Vous êtes sur la page 1sur 2

6/8/2020 Un prince au Kosovo - L'Express

Actualité

ARCHIVE

Un prince au Kosovo
Par Lagarde Dominique,
publié le 13/04/2000 à 00:00

Cousin du roi du Maroc, Mohammed VI, Moulay Hicham a


rejoint Bernard Kouchner dans la province albanaise de
Serbie

Moulay Hicham avait sans doute espéré, au lendemain de la mort de


Hassan II, que son cousin Mohammed VI, le roi du Maroc, l'associerait
aux affaires du royaume. Le jeune souverain en ayant décidé autrement,
c'est au Kosovo que ce prince de 36 ans exercera ses talents. Le nouveau
collaborateur de Bernard Kouchner est un jeune homme brillant, qui
milite depuis plusieurs années pour que les pays arabes s'ouvrent à la
démocratie. Ce qui lui avait valu quelques problèmes du temps de Hassan
II... En 1996, furieux qu'il ait osé publier dans Le Monde diplomatique
une tribune libre sur la monarchie marocaine, le souverain chérifien lui
avait, pour le punir, interdit l'accès à tous les bâtiments royaux, des
palais... aux écuries royales. Le jeune prince avait préféré s'éloigner. Ce
n'est que peu de temps avant la mort de Hassan II que les choses s'étaient
un peu arrangées entre l'oncle et le neveu. Rentré au Maroc pour les
obsèques, Moulay Hicham avait été le second à prêter allégeance au
nouveau roi, juste après le prince héritier actuel.
Né d'une mère libanaise, formé aux Etats-Unis - il est diplômé en sciences
politiques de l'université de Princeton - ce prince cosmopolite est un
touche-à-tout passionné par la politique et la diplomatie. Il a dirigé le
cabinet de Hassan de Jordanie lorsque celui-ci était prince héritier, s'est
intéressé au développement de l'aquaculture dans l'émirat de Dubaï, a
https://www.lexpress.fr/informations/un-prince-au-kosovo_637488.html 1/2
6/8/2020 Un prince au Kosovo - L'Express

travaillé plusieurs mois à Hongkong chez un tycoon... Il a aussi été


mandaté par la fondation de Jimmy Carter comme observateur lors des
premières élections palestiniennes, puis, plus récemment, au Nigeria, et a
déjà effectué l'an dernier une mission au Timor pour le compte des
Nations unies. Tout en continuant à suivre de près les travaux de l'Institut
d'études transrégionales sur le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Asie
centrale de l'université de Princeton, dont il a parrainé la création en
1994.

https://www.lexpress.fr/informations/un-prince-au-kosovo_637488.html 2/2