme une somme des valeurs des différentes
résistances asscoiées :
X
Req = R1 + R2 + ... + RN = Rλ
λ={1,2...N}

2. Par dèfinition, un noeud est un point de croisement de plus de 03 fils de connexion


Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 14 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


D’un point de vue électrique, les différentes résistances sont parcourues
par un même courant électrique et vont manifester différentes tensions
électriques à leurs bornes :

I1 = I2 = ... = Iλ ... = IN = Ieq
V1 6= V2 6= ... 6= Vλ ... 6= VN

par définition, la résistance équivalente est donnée par :


Veq X
Req = avec Veq = Vλ
Ieq
λ={1,2...N}

d’ou
Veq 1 X X Vλ X
Req = = Vλ = = Rλ
Ieq Ieq Iλ
λ={1,2...N} λ={1,2...N} λ={1,2...N}

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 15 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


*/ le schèma parallèle : un branchment en parallème de plusieurs
résistances est associé à une présence de noeuds 3 entre elles. Cet
ensemble de résistances en parallèle est ainsi substitué par une unique
résistance équivalente dont l’inverse de sa valeur est définie comme une
somme des inverses des valeurs des différentes résistances asscoiées :
1 1 1 1 X 1
= + + ... + =
Req R1 R2 RN Rλ
λ={1,2...N}

D’un point de vue électrique, les différentes résistances sont parcourues


par un même courant électrique et vont manifester différentes tensions
électriques à leurs bornes :

I1 6= I2 6= ... 6= Iλ ... 6= IN 6= Ieq
V1 = V2 = ... = Vλ ... = VN

3. Par dèfinition, un noeud est un point de croisement de plus de 03 fils de connexion


Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 16 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

par définition, la résistance équivalente est donnée par :


Veq X
Req = avec Ieq = Iλ
Ieq
λ={1,2...N}

l’inverse de cette résistance :


1 Ieq X
= avec Ieq = Iλ
Req Veq
λ={1,2...N}

d’ou
1 Ieq 1 X X Iλ X 1
= = Iλ = =
Req Veq Veq Vλ Rλ
λ={1,2...N} λ={1,2...N} λ={1,2...N}

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 17 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Figure – Schéma représentatif du plan isolant chargé et du point de calcul M de


cordonnées fixes (0, 0, zM ) dans la base catérisenne de calcul {î, ĵ, k̂}.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 18 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


En pratique, la valeur des résistances électriques est indiquée avec un code
de couleurs conventionnel : à 04 barres, 05 barres et 06 barres 4 .

4. Schèma à 04 barres (de gauche à droite) : deux (02) premiéres barres correspondant
aux valeurs des dizaines et des unités, troisième barre au mutiplicateur (×10n [Ohm],
n = 0, +1, +2...) et quatrième barre à l’erreur sur la valeur (en poucentage %).
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 19 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Figure – Schèma à 05 barres (de gauche à droite) : trois (03) premiéres barres
correspondant aux valeurs des centaines, des dizaines et des unités, quatrième
barre au mutiplicateur (×10n [Ohm], n = 0, +1, +2...) et cinquième barre à
l’erreur sur la valeur (en poucentage %) .

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 20 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Figure – Schèma à 06 barres (de gauche à droite) : trois (03) premiéres barres
correspondant aux valeurs des centaines, des dizaines et des unités, quatrième
barre au mutiplicateur (×10n [Ohm], n = 0, +1, +2...), cinquième barre à l’erreur
sur la valeur (en poucentage %) et sixiéme barre à un coefficient de température.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 21 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


Par définition, un circuit électrique est constitué d’un assemblage
(association) de différents élements électriques avec une ou plusieurs
sources électriques d’alimentations (de tension ou de courant) et sous
différentes configurations. En général, ce circuit électrique est constitué
d’un ensemble de mailles et de noeuds de dérive. Par convention, tout
assemblage électrique ferné va constituer une maille et le raccordement de
plus de deux (02) fils de connexion va donner lieu à un noeud de contact
(de dérive) qui a pour effet de déviser (ou collecter) les courants
électriques.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 22 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Figure – Schéma représentatif du plan isolant chargé et du point de calcul M de


cordonnées fixes (0, 0, z ) dans la base catérisenne de calcul {î, ĵ, k̂}.
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05)
7 juin 2020 23 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Figure – Schéma électrique équivalent des principaux éléments électriques


servants dans les circuits.
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 24 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

D’un point de vue fonctionnel, le rôle des résistances dans les circuits est,
d’une part, un effect protecteur des autres éléments des fortes intensités de
courant pouvant les détruire et, d’autre part, un effet d’adpatateur de
tensions (diviseur de tensions) à travers un choix convenable des valeurs
des résistances à appliquer.

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 25 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


Relations de passage du montage ∆(π) en montage Y (T ) :

Figure – Schéma du montage en ∆ et son équivalent en montage Y


 R12 .R13

 R1 = R12 +R13 +R23




R12 .R23
R2 = R12 +R13 +R23





 R = R13 .R23
3 R12 +R13 +R23
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 26 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

*/ la résistance entre les points (2) et (3) :

R23 . (R12 + R13 )


R2 + R3 = R23 || (R12 ∝ R13 ) → R2 + R3 = ...(1)
R23 + (R12 + R13 )

*/ la résistance entre les points (1) et (3) :

R13 . (R23 + R12 )


R1 + R3 = R13 || (R23 ∝ R12 ) → R1 + R3 = ...(2)
R13 + (R23 + R12 )

*/ la résistance entre les points (1) et (2) :

R12 . (R13 + R23 )


R1 + R2 = R12 || (R13 ∝ R23 ) → R1 + R2 = ...(3)
R12 + (R13 + R23 )

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 27 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Après soustration de l’eqt (2) de l’eqt (3) :

R12 .R23 − R13 .R23


(3) − (2) → R2 − R3 = ...(4)
R12 + (R13 + R23 )

Par sommation de l’eqt (4) avec l’eqt (1) :

2R12 .R23 R12 .R23


(4)+(1) → 2R2 = → R2 =
R12 + (R13 + R23 ) R12 + (R13 + R23 )

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 28 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


Relations de passage du montage Y (T ) en montage ∆(π) :

Figure – Schéma du montage en Y et son équivalent en montage ∆


1

 R23 = R1 [R1 .R2 + R2 .R3 + R1 .R3 ]




1
R13 = R2 [R1 .R2 + R2 .R3 + R1 .R3 ]





 R = 1
12 R3 [R1 .R2 + R2 .R3 + R1 .R3 ]
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 29 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

ou simplement :  R2 .R3

 R23 = R1 + R2 + R3




R1 .R3
R13 = R2 + R1 + R3





 R = R1 .R2
12 R3 + R1 + R2
les divisions de l’expression précédente de R3 sur R2 et sur R1 vont dnner
lieu à :
    
 R3 = R23 .R13
. R12 +R23 +R13 R3
= R13 → R13 = R .R12
R2  R12 +R23 +R13   R23 .R12  R12 2

 R3 = R23 .R13 R12 +R23 +R13


=R R3
R12 +R23 +R13 . R12 → R23 = R1 .R12
23
R1 R13 .R12

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 30 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.

Après substitution de R13 et R23 dans l’équation de R2 :


  "   #
R R3
R12 . 3 R12 R +2
R2 =   R1   = R1212 .  R1  
R R R R
R12 + R3 R12 + R3 R12 1+ R3 + R3
" 1  2 # 1 2
R3 h i
R1 R3 .R2
= R12 . 
R1 .R2 +R3 .R2 +R3 .R1
 = R12 . R1 .R2 +R3 .R2 +R3 .R1
R1 .R2

tel que :
 
R3 .R2 R1 .R2 + R3 .R2 + R3 .R1
R2 = R12 . → R12 =
R1 .R2 + R3 .R2 + R3 .R1 R3 .R2
R1 .R2
l’expression réduite résultante : R12 = R3 + R1 + R2

Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.


Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 31 / 32
Section no.1

Eléments de base : Résistance, Capacité et Inductance.


Exemples de circuits résistifs :

Figure – Schéma d’un circuit résistif et de son montage réduit équivalent

R56 = R5 ∝ R6 ∝ R50 → R56 = R5 + R6 + R50


0
R456 = R4 ||R56 → R456 = RR44+R
.R56
56
R3456 = R3 ∝ R456 ∝ R30 → R3456 = R3 + R456 + R0 3
R23456 = R2 ||R3456 → R23456 = RR22+R.R3456
3456
Req = R123456 = R1 ∝ R23456 ∝ R10 → Req = R1 + R23456 + R001
Mr. K. Louzazna. Univ. A.Mira de Béjaia. ALGERIE.
Eléments de Base et Circuits Electriques (partie 05) 7 juin 2020 32 / 32

Vous aimerez peut-être aussi