Vous êtes sur la page 1sur 5

b) Un fonctionnement cellulaire commun.

Les cellules « travaillent », elles remplissent des fonctions :

- Le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule :
- Les réactions de synthèse (fabrication) de la matière vivante  croissance des cellules
+
- Les réactions de dégradation qui permettent de produire de l’énergie afin d’assurer le
travail des cellules.

Des expériences de cultures cellulaires et d’étude des échanges gazeux, réalisées sur
différentes cellules nous permettent de savoir si toutes les cellules produisent leur énergie de la
même manière.

• Culture cellulaires : on cultive différentes cellules animales, végétales dans différents


milieux de culture.
On fait varier la présence d’éléments minéraux, de matière organique (glucose) de lumière.
Les levures sont des champignons
unicellulaires, eucaryotes. On considère
qu’elles fonctionnent comme des cellules
animales.
Les levures ne se multiplient qu’en
présence de glucose.

NB lorsqu’il n’y a pas d’O2 dans le milieu, les


levures se développent, mais moins.

Les Euglènes sont des algues


chlorophylliennes unicellulaires mobiles
qu'il est possible de cultiver facilement.

Les euglènes ne se multiplient qu’en


présence de lumière

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une
production d’énergie.

Donc ces cellules semblent ne pas avoir les mêmes besoins.

Cellules Besoins mis en évidence


Levures (type cellules animales) Matière organique (glucose)
Euglènes (type cellules végétales Lumière
chlorophyllienne)
• Etude des échanges gazeux.

cellules

cellules

Levures :
L’O2   les levures consomment de
l’O2 (d’autant plus qu’on + du glucose
au milieu)

Le CO2   les levures produisent du


CO2 (d’autant plus qu’on + du glucose
au milieu)

Les 2 mécanismes sont liés, cet


échange gazeux traduit la respiration
cellulaire.
+ glucose

La respiration cellulaire = Oxydation du glucose grâce à l’O2  production d’énergie et de


déchets (CO2 +H2O). Cette réaction se déroule dans les mitochondries.

NB : en absence d’O2, les levures se développent tout de même, mais beaucoup moins. Elles utilisent
une autre réaction, moins efficace, pour produire leur énergie : la fermentation, dans le cytoplasme.
Le glucose est incomplètement dégradé et donne comme déchets des molécules carbonées : acide
lactique ou alcool…
De même pour les bactéries, dépourvues d’organites, donc de mitochondries
Les premières cellules apparues il y a 3,8 GA, avant que l’atmosphère soit riche en O2, produisaient
certainement, en majorité leur énergie par fermentation…

Toutes les cellules animales produisent leur énergie par respiration, et fermentation en
absence d’O2 (rappelez vous des cellules musculaires fonctionnant sans O2 et produisant de
l’acide lactique  crampes !!!)
Le glucose consommé provient de leur environnement (alimentation)
Les euglènes - A l’obscurité : L’O2
et le CO2  : les
euglènes consomment
d’e l’O2 et produisent
du CO2  les euglènes
respirent.

- A la lumière : L’O2 
et le CO2  : les
euglènes consomment
du CO2 et produisent
d’ l’O2 ?????

En présence de lumière
les euglènes utilisent
Obscurité
du CO2 mais pourquoi
faire ????

Les cellules végétales respirent donc elles aussi, elles produisent leur énergie en oxydant du
Glucose grâce à l’O2 mais d’où provient le glucose ????

Réalisons une nouvelle expérience :

On réalise une préparation microscopique d’une feuille d’élodée (végétal chlorophyllien


aquatique) laissée à la lumière dans de l’eau, puis dans de l’eau iodée :

Résultats :

Chloroplastes

Chloroplastes
colorés en noir
par l’eau iodée

L’eau iodée colorant de façon caractéristique l’amidon, nous pouvons dire qu’à la lumière,
les cellules végétales produisent de l’amidon dans leur chloroplastes.
Sachant que l’amidon est un glucide complexe
composé de l’assemblage de molécules de
glucose (forme de mise en réserve du glucose),
on peut dire que la cellule végétale a produit du
glucose dans ses chloroplastes et qu’elle l’a
stocké sous forme d’amidon.

De nouvelles expériences : on cherche à connaître les conditions nécessaires à la réalisation


de la photosynthèse, on retire un facteur par expérience et on compare à la première
expérience (= référence).
On colore la feuille à l’eau iodée. (la présence d’une coloration noire , brune indique la
présence d’amidon.

Référence - Lumière - Chlorophylle - CO2

Pour produire du glucose, il faut donc : de la lumière, de la chlorophylle, du CO2 : c’est la


photosynthèse.

La photosynthèse est la production de matière organique en présence de lumière, captée par


la chlorophylle présente dans les chloroplastes, à partir du CO2 atmosphérique.

Donc les cellules végétales produisent leur énergie par respiration mais le glucose qu’elles
oxydent est produit dans leur chloroplastes par photosynthèse ! Elles sont autonomes pour
leur approvisionnement en matière organique, la produisent elles-mêmes à partir de matière
minérale !
NB : On dit qu’elles sont autotrophes, par opposition aux cellules animales qui sont
hétérotrophes.
- Autotrophes : « se nourrir tout seul, à partir de soi-même »
- Hétérotrophes : « se nourrir à partir de choses différentes de soi »
Le glucose, oxydé
lors de la
respiration,
provient des
parties
chlorophylliennes
du végétal

Mais la
PHOTOSYNTHESE
> à la
RESPIRATION

BILAN :

Donc toutes les cellules produisent leur énergie de la même manière, par respiration (sauf en
absence d’O2 et si il n’y a pas de mitochondries = procaryotes, dans ce cas, elles fermentent).
Mais les cellules animales prélèvent leur glucose dans le milieu (aliments), tandis que les
cellules végétales chlorophylliennes produisent elles-mêmes leur glucose par photosynthèse.

L’énergie produite permet aux cellules de réaliser leur travail (Par exemple la contraction
des cellules musculaires) et de produire des molécules qui assurent leur fonctionnement et
leur croissance.