Vous êtes sur la page 1sur 52

ENSPM FI

FORMATION INGENIEURS SHE SONATRACH


AVAL

COMPLEMENTS SUR LA QUANTIFICATION DES


CONSEQUENCES ET DES RISQUES D’ACCIDENT
Partie 2 : Analyse quantitative des Risques / QRA

MATHIEU RIVOT
TECHNIP FRANCE
SERVICE SECURITE INDUSTRIELLE 1
1 INTRODUCTION

2 METHODOLOGIE
2.1 IDENTIFICATION DES RISQUES
2.2 GRAVITE
2.3 PROBABILITES / FREQUENCES
2.4 CALCUL DU RISQUE
2.5 EVALUATION DU RISQUE

3 ETUDE DES DANGERS BACHELOT

4 MODELES

5. DEROULEMENT ET CONSEQUENCES D’UN QRA


SUR UN PROJET

CONCLUSION, GLOSSAIRE 2
1. INTRODUCTION

PROBABILITE
Courbe de farmer (60-70)
RI
Frequent SQ
mesures de UE
protection & intervention IN
AC
CE
RI
A"  A PT
AB
SQ mesures de LE
UE prévention
AC
CE  A'
PT
AB
LE
Rare

Mineure Catastrophique
GRAVITE

Probabilité d’occurrence ≠ Fréquence 3


1. INTRODUCTION
 RAPPEL DES DIFFERENTES METHODES

D’ANALYSE DES RISQUES


ANALYSES APR – ANALYSES PRELIMINAIRE DES
QUALITATIVES RISQUES
HAZID–HAZARD IDENTIFICATION - AER

HAZOP
WHAT-IF
AMDE - FMEA
ARBRES DES DEFAILLANCES – FAULT
TREE
ARBRES DES EVENEMENTS – EVENT TREE

NŒUD PAPILLON – BOW TIE

ANALYSES SEMI- HAZOP (C) – HAZID (C) – AMDEC - SIL


QUANTITATIVES
ARBRES
METHODE UFIP

ANALYSES ETUDE DES CONSEQUENCES


QUANTITATIVES
QRA – QUANTITATIVE R.A. 4
1. INTRODUCTION
 OBJECTIFS DE L’ANALYSE QUANTITATIVE DES
RISQUES - QRA
– Evaluation des risques d'une installation, d'une activité, et de
leur acceptablité
– identification des contributeurs et des types de risques
– analyse coût / efficacité de mesures de maîtrise des risques
– comparaison avec des installations / activités semblables,
avec les seuils réglementaires ou d'une profession
– comparaison des options d'un projet
– Risques calculés :
- Perte de vies humaines
- Environnement
- Perte du Temporary Refuge (offshore)
- Dégâts matériels
- Perte de production

5
1. INTRODUCTION

 PRESCRIPTEURS DE QRA

– ORIGINE :
 Industrie Nucléaire (US) – Rapport Rassmussen
 Accident de Piper Alpha

– CONTRAINTE REGLEMENTAIRE
 France : approche historique = déterministe ou semi-quantitative

 SEVESO 2 et AZF -> Loi PRT du 30/07/03 -> “QRA”

 Installations SEVESO 2 aux Pays Bas

 Land Planning (UK)

 Mer du Nord

– REGLE INTERNE D'UN GROUPE INDUSTRIEL


 Nucléaire, Installations pyrotechniques

 Amont pétrolier

6
2. METHODOLOGIE QRA

IDENTIFICATION DES RISQUES


Sélection de scénarios de fuites

PROBABILITE GRAVITE

frequence des fuites Développement des scénarios


d'accidents
probabilité des
développements Calculs des conséquences
accidentels
Evaluation de l'impact
Frequence des accidents

RISQUE = FxG
Sommation des risques
Critères Acceptabilité du risque
7
2. METHODOLOGIE QRA
IDENTIFICATION DES RISQUES

 HAZID : APR, AER, Check lists, ...


 Sélection de scénarios de fuites

– Tronçons isolables (1er étage compression,...)


– Zones géographiques (riser, pipeline, ...)
 3 tailles de fuite par scénario (ou plus) :
ex. 7, 22 et 70 mm (E&P Forum)
 Scénarios non process :

– Accident d'hélicoptère
– Chutes de colis
– Collision de navire
– Environnement
... 8
2. METHODOLOGIE QRA

Sections isolables

9
2. METHODOLOGIE QRA

 DEVELOPPEMENT DES SCENARIOS PAR ARBRES


D’EVENEMENT – EVENT TREES

TOP EVENT IGNITION STRONG ACCIDENTAL


EXPLOSION OUTCOME

GAS EXPLOSION

LEAK JET FIRE

GAS CLOUD

10
2. METHODOLOGIE QRA
GRAVITE
 CALCUL DES CONSEQUENCES DE CHAQUE
EVENEMENT ACCIDENTEL
– Calcul des effets
 Terme source : q = f(t) ou M
 Dispersion de gaz ou vapeurs toxiques/inflammables : C = f (distance, temps)
 Incendie : feu de nappe, jet enflammé, boule de feu : Io = f (distance, temps)
 Explosion gazeuse, éclatement :
p = f (distance, temps)
 (projections d'éclats)
– Seuils de gravité : C-Concentration, lo-flux thermique, ΔP-surpression,
correspondant aux effets létaux ou de blessures et à la destruction ou
l'endommagement du matériel (effet domino/”escalation”)
– Calcul des distances d’effet sur les personnes et le matériel, pour chaque
évènement accidentel
– Prise en compte du fonctionnement et de la défaillance des dispositifs de
sécurité (détection/isolement/dépressurisation/protection incendie/etc.)

11
2. METHODOLOGIE QRA
GRAVITE

Dispersion de vapeurs toxiques / inflammables

12
2. METHODOLOGY QRA
SEVERITE
Vapour Cloud Explosion Overpressure Calculation

13
2. METHODOLOGIE QRA
PROBABILITE
 CALCUL DE LA FREQUENCE DES DOMMAGES

CAUSES PAR LES SCENARIOS D’ACCIDENT


Fdommage = Ffuite x Paggravations x Pdommages

 Ffuite (/y)
– Comptage des équipements (sur PID)
– Fréquence annuelle de fuite = Nombre d’équipements x
Fréquence de fuite par équipement et taille de fuite
– Bases de données statistiques de fuites accidentelles :
E&P Forum, OIR12 (UK-HSE), WOAD, TNO Purple book, ... ou
échelle semi-quantitative
– Scénarios non process (transport, blessures, ...) : données
statistiques (FAR : Fatal Accident Rate)

14
2. METHODOLOGIE QRA
PROBABILITE
 Paggravations
– Inflammation et explosion : probabilités issues de modèles ou de
données statistiques (Lees, Last Fire, TNO purple book, etc.)
– Défaillance des systèmes de sécurité (détection / isolement /
dépressurisation / protection incendie) : données génériques
statistiques, niveaux de SIL (norme IEC61508) ou calculs pour la
probabilité de défaillance des systèmes de sécurité (arbres des
défaillances)
– “Impact Assessment” : Evaluation, pour chaque scénario, de la probabilité
de dommage sur les personnes, le matériel, les pertes de production, l’image
de la Compagnie, l’environnement (dommage = létalité, destruction, etc.)

15
2. METHODOLOGIE QRA
PROBABILITE
Données statistiques de fuites (ex: E&P Forum) – Annual frequencies
Small leak Medium leak Large leak Total
Valves < 2'' 6.13E-04 2.62E-04 0.00E+00 8.75E-04
Valves > 2'' 6.13E-04 1.51E-04 1.11E-04 8.75E-04
Flanges < 2'' 3.96E-04 1.31E-04 0.00E+00 5.27E-04
Flanges > 2'' 3.96E-04 9.79E-05 3.26E-05 5.27E-04
Process piping 1.14E-05 2.82E-06 1.31E-06 1.55E-05
Instrument connect. <3/4'' 1.64E-05 4.08E-04 0.00E+00 4.24E-04
Instrument connect. >3/4'' 1.35E-04 1.87E-04 0.00E+00 3.22E-04
Pressure vessels 8.90E-05 1.30E-04 1.50E-04 3.69E-04
Centrifugal pumps 2.49E-02 1.27E-03 1.11E-04 2.63E-02
Heat exchangers 5.80E-03 6.80E-03 6.81E-03 1.94E-02
Centrifugal compressors 1.65E-02 8.42E-04 1.03E-04 1.74E-02

Données statistiques d’inflammation


Ignition type Percent
Electrical equipment 9
Hot work 39
Rotating Machinery 26
Exhaust 17
Ignition by rupture 9 16
2. METHODOLOGIE QRA
PROBABILITE
 CALCUL DES EVENT TREES -> FREQUENCE DES
ACCIDENTS (nuage tox. – feu – explosion)
Leak Immediate Detection Delayed Isolation Blowdown Outcome Frequency
Frequency Ignition Ignition per year

Yes
1 - JF-DE-IS-BD 9.89E-05
0.997
Yes
0.958
No
2 - JF-DE-IS 2.97E-07
Yes 0.003
0.9

Yes No 3 - JF-DE 4.35E-06


0.01 0.042

No 4 - JF 1.15E-05
1.15E-02 0.1

Yes
5 - EXP 1.14E-05
0.001
No
0.99
No
0.999 6 - NIG 1.14E-02

17
 PROBABILITES – Fréquence des conséquences
FAILURE CASE
27HCG2L

ET OUTCOME Frequency U27 U37 U38 U39 U47/48/45 U58/59 U62/80 U45/700 U72
/year
1-IMP.JET FIRE/No ESD 3.343E-06 3.343E-06 0 0 0 0 0 0 0 0
2-IMP.JET FIRE/No BD 3.343E-06 3.343E-06 0 0 0 0 0 0 0 0
3-IMP.JET FIRE/No Deluge 3.343E-06 3.343E-06 0 0 0 0 0 0 0 0
4 IMP.JET FIRE 5.683E-05 5.683E-05 0 0 0 0 0 0 0 0
Total Imp Jet Fire fatality 6.6859E-05 0 0 0 0 0 0 0 0
5-JET FIRE/No ESD 6.6859E-07 0 0 0 0 0 0 0 0 0
6-JET FIRE/No BD 6.6859E-07 0 0 0 0 0 0 0 0 0
7-JET FIRE/No Deluge 6.6859E-07 0 0 0 0 0 0 0 0 0
8 JET FIRE 1.1366E-05 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total Jet Fire fatality 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9-VCE 0.00019832 0.00013486 0 0 0 0 0 0 0 0
VCE fatality 0.00013486 0 0 0 0 0 0 0 0
10-IMP. FLASH FIRE/No ESD 2.0133E-05 1.369E-05 4.3849E-07 4.3849E-07 4.3849E-07 0 0 0 0 1.0066E-06
11-IMP. FLASH FIRE/No BD 2.0133E-05 1.369E-05 4.3849E-07 4.3849E-07 4.3849E-07 0 0 0 0 1.0066E-06
12-IMP. FLASH FIRE/No Deluge 2.0133E-05 1.369E-05 4.3849E-07 4.3849E-07 4.3849E-07 0 0 0 0 1.0066E-06
13-IMP. FLASH FIRE 0.00034225 0.00023273 7.4543E-06 7.4543E-06 7.4543E-06 0 0 0 0 1.7113E-05
Total Imp Flash Fire fatality 0.0002738 8.7698E-06 8.7698E-06 8.7698E-06 0 0 0 0 2.0133E-05
14 IMP.VAPOUR CLOUD/No ESD 7.804E-05 2.985E-06 0 0 0 0 0 0 0 0
15-IMP. VAPOUR CLOUD 0.00148276 5.6716E-05 0 0 0 0 0 0 0 0
Total Imp Vapour Cloud fatality 5.9701E-05 0 0 0 0 0 0 0 0
16-FLASH FIRE/No ESD 6.0097E-06 0 0 0 0 0 0 0 0 0
17-FLASH FIRE/No BD 6.0097E-06 0 0 0 0 0 0 0 0 0
18-FLASH FIRE/No Deluge 6.0097E-06 0 0 0 0 0 0 0 0 0
19-FLASH FIRE 0.00010217 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total Flash Fire fatality 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20-VAPOUR CLOUD/No ESD 1.5608E-05 0 0 0 0 0 0 0 0 0
21 VAPOUR CLOUD 0.00029655 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total Vapour Cloud fatality 0 0 0 0 0 0 0 0 0
TOTAL 0.00267436 0.00053522 8.7698E-06 8.7698E-06 8.7698E-06 0 0 0 0 2.0133E-05

18
2. METHODOLOGIE QRA
SOMMATION DES RISQUES
 SOMMATION DES FREQUENCES (tous scenarios) dans chaque classe de
conséquences -> Risque pour le personnel, l’environnement, les biens, la production
 CALCUL DU RISQUE :
 Risque Individuel - IR: Fréquence annuelle de décès (personnel présent en
permanence)
 Risque Individuel Spécifique – ISR/IRPA:
IR x fraction du temps exposé au risque (par an) pour
un individu donné
 Risque de Groupe: PLL-Potential Loss of Life = IR x Nombre de
personnes exposées
FAR-Fatal Accident Rate = Risque létal par 108h
Risque Societal : Risque de Groupe pour les Tiers et
le Public, exprimé comme “Frequence Cumulée F
d’avoir plus de N morts” (F/N curves)
Group of workers
Material damage
A B C Annual frequency
IR (1) 1.6E-04 5.4E-05 8.3E-05 minor significant major catastrophic
PLL (1) 2.5E-03 6.8E-04 2.8E-03 6.6E-02 1.6E-02 1.8E-03 1.5E-04
19
(1) : Fatality rate per year
2. METHODOLOGIE QRA
 IDENTIFICATION DES PRINCIPAUX
CONTRIBUTEURS
– Scénarios de fuites
– Evènements accidentels
Table 1.1 Risk to Personnel on AMP1 from All
Causes
PLL Average IR
(fatalities per (fatalities per
Cause year) person year) % of Total
Fire/explosion 4.1 E-3 1.0 E-4 19%
Dropped objects 1.0 E-5 2.5 E-7 0.05%
Ship Collision 1.7 E-2 4.4 E-4 81%
Total 2.1 E-2 5.4 E-4 100%

Table 1.2 Risk to Asset

Frequency per year


Cause Fire/explosion Dropped objects Ship Collision Total
Catastrophic 5.1 E-5 0.0 E+0 8.7 E-4 9.2 E-4
Major 2.2 E-3 1.9 E-6 1.7 E-2 2.0 E-2
Significant 2.2 E-3 1.6 E-5 3.4 E-2 3.6 E-2
Minor 5.0 E-3 2.6 E-2 1.3 E-1 1.6 E-1

20
2. METHODOLOGIE QRA
Contributeurs

Table 1.4 Frequency of AMP1 Events affecting AMQ and AMD1

Frequency of Impact on: (per year)


Event AMQ AMD1
Jet Fires (all durations) 1.0 E-4 9.2 E-5
Jet Fires (with major damage on AMP1) 2.2 E-5 4.6 E-6
Pool fire 8.6 E-6 1.6 E-5
Smoke from pool fire 4.7 E-5 2.5 E-5
Radiation from pool fire (>12.5kW/m2) 2.1 E-3 2.1 E-3
Vessel burst (>0.15 bar at platform) 5.2 E-5 1.2 E-9
Vessel burst (high radiation level) 5.2 E-5 5.2 E-5
Vapour cloud explosion (>0.15 bar at platform) 1.0 E-4 7.1 E-5

21
2. METHODOLOGIE QRA :
EVALUATION DU RISQUE
- Comparaison du niveau de risque avec les critères
d’acceptabilité (inacceptable/intermédiaire/acceptable)
- Si niveau de risque inacceptable : réduction obligatoire
- Si niveau de risque intermédiaire : le risque doit être
démontré comme aussi faible que raisonnablement possible
(ALARP-As Low As Reasonably Practicable)
• Identification du “Top Ten” des contributeurs au risque
• Etude de sensibilité des résultats
• Définition et analyse quantitative de mesures de réduction
du risque (distances, ignifugeage, etc.)
• Réévaluation du risque
• Évaluation de l’efficacité des mesures en fonction de leur
coût (Cost Benefit Analysis) 22
2. METHODOLOGIE QRA :
EVALUATION DU RISQUE
CRITERES D’ACCEPTABILITE DU RISQUE
 Risque individuel
EMPLOYES :
INTOLERABLE
INTOLERABLE
RISK
RISK

10-3 (10-4/an) - 10-6/an 10 -3/year

ALARP
ALARP

10 -5/year

NEGLIGIBLE
NEGLIGIBLE
RISK
RISK

PUBLIC :
Prend en compte la durée d'exposition à différents niveaux de risque létal pour un
individu : ex : 0,01/y . 200/8760 + 0,0005/y x 1500/8760 + ...
Critère NL : 10-5/an - 10-6/an (nouveaux sites Seveso)
23
2. METHODOLOGIE QRA :
EVALUATION DU RISQUE
- Exemples de Risque individuel
1,00E-02 Projet
AIR - projet
AIR incluant trnasport et métier

Risque inacceptable

1,00E-03

ALARP

1,00E-04

Risque négligeable
1,00E-05
Maintenance Marins TFEA X assistance

24
2. METHODOLOGIE QRA :
EVALUATION DU RISQUE
- Exemples de Risque individuel

Variation of Individual Risk with Distance from Pipeline

7.E-05
Oil Pipeline
Gas Pipeline
6.E-05

5.E-05
Individual Risk (yr-1)

4.E-05

3.E-05

2.E-05

1.E-05

0.E+00
0 100 200 300 400 500 600 700
Distance from Pipeline (m)

25
2. METHODOLOGIE QRA :
EVALUATION DU RISQUE
–Exemple de Risque de Groupe/societal
F/N curves - Cumulative Frequency Graph
FN curve- xxx project

1,00E-01

1,00E-02

1,00E-03
Frequency

1,00E-04

Overall Frequency
1,00E-05 frequency (without
ship collision)
company criteria
1,00E-06
1 10 100
Number of fatalities

26
2. METHODOLOGIE QRA:
EVALUATION DU RISQUE
– Risque aux biens matériels - Assets
Asset damage matrix - GIP platform

1,E+01
Intolerable risk

1,E+00

1,E-01

1,E-02
ALARP

1,E-03
Negligible risk

1,E-04

1,E-05
Negligible moderate severe Major catastrophic

27
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

• Dispositions réglementaires
(extrait - se reporter aux exposés correspondants)
- Installations fixes : prescriptions de la loi du 19/06/76 ; décret 77-1133
du 21/09/77 ; A.M. du 10/05/2000 ; Art. L511-2 du CE ; article 4 de la
loi du 30/07/03 « PRTN » ou « Bachelot et circulaire d’application du
02/10/03
- Canalisations : Projet d’Arrêté réglementant la sécurité des
canalisations de transport de gaz combustible, d’hydrocarbures
liquides ou liquéfiés et de produits chimiques
- Etc.

28
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”
- Prévention des risques et urbanisation : réduction du risque à la
source, et PPRT – PLAN DE PREVENTION DES RISQUES
TECHNOLOGIQUES
Objectif : Améliorer et pérenniser
Stratégie :
 Maîtrise des risques à la source
 Institution de servitudes indemnisables autour des extensions d’usines à
risque
 Institution de PPRT autour des sites SEVESO -> zonage + réglement

29
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”
- Démarche PPRT
 Analyse de l’”aléa” (base = EDD de l’exploitant)
“L’aléa est la probabilité qu’un phénomène accidentel produise en un point
donné des effets d’une gravité potentielle donnée, au cours d’une période
déterminée “.
Il s’exprime par un couple (Poccurrence, Gpotentielle des effets).

Ex : aléa explosion produisant une surpression de 140 mbar à 100 m = 1 / 10 000 ans”

Détermination des zones d’effets potentiels ou d’aléas.

 Analyse des Enjeux et de leur Vulnérabilité. “La vulnérabilité d’une


zone ou d’un point donné est l’appréciation de la sensibilité des enjeux présents
dans la zone (population, emploi, voies de communication) à un type d’effet
donné (surpression, dose toxique, flux thermique…). Réalisée par
l’administration (DDE assistée par la DRIRE).

30
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

 Caractérisation du Risque = Aléa x Enjeux -> stratégie de


réduction du risque, par réduction à la source + maîtrise
de l’urbanisation
 Réduction du risque : d’abord à la source / aléa (prioritaire), puis de la
vulnérabilité de enjeux
 Selon les risques identifiés (aléa x enjeux) : proposition de zonage
réglementaire et de réglement, spécifiant dans les zones :
 mesures constructives / Interdiction / Restriction / recommendations
d’usage
 Droits d’expropriation
 Droit de délaissement
 Droit de préemption

31
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

- DEMARCHE EDD « FORMAT BACHELOT » : définie par la


circulaire du 26/06/03
 Identification et réduction des potentiels de danger
- identifier les dangers potentiels, quantifier les conséquences
de la libération des potentiels de danger / scénarios
maximaux physiquement possibles (SMPP) ou PPI, à
l’exclusion de ceux résultant d’actes de malveillance,
- Analyser les possibilités de réduction des quantités de
matière dangereuses présentes dans l’unité.

32
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

 Evaluation préliminaire des risques-EPR.


Analyse macroscopique des risques présentés par l’installation.
Elle est comprend :
 La caractérisation des risques liés aux substances
(dangers, incompatibilités, etc.)
 L’analyse de l’Accidentologie
 L’analyse des risques liés à l’environnement (naturel,
humain)
 L’analyse des risques liés à l’exploitation : étude HAZID,
APR, AER, semi-quatitative, permettant de sélectionner les
scénarios « critiques » à quantifier à l’étape d’étude
détaillée des risques 33
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

Méthode d’évaluation des risques en revue


HAZID/APR/AER
• Le groupe de travail caractérise :
- tous les évènements redoutés / situations de danger, leurs causes et
conséquences / effets, les mesures de maîtrise des risques en place ou prévues
- pour chacun, le niveau de gravité potentielle G (sans fonctionnement des mesures
de protection), et résiduelle G’ (avec mesures)
- le niveau de fréquence ou probabilité d’occurrence P (avec mesures)
- le niveau de risque (P, G) et (P, G’), et sa criticité (Haute, Moyenne ou Basse)
• Sélection des scénarios « critiques » (criticité Haute ou Moyenne) à pour l’étude
détaillée de réduction des risques
• Exemple de matrice de sélection et de criticité (TOTAL)

34
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”
GRAVITE POLLUTION CORPOREL
Dépassement d’une
Interne :Pas d'effet irréversible:
norme de rejet exigeant
Accident déclaré sans arrêt.
Modéré déclaration aux autorités,
Traitement médical
mais sans conséquences Probabilité d’occurrence des scénarios (fréquence)
pour l’environnement Externe : pas d’effet

Interne : effets irréversibles sur une personne : Occasionnel Risque de


Sérieux Pollution modérée, Accident déclaré avec arrêt (blessure)
limitée au site Externe : effets réversibles niveau 1
Pollution significative Interne : Effet létal sur une personne et/ou Risque de
Majeur externe au site
Peu fréquent
Prioritaire
Évacuation de personnes
Plusieurs invalidités permanentes
Externe: effets irréversibles
niveau 2
Pollution importante externe Interne: effet létal sur plusieurs personnes
Rare
Tolérable si
Catastro- au site avec conséquences (plusieurs décès)
phique environnementales durables Externe: effet létal - un décès - nombreux ALARP
dommages corporels avec hospitalisation
Extrêmement
Risque de niveau 3
Pollution majeure et Interne: nombreux décès rare
Désastreux
durable externe au site Externe : Effets létaux englobant largement acceptable
et/ou perte importante de des zones habitées - plusieurs décès
vies aquatiques
Rarissime
PROBABILITE DEFINITION Commentaires
Catastro -
Modéré Sérieux Majeur phique Désastreux
Qui peut se produire plusieurs fois dans la vie d’une
Occasionnel installation > 10-2
Gravité des effets
Peu fréquent Qui peut se produire une fois pour 10 à 20 installations
10-2 - 10-3
similaires sur 20 à 30 ans de durée de vie
Une fois par an pour au moins 1000 unités.
Une fois sur 20 à 30 ans de durée de vie pour 100 à 200
Rare installations existant dans le monde 10-3 - 10-4
Qui s’est déjà produit dans la compagnie mais a fait l'objet
de mesures correctives

Extrêmement Qui s’est déjà produit dans notre industrie mais a fait l'objet
de mesures correctives 10-4 - 10-5
rare
Évènement physiquement vraisemblable mais qui ne s’est
Rarissime jamais produit ou seulement quelques fois sur 20 à 30 ans < 10-5
sur un très grand nombre d’installations (> qq milliers ex:
wagons, ballons procédé,…)
35
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”
 « Etude détaillée de réduction des risques »
 Représentation graphique des scénarios par « Nœud papillon » = arbre
des causes + arbre d’évènements
 Quantification des niveaux de gravité
 Quantification des niveaux de probabilité
• Approche semi-quantitative (« par barrière », projet de note du
MEDD relative à la probabilité d’occurrence des scénarios). C’est
une méthode en phase de test, mal adaptée aux sites et unités
complexes. L’indice de probabilité d’accident majeur (de 1 à 7) est
déterminée à partir:
- des évènements initiateurs et de leurs fréquences d’occurrence FEIn (1 à 6)
- des niveaux de confiance NC (1 à 4) attribués aux barrières de prévention ou de
protection selon leur temps de réponse, leur efficacité et leur indépendance
36
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”
• Approche quantitative de calcul des fréquences des Evènements
Accidentels
- Pas de quantification complète possible de l’arbre des causes (actuellement)
- Calcul des fréquences annuelles des ER utilisant des fréquences génériques issues
de bases de données statistiques (TNO, OIR12-UK HSE, Last Fire, etc.), adapté au
domaine pétrolier/pétrochimie
- Problème des facteurs correctifs des fréquences génériques pour tenir compte de
barrières supplémentaires spécifiques :
• le bénéfice apporté par une boucle de sécurité peut être quantifié par le calcul de la
réduction de la gravité, avec justification d’une disponiblité suffisante (calculée à partir de
bases de données de fiabilité – ex. OREDA, de données fournisseur, de niveau SIL pour
un projet)
• ex. bénéfice d’une inspection basée sur la criticité, du SGS ? Facteurs correctifs de l’API-
RBI (Risk based inspection) ?

 Le nœud papillon permet


- la représentation des successions d ’évènements conduisant à l’accident
- la représentation et la justification des barrières de prévention et de protection
37
- la mise en évidence de chemins critiques et la justification du choix des EIPS
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

- Exemple de nœud papillon quantifié

38
3. ETUDES DES DANGERS “BACHELOT”

- Analyse des effets dominos


- Cartographie des zones d’effets (aléas)
- Exemple de zonage ou cercles de dangers (déterministe)

- PROBLEMES:
 Qualité des bases de données
 Approche Française = pas de sommation de fréquences d’accidents par
catégorie de conséquences, contrairement aux QRA
 Volume de travail pour les installations complexes : grand nombre de
sécnarios, d’arbres, etc.
 Référentiel réglementaire non achevé : méthodologie, critères
d’acceptabilité du risque
39
4. MODELES QRA

- Conséquences : Phast, Fred, Trace, Firex, Autoreagas,


Flacs, Kameleon, ...

- Fréquences : Leak (DNV), Event tree (TECHNIP), Excel,


Process Risk Tool (SHELL)...

- QRA : Safety (DNV), NEPTUNE (DNV), Sheperd

(Shell), Riskcurves (TNO), (UFIP2001),...

En gras : modèles utilisés par TECHNIP

40
5. DEROULEMENT ET CONSEQUENCES
D’UN QRA SUR UN PROJET
Intégration dans le planning du projet

Type de contrat QRA Objectif

Conceptual study Conceptual


Comparaison d'options du design
(offshore) CSE

Evaluation/validation préliminaire du
Coarse QRA- risque
Basic / Feed
CSE Définition d'hypothèses de design pour
études de détail (DAL)
Evaluation / Optimisation des risques
Detailed
Feed / Detail Optimisation du design
QRA-CSE
Autorisation d'exploiter
CSE : Concept Safety Evaluation DAL : Design Accidental Loads
Pas de planning QRA type (fonction du projet, du Client et du scope)
41
5. DEROULEMENT ET CONSEQUENCES
D’UN QRA SUR UN PROJET
Documents nécessaires / Interfaces
(liste non exhaustive)

DOCUMENTS NECESSAIRES (1) DISCIPLINE INTERFACE / CONSEQUENCES


Distances et orientation d'unités / équipements,
Plot, Routing , Isos, Données de métré, INSTALLATION / Types d'assemblage (bride / tout soudé)
General Arrangement PIPING Arrangement aspiration / échappement
machines thermiques, cheminées
Dimensionnement soupapes au cas de jet fire
Description procédé, PID, Bilan matière,
PROCESS Dimensionnement système Blowdown
Schémas de procédé, ESD/Blowdown philosophie
ESDV supplémentaires
Résistance au feu et explosion
Fire / Blast wall
STRUCTURE
Etudes chute d'objets / Collisions navires
Calculs 3D non linéaires
Etude de fiabilité, Etudes SIL / RAM
Architecture système Feu et Gaz
INSTRUMENTATION Choix architecture systèmes et technologie
Fiabilité équipements
d'équipements (résistance au blast d'ESDV,...)
Règles Client, Méthodologie QRA, bases de
Procédures opératoires, formation personnel
données, critères , Personnel site / Manning, CLIENT
Autorisation d'exploiter
Données environnementales et de site
Plans sécurité : PCZ, Détection feu et gaz,
Protection incendie, Zones feu Systèmes Détection feu et gaz, Déluge
SEI
Docs sécurité : Safety Concept, HAZID / HAZOP , Définition Zones de dangers (restricted areas …)
Evacuation, Protection passive

(1) En italique : documents non systématiquement requis


42
5. DEROULEMENT ET CONSEQUENCES
D’UN QRA SUR UN PROJET
Exemples d’implications sur le design :
- Amélioration de la Prévention : fréquence d’inspection, réduction de
la probabilité et du nombre de sources de fuites, “sectionalisation”
(ex. SSIV’s), sources d’inflammation, procédures, etc.
- Détection feu et gaz : layout/Implantation, fiabilité
- Plans d’implantation : distance entre unités, Salle de Contrôle,
Plates-formes, routes, public
- Layout/implantation d’équipements vs explosions
- Renforcement structures : fire/blast wall, arrangement
plating/grating, supports, etc ...
- Passive fire protection / Ignifugation
- Fréquence d’approvisionnement par bateau et taille 43
5. DEROULEMENT ET CONSEQUENCES
D’UN QRA SUR UN PROJET

Études associées :
Concept Safety Évaluation - CSE Studies
HAZID / HAZOP
FERA
EERA
Dispersion / Feu / Blast 3D
Chute d’objets
Collisions navires

44
CONCLUSIONS

Ce qu’est un QRA
- Une évaluation du niveau de risque du projet ou de
l’installation,
- Un outil de définition des mesures de réduction de
risque appropriées, si nécessaires
- Un outil d’aide à la décision concernant certains choix
technologiques et financiers

45
CONCLUSIONS
Ce que n’est pas un QRA
- Une réponse à toutes les questions (HAZOP/HAZID)
- Une base de design, sauf en cas d’absence de règles
applicables (Design Accidental Loads-DAL)
- Un calcul scientifique du risque (part importante du
jugement du spécialiste) :
le projet de l’Union Européenne “Assurance-Assessment of the
Uncertainties in Risk Analysis of Chemical Establishments” a
caractérisé les écarts suivants sur les résultats (benchmark) :
- Fréquences d’accidents : 2 ordres de grandeur
- Distances à la courbe d’isorisque 10-5/an : facteur 2 à 3
- F/N curves : 2 ordres de grandeur sur la fréquence
46
FEEDBACK
Ce qu’un QRA doit contenir :
- Les données précises du Projet ou de
l’installation
- La réference complète des bases de données
et des modèles utilisés
- La présentation transparente de toutes les
hypothèses, règles (rulesets) critères
employés. Le QRA doit permettre une
vérification “à la main” de la séquence de
calcul du risque

47
FEEDBACK QRA

UK-HSE (2003): common failures in the application of risk


assessment 1/3
1. Carrying out a risk assessment to attempt to justify a
decision that has already been made
2. Using a generic assessment when a site-specific
assessment is needed

3. Carrying out a detailed quantified risk assessment without first


considering whether any relevant good practice was applicable or when
relevant good practic exists
4. Carrying out a risk assessment using inappropriate good
practice
5. Making decisions on the basis of individual risk estimates when societal
risk is the appropriate measure

48
FEEDBACK QRA

UK-HSE : common failures in the application of risk


assessment 2/3

6. Only considering the risk from one activity

7. Dividing the time spent on the hazardous activity between several


individuals - the salami slicing approach to risk assessment
8. Not involving a team of people in the assessment or not including
employees with practical knowledge of the process / activity being assesse

9. Failure to identify all hazards associated with a particular activity

10. Failure to fully understand all possible outcomes

49
FEEDBACK QRA

UK-HSE : common failures in the application of risk


assessment 3/3

11. Inappropriate use of data


12. Inappropriate use of risk criteria
13. No consideration of ALARP or further measures that could be taken
14. Inappropriate use of cost benefit analysis
15. Use of "Reverse ALARP" arguments ( i.e. using cost benefit
analysis to attempt to argue that it is acceptable to reduce existing
safety standards)
16. Not doing anything with the results of the assessment
17. Not linking hazards with risk control.
50
Glossaire (1/2)

ALARP / ALARA : As Low As Reasonably Praticable /


Achievable
BLEVE : Boiling Liquid Expanding Vapour Explosion
BSE : Building Siting Évaluation
CSE : Concept Safety Évaluation
DAL : Design Accidental Loads
EERA : Evacuation, escape and rescue analysis
FAR : Fatal accident rate
FERA : Fire and explosion risk analysis
HAZAN : Hazard Analysis
HAZID : Hazard Identification
HAZOP : Hazard and Operability study 51
Glossaire (2/2)

IR : Individual risk
PHR : Process Hazard Review
PLL : Potential loss of life
QRA : Quantitative risk assessment
RAM : Reliability / Availability / Maintenability
SIL : Safety Integrity Level
TR : Temporary Refuge
TRIF : Temporary Refuge Impairment Frequency
VCE : Vapour Cloud Explosion

52