Vous êtes sur la page 1sur 4

S2 - SEG - ANNÉE 2017-2018

SERIE 5 de Macro-économie : correction

Exercice 1

Définir :

 L’effet de démonstration ou d’imitation : est une théorie économique formulée par


James Stemble Duesenberry qui constitue la base de la théorie du revenu relatif.
Duesenberry affirme que les ménages ne raisonnent pas en fonction de leur revenu en
valeur absolu mais en fonction de leur revenu comparativement aux autres. Ainsi, ils
cherchent à imiter le mode de consommation de la classe sociale immédiatement
supérieure
 L’effet cliquet ou effet de mémoire : la consommation ne suit pas proportionnellement
la baisse du revenu. En effet, au cours d’une crise économique ou d’une récession, les
consommateurs s’efforcent de défendre le genre de vie précédemment adopté. Ainsi, le
niveau de la consommation ne dépend pas seulement du revenu courant mais aussi du
niveau de revenu passé le plus haut qui a été atteint.
 L’investissement : L’investissement c’est l’acquisition par une entreprise de biens et
moyens de production durables.
 Investissement productif : Investissement des entreprises ; il désigne les
investissements en capital fixe des entreprises qui sont véritablement destinés à produire
d’autres biens
 Investissement improductif : Investissement des ménages (qui ne sert pas à produire)-
achat de logement

Exercice 2

Pour F. MODIGLIANI, de quoi dépend la consommation d’un individu ?

De ses ressources totales calculées sur sa vie entière et non pas de son revenu courant. A
chaque âge de la vie correspond un niveau de consommation et des besoins spécifiques :
hypothèse du cycle de vie

Jeune adulte : les besoins sont élevés et les revenus faibles, d’où une épargne négative.

1
Adulte mûr : constitution d’une épargne tout en conservant un certain niveau de
consommation.

Retraités : puise dans le patrimoine, désépargne.

Les dépenses sont ainsi étalées dans le temps, la consommation est stable, elle résulte de
ressources moyennes calculées sur la vie. La consommation dépend donc du revenu et du
patrimoine.

Expliquer l’hypothèse du revenu permanent de de Milton Friedman

Pour Friedmann, la consommation ne dépend pas du revenu courant mais du revenu


permanent (revenu anticipé par le consommateur en fonction de sa qualification, de sa
situation professionnelle, de son patrimoine).

Revenu = revenu permanent + revenu transitoire

Consommation = Consommation permanente + Consommation


transitoire

La consommation permanente est proportionnelle au revenu permanent, mais il est


impossible de définir une proportionnalité entre la consommation transitoire et le revenu
transitoire.

Pour M. FRIEDMAN, la consommation dépend non pas du revenu courant (transitoire) mais
du revenu permanent, composé par l’ensemble des revenus actuels et futurs tels qu’ils sont
anticipés individuellement par chaque agent économique selon son patrimoine humain
(profession, aptitudes, formation...) et son patrimoine matériel (actifs immobiliers, financiers
ou monétaires), ce qui permet de stabiliser l’économie. Il décompose le revenu :

R = Rp + Rt.

Avec : Rp : Revenu permanent.

Rt : Revenu transitoire (courant).

Une variation de revenu n’influence pas la consommation si elle n’affecte que le revenu
transitoire car la consommation se base sur le revenu permanent.

2
Quel investissement choisir : en période de croissance, en période de récession, en période
de stagnation (expliquer)

En période de forte croissance, on a plutôt des investissements de capacité, la confiance en


l’avenir étant forte.

A l’inverse en période de récession économique on observe alors plus des investissements de


productivité pour palier à la croissance ralentie en réduisant les coûts de production.

Pour ce qui concerne les périodes de stagnation, on a plutôt des investissements de


remplacement.

Exercice 3 :

Quelle différence faites-vous entre :

 Investissement et Capital Investi :


o Investissement : achat de biens qui vont servir plusieurs fois dans le processus
de production (investissement en capital fixe).
o Capital investi : matières premières détruites ou incorporées dans le processus
de production.
 Investissement et Placements Financier :
o L’investissement constitue, au niveau global de l’économie, l’ensemble des
dépenses génératrices de revenus futurs, en matière d’équipements productifs,
d’infrastructure et de dépenses socioculturelles. C’est un facteur fondamental de
la croissance économique et sociale.
o un placement financier est plus ou moins spéculatif. Cela signifie que
l’entreprise qui investit immobilise des ressources financières en vue d’obtenir
des gains supérieurs plus tard et de procurer à l’entreprise un avantage
économique durable.
 Investissement et Achat de consommations intermédiaires :
o L’investissement : L’investissement c’est l’acquisition par une entreprise de
biens et moyens de production durables. L’investissement concerne le capital
fixe, c’est-à-dire l’ensemble des moyens de production qui participent à
plusieurs cycles de production. C’est pourquoi la comptabilité nationale parle de
formation brute de capital fixe (FBCF).

3
o Achat de consommations intermédiaires : elles ne serviront qu’une fois et
seront immédiatement détruites ou transformées.
Exercice 4 :

Expliquer :

 Les investissements de remplacement ou de renouvellement : visent à remplacer les


matériels et les équipements usés ou obsolètes (c’est-à-dire dépassés technologiquement
ou dévalorisé par l’évolution technique) et maintiennent en l’état le stock de capital fixe.
Consistent à remplacer une machine par une autre machine, sans modifier le volume
global de production de l’entreprise.
 Les investissements de capacité : Consistant à acheter des biens de production
supplémentaires à technologie identique et qui augmentent la capacité de production.
Consiste à remplacer une machine par une machine permettant de produire des volumes
supérieurs. C’est l’investissement qui sert à accroître la taille de l’entreprise (création
d'un nouvel établissement et / ou acquisition de nouvelles machines). A pour objectif
l’augmentation de capacité de production de l’entreprise en augmentant le nombre
de ses équipements. Il consiste à augmenter les capacités à produire d’une
entreprise ainsi que les quantités produites. L’investissement de capacité entraine
une augmentation des emplois dans l’entreprise.  c’est un investissement
permettant d’augmenter les capacités de production (nouvelles machines
s’ajoutant aux anciennes) et donc l’emploi
 Les investissements de productivité (ou de rationalisation ou encore de
modernisation) : Consiste à remplacer une machine par une autre machine plus
performante, c’est à dire qui permet de produire le même volume à moindre coût. Vise
à augmenter la productivité. Il réduit les coûts de production mais en gardant les
même quantités de biens ou de services produits.  investissement destiné à
remplacer d’ancienne machines par de nouvelles, plus performantes

Vous aimerez peut-être aussi