Vous êtes sur la page 1sur 3

Archives de sociologie des

religions

Mandrou (Robert) Magistrats et sorciers en France au XVIIe siècle


Emile Poulat

Citer ce document / Cite this document :

Poulat Emile. Mandrou (Robert) Magistrats et sorciers en France au XVIIe siècle. In: Archives de sociologie des religions,
n°28, 1969. pp. 221-222;

https://www.persee.fr/doc/assr_0003-9659_1969_num_28_1_1830_t1_0221_0000_4

Fichier pdf généré le 24/04/2018


BULLETIN DES OUVRAGES

les jours de pénitence dans Ancien Israël finesse des réponses théologiques contem
la convocation la liturgie pénitentielle et poraines surtout catholiques et protestantes)
les rites de la liturgie pénitentielle Dans ce réponses oui réponses non ou réponses oui et
triple domaine les parallèles ne manquent pas non cette interrogation fondamentale
en particulier avec la littérature cananéenne de est dire en tout cas que se propose
Ras Shamra-Ugarit Le corps de ouvrage est moins exposer ce est une éthique sociale
évidemment consacré aux psaumes eux-mêmes chrétienne que de se demander il en une
qui sont successivement présentés une et si oui dans quelles limites et selon quelle
manière analytique ch IV) et dont le but et epistemologie Un an sit plutôt un quid
efficacité apparaissent ensuite dans le cha sit
pitre Sacrifice oracle et bénédiction On se demande si cette originalité certaine
Cette étude faite par un exégète qualifié ne enferme pas cependant dans la complexité
le gros avantage animer les textes même du dossier contemporain Sur un sujet
bibliques en les situant dans un cadre concret pareil Troeltsch apparaît que dans éclair
qui permet au sociologue de sentir leur une allusion 105 La problématique
milieu leur but et la réalité presque physique même ne relèverait-elle pas cependant de son
des sentiments éprouvaient ceux qui les uvre magistrale encore indépassée Et les
psalmodiaient dans les cérémonies du culte Soziallehren du christianisme contemporain
Le livre présente donc un intérêt qui dépasse sous leurs formes protestantes ou sous leurs
largement la valeur théologique de son formes catholiques ne sont-ils pas finalement
contenu un chapitre celui du dernier demi-siècle
ajouter et ajuster Troeltsch condition
en intégrer la méthode et la mise en pers
226 pective
M. dont acuité et agilité esprit ne
Liturgies et communautés humaines sont plus démontrer après cet ouvrage
vers une vie liturgique diversifiée Paris trouverait sans doute dans cette distanciation
Ed du Centurion 1969 130 Coll Vivante de quoi donner suite son hypothèse finale sur
Liturgie no 84) cette perception du Royaume un niveau
Cinq auteurs Th Maertens van Hooij- plus originaire que celui des décisions morales
donk J.F Lescrauwaet Manders et 245-246 Mais sit venia verbis 17 16)
Schillebeeckx interrogent sur la réforme ce serait passer une théologie sociale une
liturgique actuelle dans Eglise catholique théologie sociologisante ou même sociolo-
et plaident pour sa diversification selon les gisée Celle-ci ne serait pas pour autant une
lieux les temps et les groupes La contribu sociologie a-théologique en voudrait
tion de van Hooijdonk retiendra particu pas pour lui-même est son droit et qui
lièrement attention Liturgie universelle et pourrait le contester mais il trouverait
liturgie des communautés une étude socio- du moins au rendez-vous une sociologie
logique 17-42 partir une enquête historique du ou des christianismes où il
par questionnaires et discussions de groupes puiserait renfort et réconfort
effectuée dans trois localités néerlandaises
distingue deux types de liturgie vécue voir
le titre de son article correspondant respective 228 MANDROU Robert)
ment au type-Eglise et au type-dénomination Magistrats et sorciers en France au
notre avis la réalité liturgique est plus
foisonnante on ne le montre ici Mais cette XVIIe siècle Paris Pion 1968 583 Coll
première tentative exploration du culte Civilisations et mentalités)
catholique partir de catégories sociologiques Démons démons ils sont partout Ils
mérite être remarquée On aurait aimé aussi hantent les jours et les nuits des hommes les
connaître la teneur des questionnaires utilisés plus intelligents de ce temps notait Lucien
et la fa on dont ils ont été administrés Febvre en 1948 propos un ouvrage sur la
sorcellerie en Franche-Comté Or vient un
temps où cette hantise disparu tout ce qui la
227 MANARANCHE André) nourrissait été jugé impossible Que est-il
passé Quand nous avons dit crédulité
a-t-il une éthique sociale chrétienne superstitions manque de sens critique nous
Paris Ed du Seuil 1969 256 sommes bien avancés. Non il ne suffit pas
Le caractère interrogatif du titre règne sur de hausser les épaules En fait il est produit
ensemble de ouvrage qui est plutôt un une transformation mentale collective une de
trend report conduit avec érudition et ces révolutions de esprit qui se font sans

15 221
ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
bruit et aucun historien ne avise enre fessionnellement au centre de décision et
gistrer Ensemble imaginaire mais croyances porté la voie moyenne aussi éloignée du
très réelles tant elles ne se sont pas dissi scepticisme libertin que de la crédulité dévote
pées et que histoire doit prendre en charge Une seconde raison explique cette lenteur
est ce voulu faire dans une côté du mur culturel passer il avait un
thèse de Sorbonne fondée sur le dépouillement fossé culturel combler côté du progrès
des procédures de sorcellerie celles qui ont nécessaire un retard inhibiteur Les grandes
pas été brûlées avec accusé comme il était épidémies de sorcellerie par provinces entières
usage ou qui attendent pas encore être relevaient de la sorcellerie rurale or les grands
inventoriées comme Toulouse où 80.000 scandales qui ont déclenché la crise de conscien
sacs procès criminels sont dans ce cas) en se ce des magistrats ont été des cas urbains de
limitant est encore considérable aux parle possessions conventuelles La différence est
ments fran ais du XVIIe siècle est-à-dire la fois religieuse et sociale même si le fonds
négligeant survie et mutations des croyances de croyance demeure identique en ville des
populaires au niveau des juridictions supé religieuses de bonne famille ont le diable au
rieures Problème les poursuites en sorcelleries corps dans les campagnes la peur et la misère
accueillies sans résistance au début du siècle jouent tragiquement leur rôle Sans doute
ne sont plus retenues la fin en 1640 le était-il plus facile de comprendre le premier
parlement de Paris fait encore cavalier seul phénomène que extirper le second
mais après 1660 le reflux décisif commencé M. au terme de son analyse observe
Mutation difficile mais il aura suffi de exceptionnelle stabilité des structures men
quelques dizaines années pour que soit tales dans histoire des civilisations occiden
contestée discutée et finalement abandonnée tales et de ce fait énorme distance qui
une jurisprudence solidement assise sur des sépare la novation solitaire une révolution
siècles de pratique continue Nous avons sous spirituelle en même temps que la difficulté
nos yeux expérience de ces barrages une pour une démarche collective assurer et
résistance éprouvée qui cèdent pourtant affermir Ses réflexions se laissent aisément
brusquement de fa on inattendue prolonger Comment abord ne pas évoquer
La croyance aux sorcières est pas simple ici la crise moderniste Ces deux transforma
fantasme enraciné dans les terreurs paysannes tions présentent nombre de points communs
produit un sous-développement culturel et et est bien horizon surnaturel que structure
économique elle est aussi une construction ici et là selon des exigences nouvelles exercice
intellectuelle fondée sur expérience la de la raison critique et dont il modifie les
raison et les lois La lenteur suivre la nou conditions de crédibilité Pourtant si elles
velle jurisprudence ne manifeste pas tant les rencontrent les mêmes freinages elles ne
préjugés et ignorances de la haute magistrature connaissent pas les mêmes développements
que ses exigences esprit Il ne lui suffit pas Apparemment le crime de sorcellerie été
en effet de en remettre au jugement des disqualifié En réalité il est décomposé et
théologiens pour décider si par ce biais ne on assiste une triple différenciation pos
introduit pas une opinion contraire aux sible la justice le réduit au rang de délit
principes de la religion partir de faits que social imposture et superstition exploitation
tous peuvent constater il lui faut établir de la crédulité publique la médecine
origine des forces ou des intelligences ainsi découvre une forme de la maladie mentale
révélées savoir ce qui vient de Dieu ou du quant la religion elle ne renoncera pas pour
diable et abord ce qui est du domaine de la si peu aux entreprises sataniques dont la
nature et ce qui dépasse les capacités de subversion révolutionnaire ne tardera pas
homme et finalement trouver place dans le apparaître comme le nouveau visage Le diable
naturel pour anormal le pathologique la qui se laisse exploiter ou interner ne doit pas
maladie mentale le délire imaginatif etc faire oublier le prince des ténèbres dont
avènement de la nouvelle jurisprudence action occulte nourrit une peur bien diffé
fait partie de cet effort beaucoup plus général rente de celle des siècles passés mais non moins
au XVIIe siècle pour surmonter les obstacles profonde
intellectuels la constitution une science et
une pensée fondées sur une nouvelle raison
Dans cet univers Dieu et Satan cessent in
tervenir dans le cours naturel des choses et 229 MANEN Henri)
dans la vie ordinaire des hommes Pourquoi Le Pasteur A.N Bertrand témoin de
étonner que cette mutation ait été mûrie unité évangélique 1876-1946 1.
dans un étroit groupe social non seulement d. 280 publié avec le concours du
voué étude et au savoir mais placé pro C.N.R.S.)

222