Vous êtes sur la page 1sur 184

Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized

Guide
en bo
Prise en c
Guide
en bo
RÉPUBLIQUE
Prise en c
Ministère de l’Écono
Projet Compétitivité
© MINEPAT, Républiq

RÉPUBLIQUE
Ministère de l’Écono
Projet Compétitivité
© MINEPAT, Républi
Guide
Guide de de lalaconstruction
construction
en bois
bois auau Cameroun
Cameroun
e deenlabois
Guide
Prise
Prise en
en construction
de
compte
compte la
des
desconstruction
normes
normes
au Cameroun
2015
2015

ois au Cameroun
Prise en compte des normes 2015
RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN
RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN
compte des normes 2015Ministère
Ministèrede
Ministère
Projet
Projet
del’Économie,
l’Économie,de
de l’Économie,
Compétitivité
Compétitivité des
delalaPlanifi
Planification
de la Planifi
desFilières
Filières de
cationet
etde
del’Aménagement
cation et––de
deCroissance
Croissance
l’Aménagementdu
PCFC
duTerritoire
Territoire--MINEPAT
MINEPAT
l’Aménagement du Territoire - MINEPAT
PCFC
Projet Compétitivité des Filières de Croissance – PCFC

e de la construction
©
© MINEPAT,
MINEPAT,République
République dudu Cameroun.
Cameroun.TousTous droits
droits réservés
réservés
© MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés
RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN
Ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire - MINEPAT
Projet Compétitivité des Filières de Croissance – PCFC

ois au Cameroun
E DU CAMEROUN
© MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés

compte des
omie, de la Planification et normes 2015
de l’Aménagement
é des Filières de Croissance – PCFC
du Territoire - MINEPAT

que du Cameroun.
Un
Un ouvrage
Unouvrage
Un Tous
édité
ouvrageédité
ouvrage édité
édité par
par
par droits
Editions
parEditions
Editions
Editions T.I.
T.I.
T.I. réservés
Dans
T.I.Dans
Dans
Dans le
le cadre
lecadre
le de
cadrede
cadre la
dela
de mission
lamission
la d’assistance
missiond’assistance
mission technique
d’assistancetechnique
d’assistance pour
techniquepour
technique la
pourla
pour production
laproduction
la de
productionde
production normes
denormes
de et
normeset
normes standards
etstandards
et du
standardsdu
standards bois
dubois
du bois
bois
dans
dans
dans le
danslele domaine
ledomaine
domainedu
domaine du
du BTP
duBTP
BTPet
BTP et
et de
etde
de l’ameublement
del’ameublement
l’ameublementet
l’ameublement et
et l’élaboration
etl’élaboration
l’élaboration d’un
l’élaborationd’un guide
d’unguide
d’un guidede
guide de la
dela
de construction
laconstruction
la constructionen
construction en bois
enbois
en adapté
boisadapté
bois au
adaptéau
adapté contexte
aucontexte
au national.
contextenational.
contexte national.
national.
Un ouvrage édité par Editions T.I. Dans le cadre de la mission d’assistance technique pour la production de normes et standards du bois
dans le domaine du BTP et de l’ameublement et l’élaboration d’un guide de la construction en bois adapté au contexte national.
Avec
AvecAvecla
Avec la
la contribution
lacontribution
contributiondes
contribution des experts
desexperts
des Techniques
expertsTechniques
experts Techniquesde
Techniques de l’Ingénieur
l’Ingénieur::::
del’Ingénieur
de l’Ingénieur
••••Franck
Franck
Franck CRETI
FranckCRETI
CRETI et
CRETIetet Jean-Pierre
etJean-Pierre CHEVRETON,
Jean-PierreCHEVRETON,
Jean-Pierre CHEVRETON,Ingénieurs
CHEVRETON, Ingénieurs consultants
consultantsfifififilière
Ingénieursconsultants
Ingénieurs consultants lière bois
lièrebois
lière bois
bois
Avec la contribution des experts Techniques de l’Ingénieur :
••••Gertrude
Gertrude
Gertrude NKEMBE,
GertrudeNKEMBE, Architecte
NKEMBE,Architecte
NKEMBE, Architecte
Architecte
•Abdoul
Franck CRETI et Jean-Pierre
T.I dansCHEVRETON, Ingénieurs consultants techniquefilière boispour la production de normes et standards
••Un ouvrage
••Abdoul
Abdoul
Abdoul BAGUI
BAGUI
BAGUI
BAGUI KARI,
édité
KARI,
KARI,
KARI, Avocat
parAvocat
Avocat
Avocat le cadre de la mission d’assistance

E DU CAMEROUN ••Un
du ouvrage
•Gautier
Gertrude
bois
•Gautier
Gautier
•dans
Gautier
•contexte
Abdoul
dans édité
NKEMBE,
le
BERNARD,
BERNARD,
BERNARD,
BERNARD,
le domaine
BAGUI
national.
par
du
Editions
Architecte
domaine
Chef
Chef
Chefet
Chef
BTP
KARI,
de
de
de
dedu T.I. Dans
BTP
projet
projet
de
Avocat
• Gautier BERNARD, Chef de projet
projet
projet et delel’ameublement
cadre de la mission ; et d’assistance
l’élaboration technique
d’un guide pourdelaconstruction
production deennormes
l’ameublement et l’élaboration d’un guide de la construction en bois adapté au contexte national.
et standards
bois adapté au du bois

Avec la contribution des Crééeexperts


en Techniques
1946, Editions de l’Ingénieur
T.I. : de recueillir l’état de l’art des techniques et processus industriels
Créée
Crééeen en1946,
1946,Editions
EditionsT.I. T.I.aaapour
pour vocation
pourvocation
vocationde derecueillir
recueillirl’état
l’étatde del’art
l’artdes
destechniques
techniquesetetprocessus
processusindustriels
industriels
omie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire - MINEPAT
• Franck CRETI et Jean-Pierre
afi
afi
afi
• Gertrude NKEMBE, Architecte
n de
nn de
Créée
CHEVRETON,
de le
le
le
en
diff
diff
diff
1946,
user
user
user
Ingénieurs
le
le
le plus
plus
Editions
plus
consultants
largement
largement
largement
T.I. a pour
filière bois
possible.
possible.
possible.
vocation de
Editions
Editions
Editions
recueillir
T.I.
T.I.
T.I. fait
fait
fait
l’état
partie
partie
partie
de l’art
du
du
du
des
groupe
groupe
groupe WEKA,
WEKA,
WEKA,
techniques et
composé
composé
composé
processus
de
de 320
de 320
320
industriels
é des Filières de Croissance – PCFC
• Abdoul BAGUI KARI, Avocat
salariés
salariés
salariés
afinsa
avec
avec
avec
en
en
en France,
France,
France,
defifiliale
sa le diff
filiale
et
et
et organisé
organisé
organisé en
en
en deux
deux
deux pôles
pôles
pôles d’activité
d’activité
d’activité :
:: l’édition
l’édition
l’édition et
et
et le
le
le développement
développement
développement
user le plus largement possible. Editions T.I. fait partie du groupe WEKA, composé de 320
Comundi.
liale Comundi.
des
des
des compétences
compétences
compétences
• Gautier BERNARD, Chef
Techniques de sa
projet Comundi.
Techniques
Techniques
Techniques salariés en France, et organisé en deux pôles d’activité : l’édition et le développement des compétences
www.techniques-ingenieur.fr
ique du Cameroun.
de
de
Tous
l'Ingénieur
de l'Ingénieur
de l'Ingénieur
l'Ingénieur droits réservés
www.techniques-ingenieur.fr
www.techniques-ingenieur.fr
avec sa filiale Comundi.
Techniques
de l'Ingénieur www.techniques-ingenieur.fr
Créée en 1946, Editions T.I. a pour vocation de recueillir l’état de l’art des techniques et processus industriels
afin de le diffuser le plus largement possible. Editions T.I. fait partie du groupe WEKA, composé de 320
III
salariés en France, et organisé en deux pôles d’activité : l’édition et le développement des compétences
avec sa filiale Comundi.
AVANT - PROPOS
Le présent guide a été conçu par les Éditions Techniques de l'Ingénieur pour répondre
aux attentes des différents acteurs de la filière bois et de la construction au Cameroun.
Il a été élaboré dans le cadre de la misision de normalisation du bois, commise par le
Projet Compétitivité des Filières de Croissance (PCFC), financé par la Banque Mondiale,
avec l'appui technique du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) et l'Agence des
Normes et de la Qualité (ANOR).
Ce guide est le fruit d’une collaboration avec les acteurs camerounais, particulièrement
à partir des entretiens et échanges réalisés au cours de la première phase de la mission
en novembre 2013 ; ainsi qu’à l’occasion de l’enquête publique de concertation pour
l’établissement des normes sur le bois - objet de la quatrième phase - réalisée dans
chacune des régions du Cameroun en octobre 2014.
Ce guide aborde différentes notions liées au vaste domaine de la construction, suivant
le cahier des charges initial :
- origine des bois ;
- dimensions standards ;
- propriétés des essences locales ;
- éléments techniques par étape de construction ;
- rappel des normes.
Ce guide propose une approche pratique pour faciliter l’usage des normes et diffuser
les bonnes pratiques internationales auprès des prescripteurs et constructeurs
camerounais. Base de référence, il présente les principes généraux pour chaque étape
de la construction. Des exemples concrets de réalisation de bâtiments illustrent les
commentaires techniques sans chercher l’exhaustivité (les détails opérationnels
propres à chaque phase de la construction ne peuvent pas être abordés dans leur
totalité).
Nous espérons que les acteurs locaux s’approprieront cet ouvrage et poursuivront
la démarche par une déclinaison par spécificité Métier, sous forme de documents
techniques détaillés, portant par exemple sur :
- les fondations ;
- les structures ;
- les menuiseries ;
- la toiture ...
SOMMAIRE
SOMMAIRE
1. ORIGINE DES BOIS – LÉGALITÉ
LEGALITE ........................................................................................................75
1.1. Les différents types de forêts, leur gestion ............................................................................97
1.2. 12
Le FLEGT ................................................................................................................................. 10
1.3. Les bois certifiés ..................................................................................................................... 12
14
1.4. Comment être sûr que j’achète du bois légal ? .................................................................... 13
15
1.5. Comment puis-je contribuer à la conservation de la ressource ? ........................................ 14
16
2. DIMENSIONS STANDARDS ............................................................................................................ 15
17
2.1. Les taux d’humidité des bois à la mise en œuvre ................................................................. 16
19
2.2. Les sciages .............................................................................................................................. 19
22
2.3. 23
Les éléments de structure ..................................................................................................... 20
2.4. Les platelages extérieurs ....................................................................................................... 21
24
2.5. Les parquets massifs .............................................................................................................. 22
25
2.6. Les portes ............................................................................................................................... 23
26
2.7. Les fenêtres ............................................................................................................................ 25
28
3. ESSENCES ....................................................................................................................................... 26
29
4. ÉLÉMENTS
ELEMENTS TECHNIQUES DE CONSTRUCTION – ETC ..................................................................... 30
33
4.1. Fondations.............................................................................................................................. 34
37
4.2. Dalle – Plancher bas ............................................................................................................... 40
43
4.3. Structure................................................................................................................................. 45
48
4.4. Murs extérieurs ...................................................................................................................... 53
56
4.5. Murs de refend et cloisons intérieures ................................................................................. 57
60
4.6. Plafonds - Planchers haut ...................................................................................................... 60
63
4.7. Charpente – Toiture ............................................................................................................... 64
67
4.8. Menuiseries extérieures ........................................................................................................ 74
71
4.9. 81
Assemblages........................................................................................................................... 78
90
4.10. Entretien, traitements ........................................................................................................... 87
4.11. Synthèse des dimensions ...................................................................................................... 92
95
5. MODÈLES
MODELES DE CONSTRUCTION ...................................................................................................... 94
97
5.1. Habitation individuelle par techniques de construction ...................................................... 98
101
5.2. Autres types d’utilisation .................................................................................................... 120
123
6. NORMES....................................................................................................................................... 128
131
7. BIBLIOGRAPHIE............................................................................................................................ 132
135
8. 141
ANNEXES ...................................................................................................................................... 138
GLOSSAIRE ................................................................................................................................................................................... 173

3
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
1. ORIGINE DES BOIS - LÉGALITÉ
1.1.
1.1. Les différents
Les différents types
types de
de forêts,
forêts, leur
leur gestion
gestion
1.1.
1.1. Les différents types de forêts, leur gestion
Les différents types de forêts, leur gestion 11
La déforestation
La déforestation liée liée àà la la mise
mise en en œuvre
œuvre des des projets
projets agricoles,
agricoles, urbains,urbains, miniers
miniers ou ou autres
autres est
est
La
1.1. déforestation
LesLes différents liée à la mise types en œuvrede des
forêtsprojets agricoles,
:porte
leur urbains,
gestion miniers ou autres est
La 1.1.
fréquente.
On rappelle
déforestation
fréquente. ledifférents
principe
liée à lade mise senstypes œuvre de des
end’ouverture forêts,d’uneleur
projets gestion
selon
agricoles, les schémas
urbains, miniers ci-dessous
ou autres : est
fréquente.
fréquente.
LaUne
UneVu exploitation
de
déforestation l’intérieurliée
exploitation sans
et àdans
sans gestion
l’ordre
lagestion
mise adéquate
de la figure
enadéquate
œuvre desprojets
des
des forêtsagricoles,
ci-contre
forêts naturelles
:
naturelles entraine
urbains,
entraine généralement
miniers ou autres une
généralement une
est
Une
pression
Une exploitation
sur
exploitation les sans
essences
sans gestion gestion
les plus adéquate
connues
adéquate des
sans
des forêts
permettre naturelles
leur entraine
régénération généralement
naturelle. une
fréquente.
pression surUne lesexploitation
essences lessansplus connues
gestion sansforêts
adéquate des naturelles
permettre forêts leur entraine
régénération
naturelles généralement
entraine naturelle.
généralement une
pression
pression
 soit sur
on
sur les
pousse
les essences
essences la les
porte
les plus
plus connues
connues sans
sans permettre
permettre leur
leur régénération
régénération naturelle.
naturelle.
une pression sur les essences les plus connues sans permettre leur regénération naturelle.
Au niveau
Une
Au niveau
et
exploitation deserrure
la de la construction,
la construction,
sansest gestion à des des initiatives
adéquate
initiatives des simples peuvent
forêtspeuvent
simples naturelles aider
aider àà minimiser
entraineminimiser ces effets.
généralement
ces effets.une
Au niveau
Au niveau droite de
=deles
de la
droit construction,
poussant
lalaconstruction, des
des initiatives
initiatives simples
simples peuvent
peuvent aider à minimiser ces effets.
pression niveau sur essences
construction, les plus des connues
initiatives sans permettre
simples leuraider
peuvent à minimiser
régénération
aider à minimiser ces effets.
naturelle. ces effets.
Ainsi, pour approvisionner les produits
Ainsi, pour approvisionner les produits consommés sur un chantier il faut donner consommés sur un chantier il faut donner la la
Ainsi,
préférence
Ainsi, pour
pourdeaux approvisionner
aux forêts ::
approvisionner les
les produits consommés sur un chantier il faut donner la
Au niveau
préférence la construction,
forêts des produits
initiativesconsommés simples peuvent sur aider
un chantier
à minimiser il faut donner la
ces effets.
préférence
préférence aux
Plantées, forêts
aux forêts dont : l’objectif est de produire des matières premières pour les industries
 Plantées, dont: l’objectif est de produire des matières premières pour les industries
 Plantées,de bois
Plantées, dont
d'œuvre, l’objectif
dont l’objectif des panneauxest de produire
à base de des
bois matières
et de premières
meubles. pour les industries
Ainsi, pour de bois approvisionner
d'œuvre, les est
des panneaux de àproduire
produits base de des
consommés boismatières unpremières
surmeubles.
et de chantier pour il faut les donner
industries la
 de
de bois
Naturelles,
bois d'œuvre,
d'œuvre, qui des
sont
des panneaux
exploitées
panneaux à
à base
suivant
base de
de bois
un
bois et de
plan
et de meubles.
d’aménagement,
meubles. permettant le
préférence aux forêts :
 Naturelles, qui sont exploitées suivant un plan d’aménagement, permettant le
 Naturelles,
maintien de
Naturelles, de qui
celles-ci.
qui sont exploitées
sont exploitées suivant
suivant des un plan
un matières d’aménagement,
plan d’aménagement, permettant le
 Plantées, maintien dont l’objectif
celles-ci. est de produire premières pourpermettant les industries le
 soit maintien
on
maintien tire de
de la celles-ci.
porte
celles-ci. et
de bois d'œuvre, des panneaux à base de bois et de meubles.
Dans
Dans les
 la les deux cas
serrure
Naturelles,
deux cas
est le le
àqui développement
droite sont= exploitées
développement et la
et lasuivant
gestionun
gestion sontplan
sont sousd’aménagement,
sous le contrôle
le contrôle directdirectpermettant
ou indirect
ou indirect du du
le
Dans les
gouvernement.
Dans droit deux cas le
tirantcasdelecelles-ci.
lesmaintien
deux développement et la gestion sont
développement et la gestion sont sous le contrôle direct ou indirect du sous le contrôle direct ou indirect du
gouvernement.
gouvernement.
gouvernement.
Les sciages
Dans
Les sciages
les deux disponibles
cas le développement
disponibles pour le
pour le marché
marché et la local comme
gestion
local comme pour
sontpour l’export
sousl’export
le contrôle proviennent
direct oude
proviennent de plusieurs
indirect du
plusieurs
Les
types
Les sciages
de
sciages disponibles
forêts.
disponibles Quel quepour
poursoitsoitle marché
leur
le marché mode local
local de comme
gestion, pour
elles l’export
sont proviennent
soumises à une de plusieurs
législation
gouvernement.
types de forêts. Quel que leur mode decomme
gestion,pour ellesl’export proviennent
sont soumises à une delégislation
plusieurs
types
précise
types de
de forêts.
garantissant
forêts. Quel
Quel un que
que suivi soit
soit des leur mode
bonnes
leur mode de gestion,
pratiques
de gestion, elles
forestières
elles sont
sont dontsoumises
l’objectif
soumises àà est
une
une législation
d’assurer
législation la
précise garantissant un suivi des bonnes pratiques forestières dont l’objectif est d’assurer la
précise
pérennité
précise garantissant
de
garantissant la ressource.
ressource. un
un pour suivi
suivi des des bonnes
bonneslocal pratiques
pratiques forestières
forestières dont l’objectif
dontproviennent
l’objectif estde est d’assurer
d’assurer la
la
Les
pérennitésciages de disponibles
la le marché comme pour l’export plusieurs
pérennité
pérennité de
de la
la ressource.
ressource. Ainsi pour les 4 grandes familles de forêts présentes sur le territoire,
types de forêts. Quel que soit leur mode de gestion, elles sont soumises à une législation
Ainsi
suivant
 soit
précise
Ainsi pour
pour les
leonclassement
pousse
garantissant
les 44 grandes
grandes
laun dusuivi
porte familles
MINFOF, des bonnes
familles de contraintes
les
de forêts
forêts présentes
pratiques
présentessont sur le
forestières
sur le territoire,
détaillées territoire,
ci-dessous
dont les: contraintes
l’objectif
les contraintes
est d’assurer sont
sontla
Ainsi
détaillées
Ainsi pour
etpour les
ci-dessous
la serrure 4 grandes
est à::
lesla4ressource.
grandes familles de forêts présentes sur le
familles de forêts présentes sur le territoire, les contraintes sont territoire, les contraintes sont
pérennité
détaillées de
ci-dessous
détaillées ci-dessous ::
1.1.1.
détailléesgaucheCompagnies =
ci-dessous forestières opérant dans le Domaine Forestier Permanent (DFP)
1.1.1.
Ainsi
1.1.1.pourgauche Compagniespoussant
les 4 grandes
Compagnies internationales
familles de forêts présentes sur le territoire, les contraintes sont
internationales
1.1.1.
Pourvoyeuses
1.1.1. Compagnies
Compagnies des volumes internationales
volumes
internationales les plus plus importants,
importants, ces ces sociétés
sociétés sont sont soumises
soumises àà un un contrôle
contrôle
détaillées
Pourvoyeuses ci-dessousdes : les
Pourvoyeuses
strict et
Pourvoyeuses et ce ce en des
en plusieurs
plusieurs
des volumesvolumes phases les plus importants, ces sociétés
les:: plus importants, ces sociétés sont soumises à un contrôle sont soumises à un contrôle
strict phases
strict et
strict etCompagniesce en plusieurs
ce en plusieurs phases
phases ::
1.1.1. internationales
1.1.1.1. Lors
Pourvoyeuses
1.1.1.1. Lors de dedes l’attribution
volumes les
l’attribution desplus
des UFA,importants,
UFA, Unités Forestières
Unités Forestières
ces sociétés d’Aménagement
sont soumises
d’Aménagement pour
pour unecontrôle
à une
un période
période
1.1.1.1.
de 3030etàà ce
1.1.1.1. Lors
35ans,
Lors de l’attribution
lel’attribution
Ministère dedes UFA, Unités
l’Environnement Forestières
et du d’Aménagement
du Développement
Développement pour
Durable une
fait période
procéder
strict
de ende
35ans, plusieurs
le Ministère phases dedes UFA, Unités Forestières
:l’Environnement et d’Aménagement pour fait
Durable uneprocéder
période
deà
de 30
une
30 étude à 35ans,
étude
à 35ans, le
d’impact, Ministère
le Ministère par unde l’Environnement
consultant extérieur. et du Développement Durable fait procéder
à une d’impact, par undeconsultant l’Environnement extérieur. et du Développement Durable fait procéder
àà une
une étude étude d’impact, par un consultant extérieur.
1.1.1.1. Lorsd’impact,
de l’attribution par un des consultant
UFA, Unités extérieur.
Forestières d’Aménagement pour une période
deElle

Elle30 consiste
soit on
à 35ans,
consiste en
tire
enleuneune
la porteenquête,
Ministère
enquête, et ladeen en particulier
l’Environnement
particulier sur le sur leetterrain,
terrain, avec la
du Développement
avec la participation
participation
Durabledes des ONG
faitONG et de
procéder
et de
Elle
la consiste
société
serrure en
civile.
estuneune enquête,
Elle
à Elle
gauche concerne en particulier
les critèressur le terrain,
relatifs àavecla la participation
flore, la faune, des le ONG et
social deet
àElle
laune consiste
société étude civile. en
d’impact, enquête,
par un= consultant
concerne en particulier
les critères sur lerelatifs
extérieur. terrain,àavec la participation
la flore, la faune,desleONG et de
social et
la société
l’hydrographie.
la gauche civile.
société civile. Elle concerne les critères
tirant Elle concerne les critères relatifs à la flore, la faune, le social et relatifs à la flore, la faune, le social et
l’hydrographie.
l’hydrographie.
l’hydrographie.
Elle consiste en une enquête, en particulier sur le terrain, avec la participation des ONG et de
laEllesociété
Elle fait l’objet
fait l’objetcivile. de Elle
de consultations
concerne et
consultations etlesde
decritères
restitutions
restitutions relatifs publiques
à la flore,
publiques et se
et se traduit
traduit
la faune, par le
par un social
un véritable
et
véritable
Elle
cahier fait des l’objet
charges de consultations
environnemental et de restitutions publiques et se traduit par un véritable
Elle faitdes
l’hydrographie.
cahier l’objet
charges de environnemental
consultations et de :: le
lerestitutions
plan de
plan de gestion
gestion environnementale.
publiques et se traduit par un véritable
environnementale.
cahier
Cette étude
cahier des
des charges
étude conduit
charges environnemental
in finefine àà la
environnemental la délivrance :: le
délivrance le plan
pland’un de gestion
gestion environnementale.
certificat
decertificat de conformité
conformité environnementale
environnementale. environnementale
Cette conduit in d’un de
Cette
Cette étude
étude conduit
conduit in fine à la
in fine à la délivrance délivrance d’un certificat
d’un certificat de conformité
de conformité environnementale
environnementale
7 Elle fait
Elle s’accompagne l’objet
s’accompagne de ::consultations et de restitutions publiques et se traduit par un véritable
7 Elle s’accompagne : Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte
7 Elles’accompagne
cahier des charges
D’audits
d :
environnemental
environnementaux :
tousle plan
les 5 de
ans gestion
pour environnementale.
adaptation
7 Guide étudedeD’audits
la construction
D’audits environnementaux
en bois au Cameroun
environnementaux tous -les
tous les 55 ans
ans pour
© MINEPAT,
ans pour adaptation
République
adaptation ;
du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide
Cette  de D’audits
D’unla construction
conduit environnementaux
programme in enfine bois
de à au
la
suivi Cameroun tous
délivrance
et -les
d’assistance ©d’un5
MINEPAT, pour
certificat adaptation
République du Cameroun.
de conformité Tous droits réservés.
environnementale
Guide  de D’un
D’un
dD’un programme
la construction
programme en bois de suivi
au Cameroun
de suivi
suivi et d’assistance
et d’assistance- © MINEPAT, République
d’assistance ; République du Cameroun. Tous droits réservés.
 de
Guide la construction
programme en bois de au Camerounet - © MINEPAT, du Cameroun. Tous droits réservés.
7  De De contrôles
contrôles
De également
contrôles :réguliers
réguliers
réguliers
réguliers et aléatoires
aléatoires
etle aléatoires
aléatoires
sur
sur
sur
le
le terrain,
terrain,
le terrain,
terrain, avec
avec
avec 333 niveaux
avec niveaux possibles
niveaux possibles
possibles
On peut De
d contrôles
d’intervention remplacer
départemental, et contexte
régional, «sur intérieur-extérieur
national le » par « pièce principale
3 niveaux possibles -
d’intervention
d’intervention :
: départemental,
départemental, régional,
régional, national
national
piècede
Guide secondaire
la construction », ou
en par
bois «
d’intervention : départemental, régional, national
au espace
Cameroun circulation
- © MINEPAT, - pièces .».
République du Cameroun. Tous droits réservés.
Elle
Elle est est sujette
sujette ààà des des sanctions
sanctions par par la la Brigade
Brigade Nationale Nationale de de Répression
Répression en en cas
cas de de violation
violation ou ou
Elle
Elle est
est
non-respect. sujette
sujette à des des sanctions
sanctions par
par la
la Brigade
Brigade Nationale
Nationale de
de Répression
Répression en
en cas
cas de
de violation
violation ou
ou
non-respect.
non-respect.
non-respect.
24
1.1.1.2.
1.1.1.2. Au Au courscours de de l’exploitation
l’exploitation forestière forestière et et durant
durant toute toute la la période
période d’attribution
d’attribution de de lala
1.1.1.2.
1.1.1.2.
Guide deAu
concession, Au cours
cours
l’exploitation
la construction de
de l’exploitation
l’exploitation
en bois par aul’entreprise
Camerounforestière
forestière -©est et
et
soumise
MINEPAT, durant
durant au toute
toute
respect
République la
la
du période
période
de la
Cameroun. d’attribution
d’attribution
règlementation
Tous droits réservés. de
de
et desla
la
concession,
concession, l’exploitation
l’exploitationpar par l’entreprise
par l’entreprise
l’entreprise est est soumise
est soumise
soumise au au respect
au respect
respect de de
de la la règlementation
la règlementation
règlementationdoivent et des
et des
des
concession,
codes l’exploitation par et
codes forestiers
codes forestiers établis
forestiers établis par
établis par le le Ministère
le Ministère des
Ministère des Forêts.
des Forêts. En
Forêts. En particulier,
En particulier, les
particulier, les inventaires
les inventaires doivent
inventaires doivent
codesréalisés
être forestiersl’exploitation établis par le Ministère des Forêts. En particulier, les inventaires doivent
être réalisés et et l’exploitation doit doit se se décliner
décliner en en assiettes
assiettes annuelles
annuelles de de coupes.
coupes.
De contrôles : réguliers
 d’intervention départemental, et aléatoires sur le terrain, avec 3 niveaux possibles
régional, national
d’intervention : départemental, régional, national
Elle
Elle est sujette àà des
est sujette des sanctions
sanctions par par la
la Brigade
Brigade Nationale
Nationale de de Répression
Répression en en cas
cas de de violation
violation ou ou
non-respect.
12Elle est
non-respect. sujette à des sanctions par la Brigade Nationale de Répression en cas de violation ou
non-respect.
1.1.1.2.
On rappelle
1.1.1.2. Au
Au cours de
de l’exploitation
le principe
cours forestière
de sens d’ouverture
l’exploitation forestièred’une et
et durant
portetoute
durant selon la
toute lespériode
la schémasd’attribution
période ci-dessous : de
d’attribution de la la
concession,
1.1.1.2. l’exploitation par l’entreprise est soumise au
concession, l’exploitation par l’entreprise est soumise au respect de la règlementation et desla
Au cours de l’exploitation forestière et durant respect
toute la de la règlementation
période d’attribution etdedes
codes
Vu deforestiers
concession,
codes l’intérieur
forestiers établis
et danspar
l’exploitation
établis par parle
l’ordre Ministère
de la figure
lel’entreprise
Ministère des Forêts.
Forêts. En
est ci-contre
des soumise : particulier,
au
En respect de lales
particulier, inventaires
inventaires doivent
lesrèglementation et des
doivent
être
codes
être réalisés
forestiers
réalisés et l’exploitation
établis par doit
et l’exploitation doit se décliner
le Ministère
se décliner desen assiettes
enForêts.
assiettes annuelles
Enannuelles
particulier,de coupes.
de les inventaires doivent
coupes.
 soit
être on pousse
réalisés la porte doit se décliner en assiettes annuelles de coupes.
et l’exploitation
Les
Les permis
et la d’exploitation
permis serrure est font
d’exploitation fontà l’objet
l’objet de de renouvellements
renouvellements réguliers. réguliers.
droite = droit poussant
Les permis d’exploitation font l’objet de renouvellements réguliers.
Le
Le contrôle
contrôle est est assuré
assuré par par lesles services
services locaux
locaux du du MINFOF,
MINFOF, départemental
départemental ou ou régional
régional suivant
suivant
la
laLedirective
contrôlede
directive est1995
de assuré
1995 sur
surpar l’aménagement
les services locaux
l’aménagement forestier. Celui-ci-précise
du MINFOF,
forestier. en
en particulier
départemental
Celui-ci-précise ou régional
particulier le
le diamètre
suivant
diamètre
minimum
la directive
minimum des
des grumes,
degrumes, le contrôle
1995 surlel’aménagement des essences,
contrôle des essences, le prélèvement
forestier.leCelui-ci-précise
prélèvement autorisé autorisé
en particulierpar hectare,
le diamètre
par hectare, les
les
conditions
minimum d’abattage,
des grumes, dele débardage
contrôle et
des d’évacuation,
essences, le
conditions d’abattage, de débardage et d’évacuation, les conditions d’ouverture de pistes les conditions
prélèvement d’ouverture
autorisé par de pistes
hectare, les
forestières, les
conditions d’abattage,
forestières, impératifs
les impératifs de de de replantation,
débardage
replantation, de remise
et d’évacuation,
de remise en en état
lesétat des
conditions sols,
des sols, de traitement
d’ouverture
de traitement des
de pistes
des
déchets,
forestières, ainsi que
les le système
impératifs de de marquage
replantation,
déchets, ainsi que le système de marquage des grumes et billons, … desde grumes
remise et
en billons,
état …
des sols, de traitement des
 soit on tire la porte et
déchets, ainsi que le système de marquage des grumes et billons, …
En
En cas de
de non-respect,
la serrure
cas est à droitedes
non-respect, = pénalités
des pénalités peuvent
peuvent être être imposées
imposées pouvantpouvant aller aller jusqu’à
jusqu’à la la
fermeture
En droit
cas de du
tirant chantier
non-respect, et au retrait
des
fermeture du chantier et au retrait de la concession. de
pénalités la concession.
peuvent être imposées pouvant aller jusqu’à la
fermeture du chantier et au retrait de la concession.
1.1.2.
1.1.2.
1.1.2. Forêts Forêtscommunautaires
Forêts communautaires
communautaires
Concept
1.1.2. Forêts
Concept né
né en 1994
1994 (programme
(programme REDD
encommunautaires REDD des des Nations
Nations Unies Unies de de réduction
réduction de de lala déforestation
déforestation
et de la dégradation des forêts dans les pays en voie
et de la dégradation des forêts dans les pays en voie de développement), ellesdéforestation
Concept né en 1994 (programme REDD des Nations de
Unies développement),
de réduction de elles
la sont gérées
sont gérées
par
et deles
par communautés
lesla dégradation
communautés deslocales
forêts dans
locales pour
pourleslesquelles
pays en voie
lesquelles elles
ellesde représentent
développement),
représentent alors
alorsellesune sontsource
une gérées
source
supplémentaire
supplémentaire de revenus. Les communautés sont le plus souvent accompagnées dans
par les communautésde revenus. locales Les communautés
pour lesquelles sontellesle plus souvent
représentent accompagnées
alors une source
dans
cette
 démarche
soit
supplémentaireon pousse par
de des
la porteONG
revenus.
cette démarche par des ONG spécialisées. spécialisées.
Les communautés sont le plus souvent accompagnées dans
et la serrure est à
cette démarche par des ONG spécialisées.
Elles
Ellesgauchefont
font =l’objet
l’objet d’un d’un plan plan simple
simple de de gestion
gestion (inventaire,
(inventaire, capacité
capacité et et objectifs
objectifs de de
prélèvements,…)
Ellesgauchefont poussant
l’objet validéd’un par le
plan MINFOF
simple et sont
de soumises
gestion
prélèvements,…) validé par le MINFOF et sont soumises à une révision tous les 5 ans. à une
(inventaire, révision tous
capacité leset5 ans.
objectifs de
Elles
Elles sont
prélèvements,…) destinées
sont destinées initialement
validé par le MINFOF
initialement au marché local
et sont local
au marché même
soumises
même si
à une des débouchés
révision
si des à l’export
tous lesà 5l’export
débouchés ans. sont sont
constatés.
Elles
constatés. sont destinées initialement au marché local même si des débouchés à l’export sont
constatés.
1.1.3.
1.1.3. Forêts Forêts communales
communales
1.1.3.
De même Forêtsque communales à des sociétés internationales, les forêts communales sont,
celles
De même que communales
1.1.3. Forêts celles concédées
concédées à des sociétés internationales, les forêts communales sont,
elles
De aussi,
même soumises
elles aussi, soumises concédées
que celles àà une
une étudeétude d’impact.
à des sociétés
d’impact. La procédure
procédure est
La internationales, est toutefois
les forêts allégée
toutefois communales
allégée pour
pour tenir
sont,
tenir
compte
elles aussi,
compte des surfaces concernées
soumisesconcernées
des surfaces à une étude et de
et de la spécificité
d’impact. des
La procédure
la spécificité acteurs.
des acteurs. est toutefois allégée pour tenir
 soit on
compte destire la porte
surfaces et la
concernées et de la spécificité des acteurs.
serrure est à gauche =
gauche tirant
1.1.4. Forêts privées
1.1.4. Forêts privées
Suivant leurs surfaces elles sont soumises à l’obtention soit :
 Du PEBO = Permis d’Exploitation de Bois d’Œuvre
■ Du PEBO Si les =volumes
Permis d’Exploitation
ne dépassent de pasBois m3. Elles sont soumises au paiement de taxes et
500d’Œuvre
Si lesdoivent
volumes ne dépassent pas 500de m3. Elles sontde soumises au paiement de taxes et doivent 8
justifier d’un système traçabilité la matière. 8
Guide justifier
 deDe d’un =système
l’APC
la construction Autorisation
en bois Figure
deautraçabilité 2
Personnelle
Cameroun : sens
de
- © la d’ouverture
matière.
de
MINEPAT,Coupe d’une porte
République du Cameroun. Tous droits réservés. 8
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, 3 République du Cameroun. Tous droits réservés.
Silales volumes en neboisdépassent pas -30 m .
■GuideDe de l’APC construction
= Autorisation au Cameroun
Personnelle de©Coupe
MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Aucun système de traçabilité n’est cependant exigé.
Si les volumes ne dépassent pas 30 m3. Aucun système de traçabilité n’est cependant exigé.
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire
1.1.5. Les forêts de », plantation
ou par « espace circulation - pièces ».
En dehors de quelques plantations d’hévéa (latex) et d’eucalyptus (poteaux de lignes
aériennes), les ressources issues de ce type de forêt sont extrêmement limitées au
Cameroun.
24
Informations complémentaires
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

 « Normes environnementales et procédures d’inspection des installations


13
1.1.5. Les forêts
On rappelle de plantation
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

EnVu
dehors de quelques
de l’intérieur plantations
et dans d’hévéa
l’ordre de (latex)
la figure et d’eucalyptus
ci-contre : (poteaux de lignes ae-
riennes), les ressources issues de ce type de forêt sont extrêmement limitées au Cameroun.
 soit on pousse la porte
Informations complémentaires
et la serrure est à
droite = droit poussant
■ « Normes environnementales et procédures d’inspection des installations industrielles
et commerciales au Cameroun » : Sous l’égide du Ministère de l’Environnement et du
Développement Durable, ces normes pour la gestion des déchets pendant la transformation
du bois, sont en cours d’homologation par l’ANOR.

■ « Plan de développement de la filière bois » : Lancé par le Ministère des Forêts et de la


Faune, il comporte un volet relatif à l’approvisionnement en bois légal du marché local.
 soit on tire la porte et
Les principales
la serrure est mesures
à droite =sont :
droit
- Latirant
suppression de fiscalité à l’entrée des usines
- La refonte de la TVA pour le marché local
- Le plan d’accès à la ressource : forets communautaires, PEBO et APC
(voir ci-dessus)
- La bourse aux bois sur internet
soitgénéralement,
■ Plus on pousse la porte
il y a lieu de rappeler que la République du Cameroun est membre de
et la serrure est à
la Convention Internationale de Protection des Végétaux, qui inclut une composant
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
14
1.2. Le FLEGT
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Même
Vu desil’intérieur
le programme européen
et dans l’ordreFLEGT (Forestci-contre
de la figure Law for Enforcement,
: Gouvernance and Trade)
présente une dimension plutôt internationale, son application n’est pas sans conséquence sur
lemarché
soit oninterne,
poussedans la mesure où le Cameroun en est signataire et que son déploiement
la porte
y esteten cours.
la serrure est à
droite = droit poussant
Quelques rappels sur ce programme :
■ Son objectif est de lutter contre l’exploitation illégale et son commerce
■ Il comporte plusieurs volets :
- Soutien aux pays producteurs de bois ;
- Efforts pour renforcer la collaboration multilatérale dans la lutte contre le commerce
 soitdu onbois
tirerécolté
la porte et
illégalement ;
la serrure est à droite =
- Politique
droit tirant en matière de marchés publics et initiatives du secteur privé ;
- Mesures destinées à dissuader les investissements dans des activités qui encouragent
l'exploitation illégale et le développement du « bois de guerre ».

■ Parmi les 7 axes déclinés par ce plan, deux sont plus particulièrement importants en
relation avec le marché interne : le RBUE et les APV.

1.2.1 Le on
 soit RBUE définit
pousse la notion de légalité et son corollaire l’illégalité
la porte
et la serrure est à
Elle concerne
gauche = la législation en vigueur dans le pays de récolte, le Cameroun en l’occurrence et
couvre les domaines
gauche poussantsuivants :
■ le droit de récolter du bois dans le périmètre légalement établi ;
■ le paiement des droits de récolte et du bois y compris les taxes liées ;
■ la récolte du bois, y compris la législation environnementale et forestière, notamment en
matière de gestion de la ressource et de conservation de la biodiversité ;
■ les droits juridiques des tiers relatifs à l’usage et à la propriété pouvant être affectés par la
récolte du bois ;
■  lesoit on tire
respect deslacodes
portedu
et commerce
la et des douanes relatifs au secteur forestier.
serrure est à gauche =
1.2.1 gauche tirant
Les APV

Les APV, Accords de Partenariat Volontaire, sont des accords bilatéraux entre l’Union
Européenne (UE) et des pays exportateurs de bois, qui visent à garantir que le bois exporté
vers l’UE provient de sources légales.
Ils incluent un Système de Vérification
Figure 2 de la Légalité
: sens (SVL)
d’ouverture baséporte
d’une sur :

■ Une définition claire de la légalité, agréée par les parties prenantes ;


■ OnUnpeut
système de traçabilité
également (déclarations
remplacer des entreprises
le contexte et vérifications
« intérieur-extérieur » par
parles administrations)
« pièce principale; -
■ pièce secondaire
Des contrôles », ou par
(légalité « espace
et chaîne circulation - pièces ».
d’approvisionnement) ;
■ Des autorisations FLEGT pour chaque cargaison allant en Europe ;
■ Un audit indépendant.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
15
LeOn
SVL au Cameroun
rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
LeVuSystème de Vérification
de l’intérieur de la Légalité
et dans l’ordre (SVL)
de la figure est donc
ci-contre : un moyen fiable de distinguer les
produits forestiers d’origine licite de ceux d’origine illicite. Il permet de s’assurer en tout temps
et en tout lieu sur le territoire camerounais que seul le bois produit ou acquis de manière
 soit on pousse la porte
légale est en circulation et est susceptible de recevoir une autorisation FLEGT en cas de besoin.
et la serrure est à
Il couvre donc toutes les sources de production ou d’acquisition de bois brut ou transformés
droite = droit poussant
en circulation sur le territoire national.

Son fonctionnement repose sur les éléments suivants :


■ La vérification de la légalité de l’entité forestière : Emission d’un certificat de légalité
par le MINFOF.
■ Le suivi national de l’activité forestière : les systèmes SIGIF II, MESURE (fiscal), SYDONIA
soit on tire la porte et
 (douanes).
la serrure est à droite =
■ Le contrôle national de l’activité forestière : MINFOF (tous les services), SIGILOS (contentieux).
droit tirant
■ La vérification de la conformité de la chaîne d’approvisionnement.

Conclusions

■ Le FLEGT, via ses volets APV et SVL en particulier, conduit donc à la délivrance des certificats
 desoit on pousse
légalité et desla porte
autorisations FLEGT. Nous avons pu voir que les contrôles inhérents à l’APV
et la serrure est
s’appliquaient à laàtotalité des bois au Cameroun, dont les bois destinés au marché local.
gauche =
■ Lesgauche poussant
entreprises délivrant des autorisations FLEGT plus particulièrement destinées aux
marchandises exportées seront donc celles les plus respectueuses des législations locales et
internationales relatives à la légalité de la ressource : à ce titre, elles devront être privilégiées
par les acteurs locaux pour approvisionner le marché interne.

■ Rappelons enfin que l’approvisionnement, lorsqu’assuré à partir des « connexes et produits


secondaires » de l’export, n’est pas synonyme d’illégalité puisqu’à l’origine, les grumes ont
bien été exploitées suivant les règles en vigueur. Seule la traçabilité peut parfois être mise
 ensoit
cause.
on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
16
1.3.
1.3. Les bois
Les
On rappellebois certifiés
certifiés
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

LesLes
premiers
Vupremiers systèmesetprivés
systèmes
de l’intérieur dede
privés
dans certification
l’ordre sont
certification
de la figure apparus
sont : dans
apparus
ci-contre le courant
dans le courantdesdes
années 1990
années : :
1990
FSC, PEFC
FSC, PEFC(Europe), (Malaisie),SFISFI
(Europe), MTCC (Malaisie), (USA),
(USA), CERFLOR
CERFLOR (Brésil),
(Brésil), LEI (Indonésie),
LEI (Indonésie), CSA
CSA (Canada),
AFS (Australie)...
(Canada),
 soit AFS
on (Australie)…
pousse la porte
Graceet à une
la politique
serrure deestreconnaissance
à mutuelle, il reste à ce jour 2 grands systèmes :
Grace à une
droite
le FSC politique
et le=PEF. de reconnaissance
droit poussant mutuelle, il reste à ce jour 2 grands systèmes : le
FSC et le PEF.

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

LesLesprocessus
processus de decertification
certificationétant longs
étant longscompte
compte tenu
tenudesdes
divers volets
divers qu’ils
volets comportent,
qu’ils comportent,
(environnemental, social, sociétal…), des systèmes alternatifs ont été
(environnemental, social, sociétal...), des systèmes alternatifs ont été mis en place mis en place : OLB,
: OLB, TLTV,
TLTV, RA CERT,… plus particulièrement garants de la légalité et de l’origine de
RA CERT,... plus particulièrement garants de la légalité et de l’origine de la matière première la matière
première
bois. bois.
A ce titre, ils peuvent être considérés comme une première étape en vue de la certification.
À ce titre, ils peuvent être considérés comme une première étape en vue de la certification.
 soit on pousse la porte
Il est important de signaler que quelques soient les systèmes de certification ou de garantie de
Il est important
et la serrurede signaler
est à que quelques soient les systèmes de certification ou de garantie
légalité énoncés ci-dessus, les certificats :
de légalité énoncés
gauche = ci-dessus, les certificats :
■ Ne Nesont
gauche sont délivrés
poussant
délivrés qu’à qu’à
l’issuel’issue
d’auditsd’audits
réguliersréguliers par desdebureaux
par des bureaux contrôlesdeinternationaux
contrôles
etinternationaux
indépendants, tels et indépendants, tels dont
que Veritas, SGS,... que leVeritas, SGS,…àdont
rôle consiste le que
vérifier rôlel’ensemble
consiste àdes
vérifier que l’ensemble des critères environnementaux et autres, bases
critères environnementaux et autres, bases de ces systèmes, sont bien appliqués et respectés. de ces
systèmes, sont bien appliqués et respectés.
■ Ne sont pas délivrés de manière définitive mais pour une période donnée. Ils font l’objet de
Ne sont pas délivrés
 renouvellements de et
réguliers manière
peuventdéfinitive mais
être retirés en pour
cas deune période donnée.
manquement Ils font
aux règles.
l’objet de renouvellements réguliers et peuvent être retirés en cas de manquement
Certifications
aux règles. et plan d'actions FLEGT poursuivent le même objectif de promotion de la gestion
durable des forêts. Les deux approches sont complémentaires : la certification est une réponse
privée
 soità on
Certifications l'échellelades
et plan
tire entreprises,
d'actions
porte et la FLEGT quand FLEGT est le
poursuivent unemême
réponse publique
objectif à l'échelle des
de promotion de pays.
la
gestionserrure
durableest
desà forêts.
gaucheLes
= deux approches sont complémentaires : la certification est
une réponse
gaucheprivée
tirant à l'échelle des entreprises, quand FLEGT est une réponse publique à
l'échelle des pays.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

12
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
17
1.4. Comment
On rappelle être
le principe sûrd’ouverture
de sens que j’achète duselon
d’une porte boisles légal
schémas?ci-dessous :
Sur le marché interne comme à l’international, le cadre législatif de la légalité existe : il suffit
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
donc de l’appliquer. Son respect est en particulier entre les mains des acteurs locaux quels
qu’ils soient : constructeurs, négociants, artisans ou particuliers.
 soit on pousse la porte
et d’entre
Chacun la serrure estfaireà preuve d’exigence lors :
eux doit
droite = droit poussant
■ de l’établissement du cahier des charges ;
■ de la signature des marchés ;
■ de la réception des bois ;
■ de la réception de la facture ;
■ du simple achat auprès d’un négociant.
 soit on tire la porte et
Il y alalieu d’exiger
serrure estde
à façon
droiteprécise
= et avec documents à l’appui :
droit tirant
■ l’essence des bois
■ l’origine des bois :
- le nom du fournisseur et de la scierie ;
- En donnant la priorité voire l’exclusivité à des producteurs titulaires ou engagés dans un
processus de certification ou de contrôle de la légalité comme décrit au chapitre 1.3.

 soit
C’est bienonl’exigence
pousse ladu
porte
marché qui garantira le respect de la légalité.
et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
18
1.5. Comment
On rappelle puis-je
le principe contribuer
de sens d’ouverture d’uneàporte
la conservation de la :
selon les schémas ci-dessous
Vu de ressource ?
l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
Par quelques gestes simples lors du projet et de sa réalisation, chacun doit contribuer à la
 soit on pousse la porte
conservation et au développement de la forêt :
et la serrure est à
■ Utilisation de pièces
droite = droit aux dimensions standards que l’on trouve sur les marchés, quelque
poussant
soit leur destination dans le projet. Les pertes sont alors réduites, d’où un prélèvement
moindre sur la forêt et une rentabilité accrue. Voir au chapitre 6 les normes dimensionnelles
existantes au Cameroun.

■ Recherche de l’essence adaptée en sortant des habitudes pour explorer des essences
moins connues, tout en s’assurant que leurs caractéristiques techniques et mécaniques
 conviennent
soit on tire àlal’utilisation
porte et finale. La pression sur la forêt et ses essences phares en est
ainsi réduite.est
la serrure Cela se traduira
à droite = également par une réduction du coût des approvisionnements.
droitletirant
■ Dans cas d’utilisations temporaires (coffrages, échafaudages,...) une utilisation et un
recyclage doit être étudié, soit directement sur le chantier, soit vers d’autres utilisations.
■ Un recyclage des résidus du chantier (chutes, bois cassés, palettes, ....) doit être également
systématiquement étudié.

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
2. DIMENSIONS STANDARDS
21
2.1. Les taux
On rappelle d’humidité
le principe des bois
de sens d’ouverture à la selon
d’une porte miselesen œuvre
schémas ci-dessous :

Il Vu
serait inopportunetd’aborder
de l’intérieur la question
dans l’ordre desci-contre
de la figure dimensions
: du bois, brut ou transformé en
produits finis, sans rappeler les conditions d’humidité auxquelles ce matériau doit satisfaire au
moment
 soit deon sa mise en
pousse la œuvre
porte tant les variations dimensionnelles peuvent être importantes en
fonction
et la serrure est milieu
de l’humidité du à dans lequel se trouvera l’élément.
droite = droit poussant
La norme camerounaise éditée par l’ANOR, sous la référence NC 001, définit ce taux d’humidité
du bois.
Principe de base : lorsque débité, l’humidité du bois tend toujours à s’équilibrer avec l’humidité
du milieu ambiant et ce par perte ou absorption d’eau par le matériau. Ces échanges
s’accompagnent généralement de variations dimensionnelles, voire de déformations.
Il est par ailleurs important de souligner que la plupart des paramètres physiques, mécaniques
 soit on tire la porte et
et technologiques du bois sont directement liés au taux d’humidité.
la serrure est à droite =
droit tirant
Rappel sur les principaux états de siccité du bois

Entre le bois vert et le bois anhydre, on définit les principaux états suivants :
■ Vert (ou saturé) : point de saturation aux environs de 30%. L’eau libre a été évacuée. Il ne
reste que l’eau liée et de constitution. Au-dessus de ce point il n’y a plus de variation
dimensionnelle et les résistances mécaniques s’amenuisent.
 soit on pousse la porte
■ En revanche, en dessous de ce point apparaissent les variations dimensionnelles alors que
et la serrure est à
les performances mécaniques augmentent.
gauche =
■ Migauche poussant
sec : entre l’état saturé et 23% environ.
■ Commercialement sec : entre 18% et 22%.
■ Bois sec à l’air : considérant le climat au Cameroun, quatre grandes zones peuvent être
déterminées, suivant les conditions climatiques dominantes.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
22
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 1 : zones climatiques au Cameroun


Figure
Figure 11:: zones
Figure : climatiques
1 climatiques
zones zones climatiquesau Cameroun
au Cameroun au Cameroun
 soit on pousse la porte
et laOnserrure
y relève estlesà conditions moyennes suivantes :
On y relève
On y les conditions
relève les moyennes
conditions suivantes
moyennes :
suivantes :
gauche =
gauche
Ville poussant Tmin Tmax H%min H%max MCmin MCmax
Ville Ville Tmin Tmin Tmax TmaxH%minH%min H%maxH%max MCminMCmin MCmaxMCmax
Yaoundé 19 28 79 85 15,5 18
Yaoundé Yaoundé 19 19 28 28 79 79 85 85 15,5 15,5 18 18
Kribi-Douala 23 28 82 90 16,5 20
Kribi-Douala
Kribi-Douala23 23 28 28 82 82 90 90 16,5 16,5 20 20
Batouri 15 30 70 82 12,5 16
BatouriBatouri 15 15 30 30 70 70 82 82 12,5 12,5 16 16
Ngaoundéré 15 30 35 82 6,5 17
Ngaoundéré
Ngaoundéré15 15 30 30 35 35 82 82 6,5 6,5 17 17
Maroua 20 40 22 78 5 15,5
Maroua  soit on tire
Maroua 20 la porte 20 et40 la 40 22 22 78 78 5 5 15,5 15,5
Tableau 1 conditions de températures et d’humidité par région
Tableau 1serrure
Tableau conditions
Tableau est de
1 conditions àtempératures
de gauche
températures =et d’humidité
et d’humidité
par région par région
Où T représente la température en ºC,d’humidité
1 conditions de températures et H% l’humidité par région
relative de l’air et MC (moisture
Où gauche
Où T représenteT tirant
la
représente température
la températureen ºC, H%
en l’humidité relative de l’air etl’air
MCet(moisture
Oùcontent) l’humidité
T représente d´équilibreenduoC,
la température H% l’humidité relative de l’air de
bois ºC, H% l’humidité relative et MC (moisture MC (moisture
content)
content) l’humidité
content) d´équilibre
l’humidité du boisdu bois
d´équilibre
l’humidité d ́équilibre du bois
LesLes valeurs
valeurs suivantes
suivantes sont à retenir comme humidité de référence « sec à l’air » pour
Les valeurs
Les suivantes
valeurs sontsont
suivantes
à retenir
àsont
retenir
à
comme
comme
retenir
humidité
humidité
comme
de référence
de
humidité référence
de
««sec
secà àl’air
référence «
» pour
l’air
sec
chacune
» l’air
à pour » pour
deschacune
régions des
: régions :
chacune des
chacune régions
des :
régions :
 18% pour le Littoral
 ■ 18% pour
18% pour
18% leleLittoral
Littoral
13%pour pourleles Littoral
régions Figure
du nord 2 :(province
sens Nord etd’une
d’ouverture Adamaoua)
porte
 ■ 13% pour
13%
 pour
13% les
lesrégions
pour les
régions dudunord
régions du
nord (province
nord Nord
(province
(province Nord etNord
etAdamaoua)
et Adamaoua)
Adamaoua)
15% pour le Centre
 15% pour
15% lepour
Centre le Centre Nord
9% pour l’Extrême
 ■ 9%15% pour pour le Centre
l’Extrême
 9% pour l’Extrême Nord Nord
■ On
Il9%
peut également
estpour l’Extrême
à noter que Nord
remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
c’est l’état « sec à l’air » qui fait référence pour la normalisation, en
Il est àIlpièce
est àsecondaire
noter que c’est
noter que »,l’état
ou par
c’est « espace
« sec sec circulation
à« l’air à» l’air
qui fait -référence
pièces ». pour lapour
normalisation, en
particulier dans le cas del’état
la détermination » qui
des fait référence
dimensions des sciages. la normalisation, en
particulier dans
Ilparticulier le
est à noterdans cas
que le de
c’estla détermination
casl’état
de la«déterminationdes dimensions
sec à l’air » quides des
fait dimensions sciages.
référence pour deslasciages.
normalisation, en particulier
dans le cas de la détermination des dimensions des sciages.
17
17 17 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction
Guide
Guide de en boisen
delalaconstruction
construction au Cameroun
enbois
boisau - © MINEPAT,
auCameroun
Cameroun--© République
©MINEPAT,
MINEPAT, du Cameroun.
République
République Tous droits
duCameroun.
du Cameroun. Tousréservés.
Tous droitsréservés.
droits réservés.
23
OnOnpourra adopter
rappelle à l’échelle
le principe nationale
de sens le tauxd’une
d’ouverture moyen d’équilibre
porte selon lessec à l’air de
schémas 15% qui se
ci-dessous :
situe dans la moyenne du Cameroun.
On pourra adopter à l’échelle nationale le taux moyen d’équilibre sec à l’air de 15% qui se
Vu dedans
l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
■ situe
Humiditélainternationale
moyenne du Cameroun.
de référence : 12%
■  Anhydre
soit on :pousse
 Humiditéobtenu artificiellement
la en étuve: 12%
porte de référence
internationale (>100oC). C’est un état instable, les échantillons
reprenant
et de l’humidité
la serrure
 Anhydre dès
à la sortie deen
est artificiellement
: obtenu l’étuve.
étuve (>100ºC). C’est un état instable, les
droite = droit poussant
échantillons reprenant de l’humidité dès la sortie de l’étuve.
Entre l’état « vert » et l’état « sec à l’air » le passage se fait soit par séchage naturel, soit
par mélange
Entre l’état «artificiel.
vert » etPour
l’étatdes humidités
« sec à l’air » leinférieures, il faut
passage se fait soitavoir recours naturel,
par séchage impérativement
soit par au
mélange
séchage artificiel. Pour des humidités inférieures, il faut avoir recours impérativement au
artificiel.
séchage artificiel.
La notion d’humidité telle que définie ci-dessus ne concerne que des échantillons de très
La notion
faibles d’humidité
dimensions (< 2telle
cm).que
Pourdéfinie ci-dessus
une pièce ne concerne
de dimensions que des échantillons
commerciales usuelles,de très
l’humidité
faibles dimensions
est (<moyenne
2 cm). Pour une pièce de dimensions commerciales usuelles, l’humidité
 définie comme
soit on tire lalaporte et des humidités constatées dans ses différentes parties.
est définie comme la moyenne des humidités constatées dans ses différentes parties.
la serrure est à droite =
Quelle humidité
droit tirant du bois en fonction de l’utilisation ?
Quelle humidité du bois en fonction de l’utilisation ?
On trouvera ci-dessous quelques cas courants de mise en œuvre : pour chacun d’eux, on
On trouvera ci-dessous quelques cas courants de mise en œuvre : pour chacun d’eux, on
rappellera l’humidité du bois à respecter au moment de la production et de la mise en œuvre
rappellera l’humidité du bois à respecter au moment de la production et de la mise en
afin de limiter
œuvre afin deau maximum
limiter les possibles
au maximum variations
les possibles dimensionnelles
variations et déformations
dimensionnelles induites
et déformations
ultérieures. RappelonsRappelons
induites ultérieures. cependantcependant
que ces dernières
que ces sont très variables
dernières sont trèsd’une essence
variables à une
d’une
autre.
essence à une autre.
 soit on pousse la porte
et laUtilisation/Région
serrure est à ROUGE BLEU BLANC JAUNE
(code
gauchecouleur
= : voir figure 1)
Menuiserie Intérieure non
gauche poussant 15% 13% 12% 9%
climatisée
Menuiserie Intérieure
13% 11% 10% 9%
climatisée
Menuiseries extérieures 17% 14% 12% 9%
Charpentes 22% 19% 16% 12%
Ossatures et bardages 20% 17% 15% 11%
Extérieur non protégé 1 23% 20% 17% 13%
 soit on tire la porte et la
Au serrure
contact avec sol2
est àle gauche = ± 25%
gauche dans
Immergée tirantl’eau3
± 30%
Tableau 2 : Humidité recommandée du bois suivant l’utilisation et la région
Tableau12 : Humidité recommandée du bois suivant l’utilisation et la région
Exemple : platelage
2
Exemple : pieux de fondation, poteaux, passerelles
1
Exemple
3 : platelage
Exemple : protection de berges, pontons, jetées
2
Exemple : pieux de fondation, poteaux, passerelles
3
Exemple : protection de berges, pontons,
Figure jetées
2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

18
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
2.2. Les sciages
2.2.
On rappelle Les sciages
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

LaVu
La de
normel’intérieur
norme et dans
camerounaise
camerounaise l’ordre
éditée parde
éditée parla l’ANOR,
figure
l’ANOR, ci-contre
sous sous :
la référence
la référence NC 003-1,
NC 003-1, définit
définit les principales
les principales
dimensions
dimensions standardisées
standardisées relatives
relatives aux aux sciages
sciages brutsbruts pouvant
pouvant être être utilisés
utilisés en l’état
en l’état ou ou
 soit on
transformés.
transformés. pousse
CesCes la porte
dimensions
dimensions sontsont
alorsalors telles
telles que que décrites
décrites ci-dessous,
ci-dessous, pour pour une humidité
une humidité de de
et lainternationale
référence
référence serrure estde à20%.
internationale de 20%.
droite = droit poussant
 Longueur nominale :
■ Longueur nominale : Généralement comprise entre 1 et 6 mètres, avec un pas de 10 cm ou
25 cm.
Généralement comprise entre 1 et 6 mètres, avec un pas de 10 cm ou 25 cm.
 Epaisseur et largeur nominales :
■ Épaisseur et largeur
Suivant nominales
les valeurs : Suivant
indiquées les valeurs indiquées ci-dessous.
ci-dessous.

Epaisseur (mm) Largeur (mm)


 soit on tire la porte et
19 ≥ 60, intervalles de 10
la serrure est à droite =
22 ≥ 60, intervalles de 10
droit tirant
25 ≥ 60, intervalles de 10
32 ≥ 60, intervalles de 10
40 ≥ 60, intervalles de 10
45 ≥ 80, intervalles de 10
50 ≥ 80, intervalles de 10
60 ≥ 80, intervalles de 10
 soit on pousse 70 la porte ≥ 80, intervalles de 10
et la serrure80 est à ≥ 100, intervalles de 10
gauche = 90 ≥ 100, intervalles de 10
gauche poussant100 ≥ 100, intervalles de 10
TableauTableau 3 : préférentielles
3 : Dimensions Dimensions préférentielles

Epaisseur (mm) Largeur (mm)


16 ≥ 60, intervalles de 10
28 ≥ 60, intervalles de 10
35 ≥ 60, intervalles de 10
 soit on tire la38porte et la ≥ 60, intervalles de 10
serrure est à gauche =
44 ≥ 80, intervalles de 10
gauche tirant
55 ≥ 80, intervalles de 10
65 ≥ 80, intervalles de 10
75 ≥ 80, intervalles de 10
TableauTableau 4 : Autres
4 : Autres dimensions dimensions courantes
courantes

Les tolérances dimensionnelles par rapport aux valeurs données ci-dessus sont précisées par
Les tolérances dimensionnelles
Figurepar
2 : rapport aux valeurs
sens d’ouverture d’unedonnées
porte ci-dessus sont précisées par
la norme NC 003-1.
la norme NC 003-1.

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
19
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
25
2.3. 2.3.
Les Les éléments
éléments de de structure
structure
2.3. Les éléments de structure
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

LaVuLadenorme
norme camerounaise
camerounaise
l’intérieur et dans éditée
éditée
l’ordre parde
par l’ANOR,
l’ANOR,
la figure sous
sous la
la référence
: NR
référence
ci-contre NR004,
004,définit lesles
définit principales
principales
La norme
dimensions camerounaise
standardisées éditée par
relatives l’ANOR,
aux sous
éléments
dimensions standardisées relatives aux éléments de structure. la
de référence
structure. NR 004, définit les principales
dimensions standardisées relatives aux éléments de structure.
 soit on pousse la porte
On trouvera
On celles-ci dans
dansleàletableau
tableau55 ci-dessous
ci-dessous ::ellesellesconcernent
concernent lesles principaux éléments
et trouvera celles-ci
la serrure est principaux éléments
couramment utilisés endans
On trouvera
couramment
droite celles-ci
utilisés
= droit encharpente
poussant charpente et 5pour
le tableauet pour lalaréalisation
réalisation
ci-dessous d’habitations
: ellesd’habitations
concernent les en structure
enprincipaux
structure bois. Elles
éléments
bois.
sontcouramment
données enutilisés
mm pour une humidité de référence internationale de
en charpente et pour la réalisation d’habitations en structure bois.20%.
Elles sont données en mm pour une humidité de référence internationale de 20%.
Elles sont données en mm pour une humidité de référence internationale de 20%.
Ep /
Ep 27 40 60 70 100 120 150 160 180 200 230 250 300 350 400
Larg/ 27 40 60 70 100 120 150 160 180 200 230 250 300 350 400
Larg
16 LL LL x V
16
19 LL LL x xx V x x x x x x
 soit 19 on tire la porte et x x x x x x x x
22 x x x x x x x
la serrure est à droite =
22
28 tirantLL LL x xx xx x
P x xx x
P x P P P
droit
28
32 LL LL x x xx xx Px x xx Px xx P PE PP PP
32
38 L xL xL Ox Ox Ox x xx PE x Ox PE PP PP
38
50 L L CL Ox Ox OB x xx PE x Ox P P
50
60 CC xx x Bx Bx Bx x x
60
75 DC CC Cx xx B Bx M M
75
100 DC C C
PP x xx M x M M
 soit 100 on pousse la porte PP x x M
120 PP
et la serrure est à
120
150 = PP PP
gauche
150
200 poussant PP PP
gauche
200
230 PP PP
230 PP
LL Lattes ou liteaux PE Planche échafaudage
LLV Lattes ou
Voliges liteaux PEP Planche échafaudage
Planche
VL Voliges
Lambourdes P
O Planche
Ossature
CL Lambourdes
Chevrons O
PP Ossature
Poteaux-Poutres
CB Chevrons
bastaing PP
DC Poteaux-Poutres
demi-chevron
 soitBon tire labastaing
porte et la DC demi-chevron
autres dimensions
M est àmadrier
serrure gauche = x autres dimensions
M tirantmadrier
gauche x conventionnelles
conventionnelles
Tableau 5 Dimensions standardisées relatives aux éléments de structure
Tableau 5 Dimensions
Tableau 5 Dimensions standardisées
standardisées relatives
relatives aux éléments aux
de éléments
structure de structure
Les longueurs nominales sont généralement comprises entre 1 et 6 mètres, avec un pas de
Les Les
longueurs
0,10 longueurs nominales
m et 0,25 nominales
m. sont
sont généralement
généralement comprises comprises entre
entre 1 et16etmètres,
6 mètres, avec
avec un pasundepas de
0,100,10
m tolérances
Les etm 0,25
et 0,25m.m.Les tolérancespar
dimensionnelles dimensionnelles
rapport aux valeurs pardonnées
rapportci-dessus
aux valeurssont données ci-dessus
précisées par
sontLes
précisées
tolérances par la norme NC
dimensionnellesFigure 004.
par rapport
2 : sensaux valeurs données
d’ouverture ci-dessus sont précisées par
d’une porte
la norme NC 004.
la norme NC 004.

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
20
20
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
26
On2.4.
2.4.
2.4.
rappelle leLes
Les platelages
Les platelages
platelages
principe de sens extérieurs
extérieurs
2.4. Les
extérieurs
d’ouverture platelages
d’une porte selonextérieurs
les schémas ci-dessous :

La norme
LaVu camerounaise
de l’intérieur
norme et dans
camerounaise éditée
l’ordre
éditée par
pardel’ANOR,
La norme sous
lacamerounaise
figure
l’ANOR, la
la référence
ci-contre
sous éditée
: par
référence NC 008-1,
008-1, définit
NCl’ANOR, sous lales
définit principales
référence
les NC 008-1, définit l
principales
dimensions standardisées relatives aux
dimensions platelages extérieurs.
standardisées
dimensions standardisées relatives aux platelages extérieurs. relatives aux platelages extérieurs.
 soit on pousse la porte
On
On trouvera celles-ci
celles-ci dans
et la serrure
trouvera est le
dans tableau
leàOn
tableau 66 ci-dessous
trouvera :: elles
celles-ci dans
ci-dessous elleslesont données
tableau
sont pour
pour une
6 ci-dessous
données une humidité
: elles de
sont données
humidité de pour une
référence internationale
droiteinternationale
référence = droit poussantde 18%.
référence
de 18%. internationale de 18%.

Epaisseur
Epaisseur Largeur
Epaisseur
Largeur Largeur
90
90 90
19-20
19-20 120
120 19-20 120
140
140 140
90
90 90
 soit on tire la porte et 120
21-23
21-23 est à droite = 120 21-23 120
la serrure 140
140 140
droit tirant 90
90 90
24-27
24-27 120
120 24-27 120
140
140 140
90
90 90
28-32
28-32 120
120 28-32 120
140
140 140
90
90 90
 soit on pousse la porte
33-41 120
120 33-41 120
et 33-41
la serrure est à
140
140 140
gauche =
90
90 90
gauche poussant
42 et
42 et ++ 120
120 42 et + 120
140
140 140
Tableau 6 dimensions standardisées
Tableau 6 dimensionsTableau Tableau
standardisées 6relatives
dimensions
6 dimensionsrelatives aux
aux
standardisées platelages
standardisées
platelages
relatives extérieurs
relatives
extérieurs aux platelages extérieurs
extérieurs
aux platelages

Les
Les tolérances
tolérances dimensionnelles
Les par
dimensionnelles rapport
tolérances
par aux
aux valeurs
valeurs données
rapportdimensionnelles ci-dessus
par rapport
données auxsont
ci-dessus précisées
valeurs
sont par
données
précisées par ci-dessus sont
la norme NC 008-1.
la norme NC 008-1. la norme NC 008-1.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

21
21 21 24
Guide de la construction en bois au Cameroun
Guide - © MINEPAT,
de la construction enRépublique du Cameroun.
bois au Cameroun Tous droits
- © MINEPAT, réservés.
République du Cameroun. Tous d
Guide
Guide de
de la
la construction
construction en
en bois
bois au
au Cameroun
Cameroun -- ©© MINEPAT,
MINEPAT, République
République du
du Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
27
2.5. Les parquets massifs
2.5. Les parquets
On rappelle le principe de massifs
sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
La norme camerounaise éditée par l’ANOR, sous la référence NC 008-2, définit les principales
LaVu de l’intérieur
norme
dimensions et dans
camerounaise
standardisées l’ordre
éditée pardel’ANOR,
relatives la figure
aux ci-contre
sous
parquets la
bois :
référence
massifs NC 008-2,les
et définit définit
typesles
deprincipales
profils P1,
dimensions standardisées relatives aux parquets
P2, P3 mentionnés dans le tableau 7 ci-dessous. bois massifs et définit les types de profils
P1,
 P2,
soitP3onmentionnés
pousse la dans
portele tableau 7 ci-dessous.
On etenrappelle
Onen la serrure
rappelle est à valeurs
lesprincipales
les principales valeurs ::
droite = droit poussant
Profil Epaisseur (mm) Largeurs (mm) Longueurs (mm)

Profil P1 16 19 22 30 à 100 (5 en 5) 200 mm et plus (50 en 50)

Profil P2 19 22 45 à 100 (5 en 5) 200 mm et plus (50 en 50)

 Profil
soit onP3 tire la porte 22 et 30 à 100 (5 en 5) 200 mm et plus (50 en 50)
la 7serrure
Tableau
Tableau est
7 dimensions
dimensions à droite
standardisées =
standardisées
relatives auxrelatives aux
parquets bois parquets bois massifs
massifs
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
22
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
28 2.6. Les portes
2.6. Les portes
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
La norme camerounaise éditée par l’ANOR, sous la référence NC 009-2, définit les principales
dimensions standardisées relatives aux vantaux de portes.
LaVunorme
de l’intérieur et dans
camerounaise l’ordre
éditée pardel’ANOR,
la figure ci-contre
sous :
la référence NC 009-2, définit les principales
dimensions
Cette norme standardisées
définit aussirelatives auxdes
le détail vantaux de portes.
méthodes de mesure, ainsi que les classes de
 soit
tolérance.on pousse la porte
Cetteetnorme définit aussi
la serrure est le àdétail des méthodes de mesure, ainsi que les classes de tolérance.
On droite
Ontrouvera = ces
trouvera droit
ces poussant
dimensions
dimensions dans le tableau
dans 8 ci-dessous
le tableau : elles:sont
8 ci-dessous ellesdonnées pour une
sont données humidité
pour une
de référence
humidité de internationale de 18%. de 18%.
référence internationale

blocs portes extérieurs blocs portes intérieurs


dimensions tableau dimensions vantaux

 Hauteurs (mm)la porte et 2050 - 2150 - 2250


soit on tire battants: 2040 - 2140 - 2240
latolérances
serrure est à droite = ± 3mm suivant les classes
droit tirant
330-430-530
Largeurs (mm) 800 - 850 - 900 - 950 630-730-830-930-1030-1130-
1230
tolérances ± 3mm suivant les classes

Epaisseurs (mm) aucune 40


 soit on pousse
tolérances la porte
-1 / +3mm (par rapport au spécifié) suivant les classes
et la serrure est à
Tableau 8 dimensions standardisées relatives aux vantaux de portes
gauche
Tableau =
8 dimensions standardisées relatives aux vantaux de portes

Lesgauche
termes poussant
de tableau et vantaux sont clairement précisés dans la norme camerounaise
Les termes de tableau et vantaux sont clairement précisés dans la norme camerounaise NC
NC 009-1.
009-1.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
23
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
29
On
Onrappelle
rappelleleleprincipe
principededesens
sensd’ouverture
d’ouvertured’une
d’uneporte
porteselon
selonleslesschémas
schémasci-dessous
ci-dessous: :

VuVudedel’intérieur
l’intérieuretetdans
dansl’ordre
l’ordrededelalafigure
figureci-contre
ci-contre: :

  soit
soitononpousse
pousselalaporte
porte
etet lala serrure
serrure est
est à à
droite = droit poussant
droite = droit poussant

  soit
soitonontire
tirelalaporte
porteetet
lalaserrure
serrureestestà àdroite
droite= =
droit tirant
droit tirant

  soit
soitononpousse
pousselalaporte
porte
etetlalaserrure
serrureest
està à
gauche
gauche= =
gauche
gauchepoussant
poussant

  soit
soitonontire
tirelalaporte
porteetetlala
serrure
serrureest està àgauche
gauche= =
gauche
gauchetirant
tirant

Figure
Figure2 2: sens
: sensd’ouverture
d’ouvertured’une
d’uneporte
porte

OnOnpeut
peutégalement
égalementremplacer
remplacerlelecontexte
contexte« «intérieur-extérieur
intérieur-extérieur» »par
par« «pièce
pièceprincipale
principale- -
pièce
piècesecondaire
secondaire»,»,ououpar
par« «espace
espacecirculation
circulation- pièces
- pièces».».

2424
Guide
Guidedede
la la
construction enen
construction bois auau
bois Cameroun -©
Cameroun MINEPAT,
-© République
MINEPAT, dudu
République Cameroun. Tous
Cameroun. droits
Tous réservés.
droits réservés.
30
2.7. Les fenêtres
2.7.
On rappelle Les fenêtres
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

LaVunorme camerounaise
Ladenorme camerounaise
l’intérieur éditée
et dans éditéepar
l’ordre del’ANOR,
par l’ANOR, sous
la figuresouslalaréférence
référence
ci-contre : NC
NC 009-2, définitles
009-2, définit lesprincipales
principales
dimensions standardisées relatives aux fenêtres.
dimensions standardisées relatives aux fenêtres.
Cettesoit
 on pousse
norme la porte
définit aussi le détail des méthodes de mesure.
Cette
et la norme définit est
serrure aussi àle détail des méthodes de mesure.
On trouvera ces dimensions dans le tableau 9 ci-dessous : elles sont données pour une humi-
droite = droit poussant
ditéOn
de trouvera
référencecesinternationale de 18%.
dimensions dans le tableau 9 ci-dessous : elles sont données pour une
humidité de référence internationale de 18%.

largeurs 40 50 60 80 90 100 110 120 130 140 150 180 210 240
3 vantaux 4 vantaux
hauteurs
45 soit on tire P la porte P etP s P P s
60 la serrure Pest à droite
P P P = P P
75 droit tirantP P P s s s s
95 s s s s s s s
105 s s s s s s
115 P s s P s P s P s s
125 s s s s s s s s s
135 s s s s s s s s s s s s
145 P s s s s P s P s P s P
 soit on pousse la porte
155et la serrure est à s s s s s s s s s s s
165gauche = s s s s P s P s P s P
175gauche poussant s s s s
180 s s s s
190 s s s s
195 s s s s s
200 s s s s
205 s s s s
210 s
215 s s s s s s s s s s s
225soit on tire la porte set laP s P s P s P s P
235serrure est à gauche = s s s s s s s s
gauche tirant
Tableau 9 dimensions standardisées relatives aux fenêtres
Tableau 9 dimensions standardisées relatives aux fenêtres

Les Les
dimensions
dimensionslesles
plus courantes
plus sont
courantes sontmentionnés
mentionnéspar
parlalaréférence
référence «« PP»,»,lalaréférence
référence «« ss »»
désignant lesles
désignant dimensions
dimensions secondaires
secondaires.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

25 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
3. ESSENCES
33
OnOnrappelle
rappelleque les essences
le principe possèdent
de sens toutes
d’ouverture des porte
d’une caractéristiques propresci-dessous
selon les schémas leur permettant
:
d’être utilisées ou non dans certains emplois.
OnVudistingue
de l’intérieur
: et dans l’ordre de la figure ci-contre :
On rappelle que les essences possèdent toutes des caractéristiques propres leur permettant
■ Les utilisées
d’être propriétés ou physiques :
non dans certains emplois.
 soit on pousse la porte
On y retrouve des caractéristiques telles que la masse volumique, la dureté et la durabilité.
et la serrure
On distingue : est à
■ Lesdroite = droit mécaniques
propriétés
Les propriétés poussant
physiques: :
Particulièrement
On y retrouveimportantes dans le cadre
des caractéristiques telles d’utilisation
que la masse envolumique,
structure. la
Ondureté
peut citer
et la les
contraintes de rupture en flexion et en compression ainsi que le module d’élasticité.
durabilité.
 Les propriétés mécaniques :
RappelParticulièrement
sur les notions de durabilité
importantes dans leet de classe
cadre de risque
d’utilisation ou classe d’emploi
en structure.
On peut citer les contraintes de rupture en flexion et en compression ainsi que le
■ La durabilité :
module d’élasticité.
soit on latire
 traduit
Elle la portedeetrésistance aux attaques des agents biologiques (champignons,
capacité
la serrure
Rappel
insectes sur
et les est marins).
forants à droite
notions =
de durabilité
Cette et de classe
durabilité deêtre
peut risque ou classe
naturelle oud’emploi
conférée: par un traitement
droit
adapté. La tirant
durabilité :
Elle traduit la capacité de résistance aux attaques des agents biologiques
(champignons,
■ La classe de risque insectes
: et forants marins).
Cette durabilité peut être naturelle ou conférée par un traitement adapté.
ElleestLaliée à la teneur
classe de risque en: eau du milieu dans lequel l’élément bois sera mis en œuvre et ainsi
aux risques d’altération
Elle est par lesenagents
liée à la teneur eau dubiologiques.
milieu dans lequel l’élément bois sera mis en œuvre
et ainsi aux risques d’altération par les agents biologiques.
Le croquis
soit onci-dessous
pousse la illustre
porte la classe de risque suivant l’utilisation dans l’édifice :
Leserrure
et la croquisest3 ci-dessous
à illustre la classe de risque suivant l’utilisation dans l’édifice :
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 3 Figure 3
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
28
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
34
La sélection d’une essence par rapport à un emploi devra être déterminée en fonction de ces
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
deux caractéristiques.
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
Ces divers paramètres font l’objet des normes camerounaises :
■ NC
soit001
on: Matériau
pousse labois - Propriétés physiques et mécaniques
porte
■ NCet 002-1
la serrure
: Produitsest à de bois – Durabilité et classes d’emploi
à base
droite = droit poussant
■ NC 002-2 : Produits à base de bois – Agents biologiques et classes de risques
■ NC 002-3 : Produits à base de bois – Durabilité naturelle et préconisations

Ce guide propose un recueil de ces principales caractéristiques pour les essences camerounaises
répertoriées, principales et secondaires.
On pourra s’y référer pour déterminer les bonnes utilisations de chacune et utiliser les données
 soit on tire la porte et
chiffrées dans le cadre des calculs nécessaires à la réalisation d’une construction en bois.
la serrure est à droite =
droitde
Le détail tirant
toutes ces données est précisé par essence dans les 4 tableaux figurant en annexe :
■ Tableau 13 : Propriétés physiques
■ Tableau 14 : Caractéristiques mécaniques
■ Tableau 15 : Durabilité
■ Tableau 16 : Utilisations des essences camerounaises
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
4. ÉLÉMENTS TECHNIQUES DE
CONSTRUCTION - ETC.
37
Remarques préliminaires
On rappelle le : d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
principe de sens

Nous
Vu derappelons que
l’intérieur et cet ouvrage
dans l’ordre est unfigure
de la guideci-contre
sur la construction
: bois. Ainsi, les techniques
décrites ci-dessous détaillent en priorité des éléments à base de ce matériau, même si d’autres
matériaux
 soit ontels que lelabéton
pousse porteou le fer ... peuvent aussi être utilisés.
Cela et la en
est vrai serrure est pour
particulier à les éléments de structure horizontaux et verticaux comme les
droite
dalles ou les= poteaux.
droit poussant
Remarques préliminaires :
Différents éléments chiffrés sont
Nous donnés dans
rappelons quece cetchapitre,
ouvragetelsestque des dimensions,
un guide entraxes, bois.
sur la construction
portées : ils ne constituent que des données indicatives. Les données réelles doivent
Ainsi, les techniques décrites ci-dessous détaillent en priorité faire des éléments
l’objet de calculs précis tenant comptemême
matériau, de la nature du terrain,
si d’autres de la topographie,
matériaux tels que des différentes
le béton ou le fer,… peuv
charges supportées, des matériaux retenus. Ces chiffres doivent être précisés par le cabinet
utilisés.
d’architecte ou le bureau d’études en charge du projet.

tire la porteCela
soit on thermique
Le confort et laest
et vrai en particulier
ventilation naturellepour les éléments de structure horizontaux et ve
la serrure est à droite les=dalles ou les poteaux.
droit tirant
Certaines régions tempérées ont besoin de concevoir leurs bâtiments avec une parfaite
étanchéité à l’air et à partirDifférents éléments
de matériaux chiffrés
de forte inertie sont donnés
thermique dans une
pour assurer ce excellente
chapitre, tels que de
isolation. entraxes, portées : ils ne constituent que des données indicatives. Les d
doivent faire l’objet de calculs précis tenant compte de la nature du
À l’inverse, les singuliarités climatiques régionales au Cameroun, en particulier les températures
topographie, des différentes charges supportées, des matériaux retenus. Ces c
élévées :
être précisés par le cabinet d’architecte ou le bureau d’études en charge du pr
■ Permettent de s’affranchir de l’utilisation systématique de matériaux à haute performance
soit on pousse
 d’isolation (lainelade
porte
verre, laine de roche), sauf
Le confort thermique et éventuellement dans le cas de locaux
la ventilation naturelle
et la serrure est à
climatisés.
Certaines régions tempérées ont besoin de concevoir leurs bâtiments ave
gauche =
■ Doivent privilégier des matériaux àlocaux
étanchéité l’air de
et faible conductivité
à partir thermique
de matériaux tel queinertie
de forte le bois.thermique pou
gauche poussant
■ Imposent de recourirexcellente isolation.
à la ventilation naturelle pour améliorer le confort.

A l’inverse, les singularités


régionales au Cameroun, en
températures élevées :
 Permettent de s’af
l’utilisation systématique
 soit on tire la porte et la haute performance d’isol
serrure est à gauche = verre, laine de
gauche tirant éventuellement dans le
climatisés.
 Doivent privilégier des m
de faible conductivité the
le bois.
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte  Imposent de recourir à
naturelle pour améliorer l

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Photo 1
Photo 1 : Brise soleil : Brise soleil
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
38
Ainsi les projets de construction pourront recourir aux solutions suivantes :
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
■ Le moins possible de grandes ouvertures vitrées à l’est et à l’ouest.
■ VuL’utilisation
de l’intérieur et dans l’ordre
de jalousies de pour
ou nacos la figure ci-contre :des pièces.
la ventilation
■  Les
soitgaleries et balcons,
on pousse toitures débordantes pour éviter les incidences directes du soleil
la porte
etetdela
la pluie.
serrure est à
■ Lesdroite = droit
amples poussant
couloirs de circulation.
■ L’utilisation de brise soleil (photo 1)
■ Le vide d’air pour la circulation sous les toitures.
■ Le recours aux techniques de puits ou de cheminées pour refroidir l’air de manière naturelle
(convection et inertie thermique du sol)

 soit on tire la porte et


nstruction pourront recourir
la serrure est à droite =
: droit tirant

ible de grandes ouvertures


à l’ouest.
jalousies ou nacos pour la
pièces.
 soit
alcons, toitures on pousse la porte
débordantes
et la serrure est à
incidences directes du soleil
gauche =
gauche poussant
oirs de circulation.
brise soleil (photo 1)
pour la circulation sous les

techniques de puit ou de
r refroidir l’air de manière
ection et inertie
 soitthermique
on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Photo 2
Photo 2
Le pare-vapeur
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte
Le rôle d’un pare-vapeur est d’empêcher la vapeur d’eau de migrer dans la paroi entre un
milieu chaud et un milieu froid. On pourra éventuellement envisager la pose de cet élément si
ur est d’empêcher la vapeur d’eau de migrer dans la paroi entre un
cela s’avère nécessaire.
eu froid. On pourra
On peutéventuellement
également remplacer envisager la pose
le contexte de cet élément
« intérieur-extérieur » par « pièce principale -
Dans ce cas, il sera constitué d’un film polyéthylène ou polypropylène
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». placé directement sous
re. le revêtement intérieur de la pièce chaude, parquet ou panneau mural.

nstitué d’un film polyéthylène ou polypropylène placé directement


érieur de la pièce chaude, parquet ou panneau mural. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
39
4.1. Fondations
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Introduction
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

soit on pousse
 fondations
Les la porte à supporter l’ensemble du poids du bâtiment. Le calcul détaillé
sont destinées
et la etserrure
des charges est à déterminera le type de fondation nécessaire en tenant compte
de leur répartition
droite
du type de =construction,
droit poussant
de la topographie de l’emplacement et des aspects géologiques.

Indépendamment de la structure du bâtiment, 3 types principaux de fondation sont


couramment utilisés :
■ Simple dalle béton, ou radier, posée à même le sol : pour éviter les remontées capillaires
d’humidité sur le plancher ou dans les murs, il faudra prévoir une étanchéité par dépose
d’un film adapté et/ou d’un produit hydrophobe de type bitumineux.
 soit on tire la porte et
■ Aménagement
la serrure estd’un vide =sanitaire sur semelle périphérique continue : destiné à éloigner
à droite
l’espace d’habitation
droit tirant du sol, il empêche ainsi toute remontée d’humidité et est particulièrement
adapté en cas de terrain humide ou imperméable.
■ Réseau de plots : mêmes avantages que le vide sanitaire en terme d’isolation et de salubrité,
grâce à une bonne ventilation, il permet la pose d’un plancher bois, réduit la consommation
de béton et rend la mise en œuvre plus simple. La consommation de produits lourds et
denses ainsi que celle d’eau étant réduite, le chantier est ainsi plus « propre ».

Les
 interfaces sol-bâtiment
soit on pousse la porte étant limitées, le risque d’attaques par des agents biologiques,
champignons ou insectes,
et la serrure est à en particulier termites, se trouve ainsi minimisé. De plus, la facilité
d’accès à l’espace
gauche = ainsi réservé sous le plancher bas permet une détection et un traitement
rapide dès lapoussant
gauche moindre apparition du risque.
Il est particulièrement adapté aux bâtiments de petites et moyennes surfaces : habitat
individuel, bungalows,...

Ce système sera donc à privilégier le plus possible.

Cas particulier des pieux en bois : il est possible de réaliser le réseau de plots décrit ci-dessus
à partir de plots en bois. Ils seront généralement ronds de diamètre compris entre 0.15 m et
0.25 m, et
 soit onseront
tire laenfoncés
porte et dans
la le sol d’environ 1 m. Suivant les caractéristiques de ceux-ci, ils
pourront reposer
serrure est àsur des semelles
gauche = béton.
gauche tirant
On veillera cependant à utiliser des essences d’excellente durabilité ou traitées. Les plots bois
conviennent aussi pour les « annexes » de bâtiments telles que des terrasses.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
40
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on4 tire


Figure : Misela
en porte Figure 4: Mise
etpieux4 en
placeFigure
des :bois
Mise enen
dans place
place
une despieux
des
fondation pieuxenenbois
boisdans
dansuneunefondation
fondation
la serrure est à droite = Figure 4 : Mise en place des pieux en bois dans une fondation
Dans Dans
Dans le droitle le contexte
contexte
contexte local
local
tirantlocal du Cameroun
duduCameroun
Cameroun etetdeet
delade la sous-région,
lasous-région,
sous-région, la légèreté
lalalégèreté
légèreté de l’habitat
dedel’habitat
l’habitat structure
structure
structure
Dansbois,
bois, bois,
le la
lacontexte simplification
local du
lasimplification
simplification dede de mise
Cameroun
mise
mise en
enen etœuvre
œuvre
œuvre de et et
laet unemeilleure
meilleure
sous-région,
uneune meilleure salubrité
lasalubrité
légèreté depermettent d’envisager
d’envisagerles
l’habitat d’envisager
salubritépermettent
permettent structure
bois, fondations
la simplification
leslesfondations
fondationsà àpartirà partirde de 2
mise des
partirdede2 2desen types
œuvre
destypes décrits
et
typesdécrits une ci-dessus
meilleure
décritsci-dessus : vide
ci-dessus: vide sanitaire
salubrité
: videsanitaire sur semelle
permettent
sanitairesursursemelle ou plots.
d’envisager
semelleououplots.
plots.
les fondations à partir de 2 des types décrits ci-dessus : vide sanitaire sur semelle ou plots.
4.1.1. 4.1.1.
4.1.1. Semelles
Semelles
Semelles dites«dites
dites «non «armées
non armées
nonarmées »» »
4.1.1. Semelles
Ouvragesfilants
Ouvrages dites « non
filantsdedelargeur armées
largeur0.4 »
0.4mmenviron,
environ,enen
Ouvrages Ouvrages
périphérie filantsdu filants
de de largeur
largeur
bâtiment, 0.4 m 0.4 marmés,
environ,
faiblement environ,
en en
périphérie du bâtiment, faiblement armés,
périphérie
périphérie du
du bâtiment, bâtiment, faiblement
faiblement armés, 3 à
3 3à à4 4barres
barres
soit onHA
HA ØØ8 8ouou
pousse la10
10 mm. armés,
porte
mm.
4 barres
3 à 4 barres HA
Ø 8Ø ou 8 ou
1010 mm.
et HA
la serrure est mm.
à
gauche =
gauche poussant

5Figure
FigureFigure 5 5: Semelles
: Semelles: simples
Semellessimples
simples
Figure 5 : Semelles simples
Dans le cas de semelles dont la longueur
Dans
Dans lelecas
dépassecasde10
desemelles
msemelles
et/oudontdontla
d’un lalongueur
sol longueur
hétérogène
Dans lel’armature
dépasse
dépasse cas10de
10msemelles
met/ou dont
et/oud’un
devra d’un
être lahétérogène
solsol
doubléelongueur
hétérogène
: 2 rangées
 soit on tire la porte et la dépasse 10
l’armature m et/ou d’un sol hétérogène
de3 à 4 barres HAØ8ou10mm rangées
l’armature devra
devra être
être doublée
doublée : 2: 2
rangées
serrure est à gauche = l’armature devra
de 3 à à4 4barres
de 3 être
barresHAHAØdoublée
Ø8 8ouou1010:mm
2mmrangées
Figure5 5bisbis: Semelles
Figure : Semellesdoublées
doublées
gauche
Figure 5 bistirant
: Semelles doublées de 3 à 4 barres HA Ø 8 ou 10 mm
Figure 5 bis : Semelles doublées
Murdedesoubassement
Mur soubassement: :
Mur
Mur de  de soubassement
soubassement
Pour respecter :distance minimale entre la surface du sol et la face inférieure du
: leledistance
 Pour respecter minimale entre la surface du sol et la face inférieure du
 Pour respecter
plancher
plancher lemou
(0.4m
(0.4 distance
ou0.80.8mmsiminimale
sirisque entre
risquedede la surface du sol et la face inférieure du
termites)
termites)
■ plancher
Pour respecter
(0.4 m le
ou distance
0.8 m si minimale
risque de entre
termites)la surface du sol et laun
face inférieure du plancher
 EtEtpour pourlimiter
limiterlalahauteur
hauteurdes desfondations
fondationsetet donclesles
donc couts,
couts, un murmur dedesoubassement
soubassement
 Et(0.4 pourm limiter
ou 0.8 m
viendra
viendra la si
« «coiffer
coiffer
risque des
hauteur
» »lalaface
de termites)
fondations
facesupérieure
supérieure etladonc
dede lasemelle. les couts,
semelle. estun
Il Ilest mur degénéralement
constitué
constitué soubassement
généralementdede
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte
viendra « coiffer
parpaings
parpaings semi
semi »pleins
la face
pleins supérieure
ouou dedeblocs debancher.
la semelle.
blocsà àbancher. Il IldoitIlêtre
doit est constitué
couronnégénéralement
êtrecouronné parununchainage
par chainagedeenen
■ parpaings
Et pour limiter
semi la hauteur
pleins ou de des fondations
blocs à bancher. etdoit
Il donc êtrelescouronné
couts, unpar mur
un de soubassement
chainage en
bétonarmé
béton arméetetcomporter
comporterdes desraidisseurs
raidisseursverticaux
verticauxarmés armésà àchaquechaqueangle
angleetetrépartis
répartis
viendra
béton armé « coiffer
et » la face
comporter des supérieure
raidisseurs de la semelle.
verticaux armés Il àest constitué
chaque angle généralement
et répartis de
sur la longueur.
sur la longueur.
On parpaings
peut
sur la semi pleins ou de blocs à bancher. Il doit être couronné
également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
longueur. par un chainage en béton
armé
pièce et comporter
secondaire », oudesparraidisseurs
« espaceverticaux
circulation armés à chaque
- pièces ». angle et répartis sur la longueur.
Toutes
Toutes leslesarmatures
armatures métalliques,
métalliques, verticales
verticales ououhorizontales,
horizontales, devrontfaire
devront fairel’objet
l’objet
Toutes les
d’assemblages
d’assemblages armaturesentre
entre métalliques,
elles
elles avantavant verticales
de couler
de couler le ou horizontales,
béton. devront faire l’objet
Toutes les armatures métalliques, verticales ou le béton.
horizontales, devront faire l’objet d’assemblages
d’assemblages entre elles avant de couler le béton.
entre elles avant de couler le béton.
3535 24
35 Guide
Guide
Guide dedelade
la la construction
construction
construction enen en
bois bois
bois
auau au Cameroun
Cameroun
Cameroun -©
-© - MINEPAT,
© MINEPAT,
MINEPAT, République
République
République dudu du Cameroun.
Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous
Tous droits
droits
droits réservés.
réservés.
réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
41
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Figure 6 : Chainage
Figure béton et ferraillage
6 : Chainage Figure 6 : Chainage béton et ferraillage
béton et ferraillage

es 4.1.2. Plots béton, semelles isolées Figure 6 : Chainage béton et ferraillage


es, carréesDe ou section
4.1.2. Plotsvariées,béton, circulaires,
semelles carrées
isolées ou
rectangulaires, les plots sont
peu, voire pas 4.1.2. Plots béton, semelles isolées peu, voire pas
armés. soit
DeDesection on tirevariées,
section variées,
la porte et
circulaires, carrées ou
circulaires, carrées ou
la
Utilisésserrure
dans
 rectangulaires, est
le à
casdroite
de =
sols de bonne
sols de bonne rectangulaires,lesles plots sontsont
plots peu, voire
peu, pasvoirearmés.
pas
droit et
qualité
armés. tirant
pour les bâtiments les plus
iments les plus
directement sans ■ légers,
 ils
Utilisés sont implantés
dans
Utilisés le
danscas lededirectement
solsdedesols
cas sans
bonnede qualité
bonne
aucune
et pour tranchée
qualité
les bâtimentsmais
et pour les simplement
les bâtiments
plus par
légers, lesils plus
sont
simplement parforage de réservations.
légers, ils sont implantés
implantés directement sans aucune tranchée directement sans
Lamais
section des plots
aucune est forage
tranchée d’environ 0.5 m x par
maisdesimplement
’environ 0.5 m x0.5 m simplement
etforage
un espacement
par
de réservations.
réservations.
de 4 à 8 m est
de 4 à 8 m est Lapréconisé.
sectionLades plotsdes
section est plots
d’environ 0.5 m x 0.5
est d’environ 0.5 m m et
x
unOnespacement
0.5 m de
et 4
un à 8 m
espacement
peut par exemple, utiliser des est préconisé.
de 4 à 8On m peut
est
e, utiliser des  soit on pousse la porte
par exemple,
rehausses utiliser
creuses,destraditionnellement
préconisé. rehausses creuses,
aditionnellement et la On
serrure peut est par
à exemple,
traditionnellement
destinées aux d’eau : utiliser
elles des
destinées aux évacuations
évacuations
ns d’eau : elles d’eau gauche
servent =
rehausses
alorsservent
: elles creuses,
de coffrage alorspour traditionnellement
le coulagepour le
de coffrage
pour le coulage des gauche
plots.
coulage des plots.poussant
destinées aux évacuations d’eau : elles
servent alors de coffrage pour le coulage
 ■ Dans
Dansleledes
casplots.
cas dedeconstructions
constructionsplus pluslourdes
lourdes et/ou
ons plus lourdeset/ou de sols
de moins
sols moinsstables, les plots
stables, tels que
les plots tels décrits
 Dans
ci-dessus, le cas
décrits reposeront de constructions
sur des semelles plus lourdes
sur desisolées.
es, les plots telsque ci-dessus, reposeront
et/ou de
Ces semellesisolées. sols moins
généralement stables,
Ces de section les plots tels
semellescarrée,
poseront sur dessemelles
Ces seront que
semellesgénéralement
décrits
armées. deUne ci-dessus,
section reposeront
liaisoncarrée,
entre les sur des Figure 7 : Semelle isolée pour plot de fondation
armatures
seront Figure 7 : Semelle isolée pour plot de fondation
armées. semelles
Une liaison isolées.
entre les Ces
armatures semelles
de
n carrée, seront de la semelle et du plot est à prévoir.
Figure 7 : Semelle isolée pour plot de fondation Figure 7 : Semelle isolée pour plot de fondation
la semellegénéralement
et dulaplot estde section carrée, seront
àetprévoir.
les armatures de  soit on tire porte la
armées. Une liaison entre les armatures de
prévoir. serrure est à et
la semelle gauche
du plot=est à prévoir. Les semelles isolées peuvent être
Les semelles isolées peuvent être
gauche tirant remplacées par des semelles filantes, ce
remplacées par des semelles filantes, ce
peuvent être qui représente Les semelles isolées peuvent être qui représente une solution technique
une solution technique
remplacées par des semelles filantes, ce
les filantes, ce intermédiaire intermédiaire entres les 2 systèmes
entres les 2 systèmes
qui représente une
ion technique décrits ci-dessus : semelles dites « non solution technique décrits ci-dessus : semelles dites « non
intermédiaire
2 systèmes armées » et plots (photo 3). entres les 2 systèmes armées » et plots (photo 3).
es dites « non décrits ci-dessus : semelles dites « non
armées » et plots (photoFigure 3). 2 : sens d’ouverture d’une porte
). Dans le cas où les plots reposent sur des Dans le cas où les plots reposent sur
semellesDans isolées oules filantes leurs sur des des semelles isolées ou filantes leurs
le cas où plots reposent
posent sur des sectionssemellespeuvent être réduites.
isolées ou filantes leurs
sections peuvent être réduites.
ilantes leurs On peutsections égalementpeuvent remplacer
être réduites.le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
uites. pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». Photo 3 36
Photo 3
Guide de Photo 3
la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 36
Photo 3
36
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
eroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Dans tous les cas, les plots, dans leur partie supérieure, sont reliées les uns aux autres, par
les longrines horizontales, bois ou béton, supports de la dalle ou du plancher inférieur et
plus généralement de l’ensemble de la structure du bâtiment.
42
Dans tous les cas, les plots, dans leur partie supérieure, sont reliées les uns aux autres, par
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
les longrines horizontales, bois ou béton, supports de la dalle ou du plancher inférieur et plus
Dans tous les cas, les plots, dans leur partie supérieure, sont reliées les uns aux autres, par
généralement de l’ensemble de la structure du bâtiment.
Vu dehorizontales,
les longrines l’intérieur etbois
dansoul’ordre
béton,desupports
la figure de
ci-contre
la dalle: ou du plancher inférieur et
plus généralement de l’ensemble de la structure du bâtiment.
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et Figure 8 : liaison des plots par longrines


la serrure est à droite =
droit tirant
Figure 8 : liaison des plots par longrines
Figure 8 : Liaison des plots par longrines

La fixation
La fixation dedelalalongrine
longrinesur la
surface
la supérieure
face supérieure du
 soit on pousse la porte du plot est assurée par un cavalier métallique,
plot est assurée par un cavalier métallique, dont
et la serrure est à La fixationledont
de le rôle est
la longrine suraussi
la d’isoler
face la sous-face
supérieure du dedela longrine
rôle est
la longrine
aussi d’isoler la sous-face
gauche = plot est assurée par undecavalier
la tête du plot et d’éviter
dont ainsi
de
toutlarisque du plotmétallique,
tête d’altération etbiologique
d’éviter ainsi
liée tout risque
à une
gauche poussant le rôle est aussi d’isoler la sous-face de la longrine
de la têted’altération
possible biologique
du plot condensation
et d’éviter ou de
ainsi liée
stagnation
tout risqueà d’eau,
une possible
d’altérationcondensation
de biologique liéeou à de
poussière, de terre. une stagnation
possible d’eau, de
condensationpoussière,
ou dedestagnation
terre. d’eau, de
poussière, de terre.

Photo 4
Photo 4
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant
Photo 4
LesLes
dimensions
dimensionsles plus
lescourantes de longrines
plus courantes en bois sonten
de longrines : bois sont :
 Epaisseurs de 50les
Les dimensions mm à 60
plus mm
courantes de longrines en bois sont :

 Largeur
Epaisseurs
de 180de mm
de 50
àmm
mm
220àmm
à 60 mm
■ Épaisseurs
(VoirLargeur 50
de standards 60
180 mm àdu220 mm mm 2.2).
dimensions chapitre
(Voir dimensions
■ Largeur de 180 mm àstandards Figure du
220 mm chapitre
2 : sens 2.2).d’une porte
d’ouverture
Dans le cas(Voir dimensions
de bâtiments destandards du chapitre
petite surface, 2.2). peuvent être réduites à une simple
ces longrines
ceinture
Danspériphérique de dimension
le cas de bâtiments de lapetite
plus courante
surface,: 100
ces mm x 220 mm.
longrines peuvent être réduites à une simple
Dans
On le
peutcas de bâtiments
également de petite
remplacer surface,
le contexteces longrines
« peuvent être
intérieur-extérieur réduites
» xpar à une simple
ceinture
ceinturepériphérique
périphériquede
de dimension
dimension la la plus
plus courante
courante : 100:mm
100x mm
220 mm.220« pièce
mm. principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
37 Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
43
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant
Photo 5 Photo 5

lier des terrains en pente :


Cas particulier des terrains en pente
d’un terrain non horizontal,
Dans le cas d’un terrain non horizontal :
a lieu de soit privilégier le système sur plots pour éviter des terrassements
on pousse la porte
■ iletylaaserrure
lieu deest à
privilégier le systèmePhoto
sur plots
5 pour éviter des terrassements importants
ortants : excavation,
(excavation, remblaiement,
gauche = remblaiement, nivellement.
nivellement ;
s le cas de■ semelles
gauche
Cas particulier filantes,
en penteil: est impératif de respecter une pente maximale de
poussant
des terrains
dans le cas de semelles filantes, il est impératif de respecter une pente maximale de 2/3
Dans le cas d’un terrain non horizontal,
ou 0.66 entre
Il y a 2
ou 0.66niveaux successifs
entre 2 niveaux
lieu de privilégier
successifs dede
le système surces plotséléments
ces éléments
pour éviter afin d’éviter
afin d’éviter des surcharges des surcharges
ponctuelles
des terrassements
excessives sur la partie basse.
ctuelles excessives sur la partie
importants : excavation, basse.nivellement.
remblaiement,
 Dans le cas de semelles filantes, il est impératif de respecter une pente maximale de
2/3 ou 0.66 entre 2 niveaux successifs de ces éléments afin d’éviter des surcharges
ponctuelles excessives sur la partie basse.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 9 : Semelle pour terrain en pente


Figure 9 : Semelle pour terrain en pente
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Afin de pallier à tout risque ultérieur de désordres liés aux infiltrations
fortes pluies, terrains imperméables,…) dans le sol, plus particulièrem
44fondations, plots ou semelles, un réseau de drainage est fortement
Drainage
destiné à principe
On rappelle le éloignerde senscette humidité
d’ouverture duselon
d’une porte bâtiment
les schémaset à limiter
ci-dessous : les problè
(particules
Afin de l’intérieur
Vu de
durisque
pallier à tout sol
et dans
entrainées
ultérieur
l’ordre de ladefigure
parliésl’eau
désordres
ci-contre
de ruissellement), causes de
:aux infiltrations d’eau (ruissellement,
fondations,
fortes donc
pluies, terrains du bâtiment.
imperméables,...) dans le sol, plus particulièrement à proximité des
fondations, plots ou semelles, un réseau de drainage est fortement recommandé : il est destiné
 soit on pousse la porte
à éloigner
et la cette humidité
serrure est duàbâtiment et à limiter les problèmes d’affouillement (particules du
sol
Le entrainées
drainage
droite par l’eau
est de
= droit poussant ruissellement),
assuré par causes de déstabilisation
enfouissement d’un desdrain
fondations,
en donc du
périphérie des f
bâtiment.
de matériaux perméables.
Le drainage est assuré par enfouissement d’un drain en périphérie des fondations, recouvert
de matériaux perméables.

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 10 : éléments de drainage


Figure 10 : éléments de drainage
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
45
4.2. Dallele –principe
On rappelle Plancher bas
de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Les
Vu«debases » du et
l’intérieur bâtiment étantdedésormais
dans l’ordre en place: suivant les détails décrits dans le
la figure ci-contre
paragraphe précédent, les premiers éléments de la construction proprement dite peuvent
4.2.
alors êtreon
Dalle: –il s’agit
montés
Plancher bas
de la structure horizontale inférieure, dalle bois (ou plancher bas).
 soit pousse la porte
Les « et
basesla» du
serrure
bâtiment est étant
à désormais en place suivant les détails décrits dans le
4.2.
Rappel Dalle
important
droite – Plancher bas
: premiers éléments
= droit poussant
paragraphe précédent, les de la construction proprement dite peuvent
alors
Pour être montés : il salubrité,
s’agit de lalastructure horizontale inférieure, dalle boisinférieure
(ou plancher
Les «des basesraisons
» du de bâtiment étant distance
désormaisminimale
en placeentre le sol
suivant lesetdétails
la face décrits dansduleplancher
bas).
bas devra être de 0.4 mlesenpremiers
généraléléments
et de 0.8de m si
paragraphe précédent, la un risque termites
construction est avéré.
proprement Cette contrainte
dite peuvent
est
alorsassurée par la:hauteur
être montés il s’agit hors
de la sol des plots
structure ou du mur
horizontale de soubassement.
inférieure, dalle bois (ou plancher
Rappel important :
bas).
Pour des raisons de salubrité, la distance minimale entre le sol et la face inférieure du
Isolation phonique :
plancher bas devra être de 0.4 m en général et de 0.8 m si un risque termites est avéré.
Rappel important :
Elle
 ne
Cette s’impose
contrainte
soit on tireestpas systématiquement
assurée
la portepar etlalahauteur au niveau
hors sol desdu plancher
plots ou du murbas.deDans le cas où elle le serait,
soubassement.
Pour des raisons de salubrité, distance minimale entre le sol et la face inférieure du
on selareportera
plancher serrure
bas devra auxêtre
est àtechniques
droite
de 0.4 = m décrites au et
en général chapitre
de 0.8 4.6.
m si un risque termites est avéré.
Isolation phonique :
Cettedroit
contrainte
tirant est assurée par la hauteur hors sol des plots ou du mur de soubassement.
Elle
Lesne s’imposeporteurs
éléments pas systématiquement
de la structure, au ou
niveau du plancher
« porteuses », bas.
sont Dans le cas où
constitués parelle
un leréseau de
serait,
solives, on se reportera aux techniques décrites au chapitre 4.6.
Isolationpoutres
phonique massives
: ou en I, placées parallèlement les unes aux autres, et dont l’entre axe
et
Ellelaneportée dépendent
s’impose de la charge à supporter,
pas systématiquement au niveau du cesplancher
éléments étant
bas. Dansdonnés
le cas par les calculs
où elle le lors
Les éléments porteurs de latechniques
structure,décrites
ou « porteuses », sont constitués par un réseau de
de la conception du bâtiment par l’architecte ou le bureau d’études.
serait, on se reportera aux au chapitre 4.6.
solives, poutres massives ou en I, placées parallèlement les unes aux autres, et dont l’entre
axe
Lesetéléments
la portée dépendent
porteurs de la charge à supporter, cessont
éléments étantpardonnés par les
L’épaisseur
calculs lors de des
la solivesde
conception enladu
structure,
bois massif ou
bâtiment est«l’architecte
par
porteuses »,
généralement ou lede constitués
38
bureau mm et leursunhauteurs
d’études.
réseau devarient de
solives, poutres massives ou en I, placées parallèlement les unes aux autres, et dont l’entre
100 mm à 200 mm. Les dimensions des poutres en I sont données par les fabricants. Ils sont
soitla on
 et
axe pousse la portede la charge à supporter, ces éléments étant donnés par les
reliés auxportée
L’épaisseur éléments
des
dépendent
solives de fondation suivant le type retenu38pour mm ces dernières.
et lors
calculs la serrure est en
à boisdumassif
de la conception est généralement
bâtiment par l’architectede et leurs
ou le bureau hauteurs varient
d’études.
de 100gauche
mm à 200 = mm. Les dimensions des poutres en I sont données par les fabricants.
IlsL’épaisseur
sont reliésdes
aux solives
élémentsen de fondation suivant le type retenu 38pour
mm ces dernières : varient
4.2.1. Semelles
gauche poussant+ mur de
bois soubassement
massif est : lesde
généralement porteuses reposeront
et leurs hauteurs sur une lisse
de 100 mm à 200 mm. Les dimensions des poutres en I sont données par les fabricants.
basse
4.2.1. Semelles + mur de soubassement
Ils sont reliés aux éléments de fondation: suivant
les porteuses
le typereposeront
retenu poursur
cesune lisse basse
dernières :
 Préalablement fixée par chevilles métalliques à expansion, pattes à sceller ou tiges
■4.2.1.
Préalablement
filetées,
Semellessur lafixée
+ mur face par chevilles
de supérieure
soubassementdu métalliques
mur
: lesde à expansion,
reposeront pattes
soubassement.
porteuses sur uneàlisse
sceller ou tiges filetées,
basse
surEtla face
isoléesupérieure
de celle-ci du mur
par unede soubassement.
barrière d’étanchéité (bande de feutre
 Préalablement fixée par chevilles métalliques à expansion, pattes à sceller ou tigesbituminé,…)
destinée
filetées,àsur
éviter les supérieure
la face remontées du
capillaires.
mur de soubassement.
■ Et
 isolée de celle-ci
Et isolée par une
de celle-ci par barrière d’étanchéité
une barrière (bande
d’étanchéité de feutre
(bande bituminé,...)
de feutre destinée à
bituminé,…)
éviter les remontées
destinée capillaires.
à éviter les remontées capillaires.
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 11 : lisse basse et porteuse


On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
Figure 11 : Lisse basse et porteuse
La porteuse devra reposer
pièce secondaire », ousur
parla«lisse basse
Figure
espace sur unebasse
11circulation
: lisse longueur d’au
». moins 50 mm et la fixation
et porteuse
- pièces
entre ces 2 éléments sera assurée par cloutage ou vissage.
La porteusedevra
La porteuse devrareposer
reposersursur la lisse
la lisse basse
basse sur longueur
sur une une longueur d’au moins
d’au moins 50 mm50 mm
et la et la fixation
fixation
entre ces22éléments
entre ces élémentsserasera assurée
assurée parpar cloutage
cloutage ou vissage.
ou vissage. 40
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
40
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
46
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Figure 12 : détail de l’appui de la porteuse sur lisse basse


Figure
Figure 12 12 : détail
: Détail de de
de l’appui l’appui de la
la porteuse surporteuse
lisse basse sur lisse basse
 soit on tire la porte et
4.2.2. Plots + longrines : les porteuses
la serrure =sont fixées aux longrines soit :
4.2.2. Plots + est à droite
longrines : les porteuses sont fixées aux longrines soit :
4.2.2.
 Sur une lambourde Plots
droit tirant+ longrines
si lambourde
les hauteurs : les porteuses
respectives sont
de cesfixées aux longrines
2 éléments soit :
sont suffisantes
 Sur une si les hauteurs respectives de ces 2 éléments sont suffisantes
 Par l’intermédiaire de supports de
 Par l’intermédiaire métalliques, sabots ousabots
supports métalliques, étriersou étriers
Figure
■ Sur une lambourde 12hauteurs
si les : détail de respectives
l’appui de la porteuse
de ces 2sur lisse basse
éléments sont suffisantes
4.2.2. Plots + longrines : les porteuses sont fixées aux longrines soit :
■ Par l’intermédiaire de supports
 Sur une lambourde métalliques,
si les hauteurs sabots
respectives ou2étriers
de ces éléments sont suffisantes
 Par l’intermédiaire de supports métalliques, sabots ou étriers

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure 13 : fixation des solives sur longrines par sabot


Figure 13 : fixation
Figure 13 : Fixation Figure
des :solives
13 sur
des solives fixation sur
des
longrines
longrines
solives
par
par sabot
sabot sur longrines par sabot

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 14 : fixation des solives sur longrines par lambourdes


On peut également remplacerFigure
le contexte « intérieur-extérieur
14 : fixation » par « pièce
des solives sur longrines principale -
par lambourdes
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

41 Figure 14 : fixation des solives sur longrines par lambourdes


Figure 14 : Fixation des solives sur longrines par lambourdes
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
41
Guide
Guidededelalaconstruction
constructionenenbois
boisauauCameroun
Cameroun- ©
- ©MINEPAT,
MINEPAT,République
RépubliqueduduCameroun.
Cameroun.Tous
Tousdroits
droitsréservés.
réservés.
47
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure
Figureest à droite = des solives
15 : Étrésillonnage
Figure 15 : étrésillonnage des solives des solives
Figure 15 : étrésillonnage
droit tirant
Un système
Un système d’entretoises doit être place
mis en placelesentre lespour
solives pour
toutéviter tout
de dévers
Und’entretoises doit être
système d’entretoises mis
doitenêtre misentre
en place solives
entre les éviter
solives pour dévers
éviter tout dévers de
de et
celles-ci, celles-ci, et ainsi renforcer
ainsi renforcer la structure : ellesconstituées
seront constituées d’éléments
massifsmassifs ou
celles-ci, et ainsi la structure
renforcer la : structure
elles seront d’éléments
: elles seront constituées d’éléments oumassifs ou
d’étrésillons.
d’étrésillons.
d’étrésillons.
Dans le cas particulier ou les porteuses sont constituées de poutres en I ou treillis, avec âme et
Dans lemembrures,
casDans
particulier
le cas ou
aura leslieu
porteuses
il yparticulier deou
seles sont aux
référer constituées
porteuses de poutres
instructions enpoutres
d’utilisation
sont constituées de I établies
ou treillis,
enpar avec
I ou âme avec
le treillis,
fabricant : lesâme
et membrures,
propriétés il y aura
mécaniques lieu de
de cese référer
type aux
d’élément instructions
étant d’utilisation
directement liées établies
aux différentspar le
matériaux
 etsoit
membrures,
on pousse lail porte y aura lieu de se référer aux instructions d’utilisation établies par le
fabricant : fabricant
les et
utilisés propriétés
à leur mécaniques
conception.
: lesestpropriétés de ce typeded’élément
mécaniques étant directement
ce type d’élément liées aux liées aux
étant directement
et la serrure à
différents matériaux
différents utilisés et à leur conception.
gauche = matériaux utilisés et à leur conception.
Cas gauche
particuliers
poussant
Cas particuliers :
Cas particuliers :
 ■desDes zones
zones
 des à risque
zonesdede
à risque charges
à charges
risque lourdes
lourdes
de charges : :les
les charges
charges
lourdes lourdes
lourdes
: les ponctuelles
ponctuelles
charges doivent
doiventêtre
lourdes ponctuelles êtretraitéesêtre
doivent
par unpar
traitées renfort
traitéesdupar
un renfort solivage, en ajoutant
du renfort
un solivage, des entretoises
duensolivage,
ajoutant endes supplémentaires
entretoises
ajoutant pour
supplémentaires
des entretoises mieux
pourrépartirpour
supplémentaires
les efforts.
mieux répartir Une
mieux fondation
lesrépartir
efforts.les spécifique
Une fondation
efforts. peut aussi avoir été réalisée
spécifique spécifique
Une fondation peut aussi peutau droit
avoiraussi de la
été réalisée surcharge.
avoir étéauréalisée au
droit de la droit
surcharge.
de la surcharge.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

FigureFigure 16 : de
16 : Renfort renfort
Figure deet:solivage
16
solivage renfort deetadditionnelles
entretoises entretoises
solivage additionnelles
et entretoises additionnelles
24
42 42
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun
Guide de la construction en bois au- © MINEPAT,
Cameroun -©République
MINEPAT,du Cameroun.
République duTous droits réservés.
Cameroun. Tous droits réservés.
48  Des portes-à-faux : ils peuvent être réalisés dans la mesure où leur longueur
n’excède pas
■ Des portes-à-faux : ils 4peuvent
fois être
la hauteur des lasolives.
réalisés dans mesureDansoù leurlelongueur
cas où n’excède
ils sont pas
dans le
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
4 fois prolongement des solives,
la hauteur des solives. Dans leilscas
sont simples
où ils sont dansà réaliser. Dans ledes
le prolongement cassolives,
contraire,
ils ils
nécessitent
sont simples des précautions
à réaliser. pour l’ancrage
Dans le cas contraire, sur la structure
ils nécessitent principale.
des précautions pour l’ancrage
Vu de l’intérieur
Des et dans l’ordre
portes-à-faux : ils de la figure
peuvent être ci-contre
réalisés dans: la mesure où leur longueur
sur la structure principale
Des portes-à-faux : ils peuvent être réalisés dans la mesure où leur longueur
n’excède pas 4 fois la hauteur des solives. Dans le cas où ils sont dans le
n’excède pas 4 fois la hauteur des solives. Dans le cas où ils sont dans le
 soit on pousse la des
prolongement
prolongement porte
des solives, ils sont simples à réaliser. Dans le cas contraire, ils
solives, ils sont simples à réaliser. Dans le cas contraire, ils
nécessitent
et lanécessitent des
serruredesest précautions
à pour l’ancrage sur la structure principale.
précautions pour l’ancrage sur la structure principale.
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant
Figure 17 : Portes à faux dans le prolongement
Figure 17 : Portes à faux dans le prolongement
des solives
Figure 17 : Portes à faux dans le prolongement
Figure 17 : Portes à faux dans le prolongement des solives
des solives
des solives
Figure 18Figure
Figure18
: Détail 18 : Détail
Détail porte
18::Détail
porte
à fauxdans
dans à faux dans prolongement
prolongement
Figure porte àà faux
faux dansprolongement
prolongement

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant Figure 19 : Porte à faux perpendiculaire aux solives
Figure 19 : Porte à faux perpendiculaire aux solives

 Des gaines techniques, alimentation électrique, alimentation eau, évacuations : leur


 Des gaines techniques, alimentation électrique, alimentation eau, évacuations : leur
passage, facilité dans le cas d’une dalle bois, est assuré dans l’espace entre solives.
passage, facilité dans le cas d’une dalle bois, est assuré dans l’espace entre solives.
Figure 19Attention cependant à prendre quelques précautions
Figure :
19 : Porte
: à faux perpendiculaire aux solives
: Porte à faux perpendiculaire aux solives
Attention cependant à prendre quelques précautions
o Utilisation de gaines d’étanchéité ou mousse polyuréthane au niveau du bois.
o Utilisation de gaines d’étanchéité ou mousse polyuréthane au niveau du bois.
o Maintien des propriétés mécaniques des porteuses en cas d’entaillage ou perçage.
 oDesMaintien
gainesdes propriétés mécaniques
techniques, alimentationdes porteuses en casalimentation
électrique, d’entaillage ou eau,
perçage.
évacuations : leur
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte
■ Des gainespassage, facilité :dans
techniques le cas d’une
alimentation dalle bois,
électrique, est assuré
alimentation eau,dans l’espace entre solives.
évacuations.
Attention
Leur passage, facilitécependant
dans le casàd’une
prendre quelques
dalle bois, estprécautions
assuré dans :l’espace entre solives.
43 o Utilisation de gaines d’étanchéité ou mousse polyuréthane au niveau du bois.
43 On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
Attention
Guide cependant
odede Maintien
la àdes
construction prendre
en bois quelques
propriétés
au Cameroun précautions
mécaniques
- © MINEPAT, des: porteuses
République du Cameroun.en cas
Tous d’entaillage
droits réservés. ou perçage.
pièce secondaire
Guide »,
la constructionou
en par «
bois au espace
Cameroun -circulation - pièces
© MINEPAT, République
- Utilisation de gaines d’étanchéité ou mousse polyuréthane
du».Cameroun. Tous droits réservés.
au niveau du bois.
- Maintien des propriétés mécaniques des porteuses en cas d’entaillage ou perçage.

43 24
Guide
Guidedede
la construction en en
la construction boisbois
au Cameroun - © -MINEPAT,
au Cameroun République
© MINEPAT, du Cameroun.
République Tous droits
du Cameroun. réservés.
Tous droits réservés.
Pose du plancher bas : 49
Il sera
Pose duconstitué
plancher : bas
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
 De panneaux dérivés du bois type contreplaqué, panneaux de particules, OSB , HDF,
Il sera constitué :
en privilégiant
Vu de l’intérieur et danslel’ordre
choix de
de la
produits avec rainures
figure ci-contre : languettes sur l’épaisseur de façon à
assurer un bon assemblage et jointement des panneaux entre eux. Ces panneaux
■ de panneaux dérivés du bois type contreplaqué, panneaux de particules, OSB , HDF, en
 soit onseront
pousseimpérativement
la porte de type hydrofuge.
privilégiant le choix de produits avec rainures languettes sur l’épaisseur de façon à assurer un
et assemblage
bon la serrureet jointement
est à des panneaux entre eux. Ces panneaux seront impérativement
dedroiteExemples de panneaux recommandés :
= droit poussant
type hydrofuge.
EN 300 OSB 3 ou 4, particules EN 312/P5 CTB H, EN 636/3 CTB X
Exemples de panneaux recommandés : EN 300 OSB 3 ou 4, particules EN 312/P5 CTB H, EN
636/3CTBOu
X bien directement des planches séchées, rabotées, rainées et bouvetées, ou lames
de parquets. Le bois devra pouvoir répondre à une classe d’emploi 2.
■ ou bien directement des planches séchées, rabotées, rainées et bouvetées, ou lames de
parquets.
La fixationLesera
boisréalisée
devra pouvoir répondrevissage
par cloutage, à une classe d’emploiet2.dans tous les cas il y aura lieu
ou agrafage
soit on tire
d’intercaler la porte et
en sous face de ces éléments sur la structure porteuse (longrines, solives) une
la serrure
Labande
fixation seraest à droite
réalisée
d’étanchéité par=cloutage, vissage ou agrafage et dans tous les cas il y aura lieu
compressible.
Ondroit
d’intercalertirant
notera enque
sousceface de cesbas
plancher éléments sur au
participe la structure porteuse (longrines,
contreventement général desolives) une Pour
la structure.
bande d’étanchéité compressible. On notera que ce plancher bas participe au contreventement
cela l’axe principal des panneaux ou des lames, la longueur devra être perpendiculaire à
général de la structure. Pour cela l’axe principal des panneaux ou des lames, la longueur devra
celui des solives.
être perpendiculaire à celui des solives.

Pose de la semelle de l’ossature :


Pose de la semelle de l’ossature
Par vissage ou cloutage seront fixées à plat des pièces de bois massifs, destinées à recevoir
Par
lesvissage ou cloutage
éléments
soit porteurs
on pousse seront
la porte(objetfixées à plat des
du chapitre 3). pièces de bois massifs, destinées à recevoir
lesLeur
éléments porteurs
dimension
et la serrure à (objet
estest du chapitre
généralement de3).
38Leur
mmdimension
x120 mm.est généralement de 38 mm x120
mm. On
Ongaucheaura= fixé en sous face de ces semellesune
aussi
aura aussi fixé en sous face de ces semelles unebande
banded’étanchéité dudu
d’étanchéité coté extérieur.
coté extérieur.
gauche poussant
LaLa
structure estest
structure désormais prête
désormais pourpour
prête l’étape suivante.
l’étape suivante.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Photo 6 Photo 6

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 44
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
50
4.3.
4.3. Structure
Structure
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

On rencontre
Vu de communément
l’intérieur et dans4 l’ordre
types principaux
de la figurede structure
ci-contre : :
On rencontre communément 4 types
4.3.
L’ossature Structure
 soit ondebois : c’est
 principaux pousse
structure : le principe le plus
la porte
et la enserrure
répandu particulierest en à Amérique du 4.3.
On rencontre
droite communément 4 types principaux de structure :Structure
■Nord et = droit
L’ossature bois poussant
: c’est le en
désormais principe le plus Il
Europe.
répandu en particulier en Amérique
tramele du
s’articule
L’ossature
Nord et
autour
bois : c’est
désormais en
d’unele principe
Europe. Il
de On rencontre communément 4 types principaux de structure :
plus
s’articule
montants etentraverses
répandud’une particulier doublés
enmontants
Amériquepar des
autour
panneaux trame
extérieurs de
et intérieurs. etdu
La
 L’ossature bois : c’est le principe le plus
Nord et désormais
traverses doublés par des panneaux en Europe. Il répandu en particulier en Amérique du
production de
s’articule et autources trames est le plus
intérieurs.d’une trame dede Nord et désormais en Europe. Il
extérieurs La production
souvent
montants industrialisée
et traverses en
doublés
ces trames est le plus souvent indus- atelier.
par Le
des s’articule autour d’une trame de
montage montants et traverses doublés par des
soit onsur
panneaux
 trialisée en
tireleatelier.
chantier
extérieurs
la porteLeet etest réalisé sur
intérieurs.
montage dans
La
panneaux extérieurs et intérieurs. La
unleproduction
délai deà réalisé
relativement
lachantier
serrure est
est ces trames
=dans est
réduit.
droite un le plus
délai production de ces trames est le plus
souvent
relativementindustrialisée
droit tirant réduit. en atelier. Le
Photo souvent
7 industrialisée
Photo 7 en atelier. Le
montage sur le chantier est réalisé dans montage sur le chantier est réalisé dans
un délai relativement réduit. un délai relativement réduit.

 Les Photo« 7poteaux poutres » : Phot

des éléments massifs, verticaux et


horizontaux
 Les « poteaux constituent
poutres » : la
 Les «
structure. des éléments
■  Les
soit«on
poteaux
poussepoutres
la porte» : des élémentsLeur plusverticaux
massifs, forte section
et horizontaux
Les des éléments massifs, verticaux et permet
horizontaux un espacement
constituent entre laeux structure. Leu
et la serrure est à
horizontaux constituent la structure. et en conséquence
structure. Leur plus forte dessection
espaces permet un es
gauche =
Leur plus forte section permet un
gauche poussant ouvertsunplus
permet vastes. Système
espacement entre euxtrès et en conséq
espacement entre eux et en conséquence et«flexible », il permet
en conséquence desla espaces
réalisation ouverts plus v
des espaces ouverts plus vastes. «flexible », il p
ouverts
de bâtiments spécifiques très
plus vastes. Système et est de bâtiments
Système très «flexible », il permet la «flexible », il
particulièrement permet la réalisation
adapté aux particulièreme
réalisation de bâtiments spécifiques et de bâtiments spécifiques
projets des architectes. et est projets des arc
est particulièrement adapté aux projets particulièrement adapté aux
des architectes. projets des architectes.
Photo 8 Photo 8
 soit on tire la porte Photo et 8la
serrure est à gauche =  Le bois empilé : la structure est réalisée
gauche Photo 8
tirant: la structure est réalisée à partir de pièces de bois empilées les
 Le bois empilé unes sur les autres, horizontalement. Un
■à partir
Le boisde
Lebois pièces
empilé
empilé ::lalade bois empilées
structure
structure est
estréalisée
réaliséeles profilage rainure-languette des faces
àà partir
unes sur les
partir de pièces
piècesde
deautres, debois
boisempilées
empiléeslesUn
horizontalement. les inférieures et supérieures, associé à un
unes
profilage sur les autres,
unes surrainure-languette horizontalement.
les autres, horizontalement.des faces Un entaillage en bout de chacun des
Un profilage
profilage rainure-languette des
des faces éléments :
inférieures etrainure-languette
supérieures, associé àfaces
un o Assurent leur liaison au sein d’une
inférieures
inférieuresen
entaillage et
et supérieures,
bout de associé
supérieures, associé
chacun
Figure 2 à:àsens
unund’ouverturemême
des d’une porte
paroi et entre 2 parois
entaillage
éléments : en
en bout
bout dede chacun
chacun des
des successives (perpendiculaires ou non)
o éléments
éléments :: leur liaison au sein d’une
Assurent o Confèrent sa rigidité au bâtiment.
o
-même Assurent
assurent leur liaison
leur liaison au sein
au sein d’une
d’une
On paroi
peut également etremplacer
entre 2 contexte
le parois « intérieur-extérieur » par « pièce principale - Pho
même
même paroiparoi
et et 2entre
entre parois 2succes-
parois
successives
pièce secondaire (perpendiculaires
», ou par « espace oucirculation
non) - pièces ».
successives
sives (perpendiculaires
(perpendiculaires ou non) ;ou non)
o oConfèrent sa rigidité au bâtiment.
Confèrent sa rigidité au bâtiment.
- confèrent sa rigidité au bâtiment.
45
Photo 9
Photo
Photo 9 9
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République 24
du Camerou

Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

45 45
51
 ■ On
Le Le
boisboislamellé
rappelle lamellé croisé
croisé
le principe : il: d’ouverture
de sens il s’agitde d’une porte selon les schémas ci-dessous :
s’agit
de panneaux
panneaux de de grandes
grandes dimensions,
dimensions,
composés
composés de plis
de plis
Vu de l’intérieur croisés
et dans et
croisés collés,
l’ordreet de(Connu
collés,
la figure ci-contre :
comme CLT, Cross Laminated Timber),
(Connu comme CLT, Cross Laminated
chacun des plis étant constitué à partir
 soit on
Timber), poussedes
chacun la porte
de lamelles de bois. plis étant constitué
et de
à partir la lamelles
serrure de estbois.
à
Leurs longueurs peuvent atteindre plus
Leursdroite = droit poussant
longueurs peuvent atteindre plus
de 15 m. Ils sont produits en atelier
de puis
15 m.découpés
Ils sont produits en atelier puis
aux dimensions néces-
découpés
saires pour auxunedimensions
utilisation ennécessaires
plancher,
pour une utilisation en
toiture ou parois verticales. plancher, toiture
ou parois verticales. Photo 10
Photo 10

Le choix entre
soitces
on différents
tire la porte systèmes
et constructifs sera fonction du projet architectural, du
Le choix
budget, de la mise entre
serrure ces
enest différents
œuvre systèmes
et surtout
à droite = constructifs
de l’offre sera fonction
localement du projet architectural, du
disponible.
budget,
A ce titre, detirant
droit
ne sera lapas
misedéveloppé
en œuvre et surtout
dans de l’offre localement
ce document le systèmedisponible.
de bois Alamellé
ce titre,croisé
ne seracar
pasil
développé dans ce document le système de bois lamellé croisé car il est encore peu disponible
est encore peu disponible au Cameroun. Seul l’aspect structurel des murs extérieurs sera
au Cameroun. Seul l’aspect structurel des murs extérieurs sera développé ci-dessous, les autres
développé ci-dessous,
éléments les revêtements
tels que les autres éléments tels que
faisant l’objet les revêtements
du chapitre 4.4 suivant. faisant l’objet du
chapitre 4.4 suivant.
4.3.1. L’ossature bois
4.3.1. L’ossature bois
Le système repose
Lesystème
soit onrepose
pousse sursur
lalala production,
production,
porte si possible
si possible industrielle
industrielle en atelier,en atelier, rectangulaires
de modules de modules
rectangulaires
et lacomposés
composés de : estde
serrure à :
 2■ traverses
2gauche
traverses=filantes
filanteshorizontales
horizontales :: la
la lisse
lissebasse
basseetetlalalisse
lisse haute.
haute.
 Des gauche
montants verticaux espacés généralement de 0.60 m (largeur des panneaux des
poussant
■ Des montants verticaux espacés généralement de 0.60 m (largeur des panneaux des parois).
parois).
L’ensemble de ces éléments est réalisé à partir de bois massif sec, éventuellement brut de
calibrage après sciage, ou mieux, rabotés, aboutés et lamellés. Leur section est de
L’ensemble38demmces éléments
x 120 mm. est réalisé à partir de bois massif sec, éventuellement brut de
calibrage après sciage, ou mieux, rabotés, aboutés et lamellés.
■ Un système de contreventement : généralement un panneau hydrofuge dérivé du bois type
Leur section estvoire
OSB, de 38 unmmx120 mm.
réseau d’écharpes bois posées en diagonales.
 Un système de contreventement : généralement un panneau hydrofuge dérivé du
■ Les assemblages lisses /montants puis des panneaux de contreventement, sont réalisés par
bois typeonOSB,
soit
 clouage voire
tirevissage.
la porteunetréseau
la d’écharpes bois posées en diagonales.
ou
 Les serrure
assemblages lisses /montants
est à gauche = puis des panneaux de contreventement, sont
réalisés partirant
gauche clouage ou vissage.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
52
Fixation des parois sur la base
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Fixation
Les des parois
éléments de paroissur laune
base : positionnés verticalement, sont déposés sur la semelle
fois
Lesdeéléments
(chapitre
Vu Lade
l’intérieur etparois
4.2).Fixation
liaison entre
dans uneceux-ci
l’ordrefois positionnés
de la
laetbase
la traverse
figure verticalement,
basse
ci-contre sontest
: de la paroi déposés
assuréesur
parlavissage,
semelle
(chapitre 4.2). La des
liaison parois
entre sur
ceux-ci et la: traverse basse de la paroi est assurée par vissage,
clouage (pointesLestorsadées
éléments oudeannelées).
parois une fois positionnés verticalement, sont déposés sur la semelle
clouage
soit on(pointes
pousse torsadées
(chapitrela porte ou annelées).
4.2). La liaison entre ceux-ci et la traverse basse de la paroi est assurée par vissage,
et la serrure
clouage est à torsadées ou annelées).
(pointes
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit onFigure
pousse la porte
20 : liaison paroi sur semelle Figure 20 : liaison paroi sur semelle
et la serrure est à
gauche = Figurebarrière
20 : liaison paroi sur semelle
OnOn aura
aura auparavant
auparavant pris
pris soin
soin dede placer
placer une
une nouvelle
nouvelle d’étanchéité
barrière d’étanchéité (joint
(joint bitumineux)
bitumineux)
gauche
entre ces poussant
2 éléments horizontaux.
entre ces 2 éléments horizontaux.
On aura auparavant pris soin de placer une nouvelle barrière d’étanchéité (joint bitumineux)
entre ces 2 éléments horizontaux.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Figure 21 : détail étanchéité semelle et traverse inférieures de la paroi
Figure 21: Détail
Figure 21 : détail étanchéité
étanchéité semelle
semelle et traverse et traverse inférieures de la paroi
inférieures de la paroi
24
47
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide47de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
53
Fixation
Fixation On entre
rappelle
entre 2 paroisle2 principe
parois contiguës
contiguës de :sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
 ■Fixation
Dans
Dansleentre
lecas
cas2de de2 2parois
paroisperpendiculaires,
perpendiculaires,ououformant
parois contiguës :
formantununangle,
angle,rentrant ouou
rentrant sortant,
sortant, un
Vu
un  de l’intérieur
montant
montant
Dans vertical
le etsera
vertical
cas de 2dans
seral’ordre
ajouté
parois ajouté depuis
puis la figure
fixé par
perpendiculaires, ci-contre
fixéclouage
parformant
ou ou: un
clouage vissage
ou aux
vissage
angle, 2 aux
montants
rentrant ou d’extrémité
2 sortant,
montants
de chacune
d’extrémité
un montant des parois.
de chacune Une
vertical des lisse
seraparois. supérieure viendra « coiffer » les 2 traverses
ajouté puis fixé par clouage ou vissage aux 2 montants hautes pour
renforcer
Unesoit
lisse la rigidité
on supérieure
pousse
d’extrémité de la de l’assemblage,
porte
viendra
chacune « coiffer
des parois. en»veillant à croiser les
les 2 traverses joints.pour renforcer la
hautes
et Une
rigidité ladelisse
serrure
l’assemblage, est en
supérieure à veillant
viendra à croiser
« coiffer les2joints.
» les traverses hautes pour renforcer la
droite = droit poussant
rigidité de l’assemblage, en veillant à croiser les joints.

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 22 : Fixation entre deux parois


Figure 22perpendiculaires
: Fixation entre deux parois
Figure 22 soit on pousse
: Fixation la porte
entre deux
perpendiculaires parois
et la serrure est à
perpendiculaires
gauche =
gauche
Dans le poussant
cas de 2 parois continues, les 2 montants d’extrémité seront directement
■ Dans le cas de 2 parois continues, les 2 montants d’extrémité seront directement fixés l’un
 Dans fixés l’un
le cas deà l’autre
2 paroiset la lisse supérieure
continues, «montants
coiffera » également
les »2 également d’extrémité les seront
2 traverses hautes
directement
à l’autre
sur une
et la lisse
longueur
supérieure
d’au moins
« coiffera
0.6 m de part et d’autre
les 2 traverses
de la liaison.
hautes sur une longueur
fixés l’un à l’autre et la lisse supérieure
d’au moins 0.6 m de part et d’autre de la liaison. « coiffera » également les 2 traverses hautes
sur une longueur d’au moins 0.6 m de part et d’autre de la liaison.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 23 : Fixation entre deux parois alignées


On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
48
Figure 23 :23
Figure Fixation entre entre
: Fixation deux parois
deux alignées
parois alignées
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

48 24
Guide deGuide de la construction
la construction enCameroun
en bois au bois au Cameroun - © MINEPAT,
- © MINEPAT, République
République du Cameroun.
du Cameroun. Tous
Tous droits droits réservés.
réservés.
54
Eléments supplémentaires :
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Des montants et traverses supplémentaires devront être intégrés dans la structure principale :
■ VuAu
dedroit
l’intérieur et dans
des murs l’ordre
de refend oude lacloisons
des figure ci-contre :
intérieures.
■ À l’emplacement des futures menuiseries extérieures de manière à assurer l’ancrage de ces
 soit on pousse la porte
éléments additionnels sur la structure principale.
et la serrure est à
droite = droit poussant

Eléments
Eléments supplémentaires : supplémentaires :
Des montants
Des montants et traverses et traverses suppl
supplémentaires
devront être intégrésdevront
dansêtre intégrés dans la
la structure
principale : principale :
 Au droit des murs  de Au refend
droit des
ou murs
des de ref
 soit on tire la porte et cloisons intérieures cloisons intérieures
la serrure est à droite =  A l’emplacement  A des l’emplacement
futures des
droit tirant menuiseries
menuiseries extérieures de manière extérieures
à de
assurer l’ancrage de assurer l’ancrage de ces
ces éléments
additionnels sur additionnels
la structuresur la
principale. principale.
Figure 24 : Renfort ossature pour menuiseries
Figurepour
Figure 24 : renfort ossature 24 : renfort ossature pour menuiseries
menuiseries

4.3.2 Les poteaux poutres


 soit on pousse la porte
et4.3.2
Principela de Les
serrurepoteaux : 4.3.2 Les poteaux poutres
est à poutres
construction
Principe
gauche = de construction Principe
: de construction :
Des poutres
Des gauche
poutres supportent
poussant Des poutres
supportent
l’ensemble dessupportent
l’ensemble l’ensemble
des planchers
planchers et de et de des planchers
la toiture
la toiture : elles: sontetreliées
elles de lareliées
sont toiture
à des à: des
elles sont re
poteauxpoteaux transférant
transférant poteaux
ainsi lesainsi
charges transférant
les du
charges
bâtiment ainsi
du vers les
bâtiment charges du bâtiment
vers les L’espace
les fondations. fondations. vers
entre les
L’espace fondations.
entre les L’espac
les poteaux
poteaux
est alors combléestparalors poteaux
comblé
des parois est(maçonnées
par
pleines alorsparois
des comblé par des
pleines
ou parois
(maçonnées
structure bois), despleines (maçonnées
ou structure
menuiseries bois), ou
(portes desstructure
menuiseries
et fenêtres), (portes menuiseries
ou totalement fenêtres), (portes
etvitré. et fenêtres),
ou totalement vitré. ou totalement vitré.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure
Figure 25
25 ::Ossature
OssatureavecFigure
avec 25 :bois
Ossature
remplissage
remplissage avec
bois ou remplissage
ou maçonnerie maçonnerie bois ou maçonnerie
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Un système de contreventement doit systématiquement renforcer la structure : il peut être
assuré par les parois placées entre les poteaux (panneaux dérivés du bois ou maçonnerie) ou
Un système de
Un système de contreventement contreventement
doit systématiquement doitrenforcer
systématiquement renforcer
la structure : il peut la structure :
être
par un réseau de tirants métalliques.
assuré par les paroisassuré
placéespar les parois
entre placées
les poteaux entre les dérivés
(panneaux poteauxdu(panneaux dérivés du bois
bois ou maçonnerie) ou ou maç
24
par un
par un réseau de tirants réseau de tirants métalliques.
métalliques.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
55
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Figure 26 26
Figure : Dispositifs
Figure 26 : Dispositifs
: Dispositifs
de de
contreventement
contreventement
de contreventement
: maçonnerie,
: maçonnerie, :panneaux,
maçonnerie, panneaux, tirants
tirants panneaux, tirants
 soit on tire la porte et
la serrure est à droite =
Nature
Nature ettirant
et
droit
Nature section
section desdes
des
et section éléments
éléments
éléments :: :
En bois
En bois
massif
En bois ou ou
massif
massif
reconstitués
reconstitués
ou reconstitués
parparaboutage
par aboutageaboutage et et
lamellation,
lamellation,
et lamellation,
cesces
éléments
ces élémentséléments sont généralement
sont généralement
sont généralement
degrandes
de grandes
de grandesdimensions.
dimensions.
dimensions. Lespoteaux
Les poteaux
Les poteaux peuvent
peuvent
peuvent éventuellement
éventuellement
éventuellement être
être ronds
être
ronds ouou
ronds non
ou
non nonéquarris.
équarris.
équarris.

Laportée
La portée
La portée despoutres
des poutres
des enen
poutres bois
en
bois massif
bois
massif est est
massif généralement
est généralement
généralement dede
de 3,00 3,00
m3,00 mm
à 4,80àm.
4,80
Unem.trame
à 4,80 m.Une trame
Unede 3,60dede
trame
m3,60
est m
3,60 est
économiqueéconomique
m est économique
en raison en en
raison
de de de
raison
la largeurla largeur desdes
la largeur
des panneaux panneaux
panneaux
des des
parois.desparois. Au-delà
parois.
Au-delà de 5,00 m,deon
Au-delà de5,00
5,00m,m,
fera
on fera
appelonàfera appel
des à des
appel
poutres poutres
à des
en poutres
bois en enbois reconstitué.
bois
reconstitué. reconstitué.
 soit on pousse la porte
Dans
Dans etlalalamesure
Dans serrure
la mesure
mesure oùest à sections

oùles
les les sections
sections sont
sont sont importantes
importantes
importantes on on on prévoira
prévoira
prévoira des desdes systèmes
systèmes
systèmes antifentes
anti anti
fentes fentes pour
pour pour
les gauche
les éléments
leséléments
éléments = massifs
massifs
massifs : débits
: :débits
débits hors
hors hors cœur,
cœur,
cœur, rainures,
rainures,
rainures, perçages.
perçages.
perçages.
gauche poussant
Liaisons poteaux – poutres :
Liaisons
Liaisons poteauxpoutres
– poutres :
Elles sontpoteaux
réalisées–suivant 4:types décrits ci-dessous :
Elles sont réalisées suivant
Elles sont réalisées suivant 4 types 4 types décrits
décrits ci-dessous
ci-dessous : :

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

1-Poteau double moisant 2-Poutre double moisant 3-Poteau simple continu 4-Poutre simple continue
1-Poteau double moisant 2-Poutre double moisant 3-Poteau simple continu 4-Poutre simple continue
Figure 27 : Types de liaisons poteaux-poutres
Figure
Figure2 :27
Figure 27 : Types de liaisons poteaux-poutres sens d’ouverture
: Types d’unepoteaux-poutres
de liaisons porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24 50
50
Guide
Guide de de la construction
la construction en en bois
bois au au Cameroun
Cameroun - ©- MINEPAT,
© MINEPAT, République
République du du Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
56
Dimensions courantes en mm
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

■ VuPoteaux : 100 mm
de l’intérieur x 100l’ordre
et dans mm si de
un laseul niveau
figure = RdC :(rez de chaussée)
ci-contre
Dimensions courantes en mm :
120 mm x 120 mm ou 2 x 75 mm x 120 mm si 2 niveaux = RdC + 1 étage
 soit on pousse laPoteaux
porte : 100 mm x 100 mm si un seul niveau = RdC (rez de chaussée)
x 140àmm120
140 mm est
et la serrure oumm x 120
2 x 75 mmmm x 140oumm
2 x 75
si 3mm x 120=mm
niveaux RdCsi+22niveaux
étages = RdC + 1 étage
droite = droit poussant 140 mm x 140 mm ou 2 x 75 mm x 140 mm si 3 niveaux = RdC + 2 étages
■ Poutres : dans des conditions courantes de charges de plancher (150 daN/m2) et avec une
hauteur de poteaux de 2.5: m
 Poutres endes
dans moyenne, la section
conditions courantesde chaque poutre
de charges sera établie
de plancher daN/m2) et avec
(150en
fonction de la portée
uneL de celle-ci,
hauteur decomme
poteauxsuitde: 2.5 m en moyenne, la section de chaque poutre sera
établie en fonction de la portée L de celle-ci, comme suit :
- hauteur H = 1/15L
o hauteur H = 1/15 L
- épaisseur e = 1/2oH épaisseur e = 1/2 H
 soit on tire la porte et
Jonction Jonction poteaux-fondations
poteaux-fondations
la serrure est à droite = :
Les poteaux sont généralement ancrés directement au système de fondation, plots ou
droit tirant
Les poteaux sont généralement ancrés directement au système de fondation, plots ou semelles
semelles filantes. Ces ouvrages devront être particulièrement bien étudiés et adaptés au
filantes. Ces ouvrages devront être particulièrement bien étudiés et adaptés au droit des
droit des poteaux, ceux-ci reprenant de façon ponctuelle la totalité des charges du bâtiment.
poteaux, ceux-ci reprenant de façon ponctuelle la totalité des charges du bâtiment.
Ainsid’assemblage
Ainsi le dispositif le dispositif doit
d’assemblage doit être résistant
être suffisamment suffisamment
pour résistant
assurer unepourbonne
assurer une bonne
transmission destransmission des charges
charges entre entre
les poteaux et les
lespoteaux et les
fondations. fondations.
Celle-ci se fait Celle-ci se fait généralement
généralement
par l’intermédiaire
par l’intermédiaire d’un connecteur d’un connecteur
métallique métallique
ancré ancré dans lacemaçonnerie,
dans la maçonnerie, ce qui évite tout
qui évite tout
contact entre contact
la entre
maçonnerie
 soit on pousse la porte la maçonnerie
(humide) et le (humide)
bois. et le bois.
Cotéetextérieur,
la serrureonest
Coté
à
prévoira
extérieur,uneondistance
prévoirad’au
uneminimum 10 cm
distance d’au entre la 10
minimum maçonnerie et maçonnerie
cm entre la le pied et le pied
gauche
du poteau. =
du
gauche poussantpoteau.
La jonction pied du poteau - connecteur doit être particulièrement soignée pour permettre un
bon écoulement Ladejonction
l’eau etpied duainsi
éviter poteau
tout- risque
connecteur doit être
d’humidité particulièrement soignée pour permettre
résiduelle.
un bon écoulement de l’eau et éviter ainsi tout risque d’humidité résiduelle.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte Figure 28 : pied de poteau

Figure 28 : Pied de poteau

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

51
4.3.3. Le bois empilé
C’est un concept simple mais qui nécessite un volume plus 57 importan
4.3.3. lebesoin
Le bois
On rappelle ensens
empilé de
principe matériaux
d’ouverturedérivés duselon
d’une porte boislestype panneau
schémas est
ci-dessous : limité, voire n

C’est
Vu deunl’intérieur
concept simple mais qui nécessite un ci-contre
volume plus: important de bois. En revanche le
Lesetmurs
besoin en matériaux
dans l’ordre
dérivés du
de la figure
extérieurs sont simplement
bois type panneau constitués de rondins
est limité, voire nul. ou équ
les autres
 soit on pousse la porte et croisés aux angles. Séchage, profilages et entaillages s
Les murs extérieurs sont
est simplement constitués de rondins ou équarris empilés les uns sur
nécessaires.
et la serrure à
les autres et croisés aux angles. Séchage, profilages et entaillages sont les seules opérations
droite = droit poussant
nécessaires.

soit on tire la porte et


i nécessiteun volume plus important de bois. En revanche le
la serrure est à droite =
bois type panneau
droit tirantest limité, voire nul.

ement constitués de rondins ou équarris empilés les uns sur


Séchage, profilages et entaillages sont les seules opérations
 soit on pousse la porte
et la serrure est Photo
à 11 : Exemples de profils
gauche = Photo 11 : Exemples de profils Figure 29 : Entaillages en bo
gauche poussant

L’épaisseur des pièces de section rectangulaire ou carrée sera de 60


Leur hauteur n’excède pas 2 fois l’épaisseur si les pièces sont réalisé

A la conception et au montage les espaces seront réservés pour les


portes et fenêtres.
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


Figure 29 : Entaillages en bout pour assemblages en angles
Figure 29 : Entaillages en bout pour assemblages en angles
On peut également
L’épaisseur remplacer
des pièces de le contexte ou
section rectangulaire « intérieur-extérieur » par
carrée sera de 60 mm ou«70
pièce
mm.principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Leur hauteur n’excède pas 2 fois l’épaisseur si les pièces sont réalisées en bois massif.
n rectangulaire ou carrée sera de 60 mm ou 70 mm.
À la conception et au montage les espaces seront réservés pour les menuiseries extérieures,
s l’épaisseur si etles
portes pièces sont réalisées en bois massif.
fenêtres
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
es espaces seront réservés pour les menuiseries extérieures,
58
4.4. Mursle principe
On rappelle extérieurs
de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

LaVustructure du bâtiment
de l’intérieur et dansayant été
l’ordre detraitée dans
la figure le chapitre
ci-contre : précédant, les propos ci-dessous
concernent le « remplissage » des espaces laissés par les éléments porteurs. Ceux-ci ne
répondent
 soit onpas directement
pousse la porteà des sollicitations mécaniques, même si les panneaux pouvant
entrer
et la serrure est de
dans la constitution à la paroi contribuent au contreventement de l’ensemble.
droite = droit poussant
Les parois ont une fonction de barrière entre le milieu extérieur « ouvert » et l’intérieur
« privé ». Elles contribuent à l’isolation thermique du bâtiment dans les pays tempérés,
fonction limitée voire inutile dans les pays de la zone tropicale concernée par cet ouvrage. Les
matériaux destinés à l’isolation thermique ne seront donc pas considérés, d’autant que leur
disponibilité sur le marché local n’est pas courante.

En revanche, la paroi


soit on tire doit et
la porte participer au confort acoustique ainsi qu’à la salubrité de l’espace
intérieur (perméabilité
la serrure à la vapeur
est à droite = d’eau).
droit tirant
Composition de la paroi
Soulignons que la paroi peut être réalisée à partir de matériaux locaux traditionnels tels
que briquettes et torchis à base de végétaux et la terre, ce qui n’empêche pas la pose de
revêtements décoratifs intérieurs (lambris) et extérieurs (bardage bois).

Plus généralement et dans l’esprit des technologies développées précédemment pour la


structure,
 soit onon décrira
pousse la ci-dessous
porte des procédés plus innovants et de mise en œuvre simplifiée.
et la serrure est à
La paroi
gauched’un= bâtiment de structure bois se décompose en éléments successifs, de l’extérieur
versgauche
l’intérieur :
poussant

4.4.1. Un revêtement extérieur

Même si d’autres matériaux sont utilisables, tels que briquettes minces à coller sur un panneau,
panneaux contreplaqués ou HDF (High Density Fiberboard) hydrofuges éventuellement
rainurés, feuilles PVC ou aluminium, on préconisera ici les bardages bois, compte tenu de la
disponibilité de la matière première pour leur production locale.
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
La gamme de couleurs selon l’essence retenue, la variété des profils et des sections, les
gauche tirant
différents modes de pose (horizontale, verticale, inclinée, à claire voie, mixte,...) offrent ainsi
esthétisme et possibilités de personnalisation du bâtiment chers au concepteur.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
59
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Photo
Photo 12 : Différents modes de pose 12 : Différents modes de pose d’un bardage
d’un bardage

Moins
Moins courant
courant maismais éventuellement
éventuellementdisponibles
disponiblessursurla lamarché
marché local, les les
local, bardeaux
bardeauxbois,bois,
planches de faible
faiblelongueur
longueurobtenues
planches
 soit on de pousse la porte obtenuespar par sciage
sciage ou ou fendage,
fendage, offrent
offrent au local
au bois bois un
local un
nouveau
nouveau
marché marché pour la construction (voir chapitre 4.7 sur les toitures).
et lapour la construction
serrure est à (voir chapitre 4.7 sur les toitures).
gauche =
Au
Au même
même titre
titre que
qued’autres
d’autresrevêtements,
revêtements,enenparticulier
particulierlesles
panneaux
panneauxcontreplaqués
contreplaqués ou HDF,
ou HDF,
gauche poussant
le bardage ou les bardeaux, seront fixés sur leur face arrière, par des pointes, sur
le bardage ou les bardeaux, seront fixés sur leur face arrière, par des pointes, sur des liteaux des liteaux
de
de 28
28 mm
mm x27 x27 mmmmou ou2828mmmmx x4040mmmmpréalablement
préalablement posés
poséssursur
lesles
éléments
éléments de structure.
de structure.
L’utilisation
L’utilisation de pointes en acier inoxydable ou galvanisé à chaud est impérative pour éviter
de pointes en acier inoxydable ou galvanisé à chaud est impérative pour éviter les
les coulures noires sur la
coulures noires sur la façade. façade.

Au niveau bas, le bardage devra recouvrir la lisse basse d’au moins 3 cm tout en restant à
Au niveau bas, le bardage devra recouvrir la lisse basse d’au moins 3 cm tout en restant à une
une hauteur minimale de 20 cm du sol.
hauteur minimale de 20 cm du sol.
 soit
Une lameon tired’environ
d’air la porte et
2.5lacm sera réservée entre le bardage et l’élément suivant, le pare-
Une serrure
lame d’air d’environ
estestà de
gauche2.5= cm sera réservée entre le bardage et l’élément suivant, le pare-
pluie : son rôle permettre une circulation d’air derrière le bardage et ainsi d’évacuer
pluiegauche
: son rôle est
tirant de permettre une circulation d’air derrière le bardage et ainsi d’évacuer
toute humidité accidentelle. Une grille viendra fermer les extrémités hautes et basses de la
toute humidité accidentelle. Une grille viendra fermer les extrémités hautes et basses de la
lame afin d‘éviter tout passage de corps étrangers (animaux ou autres).
lame afin d‘éviter tout passage de corps étrangers (animaux ou autres).

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
54
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
60
4.4.2. Un pare-pluie
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de d’un
Il4.4.2.
s’agit l’intérieur et dans
matériau souplel’ordre de laplacé
ou rigide figureentre
ci-contre
la lame : d’air :
Un pare-pluie
■Il s’agit
Et le d’un
panneaumatériau souple ou rigidesiplacé
de contreventement entre
celui-ci est la lameà d’air
placé :
l’extérieur.
 soitUn
4.4.2. onpare-pluie
pousse la porte
 Et le panneau de contreventement si celui-ci est placé à l’extérieur.
■Il s’agit
Etetlesla
montants
serrure et traverses
est à ou derigide
structure
placésientre
le contreventement
lame d’air : est placé à l’intérieur.
 Etd’un matériau
les montants souple
et traverses de structure si lelacontreventement est placé à l’intérieur.
droiteEt =ledroit
 maintenus
Ils sont poussant
panneau de contreventement
en place si celui-ci
sur le contreventement ouestsurplacé à l’extérieur.
la structure par vissage ou agrafage
ainsi  Et les montants
que maintenus
Ils sont par les tasseaux et traverses
assurant
en place sur la de structure
le circulation si le contreventement
de l’air (voir
contreventement ou lame
sur lad’air est placé
paràvissage
ci-dessus)
structure l’intérieur.
ou
agrafage ainsi que par les tasseaux assurant la circulation de l’air (voir lame d’air ci-dessus)
Ils sont maintenus en place sur le contreventement ou sur la structure par vissage ou
agrafage ainsi que par les tasseaux assurant la circulation de l’air (voir lame d’air ci-dessus)

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure
Figure 30 : Pare-pluie sur 30 : Pare-pluie
contreventement extérieur. sur contreventement extérieur.

Figure 30 : Pare-pluie sur contreventement extérieur.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 31 : Pare-pluie sur ossature (contreventement intérieur)


On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce
Le secondaire
rôleFigure
de 31 », ousurFigure
: Pare-pluie
cette membranepar 31(contreventement
« espace
ossature
est :d’augmenter
Pare-pluie
circulation surl’étanchéité
- ossature
pièces ». (contreventement
intérieur)
à l’air et à l’eauintérieur)
du bâtiment,
offrant ainsi une barrière en cas d’infiltration d’eau de pluie derrière le revêtement
Lerôle
Le rôledede
extérieur. cette
cette membrane
membrane est d’augmenter
est d’augmenter l’étanchéité
l’étanchéité à l’air àetl’air et du
à l’eau à l’eau du bâtiment,
bâtiment, offrant
offrant
ainsi une ainsi uneenbarrière
barrière en cas d’eau
cas d’infiltration d’infiltration
de pluie d’eau
derrièredele pluie derrière
revêtement le revêtement
extérieur.
extérieur. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
55
61
4.4.3. Un isolant
On rappelle acoustique
le principe éventuel d’une porte selon les schémas ci-dessous :
de sens d’ouverture
4.4.3. Un isolant acoustique éventuel
Dans le l’intérieur
Vu de cas où il est
etpréconisé
dans l’ordreou de
souhaité, unci-contre
la figure matériau isolant acoustique viendra s’insérer
Dans le cas où il est préconisé ou souhaité, un matériau: isolant acoustique viendra s’insérer
dans l’épaisseur des éléments de la structure. Selon sa nature, il sera autoporteur et sera
dans l’épaisseur des éléments de la structure. Selon sa nature, il sera autoporteur et sera
bloqué
 soitnaturellement
on pousse laentreporteles montants, ou bien nécessitera une fixation adaptée.
bloqué naturellement entre les montants, ou bien nécessitera une fixation adaptée.
Dansettouslalesserrure est à sera liée à une pose précise, toute surface non traitée diminuant
cas, son efficacité
Dansdroite
tous =les
rapidement droit
les poussant
cas, son efficacité
performances sera liée
acoustiques de àl’ensemble.
une pose précise, toute surface non traitée
diminuant rapidement les performances acoustiques de l’ensemble.
Les principaux matériaux isolants acoustiques sont :
■Lesdes moussesmatériaux
principaux polyuréthanes
isolantsalvéolaires, composites
acoustiques sont : caoutchouc, mélamines,... ;
■ des Des mousses
 laines de verrepolyuréthanes
ou de roche ; alvéolaires, composites caoutchouc, mélamines,…
 Des laines de verre ou de roche
■ des produits
Des produits naturels à base
naturels de de
à base fibre dede
fibre bois
bois (panneaux
(panneauxsouples
souplesou
ourigides),
rigides), ouate
ouate de
de
soitcellulose,
on tire
 cellulose, la
liègeliègeporte
ou autres et
ou autres fibres
fibres végétales
végétales tellestelles
que que le chanvre
le chanvre ;
la serrure est
 Laine de mouton à droite =
■ laine de mouton ;
droit tirant
Textiles recyclés
■ textiles recyclés.
Le choix entre ces produits sera fonction de la disponibilité locale et du budget
Le choix entre ces produits sera fonction de la disponibilité locale et du budget
4.4.4. Un revêtement intérieur
4.4.4.
Il seraUn revêtement
constitué le plusintérieur
généralement de panneaux, plaques de plâtre, ou dérivés du bois,
contreplaqués, ou de lambris.
IlLasera
soitconstitué
pose ferale par
onsepousse plus
la portegénéralement
clouage de panneaux,
ou vissage sur des plaques de de
tasseaux plâtre,
28 mm ou dérivés
x 27 du
mmbois,
ou
contreplaqués,
et la serrureouestdeà lambris. La pose se fera par clouage ou
28 mm x 40 mm fixés préalablement sur les éléments de structure ou sur le vissage sur des tasseaux de
28 mm x 27 =mm ousi 28
gauche
contreventement mm xest
celui-ci 40placé
mm fixés préalablement sur les éléments de structure ou sur
à l’intérieur.
le contreventement
gauche poussantsi celui-ci est placé à l’intérieur.
Une lame
Une lame d’air
d’air aura
aura ainsi
ainsi été
été ménagée
ménagéecôté
côtéintérieur.
intérieur.

Schéma récapitulatif des éléments constitutifs

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 32 : Coupe de la paroi Figure 32 : Coupe de la paroi


24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 56
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
62
4.5. Mursle principe
On rappelle de refendde senset cloisons
d’ouverture intérieures
d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Les
Vumurs de refendetetdans
de l’intérieur cloisons intérieures
l’ordre sontci-contre
de la figure des éléments
: simples à réaliser et à mettre en
place. Tout comme les murs extérieurs, ils seront réalisés à partir :
soit on
■  D’une pousse: la porte
structure
et la serrure est à
- une traverse basse fixée au sol ;
droite = droit poussant
- une traverse haute fixée au plafond ;
- des montants verticaux.

Les 2 montants d’extrémité seront fixés à la structure des murs extérieurs et aux 2 traverses,
les autres montants uniquement aux traverses. Un entre axe de 0,6 m sera réservé entre
2 montants consécutifs pour les cloisons non porteuses. Dans le cas des murs de refend, il
 soit
sera onàtire
réduit 0,4 la
m porte et bâtiments de type R+1 et à 0,3 m pour les R+2. Des traverses
pour les
la serrure estseront
supplémentaires à droite =
positionnées au droit des futures portes intérieures.
droit tirant
La section de ces éléments est de 38 mm x 60 mm au minimum.
Avant leurs fixations sur les sols, plafonds et murs extérieurs on aura pris soin d’intercaler
une bande d’étanchéité à l’humidité et à l’air. Son rôle est aussi acoustique, en particulier en
limitant les grincements.
■ D’un remplissage en matériau d’isolation phonique qui pourra être inséré dans l’épaisseur
 desoit
la structure.
on pousse la porte
et2laparements
■ De serrure estfixés
à par vissage ou agrafage sur la structure : plaque de plâtre, panneaux
gauchedu= bois, lambris bois massif,...
dérivés
gauche poussant
Cas particulier des murs de refend
Ceux-ci participant à la stabilité de la structure, les parements font office de contreventement :
en conséquence, le choix de panneaux dérivés du bois s’impose, le type et l’épaisseur devant
répondre à ces contraintes.
On notera que comme dans le cas des murs extérieurs, le passage des gaines d’alimentation
électrique sera réalisé dans l’épaisseur de la cloison.
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
63
On rappelle
L’ensemble
L’ensemble dedele principe
ces
ces de sens
éléments
éléments d’ouverture
figure
figure dans
dans le d’uneci-dessous
le schéma
schéma porte selon: :les schémas ci-dessous :
ci-dessous
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure
Figure 33 : Composition 33mur
d’un : composition
de refend d’un mur de refend
Figure 33 : composition d’un mur de refend
Rappel
Rappel : fixation sur
: fixation surles
lesmurs
mursextérieurs
extérieurs
Comme
 soit
Rappel cela a été
on pousse
: fixation surmentionné
la
lesporte dans le chapitre 4.3, il est important d’avoir positionné dans le
murs extérieurs
Comme
mur et cela
extérieur a été mentionné
et est
au dans le refend
àdroit du mur chapitre(ou
4.3,
deililla
estcloison)
important d’avoir positionné dans le
Comme la
celaserrure
a été mentionné dansdele chapitre 4.3, un montant
est important supplémentaire,
d’avoir positionné dans le
mur
ainsi extérieur
qu’un
gauche et au droit
pare-vapeur.
= du mur de refend (ou de la cloison) un montant supplémentaire, ainsi
mur extérieur et au droit du mur de refend (ou de la cloison) un montant supplémentaire,
qu’un pare-vapeur.
gauche poussant
ainsi qu’un pare-vapeur.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer


Figure le liaison
34 : détail contexte « intérieur-extérieur
refend » par « pièce principale -
sur ossature extérieure
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Figure 34 : détail liaison refend sur ossature extérieure
Figure 34 : Détail liaison refend sur ossature extérieure

5824
Guide
Guide dede
la la construction
construction enen bois
bois auau Cameroun
Cameroun -©-© MINEPAT,
MINEPAT, République
République dudu Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
58
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
64
De plus, une lisse supérieure viendra «coiffer» les traverses hautes du mur extérieur et du
De plus, une lisse supérieure viendra «coiffer» les traverses hautes du mur extérieur et du mur
Onde
mur rappelle
refendle en
principe de sens
veillant d’ouverture
à croiser d’une porte selon les schémas ci-dessous :
les assemblages.
de refend en veillant à croiser les assemblages.
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant
Figure 35 : Détail du recouvrement de la liaison par lisses supérieures
Figure 35 : détail du recouvrement de la liaison par lisses supérieures

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
65
4.6. Plafonds
On rappelle - Planchers
le principe hautd’une porte selon les schémas ci-dessous :
de sens d’ouverture

Dans le cas
Vu de d’un bâtiment
l’intérieur et danscomprenant unfigure
l’ordre de la ou plusieurs étages,
ci-contre : il y a lieu désormais de considérer
l’élément de séparation entre les niveaux, constituant ainsi le plafond du niveau inférieur et le
plancher
 soit ondu niveau
poussesupérieur.
la porte
et la serrure est à
Il doit simultanément répondre à des critères mécaniques (support de charges) et d’isolation
droite = droit poussant
en particulier phonique.
D’une manière générale la structure du plancher haut sera très similaire à celle du plancher
bas, objet du chapitre 4.2.
Ainsi, seront traitées de manières identiques les problématiques suivantes :
■ de dimensions ;
■ desoit on tire
fixations surlalesporte et inférieures ;
cloisons
la serrure est à droite =
■ d’entretoises
droit tirant ;
■ de renforts sous charges lourdes et/ou ponctuelles ;
■ de portes à faux ;
■ de contreventements.
Il est rappelé que les calculs de charges, de dimensionnement des différents éléments, des
entre axes et portées, devront faire l’objet d’une étude précise et détaillée par l’architecte ou
soitbureau
 un
par on pousse la porte
d’études spécialisé.
et la serrure est à
gauche =traditionnelle du plafond / plancher-haut
Composition
gauche poussant
Elle s’articule autour des éléments suivants :
■ Porteuses parallèles entre elles, reposant sur la traverse haute de la cloison du niveau
inférieur. L’appui sera total pour les 2 solives extérieures et limité aux 2 extrémités pour les
intermédiaires.

Dans le cas de portées importantes ou de charges lourdes, les porteuses intérieures pourront
reposer sur un appui intermédiaire : poteau, mur de refend.
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
66
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 36 : Porteuses parallèles


 soit on pousse la porte Figure 36 : porteuses parallèles
et solives
la serrure est à Figure 36 : porteuses parallèles
■ De transversales assemblées aux porteuses par entaillage (queue d’aronde par
Deousolives
gauche
exemple)
transversales
=par supports assemblées aux porteuses par entaillage (queue d’aronde
métalliques (connecteurs, équerres, sabots,..).
De
gauche solives
par exemple) transversales
poussant ou par supportsassemblées
métalliquesaux(connecteurs,
porteuses par entaillage
équerres, (queue d’aronde
sabots,..).
Les 2 porteuses extérieures
par exemple)
Les 2 porteuses sont en bois
ou extérieures massif
par supportssont alors
métalliques que les intermédiaires
(connecteurs,
en bois massif et
équerres,
alors que les transversales
sabots,..). et les
les intermédiaires
pourront être des poutres
Les 2 porteuses
transversales massives,
extérieures
pourront en I ou
sont
être des treillis.
en bois
poutres massifen
massives, alors
I ouque les intermédiaires et les
treillis.
transversales pourront être des poutres massives, en I ou treillis.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Figure 37 : porteuses transversales
Figure
Figure 37 37 : porteuses
: Porteuses transversales
transversales
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
 Revêtement inférieur :
Suivant le type de poutres et le mode d’assemblage retenus, le plafond du niveau
67
inférieur pourra rester apparent ou devra être « habillé » d’un revêtement, fixé sur la
■ OnRevêtement
rappelle inférieurdedusens
faceleinférieure
principe plancher. Ceci est
d’ouverture d’unerendu
portenécessaire si un isolant
selon les schémas phonique
ci-dessous : ou autre
Suivantest installé
le type entre et
de poutres lesle 2mode
niveaux, celui-ciretenus,
d’assemblage pouvant être inséré
le plafond dansinférieur
du niveau l’épaisseur du
Vupourra
de l’intérieur etentre
dansle
rester apparent
plancher l’ordre
ou devradeêtre
solivage. la figure ci-contre
« habillé » d’un :revêtement, fixé sur la face inférieure
du plancher. Ceci est rendu nécessaire si un isolant phonique ou autre est installé entre les
 2soit
niveaux,
 on celui-ci
pousse
Elément lapouvant
pour porte être inséré
isolation dans:l’épaisseur du plancher entre le solivage.
phonique
et laPlusieurs
serruretechniques
est à peuvent être appliquées :
■ Élément
droite =pour
droitisolation
poussant phonique
o La solution la plus simple et la moins onéreuse consiste à insérer un matériau
Plusieurs techniques
résilientpeuvent être appliquées entre
(liège, caoutchouc,…) : les solives et le plancher (panneaux, parquet).
Unelaépaisseur
- la solution de et
plus simple 3 mm à 7 mm
la moins est suffisante
onéreuse consiste avec le liège,
à insérer par exemple.
un matériau résilient
o caoutchouc,...)
(liège, Un procédé entre
plus les
efficace
solives etconsiste à (panneaux,
le plancher la réalisation d’une
parquet). Une chape
épaisseurflottante,
de 3 mm totalement
à 7 mm estdésolidarisée
suffisante avecde la structure
le liège, du ;bâtiment, en insérant une bande
par exemple
isolante en périphérie. On utilise alors des panneaux à forte densité (fibres de
- un procédé plus efficace consiste à la réalisation d’une chape flottante, totalement
 soit on bois,
tire laliège,
désolidarisée porte
de cellulose,
et
la structure fibres
du de verre,
bâtiment, plâtre,une
en insérant etc...)
bandepouvant supporter,
isolante par la suite,
en périphérie.
la serrure la est
charge
à droitedes= matériaux de revêtement et des équipements meublés. Une
- Il est
droit également possible possible
épaisseur minimum
tirant de 10 à d’utiliser
20 mm est despréconisée
granulés, éventuellement
pour la plupart du
dessable,
matériaux.
maintenus par une structure alvéolée ;
o Il est également possible d’utiliser des granulés, éventuellement du sable,
maintenus
On utilise alors par une
des panneaux structure
à forte densitéalvéolée.
(fibres de bois, liège, cellulose, fibres de verre,
plâtre, etc.) pouvant
On noterasupporter,
que cesparprocédés
la suite, la charge aussi
peuvent des matériaux de revêtement
s’appliquer et des bas du
pour le plancher
équipementsniveau
meublés. Une épaisseur minimum de 10 à 20 mm est préconisée pour la plupart
inférieur même si le besoin n’est pas aussi important qu’entre 2 niveaux
des matériaux.d’habitation, en particulier dans la cas de bâtiments d’habitat collectif.
 soit on: pousse la porte
Variante
Variante :
et la serrure est à
CasCas
dede murs
murs extérieurs
extérieurs filants
filants entreentre
les 2 les 2 niveaux
niveaux ou construction
ou construction poteauxpoteaux
poutres.poutres
gauche =
Si le gauche
principepoussant
décrit ci-dessus reste globalement valable dans ces 2 cas, il y a lieu de noter que
Si le principe
l’absence décrit
de traverse surci-dessus reste globalement
le mur extérieur valablehaut,
au droit du plancher danscontraint
ces 2 cas, il ày fixer
alors a lieu
surde noter
les montants de la cloison filante ou sur les poteaux une pièce massive dont la section devra alors à
que l’absence de traverse sur le mur extérieur au droit du plancher haut, contraint
fixer
faire sur les
l’objet d’unmontants de lala cloison
calcul suivant filantesesouappuis.
portée entre sur les
Cetpoteaux
élémentune pièce massive
supplémentaire est dont la
section
connu sousdevra
le nomfaire l’objet (voir
de muralière d’unfigure
calcul39).
suivant la portée entre ses appuis. Cet élément
supplémentaire est connu sous le nom de muralière (voir figure 39).

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 38 : muralière pour ossature filante


Figure 38 : Muralière pour ossature filante

24 6
Guide
Guidede
delalaconstruction
constructionenen
bois au au
bois Cameroun - © MINEPAT,
Cameroun République
- © MINEPAT, du Cameroun.
République Tous droits
du Cameroun. Tousréservés.
droits réservés.
68
Traitement
Traitement Traitement des
des
des trémies trémies
trémies
: :de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
On rappelle le principe
Il s’agitpartie
Il s’agitIl d’une d’unedu
partie du plancher
plancher laisséelaissée vide
vide et et réservée
réservée au passage
au passage vertical
vertical d’und’un conduit
conduit dede de
s’agit d’une partie du plancher laissée vide et réservée au passage vertical d’un conduit
cheminée ou à l’installation d’un escalier.
cheminée Vu ou
cheminéede àl’intérieur
l’installation d’unl’ordre
ou à l’installation
et dans escalier.
d’un escalier.
de la figure ci-contre :
LaLasurface
surfaced’une
d’une trémie
trémie estestlimitée.
limitée.Elle s’applique
Elle uniquement
s’applique uniquementaux utilisations ci-dessus
aux utilisations et
ci-dessus
La surface
non d’une
soit on trémie
pousse est
la limitée.
porte Elle s’applique uniquement aux utilisations ci-dessus et
et nonpas pasauxauxmezzanines
mezzanines: ces : ceséléments,
éléments, considérés
considéréscomme
comme desdes
variantes ou comme
variantes ou comme un un
non pasaménagement
aux
et mezzanines
la serrure : est
cesne
intérieur, éléments, considérés
àfont pas l’objet de ce comme des variantes ou comme un
document.
aménagement intérieur, ne font pas l’objet de ce document.
aménagement droiteintérieur, ne font pas l’objet de ce document.
= droit poussant
LaLatrémie
trémienécessite
nécessite uneune adaptation
adaptation de de lala structure
structureduduplancher
plancher carcar certaines
certaines solives
solives
La trémie nécessite
transversales
transversales une adaptation
doivent
doivent êtreêtre de la structure
interrompues.
interrompues. LesLeschargesdusont
charges plancher
alors
sont car certaines
transférées
alors aux aux
transférées solives
solives filantes
solives
transversales
lesfilantesdoivent
plus proches êtrel’ajout
les pluspar
proches interrompues.
pardel’ajout
chevêtres Lesetcharges sont alors transférées aux solives
enchevêtrures.
de chevêtres et enchevêtrures.
filantes les plus proches par l’ajout de chevêtres et enchevêtrures.
Suivant
Suivantlalalargeur
largeurdedelalatrémie,
trémie, l’enchevêtrure
l’enchevêtrure sera serasimple
simpleouourenforcée.
renforcée.
Suivant la largeur de la trémie, l’enchevêtrure sera simple ou renforcée.
 soit on tire la porte et
la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
Figuregauche = étroite
39 : Trémie Figure 39 : Trémie étroite
gauche poussant
Figure 39 : Trémie étroite

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 40 : Trémie large


Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 40 : Trémie large Figure 40 : Trémie large


On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
63 pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

63 24
Guide de la construction
Guide en bois en
de la construction au bois
Cameroun - © MINEPAT,
au Cameroun République
- © MINEPAT, du Cameroun.
République Tous droits
du Cameroun. Tousréservés.
droits réservés.
69
4.7. Charpente
On rappelle le principe–deToiture
sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Dernier élément de
Vu de l’intérieur et la structure,
dans l’ordre la
decharpente supporte: la couverture : celle-ci pourra être
la figure ci-contre
constituée de plusieurs types de matériaux suivant le budget et la disponibilité locale. On
citera paron
 soit exemple
pousse: la porte
■ Leset panneaux
la serrure est à (zinc, inox, alu, acier, tôle)
métalliques
droite = droit poussant
■ Les ardoises
■ Les tuiles en terre cuite
■ Les plaques fibrociment
■ Les bardeaux bois (Voir encart à la fin du paragraphe)
La mise en œuvre de ces différents éléments ne fait pas directement l’objet de ce chapitre, les
 soit ondetire
techniques la étant
pose portepropres
et à chaque type.
la serrure est à droite =
Sur un bâtiment
droit tirant structure bois, plusieurs types de toiture peuvent être envisagés : à 2 pans sur
pignons porteurs, à 4 pans, à fortes ou faible pente, plate.

La charpente proprement dite sera conçue suivant un des 5 types ci-dessous :


■ Traditionnelle ;
■ Chevrons - arbalétriers ;
■  Industrielle ;
soit on pousse la porte
et la serrure
■ Lamellé collé ;est à
gauche =
■ Toiture terrasse.
gauche poussant
Comme cela a été développé en introduction du chapitre 4, on rappelle que les conditions
climatiques locales recommandent de respecter les précautions suivantes lors de la conception
de la charpente :
■ Bonne ventilation de l’espace sous la toiture pour amélioration du confort thermique.
■ Protection des façades du bâtiment contre les pluies par de larges rebords de la toiture.
Il est aussi rappelé que cet élément particulièrement structurel doit faire l’objet d’études
 soit on tire la porte et la
techniques et de calculs précis relatifs aux dimensions des éléments, portées, entre-axe, en
serrure est à gauche =
relation avec le projet architectural global du bâtiment et des charges à supporter.
gauche tirant
4.7.1. Charpente traditionnelle

Elles sont composées de fermes perpendiculaires à l’axe principal du bâtiment, de murs de


refend et éventuellement de pignons porteurs supportant le réseau de pannes et de chevrons.
Figure 2 : sens
Les murs de refend font partie intégrante de d’ouverture
la structured’une
de la porte
maison (voir chapitre 4.5).
Les fermes sont des systèmes triangulés en bois (ou métalliques), comprenant entrait horizontal,
poinçon vertical, arbalétriers en diagonale, jambes de force, contrefiches et échantignolles.
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
70
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 41 : éléments d’une charpente traditionnelle


Figure 41 : éléments d’une charpente traditionnelle

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 42 : éléments d’une ferme


Figure 42 : éléments d’une ferme
Figure 42 : Éléments d’une ferme Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
La toiture peut inclure une ou deux croupes coté pignons, sur base de demi-fermes
solidaires des 2 dernières fermes complètes du bâtiment. 71
La toiture peut inclure une ou deux croupes coté pignons, sur base de demi-fermes
solidaires
LaOn des 2 dernières
toiture
rappelle fermes
peutleinclure une
principe complètes
deou deux
sens du bâtiment.
croupes
d’ouverturecoté
d’unepignons, sur base
porte selon de demi-fermes
les schémas solidaires
ci-dessous :
des 2 dernières fermes complètes du bâtiment.
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et Figure 43 : composition d’une croupe


Figurela
43serrure estd’une
: Composition à droite
croupe= Figure 43 : composition d’une croupe
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure 44 : détail des éléments de la croupe


Figure
Figure 44 : Détail des éléments de la croupe
 soit on tire la porte et la
44 : détail des éléments de la croupe
Les sectionsserrure
courantes est des
à gauche = éléments sont résumées comme suit :
différents
Les sections
Les courantes
gauche
sections
Fermes tirant des
courantes
(madriers, différents
des différents
bastaings), éléments
élémentssont
50-60-75-100 sontxrésumées
mm résumées comme
150 à 230comme suit: :
mm suit
Fermes
 ■Pannes (madriers,
: 50-60-75 mm bastaings),
x 100 à 200 50-60-75-100
mm mm x 150 à 230 mm
Fermes (madriers, bastaings), 50-60-75-100 mm x 150 à 230 mm
Pannes :: 50-60-75
 Chevrons mmxx70
50-60-75 mm 100
à100à 200
mmmm
■ Pannes : 50-60-75 mm
 Chevrons : 50-60-75 mm x 70 à100x 100 à 200 mmmm
■ Chevrons
Les pannes : 50-60-75 mm x 70en
sont traditionnellement à100 mmmassif mais l’utilisation de poutres en I est
bois
Les pannes
également sont :traditionnellement
possible il est alors nécessaireend’ajouter
bois massif mais l’utilisation
des entretoises de poutres
compte tenu en I est
de la faible
Les pannes sont traditionnellement
Figure 2en bois
: sens massif mais
d’ouverture d’unel’utilisation
porte de poutres en I est
également
inertie possible
transversale
également de: ce
possibleil est
: il alors
type nécessaire
d’éléments.
est alors nécessaired’ajouter
d’ajouterdes
desentretoises comptetenu
entretoises compte tenudedela la faible
faible
inertieinertie
transversale de ce
transversale detype d’éléments.
ce type d’éléments.
Un pare-pluie, film étanche, sera placé entre la couverture et la structure, de manière à
UnOnpare-pluie,
peut également
filmen remplacer
étanche, seraleplacé
contexte
entre«laintérieur-extérieur
couverture la »structure,
etpluie par « pièce principaleà -
de manière
protéger cette dernière
Un pare-pluie, film étanche,cas sera
d’entrée
placéaccidentelle
entre d’eau (forteet
la couverture + vent sur
la structure, defaible
manière à
pièce secondaire
protéger », ouen
cette dernière parcas
« d’entrée
espace circulation - pièces
accidentelle d’eau ».
(forte pluie + vent sur faible pente).
pente).
protéger cette dernière en cas d’entrée accidentelle d’eau (forte pluie + vent sur faible
pente).

66 24
Guide
Guide de la de la construction
construction en bois auenCameroun
bois au Cameroun - © MINEPAT,
- © MINEPAT, République
République du Cameroun.
du Cameroun. Tousréservés.
Tous droits droits réservés. 66
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
72
Eléments
Eléments de stabilité
Onde stabilité
rappelle :
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
 ■Les charges verticales,
Les charges verticales, limitéeslimitées en général
en général en zoneen zone tropicale
tropicale au poids
au poids propre propre de la
de la toiture,
Vu de
toiture,
sont l’intérieur
sont aux
transmises et autres
dans l’ordre
transmises auxdeautres
éléments la
defigure ci-contre
éléments
la structure par: de la structure
les pannes par lesIl est
et les fermes. pannes
donc et les
impératif
fermes.de
Eléments d’avoir
Il est prévu des renforts dans les murs extérieurs et de refend au droit
donc: impératif d’avoir prévu des renforts dans les murs extérieurs et de
stabilité des appuis.
soitLesoncharges
 renforts
Ces pousse
prendrontla porte
la formelimitées
verticales, de montants doublés,
en voire
zone triplés, deaulinteaux au niveau dedes
refend au
et toiture,
droit
la serrure
desest
appuis.
à
Ces en général
renforts prendront tropicale
la forme poids propre
de montants la
doublés,
ouvertures. sont transmises aux autres éléments de la structure par les pannes et les
voire triplés,
droite depoussant
= droit linteaux au niveau des ouvertures.
fermes. Il est donc impératif d’avoir prévu des renforts dans les murs extérieurs et de
refend au droit des appuis. Ces renforts prendront la forme de montants doublés,
voire triplés, de linteaux au niveau des ouvertures.

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure
Figure 45 : Renfort de l’ossature 45 : renfort de l’ossature
Figure 45 : renfort de l’ossature

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 46 : détail de renfort de montants


Figure 46 : Détail de renfort de montants
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Figure 46 : détail de renfort de montants
67
73
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

soit on tire la porte Figure


et 47 : linteaux pour menuiserie extérieure
■  Contreventement
la serrure est à droite Figure
= 47 : linteaux pour menuiserie extérieure
Les murs pignons et la triangulation de la charpente assurent un bon
Contreventement
droit tirant
contreventement
Les murs pignonsparet rapport
Contreventement au ventdeperpendiculaire
la triangulation à l’axeun
la charpente assurent principal du bâtiment.
bon contreventement
Les murs au
par rapport
En revanche, danspignons
casetperpendiculaire
levent dela triangulation deà la charpente
l’axe
vent perpendiculaire assurent
principal un bon contreventement
du bâtiment.
au pignon, des liens de faitage doivent
En par rapport
revanche, au vent
dans perpendiculaire
le cas de vent à l’axe principal
perpendiculaire du bâtiment.
au pignon, des liens de faitage
impérativement compléter la panne faitière.
En revanche, dans le cas de vent perpendiculaire au pignon, des liens de faitage
doivent impérativement compléter la panne faitière.
doivent impérativement compléter la panne faitière.

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit
Figure 48 :on tiredelacontreventement
Détail porte et la
serrure est à gauche = Figure 48 : détail de contreventement
4.7.2.gauche
Charpentetirantchevrons – arbalétriers
4.7.2. Charpente chevrons – arbalétriers Figure 48 : détail de contreventement
Ce type de charpente se rapproche de la charpente traditionnelle décrite ci-dessus : elle est
Ce type de charpente se rapproche de la charpente traditionnelle décrite ci-dessus : elle est
constituée de chevrons, qui jouent le rôle d’arbalétriers, espacés de 0.4 à 0.6 m, reposant
constituée de chevrons,
4.7.2.surCharpente
2 appuis chevrons
uniquementqui –jouentlisselederôle
arbalétriers
: la d’arbalétriers,
chainage au-dessus espacés
des mursde 0.4 à 0.6
extérieurs et m, reposant sur
la panne
2Ce
appuis
type uniquement
de
faitière. charpente: la selisse de chainage
rapproche au-dessus des
de la charpente murs extérieurs
traditionnelle décriteetci-dessus
la panne :faitière.
elle est
constituée
La section des dechevrons-arbalétriers
chevrons, qui jouent est le rôle d’arbalétriers,
généralement 38espacés
ded’unemm de –0.4
x 200 230à mm.
0.6 m, reposant
sur 2Laappuis
section uniquement : la Figure
des chevrons-arbalétriers
lisse de 2 : chainage
est sens d’ouverture
généralement de 38
au-dessus mmdesxporte
200 – 230extérieurs
murs mm. et la panne
Pour la
faitière. réalisation des croupes et des éléments de stabilité on se reportera au chapitre ci -
dessus.Pour la réalisation des croupes et des éléments de stabilité on se reportera au chapitre ci -
dessus.
Onsection
La peut deségalement remplacer le contexte
chevrons-arbalétriers « intérieur-extérieur
est généralement de 38 mm x 200 » par « pièce
– 230 mm. principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 68

PourGuide
la réalisation desencroupes
de la construction et des- éléments
bois au Cameroun de stabilité
© MINEPAT, République on se reportera
du Cameroun. au chapitre ci -
Tous droits réservés.

dessus.
68
24
Guide
Guidede
delalaconstruction
constructionen
enbois
boisau
auCameroun
Cameroun- -©©MINEPAT,
MINEPAT,République
Républiquedu
duCameroun.
Cameroun.Tous
Tousdroits
droitsréservés.
réservés.
74
4.7.3. Charpente
On rappelle industrielle
le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Basé également
Vu de l’intérieursur
et le principe
dans l’ordrededefermes triangulées,
la figure ci-contre :ce concept né dans les années 1950
permet :
soit4.7.3.
■  une Charpente
réduction
on pousse la industrielle
générale des sections ;
porte
Basé également sur le principe de fermes triangulées, ce concept né dans les années 1950
■ uneet réduction
la serrure est àpar la standardisation et l’optimisation du bois ;
des couts
permet :
droite= droit poussantgénérale des sections
Une réduction
■ une préparation « industrielle » des fermettes en atelier ;
 Une réduction des couts par la standardisation et l’optimisation du bois
■ une mise
 en
Uneplace de celles-ci
préparation plus simple
« industrielle » des et plus rapide,
fermettes grâce à leur poids plus faible ;
en atelier
■ des portées
 Une plus importantes,
mise jusqu‘ plus
en place de celles-ci à 20simple
m, libérant
et plusainsi l’espace
rapide, grâce à inférieur
leur poids ;plus faible
 Des portées plus importantes, jusqu‘ à 20 m, libérant ainsi l’espace inférieur
■ la suppression des pannes et chevrons, la couverture étant directement supportée par les
 La suppression des pannes et chevrons, la couverture étant directement supportée
liteaux. par les liteaux.
 soit on tire la porte et
la serrure
Composition est d’une
d’une
Composition à fermette
droite =
fermette :
droit
À tirant
l’image d’une
À l’image d’une ferme tradition- ferme
nelle, traditionnelle une
une fermette industrielle fermette
est
industrielle est composée d’un
composée d’un
entrait
entrait horizontal
horizontal
de
de
2 arbalétriers en diagonale,
2 arbalétriers et d’une
en diagonale, et
série de contrefiches
d’une série de reliant entrait
contrefiches
et arbalétriers.
reliant entrait et arbalétriers.
Ces différents éléments sont
Ces
 différents éléments
soitassemblés
on pousse sont assem-
la porte
entre eux sous presse
blés et
entre
la euxconnecteurs
parserrure
des sous
est àpresse par des
métalliques
connecteurs métalliques plats em-
plats =emboutis ou des goussets
gauche
boutis ou des goussets
métalliques
gauche poussantou boismétalliques
(massif ou
ou boiscontreplaqué).
(massif ou contreplaqué). Figure 49 : Éléments d’une fermette
Figure 49 : éléments d’une fermette
et détail d’assemblage
et détail d’assemblage
Les fermettes sontsont
Les fermettes espacées
espacéesd’un
d’un
entre axe de 0.6 m en général.
entre axe de 0.6 m en général.

Sections utilisées :
Tous les éléments constitutifs d’une fermette ont la même épaisseur, généralement 38 mm,
 soitvoire
Sections 50 mlaen
utilisées
on tire cas de
porte etsurcharge
la spécifique. En revanche, leurs largeurs peuvent varier entre
Tous lesentrait, arbalétriers
éléments et contrefiches
constitutifs
serrure est à gauche =
de 60 à 250
d’une fermette ontmm.
la même épaisseur, généralement 38 mm,
voiregauche
50 m en cas de surcharge spécifique. En revanche, leurs largeurs peuvent varier entre
tirant
Cas particulier des croupes :
entrait, arbalétriers et contrefiches de 60 à 250 mm.
Elles sont conçues à partir :
Cas particulier
 Dedes croupes
2 demi-fermettes d’arêtier, solidaires de la dernière fermette standard*, qui
supportent un réseau de demi-fermettes parallèles dont la longueur varie entre l’axe
Elles sont conçues à partir
du pignon et les: extrémités
■ De 2 demi-fermettes
 D’une fermetted’arêtier,
porteusesolidaires de la dernière
intermédiaire*, fermette
support des standard*,
demi-fermettes qui supportent
d’arêtiers
un réseau de demi-fermettes
*Ces éléments sont doublés parallèles
voire
Figure 2 : sensdont
triplés afin la longueur
de d’unevarie
pouvoir
d’ouverture porteentre l’axe du pignon
reprendre l’ensemble des chargeset les
inhérentes à la croupe.
extrémités.
■ D’une fermette porteuse intermédiaire*, support des demi-fermettes d’arêtiers.
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
*Ces éléments sont doublés voire triplés afin de pouvoir reprendre l’ensemble des charges
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
inhérentes à la croupe.
69
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
75
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte Figure


Figure 50 : éléments constitutifs d’une croupe Figure50
50::éléments
élémentsconstitutifs
constitutifsd’une
d’unecroupe
croupe
et la serrure est à
gauche =
gauche poussant
Débord
Débord de
detoiture
de toiture
Débord auau
toiture pignon
pignon
au pignon
Dans
Dans lala mesure
mesure où
où lele débord
débord doit
doit
Dansêtrela mesure où le débord doit
êtreimportant
importanten enmilieu
milieutropical,
tropical,ilil
êtreyyimportant
aa lieu
lieu de en
de prévoirmilieu
prévoir des tropical,
des ««échelles
échelles
il y adelieu de prévoir
débordement » des « échelles
constituées
de débordement » constituées de
de
de débordement
22 arbalétriers »parallèles
arbalétriers constituées
parallèles et de 2
reliés
et reliés
entre
entre eux
arbalétriers eux par
par des
des entretoises.
parallèles et reliés entre
entretoises. Cet
Cet
 élément
soit
eux par on est
tire fixé
la sur
porte
des entretoises.
élément la
est fixé sur la fermette
et
Cetlaélément
fermette lala
plus proche.
serrure
plus
est fixé sur la est
proche. à gauche
fermette la plus=proche.
gauche tirant
Le pare-pluie
Le sera également placé
Lepare-pluie
pare-pluieseraseraégalement
égalementplacé placé
entreentre
la couverture et la structure
la couverture et la structure.
entre la couverture et la structure.
Figure
Figure51
51::éléments
élémentspour
pourdébord
débord
de toiture
de toiture
Figure 51 : Éléments pour débord de toiture

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

70
70
OnGuide
peut
Guidede également
dela
laconstruction remplacer
constructionen
enbois
boisau le contexte
auCameroun
Cameroun--© « intérieur-extérieur
©MINEPAT,
MINEPAT,République
Républiquedu »Tous
duCameroun.
Cameroun. pardroits
Tous « pièce
droits principale -
réservés.
réservés.
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
76
Eléments
Eléments
Onde de stabilité
stabilité
rappelle le :principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
 les charges verticales, limitées
■ Vules de
en charges
général verticales,
en zone
l’intérieur et dans limitées
tropicale
l’ordre de la figure ci-contre :
en augénéral
poids en
propre zone
Eléments de stabilité : detropicale
la toiture, au
poids
sont propre
soitdirectement
on de
lespousse la
chargeslatoiture,
supportées sont
porte limitées
verticales,
directement
paret les supportées
arbalétriers
laen serrure
général en estzone par
àdestropicale
les arbalétriers
fermettes. au Ceux-ci
poidsdes
droite = droit poussant fermettes.
risquant
propre de de
la toiture,
Ceux-ci risquant
« flamber » sont de « flamber
directement
(déformation »
supportées
(déformation par perpendiculaire
perpendiculaire l’axe deà des
les à arbalétriers
l’axe de fermettes.
l’élément),
l’élément), un système Ceux-ci
un systèmerisquant
anti de
anti « flamber
flambementestest donc» (déformation
donc
flambement
impératif perpendiculaire
: il sera constitué à de l’axe de
impératif : il sera constitué de
pièces l’élément), un système
sous anti
pièces de bois
bois filant
deflambement filant en enest sous
face des arbalétriers partir donc
àà partir
facesoitdeson arbalétriers
impératif : il sera et
tire la porte constitué de
du du lafaitage etetdescendant
faitage descendant à=45° à
serrure
piècesestdeà boisdroite filant en sous
45° environvers
environ vers la basebase des des
face deslaarbalétriers
droit tirant à partir
fermettes.
fermettes. du faitage et descendant à 45°
environ vers la base des
fermettes.
Figure 52 : système anti flambage

Figure 52 : système anti flambage

Figure 53 : Système antiflambage


 soit on pousse la porte
 Contreventement
et la serrure est à
Les murs
gauche = pignons et la triangulation de la charpente assurent un bon
■ Contreventement
 Contreventement
contreventement
gauche Lespoussant
murs parpignons
rapportetau la venttriangulation
perpendiculaire àlal’axe
de assurent principalassurent
charpente du bâtiment
un bon par
Les murs pignons et la triangulation de la charpente un bon contreventement
rapport aucontreventement
vent perpendiculairepar rapport
à l’axeauprincipal
vent perpendiculaire
du bâtiment. à l’axe principal du bâtiment
En revanche, dans le cas de vent perpendiculaire au pignon, des lisses de
Encontreventement
revanche,
En dans lesont
revanche, casdans
de vent perpendiculaire
le cas
nécessaires de: vent au fixées
pignon,sur
elles perpendiculaire
sont des lisses
au les
pignon,de des
contreventement
lissesende
contrefiches,
sont nécessaires : elles
contreventement
privilégiant sont fixées sur les
sont nécessaires
les plus verticales, contrefiches,
donc les plus : elles en
sont du
proches privilégiant
fixées les
sur Des
faitage. plus
lisses filantesendonc
verticales,
les contrefiches,
les plus sur
fixées proches du faitage.
privilégiant
les entraits plusDes
lescomplètent lisses
ce filantes
verticales, donc les
dispositif.fixées
plussur les entraits
proches complètent
du faitage. ce filantes
Des lisses dispositif.
fixées sur les entraits complètent ce dispositif.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Figure 53 : Système contreventementFigure 53 : système contreventement
Figure 53 : système contreventement
71
71 Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
Guide de la construction
Guide en boisen
de la construction aubois
Cameroun - © MINEPAT,
au Cameroun République
- © MINEPAT, du Cameroun.
République Tous droits
du Cameroun. Tousréservés.
droits réservés.
77
4.7.4. Charpente
On rappelle en lamellé
le principe collé
de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Ces
Vucharpentes sont
de l’intérieur plutôtl’ordre
et dans utilisées dans
de la le cas
figure de bâtiments
ci-contre : de grandes dimensions pour
lesquels on recherche de grands volumes intérieurs sans appui : hall d’exposition, équipements
sportifs,
 soit hangars agricoles...
on pousse la porte
et la aussi
Ils peuvent serrure est àà l’habitat individuel ou collectif lorsque des éléments porteurs de
s’appliquer
droite
grandes = droit poussant
longueurs sont nécessaires, souvent supérieurs à 6 m, ou bien dans les cas plus limités
d’élémentsen
4.7.4. Charpente courbes.
lamellé collé
Ces charpentes sont
Le lamellé colléplutôt utilisées dans réservé
est généralement le cas deà bâtiments de grandes
quelques poutres dimensions
principales, pour des
l’ensemble
lesquels on éléments
autres recherchedede grands volumes
la structure intérieurs : sans
étant traditionnels appui
pannes, : hallcontreventements
chevrons, d’exposition, en
équipements sportifs, hangars agricoles…
bois massif, voire poutres en I.
L’épaisseur
Ils peuvent courante des
aussi s’appliquer poutresindividuel
à l’habitat est de 80 ou
mm, la hauteur
collectif dépend
lorsque totalement
des éléments du contexte
porteurs
peutsoitatteindre
on tire plus
la porte et
de grandes longueurs sont nécessaires, souvent supérieurs à 6 m, ou bien dans les cas plus l’objet
et d’un mètre pour les plus grandes portées, chaque poutre faisant
ladimensionnement
serrure est à droite =
limitésd’un
d’éléments courbes. lié aux charges qu’elle doit supporter.
droit tirant
Certains des éléments porteurs des charpentes traditionnelles tels décrits dans les chapitres
Le lamellé collé peuvent
ci-dessus est généralement réservé
être réalisés à quelques
en lamellé poutres
collé : panne principales,
faitière, arêtiers,l’ensemble
arbalétriersdes
autres éléments de la structure étant traditionnels : pannes, chevrons, contreventements en
bois massif, voire poutres en I.
4.7.5. Toiture terrasse
L’épaisseur courante des poutres est de 80 mm, la hauteur dépend totalement du contexte
et peutAccessibles
atteindre ou plus d’un
non, mètre pour
les toitures les plus
terrasses sontgrandes portées,
constituées d’une chaque poutre
plate-forme, faisantet fixée
reposant
 soit on pousse la porte
l’objet sur
d’unlesdimensionnement
murs extérieurs du liébâtiment.
aux charges qu’elle
Cette doit supporter.
plate-forme est composée de solives en bois massif,
et la serrure est à
lamellé-collé, poutres en I.
gauche =
Certains des éléments porteurs des charpentes traditionnelles tels décrits dans les chapitres
gauche poussant
ci-dessus peuvent être
L’étanchéité réalisés
à l’eau devraen lamellé
être collé
parfaite et :un
panne faitière, arêtiers,
bon écoulement arbalétriers
de celle-ci devra être étudié afin
d’éviter la stagnation de l’eau et le risque d’infiltration dans le bâtiment.
4.7.5. Toiture terrasse
Au-dessus
Accessibles ou non,de lales
couche d’étanchéité,
toitures terrasses
sont film bitumineux ou
constituées autre, la
d’une couverture
plate-forme,
reposantpourra êtresurréalisée
et fixée les murs par une chape
extérieurs du
béton mince, un lit de graviers,
bâtiment. Cette plate-forme est composée voire
un complexe
de solives en boisvégétalisé.
massif, lamellé-collé,
 soit on tire la porte et la
poutres en I.
Le serrure est à gauche
contreventement sera= assuré
gauche
par des tirant
L’étanchéité à panneaux
l’eau devradeêtre 16 ou 18 mm,
parfaite et
support de l’étanchéité.
un bon écoulement de celle-ci devra être
étudié afin d’éviter la stagnation de l’eau et
le risque d’infiltration dans le bâtiment.

Au-dessus de la couche d’étanchéité, film


Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte
bitumineux ou autre, la couverture pourra
être réalisée par une chape béton mince,
un lit de graviers, voire un complexe
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
végétalisé.
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Le contreventement sera assuré par des
panneaux de 16 ou 18 mm, support de
l’étanchéité. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République Photo
du Cameroun.
13 Tous droits réservés.
78
Les
On Bardeaux
rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Cet
Vuélément ancestral
de l’intérieur de revêtement
et dans defigure
l’ordre de la toiture ou de façade
ci-contre : est particulièrement adapté aux
pays producteurs en milieu tropical.
 soit onpas
Obtenues pousse
sciagelaouporte
fendage, ces planchettes offrent une grande facilité de pose.
et la serrure
En revanche, est duà type de débit, certaines déformations pourront être observées
en fonction
droite
du fait des =fortes
droitsollicitations
poussant climatiques. C’est le cas du bardeau scié qui offre une régularité
d’épaisseur. Le bardeau fendu lui sera beaucoup plus stable.
Leurs dimensions courantes sont :
■ Épaisseur : 11 à 18 mm ;
■ Largeur : 100 à 180 mm ;
■  Longueur : 610lamm.
soit on tire porte et
Lorsladeserrure estlaà partie
la pose, droite visible
= du bardeau doit être de 200 mm et doit correspondre à
droit tirant
l’espacement des lattes de pose permettant ainsi trois recouvrements en tout point de la
toiture.
On choisira des essences appropriées à la classe d’emploi 4.B (voir norme NC 002-1) que l’on
pourra choisir dans le tableau des utilisations en annexe.
On peut citer, par exemple : l’alep, le beté, l’eyoum.

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
79
4.8. Menuiseries
On rappelle le principe deextérieures
sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Dernière phase de la
Vu de l’intérieur etconstruction
dans l’ordre avant les aménagements
de la figure ci-contre : intérieurs, la pose des menuiseries
extérieures concerne en général :
■  1soit
ou 2on pousse
portes la porte
: portes d’entrée et de service ;
et la serrure est à
■ des fenêtres
droite : châssis
= droit ouvrants ou fixes, à 1 ou plusieurs vantaux ;
poussant
■ des portes fenêtres.

Leur rôle est de permettre l’accès au bâtiment, l’éclairage naturel, tout en assurant étanchéité
à l’air et à l’eau.

En climat tropical, elles seront le plus souvent à simple vitrage, sauf dans des cas très particuliers
de vitrage acoustique
soit on ou anti
tire la porte et effraction.
la serrure est à droite =
Afin de garantir
droit tirant leur longévité, les menuiseries extérieures doivent être protégées de la pluie et
du soleil et surtout de l’alternance entre ces deux éléments : l’application de produits adaptés
de traitement, vernis, lasures, est nécessaire lors de la construction mais aussi régulièrement.
La période de l’entretien dépend du produit utilisé et de l’exposition (voir chapitre 4.10).

On rappelle que la norme NC 009-2 précise les dimensions standardisées des menuiseries
extérieures : elles sont rappelées dans le chapitre 2.6 du présent document pour les portes et
dans le chapitre
 soit on pousse2.7lapour les fenêtres.
porte
et la serrure est à
Posegauche
des menuiseries
= :
Dansgauche
le cas d’une structure ossature bois où les éléments de mur seraient préparés en atelier, la
poussant
pose des menuiseries peut avoir lieu à ce stade mais nécessite des précautions supplémentaires,
en particulier de protection, pour le transport et lors du montage sur chantier.
Plus généralement, la mise en place des portes et fenêtres doit répondre à plusieurs impératifs :
■ Ancrage solide à la structure par l’intermédiaire d’une traverse et de deux montants d’appui.
■ Ne pas affecter la reprise des charges dans la zone : pour cela il est nécessaire de renforcer
l’ossature par l’ajout systématique de deux montants de tableau et d’une traverse haute, voire
d’un linteau
 soit en cas
on tire de fortes
la porte et lacharges.
serrure est à gauche =
Suivant le positionnement
gauche tirant initial des montants de la structure, seront ajoutés des montants
supplémentaires filants et solidaires des montants d’appui et de tableau.

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
80
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure Figure 54 : éléments simples pour


54 : éléments
simples poursimples
intégrationpour Figure 55 Figure 55 :deéléments de renfort pour
Figure 54 : Éléments fenêtre Figure
: Éléments 55 :pour
renfort éléments
reprise de de renfort
charge pour
intégration fenêtre reprise de charge
intégration fenêtre reprise de charge
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 56 : éléments de reprise de charge pour porte

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


75
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 56Figure
: Éléments56
de :reprise
éléments
de chargede reprise
pour porte de charge pour porte

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
75
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
81
LaLaOn
menuiserie
rappelle leest
menuiserie est posée
posée
principe auau
de nunu
sens intérieur
intérieur
d’ouvertureen d’une
«entunnel » dans
« tunnel
porte l’épaisseur
» dans
selon deci-dessous
l’ossature.
l’épaisseur
les schémas : Pour
de l’ossature. Pour
pouvoir positionner une protection par bavette métallique de la traverse d’appui, un profilé
pouvoir positionner une protection par bavette métallique de la traverse d’appui, un profilé
deVu
bois,
de lele « rejingot
l’intérieur et», seral’ordre
dans fixé surdecelle-ci et recevra ainsi
: laainsi
traverse basse du dormant de la
demenuiserie.
bois, « rejingot », sera fixé surla celle-ci
figure ci-contre
et recevra la traverse basse du dormant de
la menuiserie.
 soit on pousse la porte
Les deux montants et la traverse haute du dormant seront respectivement fixés sur les
et la serrure est à
Les deux
montants montants ethaute
et la traverse la traverse
droite = droit poussant
haute
du tableau ou le du dormant seront respectivement fixés sur les
linteau.
montants et la traverse haute du tableau ou le linteau.
Côté extérieur, trois profilés bois viendront compléter l’ensemble. Ils assurent la protection de
l’ossature : deux verticaux et un horizontal sous la traverse haute constituent ainsi l’habillage
Côté extérieur, trois profilés bois viendront compléter l’ensemble. Ils assurent la protection
du tableau.
de l’ossature : deux verticaux et un horizontal sous la traverse haute constituent ainsi
l’habillage du tableau.

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Photo 14 Photo 14
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
82 Il est d’autre part important de veiller à une bonne étanchéité
Il est d’autre part
On rappelle le A l’air
principe
important depar
de sens
veillerinjection de mousse
à une bonne étanchéité
d’ouverture d’une porte
: expansée
selon les schémas ci-dessous et
: la pose de
■ À l’air par injection de mousse expansée et la pose de joints
 A l’eau par un positionnement adapté du pare-pluie
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
■ À l’eau par un positionnement adapté du pare-pluie

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant
t d’autre part important de veiller à une bonne étanchéité :
 A l’air par injection de mousse expansée et la pose de joints
 A l’eau par un positionnement adapté du pare-pluie

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure
igure 57 : détail pose Figure
pare-pluie 57pare-pluie
57 : Détail pose : détail pose pare-pluie
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 58 : Étanchéité par poseFigure


de joints 58 : étanchéité par pose de joints

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
83
4.9. Assemblages
4.9. Assemblages
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
4.9. Assemblages
La construction d’un bâtiment structure bois fait appel à des liaisons entre les différents
LaVuconstruction
de l’intérieur d’un dans bâtiment structure boisci-contre
fait appel: à des liaisons entre les différents
éléments constitutifsetde l’ordre
l’ossature. de la figure
éléments constitutifs
La construction d’un bâtiment de l’ossature.
structure bois fait appel à des liaisons entre les différents
éléments constitutifs
soit enon pousse de la l’ossature.
s’agit
IlIls’agit en particulier
particulier : : porte
etDelal’ancrage
serruresur est à
les fondations
■ de
Il s’agit en l’ancrage
particulier sur
: les fondations ;
 droite = droit poussant
De l’assemblage entre elles de deux parties de la structure, la charpente sur les murs
■ de Del’assemblage
l’ancrage sur les fondations
extérieurs parentre exemple elles de deux parties de la structure, la charpente sur les murs
De l’assemblage
 extérieurs par exempleentre elles de deux parties de la structure, la charpente sur les murs
 Ou bien des pièces en bois massif ou poutres en I, constitutives d’une même partie,
extérieurs
■ Oul’entrait
bien desetpar exemple
pièces en bois d’une
massifmême
ou poutres
l’arbalétrier fermeenpar
I, constitutives
exemple. d’une même partie, l’entrait
 et Oul’arbalétrier
bien des piècesd’uneen bois ferme
même massifpar
ou exemple.
poutres en I, constitutives d’une même partie,
l’entrait et l’arbalétrier d’une même ferme par exemple.
Avant
Avantde dedonner
donnerquelques
quelquesexemples exemplesdes destechniques
techniquesd’assemblage
d’assemblageles lesplus
pluscourantes,
courantes,sous
sous
forme
forme de schémas,
de schémas, il est
il porte important
est important de de rappeler certaines précautions à respecter, en
Avant  desoit
donner
on quelques
tire la exemples
et desrappeler certaines
techniques précautions
d’assemblage les àplus
respecter, en particulier
courantes, sous
particulier
pourde pour éviter d’humidité
les reprises d’humidité localisées,possibles
conséquences possibles de
forme
«droit laéviter
pièges serrure
» à
les est
schémas,
eau
reprises
au
ilà est
droitdroite
des =liaisonslocalisées,
important de rappeler
entre
conséquences
éléments.
certaines précautions deà« respecter,
pièges » à eau
en au
particulier despour
droit liaisons entreles
tirantéviter éléments.
reprises d’humidité localisées, conséquences possibles de
« pièges » à eau
Plusieurs au droit
procédés desdonc
sont liaisons entre éléments.
préconisés, cetteliste
listen’étant
n’étantpas
pasexhaustive
exhaustive.:
Plusieurs procédés sont donc préconisés, cette
■ Mortaises
Mortaises: :
Plusieurs procédés sont donc préconisés, cette liste n’étant pas exhaustive :
Privilégier les mortaises
Privilégier débouchantes
les mortaises au lieuau
débouchantes delieu
mortaises borgnes.
de mortaises borgnes.
 Mortaises :
Privilégier les mortaises débouchantes au lieu de mortaises borgnes.

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche = Figure 59
gauche poussant
Figure 59

 59Profil adapté
Figure des éléments, par exemple du bardage
 Profil adapté des éléments, par exemple du bardage

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 60 : profil et orientation


du bardage
Figure 60 : profil et orientation
du bardage
Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

78
Figure 60 : Profil et orientation du bardage
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 78
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
 Surface inclinée au lieu de surface plate

84
On
 rappelle
Entaillesle et
principe de sens
rainures d’ouverture
à éviter d’une
sur la face porte selon
supérieure lespièces
des schémas ci-dessous :
 Surface inclinée au lieu de surface plate
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 61 : profils pour évacuation eau

Figure 61 : Profils pour évacuation eau Figure 61 : profils pour évacuation eau
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
 Assemblages
gauche = ouverts à privilégier
gauche poussant
 Assemblages ouverts à privilégier

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace Figure
circulation
62 :- assemblage
pièces ». pour évacuation eau
Figure 62 : Assemblage pour évacuation eau
Figure 62 : assemblage pour évacuation eau
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
85
Principaux
On rappelletype
Principaux type d’assemblages
d’assemblages
le principe etde
et defixations
fixations
de sens d’ouverture : selon les schémas ci-dessous :
d’une porte
On rappelle ci-dessous quelques-uns des procédés d’assemblage traditionnel les plus
OnVurappelle
courants :ci-dessous
ils sont
de l’intérieur quelques-uns
et décrits
dans sousde
l’ordre des
forme procédés d’assemblage
de schémas
la figure ci-contre traditionnel les plus courants :
:simples.
ils sont décrits sous forme de schémas simples.
soit on
 existe pousse la porte
IlIlexiste des variantes
et la serrure et
des variantes et des systèmes plus complexes.
estdesàsystèmes plus complexes.
droite = droit poussant
Onsouligne
On souligne que,
que, comme
comme pourpour le dimensionnement
le dimensionnement de la structure,
de la structure, les assemblages
les assemblages doivent doivent
fairel’objet
faire l’objet
de de calculs
calculs précis
précis par
par le le cabinet
cabinet d’architecte
d’architecte ou le bureau
ou le bureau d’étudesd’études techniques
techniques en en
charge
charge dudu
projet.
projet.

4.9.1.
4.9.1.Ancrage
Ancrage sur
sur les fondations(voir
les fondations (voirles
leschapitres
chapitres4.2,
4.2,4.3
4.3
etet 4.4)
4.4)
Les éléments porteurs de la structure reposeront sur les éléments de fondation par appui sur
Les
 éléments
soit porteurs
on tire de laetstructure reposeront sur les éléments de fondation par appui sur
la porte
des ferrures scellées dans la maçonnerie, aménageant ainsi un espace de circulation d’air
des ferrures
la scellées
serrure est à dans la=maçonnerie, aménageant ainsi un espace de circulation d’air afin
droite
afin d’éviter
d’éviter tout
tout risque d’altération du bois.
risque d’altération du bois.
droit tirant
Quelques
Quelques exemples
exemples de platines
de platines : :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

Figure 63 : Platines pour ancrage


On peut également remplacer le contexte Figure« intérieur-extérieur
63 : platines »pour
par ancrage
« pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
86
4.9.2. Liaison
On rappelle entre deux
le principe parties
de sens de la d’une
d’ouverture structure
porte selon les schémas ci-dessous :
4.9.2. Liaison entre deux parties de la structure
■ VuMur extérieur - et
chevrons - pannedefaitière Laci-contre
patte en fer
: a pour objectif de réduire le risque
 de
4.9.2. Murl’intérieur
extérieur
Liaison entre
dans l’ordre
-deux
chevrons - panne
parties de
lafaitière
la
figure
structure
de soulèvement au vent.
 La Mur
patteextérieur
en fer a pour objectif
- chevrons de réduire
- panne le risque de soulèvement au vent.
faitière
 soit on pousse la porte
La patte en fer a pour objectif de réduire le risque de soulèvement au vent.
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


Figureet64
Figure 64 : Liaison entre charpente
et la serrure est à
mur: extérieur
liaison entre charpente et mur extérieur
gauche = Figure 64 : liaison entre charpente et mur extérieur
gauche
4.9.3. poussant des pièces d’un même ensemble
Liaison
4.9.3. Liaison entreentre
des pièces d’un même ensemble
 Entre chevrons
4.9.3. Liaison entre des et panne
piècesfaitière
d’un même ensemble
■ Entre chevrons
 LesEntre
goussets et panne
en contreplaqué
chevrons et panne faitièreouLes
faitière goussetsen
le feuillard enface
contreplaqué
supérieureou le feuillard
renforcent en face
la liaison
supérieure
deLes renforcent
l’ensemble. la liaison de l’ensemble.
goussets en contreplaqué ou le feuillard en face supérieure renforcent la liaison
de l’ensemble.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Figure 65 : liaison par clouage, gousset ou feuillard
Figure 65 : Liaison par clouage,Figure 65feuillard
gousset ou : liaison par clouage, gousset ou feuillard
24
81 Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
81 Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
87
 ■On
Entre
Entre entrait,
entrait,
rappelle arbalétrier,
arbalétrier,
le principe poinçon
poinçon
de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Par tenons, mortaises et embrèvements: :
Par tenons, mortaises et embrèvements
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

FigureFigure
67 :67 : Tenonmortaise
tenon mortaise etet
embrèvement
embrèvement Figure
Figure 66 : embrèvement
66 : Embrèvement avec tirantavec tirant
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
gauche =
Par assemblages
Pargauche moisés
poussant
assemblages moisés: :

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 68 : Moisage par boulon ou pointes


24
Figure 68 : moisage par boulon ou pointes
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

82
88
Par assemblages à goussets :
Parleassemblages
On rappelle à goussets
principe de sens : d’une porte selon les schémas ci-dessous :
d’ouverture
Par assemblages à goussets :
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 69
 soit on pousse Assemblages par goussets Figure 69 : assemblages par goussets
la :porte
et la serrure est à Figure 69 : assemblages par goussets
gauche =
gauchemétalliques
Par tirants poussant ou boulons :
Par tirants métalliques ou boulons :

Par tirants métalliques ou boulons :

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte


Figure 70« :intérieur-extérieur
détail d’assemblage» par
par «tirants
pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Figure 70 : Détail d’assemblage par tirants


Figure 70 : détail d’assemblage par tirants
24
83
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
89
■ On
Solives-longrines
rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
 Solives-longrines
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
 Solives-longrines
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
Figuregauche poussant
71 : 3 types Figure 71 : 3 types d’appuis des solives
d’appuis des solives

Figure 71 : 3 types d’appuis des solives


4.9.4.
4.9.4. Liaisons
Liaisons éléments
éléments horizontaux
horizontaux et verticaux
et verticaux
Exemple de pannes poteaux :
Exemple de pannes poteaux :
4.9.4. Liaisons éléments horizontaux et verticaux
Exemple de pannes poteaux :
 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace
Figure circulation
72 : panne avec -entaille
pièces ».
à mi-bois
Figure 72 : Panne avec entaille à mi-bois
Figure 72 : panne avec entaille à mi-bois

24
84
84
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
90
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche Figure
poussant
74 : panne avec coupe en sifflet Figure 73 : panne filante
Figure
Figure 74 74 : panne
: Panne avec en
avec coupe coupe
siffleten sifflet Figure 73 :73panne
Figure : Pannefilante
filante

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


Figure 75 : appui latéral
Figure 75 : Appui latéral par ferrure
Figure 75 : appui latéral par par ferrure
ferrure

Appui sur Appui sur en


ferrure ferrure
âmeen: le âmetransfert
: le transfert d’effort
d’effort verticalest
vertical est assuré
assuré par
par les
lesdeux
deux
On
Appui peut
sur également
ferrure en
boulonnages.
boulonnages. âmeremplacer
: le le contexte
transfert d’effort« intérieur-extérieur
vertical est assuré »
par par
les « pièce
deux principale -
boulonnages.
pièce secondaire
L’encastrement de»,laouferrure
L’encastrement par
de la« ferrure
espace
est estcirculation
assuré, assuré,
cotécoté- pièces
poteau,
poteau, ».parleslesboulons
par boulons traversant
traversantou,ou,
L’encastrement
côté poutre, par
côté de la ferrure
une longueur
poutre, est assuré,
suffisante
par une longueur coté poteau,
de gousset.
suffisante de gousset. par les boulons traversant ou, côté
poutre, par une longueur suffisante de gousset.
85 85 24
Guide de la construction
Guide Guide
de en boisen
la construction auen
de la construction Cameroun - © MINEPAT,
boisauauCameroun
bois Cameroun République
--©©MINEPAT,
MINEPAT, du du
République Cameroun.
République Cameroun.Tous droits
Tous droits
du Cameroun. réservés.
Tousréservés.
droits réservés.
91
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Figure 76 : Appui latéral par cale Figure 76 : appui latéral par cale

Figure 76 : appui latéral par cale


 soit on tire la porte et la
serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou parFigure 77 : appui
« espace par tenon
circulation mortaise
- pièces ». et épaulement

Figure 77 : appui par tenon mortaise et épaulement


Figure 77 : Appui par tenon mortaise et épaulement
86
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

86
92
4.10. Entretien,
On rappelle le principe detraitements
sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
4.10. Entretien, traitements
4.10.1. Les traitements
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
4.10.1. Les traitements
 soit on
4.10.1.1. pousse ladeporte
Traitement préservation Un produit de préservation du bois est un produit soit :
4.10.1.1. Traitement
et la serrure de
estpréservation
■Un Appliqué
produit à la surface du àbois (par trempage court, badigeonnage, pulvérisation)
droite = droit poussant du bois est un produit soit :
de préservation
 Appliqué
■ Introduit à la surface du
par imprégnation boisla(par
dans masse trempage
du boiscourt, badigeonnage, pulvérisation)
(par autoclave)
 Introduit par imprégnation dans la masse du bois (par autoclave)
En quantité adéquate de façon à améliorer les caractéristiques initiales de durabilité du bois.
En quantité adéquate de façon à améliorer les caractéristiques initiales de durabilité du bois.
Il doit être efficace contre un ou plusieurs des agents biologiques destructeurs du bois
(champignons,
Il doit être efficace insectes...).
contreOnunfait ouenplusieurs
sorte qu’il desy reste en biologiques
agents quantité suffisante, pour ladudurée
destructeurs bois
de service de l’ouvrage,
(champignons, insectes…). sans effet secondaire inacceptable pour l’homme et l’environnement.
IlOn fait
soitenon
contient sorte
tire qu’il
nécessairement
la portey restedeux
et entypes
quantité suffisante,
d’éléments : pour la durée de service de l’ouvrage,
sanslaeffet secondaire
serrure estactives inacceptable
à droite = conférer pour l’homme et l’environnement.
■ Des matières pour l’efficacité biologique
droit tirant
■Il contient
Un « véhicule » ou solvant,
nécessairement deux pour
typestransporter
d’éléments les: matières actives à l’intérieur du bois
 Des matières actives pour conférer l’efficacité biologique
Les différents produits»utilisés
 Un « véhicule ou solvant,sontpour: transporter les matières actives à l’intérieur du bois
■ Des sels métalliques non fixants : sels mono-composant (bore essentiellement) utilisés dans
Lesl’eau.
différents
Ils sontproduits utilisés
peu utilisés carsont
très:délavables ;
 Des sels métalliques non fixants : sels mono-composant (bore essentiellement)
■ Des sels métalliques fixants : sels métalliques complexes comprenant du chrome pour fixer
utilisés
soitmétaux
on poussedans l’eau.porteIls sont peu utilisés car très délavables.
 les actifsla(CCA, CC essentiellement) ;
et laDes sels est
serrure métalliques
à fixants : sels métalliques complexes comprenant du chrome
■ des produits organiques
pour=fixer les métaux actifs : ils contiennent des solvants pétroliers ;
(CCA, CC essentiellement).
gauche
■ des Des produits
gauche
émulsions
poussant organiques
: elles utilisent:l’eau
ils contiennent
comme véhiculedes solvants
associépétroliers.
à des substances de synthèse
 Des émulsions
non hydrosolubles ; : elles utilisent l’eau comme véhicule associé à des substances de
synthèse non hydrosolubles.
■ Des  produits
Des produitsmixtesmixtes: ils associent des composés
: ils associent métalliques
des composés (cuivre, bore)
métalliques à des
(cuivre, molécules
bore) à des
de synthèse ;
molécules de synthèse.
■ Des Des créos:otes
 créosotes : issues
issues de ladedistillation
la distillation
dede la houille
la houille.

Le tableau
Le tableau 10 ci-dessous
10 ci-dessous indique
indique les classes
les classes d’emploi
d’emploi utilisables
utilisables par type
par type de produit.
de produit.
Références normatives
 soit on tire la porte :et la
serrure est à gauche = Classes d’emploi
gauche tirant
Type de produit 1 2 3 4 5
Sels métalliques non fixants Oui Non Non Non Non
Sels métalliques fixants * Oui Oui Oui Oui Oui
Produits organiques Oui Oui Oui oui Non
Emulsions Figure 2Oui
: sens d’ouverture
Oui d’une
Oui, porteprocédé
selon Non Non
Produits mixtes Oui Oui Oui Oui Non
Créosote
On peut *également remplacer le Noncontexte Non Au cas par»cas
« intérieur-extérieur Oui principale -
par « pièce
pièce10secondaire
Tableau Tableau 10», ou par « espace circulation - pièces ».
* Des contraintes réglementaires, sanitaires ou de simple confort peuvent entrainer des restrictions
*d’emploi
Des contraintes réglementaires,
de ces substances, sanitaires
sans remettre en causeou deefficacité
leur simple technique.
confort peuvent entrainer des
restrictions d’emploi de ces substances, sans remettre en cause leur efficacité technique.
24
87
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
93
4.10.1.2. Traitement
On rappelle curatif
le principe des bois
de sens mis en œuvre
d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


■ Contre les insectes du bois sec :
4.10.1.2. Traitement curatif: des bois mis enbois œuvre
4.10.1.2.
 - soit Traitement
Le bûchage
on pousse curatif des bois
élimination des
la porte mis en œuvre
vermou-
 Contre leset insectes
lus pour ne du bois
laisser
la serrure que sec
la :
partie saine
est à du bois sec : exposée
 Contre les insectes
o Le bûchagedroite =Le : élimination
droit poussant des bois
vermoulus
o bûchage
pourenneprofondeur
:
laisser que
élimination des bois
- Traitement par la partie
injection
saine dans
exposée vermoulus
des perforationspour(puitsne laisser que la partie
d’injection)
o Traitementréaliséessaine
dans
en exposée
les pièces à traiter
profondeur ;
par injection
o perforations
Traitement
dans- Application
des de surface en
sur profondeur
(puits bois propre par injection
le d’injection)
réalisées dansdans
et débarrassé des
de perforations
les pièces produits
à traiterde finition(puits d’injection)
éventuels.
o Application de réalisées
surfacedans
sur leles
boispièces
propre à traiter
et
 soit on tire la porte et
débarrassé o Application
la serrure de droitede
est àproduits = surface sur le bois propre et
de finition
éventuels. débarrassé de produits de finition
droit tirant
éventuels.

 soit on pousse la porte


et la serrure est à Figure 78 Figure
: Perçage 78 : perçage
du bois du bois pour
pour traitement
gauche = traitement
gauche poussant Figure 78 : perçage du bois p
 Contre les termites
■ Contre souterraines
les termites souterraines: : traitement
o Traitement du sol
- Traitement extérieur
du sol par
extérieur parforage
forage et
et infiltration
infiltration parparinjecteur.
injecteur
 Contre les termites souterraines :
o Traitement du sol extérieur par forage et infiltration par injecteur

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

FigureFigure 2 : sens d’ouverture


79 : forage du sol pour d’une porte
traitement

On peut également remplacer le contexte


Figure«79 intérieur-extérieur
: forage du sol» pour
par « traitement
pièce principale -
Figure 79 : Forage du sol pour traitement
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
94 o Traitement du sol extérieur par creusement d’une tr
- Traitement du sol produit
extérieur par creusement d’une tranchée + épandage du produit
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Figure 80 : Tranchée pour épandage


Figure 80 : tranchée pour épandage
- Traitement du sol intérieur et des murs :
• Barrière anti termite : injections ponctuelles suivant le modèle décrit pour les sols
extérieurs.o Traitement du sol intérieur et des murs :
 soit on pousse
• Ecran -: réalisé
la porte
anti termite Barrière antitotale
sur la surface termite
du sol ou: du
injections
mur. ponctuelles suivan
et la serrure est à
- Traitement des fondationsles sols
: voir extérieurs.
traitement des sols extérieurs.
gauche =
-gauche éléments en- boisEcran
Tous lespoussant en contactanti
avectermite : réalisé
le sol ou avec surdelamaçonnerie
des éléments surface totale du so
devront être traités, soit par injection, soit par application du produit insecticide en surface.
o Traitement des fondations : voir traitement des sols extér
- Planchers : tous les éléments porteurs devront être traités par injection avec une bonne
o parTous
répartition ou les éléments
pulvérisation enenbois
(principalement en contact
sous-face). avec
Une attention toute le
sol ou
particulière sera donnée pour le rez-de-chaussée.
maçonnerie devront être traités, soit par injection, soit pa
- Plinthes, cadres de porte, lambris, boiseries devront également subir un traitement sur
insecticide en surface.
leurs faces fragilisées par un contact avec des éléments de maçonnerie.
 soit on tire laoporte Planchers
et la : tous les éléments porteurs devront être traité
■ Contre les attaques fongiques o Mise hors d’eau et en condition saine des éléments à traiter
serrure est à gauche bonne = répartition ou par pulvérisation (principaleme
-gauche
Mise à nu des éléments attaqués
tirant
attention toute particulière sera donnée pour le rez-de-ch
- Brulage des maçonneries pour tuer les souches d’infestation
o Plinthes, cadres de porte, lambris, boiseries devron
- Traitement des bois par injection sous pression (<15 bars) de produit fongicide en
solvant organique traitement surpréalablement
dans des puits leurs faces fragilisées
percés, par un
ceci après bûchage et contact
dépoussiérage (minimum 3 puits par mètre linéaire).
maçonnerie.
- Traitement de surface par Figure 2 : sens
application ded’ouverture d’une porte
produit fongicide en solvant organique en bonne
quantité.
 Contre les attaques fongiques
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
o», ouMise
pièce secondaire par « hors
espace d’eau et- pièces
circulation en condition
». saine des éléments à trait
o Mise à nu des éléments attaqués
o Brulage des maçonneries pour tuer les souches d’infestati
o Traitement des bois par injection sous pression (<1524bars
solvant organique dans des puits préalablement percés
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

dépoussiérage (minimum 3 puits par mètre linéaire).


95
4.10.1.3.
On rappelleTraitement
le principe ignifugeants
de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
4.10.1.3. Traitement ignifugeants
Contrairement
Contrairement aux idées
aux idées reçues,reçues,
le boisleprésente
bois présente des avantages
des avantages en cas d’incendie
en cas d’incendie : :
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
■ IlIlne
nese sedéforme
déforme pas,pas, nene dégage
dégage paspas de
de gaz
gaz
toxique (sauf s’il est traité chimiquement).
toxiqueon(sauf s’il est traité chimiquement).
  Ilsoit pousse
brûle lentement lalaissant
porte le temps pour les
et
brûlelalentement
■ Ilinterventions serrure est
laissant
de sécurité. àle temps pour les
Sadroite
 interventions= droit
dilatation depoussant
sécurité.
thermique est quatre fois plus
faible que celle de l’acier et du béton évitant
■ Sa dilatation thermique est quatre fois plus
de pousser les structures sous l’effet de
faible que celle de l’acier et du béton évitant
chaleurs très élevées et ceci jusqu’à
de pousser les structures sous l’effet de
l’effondrement.
 chaleurs
La couchetrès élevéesdont
carbonisée, et laceci jusqu’à
conductivité
l’effondrement.
thermique est encore plus faible
(comparable
■  La couche
soit àla de
carbonisée,
on tire l’isolant),
porte dont protège les
et la conductivité
couches
thermique internes
la serrureest et
estencoreralentit l’avance du feu.
plus= faible (compara-
à droite
ble à tirant
droit de l’isolant), protège les couches
Figure 81 : coupe de la carbonisation
internes et ralentit l’avance du feu. Figure 81 : Coupe de la carbonisation d’une poutre
d’une poutre
L’ignifugation d’un matériau est une opération consistant à améliorer sa réaction au feu par
L’ignifugation
application d’un matériau
d’un produit est Ces
ignifugeant. uneproduits
opération consistant
peuvent à améliorer
se présenter sa réaction
soit sous forme deau feu par
peinture ou de verni, soit sous forme de sel d’imprégnation mis en œuvre en autoclave.sous forme de
application d’un produit ignifugeant. Ces produits peuvent se présenter soit
peinture ou de verni, soit sous forme de sel d’imprégnation mis en œuvre en autoclave.
Les Les
caractéristiques
caractéristiques et performances
et performances desdes
produits ignifugeants
produits doivent
ignifugeants faire
doivent l’objet
faire d’un
l’objet d’un procès
procès soit
verbal on pousse
d’essai de la porte
réaction au feu délivré par un laboratoire agréé.
verbal d’essai de réaction au feu délivré par un laboratoire agréé.
et laà serrure
Un produit base deestboisà peut ainsi, sous certaines conditions, obtenir un classement M2
UnM1
voire produit à= base deM0
(le classement
gauche bois peutimpossible
étant ainsi, sous certaines
à obtenir conditions,
pour obtenirOnunregarde
ces matériaux). classement M2
voiregauche
M1 (le
principalement classement
l’effet du
poussant M0
traitement étant
sur impossible
l’émission de à obtenir
fumées et depour ces
gouttes matériaux).
embrasées. On regarde
Pourprincipalement l’effeton
plus de précisions, dupourra
traitement sur l’émission
se reporter de fumées
à la norme NC 007et: de gouttes en
Structures embrasées.
bois –
Charpentes
Pour plus boisde– exigences.
précisions, on pourra se reporter à la norme NC 007 : Structures en bois –
Charpentes bois – exigences.
4.10.1.4. Les finitions intérieures et extérieures
On 4.10.1.4.
distinguera plusieurs
Les finitionstypes de produits
intérieures :
et extérieures
 Les lasures transparentes : film transparent ou semi transparent protégeant des
On distinguera
rayons UV, pouvantplusieurscontenir
types deunproduits
ou des :biocides évitant le bleuissement. Entretien
■ Les parlasures
simple brossage.
transparentes : film transparent ou semi transparent protégeant des rayons UV,
soitlasures
 pouvant
Les on contenir
tireopaques
la porte
un :ou etdes
lalaissent
elles biocides apparaitre
évitant le le bleuissement.
bois mais en masquent
Entretienle par
veinage.
simple brossage.
serrure est à gauche =
 Les peintures : produits opaques qui forment une fine couche protectrice et
■ Les lasures
gauche
décorative. opaques
tirantL’entretien: elles laissent un
nécessite apparaitre
décapage le bois
et unmaisponçage
en masquent
pour lenettoyer
veinage.
■ Les l’écaillage
peinturesproduit par le temps
: produits et par
opaques quilesforment
rayons UV. une fine couche protectrice et décorative.
Les vernis : nécessite
 L’entretien proches de unladécapage
peinture mais
et untransparents.
ponçage pour Mats, satinésl’écaillage
nettoyer ou brillants, ils par le
produit
laissent apparaitre
temps et par les rayons UV. le bois, mais posent les mêmes contraintes d’entretien que les
peintures.
■ LesLes vernis
huiles :: proches
produits de la peinture
transparents mais
plus ou transparents.
moins teintés,Mats, satinésou
mats satinés oubrillants,
brillants,ilsils laissent
apparaitre
sont issus de le produits
bois, mais posent
naturels oules
Figure de2mêmes
synthèse contraintes
(uréthanes
: sens d’ouverture d’entretien
porte que les peintures.
ou acryliques)
d’une
■ LesLes huiles
cires : ces produits
: produits issus de la cire
transparents plus naturelle
ou moins d’abeille sont
teintés, essentiellement
mats utilisés ils sont
satinés ou brillants,
pour le traitement des parquets.
issus de produits naturels ou de synthèse (uréthanes ou acryliques)
Pour le traitement des structures en bois, on se reportera à la norme NC 006-1 : Structures
■ On
en bois Les peut
cireségalement
: Traitement: cescontre remplacer
produits issus de le
les attaques la contexte
cire « intérieur-extérieur
naturelle
biologiques.
» par « pièceutilisés
d’abeille sont essentiellement principale
pour -
pièce secondaire
le traitement des»,parquets.
ou par « espace circulation - pièces ».
90
Pour
Guide de laleconstruction
traitement en des structures
bois au Cameroun en
- © bois, on République
MINEPAT, se reportera à la norme
du Cameroun. TousNC 006-1
droits : Structures en
réservés.
bois : Traitement contre les attaques biologiques.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
4.10.2. L’entretien
96 Le bois peut être utilisé sans produit de finition. Il va devenir gris, mais ne demandera pas
d’entretien
4.10.2. spécifique.
L’entretien
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
4.10.2.1.
LeVubois
de peut êtreFenêtres
l’intérieur utilisé etl’ordre
et danssans portes
produit
de lade finition.
figure Il va devenir
ci-contre : gris, mais ne demandera pas
d’entretien spécifique.
L’entretien courant des menuiseries extérieures doit se faire régulièrement de manière non
abrasive
 soit
4.10.2.1. on pour
pousse
Fenêtres ne
etla pas affaiblir la couche de traitement. On utilisera de l’eau tiède et du savon
porte
portes
etpour
la leserrure
nettoyage est etàun rinçage à l’eau claire.
L’entretien courant des menuiseries extérieures doit se faire régulièrement de manière non
droite = droit poussant
abrasive pour ne pas affaiblir la couche de traitement. On utilisera de l’eau tiède et du savon
Dans le cas où une dégradation de la surface est avérée, plus ou moins rapide suivant
pour le nettoyage et un rinçage à l’eau claire.
l’exposition au soleil, à la pluie et au vent, il faudra réappliquer la couche de finition :
Dans le cas oùEgrainer
une dégradation de lade
au papier surface
verreest
finavérée,
dans leplus ou du
sens moins rapide
fil du suivant l’exposition
bois.
au soleil, à la Appliquer
pluie et au vent,
une ilcouche
faudra réappliquer la couche
de lasure ou de finition
de peinture : microporeuse de manière à
claire
laisser
■ Égrainer au papierrespirer
de verre le
fin bois. Onsens
dans le choisira lesbois.
du fil du tons de la finition initiale. Ne pas appliquer
■  Appliquer
plusieurs couches superposées au risque de perdre la porosité du produit.
soit on tire
unelacouche
porte de
et lasure ou de peinture claire microporeuse de manière à laisser
la serrure
respirer est On
le bois. à droite = les tons de la finition initiale. Ne pas appliquer plusieurs couches
choisira
4.10.2.2.
superposées Terrasses
droit tirant au risque de perdre la porosité du produit.
Elles devront être nettoyées au moins deux fois par an à l’eau savonneuse et au jet d’eau.
4.10.2.2. Terrasses
Eviter les
Elles devront trop
être hautesaupressions
nettoyées moins deux quifois
pourraient dégrader
par an à l’eau les profils
savonneuse etd’eau.
et au jet creuser les fibres du
Eviterbois. Si onhautes
les trop souhaite améliorer
pressions la résistance
qui pourraient et leles
dégrader visuel duetplatelage,
profils onfibres
creuser les peut du
y appliquer un
bois. saturateur
Si on souhaitede améliorer
préférence la teinté de manière
résistance à atténuer
et le visuel les impacts
du platelage, on peut des rayons un
y appliquer ultra-violets.
saturateur de préférence teinté de manière à atténuer les impacts des rayons ultra-violets.
 soit on pousse la porte
4.10.2.3. Bardages
et la serrure
4.10.2.3. est à
Bardages
Dégraisser, déshuiler et dégriser le bardage. On utilisera un nettoyeur haute pression
gauche =
■ Dégraisser, (en contrôlant
déshuiler
gauche poussant la pression
et dégriser pour les
le bardage. On raisons
utiliseraci-dessus)
un nettoyeurou haute
un jetpression
ainsi que des produits
(en
contrôlant spécifiques.
la pression pour les raisons ci-dessus) ou un jet ainsi que des produits spécifiques.
Traiter
■ Traiterle bois avecleunbois avecfongicide
produit un produit fongicide
et/ou et/ou
insecticide insecticide si nécessaire
si nécessaire.
 Protéger le bois avec une huile performante
■ Protéger le bois avec une huile performante.

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

Photo 15 Photo 15
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
91
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
97
4.11.
rappelle leSynthèse
On 4.11. Synthèse des
principe dedes
sens dimensions
dimensions
d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
LeLetableau 11
11 ci-dessous résumelesles dimensionsleslesplus
plus courantes citées dans les chapitres
Vutableau ci-dessous
de l’intérieur et dansrésume
l’ordre dedimensions
la figure ci-contre courantes
: citées dans les chapitres
ci-dessus.
ci-dessus.
 soit on pousse la porte
et la chapitre
serrure est à éléments épaisseur largeur
droite = droit poussant mm mm
longrines 50-55-60 108 à 200
4.1 Fondations
ceinture périphérique 100 220

semelles ossature 38 120


4.2 Dalle-Plancher bas
 soit on tire la porte et solives 38 100 à 200
la serrure est à droite =
droit tirant montants - traverses 38 120
75 120
75 140
4.3 Structure poteaux - poutres 100 100
120 120
 soit on pousse la porte 140 140
et la serrure est à bois empilé 60-70-75-100
gauche =
gauche poussant
4.4 Murs extérieurs tasseaux 28 27 - 40

Murs de refend -
4.5 montants - traverses 38 60 et +
Cloisons intérieures

madriers 75-100 200-230


 soit on tire la porte et la bastaings 50-60 150-160-180
serrure est à gauche = pannes 50-60-75 100 à 200
gauche tirant
4.7 Charpente chevrons 50-60-75 70-100
1/2 chevrons 75 40
chevrons arbalétriers 38 200-230
fermettes industrielles 38-50 60 à 250
Tableau
Tableau 1111 Synthèse
Synthèse des dimensions
des dimensions Figure
les plus les2 plus
: senscourantes
courantes d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
92
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
5. MODÈLES DE CONSTRUCTION
101
On
Ontrouvera
rappelledans ce chapitre
le principe quelques
de sens exemples
d’ouverture deporte
d’une bâtiments
selon structure bois,
les schémas sous forme
ci-dessous : de
vues ou de perspectives accompagnées de plans d’ensemble.
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
Ils sont présentés selon leur utilisation. D’une part :
■  Maisons
soit on individuelles, par techniques de construction.
pousse la porte
et la serrure est à
D’autre part, les autres types d’utilisation :
droite = droit poussant
■ Petits collectifs
■ Bungalows
■ Bases vie
■ Infrastructures

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
103
5.1. Habitation
On rappelle le principe individuelle par
de sens d’ouverture techniques
d’une porte selon les de construction
schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant
5.1. Habitation individuelle par techniques de construction

 soit on tire la porte et


la serrure
5.1. est Habitation
à droite = individuelle par techniques de construction
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
98
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
104
On rappelle
Modèle 1 : le principe
Bois empiléde sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Modèle 1 : Bois empilé
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


Modèleet1 : Bois
la serrure
empilé est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

99
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
105
On rappelle
Modèle le principe
2 : Bois empiléde sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
100
Guide
Guide dede
la la construction
construction enen bois
bois auau Cameroun
Cameroun -©-© MINEPAT,
MINEPAT, République
République dudu Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
106
On rappelle
Modèle 3 :leBois
principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
empilé

Vu de l’intérieur
Modèle et dans l’ordre de la figure ci-contre :
3 : Bois empilé

 soit on pousse la porte


Modèle 3 : Bois empilé
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

101 24
Guide de
Guide de la
la construction
construction en
en bois
bois au
au Cameroun
Cameroun -- ©
© MINEPAT,
MINEPAT, République
République du
du Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
101
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
107
On rappelle
Modèle le principe
4 : Bois empilé de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

VuModèle
de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
4 : Bois empilé

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 102
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

102
24
Guide de
Guide de la
la construction
construction en
en bois
bois au
au Cameroun
Cameroun -- ©
© MINEPAT,
MINEPAT, République
République du
du Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
108
On rappelle
Modèle le principe
5 : Bois empilé de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Modèle 5 : Bois empilé

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


103pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

103 24
Guide de la Guide de la construction
construction en bois au -Cameroun
en bois au Cameroun - ©République
© MINEPAT, MINEPAT, République du Cameroun.
du Cameroun. Tous droits Tous droits réservés.
réservés.
109
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Modèle 6 : Bois empilé
VuModèle
de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
6 : Bois empilé

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
104
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24104
Guide
Guide de de la construction
la construction en en bois
bois au au Cameroun
Cameroun - ©- MINEPAT,
© MINEPAT, République
République du du Cameroun.
Cameroun. Tous
Tous droits
droits réservés.
réservés.
110
Modèle
On 7 : Ossature
rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
7 : Ossature

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

105
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

105
111
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 106
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
112
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
8 : Ossature

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Modèle 8 : Ossature
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

107 24
Guide dede
Guide la la
construction enen
construction bois auau
bois Cameroun - ©- ©
Cameroun MINEPAT, République
MINEPAT, dudu
République Cameroun. Tous
Cameroun. droits
Tous réservés.
droits réservés.

107
113
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 108
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
108
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
114
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
109
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
115
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
9 : Ossature

ModèleVu
9 :de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
Ossature

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24 110
110
GuideGuide
de la de
construction en bois
la construction enau Cameroun
bois - © MINEPAT,
au Cameroun République
- © MINEPAT, du Cameroun.
République Tous Tous
du Cameroun. droitsdroits
réservés.
réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
116
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On
111 peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce Guide
secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
117
On rappelle
Modèle le principe
Modèle
10 de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
10 : Ossature
: Ossature
Modèle 10 : Ossature
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

112
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 112 11
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de laGuide de la construction
construction en bois au en bois au Cameroun
Cameroun - © MINEPAT,
- © MINEPAT, RépubliqueRépublique du Cameroun.
du Cameroun. Tous droitsTous droits réservés.
réservés.
118
On rappelle
Modèle 11 : le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Ossature

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Modèle 11 : Ossature

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

113
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
113
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
119
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
12 : Ossature

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Modèle 12 : Ossature

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

114
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
114
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
120
On rappelle le :principe
Modèle 13 de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Poteaux-Poutres

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


115 pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
121
On rappelle
Modèle 14le: principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Poteaux-Poutres

Vu de l’intérieur
Modèle et dans l’ordre de la figure ci-contre :
14 : Poteaux-Poutres

 soit on pousse la porte


Modèle 14 : Poteaux-Poutres
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 116
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
116
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
122
On rappelle
Modèle 15 :le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Poteaux-Poutres
Modèle 15 : Poteaux-Poutres

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Modèle 15 : Poteaux-Poutres

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
117
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
117
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
123
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Modèle 16 : Poteaux-Poutres
Modèle 16 : Poteaux-Poutres
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 118
118
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
124
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
17 : Poteaux-Poutres

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Modèle 17 : Poteaux-Poutres

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit
Modèle 18tirant
: Poteaux-Poutres

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant
Modèle 18 : Poteaux-Poutres

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


119
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

119
125
5.2. Autres
On rappelle typesde d’utilisation
le principe sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
5.2. Autres types d’utilisation
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 120
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
126
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
19 : Logement
collectif
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
121
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
127
On rappelle
Modèle le principecollectif
20 : Logement de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant
Modèle 20 : Logement collectif

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 122
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
122
128
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
21 : Bungalows

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

Modèle 21 : Bungalows

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

Modèle 22 : Bungalows

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

Modèle 22 : Bungalows

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


123
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
123
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
129
On rappelle
Modèle le principe
23 : Bases de viede sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Modèle 23 : Bases de vie
 soit on pousse la porte
et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant
Concept BAO Construct – Edea – Cameroun

Concept BAO Construct – Edea – Cameroun

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

124
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 124
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
130
On rappelle
Modèle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
24 : Infrastructures

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


125 pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
131
On rappelle
Modèles le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
25 : Infrastructures

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
droite = droit poussant

 soit on tire la porte et


la serrure est à droite =
droit tirant

 soit on pousse la porte


et la serrure est à
gauche =
gauche poussant

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ». 126
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
6. NORMES
135
Rappel des normes
On rappelle camerounaises
le principe ANOR en phase
de sens d’ouverture d’uned’homologation
porte selon les :schémas ci-dessous :

Vu 001
NC de l’intérieur et dans l’ordre
Bois Matériau Bois de la figure
Matériau ci-contrephysiques
- Propriétés : et mécaniques.

NC 002-1on pousse
 soit Bois Matériau
la porte Produits à base de bois – Durabilité et classes d’emploi
et la serrure est à
NC 002-2 Bois Matériau Produits à base de bois – Agents biologiques et classes de risques
droite = droit poussant
NC 002-3 Bois Matériau Produits à base de bois - Durabilité naturelle et préconisations

NC 003-1 Technologie Sciages - Dimensions nominales et méthodes de mesurage

NC 003-2 Technologie Sciages - Humidité moyenne et qualité du séchage d'un lot

NC 004 Construction Structures en bois - Dimensions et tolérances dimensionnelles


 soit on tire la porte et
NC la
005-1
serrureConstruction
est à droite = Structures en bois - Résistance et classement visuel
droit tirant
NC 005-2 Construction Structures en bois - Classes de résistance - Méthode d'affectation
Bois de structure - Détermination des valeurs caractéristiques des
NC 005-3 Construction
propriétés mécaniques et de la masse volumique.
Bois de structure - Conception et calcul des structures en bois -
NC 005-4 Construction Partie 1-1: Généralités - Règles communes et règles pour les
bâtiments
 soit
NC on pousse
006-1 la porte
Technologie Structures en bois - Traitement contre les attaques biologiques
et la serrure est à
NC gauche
006-2 =Technologie Structures en bois - Lamellé collé - Composants et production
gauche poussant
NC 007 Construction Structures en bois – Charpentes taillées: exigences

NC 008-1 Construction Platelages extérieurs bois - Lames de platelage: caractéristiques

NC 008-2 Construction Parquets bois - Définitions et caractéristiques

NC 009 - 1 Construction Portes - Définitions


Vantaux de portes et fenêtres - Standard dimensionnels,
NC 009 - 2 Construction
 soit on tire la porte et la planéités - Méthodes de mesure
NC serrure
009-3 est à gauche = Portes, fenêtres et escaliers – Ebauches et profilés semi-finis en
Construction
bois pour usages non structurels - Exigences
gauche tirant
NC 010 Ameublement Aménagement de cuisine - Dimensions standardisées

NC 011 Ameublement Mobilier pour établissements d’enseignement - Dimensions


Siège de travail pour bureau – Méthodes pour détermination des
NC 012 Ameublement
dimensions
Tableau 12 Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale 130


-
pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
7. BIBLIOGRAPHIE
139
Bibliographie
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :

Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :


Benoit, Y. (2014). Maison ossature bois par les schémas. Eyrolles.
 soit on
Collectif. pousse
(2014). la porteavec le bois: Logement collectif. ATLANBOIS.
Construire
et la serrure est à
Collectif.
droite(2014).
= droitConstruire
poussant avec le bois: Maison individuelle. ATLANBOIS.
Collectif. (1999). Guide des assemblages de charpente. FCBA, CAPEB.
Collectif. (2012). Guide des revêtements extérieurs. AFCOBOIS.
Flach, R. S. (2012). Estruturas para telhados: Ánalise técnica de soluções.
Forest Research Institute Malaysia. (1996). Construction manual of prefabricated house.
FRIM.
 soit on tire la porte et
JohnlaBurrows,
serrure Canadian Mortgage
est à droite = House Construction. (2013). Canadian wood-frame house
construction. CMHC.
droit tirant
Michel Vernay, Sylvie Mouras. (2009). Utilisation des bois de Guyane pour la construction.
Quae.
OPPBTP, AFCOBOIS. (2013). Construction bois: de la conception à la mise en oeuvre.
Graphi-Centre.
Pierre-Gilles Bellin, Antoine Mazurier. (2012). Autoconstruire en bois. Eyrolles.
 soit on pousse la porte
Varios autores, Coordenador Geraldo José Zenid. (2009). Manual Construção Casa de Madeira.
et la de
Instituto serrure est à Tecnológicas.
Pesquisas
gauche =
Varios autores,
gauche Coordenador Oswaldo Poffo Ferreira. (2003). Madeira : Uso sustentavel na
poussant
construção civil. Instituto de Pesquisas Tecnológicas.

Éditions T.I. - Ressources documentaires :


- Sciences et ingénierie du bois
- Matériaux de construction traditionnels
- Techniques du bâtiment

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
140
Sources
On extérieures
rappelle desde
le principe croquis et schémas d’une porte selon les schémas ci-dessous :
sens d’ouverture

CIRAD
Vu - Utilisationetdes
de l’intérieur bois
dans de Guyane
l’ordre pour laci-contre
de la figure construction.:
Figure 78 : perçage du bois pour traitement............................................................................ 91 88
Figure
soit79
on: forage
poussedulasol pour traitement ................................................................................ 91
porte 88
Figure
et 80la : tranchée
serrure pour
est épandage
à ........................................................................................ 92
89
Figure 81 : coupe de la
droite = droit poussantcarbonisation d’une poutre ................................................................. 90
93

Pierre-Gilles Bellin, Antoine Mazurier - Autoconstruire en bois.


Figure 25 : Ossature avec remplissage bois ou maçonnerie .................................................... 52
49

FCBA - Guide des assemblages de charpente.


Figure 63 : platines pour ancrage............................................................................................. 80 83
soit64on: liaison
Figure tire laentre
portecharpente
et et mur extérieur................................................................ 81 84
la serrure
Figure est àpar
65 : liaison droite = gousset ou feuillard................................................................ 81
clouage, 84
droit66tirant
Figure : tenon mortaise et embrèvement............................................................................ 82 85
Figure 67 : embrèvement avec tirant ....................................................................................... 82 85
Figure 68 : moisage par boulon ou pointes .............................................................................. 82 85
Figure 69 : assemblages par goussets ...................................................................................... 83 86
Figure 70 : détail d’assemblage par tirants.............................................................................. 83 86
Figure 71 : 3 types d’appuis des solives.................................................................................... 84 87
Figure 72 : panne avec entaille à mi-bois ................................................................................. 84 87
Figure
soit73
on:pousse
panne filante .......................................................................................................... 85
la porte 88
Figure 74 : panne
et la serrure est à avec coupe en sifflet .................................................................................... 85
88
Figure 75
gauche = : appui latéral par ferrure ......................................................................................... 85
88
Figure 76 : appui
gauche poussant latéral par cale ............................................................................................. 86
89
Figure 77 : appui par tenon mortaise et épaulement .............................................................. 86 89

Benoit, Y. (2014) - Maison ossature bois par les schémas.


Figure 5 : Semelles simples .......................................................................................................38
35
Figure 6 : Chainage béton et ferraillage ...................................................................................39 36
Figure 7 :Semelle isolée pour plot de fondation .......................................................................39 36
Figure 8 : liaison des plots par longrines ..................................................................................40 37
Figure
soit9on
: Semelle pour terrain
tire la porte et la en pente ..................................................................................41 38
Figure 10 : éléments de
serrure est à gauche = drainage ............................................................................................. 39
42
Figure 11 : tirant
gauche lisse basse et porteuse ...........................................................................................43 40
Figure 12 : détail de l’appui de la porteuse sur lisse basse ......................................................44 41
Figure 13 : fixation des solives sur longrines par sabot............................................................44 41
Figure 14 : fixation des solives sur longrines par lambourdes .................................................44 41
Figure 15 : étrésillonnage des solives ......................................................................................45 42
Figure 16 : renfort de solivage et entretoises additionnelles ...................................................45 42
Figure 18 : Détail porte à faux Figure
dans prolongement
2 : sens d’ouverture .................................................................
d’une porte 43
46
Figure 19 : Porte à faux perpendiculaire aux solives ................................................................46 43
Figure 17 : Portes à faux dans le prolongement des solives ....................................................46 43
Figure 20 : liaison paroi sur semelle .........................................................................................50 47
On peut
Figure 21 :également remplacer
détail étanchéité le et
semelle contexte
traverse«inférieures
intérieur-extérieur
de la paroi».................................
par « pièce principale 47 -
50
pièce
Figuresecondaire
22 : Fixation»,entre
ou par « espace
deux circulation - pièces
parois perpendiculaires ».
.......................................................... 48
51
Figure 23 : Fixation entre deux parois alignées ........................................................................51 48
135
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés. 24
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
141
On rappelle le principe de sens d’ouverture d’une porte selon les schémas ci-dessous :
Figure 24 : renfort ossature pour menuiseries ......................................................................... 52 49
Figure 31 : Pare-pluie sur ossature (contreventement intérieur) ............................................. 58 55
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :
Figure 32 : Coupe de la paroi .................................................................................................... 5956
Figure 35on
 soit : détail du recouvrement
pousse la porte de la liaison par lisses supérieures ................................... 62 59
Figure 36 : porteuses
et la serrure est à parallèles ............................................................................................... 61
64
Figure 37 : =porteuses
droite transversales .......................................................................................... 64
droit poussant 61
Figure 38 : muralière pour ossature filante .............................................................................. 65 62
Figure 39 : Trémie étroite ......................................................................................................... 66
63
Figure 40 : Trémie large ........................................................................................................... 66
63
Figure 41 : éléments d’une charpente traditionnelle ............................................................... 68 65
Figure 42 : éléments d’une ferme............................................................................................. 68 65
Figure 43 : composition d’une croupe ...................................................................................... 69 66
Figure 44 : détail des éléments de la croupe ............................................................................ 69 66
 soit on tire la porte et
Figure 46 : détail de renfort de montants ................................................................................ 70 67
la serrure est à droite =
Figure 45 : renfort de l’ossature ............................................................................................... 70 67
droit tirant
Figure 47 : linteaux pour menuiserie extérieure ...................................................................... 71 68
Figure 48 : détail de contreventement ..................................................................................... 71 68
Figure 49 : éléments d’une fermette et détail d’assemblage ................................................... 72 69
Figure 50 : éléments constitutifs d’une croupe ........................................................................ 73 70
Figure 51 : éléments pour débord de toiture ........................................................................... 73 70
Figure 52 : système anti flambage ........................................................................................... 74 71
Figure 53on
 soit : système contreventement
pousse la porte ...................................................................................... 74
71
Figure 56 : élements
et la serrure est àde reprise de charge pour porte ............................................................. 75
78
Figure 54 : éléments simple pour intégration fenêtre .............................................................. 78 75
gauche =
Figure 55 : éléments de renfort pour reprise de charge ........................................................... 78 75
gauche poussant
Figure 57 : détail pose pare-pluie ............................................................................................. 80 77
Figure 58 : étanchéité par pose de joints ................................................................................. 80 77
Figure 60 : profil et orientation du bardage ............................................................................. 81 78
Figure 61 : profils pour évacuation eau.................................................................................... 82 79
Figure 62 : assemblage pour évacuation eau .......................................................................... 82 79

 soit on tire la porte et la


serrure est à gauche =
gauche tirant

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte

On peut également remplacer le contexte « intérieur-extérieur » par « pièce principale -


pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».

24
136
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
8. ANNEXES 8. ANNEXES

 Tableau 13 : Propriétés physiques


 Tableau 14 : Caractéristiques mécaniques
 Tableau 15 : Durabilité
 Tableau 16 : Utilisations des essences camerounaises
Ces
Ces tableaux
tableauxutilisent
utilisentles
lesdonnées
donnéesdivulguées
divulguéespar
parlele
CIRAD (Centre de Coopération Internationale
CIRAD,
en Recherche
Centre Agronomique
de Coopération pour le Développement)
Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement.

138
Guide de la construction en bois au Cameroun - © MINEPAT, République du Cameroun. Tous droits réservés.
Tableau 1: Propriétés physiques

Guide Guide
Coefficient
Masse Densité à Densité à Densité à Retrait Retrait Retrait
de retrait
volumique 12% - 12% - 12% - Dureté volumique tangentiel radial

gauche =
Nom pilote Nom scientifique volumique
état vert Valeur Valeur Valeur Monnin total total total

droit tirant
(en %, par %

de la construction
gauche tirant
(kg/m3) inférieur supérieure moyenne (en % ) (en %) (en %)
d'humidité)

gauche poussant

de la construction
et la serrure est à
Abura Hallea ciliata Leroy 900 0,55 0,70 0,60 2,00 12,15 0,38 8,93 4,30

 soit on pousse la porte


droite = droit poussant

Khaya grandifolia

en boisenaubois
 soit on tire la porte et

serrure est à gauche =


la serrure est à droite =
 soit on pousse la porte

 soit on tire la porte et la


et la serrure est à

Acajou d'Afrique 700 0,46 0,73 0,57 2,52 9,96 0,36 5,54 3,73
C.DC.
Pericopsis elata Van

Cameroun
Afrormosia 1100 0,67 0,80 0,74 7,00 8,93 0,44 5,87 3,20
Meeuwen

au Cameroun
Canarium
Aiélé 800 0,37 0,65 0,49 1,26 14,20 0,36 9,87 5,90
schweinfurthii Engl.

- © MINEPAT,
Ako Antiaris africana Engl. 800 0,41 0,55 0,47 1,49 11,31 0,33 6,90 4,05

- © MINEPAT,
Discoglypremna
Akoret 0,38 0,42 0,40 1,23 9,00 0,32 5,94 2,16
caloneura Prain
Vu de l’intérieur et dans l’ordre de la figure ci-contre :

République
Scotellia coriacea

pièce secondaire », ou par « espace circulation - pièces ».


Akossika 950 0,59 0,75 0,67 3,43 12,93 0,46 9,23 4,38
A.Chev.

République
Desbordesia

Figure 2 : sens d’ouverture d’une porte


Alep glaucescens Van 1 250 0,97 1,11 1,05 10,86 15,70 0,59 10,93 6,83

du Cameroun.