Vous êtes sur la page 1sur 96

République Tunisienne Institut Supérieur des Sciences

Ministère de l’Enseignement Supérieur Appliquées et Technologie


Et de la Recherche Scientifique De Sousse
Université de Sousse

DEPARTEMENT ELECTROMECANIQUE

RAPPORT DE STAGE DE FIN D’ETUDES


En vue de l’obtention du diplôme de Licence Appliquée en :

Electromécanique
Spécialité Mécatronique industrielle

Conception et aménagement d’une chaine de


montage des vérins hydraulique

Elaboré par :
HELAOUI Zouhaier
FARHAT Med Amine

Encadré par :
Mme DJEDIDI Asma Institut Supérieur des Sciences
Mr FRIJA Mounir Appliquées et de Technologie de Sousse
Mr. BEZI Fredj SOCIETE VTU - TUNISIE

Année universitaire :2017/2018

LA-EM18-02
DEDICACE

En termes de connaissance de leurs sacrifices et en témoignage de mes profonds


sentiments à leurs égards, je dédie ce travail à me parents.

Chers mon père Fitouri et chères ma mères Dalila,

Rien ne serait exprimer l'étendu de me reconnaissance, l'estime, le respect et


l'amour que j’ai pour vous. Je dédie ce modeste travail qu'il soit la récompense de
vos sacrifices illimités et vos soutiens morals que vous me avez généreusement
offert.

Que dieux vous préserve bonne santé et longue vie.

A mes sœurs, pour leur amour et leur encouragement.

A toute ma famille familles

A ma tante Saida et son époux Abd Azize.

A tous mes ami(e)s

Pour votre soutien et vos encouragements, qui m’ont été une grande valeur lors de
moments les plus dures durant l'élaboration de ce travail.

A tous ceux qui a aidé à réaliser ce travail

A tous mes professeurs

Helaoui Zouhaier
DEDICACE

Je tiens à dédier ce mémoire

A ma très chère mère Gamra ainsi que mon très cher père

Alaya qui ont toujours été là pour me soutenir tout au long

de mes études en espérant qu'ils trouveront dans ce travail

Toute ma reconnaissance et mon amour.

A mon frère, mes sœurs et tous ceux que j’aime pour

Leurs encouragements et leurs soutiens.

A ceux qui ont veillé à ce que ce travail soit une réussite.

Med amine
REMERCIEMENTS

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude en premier au ‘Dieu’ qui nous a
toujours soutenu et donné la force.

Nous tenons à adresser nos plus vifs remerciements au monsieur BEZI Fredj
directeur de la société VTU, Pour nous avoir accueilli au sein de son entreprise ainsi
le support que nous a offert le long de notre stage.

Nous tenons à remercier notre encadrant JEDIDI Asma de l’Institut supérieur des
sciences appliquées et technologie de Sousse pour sa rigueur scientifique, ses
exigences disponibilité, en nous faisant partager son expérience et ses
connaissance scientifiques, ses précieux conseils et aussi pour nous avoir épaulé
durant cette épreuve.

Nos vifs remerciements s’adressent à notre encadrant Mr. Mounir FRIJA de l’Institut
supérieur des sciences appliquées et de technologie de Sousse pour leurs aides,
leurs suivis et les précieux conseils et suggestions qu’ils n’ont pas cessé de les
prodiguer tout au long de ce travail.

Nos sincères remerciements pour tous les responsables et personnels de la société


RECIF, ainsi que tous les techniciens et les ouvriers pour leurs qualités humaines et
professionnelles, et tous ceux qui ont contribué à nos intégrations.

Aux membres de jury :

Nous sommes très heureux et fiers de l’honneur que vous nous fait en acceptant
d’être présents dans le jury de notre SFE. Veuillez trouver dans ce travail
l’expression de notre estime et de nos gratitudes.
SOMMAIRE
DEDICACE.................................................................................................................................................................1
DEDICACE.................................................................................................................................................................2
RemerciementS........................................................................................................................................................3
sommaire..................................................................................................................................................................4
Liste des tableaux.....................................................................................................................................................6
Liste des figures........................................................................................................................................................7
Introduction générale..............................................................................................................................................9
Partie I : ENTREPRISE D’ACCUEIL...................................................................................................................10
Introduction :.....................................................................................................................................................10
1.1 Identité de la société............................................................................................................................10
1.2 Organigramme de la société :...............................................................................................................11
1.3 Description des services de la société..................................................................................................12
1.3.1 Service administratif....................................................................................................................12
1.3.2 Service technique :.......................................................................................................................12
1.3.3 Service qualité :............................................................................................................................13
1.3.4 Service de production..................................................................................................................15
1.3.5 Service maintenance....................................................................................................................16
Conclusion..........................................................................................................................................................17
Partie II : LE STAGE..........................................................................................................................................18
Introduction.......................................................................................................................................................18
1.4 Déroulement du stage :........................................................................................................................18
1.4.1 Observation et visite générale :...................................................................................................18
1.4.2 Les services visités :.....................................................................................................................18
1.4.3 Les personnalités rencontrées :...................................................................................................18
1.4.4 Participation et réalisation des tâches :......................................................................................18
1.5 Mission de stage...................................................................................................................................19
1.5.1 Les objectifs fixés.........................................................................................................................19
1.5.2 Bilan et suggestions :...................................................................................................................20
1.6 Plan de travail :.....................................................................................................................................20
Conclusion..........................................................................................................................................................21
Partie III : Thème développé........................................................................................................................22
CHAPITRE 1: problématique et Etude bibliographique................................................................................22
Introduction :.....................................................................................................................................................22
1.1 Problématique......................................................................................................................................22
1.1.1 Aperçu au vérin Johnson control.................................................................................................22
1.1.2 Description des opérations d’assemblage...................................................................................22
1.1.3 Définir le problème......................................................................................................................23
1.2 Etude bibliographique..........................................................................................................................24
1.2.1 Ligne de montage........................................................................................................................24
1.2.2 Aménagement des postes de travail...........................................................................................25
1.2.3 Description du produit.................................................................................................................29
1.2.4 Domaine d'application.................................................................................................................30
1.2.5 Cycle de fabrication de vérin.......................................................................................................31
Conclusion..........................................................................................................................................................31
CHAPITRE 2: Approvisionnement et conditionnement des composants du produit Johnson control........32
Introduction.......................................................................................................................................................32
2.1 Approvisionnement en composants du produit Johnson control........................................................32
2.2 Principe de détermination du nombre des bacs..................................................................................32
2.3 Choix des bacs......................................................................................................................................34
2.4 Aménagement du poste de travail.......................................................................................................34
2.5 Disposition des postes de travail..........................................................................................................38
Conclusion..........................................................................................................................................................38
CHAPITRE 3: Analyse fonctionnelle de la ligne de montage du vérin Johnson control...............................39
Introduction.......................................................................................................................................................39
3.1 Analyse fonctionnelle externe de produit............................................................................................39
3.2 Analyse fonctionnelle globale (A-0)......................................................................................................41
3.3 SADT niveau A0.....................................................................................................................................42
3.4 Recensement des fonctions services....................................................................................................43
3.5 Hiérarchisation des fonctions de service..............................................................................................44
3.6 Valorisation des fonctions de services.................................................................................................45
3.7 Diagramme fast....................................................................................................................................46
3.8 Choix des solutions technologiques.....................................................................................................52
Conclusion..........................................................................................................................................................66
CHAPITRE 4: Etude ergonomique et conception de la ligne Johnson control.............................................67
Introduction.......................................................................................................................................................67
4.1 Étude ergonomique d’un poste de travail............................................................................................67
4.1.1 - Définition de l’ergonomie.........................................................................................................67
4.1.2 - Les avantages de l’ergonomie...................................................................................................67
4.1.3 Description des postures et dimensionnement du poste de travail...........................................69
4.2 Conceptions de la ligne Johnson control..............................................................................................71
4.2.1 Standardisation des composants du châssis du poste................................................................71
4.2.2 Conception de structure de châssis (poste 1, poste 2, poste 3, poste 4)....................................72
4.2.3 Exécution de la conception de la ligne Johnson control.............................................................72
4.3 Simulation de l’ergonomie des postes de travail de la ligne Johnson control.....................................83
Conclusion..........................................................................................................................................................87
Conclusion et perspectives....................................................................................................................................88
LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1-1:Cycle de fabrication de vérin...........................................................................................31


Tableau 3-1: hiérarchisation des fonctions de service.........................................................................44
Tableau 3-2 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT111.......................................53
Tableau 3-3 : Valorisation globale.......................................................................................................54
Tableau 3-4 : Choix de solution adoptée pour la fonction technique FT121.......................................55
Tableau 3-5 : Valorisation globale.......................................................................................................56
Tableau 3-6 : Choix de solution adoptée pour la fonction Fonction technique FT21...........................57
Tableau 3-8 : Valorisation global.........................................................................................................58
Tableau 3-9 : Choix de solution adoptée Fonction technique FT312...................................................59
Tableau 3-10 : Valorisation globale.....................................................................................................60
Tableau 3-11 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT21.......................................61
Tableau 3-12:Valorisation globale.......................................................................................................62
Tableau 3-13 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT21.......................................63
Tableau 3-14 : Valorisation globale.....................................................................................................64
Tableau 3-15 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT22.......................................65
Tableau 3-16 : Valorisation globale.....................................................................................................66
Tableau 4-1 : Etude ergonomique de poste 1......................................................................................84
Tableau 4-2 :Etude ergonomique de poste 2.......................................................................................84
Tableau 4-3 : Etude ergonomique de poste 3......................................................................................86
Tableau 4-4 : Etude ergonomique de poste 4......................................................................................87

6
LISTE DES FIGURES
Figure 1:organigramme de VTU...........................................................................................................11
Figure 2:Procédure de surveillance et mesure du produit...................................................................14
Figure 3 : schéma explicatif de répartition de l’atelier........................................................................15
Figure 6 : remplissage des vérins.........................................................................................................19
Figure 4 : Teste vérin...........................................................................................................................19
Figure 5: Montage final de vérin..........................................................................................................19
Figure 7:plan de travail........................................................................................................................20
Figure 1-1 : utilisation du vérin Johnson control..................................................................................22
Figure 1-2 : Chaîne de production sur deux côtés...............................................................................26
Figure 1-3:Cage d’oiseau.....................................................................................................................26
Figure 1-4 : Chaîne de production sur un CÔTÉ...................................................................................26
Figure 1-5:CELLULES DE TRAVAIL PERFORMANTES EN U exemple 2...................................................28
Figure 1-6::CELLULES DE TRAVAIL PERFORMANTES EN U exemple 1..................................................28
Figure 1-7:CELLULES DE TRAVAIL PERFORMANTES EN U exemple 3...................................................28
Figure 1-8:Stock lot de 1......................................................................................................................28
Figure 1-9 Stock lot de 10....................................................................................................................28
Figure 1-10:les composantes de vérin.................................................................................................29
Figure 1-11: exemples d'utilisations des vérin hydrauliques...............................................................30
Figure 2-1:Dimension standard de bacs plastique T2 et T3.................................................................33
Figure 2-2:Dimension standard de bacs plastique C1 et C2.................................................................33
Figure 2-3:Bac en inox.........................................................................................................................33
Figure 2-4:Aménagement du poste 1..................................................................................................34
Figure 2-5:Aménagement du poste 2..................................................................................................35
Figure 2-6:Aménagement du poste 3..................................................................................................36
Figure 2-7:Aménagement du poste 4..................................................................................................37
Figure 2-8:Disposition des postes de travail........................................................................................38
Figure 3-1: Diagramme Bête à cornes.................................................................................................40
Figure 3-2:Analyse fonctionnelle globale (A-0)....................................................................................41
Figure 3-3 : SADT niveau A0.................................................................................................................42
Figure 3-4:Diagramme pieuvre............................................................................................................43
Figure 3-5:Valorisation des fonctions de services................................................................................45
Figure 3-6:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT1 (POSTE 1)...........................................47
Figure 3-7: Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT2 (POSTE 2)..........................................48
Figure 3-8:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT3 (POSTE 3)...........................................49
Figure 3-9:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT4 (POSTE 4)...........................................50
Figure 3-10:Diagramme Fast relatif à la fonction contrainte FC1........................................................51
Figure 3-11:Diagramme Fast relatif à la fonction contrainte FC2........................................................51
Figure 3-12 : Presse manuelle..............................................................................................................52
Figure 3-13 :Presse pneumatique........................................................................................................53
Figure 3-14 : Presse hydraulique.........................................................................................................53
Figure 3-15 :Gabarit de fixation tige....................................................................................................55
Figure 3-16: Etau de fixation................................................................................................................55
Figure 3-17 :Sauterelle de fixation.......................................................................................................57
3-18 :Structure de fixation embase double position...........................................................................57
Figure 4-1 :La roue de l’ergonomie......................................................................................................68
Figure 4-2 : Posture normale d’un opérateur......................................................................................69

7
Figure 4-3 : Hauteurs de table recommandées pour le travail en station debout...............................70
Figure 4-4 : Hauteurs de table recommandées pour le travail en station debout (Valeurs de référence
en cm)..................................................................................................................................................70
Figure 4-5 : Dimension latérale du poste de travail.............................................................................71
Figure 4-6 : Différentes vues du poste 1..............................................................................................73
Figure 4-7 : Différentes vues du poste 2..............................................................................................73
Figure 4-8 : Différentes vues du poste 3..............................................................................................74
Figure 4-9 : Différentes vues du poste 4..............................................................................................74
Figure 4-10 : Les chariots de stockage de la ligne Johnson control......................................................75
Figure 4-11 : Le chariot de stockage des produits finis non emballé...................................................75
Figure 4-12 : Zone de stockage du produit fini emballé.......................................................................76
Figure 4-13 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 1.......................................................76
Figure 4-14 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 2.......................................................77
Figure 4-15 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 3.......................................................77
Figure 4-16:presse manuelle...............................................................................................................78
Figure 4-17: Outils de montage de la tige de décompression..............................................................78
Figure 4-18:structure de fixation embase............................................................................................79
Figure 4-19: Axe de fixation FT............................................................................................................79
Figure 4-20: Montage Bague Int-Fut....................................................................................................80
Figure 4-21: Axe de fixation piston......................................................................................................80
Figure 4-22:Réservoir de remplissage..................................................................................................81
Figure 4-23:Le support G-bacs.............................................................................................................81
Figure 4-24: Support P-bacs.................................................................................................................81
Figure 4-25: Porte outils......................................................................................................................82
Figure 4-26: Etagère porte feuilles......................................................................................................82
Figure 4-27: Casier...............................................................................................................................82
Figure 4-28 : Position de la postule normale d’un opérateur..............................................................83

8
INTRODUCTION GÉNÉRALE
L’organisation et le bien-être au travail sont deux notions qui prennent de plus en
plus de place dans la vie d’une entreprise. Aujourd’hui, pour attirer et fidéliser ses
collaborateurs, il faut faire des efforts sur les conditions de travail proposées. Cela
peut prendre la forme d’un travail plus flexible, d’un environnement de travail
optimisé ou encore d’avantages plus surprenants.

VTU est une société des industries des vérins hydrauliques ; elle concerne le
dimensionnement et la fabrication des vérins que suscitent aujourd’hui l’intérêt d’un
bon nombre des sociétés. Grace à son ancienneté, elle domine le marché à Sousse
et la Tunisie sur l’échelle national. Elle occupe aussi une bonne place sur le plan
international. Elle s’est hissée à cette place grâce à un dispositif de qualité
performante.

Dans ce contexte, nous avons choisi la société de VTU pour passer notre stage de
fin d’études en tant que techniciens supérieurs car on y trouve les conditions
optimales pour développer nos connaissances théoriques et pratiques et découvrir le
monde des vérins hydrauliques et les moyens techniques les plus perfectionnés qui
débouchent sur des professions expérimentées.

L’objectif lors de ce Stage de fin d’étude (SFE) est de concevoir et de réaliser une
chaine de montage des vérins hydrauliques.

Ce stage de fin d’études nous a offert l’occasion de nous intégrer dans la vie
professionnelle et acquérir des connaissances ainsi que des compétences assurant
le bon déroulement du projet. En effet cette étude porte sur les opérations de
montage des vérins, l’ergonomie de l’opérateur, et les demande de la société pour
assurer un fonctionnement de la chaine dans les meilleures conditions.

Le rapport s’articule autour de trois parties. Nous donnons dans la première partie
une présentation de la société d’accueil, La deuxième partie est le stage. Nous
consacrons la troisième partie à l’étude de thème développé qui est également
divisée en quatre chapitres, le premier chapitre est l’étude bibliographique et la
présentation de la problématique le deuxième chapitre est l’étude
d’approvisionnement de la chaine en composants Johnson control et la présentation
d’une modélisation comme phase d’initiation à la construction. Nous détaillons dans
le troisième chapitre l’analyse fonctionnelle et les choix des solutions
technologiques. Le dernier chapitre est consacré à l’étude ergonomique, conception
et la présentation des différents composants de la chaine et le calcul ergonomique
Nous terminons ce chapitre par une conclusion générale dans laquelle nous
récapitulons le travail réalisé, résumons les apports de ce projet.

9
Partie I : ENTREPRISE D’ACCUEIL
Introduction  :
VTU est une société sous-traitance usinage a responsabilité limite suivi la stratégie
opérationnel tel que appartient dans le domaine industrielle de fabrication de composant
hydraulique vu a l’importance dans tout la construction de manutention et d’engins en Europe
et par suite VTU conçoit, dessine, usine, soude, et assemble les vérins hydrauliques ou les
pièces mécaniques avec les dernières technologies : logiciel de conception 3D, usinage à
commandes numériques, procédures ISO9001 .

1.1 Identité de la société 


Raison sociale : VTU (Vérin Tunisie)

Date mise en œuvre : 24/03/2005

Siège sociale : Zone industrielle de Messaadine 4013-Sousse

Statut juridique : SARL

Capital social : 19000000 DT

Capacité de production : 200vérins/semaine

Effectifs : 30 personnes

Coordonnés :

Fax : 73285711

Tél : 73285866/73285811

Email : vtu@topnet.tn

RC : B27151920058

Directeur de site : GOURAUD Olivier

10
1.2 Organigramme de la société  :

Gérant
Pierre de Nomazy
(Ingénieur des
mines de Paris)

Directeur de site
BEZI Fredj (ingénieur )

Secrétaire
Qualité
Mouna
Samira(ISET) (ISET)

Planifiction - Chef de Maintenance


Chef de
BE poste poste Mondher
Zied (BTP) Rafik (BTP) (ISSAT)
Chihéb (BTP)
Débit - Fraiseur
Matière 1ère CU_O Tourneur
Hamdi (BEP) Sami (ISET) TCN_I

Soudure Saméh(ISET)
Mourad
(BEP) Tourneur
TCN_G
Montage / Walid (BTP)
Peinture
Saber (BEP) Tourneur
TCN_P
Montage / Mourad
Cintrage (BTP)
Salém (BTP)

Tourneur
TCN_R
Hicheme
(BTS)

Figure 1:organigramme de VTU

11
1.3 Description des services de la société 

VTU est une société moyen taille appartient dans le domaine industriel de fabrication de
composant hydraulique vu à l’importance dans toute la construction de manutention et
d’engins en Europe. Cette entreprise se reparti en cinq services citer comme suivante :

 Service administratif :
 Service technique :
 Service qualité :
 Service production :
 Service maintenance :

1.3.1 Service administratif 


En VTU le service administratif est défini dans trois postes chacun à une mission spécifique
ils sont cités comme suivantes :

 Le directeur de site
 Secrétaire 

1.3.2 Service technique :


Cette poste est présentée la base de l’atelier de fabrication dans la société elle définit en trois
fonctions cites comme suite.

 Fonction Etude, Recherche et Développement


 Fonction Méthode
 Fonction planification

1.3.2.1 Fonction étude, recherche et développement


 Présentation 

Cette fonction a pour missions :

- La conception et le développement des nouveaux produits


- L’amélioration et la remise en cause des produits existants
 Objectifs

Cette fonction a pour objectif de concevoir un meilleur produit selon les normes ISO et
satisfait ou besoin du client.

12
1.3.2.2 Fonction Méthode
 Présentation

La fonction Méthode a pour rôle de répondre à la question : Comment réaliser les


produits pour obtenir les meilleurs coûts opératoires, compte tenu des moyens disponibles ?

Les domaines d’intervention de la fonction Méthodes sont multiples, nous n’en citerons que
les plus importants :

 Objectifs

Pour qu’il soit la réalisation des vérins en VTU en moindre coûts opératoires la fonction
Méthodes aura à optimiser :

- La matière première (minimisation des chutes),


- La main d’œuvre (temps, nombre de personnes),
- Le mode opératoire,
- Les circuits de travail,
- Les postes de travail.

1.3.2.3 Fonction planification


Le rôle de cette fonction est de planifier la production de manière à avoir une charge
régulière au niveau de l’outil de production 

1.3.3 Service qualité  :


 Présentation :

Chaque processus industriel de fabrication se base sur une méthode de qualité et un suivre
d’instruction pour assurer le meilleur produit.

1.3.3.1 Objectif
Le but de contrôle de qualité en VTU est de minimiser les rebuts (chute) et analyse le défaut
et chercher une meilleure méthode convenable pour assure la bonne produit satisfait les
besoins de clients et réduire le coût de non qualité et permettre à chacun de se reconnaître
dans l’image de l’entreprise. Et prouver la maîtrise de notre savoir-faire.

1.3.3.2 Stratégies  :
Pour faire face à la concurrence, VTU a utilisé les stratégies d’autocontrôle tel que chaque
technicien de machine à un propre instrument de travail bien étalonner numéroter selon la
désignation de la machine pour vérifier la conformité de la pièce selon les dimensions
indiquer dans le plan. Ainsi elle a adopté la stratégie du développement durable pour mériter
ce choix, elle s’est engagée à préserver l'environnement tout en garantissant la sécurité
humaine et écologique par le respect des lois en vigueur.

13
Après chaque production des séries pièces le responsable qualité fait le contrôle final tel qu’il
suivre la procédure de surveillance et mesure du produit.

Figure 2:Procédure de surveillance et mesure du produit.

14
1.3.4 Service de production
 Présentation

Sa mission est de fabriquer, dans les meilleures conditions de quantité, qualité et de


délai, les produits résultant des commandes clients ou destinés à approvisionner les stocks
lancés par l’ordonnancement.

Pour chaque processus industriel de fabrication se caractérise par leur équipements et


machine destines pour réaliser la fabrication dans les bonnes conditions. La société VTU est
spécialisé dans la fabrication et production des composantes hydrauliques et surtout les vérins
hydrauliques emploie plusieurs équipements se reparti sur les surfaces de la société en section
et pour assurer la production en chaine, chaque section porte le nom des travaux effectuées.

Figure 3 : schéma explicatif de répartition de l’atelier

15
 Processus de production

Pour une bonne productivité dans des bons délais, VTU utilise comme machines :

- Huit tours à CN
- Deux centres d’usinage à CN
- Deux tours classiques
- Une fraiseuse classique
- Trois scies à rubans
- Trois postes de soudure MAG et deux postes semi-automatiques
- Pompe de test des vérins
- Machine de cintrage
- Quatre transpalettes et deux chariots électriques

1.3.4.1 Objectif
Le but de service production et minimiser les rebuts et augmenter les nombres des
clients et minimiser le temps production par pièces en cas de production en série. Réduction
du cout de la production, stockage, livraison et amélioration des performances

1.3.4.2 Stratégie  :
Le service production en VTU se base sur la planification des OF il est en relation
direct avec la fonction planification puisque le guide pour produire en moindre temps et coût
avec une haute qualité. La stratégie utilisé par la société est les flux pilotés par l’aval telle la
fonction de production fabrique selon le demande de client.

1.3.5 Service maintenance


1.3.5.1 Présentation
Le service maintenance en VTU est centralise, il est pour le rôle d’assurer l’entretien
préventif, le dépannage et la réparation des équipements de production, et effectuer les
travaux neufs et de transformation pour une bonne production et pour assurer la continuité de
production et éliminer les risques de rupture. La maintenance appliquée à la VTU est plutôt
corrective. Le service d’entretien n’intervient seulement que s’il y a une panne ou une
réparation à faire, tan disque les autres formes de maintenance rarement utilise telles que sont
nécessaires pour éviter des accidents et assurer une continuité et une qualité constante de la
production.

- La maintenance est souvent considérée comme responsable de tout retard dans la


production.

16
1.3.5.2 Objectifs  :
- Prévenir les pannes des machines
- Minimiser le temps de réparation de panne et déminer le délai disfonctionnement de
machine
- Prévenir les pièces des rechanges les plus utilisé
- Améliorer la maintenance préventive et minimiser la maintenance palliative et
corrective.

1.3.5.3 Stratégies  :
Le service maintenance est fonde sur la stratégie du planning de travail selon la
priorité et la demande de production en plus la réparation et l’entretien de la machine se fait
échéancier suivant de fiche de planification des interventions annuelle, semestrielle, et
mensuelle et de fiche historique décrire les interventions et leurs types et les degrés des
difficultés et se base sur les dossiers techniques.

Conclusion
Dans cette partie on a présenté la société dont laquelle on a effectué notre stage de fin
d’étude. Dans la partie suivante nous allons présenter les différentes étapes ainsi que le travail
effectué

17
Partie II : LE STAGE

Introduction
Après avoir présente l’entreprise, cette partie a pour but de décrire les différents actions
et activités effectués durant la période du stage

1.4 Déroulement du stage  :


1.4.1 Observation et visite générale  :
Au début de notre stage, on a commencé par une observation et visite générale de
l’entreprise pour avoir une idée sur les différentes méthodes du travail. Connaitre
l’organisation et la structure de l’entreprise et faire connaissance aux personnels s’avère une
étape très intéressante pour faciliter l’intégration et ne pas commettre des erreurs le long de
notre stage.

1.4.2 Les services visités  :


- Service administratif
- Service technique 
- Service qualité
- Service production 
- Service maintenance 

1.4.3 Les personnalités rencontrées  :


- Ingénieur et techniciens de maintenance
- Techniciens de qualité
- Les chefs service
- Les chefs d’équipe
- Les ouvriers

1.4.4 Participation et réalisation des tâches :


On a consacré une période de notre stage à comprendre toutes les opérations des
montages du vérin Johnson control afin de proposer des solutions d’amélioration et de
correction de la problématique.

18
Tâches effectuées :
- Participation à l’assemblage des vérins Johnson control

Figure 5 : Teste vérin Figure 4: Montage final de vérin

Figure 6 : remplissage des vérins

1.5 Mission de stage


1.5.1 Les objectifs fixés
Objectifs reliés aux taches :
- Concevoir et réaliser une chaine d’assemblage composé de quatre postes de travail
avec les outillages nécessaires.
- Faciliter les taches aux opérateurs et garantir une ergonomie adéquate.
- Améliorer la rentabilité et la qualité du produit fini.

19
Objectif personnel
- Vivre l’expérience de travail
- Apprendre à accepter les idées des autres
- Améliorer la capacité à prendre des décisions

Ce que nous avons réalisé durant le stage

- Recherche de solution technique


- Observer et apprendre

1.5.2 Bilan et suggestions  :


Les compétences acquises :

- Connaitre la vie professionnelle.


- Acquérir une connaissance approfondie du domaine de l’hydraulique.
- S’intégrer dans la vie professionnelle et s’entrainer à la communication et au travail
d’équipe.
- Faire connaître le système du travail de l’entreprise.
- Faire la connaissance des méthodes de fabrication et de la production des pièces.
- Exploiter nos connaissances théoriques et pratiques étudiées.
- Détecter les problèmes et agir d’une façon motivante pour aider l’équipe à trouver des
solutions.
- Bonne maîtrise des logiciels de conception mécanique et de simulation (SolidWorks,
Catia).

Proposition pour améliorer les conditions de travail et de stage :

- Faire des contrôles continus sur les personnels


- Faire des séances d’amélioration de niveau et des cours d’apprentissage

20
1.6 Plan de travail  :

Figure 7:plan de travail

Conclusion
Ce stage au sein de la société VTU, nous a permis de fréquenter des professionnels et
de se familiariser avec plusieurs tâches dans le domaine de fabrication mécanique.

Nous avons bien conclu que la vie professionnelle est riche en connaissances. La technologie
et les processus industriels se développent rapidement. L’effectif avec ces compétences gère
les difficultés rencontrées dans la société.

Notre intégration à la vie professionnelle et le travail en équipe nous ont permis de bien viser
les problèmes et de connaitre plusieurs astuces techniques.

21
Partie III :  Thème développé 
CHAPITRE 1: PROBLÉMATIQUE ET ETUDE
BIBLIOGRAPHIQUE

Introduction  :
Nous allons commencer ce chapitre par une présentation du produit vérin Johnson
control leur utilisation, son mode de fonctionnement et ses opérations d’assemblage, ensuite
on va définir le problématique et l’objectif à atteindre de notre projet. Après cela on va faire
le point sur l’implantation de la production a la chaine et une aperçue générale au vérin
hydraulique

1.7 Problématique
1.7.1 Aperçu au vérin Johnson control
Parmi les produits de la société VTU le vérin Johnson control qui est très spécifiques
que ce soit en termes de fonctionnement ou dans les processus de montage.

Le principe de fonctionnement de vérin Johnson control repose sur l’actionnement d’un


vérin hydraulique par une manuelle (actionnée par l’opérateur) ; cette pompe engendre une
pression (en bars) proportionnelle à la force de lavage (en décanewtons) appliquée à la
section du vérin (en cm2).

La sortie du vérin est quant à elle assurée par l’ouverture d’une vanne (tige de
décompression).

22
Figure 1-8 : utilisation du vérin Johnson control

1.7.2 Description des opérations d’assemblage


Un produit est un ensemble de composants liés entre eux et travaillant ensemble pour
réaliser les fonctions attendues par le client. Un composant est un constituant élémentaire
d’un produit qui peut être composé d’une ou plusieurs pièces, mais qui est considéré comme
une unité indémontable. Le volume IV du Dictionnaire des Techniques de Production
Mécanique [CIRP, 2012] définit l’assemblage comme l’ensemble des activités qui permettent
de transformer des composants en un produit. L’aptitude du produit à réaliser les fonctions
attendues par le client est traduite par des exigences fonctionnelles. Une exigence est définie
par une caractéristique du produit et un domaine de conformité. Par exemple, la masse est
une caractéristique et le domaine de conformité peut être défini par une masse maximale
admissible.

L’assemblage de vérin Johnson control est décomposé en plusieurs opération illustrés


sur l’annexe 1 (voir l’annexe 1)

1.7.3 Définir le problème


1.7.3.1 Introduction et problématique
Aujourd’hui la production se caractérise, en plus de l’accroissement de la
personnalisation des produits, par la réduction des délais clients, l’amélioration continue de la
qualité et aussi par un souci de productivité de plus en plus important. Ceci engendre la
nécessité de réduire les cycles de production et de tendre les flux de production. Ce contexte
met les entreprises face à des choix importants dans l’organisation des flux et des moyens de
production pour avoir la flexibilité requise à la personnalisation des produits et avoir des flux
tendus pour réduire les délais clients. Les lignes de production sont, par exemple, des moyens
qui ont subi des modifications importantes pour s’adapter au contexte de diversification des
produits.

Notre cas d’étude est l’entreprise VTU qui rencontrait beaucoup des problèmes et des
difficultés au cours de montage de vérin Johnson control à cause de simplicité des outils et
des tables de montage actuelles, ses différents empêchements entrainent un ralentissement

23
dans la production et une diminution de la rentabilité de l’entreprise ce produit est un marché
annuel donc organisation spéciale pour une période de temps.

Nous avons ru recours à l’outil QQOQCCP en vue d’établir une description détaillée
de notre problématique 

- Qui ? : le responsable de l’entreprise.

- Quoi ? : Ralentissement de la production.

- Où ? : au niveau de Service commercial, service de production

- Quand ? : Chaque fois qu’ils ont une demande par le client.

- Comment ? : L’insatisfaction de responsable de la production.

- Pourquoi ? manque des postes des travail ergonomique.

1.7.3.2 Objectif à atteindre


Les objectifs de notre projet sont :

- La conception d’une chaine d’assemblage composé de quatre postes de travail avec


les outillages nécessaires.
- Faciliter les taches aux opérateurs et garantir une ergonomie adéquate.
- Améliorer la rentabilité et la qualité du produit fini

La liste des opérations de montage pour chaque poste est bien détaillée dans l’annexe 2(voir
annexe 2).

1.8 Etude bibliographique


1.8.1 Ligne de montage
1.8.1.1 Définition
Une ligne de montage ou chaîne de montage est un ensemble de postes de travail
spécialisés disposés dans un ordre préétabli correspondant à la succession des opérations
d'assemblage des composants d'un produit. Une ligne de montage se caractérise généralement
par l'emploi d'un convoyeur mécanisé qui transporte le produit en cours de montage d'un
poste à un autre. Ce sont les chaines de convoyage qui lui ont donné le nom de « chaîne de
montage » et consacré l'expression « travail à la chaîne ».

Dans la grande majorité des chaînes de montage actuelles, des robots ont remplacé les
ouvriers. Certaines tâches doivent encore, malgré tout, être effectuées à la main.

24
1.8.1.2 Historique
Cette technique est imaginée par Louis Renault en 1898 et mise en œuvre par Henry
Ford en 1913 à partir du modèle de travail à la chaîne élaboré dans les abattoirs de Chicago.
Elle est représentative du fordisme et constitue une des applications de la division du travail.

Par l'adoption de ce dispositif, ce ne sont plus les ouvriers qui se déplacent, mais les
pièces elles-mêmes ; cela induit une réduction des temps morts. Une organisation scientifique
du travail, facilitée par la réduction du nombre d'opérations effectuées sur chaque poste,
permet de réduire le temps opératoire par poste, donc d'augmenter la cadence, ce que permet
la chaîne; c'est donc elle qui impose son rythme de travail aux ouvriers.

La première ligne d’assemblage apparut en 1913 À Highland Park, Michigan. Réalisé


pour la production de la première voiture abordable, le modèle T Ford. Plusieurs modèles y
étaient fabriqués incluant la Touring, la Roadster, la Center Door, la Coupe, la Mountain
Wagon, et la Speedster. Grâce à cette innovation, le temps de construction de la Ford "T" est
considérablement réduit : il passe de 12 heures à 1h30. La productivité de l'usine est
multipliée par 4.

1.8.1.3 Description
Les lignes de montages se caractérisent par le degré d'automatisation des lignes et le
nombre et le délai des postes. Sur une ligne peu automatisée, le transfert des pièces peut se
faire sur un simple convoyeur à rouleau, par libération manuelle de la pièce après action,
tandis que sur une ligne fortement automatisée, le transfert est chronométré et paramétré.

À chaque poste, un robot, un ou plusieurs ouvriers réalisent une liste de tâches


spécifiques. Le poste de travail est adapté à ces tâches, ainsi que documenté par une gamme
d'assemblage.

Un critère de réussite d'une ligne de montage est l'équilibrage des postes. Les actions
réalisées à chaque poste doivent se faire dans un délai proche ou identique aux autres postes.
Ces équilibrages se font par chrono-analyse ou par calcul (voir le bureau des méthodes pour
la liste des solutions de calcul des temps).

1.8.2 Aménagement des postes de travail


L’aménagement d’une usine est l’un des éléments ayant le plus d’influence sur la
productivité et l’efficacité des opérations d’une entreprise manufacturière. Par conséquent, il
importe d’agencer de la façon la plus optimale possible les différents équipements, postes de
travail et zones d’entreposage.

1.8.2.1 Règles d’un bon aménagement


- Il élimine ou réduit les activités à non-valeur ajoutée comme les déplacements et les
manutentions inutiles.

25
- Il est sécuritaire et respecte la réglementation s’il y a lieu (CSST, environnement,
Régie du bâtiment pour les appareils sous pression, gicleurs, produits dangereux, etc.).
- Il privilégie le rapprochement des postes de travail consécutifs et un flux continu. Il
faut donc faire attention et ne pas profiter du vaste espace disponible pour s’étaler et
éparpiller les machines, postes de travail et espaces d’entreposage.
- Il tient compte des flux de production des principales familles de produits de
l’entreprise (s’il y a lieu).
- Il est flexible et on peut facilement le modifier de manière à répondre à de nouveaux
besoins.
- Il est élaboré avec la participation des employés de production. Le fait de consulter le
personnel et de permettre sa participation facilite généralement l’implantation d’un
nouvel aménagement ou d’une nouvelle méthode de travail. En effet, les gens vont
plus facilement s’approprier le nouvel aménagement (ou la nouvelle méthode de
travail), et la résistance au changement sera réduite.

1.8.2.2 Exemples de conception inefficaces


 Chaîne de production sur deux côtés
 Les opérateurs sont isolés à leur poste de travail.
 L’entraide est difficile.

Figure 1-9 : Chaîne de production sur deux côtés

 Cage d’oiseau
 Mêmes inconvénients que la chaîne de production sur deux côtés.
 Il est impossible d’augmenter la production.

26
Figure 1-10:Cage d’oiseau

 Chaîne de production sur un CÔTÉ


 Il est difficile d’équilibrer le flux.

Figure 1-11 : Chaîne de production sur un CÔTÉ

1.8.2.3 Aménagement cellulaire


L’aménagement cellulaire est un regroupement d’équipements ou de fonctions
effectué selon les exigences technologiques des produits. Il a pour but de rendre la circulation
plus fluide en diminuant :

 Les distances ;
 Les surfaces utilisées ;
 Les temps d’attente.

Le principe de base sur lequel il repose consiste à tenir compte de la similitude entre les
diverses opérations et le regroupement des produits du même type. On améliore la
productivité en exécutant les opérations semblables et en standardisant les opérations ayant
des liens entre elles.

L’aménagement cellulaire se présente généralement sous la forme de cellules en « U »


afin de permettre aux opérateurs d’effectuer ou de surveiller plusieurs opérations à la fois. Il
est particulièrement adapté lorsque l’entreprise dispose d’un grand nombre de familles de
produits (une cellule par famille).

27
Dans le cas contraire, c’est-à-dire lorsque l’entreprise n’a qu’une seule famille de produits
présentant peu de variations, un aménagement linéaire (avec flux continu et capacité
équilibrée entre les postes de travail) est souvent plus avantageux.

1.8.2.4 Conditions préalables à l’aménagement d’une cellule de travail


 Le temps de mise en course doit être rapide.
 Les travailleurs possèdent l'habileté nécessaire pour équilibrer les opérations.
 La production se fait par familles de produits.
 Le volume est suffisant.
 Les travailleurs, dans la cellule de travail, ont les compétences et les connaissances
requises pour effectuer toutes les tâches (formation croisée).

1.8.2.5 Caractéristiques de la cellule


 Elle dépend davantage de la main-d’œuvre que de l’équipement.
 Les travailleurs sont multifonctionnels.
 L’équipement est flexible et petit.
 L’espace utilisé est compact.
 Le transport des matières et des produits est réduit.
 Il y a absence de retours en arrière.
 Elle occasionne une diminution des produits en cours.
 L'ajustement de la capacité est rapide grâce à une répartition équilibrée du travail
entre les travailleurs.
 Le temps de cycle est plus court.

28
1.8.2.6 Exemples des cellules de travail performantes en U

Figure 1-13::CELLULES DE TRAVAIL PERFORMANTES Figure 1-12:CELLULES DE TRAVAIL


EN U exemple 1 PERFORMANTES EN U exemple 2

1.8.2.7 Flux continu et unitaire


Le flux continu et unitaire existe lorsque les produits ou les pièces se déplacent dans
un procédé un à la fois, au rythme désiré par le client. Cette méthode permet :

 D’augmenter la vélocité des produits ;


 De faciliter la gestion du processus ;

29
 De minimiser la quantité de stock entre les postes de travail.

Figure 1-15 Stock lot de 10 Figure 1-16:Stock lot de 1

1.8.2.8 Bénéfices de l’optimisation des flux


 La réduction des délais de fabrication.
 L’amélioration de la productivité.
 Une visibilité et une rétroaction immédiate entre les opérations.
 Une qualité accrue.
 Un gain d’espace (de 30 % à 50 %).

1.8.3 Description du produit


1.8.3.1 Définition et rôle de vérin
Le vérin est l’élément moteur des systèmes hydrauliques, car nous pouvons dire que
c’est la fin du parcours du circuit hydraulique. Le vérin a pour rôle de transformer l’énergie
hydraulique reçue en énergie mécanique comme par exemple la manipulation de la pelle
mécanique, les trains d’atterrissage des avions, les monte-charges, les presses hydrauliques
etc.

1.8.3.2 Composant de vérin


D'une manière générale un vérin est composé principalement par :

 Un corps (Fut)
 Un piston
 Une tige
 Bague
 Tube hydraulique
 Des orifices d'entrée et de sortie du fluide (bossage).
 Fixation tige

30
 Fixation Fut

Figure 1-17:les composantes de vérin

1.8.3.3 Les types des vérins fabriquent


En fait nous ne citerons que quelques-uns les plus courants.

 Vérin simple effet (tige rentrée à l'état repos)


 Vérin simple effet (tige sortie à l'état repos)
 Vérin double effet non amorti
 Vérin double effet amortissement avant et arrière
 Vérin double effet amortissement avant et arrière réglable
 Vérin double effet à double tige
 Vérin télescopique double effet (c'est ce type de vérin qui est utilisé dans les camions
bennes, les engins de travaux publics)

1.8.3.4 Caractéristiques des vérins  :


 Un vérin est déterminé par sa course et par son diamètre :
 De sa course dépend la longueur du déplacement à assurer,
 De son diamètre et de la pression de l'air dépend l'effort à développer.

1.8.4 Domaine d'application


Le domaine d'application des vérins est très vaste, des machines-outils aux engins des
travaux publics, des presses hydrauliques aux monte-charges, l’agriculture de l'aéronautique à
la construction navale, presque tous les systèmes nécessitant de gros efforts font intervenir les
vérins par le système hydraulique.

31
Figure 1- 18: exemples d'utilisations des vérin hydrauliques

1.8.5 Cycle de fabrication de vérin

Phase 1 Phase2 Phase3 Phase4 Phase5

Débitage Usinage sur


machine

Tube glasses Tournage et Soudage Montage Vérin Peinture


perçage par MAG
Rodé Fut Et Fini Et
emballage
Test Marquage

Tournage et Piston Et export


fraisage

Barre Bague
cylindrique

Magasin

De Barre carre Fraisage Fixation tige


matière

Primaire

32
Fixation
fond

Barre chromé Tournage et


fraisage
Tige de vérin

Tube Cintrage
hydraulique
Tube
hydraulique

Tableau 1-1:Cycle de fabrication de vérin

Conclusion
Dans ce chapitre on a rencontré les principaux types et modèles des chaines de montage.
Dans ce que suit on va s’intéresser à l’approvisionnement et conditionnement des composants
du produit Johnson control

CHAPITRE 2: APPROVISIONNEMENT ET
CONDITIONNEMENT DES COMPOSANTS DU
PRODUIT JOHNSON CONTROL

Introduction
L’approvisionnement d’une chaine de production consiste à planifier et gérer l’activité
de la chaine dans le but de satisfaire ses besoins actuels et futurs. Une gestion efficace d’une
chaine d’approvisionnement permet d’atteindre deux objectifs principaux qui sont :

- La diminution du stock.
- La réduction des coûts. Ce chapitre présentera la partie approvisionnement et
conditionnement de chaque composant des deux produits Johnson control en
s’appuyant sur une démarche précise ; qui consiste à calculer le besoin de chaque
poste en composants durant deux jours de production.

2.1 Approvisionnement en composants du produit Johnson control


Chaque poste d’assemblage doit être alimenté par un nombre bien défini de composants
pour réaliser le produit fini et doit respecter le standard ergonomique pour que l’opérateur
puisse travailler dans des conditions favorables. Pour cela, nous commençons, tout d’abord,
par la détermination des approvisionnements nécessaires et du type de conditionnement de
chaque composant du produit Johnson control.

2.2 Principe de détermination du nombre des bacs


Le principe de l’aménagement des postes est :

33
 Ne garder que le strict minimum sur les postes de travail.
 Bien ranger les approvisionnements et les conditionnements pour qu’ils soient
facilement accessibles.
 Désengager l’espace de travail. Le choix de la nature d’approvisionnement est
important. En effet, plusieurs contraintes s’interposent à cette opération. L’une des
contraintes le plus pesantes dans notre étude est évidemment le temps, car Selon les
standards De la société, la quantité stockée dans le bac doit assurer une autonomie
minimale du poste de 1 jours donc la première donnée sur laquelle on se basera est la
demande journalière à satisfaire qui nous donnera un éclaircissement sur la quantité
des pièces que nous aurons besoin à produire pendant cet intervalle du temps et, par la
suite nous pourrons calculer et déterminer le nombre des composants nécessaires pour
assurer une continuité de travail au sein de la chaine d’assemblage.

La détermination de la taille du bac de chaque composant est évaluée à partir du besoin


calculé auparavant et du volume de chaque composant. Cependant, le raisonnement doit
s’effectuer dans le sens de la taille de la pièce à conditionner afin de pouvoir distinguer les
dimensions des bacs (voir figure).

Figure 2-19:Dimension standard de bacs plastique T2 et T3

34
Figure 2-20:Dimension standard de bacs plastique C1 et C2

Pour les petites pièces comme les billes et les olives un bac en inox suffit pour le
travail continu pendant deux jours.

Figure 2-21:Bac en inox

2.3 Choix des bacs


Les tableaux de l’Annex 3 sont des tableaux récapitulatifs, qui présentent le
conditionnement de chaque composant ainsi que le type de bac optimal pour satisfaire un
besoin de travail en flux continu pendant un intervalle du temps donné (entre un et deux
jours).

D’après ces tableaux, la quantité disponible dans le bac est calculée en considérant le
type de bac c'est-à-dire son volume et le volume de chaque pièce (volume du bac divisé par le
volume de la pièce).

2.4 Aménagement du poste de travail


Le choix d’emplacement des composants dans les chariots d’approvisionnement est
relatif aux différents mouvements des opérateurs. En effet, les composants relatifs aux
opérations qui se succèdent sont rangés d’une manière à ce que l’opérateur change la
direction de ses mains pour chaque assemblage (chaque opération) afin d’éviter la répétition
du mouvement dans le même sens (cette répétition dérange l’opérateur lors de son travail) et
prévoir un milieu de travail confortable.

Poste 1

35
Figure 2-22:Aménagement du poste 1

Poste 2

36
Figure 2-23:Aménagement du poste 2

Poste 3

37
Figure 2-24:Aménagement du poste 3

Poste 4

38
Figure 2-25:Aménagement du poste 4

39
2.5 Disposition des postes de travail

Figure 2-26:Disposition des postes de travail

Conclusion
Ce chapitre a caractérisé l’étape d’approvisionnement de la ligne de montage de vérin
Johnson control, Cette étude s’est appuyée sur le concept ergonomique d’un poste de travail
qui sera analysé d’une façon rigoureuse dans les chapitres suivants. Le calcul
d’approvisionnement a été validé par des membres du projet, afin de pouvoir continuer les
différentes phases d’industrialisation. Cette étape sera mise en valeur dans lors de conception
des postes de travail basée sur une étude ergonomique.

40
CHAPITRE 3: ANALYSE FONCTIONNELLE DE
LA LIGNE DE MONTAGE DU VÉRIN JOHNSON
CONTROL
Introduction
L’analyse fonctionnelle est une démarche qui « consiste à rechercher et à caractériser
les fonctions offertes par un produit pour satisfaire les besoins de son utilisateur. »

La démarche est généralement conduite en mode projet et peut être utilisée


pour créer (conception) ou améliorer (reconception) un produit.

3.1 Analyse fonctionnelle externe de produit


 Analyse de besoin

Il conduit à définir les fonctions de service attendues d’un produit.

On distingue Trois étapes :

Etape 1 : saisir le besoin

Etape 2 : énoncer le besoin

Etape 3 : valider le besoin

 Saisir de besoin

Dans cette étape il est nécessaire de connaitre le but de réalisation des postes qui est dans
notre cas assembler le vérin Johnson control en respectant l’encombrement et l’ergonomie de
l’opérateur.

 Enoncer le besoin

41
Il s’agit d’exprimer avec précision le but et les limites de l’étude.

Pour cette étape on utilise l’outil bête à corne :

Opérateur Vérin

Chaine de
montage

Assembler les vérins ‘’Johnson control’’

Figure 3-27: Diagramme Bête à cornes

 Validation de système

Il faut répondre aux questions suivantes :

Question 1 : dans quel but et pour quelle raison ce besoin existe-t-il ?

 Réponse : faciliter le montage du vérin Johnson control

Question 2 : qu’est ce qu’il le fait disparaitre ?

 Réponse : la conception des nouveaux postes plus développé.

 Conclusion : le besoin est valide.

42
3.2 Analyse fonctionnelle globale (A-0)

W (électrique + hydraulique) Réglage opérateur

Vérins non assemblés Vérins assemblés


Chaine de
montage des
Vérins défectueux
vérins
A-0 Bruit

Assembler le vérin Johnson control

Figure 3-28:Analyse fonctionnelle globale (A-0)

43
3.3 SADT niveau A0

Energie électrique Opérateur Energie Pneumatique

Tige de décompression
CP1 Assembler l’ensemble tige
et la tige de
décompression Energie électrique Energie Pneumatique
Opérateur

Poste 1
L’ensemble embase
Assembler l’ensemble
CP2
embase
Energie électrique Energie Pneumatique
Opérateur
Poste 2

Vérin assemblé non testé


Assembler et tester le
CP3 L’ensemble tige
vérin

Opérateur
Poste 3

Vérin assembler
CP4
Emballer le vérin

Poste 4

Figure 3-29 : SADT niveau A0

44
3.4 Recensement des fonctions services 
 Identification des fonctions services 

Figure 3-30:Diagramme pieuvre

FP : Permettre à l’opérateur d’assembler le vérin Johnson control

FC1 : Être déplaçable facilement

FC2 : Être peu couteux

FC3 : Être stable

FC4 : plaire à l’œil

FC5 : Respecter les normes de sécurité

FC6 : supporter les bacs

FC7 : faciliter les taches de montage

45
3.5 Hiérarchisation des fonctions de service
Toutes les fonctions de service doivent être validées mais on se trouve parfois obligé
d’attribuer des priorités.

Pour pouvoir hiérarchiser les fonctions de service, on utilise la méthode de tri croisé qui
consiste à comparer les fonctions de service de point de vue importance pour le demandeur.

0 : Supériorité

1 : Légèrement supérieur

2 : Moyennement supérieur

3 : Nettement supérieur

FP FC1 FC2 FC3 FC4 FC5 FC6 FC7 Points Souhait

FP FP12 FP13 FP12 FP13 FP11 FP11 FP12 14 31.11

FC1 FC22 FC31 FC12 FC51 FC61 FC72 2 4.44

FC2 FC31 FC41 FC51 FC62 FC72 2 4.44

FC3 FC32 FC51 FC60 FC31 5 11.11

FC4 FC52 FC63 FC72 1 2.22

FC5 FC52 FC51 8 17.77

FC6 FC7 6 13.33


1

FC7 7 15.55

TOTA TOTAL
L

45 100%

Tri croisé

Tableau 3-2: hiérarchisation des fonctions de service

46
3.6 Valorisation des fonctions de services
Introduction
Il consiste à tracer un diagramme proportionnel aux valeurs des fonction de services.

Series 1
35.00% 31.11%
SOUHAITE EN POURCENTAGE

30.00%

25.00%
17.77%
20.00% 15.55%
13.33%
15.00% 11.11%

10.00%
4.44% 4.44%
5.00% 2.22%

0.00%
FP FC5 FC7 FC6 FC3 FC1 FC2 FC4
FONCTIONS DES SERVICE

Series 1

Figure 3-31:Valorisation des fonctions de services

Interprétations

On remarque que la fonction principale FP (Permettre à l’opérateur d’assembler le


vérin Johnson control) présente le plus grand pourcentage et ceci est tout à fait logique car
c’est la fonction qui traduit la nécessité du produit à réaliser.

La fonction de contrainte FC4 (plaire à l’œil) a le plus faible pourcentage, elle traduit
que le sens esthétique est moins important par rapport aux autres fonctions de service. Lors
de l’élaboration du produit, il faut donner une très grande importance à la fonction de service
présentant un pourcentage assez important mais il ne faut pas négliger les autres qui se
manifestent moins consistantes.

47
3.7 Diagramme fast
Introduction :

Ce diagramme correspond à une méthode bien adaptée à l'étude de réalisation technologique existante. Lorsque les fonctions sont
identifiées, elle les ordonne logiquement pour aboutir aux solutions techniques de réalisation.

FT1 : Permettre à l’opérateur d’assembler


l’ensemble tige et la tige de décompression

FT2 : Permettre à l’opérateur d’assembler


l’ensemble embase
FP : Permettre à l’opérateur d’assembler
le vérin Johnson control
FT3 : Permettre à l’opérateur d’assembler les
sous ensemble et tester le vérin

FT4 : Permettre à l’opérateur d’emballer le


vérin

48
S1 Presse manuelle
 Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT1 (POSTE 1)

FT111 : Monter le
Presse pneumatique
joint TS et assembler S2
les deux bagues

S3 Presse hydraulique

S4
FT11 : Permettre à FT112 : Monter le Axe de fixation piston
l’opérateur d’assembler joint de piston
l’ensemble tige

FT113 : Fixer la S5 Axe de fixation de la


fixation tige fixation tige

FT1 : Permettre à l’opérateur


S6
d’assembler l’ensemble tige
Gabarit de fixation tige
et la tige de décompression
FT121 : Fixer la tige
de décompression
S7
Etau de fixation

FT12 : Permettre à
FT122 : Monter le S8 Guide de montage de
l’opérateur d’assembler la
joint torique joint torique
tige décompression

FT123 : Monter le S9 Guide de montage de


jonc d’arrêt jonc d’arrêt

Figure 3-32:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT1 (POSTE 1)

49
 Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT2 (POSTE 2)

S10
Sauterelle de fixation

S11 Structure de fixation


FT2 : Permettre à l’opérateur d’assembler
FT21 : fixe l’embase embase double
l’ensemble embase
position FT2 : vérin
hydraulique

S12
Etau de fixation FT2 : vérin
pneumatique

Figure 3-33: Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT2 (POSTE 2)

50
 Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT3 (POSTE 3)

S13
FT311 : fixer la Gabarit de fixation de
bague intermédiaire bague intermédiaire

FT31 : permettre à
l’opérateur
S14
d’assembler le vérin Gabarit de fixation
embase
FT312 : fixer
l’embase
S15
Sauterelle de fixation

S16
FT321 : supporter le
Axe métallique
vérin

S17
FT3 : Permettre à l’opérateur d’assembler FT32 : permettre à FT322 : Doser l’huile
les sous ensemble et tester le vérin l’opérateur de remplir Vérin de remplissage
dans le vérin
le vérin

FT323 : supporter le S18


flexible de Support flexible
remplissage

S19
FT33 : permettre à
l’opérateur de tester le Machine teste vérin
vérin

Figure 3-34:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT3 (POSTE 3)

51
 Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT4 (POSTE 4)

S20
Coussinet

FT311 : guider le support


carton en rotation
S21
Contacte directe
FT3 : Permettre à FT31 : supporter le carton
l’opérateur d’emballer D’emballage en deux
le vérin positions

S22
FT312 : mise en position Tôle pliée forme U
de carton

Figure 3-35:Diagramme Fast relatif à la fonction technique FT4 (POSTE 4)

52
 Diagramme Fast relatif à la fonction contrainte FC1

S23
Roulette frein D100
FC1 : permettre à
l’opérateur de déplacer
les postes S24
Roulette sans frein D100

Figure 3-36:Diagramme Fast relatif à la fonction contrainte FC1

 Diagramme Fast relatif à la fonction contrainte FC2


S25 Support Porte P-bacs à croché
FT21 : Supporter les bacs
T2 et T3
S26 Support Porte P-Bacs à boulon
Type T2 et T3
S27
Support Porte G-bacs multi-positions
FT22 : Supporter les bacs
FC2 : Supporter les bacs type C1 et C2
S28
Support Porte G-bacs à deux positions

S29
FT23 : Supporter les bacs Tôle pliée
en inox
Figure 3-37:Diagramme Fast relatif à la fonction
contrainte FC2
53
3.8 Choix des solutions technologiques
Introduction

On s’intéresse dans cette partie à chercher les différentes solutions possibles pour chaque
fonction technique afin de choisir les solutions optimales.

Les travaux précédents ont permis de trouver un nombre important de solutions possibles,
il est nécessaire d’apporter un modèle d’aide à la décision, lui, même assorti d’outils consiste
a suivi les étapes suivantes :

 Choix des critères


 Valorisation par critère
 Valorisation globale
 Analyse de résultats

 Fonction technique FT111 : assembler le deux bague BA et intermédiaire et


monter le joint RCM

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

- La presse manuelle -Assurer la sécurité Exige un peu


permettre à l’opérateur de l’opérateur d’effort.
d’assemble le deux
bague BA et -diminuer le temps
intermédiaire et de de l‘opérations
monter le joint RCM sur
-Réalisation simple
le bague BA ainsi elle
permet de fixer la bague -durée de vie
intermédiaire afin importante
d’assurer le serrage de
raccord.
S1
-Le gabarit de fixation de
la bague intermédiaire
doit avoir une liaison
glissière par rapport à la
Figure 3-38 : Presse manuelle
structure de presse afin
d’assure l’accessibilité
de boulonneuse.
-Le levier doit avoir deux
positions pour éviter
qu’elle présente un
obstacle devant
l’opérateur.

54
- La presse pneumatique -Elle peut stopper à -Risque de Blessure
est contrôlée en n’importe quel de l’opérateur.
manipulant l’air moment, il suffit
comprimé. juste d’ouvrir la -Exige une
valve pour dégager alimentation
-l’air est forcé dans un l’air. continue en énergie
tube jusque à ce qu’il est pneumatique.
plein d’air et applique -simple à l’utiliser.
une pression permettant - cout un peu élevé.
de déplacer la presse et
monter les deux bagues
et le joint RCM, une fois
S2
que le course est
terminée l’air est évacué
à travers les valves et les
Figure 3-39 :Presse pneumatique ressorts entraine la
pompe à se déplacer vers
le haut.

-La presse hydraulique -Les presse -Les presses


est alimentée par une hydraulique sont hydrauliques
pompe hydraulique à un très robustes et demandent beaucoup
vérin qui entraine la fiable. de maintenance.
glissière. L’huile doit toujours
-la vitesse être présente à
s3 -Les vitesses de d’emboutissage l’intérieur de la
production de la presse reste constant presse.
hydraulique sont moins pendant toute la
que celles atteintes par la course. Elle comporte
presse pneumatique. plusieurs appareils
pour le control de la
Figure 3-40 : Presse hydraulique pression.

Tableau 3-3 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT111


Choix de solution adoptée :
 Fonction technique FT111 :  Assembler le deux bague BA et intermédiaire et monter
le joint RCM.
 Les solutions :

S1 : presse manuelle


S2 : presse pneumatique
S3 : presse hydraulique

55
 Fixer les critères de choix :
C1 : sécurité
C2 : cout
C3 : efficacité

 Coefficient de pondération :
Utile 1
Nécessaire 2
Important 3
Très important 4
Vital 5

 Valorisation des solutions :


Bien adoptée 3
Moyenne 2
Douteuse 1

k S1 S2 S3

note total note total note total

C1 4 3 12 1 4 2 8

C2 3 3 9 2 6 1 3

C3 5 2 10 1 5 2 10

31 15 21

Tableau 3-4 : Valorisation globale


 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S1) prend la valeur la
plus importante, alors on choisit la presse manuelle.

56
 Fonction technique FT121 : Fixer la tige de décompression

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

-Le gabarit de fixation -Faciliter les


tige permet à taches
l’opérateur la mise en d’assemblage de
S6 position de la tige de la tige de
décompression afin de décompression
monter le joint torique,
l’écrou M16 et le jonc - faible cout de
d’arrêt fabrication.
Figure 3-41 :Gabarit de fixation tige
-Réalisation
simple

L’étau est composé Permet la fixation - encombrante


d'une partie fixe complète de la
(généralement liée au tige et éviter -temps de serrage un
plan de travail), d’une qu'elle se glisse peu élevé.
partie mobile, et d'un au cours de
S7 Fig système de serrage. montage
ure 3-42: Etau de fixation

Tableau 3-5 : Choix de solution adoptée pour la fonction technique FT121


Choix de solution adoptée :

Fonction technique FT121 :  Fixer la tige de décompression

 Les solutions :

S6 : Gabarit de fixation tige

S7 : Etau de fixation

 Fixer les critères de choix :


57
C1 : encombrement

C2 : cout

C3 : efficacité

 Coefficient de pondération :

Utile 1

Nécessaire 2

Important 3

Très important 4

Vital 5

 Valorisation des solutions :

Bien adoptée 3

Moyenne 2

Douteuse 1

k S6 S7

Note Total Note Total

C1 3 3 9 2 6

C2 4 3 12 2 8

C3 5 3 15 2 10

36 24

Tableau 3-6 : Valorisation globale

 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S6) prend la valeur la plus
importante, alors on choisit le gabarit de fixation tige.

 Fonction technique FT21 : fixer l’embase

58
Solution technologique Description Avantages Inconvénients

-Le mouvement du levier -Puissance de serrage - coût un peu


est converti en un réglable jusqu'à 2 élevé
mouvement axial de la tige 500 N par la vis de
de poussée. réglage se trouvant
dans la rotule.
-Les opérations
d’assemblage de l’ensemble -Ajustement
embase nécessite deux automatique du
positions de fixation. serrage jusqu'à 13
S1
mm tout en
0
Figure 3-43 :Sauterelle de fixation
conservant une force
de serrage constante
-sans modification
manuelle de de la
position de la vis de
pression

La structure de fixation -Très facile à -bruyante


embase double position manipuler.
permet à l’opérateur la mise
en position de l’embase en -Cout de fabrication
deux positions déférentes faible
S1 pour assurer l’assemblage -réalisation simple.
1 des composants
3-44 :Structure de fixation
embase double position -le changement de position
de l'embase ç'est fait à
travers une liaison pivot
entre le porte embase et la
base.

L’étau est composé d'une Permet la fixation - encombrante


partie fixe (généralement complète de la tige et
liée au plan de éviter qu'elle se -temps de
travail), d’une partie glisse au cours de serrage un peu
mobile, et d'un système de montage élevé.
S1 serrage.
2 Etau de fixation

Choix de solution Tableau


adoptée :
3-7 : Choix de solution adoptée pour la fonction
 Fonction technique FT21 :  fixer l’embase
 Les solutions :

59
S10 : Sauterelle de fixation
S11 : Structure de fixation embase double position
S12 : Etau de fixation

 Fixer les critères de choix :


C1 : encombrement
C2 : cout
C3 : efficacité

 Coefficient de pondération :
Utile 1
Nécessaire 2
Important 3
Très important 4
Vital 5

 Valorisation des solutions :


Bien adoptée 3
Moyenne 2
Douteuse 1

K S10 S11 S12

Note Total Note Total Note Total

C1 3 2 6 2 6 1 3

C2 4 2 8 2 8 1 4

C3 5 2 10 3 15 1 5

24 29 12

Tableau
3-9 : Valorisation global
 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S11) prend la valeur la
plus importante, alors on choisit la structure de fixation embase double position.
 Fonction technique FT312 : fixer l’embase

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

60
S1 -Le gabarit de fixation -Réalisation simple.
4 embase permet à
l’opérateur fixe -fable cout de
l’embase pour assure fabrication.
l’opération de serrage
-manipulation simple.
de FUT et de la bague
intermédiaire.

Gabarit de fixation embase

-Le mouvement du -Puissance de serrage - coût un peu


levier est converti en réglable jusqu'à 2 500 élevée
un mouvement axial de N par la vis de réglage
la tige de poussée. se trouvant dans la -encombrante
rotule.
-Les opérations
S1
d’assemblage de -Ajustement
5
l’ensemble embase automatique du
Sauterelle de fixation nécessite deux serrage jusqu'à 13 mm
positions de fixation. tout en conservant une
force de serrage
constante -sans
modification manuelle
de de la position de la
vis de pression

Tableau 3-10 : Choix de solution adoptée Fonction technique FT312


Choix de solution adoptée :
Fonction technique FT312 :  fixer l’embase

 Les solutions :
S14 : gabarit de fixation embase
S15 : Sauterelle de fixation

 Fixer les critères de choix :


C1 : encombrement
C2 : cout
C3 : efficacité

 Coefficient de pondération :
Utile 1
Nécessaire 2

61
Important 3
Très important 4
Vital 5

 Valorisation des solutions :


Bien adoptée 3
Moyenne 2
Douteuse 1

K S13 S14

Note Total Note Total

C1 3 3 9 1 3

C2 4 2 8 1 4

C3 5 3 15 2 10

32 17

Tableau 3-11 : Valorisation globale

 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S11) prend la valeur la
plus importante, alors on choisit le gabarit de fixation embase.

 Fonction technique FT311 : Guider le support porte carton en rotation

La vitesse de rotation de support c’est fait manuellement à une vitesse très faible donc on
choisit le guidage en rotation avec contact direct.

 Fonction contrainte FC1 : Permettre à l’opérateur de déplacer les postes

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

62
- Pour les montures - Frein arrière -Cout élevé.
pivotantes, fourche et platine assurant
renforcées, axe de pivot très l'immobilisation du
S2 robuste, double chemin de système de
3 billes dans le système de pivotement et de la
pivotement, renforcé par roue
quatre coupelles en acier
Roulette frein D100 traité. 
-charge :180kg.

- Roue en polyamide noir 38- -Durée de vie -incapable


30. important. d’assurer la
- Roulement lisse. stabilité de
-Cout moyenne. poste.
- Monture en tôle d'acier
S2 emboutie. 
4 - Double chemin de billes
dans le système de
pivotement. 
Roulette sans frein D100

Tableau 3-12 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT21

Choix de solution adoptée :


Fonction contrainte FC1 :Permettre à l’opérateur de déplacer les postes
 Les solutions :

S23 : Roulette frein D 100

S24 : Roulette sans frein D100

 Fixer les critères de choix :

C1 : durée de vie

C2 : cout

C3 : efficacité

 Coefficient de pondération :

Utile 1

Nécessaire 2

Important 3

63
Très important 4

Vital 5

 Valorisation des solutions :

Bien adoptée 3

Moyenne 2

Douteuse 1

k S23 S24

note total note total

C1 4 2 8 2 8

C2 4 2 8 3 12

C3 5 3 15 1 5

31 25

Tableau 3-13:Valorisation globale

 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S23) prend la valeur la
plus importante, alors on choisit la roulette frein D100.

 Fonction technique FT21 : supporter les bacs T2 et T3.

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

64
S2 -le support porte P- -Possibilité de changer -Prix de
5 Bacs permet à la hauteur de support. fabrication
l’opérateur de fixer les élevé.
bacs - Possibilité de
changer l’inclinaison
- le changement de de support.
position de support se
Support Porte P-Bacs à croché fait en changeant les -manipulation simple.
positions des accroche

Le changement de -Réalisation simple. Temps de


positions de support se réglage un peu
fait en changeant les -faible cout de élevé.
positions des boulons fabrication.
de fixation -Possibilité de changer
S2 la hauteur de support.
6
- Possibilité de
changer l’inclinaison
Support Porte P-Bacs à Boulon de support.

-Supporter des charges


plus importantes que
le support porte bacs à
croché.
Tableau 3-14 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT21
Choix de solution adoptée :
 Fonction technique FT21 :  supporter les bacs T2 et T3.
 Les solutions :

S25 : support P-Bacs à croché

S26 : support P-Bacs à Boulon

 Fixer les critères de choix :

C1 : temps de réglage

C2 : cout

C3 : charge

 Coefficient de pondération :

Utile 1

Nécessaire 2

65
Important 3

Très important 4

Vital 5

 Valorisation des solutions :

Bien adoptée 3

Moyenne 2

Douteuse 1

K S25 S26

Note Total Note Total

C1 3 3 9 2 6

C2 4 1 4 2 8

C3 3 2 6 3 9

19 23

Tableau 3-15 : Valorisation globale

 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S26) prend la valeur la
plus importante, Le support P-Bacs à boulon.

 Fonction technique FT22 : Supporter les Bacs T1 et T2.

Solution technologique Description Avantages Inconvénients

66
S2 -le support porte G- -Possibilité de changer -Prix de
7 Bacs multi-positions la hauteur de support. fabrication
permet à l’opérateur de élevé.
supporter les bacs - un choix multiple de
position d’inclinaison. -supporter des
- le changement de la charger moins
hauteur de support se -manipulation simple. importantes que
fait en changeant les les supports G-
Support porte G-Bacs Multi- positions des Bacs à deux
positions accroches. positions
d’inclinaison.
-le changement de
l’inclinaison se fait en
changeant la position
des poigné de serrage.

Le changement de -Réalisation simple. -Temps de


positions de support se réglage un peu
fait en changeant les -faible cout de élevé.
positions des boulons fabrication.
de fixation -Positions
-Possibilité de changer d’inclinaisons
S2 la hauteur et
8 limités.
l’inclinaison de
Support porte G-Bacs à deux support.
positions
-Supporter des charges
plus importantes que
le support porte bacs à
multi-position.

Tableau 3-16 : Choix de solution adoptée pour la Fonction technique FT22


Choix de solution adoptée :
 Fonction technique FT22 : Supporter les Bacs T1 et T2.
 Les solutions :

S27 : support Porte G-Bacs multi-positions

S28 : support Porte G-Bacs à deux positions

 Fixer les critères de choix :

C1 : temps de réglage

67
C2 : cout

C3 : charge

 Coefficient de pondération :

Utile 1

Nécessaire 2

Important 3

Très important 4

Vital 5

 Valorisation des solutions :

Bien adoptée 3

Moyenne 2

Douteuse 1

K S27 S28

Note Total Note Total

C1 3 3 9 2 6

C2 4 1 4 2 8

C3 4 2 8 3 12

21 26

Tableau 3-17 : Valorisation globale


 D’après le tableau des solutions on remarque que la solution (S28) prend la valeur la
plus importante, donc on choisit le support porte bacs à deux positions.

Conclusion
Après effectuer le choix de solution de la chaine, nous reste la partie conception et l’étude
ergonomique des postes

68
CHAPITRE 4: ETUDE ERGONOMIQUE ET
CONCEPTION DE LA LIGNE JOHNSON
CONTROL

Introduction
La conception d’une ligne se définit comme la description de la ligne de production à
développer selon une vue interne avec les différentes structures et comportements des
composants variés. Elle s’appuie sur une étude rigoureuse pour garantir un résultat de qualité
et de flexibilité. Cette étude est fondée sur une relation de dépendance entre le travail, les
outils et l’homme. Ce chapitre présentera en premier lieu l’étude ergonomique effectuée pour
établir une création concrète de la ligne BMW. En second lieu, le résultat de la conception de
la ligne sera présenté par une simulation de l’ergonomie de chaque poste de travail.

4.1 Étude ergonomique d’un poste de travail


4.1.1 - Définition de l’ergonomie
L’ergonomie [Ive Congrès international d’ergonomie de la SELF, 1969] est l’étude
scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail. Elle
conçoit une conception étudiée des outils, des machines et des dispositifs qui puissent être
utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité. Une conception ergonomique
d’un poste de travail se concentre sur l’adéquation du travail aux capacités de la main
d’œuvre ; par exemple par élimination de l’occurrence des postures anormales, la réduction
des exigences des efforts excessifs, l’amélioration de la conception des outils manuels ou
l’optimisation des exigences de travail/repos.

4.1.2 - Les avantages de l’ergonomie


Bien-être au poste de travail : des postes et des processus de travail ergonomiques sont
indispensables au bien-être des personnes au travail. Cette adéquation entre le cadre du travail
et la personne en question permet d’alléger les facteurs de stress et de santé. Productivité
accrue : la correspondance de l’ergonomie des postes de travail avec les activités et les gestes
professionnels effectués par les travailleurs ont une influence positive sur la motivation et le
rendement des collaborateurs. Si l’ergonomie est totalement respectée, elle contribue d’une
manière significative à l’amélioration de la productivité. Réduction des accidents et des
maladies : des postes de travail correctement agencés permettent de réduire d’une façon
marquante le taux d’accidents et des maladies. Des solutions globales en matière du travail
impliquent souvent la prise en compte d’aspects ergonomiques. [CUSSTR, 2005] La fonction

69
de l’ergonomie peut être synthétisée selon un cercle appelé « La roue de l’ergonomie » (voir
figure) qui regroupe tous les facteurs dégageant un environnement ergonomique :

Figure 4-45 :La roue de l’ergonomie

En décryptant cette roue, [CUSSTR, 2005] nous remarquons la présence de l’homme


et la tâche au centre de ce cercle ; pour cela, il faut adapter le travail aux capacités de l’être
humain. L’homme se trouve également dans le cercle d’action accompagné des facteurs
suivants : poste de travail, organisation du travail, contenu du travail et environnement de
travail. Tous ces facteurs influent directement sur le cercle de la réaction qui doit être
obligatoirement, équilibré et puissant afin d’obtenir le bien-être au poste de travail et un bon
résultat d’exploitation.

70
4.1.3 Description des postures et dimensionnement du poste de
travail
4.1.3.1 Description des postures
Une position anatomique du corps est représentée par une personne debout avec les
pieds joint, les bras par les côtés et les paumes vers l’avant (voir figure ). Cette posture
présente l’attitude corporelle adoptée par l’opérateur ou imposée à celui-ci au cours de son
activité. Elle est définie comme suit :

- Le tronc est droit (ni penché ni en rotation).


- Le déplacement, autorisé, de l’avant-bras et des mains doit s’effectuer dans un
intervalle compris entre un plan passant par les épaules et un plan horizontal passant
au niveau de la ceinture.

Figure 4-46 : Posture normale d’un opérateur

71
4.1.3.2 Dimensionnement du poste du travail
Le choix des dimensions des postes de travail met en valeur les éléments suivants :
Plan de travail : surface matérialisée supportant les objets atteints, maintenus ou manipulés
par l’opérateur. Volume de travail : Portion de l’espace de l’intérieur dans laquelle se
répartissent les points de maintien et d’atteinte pour un opérateur au cours de son activité.
Zone de travail : Zone à l’intérieur de laquelle l’opérateur se déplace pour réaliser son travail,
par exemple pour assurer l’approvisionnement ou l’évacuation des pièces, ou bien pour
effectuer des opérations fréquentielles telle que réglage, graissage, etc. Le choix de la hauteur
du plan du travail se fait en fonction de la nature du travail comme indiqué dans la figure
suivante :

Travail de
Travail légère Travail lourd
précision

Figure 4-47 : Hauteurs de table recommandées pour le travail en station debout

Figure 4-48 : Hauteurs de table recommandées pour le travail en station debout (Valeurs de référence
en cm)

Le choix des dimensions de la table est effectué en se basant sur les différents
mouvements de l’opérateur au sein de son espace de travail, afin d’identifier un
environnement de travail sûr, plus confortable, sain et efficace. Les deux figures suivantes
définissent les dimensions standards pour la réalisation d’un poste de travail ergonomique.

72
Zone III

Zone II

Zone I

Figure 4-49 : Dimension latérale du poste de travail

En effet, les zones I et II se définissent comme étant des espaces utiles pour la
réalisation d’un travail donné. Les approvisionnements, les évacuations des bacs vides sont
positionnées dans la zone III. Pour conclure, la conception architecturale d’un poste de travail
doit tenir en compte de toutes les tâches manuelles, au cours de lesquelles la main atteint,

73
saisit, maintient et manipule en considérant la posture normale des travailleurs, les amplitudes
articulaires et l’atteinte visuelle.

4.2 Conceptions de la ligne Johnson control


4.2.1 Standardisation des composants du châssis du poste
Selon le standard de la société, un poste de travail est constitué d’une fourniture
servante à former la structure du châssis (barres en Inox, roues, éclairage).

4.2.2 Conception de structure de châssis (poste 1, poste 2, poste 3,


poste 4)
La conception du châssis d’un poste d’assemblage doit remplir certaines exigences qui
doivent être exécutées en s’appuyant sur une analyse complète de l’activité de l’opérateur
permettant de définir :

- Les tâches à réaliser.


- Les commandes à mettre en œuvre.
- L’accès au poste de travail.
- L’étude des zones d’atteinte par le sujet le plus grand et le sujet le plus petit.
- L’étude du poste existant, les postures de travail et l’avis de l’opérateur concerné.

Cette étude préalable permet d’inventorier et de classer :

-Les exigences visuelles (prise d’information).

-Les exigences manuelles : tout ce que l’opérateur doit atteindre et manipuler (déterminants
posturaux) : commande, réglage, déplacement, manutention.

-Les exigences auditives : communications orales, signaux sonores…

-Environnement de travail : organisation du travail, interrelations entre les opérateurs…

74
4.2.3 Exécution de la conception de la ligne Johnson control
En se basant sur l’étude effectuée au préalable de la posture ergonomique des
opérateurs et aux besoins en approvisionnements de chaque poste. La conception de la ligne
BMW a été réalisée avec le logiciel SolidWorks (logiciel de conception mécanique en
3dimensions), dont elle décrit le plan de l’aménagement des postes, les chariots
d’approvisionnements, les supports pour les bacs d’approvisionnements…

Les figures suivantes présentent les différentes vues des postes de travail.
 Poste 1


Figure 4-50 : Différentes vues du poste 1
Poste 2

75
Figure 4-51 : Différentes vues du poste 2

76
 Poste 3

Figure 4-52 : Différentes vues du poste 3

77
 Poste 4

Figure 4-53 : Différentes vues du poste 4

78
La figure suivante présente la partie du conditionnement et les chariots de stockage de la
ligne Johnson control.

I II

Chariot porte RF Chariot porte embase

Figure 4-54 : Les chariots de stockage de la ligne Johnson control.

En effet, le chariot porte RF est composé de deux parties, une zone I pour les
réservoirs et l’autre pour les futs.

Le chariot de stockage des produits finis non emballé (chariot Entrée poste
d’emballage) est présenté dans la figure suivante

Chariot de
stockage du
produit fini non
emballé

Figure 4-55 : Le chariot de stockage des produits finis non emballé

79
La zone de stockage (voir figure) est située à côté du poste 1, elle est entièrement
proche. Son emplacement a été proposé pour optimiser les déplacements inutiles de
l’opérateur à partir de poste d’emballage vers cette zone lors de stockage des vérins.

Zone de stockage
du produit fini
emballé

Figure 4-56 : Zone de stockage du produit fini emballé

Donc, l’organisation finale de la ligne Johnson control (en 3dimensions) a été validée
et acceptée par l’équipe de projet elle se présente comme suit (voir figure) :

Figure 4-57 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 1

80
Figure 4-58 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 2

Figure 4-59 : Chaine de montage du vérin Johnson control vue 3

81
Presse manuelle

Figure 4-60:presse manuelle

La presse manuelle permet à l’opérateur d’assemble le deux bague BA et


intermédiaire et de monter le joint RCM sur le bague BA ainsi elle permet la mise en position
de la bague intermédiaire afin d’assurer le serrage de raccord.
Le gabarit de fixation de la bague intermédiaire possède une liaison glissière par rapport à la
structure de presse afin d’assure l’accessibilité de boulonneuse.
Le levier possède deux positions pour éviter qu’elle présente un obstacle devant l’opérateur.

Outils de montage de la tige de décompression

Figure 4-61: Outils de montage de la tige de décompression

Le gabarit de fixation tige permet à l’opérateur la mise en position de la tige de


décompression afin de monter les joints toriques, l’écrou M16 et le jonc d’arrêt.
- L’outil de montage de joncs d’arrêt permet à l’opérateur de monter le jonc d’arrêt.

82
- L’outil de montage de joints toriques permet à l’opérateur de monter les joints
toriques.
Structure de fixation embase

Figure 4-62:structure de fixation embase

1 La structure de fixation embase permet à l’opérateur de fixer l’embase en deux


positions différentes afin d’assurer les opérations de montage de l’ensemble embase, ce qui
nous donne un gain de temps avec le moindre effort.et donc une augmentation de la
rentabilité.
Le mode d’utilisation de la structure de fixation embase est bien illustré dans l’images
6
5 précédentes.

Axe de fixation FT

Figure 4-63: Axe de fixation FT

83
L’axe de fixation de FT permet à l’opérateur la mise en position de la Fixation Tige pour
assurer le montage de l’ensemble tige.

Montage Bague Int-Fut

Figure 4-64: Montage Bague Int-Fut

Ce système permettre à l’opérateur d’assembler l’fut et la bague BA, qui se compose de


deux parties :
- Structure de Fixation embase qui permet de fixer l’embase.
- Gabarit de fixation bague Int qui permet de bloquer la rotation de la bague
intermédiaire durant l’opération de serrage.
Axe de fixation piston

84
Figure 4-65: Axe de fixation piston

L’axe de fixation piston permet la mise en position du piston pour assurer le montage de joint
RC.

Réservoir de remplissage

Figure 4-66:Réservoir de remplissage

Ce réservoir permet de récupérer l’huile perdue au cours de remplissage des vérins.


Le support flexible permet de maintenir le flexible.

Le support G-bacs

Figure 4-67:Le support G-


bacs

85
Le support G-bacs permet à l’opérateur de maintenir le bacs type C1 et C2 avec deux
positions d’inclinaison, Le changement de positions de support se fait en changeant les
positions des boulons de fixation.

Support P-bacs

Figure 4-68: Support P-bacs

Le support P-bacs permet à l’opérateur de maintenir le bacs type T1 et T2 avec deux


positions d’inclinaison possible.

Porte outils

Figure 4-69: Porte outils

Le porte outils permet à l’opérateur de supporter l’outil de montage.

Etagère porte feuilles

86
Figure 4-70: Etagère porte feuilles

L’étagère portefeuilles permet à l’opérateur de supporter l’OF et les dossiers de poste.

Casier

Figure 4-71: Casier

Le casier permet de Stocker les joints.

87
4.3 Simulation de l’ergonomie des postes de travail de la ligne
Johnson control

88
Afin d’apercevoir de plus près le respect du standard ergonomique par tous les
éléments créés de la ligne Johnson control une simulation des postes de travail a été élaborée
et validée par le module ergonomique du logiciel CATIA (« Conception Assistée
Tridimensionnelle Interactive Appliquée », c’est un logiciel qui conçoit des dessins en trois
dimensions répondant aux besoins diversifiés des entreprises). Cette réalisation a été
identifiée et modifiée à l’aide des différents avis des opérateurs vis-à-vis du dimensionnement
des chariots d’approvisionnement, afin de pouvoir cerner les risques professionnels de chaque
poste de travail en se référant aux exigences ergonomiques de La société (cités dans le
tableau 5.2). Tout d’abord, nous devons définir la posture normale de l’opérateur devant le
poste de travail comme l’indique la figure suivante :

175 Cm

Figure 4-72 : Position de la postule normale d’un opérateur

Ensuite, nous pouvons manipuler cet opérateur selon le standard de mouvements des
différents segments corporels défini au préalable dans le but d’analyser l’ergonomie des
postes. Le résultat de simulation de l’ergonomie des postes de la ligne BMW est présenté
dans les tableaux suivants :

Poste 1 ligne Johnson control

89
Figure 1 : l’opérateur effectue une inclinaison
de -10.5° par son épaule pour pouvoir atteindre
le levier de la presse cette inclinaison appartient
au niveau vert de la grille du standard
ergonomique de VTU.

Figure 2 :Selon la deuxième figure, l’opérateur


ayant une posture normale (pas d’inclinaison et
pas de rotation du tronc et de la tête) atteigne le
deuxième étage contenant les bacs des
composants selon une inclinaison de l’épaule
54°, selon le standard ergonomique de VTU
cette inclinaison appartient au niveau orangé
qui définit une posture convenable pour la santé
de l’opérateur.

Poste 2 ligne Johnson control


-10.5°

90

1
Figure 1 : L’atteinte des composants de l’étage deux se
fait en penchant l’épaule d’un angle de 54 ° cet
abaissement est toléré selon le standard ergonomique de
VTU.

54°

1
Figure 1 : Ce chariot d’approvisionnement contient les
embases, ce pendant l’accès au chariot est exécuté par une
inclinaison de l’épaule de 30°, qui est permise selon le
standard ergonomique de VTU (appartient au niveau
orangé de la grille d’observation) et par la suite le chariot
d’approvisionnement est ergonomique acceptable.

30°

Poste 3 : ligne Johnson control

91
15°
Figure 1 : Afin de réaliser la fixation de l’embase
10° l’opérateur incline sa tête d’un angle de 15° et son tronc
de 10° cette inclinaison appartient au niveau orangé de la
grille du standard ergonomique de VTU.

1
Figure 2 : Pour pouvoir fixer le vérin sur la machine test
vérin, l’opérateur doit effectuer une inclinaison de 50°par
son épaule, cette inclinaison appartient au niveau orangé
de la grille de standard ergonomique de VTU.
50°
2

Figure3 : Pour pouvoir serrer la bague intermédiaire


l’opérateur doit effectuer une inclinaison de 10° par son
épaule, selon le standard ergonomique de VTU cette
10° inclinaison appartient au niveau vert, donc cette opération
est ergonomique pour l’opérateur

Tableau 4-20 : Etude ergonomique de poste


3

92
Poste 4 ligne Johnson control

Figure 1 : L’atteinte des cartons se fait en penchant


l’épaule d’un angle de 50 ° cet abaissaient est toléré selon
le standard ergonomique de VTU.

50°

Figure 2 : Selon la deuxième figure l’opérateur doit


effectuer une inclinaison de 50° par son épaule pour
50° pouvoir atteindre les deux bacs contenant les axes et les
goupille cette inclinaison appartient au niveau orangé de
la grille du standard ergonomique de VTU.

Tableau 4-21 : Etude ergonomique de poste


4
Conclusion
Ce chapitre est consacré à une étude conceptuelle dans lequel on a présenté la
conception des différents éléments de la chaine et une étude ergonomique des postes.

93
Conclusion et perspectives
La réalisation de ce projet et le fruit de connaissance acquise durant plusieurs années
d’étude, ce n’est qu’un signe de reconnaissance envers notre institut et nos enseignants.

A L’issue de ce travail, on se trouve astreint d’exprimer nos réflexions et nos jugements


concernant ce projet. Nous croyons être allés aussi loin que nous le permettait les outils, les
moyens, les équipements et le temps mis à notre disposition.

Le travail dans le cadre de ce PFE, était d'une importance considérable dans la mesure où il
nous a servi comme portail vers le monde professionnel et la vie d'entreprise. De point de
vue technique, il nous a permis de mettre en œuvre les acquis théoriques que nous avons
appris tout au long de notre cursus universitaire et de les enrichir et approfondir des
connaissances dans le domaine de la conception mécanique Outre, ce projet était aussi
enrichissant pour les bonnes pratiques de la gestion de projet vu que nous avons eu
l'opportunité d'organiser son déroulement dès le début.

Dans le cadre de plus améliorer la chaine on peut utiliser un système de test automatique
du vérin afin de contrôler le bon fonctionnement du vérin.

94
Bibliographie
Sites web
https://fr.wikipedia.org/wiki/Poste_de_travail
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_montage
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travail_%C3%A0_la_cha%C3%AEne
http://gestion-production.univ-lyon1.fr/webapp/website/website.html?
id=3301179&pageId=220662
https://www.letudiant.fr/boite-a-docs/document/l-organisation-de-la-production.html

Livres
Support de cours bac technique

Logiciels
- SolidWorks 2016
- Catia

95