Vous êtes sur la page 1sur 8

1– LA PHOTOGRAPHIE La photographie donne d’un objet une

représentation générale.
Son aspect est agréable.
Cependant les parties cachées ne sont
pas représentées et les dimensions ne
sont pas indiquées.

La perspective donne d’un objet une 2– LES PERSPECTIVES


représentation générale.
Si l’objet est compliqué, il devient
impossible de dessiner les lignes
cachées.
Il y a aussi, déformations de certaines
surfaces ; les rectangles sont représentés
par des parallélogrammes.
Il est difficile d’indiquer les dimensions
sur une perspective.

3– LES PROJECTIONS Avec la méthode de projections, on


réalise plusieurs dessins de l’objet. Dans
ce cas, aucune face n’est déformée et les
lignes cachées peuvent facilement être
dessinées.
C’est cette méthode qui est le plus
souvent utilisée pour les dessins
techniques.

4– LA SCHÉMATISATION
Le schéma donne d’un objet une
représentation très simplifiée, sans se
soucier de la précision des formes et
des dimensions.
1– LES OMBRES CHINOISES
La lumière en provenance de la lampe
projette sur l’écran une « image » des
mains.
Cette image est appelée ombre.
La projection (ombre) est plus grande
que l’objet projeté (mains).

2– LA PROJECTION DE DIAPOSITIVES

Ici encore, l’objet (la diapositive) est


projeté sur un plan vertical (l’écran).

La projection réalisée est plus grande


que l’objet.

3– LA PROJECTION ORTHOGONALE

La personne peint une statuette à l’aide


d’un long pinceau, qu’elle tient dans
une direction perpendiculaire au plan
de la toile.
Ici, tous les objets se trouvent
perpendiculaires les uns par rapport aux
autres.
Dans ce cas, le dessin a les mêmes
dimensions que l’objet projeté.

4– LA PROJECTION OBLIQUE

Si la toile n’était pas verticale, la projection


obtenue ne serait plus orthogonale.
Ce serait une projection oblique.
COMMENT SE PLACER POUR OBTENIR LES DIFFÉRENTES VUES ?

Comment et où dessiner les vues ?


L’objet est placé correctement au centre d’une pièce.
Le dessinateur « projette » ce qu’il voit sur les différents murs, sol et plafond.
Il dessine en traits forts les arêtes vues, et les arêtes cachées en pointillés.

ATTENTION
L’objet est toujours entre le dessinateur et le plan sur lequel on le projette.
La vue de droite se trouve donc sur le mur de gauche, la vue de gauche se
trouve sur le mur de droite etc...
Plaçons-nous devant la vue de face.
Le mur situé devant nous reste fixe.
Imaginons que nous pouvons
écarter les autres parois comme
l’indiquent les flèches.

On dit que l’on développe le cube de projection.

Après développement du cube de projec-


tion, les six vues de l’objet se trouvent dans
le même plan (dans le prolongement de la
vue de face).

Les six vues sont disposées en croix autour


de la vue de face.
Les vues de gauche, face, droite et arrière
ont la même hauteur.
Les vues de dessous, face et dessus ont la
même largeur.
Complète les trois tableaux du bas de la feuille en inscrivant sous chaque chiffre de la perspective
la lettre de la vue qui correspond.

VUE DE FACE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

VUE DE DESSUS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

VUE DE GAUCHE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

DESSIN TECHNIQUE

Reconnaissance de vues
Page 1
L’objet est représenté en perspective.
Il s’agit de retrouver la vue qui corresponde à la VUE DE FACE en complétant le tableau du bas de la
feuille.

A B C D E

G H I
F

J L FACE
K

1 2 3 4 5 6 7

8 9 10 11 12 13 14

A B C D E F G H I J K L

DESSIN TECHNIQUE

Reconnaissance de vues
Page 2
L’objet est représenté en perspective.
Il s’agit de retrouver la vue qui corresponde à la VUE DE DESSUS en complétant le tableau du bas de la
feuille.

A
B C D E

F G H
I
J
Dessus

K L

1 2 3 4 5 6 7

8 9 10 11 12 13 14

A B C D E F G H I J K L

DESSIN TECHNIQUE

Reconnaissance de vues
Page 3
L’objet est représenté en perspective.
Il s’agit de retrouver la vue qui corresponde à la VUE DE GAUCHE en complétant le tableau du bas de la
feuille.

B D
A C

Gauche

E F

1 2 3 4 5 6 7

8 9 10 11 12 13 14

A B C D E F

DESSIN TECHNIQUE

Reconnaissance de vues
Page 4