Vous êtes sur la page 1sur 3

1-Introduction

2-la fiche métier


Présentation

Le chargé d'affaires professionnels travaille sous la responsabilité du directeur


d’une agence bancaire. Il est en charge de la gestion et du développement d'un
portefeuille clients professionnels c'est-à-dire essentiellement composé
d’artisans, de commerçants, de professions libérales et TPE...

Missions principales

Les missions principales du chargé d'affaires professionnels sont:

- la gestion des dossiers de financement avec une maîtrise des risques et de la


rentabilité de la relation client.

- l’analyse de la situation et le conseil des dirigeants et créateurs d'entreprises en


matière de stratégie bancaire.

- l’élaboration d'un dossier de financement personnalisé qui sera présenté aux


interlocuteurs bancaires.

- la prospection et le développement de prescripteurs, essentiellement les


experts comptables.

- l'animation et la fidélisation du réseau bancaire.

Profil demandé

Bac +4/5 type Ecole de Commerce ou Master Banque/Finance.

Une première expérience en banque est souvent exigée.

Maîtrise des techniques bancaires, des règlementations juridiques et fiscales en


vigueur, ainsi que des techniques de financement.

3-le portrait statistique du métier


4-le tableau de la prise de contacts

5-le guide de l’entretien

En quoi consiste le métier de banquier


Qu’est ce que vous aimez le plus dans votre métier
Qu’est ce que vous aimez le moins dans votre métier
Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier
Quelle est la formation pour devenir banquier
Y a-t-il un concours de banquier
Existe-t-il des écoles de banquier
Quel est le salaire d’un banquier
Quels conseils donneriez vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier

6-l’interview retranscrite

Après quelques années d’études faisables en alternance, vous pourrez exercer en


tant que banquier dédié aux particuliers, ou en tant que banquier d’affaires où
vous serez en relation avec une clientèle de professionnels.

Mr Didier, nous parlent de son quotidien et donnent les pistes pour celles et ceux
qui seraient attiré(e)s par ce métier qui recrute.

En quoi consiste le métier de banquier ?

Didier : Je suis banquier chargé d’affaires professionnelles. Mon métier consiste à


développer une clientèle de professionnels : prospection de nouveaux clients et
entretien d’un portefeuille de PME, PMI, TPE, de commerçants, d’artisans, de
professions libérales.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Didier : J’apprécie d’être en contact chaque jour avec des clients qui, au vu de
leurs activités respectives, ont tous un besoin différent. C’est très enrichissant
d’échanger avec eux et de se tenir informé des évolutions des secteurs d’activité.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?


Didier : Le poids de l’administratif et du réglementaire, sans assistance d’un
secrétariat, la pression des clients pour faire le nécessaire « pour hier »,
l’élargissement de plus en plus important de la gamme des produits proposés liée
à l’évolution du secteur bancaire et des technologies.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Didier : Il faut avoir un tempérament commercial, aimer le contact, savoir


analyser les risques tant des personnes en face soi que financiers (bilans et
secteur d’activité). Il faut aussi être disponible, réactif et organisé.

Quelle est la formation pour devenir banquier ?

Il faut au minimum le BTS Banque qui est ouvert à tous(toutes) les


bacheliers(ères). Ensuite, vous pourrez continuer vos études si vous souhaitez
vous spécialiser, dans le commerce international par exemple.

Existe-t-il des écoles de banquier ?

Après votre BTS Banque, vous pouvez suivre un I.U.P, un I.E.P, ou un autre
Master, afin d’avoir un Bac+5 et pouvoir prétendre directement à un poste de
cadre.

Quel est le salaire d’un banquier ?

Tout dépendra de son statut dans la grille salariale, mais en général, un(e)
banquier(ère) débutera sa carrière avec un salaire brut d’environ 1700€/mois.
Il(elle) pourra évoluer jusqu’à plus ou moins 3400€ brut/mois en fin de carrière.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Didier : C’est une bonne expérience de départ qui peut déboucher sur d’autres
métiers, et servir éventuellement de tremplin, au vu de la connaissance que l’on
acquiert sur d’autres professions.

7-conclusion
8-bibliographie

Vous aimerez peut-être aussi