Vous êtes sur la page 1sur 5

LA FERMENTATION ET

COMPARAISON DES DEUX


MÉTABOLISMES
Lire cette fiche est nécessaire pour la compréhension :

 La respiration cellulaire

La fermentation survient dans un milieu sans dioxygène, un milieu anaérobie. Ce


métabolisme remplace la respiration cellulaire et permet, suite à la glycolyse, de recycler les
transporteurs R’ réduit (R’H2).

Petit rappel, la glycolyse correspond à la dégradation d’une molécule de glucose en deux


molécules de pyruvate. C’est le point de départ des fermentations. En effet il existe divers types
de fermentation nous en verrons deux :

 La fermentation alcoolique : Utilisée pour faire de la bière par exemple.


 La fermentation lactique : Métabolisme anaérobie utilisé par le muscle en cas de
trop faible apport d’oxygène.

I. FERMENTATION ALCOOLIQUE

Fermentation courante chez les levures et comme son nom l’indique elle crée de l’éthanol
(alcool). Cette fermentation se déroule en deux étapes. La première est une décarboxylation du
pyruvate créant de l’aldéhyde acétique et dégageant du CO2. La seconde est une hydrogénation de
l’aldéhyde acétique en éthanol permettant de recycler les transporteurs R’ en les recyclant.
L’équation bilan est la suivante :
Figure 1. La fermentation alcoolique.

2CH3COCOOH + 2R’H2 -> 2C2H6O + 2CO2 + 2R’

II. FERMENTATION LACTIQUE

La fermentation lactique va créer de l’acide lactique. C’est une fermentation ayant lieu au
niveau des muscles et qui va créer de l’acide lactique. Dans cette fermentation il n’y a qu’une
seule étape celle de l’hydrogénation du pyruvate par les transporteurs d’hydrogène réduits. Il n’y a
donc pas de libération de gaz comme pour la fermentation alcoolique. L’équation bilan est la
suivante :

2CH3COCOOH + 2R’H2 -> 2 C3H6O3 + 2R’


Figure 2. La fermentation lactique.

III. BILAN DE LA FERMENTATION AVEC LA RESPIRATION


CELLULAIRE

L’énergie potentielle des composés organiques absorbés par ces cellules est convertie en
ATP et pyruvate au moment de la glycolyse dans le cytoplasme puis :

 Soit en présence de dioxygène, la décarboxylation et l’oxydation du pyruvate dans


la matrice mitochondriale produit des coenzymes réduits R’H2 et de l’ATP et la
réoxydation des R’H2 conduit à la production des nombreuses molécules d’ATP au
niveau de la chaîne respiratoire. Cette dégradation est complète : c’est la
respiration.
 Soit en absence de dioxygène, la décarboxylation et l’oxydation du pyruvate
produisent de l’ATP et un composé organique potentiellement riche en énergie tel
que l’éthanol ou l'acide lactique. Cette dégradation est incomplète : c’est la
fermentation.

Il est facile de voir que la respiration cellulaire est beaucoup plus efficace que la
fermentation. Il y a création de 36 molécules d’ATP par molécules de glucose lors de la respiration
contre 2 molécules d’ATP lors de la fermentation. La figure 3 propose un résumé des deux
métabolismes.

Figure 3. La fermentation et la respiration cellulaire, résumé.