Vous êtes sur la page 1sur 17

SYNTAXE

CM 2 Les fonc,ons gramma,cales


1. Nature vs. fonc,on

Nature = la catégorie gramma.cale à laquelle un cons.tuant appar.ent.


Fonc,on = le type de rela.on qu’un cons.tuant entre.ent avec les autres
cons.tuants de la phrase => la fonc.on est toujours définie en termes de
rela.on : a@ribut du sujet, sujet de la phrase...

Pas de rela.on biunivoque entre la nature et la fonc.on :

(1) a. Mon pe.t frère s’appelle Jean. (Adj épithète)
b. Mon frère Jean est pe.t. (Adj a@ribut du sujet)

(2) a. Mon meilleur ami me surprend. (sujet = SN)
b. Qu’il neige si tôt dans la saison me surprend. (sujet = proposi.on)

2. Déterminer la fonc,on

– critères posi,onnels : SVO, Adjec.f épithète / a@ribut



(3) a. Marie a rencontré Jean.
b. Elle l’a rencontré.

(4) a. un livre intéressant / ce livre est intéressant
b. j’ai acheté un livre intéressant

– critères morphologiques : accord Sujet-Verbe, pronominalisa.on

(5) a. Les enfants ont vu un chien. / Ils l’ont vu.
b. L’enfant a donné un os à son chien. / Il lui a donné un os.



2. Déterminer la fonc,on

– critères transforma,onnels :

(6) a. Ce@e maison a été construite par ses grand-parents en 1930.
b. Ses grand-parents ont construit ce@e maison en 1930.

(7) Le mur était tapissé de toutes sortes de posters.
a. Toutes sortes de poster tapissaient le mur.
b. On tapissait le mur de toutes sortes de posters.

– critères catégoriels :

(8) a. Jean est furieux / en colère / *furieusement.
b. Du brouillard recouvrait les Vosges. / Un brouillard épais recouvrait les
Vosges. / *D’un brouillard épais recouvrait les Vosges.


2. Déterminer la fonc,on

– critères interpréta,fs (probléma.ques, cf. plus loin) :



(9) a. Le docteur soigne les malades. (sujet = agent, objet = thème)
b. Le malade est soigné. (sujet = thème)

c. Le malade souffre. (sujet = siège d'état)
3. Les fonc,ons dans la phrase

Ø  le sujet de la phrase
Ø  l’a@ributs du sujet / l’a@ribut de l’objet
Ø  les compléments du verbe
Ø  les modifieurs du SV
Ø  les compléments du nom
Ø  autres modifieurs nominaux
Ø  les ajouts à la phrase (compléments de phrase)


3.1 Le sujet

•  élément nécessaire de la phrase


•  extrac.on par c’est…qui : C’est le docteur qui soigne les malades.
•  accord avec le verbe (le sujet peut être implicite) :

(10) a. Venez !
b. Jean promet d'être a@en.f. / Marie promet d'être a@en.ve.

•  typiquement devant le V, mais inversion V-S dans les interroga.ves et
exclama.ves :

(11) a. Est-il venu ? (inversion pronominale)
b. Veuille le ciel que tu réussisses ! (inversion nominale)
c. Où Pierre est-il encore allé ? (inversion complexe)


3.1 Le sujet

•  devient le « complément d’agent » dans les phrases passives :



(12) a. Jeanne aime tout le monde. / Tout le monde est aimé de Jeanne.
b. Luc a construit ce@e maison. / Ce@e maison a été construite par Luc.

•  le rôle séman.que associé au sujet : agent, thème, bénéficiaire, siège
d’état, cause, instrument, lieu, origine, source, ...

(13) a. Jean a cassé la branche.(Ag) / La tempête a cassé la branche. (C) /
La branche s’est cassée. (T)
b. Jean souffre. (Sdé) / Jean a reçu un cadeau. (B) / Jean vit à Paris. (T)
c. Le marteau enfonce le clou. (I)

3.2 Les fonc,ons dans le SV

A) les compléments du verbe


•  pronominalisa.on par des pronoms cli.ques (obligatoire pour SN) :

(14) a. Jean habite cet immeuble. / Cet immeuble, Jean l'habite. /
*Cet immeuble, Jean habite.
b. Pierre se souvient de son premier poste d’ins.tuteur. /
De son premier poste d’ins.tuteur, Pierre s’en souvient.

•  a@en.on : l’a@ribut du sujet peut être pronominalisé comme un
complément SN :

(15) a. Pierre est très généreux. / Très généreux, Pierre l’est.
b. Jean est amoureux de Suzanne. / Amoureux de Suzanne, Jean l'est.


3.2 Les fonc,ons dans le SV

•  le complément SN devient sujet dans les phrases passives :



(16) a. Luc a construit ce@e maison. / Ce@e maison a été construite par Luc.
b. Tous les enfants connaissent ce livre. / Ce livre est connu de tous les
enfants.

•  critère séman.que insa.sfaisant (les mêmes rôles séman.ques associés
aux compléments et au sujet) :

(17) a. Jean a reçu un cadeau de son père. (Source) (> M. Chapon a offert un
cadeau à Jean.)
b. Jean a offert une bague à sa fiancée. (Bénéficiaire) (> Elle a reçu la
bague de Jean.)
c. Pierre a peur de l’orage. (Cause) (> L’orage a cassé une branche.)
d. Maxime habite (à) Paris. (Lieu) (> Paris est la capitale de la France.)


3.2 Les fonc,ons dans le SV

B) l’aNribut du sujet / de l’objet


•  la même posi.on que les compléments du V, mais avec des V spécifiques
(être, rester, devenir, trouver, considérer...)
•  met en rela.on 3 termes : le V, l'a@ribut et le sujet / l'objet => accord :

(18) a. Jeanne est gen.lle. / Les enfants sont gen.ls.
b. Il trouve Jeanne gen.lle. / Il trouve les enfants gen.ls.

•  l’a@ribut du sujet est typiquement exprimée par un (S)N ou SAdj :

(19) a. Cet événement est une catastrophe / catastrophique.
b. Jean est médecin / un médecin renommé.

•  pronominalisa.on : voir ex. (15)
3.2 Les fonc,ons dans le SV

C) les modifieurs du SV (ajouts au SV)


= les SPrép et les SAdv impliqués dans l’événement dénoté par le verbe
•  ils sont toujours op.onnels
•  il ne peuvent pas être déplacés en dehors du SV :

(20) a. Jean ressemble énormément à sa mère. / *Enormément, Jean
ressemble à sa mère.
b. Maxime court le plus vite de tous. / *Le plus vite de tous, Maxime
court.
c. Pierre se souvient avec émo.on de son premier poste d’ins.tuteur. /
? Avec émo.on, Pierre se souvient de son premier poste d'ins.tuteur.

3.3 Les ajouts à la phrase

•  typiquement SAdv et Sprép


•  propriétés syntaxiques : faculta.fs, démul.pliables, mobiles
•  propriétés séman.ques : ils portent sut la phrase en.ère (l’évènement
e@ous ses par.cipants) et indiquent le lieu, le temps, la manière etc.

(21) a. À Paris, dans le quar.er la.n, au pied de la fontaine Saint-Michel, en
août dernier, Jean a retrouvé sa mère.
b. Lundi dernier, avant son cours de danse, Marie est allée chez le
den.ste. / Marie est allée chez le den.ste lundi dernier, avant son
cours de danse.

•  ajouts spécifiques (typiquement SN) :

(22) a. Sois sage, ô ma douleur... (apostrophe)
b. Orphelin très tôt, il a manqué de tendresse. (apposi.on)


3.3 Les ajouts à la phrase

•  ajouts proposi.onnels = proposi.ons subordonnées circonstancielles :



(23) a. Puisqu'il a été orphelin très tôt, il a manqué de tendresse.
b. Appelle-moi quand tu auras fini.
c. Depuis qu’il est tout pe.t, il s’intéresse à tout.
d. En bossant, tu auras ton concours.


3.4 Les fonc,ons dans le SN

A) compléments de N (SPrép à droite du N, faculta.fs) :



(24) a. le bombardement de la ville
b. le roman de cet écrivain
c. un jardin sous la pluie

B) adjec,fs épithètes (prénominaux ou postnominaux, faculta.fs):

(25) une pe.te souris blanche

C) proposi,ons rela,ves (après le N, faculta.ves) :

(26) a. Les hommes qui aiment la chasse sont nombreux.
b. La fille que j’ai connue a déménagé.

4. Représenta,on de la structure syntaxique

La structure syntaxique d’une phrase (= les mots et les syntagmes dont elle
est cons.tuée) peut être représentée sous différentes formes, notamment :

Ø  règles de réécriture :
(27) Jean a offert une bague à sa fiancée.

P –> SN SV SV –> V SN Sprép N –> bague, fiancée, ...
SN –> Det N SPrép –> Prép SN Det –> sa, une, ...
SN –> NP etc.

Ø  crochets é,quetés :

[P [SN Jean] [SV a offert [SN une bague] [SP à [SN sa fiancée]]]]
4. Représenta,on de la structure syntaxique

Ø  arbre syntagma,que :

P

SN SV

NP V SN SPrép

Det N Prép SN

Det N

Jean a offert une bague à sa fiancée