Vous êtes sur la page 1sur 56

PRODUCTION

ORALE
CHAPITRE 4
ACTIVITÉS D'EXPRESSIONORALE EN CONTINU ET EN INTERACTION

'w
Description desactivités
Lesactivitésd'entraînementà la production orale,en vue de l'épreuved'oral individueldu DELF
82, sont organiséesen trois partiescomplémentaires, selonla progression cohérentesuivante:
1. Préparerla présentationd'un point de vue
2. Présenterun point de vue construitet argumenter
3. Débattreet dialoeuer

Cetteprogression en trois partiescomplémentairescorrespondaux différentes étapesqui struc-


turent le déroulementde l'épreuve.Elle permettraau candidatd'intégrerune méthoded'ap-
prentissage pour bien répondreau doubleobjectifde l'épreuvedu DELFB2 :
a. s'exprimeren continu afin de présenteret défendreun point de vue à partir d'un document
déclencheur
b. interagiravecI'examinateurafin de débattreet dialoguer'.
"'w'Démarche
Durant votreprésentation, vousvousentraînerez à:
- décrireun documentde manièreclaireet détaillée;
- dégagerun thèmede réflexionpour en débattre;
- souligner,mettreen évidencedespointsimportants,desaspects desdétailsperti-
significatifs,
nents;
- seposerdesquestionspour développerune argumentationstructurée;
- introduirele débat.laréflexion:
- développerdesargumentsautourd'une questionou d'un axede réflexion;
- exposerclairementvotrepoint de vue sur un problème;
- donnerdesexemples appropriéspour illustrer,confirmervosarguments;
- nuancer,anticiperdesobjectionspossibles à votrepoint de vue ;
- conclurele débat.laréflexionr
- proposerune/desperspective(s) pour ouvrir le débat.

A partir de documentssupports(imagesou photosincluantunepartietextuelle,


phrases
polémiques
prêtantà controverse,courtstextesde type argumentatif)vousdévelopperezvotre aptitudeà :
- 1'observation ;
- la description;
- f interprétation;
- I'argumentation;
- la discussion.

de consulterla partie3 du chapitre3 Productionoraledu DELFBl (n S'ex-


1.Il estici recommandéaux candidtrts
d'un point de vue à partir d'un documentdéclencheurr). Les
primer en continu: monologuesuivi/exp.rression
complémentaire.
constituentune baseutile de travailet d'entraînement
activitésqui y sontproposées

4 . 1O1
Chapitne
ORALE
PRODUCTION

W DéroulementdeséPreuves
Loral du DELF 82 (oral individuel)consisteen une seuleépreuveprincipalede 50 minutes.t--
u:
total : 30 minutesde préparationd'un seulsujetet 20 minutesde passationavecl'examinate

Pendantles20 minutesde passation, vousdevrez:


défendreun point de I'ue construitet argumentéà partir d'un documentdéclenchc'L
l. présenter,
(image,court texte,phraseprêtantà controverse) ;
2. débattre,discuter,dialogueravecI'examinateur.

À la suitede votre présentation,l'examinateurvousposeraen efletdesquestionsafin d'établirLr::


dialogueoù voussereznotammentamenéà :
- réagiraux sollicitationsde votre interlocuteur;
- prendredesinitiativesdansl'échange.

1O2.
PRODUCTION
ORALE

[a présentation
r- Préparer d'unpointdevue

] activité r5r Afin de vous entraînerà identifier un thème généralde réflexion,lisezles titres d'article
de presse(titres, sous-titreset chapeaux)et formulez vous-mêmele ou les thèmes
auxquelsils correspondent.Certainstitres peuventfaire référenceà plusieursthèmes.
Lesmêmesthèmespeuventêtre abordésdansplusieurstitres.
Titres de presse
a.
Nouvelletendancechic du sandwich:le <<classe-croûte
>>
Quandles GrandsChefsinnoventet invententla sandwicherie de luxe,
restaurationrapide rime alors avec gastronomie,art du goût et art de vivre.

Thème(s):

Thème(s):

c.
'li;;î'
t,,:'{t:',;::ry/*âî;:it4'{,1{:/{à,L3{#{*%{ïffil*:*'{;tr"
JA4".*.'dt"{Tt
'{?T/:'tit 12, 'i,.1,.ffirâ,'6?'6ïtâ/Xi"T'{38''{:.É'#,:,
fuzTi:V7;t*'7;.t(:}'t'&'t!t
De plus en plus de villes françaisestouchéespar la pollution
de l'air selon I'Observatoirenationalde la qualité de I'air.

Thème(s):

Chapitrea . 1O3
PNODUCTION ORALE

d.
desuniversités/
Financernent
grandesécoleset frais de scolarité
",
.r ...contre la sélection par I'argentet pour une plus grandeiustice deux syndicats
et des tarifs
d,étudiants réclament la gratuité totale pour les familles modestes
p r o p o r t i o n n e l sa u x r e v e n u sp o u r l e s f a m i l l e s a i s é e s '

Thème(s)

e.
desjeunes
duchômage
Aggravation
lesprofessionnels
Fautilinciter (50anset+)à partir
seniors anticipée
enretraite
laplace
pourlaisser ? Enquête danslesentreprises'
ettémoignages

T h è m e ( s: .). . . . . .

Thème(s):

1O4 . 1- Pr'épanerla pnésentationd'un point de vue


PRODUCTION
ORALE

(t
b'

: le marchérécentdesprêtsétudiants
Banques
Doit-on pourfinancer
s'endetter sesétudes?Réponsedesbanques : " Nousles
aidonsà investir
dansleuravenir,
nouslesresponsabilisons,
nousleurdonnons
notreconfiance,
nousleur proposons fidélité unpartenariat
uneoption pour futur."

Thème(s):

h.
qqwwwuwww*ww"
w&% V pp
Lffiww*ww*w
LebonheurdeGrazziella
: à soixanteans,
à sonpremisrenfant.
cettefemmedonnenaissance
Sonmédecin,le docteuret professeurArchibald
Auscouranti,un éminentspeciatisteen bio-
logiehumaineet géniegénétique,annonceguela mèreet sonenfantse poftentà merveille.

T h è m e ( s: .). . . . . .

l.

suRLACoNsnrunoNEuRopÉENNE
RÉrÉneNouM :
OrS mÉOtASPOURLE{1 out }t
PRESS|ON
Alors que la campagnebat son plein, les chainesde TV notamment publiques
sont accuséespar certainspartisansdu .. non " de manipuler lbpinion
en faveur du.. oui r'. Campatnesousinfluence?

Thème(s):

a . 1O5
Chapitne
ORALE
PRODUCTION

j.
< I ordinateurportable: 1 euro par jour ou 2 cafés>>:
I programmepour un Internetplus prochedesétudiants>>
En France,la fracturenumériquetend à diminuer mais I'Internet et le matériel
informatiquegrandpublic restentencorecherset exclusifs.La révoiution
Internetne cessepourtantde changerla vie quotidienneet professionnelle.

Thème(s):

du Prixdu Pétrole:
Flambée
et propres?
renouvelables
le retourdesénergies
Lahausses'annonce etlesspécialistes
durable de5'chocpétrolier.
parlent relancent
Lesautorités
lesprogrammes pour
etdedéveloppement lesénergies
de recherche solaire, géother-
éolienne,
mique,biologique.

T h è m e (Is. .) . . . . .

d'un point de vue


1OG . 1- Prépaner'la pr'ésentation
ORALE
PRODUCTION

Tournage au Louvre z Da Vîncî Code au cinéma


Pour ceux qui riauraient pas lu le liwe de Dan Brown, question lire le livre
avant le film, ou attendre le film et lire le livre ?

T h è m e (:s. ). . . . .

Thème(s):

a fe porte une rnarque,donc je suis "


Le marketing des grandes marques de vêtements et chaussures de sport ciblent les ados.
Signes d'afÊrmation de soi, de reconnaissance, d'appartenance à un groupe les marques
i m p o s e n t l e u r c u l t u r e à l ' é c o l ee t a u c o l l è g e .

T h è m e ( s: .). . . . . .

p.
Les associationsplébiscitées
Forme d'engagement preferee:?j;-: :: r ?riaqementassociatif revêt lesaspects lesplus divets,culturel, social,
d e s :
a r t i s t i q uGeé. .n. é r a t e u r . s . ' : . : ) - : : a a r s
a v l et,l e s a
t u s s o
t u r d
c '
e é p a n o u i s speemr s
e o
nnt nel.

4 . 1fJ7
Chapitne
ORALE
PRODUCTION

Thème(s):

q.
Muséespublics de plus en plus chers
Entre patrimoinenational,rentabilitécommercialeet servicepublic accessible,le ministèrede
la Culture et la Réunion des muséesnationaux s'interrogent sur leurs priorités face au mécon-
tentemsntgrandissantdu public. Question: les muséesnationauxdevraient-ilsêtre gratuits?

T h è m e ( :s. ). . . . . .. . . .

activité r5z Entraînez-vousà cibler un sujet de réflexion à partir d'une phraseprêtant à


controverse.Lisezcesaffirmations ou questionspolémiqueset dites quel(s)
thème(s)ellesconcernent.
Plusieursphrasespeuventfaireréférenceau(x) même(s)thème(s).

a. < Ma libertéseterrninelà où commence libertéindi-


celledesautres: on nepeutpasséparer
viduelleet resPect de l'autre.>
T h è m e ( s: ) . . . . .

b. < TéléchargersansatttorisationtJela nntsitltrcsttrInternet est Ltttnctequi risquede tuer ln


'
créativitédesartistes; lespersonnesqui cotllmettentceladoiventêtrepoursuiviesenjustice.
T h è m e ( s: ). . . . .

c. < Bientôtlesgensne communiquerontquepar SMS,par textos, etplus


photosnumériques
personne nesauracommentécriredeslettrescommeautrefois.'>
T h è m e ( s:) . . .

1Og . 1. Pr'éparer'la présentationd'un point de vue


ORALE
PRODUCTION

nesontpasdesactivitéssplrtivesviolenteset inutiles: ceslnt devéri-


d. < Lescorridaset la chasse
tablespratiquessportives quifont partiedela traditionet du patrimoineculturelcommun.>
Thème(s):

e. < Lescélébrités
du sportcommeZidanereprésentent etpeuventfaire
desmodèlesuniversels
pluscluelesprolesseurspour l'éducationdesjeunes.,
Thème(s):

f. < Peut-onconsidérer quefaire desachats,faire du shopping,soit un loisir commelesautres


et quelesjeunespeuvel t lepraticluersansproblème? ,
T h è m e (: s, .) . . . . . . .

g. n Vivons heureux, vit,ons cachés.>


Thème(s):

de I'infonnation (ordinateurs,Internet,caméraInternet,etc.)offrentde
h. < Lestechnologies
nouvellesmanièresd'apprendreetpeuventtrèsbien remplacerlesprofesseurs ,
et lesclasses.
Thème(s):

i. < Lesanimauxde compagnie apportentbeaucoup plusc1u'une : ilspeuvent


simpleprésertce
,
aussiaiderà soignercertainesmaladiesphysiquesetpsychologiques.
T h è m e ( s: ). . . . . .

j. < L'écologiedevrait-elleitre oltlitatttirerlanslesprlgrammes scolaires? >


Thème(s):

C h a o i t n4e . 1 0 9
PRODUCTION ORALE

k, < Parlerdegastronomie commed'un art du goiltet un ort devivreestpurementscandalt'i'


quandon connaîtle nombredepersonnes cyrimeurentdefaim dansle monde.,
T h è m e ( s: ). . . . . .

l. < Peut-oncroirelesjournalistes le droità l'informationet qi t,:


quandilsdisentqu'ilsdefendent
rapportentla vérité? ,
Thème(s):

m. < Sl lesfemmesprenaientplusleursresponsabilités familialeset travaillaientmoins,il y attr,i::


moinsde chômage et la jeunesse ,
seraitmieuxéduquée.
T h è m e ( s: ). . . . . .

et la plus bellepreuved'amour.,
n. < Le mari ageestunepreuved'engagement
Thème(s) :

pour vivre,survivre,s'enrichir,
o. o Travailler estunenécessité >
s'épanouir.
T h è m e ( s ): . .

p. < Desservices sontdemeilleurequalitéquattdii:


la santé,1'éducation
commelestransports,
sontoffertspar l'Etatolt uneadministration publique."
T h è m e ( s: ). . . . . .

publicitaires? >
sont-ilstousmanipuléspar lesmessages
q. < Lesconsommateurs
Thème(s):

11O . 1- Pnépaner'
la présentationd'un point de vue
PRODUCTION
ORALE

r. " L'argentnefait pasle bonheur,maisil y contribue.>


Thème(s):

lactivitê rl3 Associezles thèmesdu tableauaux sujetsci-dessous.Touslesthèmesne sont pas


représentéset un sujet peut seretrouver dansplusieursthèmes.

a. La faim dansle monde

b. Le recyclagedesdéchets,desorduresménagères

c. Lesmanipulationsgénétiques
et lesbiotechnologies

d. La baissede fréquentationdanslessallesde cinéma

e. La discriminationpositiveà I'entréedesGrandesÉcolesen France

f. Le développementdu commerceéquitabledanslespaysriches

g. Limpact,leseffetsdu tourismedanslespaysde destinatior-r

apportéspar la révolutionde I'InternetdansIa vie quotidienne


h. Leschangements

i. La solidaritéet l'entraideinternationale(humanitaire,médicale,civile,etc.)lors de cata-


strophesnaturelles

j. Lesdifficultéspour conciliervie personnelle, familialeet vie professionnelle


sentimentale,

k. L influencede la mode vestimentairesur lescomportementsdesgens,en particulierdes


jeunes

l. Lesnouvellestendancesdansles activitésde sortieschezles citadins

ry9Uolr!té
[e mondeprofessionneI
z. Letravai[,
3. L'école,
['éducation,
lesétudes
,, 1ffi
[e progrès
5. Lestechnotogies, scientifique
entrelesgenres(hommes/femmes)
6. Lesrelations
?.L.r"t.t'@
8. L'homme et lesanimaux
9. Lesmédias
la consommation
ro. L'argent,
rr. Lamode.lesvêtements
rz. Lanourriture,la gastronomie
r3. Lesretationsquotidiennes publiques
aveclesadministrations et privées
14.Laviecitoyenne
15.Lesprob[èmes internationaux

4 . 111
Chapitne
PRODUCTION
ORALE

activité r54 Pour chacundestitres de pressedéjàrencontrésdansI'activité151,entrainez-vousà


cerneret à reformulerun sujetqui susciteune discussion.Indiquez
la manièrede dire
la plus pertinente.

a.
Nouvelle tendance chic du sandwich: le <<classe-croûte>
Quand les Grands Chefs innovent et inventent la sandwicheriede luxe,
restaurationrapide rime alors avec gastronomie,ar1du goût et art de vivre.

E Le remplacement en Francede la sandlvicherie quotidiennepar Ia sandwicherie gas-


tronomiquede luxe
E Lalliance,grâceaux grandschefs,de la gastronomiede luxe avecla restaurationrapidc
conventionnelle
E Le rejetpar lesFrançaisde la restauration
rapideconrentionnelle
et leur préftrencepour
Ia restaurationrapidehaut de gamme

fl Le comportementirresponsable et scandaleux
despropriétaires
d'animatx domestiquc.
E La tristesse
desanimauxdomestiques séparésde leursmaîtrespendantlesvacances
E L insuffisancedesstructuresde garded'animauxdomestiquesen périodede vacance'

c.

l,:9 .{::':}' ni:il,.'i.:;$i.:.{i7't'.,":z.,t1|:":,i|l1j:: :::'î|'ii,i^î:||::!jii1iït'.|l:i..l


De plus en plus de villes françaisestouchéespar la pollution
de l'air selon I'Observatoirenational de la qualité de l'air.

[] Lesvillesfrançaises
counaissentune augmentatior-rde 1apollution atmosphérique
E Conséquences sanitaires
et médicaies
de I'arugmentation
clela poliutionatmosphériqu.
tr Épidémiesde maladiesrespiratoiresdanslesvillesfrançaises

d.
Financementdes universités/grandes ëcoles
et frais de scolarité
r,r...contre la sélectionpar lbrgent et pour une plus grandejustice rr,deuxsyndicats
d'étudiantsréclamentla gratuitétotale pour les familles modesteset des tarifs
proportionnelsaux revenuspour les famillesaisées.

E Questionde la gratuitédesfraisde scolaritédansI'enseignementsupérieuren Frar:.e


fl Questiondesinégalités économiques et sociales et paiementdesfraisde scolar.:s
dansI'enseignementsupérieuren France
tr Projetde réformedu mode de paiementdesfrais de scolaritédansI'enseignenrc:
supérieuren France

112 . 1- Prépanerla présentationd'un point de vue


PBODUCTION
ORALE

Aggravation desjeunes
duchômage
Faut-il lesprofessionnels
inciter {50anset+)à partirenretraite
seniors anticipée
pourlaisserlaplace
? Enquête
ettémoignages
danslesentreprises.
desjeunessur le marchéde I'emploi
J Le problèmegénéralde I'insertionprofessionnelle
f La concurrencesur le marchéde 1'emploientreprofessionnels juniors et seniors
f Mesurede solidaritéentregénérations priseen faveurde I'emploidesjeunes

fi L augmentationdu budgetde dépensede sortieset loisirschezlesjeunes


chezlesjeunesen raisonde la haussedes
E Diminution du nombrede sortiesrécréatives
tarifs
tr Développement de nouveauxmodesde sortieschezlesjeunesdu fait de la hausse
destarifs

ques: le marchérécentdesprêtsétudiants
pourfinancer
s'endetter
Doit-on sesétudes?Réponsedesbanques : " Nousles
aidons dansleuravenir,
à investir nouslesresponsabilisons,
nousleurdonnons
nousleurproposons
notreconfiance, pourunpartenariat
fidélité
uneoption futur."

t Le développement du marchédesprêtsbancaires étudiants: un autremoyenpour le


financementdesétudes
f, Lesinconvénients de I'offrede prêtsbancaires
et lesdangers eitutliants pour lc tlnan-
cementdesétudes
fl Lesavantagesdesprêtsbancairesétudiantspronrle tlnirnccnrcnttir'. r'l'-..1c.

h.
44ffiWWrAWW*.VW" v,*
We&Ltr WW{*mWW"m'7
Lebonheurde Grazziellar à soixanteans,
cettefemmedonnenaissance à son premierenfant.
Sonmêdecin,le docteuret professeur un éminentspécialisteen bio-
ArchibaldAuscouranti,
logiehumaineet géniegénétique,annoncequela mèreet sonenfantse portentà merveille.

E Lesmiraclesde la scienceet de la médecineau servicedu bonheurhumain


E Le progrèsscientifiqueet lesperformances médicales
E Le développement destechniques scientifiques et lesquestionsd'éthique
et médicales

Chaoitre4 , 113
PRODUCTION ORALE

RÉrÉnrNouM
suRl.l CoNsnrunoNeunopÉrNne
:
pREssroN pouRLE1rout )t
ors mÉolAs
Alors que la campagnebat son plein, les chaînesde TV notamment publiques
sont accuséespar certainspartisansdu.. non rl de manipulerlbpinion
en faveur du .. oui >. Campagnesousinfluence?

E La participationdesmédiasau débatsur le projetde Constitutioneuropéenne


J CritiquesdeI'engagement
desmédiasdansle débatsurle projetdeConstitutioneuropéem..
Ë Dénonciationde I'ingérencedesmédiasdansle débatsur le projet de Constitution
euronéenne

activité rlS Rédigezsousforme d'une question,avecvos propresmots,le problèmeque soulèvent


cestitres déjàrencontrésdansI'activité151.

).
<<1 ordinateur portable: I euro par jour ou 2 cafés>>:
I programmepour un Internetplus prochedesétudiants>
En France,la fracturenumériquetend à diminuermais I'Internet et le matériel
informatiquegrandpublic restentencorecherset exclusifs.La révolution
Internetne cessepourtantde changerla vie quotidienneet professionnelle.

k.
Tængacryaar
Érifuer*&E, pËus
e'#$Ë ds cinérna!
L aC o u r d ' a p p e lM
de a r s e i lcl eo n f i r ml e q u i t t e rl e f o y e rp a r e n t a l .l a g a g n él e
j u g e m e ndtuT ri b u n a
d leg ra n d e i nstance.pr ocèscontr esespar ents m ar iésquilui
a L e sé p o u xco n tra cte e nn t se mble, par avaient dem andé de par tirpourpr endr e
l e f a i tm ê m ed u m a r i a g el ',o b l i g a t i odne s e sr e s p 0 n s a b i l i t éEsn.a p p l i c a t i odne
nourrir, entretenir et éleverleursenfants. N I'article203du Codecivil,ils devrontle
À 3 l a ns,F ra n ço iTs u d o rn e vo ulaitpas r éintégr er chezeux.

114 . 1- Pnépaner'
la présentationd'un pornt de vue
PRODUCTION
ORALE

du prixdu pétrole:
Flambée
le retourdesénergies et propres?
renouvelables
Lahausses'ônnonce
durable parlent
etlesspécialistes de3' chocpétrolier.
Lesautorités
relancent
lesprogrammesderecherche
etdedéveloppementpourlesénergies
solaire, géother-
éolienne,
migue,biologique.

Tournage au Louvre zDa Vinci Code au cinéma


Pour ceux qui rt'auraient pas lu le livre de Dan Brown, question : lire le liwe
avilrt le film. ou attendre le film et lire le livre ?

o.
rr fe polte rne lnar{r€r donc je suie rt
Le marketing des grandes marques de vêtements et chaussures de sport ciblent les ados.
S i g n e s d ' a f f i r m a t i o n d e s o i , d e r e c o n n a i s s a n c e d, ' a p p a r t e n a n c eà u n g r o u p e l e s m a r q u e s
i m p o s e n t l e u r c u l t u r e à l ' é c o l ee t a u c o l l è g e .

4 . 115
Chapitne
PNODUCTION ORALE

Les associationsplébiscitées
Forme préférée
d'engagement desFrançais,
l'engagement revêt
associatif lesplus
lesaspects drvers,culturel,
socral
Générateur
artrstrque... desens
etdeliensocial
dans
lavie,il estaussr
source personnel.
d'épanouissement

q.

Muséespublics de plus en plus chers


Entre patrimoinenational,rentabilitécommercialeet servicepublic accessible,le ministèrede
la Culture et la Réuniondesmuséesnationauxs'interrogentsur leursprioritésface au mécon-
tentementgrandissantdu public. Question: 1esmuséesnationauxdevraient-ilsêtre gratuits?

116 . 1 . Pr'éparer'la présentationd'un point de vue


PRODUCTION
ORALE

lviter5e

f f i Ys Ë s 3

ffiwwww&Wre
1)Y
* \_^,1?
AL$YffiWMWww
tnF _@_# W
@

L a b i o d i v e r s ' t éc, ' e s t l a v r e ! l a p r o t ê g e r c, e s t n Ô u sP r e s e r v e r '


r e u s e It ] e t ' e s v é 9 é t a i e e: t a * i m a l e s
r a n a l u r e 1 ! i n o u 5 q n l o u r e e s l u n e x l r a o r d i n a i cr e
q u r s e c o m p l è t t n le l r n t e r A g i s s e n I

l l t g l n l a , l e s e r c â sd u p r ç 9 r s 5m e t t e n tâ u s s rl ' h o t t e
or, en l, portana enpéll

se la modernité
r l { e v r e n td o n c u r g e n td e r é c o n c ' l , e rl e s a v a * c é e d
e l l a p r é s e r v a t i odne n o l r e p r é c i e u xp ô t r r m o r n e

P è rd e 5 a c l i o n s r i m p l e s ,p a ' d e p e t i t e sa t t t n l i o n sl u o l ' d ' e n n e sc 'h a c u nd e n l r e n o u s


é c o l o g , q u e .P a r c e q u " i e s l e n c o r et e m p sd ' a c , r ,
a l e p o u v o i rd e r â d . u , r se o n e m p r e i n l e
â p P r e n o nà: v r vr e a u t r e m e n lP o u r v l v r e b i e n ,p o u t Y l v r em t e u x
D ep u r s1 ô 3 ' s , l a F o r d a l , o n N à f q r e & D é c o r v e . l e r s o " l r e n t

1", dcr àrsoc,âlronr préscrvenlla rêtre çl 56d'vers'té


F,o1et" 1u,
P o u r 2 o O 5 e | ? O 0 6 , e l l e r ' e n 9 a 5 eâ l e u . a l l o u u ' 1 , 3 n " l l ' o n

d'eu.o, l eu . s â c t 1 o r ] c n { a u e u ' d e I a b ' o d ' v e " s ' t é


1ou.

www,ràlsr0etdecou'er(Êl.cE./fondat'on

e e c o * m , . l n i c ê t r oens t o f F e r t ep a r l e s m a g a s i nNs a t u r e& D é c o u v e r l e s


celle campagnd

C h a p i t n4e . 1 1 7
PRODUCTION
OBATE

l. Observezle document:<Et si on vivait autrement?> de la FondationNature&


Découvertes.De quellefaçon est-il construit ?

2. Ce message
a trois objectifs,trouvez-les.

3. Identifiez trois extraitsde phrasesqui résumentle message.


Recopiez-les

118 . 1- Pr'épaner'
la pr'ésentation
d'un pornt de vue
PROOUCTION ORALE

itê tsl de télé: expliquezcetitre.


t. Éte: lesFrançttissont,f'orrs

2. Retrouvezles informations qui complètentce titre'

par ce document'
3.Êcrivez,sousforme de questions,deux sujetsde débatsoulevés

Edition de Poris

2OO5
2 AOUT
MARDI www.leparisien.com

Hé ; lesFrançal
soilttfousdetélé
succEs.Le moisde juillet2005resteradanslesannales: les
iàËffit ioâiséoàdâ1,îiè;;;; ;à;à;oipo-ur
ççttesaison.
chaînes
recette
La
fran-
: moins
téléréalité
ôËïiliiiilïiàiï *t plËdïilàitt serieioLféuilletons, ç.t,diveftis-
sements, tqqqJpsp.rogr.a!ï.T.t à I'imagede
oiiglnaufont,fajt'recette,
;ôôimô'i,;iiFi)-,qura securrenmoiànne plusde12millions detéléspecta-
.. 1).dont
i;î;r;à;'.. r'Éi;(ËianJ.îgr gl K(jr,-r-ànfe;,rIF I'audiencea frôlé
tes7 milions.poiiË'iàriri"l
Ogàwpiô uneieusÈiteqûi fait la partbelleà la
2 rr 3
Pre:s
création et à la nouveauté.
a ' '119
Chapitne
PRODUCTION
ORALE

activitér58 !N couv[RTURE:l'oq] cl.glJ \-ous voulEz


!-4yqlRsuR LESËx8...

û:

€lle q 'ensÙr
éfe' soilrcife}.
fqr lesftus gr<nds,
fvllrrprises,..
-si -

..-ef lei deux qnné.es


fu'allq o y^à ?ovr lerni ntr, i \io'fero,
-"H,:x'\'!e/a ,?;,;;*

'...
ef si vavssn êles I âccord
je Troyo5sde lui con{1s7nofr,
.-, -f Postede
sfandardish!
'&*
v
4-J

12O . 1- Prépanerla présentationd'un point de vue


PRODUCTION
ORALE

l. RésumezI'anecdoteprésentée
danscettebandedessinée.

2. Quel(s)phénomène(s)
du mondeprofessionnel présente-elle
cettebandedessinée ?

3. Comment et pourquoi cettebande dessinéeprésente-t-elleles problèmesévoqués


précédemment ?

dté t59 Observezle documentpage122.


l. De quel type de document s'agit-il ?

2. Comment le document est-il construit ?

3. Quelle partie du documentvous semblela plus importante dansle choix de


communicationde I'annonceurChronopost?

de l'annonceurChronopost.
4. Quellessont lesintentionsdu message

5. Citezplusieursthèmespossiblesde discussion, par le document.


suggérés

Chapitre4 . 121
PRODUCTION ORALE

ry
&
I %:
ç
'a - a,

4
2
* ,|

"-"Ë"

Viv€z votre métier hàst en coul€u6 cheu Chrûnopost lnternational !

_.,,,,i.,,.1.11.1r)_.,_l:r.nl.:..1èriri9:rr'.1
: f,rt: ;.)r t::t:.t\.,.,.:t!:1:ta\.
'r:.,lr,f.ra:r. _.:lil;:'-,:rriai.rr'r.,' 1r..ri:?ia'.
i: ,-.i:- i r3!tlrije.t ..,:

,-!..11.:e::r.tt,':j-,.,!'tr.,f,i:,.1,:.41., ,i l:tf.;i:.ri..:j':fa:ts't:ri.1a)..a:

. spéeialist€ ?uropéen dù transport *t de ta livrairon èxpress,


pour les entreprises comme porr l€5 pârticuli€rs
. Filiale du Grospe Lâ Porte
. 210 paF et territoirei detterYis
! ç 800 dollâ!'ôrat€urs dôFi 4 240 en Frmcê

tr##ffiffiMffiffiffi$Y

122 la pnésentationd'un point de vue


. 1- Pnépaner'
PRODUCTION
ORALE

pitéreo

La fraternité n'êst pas qn'un rdsl. Ën ir;vâillanl le iur:ci lÉ mai, vctrr rrnt|ibr:eriz à financer de: actions {ûnciètes
e n l a v e u r . t i * l p * r s r : n r t s ; 4 e r l r r l t i : , l l t 1 r i : , r l É r : si .p r / l t : : l l i a r r l r r : i; r . t r o s r o i l e c l é ç g i a ( e â c È l : e J c d f n e e s e t ô 1 1 tr n t i q ' a i e
r n t f t t i û r : 5 , i a r t ] ! . i r . r r l i f ; r i ' ; , . e ! . i , r l i r . ' n a i er r : i i ) i i i : i t é l t i l i l f I i \ u l o n r i l l i e r C i \ l S A l ,i i ' a i d e a u r p r r s o n r r l l ; q e e s
l 1 , l l - t - } i l l i a { dr l' a u r r : i i u l i i : a ' l d i i : a | - t + e .i-8' 0 t r r ; i i i o n r i j ' e r r , r r ) { , i : :r û u \ . , € : lo r q à n i s f i 1 É dr e d j â à l a p r i r e e r : I h a r g e r j e i a
d * p e n d a n c e , s c u s r : û n t r ô 1 Èr i u P a r l r r n * n t r t c l : i : { - o r : r d r s C : r r - n p r i e : , q a r a n Tqi it i É c e r l b n d s l e r v r r û n t e r c l u s r v e r l e n t a :

LU}IDI

A u t o t a l , p l u s d e 3 û S S 0e m p l o i : : p * { i â l i s é s s e r r n t a i n s i q r é é r e n ? t O s q r â c eà . ê t t ê j o u r n é e .
t6
"turnn
i lAl
o.*ot"&
GX

l. Notez I'institution qui est à I'origine de ce document.Identifiez ensuitele point


commun entrela mention < Lundi 16 mai,Iournéede Solidarité> et lesvaleursde cette
institution.

2. Expliquezlafrnalitê d'un tel document.

q . 123
Chapitne
PBODUCTION
ORALE

3. Quellescatégoriesde personnesbénéficierontde la Journéede Solidarité?


Interrogez-voussur leur place,leur statut,leurs conditions de vie dansnos sociétés
actuelles.

4. Faitesressortirles différentsproblèmessoulevéspar le messageet les informations


présentéesdansce document.

activité 161 Observezle documentpage125


l. À quel domaine,le thème de la rechercheest-il associésur cettepagede couverture?

2. Faitesune hypothèsesur le sigle( R & D > et retrouvezce qu'il veut dire.


E Ressources et Développement
E Rechercheet Dangers
E Recherche et Développement

activité 16z l. Quand on vous parle de recherche,à quelsautresdomainesou secteursd'activités


pensez-vous?

2. A quelsproblèmes,larecherchepourrait-elle apporter une amélioration ou une


par ordre de priorité selonvous.
solution ? Classez-les

124 . 1- Pnépaner'
la présentationd'un point de vue
PRODUCTION ORALE

C h a p i t nae. 125
PRODUCTION
ORALE

activité163

T
w;;:tu",i

On n'est jamais seul dans un café.

Johnny Hallyday

o&""
{%:"é
s #"
ë*g ËÂ'F€"
#,â"f#â
ægS r\4oM€N\âTg PI\RT. Êrr i:,,,*-

128 . 1- Pnéoanerla orésentationd'un point de vue


PRODUCTION ORALE

l. Comment interprétez-vousla phrasedu document : < On estjamais seuldansun


café>t?
CochezI'interprétationla plus prochedu message
de la publicitéFranceBoissons.

tr un caféesttoujoursfréquentéet on y trouvetoujoursbeaucoupde monde.


E Dansun café,il faut toujoursprêterattentionaux autresclients.
f Dansun café,on esttoujoursen relationaveclesautres.
2. ]ustifiez votre choix en développantvotre interprétation.

3. Quelleestl'intention et quel estl'objectifde FranceBoissonsà traversle message


<Le
café,desmoments à part > ?

W $q l. Lisezmaintenantle texte de pressed,eDépêches


du Mois.

Voussouvenez-vous... !En'lgg8, < Rendez-vousau


c'était, café!>,en1999, < Lecafé,
c'était
c'estlavie) en2000, < Retrouvons-nous
c'était aucafé), en2001,c'était< Lebar,c'estplus
qu'unbar>... Aufildesannées FranceBoissons n'apascessé dedévelopper sescampagnes
decommunication centrées
surcetendroit sifamilier
desFrançais, si présentdansnospay-
sages urbainsetrurauxmaisdeplusenplusmenacé dedisparition,
dumoins danssaforme
traditionnelle.,,
En2005, ceseradonc< Lecafé,desmoments à part>.Après avoir com-
muniqué surlethème desfonctions
sociales,culturelles,
artistiques
deceslieux qu'onappelle
tourà tourcafés, oubars< ducoin>,France
bistros, Boissonscontinue denousrappeler que
lecaféestvéritablement unlieudeviequotidien,oùsedéroulent à différentesheures dela
journée desévénements,desinteractions
convivialesquidépassentlecadre delasimple trans-
action économique.
Dépêches
duMois,juin
2005.

q . 127
Chapitne
PROOUCTION ORALE

2. Dites quelleimagedescaféssedégageà partir descampagnesde communication


faitespar FranceBoissons.

3. À quelsthèmesde discussionpouvez-vousrapporter cesdeux documents?

activité165
2005
7 octobre
Vendredi
ParisMétro/07

Des films plein les Poches


Le Forum des imagesorganisela premièreédition du festivalPocketfilms
LrFrsnvnt Pocket filmsestné Desimagesuniques D e m a i n ,pl e u b l ipco u r réag a -
d ' u n ied é ed eL a u r e nH ce rszL - e si m a g ersé a l i s é e à sp a r t i rl e m e n t p a r t i c i p eà r deux
b e r gd, i r e c t r i d ceuF o r u m d e s d ' u n p o r t a b l eo f fr e n t u n e t a b l e rso n d essu rl e st h è m e s
imageE s .np l u sd e si n n o v a v- i s i o n o u v e lel et u n i q udeu u L a p r a t i q u e dela vidéo
t i o n s r e c h n o l o g i q u e s , isl fuaj e l l taf i tl m é . < l J o b i e t d e m r
c eof be isl e
- r( à 1 5 h1 5 )e t < L e
d uc u l opt o u cr r é e ur né v é n e -t i v a e l s td em o n t r eqru ' àp a r - t é l é p h o npee u t - idl e v e n iur n
m e n te n t i è r e m e cn ot n ç uà t i r d ' u nt é l é p h o npeo r t a b liel , o u t i l dcer é a t i o?nr r( à1 6 h3 0 ) .
p a r t idr et é l é p h o npeosr t a b l e se.s tp o s s i b d l eec r é e ru np r o - D i m a n c h e l e, d é b a tp o r t e r a
l l a u r af a l l up l u sd ' u na nà l ' é - j e t a r t i s t i q udee, t o u r n eur n 5 x ;r <L e se n i e usxo c i a udxu
q u i p ed u F o r u m p o u rq u el e f i l me nt e m p sr é e e l t d eI ' e n - t é l é p h o m n eo b i lrer( à1 6h 1 5 ) .
projetvoieleiour. v o y eer nq u e l q u es se c o n d e A s noteé r g a l e m elnats o i r é e
E nm a i g , r â c eà u n p a r t e n a à - d e sd i z a i n e ds e p e r s o n - P o c k em y i x p, r e m i ecri n é m i x
r i a t a v e cN o k i ae t S F R l,e n e sl , e x p l i q uBee n oLî ta b o u r d- ' i m a g e s t o u r nàépeas f t idr e
Forum m e tà d i s p o s i t i do 'na r - d e t t eq, u ia d i r i g él e p r o j e t . t é l é p h o n e o sr g, a n i s d ée m a i n
tisted s e s0 o r t a b l emsu n i d s e A v o u sd ei o u e r à 2 0 h3 0e n p r é s e n cdee D J
camére a t l e u rd e m a n ddee A v i sa u xa m a t e u:rlse F o r u mJ o a k i m e t d e3 V J .
r é a l i s ed re sf i l m se, nl e u rl a i s - p r o p 0 saeu xs p e c t a t e udr se AurélieSatrot
F e s t ivP a lo c k ef ti l m ,
s a n ltec h o i d x el ad u r é e td u t o u r n eer u xa u s sdi e sf i l m sà
j u s q u 'dài m a n c haeu
t h è m eP. h o t o g r a p hvei dsé, a s -p a r t i d r ' u np o r t a b lqeu is e r a
Forum d e si m a g e s ,
t e s ,é c r i v a i nést,u d i a n et sn m i sà l e u rd i s p o s i t i o lnl s. Forum d e sH a l l e s ,
c i n é m at o, u sv o n ti m m o r t a l ip- o u r r o netn s u i t lee sm o n t e r p o r t eS a i n t - E u s t a c1h' e ,
s e rs u rl e u rm o b i l ed,e i o u r a v e cl ' a i d de ep r o f e s s i o n n e l s , E n t r élei b r e .
c o m m ed e n u i t ,q u e l q u e s p u i s s, ' i l sl e s o u h a i t e nl te, s Informations:01447662
i n s t a n tdsel e u rv i e . e n v o y evri al eW e b . www.forumdesimages.net

128 la pnésentationd'un point de vue


, 1- Pr^épaner
PRODUCTION
ORALE

l. Le festivalPocketfilms sefonde sur l'exploitation d'un objet d'usagecourant,lequel?

2. Qui sont les partenairesdu Forum desImagespour I'organisationde la première


édition du festivalPocketfilms ?

3. À quellescatégoriesde personnesest-ceque ce festivalfait appel?

4. Quel projet est-il confié à cespersonnes?

5. Quel estl'objectif de cet événementculturel ?

6. Quellesactivitéssont proposéesà l'occasiondu festival?

pC rOe À partir de l'article < Des films plein les poches), vous discutezdesdifférentsenjeuxdu
festivalPocketfilms. Faitesune liste,sousforme de questions,de cesdifférentsenjeux
possibles.

un pointdevueconstruit
z- Présenter et argumenter

?êst Voici desconseilspour construiref introduction d'une présentation.Ils ont éténotés


dansle désordre: remettez-lesen ordre de I à 5.
Pour construireI'introductiond'une présentation, il estpossiblede procéderainst:

... : Proposer, sousla forme d'un plan cohérent,une manièrepossiblede traiterle sujetet
d'exprimerun point de vue.
Décrirele documenten précisantde quoi ilest constituéet en montrrtntconrtlentil est
construit.
Donnerun exemplequi montre l'importance,f intérêtou I'actualitédu sujet.
Dégagerle sujetqu'il abordeou poserle problèmequ'il soulèr'e.
PrésenterIe documentà partir duquel on a travaiilé,à savoir,dire de quel type de
documentil s'agitet donnersesréférences.

|é 168 4.ë. w&.%


ffiwwraww*-rw" 7 p,p
wwffi&wa.*,%
h"w
[e bonheurde Grazzielta: à soixanteans,
cettefemmedonnenaissance à son ptemierenfant.
le docteur
Sonmédecin, et professeur Auscouranti,
Archibatd unéminent enbio-
spéciatiste
et géniegénétique,
togiehumaine annoncequela mèreet sonenfantseportentà merueille.

Chapitrea . 129
ONATE
PFODUCTION

Sélectionneztrois questionsles plus en relation avecle sujetposé.Soulignez-leset


numérotez-lesafin d'envisagerune structure pour votre développement.

a. Les questionséthiques/moralessont-ellesindépendantesdu développementde Ia


scienceet de la médecineou doivent-ellesI'influencer?
b. Le progrèsde la scienceet de la médecineest-ilune mauvaisechosepour le bonheur
humain ?
c. La réussitemédicaledu docteuret professeurArchibaldAuscourantiest-elleextraor-
dinaire ?
d. À quellesconditionslesprogrèsde la scienceet de la médecinepeuvent-ilscontribuer
au bonheurhumain ?
... e. Une femme peut-elledevenirmère à n'importe quel âge,même si la sciencele lui
permet(
: f. Peut-onfaire confianceà la médecineet aux médecins

activitét69 Tournage au Louvre t Da Vinci Code au cinéma


Pour ceuxqui rt'auraientpas lu le liwe de Dan Brown, question : lire le liwe
avantle film, ou attendrele film et lire le liwe ?

Trouvezles élémentsd'argumentationles plus en relation avecle sujetposé.


afin d'envisagerune structure pour votre développement.
Classez-les

a. Lire un livre original et voir son adaptationcinérnatographique sont deux types


d'activitéset deux typesde plaisirsqu'on peut apprécierdifféremment.
b. Un livre original esttoujours meilleur que son adaptationau cinéma.
c. L industrie du film dépendde la créationd'æuvreslittéraires
d. un auteurde livre écrit toujoursune æuvrepour la vendreensuiteà desproducteurs
de cinéma.
e. Voir l'adaptationd'un livre au cinémapeut donner I'enviede lire le livre original.
f. Avoir lu un livre avantd'allervoir son adaptationau cinémarend le spectateur beau-
coup plus critiqueà l'égarddu film.

activitêr7o

Développezvotrepoint de vue avecvos argumentset donnezdesexemples.Organisez


votre travail en parties cohérentes.

13O . 2- Pnésentenun point de vue construit et êrgumenter


PRODUCTION
ORALE

activité r7z l. Lisezce messageélectroniqueO, le document attaché@ et relisezla une du Parisien


du mardi 2 aoit 2005: u Été : les Françaissont fous de télé >>.

o .{
I "
I l. Al'' "

.1 Ming

i(

obrrr Camille

C h è r eC a m i l l e ,
Je suisactuellement trèsoccupéepar le programmeque je suisà l'Alliance
française
de Parispourpréparerles examensdu DELF82. Nousfaisonsdemainun exposésur
le thème:la télé,ses programmes, les téléspectateurs.
J'ai beaucoupd'idéessur le sujet
maisje ne saispas commentles organiser. Pourrais-tu
m'aider? Quelplanpourrais-je
suivre? Voicien documentattachéune listedes idéesque j'ai nolées.Tu trouverasaussten
fichierjointla copiescannéedu documentà partirduquelnousdevonstravailler.
Tu peuxm'appelerchezmoijusqu'à23h 30.
Comptesur moi pourtes traductions en chinois-français.
Merci,

Mino

Edition de Poris

MARDI
2 AOUT
2OO5 www.leparisien,com

[té ; lesFranca J

sffitfous
SUCCES.
detélé
Lemoisde juillet2005resteradanslesannales: leschaînes
çaisesontréalisédesaudiences
derediffusions
recordspourcettesaison.
et plusd'inédits.
Sériesoufeuilletons,
fran-
Larecette: moins
téléréalité
oudivertis-
setnents,tou! _lesp.rogrFF.rrresoriginauxont.fait recette,à I'imagede
.. Dolmen" (TF1),quia séduitenmoyenne plusde12milliond detélésdecta_
teurs,d.e,*FBI'' (France2) oude" Kôh-Lanfa,,
(TF1),dontI'audience â trOle
les7 millions.l.Jotrejournaldécrypteuneréusiiteqûifait la partbelleà ia
créationet a la nouùeauté. Plcrs 2:r 3

132 . 2- Pr'ésenterun point de vue constnuitet ar.gumenten


ORALE
PRODUCTION

o
.1r'! ,.. .rilr il,
lJr . 4. . ..e. rr ,.. L

ou \ | Camrlle

ChèreCamille,voiciles idéesque j'ai notees:


1. Trèssouventles chaînesde télévision généralistes ne se préoccupent pas de proposer
des programmes intéressantsou originaux: ce sonttrèssouventles mêmestypes
de programme qu'on retrouved'unechaîneà l'autre.li y a en effetbeaucoupde
ressemblances entreces programmes parceque les producteurs et les directeurs
de la programmation ont compris que les téléspectateurs se laissaientséduireau début
par un certaintypede programme commelesjeux ou ia télé réalitéet qu'ensuite ces
téléspectateursgardaient leurshabitudes. La concurrence obligeà copier ou s'inspirer
des autres.A la fin cependant, celaennuietout le monde.
généralistes
2. Les chaînesde télévision devraient avoirune fonctiond'ouverture sur le
mondeet sur tous les aspectsde la et
culture des loisrrset par conséquent ellesdevraient
de proposerune grandediversité
s'efforcer de programmes a des heuresde grande
audience: les thèmestraitésdevraientêtre à la fois nationaux, régionauxet internationaux,
et pas seulementpendantles programmes traditionnels (journaux
d'informations télévisés).

3. Les chaînesde télévisiongénéralistesne peuventpas rivaliser


avecI'industriedu cinéma
qui disposede moyensfinanciers beaucoup plus Les
importants. chaÎnes n'ontsouvent pas
les moyenssuffisants pourproduireelles-mêmes des sériesou des filmstélévisésqui ont
beaucoupd'originalité D'un
et de valeurartistique. pointde vue commercial, ellessont
souventobligéesde se positionner avecdes produitsaudiovisuels moyenou bas de gamme
hautde gammerestenttoujourslimitéset exceptionnels.
: les programmes
4. Les téléspectateurssaventtoujoursreconnaître un bon programme: ils témoignent
quandils constatent
toujoursde leurintérêtet de leurfidélitéd'audience qu'unréeleffort
de qualitéa été faitpourretenirleurattention,
5. Les chaînesde télévision commerciaux
ont des objectifs des
: ellesviventessentiellement
profitstirésde la publicité.Parconséquent, .'
quandun typede programms f2il fls ':
l'audience en attirantles téléspectateurs, chaînesont tendanceà garderles mêmes
les
programmeset à les rediffuser. En France,l'étéest la saisonoùrles chaînesse contentent
de proposerles programmes diffuséspendantl'annéede septembreà juin.
soitdécidéeà la directiondes chaînesgénéralistes
6. ll faudraitqu'uneréellepolitique
publiques et privéespourencourager la créationet l'innovation: on pourraitimaginerdes
partenariats entreles chaîneset des compagnies ou entreprises privées.Ces dernières
pourraient parrainer financièrementdes projetspourproduiredes programmes de qualité.
Celaapporterait plusde moyensfinanciers aux chaÎnes,publiquesnotamment, renforcerait
la publicitéet I'imagedes compagnies ou entreprises privées.Parailleurs.l'Etatpourraitpar
I'intermédiaire de la Culture,subventionner
du ministère partiellementcertainsprogrammes
culturelet public.
reconnusd'intérêtartistique,
7. Les chaînesde télévisionpeuventaussiavoirun rÔled'éducation pourinciterles
téléspectateurs à des typesde programmes
à s'intéresser dontils n'ontpas forcément
l'habitude,commecertainsprogrammes considérés
culturelsou scientifiques commetrop
et pas assezpopulaires.
élitistes

4 . 133
Chapitne
PRODUCTION
OFALE

2. Vous êtesCamille,vous répondezpositivementau courrier électroniquede Ming.


En lisant les notesde Ming, vous lui proposezd'organisersesidéesen deux parties,
regroupez-les de manièrecohérente. Pensezaussià conseillerMing pour I'introduction
et la conclusionde saprésentation,en vous aidant desactivités167et 185.
Réponsede Camille à Ming sur format e-mail.
l? a. /. lti.|)ae.r.:,::.,'tl.:

a t. .4 e
'' lûldie 4drrtrer fclirrr {orlrrrs 8r.et, .enrore trûuiltô*
-
,a u'"!j

Obiet :

134 . 2- Pr'ésenter un point de vue constnuit et angumenten


PROOUCTION
ORALE

ftivité,r73 En lisant la note 4, Camille suggèreà Ming de développersesidéesautour de la


question: < Comment pourrait-on définir un programmede télévisionattractif ? >
Vous êtesdansle rôle de Camille : faitesdespropositionsà Ming.

hivit,êlZ4 Dans son courrier électronique,Ming proposeà Camille de I'appeleréventuellement


chezelle.
Imaginezla conversation.
- Tout d'abordCamilledemandeà Ming desprécisionssur chacunedesidéesnotéespour
qu'ellea bien compris.
s'assurer
- Ensuite,ellelui fait une propositionpour organisercesidéesde façoncohérente.

[ivité r75 Vousavezmontré la bandedessinéehumoristique < Mlle Legrand,Diplômée de I'ENA,


de Polytechniqueet d'Harvard... au postede standardiste> à l'un de vos collègues
de travail. Celui-ci veut bien comprendreles problèmesauxquelsfait référencele
dessinateur.Cependant,il considèrequ'il y aura toujours desdifférencesde traitement
entre les hommeset les femmesdansle monde professionnel.

Il penseen effet :
- d'unepart, que le monde de l'entrepriseestun milieu initialementmasculin,aux rapports
humainssouventdurs,et que lesfemmesne peuventpasy êtreaussiperformantesque les
hommes;
- d'autrepart, qu'à formation initialeégale,un recruteuriunentrepreneuraura souvent
tendanceà préférerun candidatmasculinparcequ'il seratoujours plus disponibleet
présentera moins de risqued'absentéisme;
- et enfin que c'estpour desraisonspratiquesque lessocietésar.irient
toujoursexercel
une
pressionsocialeet culturellepour quelesfemmesdonnentprioritcla\clesresponsabilités
familialesplutôt qu'à un engagementprofessionnel.

À vous de trouver desargumentsexemplifiéspour contredirepoint par point ce


collègue.

C h a p i t ra^ .e 1 3 5
PRODUCTION ORALE

giylân6s ds l'ÊNâ:,
?"lyte"hnique ef J'Horva
r4l

s e}

€lle q

âs
rç-l

renkbilif{ "{

'..,
e?si vovssn âfesd bcrcrd",
Je FroFosede lui con{rer nofr,
:-;;- :r plsre de
sfsndardish!

136 .2- Pr'ésenter-


un point de vue constnuitet ar-gr:menter'
PRODUCTION ORALÊ

Itivité rZ6 Un autre collèguemasculinprend égalementconnaissance de la bande dessinéeet


intervientdansvotre discussion.
Il défend,quant à lui,l'opinion selonlaquelle:
- ll estvrai que la paritéet l'égalitéhomn-res-fèmmes dansle nonde professionnel n'existe
pasà causede raisonsà la fois édr.rcatives, culturelles,
et sociales.
- Cettesituationn'estplusacceptable dansle mondeactuelet qLiil faut encourager
une repré-
sentationplus équitabledesfemmesdanslesrnilieuxprofessionnels.
- La sociététor-rtentièreauraità gagnerà cetype d'évolution,d'un point de vue non seu-
lementéconornique maisaussimoral et humair-r.
Vouspartagezentièrementle point de vue de cettepersonne: développezvos
argumentspour chaquepoint défenduen vous appuyantsur desexemples.

Chapitre4 . 137
ORALE
PRODUCTION
I
I activitê t77 Voici un plan pour organiserun point de vue à partir du document
< Lundi 16 mai 2005,Journéede Solidarité> (voir activité160,p.123).
Replacezdansle plan de développement,lesargumentsproposésdansla liste.
Partier
quotidiens
lesproblèmes
euellessontlesdifficultés, lespersonnes
auxquels âgéeset/
ouhandicapées ?
sontconfrontées

Partiez
euellessolutionspeut-onproposerpouramétiorerles conditionsde vie des personnes
âgéeset/ou
handicapées?

Partie3
LaSotidaritéà l'égarddespersonnes âgéeset/ou handicapées doit-etleêtreimposéeet organisée
et privées?
par['Étatou doit-etleêtre/resterl'affairedesinitiativesindividuelles

Liste desarguments
a. Danscertainessociétés, lespersonnesâgéesvivent séparément de leursenfantset doi-
vent souventfairefaceà la solitude.Lesdifférentesgénérationsne vivent plus commeà une
certaineépoquedansI'espace d'unemêmemaisonou d'un mêmelieu d'habitation.
b. Tousleslieux publicsdevraientêtreéquipésd'infrastructurespour faciliterI'accèset les
déplacements desPersonnes âgéeset/ou handicapées.
c. La solidaritéest une valeur humaine et humanistequi doit s'exprimerspontanémentet
naturellementet non pasde manièreobligéeet contrainte.On ne peut pasforcerlesgensà
sesentirsolidairesdesautres: il y a là un problèmemoral de libertéd'actionet d'expression.
C'estaussiune questiond'éducationet de formationdesconsciences individuelles.
d. Le systèmeéducatifpourrait organiser desjournéespour sensibiliserlesjeunesgénéra-
tions à la conditiondespersonnes âgéeset/ou handicapées'

138 . 2- Présentenun point de vue constnuitet afgumenter


PRODUCTION ORALÊ

e. Il faudraitquelesentreprises puissentbénéficierde mesurespubliquespour lesinciterà


recruterplus de personnes handicapées.
f. Il faut faire confianceaux initiativesindividuelleset privéespour organiserla solidarité
autourdespersonnes âgéesetlou handicapées.
g. Lespersonnes âgéessontsouventfragileset dépendantes desautrespour desraisonsde
santéet ont besoin,commelespersonnes handicapées, d'êtreaidéesconcrètement dans
lestâchesde leur vie quotidienne.
h. Si lesinitiativesprivéesà l'égarddespersonnesâgéeset/ou handicapées sont insuffisan-
tespour organiseret assurerla solidarité,l'Étatdoit alorsintervenirpour défendreI'in-
térêtde cespersonnes.
i. Lesmoyensfinancierssont,bien sûr,importantspour améliorerles conditionsde vie
despersonnesâgéeset/ou handicapées maisil faut aussipenserà développer,
favoriserles
serviceset lesemploisde proximité en leur faveur.

livitê*fs Pour justifier votre argumentation,insérezles exemplesde la liste dansvotre


développement(plan d.el' activité 177).
l. Ainsi, il seraitbon que descontratsde travail spécifiques puissentêtreproposésaux jeu-
nesqui cherchentà s'insérersur le marchéde l'emploi et qui choisissent de s'orientervers
lesmétiersde I'assistance sociale.
2. Onpourrait imaginer,alors,que l'État prennedesinitiativeset desmesureslégislatives pour
garantir,à différentsniveauxde la Nation,un effort financiercollectif: ceteffort pourrait
prendrela forme d'une contributionou taxesupplémentaire ou bien de l'instauration
d'un Serviceintermittent de volontariatcivil auprèsde touteslescatégoriesde citoyens.
3. Cespersonnes ont notammentbesoind'êtreassistées danslestâchesménagères comme
le ménage,lapréparationdesrepas,letraitementdu courrieradministratif.
4. On constateen effetque de nombreuses associations ont pour vocationde s'engager au
servicequotidiende cespersonneset organisentd'elles-mêmes toutessortesd'actionsen
leur faveur.
5. Lesjeunesdescollègeset deslycéespourraientde cettefaçonrendredesvisitesauprèsde
cespersonneset s'engager personnellement à maintenirun contactsuivi auprèsd'une de
cespersonnespendantune duréedéterminée: l'idéeseraitalorsde créerdesparrainages
interpersonnels.
6. Il faudraitalorsproposerde baisserleschargesd'un employeurpour chaquerecrutement
d'une personnehandicapée.
7.Une desprioritésen la matièreestnotammentde prévoirsystématiquement desascen-
seursadaptés, despistesspécialespour fauteuilsroulants,de sup'rprimer le rnaximumde
marchesd'escalierdanslesespaces situéssur un mêmeétage.
8. Du fait de la mobilité professionnelle d'une part, de la haussedesprix clef in-rn-robilier
d'autrepart, qui obligentà habiterdessurfaces de plus en plus petiteset du fait également
descomportementsde plus en plus individualistes, les différentesgénérationsd'une
même famille vivent souventdansdesvillesvoire dansdesrégionsdifférentes.
9. La solidaritéest en effet une valeur qui relèvede la consciencepersonnellede chaque
individu. Il pourrait semblerinacceptablede la rendre obligatoirepar les institutions
officielles,même au nom de la défensedesgrandsprincipessacrésde la République
commela Fraternité.

exempleno... 7. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.
argument...

a . 139
Chapitr"e
PRODUCTION ORALE

activitê r79 l. Vous allezparticiper à un débatfaceà desopposantsméfiantsvoire hostilesà la


recherchescientifiqueet technologique.Durant ce débat,vous devrezconvaincreun
auditoire qui vous écoutera,vous et vos opposants.Préparezvos argumentsen faveur
de la recherche

14O . 2- Pr'ésenterun point de vue constnuitet angumenter


PRODUCTION
ORALE

2. Afin de fonder vos argumentssur desexemplesprécis,citezdesdomainesoù la


rechercheest nécessaire pour favorisernotamment le développement,le progrès
économique,les conditions de vie quotidienne.

livitér8o l. Entraînez-vous que pourraientvous


à anticiperlesobjections,lescontre-arguments
opposervos adversairesdansce débat : faitesune liste d'idéespour défendrela position
selonlaquellecertainesavancéesde la recherchepeuventreprésenterdesrisquesou des
dangers.

4 . 141
Chapitne
PROOUCTION
ORALE

2.Trouvez desexemplesque vos opposantspourraient utiliser.

3. Développez,maintenantle point fort de votre argumentation.

< Il est fondamentald'accompagnerla recherchescientifiqueet technologiqued'une


réflexionsur lesvaleurshumaines.>

Attivité'i8i l. Vous réagissezà la publicité de FranceBoissons: < Le café,desmoments à part >,


développezvos arguments.
a. Lescafesconstituenttraditionnellementdeslieux qui ont une réellefonction sociale.
culturelleartistiquefondéesur la rencontre,l'échange,le partage.

142 . 2- Présenten un point de vue constnuit et anoumenren


ORALE
PRODUCTION

ou virtuels peuventaussijouer le
b. De nos jours d'autreslieux matériels/physiques
même rôle de convivialitésur le mode de la rencontre,de l'échangeet du partage.

4 . 143
Chaoitne
PRODUCTION
ORALE

c. Il faut cependantfaireattentionà ce que certainstypesde communicationne


développent pasdesmodesde relationstrop virtuelles.

2. En vous aidant des activités 167 et 185,notez les différents points qui constitueront
I'introduction et la conclusionde votre présentation.

activité r8z Entraînez-vousmaintenantà faire descomparaisonsavecla situation de votre pays


d'origine ou d'autrespaysque vous connaissez.

l. Y a t il deslieux similairesaux cafésfrançaiset ceslieux remplissent-ilsles mêmes


fonctions ?

2. Quellescatégoriesde personnesles fréquententet dansquelsbuts ?

144 . 2- Pnésentenun potnt de vue constnuitet argumenter


ORALE
PRODUCTION

vitér83 Lidée qu'à u partir d'un téléphoneportable,on peut tourner un film en temps réel et
I'envoyeren quelquessecondesà desdizainesde personnes) vous passionne.Un forum
de discussionInternet estorganiséà ce sujet et vous y participez.Exprimezvotre point
de vue.

7 octobre
Vendredi 2005
ParisMétro/07

Des films plein les poches


Le Forum des imagesorganisela premièreédition du festivalPocketfilms
LrFesrtvnt Pocket filmsestné Desimagesuniques D e m a i n ,pl e u b l ipco u r réag a -
d ' u n ied é ed eL a u r e nH ce rszL - e si m a g ersé a l i s é e à sp a r t i rl e m e n tp a r t i c i p e à r deux
b e r gd, i r e c t r i d ceu F o r u m
des d'un p o r t a b l e
o f fr e n t u n e t a b l e r
s o n d e ss u rl e sthèmes
i m a g eE s .np l u sd e si n n o v a v- i s i o n o u v e lel et u n i q udeu n L a p r a t i q u e dela vidéo
t i o n st e c h n o l o g i q ui lef as l, l a i ts u j e t f i l m<é[ .o b j e dt ec ef e s - m o b i l er ( à 1 5 h1 5 )e t < L e
d uc u l o t p o u r
c r é e ur né v é n e -t i v a e l s td em o n t r eqru ' àp a r - t é l é p h o npee u t - idl e v e n iur n
m e n te n t i è r e m e cn ot n ç uà t i r d ' u nt é l é p h o npeo r t a b liel , o u t i l dcer é a t i o?n, ( à1 6 h3 0 ) .
p a r t idret é l é p h o npeosr t a b l e se.s tp o s s i b d l eec r é e ru np r 0 - D i m a n c h e l e, d é b a tp o r t e r a
l l a u r af a l l up l u sd ' u na nà l ' é - j e t a r t i s t i q udee, t o u r n eur n s u ru L e se n j e u sx o c i a udxu
q u i p ed u F o r u m p o u q
r u e l e f i l me nt e m p sr é e e l t d eI ' e n - t é l é p h o m n eo b i lre( à1 6h 1 5 ) .
projetvoielejour. v o y eer nq u e l q u es se c o n d e À s noteé r g a l e m elnats o i r é e
E nm a i g , r â c eà u n p a r t e n a à - d e sd i z a i n e ds e p e r s o n - P o c k em y i x p, r e m i ecri n é m i x
r i a t a v e c N o k i ae t S F R l, e n e sr , e x p l i q uBee n oLî ta b o u r d - ' i m a g e s t o u r nàépeasr t idr e
Forum m e tà d i s p o s i t i do 'na r - d e t t eq, u ia d i r i g él e p r o j e t . t é l é p h o n e o sr g, a n i s d ée m a i n
tistesdesportables munisde A vousdeiouer à 2 0 h3 0e n p r é s e n cdee D J
camére a t l e u rd e m a n ddee A v i sa u xa m a t e u r s :Fl eo r u mJ o a k i m e t d e3 V J .
r é a l i s ed re sf i l m se, nl e u rl a i s - p r 0 p 0 s e
a u xs p e c t a t e udr se AurélieSarrot
s a n ltec h o i xd el ad u r é e td u t o u r n eer u xa u s sdi e sf i l m sà Festiva Plo c k ef ti l m ,
j u s q u 'dà i m a n c haeu
t h è m eP. h o t o g r a p hvei dsé, a s -p a r t i d r ' u np o r t a b lqeu is e r a
Forum d e si m a g e s ,
t e s ,é c r i v a i nést,u d i a n et sn m i sà l e u rd i s p o s i t i o lnl .s
Forum d e sH a l l e s ,
c i n é m at o, u sv o n ti m m o r t a l ip- o u r r o netn s u i t lee sm o n t e r p o r t eS a l n t - E u s t a c1h' 'e ,
s e rs u r l e u rm o b i l ed, e j o u r a v e cI ' a i ddeep r o f e s s i o n n e l s , E n t r élei b r e .
c o m m e d e n u i t , q u e l q u e s p u i s ,s ' i l sl e s o u h a i t e n lte, s I n f o r m a t :i 0
o1n4s47 66 20 0o u
i n s t a n tdsel e u rv i e . e n v o v evri al eW e b . w w w . fo r u m de s i m ag e s . n e t

ChapitreA . 145
PRODUCTION
ORALE

*Xruf,té.:ç{ En vous aidant de I'article ci-joint, vous proposezplusieurs arguments en suivant


I'organisationci-dessous:
- soulignerI'originalité du thème abordé,d'un point de vue culturel et artistique;
- évoquerles risquesd'une banalisationde la créationde produits culturelset
artistiques;
- avancerdessuggestionspour définir descritères de qualité pour la production de
films vidéo à vocation artistique.

activitér85 Voici desconseilspour conclurela présentationd'un point de vue. Remettez-lesdans


l'ordre.
Pour conclurela présentationd'un point de vue vous pouvez,pîr exemple:
... : vous interroger,poserde nouvellesquestionspour ouvrir le débat.
... : insistersur les aspectsdu sujet ou du problèmeque vous pensezavoir bien
couverts.
... : faire un bilan de votre présentationen rappelantbrièvementles grandeslignesde
votre argumentation.
... : montrer comment le sujet abordéou le problèmesoulevéau début peut être mis en
relation avecd'autressujetsou problèmescomplémentaires.
... : évoquerles aspectsdu sujet qui n'ont paspu être traités ou qui ont volontairement
étéécartés.

3- Débattre
et dialoguer

N" I
DocuurNts soNoREs
P Écoutezcesenregistrementstirés d'une situation d'examen et dites ce que fait
chacundesexaminateurs.
['examinateur... enregistrement...
A demande (e)de préciser
auià ta candidat sa pensée.
B demande confirmationqu'ila biencompris[a pensée duideta
candidat(e).
c chercheà compléterlesinformationsdonnées parle/lacandidat
auprèsdu/detacandidat(e).

activitâtBZ P Mêmeactivitéquela précédente.


l'examinateurchercheà enregistrement...
A testerla capacité à réagiret à défendreson
du/de ta candidat(e)
pointde vue.
B pourentretenir
le/lacandidat(e)
solliciter et/ouélargirle débat.

146 .3. Débatttneet dialoquen


PRODUGTIONOFATE

livitd:f8S P Même activité que la précédente.Dites maintenant ce que font cescandidats.


Le/tacandidat(e) enregistrement...
A reformule [a question poséepours'assurer qu'ila biencomprisce
q u ' o nl u id e m a n d e .
B répondpourpréciser sa pensée.
c apporteuneconfirmation uneidéeprécédemment
et reformule
exprimée.
D aDDorte unerectification et reformule
sa oensée.

tvitê:'n*g P tuemeactivitéquela précédente.


Le/tacandidat(e) enregistrement...
A répondafinde donnerdesinformationsoblectives.
B tientcomptedessollicitations pourdévelopper
de l'examinateur
tedébat.
c poseunequestion poursolliciter
['examinateur
et entretenir
['échange.

DocuMeNtssoNoREs
No2

fivitiêr'tgo @Êcoutezbien cesenregistrementsextraits d'une situation d'examen et dites ce que


fait I'examinateurà chaqueprise de parole.

EnregistrementI

Enregistrement2

Enregistrement3

Enregistrement4

Enregistrement5

C h a o i t nae. 1 4 7
PRODUCTION
ORALE

activité r9r Écoutezet lisezles répliquestranscritesdu/de la candidat(e)et associez-les


maintenant
aux prisesde parole de I'examinatricede I'activité 190de manièreà reconstituerun
échangecohérent.

prisesde parolesde ['examinateur réptiques


du candidat...
enregistrement
r
z
enregistrement
enregistrement
3
enregistrement
4
enregistrement
5

Répliquea
< Oui, absolument,chaqueannéeune semaineestconsacrée à sensibiliser
différentescaté-
goriesde personnes à ceproblèmeet diverses
institutionspubliqueset privées participent
à desactionset desprojets.,

Répliqueb
< fe pensaisen fait à desjournéesparallèles à I'actionet aux réalisations
consacrées d'or-
ganisationsnon-gouvernementales dansce domaine.>

Répliquec
< C'està mon avisintéressanten effetd'évoquercethèmecar pour pouvoir parlerde gas-
tronomiecommeun art et commeun plaisiret pouvoiren parlersansproblèmede cons-
ciencepar rapportà la faim dansle monde,il estfondamentalquele progrèséconomique
puissebénéficierà toussansexception.u

Répliqued
< Non, ce n'estpasce quej'ai voulu fairecomprendreet d'ailleursceque vousavezcompris
ne correspondpasà ma position: en fait,je considèreque cesjournéeséducatives de sen-
sibilisationsontintéressantesparcequ'ellessensibilisent
par exemplelesgensà deshabitudes
alimentaires traditionnelles...En revancheil me semblenécessaire de ne pasoublierqu'il
existedesprioritéshumanitairesplus importantesqui concernentla mêmepréoccupation
à savoir: manger.D

Répliquee
< fe penseau contrairepartagerun point de vue très réalistecar les entreprisessont de
de construireleur imageautour de cesvaleurs: pour
plus en plus confrontéesà la nécessité
elles,c'estmême un enjeuéconomiqueavecle développement progressifdu commerce
équitable.,

activité r9z Décrivezl'attitudeadoptéeparlellacandidat(e) dansI'activité 191.

Réolicuea

148 . 3. Débatbtneet oraroquer


ORALE
PRODUCTION

Répliqueb

Répliquec

Répliqued

Répliquee

tivité r93 I Vousvous êtesentraînéà présenterun point de vue argumentéà partir du document
de l'activité158.
dialogueavecvous et vousposecesquestions.
À la fin de votre présentation,l'examinateur
Écoutezet lisezlestranscriptionsde cesquestionset exercez-vous à y répondre.

hommesfemmesdansle
de ceuxet cellesqui considèrentque lesinégalités
1. u Êtes-vous
mondeprofessionnel sontune fatalité? >
Réponse du/dela candidat(e)

diplômessont-ilssuffisantspotlr ùpprecierla valeur


2. < D'une manièreplus générale,les
d'unepersonneen contexteprofessionnel ?>
Réponsedu/dela candidat(e)

a . 149
Chapitne
PFODUCTIONORALE

.l'âettVitêrrp{ P Vousvousêtesentraînéà présenterun point devueargumentéà partir du document


deI'activité159.ÉcoutezlesquestionsdeI'examinateur
et répondez-y.
1.Réponse
du/dela candidat(e)

2. Réponsedu/dela candidat(e)

3. Réponsedu/dela candidat(e)

::l.âctivitê'tt5 9 Procédezdela même manièreque précédemment:le document de référenceest


celui de I'activité 160.
Écoutezles questionset les sollicitationsde I'examinateuret répondez-y.

l. Réponsedu/dela canditat(e)

2. Réponsedu/dela canditat(e)

150 . 3. Débatttneet dialoouer


ONALE
PRODUCTION

3. Réponsedu/dela canditat(e)

ivitê 196 I Procéd,ezde la même manièreque précédemment: le document de référenceest


celui de I'activité 163.

1. Réponsedu/dela candidat(e)

2. Réponsedu/dela candidat(e)

C h a p i t n4e. 151
PRODUCTION
ORALE

activité r97 P Obserrrezce document et préparez-vous


à réagir aux questionsde I'examinateur.

((Lerefus dels mtse[ê,


r \

defaus
c'estl'sffsire

Pqtis,jodins dulmdérc,1'iuillet orqunisépor le collectif( 2OO5| plus d'qcuss I ,, composéd'une @otoinedbrqonistiont


2005, Ros5emblement

1.Votreréponse

2. Votreréponse

3. Votreréponse

152 . 3, Débatbtneet draloquer'


PRODUCTION
ORALE

ivitê r98 p Prenezconnaissance


de ce document etpréparez-vousà réagir aux questionsde
I'examinateur.

N"r5 juitlet -août-septambrez0og

7;
*l

Le magazined'infarmstionde la Yîllede Parïs

Y'W
% wÊ

W ,W.
,':,

&.,

-:.
" ""q --

l. Votreréponse

2. Votreréponse

3. Votreréponse

a . 153
Chaoitne
PRODUCÎIONORALE

b Activitêt99

Vous dégagereztout d'abord le problèmesoulevépar le document de l'activité 48.


Vousprésenterezensuitevotre opinion sur le sujet de manièreargumentéepuis,
dansle cadred'un débatavecI'examinateur,vous la défendrezsi nécessaire.
Vous disposezde 30 minutes de préparation.Iiépreuvefaceà I'examinateur
durera 20 minutes.

{( WwæâwW&rxæml
Ww-
æNwe*&&,gr;æw
un peudevotretemps,
Donnez-leur un peudevotrevoix
Partagez
aveceuxuneexpériencehumaineinoubliable
heureux...
Rendez-les
...tout
simplement...

enlisant.."
enchantant"",
"î / VoiNqui [isentet rrocal'Êses
"a a
estuneassociation
de bénévoies detousâgesquico[aborent aveclesservices
pédiatriques
deshôpitaux afinde proposer malades
auxenfants :
- desvisitespendant leurséjourhospitalier
- deslectures à voixhautede livres,
- desnarrations decontes et d'histoires
enfantines,
- de courtsspectacles chantés,
- desateliersludiques de chant

pourvousengagerauprèsdes enfants,
pourdonnezun sensnouveauà votretempslibre,
pour[e bonheurd'offrirdu bonheurauxautres,
simplement en altantà la rencontre
de cesenfants...

RETO|GN
CoNTACTEZ-NOUS, EZ-NOUs!
( VOIXQUILISENT >
et VOCALISES

77Ruede l'Espérance
Té[.: or 47777777
www.voix*qui*[isent* vlv.org
et*vocalises@

154 . Épneuves
types
PNODUCTIONOBALE

rr
/'I
Væâx
€EuË
[âgent F _-
*&
lw.wffiæT*,;rxg;æg
æW.
*q& ,',

Une expériencetturnçîne inaubliable

'',"i;'tl"e;rrini{rnr"(.nlAn:,z !,!,,'4;it'.t-'r'}..../,iil,4t..r"rtr\.rrz.tLéltl:,.r:.ia:.',r,ra
À{, tt:hl? ee iif:. ::::t tt4|/ti{r: ,,.t1 (),:ri{t.tfttt i}'ii.. /t^,4 irar";iilré fi'i,!i.4 4rr{, tI ,.,a1.til
/r,.*'" r{çnti, tlr lé: plll:, ynrà*".t.:41 vl .'r{ qntltn{t1r*z ;4, r'.ë|,,. 4 ..!',âi.r...(, ila,t.,:ç.'.t ,,.a :,.. a
{t, ilrreti ;:rrti.,,,,l ir î:a.;tLn. it ttr,!4n, l..e ti"cr,v,er ^ti ?(t. i"4, lct"}.*a.r. rF/-, it,}1i.,./ia"",{t-r a,.. ,4/a..1t3.;a
)
1,./-i i"t.ti|,Ct'â.t Jt,t"tr!{:, Or,{a ',,t{: t't,.{.fj, liî ir:r'..uti, "i{! ï,t{i.. ,,
J e a n ' M a r c ,a4nl s .

,.,\itlrtsne{t}n'atl3rttirt'ttr.çlt*trtr.q&?$tlttiltttlntvtlrtt.itt: t t t l . i t t r s ' , i t . } T t e { i . t : t t t{: L l . i t t / t i ) , ' " \ . i 1 :


\JÛ '4.5,rt.tt,t}|4vtZt}Îllrln|:it: :>t*ftt'rltsà|,|''ôpit*Ll'1ttiztt.,t|t*t:z:t,,u}.rntt1tt,t,ttlt

,4r1 {tL1 r{}tl{Àt|t't' *11, lsttr.lt iLt:s rtvts. !1u{1rr{} 1.{:t11ur11tti.?rtt."-l 1.tt1t4tu tyt{}{(}-\t1...
Nr:n.;tzt+Le*lt:y||.*?|:;':,'?.'',|'|r,1'LîW*|.ll"|t!tyl*rt,':q1\,1J|1i'.hïLr.L}e'{.|i;1|}-'{,j14|st1rL'1{1e

frtrtt *vet tlrs 4t'n: qttt *t r t n t b c ç û t p t . . . , . . 4 t t i t ;r r , r t . { } t ' , t r n n y l ; t r t : t t d à * L i t : r e i t - t l t L t \ { 1 { .I' r : i : : , . . i , i :


à lt. t{ttuttvrtr's:i-tvrtvt'ti:, t.tt't et*tt)ttl û . t t t * v t t ç t t l } . t : } " ' a L t | . t {p: * { L t t , . t " t yl ' { L t t . l f t . , n c t q t ilLititl.il
st.tyts Le savrsty, stttz.u,Lt t't.:*lt.:ir, nJ.\t45t.lL *yprt:nô &14 ?.itn ytl.vts.xtr irti att tst,.,

A n a s t a s s i az, B a n s .

,' ?a-{l:ièweï L r.e


fp* i,a;;*r,kl.it;s.t Wwa.t rle rrecr w",,Fa* /* ,/t liea" raci.o"l,
&amaw", lrater*"û,, r,{ats uw rocii*i, oit, L'ln^4imàualuu'te.e.çtr*4 *tu clert t*u,ja*,tt
u*1:.r;,r'y/au &wti.t*t p*ar ;cl.: ytut" w*t,, wû/, e.t4fà?e&te.utassar.tat{
e.'W)fX Qill LlJ'tN7"et: '/ûCALfi'f S ", cl*rt m.rlx**i.t, *e* us,,,*ftrw"ed.:o${iga.ti"ott
ctt*y*ewc, ar*arr {,2n*k;t'é, c*.c?rt{rtc&l: teaur*up dt SoLeà it;e wt yea aé;uûre**
r.l* r*n tevzyryux {e.;*t",-f,u*4yaut, leux; lu ,w"h'e:,totts, Ly rori.*!té' ".
faaalkr, your
J e a nP a u l ,6 5 a n s .

C h a p i t n4e . 1 5 5
PRODUCTION
ORALE

w Activitézoo
Dêgagezle problèmesoulevépar le document ci-dessous. Vousprésenterezensuite
votre opinion sur le sujet de manièreargumentéepuis, dansle cadred'un débat
avecI'examinateur.vous la défendrezsi nécessaire.
Vous disposezde 30 minutes de préparation.L épreuvefaceà I'examinateur
durera20 minutes.

France
S o c i é t éU n ee n q u e t ep r é s e n r eaeu j o u r d ' h ur éi v e l eI ' i m p o r t a n cdeu p o r td e v è t e m e n t s
s r g l é sp o u rl e sc o l l é g i e n s

Les ados marqués des pieds à la tête


u Si je mets des chaussures à c a u s ed e s a t e n u e v e s t i -
de marque,c'estpour qu'on mentaire. u C'est à cet âge-
me laissetranquille. Pour être là, préciseBéatriceStella,que
considéré., les pressionssur les parents
S'ils l'avouentdifficilement, sont les plus fortes et que les
lesadolescents sont soumis; conflits surgissent., Si un
d a n s l e m i c r o c o s m ed e l a quart d'entre eux refusesys-
cour de récréation,à un véri- tématiquementd'acheterdes
t a b l e d i k t a t d e s m a r q u e s . marquesà leurs enfantspour
C ' e s t c e q u i r e s s o r td ' u n e desraisonsfinancières,55 %o
enquêtenationaieréaliséeen des parentsoptent pour le
2003-2004 par l'association c o m p r o m i s .u S ' i l a b e s o i n
U n i o n d e s f a m i l l e s e n d'une pairede chaussures, je
Europe auprèsde 539 collé- lui donne une somme et il
giens et 472 parentsissusde complètes'il tient à une cer-
catégoriessocioprofession- taine marque ,, expliqueun
nellesdiver5s5.u J'ai été très parent. Et les adosn'hésitent
frappée, souligne la prési- p a s à m e t t r e l a m a i n a u
dente de l'association,Béa- p o r t e - m o n n a i ep o u r ê t r e
r r i c e S t e l l a .p a r l e d e g r éd e b r a n c h é .L e s 1 1 - 1 4 a n s
souffrancede ccsenlantsqui dépensentainsi prèsdu quart
s o n t e x c l u sp a r l e u r sp a i r s de leur argent de poche en
alorsqu ils ne portent pas de f r i n g u e s , s o i t 7 e u r o s p a s
vêtementssiglés., mois. C'est sanscompter les
Le phénomèneconnaît un étrennesde Noël et lesbillets
pic en sixièmeet cinquième, discrètementglissésdans la
oii 68 % desélèvesdéclarent m a i n p a r l e s p a p i s e t l e s
connaîtreun camaraderejeté mamies. Cécile Chaptal

156 . Épneuves
types
PRODUCTION
ORALE

AUTO-EVALUATION
Vousavezfait lesactivitésde productionoraledu DELF 82.
Maintenant,ditessi vousêtescapables de :
1. Préparerla présentationd'un point de vue
2. Présenter un point de vue construitet argumenter
3. Débattreet dialoguer
Si vousrépondez< pastrèsbien > ou ( pasbien du tout ), refaiteslesactivitésconcernées.
Vosréponses:

H
ô 'r
F
6
F F
( O c +à -a
N

Y . ; a . 6 '
E Ë ? :
--
; l à
n
-

tu' 1. Pourpréparerla présentationd'un point de vue,je peux :


comprendreet décriren'importequeldocument n * f f
significatifs,tr
soulignermettreen évidencedespointsimportants,desaspects Ë tr n
desdétailspertinents
dégagerun thème de réflexion pour en débattre f tr tr tr
me poserdesquestionspour préparerune argumentationstructurée =l û Ë n

W 2. Pourprésenterun point de vue construitet argumenter,je peux :


introduireIe débat,laréflexion J f tr tr
organiserclairementmon point de vue sur un problème I| f, tr f
développerdesargumentsautour d'unequestionou d'un axede réflexion tr :i tr D
donner desexemplesappropriéspour illustrer mes arguments n f tr tr
nuancer,anticiperdesobjectionspossiblesà mon point de vue tr f, T tr
proposeruneldesperspective (s)pour conclureet ouvrir le débat tr tr 3 l
conclurele débat,laréflexion tr l f f

,w 3. Pour débattre et dialoguer, je peux:


répondre à desquestionsconcernant mon exposé tr t tr tr
reformulerdesquestionsou desremarques apportéespar l'examinateur f il tJ tr
pourmieuxlesintégrerety répondre
apporterdesprécisions tr fl tr E
apporterunerectification,complétercequej'ai dit tr I tr tr
défendre mon opinion û tr Ë I
relancer dela discussion
le débatou élargirlesperspectives f t tr Ë

C h a p i t n+e. 1 5 7