Vous êtes sur la page 1sur 173

Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tables des matières


INTRODUCTION .............................................................................................................................................. 13
CHAPITRE 1 : DESCRIPTION ARCHITECTURALE & CONCEPTION STRUCTURALE ............................................... 14

I. Présentation du projet : ..................................................................................................................... 14


II. Description architecturale : ................................................................................................................ 15
III. Contraintes du projet : ....................................................................................................................... 17
1. Contraintes architecturale : ........................................................................................................................... 17
2. Contraintes réglementaires : ......................................................................................................................... 17
3. Contraintes environnementales :................................................................................................................... 17
IV. Conception structurale : ..................................................................................................................... 17
1. La conception des joints : ............................................................................................................................... 17
2. Le choix du système porteur : ........................................................................................................................ 18
3. Choix du plancher : ........................................................................................................................................ 19
4. Choix des fondation : ..................................................................................................................................... 19

CHAPITRE 2 : HYPOTHÈSES DE CALCUL & EVALUATION DES CHARGES............................................................ 20

A. CARACTÉRISTIQUES DES MATÉRIAUX: ............................................................................................................... 20


L'ÉTABLISSEMENT D'UN PROJET REPOSE SUR TROIS ÉLÉMENTS INDISPENSABLES À SAVOIR : ................................................... 20
I. Caractéristiques du béton : ................................................................................................................ 20
II. Caractéristiques de l'acier : ................................................................................................................ 21
B. HYPOTHÈSES DE CALCUL : .............................................................................................................................. 22
C. EVALUATION DES CHARGES ............................................................................................................................ 22
I. Charge permanente : ......................................................................................................................... 23
1. plancher en corps creux : ............................................................................................................................... 23
2. plancher en dalle pleine : ............................................................................................................................... 25
3. dallage : .......................................................................................................................................................... 26
II. Charge d'exploitation : ....................................................................................................................... 26
III. autres charges : .................................................................................................................................. 26

CHAPITRE 3 : MODÉLISATION & DESCENTE DE CHARGE ................................................................................. 27

I. Introduction :...................................................................................................................................... 27
II. Présentation du logiciel : .................................................................................................................... 27
III. Modélisation et Résultats :................................................................................................................. 27

CHAPITRE 4 : ETUDES DES DIFFÉRENTS TYPES DE PLANCHERS ........................................................................ 30

A. ETUDE DE LA DALLE PLEINE : ........................................................................................................................... 30


I. Introduction :...................................................................................................................................... 30
II. Pré dimensionnement du panneau : .................................................................................................. 30
III. Evaluation des charges :..................................................................................................................... 32
IV. Détermination des sollicitations : ....................................................................................................... 32
1. Moments isostatiques:................................................................................................................................... 32
2. Moments dans la dalle partiellement encastrée :.......................................................................................... 32
3. Effort tranchant :............................................................................................................................................ 35
V. Calcul des sections d'aciers : .............................................................................................................. 35
1. Aciers longitudinaux : ..................................................................................................................................... 35
2. Aciers transversales : ..................................................................................................................................... 37
VI. Schéma de ferraillage :....................................................................................................................... 38
VII. Vérification de la flèche : ............................................................................................................... 39
B. ETUDE D'UNE NERVURE : ............................................................................................................................... 42

1
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

I. Introduction :...................................................................................................................................... 42
II. Pré dimensionnement de la section de la nervure : ........................................................................... 42
III. Evaluation des charges :..................................................................................................................... 43
IV. Calcul des sollicitations : .................................................................................................................... 43
1. Choix de la méthode de calcul : ..................................................................................................................... 43
2. Calcul des moments fléchissant : ................................................................................................................... 44
3. Calcul des effort tranchant :........................................................................................................................... 46
V. Calcul des armatures : ........................................................................................................................ 47
1. Ferraillage longitudinal : ................................................................................................................................ 48
2. Ferraillage transversale : ................................................................................................................................ 50
3. Répartition des armatures transversales : ..................................................................................................... 52
VI. Etude des appuis : ............................................................................................................................. 52
C. ETUDE DE LA POUTRE CONTINUE : ................................................................................................................... 55
I. Introduction :...................................................................................................................................... 55
II. Evaluation des charges :..................................................................................................................... 55
III. charges transmises sur la poutre : ..................................................................................................... 56
IV. Pré dimensionnement de la section de la poutre : ............................................................................. 56
V. Calcul des moments : ......................................................................................................................... 59
1. Moments sur appuis : .................................................................................................................................... 59
2. Moment en travée : ....................................................................................................................................... 62
VI. Calcul des efforts tranchants : ............................................................................................................ 66
1. Efforts tranchants sur appui : ......................................................................................................................... 66
2. Efforts tranchants en travée : ........................................................................................................................ 68
VII. Calcul ferraillage :.......................................................................................................................... 70
1. Armatures longitudinales: .............................................................................................................................. 70
2. Armatures transversals : ................................................................................................................................ 74
VIII. Vérification de la flèche de la poutre : ........................................................................................... 77
IX. Etude des appuis : ............................................................................................................................. 79

CHAPITRE 5 : ETUDE D'UN ESCALIER ............................................................................................................... 82

I. Introduction :...................................................................................................................................... 82
II. Caractéristiques géométriques de l'escalier : ..................................................................................... 82
III. Calcul des sollicitations : .................................................................................................................... 83
IV. Calcul du ferraillage : ......................................................................................................................... 87
1. Dimensionnement à l'ELU: ............................................................................................................................. 87
2. Justification à l' ELS : ...................................................................................................................................... 88
3. vérification les efforts tranchants : ................................................................................................................ 88
V. Étude de la poutre palière : ................................................................................................................ 89

CHAPITRE 6 : ETUDE D'UN POTEAU ................................................................................................................ 94

I. Introduction :...................................................................................................................................... 94
II. Données de calcul du poteau : ........................................................................................................... 94
1. Charge appliquée sur le poteau : ................................................................................................................... 94
2. Pré dimensionnement de la section du poteau : ........................................................................................... 95
3. Justification à l'ELU : ...................................................................................................................................... 96
4. Dispositions constructives : ............................................................................................................................ 96
5. Justification à l'ELS : ....................................................................................................................................... 97

CHAPITRE 7 : ETUDE DU CONTREVENTEMENT ................................................................................................ 99

I. Introduction :...................................................................................................................................... 99
II. Implantation du bloc à contreventer : ................................................................................................ 99
III. Etude de l'action du vent sur l'immeuble : ......................................................................................... 99

2
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

1. Hypothèses de calcul : ................................................................................................................................... 99


2. Action du vent : ............................................................................................................................................ 100
3. Pression et force de trainée : ....................................................................................................................... 101
4. Sollicitations d'ensemble : ........................................................................................................................... 102
IV. Position et caractéristiques géométriques de voiles de contreventements : ................................... 105
1. Position du refends : .................................................................................................................................... 105
2. Caractéristiques géométriques des refends : ............................................................................................... 105
V. Sollicitations horizontales dans les refend : ..................................................................................... 107
VI. Descente de charge et vérification des contraintes : ....................................................................... 108
1. Descente de charges : .................................................................................................................................. 108
2. Calcul des contraintes : ................................................................................................................................ 108
VII. Calcul de ferraillage : ................................................................................................................... 113
1. Acier de compression : ................................................................................................................................. 113
2. Acier de traction :......................................................................................................................................... 114
3. Acier transversales : ..................................................................................................................................... 114

CHAPITRE 8 : ETUDE D'UN MUR DE SOUTÈNEMENT ..................................................................................... 118

I. Introduction...................................................................................................................................... 118
II. Caractéristiques géométriques du voile : ......................................................................................... 118
III. données de calcul : ........................................................................................................................... 118
1. Charges agissant sur le mur voile: ............................................................................................................... 119
2. Modèle de calcul : ........................................................................................................................................ 121
IV. Calcul des sollicitations : .................................................................................................................. 122
V. Calcul du ferraillage : ....................................................................................................................... 125

CHAPITRE 9: ETUDE DU DALLAGE ................................................................................................................. 130

I. Introduction...................................................................................................................................... 130
II. Pré dimensionnement du panneau : ................................................................................................ 130
III. Evaluation des charges :................................................................................................................... 130
IV. Détermination des sollicitations : ..................................................................................................... 130
1. Combinaisons de charges : ........................................................................................................................... 130
2. Moments fléchissants pour le panneau articulé sur son contour ................................................................ 131
3. Moments dans la dalle partiellement encastrée ......................................................................................... 131
4. Effort tranchant ........................................................................................................................................... 134
V. Calcul de ferraillages : ...................................................................................................................... 135
1. Armatures longitudinales : ........................................................................................................................... 135
2. armatures transversales :............................................................................................................................. 136
3. schéma de ferraillage : ................................................................................................................................. 137

CHAPITRE 10 : ETUDE DE LA FONDATION ..................................................................................................... 139

I. Introduction :.................................................................................................................................... 139


II. Etude géotechnique......................................................................................................................... 139
III. Résultats de l'essai pressiomètriques : ............................................................................................. 140
IV. choix du type de fondation : ............................................................................................................. 143
V. Calcul de la capacité portante des pieux : ........................................................................................ 143
1. calcul de la charge limite de pointe à l'ELS :................................................................................................. 144
2. Calcul de la charge limite de frottement latéral :......................................................................................... 146
VI. Dimensionnement d'une semelle sur un pieu : ................................................................................. 148
VII. Dimensionnement d'une semelle sur deux pieux: ....................................................................... 151
VIII. Calcul du ferraillage du pieu : ...................................................................................................... 155
1. Armatures longitudinales : ........................................................................................................................... 155
2. Armatures transversales : ............................................................................................................................ 155

3
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

CHAPITRE 11 : ETUDE D'UNE LONGRINE ....................................................................................................... 158

I. Introduction :.................................................................................................................................... 158


II. Evaluation de charge & Pré-dimensionnement de la section : ......................................................... 158
1. Evaluation de charge .................................................................................................................................... 158
2. Pré-dimensionnement de la section : .......................................................................................................... 160
III. Schéma de calcul : ............................................................................................................................ 162
IV. Calcul des sollicitation : .................................................................................................................... 162
1. Choix de la méthode de calcul : ................................................................................................................... 162
2. calcul des moments fléchissant : ................................................................................................................. 163
3. calcul des efforts tranchants : ...................................................................................................................... 166
V. Calcul ferraillage : ............................................................................................................................ 168
1. Armatures longitudinales: ............................................................................................................................ 168
2. Armatures transversales : ............................................................................................................................ 171

CONCLUSION ................................................................................................................................................ 173

4
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Listes des tableaux


TABLEAU 1. SURFACE ET RÉPARTITION DES ÉTAGES DE LA BÂTIMENT ........................................................... 15
TABLEAU 2. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CARACTÉRISTIQUES DE L'ACIER .................................................... 21

TABLEAU 3. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉSISTANCE DE CALCUL ............................................................... 22

TABLEAU 4. LES CHARGES D'UN PLANCHER INTERMÉDIAIRE EN CORPS CREUX (19+6) ................................... 23

TABLEAU 5. LES CHARGES D'UN PLANCHER INTERMÉDIAIRE EN CORPS CREUX (16+5) ................................... 24

TABLEAU 6. CHARGES D'UN PLANCHER TERRASSE EN CORPS CREUX (19+6)................................................... 24

TABLEAU 7. CHARGES D'UN PLANCHER TERRASSE EN CORPS CREUX (16+5)................................................... 25

TABLEAU 8. CHARGES D'UN PLANCHER INTERMÉDIAIRE EN DALLE PLEINE .................................................... 25

TABLEAU 9. CHARGE D'UN DALLAGE .............................................................................................................. 26

TABLEAU 10. LES CHARGES D'EXPLOITATIONS ............................................................................................... 26

TABLEAU 11. LES CHARGES DES DIFFÉRENTS CLOISONS ................................................................................. 26

TABLEAU 12. ∆𝛉 𝐡 EN FONCTION DE L' ÉPAISSEUR DE LA DALLE ................................................................ 31

TABLEAU 13. MOMENTS ISOSTATIQUES ......................................................................................................... 32

TABLEAU 14.VALEURS DES MOMENTS FLÉCHISSANT EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ........................................ 33

TABLEAU 15. VÉRIFICATION DES MOMENTS .................................................................................................. 33

TABLEAU 16. MOMENTS FLÉCHISSANT RETENUS ........................................................................................... 34

TABLEAU 17. RÉCAPITULATION DU FERRAILLAGE LONGITUDINAL.................................................................. 35

TABLEAU 18.FERRAILLAGE LONGITUDINAL CHOISIE ....................................................................................... 36

TABLEAU 19. JUSTIFICATION À L'ELS............................................................................................................... 37

TABLEAU 20. MOMENTS ISOSTATIQUES SUR TRAVÉE .................................................................................... 44

TABLEAU 21. MOMENTS SUR APPUIS ............................................................................................................. 44

TABLEAU 22. MOMENTS À RETENIR EN TRAVÉES ET SUR APPUIS .................................................................. 45

TABLEAU 23. EFFORT ISOSTATIQUE SUR TRAVÉE ........................................................................................... 47

TABLEAU 24. EFFORT TRANCHANT DE LA NERVURE ....................................................................................... 47

TABLEAU 25. CARACTÉRISTIQUE GÉOMÉTRIQUE DE LA SECTION DE BÉTON................................................... 48

TABLEAU 26. RÉCAPITULATION DES ARMATURES LONGITUDINALES CHOISIES .............................................. 50

TABLEAU 27. RÉCAPITULATION DES ARMATURES TRANSVERSALES CHOISIES ................................................ 51

TABLEAU 28. ARMATURES DE GLISSEMENT POUR LES APPUIS DE RIVE .......................................................... 52

TABLEAU 29. ARMATURES DE GLISSEMENT POUR LES APPUIS INTERMÉDIAIRE ............................................. 52

TABLEAU 30. CHARGES EXERCÉES SUR LA POUTRE ......................................................................................... 56

TABLEAU 31. PRÉ DIMENSIONNEMENT DE LA SECTION DE LA POUTRE .......................................................... 57

TABLEAU 32. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CHARGES SUR LA POUTRE APRÈS CORRECTION ......................... 57

TABLEAU 33. CHOIX DE LA MÉTHODE DE CALCUL ........................................................................................... 58

5
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

TABLEAU 34. LONGUEURS FICTIVES DES TRAVÉES DE LA POUTRE .................................................................. 59

TABLEAU 35. MOMENTS SUR L'APPUI B DUES AUX CHARGES RÉPARTIES ...................................................... 60

TABLEAU 36. MOMENTS SUR L'APPUI B DUES AUX CHARGES CONCENTRÉES................................................. 60

TABLEAU 37. MOMENT MAXIMAL SUR L'APPUI B À L'ELU ET À L'ELS ............................................................. 60

TABLEAU 38. MOMENT MAXIMAL SUR L'APPUI D ......................................................................................... 60

TABLEAU 39. MOMENTS SUR L'APPUI C DUES AUX CHARGES RÉPARTIES ....................................................... 61

TABLEAU 40. MOMENTS SUR L'APPUI C DUES AUX CHARGES CONCENTRÉES ................................................. 61

TABLEAU 41. MOMENTS SUR L'APPUI C PROVOQUÉ PAR LA CONSOLE DÉCHARGÉE ...................................... 61

TABLEAU 42. MOMENT MAXIMAL SUR L'APPUI C À L'ELU ET À L'ELS ............................................................. 61

TABLEAU 43. RÉCAPITULATION DES DONNÉES DE CALCUL DE LA TRAVÉE 1 ................................................... 62

TABLEAU 44. MOMENT EN TRAVÉE 2 SOUS LE CAS DE CHARGE DCDC ............................................................ 63

TABLEAU 45. MOMENT EN TRAVÉE 2 DANS LE CAS DE CHARGE CDCD ........................................................... 63

TABLEAU 46. MOMENT MAXIMAL EN TRAVÉE 3 À L'ELU ET À L'ELS ................................................................ 64

TABLEAU 47.TABLEAU RÉCAPITULATIF DES MOMENT MAXIMAUX EN TRAVÉES ET SUR APPUIS À L'ELU ET À
L'ELS ............................................................................................................................................................... 64

TABLEAU 48. EFFORT TRANCHANT MAXIMAL SUR L'APPUI A ......................................................................... 67

TABLEAU 49. EFFORT TRANCHANT MAXIMAL SUR L'APPUI B ......................................................................... 67

TABLEAU 50. EFFORT TRANCHANT MAXIMAL SUR L'APPUI C ......................................................................... 68

TABLEAU 51. EFFORT TRANCHANT MAXIMAL SUR L'APPUI D......................................................................... 68

TABLEAU 52. EFFORTS TRANCHANTS SUR APPUIS .......................................................................................... 68

TABLEAU 53. EFFORT TRANCHANT À GAUCHE ET À DROITE DE LA CHARGE CONCENTRÉE SUR TRAVÉE 1 ...... 68

TABLEAU 54. EFFORT TRANCHANT À GAUCHE ET À DROITE DE LA CHARGE CONCENTRÉE SUR TRAVÉE 3 ...... 69

TABLEAU 55. DONNÉES DE CALCUL DE LA TRAVÉE 1....................................................................................... 70

TABLEAU 56. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES ARMATURES LONGITUDINALES DANS LES TRAVÉES ET LA
CONSOLE ........................................................................................................................................................ 71

TABLEAU 57. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES ARMATURES LONGITUDINALES SUR APPUIS .............................. 72

TABLEAU 58. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES EFFORTS TRANCHANTS RÉDUITS SUR APPUIS ........................... 75

TABLEAU 59. RÉPARTITION DES ARMATURES TRANSVERSALES EN TRAVÉE 1 SELON LA MÉTHODE GÉNÉRALE
....................................................................................................................................................................... 76

TABLEAU 60. TABLEAU DE VÉRIFICATION DE LA FLÈCHE ................................................................................ 78

TABLEAU 61. VÉRIFICATION DES ACIERS DE GLISSEMENT ............................................................................... 80

TABLEAU 62. POIDS VOLUMIQUES ET ÉPAISSEURS DES MATÉRIAUX UTILISÉS .............................................. 83

TABLEAU 63. CHARGES PERMANENTES SUR PAILLASSE.................................................................................. 84

TABLEAU 64. CHARGES PERMANENTES SUR PALIER ....................................................................................... 85

TABLEAU 65. CHARGES DU VOLÉE 1 ............................................................................................................... 85

TABLEAU 66. MOMENTS FLÉCHISSANT ET EFFORT TRANCHANT SUR VOLÉE 1 ................................................ 86

6
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

TABLEAU 67. CHARGES SUR VOLÉE 2 .............................................................................................................. 86

TABLEAU 68. MOMENTS FLÉCHISSANT ET EFFORT TRANCHANT SUR VOLÉE 2 ................................................ 86

TABLEAU 69. DIMENSIONNEMENT DES ARMATURES À L'ELU......................................................................... 87

TABLEAU 70. JUSTIFICATIONS À L'ELS ............................................................................................................. 88

TABLEAU 71. MOMENTS FLÉCISSAN ET EFFORT TRANCHANT SUR LA POUTRE PALIÈRE.................................. 89

TABLEAU 72. DIMENSIONNEMENT À L'ELU DES ARMATURES LONGITUDINALE DE LA POUTRE PALIÈRE ........ 90

TABLEAU 73. JUSTIFICATION À L'ELS............................................................................................................... 90

TABLEAU 74. DESCENTE DE CHARGE SUR LE POTEAU ..................................................................................... 94

TABLEAU 75. KS EN FONCTION DU SITE ET LA RÉGION ................................................................................. 100

TABLEAU 76. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES COEFFICIENT DE CALCUL DȖ AU VENT W1 ET W3 ..................... 101

TABLEAU 77. TABLEAU RÉCAPITULATIF DU CALCUL DE LA PRESSION ET LA FORCE DE TRAINÉE ................... 101

TABLEAU 78. TABLEAU DE SOLLICITATION DE VENT W1 ET W3 .................................................................... 102

TABLEAU 79. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE SOLLICITATION DE VENT W2 ...................................................... 103

TABLEAU 80. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES DES REFENDS ................. 106

TABLEAU 81. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES DES REFENDS ( SUITE ) ... 106

TABLEAU 82. LES FORCES FINALES APPLIQUÉES SUR LE BÂTIMENT .............................................................. 107

TABLEAU 83. FORCES SUR LES REFENDS DȖES AU VENT W1 ......................................................................... 107

TABLEAU 84. FORCES SUR LES REFENDS DȖES AU VENT W2 ......................................................................... 108

TABLEAU 85. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE LA DESCENTE DE CHARGE POUR TOUS LES REFENDS ................. 108

TABLEAU 86. TABLEAU DES CHARGES VERTICALES ....................................................................................... 108

TABLEAU 87. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CONTRAINTES LIMITES DU REFEND A ...................................... 109

TABLEAU 88. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CONTRAINTES LIMITES DU REFEND B ET C ............................... 109

TABLEAU 89. CONTRAINTES APPLIQUÉES AU REFEND A ............................................................................... 110

TABLEAU 90. CONTRAINTES APPLIQUÉES AU REFEND B ............................................................................... 110

TABLEAU 91. CONTRAINTES APPLIQUÉES AU REFEND C ............................................................................... 110

TABLEAU 92. CONTRAINTES SUR LE REFEND A ............................................................................................. 111

TABLEAU 93. CONTRAINTES SUR LE REFEND B ............................................................................................. 112

TABLEAU 94. CONTRAINTES SUR LE REFEND C.............................................................................................. 112

TABLEAU 95. FERRAILLAGE DU REFEND A..................................................................................................... 114

TABLEAU 96. FERRAILLAGE DU REFEND A (SUITE) ........................................................................................ 115

TABLEAU 97. FERRAILLAGE DU REFEND B ..................................................................................................... 115

TABLEAU 98. FERRAILLAGE DU REFEND B (SUITE)......................................................................................... 116

TABLEAU 99. FERRAILLAGE DU REFEND C ..................................................................................................... 116

TABLEAU 100. FERRAILLAGE DU REFEND C (SUITE) ....................................................................................... 116

TABLEAU 101. VALEURS DES MOMENTS MAXIMAUX EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ...................................... 122

7
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

TABLEAU 102. MOMENTS MAXIMAUX DANS LE CAS DE CHARGE EEAA........................................................ 123

TABLEAU 103. MOMENTS MAXIMAUX DANS LE CAS DE CHARGE EELA ........................................................ 123

TABLEAU 104. MOMENTS MAXIMAUX DANS LE CAS DE CHARGE EEAE ........................................................ 124

TABLEAU 105. MOMENTS MAXIMAUX DANS LE CAS DE CHARGE EELE ......................................................... 124

TABLEAU 106. LES MOMENTS MAXIMAUX SUR APPUIS ET EN TRAVÉES À L'ELU ET À L'ELS.......................... 124

TABLEAU 107. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE DIMENSIONNEMENT À L'ELS .................................................... 126

TABLEAU 108. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE DIMENSIONNEMENT À L'ELU ................................................... 127

TABLEAU 109. SECTION D'ACIER MAXIMALE ................................................................................................ 127

TABLEAU 110. TABLEAU DES MOMENTS DU PANNEAU ARTICULÉ ................................................................ 131

TABLEAU 111. VALEURS DES MOMENTS FLÉCHISSANT EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ................................... 132

TABLEAU 112. VÉRIFICATION DES MOMENTS............................................................................................... 133

TABLEAU 113. VALEUR DES EFFORTS TRANCHANTS ..................................................................................... 134

TABLEAU 114. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE DIMENSIONNEMENT À L'ELS .................................................... 135

TABLEAU 115. TABLEAU RÉCAPITULATIF DE DIMENSIONNEMENT À L'ELU ................................................... 136

TABLEAU 116. SECTION D'ACIER MAXIMALE ................................................................................................ 136

TABLEAU 117. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES RÉSULTATS D'ESSAIS PRESSIOMÈTRIQUES ............................ 140

TABLEAU 118. CLASSIFICATION DU SOL ........................................................................................................ 144

TABLEAU 119. VALEURS DU FACTEUR DE PORTANCE KP .............................................................................. 145

TABLEAU 120. CLASSE ET FACTEUR DE PORTANCE DES DIFFÉRENTES COUCHES DU TERRAIN ....................... 145

TABLEAU 121. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CHARGES LIMITES DE POINTE ................................................ 145

TABLEAU 122. CHOIX DES COURBES DE FROTTEMENT UNITAIRE LIMITE EN FONCTION DE LA CLASSE DU SOL
..................................................................................................................................................................... 146

TABLEAU 123. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CHARGES LIMITES DE FROTTEMENT LATÉRAL ........................ 147

TABLEAU 124. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CHARGES ADMISSIBLES À L'ELS (COMBINAISONS QUASI-
PERMANENTES)............................................................................................................................................ 147

TABLEAU 125. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CHARGES ADMISSIBLES À L'ELU (COMBINAISONS


FONDAMENTALES) ....................................................................................................................................... 148

TABLEAU 126. CLASSIFICATION DES PIEUX ................................................................................................... 155

TABLEAU 127. RÈGLEMENT DE FERRAILLAGE D'UN PIEU .............................................................................. 155

TABLEAU 128. SECTION D'ACIER LONGITUDINALES POUR LES DIFFÉRENTS DIAMÈTRES ............................... 155

TABLEAU 129. CHARGES ÉQUIVALENTES POUR LE CALCUL ........................................................................... 158

TABLEAU 130. LES CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES (ABSENCE DE LA NAPPE) .............................. 159

TABLEAU 131. CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES (SUITE) ............................................................... 159

TABLEAU 132. LES CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES (PRÉSENCE DE LA NAPPE)............................. 160

TABLEAU 133. CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES (SUITE) ............................................................... 160

8
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

TABLEAU 134. LES CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES APRÈS CORRECTION (ABSENCE DE LA NAPPE)
..................................................................................................................................................................... 161

TABLEAU 135. CHARGES APPLIQUÉES SUR LA LONGRINES APRÈS CORRECTION (PRÉSENCE DE LA NAPPE) .. 161

TABLEAU 136. LES DONNÉES DE CALCUL DES TROIS TRAVÉES (ABSENCE DE LA NAPPE) ............................... 163

TABLEAU 137. MOMENTS SUR APPUIS (CAS1).............................................................................................. 163

TABLEAU 138. MOMENTS EN TRAVÉES (CAS1) ............................................................................................. 163

TABLEAU 139. MOMENTS MAX SUR APPUI ET EN TRAVÉES (CAS1) .............................................................. 163

TABLEAU 140. LES DONNÉES DE CALCUL DES TROIS TRAVÉES (PRÉSENCE DE LA NAPPE) .............................. 164

TABLEAU 141. MOMENTS SUR APPUIS (CAS2)) ............................................................................................ 165

TABLEAU 142. MOMENTS EN TRAVÉES (CAS2) ............................................................................................. 165

TABLEAU 143. MOMENTS MAX SUR APPUI ET EN TRAVÉES (CAS2) .............................................................. 165

TABLEAU 144. EFFORTS TRANCHANTS SUR APPUIS (CAS1) ........................................................................... 166

TABLEAU 145. EFFORTS TRANCHANTS SUR APPUIS (CAS2) ........................................................................... 167

TABLEAU 146. DIMENSIONNEMENT DES ACIERS LONGITUDINAUX À L'ELS (CAS1) ....................................... 169

TABLEAU 147. DIMENSIONNEMENT DES ACIERS LONGITUDINAUX À L'ELU (CAS1) ...................................... 169

TABLEAU 148. CHOIX DES ARMATURES LONGITUDINAUX (CAS1) ................................................................ 170

TABLEAU 149. DIMENSIONNEMENT DES ACIERS LONGITUDINAUX À L'ELS (CAS2) ....................................... 170

TABLEAU 150. DIMENSIONNEMENT DES ACIERS LONGITUDINAUX À L'ELU (CAS2) ...................................... 171

TABLEAU 151. CHOIX DES ARMATURES LONGITUDINAUX (CAS2) ................................................................ 171

TABLEAU 152. TABLEAU RÉCAPITULATIF DES ACIERS TRANSVERSAUX ......................................................... 171

TABLEAU 153. RÉPARTITION DES ARMATURES TRANSVERSALES.................................................................. 172

9
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Listes des figures


FIGURE 1. VUE EN 3D DU PROJET ................................................................................................................... 14

FIGURE 2. PLAN MASSE .................................................................................................................................. 16

FIGURE 3. COUPE TRANSVERSALE DU BÂTIMENT ........................................................................................... 16

FIGURE 4. RÉPARTITION DES BLOCS ET EMPLACEMENT DES JOINTS ............................................................... 18

FIGURE 5. COUPE TRANSVERSALE D'UN PLANCHER EN CORPS CREUX (19+6) ................................................. 23

FIGURE 6. COUPE TRANSVERSALE D'UN PLANCHER EN CORPS CREUX (16+5) ................................................. 23

FIGURE 7. COUPE D'UN PLANCHER EN DALLE PLEINE ..................................................................................... 25

FIGURE 8. DESCENTE CHARGES POTEAUX TERRASSE ...................................................................................... 28

FIGURE 9. RÉPARTITION DES DALLES DU SOUS SOL ........................................................................................ 28

FIGURE 10. FAÇADE PRINCIPALE DU BÂTIMENT ............................................................................................. 29

FIGURE 11. PANNEAU DE DALLE DU SOUS-SOL ............................................................................................... 30

FIGURE 12. SCHÉMA EXPLICATIF DES MOMENTS EN TRAVÉES ET SUR APPUIS .............................................. 33

FIGURE 13. MOMENTS FLÉCHISSANT EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ................................................................. 33

FIGURE 14. DIAGRAMME DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELU .................................................................... 34

FIGURE 15. DIAGRAMME DES MOMENTS À L'ELS ........................................................................................... 34

FIGURE 16. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE LA NAPPE SUPÉRIEURE .................................................................. 38

FIGURE 17. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE LA NAPPE INFÉRIEURE ................................................................... 38

FIGURE 18. COUPE A-A ................................................................................................................................... 39

FIGURE 19. COUPE B-B ................................................................................................................................... 39

FIGURE 20. EMPLACEMENT DE LA NERVURE DANS LE PLANCHER .................................................................. 42

FIGURE 21. COUPE TRANSVERSALE SUR LA NERVURE .................................................................................... 43

FIGURE 22. SCHÉMA DE CALCUL DE LA NERVURE ........................................................................................... 43

FIGURE 23 . SCHÉMA EXPLICATIF DES MOMENTS FLÉCHISSANT ..................................................................... 44

FIGURE 24 . DIAGRAMME DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELU .................................................................... 46

FIGURE 25 . DIAGRAMME DES MOMENTS À L'ELS .......................................................................................... 46

FIGURE 26. SCHÉMA EXPLICATIF DES EFFORTS TRANCHANTS......................................................................... 46

FIGURE 27. DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS À L'ELU ....................................................................... 47

FIGURE 28. CARACTÉRISTIQUE GÉOMÉTRIQUE DE LA SECTION DE BÉTON..................................................... 48

FIGURE 29. EMPLACEMENT DE LA POUTRE DANS LE PLANCHER HAUT DU RDC .............................................. 55

FIGURE 30. SCHÉMA MÉCANIQUE DE LA POUTRE........................................................................................... 56

FIGURE 31.SCHÉMA DE CALCUL DE LA POUTRE .............................................................................................. 58

FIGURE 32. NOTATION POUR LE CALCUL DU MOMENT SUR APPUI PROVOQUÉ PAR LA CHARGE SUR LA
CONSOLE ........................................................................................................................................................ 59

FIGURE 33. CAS DE CHARGE CONDUISANT AU MOMENT MAXIMAL SUR L'APPUI C ....................................... 61

10
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

FIGURE 34. CAS DE CHARGE CONDUISANT AU MOMENT MASIMAL EN TRAVÉE 1 .......................................... 62

FIGURE 35. MOMENTS FLÉCHISSANT EN TRAVÉE 2 SELON DIFFÉRENTS CAS DE CHARGES .............................. 64

FIGURE 36. COURBE ENVELOPPE DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELU (EN KN.M) ....................................... 65

FIGURE 37. COURBE ENVELOPPE DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELS (EN KN.M)........................................ 65

FIGURE 38. COURBE ENVELOPPE DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELU À PARTIR DU LOGICIEL 'ARCHE' (EN
KN.M) ............................................................................................................................................................. 66

FIGURE 39. COURBE ENVELOPPE DES MOMENTS FLÉCHISSANT À L'ELS À PARTIR DU LOGICIEL 'ARCHE' (EN
KN.M) ............................................................................................................................................................. 66

FIGURE 40. CAS DE CHARGE CONDUISANT À L'EFFORT TRANCHANT MAXIMAL SUR L'APPUI A ...................... 67

FIGURE 41. DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS À L'ELU (EN KN) .......................................................... 69

FIGURE 42. DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS À L'ELU À PARTIR DU LOGICIEL 'ARCHE' (EN KN) ......... 69

FIGURE 43. ARRÊT DES ARMATURES EN TRAVÉE 1 ......................................................................................... 74

FIGURE 44. ARRÊT DE BARRE EN TRAVÉE 2 ..................................................................................................... 74

FIGURE 45. ARRÊT DE BARRE EN TRAVÉE 3 ..................................................................................................... 74

FIGURE 46. CARACTÉRISTIQUE D'UN ESCALIER ............................................................................................... 82

FIGURE 47. VUE DE DESSUS DE L'ESCALIER ..................................................................................................... 82

FIGURE 48. ÉPAISSEURS DES MATÉRIAUX UTILISÉS ....................................................................................... 84

FIGURE 49. SCHÉMA DE CALCUL DU VOLÉE 1 ................................................................................................. 85

FIGURE 50. SCHÉMA DE CALCUL DU VOLÉE 2 ................................................................................................. 86

FIGURE 51. SCHÉMA DE CALCUL DE LA POUTRE PALIÈRE ................................................................................ 89

FIGURE 52. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE LA POUTRE PALIÈRE ....................................................................... 92

FIGURE 53. EMPLACEMENT DU POTEAU P40 .................................................................................................. 94

FIGURE 54. IMPLANTATION DU BLOC ÉTUDIÉ ET POSITION DU VENT DOMINANT ......................................... 99

FIGURE 55. CARACTÉRISTIQUE GÉOMÉTRIQUES DES REFENDS ..................................................................... 105

FIGURE 56. CONTRAINTES SUR LE REFEND A ................................................................................................ 111

FIGURE 57. CONTRAINTES SUR LE REFEND B ................................................................................................ 112

FIGURE 58. CONTRAINTES SUR LE REFEND C ................................................................................................ 113

FIGURE 59.SCHÉMA REPRÉSENTATIF DU MUR VOILE ................................................................................... 118

FIGURE 60.COMPOSITION DU SOL ................................................................................................................ 119

FIGURE 61.DIAGRAMME DE PHASES ............................................................................................................ 119

FIGURE 62. SCHÉMA RÉCAPITULATION DE L'ACTION DE SOL , DE L'EAU ET DES SURCHARGES D'EXPLOITATION
..................................................................................................................................................................... 121

FIGURE 63. SCHÉMA EXPLICATIF DE LA CHARGE TRIANGULAIRE AGISSANT SUR LE VOILE ............................ 121

FIGURE 64. MOMENTS MAXIMAUX EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ................................................................. 122

FIGURE 66. MOMENTS MAXIMAUX À L'ELU ................................................................................................. 125

FIGURE 65. MOMENTS MAXIMAUX À L'ELS .................................................................................................. 125

11
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

FIGURE 67. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE LA NAPPE INFÉRIEURE ................................................................. 128

FIGURE 68. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE LA NAPPE SUPÉRIEURE ................................................................ 128

FIGURE 69. SCHÉMA DE FERRAILLAGE .......................................................................................................... 129

FIGURE 70. SCHÉMA SIMPLIFIÉ DU DALLAGE ................................................................................................ 130

FIGURE 71. SCHÉMA MÉCANIQUE DU DALLAGE ........................................................................................... 130

FIGURE 72. SCHÉMA EXPLICATIF DES MOMENTS EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ............................................ 132

FIGURE 73. MOMENTS EN TRAVÉES ET SUR APPUIS ..................................................................................... 132

FIGURE 74. DIAGRAMME DES MOMENTS 'CAS 1' À L'ELU (EN KN.M) ........................................................... 133

FIGURE 75. DIAGRAMME DES MOMENTS 'CAS 1' À L'ELS (EN KN.M) ............................................................ 133

FIGURE 76. DIAGRAMME DES MOMENTS 'CAS 2' À L'ELU (EN KN.M) ........................................................... 134

FIGURE 77. DIAGRAMME DES MOMENTS 'CAS 2' À L'ELS (EN KN.M) ............................................................ 134

FIGURE 78. SCHÉMA DE FERRAILLAGE "CAS2" .............................................................................................. 137

FIGURE 79. SCHÉMA DE FERRAILLAGE "CAS1 ............................................................................................... 137

FIGURE 80. SCHÉMA DE FERRAILLAGE FINAL ................................................................................................ 138

FIGURE 81. PRESSION LIMITE NETTE EN FONCTION DE LA PROFONDEUR .................................................... 142

FIGURE 82. MODULE PRESSIOMÈTRIQUES EN FONCTION DE LA PROFONDEUR ............................................ 142

FIGURE 83. SCHÉMA EXPLICATIF DE LA CHARGE DE POINTE ET LA CHARGE DE FROTTEMENT LATÉRAL ........ 144

FIGURE 84. FROTTEMENT LATÉRAL UNITAIRE EN FONCTION DE LA PRESSION LIMITE NETTE ....................... 146

FIGURE 85. CAGE DE FERRAILLAGE EN PANIER ............................................................................................. 150

FIGURE 86. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE SEMELLE SUR UN PIEU ................................................................. 151

FIGURE 87. SCHÉMA EXPLICATIF DE LA SEMELLE .......................................................................................... 152

FIGURE 88. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE SEMELLE SUR DEUX PIEUX ........................................................... 154

FIGURE 89. SCHÉMA DE FERRAILLAGE DE SEMELLE SUR DEUX PIEUX ........................................................... 154

FIGURE 90. SCHÉMA DE FERRAILLAGE D'UN PIEU ......................................................................................... 157

FIGURE 91. LES CHARGES TRANSMISES SUR LA LONGRINE ........................................................................... 159

FIGURE 92. SCHÉMA MÉCANIQUE DU LONGRINE (CAS1) .............................................................................. 162

FIGURE 93. SCHÉMA MÉCANIQUE DU LONGRINE (CAS2) .............................................................................. 162

FIGURE 94. COURBE DES MOMENTS À L'ELS (CAS1) ..................................................................................... 164

FIGURE 95. COURBE DES MOMENTS À L'ELU (CAS1) ..................................................................................... 164

FIGURE 96. DIAGRAMME DES MOMENTS À L'ELS (CAS2) .............................................................................. 165

FIGURE 97. DIAGRAMME DES MOMENTS À L'ELU (CAS2) ............................................................................. 166

FIGURE 98. DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS (CAS1) ...................................................................... 167

FIGURE 99. DIAGRAMME DES EFFORTS TRANCHANTS (CAS2) ...................................................................... 168

12
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Introduction

Bâtir a été un des premiers soucis de l’homme et de ses occupations privilèges.

Actuellement et dans notre pays, la construction connait un grand essor et très nombreux
sont les professionnels qui se livrent à l’activité de bâtir dans le domaine des travaux
publics.

Dans le présent travail, qui s’inscrit dans le cadre du projet de fin d’études de
Génie Civil à l’ENIS , le bureau d’étude nous a proposé de faire une étude de la
structure d'un immeuble à usage d'habitation nommé "DAR ELYSSA".

Cette étude est composé des principales parties suivantes :

 La première partie comporte une description des données architecturales du projet et


explique le choix du type de conception, des hypothèses de calcul ainsi que les
charges prises en compte.
 La deuxième partie détaille le calcul des éléments de la superstructure et de
l'infrastructure (dalle pleine, nervure, poutre, escalier, poteau, contreventement, voile,
dallage, pieux, longrine).
 La troisième partie est consacré au dimensionnement de la structure à l'aide du
logiciel ARCHE et l'élaboration des plans d'exécution et de ferraillage.

13
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

chapitre 1 : Description architecturale & Conception


structurale

I. Présentation du projet :
Le projet consiste à construire un immeuble à usage d'habitation nommé "DAR ELYSSA",
étalé sur une superficie de 1886 m2 , situé sur le territoire de la ville de Tunis au lotissement
les Jardins de Carthage.

Le projet est encore en phase d'étude, tâche qui a été confiée au bureau d'étude NOUR
Engineering. L'architecture de ce projet a été conçue par le bureau d'études d'architecture et
de décoration: ATELIER 2 .

Figure 1. Vue en 3D du projet

14
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

II. Description architecturale :


Le bâtiment DAR ELYSSA comporte :
 un sous-sol :
Il comprend 50 places de parking pour voitures .Il est de hauteur sous plafond 3m et
d'une surface de 1724 m2 .
 un Rez de chaussée + 8 étages :

Tableau 1. surface et répartition des étages de la bâtiment

étage surface (m2) nombre d'appartement


RDC 910 5 appartement + un duplex
1er étage 902 6 appartement
2, 3, 4eme étages 902 7 appartement
5, 6eme étages 899 7 appartement
7eme étage 778 5 appartement + un duplex
8eme étage 713 4 appartement

 un espace vert :
Il se repose sur le plancher haut du sous-sol et couvre une surface de 150 m2.

La circulation entres les différents étages est assurées par 4 ascenseurs et deux escaliers.

15
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 2. Plan masse

Figure 3. coupe transversale du bâtiment

16
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

III. Contraintes du projet :


1. Contraintes architecturale :
 L'irrégularité des étages.
 L'existence de retrait entre les étages.
 La grande superficie du bâtiment.
 La grande différence entre les charges verticales sur les éléments porteurs.
 L' accès des voitures à n'importe qu'elle place de stationnement doit être sans recourir à
des manœuvres compliqués.
 L'exigence d'avoir une bonne visibilité dans le sous sol.
 la présence des gaines.

2. Contraintes réglementaires :
 La largueur de la voie de circulation est au minimum égale à 5 m
 Le plancher haut du sous sol doit être en dalle pleine pour assurer la sécurité incendie

3. Contraintes environnementales :
 Les caractéristiques mécaniques du sol sont faibles à moyenne jusqu'à une profondeur de
50 m, au delà elles deviennent bonnes à excellentes .
 La nappe d'eau est au niveau moyen qui varie entre -1.2 et -1.9 par rapport la chaussée.
 Le sol est classé fortement agressif
 La grande hauteur du bâtiment et le vent imposent une étude de contreventement.

IV. Conception structurale :


La conception structurale est la tâche la plus importante dans un projet pour laquelle nous
avons consacré le plus de temps. Nous avons fait appel à notre connaissance et à notre
créativité pour proposer des solutions des contraintes ainsi indiqués.

1. La conception des joints :


Dans le domaine de la construction, on confond souvent le joint de dilatation et le joint de
rupture. Si tous les deux sont nécessaires pour éviter le phénomènes de fissuration, il ne
jouent pas cependant le même rôle.

Un joint de dilatation est un joint destiné à minimiser les déformations des matériaux sous
l'effet des variations de température; sous l'effet d'un gradient thermique les matériaux acier et

17
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

béton se dilatent en produisant des sollicitations additionnelles dont les éléments structuraux
du bâtiment de grande dimension ( L > 30m ).

Pour cela, l'architecte a proposé de diviser l'ensemble (sous-sol, RDC, 8 étages) en trois blocs
moyennant des joints de dilatations.

Par contre, un joint de rupture ou de fractionnement est prévu quand il existe des risques de
tassement différentiel dus à des différences importantes de charges.

Dans le but de compenser les effets de la différence énorme entre les charges verticales sur les
éléments porteurs du bloc D (charge de l'espace vert) et celles sur les éléments porteurs des
blocs A, B, C (charge de 8 étages), on a prévu un joint de rupture.

Figure 4. Répartition des blocs et emplacement des joints

2. Le choix du système porteur :


 Nous avons opté le système poteaux-poutres qui est le plus adéquat dans notre cas,
puisqu'il est caractérisé par la facilité de l'exécution et par son aspect de résistance et
d'économie.

18
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Pour l'implantation des poteaux, on a essayé de les placer autant que possible dans les
murs et éviter les emplacements qui peuvent nuire à l'aspect esthétique de l'architecture.
 Au niveau du sous-sol, on a limiter au maximum le nombre des poteaux . Ce qui conduit à
des entres axes relativement grands imposant des travées de grande portée.
 Ainsi , à cause de la présence de retraits dans des différents étages, nous étions obligées à
utiliser des poteaux naissants.
 Pour les poutres, on a cherché de les disposer de tel sorte que les éventuelles retombées
soient cachées dans les cloisons, aussi on a respecter l'espace réserver pour les gaines
techniques pour ne pas gêner l'installation des canalisation.
 On a utilisé des voiles aux niveaux des sous-sols pour résister aux poussés du sol.
 En outre, on a utilisé des voiles en béton armé au niveau des cages d’ascenseur qui sont à
la fois des noyaux rigides qui reprennent les charges horizontales et des éléments porteurs
verticales .De même , on a utiliser des refonds pour supporter l'action du vent

3. Choix du plancher :
On a choisi l'utilisation des planchers en corps creux pour le RDC et les 8 étages tel que
plancher (16+5) pour le bloc C et (19+6) pour les blocs A et B et des dalles pleines pour le
plancher du sous-sol.

4. Choix des fondation :


Vu que le sol sur lequel repose le projet est de mauvaise qualité et les charges transmises sont
élevées, on a opté pour les fondations profondes sur pieux.

Ainsi à cause de l'agressivité du sol , on doit tenir compte de cette agressivité lors de la
composition du béton (ciment HRS , dosage , adjuvant..)

19
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

chapitre 2 : Hypothèses de calcul & Evaluation des


charges

A. Caractéristiques des matériaux:

L'établissement d'un projet repose sur trois éléments indispensables à savoir :

 Le béton qui est caractérisé par une valeur de la résistance à la compression à l'âge de
28 jours: 𝑓𝑐28
 Les aciers dont les caractéristiques doivent être conformes aux textes réglementaires.
 Les hypothèses de calcul : le dimensionnement des éléments de la structure est
conduit selon les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages et
constructions en béton armé suivant la méthode des états limites.

I. Caractéristiques du béton :
 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours :
fc28 = 25 MPa
 La résistance caractéristique à la traction à 28 jours :
ft28 = 0.6 + 0.06fc28 = 2.1 MPa
 Le module de déformation longitudinale instantanée du béton à 28 jours pour les
charges dont la durée d'application est inférieure à 24 heures :
3
Ei = 11000 √fc28 = 32165 MPa
 Le module de déformation différée du béton à 28 jours pour les charges de longue
durée:
3
Ev28 = 3700 √fc28 = 10819 MPa
 Le coefficient partiel de sécurité du béton γb = 1.5 pour les combinaisons
fondamentales
 Le poids volumique du béton armé : ρ = 25 KN/m3
 k = 1.1 la majeure partie des charges est appliquée avant 90 jours
 θ : un coefficient qui tient compte de la duré d'application des charges tel que:
𝜃 = 1 si la durée est supérieure à 24h
{𝜃 = 0.9 si la durée est comprise entre 1 h et 24h
𝜃 = 0.85 sinon
 La contrainte limite de compression dans le béton

20
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

σbc = 0.6 × fc28


 Pour les éléments de l'infrastructure, on utilise un béton HRS car le sol est agressif.
 Pour les pieux, la contrainte limite de compression dans le béton σbc = 6 MPa

II. Caractéristiques de l'acier :


Les armatures longitudinales utilisées sont des aciers à haute adhérence de nuance FeE400
dont les caractéristiques sont les suivantes :
 La limite d'élasticité garantie :
fe = 400 MPa
 Le module d'élasticité :
Es = 2. 105 MPa
 Le coefficient de fissuration :
η = 1.6
 Le coefficient de scellement :
ψ𝑠 = 1.5
 Le coefficient partiel de sécurité des aciers:
γs = 1.15
 La contrainte admissible de traction de l'acier :
fe
fsu = = 347.82 MPa
γs
Les armatures transversales utilisées sont des acier ronds lisses de nuance FeE235 dont les
caractéristiques sont les suivantes :
 La limite d'élasticité garantie :
fet = 235 MPa
 Le coefficient de fissuration :
η = 1 (pour les ronds lisses)
 Le coefficient de scellement :
ψ𝑠 = 1.0

Tableau 2. tableau récapitulatif des caractéristiques de l'acier

armatures longitudinales armatures transversales


fe (MPa) 400 235
Es (MPa) 2.105 -

21
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

η 1.6 1
ψ𝑠 1.5 1.0
γs 1.15 1.15

Pour la résistance de calcul à l'ELS :

Tableau 3. tableau récapitulatif des résistance de calcul

type de fissuration 𝜎̅𝑠

peu préjudiciable non définie

1
préjudiciable max [ Fe ; 110√η × ft28 ]
2

très préjudiciable max[ 0,4. Fe ; 88√η × ft28 ]

B. Hypothèses de calcul :
 Dimensionnement et ferraillage des éléments de la superstructure :
 L'enrobage des armatures égal à 2.5 cm.
 La fissuration sera considérée peu préjudiciable à l'intérieur du bâtiment et
préjudiciable au niveau de la paroi.
 Dimensionnement et ferraillage des infrastructures :
 L'enrobage des armatures égal à 5 cm.
 La fissuration considérée très préjudiciable.

C. Evaluation des charges

A la phase de conception, il est nécessaire de déterminer les différentes charges permanentes


et d’exploitation agissant sur la structure. En effet, il y a lieu de déterminer les différents cas
de charges correspondant aux divers types de planchers. Alors, on va présenter les différentes
charges permanentes et d’exploitation sollicitant notre structure. Ces charges sont considérées
conformes à la norme NF P06-001 et à partir du cahier de charge donné par le bureau
d’études.

22
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

I. Charge permanente :

1. plancher en corps creux :


Dans ce projet on va utiliser des planchers en corps creux (19 + 6) et (16 +5): la justification
de l’utilisation de ce type de plancher a été mentionné dans le chapitre DESCRIPTION
ARCHITECTURALE ET CONCEPTION STRUCTURALE.

Figure 5. Coupe transversale d'un plancher en corps creux (19+6)

Figure 6. coupe transversale d'un plancher en corps creux (16+5)

 Plancher intermédiaire

Tableau 4. les charges d'un plancher intermédiaire en corps creux (19+6)

poids volumiques
épaisseur (cm) 3
charge (KN/m2)
(KN/m )
Carrelage 2,5 22 0,55
mortier de pose 2 22 0,44
lit de sable 6 17 1,02
cloisons légères - - 0,75
corps creux - - 3,15
enduit sous plafond 1,5 22 0,33

23
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Total - - 6,24

Tableau 5. les charges d'un plancher intermédiaire en corps creux (16+5)

poids
épaisseur (cm) volumiques charge (KN/m2)
(KN/m3)
carrelage 2,5 22 0,55
mortier de pose 2 22 0,44
lit de sable 6 17 1,02
cloisons légères - - 0,75
corps creux - - 2,85
enduit sous plafond 1,5 22 0,33
Total - - 5,94

 Plancher terrasse

Tableau 6. charges d'un plancher terrasse en corps creux (19+6)

poids
épaisseur (cm) volumiques charge (KN/m2)
(KN/m3)
protection de
3 20 0,6
l'étanchéité
Etanchéité 3 20 0,6
forme de pente 10 20 2
corps creux - - 3,15
enduit sous plafond 1,5 22 0,33
Total - - 6,68

24
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 7. charges d'un plancher terrasse en corps creux (16+5)

poids
épaisseur (cm) volumiques charge (KN/m2)
(KN/m3)
protection de
3 20 0,6
l'étanchéité
étanchéité 3 20 0,6
forme de pente 10 20 2
corps creux 2,85
enduit sous plafond 1,5 22 0,33
total 6,38

2. plancher en dalle pleine :

Figure 7. Coupe d'un plancher en dalle pleine


Tableau 8. charges d'un plancher intermédiaire en dalle pleine

poids volumiques
épaisseur (cm) charge (KN/m2)
(KN/m3)
faux plafond et
- - 0.5
tuyauterie
dalle pleine e 25 25 e
revêtements - - 2
cloisons légère - - 1
Total - - 3.5+25 e

25
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

3. dallage :
Tableau 9. charge d'un dallage

poids volumiques
épaisseur (cm) 3
charge (KN/m2)
(KN/m )
dalle pleine e 25 25 e
cuvelage - - 0.6
Total - - 0.6 +25 e

II. Charge d'exploitation :


Pour les charges d’exploitation dans notre projet, on prendra les valeurs données dans la
norme française NF P 06-001:
Tableau 10. les charges d'exploitations

Désignation Q (KN/m2)

habitation 1.5

terrasse non accessible 1

parking 2.5

escalier 4

III. autres charges :


Tableau 11. les charges des différents cloisons

cloisons charge (KN/ml)

double cloison ( épaisseur 35 cm) 10

simple cloison de 25 cm 7.5

acrotère 2.5

26
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 3 : Modélisation & Descente de charge

I. Introduction :
Dans ce chapitre, nous nous intéressons à la modélisation et le pré dimensionnement des
éléments structuraux constituant notre bâtiment en utilisant le logiciel Arche avec ces
modules : Arche ossature, Arche poteau, Arche poutre, Arche dalle, Arche voile et arche
semelle.

II. Présentation du logiciel :


Logiciel ARCH est un logiciel de calcul et d'analyse des structures, qui nous permet de
représenter une structure réelle composé de dalles, poutres, poteaux, voiles et fondation par un
modèle numérique que le logiciel peut le traiter et l'analyser. Il détermine les efforts internes
(moments, efforts tranchants), qui résistent les charges extérieurs appliquées sur la structure,
par utilisation de la méthode des éléments finis.

En utilisant ARCH on peut :

 Vérifier la structure modélisée avant de lancer le calcul pour connaître les erreurs et
les avertissements et les objets liés à ces erreurs.
 Mener rapidement les études de descente de charges en respectant les méthodes
usuelles de la profession.
 Déterminer les hypothèses de calcul pour le béton et l'acier.
 Dimensionner tous les éléments de la structure et faire le ferraillage des éléments en
béton armé.

III. Modélisation et Résultats :


Pour pouvoir modéliser les structures de ce projet, on a été contraint de passer par plusieurs
étapes :

 Modéliser les poutres, les poteaux et les voiles sur Autocad en utilisant des calques.
 Exporter les plans modélisés vers ARCHE ossature.
 Dessiner les dalles et saisir les charges surfaciques sur les dalles.
 Saisir les charges linéaires sur les poutres.
 Vérification des erreurs.

27
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Lancement du calcul de la descente de charge.

Figure 8. descente charges poteaux terrasse

 Répartition des charges pour les panneaux de dalles.

Figure 9. Répartition des dalles du sous sol

28
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Déterminer les dimensions et le ferraillage des différents éléments en béton armé.

Figure 10. façade principale du bâtiment

29
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 4 : Etudes des différents types de planchers

A. Etude de la dalle pleine :

I. Introduction :
Une dalle pleine est un élément porteur dont les deux dimensions sont suffisament grandes
par rapport à son épaisseur . Les dalles les plus courantes sont de forme rectangulaires et
d'épaisseur constante.
Dans ce chapitre , on va étudier un panneau de dalle qui appartient au plancher haut du sous
sol .

Figure 11. panneau de dalle du sous-sol

II. Pré dimensionnement du panneau :


Le panneau a pour dimension :

Lx = 5.98 m et Ly = 6.08 m

α = Lx/Ly = 0.98 ≥ 0.4  le panneau porte dans les deux sens.

soit h : épaisseur de la dalle

la dalle est continue ⟹ h ≥ Lx/40 = 0.15 m

30
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Puisque la dalle appartient au plancher d’un parking donc une vérification de résistance au
feu, pour SF=2 heures est nécessaire.

∆𝜃 2 ΩR
=
ℎ 𝛼𝜃 (𝑙 𝑥𝑒 + 𝑙 ′ 𝑥𝑤)

𝛼𝜃 = 10−5 /℃

0.8 𝑙𝑤(𝑒) ∶ 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑎𝑛𝑡𝑒


𝑙 ′ 𝑤(𝑒) = { 𝑙𝑤(𝑒) ∶ 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟𝑖𝑣𝑒

𝑙 ′ 𝑥𝑤 = 0.8 ∗ 3.35 = 2.68𝑚

𝑙 ′ 𝑥𝑒 = 3.63 𝑚

∆𝜃 ∆𝜃
ℎ ≥ ℎ min ⇒ ≤
ℎ ℎ 𝑚𝑖𝑛

0.25 ronds lisses


ΩR = { 0.1 barres HA
0.08 T. S

∆𝜃 2 ∗ 0.1
= −5 = 3169.6 °𝑐/𝑚
ℎ 𝑚𝑖𝑛 10 (3.63 + 2.68)

∆𝜃
≤ 31.696 °𝑐/𝑐𝑚

∆𝛉
Tableau 12. en fonction de l' épaisseur de la dalle
𝐡

épaisseur de la dalle SF 2h
∆𝜃
h (m) ( °𝑐/𝑚)

0.16 3670
0.18 3160
0.2 2720

↳ On prend h = 0.20 m

∆𝜃 ∆𝜃
= 2720 °𝑐/𝑚 ≤ = 3169.6 °𝑐/𝑚 𝐯é𝐫𝐢𝐟𝐢é𝐞
ℎ ℎ 𝑚𝑖𝑛

31
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

III. Evaluation des charges :


G= 3.5 + 25 e = 8.5 KN/m2

Q = 1.5 KN/m2

à l'ELU : Pu = 1.35 G +1.5 Q = 13.725 KN/m2

à l'ELS : Ps = G +Q = 10 KN/m2

IV. Détermination des sollicitations :


1. Moments isostatiques:
1
µx = 8(1+2.4 ∝3) = 0.038

µy =  2 1  0.95 (1   2 ) = 0.937 ≥ 0.25

D'ou pour une bande de largeur unité et au centre de la dalle , on a :

M0x = µxPLx2

Et M0y = µy M0x

Tableau 13. moments isostatiques

M0x (m KN/m) M0y (m KN/m)

ELU 18,68 17,51

ELS 13,61 12,76

2. Moments dans la dalle partiellement encastrée :


Les moments dans le panneau sont pris égaux aux moments isostatiques multipliés par des
coefficients .

Dans notre cas le panneau étudié est intermédiaire suivant X et de rive suivant Y.

32
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 12. schéma explicatif des moments en travées et sur appuis

Figure 13. moments fléchissant en travées et sur appuis


Tableau 14.valeurs des moments fléchissant en travées et sur appuis

Mtx (m 0,5Mox (m Mty(m 0,5Moy(m 0,3Moy(m


KN/m) KN/m) KN/m) KN/m) KN/m)
ELU 14,01 9,34 14,89 8,76 5,25
ELS 10,21 6,81 10,85 6,38 3,83

valeur minimale à respecter :

 en travée : Mty ≥ Mtx /4

Tableau 15. vérification des moments

Mty Mtx /4
ELU 14,89 3,50
ELS 10,85 2,55

⟹ 𝐕é𝐫𝐢𝐟𝐢é𝐞

33
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 sur appui : Max = May

⟹ On retient les moments suivants :

Tableau 16. moments fléchissant retenus

moment sur
moment en travées
appui
Mtx(m KN/m) Mty(m KN/m) Ma(m KN/m)
ELU 14,01 14,89 9,34
ELS 10,21 10,85 6,81

Figure 14. diagramme des moments fléchissant à l'ELU

Figure 15. diagramme des moments à l'ELS

34
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

3. Effort tranchant :
Lx 1
Vx = p
2 1+α
α ≥ 0.4 ⟹ 2
Lx
Vy = p ≤ Vx
{ 3

⟹ Vx = 27.51 KN/m

Vy = 27.36 KN

V. Calcul des sections d'aciers :


1. Aciers longitudinaux :
h
diamètre des aciers : φ ≤ 10 = 20 m

sections minimales d'acier:

12 ℎ0 ∶ ronds lisses
Ay min = { 8 ℎ0 ∶ Fe E 400 ⟹ Ay min = 1.6 cm2/m
6 ℎ0 ∶ fe E500
3− 𝛼
Ax min = Ay min = 1.613 cm2/m
2

espacements maximaux :

3 ℎ = 60 𝑐𝑚
Aciers en travée "sens Lx" : 𝑆𝑡𝑥 ≤ min { 0 ⟹ 𝑆𝑡𝑥 ≤ 33 𝑐𝑚
33 𝑐𝑚

4 ℎ = 80 𝑐𝑚
Aciers en travée "sens Ly" : 𝑆𝑡𝑦 ≤ min { 0 ⟹ 𝑆𝑡𝑥 ≤ 45 𝑐𝑚
45 𝑐𝑚

Aciers en chapeau : St < 33 cm

 dimensionnement des aciers :

Tableau 17. récapitulation du ferraillage longitudinal

en travée
sur appui
suivant x suivant y
M
μbu = 0,031 0,032 0,0204
b0 d2 fbu
μ bu< μ L=0.39 oui oui oui
𝐴𝑆𝐶 0 0 0

35
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

μ bu < 0,275 oui oui Oui


0,177 0,176 0,176
A (cm2/m) 2,28 2,42 2,43
Amin (cm2/m) 1,613 1,600 1,613
St max 33 cm 45 cm 33 cm
A réel (cm2/m) 3.14 3.14 3.14
Choix d'acier 4 HA 10 pm 4 HA 10 pm 4 HA 10 pm
St 25 cm 25 cm 25 cm

L’épaisseur de la dalle ≥ 20 cm, donc on dispose d’une nappe supérieure d'antifissuration et


ainsi pour faciliter l'exécution de la dalle ( lors du bétonnage ).Pour çelà , nous allons associer
les aciers en chapeau acec les aciers de la nappe supérieure.

Ainsi , nous obtenons le ferraillage suivants :

Tableau 18.ferraillage longitudinal choisie

Nappe supérieure Nappe inférieure


suivant x Suivant y suivant x suivant y
Aciers 4 HA 10 pm 4 HA 10 pm 4 HA 10 pm 4 HA 10 pm
espacement (cm) 25 25 25 25
A (cm2/m) 3,14 3,14 3,14 3,14

 Arrêt de barres:

nappe inférieure :

en travée sens Lx: on alterne : 2 HA 10 pm filants, 2 HA 10 pm arrétés à 0.1 × 5.98 ≃ 0.6 𝑚


de rive.

en travée sens Ly , on alterne : 2 HA 10 pm filants, 2 HA 10 pm arrétés à 0.1 × 5.98 ≃ 0.6 𝑚


de rive.

 Justification à l'ELS :

Position de l'axe neutre :

y1 est le racine positive de l'équation suivante:

36
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑏 2
𝑦 + (15 𝐴𝑠𝑐 + 15 𝐴𝑠𝑡)𝑦1 − (15𝐴𝑠𝑡 𝑑 + 15 𝐴𝑠𝑐 𝑑 ′ ) = 0
2 1

 Moments d'inertie par rapport à l'axe neutre :

b 𝑦1 3
ISRH = + 15 Asc (𝑦1 − d′ )2 + 15 Ast (d − 𝑦1 )2
3

𝑀 𝑠𝑒𝑟
⇒ σbc = 𝑦1
ISRH

On doit vérifier que σ bc < 𝜎̅ 𝑏𝑐 = 0,6 fc28 = 15 MPa


Tableau 19. justification à l'ELS

travée "sens Ly" travée "sens Lx" appui


A st (cm2/m) 3,14 3,14 3,14
Ms (m KN/m) 10,85 10,21 6,81
f(ho) 0,0201 0,0201 0,0201
f(ho)>0 Oui oui oui
y1 (m) 0,0069 0,0069 0,0069
4
ISRH (m ) 0,00014 0,00014 0,00014
σ bc (MPa) 0,531 0,500 0,334
̅̅̅̅
σ bc (MPa) 15 15 15
̅̅̅̅
σ bc ≤ σ bc oui oui oui

2. Aciers transversales :
0.07𝑓𝑐28
 containte tangente limite :𝜏𝑙𝑖𝑚 = = 1.166 𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏
𝑉𝑢
 contrainte tangente conventionnelle: 𝜏𝑢 = = 0.152 𝑀𝑃𝑎 ≤ τlim
𝑏0 𝑑

⟹ On a pas besoin d′ armatures transversales.

37
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

VI. Schéma de ferraillage :

Figure 16. schéma de ferraillage de la nappe supérieure

Figure 17. schéma de ferraillage de la nappe inférieure

38
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 18. coupe A-A

Figure 19. coupe B-B

VII. Vérification de la flèche :


h 3 M tx
l  0,0334  max( ; )  0.0375
 x 80 20M 0 x

 A  1.7 * 10 3  2  5 * 10 3
 b0 d fe

 la première conditions n'est pas vérifiée donc le calcul de la flèche est nécessaire .

Pour le calcul de la flèche , on considère les trois phases de construction suivantes :

phase 1 : montage des cloisons

phase 2 : pose des revetements

phase 3 : charges d'exploitation

moments fléchissants dans les différents phases ( à l'ELS)

phase 1 : Mji = 6.51 mKN

phase 2 : Mgi = 9.22 mKN

39
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

phase 3 : Mpi = 10.85 mKN

contraintes dans les différentes phases :

𝑦12
position de l'axe neutre y1 est la racine positive de l'équation 𝑏0 − 15 𝐴(𝑑 − 𝑦1 ) = 0
2

y1 = 3.67 m
𝑀𝑠𝑒𝑟 𝑦1
contraintes sur les sections droites 𝜎𝑠 = avec 𝑧 = 𝑑 −
𝐴𝑧 3

Ce qui donne pour les différentes phases de construction:

phase 1 : [𝜎𝑠 ]ji =123.56 MPa

phase 2 : [𝜎𝑠 ]gi = 175.04 MPa

phase 3 : [𝜎𝑠 ]pi = 205.93 MPa

moment d'inertie à l'état non fissuré:

Aire homogène : 𝐵0 = 𝐵 + 15 𝐴 = 0.2047 m2


ℎ2
𝑆𝑦𝑦 = 𝑏0 + 15 𝐴 𝑑 = 0.0208 m3
2

𝑆𝑦𝑦
𝑉𝑦 = = = 0.1018 𝑚
𝐵0
ℎ3
𝐼𝑦𝑦 = 𝑏0 + 15 𝐴 𝑑 2 = 0.0028 m4
3

↳ 𝐼0 = 𝐼𝑦𝑦 − 𝐵0 𝑉𝑦 2 = 0.0007 m4

moment d'inertie à l'état fissuré:

𝐴
𝜌= = 0.0017
𝑏0 𝑑

0.05 𝑓𝑡28 2
𝜆𝑖 = = 12.038 𝑒𝑡 𝜆𝑣 = 𝜆𝑖 = 4.815
𝑏 5
(2 + 3 0 ) 𝜌
𝑏

1.75𝑓𝑡28
𝜇 = max (0 ; 1 − )
4 𝜌 𝜎𝑠 + 𝑓𝑡28

↳ µ𝑗 =0 ; µ𝑔 =0 ;µ𝑝 =0

D'ou les inerties à prendre en compte:

𝐼0
𝐼𝑓 = 1.1
1+𝜆𝜇

40
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↳ [𝐼𝑓 ]𝑗𝑖 = [𝐼𝑓 ]𝑔𝑖 = [𝐼𝑓 ]𝑔𝑣 = [𝐼𝑓 ]𝑝𝑖 = 7.66 10-4m4

module de déformation longitudinale du béton :

-sous charges instantannées : 𝐸𝑖 = 11000 3√𝑓𝑐𝑗 avec 𝑓𝑐𝑗 =1.1 𝑓𝑐28 =33202.5 MPa
𝐸𝑖
-différé : 𝐸𝑣 = = 11067.5 𝑀𝑃𝑎
3

calcul de la flèche nuisible

Δ𝑓𝑡 = 𝑓𝑔𝑣 − 𝑓𝑗𝑖 + 𝑓𝑝𝑖 − 𝑓𝑔𝑖

𝑀𝑔𝑣 𝐿2𝑦
𝑓𝑔𝑣 = = 0.004 𝑚
10 𝐸𝑣 [𝐼𝑓 ]𝑔𝑣

𝑀𝑗𝑖 𝐿2𝑦
𝑓𝑗𝑖 = = 0.001 𝑚
10 𝐸𝑣 [𝐼𝑓 ]𝑗𝑖

𝑀𝑝𝑖 𝐿2𝑦
𝑓𝑝𝑖 = = 0.002 𝑚
10 𝐸𝑣 [𝐼𝑓 ]𝑝𝑖

𝑀𝑔𝑖 𝐿2𝑦
𝑓𝑔𝑖 = = 0.001 𝑚
10 𝐸𝑣 [𝐼𝑓 ]𝑔𝑖
𝐿
↳ Δ𝑓𝑡 =0.003 m = 0.3 cm ≤ Δ𝑓 𝑎𝑑𝑚 = 0.5 𝑐𝑚 + = 1.1 𝑐𝑚 OK
1000

41
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

B. Etude d'une nervure :

I. Introduction :
La conception d'un plancher en corps creux repose sur l'utilisation des nervures. La dalle de
compression et la géométrie de l'hourdis font que la nervure soit de section en T.
Dans ce chapitre en va traiter une nervure hyperstatique à trois travées en déterminant les
sollicitations et le ferraillage tout en faisant les vérifications nécessaires.
La nervure étudiée dans cette partie est la nervure N7. Elle se trouve au niveau du plancher
haut du 7ème étage .

Figure 20. emplacement de la nervure dans le plancher

II. Pré dimensionnement de la section de la nervure :


La largeur de la table de compression b ainsi celle de l'âme b0 sont imposées par le type des
corps creux: b=33 cm et b0=7 cm.

La hauteur h est déterminée en raisonnant sur la plus grande portée (L max = 4.03 m )

ℎ 𝐿
20 ≤ ≤ 25 ; on prend généralement ℎ =
𝐿 22.5
𝐿𝑚𝑎𝑥 4.03
ℎ = = = 0.18 𝑚
22.5 22.5
On prend h =21 cm ainsi on travaille avec un plancher de (16+5)

42
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 21. coupe transversale sur la nervure

III. Evaluation des charges :


Pour un plancher courant :

 charge permanente : G plancher =5.94 kN/m2


 charge d'exploitation : Q plancher =1.5 kN/m2

La nervure est donc soumise à une charge permanente g = 0.33×5.94=1.96 kN/m et une
charge d'exploitation q=0.33×1.5=0.49 kN/m

On considère les combinaisons suivantes :

à l'ELU : Pu = 1.35g+1.5q= 3.39 kN/m

à l'ELS : Ps=g+q = 2,45 kN/m

Figure 22. schéma de calcul de la nervure

IV. Calcul des sollicitations :

1. Choix de la méthode de calcul :


a. Les charges d'exploitation sont modérées:

Q = 1.5 kN/m2 ≤ 5 kN/m2 et Q= 1.5 kN/m2 ≤ 2G= 11.88 kN/m2 .

43
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

b. La fissuration ne compromet pas la tenue du béton armé et de ses revêtements


(fissuration peu préjudiciable ).

c. Les moments d'inertie des sections transversales sont identiques le long de la nervure .

d. Les portées successives sont dans un rapport compris entre 0.8 et 1.25 .

𝐿1 𝐿2
= 1.11 𝑒𝑡 = 0.91
𝐿2 𝐿3

↳ a ,b ,c et d sont vérifiées : on applique la méthode forfaitaire.

2. Calcul des moments fléchissant :

Figure 23 . schéma explicatif des moments fléchissant


𝑞
avec 𝛼 = 𝑔+𝑞 = 0,2 et M0i le moment isostatique dans la travée de référence i .

 moment isostatique:

à l'ELU, M0u=Pu L2 /8 avec Pu = 3.39 kN/m

à l'ELS, M0s= Ps L2 /8 avec Ps =2.45 kN/m

Tableau 20. moments isostatiques sur travée

moment
ELU ELS
isostatique
travée1 M01 (KN.m) 6.88 4.98
travée2 M02 (KN.m) 5.58 4.04
travée3 M03 (KN.m) 6.81 4.93

Tableau 21. moments sur appuis

moment sur appui ELU ELS


appui1 M1 (KN.m) 0 0
appui2 M2 (KN.m) 3.44 2.49
Appui3 M3 (KN.m) 3.41 2.47
appui4 M4 (KN.m) 0 0

44
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

On va développer le calcul de la 1ère travée, le calcul des autres travées est analogue.

l’ensemble des résultats sera représenté dans un tableau récapitulatif.

 A l'ELU:

Mt 1u =(0.6+0.15 α) M0u1 = 4.34 kN.m

𝑀𝑤 + 𝑀𝑒
Il faut que Mt 1u + ≥ max(1.05 M0u1 ; (1+0.3 α) M0u1)
2

Mw = 0 et Me = 3.44 kN m ⟹ Mt 1u ≥ 5.58 kN.m

On prend donc Mt 1u =5.58 kN.m

 A l' ELS:

Mt 1s =(0.6+0.5 α) M0s1 = 3.14 kN.m

Il faut que Mt 1s +(Mw + Me)/2 ≥ max(1.05 M0s1 ; (1+0.3 α) M0s1)

Mw = 0 et Me = 2.49 kN.m

⟹Mt 1s ≥ 4.04 kN.m

On prend donc Mt 1s = 4.04 kN.m

On répète le même travail pour les autres travées, on obtient ainsi le tableau suivant :

Tableau 22. moments à retenir en travées et sur appuis

moment en Moment Moment à Moment Moment à


ELU ELS
travée min retenir min retenir
travée 1 Mt1 (KN.m) 4,34 5,58 5,58 3,14 4,04 4,04
travée 2 Mt2 (KN.m) 2,96 2,5 2,96 2,14 1,81 2,14
travée 3 Mt3 (KN.m) 4,29 5,52 5,52 3,11 4 4

45
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 24 . diagramme des moments fléchissant à l'ELU

Figure 25 . diagramme des moments à l'ELS

3. Calcul des effort tranchant :

Figure 26. schéma explicatif des efforts tranchants

46
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Pu L
V0i est l'effort tranchant sur les appui de la travée isostatique de référence; V0 =
2

Tableau 23. effort isostatique sur travée

effort tranchant
ELU
isostatique
travée 1 V01 (KN) 6.83
travée 2 V02 (KN) 6.15
travée 3 V03 (KN) 6.79

Tableau 24. effort tranchant de la nervure

appui1 appui2 appui3 appui4


effort gauche 0 -7.51 -6.77 -6.79
tranchant
ELU (KN) Droite 6.83 6.77 7.47 0

Figure 27. diagramme des efforts tranchants à l'ELU

V. Calcul des armatures :


La nervure travaille en flexion simple, étant donné que la fissuration est peu préjudiciable
On va dimensionner à l’ELU tout en respectant la CNF (Condition de non fragilité) et
ensuite vérifier à l’ELS.

On va développer le calcul du ferraillage de la 1ère travée, le calcul des autres travées et


appuis est analogue.

47
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

l’ensemble des résultats sera représenté dans un tableau récapitulatif.

1. Ferraillage longitudinal :
Mu = 5.58 KN.m

Mser= 4.04 KN.m

Figure 28. caractéristique géométrique de la section de béton

𝑏0 h2 + (b − 𝑏0 )ℎ0 2
v= = 0.0675 m
2(𝑏0 h + (b − 𝑏0 )ℎ0 )

v' = h - v = 0,1425 m

b v 3 b − 𝑏0 3
𝑏0 𝑣′3
I= − (v − ℎ0 ) + = 1,01 10−4 m4
3 3 3

Tableau 25. caractéristique géométrique de la section de béton

b 0,33 m
b0 0,07 m
h 0,21 m
h0 0,05 m
d 0,189 m
v 0,0675 m
v' 0,1425 m
I 1,01 .10-4 m4

ℎ0
Mtu = 𝑏0 . ℎ0 . 𝑓𝑏𝑢 (𝑑 − ) = 0,0383 MN.m
2

M tu ≥ M u ⟹ La section se comporte comme une section rectangulaire (33*21)

48
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Mu
μu = = 0.033
b d2 fbu

fe = 400 MPa ⟹ μlim = 0,39

μlim ≥ μu donc Asc = 0

α = 1,25(1 − √1 − 2μ u )= 0.0425

Z = d(1 − 0,4 ∗ α) = 0.186

Mu
Ast = = 0.862 cm2
Z fsu

armature minimale : condition de non fragilité C.N.F

I ft28
Amin = = 0,218 cm2 ⟹ La condition de non fragilité est vérifiée.
0.81 h v′ fe

On choisit 1 HA 12 ; Ast réel = 1.13 cm2

 vérification à l'ELS:

𝑏
f(h0)= 2 ℎ0 2 + 15 𝐴 𝑠𝑐 (ℎ0 − 𝑑′ ) − 15𝐴 𝑠𝑡(𝑑 − ℎ0 ) = 0.00018

f(h0)>0 ⟹ y1 < h0 : la section est rectangulaire (33*21)

y1 est le racine positive de l'équation suivante:

𝑏 2
𝑦 + (15 𝐴𝑠𝑐 + 15 𝐴𝑠𝑡)𝑦1 − (15𝐴𝑠𝑡 𝑑 + 15 𝐴𝑠𝑐 𝑑 ′ ) = 0
2 1

16,5 𝑦1 2 + 16,95 𝑦1 - 320,355 = 0

𝑦1 = - 4,95 cm ou 𝑦1 = 3,922 cm

⟹ y1 = 3,922 cm

b 𝑦1 3
ISRH = + 15 Asc (𝑦1 − d′ )2 + 15 Ast (d − 𝑦1 )2 = 4 *10-5 m4
3

𝑀 𝑠𝑒𝑟
σ bc = 𝑦1 = 4,44 MPa
ISRH

𝜎̅ 𝑏𝑐 = 0,6 fc28 = 15 MPa

49
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

σbc < 𝜎̅ 𝑏𝑐 : la condition est vérifiée.

Tableau 26. récapitulation des armatures longitudinales choisies

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


Mu (KN. m) 5,576 2,960 5,521 3,440 3,406
Mtu (KN. m) 38,335 38,335 38,335 38,335 38,335
μu 0,033 0,018 0,033 0,021 0,020
μlim 0,390 0,390 0,390 0,390 0,390
α 0,042 0,022 0,042 0,026 0,026
z (m) 0,186 0,187 0,186 0,187 0,187
2
A st (cm ) 0,86 0,45 0,85 0,53 0,52
2
A min (cm ) 0,218 0,218 0,218 0,218 0,218
A st ≥ Amin oui oui oui oui oui
2
Aréel (cm ) 1.13 0.79 1.13 0.79 0.79
armatures 1 HA 12 1 HA 10 1 HA 12 1 HA 10 1 HA 10
Mser (KN.m) 4.04 2.14 4 2.49 2.47
f(h0) 0.00018 0.00025 0.00018 0.00025 0.00025
y1 (m) 0.163 0.155 0.163 0.155 0.155
4
I SRH (m ) 5.91 .10-4 5.46 .10-4 5.91 .10-4 5.46 .10-4 5.46 .10-4
σ bc (MPa) 1.11 0.61 1.10 0.71 0.70
σ̅ bc (MPa) 15 15 15 15 15
σ bc ≤ σ
̅ bc oui oui oui oui oui

2. Ferraillage transversale :
V u max = 7.51 kN

𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥
contrainte tangente conventionnelle : 𝜏 𝑢 = = 0.57 MPa
𝑏0 𝑑

contrainte tangente limite : ̅̅̅̅


𝑓𝑐28
𝜏 𝑢 = inf( 0,2 𝛾𝑏 ; 5MPa) = 3,33 MPa

𝜏 𝑢 ≤ ̅̅̅̅
𝜏 𝑢 est vérifiée.

diamètre des aciers transversaux :

ℎ 𝑏0
∅𝑡 ≤ min (∅𝑙 ; 35 ; )= min (12 𝑚𝑚; 6𝑚𝑚; 7𝑚𝑚) = 6𝑚𝑚 : utilisons un étrier en RL 6
10

50
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝜋 𝑑2
⟹ At = 2 × = 0,56 cm2
4

5ℎ
effort tranchant de calcul : 𝑉𝑢 𝑟𝑒𝑑 = 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 (1 − 3𝐿 ) = 6.86 𝐾𝑁

𝑉𝑢 𝑟𝑒𝑑
𝜏𝑢 𝑟𝑒𝑑 = = 0.52 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑

k = 1 (cas de flexion simple sans reprise de bétonnage)

α = π/2

At τ u red − k ∗ 0,3 ft28


↳ ≥ γs b0 = −0.42 cm2/m
st0 0,9 fet

𝐴𝑡 τ u red 𝑏0
acier transversal minimal : ≥ sup (0,4 ; ) 𝑓𝑒𝑡= 1.19 cm2/m
𝑠𝑡0 2

⟹ 𝑠𝑡0 ≤ 47,44 cm

espacement maximal :

st max ≤ min( 0,9 d ; 40 cm)= 17,01cm

On prend stmax = st0 =17 cm

Tableau 27. récapitulation des armatures transversales choisies

travée 1 travée 2 travée 3


Vu max (KN) 7,51 6,77 7,47
Vu red (KN) 6,86 6,11 6,82
τu (MPa) 0,57 0,51 0,56
𝜏𝑢
̅̅̅ (MPa) 3,33 3,33 3,33
∅l (cm) 1,2 1 1,2
∅t (cm) 0,6 0,6 0,6
Armatures 1 étrier ∅6 1 étrier ∅6 1 étrier ∅6
At (cm2) 0,56 0,56 0,56
τu red (MPa) 0,52 0,46 0,52
𝐴𝑡
≥ (cm2/m) -0,42 -0,64 -0,44
𝑠𝑡0
𝐴𝑡
𝑠𝑡0
≥ (cm2/m) 1,19 1,19 1,19

51
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

st 0 ≤ (cm) 47,44 47,44 47,44


st max ≤ (cm) 17,01 17,01 17,01
st max (cm) 17 17 17
st0 (cm) 17 17 17

3. Répartition des armatures transversales :


L'espacement tout au long de la nervure est constant avec st = 17 cm , le premier cadre est
disposé à 8 cm du nu de l'appui

VI. Etude des appuis :


 aciers de glissement :

|𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 |
Appui de rive : 𝐴𝑔 ≥ 𝛾𝑠
𝑓𝑒

Tableau 28. armatures de glissement pour les appuis de rive

appui 1 appui 4

𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 (KN) 6.83 -6.79

𝐴𝑔 (𝑐𝑚2 ) ≥ 0.19 0.19

Pour la travée 1 et la travée 3 : 𝐴𝑠𝑡 ( lit inférieur 1 HA 12 ) = 1.13 𝑐𝑚2 ⟹ On prolonge le lit
inférieur.
|𝑀𝑢 |
|𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 |−
Appui intermédiaire : 𝐴𝑔 ≥ 0.9 𝑑
𝛾𝑠
𝑓𝑒

Tableau 29. armatures de glissement pour les appuis intermédiaire

appui 2 appui 3

droite gauche droite gauche

𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 (KN) -7.51 6.77 -6.77 7.47

𝑀𝑢 (KN.m) 3.44 3.44 3.41 3.41

𝐴𝑔 (𝑐𝑚2 ) ≥ -0.36 -0.38 -0.38 -0.36

52
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↳ Théoriquement , il n’est pas nécessaire de prolonger les aciers sur appui, mais il est de
bonne construction de le faire.
 Vérification de la contrainte de la bielle de béton :

a' = b - enr - 2 cm = 22 - 2.5 - 2 = 17.5 cm

a = min ( a' ; 0.9 d ) = 17.01 cm

2 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 2 × 7.51 . 10−3


𝜎𝑏𝑐 = = = 1.26 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑎 0.07 × 17.01 . 10−2

𝑓𝑐 28
On doit vérifier que 𝜎𝑏𝑐 ≤ 0.8 = 13.33 𝑀𝑃𝑎 : vérifiée
𝛾𝑏

 Jonction tabble nervure :

Vérification du béton de la jonction :

𝑉𝑢 7.51 . 10−3
𝜏â𝑚𝑒 = = = 0.75 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑 0.07 × 0.9 × 0.21

𝑏0 𝑏1
On doit vérifier que 𝜏𝑡𝑎𝑏𝑙𝑒 = 𝜏â𝑚𝑒 × = 0.46 𝑀𝑃𝑎 ≤ ̅̅̅
𝜏𝑢 = 3.33 𝑀𝑃𝑎
0.9 × ℎ0 𝑏

↳ condition vérifiée .

Aciers de couture de la table :

𝐴𝑡 𝜏𝑡𝑎𝑏𝑙𝑒 − 0.3 × 𝑓𝑡28


( ) 𝑡𝑎𝑏𝑙𝑒 ≥( ) × ℎ0 × 𝛾𝑠 = −0.24 𝑐𝑚2
𝑆𝑡 𝑓𝑒

↳ On a pas besoin d'aciers de couture .

53
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

ferraillage nervure

54
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

C. Etude de la poutre continue :

I. Introduction :
Les poutres sont des éléments porteurs en béton armé, leurs rôles consistent
essentiellement à supporter les charges transmises par le plancher.

Dans ce chapitre, on va traiter manuellement le calcul d'une poutre continue à trois travées
et une console situées au plancher haut du rue de chaussée (RDC).

Figure 29. emplacement de la poutre dans le plancher haut du RDC

II. Evaluation des charges :


 charge permanente :
plancher intermédiaire ( 16+5) : Gp = 5.94 KN/m2
 charge d'exploitation :
plancher intermédiaire ( usage d'habitation ) Qp = 1.5 KN/m2
 charge des cloison :
cloison (25 cm) : 7.5 KN/m
55
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

cloison (35 cm) : 10 KN/m

III. charges transmises sur la poutre :


 charges transmise par les planchers sur les travées :
4.03 + 3.63
𝐺 = 5.94 × = 22.75𝐾𝑁/𝑚
2
4.03 + 3.63
𝑄 = 1.5 × = 5.75𝐾𝑁/𝑚
2
 charges des raidisseurs = poids propre + charge de la cloison
3.63
↳ 𝐹1 = (0.22 × 0.21 × 25 + 7.5) × = 15.71 𝐾𝑁
2
3.63
𝐹2 = (0.22 × 0.21 × 25 + 10) × = 20.25 𝐾𝑁
2

Tableau 30. charges exercées sur la poutre

travée 1 travée 2 travée 3 console 1


Longueur (m) 4.92 3.03 3 2.1
G (KN/m) 22.75 22.75 22.75 11.97
Q (KN/m) 5.75 5.75 5.75 3.23
Pu (KN/m) 39.33 39.33 39.33 21.00
Ps (KN/m) 28.50 28.50 28.50 15.19
F (KN) 15.71 - 20.25 -
a (m) 1.46 - 1.19 -

Figure 30. schéma mécanique de la poutre

IV. Pré dimensionnement de la section de la poutre :


D'après le reglement BAEL, le prédimensionnement de la section de la poutre se fait en se
basant sur les deux conditions suivantes:
56
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑙
 h ≥ : respecter la flèche admissible
16

3 Mu
 𝜇 ≤ 𝜇 lim ⟹ h ≥ √0.4 × 0.93 × ƒbu × : éviter les aciers comprimés
𝜇𝑙

avec:
Mu
 𝜇 = b0 × d2 × ƒbu

 d = 0.9h
 0.3×d ≤ b0 ≤ 0.5×d
 Mu = 0.65M0
 M0 : moment ultime maximal de la travée isostatique considérée.
 𝜇 lim = 0.39 pour feE 400

Tableau 31. pré dimensionnement de la section de la poutre

travée 1 travée 2 travée 3


Longueur (m) 4.92 3.03 3
Pu (KN/m) 39.33 39.33 39.33
F (KN) 15.71 - 20.25
a (m) 1.46 - 1.19
M0 (KN.m) 135.70 45.14 57.00
Mu (KN.m) 88.21 29.34 37.05
h1 (m) 0.31 0.19 0.19
h2 (m) 0.380 0.263 0.285
h choisie (m) 0.4 0.4 0.4
b (m) 0.25 0.25 0.25

 correction des charges appliquées sur la poutre:

Tableau 32. tableau récapitulatif des charges sur la poutre après correction

travée 1 travée 2 travée 3 console 1


Section (b×h) (cm) (25×40) (25×40) (25×40) (25×40)
pp (KN/m) 2.5 2.5 2.5 2.5
Charge G = Gper + pp
25.25 25.25 25.25 14.47
répartie (KN/m)
Q (KN/m) 5.75 5.75 5.75 3.02

57
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

1.35G+1.5Q (KN/m) 42.71 42.71 42.71 24.07


G+Q (KN/m) 31.00 31.00 31.00 17.49
1.35G (KN/m) 34.09 34.09 34.09 19.53
F(ELU) (KN) 21.21 - 27.33 -
Charge
F(ELS) (KN) 15.71 - 20.25 -
concentrée
a (m) 1.46 - 1.19 -

Figure 31.schéma de calcul de la poutre

I. Choix de la méthode de calcul:

Tableau 33. choix de la méthode de calcul

Charge d'exploitation ≤ 2×charges 5.75 < 2×25.25


A vérifiée
permanentes → 5.75 < 50.5
n'est pas
B Charge d'exploitation ≤ 5 KN/m2 5.75 ≮ 5 KN/m2
vérifiée
Les moments d'inerties sont identiques Toutes les travées de la poutre et la
C vérifiée
tous le long de la poutre console sont de section (25*40)
𝑙3
Rapport des portées successives 𝑙2
= 0.99 ∈ [0.8 ; 1.25] n'est pas
D
𝑙2
compris entre 0.8 et 1.25
𝑙1
= 0.61 ∉ [0.8 ; 1.25] vérifiée

E Fissuration peu préjudiciable OK vérifiée

⟹ Par conséquence, on va procéder par la méthode de Caquot pour le calcul des


sollicitations.

58
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

V. Calcul des moments :


1. Moments sur appuis :
Pour le calcul des moments sur appui Ma, on fait les hypothèses suivantes:

 seules les charges sur les travées voisines de l'appui sont prises en compte.
 on adopte des longueurs de portées fictives L0 telles que:
L0 =L pour les deux travées de rive et L0 = 0,8 L pour les travées intermédiaires.

Tableau 34. longueurs fictives des travées de la poutre

travée 1 travée 2 travée 3 console 1


longueur (m) 4.92 3.03 3 2.1
L fictive (m) 4.92 2.424 3 2.1

 Moments dues aux charges réparties:


Pw. Lʹw 3 + Pe. Lʹe3
M rép = −
8.5 ( Lʹw + Lʹe )

 Moments dues aux charges concentrées:

′2
𝑘𝑤 (𝑎𝑤 )𝑃𝑤 𝑙𝑤 + 𝑘𝑒 (𝑎𝑒 )𝑃𝑒 𝑙𝑒′2 1 𝑎𝑤 𝑎𝑤 𝑎𝑤
M ponc = − 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐾𝑤 = ′
(1− ′ )(2− ′ )
𝑙𝑤′ + 𝑙′
𝑒 2.125 𝐿𝑤 𝐿𝑤 𝐿𝑤

 Moments dues aux chargements de la console :


Dans le cas où la travée de droite(len) adjacente au dernier appui(n) est une console, en
1 𝐿′𝑒(𝑛−1)
applique la formule suivante: M(n-1) = − 2.125 𝑀𝑛
𝐿′𝑒(𝑛−1) + 𝐿′𝑤(𝑛−1)

Figure 32. notation pour le calcul du moment sur appui provoqué par la charge sur la console

a. appui A :
Le moment sur appui de rive est nul : MA = 0 KN.m

59
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

b. appui B :
 moments dues aux charges réparties :

La combinaison la plus défavorable : T1 et T2 chargées (CC)

Tableau 35. moments sur l'appui B dues aux charges réparties

Pw (KN/m) L'w (m) Pe (KN/m) L'e (m) MRép (KN.m)


ELU 42.71 4.92 42.71 2.42 -91.22
ELS 31.00 4.92 31.00 2.42 -66.21

 moments dues au charge concentrée :

Tableau 36. moments sur l'appui B dues aux charges concentrées

a1 (m) L'1 (m) K1 F1 (KN) Mponc (KN.m)


ELU 3.46 4.92 0.13 21.21 -8.90
ELS 3.46 4.92 0.13 15.71 -6.59

 moment maximal appliqué sur l'appui B :

Tableau 37. moment maximal sur l'appui B à l'ELU et à l'ELS

MRép (KN.m) Mponc (KN.m) MB (KN.m)


ELU -91.22 -8.90 -100.12
ELS -66.21 -6.59 -72.80

c. appui D :
2
𝑃𝑐𝑜𝑛𝑠 ×𝑙𝑐𝑜𝑛
MD = 2

 console chargée:

Tableau 38. moment maximal sur l'appui D

Pcons (KN/m) Lcons (m) MD (KN.m)


ELU 28.15 2.10 -53.07
ELS 20.21 2.10 -38.57

d. appui C :
 moments dues aux charges réparties :

60
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

La combinaison la plus défavorable : T2,T3 chargées (CC) et console déchargée

Figure 33. cas de charge conduisant au moment maximal sur l'appui C


Tableau 39. moments sur l'appui C dues aux charges réparties

Pw (KN/m) L'w (m) Pe (KN/m) L'e (m) MRép (KN.m)


ELU 42.71 2.42 42.71 3 -38.20
ELS 31.00 2.42 31.00 3 -27.73

 moments dues au charge concentrée :

Tableau 40. moments sur l'appui C dues aux charges concentrées

a2 (m) L'2 (m) K2 F2 (KN) Mponc (KN.m)


ELU 1.19 3.00 0.18 27.33 -8.19
ELS 1.19 3.00 0.18 20.25 -6.07
 moments dues au chargement du console:

Tableau 41. moments sur l'appui C provoqué par la console déchargée

Lw (m) Le (m) MD(cons déchargée) Mcons (KN.m)


ELU 2.424 3.00 -43.07 11.21
ELS 2.424 3.00 -31.90 8.30

 moment maximal appliqué sur l'appui C :

Tableau 42. moment maximal sur l'appui C à l'ELU et à l'ELS

MRép (KN.m) Mponc (KN.m) Mcons (KN.m) MC (KN.m)


ELU -38.20 -8.19 11.21 -35.18
ELS -27.73 -6.07 8.30 -25.49

61
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

2. Moment en travée :
L'évolution du moment en travée pour un cas de charge est donnée par :
𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = 𝜇(𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − 𝑙 ) + 𝑀𝑒 où 𝜇(𝑥) est le moment dans la travée isostatique
𝑙

de référence correspondant au cas de charge étudié.


a. Travée 1 :

𝑃𝑥 𝐹(𝑙−𝑎)
𝜇(𝑥) = (𝑙 − 𝑥) + 𝑥 si 𝑥 ≤ 𝑎
2 𝑙

𝑃𝑥 𝐹(𝑙−𝑎)
𝜇(𝑥) = (𝑙 − 𝑥) + 𝑥 − 𝐹(𝑥 − 𝑎) si 𝑥 ≥ 𝑎
2 𝑙

P: charge répartie appliqué sur la travée

F: charge concentré appliqué sur la travée.

Figure 34. cas de charge conduisant au moment masimal en travée 1

Tableau 43. récapitulation des données de calcul de la travée 1

cas de L (m) P(KN/m) F1 (KN) a1 (m) Mw (KN.m) Me (KN.m)


charge: ELU 4.92 42.71 21.21 1.46 0 -98.15
CDCD ELS 4.92 31.00 15.71 1.46 0 -71.49

 A l'ELU:
pour 𝑥 ≤ 𝑎1
42.71 𝑥 21.21(4.92 − 1.46)
𝜇(𝑥) = (4.92 − 𝑥) + 𝑥
2 4.92
↪ 𝜇(𝑥) = −21.35𝑥 2 + 119.97𝑥
𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = −21.35𝑥 2 + 119.97𝑥 + 0 × (1 − ) + (−98.15 )
4.92 4.92
62
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↪ 𝑀(𝑥) = −21.35𝑥 2 + 100.02𝑥


L'abscisse où le moment est maximal est donnée par :
𝑑𝑀(𝑥)
=0
𝑑(𝑥)
↪ −42.7𝑥 + 100.02 = 0 donc 𝑥0 = 2.34 𝑚 (non vérifiée)
pour 𝑥 ≥ 𝑎1
𝜇(𝑥) = −21.35𝑥 2 + 98.76𝑥 + 30.96
𝑀(𝑥) = −21.35𝑥 2 + 78.81𝑥 + 30.96
L'abscisse où le moment est maximal est donnée par :
𝑑𝑀(𝑥)
=0
𝑑(𝑥)
↪ −42.7𝑥 + 78.81 = 0 donc 𝑥0 = 1.85 𝑚 (vérifiée)
⟹ 𝑀𝑇1 (𝑥0 = 1.85) = 103.68 KN. m
 A l'ELS:
𝑀𝑇1 = 75.45 KN.m
b. Travée 2 :

𝑃𝑥
𝜇(𝑥) = (𝑙 − 𝑥) avec P: charge répartie appliqué sur la travée
2

Tableau 44. moment en travée 2 sous le cas de charge DCDC

cas de L (m) P(KN/m) Mw (KN.m) Me (KN.m) 𝑴𝑻𝟐 (KN.m)


charge: ELU 3.03 42.71 -83.68 -27.53 -2.58
DCDC ELS 3.03 31.00 -61.84 -20.39 -2.53

On remarque qu'on a un soulèvement au niveau de la travée 2 .

Tableau 45. moment en travée 2 dans le cas de charge CDCD

cas de L (m) P(KN/m) Mw (KN.m) Me (KN.m) 𝑴𝑻𝟐 (KN.m)


charge: ELU 3.03 34.09 -98.15 -32.52 -19.33
CDCD ELS 3.03 25.25 -71.49 -23.71 -13.70

On remarque que le moment en travée 2 reste toujours négatif dans tous les cas de charge d'ou
le moment maximal en travée 2 correspond au moment maximal sur l'appui B
↳moment maximal en travée 2 : à l'ELU : 𝑴𝑻𝟐 = -100.12 KN.m
à l'ELS: 𝑴𝑻𝟐 = -72.80KN.m
63
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

-120,00

-100,12
-100,00

-80,00 DCDC
CDCD
-60,00
CCDD
DCCD
-40,00 -35,18
-19,33
-20,00

0,00
4,92 7,07 7,95

Figure 35. moments fléchissant en travée 2 selon différents cas de charges

c. Travée 3 :
 Moment isostatique :
𝑃𝑥 𝐹(𝑙−𝑎)
𝜇(𝑥) = (𝑙 − 𝑥) + 𝑥 si 𝑥 ≤ 𝑎
2 𝑙

𝑃𝑥 𝐹(𝑙−𝑎)
𝜇(𝑥) = (𝑙 − 𝑥) + 𝑥 − 𝐹(𝑥 − 𝑎) si 𝑥 ≥ 𝑎
2 𝑙

Tableau 46. moment maximal en travée 3 à l'ELU et à l'ELS

Mw Me 𝑴𝑻𝟑
cas de L (m) P(KN/m) F2 (KN) a1 (m)
(KN.m) (KN.m) (KN.m)
charge:
ELU 3.00 42.71 27.33 1.19 -32.52 -43.07 28.91
CDCD
ELS 3.00 31.00 20.25 1.19 -23.71 -31.90 20.95

Tableau 47.tableau récapitulatif des moment maximaux en travées et sur appuis à l'ELU et à
l'ELS

appui A travée 1 appui B travée 2 appui C travée 3 appui D


Moment max ELU 0,00 103,68 -100,12 -100,12 -35,18 28.91 -53,07
(KN.m) ELS 0,00 75,45 -72,80 -72,80 -25,49 20.95 -38,57

64
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 36. courbe enveloppe des moments fléchissant à l'ELU (en KN.m)

Figure 37. courbe enveloppe des moments fléchissant à l'ELS (en KN.m)

65
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 38. courbe enveloppe des moments fléchissant à l'ELU à partir du logiciel 'ARCHE'
(en KN.m)

Figure 39. courbe enveloppe des moments fléchissant à l'ELS à partir du logiciel 'ARCHE'
(en KN.m)

↳ La différence des valeurs des moments maximaux obtenues par le calcul manuel et celles
obtenues par le logiciel dues à la différence de la méthode de calcul.

VI. Calcul des efforts tranchants :


1. Efforts tranchants sur appui :
Sur l'appui i , les valeurs à gauche et à droite de l'effort tranchant sont :

66
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑀𝑖 − 𝑀𝑖−1
𝑉𝑤𝑖 = 𝑉0𝑤 +
𝑙𝑤𝑖
𝑀𝑖+1 − 𝑀𝑖
𝑉 = 𝑉0𝑒 +
{ 𝑒𝑖 𝑙𝑒𝑖
avec :
𝑀𝑖+1 , 𝑀𝑖 , 𝑀𝑖−1 : moments sur appuis avec leurs signes.
𝑉0𝑤 , 𝑉0𝑒 : efforts tranchants à gauche et à droite de l'appui 𝑖 des travées isostatique de
référence.
𝑑𝜇(𝑥)
l'équation de l'effort tranchant isostatique est 𝑉0 (𝑥) = 𝑑𝑥

Le cas de charge correspondant aux efforts tranchants maximums su l'appui 𝑖 se produit


lorsque les deux travées adjacentes sont chargées et les autres déchargées.

Figure 40. cas de charge conduisant à l'effort tranchant maximal sur l'appui A
Tableau 48. effort tranchant maximal sur l'appui A

cas de charge : CDDD

𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞


Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
A
- 119.97 - 0 -98.15 - 4.92 - 100.02

Tableau 49. effort tranchant maximal sur l'appui B

cas de charge : CCDC

𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞


Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
B
-111.35 64.70 0 -100.12 -27.53 4.92 3.03 -131.70 88.65

67
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 50. effort tranchant maximal sur l'appui C

cas de charge : DCCD

𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞


Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
C
-64.70 80.55 -83.68 -35.18 -43.07 3.03 3.00 -48.69 77.92

𝑃𝑐𝑜𝑛𝑠 × 𝐿𝑐𝑜𝑛𝑠
𝑉𝑒𝐷 =
2

Tableau 51. effort tranchant maximal sur l'appui D

cas de charge : DDCC

𝐕𝟎𝐰 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐥𝐰 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN.m) (KN.m) (m) (KN) (KN)
D
-74.90 -29.92 -53.07 3.00 -82.62 50.54

Tableau 52. efforts tranchants sur appuis

appui A appui B appui C appui D


gauche droite gauche droite gauche droite gauche droite
Vu (KN)
- 100,02 -131,70 88,65 -48,69 77,92 -82,62 50,54

2. Efforts tranchants en travée :


L'évolution de l'effort tranchant en travée pour un cas de charge est donnée par :
𝑑𝜇(𝑥) 𝑀𝑤 − 𝑀𝑒
𝑉(𝑥) = −
𝑑𝑥 𝑙

Tableau 53. effort tranchant à gauche et à droite de la charge concentrée sur travée 1

cas de charge : CDDD

travée 𝑀𝑤 𝑀𝑒 𝑙 𝑉 −1.46 𝑉 +1.46


1 0 -98.15 4.92 37.67 16.46

Vérification : |𝑉 −1.46 | − |𝑉 +1.46 | = 21.21 𝐾𝑁 = 𝐹1

68
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 54. effort tranchant à gauche et à droite de la charge concentrée sur travée 3

cas de charge : DCCD

travée 𝑀𝑤 𝑀𝑒 𝑙 𝑉 −1.19 𝑉 +1.19


3 -35.18 -43.04 3.00 27.10 -0.23

Vérification : |𝑉 −1.19 | + |𝑉 −1.19 | = 27.33 𝐾𝑁 = 𝐹2

Figure 41. diagramme des efforts tranchants à l'ELU (en KN)

Figure 42. diagramme des efforts tranchants à l'ELU à partir du logiciel 'ARCHE' (en KN)

69
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

VII. Calcul ferraillage :


1. Armatures longitudinales:
A titre indicatif, on détail le calcul pour la travée N 1, et pour les autres travées un calcul
identique est élaboré. Tous les résultats seront résumés dans un tableau. La fissuration étant
peu préjudiciable, on procède par un dimensionnement à l'ELU, ensuite une vérification à
l'ELS.

a. Dimensionnement à l'ELU :

Tableau 55. données de calcul de la travée 1

Mu (KN.m) Mser (KN.m) b (cm) h (cm)


travée 1
103.68 75.45 25 40

𝑀𝑢 103.68 × 10−3
𝜇= = = 0.23 < 𝜇𝑙 = 0.39
𝑏 × 𝑑 2 × 𝑓𝑏𝑢 0.25 × (0.9 × 0.4)2 × 14.17
⟹ la section n'a pas besoin d'armatures comprimés : 𝑨𝒔𝒄 = 𝟎 𝒄𝒎𝟐
𝛼 = 1.25 × [1 − √1 − 2𝜇] = 0.324
𝑍 = 𝑑 × (1 − 0.4 × 𝛼) = 0.313 𝑚
𝑀𝑢
𝐴𝑐𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙é
𝑠𝑡 = = 9.51 𝑐𝑚2
𝑍 × 𝑓𝑠𝑢
Donc on va choisir 𝐴𝑠𝑡 = 3 𝐻𝐴16 + 3 𝐻𝐴14 ⟹ 𝐴𝑟é𝑒𝑙
𝑠𝑡 = 10.65 𝑐𝑚
2

Armatures minimales : C.N.F

𝑓𝑡28 2.1
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 × 𝑏0 × 𝑑 × = 0.23 × 0.25 × 0.36 × = 1.087 𝑐𝑚2
𝑓𝑒 400
𝐴𝑚𝑖𝑛 < 𝐴𝑐𝑎𝑙𝑐𝑢𝑙é
𝑠𝑡 (condition vérifiée)

b. Vérification à l'ELS :
 détermination de 𝑦1 :
𝑏 2
𝑦 + [15𝐴𝑠𝑐 + 15𝐴𝑠𝑡 ]𝑦1 − [15𝐴𝑠𝑡 × 𝑑 + 15𝐴𝑠𝑐 × 𝑑 ′ ] = 0
2 1
⟹ 𝑦1 = 16 𝑐𝑚
 détermination de 𝐼𝑆𝑅𝐻 :
𝑏 3
𝐼𝑆𝑅𝐻 = 𝑦 + 15𝐴𝑠𝑐 (𝑦1 − 𝑑 ′ )2 + 15𝐴𝑠𝑡 (𝑑 − 𝑦1 )2
3 1

70
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

⟹ 𝐼𝑆𝑅𝐻 = 9,8 . 10−4 𝑚4


𝑀𝑠𝑒𝑟
d'ou 𝜎𝑏𝑐 = 𝐼 𝑦1 = 12.31 𝑀𝑃𝑎
𝑆𝑅𝐻

or ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 = 0.9 × 𝑓𝑐28 = 15 𝑀𝑃𝑎
⟹ 𝜎𝑏𝑐 < ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 (condition vérifiée)

Tableau 56. tableau récapitulatif des armatures longitudinales dans les travées et la console

travée 1 travée 2 travée 3 console


dimensionnement et vérification de C.N.F
𝑴𝒖 (KN.m) 103,68 -100,12 28,91 -53.07
(b*h) (cm) (25*40) (25*40) (25*40) (25*40)
𝝁𝒖 0,23 0,22 0,06 0,12
𝝁𝒍𝒊𝒎 0,39 0,39 0,39 0,39
𝝁𝒖 ≤ 𝝁𝒍𝒊𝒎 OK OK OK OK
𝑨𝒔𝒄 (cm2) 0 0 0 0
α 0,324 0,311 0,081 0,154
Z (m) 0,313 0,315 0,348 0,338

𝑨𝒄𝒂𝒍𝒄𝒖𝒍é
𝒔𝒕 (cm2) 9,515 9,133 2,386 4.516

𝑨𝒎𝒊𝒏 (cm2) 1,087 1,087 1,087 1,087


1 lit 3 HA 16 1 lit 3 HA 16
choix 1 lit 3 HA 12 1 lit 3 HA 14
1 lit 3 HA 14 1 lit 3 HA 12
𝟏𝑨𝒓é𝒆𝒍𝒍𝒆
𝒔𝒕 (cm2) 10,65 9,42 3.39 4.62
vérification à l'ELS
𝒚𝟏 (m) 0,160 0,153 0.102 0,116
𝑰𝑺𝑹𝑯 (m4) 9,80 . 10-4 9,04 .10-4 4.27 . 10-4 5.43 . 10-4
𝑴𝑺𝑬𝑹 (KN.m) 75,450 -72,80 20.95 38.57
𝝈𝒃𝒄 (MPa) 12,31 12,32 5.02 8.26
𝝈𝒃𝒄 (MPa)
̅̅̅̅̅ 15 15 15 15
𝝈𝒃𝒄 ≤ ̅̅̅̅̅
𝝈𝒃𝒄 OK OK OK OK

71
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 57. tableau récapitulatif des armatures longitudinales sur appuis

appui B appui C appui D

dimensionnement et vérification de C.N.F

𝑴𝒖 (KN.m) -100,12 -35,18 -53,07

(b*h) (cm) (25*40) (25*40) (25*40)

𝝁𝒖 0,22 0,08 0,12

𝝁𝒍𝒊𝒎 0,39 0,39 0,39

𝝁𝒖 ≤ 𝝁𝒍𝒊𝒎 OK OK OK

𝑨𝒔𝒄 (cm2) 0 0 0

α 0,311 0,100 0,154

Z (m) 0,315 0,346 0,338

𝑨𝒄𝒂𝒍𝒄𝒖𝒍é
𝒔𝒕 (cm2) 9,133 2,926 4,516

𝑨𝒎𝒊𝒏 (cm2) 1,087 1,087 1,087

1 lit 3 HA 16
choix 1 lit 3 HA 16 1 lit 3 HA 14
1 lit 3 HA 12

𝑨𝒓é𝒆𝒍𝒍𝒆
𝒔𝒕 (cm2) 9,42 6.03 4.62

vérification à l'ELS

𝒚𝟏 (m) 0,153 0,129 0,1

𝑰𝑺𝑹𝑯 (m4) 9,04 .10-4 6.6 .10-4 5.43 .10-4

𝑴𝑺𝑬𝑹 (KN.m) -72,80 -25,49 -38,57

𝝈𝒃𝒄 (MPa) 12,32 4.98 8.26

𝝈𝒃𝒄 (MPa)
̅̅̅̅̅ 15 15 15

𝝈𝒃𝒄 ≤ ̅̅̅̅̅
𝝈𝒃𝒄 OK OK OK

c. Arrêt de barres :
Le calcul des arrêts des barres peut se faire par une méthode graphique ou une autre
analytique.

72
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Dans la suite , on s'intéresse à la méthode analytique .


Travée 1 :
On a deux lits : lit inférieur 3 HA 16 (A =6.03 cm2)et lit supérieur 3 HA 14 (A=4.62 cm2)
Moment résistant du lit 1 :
𝑀𝑟1 = 𝐴1 × 𝑓𝑠𝑢 × 𝑧 où z = 0.92 × ℎ
↳ Mr1 = 67.95 KN.m
moment maximal en travée 1 ( cas de charge : CDDD) est donnée par l'équation :
M(x) = -21.35 x2 + 100.02 x si x ≤ 1.46 m
= -21.35 x2+78.81 x +30.96 si x ≥ 1.46 m
0.8 ℎ = 0.8 × 0.4 = 0.32 𝑚
l'intersection entre les courbes de moment maximal et résistant s'obtient en égalant :
67.95 = 21.35 x2 + 100.02 x si x ≤ 1.46 m ⟹ x = 0.82 m
67.95 = -21.35 x2+78.81 x +30.96 si x ≥ 1.46 m ⟹ x = 3.14 m
le deuxième lit ( 3HA 14) doit débuter à x = 0.82 - 0.8 h = 0.5 m et s'arrêter à
x =3.14 + 0.8 h = 3.46 m .
appui B :
On a deux lits : lit inférieur 3 HA 16 (A =6.03 cm2)et lit supérieur 3 HA 12 (A=3.39 cm2)
Moment résistant du lit 1 :
𝑀𝑟1 = −𝐴1 × 𝑓𝑠𝑢 × 𝑧 où z = 0.92 × ℎ
↳ Mr1 = - 67.95 KN.m
 Le moment en travée 1 donnant le moment maximal sur l'appui B ( cas de charge :CCDD)
est donnée par l'équation :
M(x) = -21.35 x2+78.41 x +30.96 pour x ≥ 1.46 m
-21.35 x2+78.41 x +30.96 = 0 ⟹ x = 4.03 m
le premier lit doit débuter à x = 4.03 - 0.32 = 3.71 m
l'intersection entre les courbes de moment maximal et résistant s'obtient en égalant :
-67.95 = -21.35 x2+78.41 x +30.96 ⟹ x = 4.66 m
le deuxième lit ( 3HA 12) doit débuter à x = 4.66 - 0.32 = 4.34 m
 Le moment en travée 2 donnant le moment maximal sur l'appui B ( cas de charge :CCDD)
est donnée par l'équation :
M(x) = -21.35 x2+87.70 x - 100.12
l'intersection entre les courbes de moment maximal et résistant s'obtient en égalant :
-67.95 =-21.35 x2+87.70 x - 100.12 ⟹ x = 0.4 m

73
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

le deuxième lit doit s'arrêter à x = 0.4 + 0.32 = 0.72 m


Appui C :

moment en travée 3 donnant moment maximal en appui C ( cas de charge : DCCD)

M( x) = -21.35 x2+77.92 x -35.18 avec x ≤ 1.19 m

M(x) = 0 ⟹ x = 0.52 m

Le lit supérieur ( 3 HA 16 ) sur appui peut être arrêter à x = 0.52 + 0.32 ≈ 0.85 cm

Figure 43. arrêt des armatures en travée 1

Figure 44. arrêt de barre en travée 2

Figure 45. arrêt de barre en travée 3


2. Armatures transversals :
Travée 1 :
 Vérification du béton vis à vis l'effort tranchant :

74
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

|𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 | 0.1
La contrainte tangentielle: 𝜏𝑢 = = = 1.111 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑 0.25×0.36

𝑓𝑖𝑠𝑠𝑢𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑝𝑒𝑢 𝑝𝑟é𝑗𝑢𝑑𝑖𝑐𝑖𝑎𝑏𝑙𝑒


contrainte limite :{
𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒𝑠 𝑑′ 𝑎𝑚𝑒𝑠 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒𝑠 (𝛼 = 90∘ )
𝑓𝑐28 25
𝜏𝑢 = 𝑚𝑖𝑛 {0.2
̅̅̅ ; 5 𝑀𝑃𝑎} = 𝑚𝑖𝑛 {0.2 × ; 5𝑀𝑃𝑎} = 3.33 𝑀𝑃𝑎
𝛿𝑏 1.5
𝜏𝑢 = 1.111 𝑀𝑃𝑎 < ̅̅̅
𝜏𝑢 = 3.33 𝑀𝑃𝑎
Le béton vérifie vis à vis la contrainte tangentielle de cisaillement.
 Effort tranchant réduit :
3
a = 1.46 m > 2 ℎ = 0.6𝑚 ⟹ pas de réduction de charge concentrée

donc, la réduction concerne seulement les charges uniformément réparties.

𝑟𝑒𝑑 𝑚𝑎𝑥
5ℎ
|𝑉𝑢.𝑟𝑒𝑝 | = |𝑉𝑢.𝑟𝑒𝑝 | × (1 − )
3𝑙

Tableau 58. tableau récapitulatif des efforts tranchants réduits sur appuis

appui A appui B appui C appui D


G D G D G D G D

|𝑽𝒖𝒎𝒂𝒙 |(MN) - 0,100 0,132 0,089 0,049 0,078 0,083 0,051

|𝑽𝒓𝒆𝒅
𝒖 | (MPa) - 0,086 0,114 0,069 0,038 0,061 0,064 0,034

|𝝉𝒖 | (MPa) - 1,111 1,463 0,985 0,541 0,866 0,918 0,562

|𝝉𝒓𝒆𝒅
𝒖 | (MPa) - 0,961 1,265 0,768 0,422 0,673 0,714 0,383

 Répartition des armatures transversales :


On applique la méthode générale pour la répartition des armature transversales.
a. travée 1:
 Equation de l'effort tranchant réduit
5ℎ
0≤𝑥≤ ⟹ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = 𝑉0𝑟𝑒𝑑 = 0.086 𝑀𝑁
6
5ℎ 5ℎ
≤ 𝑥 ≤ 𝑎 = 1.46𝑚 ⟹ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = 𝑉0𝑟𝑒𝑑 − 𝑃𝑢 (𝑥 − )
6 6
↪ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = −0.043𝑥 + 0.101
5ℎ 5ℎ
𝑎≤𝑥≤𝑙− ⟹ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = 𝑉0𝑟𝑒𝑑 − 𝑃𝑢 (𝑥 − ) − 𝐹 𝑟𝑒𝑑
6 6
↪ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = −0.043𝑥 + 0.079

75
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

5ℎ
𝑙− ≤ 𝑥 ≤ 𝑙 ⟹ 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = 𝑉0𝑟𝑒𝑑 = 0.114 𝑀𝑁
6
 Diamètre minimal des armatures transversales:
ℎ 𝑏
𝜙𝑡 < 𝑚𝑖𝑛 {𝜙𝑙𝑚𝑖𝑛 ; ; } = min{16 ; 11.42 ; 25} = 11.42𝑚𝑚
35 10
soit 𝜙𝑡 = 6 𝑚𝑚
𝜋𝜙𝑡 2
⟹ un cadre + un épingle ⟹ 𝐴𝑡 = 3 × = 0.848 𝑚𝑚2
4

 Espacement maximal :
𝑆𝑡𝑚𝑎𝑥 ≤ min{0.9𝑑 ; 40𝑐𝑚} = 32.4 𝑐𝑚
on prend 𝑆𝑡 𝑚𝑎𝑥 = 32 𝑐𝑚
 Pourcentage minimale des armatures transversales :
𝜏𝑢𝑟𝑒𝑑 0.961
sup (0.4 ;
𝐴𝑡 𝐴𝑡 2 ) × 𝑏0 × 0.25
≥( ) = = 2 = 5.11 𝑐𝑚2 ⁄𝑚
𝑆𝑡 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑒𝑡 235
 Espacement théorique entre les cadres :
𝐴𝑡 (𝜏𝑢𝑟𝑒𝑑 − 0.3 × 𝑘 × 𝑓𝑡28 )𝛾𝑠 𝑏0

𝑆𝑡 0.9𝑓𝑒𝑡
On est dans le cas d'une flexion simple sans reprise de bétonnage : 𝑘 = 1
𝐴𝑡 (0.961 − 0.3 × 1 × 2.1) × 1.15 × 0.25
≥ = 4.49 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡 0.9 × 235
𝐴𝑡 0.848
𝑆𝑡𝑡ℎ𝑒𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 = = = 0.166 𝑚
𝐴 𝐴 5.11
max (( 𝑆𝑡 ) ; ( 𝑆𝑡 ) )
𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑡 𝑡ℎ𝑒𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒

On prend 𝑆𝑡0 = 16 𝑐𝑚
 Méthode générale de répartition des armatures transversales :
On calcul le premier espacement 𝑆𝑡0 pour 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 à 𝑥 = 0 et on place le premier cadre à 𝑆𝑡0 ⁄2 .
𝑆𝑡0
Par suite, on calcul l'effort tranchant à cette nouvelle abscisse 𝑥 = + 𝑛. 𝑆𝑡0
2

Puis, on calcul le nouvel espacement 𝑆𝑡 pour ce nouveau 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 .

Tableau 59. répartition des armatures transversales en travée 1 selon la méthode générale

𝐕𝐮 𝐫𝐞𝐝 𝛕𝐫𝐞𝐝
𝐮 𝐀𝐭 𝐀𝐭 𝐀𝐭 St cal St max St retenu
x (m) ( ) ( ) ( ) nombre répartition
(Mpa) (Mpa) 𝐒𝐭 𝐦𝐢𝐧 𝐒𝐭 𝐭𝐡 𝐒𝐭 𝐜𝐡 (cm) (cm) (cm)
0,00 0,09 0,96 5,11 4,50 5,11 16,59 32 8 1 1*8
0,08 0,09 0,96 5,11 4,50 5,11 16,59 32 16 4 4*16
0,72 0,07 0,78 4,26 2,00 4,26 19,92 32 19 4 17*19

76
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

1,48 0,02 0,18 4,26 -6,10 4,26 19,92 32 19 4


2,24 -0,02 0,18 4,26 -6,12 4,26 19,92 32 19 3
2,81 -0,04 0,45 4,26 -2,45 4,26 19,92 32 19 3
3,38 -0,06 0,72 4,26 1,23 4,26 19,92 32 19 3
3,95 -0,09 0,99 5,27 4,91 5,27 16,08 32 15 3 3*15
4,40 -0,11 1,20 6,41 7,81 7,81 10,86 32 10 3 3*10
4,70 0,11 1,27 6,73 8,63 8,63 9,82 32 8 2 2*8
4,86 0,11 1,27 6,73 8,63 8,63 9,82 32 6 1 1*6
4,92 0,11 1,27

En partant de l'appui gauche vers l'appui droite:


⟹ (1 × 8) + (4 × 16) + (17 × 19) + (3 × 15) + (3 × 10) + (2 × 8) + (1 × 6)
La même méthode est appliquée pour le calcul des aciers transversaux pour la travée 3 et la
console et on obtient les résultat suivants :
Travée 3 :
En partant de l'appui gauche vers l'appui droite:
répartition : (1 × 9) + (14 × 19) + (1 × 17) + (1 × 8)
console :
En partant de l'appui D :
répartition :(1 × 9) + (10 × 19)

travée 2 :

On fait la répartition des armatures transversales selon la méthode de Caquot :


L= 3.03 m ⟶ E( L/2 ) = 1

𝑆𝑡 𝑚𝑎𝑥 = 32 𝑐𝑚 𝑒𝑡 𝑆𝑡0 = 20𝑐𝑚


↳ répartition :
1 × 10 + 1 × 16 + 1 × 20 + 4 × 25 + 1 × 8 + 4 × 25 + 1 × 20 + 1 × 16 + 1 × 10

VIII. Vérification de la flèche de la poutre :


La vérification de la flèche est une justification vis-à-vis de l'état limite de service. Elle
devient inutile si toutes les conditions suivantes sont satisfaites:

77
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

ℎ 1

𝑙 16
ℎ 𝑀𝑡 𝑀0 ∶ 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟é𝑓é𝑟𝑒𝑛𝑐𝑒
≥ avec {𝑀𝑡 ∶ 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 à 𝑙′𝐸𝐿𝑆
𝑙 10×𝑀0
𝐴 4.2 𝐴 ∶ 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑡𝑒𝑛𝑑𝑢𝑒 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒
{ ≤
𝑏.𝑑 𝑓𝑒

Tableau 60. tableau de vérification de la flèche

travée 1 travée 3
𝒉 (m) 0.4 0.4
𝑳 (m) 4.92 3
condition 1 OK OK
𝑴𝒕 (KN.m) 75,450 8,298
𝑴𝟎 (KN.m) 107.90 32.63
condition 2 OK OK
A (cm) 10.65 0.8
𝑨
0,0118 0,0026
𝒃. 𝒅
condition 3 NON OK

 le calcul de la flèche est nécessaire pour la travée 1.

position de l'axe neutre y1 = 0.16 m

𝑀𝑠𝑒𝑟 𝑦1
𝜎𝑠 = avec 𝑧 = 𝑑 − ⟹ 𝜎𝑠 = 230.9 MPa
𝐴𝑧 3

moment d'inertie à l'état non fissuré:

𝐵0 = 𝐵 + 15 𝐴 = 0.1159 m2

ℎ2
𝑆𝑥𝑥 = 𝑏0 + 15 𝐴 𝑑 = 0.022 m3
2

𝑆𝑦𝑦
𝑉𝑥 = = = 0.19 𝑚
𝐵0

ℎ3
𝐼𝑥𝑥 = 𝑏0 + 15 𝐴 𝑑2 = 0.0074 m4
3

↳ 𝐼0 = 𝐼𝑥𝑥 − 𝐵0 𝑉𝑥 2 = 0.0032 m4

78
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

moment d'inertie à l'état fissuré:

𝐴
𝜌= = 0.0118
𝑏0 𝑑

0.05 𝑓𝑡28 2
𝜆𝑖 = = 1.774 𝑒𝑡 𝜆𝑣 = 𝜆𝑖 = 0.718
𝑏 5
(2 + 3 0 ) 𝜌
𝑏

1.75𝑓𝑡28
𝜇 = max (0 ; 1 − ) = 0.718
4 𝜌 𝜎𝑠 + 𝑓𝑡28

𝐼0
𝐼𝑓 = 1.1 = 23.3 . 10−4 𝑚4
1+𝜆𝑣 𝜇

module de déformation longitudinale du béton :

-sous charges instantannées : 𝐸𝑖 = 11000 3√𝑓𝑐𝑗 avec 𝑓𝑐𝑗 =1.1 𝑓𝑐28 =33202.5 MPa

𝐸𝑖
-différé : 𝐸𝑣 = = 11067.5 𝑀𝑃𝑎
3

𝑀 𝐿2 𝐿
𝑓𝑣 = 10 𝐸𝑠𝑒𝑟[𝐼 = 0.00143 𝑚 ≤ 𝑓 𝑎𝑑𝑚 = 500 = 0.0098 𝑚
𝑣 𝑓 ]𝑣

Pour la console,
𝑀𝑠𝑒𝑟 𝐿2 𝐿𝑐𝑜𝑛𝑠𝑜𝑙𝑒
𝑓𝑣 = = 0.0014 𝑚 ≤ 𝑓 𝑎𝑑𝑚 = = 0.0084 𝑚
4 𝐸𝑣 [𝐼𝑓 ]𝑣 250

IX. Etude des appuis :


 aciers de glissement :

Appui de rive :

|𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 | |100.02|


𝐴𝑔 ≥ 𝛾𝑠 = × 1.15 = 0.287 𝑐𝑚2
𝑓𝑒 400

Pour la travée 1: 𝐴𝑠𝑡 ( lit inférieur 3 HA 16 ) = 6.03 𝑐𝑚2 ⟹ On prolonge le lit inférieur.

Appui intermédiaire :

|𝑀𝑢 |
|𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 | −
𝐴𝑔 ≥ 0.9 𝑑 𝛾
𝑠
𝑓𝑒

79
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 61. vérification des aciers de glissement

appui B appui C appui D


gauche droite gauche droite gauche droite
𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 (KN) -131.7 88.65 -48.69 77.92 -82.62 50.54
𝑀𝑢 (KN.m) -100.12 -35.18 -53.07
𝐴𝑔 (𝑐𝑚2 ) ≥ -5.09 -6.33 -1.72 -0.88 -2.33 -3.25

↳ Théoriquement , il n’est pas nécessaire de prolonger les aciers sur appui, mais il est de
bonne construction de le faire.
 Vérification de la contrainte de la bielle de béton :

a' = b - enr - 2 cm = 35 - 2.5 - 2 = 30.5 cm

a = min ( a' ; 0.9 d ) = 32.4 cm

2 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 2 × 100.02 . 10−3


𝜎𝑏𝑐 = = = 2.49 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑎 0.25 × 32.4 . 10−2

𝑓𝑐 28
On doit vérifier que 𝜎𝑏𝑐 ≤ 0.8 = 13.33 𝑀𝑃𝑎 : vérifiée
𝛾𝑏

80
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

ferraillage de la poutre

81
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 5 : Etude d'un escalier

I. Introduction :
Les escaliers sont des éléments de la structure qui permettent de franchir les niveaux. Ils sont
composés des éléments suivants : paillasse, palier, marche , contre marche , volée ...

Figure 46. caractéristique d'un escalier


Il existe plusieurs types d’escaliers à savoir escaliers droits (les plus utilisés), escaliers
balancés, escaliers hélicoïdaux, escaliers rayonnants….

Dans ce chapitre, on va étudier un escalier quart-tournant, qui assure l'accès du sous-sol au


RDC, en déterminant les sollicitations, le ferraillage nécessaire ainsi on va dimensionner la
poutre palière .

II. Caractéristiques géométriques de l'escalier :

Figure 47. vue de dessus de l'escalier


82
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Calcul du nombre des marches


Soit :
h : hauteur de la contre marche,
H : hauteur de l'escalier
g : largeur de la marche,
n : nombre de contre marches,
n-1 : nombre de marches,
L : projection horizontale de la longueur total de la volée.
H = 300+30 = 330 cm,
soit h = 16.5 cm.
H 330
Donc n =  = 20 (nombre de contre marches)
h 16.5
n’-1 = 19 (nombre de marches)
D'après la formule de Blondel, 60 cm ≤ 2h+g ≤ 64cm.
↳ 27 cm ≤ g ≤ 31 cm
On prend g = 30 cm
 Epaisseur de la paillasse
𝑒 = 0.018 ∗ 𝐿 3√𝜌𝑏é𝑡𝑜𝑛 ∗ 𝑒 + 𝑞 avec q =2.5 KN/m2
↳ 𝑒 = 12.2 𝑐𝑚
On prend e = 15 cm
vérification :
𝐿 𝐿
On doit vérifier que ≤ 𝑒 ≤ 20
30

12.8 𝑐𝑚 ≤ 𝑒 = 15 𝑐𝑚 ≤ 19.3 𝑐𝑚 OK
 inclinaison de la paillasse :
h
α = arctg ( ) = 28.8 °
g

III. Calcul des sollicitations :


 calcul des charges:
Tableau 62. poids volumiques et épaisseurs des matériaux utilisés

poids volumique
Epaisseur (m)
(KN/m3)
béton armé 25 e marbre 0,03

83
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

béton banché 22 e marbre 0,015


enduit 20 chape en béton armé 0,15
marbre 28 enduit 0,015
mortier de pose 20 e mortier pose 0,015

Figure 48. épaisseurs des matériaux utilisés


Tableau 63. charges permanentes sur paillasse

épaisseur poids volumique Charge


Matériaux
(m) (KN/m3) (KN/m2)
0.15
chape en béton armé 25 4,281
cos 𝛼
0.165−0.03
béton banché 2
22 1,8117

Revêtement marbre 0.03 28 0,84


Marche
Mortier de pose 0.015 20 0,3
0.015 (0.165−0.03)
Revêtement marbre 28 0,168
0.3
Contre Marche
0.015 (0.165−0.03)
Mortier de pose 20 0,12
0.3
0.015
Enduit cos 𝛼
20 0,342

Poids garde corps 0,1

Les charges par mètre linéaire sur la paillasse valent :


 charge permanente : G=7.963 KN/ml.
 Surcharge d'exploitation : Q=2.5 KN/ml .

84
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 64. charges permanentes sur palier

poids
Epaisseur Charge
Matériaux volumique
(m) 3
(KN/m2)
(KN/m )
Revêtement marbre 0.03 28 0.84

mortier de pose 0.015 20 0.3

chape en béton armé 0.15 25 3.75

enduit 0.015 20 0.3

Les charges par mètre linéaire sur le palier valent :


 charge permanente : G=5.19 KN/mL.
 surcharge d'exploitation : Q=2,5 KN/mL.

 calcul des sollicitations du volée 1 :

Figure 49. schéma de calcul du volée 1

Combinaisons des charges:


à l'ELU , Pu = 1,35 G+1,5 Q
à l'ELS , Ps = G+Q

Tableau 65. charges du volée 1

Palier Paillasse
Pu (KN/m) 10,76 14,50
Ps (KN/m) 7,69 10,46

85
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 66. moments fléchissant et effort tranchant sur volée 1

Appui A Travée Appui B


Mtu (KN m) - 25.25 -
ELU
Vu (KN) -23.81 - 27.06
Mts (KN m) - 18.18 -
ELS
Vs (KN) -17.10 - 19.50

Au niveau des appuis , on considère forfaitairement un moment de flexion égale à 0.15 Mt .


Mau= 3.78 KN.m
Mas= 2.72 KN.m
 calcul des sollicitations du volée 2

Figure 50. schéma de calcul du volée 2

Combinaisons des charges:


à l'ELU , Pu = 1,35 G+1,5 Q
à l'ELS , Ps = G+Q
Tableau 67. charges sur volée 2

Paillasse
Pu (KN/m) 14,50
Ps (KN/m) 10,46

Tableau 68. moments fléchissant et effort tranchant sur volée 2

Appui A Travée Appui B


Mtu (KN m) - 26.87 -
ELU
Vu (KN) -27.91 - 27.91
Mts (KN m) - 19.38 -
ELS
Vs (KN) -20.14 - 20.14

86
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Au niveau des appuis , on considère forfaitairement un moment de flexion égale à 0.15 Mt .


Mau= 4.03 KN m
Mas= 2.91 KN m

IV. Calcul du ferraillage :


1. Dimensionnement à l'ELU:
b= 1 m
d = 0.9*h = 0.9*0.15 = 0.244 m

Tableau 69. dimensionnement des armatures à l'ELU

volée 1 volée 2

Travée Appui Travée Appui

Mu (MN.m) 0.02525 0.00378 0.02687 0.00403


Mu
μu = b 0.10 0.01 0.10 0.016
d2 fbu

µ ≤ µ l =0.39 oui Oui Oui Oui

A c (cm2/m) 0 0 0 0

α = 1,25(1 − √1 − 2μ u ) 0.244 0.037 0.260 0.039

Z = d(1 – 0.4 α ) (m) 0.122 0.133 0.121 0.133


𝑀
Acal = 𝑧 𝑓𝑢 (cm2/m) 6 0.8 6.4 0.9
𝑠𝑢

f t 28
Am in  0,23  b  d  (cm2/m) 1.63 1.63 1.63 1.63
fe

A = Max (Amin , Acal) (cm2/m) 6 1.63 6.4 1.63

choix des armatures 6 HA 12 6 HA 10 6 HA 12 6 HA 10

A st (cm2/m) 6.79 4.71 6.79 4.71

Armatures de répartition :

𝐴 6
𝑣𝑜𝑙é𝑒 1 ∶ 𝐴𝑟𝑒𝑝 = = = 1.5 cm2 /m
4 4
𝐴 6.79
𝑣𝑜𝑙é𝑒 2 ∶ 𝐴𝑟𝑒𝑝 = = = 1.7 cm2 /m
4 4

87
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↳ 𝑠𝑜𝑖𝑡 4HA8  Arep = 2.01 cm2/m

2. Justification à l' ELS :


La position de l’axe neutre est donnée par l'équation suivante :
𝑏
y2 + [15Asc +15Ast] y - [15Ast*d +15Asc * d’] = 0
2

avec y est la racine positive de cette équation

𝑏
Moment d’inertie ISRH / à l’axe neutre : ISRH = 3 y3+15Asc (y – d’) 2 + 15Ast (d – y) 2

𝑀𝑠𝑒𝑟
σbc = 𝐼 *y
𝑆𝑅𝐻

On doit vérifier que σbc < σbc

Tableau 70. Justifications à l'ELS

volée 1 volée 2

Travée Appui Travée Appui


y (m) 0,043 0.031 0,045 0.031
ISRH (m4) 1.13 10-4 5.89 10-4 1.13 10-4 0.59 10-4
Mser (MN) 0.01818 0,00272 0.01938 0,00291
𝜎𝑏𝑐
̅̅̅̅̅̅(MPa) 6.97 1.42 7.43 1.52
σbc (MPa) 15 15 15 15
𝜎𝑏𝑐 ≤ σbc
̅̅̅̅̅̅ oui Oui oui Oui

3. vérification les efforts tranchants :


 volée 1 :

Vm ax  27 ,06 KN

vmax
u   0,20 MPa
bd
 0,2  f c 28 
   min  ; 5 MPa  3,33 MPa
 b 
 u  0,20 MPa     3,33 MPa Condition vérifiée
 volée 2 :
Vm ax  27 ,91 KN
88
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

vmax
u   0,20 MPa
bd
 u  0,20 MPa     3,33 MPa Condition vérifiée

V. Étude de la poutre palière :


 détermination du coffrage :

L 300
h   30cm
10 10
0.4 h  b  0.8 h  b  22cm
 charge supportée par la poutre :
Poids propre de la poutre palier : PP = 1.65 KN/m
Réaction de la paillasse (volée 1) sur la poutre : R1U= 27.06 KN/m.
R1S =19.5KN/m.
Réaction de la paillasse (volée 2) sur la poutre R2U= 27.91 KN/m.
R2S = 20.14 KN/m.
charge du mur Gm = 5 KN/m
 combinaisons des charges:
à l'ELU , Pu1 = 1.35*(1.65+5)+27.06 =36.04 KN/m
Pu2 = 1.35*(1.65+5)+27.91 =36.89 KN/m
à l'ELS , Ps1 = 1.65+5+19.5 = 26.15 KN/m
Ps2 = 1.65+5+20.14 =26.79 KN/m
 schéma de calcul

Figure 51. schéma de calcul de la poutre palière

 calcul des sollicitations :


Tableau 71. moments flécissan et effort tranchant sur la poutre palière

Appui A Travée Appui B


Mtu (KN.m) - 41.02 -
ELU
Vu (KN) -54.38 - 55.02

89
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Mts (KN.m) - 29.78 -


ELS
Vs (KN) -39.46 - 39.95

 calcul du ferraillage :
armatures longitudinales :
dimensionnement à l'ELU :
b= 0.22 m
h= 0.3m
d = 0.9 × h = 0.9 × 0.3 = 0.27 m
Tableau 72. dimensionnement à l'ELU des armatures longitudinale de la poutre palière

Travée
Mu (MN.m) 0.04102
Mu
μu = b 0.04
d2 fbu

µ ≤ µ l =0.39 Oui
A c (cm2) 0

α = 1,25(1 − √1 − 2μ u ) 0.10

Z = d(1 – 0.4 α ) 0.259


𝑀
Acal = 𝑧 𝑓𝑢 (cm2) 4.5
𝑠𝑢

f t 28
Am in  0,23  b  d  (cm2) 3.26
fe

Aadoptif  max  Am in , Acal  4.5

Choix 3 HA 14
A st (cm2) 4.62

justification à l' ELS :


Tableau 73. justification à l'ELS

Travée
y (m) 0.103
ISRH (m4) 2.73 10-4
Mser (MN.m) 0.02978

90
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝜎𝑏𝑐
̅̅̅̅̅̅(MPa) 11.18
σbc (MPa) 15
𝜎𝑏𝑐 ≤ σbc
̅̅̅̅̅̅ Oui

armatures transversales :

V u max = 55.02 kN

𝑉𝑢
𝜏𝑢 = = 0.926 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑

̅̅̅̅
𝜏 𝑢 = inf( 0,2
𝑓𝑐28
; 5MPa) = 3,33 MPa
𝛾𝑏

𝜏 𝑢 ≤ ̅̅̅̅
𝜏 𝑢 est vérifiée.

choix du diamètre :

ℎ 𝑏0
∅𝑡 ≤ min (∅𝑙; 35 ; )= 8.6𝑚𝑚 : utilisons un cadre et 1 épingle en RL 6
10

𝜋 𝑑2
⟹ At =3 = 0.85 cm2
4

5ℎ
𝑉𝑢 𝑟𝑒𝑑 = 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 (1 − ) = 45.85 𝐾𝑁
3𝐿

𝑉𝑢 𝑟𝑒𝑑
𝜏𝑢 𝑟𝑒𝑑 = = 0.772 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 𝑑

k = 1 (cas de flexion simple sans reprise de bétonnage)

α = π/2

𝐴𝑡 𝜏𝑢 𝑟𝑒𝑑 − 𝑘 ∗ 0,3 𝑓𝑡28


≥ 𝛾𝑠 𝑏0 = 1.69 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡0 0,9 𝑓𝑒𝑡

acier transversal minimal

𝐴𝑡 𝜏𝑢 𝑟𝑒𝑑 𝑏0
≥ sup (0,4 ; ) = 3.74 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡0 2 𝑓𝑒𝑡

⟹ 𝑆𝑡0 ≤ 22.64 𝑐𝑚

espacement maximal :

91
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑠𝑡 max ≤ min( 0,9 𝑑 ; 40 𝑐𝑚)= 24.3 cm

On prend st max = 24 cm et st0 = 20 cm

Répartition des armatures transversales : On applique la méthode de Caquot

L=3 m ⟹ E( L/2) = 1

st0
premier cours d'armature à = 10 cm puis 1*20 puis 10*24 puis 1 *20 puis 1*10
2

Figure 52. schéma de ferraillage de la poutre palière

92
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

93
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 6 : Etude d'un poteau

I. Introduction :
Les poteaux sont les éléments verticaux de la structure permettant la transmission des charges
à la fondation.

Par suite on va s'intéresser au dimensionnement du poteau ( P40 ) soumis à une compression


simple.

Figure 53. emplacement du poteau P40

II. Données de calcul du poteau :


1. Charge appliquée sur le poteau :
L'effort normal appliqué sur le poteau étudié est déterminé à partir du logiciel ARCHE .

Tableau 74. descente de charge sur le poteau

niveau G (KN) Q (KN) Nu (KN) Ns (KN)


sous-sol 2586 261 3882.6 2847

94
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

2. Pré dimensionnement de la section du poteau :


 Section réduite :
Suivant le plan d'architecture il faut choisir la section du poteau, donc on a fixé une coté
(a=40 cm) alors il faut chercher la coté b suivant la charge donnée.
Pour faire participer toutes les barres longitudinales au flambement, on fixe λ = 35
𝜆 2
⟹ 𝛽 = 1 + 0.2 (35) = 1.2
𝑘. 𝑁𝑢 . 𝛽
𝐵(𝑟) ≥
𝑓𝑏𝑢 𝐴 𝑓
(0.9 + 0.85 × 𝐵𝑙 × 𝛾𝑒 )
𝑟 𝑠

avec : 𝑘 = 1.1
𝑓𝑐28 = 25 MPa
𝐴𝑙
= 0.01 𝑠𝑜𝑖𝑡 1%
𝐵𝑟

1.1 × 1.2 × 3882.6. 10−3


𝐵(𝑟) ≥ = 4624.29 𝑐𝑚2
14.2 0.85 400
( 0.9 + 100 × )
1.15

(𝑎 − 2). (𝑏 − 2) ≥ 4624.29 𝑐𝑚2

𝐵(𝑟)
𝑏≥ + 2 ⟹ 𝑏 ≥ 74 𝑐𝑚 soit b = 75 cm
𝑎−2

donc la section du poteau est B = 40*75

 Longueur de flambement :
0.43 × 0.75
𝐼0 12
𝑅0 = = = 0.00125 𝑚3
𝑙0 3.2

0.25 × 0.553
𝑅1 = 12 = 0.00048 𝑚3
7.09
𝑅0 ≥ 𝑅1 ⟹ 𝐾 = 1
𝑙𝑓 = 𝑘 × 𝑙 = 1 × 3.2 = 3.2 𝑚

0.43 × 0.75
𝐼 √ 12
𝑖=√ = = 0.1155 𝑚
𝐵 0.4 × 0.75

95
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑙𝑓 3.2
𝜆= = = 27.7 ≤ 50
𝑖 0.1155

3. Justification à l'ELU :
𝑓𝑏𝑢
𝑘 × 𝛽 × 𝑁𝑢 − 𝐵𝑟 × 0.9
𝐴𝑠𝑐 ≥
0.85 × 𝑓𝑠𝑢
k = 1.1 (la moitié de la charge est appliquée avant 90 jours)
𝑓𝑏𝑢 = 14.2
fc28 = 25 MPa alors : {
𝑓𝑡28 = 2.1

0.85
𝑠𝑖 𝜆 ≤ 50
𝜆 2
𝛼(𝜆) = 1 + 0.2 ( )
35
50 2
{0.6 × ( 𝜆 ) 𝑠𝑖 50 ≤ 𝜆 ≤ 70
0.85
⟹ 𝛼(𝜆) = = 0.75
27.71 2
1 + 0.2 × ( )
35
0.85
𝛽= = 1.13
𝛼(𝜆)
𝐵𝑟 = (𝑎 − 0.02)(𝑏 − 0.02) = 0.2774 𝑚2

14.2
1.1×1.13×3.883−0.2774×
⟹ 𝐴𝑠𝑐 ≥ 0.9
= 15.2 𝑐𝑚2
0.85×348

4. Dispositions constructives :
 Armatures longitudinales :
Il faut vérifier que : 𝐴𝑚𝑖𝑛 ≤ 𝐴𝑠𝑐 ≤ 𝐴𝑚𝑎𝑥

𝐴𝑚𝑖𝑛 = max(4 𝑐𝑚2 × 𝑝é𝑟𝑖𝑚é𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 ; 0.002 × 𝐵)


avec : {
𝐴𝑚𝑎𝑥 = 0.05 × 𝐵

𝐴𝑚𝑖𝑛 = (4 𝑐𝑚2 × 2.3 ; 6) = 9.2 𝑐𝑚2


𝐴𝑚𝑎𝑥 = 0.05 × 3000 = 150 𝑐𝑚2
donc, 𝐴𝑠𝑐 = 15.2 𝑐𝑚2
On choisi 8 HA 16 = 16.08 𝑐𝑚2
Armatures transversales :
 Diamètre :

96
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

∅𝑙 14
∅𝑡 ≃ = = 4.66 𝑚𝑚
{ 3 3
∅𝑡 ≤ 12𝑚𝑚

⟹ ∅𝒕 = 𝟔 𝒎𝒎
 Espacement en zone courante :
40 𝑐𝑚
𝑆𝑡 ≤ min {𝑎 + 10 𝑐𝑚 → 𝑎 = 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑝𝑒𝑡𝑖𝑡𝑒 𝑑𝑖𝑚𝑒𝑛𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑣𝑒𝑟𝑠𝑎𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛
15 × ∅𝑚𝑖𝑛 → 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝐴𝑙 ≥ 𝐴𝑚𝑖𝑛

40 𝑐𝑚
𝑆𝑡 ≤ min {50 𝑐𝑚 ⟹ 𝑆𝑡 = 21 𝑐𝑚 on prend 𝑆𝑡 = 20 𝑐𝑚
21 𝑐𝑚
 Espacement en zone de recouvrement :
𝜓𝑠 = 1.5 (𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑠𝑐𝑒𝑙𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟𝑠 𝐻𝐴)
𝜏𝑠 = 0.6 × 𝜓𝑠2 × 𝑓𝑡28 = 3.835 𝑀𝑃𝑎
∅𝑙𝑚𝑎𝑥 𝑓𝑒 1.6 400
𝑙𝑠 = × = × = 41.72 𝑐𝑚
4 𝜏𝑠 4 3.835
𝑙𝑟 = 0.6 × 𝑙𝑠 = 25.032 𝑐𝑚
Dans cette zone on doit disposer au moins 3 nappes d'armatures transversales sur la
longueur de recouvrement.
𝑙𝑟 −2×5
𝑆𝑡 = = 5.01 𝑐𝑚 ⟹ 𝑺𝒕 = 𝟎. 𝟎𝟓 𝒎
3

5. Justification à l'ELS :
𝑁𝑠 = 2847 𝐾𝑁
𝜎𝑏𝑐 = 0.6 × 𝑓𝑐28 = 15 𝑀𝑃𝑎
̅̅̅̅
𝑁𝑠 2.847
𝜎𝑏𝑐 = = = 8.82 𝑀𝑃𝑎
𝐵 + 15 × 𝐴𝑙 0.4 × 0.75 + 15 × 15.2 × 10−4
⟹ 𝜎𝑏𝑐 < ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 (OK)

97
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

98
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 7 : Etude du contreventement

I. Introduction :
Dans ce chapitre, on se propose d'étudier l'action du vent sur notre bâtiment; plus précisément
sur un bloc (bloc B) du bâtiment, et la façon de la contreventer. Et vu que ce bloc ne
comprend pas un cage d'ascenseur, on a pensé à ajouter des refend.
On va déterminer tout d'abord, l'action du vent appliquée sur le bloc, ensuite on déterminera
les sollicitations agissantes sur les refends et enfin on cherchera le dimensionnement
nécessaire.

II. Implantation du bloc à contreventer :

Figure 54. implantation du bloc étudié et position du vent dominant

III. Etude de l'action du vent sur l'immeuble :


1. Hypothèses de calcul :
 Le bâtiment est situé à Grande Tunis: d'après la carte régionale du vent, on est dans la
région 2 .
 Le site est supposé normal.
 Le bâtiment n'est pas protégé.

99
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Le refend est de hauteur H=32.9 m.


 Les dimensions du bloc étudié (forme rectangulaire) a = 13m ; b = 11.44m
 On va utiliser un béton de classe B25 (fc28= 25 MPa)
 La géométrie de notre bâtiment est rectangulaire , donc on a W1 = W3 .
 Le calcul se fait selon la norme NV65 ( les abaques utilisées sont présentées dans
l'annexe).

2. Action du vent :
 𝑪𝒕 : coefficient de trainée
𝐶𝑡 = 𝐶𝑡0 × 𝛾0
La construction est assimilée à un ouvrage prismatique de section rectangulaire.
Donc 𝐶𝑡0 = 1.3
𝑍 33.2
𝜆𝑎 = 𝑎 = = 2.55 ⟹ 𝛾0 = 1
13

⟹ 𝑪𝒕 = 𝟏. 𝟑
 β : coefficient de majoration dynamique
𝛽 = 1 + 𝜉𝜏
τ : Coefficient de pulsation, fonction de la hauteur H(m) qui varie d'un niveau à l'autre.
ξ : coefficient de repense, fonction du matériau de construction et de la période de
vibration

𝐻 𝐻
𝑇 = 0.08 × ×√
√𝐷𝑒 𝐷𝑒 + 𝐻

T: la période propre de vibration


De : la dimension en plan dans la direction considérée
 δ : coefficient de réduction
Pour max(Z ; De) = max(30.4 ; 13) = 30.4 ⟹ δ = 0.77
 Ks : coefficient de site

Tableau 75. Ks en fonction du site et la région

Région
I II III
protégé 0.80 0.80 0.80
Site normal 1.00 1.00 1.00
exposé 1.35 1.30 1.25

100
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

⟹ Ks = 1
 qz : pression du vent au niveau z
La pression réglementaire qz est déterminée en fonction de la région et la hauteur z des
différents niveaux.
 qn : pression normale du vent
qn = Ks × qz

Tableau 76. tableau récapitulatif des coefficient de calcul dȗ au vent W1 et W3

qz qn
niveau coté Z 𝐶𝑡0 𝛾0 𝐶𝑡 T ξ β δ Ks
(daN/m ) (daN/m2)
2

1 30.4 1.3 1 1.3 0.325 0.5 1.16 0.77 1 93 93


2 27.2 1.3 1 1.3 0.334 0.5 1.17 0.77 1 90 90
3 23.9 1.3 1 1.3 0.338 0.5 1.17 0.77 1 87 87
4 20.6 1.3 1 1.3 0.344 0.5 1.17 0.77 1 83 83
5 17.3 1.3 1 1.3 0.348 0.5 1.17 0.77 1 80 80
6 14 1.3 1 1.3 0.352 0.5 1.18 0.77 1 76 76
7 10.7 1.3 1 1.3 0.357 0.5 1.18 0.77 1 71 71
8 7.4 1.3 1 1.3 0.360 0.5 1.18 0.77 1 66 66
9 4.1 1.3 1 1.3 0.360 0.5 1.18 0.77 1 60 60
10 0.8 1.3 1 1.3 0.360 0.5 1.18 0.77 1 55 55
11 -2.5 - - - - - - - - - -

3. Pression et force de trainée :


La force de trainée T par unité de longueur est la composante de la force du vent dans la
direction parallèle à celle de vent.
 Pression de trainée : 𝑃𝑛 = 𝐶𝑡 . 𝛽. 𝛿. 𝑞
 Force de trainée : 𝑇𝑛 = 𝐶𝑡 . 𝛽. 𝛿. 𝑞. 𝐷𝑒

Tableau 77. tableau récapitulatif du calcul de la pression et la force de trainée

qn 𝑃𝑛 𝑇𝑛
niveau coté Z De 𝐶𝑡 β δ
(daN/m2) (daN/m2) (MN/m)
1 30.4 13 1.3 1.16 0.77 93 108.22 0.0141
2 27.2 13 1.3 1.17 0.77 90 105.14 0.0137
3 23.9 13 1.3 1.17 0.77 87 101.80 0.0132
4 20.6 13 1.3 1.17 0.77 83 97.37 0.0127
5 17.3 13 1.3 1.17 0.77 80 94.01 0.0122
6 14 13 1.3 1.18 0.77 76 89.47 0.0116
7 10.7 13 1.3 1.18 0.77 71 83.76 0.0109
8 7.4 13 1.3 1.18 0.77 66 77.96 0.0101

101
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

9 4.1 13 1.3 1.18 0.77 60 70.87 0.0092


10 0.8 13 1.3 1.18 0.77 55 64.96 0.0084
11 -2.5 - - - - - - -

4. Sollicitations d'ensemble :
L'effort tranchant et le moment fléchissant dans chaque niveau sont calculés comme suit :
𝑇𝑛 + 𝑇𝑛−1
𝐻𝑛 = ( ) × ∆𝑧 + 𝐻𝑛+1
2
𝐻𝑛 + 𝐻𝑛−1
𝑀𝑛 = ( ) × ∆𝑧 + 𝑀𝑛+1
2

Tableau 78. tableau de sollicitation de vent W1 et W3

𝑇𝑛 𝐻𝑛 𝑀𝑛
niveau coté Z
(MN/m) (MN) (MN.m)
1 30.4 0.0141
2 27.2 0.0137 0.044 0.071
3 23.9 0.0132 0.089 0.291
4 20.6 0.0127 0.131 0.654
5 17.3 0.0122 0.173 1.156
6 14 0.0116 0.212 1.790
7 10.7 0.0109 0.249 2.551
8 7.4 0.0101 0.284 3.430
9 4.1 0.0092 0.316 4.419
10 0.8 0.0084 0.345 5.509
11 -2.5 - 0.345 6.646

Action du vent sur Effort tranchant dans


chaque étage en chaque étage en (MN)
31 (daN/m) 0,0141 31 0,044
0,0137 0,089
26 26
0,0132 0,131
21 0,0127 21 0,173
0,0122 0,212
16 16
0,0116 0,249
11 0,0109 11 0,284
0,0101 0,316
6 6
0,0092 0,345
1 0,0084 1 0,345
0,0000
-4
-4

102
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Moment fléchissant
dans chaque étage en
(MN.m)
32
0,071

27 0,291

0,654
22
1,156

17 1,790

2,551
12
3,430

7 4,419

5,509
2
6,646

-3

 Vent 2 "W2" :

Tableau 79. tableau récapitulatif de sollicitation de vent W2

qn 𝑃𝑛 𝑇𝑛 𝐻𝑛 𝑀𝑛
niveau coté Z De 𝐶𝑡 β δ
(daN/m2) (daN/m2) (MN/m) (MN) (MN.m)
1 30.4 11.46 1.3 1.16 0.77 93 108.2 0.012
2 27.2 11.46 1.3 1.17 0.77 90 105.1 0.012 0.039 0.063
3 23.9 11.46 1.3 1.17 0.77 87 101.8 0.012 0.078 0.256
4 20.6 11.46 1.3 1.17 0.77 83 97.4 0.011 0.116 0.577
5 17.3 11.46 1.3 1.17 0.77 80 94.0 0.011 0.152 1.019
6 14 11.46 1.3 1.18 0.77 76 89.5 0.010 0.187 1.578
7 10.7 11.46 1.3 1.18 0.77 71 83.8 0.010 0.220 2.249
8 7.4 11.46 1.3 1.18 0.77 66 78.0 0.009 0.250 3.023
9 4.1 11.46 1.3 1.18 0.77 60 70.9 0.008 0.278 3.895
10 0.8 11.46 1.3 1.18 0.77 55 65.0 0.007 0.304 4.856
11 -2.5 11.46 0 - - - - - 0.304 5.859

103
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Action du vent sur Effort tranchant


chaque étage en dans chaque étage en
(daN/m) (MN)
31 0,012 31
0,012 0,039
26 26
0,012 0,078
21 0,011 21 0,116

0,011 0,152
16
16
0,187
0,010
11 0,220
11 0,010
0,250
0,009 6
6 0,278
0,008 1 0,304
1 0,007 0,304
-4
0,000
-4
-9

Moment fléchissant dans


chaque étage en (MN.m)
32

27 0,063

0,256
22
0,577

17 1,019

1,578
12
2,249

7 3,023

3,895
2
4,856

-3 5,859

-8

104
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

IV. Position et caractéristiques géométriques de voiles de contreventements :


1. Position du refends :

Figure 55. caractéristique géométriques des refends

2. Caractéristiques géométriques des refends :


 ℎ𝑖 : largeur du refend
 𝑒𝑖 : épaisseur du refend
 𝐴𝑖 = ℎ𝑖 × 𝑒𝑖 : aire du refend
 Moments d'inertie par rapport aux axes principaux des refends réels :

𝑒 × ℎ3
𝐼1 =
12

𝑒3 × ℎ
𝐼2 =
12

105
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Φ : angle entre l'axe 1-1 et X'-X' ( à chaque refend correspond un angle Φ )


 Moments d'inerties par rapport au centre de gravité :
𝐼𝑥 = 𝐼1 (cos 𝜙)2 + 𝐼2 (sin 𝜙)2
𝐼𝑦 = 𝐼1 (sin 𝜙)2 + 𝐼2 (cos 𝜙)2

 (𝑥 ′ , 𝑦 ′ ) : coordonnée de centre de gravité de chaque refend par rapport au repère


(X'X',Y'Y')
 Centre de gravité : les coordonnées du centre de gravité sont données par les formules
suivantes :

∑ 𝐼𝑦 × 𝑥 ′
𝑋𝑐 =
∑ 𝐼𝑦

∑ 𝐼𝑥 × 𝑦 ′
𝑌𝑐 =
∑ 𝐼𝑥

 𝑋 , 𝑌 : les distances entre le centre de torsion et le centre de gravité de chaque refend.

Tableau 80. tableau récapitulatif des caractéristiques géométriques des refends

refend ℎ𝑖 (m) 𝑒𝑖 (m) 𝐴𝑖 (m2) 𝐼1 (m4) 𝐼2 (m4) Φ 𝐼𝑥 (m4) 𝐼𝑦 (m4) 𝑥 ′ (m) 𝑦 ′ (m)
A 3.65 0.25 0.9125 1.0131 0.0048 0 1.0131 0.0048 2 12.735
B 3.55 0.35 1.2425 1.3 0.0127 90 0.0127 1.3049 0 11.085
C 3.9 0.25 0.975 1.2358 0.0051 0 1.2358 0.0051 7.07 0
somme 3.13 3.5538 0.0225 2.2616 1.3147

Tableau 81. tableau récapitulatif des caractéristiques géométriques des refends ( suite )

refend 𝐼𝑥 × 𝑦 ′ 𝐼𝑦 × 𝑥 ′ Xc Yc 𝑋 (m) 𝑌 (m) 𝐼𝑦 × 𝑋 2 𝐼𝑥 × 𝑌 2


A 12.9014 0.0095 1.97 6.9682 0.0184 49.1901
B 0.1406 0.0000 -0.03 5.3182 0.0016 0.3587
0.035 5.77
C 0.0000 0.0359 7.04 -5.7668 0.2514 41.0982
somme 13.0420 0.0454 0.2713 90.6471

∑ 𝐼𝑦 × 𝑥 ′
𝑑𝑥 = = 0.035 𝑚
∑ 𝐼𝑦

∑ 𝐼𝑥 × 𝑦 ′
𝑑𝑦 = = 5.77 𝑚
∑ 𝐼𝑥

106
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

V. Sollicitations horizontales dans les refend :


 𝐻 : l'effort tranchant au niveau du sous-sol
 𝑒𝑥 et 𝑒𝑦 : l'excentricité entre le point d'application de la résultante du vent et le centre
de torsion.
 𝑀 = 𝐻 × 𝑒 : le moment dȗ ou vent

Tableau 82. les forces finales appliquées sur le bâtiment

vent W1 W2 W3
𝐻𝑥 (MN) -0.345 0 0.345
𝐻𝑦 (mN) 0 -0.304 0
ex (m) - 3.6 -
ey (m) 0.6 - 0.6
M (MN.m) -0.207 -1.094 0.207
J 90.9184

 Les forces dans les refends dues à une translation sous l'effet de 𝐻 :

𝐻𝑥 ×𝐼𝑥 𝐻𝑦 ×𝐼𝑦
𝐻𝑥′ = ∑ 𝐼𝑥
et 𝐻𝑦′ = ∑ 𝐼𝑦

 Les forces dans les refends dues à une rotation sous l'effet de 𝐻 :
𝑀×𝑦×𝐼𝑥 𝑀×𝑥×𝐼𝑦
𝐻𝑥′′ = et 𝐻𝑦′′ =
𝐽 𝐽

avec 𝐽 = ∑(𝐼𝑥 . 𝑌 2 ) + ∑(𝐼𝑦 . 𝑋 2 )

 Les forces finales distribuées dans les refend :


𝐻𝑥 = 𝐻𝑥′ + 𝐻𝑥′′ et 𝐻𝑦 = 𝐻𝑦′ + 𝐻𝑦′′

Tableau 83. forces sur les refends dȗes au vent W1

𝐻𝑥′ 𝐻𝑦′
refend 𝐼𝑥 (m )
4
𝐼𝑦 (m4) 𝑋 (m) 𝑌 (m) 𝐻𝑥′′ (MN) 𝐻𝑦′′ (MN) 𝐻𝑥 (MN) 𝐻𝑦 (MN)
(MN) (MN)
A 1.0131 0.0048 1.9655 6.9682 -0.1545 0.000 -0.016 0.0000 -0.171 0.000
B 0.0127 1.3049 -0.0345 5.3182 -0.0019 0.000 0.000 0.0001 -0.002 0.000
C 1.2358 0.0051 7.0355 -5.7668 -0.1884 0.000 0.016 -0.0001 -0.172 0.000
somme 2.2616 1.3147 -0.345 0.000

107
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 84. forces sur les refends dȗes au vent W2

𝐻𝑥′ 𝐻𝑦′
refend 𝐼𝑥 (m4) 𝐼𝑦 (m4) 𝑋 (m) 𝑌 (m) 𝐻𝑥′′ (MN) 𝐻𝑦′′ (MN) 𝐻𝑥 (MN) 𝐻𝑦 (MN)
(MN) (MN)
A 1.0131 0.0048 1.9655 6.9682 0 -0.001 -0.085 -0.0001 -0.085 -0.001
B 0.0127 1.3049 -0.0345 5.3182 0 -0.302 -0.001 0.0005 -0.001 -0.301
C 1.2358 0.0051 7.0355 -5.7668 0 -0.001 0.086 -0.0004 0.086 -0.002
somme 2.2616 1.3147 0.000 -0.304

VI. Descente de charge et vérification des contraintes :


1. Descente de charges :
Pour déterminer la descente de charge sur les refends, on utilise le logiciel " Arche "

Tableau 85. tableau récapitulatif de la descente de charge pour tous les refends

refend A refend B refend C


g q g q g q
niveau l (m) l (m) l (m)
(KN/m) (KN/m) (KN/m) (KN/m) (KN/m) (KN/m)
1 0 0 3.65 1.569 0.235 3.55 1.878 0.262 3.9
2 1.175 0 3.65 4.264 0.534 3.55 4.926 0.525 3.9
3 2.388 0 3.65 8.007 1.108 3.55 8.013 0.787 3.9
4 3.601 0 3.65 11.747 1.682 3.55 11.099 1.049 3.9
5 4.813 0 3.65 15.484 2.256 3.55 14.185 1.312 3.9
6 6.026 0 3.65 19.216 2.829 3.55 17.272 1.574 3.9
7 7.239 0 3.65 22.944 3.402 3.55 20.358 1.836 3.9
8 8.451 0 3.65 26.668 3.975 3.55 23.444 2.099 3.9
9 9.664 0 3.65 30.467 4.547 3.55 26.53 2.361 3.9
10 12.172 0 3.65 33.977 4.951 3.55 28.885 2.499 3.9
somme 55.529 0 174.343 25.519 156.59 14.304

Tableau 86. tableau des charges verticales

refend G (MN) Q (MN)


A 0.2027 0.0000
B 0.6189 0.0906
C 0.6107 0.0558

2. Calcul des contraintes :


a. Contraintes limites ultimes :
Ce calcul est réalisé au niveau du sous-sol, car c'est l'endroit le plus sollicité.

108
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Refend A :
 L = 3.2 m : hauteur de l'étage (sous-sol)
 a = 0.25 m : épaisseur de refend A
 d = 1 m : largeur du voile

Tableau 87. tableau récapitulatif des contraintes limites du refend A

voile non armé verticalement voile armé verticalement

Longueur de flambement (m) 𝑙𝑓 = 0.9 × 𝑙0 = 2.88 𝑙𝑓 = 0.85 × 𝑙0 = 2.72

Elancement λ √12 × 𝑙𝑓 √12 × 𝑙𝑓


𝜆= = 39.91 𝜆= = 37.69
𝑎 𝑎
0.65 0.85
Coefficient α 𝛼(𝜆) = 2 = 0.48 𝛼(𝜆) = = 0.65
𝜆 𝜆 2
1 + 0.2 × (30) 1 + 0.2 × (30)

Acier minimal
0 𝐴𝑠 = 0.001 × 𝑎 = 2.50
𝐴𝑠 (cm2)

Aire réduite
𝐵𝑟 = 𝑑 × (𝑎 − 0.02) = 0.23 𝐵𝑟 = 𝑑 × (𝑎 − 0.02) = 0.23
𝐵𝑟 (m2/m)
𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28
𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 × (
𝛼 × 𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28 0.9 × 𝛾𝑏
Effort limite
𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 = = 2.04 𝐴𝑠 × 𝑓𝑒
𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 (MN) 0.9 × 𝛾𝑏 + )
𝛾𝑠
= 2.81

Contrainte limite 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚 𝑁𝑢𝑙𝑖𝑚


𝜎𝑢𝑙𝑖𝑚 (MPa) 𝜎𝑢𝑙𝑖𝑚 = = 8.18 𝜎𝑢𝑙𝑖𝑚 = = 11.23
𝑎×𝑑 𝑎×𝑑

Tableau 88. tableau récapitulatif des contraintes limites du refend B et C

𝜎𝑢𝑙𝑖𝑚 (MPa) 𝜎𝑢𝑙𝑖𝑚 (MPa)


L (m) a (m) d (m)
voile non armé voile armé
refend B 3.2 0.35 1 9.61 13.04
refend C 3.2 0.25 1 8.18 11.23

b. Contraintes de chargement :
Par simplification, on suppose que la pression du vent est constante sur toute la hauteur du
bâtiment. Nous présentons ainsi les contraintes appliquées sur les différents refends.
109
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Refend A :

Tableau 89. contraintes appliquées au refend A

𝑀. 𝑉 𝑀𝑦 . 𝑉 ′
𝑁 𝐼𝑦 𝐼𝑦
désignation charge 𝑀 (MN.m) 𝑆
(MPa) (MPa) (MPa)

G (MN) 0.20 - 0.22 - -


Q (MN) 0.00 - 0.00 - -
H1 (MN) -0.17 -2.81 0.00 -5.05 5.05
H2 (MN) -0.08 -1.40 0.00 -0.17 0.17
H3 (MN) 0.17 2.81 0.00 5.05 -5.05

 Refend B :

Tableau 90. contraintes appliquées au refend B

𝑀. 𝑉 𝑀𝑦 . 𝑉 ′
𝑁 𝐼𝑥 𝐼𝑥
désignation charge 𝑀(MN.m) 𝑆
(MPa) (MPa) (MPa)

G (MN) 0.62 - 0.50 - -


Q (MN) 0.09 - 0.07 - -
H1 (MN) 0.00 0.00 0.00 0.00
H2 (MN) -0.30 -4.95 - -6.74 6.74
H3 (MN) 0.00 0.00 - 0.00 0.00

 Refend C :

Tableau 91. contraintes appliquées au refend C

𝑀. 𝑉 𝑀𝑦 . 𝑉 ′
𝑁 𝐼𝑥 𝐼𝑥
désignation charge 𝑀(MN.m) 𝑆
(MPa) (MPa) (MPa)

G (MN) 0.61 - 0.63 - -


Q (MN) 0.06 - 0.06 - -
H1 (MN) -0.17 -2.83 - -4.47 4.47
H2 (MN) 0.09 1.41 - 0.14 -0.14
H3 (MN) 0.17 2.83 - 4.47 -4.47

110
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

c. Combinaisons de contraintes:
On considères les cas de charges suivants pour déterminer les contraintes maximales de
compression et de tractions dans le refend:
 combinaison ❶
1.35𝐺 + 𝑄 + 1.8𝑊
 combinaison ❷
1.35𝐺 + 1.5𝑄 + 1.2𝑊
 combinaison ❸
𝐺 + 1.8𝑊
 combinaison ❹
𝐺 − 1.8𝑊
 Refend A :

Tableau 92. contraintes sur le refend A

W1 W2 W3
combinaison 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎)
❶ -8.80 9.40 -0.01 0.61 9.40 -8.80
❷ -5.76 6.36 0.09 0.51 6.36 -5.76
❸ -8.87 9.32 -0.09 0.53 9.32 -8.87
❹ 9.32 -8.87 0.53 -0.09 -8.87 9.32

Figure 56. contraintes sur le refend A

111
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Rq : Le refend A travaille seulement à la traction

 Refend B :

Tableau 93. contraintes sur le refend B

W1 W2 W3
combinaison 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎)
❶ 0.75 0.74 -11.38 12.87 0.74 0.75
❷ 0.78 0.78 -7.30 8.87 0.78 0.78
❸ 0.50 0.49 -11.63 12.63 0.49 0.50
❹ 0.49 0.50 12.63 -11.63 0.50 0.49

Figure 57. contraintes sur le refend B


 Refend C :

Tableau 94. contraintes sur le refend C

W1 W3
combinaison 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑐𝑜𝑚𝑝 (𝑀𝑃𝑎) 𝜎𝑡𝑟𝑎𝑐 (𝑀𝑃𝑎)
❶ -7.14 8.95 8.97 -7.11
❷ -4.43 6.30 -7.11 8.97
❸ -7.42 8.67 8.67 -7.41
❹ 8.67 -7.42 -7.41 8.67

112
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 58. contraintes sur le refend C


Rq : Le refend C travaille seulement à la traction

VII. Calcul de ferraillage :


Le ferraillage est effectué en deux état de chargement extrêmes :
 Le premier provoque une compression maximale.
 Le second provoque une traction maximale.

1. Acier de compression :
 Pourcentage minimal à la compression :
400 × 𝜃 𝜎𝑢
𝜌 = max [0.001 ; 0.0015 × × (3 × − 1)]
𝑓𝑒 𝜎𝑢,𝑙𝑖𝑚
avec :
𝜃 = 1 pour voile intermédiaire
𝜃 = 1.4 pour voile de rive
 Acier minimal vertical :
𝐴𝑠𝑣 > 𝜌 × 𝑑 × 𝑎
avec :
a : épaisseur de la voile
d = 1m de largeur de la voile

113
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 Acier minimal horizontal :


2×𝜌
𝐴𝑠ℎ ≥ 𝑑 × 𝑎 × max (0.001 ; )
3
 Espacement des aciers :
 Acier vertical : 𝑆𝑡 ≤ min(0.33 𝑚 ; 2 × 𝑎)

 Acier horizontal : 𝑆𝑡 ≤ 0.33 𝑚

2. Acier de traction :
𝜎𝑡 × 𝑎 × 𝛾𝑠
𝐴𝑠𝑡 =
𝑓𝑒

3. Acier transversales :
Les armatures verticales doivent être maintenus par des armatures transversales, qui
sont définies par le tableau suivant :

nombres d'armatures
diamètre 𝜙𝑡
transversales
𝜙𝑙 ≤ 12 𝑚𝑚 4 épingles par m2 de voile 6 mm
12 𝑚𝑚 ≤ 𝜙𝑙 reprendre toutes les barres 6 mm
verticales
20 𝑚𝑚 < 𝜙𝑙 espacement ≤ 𝜙 8 mm

Nous avons trouvé pour tous les éléments du voile 𝜙𝑙 ≤ 12 𝑚𝑚 et


12 𝑚𝑚 ≤ 𝜙𝑙 < 20 𝑚𝑚.
On reprend toutes les barres verticales par des épingles 𝜙𝑡 = 6𝑚𝑚.

Tableau 95. ferraillage du refend A

refend A
Armatures verticales
𝜎𝑢 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 11.23
𝜎𝑢,𝑢𝑙𝑡 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 9.40
𝜌𝑣 0.005
𝐴𝑠𝑣 (𝑐𝑚2 ) 13.58
choix 5 HA 14
Armatures Horizontales
𝐴𝑠ℎ (𝑐𝑚2 ) 9.05
choix 5 HA 12

114
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Armatures de traction
|𝜎𝑡 | ( 𝑀𝑃𝑎 ) 8.87
𝐴𝑠𝑡 (𝑐𝑚2 ) 63.78
Pour minimiser la quantité d'acier, on
choix
a divisé le refend en plusieurs parties

Tableau 96. ferraillage du refend A (suite)

|𝜎𝑡 | 𝑀𝑃𝑎 choix espacement (cm)


8.87 2×3 HA 20 8
7.71 2×3 HA 20 8
5.68 2×3 HA 16 8
3.44 2×3 HA 12 8
1.63 2×8 HA 10 12

Tableau 97. ferraillage du refend B

refend B
Armatures verticales
𝜎𝑢 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 13.04
𝜎𝑢,𝑢𝑙𝑡 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 12.40
𝜌𝑣 0.005
𝐴𝑠𝑣 (𝑐𝑚2 ) 15.83
choix 6 HA 14
Armatures Horizontales
𝐴𝑠ℎ (𝑐𝑚2 ) 10.55
choix 5 HA 12
Armatures de traction
|𝜎𝑡 | ( 𝑀𝑃𝑎 ) 11.12
𝐴𝑠𝑡 (𝑐𝑚2 ) 111.93
Pour minimiser la quantité d'acier, on
choix
a divisé le refend en plusieurs parties

115
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 98. ferraillage du refend B (suite)

|𝜎𝑡 | 𝑀𝑃𝑎 choix espacement (cm)


11.12 2×5 HA 20 8
9.62 2×3 HA 20 8
6.83 2×3 HA 16 8
3.95 2×3 HA 14 8
1.76 2×9 HA 10 8

Tableau 99. ferraillage du refend C

refend C
Armatures verticales
𝜎𝑢 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 11.23
𝜎𝑢,𝑢𝑙𝑡 ( 𝑀𝑃𝑎 ) 8.97
𝜌𝑣 0.006
𝐴𝑠𝑣 (𝑐𝑚2 ) 14.47
choix 5 HA 14
Armatures Horizontales
𝐴𝑠ℎ (𝑐𝑚2 ) 10.55
choix 5 HA 12
Armatures de traction
|𝜎𝑡 | ( 𝑀𝑃𝑎 ) 7.41
𝐴𝑠𝑡 (𝑐𝑚2 ) 53.28
Pour minimiser la quantité d'acier, on
choix
a divisé le refend en plusieurs parties

Tableau 100. ferraillage du refend C (suite)

|𝜎𝑡 | 𝑀𝑃𝑎 choix espacement (cm)


7.41 2×6 HA 20 8
4.90 2×3 HA 16 8
3.09 2×3 HA 12 8
1.57 2×8 HA 10 12

116
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

117
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 8 : Etude d'un mur de soutènement

I. Introduction
Le voile du sous sol est un ouvrage enterré destiné à soutenir, et s’opposer à la poussée
latérale des sols, de l’eau et des surcharges. Il joue le rôle d’un mur de soutènement travaillant
comme une dalle continue verticalement. Dans ce chapitre, on va s’intéresser du calcul d'un
voile tout en déterminant les sollicitations agissantes et le ferraillage nécessaire.

II. Caractéristiques géométriques du voile :


longueur du voile : 6 m

Largueur du voile : 3 m

épaisseur voile : 0.25 m

Figure 59.schéma représentatif du mur voile

III. données de calcul :


Le sol est formé par une couche de Remblai pour une profondeur de 1 m puis une couche de
Sable fin pour une profondeur entre 1 m et 3 m . Ainsi , la nappe phréatique se trouve à une
profondeur de 1.7 m

118
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 60.composition du sol


cohésion du sol (pour sable et remblai ) : c = 0

angle de frottement interne (pour sable et remblai ) φ = 27 ͦ

Poids volumique du sol γ = 18 KN/m3

1. Charges agissant sur le mur voile:


 hypothèse de calcul

-sol homogène et isotrope dont les caractéristiques de résistance sont c et φ

-surface du sol est rectiligne

-frottement sol-écran est nul (écran lisse)

- milieu est en état d’équilibre limite

↳ On choisit la méthode de Rankine

 Poussée du sol :

π φ
K a = tg 2 ( − ) = 0.38
4 2

σh = γ z K a − 2 c √K a = γ z K a

pour z = 0 m : σh1 = 0 kPa

pour z = 1.7 m : σh2 = 18 × 1.7 × 0.38 = 12.83 kPa

pour z = 3m : σh3 = σh2 + γ′ z K a Figure 61.diagramme de phases

détermination de γ′ ∶

119
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Ws : poids des grains solides = 27 KN

Ww : poids de l'eau = 10 Vw

Vv : volume des vides

Vs : volume des grains solides = 1 m3

Ws 27
poids volumique sec : γd = = = 1+Vv = 18 kN/m3
Vs+Vw

27
↳ Vv = − 1 = 0.5 m3
18

Ww+Ws 10∗0.5+27
poids volumique saturé : γsat = = = 21.3 kN/m3
Vs+Vw 1+0.5

poids volumique déjaugé : γ′ = γsat − γw = 11.3 kN/m3

⟹ σh3 = 12.83 + 11.3 × (3 − 1.7) × 0.38 = 23.23 kPa

 Poussée de l'eau

σw = γw ∗ hw

pour z = 1.9 m : σw = 0 kPa

pour z = 3.2 m : σw = 10 × (3.2 − 1.9) = 13 kPa

 Poussée due aux surcharges :

Ka
K aq =
cos(λ − β )

λ = 0 : Inclinaison du mur voile

β = 0 : Inclinaison de la surface du sol

K aq = ka = 0.38

On prend q = 4 kN/m2

σa = K aq × q = 0.38 × 4 = 1.5 KPa

120
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 62. schéma récapitulation de l'action de sol , de l'eau et des surcharges d'exploitation
On considère les charges horizontales agissantes sur le voile comme étant une charge répartie
rectangulaire (poussée due aux surcharges) et une charge répartie triangulaire (poussées du sol
et de l'eau)

Figure 63. schéma explicatif de la charge triangulaire agissant sur le voile

2. Modèle de calcul :
Le voile est modélisé comme un panneau de dalle (articulé ou encastré) en bas , encastré des
deux cotés aux poteaux et (articulé ou encastré) en haut.

Pour les conditions aux limites , on choisit les 4 cas suivantes :

cas 1: bord gauche encastré ,bord droit encastré ,bord haut articulé , bord bas articulé

cas 2: bord gauche encastré ,bord droit encastré ,bord haut libre , bord bas articulé

cas 3: bord gauche encastré ,bord droit encastré ,bord haut articulé , bord bas encastré

cas 4: bord gauche encastré ,bord droit encastré , bord haut libre , bord bas encastré

121
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

IV. Calcul des sollicitations :


Pour le calcul des moments en travée et sur appuis , on résolue l'équation de Lagrange qui
p z  x, y 
peut être écrite sous la forme suivante :    w  
D

2 2
avec   2   est l’opérateur Laplacien ; w(x , y) est l'équation de la flèche
x 2 y 2

Eh3
D : la rigidité en flexion et Pz (x , y) est la charge appliquée.
12 1  2 

Henry Thonier (dans son livre tome 6 ) a proposé une résolution de l'équation de Lagrange par
la méthode des différences finies avec un coefficient de poisson 𝜈 =0 (pour = 0.2𝜈 , les
déformations diffèrent de quelques %)

Tableau 101. valeurs des moments maximaux en travées et sur appuis

Pour une charge P


Au coté de longueur a Au coté de longueur b
(par unité de surface)
Moment maximal positif en 𝑘𝑎 𝑃𝐿2 𝑘𝑏 𝑃𝐿2
𝑀𝑎 = 𝑀𝑏 =
travée par unité de largeur 1000 1000
Moment maximal négatif sur
𝑘′𝑎 𝑃𝐿2 𝑘𝑏 𝑃𝐿2
appuis ou en travée par unité 𝑀′𝑎 = 𝑀′𝑏 =
1000 1000
de largeur

Figure 64. moments maximaux en travées et sur appuis

122
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

L=min (a, b) = b

a/b = 0.5

On considère les deux combinaisons suivantes :

à l'ELS , P = G + Q

à l'ELU , P = 1.35 G + 1.5 Q

↳ charge rectangulaire : Ps = 1.5 KN/m2

Pu = 1.5 × 1.5 = 2.25 KN/m2

charge triangulaire : Ps = 17+13 = 30 KN/m2

Pu = 1.35× 17 + 1.5×13 = 42.45 KN/m2

Tableau 102. moments maximaux dans le cas de charge EEAA

CAS 1 : EEAA
chargement tableau chargement tableau
Moments à l'ELS A l'ELU
rectangulaire 4 triangulaire 22

𝑘𝑎 10,468 𝑘𝑎 6,31 𝑀𝑎 (KN m/m) 1,85 2,62

𝑘𝑏 3,015 𝑘𝑏 3,019 𝑀𝑏 (KN m/m) 0,86 1,21

𝑘′𝑎 -20,85 𝑘′𝑎 -13,58 𝑀′𝑎 (KN m/m) -3,95 -5,61

𝑘′𝑏 0 𝑘′𝑏 0 𝑀′𝑏 (KN m/m) 0,00 0,00

Tableau 103. moments maximaux dans le cas de charge EELA

CAS 2 : EELA
chargement tableau chargement tableau
Moments à l'ELS A l'ELU
rectangulaire 4 triangulaire 22

𝑘𝑎 10,59 𝑘𝑎 6,308 𝑀𝑎 (KN m/m) 1,85 2,62

𝑘𝑏 3,019 𝑘𝑏 3,02 𝑀𝑏 (KN m/m) 0,86 1,21

𝑘′𝑎 -20,783 𝑘′𝑎 -13,576 𝑀′𝑎 (KN m/m) -3,95 -5,61

𝑘′𝑏 -0,007 𝑘′𝑏 -0,302 𝑀′𝑏 (KN m/m) -0,08 -0,12

123
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 104. moments maximaux dans le cas de charge EEAE

CAS 3 : EEAE
chargement tableau chargement tableau
Moments à l'ELS A l'ELU
rectangulaire 4 triangulaire 22

𝑘𝑎 10,284 𝑘𝑎 5,722 𝑀𝑎 (KN m/m) 1,68 2,39

𝑘𝑏 3,018 𝑘𝑏 2,106 𝑀𝑏 (KN m/m) 0,61 0,87

𝑘′𝑎 -20,658 𝑘′𝑎 -12,324 𝑀′𝑎 (KN m/m) -3,61 -5,13

𝑘′𝑏 -11,883 𝑘′𝑏 -9,421 𝑀′𝑏 (KN m/m) -2,70 -3,84

Tableau 105. moments maximaux dans le cas de charge EELE

CAS 4 : EELE
chargement tableau chargement tableau
Moments à l'ELS A l'ELU
rectangulaire 4 triangulaire 22

𝑘𝑎 10,581 𝑘𝑎 5,72 𝑀𝑎 (KN m/m) 1,69 2,40

𝑘𝑏 2,126 𝑘𝑏 2,106 𝑀𝑏 (KN m/m) 0,60 0,85

𝑘′𝑎 -20,754 𝑘′𝑎 -12,318 𝑀′𝑎 (KN m/m) -3,61 -5,13

𝑘′𝑏 -11,868 𝑘′𝑏 -9,42 𝑀′𝑏 (KN m/m) -2,70 -3,84

Les moments maximaux sont présentés dans les tableaux suivants :

Tableau 106. Les moments maximaux sur appuis et en travées à l'ELU et à l'ELS

ELS ELU
𝑀𝑎 (KN m/m) 1.85 2.62
𝑀𝑏 (KN m/m) 0.86 1.21
𝑀′𝑎 (KN m/m) -3.95 -5.61
𝑀′𝑏 (KN m/m) -2.70 -3,84

124
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 65. moments maximaux à l'ELS

Figure 66. moments maximaux à l'ELU

V. Calcul du ferraillage :
𝑎
α = 𝑏 = 0.5 ≥ 0.4  le panneau porte dans les deux sens.

 Diamètre des armatures :

h
φ ≤ 10 = 0.25 m et φ ≥ 8 mm ( fissuration trés préjudisciable)

 Sections minimales d'armatures:

12 ℎ0 ∶ ronds lisses
A a min = { 8 ℎ0 ∶ Fe E 400 ⟹ Aa min = 2 cm2/m
6 ℎ0 ∶ fe E500

3− 𝛼
Ab min = Aa min =2.5 cm2/m
2

 espacements maximaux :

la fissuration est trés préjudiciable .

125
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

ℎ0 = 25 𝑐𝑚 ≤ 40 𝑐𝑚 ⇒ 𝑆𝑡𝑎 = 𝑆𝑡𝑏 = min(1.5ℎ0 ; 20𝑐𝑚) = 20 𝑐𝑚

 aciers en travée et sur appui

Comme la fissuration est trés préjudisciable , le dimensionnement se fait à l'ELS et en ELU et


on prend le ferraillage maximum :

Dimensionnement à l'ELS:

𝑓𝑐28 = 25 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑓𝑡28 = 2.1 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑓𝑏𝑢 = 14.17 𝑀𝑃𝑎

fissuration très préjudiciable ⟹ 𝜎


̅̅̅̅
𝑠𝑡 = max (0.4 𝑓𝑒 ; 88 √1.6 𝑓𝑡28 ) = 161.3 𝑀𝑃𝑎

d= h - enr = 25 -5 = 20 cm = 0.20 m

 Dimensionnement à l'ELS:

Tableau 107. tableau récapitulatif de dimensionnement à l'ELS

En travée En travée Sur appuis Sur appuis


sens (a) sens (b) (sens a) (sens b)
𝑀𝑠𝑒𝑟 (KN m /m) 1.85 0.86 -3.95 -2.70

𝜎
̅̅̅̅
𝑏𝑐 = 0.6 𝑓𝑐28 (MPa) 15 15 15 15
9 ∗ 𝑓𝑐28
𝛼1 =
̅̅̅ 0.582 0.582 0.582 0.582
𝜎
̅̅̅̅
𝑠𝑡 + 9 ∗ 𝑓𝑐28
1 𝛼1
µ𝑟𝑏 = 𝛼1 (1 − ) 0.235 0.235 0.235 0.235
2 3
𝑀𝑠𝑒𝑟
µ𝑠𝑒𝑟 = 0,003 0,001 0,007 0,005
𝑏 𝑑2 𝜎
̅̅̅̅
𝑏𝑐

µ𝑠𝑒𝑟 ≤ µ𝑟𝑏 vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée

𝐴𝑠𝑐 0 0 0 0
30 𝑀𝑠𝑒𝑟
𝑈= 0,009 0,004 0,018 0,013
𝑏 𝑑 2 ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡
𝜆=1+𝑈 1,009 1,004 1,018 1,013

φ = 𝑐𝑜𝑠 −1 (𝜆−1.5 ) 9.372 6.263 13.195 11.242


φ
𝛼1 = 1 + 2√𝜆 cos( 240 + ) 0,0921 0,0621 0,1281 0,1105
3
𝛼1 𝜎̅̅̅̅
𝑠𝑡
𝜎𝑏𝑐 = (𝑀𝑃𝑎) 1,09 0,71 1,58 1,34
15 (1 − 𝛼1)
𝑏𝑑 𝛼12
𝐴𝑠𝑡 = (𝑐𝑚2 ) 0.62 0.27 1.25 0.91
30(1 − 𝛼1)

126
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Dimensionnement à l'ELU:

Tableau 108. tableau récapitulatif de dimensionnement à l'ELU

En travée En travée Sur appuis Sur appuis


sens (a) sens (b) (sens a) (sens b)
Mu(m KN/m) 2.62 1.21 -5.61 -3.84
M
μbu = 0,005 0,002 0,010 0,007
b0 d2 fbu
μ bu< μ L=0.39 oui oui oui oui

𝐴𝑆𝐶 0 0 0 0

μ bu < 0,275 oui oui oui oui

Zb = d ( 1 − 0.6 μbu ) 0,199 0,200 0,199 0,199


𝑀𝑥
𝐴=𝑍 (cm2/m) 0,38 0,17 0,81 0,55
𝑏 𝑓𝑠𝑢

Amin (cm2/m) 2 2.5 2 2.5

A ≥ Amin non non non non

Ast(cm2/m) 2 2.5 2 2.5

 Section d'acier maximale :

Tableau 109. Section d'acier maximale

En travée En travée Sur appuis Sur appuis


sens (a) sens (b) (sens a) (sens b)
A ELU (cm2/m) 2 2.5 2 2.5

A ELS (cm2/m) 0.62 0.27 1.25 0.91

A choisie (cm2/m) 2 2.5 2.5 2.5

St max (cm) 20 20 20 20

Choix des armatures 5 HA 10 pm 5 HA 10 pm 5 HA 10 pm 5 HA 10 pm

A réel (cm2/m) 3.93 3.93 3.93 3.93

St (cm) 20 20 20 20

L’épaisseur de la dalle= 25 cm ≥ 20 cm, donc on dispose d’une nappe supérieure


d'antifissuration et ainsi pour faciliter l'exécution du voile .Pour çelà , nous allons associer les
aciers sue appuis acec les aciers de la nappe supérieure.

127
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 arrêt de barres:

nappe inférieure :

en travée sens a , on alterne : 3 HA 10 pm filants,

2 HA 10 pm arrétés à 0.1 *3 ≈ 0.3 m de rive

en travée sens b , on alterne : 2 HA 10 pm filants,

2 HA 10 pm arrétés à 0.1 *3 ≈ 0.3 m de rive

 schéma de ferraillage :

Figure 67. schéma de ferraillage de la nappe inférieure

Figure 68. schéma de ferraillage de la nappe supérieure

128
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 69. schéma de ferraillage

129
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 9: Etude du dallage

I. Introduction
Un dallage est un ouvrage plan en bèton de grandes dimensions par rapport à son
épaisseur , éventuellement découpé par des joints , qui repose uniformément sur son
support , éventuellement par l'intermédiaire d'une interface .

Le dallage à calculer est en béton armé reposant sur le sol . Il est soumis à des
sollicitations diverses dues aux poussée de l'eau , les charges permanates et les charges
d'exploitation .Ainsi , les fissurations sont considérées trés préjudisciables .

II. Pré dimensionnement du panneau :


Le panneau a pour dimension :

Lx = 5.62 m et Ly = 5.78 m

α = Lx/Ly = 0.97 ≥ 0.4  le panneau porte dans les


deux sens.

soit h : épaisseur de la dalle

la dalle est continue ⟹ h ≥ Lx/40 = 0.14 m

↳ on prend h = 0.20 m Figure 70. schéma simplifié du dallage

III. Evaluation des charges :


charge permanates : G= 0.6 + 25 e = 5.6
KN/m2

charge d'exploitation Q = 2.5 KN/m2

poussée de l'eau U = 1.6 * 10 = 16 KN/m2

Figure 71. schéma mécanique du dallage


IV. Détermination des sollicitations :
1. Combinaisons de charges :
On considère les 2 cas suivants (les plus défavorables) :
130
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

cas 1 : saison sèche ou rabattement de la nappe phréatique (U=0 )

Soit les 2 combinaisons suivantes :

à l'ELU , Pu = 1.35 G +1.5 Q = 11.31 KN/m2

à l'ELS , Ps = G +Q = 8.1 KN/m2

cas 2 : présence de la nappe phréatique

Soit les 2 combinaisons suivantes :

à l'ELU , Pu = 1.5 U - G = 18.4 KN/m2

à l'ELS , Ps = U-G = 10.4 KN/m2

2. Moments fléchissants pour le panneau articulé sur son contour


1
µx = 8(1+2.4 ∝3) = 0.04

µy =  2 1  0.95 (1   2 ) = 0.90 ≥ 0.25

Pour une bande de largeur unité et au centre de la dalle , on a :

M0x = µxPLx2 et M0y = µy M0x

Tableau 110. tableau des moments du panneau articulé

M0x (m KN/m) M0y (m KN/m)


ELU 13,93 12,48
Cas 1
ELS 9,97 8,94

22,66 20,31
ELU
Cas 2 12,81 11,48
ELS

3. Moments dans la dalle partiellement encastrée


Le panneau est de rive dans le sens 'Lx' et intermédiaire dans le sens 'Ly'

131
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 72. schéma explicatif des moments en travées et sur appuis

Figure 73. Moments en travées et sur appuis

Tableau 111. valeurs des moments fléchissant en travées et sur appuis

0,85 M0x 0,5M0x 0,3 M0x 0,75M0y 0,5M0y

ELU 11,84 6,96 4,18 9,36 6,24


Cas 1
ELS 8,48 4,99 2,99 6,71 4,47

ELU 19,26 11,33 6,80 15,23 10,15


Cas 2
ELS 10,89 6,40 3,84 8,61 5,74

valeur minimale à respecter :

en travée : Mty ≥ Mtx /4 ; sur appui : M ay = M ax

⟹ On retient les moments suivants :

132
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 112. vérification des moments

Moment sur appui


Moment en travée

Mtx(m KN/m) Mty(m KN/m) Ma(m KN/m)


11,84 9,36 -6,96
ELU
Cas 1
8,48 6,71 -4,99
ELS
-19,26 -15,23 11,33
ELU
Cas 2
ELS -10,89 -8,61 6,40

Figure 74. Diagramme des moments 'cas 1' à l'ELU (en KN.m)

Figure 75. Diagramme des moments 'cas 1' à l'ELS (en KN.m)

133
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 76. Diagramme des moments 'cas 2' à l'ELU (en KN.m)

Figure 77. Diagramme des moments 'cas 2' à l'ELS (en KN.m)

4. Effort tranchant
Lx 1
Vx = p
2 1+α
α ≥ 0.4 ⟹ 2
Lx
Vy = p ≤ Vx
{ 3

Tableau 113. valeur des efforts tranchants

Vx (KN/m) Vy (KN/m)
cas 1 ELU 21.38 21.19
Cas 2 ELU 34.79 34.47

134
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

V. Calcul de ferraillages :

1. Armatures longitudinales :
 Diamètre des armatures :

h
φ ≤ 10 = 0.20 m et φ ≥ 8 mm ( fissuration trés préjudisciable)

 Sections minimales d'armatures:

12 ℎ0 ∶ ronds lisses
Ay min = { 8 ℎ0 ∶ Fe E 400 ⟹ Ay min = 1.60 cm2/m
6 ℎ0 ∶ fe E500

3− 𝛼
Ax min = Ay min =1.624 cm2/m
2

 espacements maximaux :

la fissuration est trés préjudiciable .

ℎ0 = 20 𝑐𝑚 ≤ 40 𝑐𝑚 ⇒ 𝑆𝑡𝑎 = 𝑆𝑡𝑏 = min(1.5ℎ0 ; 20𝑐𝑚) = 20 𝑐𝑚

aciers en travée et sur appui

Comme la fissuration est trés préjudisciable , le dimensionnement se fait à l'ELS et en ELU et


on prend le ferraillage maximum :

 Dimensionnement à l'ELS:

𝑓𝑐28 = 25 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑓𝑡28 = 2.1 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑓𝑏𝑢 = 14.17 𝑀𝑃𝑎

fissuration très préjudiciable ⟹ 𝜎


̅̅̅̅
𝑠𝑡 = max (0.4 𝑓𝑒 ; 88 √1.6 𝑓𝑡28 ) = 161.3 𝑀𝑃𝑎

d= h - enr = 20 -5 = 15 cm = 0.15 m

Tableau 114. tableau récapitulatif de dimensionnement à l'ELS

cas 1 cas 2
En travée En travée En travée En travée
Sur appuis Sur appuis
sens (x) sens (y) sens (x) sens (y)
𝑀𝑠𝑒𝑟 (KN.m) 8,48 6,71 -4,99 -10,89 -8,61 6,4
𝜎𝑏𝑐 (MPa)
̅̅̅̅ 15 15 15 15 15 15
μ𝑟𝑏 0.235 0.235 0.235 0.235 0.235 0.235

135
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

μ𝑠𝑒𝑟 0,025 0,020 0,015 0,032 0,026 0,019


μ𝑠𝑒𝑟 ≤ μ𝑟𝑏 vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée
𝐴𝑠𝑐 (𝑐𝑚2 ) 0 0 0 0 0 0
𝜎𝑏𝑐 (𝑀𝑃𝑎) 3,448 2,983 2,519 3,961 3,441 2,892
𝐴𝑠𝑡 (𝑐𝑚2 ) 3,89 3,01 2,22 4,95 3,87 2,85

Tableau 115. tableau récapitulatif de dimensionnement à l'ELU

cas 1 cas 2
En travée En travée En travée En travée
Sur appuis Sur appuis
sens (x) sens (y) sens (x) sens (y)
Mu(m KN.m) 11.84 9.36 -6.96 -19.26 -15.23 11.33
μbu 0,037 0,029 0,022 0,060 0,048 0,036
μ bu< μ L=0.39 oui oui oui oui Oui oui
𝐴𝑆𝐶 0 0 0 0 0 0
𝐴 (cm2/m) 2,32 1,83 1,35 3,83 3,01 2,22
Amin (cm2/m) 1.624 1.60 1.624 1.624 1.60 1.624
A ≥ Amin oui oui non oui oui oui
Ast(cm2/m) 2,32 1,83 1,624 3,83 3,01 2,22
Tableau 116. Section d'acier maximale

cas 1 cas 2
En travée En travée En travée En travée
Sur appuis Sur appuis
sens (x) sens (y) sens (x) sens (y)
A ELU (cm2/m) 2.32 1.83 1.624 3.83 3.01 2.22
A ELS (cm2/m) 3,89 3,01 2,22 4,95 3,87 2,85
A choisie
3.89 3.01 2.22 4.95 3.87 2.85
(cm2/m)
St max (cm) 20 20 20 20 20 20
Choix des
5 HA 10 pm 5 HA 10 pm 5 HA 8 pm 5 HA12 pm 5 HA 12 pm 5 HA 10 pm
armatures
A réel
3.93 3.93 2.51 5.65 5.65 3.93
(cm2/m)
St (cm) 20 20 20 20 20 20

2. armatures transversales :
 Vérification de l'effort tranchant :

136
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥
contrainte tangente conventionnelle : 𝜏𝑢 =
𝑏0 𝑑

0.07𝑓𝑐28
contrainte tangente limite : 𝜏𝑙𝑖𝑚 = = 1.166 𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏

Vu max (KN/m) τu (MPa)


cas 1 21.38 0.143
Cas 2 34.79 0.232
𝜏𝑢 ≤ τlim ⟹ Pas besoin d′ armatures transversales

 Vérification du poinçonnement :

𝑓
on doit vérifier que Qu ≤ 0.045 uc h0 𝛾𝑐𝑗
𝑏

avec Qu : charge de calcul à l'ELU

h0 : épaisseur de la dalle.

uc : périmètre du rectangle d'impact au niveau du


feuillet moyen de la dalle.

D'après la norme française NF P 06-001 , pour les


garages et parcs de stationnement de voitures légères, on considère une charge
poinçonnant égale à 8 kN sur un carré de 10 cm de côté (a0=b0=10cm)

uc = 2 ( a+ b ) avec a = b = a0 + h0 + 2 h1 =36 cm

↳ uc = 144 cm

25
Qu = 0.008 MN ≤ 0.045 × 1.44 × 0.2 × 1.2 = 0.216 MN : condition vérifiée

3. schéma de ferraillage :

cas 1 : cas 2 :

Figure 79. schéma de ferraillage "cas1" Figure 78. schéma de ferraillage "cas2"
137
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↳ on obtient le ferraillage suivant :

Figure 80. schéma de ferraillage final

138
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 10 : Etude de la fondation

I. Introduction :
La fondation est le moyen de contact entre l’ouvrage et le sol d’assise, qui transmet au second
les efforts provenant du premier. Pour accomplir son rôle, le sol doit satisfaire certains critères
mécaniques, à savoir ; une bonne résistance à la rupture, et des déformations modérées qui ne
nuisent pas la structure de l’ouvrage. Ce sont ces critères qui exigent la nature de la fondation
; qu’elle soit « superficielle » ou « profonde ».

II. Etude géotechnique


La campagne de reconnaissance géotechnique consistait à la réalisation de :

 Deux sondages pressiomètriques de 60 m de profondeur chacun


 Un sondage carotté de 60m de profondeur
 prélèvement des échantillons intacts ( sur lesquels des essais au laboratoire sont
réalisés )

D'après la coupe des différents sondages , on peut diviser la litho stratigraphie du terrain
étudié en 7 horizons illustrés comme suit :

 horizon A: couche de remblai d'une épaisseur de l'ordre de 0.5 m


 horizon B: couche de sable fin à moyen beige à marron d'une épaisseur moyenne de
l'ordre de 3.5 m
 horizon C:couche de sable argileux coquillé beige à marron d'une épaisseur moyenne
de l'ordre de 3.5 m
 horizon D: couche de sable fin à moyen limoneux coquillé riche en coraux beige à
verdâtre d'une épaisseur moyenne de l'ordre de 2.5 m
 horizon E : couche d'argile sableuse coquillée très riche en coraux localement
consolidée beige à verdâtre d'une épaisseur moyenne de l'ordre de 3 m
 horizon F:couche d'argile vaseuse coquillée grisâtre qui se poursuit jusqu'à 52.5 m de
profondeur
 horizon G: couche d'argile sableuse localement tufeuse rougeâtre qui se poursuit
jusqu'à 60 m de profondeur .

139
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

III. Résultats de l'essai pressiomètriques :

Tableau 117. tableau récapitulatif des résultats d'essais pressiomètriques

SP1 SP2
Profondeur
Pl* EM Pl* EM
Couches (m) (MPa) bar (MPa) Bar
Couche A 1 0,44 61 0,6 87
2 0,68 75 0,7 67
Couche B 3 0,81 99 0,85 83
4 0,67 82 0,54 77
5 0,72 75 0,71 74
6 1,12 101 0,85 126
Couche C 7 0,67 121 1,02 152
8 0,94 100 0,85 137
9 0,86 118 0,93 99
10 0,71 101 0,53 94
Couche D 11 0,69 107 0,52 67
12 0,62 93 0,53 80
13 1,23 163 1,07 136
Couche E 14 1,12 122 1,12 153
15 0,71 95 0,7 95
16 0,53 85 0,32 68
17 0,65 93 0,7 105
18 0,53 99 0,67 85
19 0,42 73 0,41 59
20 0,36 62 0,61 68
21 0,65 70 0,82 85
22 0,57 78 0,69 61
23 0,57 94 0,59 59
Couche F
24 0,85 120 0,87 114
25 0,69 100 0,63 120
26 0,73 79 0,87 133
27 0,42 70 0,6 54
28 0,67 89 0,71 120
29 0,59 66 0,68 129
30 0,75 74 0,48 88
31 0,71 93 0,59 94

140
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

32 0,74 83 0,79 92
33 0,56 52 0,42 58
34 0,73 81 0,63 89
35 0,68 63 0,77 106
36 0,92 93 0,86 97
37 0,46 70 0,48 99
38 0,43 96 0,79 88
39 0,53 76 0,71 73
40 0,5 67 0,88 100
41 0,62 58 0,68 97
42 0,66 109 0,44 82
43 0,58 62 0,76 78
44 0,62 74 0,45 78
45 0,85 93 0,95 99
46 0,98 100 0,74 93
47 0,76 108 0,87 87
48 0,84 95 0,92 131
49 0,91 97 1,2 170
50 2,17 427 2,14 297
51 2,5 492 2,38 328
52 2,59 472 2,49 498
53 2,65 519 2,54 581
54 2,53 615 2,66 594
55 2,7 752 2,75 639
56 2,83 737 2,63 744
Couche G
57 2,98 627 3,14 803
58 3,01 820 3,42 762
59 3,1 782 3,32 753
60 3,52 805 3,84 843

141
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Pression limite nette pl*(MPa)


0 1 2 3 4 5
0

10

20
profondeur (m)

sp1
sp2
30

40

50

60

Figure 81. pression limite nette en fonction de la profondeur

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
0

10

20
profondeur (m)

sp1
sp2
30

40

50

60

Figure 82. module pressiomètriques en fonction de la profondeur

142
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

⟹ Selon les 2 sondages pressiomètriques, on remarque que les caractéristiques mécaniques


sont faibles à moyenne depuis la surface jusqu'à une profondeur de 50 m au delà elles
deviennent bonnes à excellentes .

IV. choix du type de fondation :


Les couches de terrains capables de supporter les charges provenant de la superstructure sont
à une grande profondeur .Pour cela , on choisit l'utilisation de fondation profonde .

 Les pieux sont classés suivant leurs techniques d’exécution. On distingue principalement :
 Les pieux réalisés avec refoulement du sol au fur et à mesure de leur pénétration dans le
terrain: pieux battus et foncés ;

Les pieux réalisés sans refoulement du sol par excavation du terrain : pieux forés.

Comme la profondeur de la couche d'assise ≥ 15 m , on choisit des pieux forés

Il est clair que le risque d’éboulement est important, le maintien du sol peut être réalisé par la
mise en place de boue benthonique dans le forage.

V. Calcul de la capacité portante des pieux :


Le calcul de la capacité portante des pieux sera réalisé sur la base des règles du fascicule 62.

soit Qp : la charge limite de pointe et Qs : la charge limite de frottement latéral.

La charge limite Ql = Qp + Qs

𝑄𝑝 𝑄𝑠
La charge de fluage Qc = + 1.5
2

La charge axiale Q appliquée sur le pieu considéré doit être comprise entre les limites
suivantes :

 Q max (valeur maximales autorisée pour Q en compression )


 Q min (valeur maximale autorisée pour Q en arrachement )

𝑄𝑐
Pour des combinaisons quasi-permanentes à l'ELS : Q max = 1.4 et Q min = 0

𝑄𝑙 −𝑄𝑠
Pour des combinaisons fondamentales à l'ELU : Q max = 1.4 et Q min = 1.4

143
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Ainsi , on doit vérifier que la contrainte maximale à l'ELS dans le béton ne dépassent pas 4.5
MN/m2 .

Figure 83. schéma explicatif de la charge de pointe et la charge de frottement latéral

1. calcul de la charge limite de pointe à l'ELS :


Selon la fascicule 62 titre V , la charge limite de pointe est donnée par la formule :
∗ ∗
𝐐𝐩 = 𝐀 𝐊 𝐩 𝐏𝐥𝐞 avec A : section du pieu , 𝐾𝑝 : facteur de portance et 𝑃𝑙𝑒 : pression limite
nette équivalente.
𝐷+3𝑎

1
𝑃𝑙𝑒 = ∫ 𝑃𝑙∗ (z). dz
(𝑏 + 3𝑎)
𝐷−𝑏

avec D : la profondeur du pieu , B : le diamètre du pieu , h : la hauteur de l'élément de


𝐵/2 𝑠𝑖 𝐵 > 1 𝑚
fondation dans la couche porteuse , a = { et b = min (a , h)
0.5 𝑚 𝑠𝑖 𝐵 < 1𝑚

Kp : est en fonction de la nature du sol et du mode de mise en œuvre (avec ou sans


refoulement du sol

Tableau 118. classification du sol

classe de sol Description Pl ( Mpa)


A Argiles et limons mous < 0,7
Argiles , B Argiles et limons fermes 1,2 - 2
limons Argiles très fermes à
C > 2,5
dures

144
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

A Lâches < 0,5


Sables ,
B Moyennement compacts 1-2
Graves
C compacts > 2,5

Tableau 119. valeurs du facteur de portance Kp

éléments mis en œuvre


classe de sol sans refoulement du sol
Kp
A 1.1
Argiles ,
B 1.2
limons
C 1.3
A 1
Sables ,
B 1.1
Graves
C 1.2

Tableau 120. classe et facteur de portance des différentes couches du terrain

couche classe Kp
couche A,B,C,D sable A 1
couche E,F argile A 1.1
couche G argile C 1.3

Tableau 121. tableau récapitulatif des charges limites de pointe

profondeur Qp (t) Qp (t) Qp (t) Qp (t) Qp (t)


(m) φ = 60 cm φ = 70 cm φ = 80 cm φ = 100 cm φ = 120 cm

45 20 28 36 57 82
46 24 33 43 68 97
47 24 33 43 67 97
48 26 35 46 72 104
49 37 50 65 102 147
50 52 71 92 144 207

145
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

51 86 117 152 238 343


52 91 124 161 252 363
53 93 126 165 257 370
54 95 130 169 264 381

2. Calcul de la charge limite de frottement latéral :


Selon la fascicule 62 titre V , la charge limite de frottement latéral est donnée par la formule :

𝑄𝑠 = 𝑃 ∫ 𝑞𝑠 (𝑧)𝑑𝑧
4

avec P : le périmètre du pieu , h : la hauteur du pieu ou s'exerce effectivement le frottement


latéral et 𝑞𝑠 : le frottement latéral unitaire

Le frottement latéral unitaire 𝑞𝑠 est donné en fonction de la pression limite nette 𝑃𝑙∗ par les
courbes suivantes :

Figure 84. frottement latéral unitaire en fonction de la pression limite nette


Le choix de la courbe à utiliser se fait en fonction de la nature du sol et du type de pieu.

Tableau 122. choix des courbes de frottement unitaire limite en fonction de la classe du sol

Type du pieu : foré boue


Argile Sable
classe du sol
A B C A B C
courbe Q1 Q1 Q1 Q1 Q2 Q3

146
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 123. tableau récapitulatif des charges limites de frottement latéral

Qs (t) Qs (t) Qs (t) Qs (t) Qs (t)


profondeur
(m) φ = 60 cm φ = 70 cm φ = 80 cm φ = 100 cm φ = 120 cm

45 199 233 266 332 399


46 205 239 273 342 410
47 211 246 281 351 422
48 217 253 289 361 434
49 223 260 298 372 447
50 231 269 308 385 462
51 238 278 318 397 477
52 246 287 328 410 492
53 253 296 338 422 507
54 261 304 348 435 522

Tableau 124. tableau récapitulatif des charges admissibles à l'ELS (combinaisons quasi-
permanentes)

Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t)
profondeur
(m) φ = 60 cm φ = 70 cm φ = 80 cm φ = 100 cm φ = 120 cm

45 102 121 140 179 219


46 106 126 146 187 230
47 109 129 149 191 235
48 113 133 154 198 244
49 119 142 165 214 265
50 119 153 179 235 294
51 119 153 206 274 349
52 119 153 214 285 364
53 119 153 220 293 374
54 119 153 226 302 384

147
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 125. tableau récapitulatif des charges admissibles à l'ELU (combinaisons


fondamentales)

Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t) Qmax (t)
profondeur
(m) φ = 60 cm φ = 70 cm φ = 80 cm φ = 100 cm φ = 120 cm

45 157 186 216 278 343


46 164 195 226 292 362
47 168 199 232 299 370
48 173 206 240 310 384
49 186 222 259 338 424
50 186 243 286 378 478
51 186 243 336 454 585
52 186 243 349 473 611
53 186 243 359 485 627
54 186 243 369 499 645

VI. Dimensionnement d'une semelle sur un pieu :


Les semelles sur un pieu sont calculées comme des semelles superficielles isolées en
appliquant la méthode des bielles.:

exemple de calcul

Soit le poteau P40 ( 40×75 cm) transmettant une charge Nu = 388 t(à l'ELU) et Ns = 285 t
(à l'ELS) à un pieu de diamètre ∅

 choix du pieu :

On prend forfaitairement le poids propre de la semelle 10t ( n'est pas encore déterminé à ce
stade d'étude )

Ps = 285 + 10 = 295 t

Pu = 388 +1.35× 10 = 401.5 t

↳ Soit un pieu de diamètre ∅ = 120 cm ayant une profondeur d'encastrement 51 m .


148
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

(Q max (ELU) = 585 t et Q max (ELS) = 349 t )

 dimensionnement de la semelle :

Les semelles doivent déborder de

- 0.1 m des poteaux

- 0.15 m des pieux

côté de la semelle A= B = 1.2 +0.3=1.5m

𝜋 ∅2
côté du pieu carré équivalent : 𝑐 = √ = 1.06 𝑚
4

𝑐−𝑎 𝑐−𝑏
𝑑 ≥ = 0.0775 𝑚 𝑒𝑡 𝑑 ≥ = 0.165 𝑚
4 4

Nous prenons d = 0.9 ∅ =1.08 m

h = d + 0.05 = 1.13 m : soit h = 1.15 m

 calcul des armatures :

Le poids propre de la semelle vaut 𝐺0 = A B h 𝜌 = 1.5×1.5 × 1.15 × 25 . 10−1= 6.5 t

↳ Ps = 285+ 6.5 = 291.5 t ≤ Q max (ELS) = 349 t

Pu = 388+ 1.35 × 6.5 = 396.7 t ≤ Q max (ELU) = 585 t

𝑐−𝑎 1.06 − 0.75


𝐴𝑠𝑥 ≥ 𝑃𝑢 ∗ = 3.967 ∗ 104 = 4.1 𝑐𝑚2
8 ∗ 𝑑 ∗ 𝜎𝑠 8 ∗ 1.08 ∗ 347.8

𝑐−𝑏 1.06 − 0.40


𝐴𝑠𝑦 ≥ 𝑃𝑢 ∗ = 3.967 ∗ 104 = 8.71𝑐𝑚2
8 ∗ 𝑑 ∗ 𝜎𝑠 8 ∗ 1.08 ∗ 347.8

On pourra disposer d'un pourcentage minimum d'acier pour les aciers horizontaux inférieurs
et supérieurs de 4 cm2 par m de largeur ce qui conduit à une section minimum d'acier de 5.6
cm2 .

aciers horizontaux inférieurs : soit 6 HA 14 dans les deux directions (𝐴𝑠𝑥 = 𝐴𝑠𝑦 =
9.23 cm2)

149
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

aciers horizontaux supérieurs : soit 6 HA 12 dans les deux directions (𝐴𝑠𝑥 = 𝐴𝑠𝑦 = 6.75
cm2)

Figure 85. cage de ferraillage en panier


les aciers de répartition horizontaux seront réalisés sous formes de cadres .

2 h = 2*1.15 = 2.3 cm2 : soit 3 HA 10

150
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 86. schéma de ferraillage de semelle sur un pieu

VII. Dimensionnement d'une semelle sur deux pieux:


Soit le poteau P 130 ( 60 × 60 cm)

Actions à la base du poteau :

Ps = 312.1 + 47.6 = 359.7 t et Pu = 1.35× 312.1 +1.5× 47.6 = 492.7 t

 choix du pieu

variante 1 : Soit un pieu de diamètre ∅ = 120 cm ayant une profondeur d'encastrement 53 m

(Q max (ELU) = 374 t et Q max (ELS) = 627 t )

variante 2 : Soit 2 pieux de diamètre ∅ = 80 cm ayant une profondeur d'encastrement 52 m et


entre-axe = 2.75 m (Q max (ELU) =427 t et Q max (ELS) = 697.7 t )

volume du béton variante 1 variante 2


m3 55 48

⟹ On choisit d'utiliser 2 pieux de diamètre ∅ = 80 cm ayant une profondeur d'encastrement


52 m ( variante 2 )

151
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 dimensionnement de la semelle:

a) en plan :

Pour un débord de 7.5 cm au delà du nu des pieux:

𝑏0 = max (∅ + 2*7.5 cm ; a )= 95 cm

Longueur totale :


a'' = a' + 2 2 + 2×7.5 cm = 370 cm

b) en élévation

Figure 87. schéma explicatif de la semelle


d
1 ≤ tg θ = ≤ 1.4
a′ a
2 −4

a a
↳ 0.5 (a′ − 2) ≤ d ≤ 0.7 (a′ − 2)

122.5 cm ≤ d ≤ 171.5 cm ⟹ on prend d = 155 cm

h = d + 5 cm = 160 cm

θ = 51.6 °

 Vérification de la compression des bielles :

a) au voisinage du poteau :

section du poteau : B= 0.6×0.6 = 0.36 m2


152
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Pu = 1.35 G + 1.5 Q = 492.7 t = 4.927 MPa

Pu 4.927
σbc = = = 22.28 MPa < 0.9 fc28 = 22.5 MPa OK
B sin θ2 0.36 ∗ sin(51.6)2

b) au voisinage des pieux :

section du pieu : 𝐵𝑝 = 0.5026 m2

poids propre de la semelle : 𝐺0 = 25 ∗ 𝑎′′ ∗ 𝑏0 ∗ ℎ =140.6 KN = 0.14 MN

𝐺0 𝑃𝑢
𝜎𝑏𝑐 = 1.35 + 2𝐵 = 8.17𝑀𝑃𝑎 < 0.9 𝑓𝑐28 = 22.5 MPa OK
2 𝐵𝑝 𝑝 𝑠𝑖𝑛𝜃2

contrainte tangente au nu du poteau :

𝑃𝑢

𝜏0 = 2
= 1.67 𝑀𝑃𝑎 < 1.5 𝑓𝑡28 = 1.5 ∗ 2.1 = 3.15 𝑀𝑃𝑎 OK
𝑏0 𝑑

calcul des armatures :

 Armatures inférieures:

𝑃 𝑎
effort de traction dans les aciers inférieurs : 𝐹𝑠 = 4 𝑢𝑑 ( 𝑎′ − ) = 1.95 𝑀𝑃𝑎
2

𝐹𝑠
𝐴𝑢 = 1.1 = 61.57 𝑐𝑚2
𝑓𝑠𝑢

𝑃𝑢
𝐴𝑢 > = 30.11 𝑐𝑚2 . 𝑂𝐾
2.5 𝑓𝑠𝑢

↳ Soit 2 lits 10 HA 20; A = 62.8 cm2

 Armatures supérieures

𝐴
𝐴′ ≈ = 6.28 cm2
10

↳ On prend 10 HA 10 ; A' = 7.85 cm2

 Armatures de répartition :

Armatures verticales :

pour maintenir les 10 files d'armatures : soit 5 cadres ∅8 HA : 𝐴𝑣 =5.02 cm2

153
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝐴𝑣
= 0.002 ⟹ 𝑆𝑣 = 26.42 𝑐𝑚
𝑏0 𝑆𝑣

⟹ 5 cadres ∅8 HA , 𝑆𝑣 = 26𝑐𝑚

Armatures horizontales :

Soit un cadre ∅14 HA : 𝐴ℎ = 3.08 cm2

𝐴ℎ
= 0.002 ⟹ 𝑆ℎ = 16.2𝑐𝑚
𝑏0 𝑆ℎ

⟹ cadres ∅14 HA , 𝑆𝑣 = 16 𝑐𝑚

Figure 88. schéma de ferraillage de semelle sur deux pieux

Figure 89. schéma de ferraillage de semelle sur deux pieux

154
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

VIII. Calcul du ferraillage du pieu :


Dans notre projet , on utilise des pieux ∅ 80 (pieu 1 ) , des pieux ∅ 100 (pieu 2 ) , des pieux ∅
120 (pieu 2 )

Tableau 126. classification des pieux

type des pieux diamètre (cm) profondeur (m) Q max ELS (t) Q max ELU (t)
pieu 1 80 52 214 349
pieu 2 100 52 285 473
pieu 3 120 51 349 585

1. Armatures longitudinales :
D'après les règles DTU 13.2 (travaux de fondations profondes pour la bâtiment ), on a :

Tableau 127. règlement de ferraillage d'un pieu

pieu foré + boue


aciers longitudinaux
nombre minimum 5
espacement maximum 10 cm
% section minimale Si A < 0,5 m2 0,50 %
par rapport section de Si 0,5 m2 < A < 1 m2 25 cm2
béton Si A > 1 m2 0,25 %

Tableau 128. section d'acier longitudinales pour les différents diamètres

type des pieux section (m2) Al (cm2) choix A réel (cm2)


pieu 1 0.502 25 13 HA 16 26,13
pieu 2 0.785 25 13 HA 16 26,13
pieu 3 1,131 28,275 15 HA 16 30,15

2. Armatures transversales :
Ces armatures maintiennent les armatures longitudinales. Elles peuvent s’opposer à
l’ouverture des fissures longitudinales qui pourraient apparaitre dans le béton.

155
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Le minimum des aciers transversaux et leurs espacement sont fixés par le règlement à un
diamètre de 8 mm et un espacement au plus de 35 cm.

exemple de calcul :

Soit le poteau P40 ( 40×75 cm) transmettant une charge Pu = 388+ 1.35 × 6.5 = 396.7 t ( y
compris le poids propre de la semelle) à un pieu de ∅ = 120 cm ayant une profondeur
d'encastrement 51 m .

On a 𝐹𝑝𝑖𝑒𝑢 = 𝐹𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 + 𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛

avec : 𝐹𝑝𝑖𝑒𝑢 : 𝑙𝑎 𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒 𝑑𝑢 𝑝𝑖𝑒𝑢

𝐹𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 : 𝑙𝑎 𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑙 ′ 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟

𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛 : 𝑙𝑎 𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑏é𝑡𝑜𝑛

𝜎𝑏é𝑡𝑜𝑛 = 6 𝑀𝑃𝑎

𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛
𝜎𝑏é𝑡𝑜𝑛 = ⟹ 𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛 = 6 × 1,131 = 6,786 𝑀𝑁
𝑆𝑏é𝑡𝑜𝑛

𝐹𝑝𝑖𝑒𝑢 = 𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛 + 𝐹𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 ⟹ 𝐹𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 = 𝐹𝑝𝑖𝑒𝑢 − 𝐹𝑏é𝑡𝑜𝑛 = 3,967 − 6,786 = −2.819 𝑀𝑁

𝐹𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟
𝑆𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 = < 0 𝑐𝑚2
𝜎𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟

↳ On retient la section minimale 𝑆𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 = 28,275 cm2 correspond à 15 HA 16.

Pour les aciers transversaux , on choisit de faire un spirale avec une barre de diamètre 8 mm et
l'espacement est de 25 cm.

156
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 90. schéma de ferraillage d'un pieu

157
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Chapitre 11 : Etude d'une longrine

I. Introduction :
La longrine est une poutre en béton armé assurant la liaison entre les poteaux au niveau des
massifs de fondation et elle est posée directement sur un béton de propreté pour empecher la
dégradation de ces armatures par la nappe phréatique.

Dans ce chapitre, on va étudier une longrine situé au bloc B.

II. Evaluation de charge & Pré-dimensionnement de la section :

1. Evaluation de charge
Les charges transmises par les dalles :

PV :charge produisant l'effort tranchant

PM: charge produisant le moment fléchissant

Tableau 129. charges équivalentes pour le calcul

trapèze triangle
𝛼 𝑝 𝐿𝑥 𝑝 𝐿𝑥
PV (1 − )
2 2 4
𝛼 2 𝑝 𝐿𝑥 𝑝 𝐿𝑥
PM (1 − )
3 2 3
𝐿𝑥
𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛼 = ≤1
𝐿𝑦

158
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 91. les charges transmises sur la longrine


On considère 2 cas de charges :

 cas 1 : absence de la nappe d'eau

Tableau 130. les charges appliquées sur la longrines (absence de la nappe)

PVG (KN/m) PMG(KN/m) PVQ(KN/m) PMQ(KN/m)


D1 haut 7,8 10,4 3,5 4,7
D1 bas 5,2 6,2 2,3 2,8
D2haut 7,5 10 3,3 4,5
D2 bas 5,1 6,2 2,3 2,8
D3 haut 4,8 6,3 2,1 2,8
D3 bas 4,3 5,5 1,9 2,5

Tableau 131. charges appliquées sur la longrines (suite)

Longueur(m) PVG (KN/m) PMG(KN/m) PVQ(KN/m) PMQ(KN/m)


Travée 1 5.53 13 16,6 5.8 7.5
Travée 2 5.18 12,6 16,2 5,6 7,3
Travée 3 3.16 9,1 11,8 4 5,3

159
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 cas 2 : présence de la nappe d'eau

Tableau 132. les charges appliquées sur la longrines (présence de la nappe)

PVG (KN/m) PMG(KN/m) PVU(KN/m) PMU(KN/m)


D1 haut 7,8 10,4 22,3 29,8
D1 bas 5,2 6,2 14,9 17,8
D2haut 7,5 10 21,4 28,5
D2 bas 5,1 6,2 14,7 17,7
D3 haut 4,8 6,3 13,6 18,1
D3 bas 4,3 5,5 12,3 15,8

Tableau 133. charges appliquées sur la longrines (suite)

Longueur(m) PVG (KN/m) PMG(KN/m) PVU(KN/m) PMU(KN/m)


Travée 1 5.53 13 16,6 37,2 47,6
Travée 2 5.18 12,6 16,2 36,1 46,2
Travée 3 3.16 9,1 11,8 25,9 33,9

charge sur la longrine :

revêtement sur la longrine = 0.6 × 0.25 = 0.15 KN/m

charge d'exploitation sur la longrine = 2.5 × 0.25 = 0.625 KN /m

poids propre de la longrine

2. Pré-dimensionnement de la section :
 cas 1:

P = 1.35 PMG + 1.5 PMQ = 1.35 * 16.75+1.5 * 8.125 = 34.8 KN/m

h ≥ L / 16 = 0.34 m

3 𝑀𝑡
ℎ ≥ √
0.4 ∗ 0.93 μ𝑙𝑖𝑚 𝑓𝑏𝑢

𝑝 𝐿2
𝑀𝑡 = 0.65 𝑀0 = 0.65 = 86.47 𝐾𝑁 𝑚
8

μ𝑙𝑖𝑚 = 0.39 et 𝑓𝑏𝑢 = 14.17 MPa

160
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

↳ h ≥ 0.37 m

 cas 2 :

P = 1.5 PMU - PMG =1.5*48.225-16.75 = 54.65 KN/m

h ≥ L / 16 = 0.34 cm

3 𝑀𝑡
ℎ ≥ √
0.4 ∗ 0.93 μ𝑙𝑖𝑚 𝑓𝑏𝑢

𝑝 𝐿2
𝑀𝑡 = 0.65 𝑀0 = 0.65 = 135.79 𝐾𝑁 𝑚
8

μ𝑙𝑖𝑚 = 0.39 et 𝑓𝑏𝑢 = 14.17 MPa

↳ h ≥ 0.44 m ⟹ Soit h = 0.6 m et b = 0.25 m

poids propre de la longrine = 0.6 × 0.25 × 25 = 3.75 KN/m

Correction des charge :

PVG' = PVG + poids propre

PMG' = PMG + poids propre

Tableau 134. les charges appliquées sur la longrines après correction (absence de la nappe)

Longueur(m) PVG'(KN/m) PMG'(KN/m) PVQ(KN/m) PMQ(KN/m)


Travée 1 5.53 16.9 20.5 6,425 8,125
Travée 2 5.18 16.5 20.1 6,225 7,925
Travée 3 3.16 13 15.7 4,625 5,925

Tableau 135. charges appliquées sur la longrines après correction (présence de la nappe)

Longueur(m) PVG'(KN/m) PMG'(KN/m) PVU(KN/m) PMU(KN/m)


Travée 1 5.53 16.9 20.5 37,2 47,6
Travée 2 5.18 16.5 20.1 36,1 46,2
Travée 3 3.16 13 15.7 25,9 33,9

161
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

III. Schéma de calcul :


 cas 1 :

Figure 92. schéma mécanique du longrine (cas1)


 cas 2 :

Figure 93. schéma mécanique du longrine (cas2)

IV. Calcul des sollicitation :


1. Choix de la méthode de calcul :

Charge d'exploitation ≤ 2×charges 2.5 < 2×5.6


A vérifiée
permanentes → 2.5 < 11.2
B Charge d'exploitation ≤ 5 KN/m2 2.5 < 5 KN/m2 vérifiée
Les moments d'inerties sont identiques Toutes les travées de la longrine
C vérifiée
tous le long de la poutre sont de section (25*60)
𝑙1
Rapport des portées successives = 1.06 ∈ [0.8 ; 1.25] n'est pas
𝑙2
D
𝑙2
compris entre 0.8 et 1.25
𝑙3
= 1.64 ∉ [0.8 ; 1.25] vérifiée

n'est pas
E Fissuration peu préjudiciable Fissuration très préjudiciable
vérifiée

⟹ Par conséquence, on va procéder par la méthode de Caquot pour le calcul des


sollicitations.
162
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

2. calcul des moments fléchissant :


 cas 1 :

Tableau 136. les données de calcul des trois travées (absence de la nappe)

ELU travée 1 travée 2 travée 3


portée L (m) 5,53 5,18 3,16
portée fictive L' (m) 5,53 4,144 3,16
charge permanente G KN/m 20.5 20.1 15.7
charge d'exploitation Q KN/m 8,125 7,925 5,925
chargée C: 1,35 G+1,5 Q (KN/m) 39.86 39.02 30.08
déchargée D: 1,35 G (KN/m) 27.68 27.14 21.20

Tableau 137. moments sur appuis (cas1)

cas de charges appui 1 appui 2 appui 3 appui 4


cas 1 CCC (KN.m) 0 -115.75 -60.02 0
cas 2 CDC (KN.m) 0 -105.46 -46.39 0
cas 3 DCD (KN.m) 0 -90.69 -55.50 0

Tableau 138. moments en travées (cas1)

travée 1 travée 2 travée 3


cas de charge CDC DCD CDC
x max (m) 2,29 2,76 2,07
Mt max (KN.m) 104,21 58.38 17.93

On refait le même calcul à l'ELU , et on obtient :

Tableau 139. moments max sur appui et en travées (cas1)

Moment maximal
travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3
(KN . m)
ELS 74.61 41.20 12.66 -83.12 -43.11
ELU 104,21 58.38 17.93 -115.75 -60.02

163
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 94. courbe des moments à l'ELS (cas1)

Figure 95. courbe des moments à l'ELU (cas1)


 cas 2 :

Tableau 140. les données de calcul des trois travées (présence de la nappe)

ELU travée 1 travée 2 travée 3


portée L (m) 5,53 5,18 3,16
portée fictive L' (m) 5,53 4,144 3,16
charge permanente G KN/m 20.5 20.1 15.7
charge de la nappe d'eau : U KN/m 47.6 46.2 33.9
chargée C: 1,5 U- G 50.9 49.2 35.15

164
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Tableau 141. moments sur appuis (cas2))

cas de charge appui 1 appui 2 appui 3 appui 4


cas CCC (KN.m) 0 147.26 74.26 0

Tableau 142. moments en travées (cas2)

travée 1 travée 2 travée 3


cas de charge CCC CCC CCC
x max (m) 2,24 2.88 2,24
Mt max (KN.m) -127.91 -56.28 -14.60
On refait le même calcul à l'ELU , et on obtient :

Tableau 143. moments max sur appui et en travées (cas2)

Moment maximal travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


(KN . m)
ELS -68.13 -29.89 -7.35 78.32 39.17
ELU -127.91 -56.28 -14.60 147.26 74.26

Figure 96. diagramme des moments à l'ELS (cas2)

165
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Figure 97. diagramme des moments à l'ELU (cas2)

3. calcul des efforts tranchants :


Sur l'appui i , les valeurs à gauche et à droite de l'effort tranchant sont :
𝑀𝑖 − 𝑀𝑖−1
𝑉𝑤𝑖 = 𝑉0𝑤 +
𝑙𝑤𝑖
𝑀𝑖+1 − 𝑀𝑖
𝑉 = 𝑉0𝑒 +
{ 𝑒𝑖 𝑙𝑒𝑖

avec M est le moment sur appui et 𝑉0 est l'effort tranchant sur appui (à gauche ou à droite )

 cas 1 :

Tableau 144. efforts tranchants sur appuis (cas1)

cas de charge : CDD


𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
1
- 89,73 - 0 -105,46 - 5,53 - 70,66
cas de charge : CCD
𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
2
-89,73 81,88 0 -115,75 -55,50 5,53 5,18 -110,6 93.51

166
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

cas de charge : DCC


𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
3
-81,88 38,69 -90,69 -60,02 0 5,18 3,16 -75,95 57.68
cas de charge : DCC
𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
4
-38,69 - -46,39 0 - 3,16 - -24.01 -

Figure 98. diagramme des efforts tranchants (cas1)


 cas 2 :

Tableau 145. efforts tranchants sur appuis (cas2)

cas de charge : CCC


𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
1
- -107,5 - 0 147,26 - 5,53 - -80,93
cas de charge : CCC
𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
2
107,56 -97,51 0 147,26 74,26 5,53 5,18 134,19 -111,60

167
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

cas de charge : CCC


𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
3
97,51 -40,84 147,26 74,26 0 5,18 3,16 83,42 -64,34
cas de charge : CCC
𝐕𝟎𝐰 𝐕𝟎𝐞 𝐌𝐢−𝟏 𝐌𝐢 𝐌𝐢+𝟏 𝐥𝐰 𝐥𝐞 𝐕𝐰 𝐕𝐞
Appui
(KN) (KN) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (m) (m) (KN) (KN)
4
40,84 - 74,26 0 - 3,16 - 17,34 -

Figure 99. diagramme des efforts tranchants (cas2)

V. Calcul ferraillage :

1. Armatures longitudinales:
Comme les fissurations au niveau de la longrine sont très préjudiciable , on fait le
dimensionnement des aciers à l'ELS et à l'ELU et on prend le ferraillage maximal .

d= h - enrobage = 60 -5 = 55 cm = 0.55 m

168
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

 cas 1:

dimensionnement à l'ELS :
Tableau 146. dimensionnement des aciers longitudinaux à l'ELS (cas1)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3

𝑀𝑠𝑒𝑟 (KN.m) 74.61 41.20 12.66 -83.12 -43.11

𝜎𝑏𝑐 = 0.6 𝑓𝑐28 (MPa)


̅̅̅̅ 15 15 15 15 15
9 ∗ 𝑓𝑐28
𝛼1 =
̅̅̅ 0.582 0.582 0.582 0.582 0.582
𝜎𝑠𝑡 + 9 ∗ 𝑓𝑐28
̅̅̅̅
1 𝛼1
μ𝑟𝑏 = 𝛼1 (1 − ) 0.235 0.235 0.235 0.235 0.235
2 3
𝑀𝑠𝑒𝑟
μ𝑠𝑒𝑟 = 0,066 0,036 0,011 0,073 0,038
𝑏 𝑑 2 ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐
μ𝑠𝑒𝑟 ≤ μ𝑟𝑏 vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée vérifiée

𝐴𝑠𝑐 0 0 0 0 0
30 𝑀𝑠𝑒𝑟
𝑈= 0,183 0,101 0,031 0,204 0,106
𝑏 𝑑2 ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡
𝜆 = 1+𝑈 1,183 1,101 1,031 1,204 1,106

φ = 𝑐𝑜𝑠 −1 (𝜆−1.5 ) 39 30,1 17,2 40,8 30,7


φ
𝛼1 = 1 + 2√𝜆 cos( 240 + ) 0,364 0,283 0,166 0,381 0,289
3
𝛼1 ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡
𝜎𝑏𝑐 = 6,16 4,25 2,14 6,61 4,37
15 (1 − 𝛼1)
𝑏𝑑 𝛼12
𝐴𝑠𝑡 = 9,57 5,13 1,51 10,73 5,38
30(1 − 𝛼1)

dimensionnement à l'ELU:

Tableau 147. dimensionnement des aciers longitudinaux à l'ELU (cas1)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3

𝑀𝑢 (KN.m) 104,21 58,38 17,93 -115,75 -60,02


𝑀𝑢 0.10 0.05 0.04 0.25 0.13
μ𝑢 =
𝑏 × 𝑑2 × 𝑓𝑏𝑢
μ𝑢 ≤ μ𝑠𝑒𝑟 = 0.39 oui oui oui oui oui

169
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

𝐴𝑠𝑐 0 0 0 0 0

𝛼 = 1.25 × (1 − √(1 − 2μ) 0,128 0,070 0,021 0,143 0,072

𝑧 = 𝑑 × (1 − 0.4 𝛼) 0,522 0,535 0,545 0,518 0,534


𝑀𝑢
𝐴𝑠𝑡 = 5,74 3,14 0,95 6,42 3,23
𝑧 × 𝑓𝑠𝑢
𝑓𝑡28
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 0.23 × 𝑏 × 𝑑 × 1,66 1,66 1,66 1,66 1,66
𝑓𝑒
𝐴𝑠𝑡 ≥ 𝐴𝑚𝑖𝑛 oui oui non oui oui

𝐴𝐸𝐿𝑈 (𝑐𝑚2 ) 5,74 3,14 1,66 6,42 3,23

choix des armatures :

Tableau 148. choix des armatures longitudinaux (cas1)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


𝐴𝐸𝐿𝑈 (𝑐𝑚2 ) 5,74 3,14 1,66 6,42 3,23
𝐴𝐸𝐿𝑆 (𝑐𝑚2 ) 9,57 5,13 1,51 10,73 5,38
𝐴𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑡 (𝑐𝑚2 ) 9,57 5,13 1,66 10,73 5,38
2 lits 2 lits
choix 3 HA 16 3 HA 16 3 HA16
3 HA 16 3 HA 16
𝐴𝑟é𝑒𝑙 (𝑐𝑚2 ) 12.06 6.03 6.03 12.06 6.03

 cas 2 :

dimensionnement à l'ELS :

Tableau 149. dimensionnement des aciers longitudinaux à l'ELS (cas2)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


𝑀𝑠𝑒𝑟 (KN) -130.28 -57.32 -15.12 150.04 75.83

𝜎𝑏𝑐
̅̅̅̅ 15 15 15 15 15
𝐴𝑠𝑐 0 0 0 0 0
𝜎𝑏𝑐 8,94 5,21 2,36 9,87 6,23
𝐴𝑠𝑡 17,30 7,25 1,81 20,12 9,74

170
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

dimensionnement à l'ELU :

Tableau 150. dimensionnement des aciers longitudinaux à l'ELU (cas2)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


𝑀𝑢 (KN) -127,91 -56,28 -14,60 147,26 74,26

𝐴𝑠𝑐 (𝑐𝑚2 ) 0 0 0 0 0

𝐴𝐸𝐿𝑈 (𝑐𝑚2 ) 7,14 3,02 1,66 8,31 4,03

choix des armatures :

Tableau 151. choix des armatures longitudinaux (cas2)

travée 1 travée 2 travée 3 appui 2 appui 3


𝐴𝐸𝐿𝑈 (𝑐𝑚2 ) 7,14 3,02 1,66 8,31 4,03
𝐴𝐸𝐿𝑆 (𝑐𝑚2 ) 17,30 7,25 1,81 20,12 9,74
𝐴𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑡 (𝑐𝑚2 ) 17,30 7,25 1,81 20,12 9,74
3 HA20
3 lits 2 lits +3 HA16 2 lits
choix 3 HA 16
3 HA 16 3 HA 16 +3 HA16 3 HA 16

𝐴𝑟é𝑒𝑙 (𝑐𝑚2 ) 18.09 12.06 6.03 21.48 6.03

La hauteur superieure à 40 cm, il convient de placer des armatures de pau: soit 2 HA 8 à mi-
hauteur de la section.

2. Armatures transversales :

Tableau 152. tableau récapitulatif des aciers transversaux

unité travée 1 travée 2 travée 3


Longueur m 5,53 5,18 3,16
Vu max KN 134,19 111,6 64,34
τu MPa 0,976 0,812 0,468
τˉu MPa 3,333 3,33 3,33
∅L max cm 1,6 1,6 1,4
∅t max cm 1,6 1,6 1,4
∅t cm 0,6 0,6 0,6

171
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Armatures 1 cadre+ 1 épingle


At cm2 0,848 0,848 0,848
Vu red KN 109,92 90,06 43,98
τu red MPa 0,799 0,655 0,320
𝐴𝑡
≥ cm2/m 2,30 0,34 -4,22
𝑠𝑡0
𝐴𝑡
≥ cm2/m 4,26 4,26 4,26
𝑠𝑡0

st 0 ≤ cm 19,92 19,92 19,92


st max ≤ cm 40 40 40
st max cm 40 40 40
st0 cm 18 18 18

 répartition des armatures transversales :

Répartition des armatures transversales : On applique la méthode de Caquot

Tableau 153. répartition des armatures transversales

mi-travée 1 mi-travée 2 mi-travée 3


1×8+2×16+2×20+2×25+2×35 1×8+2×16+2×20+2×25+2×35 1×8+2×16+2×20
+1×40+1×36,5 +1×40+1×38 +2×25+1×28

172
Etude et conception d'un immeuble (sous sol + RDC + 8 étages) Kchaou & Mesfar

Conclusion

Dans ce travail j’ai réalisé la conception, la modélisation et le dimensionnement d’un


bâtiment à usage d'habitation, composé de huit étages et un sous-sols et situé sur le territoire
de la ville de Tunis au lotissement les Jardins de Carthage.

D’abord, j’ai pu noter l’importance de la conception qui représente une étape première
de travail, en garantissant une sécurité certaine pour l’ouvrage et une facilité d’exécution.

Ensuite ce projet m’a permis de manipuler des logiciels de dessin et de calcul à savoir,
AutoCAD, ARCHE et RDM 6, qui ont facilité le travail. A titre de comparaison, certains
éléments de la structure ont été dimensionnés manuellement.

Enfin, durant toutes les phases du travail, j’avais tenu à réaliser le compromis entre le
confort et les exigences architecturales et économiques du maitre d’ouvrage. Un compromis
que tout ingénieur doit assurer des choix et des décisions optimaux.

173

Vous aimerez peut-être aussi