Vous êtes sur la page 1sur 4

DAEPSP

FICHE PRATIQUE DU COMMERCANT

I. DEFINITIONS

1. Le commerçant :

Est commerçant celui qui effectue des actes de commerce et en fait sa profession habituelle.
Le commerçant est une personne physique ou morale

- qui accomplit des actes de commerce,


- en fait sa profession habituelle,
- en tire des revenus,
- est responsable de son activité.

2. Les actes de commerce :

La loi répute actes de commerce :

- Tout achat de biens meubles pour les revendre, soit en nature, soit après les avoir
travaillés et mis en œuvre ;
- Tout achat de biens immeubles aux fins de les revendre, à moins que l'acquéreur n'ait
agi en vue d'édifier un ou plusieurs bâtiments et de les vendre en bloc ou par locaux ;
- Toutes opérations d'intermédiaire pour l'achat, la souscription ou la vente
d'immeubles, de fonds de commerce, d'actions ou parts de sociétés immobilières ;
- Toute entreprise de location de meubles ;
- Toute entreprise de manufactures, de commission, de transport par terre ou par eau ;
- Toute entreprise de fournitures, d'agence, bureaux d'affaires, établissements de
ventes à l'encan, de spectacles publics ;
- Toute opération de change, banque et courtage ;
- Toutes les opérations de banques publiques ;
- Toutes obligations entre négociants, marchands et banquiers ;
- Entre toutes personnes, les lettres de change.
II. CONDITIONS D’EXERCICE DE L’ACTIVITE DE COMMERCE

1. Conditions liées à la personne du commerçant

a. Condition de capacité

Pour exercer le commerce, il faut être majeur et bénéficier de la pleine capacité juridique.
Sont considérés comme incapables et ne peuvent faire du commerce,

- Les mineurs
- Les personnes majeures incapables.

b. Condition de moralité

- Les déchéances : ne peuvent exercer l’activité commerciale, les personnes ayant fait
l’objet d’une condamnation.

- Les incompatibilités : l’exercice de certaines professions est incompatible avec


l’activité de commerce. La qualité de fonctionnaire est incompatible avec l’activité de
commerce ; de même que les professions libérales telles le notaire, l’avocat, l’expert-
comptable… etc.

2. Conditions liées à la nature du commerce

- Certains commerces sont interdits (drogue, armes, organes humains...)


- commerces avec diplôme obligatoire (exemple le pharmacien,)
- commerces soumis à autorisation ou licence (débit boisson...)

III. LES OBLIGATIONS DU COMMERCANT

Tout commerçant doit être inscrit au registre du commerce et du crédit mobilier. Il doit tenir
des livres de commerce et une comptabilité. Il doit également faire face à des obligations
fiscales, sociales et économiques.

1. LES FORMALITES ADMINISTRATIVES

a. L’immatriculation au registre du commerce et du crédit mobilier

Le registre de commerce est un document administratif de renseignements et un instrument


de publicité. L’immatriculation au registre de commerce est obligatoire pour tout
commerçant personne physique et pour la plupart des sociétés commerciales.

Les pièces à fournir :

 Pour les commerçants individuels


- Cinq (5) formulaires d’inscription au registre, disponibles dans les Tribunaux ;
- Un extrait d’acte de naissance ou tout autre document administratif justifiant de son
identité
- Un extrait d’acte de mariage le cas échéant ;
- Un extrait du casier judiciaire ou à défaut tout autre document en tenant lieu, si le
requérant est étranger, il doit également fournir un extrait de son casier judiciaire
émanant des autorités de son pays de naissance et à défaut tout autre document en
tenant lieu ;
- Un certificat de résidence ;
- Une copie du titre de propriété ou de bail du principal établissement et le cas
échéant de celui des autres établissements. A défaut voir la mairie ou la commune
d’exploitation pour production de toute preuve dans ladite commune. En cas
d’acquisition d’un fond ou de location-gérance, une copie de l’acte d’acquisition ou
de l’acte de location-gérance.

Coût : 25 000 FCFA

b. Déclaration Fiscale d’Existence (DFE)

Les pièces à fournir :


- Un imprimé DFE à retirer au centre des impôts de votre commune ;
- Un courrier adressé au DG des Impôts avec en objet « Demande d’immatriculation » ;
- Une photocopie du registre de commerce ;
- Une photocopie du certificat de résidence ;
- Une photocopie du bail du local de l’entreprise ;
- Une photocopie facture CIE ou SODECI ;
- Un plan de localisation géographique.

Coût : 1 000 Francs CFA

2. LES OBLIGATIONS COMPTABLES

Il est fait obligation à tous les commerçants de tenir une comptabilité, traduction chiffrée des
mouvements des valeurs économiques de l’entreprise. Cette obligation comptable impose de
détenir un certain nombre de documents dont la valeur est aussi bien comptable que
juridique.

a. les livres de commerce

- le livre journal : document qui enregistre au quotidien tous les mouvements qui
affectent le patrimoine de l’entreprise
- le grand livre : il contient les écritures du livre journal ventilées selon le plan
comptable de l’entreprise
- le livre d’inventaire : ce livre récapitule après évaluation, tous les éléments d’actif et
de passif de l’entreprise.

b. les documents comptables


- le bilan
- le compte de résultat
- l’annexe

Les imprimés des documents comptables sont disponibles à la Chambre de Commerce et


d’Industrie de Côte d’Ivoire.

ADRESSES UTILES :

 Direction de la Concurrence et de la Consommation


Immeuble INDUSTRIE, 2ème étage, face froid industriel
Commune du Plateau, ABIDJAN

 Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire


Tel : 20 33 16 00 Fax : 20 32 04 02
Poste 742 (service d’appui au commerce)
Poste 738 (service de la règlementation et des formalités export).
Poste 745 (service des factures normalisées)

 Direction du Timbre et de l'Enregistrement


TOUR E 3ème étage Porte 47,
Commune du Plateau, ABIDJAN

 Greffe du Tribunal du Plateau, Sous-sol du Palais de justice porte 10, face à la


Cathédrale Saint Paul, ABIDJAN.

 Greffe du Tribunal de YOPOUGON, Palais de justice

 Greffe du Tribunal du siège de la société

Vous aimerez peut-être aussi