Vous êtes sur la page 1sur 6

EXERCICE

FISCALITE
(IR)
Source : Exercices de fiscalité des entreprises 2013/2014 26° Edition LexisNexis
M. COZIAN – M. CHADEFAUX

Eric Manry
01/01/2014

1
Exercice n° 39
CAS MYON
IR : Revenu global
- Imputation des revenus catégoriels
Lucas MYON est avocat au barreau de Dijon. Spécialiste en droit fiscal, il souhaite recueillir
votre avis sur la détermination du revenu global imposable de quelques clients dont il a déjà
déterminé les revenus catégoriels.
1° La famille LELONG a enregistré les revenus catégoriels suivants au cours de l'année 2012 :
- BIC .............................................................................................. + 40 000
- Traitements et salaires.................................................................. + 52 000
- Revenus de capitaux mobiliers..................................................... - 20 000
- Revenus fonciers.......................................................................... - 15 000
- Déficit global 2011....................................................................... - 5 000
2° La famille LECOURT a enregistré les revenus suivants pour l'année 2012 :
BNC............................................................................................ + 50 000
- Revenus de capitaux mobiliers..................................................... + 6 200
- BIC non professionnels................................................................ - 4 500
- Revenus fonciers.......................................................................... - 5 000
- Charges déductibles du revenu global.......................................... - 8 000
3° La famille LELARGE a enregistré les revenus suivants pour l'année 2012 :
- BIC............................................................................................... - 45 000
- Traitements et salaires.................................................................. 55 000
- Revenus fonciers.......................................................................... - 4 000
- Charges déductibles du revenu global.......................................... - 8 000
4° La famille LETROIT a enregistré les revenus suivants pour l'année 2012 :
- BNC............................................................................................. + 60 000
- BIC non professionnel................................................................. +12 000
- Déficit foncier.............................................................................. - 15 000
- Charges déductibles du revenu global.......................................... - 8 000
On vous précise que M. LETROIT avait constaté un déficit catégoriel BIC non professionnel
de 8 000 l'année précédente.
5° La famille LEROND a enregistré les revenus suivants pour 2012 :
-Traitements et salaires................................................................... + 42 000
-Revenu foncier................................................................................ + 6 000
-Plus-value nette long terme BIC.................................................... + 20 000
-BIC imposable au taux de droit commun....................................... - 12 000
-Revenus de capitaux mobiliers......................................................... - 5 000
-Plus-value immobilière des particuliers......................................... + 17 000
-BNC non professionnels.................................................................. - 5 000
-Charges déductibles du revenu global.............................................. - 9 000
On vous précise que la famille LEROND avait constaté un déficit foncier de 18 000 au titre
de l'année précédente.
TRAVAIL À FAIRE
Déterminer le revenu global net imposable de chacun des cinq foyers fiscaux ci-dessus.

2
Exercice n° 40
M. LAPRAISSE
IR : Étude de cas
- Traitements et salaires (choix du régime le plus favorable)
M. LAPRAISSE exerce la profession de comptable.
Pour l'année 2012, M. LAPRAISSE a reçu de son employeur les éléments suivants
- Salaires à déclarer : 150 000 € ;
- Indemnités : 23 325 €.
On vous précise, à toutes fins utiles, que le montant des frais réellement justifiés s'élève à 34 000 pour
2012. On rappelle en outre que la déduction forfaitaire de 10 % est plafonnée à 12 000 € pour 2012.
TRAVAIL À FAIRE
Indiquer le montant net imposable dans la catégorie des traitements et salaires pour 2012, en retenant
la solution la plus favorable pour M. LAPRAISSE.

Exercice n° 41
LA FAMILLE LECHEF
IR : Étude de cas
- Traitements et salaires (sommes imposables, détermination du salaire imposable)
M. LECHEF est le président du conseil d'administration de la société LECHEF SA dont il détient 50
% des actions. Le service du personnel a indiqué à M IECHEF que la rémunération à déclarer s'élevait
à 152 000 € pour 2012.
LECHEF a trois enfants :
- Pierre, vingt-deux ans, qui a commencé à travailler cette année. Il doit déclarer au cours de l'année
2012 un total de 3 200 € de salaires (indemnités imposables comprises) ;
- Paul, dix-neuf ans, est étudiant. Il a perçu cette année une indemnité de stage d'un montant de 400 € ;
- Jacques, seize ans, est apprenti charcutier. Il a perçu au cours de l'année , 6 000 € de salaire.
TRAVAIL À FAIRE
Déterminer le salaire imposable de chacun des membres de la famille LECHEF.

Exercice n° 46
MADAME LENOMBRE-DEPARTS
IR : Étude de cas
- Quotient familial
Mme ,LENOMBRE-DEPARTS est collaboratrice chez Me CEGEHI, avocat spécialisé en droit fiscal.
Comme chaque année, elle doit vérifier le quotient familial applicable à certains de ses clients.
1° Les époux LEGRAND sont mariés et ont cinq enfants à charge issus de leur mariage.
2° Mme LAPETITE est veuve. Elle a élevé trois enfants aujourd'hui majeurs et imposés séparément.
3° M. LELARGE est divorcé et a deux enfants à charge issus de son mariage.
4°Paul LEGRIS et Martine LEBLANC sont pacsés et ils ont un enfant à charge.
5° Les époux LENOIR sont mariés et ont trois enfants à charge dont un est invalide.
6° Pierre LEVERT est marié et a trois enfants en garde alternée d'un précédent mariage.
7° Les époux LEROUGE ont deux enfants dont un enfant qui vient d'avoir 18 ans au cours de l'année.
8° La famille LEBLEU a trois enfants : l'aîné Alphonse a 20 ans, les deux aitres sont mineurs.
9° Les époux LEROSE ont un enfant de 24 ans qui a arrêté ses études il y a 2 ans.
10° Les époux LEMARRON ont une fille unique Angélique, âgée de 26 ans, qui a épousé au cours de
l'année, Kévin CHOKMER, 20 ans, étudiant.

3
11° Les époux LEVIOLET ont quatre enfants dont trois en charge exclusive et un en garde alternée.
TRAVAIL À FAIRE
Étudier la situation de chaque foyer fiscal au regard du quotient familial.

Exercice n° 48
FAMILLE LAILLER
IR : Étude de cas
Plafonnement des effets du quotient familial
Les époux LAILLER sont mariés et ont trois enfants mineurs. Le revenu global net imposable du
foyer fiscal s'élève à 180 000 C.
On rappelle que la réduction d'impôt liée à une demi-part supplémentaire de quotient familial est
limitée à 2 000 € pour l'imposition des revenus de 2012.

R/N Impôt
< 5 863 0
> 5 863 et < 11 896 (R x 0,055) - (327,97 x N)
> 11 896 et < 26 420 (R x 0,14) - (1 339,13 x N)
> 26 420 et < 70 830 (R x 0,30) - (5 566,33 x N)
> 70 830 et < 150 000 (R x 0,41) – (13 357,63 x N)
> 150 000 (R x 0,45) – (19 357,63 x N)
R = revenu global net imposable
N = nombre de parts du quotient familial

TRAVAIL À FAIRE
Déterminer le montant de l'impôt dû par le foyer fiscal en tenant compte du plafonnement éventuel des
effets du quotient familial

Exercice n° 49
ÉPOUX STOUFFLANT
IR : Étude de cas
Quotient familial - Rattachement des enfants majeurs (option, intérêt)
Le revenu global net imposable des époux STOUFFLANT s'élève à 46 000 € pour 2012. Les époux
STOUFFLANT ont une fille de dix-sept ans, Solène, qui poursuit de brillantes et prometteuses études
dans un lycée bilingue de la capitale. Les époux STOUFFLANT ont également un fils, Pierre-
Emmanuel, âgé de vingt ans et qui vient de terminer ses études. Pierre-Emmanuel a commencé à
travailler en 2012. Le montant imposable figurant sur sa fiche de paie s'élève à 2 421 € au total (on
précise que cette somme n'est pas comprise dans les 46 000 €). Les époux STOUFFLANT ont versé
au cours de l'année à leur fils majeur une pension alimentaire de 4 000 €.
TRAVAIL À FAIRE
Indiquer si les époux STOUFFLANT ont intérêt ou non à rattacher Pierre- Emmanuel pour
l'imposition des revenus de 2012, et indiquer le montant de l'impôt dû dans les deux cas (On précise
que le salaire de Pierre-Emmanuel ne peut bénéficier de l'exonération attachée aux salaires perçus
des étudiants pendant leurs études).

4
R/N Impôt
< 5 863 0
> 5 863 et < 11 896 (R x 0,055) - (327,97 x N)
> 11 896 et 26 420 (R x 0,14) - (1 339,13 x N)
> 26 420 et < 70 830 (R x 0,30) - (5 566,33 x N)
> 70 830 et < 150 000 (R x 0,41) - (13 357,63 x N)
> 150 000 (R x 0,45) – (19 357,63 x N)
R = revenu global net imposable
N = nombre de parts du quotient familial

Exercice n° 50
FAMILLE DUPUIS
IR : Étude de cas
Quotient familial
Rattachement des enfants
Calcul de l'impôt
M. Dupuis souhaiterait que vous l'aidiez à calculer le montant de l'impôt dont il sera redevable au titre
de l'année 2012, en lui préconisant le cas échéant les options les plus favorables. Pour cela, il vous
communique les renseignements suivants :
M. Dupuis est cadre dans une banque à Dijon. Le montant du salaire imposable pour l'année 2012
s'élève à 50 000 €, selon les indications fournies par le service du personnel de la banque.
Mlle Dupuis ne travaille pas.
M. Dupuis a perçu des revenus de capitaux mobiliers. Le montant imposable dans la catégorie des
revenus de capitaux mobiliers, compte tenu des abattements et charges déductibles, s'élève à 1 400 €.
- Jean-Paul est le fils aîné de la famille. Âgé de vingt-quatre ans, il a été étudiant jusqu'au 31 juillet
2012. Il a été ensuite admis dès le 1 er août, à l'École de gendarmerie et a reçu un salaire net imposable
mensuel de 1 200 €. Jusqu'à 'on admission à l'École de Gendarmerie, il ne vivait pas chez ses parents
et ne recevait aucun subside de leur part, étant nourri et logé par sa grand-mère non loin de l'Université
où il était inscrit.
- Bernadette est le deuxième enfant. Agée de vingt ans, elle a été étudiante à l'École d'assistantes
sociales jusqu'au 30 juin 2012. Elle a travaillé ensuite comme aide-soignante dans une maison de
retraite (à partir du 1-09-2012) et à reçu un salaire net mensuel imposable de 1 200 €. Bernadette vit
chez ses parents.
- Jean-Marie est le plus jeune. Âgé de dix-sept ans, il est apprenti pâtissier-chocolatier à Dijon. Il a
perçu à 1.050 € par mois au cours de l'année 2012.
- M. Dupuis a payé en 2012, 800 € de rémunération et cotisations sociales du titre de l'emploi d'un
salarié à domicile.

On précise par ailleurs que pour l'imposition des revenus de 2011 :


Il est possible de déduire une pension alimentaire versée à un enfant majeur. La déduction est
toutefois plafonnée à 5 698 € pour 2012. Si l'enfant vit sous le toit de ses parents, il est possible
de déduire une somme forfaitaire évaluée selon le barème de la Sécurité sociale à 3 359 € pour
2012.
 Les dépenses qui correspondent à l'emploi d'un salarié à domicile ouvrent droit à une réduction
d'impôt de 50 % dans la limite de 12 000 € des sommes versées, limite majorée en fonction des
charges de famille.

5
 Le barème de l'impôt sur le revenu pour une part est le suivant (R = revenu imposable, N =
nombre de parts, I = impôt) :

TRAVAIL À FAIRE
Déterminer l'impôt dû par M. Dupuis en retenant les options les plus favorables

R/N Impôt
< 5 863 0
> 5 863 et < 11 896 (R x 0,055) - (327,97 x N)
> 11 896 et 26 420 (R x 0,14) - (1 339,13 x N)
> 26 420 et < 70 830 (R x 0,30) - (5 566,33 x N)
> 70 830 (R x 0,41) - (13 357,63 x N)
> 150 000 (R x 0,45) – (19 357,63 x N)
R = revenu global net imposable
N = nombre de parts du quotient familial

Vous aimerez peut-être aussi