Vous êtes sur la page 1sur 57

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our

website. Learn more
Got it!

Rechercher sur le
site: 
 
Recherche

Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Memoire Online > 
Informatique et Télécommunications

La téléphonie par la VSAT (Very Small Aperture


Terminal ) à  l'ASECNA (Agence pour la Sécurité et Disponible en
mode
la Navigation Aérienne en Afrique et à  Madagascar multipage
(ASECNA) Burkina faso
 ( Télécharger le fichier original )
par Francine Kaboré
Institut supérieur de génie électrique - Diplôme de technicien supérieur 2010
  

DEDICACES
A mon Seigneur et sauveur JESUS CHRIST ;

A ma famille qui n'a cessé de me témoigner leur confiance, leur amour, leur sollicitude
et qui, par des sacrifices et des abnégations, n'ont ménagé aucun effort pour m'aider ;

A Mon défunt grand père M. KABORE Y DANIEL pour s'être battu toute sa vie pour
le bonheur de sa famille ;

A ma vaillante grand-mère KABORE MARIE FRANCOISE ;

A toute ma grande famille ;

A tous mes amis(es) ;


Je dédie ce mémoire.

KABORE FRANCINE

Remerciements
Albert EINSTEIN, physicien américain d'origine allemande (1879-1955) disait :"La valeur
d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir". Je suis
loin de pouvoir donner autant de valeur à la physique et guider le monde. Certes, il ne me
manque pas de valeur pour exprimer ma plus profonde reconnaissance.

Je tiens à remercier :

· Monsieur le Représentant de l'ASECNA : M. Hatto Didier OUEDRAOGO pour m'avoir


accepté comme stagiaire à l'ASECNA

· Monsieur M. ZONGO NOEL technicien TELECOM à l'ASECNA-BF;

· Mon maître de stage M. OUEDRAOGO DAVID : Maintenancier au SIRE à l 'ASECNA-


BF ;

· Tous les techniciens du bureau RSI et RAD, particulièrement : M.KABORE ANDRE,


M.SIEBA ZAKARIA, M.KY Sékou, Mme BANDE Aicha, Mme BELEMVIRE
Antonine, M. Kora Michel TAGNAN et M.SEREME, pour leurs nombreuses sollicitudes
et disponibilité tout au long de notre stage ;

· Tous les agents de l'ASECNA pour leur générosité dans le partage des connaissances ;

· Vous tous enfin qui, dans l'anonymat, ont contribué à la réalisation de ce document.

A tous et à chacun en particulier, j'exprime ma profonde gratitude. Puisse le Seigneur


récompenser chacun au-delà de ses attentes.

PREAMBULE
Le BURKINA FASO est l'un des pays ou la modernisation, l'évolution technologique des
systèmes d'informatiques et des télécommunications ne peuvent échapper dans son
processus de développement.

Les opérateurs des services de télécommunication, les industries et les sociétés énergétiques
(dix huit sociétés de la place) ayant clairement défini leurs objectifs ont pris l'initiative de
soutenir un Institut Supérieur en Génie Electrique afin qu'elles puissent former des
techniciens supérieurs qualifiés, adaptés et connaissant surtout les réalités du pays, aussi
aptes à crée une entreprises et ainsi devenir un élément actif de l'économie du pays.

Dans cette optique l'ISGE-BF (Institut Supérieur de Génie Electrique du Burkina Faso) qui
est un établissement privée soutenu par la chambre de commerce d'Industrie et d'Artisanat
du Burkina Faso fut crée, il est agréer par l'Etat sous le N 2003 /0580/MESSRS/CAB. Dans
un but non lucratif il a ouvert les filières suivantes :

ï Electricité Industrielle (dès l'ouverture en 2003)

ï Réseaux et Télécommunication (en 2004)

ï Maintenance Industrielle(en 2005)

Notre formation se déroule dans la filière Réseaux et Télécommunication. Pour qu'elle soit
complète un stage de deux(02) mois a été effectué en entreprise afin de soutenir en fin
d'année académique pour l'obtention du D.T.S (Diplôme de Technicien Supérieur) en génie
électrique, option Réseaux et Télécommunication.

C'est dans ce sens que ledit stage fut effectué à l 'Agence pour la Sécurité et la Navigation
Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) plus précisément au service
Infrastructures Radio Electriques (SIRE) de la représentation du Burkina Faso. A cet effet,
un thème de stage : «  La téléphonie par la vsat à l 'ASECNA » a été traité du 03 Mai 2010
au 03 Juillet 2010.

SOMMAIRE
INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DES STRUCTURES D'ACCEUILS

I. Présentation de l'Institut Supérieur du Génie Electrique

I.1 Statut de l'ISGE-BF

I.2 Objectif de la création de l'Institut

I.3 Les formations offertes par l'ISGE-BF

I.4 Partenariat pédagogique et financière

I.5 Emplacement

II. Présentation de l'ASECNA


II.1 L'ASECNA

II.2 Le rôle de l'ASECNA

II.3 La Direction Générale

II.4 La représentation au BURKINA FASO

DEUXIEME PARTIE : ETUDE DU THEME ''LA TELEPHONIE PAR LA VSAT A


L'ASECNA''

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DES EQUIPEMENTS DE TRANSMISSION PAR


SATELLITE DE L'ASECNA-BF

ï ARCHITECTURE D'UN SYSTEME DE COMMUNICATION PAR SATELLITE

I-1- DEFINITION ET ROLE DES DIFFERENTS COMPOSANTES

I.1.1- Le Satellite

I.1.2- L'Espace

I.1.3- La Station Terrienne 

Présentation Générale des réseaux


VSAT
I. DEFINITION

II. GENERALITE

II.1- INTELSAT

ï ORGANISATION FONCTIONNELLE D'UN VSAT

IV.1- PRESENTATION D'UN VSAT

IV.1.1- Constitution d'un réseau VSAT

IV.1.2- La station VSAT périphérique

V) LE SYSTEME DE GESTION DU RESEAU VSAT

V.1- LA FONCTION DE GESTION


V.2- LA FONCTION DE SUPERVISION ET DE CONTROLE

VI) TOPOLOGIE ET TECHNIQUE D'ACCES DU RESEAU VSAT

VI.1- TOPOLOGIES DU RESEAU VSAT

VI.2- LES TECHNIQUE D'ACCES AU RESEAU VSAT

VI.2.1- Les protocoles d'accès au satellite

VI.2.2- Les techniques de gestion du réseau

VI.3-Protocole d'usager

PRESENTATION DES
EQUIPEMENTS TELECOMS DE LA
STATION

II.1- LES EQUIPEMENTS DE MODULATION ET DE


DEMODULATION : LES MODEMS SATELLITAIRES

ï Le terminal FASTCOM

ï Le terminal DATOUM

II.2- L'équipement de multiplexage et de


démultiplexage

ï Le MOL2P

II.3- Les équipements Autocoms

1. Le MAS6

ï Les terminaux : le MAS6-LCD et le MAS6-TACTILE

2. Le MAC6

CHAPITRE2 : LE TELEPHONE DE SECURITE ET LE TELEPHONE DE


COMMANDEMENT
ï LE TELEPHONE DE SECURITE

ï Définition du mot sécurité dans l'aviation civile

ï Exploitation du téléphone de sécurité

ï LE TELEPHONE DE COMMANDEMENT

ï Définition du mot sécurité dans l'aviation civile

ï Exploitation du téléphone de sécurité

CHAPITRE 3 : DESCRIPTION DU SYSTEME

ï LES INTERFACES ENTRE LES SOUS SYSTEMES

ï Liaison entre terminaux et le MAS6

ï Liaison entre le MAS6 et le MOL2P

ï Liaison entre MOL2P et FASTCOM/DATOUM

ï LES CONSTITUANTS FONCTIONNELS DU SYSTEME

ï Le réseau satellite de l'ASECNA

ï Le backbone Frame Relay

ï Le réseau ATS/DS

ï Le Réseau Numérique a Intégration de Service

ï LE PLAN D'ADRESSAGE TELEPHONIQUE

ï Intérêt du plan de numérotation

ï Adressage des abonnés des MAS6 et MAC6

ï Adressage des abonnés directs du MOL2P

ï LES REGLES DE ROUTAGE TELEPHONIQUE

ï DEROULEMENT D'UN APPEL ENTRE DEUX SITES DISTANTS

ï Impact du basculement du MAS sur le MAC

ï Déroulement d'un appel local


ï LA MAINTENANCE

ï Maintenance effectuée depuis Dakar

ï Maintenance effectuée sur site

ï Les problèmes de la maintenance

CONCLUSION

INTRODUCTION
En 1876, aux Etats-Unis l'inventeur américain Graham Bell mit au point le premier
téléphone. Il déposa en 1977 un brevet pour un système téléphonique qui permettait de
transmettre la voix humaine entre deux points distants, tout en respectant sa qualité et son
timbre. C'est le début du téléphone qui va révolutionner le monde. En effet, celui-ci répond
parfaitement au besoin de jour en jour plus impérieux de transmission rapide de la pensée
que réclame l'activité de notre époque.

Le développement considérable des réseaux téléphoniques actuels prouve que le téléphone


est un outil de travail incontournable dans divers domaines. Ainsi, l'Agence pour la Sécurité
et de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar(ASECNA) dispose d'un réseau
téléphonique destiné à assurer sa mission première qui est la sécurité. Ce réseau fera l'objet
de notre étude dont le thème est `' La téléphonie par la VSAT '', cas de OUAGADOUGOU.

Le réseau ATS/DS (Air Trafic Service / Direct Speech) reliant les MAS des différents pays
membres de l'ASECNA repose sur une interconnexion de stations terriennes via le satellite
IS 10.02 d'INTELSAT. Connaitre le fonctionnement de la téléphonie par la VSAT est
l'objectif visé par le présent rapport précédé par la présentation de l'Institut Supérieur de
Génie Electrique du Burkina Faso (ISGE-BF) et de l'Agence pour la Sécurité de la
Navigation aérienne en Afrique et a Madagascar(ASECNA).

Première partie:

Présentation
des

structures d'accueils

I. Présentation de l'Institut Supérieur du Génie électrique

La chambre de commerce d'industrie et d'artisanat du Burkina Faso, pour répondre aux


besoins des entreprises, a initié en partenariat avec l'Ecole Supérieur d'Ingénieur Electrique
(ESIGELEC) de Rouen, la création de l'institut supérieur de génie électrique du Burkina
Faso. Il est agrée par l'Etat sous le N 2003/0580/MESSRS/CAB. Il a ouvert ses portes depuis
la rentrée scolaire 2003-2004.

I.1 Statut de l'ISGE-BF

L'ISGE-BF est géré par une structure associative privé, a but non lucratif, créée suivant la loi
n 10/92 ADP du 15 décembre 1992. Son conseil d'administration est présidé par la chambre
de commerce, d'Industrie et d'Artisanat du Burkina Faso. Elle compte parmi ses membres
(18 membres) des entreprises publiques et privées telles que l'ONATEL, la SONABEL,
l'ONEA, la SOFITEX la BRAKINA...

I.2 Objectif de la création de l'Institut


L'objectif de la création de l'Institut Supérieur de Génie Electrique au Burkina Faso est
d'offrir la possibilité à des jeunes bacheliers de suivre deux années d'études supérieures
scientifiques qui mènent à un diplôme de Technicien Supérieur leur permettant une rapide
insertion professionnelle. Le programme a été bâti à la demande des industriels afin de
s'adapter au mieux à leur besoins. Des actions de formation continue sont également menées
à leur demande pour perfectionner leurs techniciens en activité.

Ce cycle de formation à vocation professionnelle pourra également à plus long terme


prolonger son dispositif en vue de la formation d'ingénieur. C'est dans cette perspective que
le cycle d'Ingénieurs d'application a été ouvert pour les étudiants et les professionnels.

I.3 Les formations offertes par L'ISGE-BF

En matière de formation, l'ISGE-BF dédie trois filières en Génie Electrique aux étudiants et
aux professionnels pour le diplôme de Technicien supérieur et Ingénieur d'application :

Electricité Industrielle,

-Réseaux et Télécommunication,

- Maintenance Industrielle.

Les formations dispensées par l'ISGE-BF se subdivisent en trois catégories :

ï Formation initiale

Cette formation dure deux ans. Elle est destinée au nouveau bachelier et à toute autre
personne détenteur d'un BAC série (C, D, E, F, H) ou d'un autre diplôme équivalent.

ï Formation qualifiante

En réponse à des besoins précis l'ISGE-BF organise des stages de formation pour
perfectionner les connaissances des cadres techniciens et ouvriers en activité dans les
entreprises.

· Formation continue diplomate

Elle concerne les salariés qui souhaitent suivre parallèlement à leur emploies la formation.
Elle dure 3 ans.

I.4 Partenariat pédagogique et financière

Pour bâtir son programme pédagogique, l'ISGE-BF s'est associé a l'ISIGELEC (Ecole
Supérieur d'Ingénieurs en Génie Électrique, de Rouen (France) garante par son expérience
plus que centenaire et sa traduction de rigueur pédagogique, d'excellents résultats.

L'Institut est porté par des acteurs forts du développement économique tels la Chambre de
Commerce, d'Industrie et d'Artisanat du Burkina Faso et les grandes Entreprises, en
particulier du secteur énergie et télécommunication. Elle est également en relation suivie
avec des partenaires au développement : tel que le Gouvernement du Burkina Faso, la
Coopération française et Chinoise.

I.5 Emplacement

L'institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) est situé à la ZAD. II est
prés du SIAO et du village artisanal à Ouagadougou, en face du laboratoire national de sante
publique.

II. Présentation de L'

II. 1 L'ASECNA

L'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar, ASECNA


est un organisme sous régional à caractère multinational.

Née d'une convention signée le 12 décembre 1959 à Saint Louis au Sénégal par les Chefs
d'Etats et de gouvernement des Etats autonomes issues des ex-Fédérations de l'AEF, de
l'AOF et de Madagascar.

Cette convention signée avec l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) fut
remplacée par une autre signée le 25 octobre 1974 à Dakar et qui en fait son siège.

L'ASECNA compte en plus de la France les pays Africains suivants : BENIN, BURKINA
FASO, CAMEROUN, CENTRAFRIQUE, COMORES, CONGO, COTE D'IVOIRE,
GABON, GUINEE EQUATORIALE, MADAGASCAR, MALI, MAURITANIE, NIGER,
SENEGAL, TCHAD, TOGO.

II.2 Le rôle de l'ASECNA

En vertu de l'article 02 de sa convention l'ASECNA a pour rôle essentiel d'assurer :

Ø La régularité, la sécurité, le contrôle de la circulation aérienne sur son espace aérien qui
est de 16.1 millions de km2
Ø Le guidage des avions ;

Ø La transmission des messages techniques et du trafic ;

Ø L'information en vol ainsi que le recueil des données ;

Ø La prévision et la transmission des informations météorologiques ;

Ø Elle assure les aides terminales sur les 27 aéroports principaux des 16 Etats Africains et
Malgache membres, à travers : le contrôle d'aérodrome, le contrôle d'approche et les services
de sécurité incendie.

Ø Elle a la charge à ce titre, la maintenance de l'ensemble des installations nécessaires à la


mise en oeuvre de ces différentes prestations.

II.3 La Direction Générale

L'ASECNA a une direction générale à Dakar qui exécute les décisions prises par deux
instances : le Comité regroupant les ministres en charge de l'aviation civile des Etats
membres et le conseil d'administration de l'Agence lui-même. Elle est subdivisée en sous
directions comme l'illustre l'organigramme ci-après. L'ASECNA est représentée par une
délégation à Paris dirigée par un délégué du Directeur Générale. Aussi, elle est représentée
par un délégué permanent auprès de l'OACI à Montréal.

II.3.1. La délégation de l'ASECNA a Paris (DELP)

Contrairement aux représentations cette délégation n'a pas la charge d'assurer la sécurité de
la navigation aérienne en France, mais d'assurer les relations diplomatiques et techniques
suivantes :

ï Liaison avec les administrations aéronautiques et météorologiques, les organisations


internationales et les compagnies aériennes.

ï Recouvrement des redevances de route

ï Achat et acheminement des matériels pour les représentations.

II.3.2. Le délégué permanent de l'Agence auprès de l'OACI

Le Délégué est affecté à Montréal depuis le 1er janvier 1990, membre de la commission de la


navigation aérienne de l'OACI, il représente l'Agence aux travaux de groupes d'experts de la
navigation aérienne au siège de l'OACI et entretient des relations quotidiennes d'échanges et
de suivi avec les délégations nationales représentées auprès de cette organisation.

II.3.3. Organigramme de la direction générale de l'ASECNA

Agent comptable
Fondé de Pouvoir 1

Fondé de Pouvoir 2

Directeur Administratif et Financier

Directeur des ressources humaines

Dépt Budget

Dépt Etablissement du Siège

Dépt Emplois et Formation

Ecoles  : EAMAC/ERSI/ERNAM

Dépt Administration du Personnel

Directeur

Générale

M.YOUSSOUF MAHAMAT

Directeur

de l'

Exploitation

Directeur des Moyens Techniques et de

l'Informatique

Dépt Navigation Aérienne

Dépt Exploitation Météorologique

Dépt Qualité et Stratégie

Dépt Maintenance

Dépt Informatique

Directeur des Etudes et des Projets

Directeur de Cabinet
Délégué à l'OACI

Délégué à Paris

Contrôle Economique, Tech

Conseiller Technique

Département Ingénierie

Gestion des Projets Génie Civile

Dépt des Projets Equipements

II.4. La représentation au BURKINA FASO

La représentation de l'ASECNA auprès du BURKINA FASO, à l'instar des autres


représentations est constituée des services techniques qui concourent à la réalisation de sa
mission et des services administratifs. Elle dispose d'environ quatre cent (400) agents.

Au terme des articles 02 et 10 de la convention de Dakar, la représentation assure la gestion


de l'espace aérien Burkinabé et celles des installations terminales des aéroports principaux.
La structure locale est dirigée par un Représentant nommé par le Directeur Général, l'actuel
représentant est M.LOUIS BAKIENON.

C'est au sein de cette représentation, plus précisément au Bureau Maintenance des


Equipements Réseaux et Systèmes Informatiques (RSI) du Service Infrastructure Radio
électrique que s'est déroulé notre stage.

La représentation auprès du BURKINA FASO est subdivisée en plusieurs services comme


l'illustre l'organigramme ci-dessous.
Première partie:

Présentation Générale

des réseaux VSAT

MultiMedia
I. INTELSTAT

Intelstat (Organisation Internationale de Télécommunication par satellite) a été crée en 1965


par l'ONU. Elle regroupe une centaine de pays membres et gère environs une vingtaine de
satellite pour approximativement trois cent pays bénéficiaires de ses services.

Intelstat dispose de trois sortes de services de télécommunication :

· Les communications internationales ;

· Les communications régionales ;

· Les communications domestiques (à l'échelle d'un même pays).

Elle évoluait comme une coopérative entre les pays membres jusqu'en 2001 ou elle a été
privatisée.

II. ORGANISATION FONCTIONNELLLE D'UN VSAT

II.1 Présentation d'un VSAT

A) Constitution d'un réseau VSAT

Le réseau VSAT est composé généralement d'une station centrale appelée HUB et de
plusieurs autres antennes situées en périphérie gérées par la station centrale.

1. La station centrale ou HUB

Le HUB assure la gestion dynamique des ressources de satellite, en jouant le rôle de


répartiteur dans l'espace et dans le temps.

Il permet aussi de configurer le réseau et de contrôler à distance les activités et les


performances de chaque station périphérique.

Dans le cas de l'inter connectivité des réseaux locaux d'entreprises et de l'accès à l'Internet
par exemple, le HUB réalise les fonctions de routage et de conversion des protocoles de
communication des réseaux.

NB : Dans le souci de fournir une grande fiabilité au HUB, les équipements fonctionnent sur
un principe de redondance.

2. Les groupes d'équipement au sein du HUB


On distingue principalement trois groupes d'équipement au sein du HUB qui sont :

· Les équipements RFT (Radio Frequency Transceiver) :

Les équipements RFT assurent les fonctions de conversion, d'amplification, de réception et


d'émission des différents signaux radio fréquences, échangés entre le HUB et les stations
VSAT.

Ils renferment ainsi d'une part une antenne de station terrienne standard et d'autre part les
amplificateurs de puissance ou HPAS (High Power Amplifier), les amplis à faible bruit ou
LNA (Low Noise Amplifier), les convertisseurs élévateurs de fréquence, ou U/C (Up
Converter) et les convertisseurs abaisseurs de fréquence D/C (Down Converter).

· Les Modems (Modulateur, démodulateur)

Ils servent à moduler les signaux bande de base suivant des techniques comme la modulation
par déplacement de phase à deux et huit états (8 : PSK) ou la modulation différentielle à
déplacement de phase (DPSK).

· Les équipements Bande de Base

Ces équipements sont répartis de façon modulaire ; on distingue :

v L'Unité d'interface voies satellite

Gérée par le Hub Satellite Processor (HSP), cette unité assure la fonction de gestion des
canaux satellite en temps réel.

v L'Unité d'interface des protocoles

Elle est pilotée par le Hub Protocole Processor (HPP) et gère l'ensemble des protocoles
mises en oeuvre dans le réseau VSAT ; notamment les protocoles d'accès aux différents
canaux satellites, celui de gestion du réseau et enfin, ceux d'échange de données entre les
terminaux et les usagers.

v L'Unité d'interface de données usagers

Elle est contrôlée par le HVP (Hub Voice Processor) et assure la connexion des terminaux
usagers de type PABX, FAX et PC au réseau VSAT.

3. La station VSAT périphérique

Les éléments essentiels d'un VSAT sont : l'antenne, l'unité extérieure ODU (Out Door Unit),
l'unité intérieure IDU (In Door Unit). L'ODU et l'IDU sont reliés par le câble IFL.

· L'antenne

Il s'agit d'antenne à diamètre plus réduit que des antennes du HUB. Leur conception est
fonction de la fréquence.

Dans la bande C les diamètres des antennes varient de 1,8m à 24m et de 1,2m à 24m dans la
bande Ku.

Les amplis de puissance fournissent des puissances relativement faible (2-10 watts en bande
C et de 1-3 watts en bande Ku).

· L'ODU (Out Door Unit)

Il s'agit de l'unité extérieure ; elle est formée des couples LNA-SSPA et U/C-D/C. Il a alors
pour rôle d'amplifier et de convertir les signaux RF aussi bien en liaison montante qu'en
liaison descendante.

Etant donné que les longs guides d'ondes occasionnent d'énormes pertes, on préfère
rapprocher les équipements RF à l'antenne pour minimiser les pertes. C'est pour cette raison
que le LNA, le SSPA, le U/C, le D/C sont placés le plus près de l'antenne.

· L'IDU (In Door Unit)

Il renferme les modems et l'interface bande de base. Cette interface, grâce à des ponts,
permet aux terminaux usagers de se connecter sur le réseau VSAT. Ces terminaux peuvent
être : le téléphone, le fax, le télex, le PC et le RLE.

Les modems délivrent à leur sortie les fréquences intermédiaires (FI) en bande C (70 ou 140
MHz) et en bande L (950-2150MHz).

Les équipements bande de base fournissent aux modems les signaux BDB issus des voies de
communication des usagers.

Schéma fonctionnel d'un VSAT


III. LE SYSTEME DE GESTION DU RESEAU VSAT

Souvent appelé NMCC, le système de gestion et de contrôle d'un réseau VSAT permet une
gestion centralisée en temps des ressources du réseau. Il est très souvent relié à la station
centrale. Son rôle se résume aux deux fonctions suivantes :

1. LA FONCTION DE GESTION

Elle met en oeuvre les différentes tâches de gestion du réseau notamment la configuration, la
facturation, la sécurité et la gestion des données statistiques.

· La gestion de la configuration

Elle permet d'ajouter ou de supprimer des stations VSAT, des interfaces réseaux ou des
canaux satellites. Par elle, il est possible de mettre en service ou hors service un composant
du réseau et de mettre à jour les logiciels de gestion. Enfin, elle assure le routage des
données et la conversion des protocoles.

· La gestion des donnés et de facturation

Cette fonction est le siège de toutes les informations relatives à la facturation (durée de
connexion, temps de la communication et longueur du paquet de données).

· La gestion de la sécurité

La fonction de la sécurité préserve le réseau contre toute utilisation frauduleuse de ses


ressources par la mise hors service de tout équipement détecté dont l'utilisation affecte le
réseau.

· La gestion des données statistiques

Cette fonction permet de répartir les charges de trafic du réseau et de déterminer la


performance et le degré de chaque station périphérique.

2. LA FONCTION DE SUPERVISION ET DE
CONTRÔLE

Elle permet d'observer les paramètres et de collecter les données nécessaires pour la
production du rapport d'alarmes de signalisation et de commandes.

IV. TOPOLOGIES ET TECHNIQUES D'ACCES DES RESEAUX


VSAT
1. TOPOLOGIES DES RÉSEAUX VSAT

Les topologies des réseaux VSAT ont été conçues pour répondre aux exigences de certaines
techniques de transmission (point à multipoint) comme la diffusion (distribution
d'informations d'un point vers plusieurs autres) et le point à point (notion d'interactivité entre
deux stations). Ainsi, trois types de topologie s'imposent aux réseaux VSAT. Il s'agit de la
topologie en étoile, de la topologie maillée et de la topologie hybride.

· Topologie en étoile

L'architecture d'un réseau en étoile comporte deux éléments : le Hub et les stations distantes.
Les stations distantes n'étant pas à mesure de communiquer entre elles, il importe donc de
doter le Hub d'une antenne à fort gain pour amplifier et relier le trafic d'un VSAT à un autre.

Le choix de cette topologie augmente le délai de transmission et réduit le coût des


équipements VSAT.

Station terrienne

Station terrienne
Station terrienne

Station terrienne

Station terrienne

Commutateur

Autre réseau

Terminal central

Schéma d'un réseau VSAT étoilé

· Topologie maillée

Ici, deux VSAT quelconques pris dans le réseau sont interactifs. Cependant, lorsqu'il existe
un Hub, il joue normalement son rôle. Aussi, l'absence du Hub à gain élevé fait que le délai
de transmission est court par rapport à celui de la topologie en étoile. La topologie maillée
est donc appropriée pour la transmission de données qui ne supporte pas les longs délais de
transmission.
Station terrienne

Station terrienne

Station terrienne

Station terrienne

Schéma d'un réseau VSAT maillé

· Topologie hybride

Elle n'est rien d'autre que l'association des deux topologies précédemment énoncées au sein
d'un même réseau.

Ainsi, dans ce type de réseau, on distingue deux catégories d'usagers qui sont : les usagers à
faible trafic et les usagers à fort trafic dont les VSAT interagissent entre eux en
configuration maillée.

2. Les techniques d'accès au réseau VSAT

Dans le soucis d'optimiser l'utilisation des ressources du réseau (largeur de bande du


satellite, voies entrantes, voies sortantes...), un développement de techniques d'allocation
s'avère nécessaire. C'est l'objet des différents protocoles d'accès mis en oeuvre sur les
réseaux VSAT. Ces protocoles sont de trois ordres :

· Les protocoles ou techniques d'accès aux satellites ;


· Les techniques de gestion du réseau VSAT ;

· Les techniques de transmission de données usagers.

a) Les protocoles d'accès aux satellites

Ces techniques décrivent la façon dont les VSAT se partagent la largeur de bande du
satellite.

· L'AMRF ou FDMA

Cette technique consiste à diviser la largeur de bande du récepteur en un certain nombre de


sous-bande. Chaque sous-bande est occupée par une porteuse monovoie (SCPC) ou
multivoie (MCPC).

Le niveau de puissance de l'ensemble des porteuses ne doit pas dépasser une certaine valeur.

La configuration d'un réseau en mode AMRF est très simple dans la mesure où elle ne
requiert pas de système de synchronisation.

· L'AMRT ou TDMA

Dans cette technique, la largeur de bande du satellite est partagée entre les stations VSAT,
selon un découpage temporel donné. En effet, lorsqu'une station émet un paquet
d'informations, elle occupe la totalité du récepteur pendant le temps qui lui est attribué. Une
fois ce temps écoulé, il cède le canal à une autre station prête à transmettre.

· L'AMRC ou CDMA

La totalité de la bande passante du canal satellite est occupée par chaque station quelque soit
l'instant où se manifeste le besoin de transmettre des informations ou paquets vers une autre
station. Cela est possible grâce au principe d'étalement de spectre qui consiste à étaler la
puissance du signal au moyen d'un code à l'émission. Lorsqu'il y a collision des paquets, les
signaux étalés s'ajoutent linéairement. Le code d'émission est unique et représente le numéro
d'identité de chaque station.

Quand une station désire émettre vers une autre station, les deux stations se synchronisent à
l'aide de leur code et la relation entre les deux codes d'étalement permet d'extraire
l'information ou le signal utile et les autres signaux étalés sont perçus comme un bruit.

· Avantages et inconvénients des différentes techniques

Avantages Inconvénients
Techniques
AMRF - Configuration simple ; - Produits d'inter modulation ;

- Pas d'exigence de synchronisation du - Exigence d'opération de recul,


réseau. d'entrée et de sortie pour les
amplificateurs de puissance.
AMRT - Faibles puissance de transmission - Nécessite une architecture réseau
pour HPAS ; relativement complexe ;

- Pas de produits d'inter modulation - Exige un système de contrôle réseau


et une source de rythme commun.
- Efficacité d'utilisation des capacités
du réseau (> 95%) ;

- Fonctionne en mode porteuses.


Multi-AMRT possible pour
l'amélioration du réseau.
AMRC - Train continu donc pas de retard ; - Nombre total de transmission
simultanée ~80VSAT au lieu de 1000 ;
- Efficacité de transmission de
données élevées ; - Pas concevable pour les trafics à
forte densité.
- Facilité de la direction des signaux à
faible C/N

b) Les techniques de gestion du réseau

Elles permettent la mise en oeuvre de l'allocation des voies disponibles sur le réseau.

Elles résultent de l'association de deux techniques d'accès au satellite et d'un contrôle de


trafic installé sur le HUB.

c) Le MRT/AMRT

Cette technique consiste à rassembler les données sous forme de paquet, puis de les
étiqueter. Ensuite, après une période de latence, chaque paquet est retransmis.

Deux types de porteuses caractérisent cette technique d'accès. Ce sont la porteuse sortante et
la porteuse entrante.

v La porteuse sortante (MCPC)

C'est la porteuse diffusée à toutes les stations périphériques (du Hub vers les VSAT) en train
continu (MRT).

En effet, elle est modulée par les trains d'informations binaires issus du multiplexage des
informations de la base de données usagers. Elle véhicule précisément des données de trafic
et de contrôle à un débit variant de 64 à 512Kbit/S.

Les ports d'accès du VSAT ne traitent que les données qui leur sont adressées.
MCPC VSAT

v La porteuse entrante (SCPC/TDMA)

Cette porteuse est émise des stations VSAT vers le Hub. Elle fonctionne en mode mono ou
multi porteuse pour accommoder l'extension du réseau. Les débits d'informations binaires
véhiculées vont de 9,6 à 128 Kbits/S selon les exigences du trafic.

Compte tenu du nombre élevé de VAST qui la sollicite, son utilisation va engendrer des
conflits d'accès (protocoles) pour remédier à la concurrence qui règne entre les porteuses.

MCPC VSAT

d) Les techniques de transmission de données usagers


Ces protocoles sont entre autres :

§ L'aloha pur

Dans ce mode d'accès, il n'y a pas de temps de transmission prévu ou programmé pour un
VSAT. Tout VSAT ayant des informations à transmettre les transmet. Ainsi, inévitablement
il apparaît des brouillages radioélectriques. Les signaux déformés qui en résultent véhiculent
alors des informations contenant des erreurs. Nous parlons dans cette situation de collision.

Grâce à la propriété de rétroaction dans le principe de la communication en mode diffusion,


chaque station parvient à détecter les collisions. Alors, elle temporise pendant un intervalle
de temps aléatoire puis réitère la transmission des mêmes paquets.

§ L'aloha à intervalles de temps

Ce protocole est encore appelé slotted Aloha. Son principe est le suivant : le temps d'accès
au satellite est découpé par tranche de même longueur. Pour mettre en oeuvre ce découpage,
le Hub émet périodiquement vers les stations de trafic un bip qui marque le début de chaque
tranche. Dès lors, une synchronisation de l'ensemble des stations s'impose.

· Le mode Aloha à intervalles de temps avec réservation ou DA.TDMA

On pourrait définir ce mode comme étant le mode Slotted Aloha Amélioré. Ils sont
différents parce que le DA.TDMA change de fonctionnement selon que le paquet à
transmettre est long ou court.

En effet, lorsque le paquet à transmettre est court, la station VSAT fonctionne en mode
S.Aloha ; et dans le cas des paquets de données longues, le VSAT transmet d'abord une
tranche de données à laquelle st associée une demande de réservation grâce au mode
S.Aloha. Dans le cas où la transmission se déroule avec succès, le processeur bande de base
du Hub (HBP) rassemble les ressources nécessaires, puis les alloue pendant une certaine
durée à la station candidate et informe les autres VSAT de s'abstenir de transmettre pendant
ce temps. La transmission est faite sans aucun risque de collision.

Cette technique améliore l'efficacité du réseau en optimisant l'utilisation des porteuses et en


minimisant les délais d'attente.

NB : Toutes ces solutions utilisent la technique d'accès AMRT. Chaque VSAT peut accéder
au réseau de façon permanente en mode AMRT.

e) Protocoles d'usagers

Les réseaux VSAT remplacent généralement des réseaux terrestres de données déjà en place,
et relient par satellite des serveurs à des terminaux de données. Les réseaux terrestres ont un
court temps d'attente et sont basés sur des circuits. Ils sont donc différents au protocole du
serveur de l'usager. Parmi les protocoles d'usagers répandus, on peut citer le SNA/SDLC, le
X25, le BISYNC, l'ASYNC ou le TCP/IP.
Les réseaux VSAT doivent rester transparents aux protocoles du serveur de l'usager décrits
plus haut. Cette transparence est obtenue en mettant localement fin au protocole du client
avant qu'il ne s'introduise dans la liaison satellitaire VSAT. Dès lors, la liaison satellitaire
transforme les données du client en protocole satellitaire efficace qui assure une livraison
adéquate avec un temps de propagation minimal.

V. LES APPLICATIONS ET LES


AVANTAGES DES SYSTEMES VSAT

1- LES APPLICATIONS AUX RÉSEAUX VSAT

Les applications des systèmes VSAT peuvent être répertoriées en deux groupes selon le type
de fonction requis dans la mise en oeuvre (architecture, technique d'accès...).

a) La radiodiffusion ou application unidirectionnelle

La radiodiffusion est l'une des applications la plus ancienne et est généralement la plus
simple. Le téléphone, les données, la TV sont transmises d'une station centrale vers des
VSAT situés dans la zone de couverture d'un même faisceau satellitaire.

Contrairement à ce que l'on pense, le radiodiffuseur fait une diffusion ciblée. En effet,
l'information émise est reçue par un groupe de VSAT déclaré dans un logiciel.

Les applications de radiodiffusion par VSAT utilisent souvent une voie de retour passant par
le RTPC. Ainsi, l'industrie du spectacle utilise des chaînes de péage pour diffuser des
émissions spéciales. Les abonnés peuvent consulter la liste des programmes et demander
l'accès à une émission précise en passant par le RTPC. Le fournisseur de programmes
télécharge l'autorisation d'accès à l'usager au début du programme demandé.

b) L'Internet via les VSAT

Elle emploie une technique similaire à la précédente pour télécharger du site web aux
usagers. Les usagers composent le numéro du fournisseur d'accès à Internet (ISP) en passant
par le RTPC pour déposer leur demande d'accès et d'information téléchargée à l'aide d'un
VSAT de réception.

c) Les applications interactives ou bidirectionnelles

Les applications interactives permettent d'établir des liaisons bidirectionnelles par


l'intermédiaire d'un terminal VSAT. On distingue trois catégories de sous application :
· Les services interactifs de données :

Cette sous application permet à un terminal de déposer une requête, et d'obtenir une réponse
d'un autre terminal.

Exemple : transfert des fichiers et de données par lots par les institutions financières (des
agences au siège), télétraitement.

· La téléphonie interactive

Cette catégorie couvre les services de téléphonie suivants :

· Service de téléphonie pour réseaux privés et entreprises

· Services de téléphonie pour étendre le RTPC à des régions rurales ou isolées (VSAT et
BLR).

· Les services audiovisuels interactifs : la visioconférence

La visioconférence est l'un des thèmes d'actualité des applications des VSAT. Le mode de
fonctionnement de la technologie varie selon les caractéristiques du réseau VSAT.

· Le mode diffusion 

La station centrale diffuse des signaux audio et vidéo aux stations délocalisées. Ce mode est
propre à une topologie en étoile.

· Le mode bidirectionnel

Il établit des liaisons vidéo/audio, bidirectionnelles interactives entre plusieurs VSAT et


fonctionne sur la base d'une architecture de réseau maillé.

· Le mode diffusion avec retour de signaux audio

Le Hub transmet des signaux vidéo et audio à toutes les stations distantes. En retour, chaque
station diffuse des signaux audio en direction des autres.

La visioconférence est assurée d'une part par les composantes classiques d'un VSAT :
l'antenne à très petite ouverture couplée d'une unité extérieure et d'une unité intérieure qui
renferme les équipements BDB. D'autre part les équipements propres à la visioconférence
(caméras, écrans, microphones, haut-parleurs, télécommande et microordinateur).

2- LES AVANTAGES DU RÉSEAU VSAT

Les systèmes de communication du type VSAT offrent les avantages requis pour un réseau
idéal.
Ces avantages sont entre autres la reconfigurabilité, l'implémentation rapide, l'extensibilité,
le coût effectif, la transparence et l'indépendance aux réseaux de communication
traditionnels.

Les systèmes de communication du type VSAT doivent ces avantages à la conception


modulaire des équipements VSAT (déploiement rapide), l'adjonction des nouveaux
protocoles d'application (extensibilité, transparence, reconfigurabilité), enfin à la rentabilité
des VSAT.

Cependant, ce dernier aspect nécessite une étude financière orientée sur le rapport
gain/dépense.

Malgré tous les avantages de la technologie VSAT, elle reste toujours embryonnaire au
Burkina Faso ; rares sont les entreprises qui y ont accédé.

3- Limitations

Sans sous-estimer la promesse de communication généralisée offerte par les VSATs, il


existe tout de même des contraintes inhérentes qui limitent les performances des VSATs. Si
quelques-uns de ses problèmes sont liés a l'environnement de régulation des télécoms,
d'autres sont causes par le délai de propagation inhérente a la communication par satellite.
Des mauvais choix de fournisseurs, de sites géographiques et de diamètres d'antenne
peuvent nuire notablement au résultat final.
CONCLUSION
La présentation générale des réseaux VSAT multimédia que nous avons précédemment
présenté nous dispose maintenant à comprendre que malgré les nombreux avantages que
présente la technologie VSAT, peu d'entreprises peuvent s'offrir un réseau VSAT
multimédia au Burkina Faso. Cela pourrait s'expliquer par :

· Le poids économique faible des entreprises

· Le manque de promotion de la technique VSAT

· La structure spécialisée s'occupant des services VSAT au Burkina Faso

Ainsi, au Burkina Faso, les entreprises dotées de réseaux VSAT sont : la Banque Mondiale,
ECOBANK, l'ASECNA, la BCEAO, la BIB, le PAM, Ambassade des Etats-Unis, Burkina
Shell, la SONAPOSTE, et l'ONATEL.

Cependant, le cercle des clients pourrait s'élargir si l'ONATEL, leader des


télécommunications et donc du multimédia au Burkina Faso, procédait à une promotion
basée sur la présentation de la technologie avec ces différentes applications et en faisant des
prestations de services à des prix étudiés.

Deuxième partie :

Etude du thème :

La téléphonie par la

Vsat a l'ASECNA-BF

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DES EQUIPEMENTS


DE TRANSMISSION PAR SATELLITE DE L'ASECNA-
BF

Figure : ARCHITECTURE D'UN SYSTEME DE COMMUNICATION PAR SATELLITE

L'architecture d'un système de communication par satellite repose sur trois composantes
fondamentales : le satellite, l'espace et la station terrienne.

La station terrienne émet des ondes porteuses vers le satellite. Celui-ci joue un rôle de relais.
Après un traitement adéquat, il les retransmet vers les autres stations au sol.

I -Définition et rôle des différentes composantes

A) Le satellite

Un satellite de télécommunication est un engin spatial dans lequel sont embarqués des
équipements électroniques de télécommunication. Son rôle principal consiste à:

ï Capter les ondes porteuses en provenance des stations terriennes

ï Filtrer ; démoduler ; amplifier et ré-moduler à une fréquence différente les signaux RF


(Radio Frequency) reçus

ï Réémettre les porteuses RF vers la station terrienne destinataire.

B) L'espace 

L'espace joue un double rôle dans l'établissement d'une liaison satellitaire. En effet, il sert de
support de propagation des ondes radioélectriques, et c'est en son sein qu'évolue le satellite
dans sa rotation.
C) La station terrienne VSAT

La station VSAT (Very Small Aperture Terminal) de Ouagadougou est une station distante
dont la gestion est assurée par la station centrale de Niamey. Cette station centrale lui sert de
pont de connexion avec les autres stations VSAT.

La VSAT est le coeur du système de transmission de L'ASECNA, elle est d'une importance
capital pour le réseau ATS/DS dans le transport de la phonie. Elle effectue la mise en forme
des signaux pour l'adapter au satellite. Cette transformation est possible grâce aux
équipements qui la constituent tels que :

ï L'antenne VSAT

ï Le DIPLEXEUR

ï Le I-BUC

ï Le combineur

ï Le VERTEX

ï Le LNB

ï Le SPLITEUR

Emission et réception des signaux par la Vsat

1. L'antenne VSAT

L'antenne parabolique utilisée à l'ASECNA est de type cassegrain. Elle exploite le satellite
INTELSAT IS 10.02, qui est utilisé comme relais de transmission. C'est un récepteur actif,
amplifiant le signal reçu par un VSAT vers d'autres sur des porteuses dans le domaine des
micro-ondes (1-30GHZ). Cette antenne a un diamètre d'environ 3,7m. Le réflecteur principal
parabolique est associer a un réflecteur secondaire de forme hyperbole. La source est alors
placée au creux du paraboloide. Les différents circuits associés sont alors montés
directement dans le noyau de l'antenne à l'arriere du reflecteur. (la photos de l'antenne est en
annexe N ).

Cette antenne possède les caractéristiques des stations terriennes communes suivantes :

-Rayonnement selon un diagramme a faibles lobes latéraux ;

-Gain suffisamment élevé pour assurer la pire requise ;

-Faible bruit thermique propre et faible reception de bruit parasite ;

-Respect du pointage vers le satellite malgrer les conditions d'environnement ;

-Rayonnement avec une bonne pureter de polarisation.

En somme, la station de trafic FASTCOM utilisée a l'ASECNA se présente comme l'indique


le schémas ci-dessous.

Synoptique de la FASTCOM

2. Le DIPLEXEUR

Le diplexeur est un dispositif qui :

· En émission joue le rôle d'aiguillage du signal SHF en bande C vers l'antenne et

· En quant on est en réception il dirige le signal reçut vers la LNB.


3. Le I-BUC

Le I-BUC est constitué d'un amplificateur de haute puissance et d'un module de


transposition de fréquence de la bande L (1-2GHz) vers le SHF (Super High Frequency) de
6GHZ, bande C. En résumé, le I-BUC joue le rôle d'amplification et de transposition de
fréquence du signal avant sa transmission a l'antenne.

4. Le combineur

Le combineur est un sommateur qui conserve l'adaptation de fréquence.

5. Le VERTEX

Le vertex est un dispositif chargé de réaliser la transposition de la fréquence d'une bande de


fréquence a une autre, en émission de la bande de fréquence FI (140+/-36 MHZ) a la bande
de fréquence de 1-2GHZ (bande L), en réception de la bande L a la bande FI.

6. Le LNB

Le LNB, est un dispositif composé d'amplificateur à faible bruit et d'un module de


transposition des fréquences SHF de 4GHZ recues qu'il convertie en bande L (1-2Ghz).

7. Le SPLITEUR

Le SPLITEUR est un dispositif qui assure en réception des signaux la fonction diviseur et
d'adaptation de fréquence.

EMISSION BANDE C (6GHZ)

RECEPTION BANDE 4GHZ

RECEPTION TRANSMISSION

LNB

TRANSPOSITION + AMPLIFICATION

I-BUC

SPLITER BANDE L
Som(FI bande L)

COMBINEUR EN BANDE L

Bande L (1-2Ghz)

TRANSPOSITION EN BANDE L

+ AMPLIFICATION

VERTEX

SKYWAN

Som ( FI Txi)

COMBINEUR BANDE FI

SPLITTER BANDE FI

FI Tx1

FI Tx2 FI Tx3 FI Tx4

Bande FI ( 140MHZ+/-36 Bobo MODEM DATUM 140 MHZ

Accra MODEM DATUM 140 MHZ

Niamey phonie MODEM FASTCOM 140Mh

Niamey Data MODEM DATUM 140 MHZ

Synoptique de la station terrienne de l'ASECNA : Cas de Ouagadougou

Explication

§ En émission : Dès la sortie des signaux des modems, ceux-ci s'achemine vers le combineur
de bande FI qui joue le rôle de sommateur de tous les signaux de fréquence (140+/-36 Mhz)
sortants (la somme des FI Txi )qui va les transmettre au vertex qui va les amplifiés puis faire
une convertion de fréquence de la bande FI reçu a la bande L (1-2ghz), qui a son tour les
transmettrons au combineur bande L qui les(la somme des FI en bande L) transmet au I-
BUC qui feras une dernière convertion de la fréquence de 1-2 GHZ en haute fréquence
d'émission 6GHZ et les envoient au diplexeur qui les dirigera a l'antenne pour diffusion.

§ En réception : A la réception du signal (qui a une fréquence de 4GHZ) par l'antenne, celui-
ci sera orienté par le diplexeur vers le LNB qui va amplifier et faire une conversion de
fréquence d 4GHZ a 1-2GHZ. Il sera transmit au SPLITER BANDE L qui va diviser le
signal tout en faisant l'adaptation de fréquence. Du spliteur ils vont au VERTEX qui fera une
dernière transposition (de la bande de fréquence de 1-2GHZ a la bande de fréquence 140
MHZ+/-36). Et du vertex ils seront transmit au SPLITER de BANDE FI qui va se charger de
repartir le signal de fréquence 140MHZ+/-36 a chaque modem.

II- PRESENTATION DES EQUIPEMENTS EN BANDE


DE BASES

A. LE MODEM SATELLITAIRE : Le terminal FASTCOM

Le terminal FASTCOM de OUAGADOUGOU est un TD 9740 d'ALCATEL. C'est un


équipement terminal de transmission numérique pour les liaisons de données ou de la
phonie. Il fait partie des équipements d'un réseau de stations terriennes de
télécommunication par satellite. Les accès au terminal peuvent être le téléphone, un
autocommutateur.

Ce terminal est constitue par :

1. Deux types d'alimentation : le secteur 110/220V AC et le convertisseur 48V DC

2. Une carte processeur de controle et de commande : elle assure les traitements


nécessaires et sert de liaison entre les cartes chassis, c'est une carte mère de fond papier. Elle
est basée sur un microprocesseur 68030 relié par bus aux registres, mémoires, ports et les
interfaces d'entées/sorties.

3. Une carte TFU (Timing and Frequency Unit): c'est une carte horloge et circuit FI, elle
realise les fonctions suivantes :

- Génération des horloges de référence de 10MHZ,

- Synchronisation sur des horloges de référence externes,

- Sommation des FI émissions venant des modems,

- Réglage du niveau FI des porteuses réceptions des différents modems,

- Gestion des signaux d'alarmes.

4. Une carte Modem

Le modem est un modulateur/démodulateur numérique. Le modulateur transpose les trains


binaires issus de l'interface terrestre sur une porteuse intermédiaire a 70 ou 140Mhz par le
procédé de modulation par déplacement de phase MDP4 (QPSK, Quadrature Phase Shift
Keying) a 4 étas. Le démodulateur supprime la porteuse et restitue les trains binaires. On
évalue alors la qualité de transmission, par le nombre d'erreurs sur les bits transmit et recus.
Le taux d'Erreur Binaire (TEB) est le rapport du nombre de bit erronés au nombre de bits
transmis.

A l'émission il accomplit les fonctions suivantes :

- la transmission de données synchrones ou asynchrones ;

- l'embrouillage des donnees ;

- le codage convolutif des données ;

- la modulation d'une porteuse FI de 140 +/- 36 Mhz ou 70 +/- 18 Mhz

- le filtrage de bande.

A la réception il fait :

- la sélection de bande ;

- la démodulation de la porteuse FI, de 140+/-36 Mhz ou 70 +/- 18 Mhz ;

- la correction d'erreurs ;

- le debrouillage des donnees ;

- la réception des données synchrones et asynchrones.

5. Une carte TIM (Terrestrial Interface Module)

C'est l'interface entre le réseau terrestre et le Modulateur/Demodulateur. Il assure les accès


utilisateurs et les traitements numériques en bande de base tels que: codage et décodage
PCM (Pulse Code Modulation) pour la voix analogique; annulation d'écho; codage/décodage
ADPCM (Adaptative Differential Pulse Code Modulation); traitement de signalisation.

B-  L'équipement de multiplexage et de démultiplexage: Le MOL2P

Le Multiplexeur Optimisant la Liason avec priorite à la Parole (MOL2P) est un


multiplexeur qui permet de faire du relayage de trames à l'aide du reseau logique d'acces,
Backbone frame relay dont les fonctions principales sont:

Ø Priorité a la parole

Ø Optimisation voix/données (Gestion dynamique de la bande passante);

Ø Maillage, routage.

Le choix de l'ASECNA s'est porté sur le multiplexeur MOL2P en raison de ses besoins
permanents et importants en communication vocal entre controleurs (ATS/DS) et aussi pour
la transmission de données RSFTA. En effet, grace au multiplexage que developpe ce
multiplexeur, l'ASECNA gère mieux sa bande passante et exploite ses deux services avec
efficacite et de continuite.

Le MOL2P utilise par le site ASECNA de Ouagadougou est un MOL2P 5KT Pro(voir sa
photos en annexe N ) avec un chassis a 5 slots dont :

§ Une carte mère disposant de six (6) accès de liaison série synchrone ou asynchrone,

§ Une carte phonie a acces analogique ou numerique,

§ Une carte série synchrone pour X25,

§ Une carte routeur Ethernet pour l'interconnexion des reseau locaux LAN.

Chacune des cartes présentes des jonctions ou connecteurs spécifiques assurant ainsi la
fonction requise :

v LIA (Liaison Inter Autocommutateur) a 4 fils,

v RJ45 : connecteur 8 broches metalliques dont les broches 4 et 5 sont reservees à la


telephonie,

v RJ11 : connecteur 4 broches metalliques (2 et 3 pour la telephonie).

v V 24(RS 232) : connecteur 25 broches dont 8 sont utilisees pour assurer la liaison
synchrone.

Dans le réseau ATS/DS, le MOL2P retransforme les signaux analogiques reçus en signaux
numerique, encapsule les informations recus dans les trames Frame Relay avant de les
envoyer vers le support satellite. Ce multiplexeur développe un multiplexage statique, et
gère suivant sa configuration des donnees qui y transitent. Grâce a ce type de multiplexage
intelligent qu'il developpe, la gestion dynamique de la bande passante de la liaison satellite
est assurée.

Le schéma ci-dessous représente le multiplexage des differentes voies avec priorite a la


parole effectue par le MOL2P :
Multiplexage statistique avec gestion de priorité du MOLP2P

C- Les équipements Autocom

1. Le MAS6

Le mini autocommutateur de securite le MAS6 utilise la technologie numerique por offrir


ses fonctionalites de telephone de securite.

ü Le MAS6 est constitue de :

ü un châssis 6 unités (6 slots)

ü un coupleur système control (carte unite centrale)

ü un coupleur analog Trunk LRIA (une carte LIA reliant le MAS6 au MOL2P)

ü 2 coupleurs ISDN a 3 interfaces SO/TO (carte coupleur RNIS avec une modularite de 3
lignes de types SO/TO)

ü 2 coupleurs phone à 4 interfaces Z (carte phonie permettant de relier les sites distants).

Voir la photo du MAS en annexe N

Definition du mot securite dans l'aviation civile

Dans l'aviation civile, la securite aerienne est une lutte contre les defaillances humaines ou
techniques. En effet, c'est l'ensemble de mesures disciplinaires, moyens et dispositifs mis en
oeuvre pour la protection des personnes, des biens et de l'avion contre les sinistres
(accidents) dont les causes ou les circonstances sont involontaires.

Exploitation du téléphone de sécurité

Le réseau de transfert phonie ATS/DS (Air Traffic Service / Direct Speech) de l'ASECNA
abrite un autocommutateur appelé MAS6 (Mini Autocommutateur de Sécurité a 6 slots) qui
gère le téléphone de sécurité. Comme son nom l'indique le mini autocommutateur de
securite intervient dans les services rendus pour assurer la securite de la navigation aerienne.
En effet, il permet d'etablir une liaison vocale entre les principaux acteurs des differents
aeroports. Son rôle est la coordination du trafic aerien entre centre de controles.

Quand un avion passe d'un espace aerien a un autre les controleurs des deux zones doivent
communiquer pour la securite du vol : c'est la coordination.

Le telephone de securite est utilise pour des echanges d'informations du trafic aerien lels que
:

Ø l'heure de décollage,

Ø le niveau de vol,

Ø estimé des points de compte rendu,

Les abonnées locaux du MAS sont : la Meteo, le BDP (Bureau De Piste), le SSLI (Service
De Sauvetage et Lutte contre l'Incendie). Seul le tactile de la tour est un abonne direct du
reseau ATS/DS.

1.1- Les terminaux : le MAS6-LCD ET LE MAS6-TACTILE

Les postes MAS6-LCD et MAS6-TACTILE permettent aux abonnes du MAS6 de


communiquer entre eux. A l'appel d'un correspondant, les signaux issus de ses postes etant
des signaux numeriques sont transmis a l'autocommutateur MAS6. Ils sont dotes dans
l'ensemble d'interfaces repondant aux normes RNIS.

1.2- Le MAS6-LCD

Le MAS6-LCD est un téléphone numérique avec un afficheur LCD de 24 caracteres qui


permettent d'afficher en clair le nom de l'appelant. Aussi, il disposede six touches pour les
appels directs et dispose egalement des fonctionnalites telephoniques numeriques classiques
tel que :

- Double appel

- Basculement ente deux correspondants lors d'un double appel


- Transfert d'appel

- Conférence lors d'un double appel

1.3-Le MAS6-TACTILE

Ce poste dispose des fonctionnalités du poste MAS6-LCD avec quelques améliorations :

- De l'ergonomie : écran tactile couleur dote d'un ecran retro-eclaire de type sem-miroir

- 8 lignes d'appels directs : les touches d'appels directs sont representees sur l'ecran tactile
par les onglets,

- Fonction d'inter signalisation (donne l'occupation en temps reel des abonnes du MAS6 et
ceux connectes sur lui)

1.4- Le MAS6 COM

Le module MAS6-COM commute simultanement 3 terminaux RNIS (MAS6-TACTILE)


d'une source (systeme A) vers une autre source (systeme B) en fonction d'evenement definis.

Le système A est ici dans notre cas l'autocommutateur MAS6 et le systeme B, le MAC6. Le
module MAS6-COM se presente sous forme d'un tirroir rackable.

Le raccordement entre le MAS6-COM et les autocommutateurs MAS6 et MAC6 se fait a


l'aide d'un cable Y.

Le MAS6-COM sécurise les postes ATS/DS afin de continue d'assurer les services ATS/DS.
A la reception d'une alarme du MAS6 lui indiquant un defaut majeur, le MAS6-COM
bascule la liaison vers le MAC6 (utilise comme secours du MAS6).

1.5- Les fonctions du MAS6

Le MAS6 étant un autocommutateur configurable donc dispose des fonctionalites


telephoniques classiques et specifiques.

a) Les fonctions téléphoniques classiques

Le MAS6 offre des fonctions classiques a ses abonnés a travers :

· Double appel (basculement entre 2 correspondants)

· Conférence lors d'un double appel

· Transfert d'appel
b) Les fonctions spécifiques au MAS6

Les fonctions spécifiques du MAS6 sont liées aux besoins opérationnels qui sont :

· Identifiant de l'appelant: IL sagit d'afficher le nom de l'appelant pour les abonnes du


MAS6 pour les appelants locaux distants. En local la connectivite numerique offerte par le
RNIS offre de base fonctionalite. En effet, les normes RNIS impose la transmission du
numero appelant et prevoient la possibilite d'envoi de minimessages texte.

En local, le numéro de 3 chiffres de l'appelant est utilise puis le libelle texte (10 caracteres
associe a ce numéro). Pour les appels distants, le MAS6 va transmettre le numero à 7
chiffres de l'appelant puis le libelle associe du repertoire commun. Si cet appelent n'est pas
connu dans le repertoire commun le texte << RESEAU ASECNA >> est utilise comme
libelle.

· Appel direct: Les abonnes du MAS6 sont equipes de postes MAS6-LCD et MAS6-


TACTILE disposant de touches d'appel direct qui sont configurees pour appeler un numero
d'ordre du répertoire commun. Ainsi donc le contrôleur en appuyant sur une touche, est relie
a son homologue distant pour communiquer.

· Fonctionnalités liées au MAS6-TACTILE

Le poste MAS6-TAC dispose d'une fonctionalite specifique qu'est l'intersignalisation, elle


fonctionne uniquement pour les touche d'appel direct programme sur le poste et permet
d'avertir l'utilisateur sous forme visuelle :

- de l'occupation en temps reel des abonnes distants qui sont en communication avec un
abonne local au site ;

- de l'occupation en temps reel de tous les abonnes raccordes sur le MAS6.

Sur occupation de l'abonne, la touche d'appel direct change de couleur.

2. Le MAC6

Le Mini Autocommutateur de Commandement est un autocommutateur analogue au MAS6


mais utilise la technologie analogique. Le MAC6 est utilise au sein de l'ASECNA pour
permettre une communication telephonique entre cadres dirigeants a travers le reseau
satellite.

Voir la photo du MAC6 en annex N

2.1- Description matériel du MAC6

Le MAC6 présente les memes traits physiques que le MAS6. En effet, le MAC6 dispose
d'un chassis a 6 slots avec une carte unite centrale. Sa difference reside au niveau des cartes
d'abonnees utilisees qui sont analogiques au niveau du MAC6.

Dans le monde de telecommunication aeronotique, chaque equipement doit avoir un secour,


c'est ainsi qu'on ajoute une carte numerique (coupleur ISDN a 3 interfaces S0/T0) au MAC6
pour jouer son role de secours en cas de disfonctionnement du MAS6 via le MAS6-COM.

2.2- Fonction secours du MAS6

En cas de défaillance de l'autocommutateur MAS6, le commutateur MAS6-COM en


recevant l'alarme venant du cable en Y, effectue le basculement du MAS6 sur le MAC6.

Le MAC6 reconnait l'alarme de disfonctionnement et arrete ses taches pour prendre en


charge celui du MAS6 grace a la carte numerique (coupleur ISDN à 3 interfaces S0/T0) qui
lui est associe pour assurer son role de secours. Il assure le scours du poste tactile de la tour
de controle.

3. Le réseau satellite de l'ASECNA

Le souci de l'ASECNA etait de disposer d'un reseau de transmission de donnees pouvant


supporter les besoins du RFSTA et susceptibles de s'adapter aux evolutions futures ainsi que
de liaisons fiables pour un reseau vocal commute ATS/DS.

Compte tenu des expériences passees, il s'avere que le seul moyen de satisfaire ces besoins
est de disposer d'un reseau de stations terriennes implantees au niveau des sites
d'exploitations.

L'ASECNA dispose plusieurs stations terriennes dont certaines sont operationnelles depuis
1995.

Le réseau satellite de l'ASECNA est bati autour d'un systeme de transmission base sur deux
architectures satellites :

- le réseau VSAT (Very Small Aperture Terminal)

- le réseau IBS (International Business Service)

3.1-Le réseau satellite VSAT

Ce réseau est composé d'un nombre limite de 5 stations HUB en topologie etoilee autour de :
Dakar, Antananarivo, Brazzaville, Niamey, N'Djamena. Il supporte les communications de
donnees air/sol et de navigation.

Ce type de réseau est muni d'equipemement FASTCOM avec des canaux à 16 kbps pour la
voix 19,2 kbps pour les donnees, soit 32 kbps en ''Frame Relay''. Le type de modulation
utilise est la modulation QPSK (Quadrature Phase Shift Keying).

Les antennes misent en oeuvres sont de types cassegrain avec des diametres de :

- 3m 60 pour les stations de type F1

- 7m 30 pour les stations de F2

- 11m pour les stations de type B

3.2 Le réseau satellite IBS

Le réseau de type IBS entièrement maille regroupe des stations terriennes (antennes de
7m30 ou 11m) situées a Abidjan, Bangui, Brazzaville, Dakar, Douala, Libreville,
N'Djamena et Niamey.

Les liaisons entre ses stations ont un debit utiles de 64 kbps, permettant d'avoir ainsi au
moins deux chemins different entre deux sites.

3.3 Caractéristique de la liaison satellite exploiter par l'ASECNA

L'ASECNA exploite le satellite de telecommunication INTELSAT (IS 10.02 situe à 359°


Est). Les fréquences d'émissions - réceptions se situent dans la bande C d'une largeur
d'environ 72 Mhz avec une fréquence centrale de 5890 Mhz.
3.4 Le backbone Frame Relay

L'ASECNA dans le but d'interconnecte tous l'ensemble de ses stations et d'offrir un service
de qualite via un lien satellite, s'est dote d'un reseau Frame Relay permettant le multiplexage
de plusieurs liens virtuels en un seul lien physique. De plus, la gestion dynamique de la
bande passante avec priorite à la parole qu'offre ce type de reseau est l'une des
caracteristiques qu'exploite l'ASECNA pour ameliorer les services des réseaux ATS/DS et
RSFTA.

Un backbone Frame Relay a ete cree en connectant au coeur de la transmission satellite des
multiplexeurs CORIS appeles MOL2P. L'utilisation du MOL2P a permis de transformer le
reseau satellite pont a point en un reseau maille securise avec gestion des chemins multiples
entre deux sites.

3.5- Le protocole Frame Relay

Le relais de trame apporte une simplification supplementaire a la commutation de trame.


Dans les noeuds intermediaires, les trames sont verifiees grace a une zone de detection
d'erreur et detruites si une erreur est detectee. En revanche, il n'y a pas d'algorithme pour
effectuer la recuperation des trames perdues. Une retransmission est demandee par le noeud
de sortie en cas de trames erronées.
Ainsi donc on utilise les fonctionnalites completes aux extremites de la connexion et celles
du noyau dans les noeuds intermediaires.

Les grands principes déterminés par cette recommandation sont les suivantes :

· délimitation, alignement et transparence des trames ; multiplexage et démultiplexage des


trames a l'aide du champ portant la référence de commutation,

· inspection de la trame pour verifier qu'elle possede un nombre entier d'octets avant
insersion ou apres extraction des 0 integres pour la transparence

· inspection de la trame pour verifier qu'elle n'est ni trop courte ni trop longue

· détection des erreurs de transmission et demande de retransmission des éléments


d'extrémités de la connexion,

· fonction de contrôle de flux de bout en bout.

Le relais de trames a pour but de diminuer au maximum le temps passe dans les
commutateurs en effectuant qu'un travail minimal, en occurence l'examen de la reference de
niveau trame et l'emission de la trame et l'emission de la trame vers la liaison suivante.

Le Frame Relay permet le multiplexage de plusieurs liens virtuels en un seul lien physique.
De plus, la gestion dynamique de la bande passante avec priorite à la parole optimise
l'utilisation de liens satellite.

Ainsi donc le service du relais de trames doit posseder les proprietes suivantes pour la mise
en place de la liaison virtuelle :

ï préservation de l'ordre des trames ;

ï élimination des trames dupliquées ;

ï une probabilité négligeable de perte de trames.

3.6 Le réseau ATS/DS

Le téléphone de sécurité est géré par des autocommutateurs ALSATEL nommé MAS (Mini
Autocommutateur de Securite) utilisant la technologie numérique RNIS (Réseau Numérique
a Integration de Securite). L'interconnexion de ces autocommutateurs situés dans les pays
membres de l'ASECNA forme le reseau ATS/DS.

Le réseau ATS/DS a été déployé à l'ASECNA depuis 1999 par le groupe International
CORIS. Ce reseau a ete concu afin de transporter la voix ATS/DS (Air Traffic Service /
Direct Speech) qui correspond aux communications vocales entre controleurs. Ces
transmissions sont très sécurisées, disponible et continu. En effet, tout controleur doit
pouvoir joindre a tout moment par simple appui d'un bouton les contrôleurs des autres
espaces adjancents a travers ce réseau.

4. Le Réseau Numérique a Integration de Service

Les opérateurs de tous les pays ont depuis un certain nombre d'années voulues moderniser
leur réseau en remplaçant progressivement les centraux analogiques par des equipements
bases entierement sur la technologie numerique.

C'est ainsi que dans les annees 80, nait le RNIS (Reseau Numerique a Integration de
Service) qui est l'evolution naturelle du reseau telephonique. Le RNIS est parfois appele
bande etroite ou N-ISDN(Narrow ISDN).

Ce nouveau réseau de télécommunication a hérité de son origine, le transport de la voix en


téléphonie avec une qualité de service proche de celle proposée par la commutation de
circuits.

Dans les lignes suivantes, nous présentons le RNIS bande etroite et sa specificite a
l'ASECNA.

5. Le RNIS bande étroite

Le RNIS est parfois appelé RNIS bande étroite pour faire la différence avec le réseau ATM
qui est un RNIS large bande. L'appellation bande étroite provient du débit (64 kbps a 2
Mbps) qu'il offre. Il propose l'intégration des supports et des services (voix et donnees)
simultanement, aussi il propose la continuité numérique de bout en bout. Il ne s'agit pas d'un
réseau supplémentaire entrant en concurrence avec les réseaux existant (RTC, X.25, Liason
specialise). Le RNIS est plutôt un accès universel a ces reseaux, plus exactement a ces
services supports. Cela implique donc une signalisation ''intelligent'' : la signalisation pour
canal sémaphore, d'ou l'utilisation du protocole LAP-D (Lin Protocole on the D channel).

L'ASECNA c'est dote de ce type de réseau en raison de ces besoins permanents et simultané
en transport de voix (réseau ATS/DS) et en transport de données (réseau RSFTA).

6. Déroulement d'un appel entre deux sites distants:

Prenons l'exemple d'un poste (téléphone de sécurité) à OUAGADOUGOU (site A) qui veut
joindre un poste à NIAMEY (site B) (voir figure...)

2601 pour le MOL2P

Site A : OUAGADOUGOU

2 LIA
MOL2P

MAS6

VSAT

2701 pour le MOL2P

Site B : NIAMEY

2 LIA

2701210

MOL2P

MAS6

VSAT

Figure : Synoptique d'une communication téléphonique entre deux sites distants

Le poste A effectue la numérotation, un signal numérique est envoye vers le MAS6 (local)
qui est programme pour regarder les premiers chiffres. Il voit que l'appel est destiné a un site
distant, ce dernier convertit le signal numérique en analogique et le commute vers le
MOL2P via une LIA.

Le MOL2P (local) ''après multiplexage et codage du signal numerique'', la carte phonie du


MOL2P memorise toute la numerotation puis utilise les quatre premiers chiffres pour router
l'appel vers la LIA correspondant (n 2701) du MOL2P distant par l'intermediaire du support
satellite.

A la réception, le MOL2P distant transmet le signal (apres conversion numerique


analogique) via une liaison LIA AU MAS 6 . Enfin, le numéro d'abonne (ce numéro est 210)
est transmis au MAS6, ce dernier fait sonne le poste destinataire B et presente l'appel.

Remarque:

- Le signal n'est pas numérique bout en bout, ce qui entraine un leger retard dans la
transmission du signal.

On a également l'apparition de l'echo (delai entre l'emission d'un signal et la reception de ce


meme signal reverbere). Il est cause par les composantes électroniques parties analogiques
du systeme (LIA, poste analogique classique) qui renvoi une partie du signal traité. Un echo
inferieur a 50ms n'est pas perceptible, d'ou l'introduction dans le reseau des annuleurs
d'echo.

5.1- Déroulement d'un appel local

Prenons le cas ou le controleur de la tour veut prevenir la SSLI(Service de Sauvetage et de


Lutte contre l'Incendie) pour la presence d'un vehicule suspect sur la piste.

Le controleur en effectuant la numerotation (2601370), c'est à dire en appuyant sur la touche


d'appel direct SSIS, un signal numerique est envoye vers le MAS6 (local) qui est programme
pour regarder les premiers chiffres. Il voit que l'appel est destine a un abonne locol, si
l'abonne est libre l'appel est directement commuté. Tandis que, si l'abonne est occupé alors
que cette communication est prioritaire, un code DTMF leur est envoyé au préalable par le
MAS6 puis la liaison est libérée. Ainsi, après libération de la liaison, la communication entre
la Tour et le SSIS sera établie.

6. La maintenance

L'ASECNA à mis en place une supervision centralisée par l'ensemble de ses équipements
dans les différents sites, afin de mieux optimiser les ressources et coordonner les actions à
entreprendre.

La supervision du réseau ATS/DS est centralisee à DAKAR. C'est ainsi que dux prestations
de maintenance sont effectuées : la télémaintenance faite depuis DAKAR et la maintenance
sur site faite par les techniciens.

6.1- Maintenance effectuée depuis DAKAR

6.1.1- Les principes des supervisions

L'opérateur de supervision est charge d'effectuer le monitoring des equipements via le reseau
satellite. Il relève les différentes alarmes qui sont remonte et anticipe les problèmes en
effectuant une télémaintenance des équipements défectueux. Ce monitoring est effectué
grâce aux logiciels suivant :
- Le net man Network Monitor est le logiciel utilisé pour la surveillance des MOL2P
(Backbone Frame Relay)

- Le DHM (Dialogue Homme Machine) est celui utilise pour les MAS6 et MAC6.

a.Les differents types d'alarmes :

Les alarmes remontées vers le superviseur sont les suivantes :

- Alarme de configuration

- Alarme de redémarrage de l'autocommutateur

- Alarme de basculement en mode secours d'un MAS6 par un MAC6

- Alarme de perte d'accès (LIA vers le MOL2P, perte des postes)

- Historique overflow : la table de l'historique des communications est pleine.

- Alarme de défaut d'alimentation

Ainsi selon l'alarme remontée vers le superviseur, des actions de maintenance sont
entreprises.

· Les actions menées

Il y a les actions de maintenance corrective effectuées pour chaque type d'alarme remontée


vers le superviseur.

6.1.2- La maintenance préventive depuis DAKAR

En plus des maintenances correctives effectuees depuis DAKAR par le superviseur, des
maintenances preventives sont egalements effectuees :

1- Mise a l'heure des autocommutateurs :

Chaque autocommutateur utilise son horloge interne pour horodater les communications et
les evenements. Le superviseur remet les autocommutateurs (MAS6 et MAC6) a l'heure TU
(Temps Universel) tous les 3 mois.

2- Utilisation de l'historique des communications

La gestion de l'historique des communications est un point important de la maintenance


preventive du systeme car il permet la suivit de l'evolution du trafic et egalement permet
l'amelioration de service offerte aux utilisateurs.

6-2 Maintenance effectuée sur site


Avec l'évolution des nouvelles technologies, les interventions sur les cartes deviennent
quasiment impossibles sauf par le constructeur en raison de leurs complexités et l'intégration
des composants. Dans ces conditions, les techniciens de l'ASECNA identifient le module
d'effectueux et l'envoient a Dakar ou a Paris pour revision ou reparation. D'autres activités
de maintenances sont effectuées.

6.3- Les problèmes de maintenances

Le taux de disponibilité definie par l'OACI est de 97,5%, celui définie par l'ASECNA est de
100%. Il va s'en dire que les equipements ne s'arretent jamais et cela, grâce a leur parité. Le
taux de disponibilite est egal au : temps de fonctionnement / (temps d'arret + temps de
fonctionnement).

Cependant la connaissance des equipements est indispensable pour une bonne maintenance.
Malheurement la qualification en un appareil n'est pas integrale puisque certains techniciens
ne sont qualifie sur chaque equipement. De plus les nouvelles installations se revelent
difficiles a gerer a cause de la non association des techniciens, des l'elaboration du projet
jusqu'a la realisation. Il y a également la vétusté des appareillages qui handicape le
technicien dans ses travaux de maintenances.

En fin, les techniciens de l'ASECNA rencontrent un problème de logistique (véhicule en


nombre insuffisante et mauvais etats), causant souvent de probleme de mobilite pour les
interventions sur les equipements sur le terrain.

CONCLUSION GENERAL
L'étude de la téléphonie par la VSAT nous a permis d'acquérir de nombreuses connaissances
:

Connaitre ce que c'est que la VSAT, qu'un satellite de télécommunication, comprendre le


mécanisme de la transmission de la téléphonie par la VSAT, comprendre le fonctionnement
des liaisons satellitaires, et de comprendre le fonctionnement des équipements entrant dans
la mise en place d'un réseau VSAT multimédia.

Le domaine de la phonie est un domaine primordial à l'ASECNA. Il a donc fallu trouver et


mettre en place un système fiable sécurisé et facile a deployer : la phonis par la VSAT
repond a toutes les attentes car le système fonctionne correctement avec un taux de
disponibilité de près de 100%.

Ce stage pratique nous a donné l'opportunité de découvrir le milieu professionnel d'une part
et de nous familliariser avec les outils de télécommunication d'autre part. Il a été l'occasion
pour nous de confronter nos connaissances theoriques a la pratique. A travers notre stage,
nous avons bénéficié du style de travail d'un technicien d'entreprise : la rigueur, l'esprit
d'équipe, la méthode et la promptitude dans la resolution des pannes des equipements. Nous
satisfaits de ce que nous avons appris.

La nature des différents systèmes en place a l'ASECNA utilise une technologie de pointe,
une performance a tout point de vue et basée sur une sécurité maximal.

LISTE DES SIGLES ET


ABREVIATIONS
ASECNA : Agence pour la Securite et la Naviguation Aerienne en Afrique et a Madagascar.

ATS/DS : Air Trafic Service / Direct Speech

Backbone : Littéralement épine dorsale. Dans le contexte des reseaux de


telecommunications designe la partie qui supporte le gros trafic, en utilisant les technologies
les plus rapides et une grande bande passante sur des distances importantes. Les petits
réseaux (internes à une entreprise ou une region) se rattachent à ce réseau fédérateur, comme
les rivières viennent grossir le cours d'un fleuve.

DTS : Diplôme de Technicien Supérieur

RTPC: Réseau téléphonique privé commuté

E/R: Emission/ Réception

FI : Fréquence Intermédiaire

LIA : Liaison Inter Autocommutateur

LNB : Low Noise Block

IFL: Interface link

ISGE-BF : Institut Superieur de Genie Electrique du Burkina Faso

MAC 6 : Mini Autocommutateur de Commandement a 6 slots

MAS 6 : Mini Autocommutateur de securite a 6 slots

MOL2P : Multiplexeur Optimisant les Liaisons avec Priorite a la Parole

OACI : Organisation de l'Aviation Civile Internationale

RNIS : Resau Numerique a Integration de Service


TIM : Terrestrial Interface Mode

RFU : Radio Frequency Unit

RSFTA : Reseau de Services Fixes de Telecommunication Aeronautique

VSAT: Very Small Aperture Terminal

QPSK: Quadrature Phase Shift Keying

PABX: private autocom branch exchange

RF: Radio frequency

RFT: Radio frequency transceiver

U/C: Up/Converter

D/C: Down/converter

TCP/IP: Transmission Control Protocol/Internet Protocol

TDM: Time Division Multiplex

AMRC : Accès multiple par répartition de code

AMRF : Accès multiple par répartition de fréquence

AMRT : Accès multiple par répartition de temps

BDB : Bande de base

ISP: Internet service provider

PC: Personal computer

MODEM : Modulateur Démodulateur

TV: Télévision

BLR : Boucle locale radio

NMCC: Network management control center

FDMA: Frequency Division multiple Access

CDMA: Code Division Multiple Access


MRT/AMRT: Multiplexage par Répartition / Access multiple par Répartition de temps

SSPA: Solid State Power Amplifier

ONU: Organisation des Nations Unies

PC: Personal computer

WWW: world Wide Web

BIBLIOGRAPHIE
Ouvrages et documentations :

- Document CORIS, Formation MOL2P, octobre 2001

-Document VSAT- FASTCOM : EAMAC

-Manuel de cour sur les telecommunications par satellite

Memoires :

- OUEDRAOGO Antonine, <<Mise en oeuvre d'un reseau VSAT multimedia>>

Site INTERNET:

http://www.asecna.org/

http://www.cisco.com/

http://www.urec.crns.fr/

www.commentcamarche.com

ANNEXE
Annexe 1 : L'Antenne parabolique du site de Ouagadougou

Annexe 2 : Le BUC

Annexe 3 : Le LNB

Annexe 4 : Prise du terminal FASTCOM


Annexe 5 : Vue de l`autocommutateur téléphonique MAS6

Annexe 6 : Vue de deux Mol2p utilisés

DAKAR

NIAMEY

Annexe 7 : Up/Down Converter


Rechercher sur le site:

Recherche

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.

© Memoire Online 2000-2019


Pour toute question contactez le webmaster