Vous êtes sur la page 1sur 236

‫وزارة التعليم العالي والبحث العلمي‬

BADJI MOKHTAR ANNABA-UNIVERSITY ‫جامعة باجي مختارعنابة‬


UNIVERSITE BADJI MOKHTAR ANNABA

FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIORAT


DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

MEMOIRE
PRESENTE EN VUE DE L’OBTENTION DU DIPLOME DE MASTER

INTITULE

ETUDE D’UN HANGAR EN CHARPENTE METALLIQUE


AVEC UN PONT ROULANT

DOMAINE : SCIENCES ET TECHNOLOGIE


FILIERE : GENIE CIVIL
SPECIALITE : CONSTRUCTION METALLIQUE ET MIXTE

PRESENTE PAR : KAHOUL HANA

DIRECTEUR DE MEMOIRE : Pr. FELAH .F

DEVANT LE JURY

PRESIDENT : Pr. SLIMANI FAYCAL


EXAMINATEURS : Pr. MEZIGUECHE NAWEL

Année : 2018/2019
‫وزارة التعليم العالي والبحث العلمي‬
BADJI MOKHTAR ANNABA-UNIVERSITY ‫جامعة باجي مختارعنابة‬
UNIVERSITE BADJI MOKHTAR ANNABA

FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIORAT


DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

MEMOIRE
PRESENTE EN VUE DE L’OBTENTION DU DIPLOME DE MASTER

INTITULE

ETUDE D’UN HANGAR EN CHARPENTE METALLIQUE


AVEC UN PONT ROULANT

DOMAINE : SCIENCES ET TECHNOLOGIE


FILIERE : GENIE CIVIL
SPECIALITE : CONSTRUCTION METALLIQUE ET MIXTE

PRESENTE PAR : BEGHAMI RANIDA

DIRECTEUR DE MEMOIRE : Pr. FELAH .F

DEVANT LE JURY

PRESIDENT : Pr. SLIMANI FAYCAL


EXAMINATEURS : Pr. MEZIGUECHE NAWEL

Année : 2018/2019
‫وزارة التعليم العالي والبحث العلمي‬
BADJI MOKHTAR ANNABA-UNIVERSITY ‫جامعة باجي مختارعنابة‬
UNIVERSITE BADJI MOKHTAR ANNABA

FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIORAT


DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL

MEMOIRE
PRESENTE EN VUE DE L’OBTENTION DU DIPLOME DE MASTER

INTITULE

ETUDE D’UN HANGAR EN CHARPENTE METALLIQUE


AVEC UN PONT ROULANT

DOMAINE : SCIENCES ET TECHNOLOGIE


FILIERE : GENIE CIVIL
SPECIALITE : CONSTRUCTION METALLIQUE ET MIXTE

PRESENTE PAR : BEGHAMI RANIDA

KAHOUL HANA

DIRECTEUR DE MEMOIRE : Pr. FELAH .F

DEVANT LE JURY

PRESIDENT : Pr. SLIMANI FAYCAL


EXAMINATEURS : Pr. MEZIGUECHE NAWEL

Année : 2018/2019
Remerciements

Avant tout nous remerciant Dieu pour nous


avoir donner la force et la patience pour mener ce
travail
Nous tenons à présenter nos vifs remerciements à
notre promoteur Mr. Faleh. pour son suivi et
ses orientations tout au long de l’élaboration de
ce travail, en lui expriment notre profonde
gratitude.
Nos remerciements à l’ensemble des enseignants de
l’université de Annaba, plus particulièrement aux
enseignants de la Faculté de Sciences de l’ingénieur.
Dédicace
Pour que ma réussite soit complète je la partage avec tous les personnes
que j’aime, je dédie ce modeste travail à :

Mes très chers parents pour leur amour et pour le courage et la volonté
qu’ils m’ont inculqués.

A Mon chère frère .

A toute la famille KAHOUL


.

A tous mes amis et collègues sans exception.

ET a mon binôme RANIDA.

HANA
Dédicace
Pour que ma réussite soit complète je la partage avec tous les personnes
que j’aime, je dédie ce modeste travail à :

Mes très chers parents pour leur amour et pour le courage et la volonté
qu’ils m’ont inculqués.

A mes très chères frères. .

A toute la famille BEGHAMI


.

A tous mes amis et collègues sans exception.

ET a mon binôme HANA .

RANIDA
Sommaire
INTRODUCTION GENERALE…………………………………………………………...1

Chapitre I. Présentation du projet

I.1 Introduction ...................................................................................................................... 3

I.2 Présentation du projet ...................................................................................................... 3

I.2.1 Localisation du site de projet ........................................................................ 3

I.2.2 Données géométriques .................................................................................. 4

I.2.3 Données concernant le site ........................................................................... 4

I.2.4 Règlements utilisées ...................................................................................... 5

I.2.5 Unités utilisées............................................................................................... 5

I.2.6 Choix structural ............................................................................................. 6

I.3 Eléments structuraux ....................................................................................................... 6

I.4 Matériaux utilisée ............................................................................................................ 6

I.4.1 Aciers de construction pour les éléments de structure ................................ 6

I.4.2 Béton .............................................................................................................. 7

Chapitre II. Etude climatique

II.1 INTRODUCTION ........................................................................................................... 8

II.2 Étude a la neige................................................................................................ 8

II.2.1 But ...................……………………………………………………………..8


II.2.2 Domaine d’application .................................................................................. 8

II.2.3 La charge de la neige sur le sol (Sk) ............................................................ 8

II.2.4 Coefficient de forme de la toiture................................................................. 9

II.2.5 Calcul des charges de la neige sur la toiture ................................................ 9

II.3 Calculs au vent ............................................................................................................... 10

II.3.1 DETERMINATION DE LA PRESSION DYNAMIQUE DE POINTE ................. 10

II.3.2 Détermination de coefficient dynamique Cd .............................................................. 13

II.3. Détermination des coefficients de pression extérieure C pe et intérieure Cpi .............. 13

II.3.4 Calcul des différentes pressions sur la structure : ..................................... 20

II.3.5 Détermination de la force de frottement .................................................... 22

Chapitre III. Etude des éléments secondaires

III.1 Etude des pannes ............................................................................................................ 31

III.1.1 Introduction.................................................................................................. 31

III.1.2 Evaluation des charges et surcharges ......................................................... 32

III.1.3 Choix Entre axe des pannes : ...................................................................... 34

III.1.4 Principe de prédimensionnement ............................................................... 36

III.1.4.1 Vérification à l’ELS (flèche)………………………………………...37

III.1.4.2 Condition de la résistance (ELU) ……………………………………38


III.1.4.3 Vérification à la flexion déviée………………………………............39

III.1.4.4 Vérification au cisaillement………………………………..................40

III.1.4.5 Vérification de la stabilité au déversement…………………………41

III.2 Calcul des lisses de bardage……………………………………………………….45

III.2.1 Lisse de bardage de pignon…………………………………………….47

III.2.2 Calcul de lisse de bardage Long-pan ......................................................... 47

III.2.2.1 La condition de la flèche………………………………………………47

III.2.2.2 La vérification de la résistance de section a L’ELU…………………..48

III.2.2.3 Vérification de cisaillement…………………………………………...49

III.2.2.4 Vérification au diversement…………………………………………..49

III.3 Potelet ............................................................................................................................. 55

III.3.1 Introduction.................................................................................................. 55

III.3.2 Détermination des sollicitations ................................................................. 56

III.3.2.1 Vérification de l’élément aux instabilités……………………………59

III.3.2.2 Vérification au flambement…………………………………………62

III.3.2.3 Vérification au déversement…………………………………………62

III.4 Etude et dimensionnement de système de contreventement ....................................... 63

III.4.1 Introduction ................................................................................................................ 63

III.4.2 Etude de contreventement horizontal ....................................................................... 63

III.4.3 Evaluation des efforts horizontaux ........................................................................... 64

III.4.4 Dimensionnement de la diagonale ............................................................................ 65


III.4.4.1 Vérification de la section…………………………………………….66

III.4.4.2 Vérification des montants de la poutre au vent……………………….67

III.5 Calcul de la poutre sablière ........................................................................................... 70

III.5.1 Prédimensionnement ................................................................................... 70

III.5.1.1 Vérification de la poutre sablière au flambement……………………70

III.5.1.2 Vérification de la flexion composée…………………………………72


Chapitre IV. Chemin de Roulement

IV. Calcul du pont roulement………………………………………………………………………… 72

IV.1 Introduction…………………………………………………………………………….. 72

IV.2 Caractéristique du pont roulant…………………………………………………………. 72

IV.3 Les charges induites par le pont roula………………………………………………….. 73

IV.3.1 Charges verticales induites par des chariots portes- palan monorail suspendus à
des poutres de roulement ……………………………………………………………………..74

IV.3.2 Charges horizontales induites par des chariots porte-palan monorail suspendus
à des poutres de roulement…………………………………………………………………… 74

IV.3.3 Charges verticales induites par des ponts roulants…………………………….75

IV.3.4 Charge verticale avec masse à lever…………………………………………..76

IV.3.5 Charge verticale sans masse à lever………………………………………….. 77

IV.3.6 Charges longitudinales HL. i et charges transversales HT.i produites par les
accélérations et les décélérations de l'appareil de levage (EC1-5, §2.7.2, p23) …………78

IV.3.7 Charges horizontales longitudinales HL, i ……………………………………78

IV.3.8 Charges horizontales transversales HT, i ……………………………………..79

IV.4 Dimensionnement de la poutre de roulement………………………………………….. 84

IV.5 Choix du rail ……………………………………………………………………………86

IV.5.1 Vérification fe la fléche verticale ……………………………………………..88

IV.5.2 Evaluation des charges……………………………………………………….. 88

IV.5.3 Verification de la flexion bi- axiale…………………………………………… 91

IV.5.4 Vérification au moment et à l’effort axial ……………………………………..93


IV.5.5 Vérification au déversement…………………………………………………..93

IV.5.6 Vérification à l’ecrasement……………………………………………………95

IV.5.7 Vérification de l’enfoncement local………………………………………….. 96

IV.5.8 Vérification à la résistance au voilement……………………………………… 97

IV.6 Conclusion……………………………………………………………………………….97

Chapitre V. Etude sismique

V.1 Introduction ……………………………………………………………………………...98

V.2 Différents méthodes……………………………………………………………………………….98

V.3 Choix de la méthode dans notre cas…………………………………………………….. 98

V.3.1 Condition d’applications ………………………………………………..……98

V.3.2 Principe de la méthode statique équivalente…………………………….… ...98

V.3.3 Calcul de l’effort tranchant V à la base…………………………………..…..98

V.3.2 Charge d'exploitation …………………………………………………….....104

V.3.4 Distribution de la force sismique sur les niveaux………………………… ..105

V.4 Répartition des efforts entre les portiques……………………………………………... 106

V.5 D’après les tableaux ont conclu que ……………………………………………………109


Chapitre VI. Etude des portiques

VI.1 Calcul de portique 1…………………………………………………………………… 113

VI.1.1 Caractéristiques des barres…………………………………………………... 113

VI.1.2 Caractéristiques des Matériaux ………………………………………………113

VI.1.3 Données des Nœuds ………………………………………………………….114

VI.1.4 Données des barres………………………………………………………….. 114

VI.1.5 Charges sur le portique ………………………………………………………115

VI.1.6 Efforts extrêmes globaux…………………………………………………… 118

VI.1.7 Note de calcul ………………………………………………………………..118

VI.2 Calcul de portique 2 ……………………………………………………………………121

VI.2.1 Caractéristique des barres ……………………………………………………121

VI.2.2 Caractéristiques des Matériaux……………………………………………… 121

VI.2.3 Données des Nœuds ………………………………………………………….122

VI.2.4 Données des barres …………………………………………………………..123

VI.1.5 Charges sur le portique……………………………………………………… 124

V1.2.6 Efforts Extrêmes globaux…………………………………………… 128

VI.2.7 Note de calcul ………………………………………………………………..128

VI.3 Vérification des poteaux……………………………………………………………….132

VI.3.2 Vérification à la flexion composée avec risque de flambement ……………..134

Chapitre VII. Les assemblages

VII.1 Assemblage poteau _Traverse ………………………………………………………..140

VII.1.1 Introduction………………………………………………………………… 140


VII.1.2 Soudure de la platine……………………………………………………….141

VII.1.2.1 Soudure de la semelle tendue ……………………………………………..141

VII.1.3 Soudure de l’âme……………………………………………………………141

VII.1.4 Détermination des efforts dans les boulons…………………………141

V II.1.5 Dimensionnement des boulons………………………………………. 142

VII.1.5.1 Condition de résistance des boulons……………………………... 142

VII.1.5.2 Moment résistant effectif de l’assemblage………………………. 143

VII.1.5.3 Résistance d’un boulon à l’interaction cisaillement-traction……. 143

Assemblages résistant au glissement à l'état limite ultime……………….143

VII.1.5.4 Effort de cisaillement sollicitant par boulon……………………... 143

VII.1.5.5 Effort résistant de l’interaction cisaillement-traction sollicitant par


boulant ………………………………………………………………………………143

VII.6 Vérification au poinçonnement ………………………………………………………143

VII.7 Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone tendue…………………145

VII.8 Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone cisaillée………………. 145

Chapitre VIII. Etude des fondations

V1II.1 Etude des fondations………………………………………………………………..193

VIII.2 Efforts sollicitant…………………………………………………………………… 193

VIII.3 Dimensionnement de la plaque d’assise…………………………………………… 193

VIII.4 Vérification de la contrainte de compression sur la semelle………………………..194

VIII.5 CALCUL DES FONDATIONS ……………………………………………………194

VIII.5.1 Choix du type de fondations ……………………………………………195

VIII.6.1 Vérification de ferraillage……………………………………………… 197


VIII.7 CALCUL DES LONGRINES ……………………………………………………..199

VIII.7.1 Dimensionnement des longrines………………………………………..199

VIII.7.2 Ferraillages des longrines………………………………………………199

CONCLUSION GENERALE…………………………………………………..201
LISTE DES FIGURES
CHAPITRE I.

Figure I.1 Localisation du site de projet………………………………………………………..1

Figure I.2 Schéma présentant l'ouvrage……………………………………………………………………………….2

CHAPITRE II.

Figure II.1 Représentation des charges statique de neige sur la toiture et sur le sol………. ..9

Figure II.2 les directions principales de vent……………………………………………..….10

Figure II.3 Hauteur de référence Ze et profil correspondant de la pression dynamique….....11

Figure II.4 Légendes pour les parois verticales……………………………………………...13

Figure II.5 Répartition des Cpe sur les parois dans le sens V1……………………………...15

Figure II.6 Légende pour la toiture à deux versant13………………………………………..15

Figure II.7 Répartition des zones de vent sur la toiture……………………………………...16

Figure II.8 Répartition des Cpe sur la toiture dans le sens V1………………………………17

Figure II.9 les surfaces des ouvertures………………………………………………………18

Figure II.10 Coefficients de pression intérieure applicables pour des ouvertures


unifermément réparties……………………………………………………………………….19

Figure II.11 Répartition des pressions sur les parois dans le sens V1 avec Cpi=-0.1317…...21

Figure II.12 Répartition des pressions sur la toiture dans le sens V1 avec Cpi=-0.1317……22

Figure II.13 Répartition des Cpe sur les parois dans le sens V2…………………………….24

Figure II.14 Légende pour la toiture…………………………………………………………25

Figure II.15 Répartition des Cpe sur la toiture dans le sens V2……………………………..26

Figure II.16 Répartition des pressions sur les parois dans le sens V2 avec Cpi =-0.3046…..28
Figure II.17 Répartition des pressions sur la toiture dans le sens V2 avec Cpi =-0.3046…...29

Chapitre III. Calcul des éléments secondaires


Figure III.1. Disposition de la panne…………………………………………………………31

Figure III.2 Schéma statique des charges permanentes G sur les pannes……………………..32

Figure III.3 Répartition des charges ponctuelle sur la portée de la panne…………………….33

Figure III.4 Schéma statique de panne sous surcharge de la neige…………………………...33

Figure III.5 Charge admissible uniformément distribué……………………………………...35

Figure III.6 Disposition des pannes sur la toiture…………………………………………….35

Figure III.7 Représentation de cisaillement…………………………………………………..40

Figure III.8 Représentation de phénomène de déversement dans la semelle inférieure………41

Figure III.9 La disposition des liernes sur les pannes………………………………………...43

Figure III.10 Disposition de la lisse sur le poteau…………………………………………….45

Figure III.11 Schémas de suspentes………………………………………………………….38

Figure III.12 Vue des potelets en partie de pignon…………………………………………..41


Liste des Tableaux

CHAPITRE I.

Tableau I.1 Règlements techniques utilisés……………………………………………...……3

CHAPITRE II.

Tableau II.1 charge de la neige sur le sol dans chaque zone………………………………….8

Tableau II.2 coefficients de forme -toiture à deux versant……………………………………9

Tableau II.3 les valeurs de la pression dynamique…………………………………………..13

Tableau II.4 Les valeurs des surfaces des zones de vent des parois dans le sens V1………..14

Tableau II.5 Les valeurs des cpe sur les parois dans le sens V1…………………………….14

Tableau II.6 les valeurs des surfaces des zones de vent de la toiture sens v1……………….16

Tableau II.7 Les valeurs des Cpe sur la toiture dans le sens V1…………………………….17

Tableau II.8 les valeurs de cpi en fonction de h/d…………………………………………...20

Tableau II.9 Valeurs des pressions sur les parois dans le sens v1 avec Cpi=0.1317………..20

Tableau II.10 Valeurs des pressions sur la toiture dans le sens V1 avec cpi =-0.1317……...22

Tableau II.11 Les valeurs des surfaces des zones de vent des parois dans le sens V2………23

Tableau II.12 Les valeurs des cpe sur les parois dans le sens V2…………………………...24

Tableau II.13 Les valeurs des surfaces des zones de vent de la toiture dans le sens V2…….25

Tableau II.14 Les valeurs des Cpe sur la toiture dans le sens V2…………………………...26

Tableau II.15 valeurs de cpi en fonction de h/d……………………………………………..27

Tableau II.16 Valeurs des pressions sur les parois dans le sens v2avec Cpi=-0.30463……..28

Tableau II.17 Valeurs des pressions sur la toiture dans le sens V2 aves cpi =-0.3046……...29
Notation et symboles :

: Le coefficient dynamique de la construction


: Le coefficient d’exposition au vent
: Le coefficient de pression extérieure

: Le coefficient de pression intérieure

: Le coefficient de rugosité

: Le coefficient de topographie

: Le coefficient de frottement de l’élément de surface

: La force de frottement

: Un élément de surface
: Le facteur de terrain
: La pression dynamique du vent calculée à la hauteur relative a l’élément

: La pression due au vent qui s’exerce sur un élément de surface

: La pression dynamique de référence pour les constructions permanentes

: La pression dynamique de référence pour les constructions temporaires

: La surface chargée de la paroi considérée


: L’aire de l’élément de surface

: La pression nette qui s’exerce sur l’élément


: La hauteur du centre de l’élément de surface

: Le paramètre de rugosité
La hauteur minimale
: La hauteur considérée
: Section brute d’une pièce
: Section efficace d’une pièce

: Section de l’âme d’une pièce


: Aire de cisaillement
: Facteur de moment uniforme équivalent (flambement)
: Moment fléchissent

: Moment critique élastique


: Module d’élasticité longitudinal de l’acier
: Flèche d’une poutre
: Contrainte de rupture d’une pièce
: Contrainte de rupture d’un boulon
: Limite d’élasticité de l’acier

i: Rayon de giration d’une section

: Moment d’inertie maximal


: Moment d’inertie minimal
: Coefficient de flambement – flexion
: Moment élastique

: Moment plastique
: Module de résistance élastique

: Module de résistance plastique

: Elancement
: Elancement Eulérien
: Elancement réduite
: Coefficient de réduction de flambement
: Coefficient de réduction de déversement
: Coefficient de sécurité
: Epaisseur d’une pièce ou d’une tôle
: Epaisseur d’une semelle de poutre
: Epaisseur d’une âme de poutre
: Effort tranchant de plastification

: Contrainte tangentiel de cisaillement


: Contrainte limite de cisaillement pur en élasticité
: Contrainte normal
: Coefficient d’accélération,
: Pourcentage d’amortissement
: Facteur de correction d’amortissement
: Coefficient de comportement de la structure
: Facteur de qualité
: Nombre des niveaux
: Effet de l’action sismique
: Valeur modale de selon le mode de vibration

: Mode des vibrations


: Composante verticale de l’action sismique
: Poids propre de l’élément port a faux

: Déplacement horizontale

: Déplacement du aux force sismique


: Déplacement relatif au niveau
INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE

Dans le cadre de notre formation de master en Génie Civil spécialité « Construction métallique

» à l’Université DE BADJI MOKHTAR « ANNABA », nous sommes amenés, à l’issu de notre

cursus, à réaliser un projet de fin d’études (PFE), Le but de ce projet est d’être confronté à une

situation professionnelle d’ordre scientifique et technique. Il regroupe donc l’ensemble des

qualités que doit posséder un ingénieur dans son travail quotidien. Il s’agit d’un hangar en

charpente métallique à la Wilaya d’ORAN».

Les ossatures métalliques se distinguent par certains avantages tel que :

La légèreté, le montage rapide et la facilité des transformations, c’est la raison pour laquelle

ce hall a était conçu en charpente métallique. Ce pendant ce matériau présente aussi quelques

inconvénients qui sont principalement la corrosion et sa faible résistance au feu donc une

protection de toute la structure est indispensable.

Dans ce projet de fin d’études, nous allons appliquer et compléter les connaissances et les

informations acquises le long de notre formation, en utilisant les règles de construction

actuellement en vigueur en Algérie, ainsi que le moyen de calcul informatique.

Notre travail contient plusieurs chapitres après l’introduction :

-Un premier chapitre de généralités qui mentionne la démarche adoptée pour mener à bien ce

travail où l’ouvrage est présenté par ces données géométriques et localisation ainsi que les

règlements et les matériaux utilisés.

-Le deuxième chapitre présente les principes et la procédure pour la détermination des

différentes charges (permanente et d’exploitation) selon le document technique règlementaire

« DTR BC.2.2 » et aux surcharges climatiques selon le « RVN 99 version 2013 ».

2018/2019 1
INTRODUCTION GENERALE

-Le troisième chapitre est le dimensionnement des éléments de la structure secondaire.

-Le quatrième chapitre le dimensionnement du chemin de roulement

Le cinquième, l’étude dynamique et sismique du bâtiment selon le « RPA99 ».

-Le sixième chapitre - est le dimensionnement des éléments structuraux Selon le « CCM97 ».

-Le septième chapitre consiste à étudier les différents assemblages métalliques de la structure

selon le « CCM97 ».

-Le huitième chapitre traite l’étude de l’infrastructure selon le « BAEL91 ».

Comme tout travail, ce mémoire s’achève par une conclusion générale qui synthétise tout ce

qui a été fait. Enfin, une série d’annexes vient d’apporter plus de détails et d’explication aux

chapitres.

2018/2019 2
Chapitre I Présentation du projet

I.1 Introduction
La construction métallique permet une mise en œuvre rapide et efficace, une durée de
vie importante et une démolition dans le respect de l’environnement. Considérant sa durée de
vie totale, un ouvrage en acier supporte la comparaison avec les autres modes de construction.
Une bonne connaissance des matériaux utilisés en construction métallique est indispensable
pour la réalisation d’une structure. Dans notre cas, nous avons choisi l’acier E24 comme
matériau de base pour l’étude technique et conception d’un bâtiment métallique pour ses
caractéristiques physiques et mécaniques (rigidité, ductilité, …) qui permettent de répondre aux
exigences demandées.

I.2 Présentation du projet


Dans le cadre de notre projet de fin d’étude, notre travail consiste à la conception et le
calcul d’un bâtiment industriel en charpente métallique qui sera utilisé comme un laboratoire
missiles au profit de la base Aérienne Bousfer wilaya d’Oran.
Le bâtiment est doté d’un pont roulant de capacité de levage de 3T.

I.2.1 Localisation du site de projet


Le projet est situé à Bousfer une commune de la wilaya d’Oran située à 20km à l’ouest
d’Oran en Algérie.

Fig 1. Localisation du site de projet

2018/2019 3
Chapitre I Présentation du projet

I-2-2 Données géométriques


Longueur de l’ouvrage (long pan) : 30m
Largeur de l’ouvrage (pignon) :30.30m
Hauteur totale : 11.17m
-on a six portiques.
-Espacement entre portique 6m

Figure I.2 Schéma présentant l'ouvrage

I-2.3 Données concernant le site


Altitude : 286 m
-zone de sismicité lla d’après la classification établie par le RPA 99 (modifie 2003).
-zone B de la neige d’après le DTR C2-47 RNV version 2013.
-zone ll du vent d’après le DTR C2-47 RNV version 2013.
-La contrainte admissible du sol ∂ sol=2 bars (rapport géotechnique du sol)
-Site catégorie lll (sol meuble).

2018/2019 4
Chapitre I Présentation du projet

I-2-4 Règlements utilisées

Types de règlement Définition

RNV99-V2013 Règles définissant les effets de la neige et vent

RPA99-V2003 Règles parasismiques Algériennes version 2003

CCM97 Conception et calcul des structures en acier

BAEL91 Béton armé aux états limites

DTR BC 2 .2 Charges et surcharges

Recommandations pour le calcul et l’exécution


CTICM
des chemins de roulements des ponts roulants

EUROCODE 3 Dimensionnement des éléments de la structure

Dimensionnement et vérification des structures


EUROCODE 4
mixtes.

Tableau I.1 Règlements techniques utilisés.

I.2.5 Unités utilisées

Unités Utilisation

Dimensions de bâtiments, des travées et de


Mètre m
dimension des éléments.

Pour les sections d’acier.


Centimètre carre 𝑐𝑚 2

daN/𝑚 2 Pour les charges appliquées (G, Q, S…etc.)

daN.m Pour les moments fléchissant.

daN Pour les charges concentrées.

2018/2019 5
Chapitre I Présentation du projet

I.2.6 Choix structural


- l’ossature métallique est encastrée à la base.
- Dans le sens transversal la stabilité verticale est assurée par des portiques auto stable
ordinaire.
- Dans le sens longitudinal la stabilité verticale est assurée par des palées de stabilités en X.

I.3 Eléments structuraux


Poteaux : HEA
Potelets : IPE
Panne : IPE
Panne sablière : HEA
Lisse : UAP
Contreventements : cornières
Poutre de roulement : HEA

I.4 Matériaux utilisée


*Pour l’ossature métallique (profilés) :
Pour notre projet, on a choisi les matériaux de construction suivants :

I.4.1 Aciers de construction pour les éléments de structure


L’acier est un matériau constitué essentiellement de fer et d’un peu de carbone, qui sont
extraits de matières premières naturelles tirées du sous-sol (mines de fer et de charbon).
Le carbone n’intervient dans la composition, que pour une très faible part (généralement
inférieur à 1 %).
Outre le fer et le Carbonne, l’acier peut comporter d’autre éléments qui lui sont associés soit :
Involontairement comme le phosphore et le soufre qui sont les impuretés qui altèrent les
propriétés des aciers.
Volontairement comme le silicium, le manganèse, le nickel, le chrome…etc. ces derniers ont
pour propriétés d’améliorer les caractéristiques mécaniques des aciers (Résistance à la rupture,
dureté, ductilité, résistance vis-à-vis de la corrosion).
-On choisit la nuance d’acier S235 E24 conforme à la norme EN10025 pour les Profilés, les
valeurs de calcul normalisées se principales caractéristiques des aciers de construction sont les
suivantes :

2018/2019 6
Chapitre I Présentation du projet

Fy = 235 N/mm2 (limite élastique)


Fu = 430 N/mm² (la résistance à la traction)
G = 81000 N/mm² (module d’élasticité transversale)
 = 78500 N / m3 (Charge volumique de l’acier)
E = 210000 N/mm² (Module d’élasticité longitudinal)
 = 0.3 (Coefficient de poisson)
T = 10−5 / C (Coefficient de dilatation thermique)

Pour l’acier de ferraillage on utilise Fe E 400 H.A

I.4.2 Béton
Le béton est un matériau de construction Composé de granulats, de sable, ciment, d’eau
et éventuellement d’adjuvant pour en modifier les propriétés.
Le béton présente une excellente résistance à la compression jusqu'à 450daN/cm² mais 10 fois
moindre en traction ou en cisaillement.
 = 25000N / m 3
Béton armé : 350 Kg/m3 ciment CRS 210/325
Béton de propriété : 150 Kg/ m3 ciment CRS 210/325
- Le béton utilisé est défini du point de vue mécanique par :
La résistance à la compression à 28 jours : fc28 = 25 N/mm²
La résistance à la traction : ft28 = 0,6+ 0,06 fc28

2018/2019 7
Chapitre II Etude climatique

1I.1 INTRODUCTION
L’effet des actions climatiques sur une construction métallique est très important. Alors,
une étude approfondie doit être élaborée pour la détermination des différentes actions dues au
vent et à la neige dans toutes les directions possibles, selon le RNV99–version 2013.

II.2. Étude a la neige

II.2.1 But

Le but principal de cette étude est de définir les valeurs représentatives de la charge
statique de la neige sur toute la surface située au-dessous du sol et soumise à l’accumulation de
la neige notamment sur la toiture.

II.2.2 Domaine d’application


Le présent règlement s’applique à l’ensemble des constructions en Algérie situées à une
altitude inférieure ou égale à 2000m (Selon RNVA 2013 partie I, Article 2.2).

II.2.3 La charge de la neige sur le sol (Sk)


La charge caractéristique de neige sur le sol SK par unité de surface est fonction de la
localisation géographique et de l’altitude du lieu considéré.
Dans notre cas :
- Le projet est implanté dans la wilaya d’Oran qui est classé en zone B selon la classification de
RNVA2013.
- L’altitude du projet est d’environ 286m.
-SK est donnée par le tableau suivante :

Zone A B C D

Pas de charge de
0.07. H + 15 0.04. H + 10 0 .0325H+10
neige
100 100 100

Tableau II.1 charge de la neige sur le sol dans chaque zone

Oran appartient à la zone B donc :


0.04𝐻+10
Sk=
100

2018/2019 8
Chapitre II Etude climatique

Avec :
H : altitude du site par rapport au niveau de la mer : H = 286m

0.04∗286+10
Sk = =0,214kN/m²
100

II.2.4 Coefficient de forme de la toiture


Il est fonction de la forme de la toiture.
Dans notre cas le hangar a une toiture à deux versants avec une pente α = 11.31° ;
D’où 0 ≤ α = 11.31° ≤ 30°
On adopte pour le coefficient µ1 = 0.8. (Selon le tableau 2 et la figure 7, RNVA2013).

Tableau II.2 coefficients de forme -toiture à deux versant

II.2.5 Calcul des charges de la neige sur la toiture


La charge caractéristique de la neige S par unité de surface en projection horizontale de
la toiture soumise à l’accumulation de la neige s’obtient par la formule suivante :
S = µ.SK [KN/m2]
Application numérique S = 0.8*0.214
S=0.1712 K N / m²

Figure II.1 Représentation des charges statique de neige sur la toiture et sur le
sol

2018/2019 9
Chapitre II Etude climatique

II.3 Calculs au vent


Le vent est une action horizontale très importante qui agit directement sur la structure
dans ces deux directions principales. Pour cela, une étude approfondie est prise en compte lors
de dimensionnement de l’ossature métallique, cette étude est réalisée à partir des
caractéristiques dépendant de la structure ainsi que le site d’implantation. Dans notre cas ces
caractéristiques sont les suivantes :
Wilaya de Oran appartient à la zone de vent II [Carte de vent-RNV/2013]
La zone industrielle est classée comme un terrain de catégorie III.
[Tableau2.4-RNV/2013]
Le site d’implantation est un site plat.

Figure II.2 les directions principales de vent.

II.3.1 DETERMINATION DE LA PRESSION DYNAMIQUE DE POINTE


[Formule2.1RNV/2013]
➢ La structure est une construction permanente implantée dans la zone II donc :

qréf =435N/m2 [Tableau2.2-RNV/3013]

➢ Hauteur de référence Ze :
• Pour les murs au vent des bâtiments à parois verticales, Ze est déterminé comme indiqué par
la figure 2.1 de RNVA 2013.

2018/2019 10
Chapitre II Etude climatique

Figure II.3 Hauteur de référence Ze et profil correspondant de la pression


dynamique

Comme notre cas la hauteur des parois h=8,14m, Et la largeur b=30,30m ⟹ h≤b;
⟹Ze=h=8,14m ;
• Pour les toitures, Ze est pris égal à la hauteur maximale des bâtiments ;
(Selon RNVA 2013 Chap 2 article 2.3.2) ⟹ Ze =H=11,17m.

Pour la toiture Ze=11,17 [Figure2.1-RNV/2013] pour


les parois verticales Ze=8,14

Coefficient d’exposition Ce :

[Formule2.2-RNV/2013]

Coefficient de topographie Ct :

2018/2019 11
Chapitre II Etude climatique

La structure est implantée dans un site plat donc :


Ct (Z)=1 [Fomule2.4-RNV/2013]
Coefficient de rugosité Cr :
La structure est implantée dans une zone industrielle donc :
La structure est implantée dans une zone industrielle donc :
Terrain de catégorie III
[Tableau2.4-RNV/2013]

On a : = donc

[Formule2.3-RNV/2013]
✓ Toiture Ze =11.17
11.17
Cr (11.17) =0.215*ln ( )= 0.777
0.3

✓ Parois verticales
8.14
Cr (8.14) = 0.215*ln ( )= 0.709
0.3

Intensité de turbulence Iv :
On a [Formule2.5-RNV/2013]

✓ Toiture Ze=11.17
1
Iv (11.17) = 11.17 = 0.276
1∗𝑙𝑛
0.3

✓ Parois verticales
1
Iv (8.14) = 8.14 = 0.302
1∗ln( 0.3 )

Finalement, les valeurs des pressions dynamiques sont résumées dont le tableau suivant :

2018/2019 12
Chapitre II Etude climatique

qréf qp (ze)
Coefficient Ze (m) Ct Cr Iv Ce
(N/m²) (N/m²)
Toiture 11.17 1 0.777 0.276 1.77 435 769.95
Parois
8.14 1 0.709 0.302 1.565 435 680.775
verticales

Tableau II.3 les valeurs de la pression dynamique

II.3.2 Détermination de coefficient dynamique C d


Le coefficient dynamique Cd est donné en chapitre 3 de RNV/2013. Dans le cas de notre
projet la hauteur totale de la structure H=11.17 m est inférieur strictement à 15 m donc on peut
prendre la valeur simplifiée de Cd :
[§3.2-RNV/2013]

II.3.3 Détermination des coefficients de pression extérieure C pe et intérieure Cpi


➢ Vent perpendiculaire au long-pan (sensV1) :

Les valeurs de Cpe


Parois verticales :
b=30m ;d=30.30 ;h=8.14 m donc :
e=Mmin(b ;2h) = Mmin (30 x 16.28) =16.28m :
On voit bien que d > e, donc les parois verticales parallèles au vent V1 seront subdivisées en
trois zones A, B et C comme suit :

Figure II.4 Légendes pour les parois verticales

2018/2019 13
Chapitre II Etude climatique

Les surfaces des zones A, B, C, D, et E sont données par le tableau suivant :

Zone A B C D E
Dimension e/5 h e-e/5 h d-e h b h b h
géométrique
3.256 8.14 13.024 8.14 14.02 8.14 30 8.14 30 8.14
(m)
Surface (m2) 26.503 106.015 114.122 244.2 244.2

Tableau II.4 Les valeurs des surfaces des zones de vent des parois dans le sens V1

La surface de chaque zone est > 10m² donc :


Cpe = Cpe, 10 [§5.1.1.2-RNV/2013]
Le tableau suivant donne les valeurs de Cpe de chaque zone :

Zone A B c D E
cpe -1.0 -0.8 -0.5 +0.8 -0.3

Tableau II.5 Les valeurs des cpe sur les parois dans le sens V1

Figure II.5 Répartition des Cpe sur les parois dans le sens V1

2018/2019 14
Chapitre II Etude climatique

• Toiture :
Le vent dont la direction est perpendiculaire aux génératrices, on prendra les valeurs de
Cpe de toiture à deux versants ou la direction de vent

Figure II.6 Légende pour la toiture à deux versant

On a : ; α=11.31° ; b=30m ; d=30.30 ;H=11.17m


E=Mmin (b ;2h) = Mmin (30 ;2x11.17 ) = 22.34 m
Dans ce cas On a cinq zone F, G, H, J et I comme suit :

2018/2019 15
Chapitre II Etude climatique

Figure II.7 Répartition des zones de vent sur la toiture

Les surfaces des zones F, G, H, J et I sont données par le tableau suivant :


Zone F G H J I
Dimension 𝑒 𝑒
e/10 e/4 e/10 15.15 − b e/10 b 15.15 − b
géometrique 10 10

(m) 2.234 5.585 2.234 18.83 12.916 30 2.234 30 12.916 30


Surface
24.953 42.066 387.48 67.02 387.48
(m2)

Tableau II.6 les valeurs des surfaces des zones de vent de la toiture sens v1

La surface de chaque zone est > 10m² donc :


Cpe = Cpe, 10 [§5.1.1.2-RNV/2013]

2018/2019 16
Chapitre II Etude climatique

Puisqu ∝= 11.31°, donc les valeurs de C pe sont déterminées par l’interpolation linéaire entre
les deux valeurs de Cpe (5°) et Cpe (15°) par la formule suivante :

11.31−5
Cpe(11.31°) = Cpe(5°) + [ (Cpe(15°)-Cpe(5°))
15−5

Le tableau suivant donne les valeurs de Cpe de chaque zone :

Zone F G H I J

Cpe(5°) -1.7 -1.2 -0.6 -0.6 -0.6

Cpe(15°) -0.9 -0.8 -0.3 -0.4 -1

Cpe -1.19 -0.94 -0.41 -0.47 -0.852

Tableau II.7 Les valeurs des Cpe sur la toiture dans le sens V1

Figure II.8 Répartition des Cpe sur la toiture dans le sens V1

2018/2019 17
Chapitre II Etude climatique

Les valeurs de Cpi :


Vérification d’un bâtiment ayant une face dominante :
(L’aire des ouvertures Dans Faces) x 2 ≥ l’aire des ouvertures dans les autres faces
[§5.2.1.4-RNV/2013]

Figure II.9 les surfaces des ouvertures

1/l’aire des ouverture dans faces (long pan) :


-2 fenétre de dimension (2*(3.345*2.033))
-une porte ((2.7*3.975)
S1=24.333 m2
1/l’aire des ouverture dans les autres faces :
On a (pignon) :
-2 fenétre (1.35*1.585)
-1 fenetre (1.210*1.210)
-1fenétre (4.080*4.045)
S=S1+2*S2 = 62.026 m2

(S1*2) ≤ S

2018/2019 18
Chapitre II Etude climatique

✓ La condition n’est pa vérifiée donc il n ya pas une face dominante


▪ Pour les bâtiments sans face dominante
Le coefficient de pression intérieure Cpi est déterminé à partie de la Figure 5.14 du RNV
2013 avec (h) est la hauteur du bâtiment, (d) sa profondeur et µp l’indice de perméabilité
donné par :
∑ 𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒐𝒖 𝑪𝒑𝒆≤𝟎
μ= ∑
𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔

Figure II.10 Coefficients de pression intérieure applicables pour des ouvertures


uniformément réparties

-La sommes des surfaces de toutes les ouvertures : 93.16094 m2

-La sommes des ouvertures ou cpe ≤ 0 :68.82767 m2

68.82767
µp = =0.738
93.16094

2018/2019 19
Chapitre II Etude climatique

On a : 0.25< h/d = 11.17 /30.30 =0.3686 < 1


Donc une interpolation linéaire peut être utilisée.

h/d 0.25 0.368 1

Cpi -0.116 Cpi (0.368) -0.216

Tableau II.8 les valeurs de cpi en fonction de h/d

0.368−0.25
Cpi(0.368) = Cpi(0.25) + [ (Cpi(1)-Cpi(0.2°))]
1−0.25

Cpi(0.368)= - 0.1317
II.3.4 Calcul des différentes pressions sur la structure :
La pression qj agissant sur un élément de surface du la structure en fonction de la hauteur est
donnée comme suit :

[Formule2.6-RNV/2013]
On a:

Donc :

Cpi= -0.1317
Parois verticales :
Le tableau suivant donne les valeurs de la pression sur les parois verticales pour la direction
de vent V1 dans le cas de la dépression intérieure.
Zone Cd Qp(Ze) Cpe Cpi Qj (N/m2)
(N/m2 )
A 1 680.775 -1.0 -0.1317 -591.116

B 1 680.775 -0.8 -0.1317 -454.961

C 1 680.775 -0.5 -0.1317 -250.729

D 1 680.775 +0.8 -0.1317 634.27

E 1 680.775 -0.3 -0.1317 -114.574

Tableau II.9 Valeurs des pressions sur les parois dans le sens v1 avec Cpi=0.1317

2018/2019 20
Chapitre II Etude climatique

Figure II.11 Répartition des pressions sur les parois dans le sens V1 avec Cpi=-0.1317

➢ Toiture :
Le tableau suivant donne les valeurs de la pression sur la toiture pour la direction de vent V1
dans le cas de la dépression intérieure.

2018/2019 21
Chapitre II Etude climatique

Zone Cd Qp (Ze) Cpe Cpi Qj (N/m2 )

F 1 769.95 -1.195 -0.1317 -818.687

G 1 769.95 -0.947 -0.1317 -627.74

H 1 769.95 -0.41 -0.1317 -214.277

J 1 769.95 -0.852 -0.1317 -554.594

I 1 769.95 -0.473 -0.1317 -262.783

Tableau II.10 Valeurs des pressions sur la toiture dans le sens V1 avec cpi =-0.1317

Figure II.12 Répartition des pressions sur la toiture dans le sens V1 avec Cpi=-0.1317

II.3.5 Détermination de la force de frottement


Les effets de frottement du vent sur la surface peuvent être négligés. Lorsque l’aire totale de
toutes les surfaces parallèles au vent (ou faiblement inclinées par rapport à la direction du vent)
est inférieure ou égale à 4 fois l’aire totales de toutes les surfaces extérieures perpendiculaires
au vent (au sous le vent).
(Selon RNVA 2013, Chapitre 2, Article 3.6.3).

2018/2019 22
Chapitre II Etude climatique

➢ Dans ce cas la direction du vent elle est perpendiculaire au long pan :


Calcul des surfaces parallèles au vent :
Les surfaces des deux pignons :
= [(8.14*30.30) + (3.03*15.15)] *2 = 585.093m2.
La toiture qui est faiblement inclinée par rapport de la direction du vent :
3.03
=( )*2*30) = (15.45*2*30) = 927 m2.
𝑠𝑖𝑛 11.31

⟹ Total des surfaces parallèle au vent = 585+927 = 1512 m2.


Calcul des surfaces perpendiculaire au vent (et sous le vent) :
Les surfaces des deux longs pans :
= [(8.14*30)] *2 = 488.4 m2 .

Vérification de la condition (article 2.6.3 RNVA2013) :


L’aire total des surfaces parallèle au vent ≤4× (l’aire totale des surfaces perpendiculaire au vent)
1512 m2≤4*488.4=1953.6m2 …………………. C’est vérifier.
⟹ Donc on doit négliger l’effet de frottement cas de vent perpendiculaire au long pan.

➢ Vent perpendiculaire au pignon (sensV2) :


1. Les valeurs de Cpe :
Parois verticales :
b=30.30m ;d=30m ;h=8.14 m donc :
e=Mmin(b ;2h) =Mmin (30.30 ; 16.28) =16.28m
On voit bien que d > e, donc les parois verticales parallèles au vent V2 seront subdivisées en
trois zones A, B et C comme indique la figure 2.4
Les surfaces des zones A, B, C, D, et E sont données par le tableau suivant :

Zone A B C D E
Dimension e/5 h e-e/5 h d-e h b h b h
géométrique
3.256 8.14 13.024 8.14 13.72 8.14 30.30 8.14 30.30 8.14
(m)
Surface (m2) 26.503 106.015 111.68 246.642 246.642

Tableau II.11 Les valeurs des surfaces des zones de vent des parois dans le sens V2

2018/2019 23
Chapitre II Etude climatique

La surface de chaque zone est > 10m² donc :


Cpe = Cpe, 10 [§5.1.1.2-RNV/2013]
Le tableau suivant donne les valeurs de Cpe de chaque zone :

Zone A B c D E
Cpe -1.0 -0.8 -0.5 +0.8 -0.3

Tableau II.12 Les valeurs des cpe sur les parois dans le sens V2

Figure II.13 Répartition des Cpe sur les parois dans le sens V2
• Toiture :
Le vent dont la direction est parallèle aux génératrices, les coefficients de pression de chaque
versant s’obtiennent en utilisant les valeurs des toitures à un versant pour θ = 90°.
[§5.1.8.1-RNV/2013]

2018/2019 24
Chapitre II Etude climatique

Figure II.14 Légende pour la toiture

On a : α=11.31° ; b=30.30m ; d=30m ;H=11.17m


E=Mmin (b ;2h) = Mmin (30.30 ;2x11.17 ) = 22.34 m
Dans ce cas On a cinq zone F, G et,H et I comme suit :

Zone F G H I
Dimension e/10 e/4 e/10 b/2 -e/4 e/2 -e/10 b/2 d- e/2 b/2
géométrique
2.234 5.585 2.234 9.565 8.936 15.15 18.83 15.15
(m)
Surfaces (m2) 12.476 21.368 135.38 285.274

Tableau II.13 Les valeurs des surfaces des zones de vent de la toiture dans le sens V2

Pour les zones on a la surface de chacune est > 10m² donc :


Cpe = Cpe, 10 [§5.1.1.2-RNV/2013]

Puisqu ∝= 11.31°, donc les valeurs de Cpe sont déterminées par l’interpolation linéaire entre
les deux valeurs de Cpe (5°) et Cpe (15°) par la formule suivante :

2018/2019 25
Chapitre II Etude climatique

11.31−5
Cpe(11.31°) = Cpe(5°) + [ (Cpe(15°)-Cpe(5°))]
15−5

Le tableau suivant donne les valeurs de Cpe de chaque zone :

Zone F G H I

Cpe(5°) -1.6 -1.3 -0.6 -0.6

Cpe(15°) -1.3 -1.3 -0.7 -0.6

Cpe(11.31°) -1.41 --0.995 -0.64 -0.5

Tableau II.14 Les valeurs des Cpe sur la toiture dans le sens V2

Figure II.15 Répartition des Cpe sur la toiture dans le sens V2

2018/2019 26
Chapitre II Etude climatique

2. Les valeurs de C pi :
Le coefficient de pression intérieure Cpi est en fonction de l’indice de perméabilité avec
:
∑ 𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒐𝒖 𝑪𝒑𝒆≤𝟎
μ= ∑
𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔

-La sommes des surfaces de toutes les ouvertures : 93.16094 m2

-La sommes des ouvertures ou cpe ≤ 0 :82.3542 m2

82.354
µp = =0.884
93.16094

On a : 0.25< h/d = 11.17 /30.00=0.3723 < 1


Donc une interpolation linéaire peut être utilisée.

h/d 0.25 0.3723 1

Cpi -0.283 Cpi(0.3723) -0.416

Tableau II.15 valeurs de cpi en fonction de h/d

0.3723−0.25
Cpi(0.3723) = Cpi(0.25) + [ (Cpi(1)-Cpi(0.25))]
1−0.25

Cpi(0.3723)= - 0.30463

Calcul des différentes pressions sur la structure


La pression qj agissant sur un élément de surface du la structure en fonction de la hauteur est
donnée comme suit :

[Formule2.6-RNV/2013]
On a:

Donc :

Cpi= -0.30463
• Parois verticales :

2018/2019 27
Chapitre II Etude climatique

Le tableau suivant donne les valeurs de la pression sur les parois verticales pour la direction
de vent V2 dans le cas de la dépression intérieure.

Qp(Ze)
Zone Cd Cpe Cpi Qj (N/m2 )
2
(N/m )

A 1 680.775 -1.0 -0.30463 -473.41

B 1 680.775 -0.8 -0.30463 -337.255

C 1 680.775 -0.5 -0.30463 -113.023

D 1 680.775 +0.8 -0.30463 715.984

E 1 680.775 -0.3 -0.30463 3.131

Tableau II.16 Valeurs des pressions sur les parois dans le sens v2avec Cpi=-0.30463

Figure II.16 Répartition des pressions sur les parois dans le sens V2 avec Cpi =-0.3046

2018/2019 28
Chapitre II Etude climatique

Zone Cd Qp (Ze) Cpe Cpi Qj (N/m2 )

F 1 769.95 -1.41 -0.3046 -851.102

G 1 769.95 -0.995 -0.3046 -766.40

H 1 769.95 -0.64 -0.3046 --258.241

I 1 769.95 -0.54 -0.3046 -181.246

Tableau II.17 Valeurs des pressions sur la toiture dans le sens V2 aves cpi =-0.3046

➢ Toiture :
Le tableau suivant donne les valeurs de la pression sur la toiture pour la direction de vent V2
dans le cas de la dépression intérieure.

Figure II.17 Répartition des pressions sur la toiture dans le sens V2 avec Cpi =-0.3046

3. Détermination de la force de frottement


Les effets de frottement du vent sur la surface peuvent être négligés. Lorsque l’aire totale de
toutes les surfaces parallèles au vent (ou faiblement inclinées par rapport à la direction du vent)

2018/2019 29
Chapitre II Etude climatique

est inférieure ou égale à 4 fois l’aire totales de toutes les surfaces extérieure perpendiculaires
au vent (au sous le vent).
(Selon RNVA 2013, Chapitre 2, Article 3.6.3).

➢ Dans ce cas la direction du vent elle est perpendiculaire au pignon :

Calcul des surfaces parallèles au vent


Les surfaces de long pan :
= [(8.14*30) = 1440m2.
La toiture qui est faiblement inclinée par rapport de la direction du vent :
3.03
=( )*2*30) = (15.45*2*30) = 927 m 2.
𝑠𝑖𝑛 11.31

⟹ Total des surfaces parallèle au vent =488.4+927 = 1415.4m2.


Calcul des surfaces perpendiculaire au vent (et sous le vent) :
Les surfaces des deux pignons :
= [(8.14*30.30)] +(3.03*15.15) *2 = 585.093 m2.

Vérification de la condition (article 2.6.3 RNVA2013) :


L’aire total des surfaces parallèle au vent ≤4× (l’aire totale des surfaces perpendiculaire au vent)
1415 m2≤4*585.093=2340.372m2 …………………. C’est vérifier.
⟹ Donc on doit négliger l’effet de frottement cas de vent perpendiculaire au pignon.

2018/2019 30
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III1. Etude des pannes


III.1.1 Introduction
Les éléments secondaires représentent l’ossature nécessaire au support de la couverture
et du Bardage.
Ainsi le calcul de la procédure est comme suit :
1-Evaluation les charges appliquées sur les éléments considérés, puis rechercher la combinaison
ayant l’effet le plus défavorable.
2-Pré dimensionnement des éléments suivant la condition de limitation de la flèche.
3-Vérification de la résistance, de la stabilité et de la rigidité en se basant sur les formules de
La résistance des matériaux (RDM) et les différentes règles.
Les éléments secondaires composants notre structure sont les suivants :
-les pannes.
- les lisses de bardage.
-les potelets.
Définition
Les pannes sont des poutres destinées à supporter la couverture et de transmettre les
charges et surcharges s’appliquant sur cette dernière à la traverse ou bien à la ferme. Elles sont
disposées parallèlement à la ligne de faitage, et elles sont calculées en flexion déviée, sous
l’effet des charges permanentes, d’exploitations et climatiques.
Elles sont réalisées soit en profilés formés à chaud en (I), ou bien en (U), soit en profilés formés
à froid en (Z), (U), (Σ) ou en treillis pour les portées supérieures à 6m. Dans notre structure
nous utiliserons des IPE

Figure III.1. Disposition de la panne

2018/2019 31
Chapitre III Etude des éléments secondaires

On étudie la panne la plus sollicitée qui est la panne intermédiaire de portée L=6m, incliné d’un
angle α = 11.31° et on suppose l’entraxe « e » égale à 1,5 m.

Détermination des sollicitations


III.1.2 Evaluation des charges et surcharges

a) Les charges permanentes (G) :


Poids propre de la couverture (panneaux sandwichs) …………………25Kg/m2.
Poids propre de la couverture (TN40) …………………………...….…10Kg/m2.
Poids propre d’accessoire d’attache……………………….……………2Kg/m2.
Poids propre de la panne estimé (IPE140)………………………………12.9Kg/m.
G = (PCouverture + Accessoire) * e + Ppanne
e : espacement entre les pannes (e= 1,5m)
Gmax = (25 + 2) ×1,5+ 12.9= 53.4 Kg/m
G = 0.534KN/m.
Gmin= (10 + 2) ×1,5+ 12.9= 30.9 Kg/m
G = 0.309 KN/m.

Figure III.2 Schéma statique des charges permanentes G sur les pannes.

b) Charge d’exploitation
Charge concentrée de 100 Kg, chacune situées à 1/3 et 2/3 de la portée. La charge
uniformément répartie q est obtenue en égalisant les deux moments maximums dues à Q’.
Q'L q  L² 8  Q'
Mmax = = q= = 0,44KN.m
3 8 3 L

2018/2019 32
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Figure III.3 Répartition des charges ponctuelle sur la portée de la panne.

c. Charge climatique de vent<< W >>


W = -0.851× 1.5 = -1.276 KN/m (soulèvement).
d. Charge climatique de la neige << S >>
S = 0,1712 × 1,5 = 0,256 KN/m.

Figure III.4 Schéma statique de panne sous surcharge de la neige.

Les charges et surcharges appliquées : G max= 0.534 KN/ml.

Gmin= 0.309 KN/ml.


W = -1.276 KN/ml.
S = 0.256 KN/ml.
Q = 0.444 KN/ml
Décomposition des charges :
Suivant l’axe Z-Z :
Gmax(z) = Gmax cos α=0.523KN/m.
Gmin(z) = Gmin cos α=0.302KN/m.
Qz = Q cos α = 0,435 KN/m.
Wz = W = -1.276 KN/m.

2018/2019 33
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Sz= S cos α = 0.251 KN/m.


Suivant l’axe Y-Y :
Gmax(y)= Gmax sin α = 0.104 KN/m.
Gmin(y)= Gmin sin α = 0.06 KN/m.
Qy = Q sin α = 0,087KN/m.
Wy = 0 KN/m.
Sy= S sin α = 0.05 KN/m
Les combinaisons d’actions

1) ELS :
Suivant l’axe z-z
Comb 1= G zmax+Q z=0.958KN/ml
Comb 2= G zmax+Sz=0.774KN/ml
Comb 3= G zmax+Wz =-0.753KN/ml
Comb 4= G zmin+Wz = -0.974KN/ml

Suivant l’axe y-y


Comb 1= Gymax+Sy = 0.154KN/ml
Comb 2= Gymax+Qy=0.191KN/ml
Comb 3 = Gymax+Wy= 0.104KN/ml

Selon les deux axes y et z, les charges maximales à l'ELS /ml revenant à la panne la plus
sollicitée est :
qsz= Gzmin+Wz =-0.974 KN/ml

qsy=Gymax+Qy = 0.191KN/ml

III.1.3 Choix Entre axe des pannes :

On a deux couvertures :

Panneaux sandwichs ou TN40

Combinaison max ELS :

Qsz=Gzmin +Wz=-0.974 kN/ml =-97.4 KN/ml

Couverture TN40

Donc :

La charge admissible uniformément Distribuée : Qsz/e=-97.4/1.5=-64.99kg/m2

2018/2019 34
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Le cas dans le sens Z est le plus défavorable. Alors, d’après le tableau (1) en voit bien
qu’un TNi40 d’épaisseur 1 mm repose sur trois appuis avec un entraxe de e=3.25m,
peut résister jusqu’à 75 Kg/m2, donc le TN40 et l’entraxe choisis pour la couverture
sont vérifiés.

Figure III.5 Charge admissible uniformément distribué

✓ On prend e=1.65 m comme entre axe des pannes

Figure III.6 Disposition des pannes sur la toiture

Les charges et surcharges appliquées avec e=1.65 m

Gmax= 0.575 KN/ml.


Gmin= 0.327 KN/ml.
W = -1.404 KN/ml.
S = 0.282 KN/ml.
Q = 0.444 KN/ml

2018/2019 35
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Décomposition des charges :


Suivant l’axe Z-Z :

Gmax(z) = 0.564 KN/m.


Gmin(z) = 0.321 KN/m.
Qz = 0,435 KN/m.
Wz =1.404 KN/m.
Sz= 0.277 KN/m.
Suivant l’axe Y-Y :

Gmax(y)= 0.113 KN/m.


Gmin(y)= 0.064 KN/m.
Qy = 0.087KN/m.
Wy = 0 KN/m.
Sy= 0.055 KN/m
Les combinaisons d’actions avec e=1.65 :

1) ELS :

Suivant l’axe z-z


Comb 1= G zmax+Q z=0.999 KN/ml
Comb 2= G zmax+Sz=0.841 KN/ml
Comb 3= G zmax+Wz =-0.84 KN/ml
Comb 4= G zmin+Wz = -1.083KN/ml

Suivant l’axe y-y


Comb 1= Gymax+Sy = 0.2 KN/ml
Comb 2= Gymax+Qy=0.168 KN/ml
Comb 3 = Gymax+Wy= 0.113KN/ml

Selon les deux axes y et z, les charges maximales à l'ELS /ml revenant à la panne la plus
sollicitée est :
qsz= Gzmin+Wz =-1.083 KN/ml
qsy=Gymax+sy = 0.2 KN/ml

III.1.4 Principe de prédimensionnement

Les pannes sont sollicitées à la flexion déviée (flexion bi axiale).


Elles doivent satisfaire les deux conditions suivantes :
• Condition de flèche (l’ELS).
• Condition de résistance (l’ELU).

2018/2019 36
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Généralement, on fait le pré dimensionnement des pannes par l’utilisation de la condition


de flèche, puis on fait la vérification de la condition de résistance.

III.1.4.1 Vérification à l’ELS (flèche)

Vérification à l’ELS :
La flèche à l’état limite de service se fait avec les charges et surcharges de service (non
pondérée) : F ≤ Fadm.

Pour une poutre sur deux appuis uniformément chargée (axe Z-Z) :

5QzL4 L 5×Qz×200×L3 5×1.083×10−2 ×6003×200


fz=
200→
≤ Iy≥ =
384EIy 384×E 384×21000

4
Iy≥290.089cm

Ce que nous donne Iy≥290.089 cm4 donc on opte pour un IPE120

Caractéristiques du profilé IPE 160

Profilé h (mm) b (mm) d (mm) tw (mm) tf (mm) r (mm) A (cm²)

120 64 93.4 4.4 6.3 7 13.21


IPE 120 Iy Wely Wply Iz Welz Wplz It
(cm4) (cm3) (cm3) (cm4) (cm3) (cm3) (cm4)
317.8 52.96 60.73 27.67 8.65 13.58 1.74

Tableau III.1: Caractéristiques du profilé IPE 120.

Poids propre réel :


G = (Pcouverture + Accessoire) × e + Ppanne
Gmax= (25+2) x1.65+10.4=54.95 Kg/ml
Gmax=0.549 KN/ml
Gmin= (10+2) x1.65+10.4=30.2 Kg/ml
Gmin=0.302 KN/ml
G Zmax= 0,549 × cos 11.31° = 0.538 KN/ml
G Zmin= 0,302 × cos 11.31° = 0,296 KN/ml
GYmax = 0,579 × sin 11.31° = 0.107 KN/ml
GYmin = 0,302 × sin 11.31° = 0.059 KN/mlLes combinaisons les plus défavorables :

2018/2019 37
Chapitre III Etude des éléments secondaires

A L’ELS:
qsZ = -1.108KN/m.
qsY = 0.194 KN/m.
Vérification de la flèche à « ELS »
La vérification de la flèche se fait avec des charges non pondérées en utilisant la formule
suivante :
(IV.1)

5 × 1.108 × 10−2 × 6004 L


𝑓𝑍𝑚𝑎𝑥 = = 2.8 cm ≤ = 3 cm
384 × 21000 × 317.8 200
5 × 0.194 × 10−2 × 6004 L
𝑓𝑦𝑚𝑎𝑥 = = 5.634cm ≥ = 3 cm
384 × 21000 × 27.67 200
La flèche résultante

2 2
𝐿
𝑓𝑚𝑎𝑥 = √fzmax + fymax = √2.82 + 5.6342 = 6.291 𝑐𝑚 > = 3 𝑐𝑚
200

Donc la panne IPE 120 n’est pas vérifiée à la condition de la flèche suivant /yy

On utilise les liernes à mi-travée de la panne pour réduire la flèche

5 × 0.194 × 10−2 × (600/2)4 L 600/2


𝑓𝑦𝑚𝑎𝑥 = = 0.144cm < = = 1.5cm
384 × 21000 × 27.67 200 200
La flèche elle est vérifiée suivant l’axe yy
Classification de la section

𝜀 = √235⁄𝑓𝑦 = 1

𝒄 𝒃/𝟐 𝟔𝟒/𝟐
Semelle comprimée : = = = 𝟓. 𝟎𝟕 ≺ 𝟏𝟎𝜺 Semelle de classe1.
𝒕𝒇 𝒕𝒇 𝟔.𝟑
𝑑 93.4
Ame fléchée : = = 21.227 ≺ 72𝜀 Ame de classe1.
𝑡𝑤 4.4

Profilé de classe 1.

III.1.4.2 Condition de la résistance (ELU)


Dans la condition de résistance à l’ELU il faut faire les vérifications suivantes :

2018/2019 38
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.1.4.3 Vérification à la flexion déviée :


ELU :
Suivant l’axe z-z
Comb 1= 1.35Gzmax+1.5Qz=1.378KN/ml
Comb 2= 1.35Gzmax+1.5Sz=1.141KN/ml
Comb 3= G zmax+1.5Wz =-1.568KN/ml
Comb 4= G zmin+1.5Wz = -1.81KN/ml
Comb 5= G zmax+1.35Wz+Sz = -1.08KN/ml
Comb 6= G zmin+1.35Wz+Sz = -1.322KN/ml
Suivant l’axe y-y
Comb 1= 1.35Gymax+1.5Sy = 0.226KN/ml
Comb 2=1.35 Gymax+1.5Qy=0.274KN/ml
Selon les deux axes y et z, les charges maximales à l'ELU /ml revenant à la panne la plus
sollicitée est :
quz= Gzmin+1.5Wz =-1.81 KN/ml
quy=Gymax+Qy = 0.274KN/ml

D’après l’EuroCode 3, la résistance à la flexion biaxiale du profilé est vérifiée si la condition


suivante est satisfaite :

(IV.2)

Avec : α = 2, Et β = 1.
𝑄𝑢𝑧 𝐿² 1.81 × 62
𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = = = 8.145𝑘𝑁. 𝑚
8 8
𝑄𝑢𝑦 𝐿² 0.274 × 32
𝑀𝑧, 𝑠𝑑 = = = 0.308𝑘𝑁. 𝑚
8 8
𝑀𝑃𝐿,𝑌 = 𝑊𝑃𝐿,𝑌 × 𝐹𝑌 /𝛾𝑀0 . 𝑊𝑃𝐿,𝑌 = 60.73𝑐𝑚 3
{ . 𝐴𝑣𝑒𝑐: { 𝑒𝑡: 𝐹𝑌 = 235𝑁/𝑚𝑚 2 .
𝑀𝑃𝐿,𝑍 = 𝑊𝑃𝐿,𝑍 × 𝐹𝑌 /𝛾𝑀0 𝑊𝑃𝐿,𝑍 = 13.58𝑐𝑚 3

𝑀𝑃𝐿,𝑌 = 60.73 × 235 × 10−3 = 14.27𝑘𝑁. 𝑚


AN : {
𝑀𝑃𝐿,𝑍 = 13.58 × 235 × 10−3 = 3.19𝑘𝑁. 𝑚
8.145 2 0.308
Alors : ( ) +( ) = 0.422 < 1
14.27 3.19

Donc la panne IPE 120 est vérifiée à la flexion bi axiale.

2018/2019 39
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.1.4.4 Vérification au cisaillement


On doit vérifier que :

(IV.3)

Figure III.7 Représentation de cisaillement

Avec :
Vzsd et Vysd : valeur de calcul de l'effort tranchant.
Vpl Rd: valeur de calcul de la résistance au cisaillement.

qz × l 1.81 × 6
𝑉𝑧𝑠𝑑 = = = 5.43 kN
2 2
A v x × fy
Vpl,Rd =
√3 × ΥM0
AV : est l'aire de cisaillement égale à : 𝑨𝒗 = 𝑨 − 𝟐 × 𝒕𝒇 + (𝒕𝑾 + 𝟐𝒓) × 𝒕𝒇
𝑨𝒗 = 𝟔. 𝟑𝟏𝒄𝒎𝟐
6.31 × 23.5
Vpl,Rd = = 85.612KN
√3 × ΥM0
𝐷 ′ 𝑜𝑢:
𝑉𝑠𝑑 = 5.43 KN < Vpl,Rd = 85.612KN
𝑉𝑠𝑑 = 5.43 KN < 0.5Vpl,Rd = 42.806KN

2018/2019 40
Chapitre III Etude des éléments secondaires

qy × l 0.274 × 3
𝑉𝑦𝑠𝑑 = = = 0.411 kN
2 2
A vy × fy
Vpl,Rd =
√3 × ΥM0
AVy : est l'aire de cisaillement égale à : 𝑨𝒗𝒚 = 𝑨 − 𝑨𝒗𝒛
𝑨𝒗 = 𝟏𝟎. 𝟏𝟐𝒄𝒎𝟐
10.12 × 23.5
Vpl,Rd = = 237.82KN
√3 × ΥM0
𝐷 ′ 𝑜𝑢:

𝑉𝑠𝑑 = 0.411 KN < Vpl,Rd = 237.82KN


𝑉𝑠𝑑 = 0.411 KN < 0.5Vpl,Rd = 118.9KN
Donc la résistance des pannes au cisaillement est vérifiée.
Et pas d’interaction entre le moment résistant et l’effort tranchant.

III.1.4.5 Vérification de la stabilité au déversement

Déversement = flambement latéral + rotation de la section transversale


La semelle supérieure qui est comprimée sous l’action des charges descendantes est susceptible
de déverser. Vu qu’elle est fixée à la toiture il n’y a donc pas de risque de déversement
contrairement à la semelle inferieure qui est comprimée sous l’action du vent de soulèvement
et qui est quant à elle susceptible de déverser du moment qu’elle est libre tout au long de sa
portée.
On rappelle la combinaison de charge défavorable pour le risque de déversement. Il s'agit de la
première combinaison dans laquelle le vent agit seul et risque de faire déverser la panne (fléchie
vers le haut) et en comprimant la semelle inférieure au niveau de la mi- travée (voir la figure)

Figure III.8 Représentation de phénomène de déversement dans la semelle inférieure.

2018/2019 41
Chapitre III Etude des éléments secondaires

D’après l’EuroCode 3, la résistance au déversement du profilé est vérifiée si la condition


suivante est satisfaite :
(IV.4)
𝜒𝑙𝑡 ×𝛽𝑤 ×𝑊𝑝𝑙𝑦×𝑓𝑦
Avec :𝑀𝑏𝑅𝑑 =
𝛾𝑀1
1
Pour le calcul de 𝜒𝑙𝑡 on à la formule : 𝜒𝑙𝑡 = 0.5
𝜙𝐿𝑇 +(𝜙𝐿𝑇 ²−𝜆𝐿𝑇 2)

La valeur de 𝜆𝐿𝑇 peut être calculé par la formule :


𝐿⁄
𝑖𝑧
𝜆𝐿𝑇 =
2 0.25
𝑙
1 𝑖
√𝐶1 × 1 + 20 ( ℎ𝑧 )
[ 𝑡𝑓 ]

Tel que L = 300 mm ; iz = 1.45 mm ; h = 120 mm=12cm ; Iy = 317.8cm4,


Iz = 27.67 cm4 ; C1 = 1.132 ; tf = 0.63 cm.

300⁄
𝜆𝐿𝑇 = 1.45 = 120.009
0.25
300 2
1
√1.132 × [1 + 20 ( 1.45
12 ) ]
0.63

𝜆𝐿𝑇 120.009 235


Donc : 𝜆𝐿𝑇 = = , telle que 𝜀 = √ = 1 alors 𝜆𝐿𝑇 = 1.278 > 0.4
93.9𝜀 93.9𝜀 𝑓𝑦

Il y a risque de déversement
𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × (1 + 𝛼𝐿𝑇 × (𝜆𝐿𝑇 − 0.2) + 𝜆𝐿𝑇 ²)
𝛼𝐿𝑇 = 0.21 Pour les profilés laminés.
𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × (1 + 0.21 × (1.278 − 0.2) + 1.2782 ) = 1.429.
𝜙𝐿𝑇 = 1.429

Le coefficient de réduction pour le déversement


1
𝜒𝑙𝑡 = = 0.483
1.429+(1.4292−1.2782)0.5
𝛾𝑀0 = 1 : Coefficient partiel de sécurité s'applique à la résistance.

𝛽𝑤 = 1 : Facteur de corrélation approprié.


0,483 × 1 × 60.73 × 23.5 × 10−2
𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = 8.145𝐾𝑁. 𝑚 > 𝑀𝑏,𝑟𝑑 = = 6.893 𝑘𝑁. 𝑚
1
Donc : la stabilité au déversement de la panne n’est pas vérifiée, on augmente le
profile IPE140 avec liernes

2018/2019 42
Chapitre III Etude des éléments secondaires

On aura
𝝀𝑳𝑻 𝝀𝑳𝑻 𝝓𝑳𝑻 𝝌𝒍𝒕 𝑴𝒃,𝒓𝒅 𝑴𝒚, 𝒔𝒅
114.207 1.216 1.346 0.519 10.774 8.032

𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = 8.032𝐾𝑁. 𝑚 < 𝑀𝑏𝑟𝑑 = 10.774 𝐾𝑁. 𝑚


Donc la condition est vérifiée on adopte un IPE 140.

Les liernes :
Les liernes sont des tirants qui fonctionnent en traction. Elles sont généralement
formées de barres rondes. Leur rôle principal est d’éviter la déformation latérale des
pannes.

Figure III.9 La disposition des liernes sur les pannes

Calcul de l’effort de traction dans la lierne la plus sollicitée.


quy=1.25×quy=1.25×(1.35×Gy+1.5Qy) =0.353KN/ml
l=L/2=3m
R = 0.353 × 3 = 1.059 KN
Efforts de traction dans le tronçon de lierne L1 provenant de la panne sablière :
N1= R/2= 0.529 KN
Effort dans le tronçon L2 : N2 = N1+R=1.588 KN
Effort dans le tronçon L3 : N3 = N2+R= 2.647 KN

2018/2019 43
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Effort dans le tronçon L4 : N4 = N3+R= 3.706 KN


Effort dans le tronçon L5 : N5 = N4+R=4.765 KN
Effort dans le tronçon L6 : N6 = N5+R= 5.824 KN
Effort dans le tronçon L7 : N7 = N6+R= 6.883KN
Effort dans le tronçon L8 : N8 = N7+R= 7.942 KN
Effort dans le tronçon L9 : N9= N8+R= 9.001 KN
2 T cos α = N9
3
Avec α=arctan → α= 61.189 °
1.65

T= N9 / 2 cos 61.189°
T=9.338 KN

Dimensionnement des liernes :

Le tronçon le plus sollicité si celui qui a l’effort max Ntsd=9.338. La condition de résistance
plastique de la section brute impose que :

D’où:
1×9.338
A≥ = 0.397 𝑐𝑚 2
23.5
8mm
π×𝜃 2 2
A≥ = 0.397 𝑐𝑚
4

4 × 0.397
𝜑≥√ → 𝜑 ≥ 0.711 𝑐𝑚
3.14

Donc : on opte sur une tige d’un rond plein de

2018/2019 44
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.2 Calcul des lisses de bardage


Les lisses de bardages sont des éléments de profilé laminé qui sont constituées de
poutrelles (IPE, UAP, UPE) ou de profils minces pliés. Etant disposées horizontalement, elles
sont portées soit par les poteaux de portiques, soit par les potelets intermédiaires. , elles sont
destinées à reprendre les efforts du vent sur les bardages.

L’entre axe des lisses est déterminé par la portée admissible des bacs de bardage.

Figure II1.10 Disposition de la lisse sur le poteau.

Données de calcul

Chaque lisse repose sur 2 appuis de distance :

-L=6m sur le long pan.

-L=5.05m sur le pignon.


-Le porté entre axe des lisses e=1.74m

-On dispose de 5 lignes de lisses sur chaque paroi.

2018/2019 45
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Détermination des charges et surcharges

a) Les charges permanentes

• Poids propre de la tôle de couverture TN40…. 10 Kg /m2

• Poids propre d’accessoires d’attaches …...2Kg/m2

• Poids propre de la lisse estimé (UAP130) …...13.7 Kg/m

G = [(P bardage +P accessoire) x e] +Plisse

G= [(10+2) x 1.74] +13.7

G= 0.345KN/ml

b) La surcharges climatique du au vent

On calcul les lisse de bardages avec les valeurs de vent suivantes :


W pignon=0.751 KN/m²
Wlong-pan= 0.634KN/ m²

D’où: W= 0.751x e = 0.751 x1.74 = 1.306 KN/ml


W=0.634 x e = 0.634 x 1.74 = 1.103KN/ml

1) Charges appliquées à l’ELU :

- Pour long-pan (v1) :

Quy= (1.35G) =0.465 KN/ml

Quz= (1.5W) =1.654 KN/ml

- Pour pignon (v2) :

Quy= (1.35G) =0.465 KN/ml

Quz= (1.5W) =1.959 KN/ml

2) Charges appliquées à l’ELS :

- Pour long-pan (v1) :

Qsy=0.345 KN/ml

Qsz=1.103KN/ml

2018/2019 46
Chapitre III Etude des éléments secondaires

- Pour pignon (v2) :

Qsy=0.345 KN/ml

Qsz=1.306 KN/ml

III.2.1 Lisse de bardage de pignon

Charge appliquée à L’ELU

Quy = 1.35G =0.465KN/ml

Quz = 1.5 W = 1.959 KN/ml

Charges appliquées à L’ELS :

Qsy = G = 0.345 KN /ml

Qsz = W = 1.306 KN / ml

III.2.1.1 Condition de la flèche


La vérification à l’état limite de service ce fait avec les charges et les surcharges de service.
F ˂ Fadm
Pour une poutre sur 2 appuis uniformément chargée.
Axe (z-z) :
5 × 𝑞𝑧 × 𝑙4
ƒ𝑧 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚
384 × 𝐸 × 𝐼𝑦

𝐿 505
Fadm= = = 2.525𝑐𝑚
200 200

5 × 1.306 × (505)4
ƒ𝑧 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚
384 × 21000 × 𝐼𝑦

5 × 𝑞𝑧 × 𝑙4 5 × 1.306 × 10−2 × 5054


𝐼𝑦 ≥ = = 208.577𝑐𝑚 4
384 × 𝐸 × 2.525 384 × 21000 × 2.525

Iy ≥ 208.577cm4
On adopte UAP 100
Avec :
Iy = 209.5 cm4
P = 10. 5 kg / m
Iz = 32. 83 cm4

2018/2019 47
Chapitre III Etude des éléments secondaires

La flèche horizontale Suivant Z-Z :


5×𝑞𝑧×𝑙 4 𝐿 505
ƒ𝑧 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = = 2.525𝑐𝑚
384×𝐸×𝐼𝑦 200 200

5 × 1.306 × 10−2 × 5054


ƒ𝑧 = = 2.51𝑐𝑚 ≤ 2.525𝑐𝑚
384 × 21000 × 209.5

→ La formule est vérifiée.


Axes y-y :

G = poids de bardage + poids de lisse = (10×1.74) + 10,5


G = 27. 9 kg/m = 0,279 KN/m
5×𝐺×𝑙4 𝐿 505
ƒ𝑦 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = =2.525m
384×𝐸×𝐼𝑍 200 200

5 × 0.279 × 10−2 × 5054


ƒ𝑦 = = 3.42𝑐𝑚 ˃2.525𝑐𝑚
384 × 21000 × 32.83
→ Non vérifiée.

Vérification de la condition de la flèche :


Fz = 2.51 cm
Fy = 3.42 cm
√𝑓𝑧 2 + 𝑓𝑦 2 = 4.24cm ˃ 2.525cm
5×𝐺×𝑙4 𝐿/2 252.5
ƒ𝑦 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = =1.262m
384×𝐸×𝐼𝑍 200 200
5×0.279× 10−2 × 252.54
ƒ𝑦 = = 0.214m ˂ 1.262m
384×21000×32.83
→ Condition vérifiée.

III.2.1.2 vérifications de la résistance de section a L’ELU


-Sollicitation :
Axe z-z’ :
𝑞𝑢𝑧.𝑙²
Mysd =
8

Axes-y-y’ :
𝑞𝑢𝑦.𝑙²
Mzsd =
8
Pour vérifier la résistance en utilise la relation suivante :
𝑀𝑦𝑠𝑑 𝛼 𝑀𝑧𝑠𝑑 𝛽
[ ] +[ ] ≤1 ………… [EC03 5.4.8.1 (11)]
𝑀𝑝𝑙𝑦𝑟𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑧𝑟𝑑

Avec :
α=2, β=1 … Pour les sections de classe 1

2018/2019 48
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Qyu = 1,35G = 1,35*0,345 = 0,465KN/ml


Qzu = 1,5W = 1,5*1,306 = 1,959kN/ml
Axe z-z:
1.959.5.05²
Mysd =
8

Mysd = 6,244 KN.m


Axes-y-y :
0.465.5.05²
Mzsd =
8

Mzsd = 1,482 KN.m


𝑊𝑝𝑙𝑦×𝑓𝑦
Mply = = 11, 65KN.m
𝛾𝑚0
𝑊𝑝𝑙𝑧×𝑓𝑦
Mplz = = 4. 340KN.m
𝛾𝑚0

6.244 2 1.482 1
[ ] +[ ]
11.65 4.34
0,287+0,341 = 0.628 KN.m ˂1

Donc la résistance du moment est vérifiée

III.2.1.3 Vérification de cisaillement

En utilise la relation suivante : Ec. 3 p158


Vsd ˂ vplrd
𝑞𝑧.𝑙 1.165∗5.05
Vzsd= =
2 2
Vzsd = 2.941KN
𝐴𝑣𝑧∗𝑓𝑦 6.07∗23.5
Vplrd = =
𝛾𝑚0∗√3 √3∗1
Vplrd= 82.356KN
D’où : Vzsd = 2.941KN
Donc : la résistance des lisses au cisaillement est vérifiée.

III.2.1.4 Vérification au diversement

Calcul de l’élancement réduit :


𝑙⁄
𝑖𝑧
λ LT = [Annexe F EC03 partie 1 − 1]
⁄ 2
√𝐶1[1+ 1 ( 𝑙 𝑖𝑧 ) ]0.25
20 ℎ⁄𝑡𝑓

2018/2019 49
Chapitre III Etude des éléments secondaires

32.83/1.57
λ LT = 1 32.83 ⁄1.57 2
=97.2
√1.132[1+20( 10 ⁄8.5
) ]0.25

ƛ𝐿𝑇 9.72
ƛ LT= = = 0.10 < 0.4 il ne y’a pas risque de déversement
ƛ1 93.9

• Ø LT=0.5× [1 + 𝛼 (ƛ𝐿𝑇 − 0.2) + ƛ𝐿𝑇 2 ]

Ø LT=0.5× [1 + 0.21(0.21 − 0.2) + 0.212 ]

Ø LT=0.505
1
• ΧLT =
Ø𝐿𝑇+[(Ø𝐿𝑇 2 )−(ƛ𝐿𝑇 2 )]0.5

1
ΧLT =
0.523+[(0.5232)−(0.212 )]0.5

ΧLT =0.920 ≤ 1
𝜒𝐿𝑇×𝛽𝑊×𝑊𝑃𝐿𝑌×𝑓𝑦
• Mbrd=
𝛾𝑚0

0.92×1×49.59×23.5×10−2
Mbrd= = 10.72𝐾𝑁. 𝑚
1

Msdy=1.04KN.m < Mbrd=10.72 KN.m => Condition vérifiée

Conclusion : On adopte des profilés UAP100 pour les lisses.

III.2.2 Calcul de lisse de bardage Long-pan

Charges appliquées à L’ELU


Quy= 1.35G =1.35× 0.345=0.465KN/ml

Quz=1.5W=1.5×1.103=1.654KN/ml

Charges appliquées à l’ELS


Qsy=G=0.345KN/ml

Qsz=W=1.103KN/ml

III.2.2.1 La condition de la flèche


F ˂ Fadm
Axe z-z
5×𝑞𝑧×𝑙 4 𝐿 600
ƒ𝑧 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = = 3𝑐𝑚
384×𝐸×𝐼𝑦 200 200

2018/2019 50
Chapitre III Etude des éléments secondaires

5 × 1.103 × 10−2 × 6004


ƒ𝑧 =
384 × 21000 × 𝐼𝑦
5 × 1.103 × 10−2 × 6004
𝐼𝑦 ≥
384 × 21000 × 3

𝐼𝑦 ≥ 295.44cm4

D’après le tableau des profils des UAP on adopte un UAP 130

Avec :

Iy =796.1 cm4

P=17.9 Kg/m

Iz=93.25 cm4

La flèche horizontale suivant Z-Z :


5 × 𝑞𝑧 × 𝑙4 𝐿 600
ƒ𝑧 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = = 3𝑐𝑚
384 × 𝐸 × 𝐼𝑦 200 200
5×1.103×10−2 ×6004
ƒ𝑧 = = 1.928cm ˂ 3cm
384×21000×459.6
Axes-y-y :
G= poids du bardage + poids de lisses.
G= (10 ×1.74) +13.7
G= 31.1 kg/m²= 0.311KN/m
5 × 𝐺 × 𝑙4 𝐿 600
ƒ𝑦 = ≤ ƒ𝑎𝑑𝑚 = = = 3𝑐𝑚
384 × 𝐸 × 𝐼𝑧 200 200
5×0.311×10−2 ×6004
ƒ𝑦 = = 4.86cm ˃ 3cm
384×21000×51.34
Vérification de la condition de la flèche :
FZ=1.928cm
Fy=4.86cm

√𝑓𝑧² + 𝑓𝑦² = √1.928² + 4.86²

5.22cm ˃ 3cm
D’après les résultats ont conclue qu’on a besoin de suspentes :

2018/2019 51
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Calcul des suspentes :

Figure III.11 Schémas de suspentes

Calcul de l’effort de traction dans la suspente


R=1.25 ×1.35G l/2
R=1.23× 13.5
R=1.574kN

Détermination des efforts de traction :


Effort dans L1 :
𝑅 1.574
T 1= = = 0.787𝐾𝑁
2 2

Effort dans L2 :
T2=R+T1=1.574+0.787=2.361KN
Effort dans L3 :
T3=R+T2=1.574+2.361=3.935KN
Effort dans L4 :
T4=R+T3=1.574+3.935=5.505KN
Effort dans L5 :

2018/2019 52
Chapitre III Etude des éléments secondaires

𝑇4 5.509
2T5*sin θ = T 4 => T5 = = = 4.652𝐾𝑁
2𝑠𝑖𝑛𝜃 2 sin(26.56)
1.74
Avec : arc tg = 26.56° => T 5 =5.490KN
3
Dimensionnement des suspentes :
Le tronçon le plus chargée est T4

N=5.490kn

N≤ Npl
𝐴.𝑓𝑦
NPL =
𝛾𝑚0
𝑁×𝛾𝑚0
A≥
𝑓𝑦

𝜋×𝜑 2 4×0.233
A= ≥ 0.233𝑐𝑚 2 => 𝜑 ≥ √
4 3.14

𝜑 ≥ 0.544𝑐𝑚

- On prend une barre de diamètre 𝝋 10

III.2.2.2 La vérification de la résistance de section a L’ELU


Sollicitation :
Axe z-z’ :
𝑞𝑢𝑧.𝑙²
Mysd =
8

Axes-y-y’ :

𝑞𝑢𝑦.𝑙²
Mzsd =
8

Pour vérifier la résistance en utilise la relation suivante :

𝑀𝑦𝑠𝑑 𝛼 𝑀𝑧𝑠𝑑 𝛽
[ ] +[ ] ≤1 ………… [EC03 5.4.8.1 (11)]
𝑀𝑝𝑙𝑦𝑟𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑧𝑟𝑑

Avec : α=2, β=1 … Pour les sections de classe 1

Qyu = 1,35G = 1,35*0,345 = 0,465KN/ml

Qzu = 1,5W = 1,5*1,103 = 1,654kN/ml

Axe Z-Z :

2018/2019 53
Chapitre III Etude des éléments secondaires

1.654.6²
Mysd =
8

Mysd = 7.443 KN.m


Axe y-y :
0.465.6²
Mzsd =
8

Mzsd = 2.092 KN.m


𝑊𝑝𝑙𝑦×𝑓𝑦
Mply = = 19.62 KN.m
𝛾𝑚0
𝑊𝑝𝑙𝑧×𝑓𝑦
Mplz = = 6.004 KN.m
𝛾𝑚0

7.443 2 2.092 1
[ ] +[ ]
19.62 6.004
0,143+0,348 = 0,491 ˂1
Donc : la résistance du moment est vérifiée

III.2.2.3 Vérification de cisaillement

En utilise la relation suivante : Ec. 3 p158


Vsd ˂ vplrd
𝑞𝑧.𝑙 1.962∗6
Vzsd= =
2 2

Vzsd = 5.886KN
𝐴𝑣𝑧∗𝑓𝑦 8.52∗23.5
Vplrd = =
𝛾𝑚0∗√3 √3∗1

Vplrd= 115.59 KN
D’où: Vzsd = 2.941KN ˂ vplrd= 115.59KN
Donc : la résistance des lisses au cisaillement est vérifiée.

III.2.2.4 Vérification au diversement


Calcul de l’élancement réduit :
𝑙⁄
𝑖𝑧
λ LT = [Annexe F EC03 partie 1 − 1]
⁄ 2
√𝐶1[1+ 1 ( 𝑙 𝑖𝑧 ) ]0.25
20 ℎ⁄𝑡𝑓

51.34/1.71
λ LT = 1 51.34 ⁄1.71 2
=12.62
√1.132[1+20( 13 ⁄9.5
) ]0.25

ƛ𝐿𝑇 12.62
ƛ LT = = = 0.13 < 0.4 il ne y’a pas risque de déversement
ƛ1 93.9

2018/2019 54
Chapitre III Etude des éléments secondaires

ƛ LT = 97.07

𝜒𝐿𝑇×𝛽𝑊×𝑊𝑃𝐿𝑌×𝑓𝑦
Msdy ˂
𝛾𝑚1

𝛽𝑊 = 1

𝑞𝑧.𝑙² 1.103.3²
Msdy = =
8 8

Msdy= 1.240 KN.m


1
ΧLT =
Ø𝐿𝑇+[(Ø𝐿𝑇 2 )−(ƛ𝐿𝑇 2 )]0.5

1
ΧLT =
0.523+[(0.5232)−(0.212)]0.5

ΧLT =0.920 ≤ 1

𝜒𝐿𝑇 × 𝛽𝑊 × 𝑊𝑃𝐿𝑌 × 𝑓𝑦
𝛾𝑚0
0.92×1×83.51×23.5
= =18.05KN.m
1

Msdy= 1.240KN.m ˂ 18.05KN.m

→ Condition verifiée

Donc : on adopte les profiles UAP130 pour les lisses.

III.3. Potelet

III.3.1 Introduction

Les potelets sont des éléments en profilés laminés et destinés à rigidifier le bardage, ayant
pour rôle de transmettre les différents efforts horizontaux (due au vent). Les potelets sont
disposés verticalement sur le pignon avec des différentes hauteurs, le potelet intermédiaire est
posé reposant sur les deux potelets de rive, ces derniers sont soumis à la flexion composée dans
les efforts sont exprimées c’est après :
-Effort normal produit par le poids propre de potelet, lisse de bardage et le bardage
-Effort de flexion produit par l’action de vent sur le pignon

2018/2019 55
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Figure III.12 Vue des potelets en partie de pignon

III.3.2. Détermination des sollicitations

Le Potelet, travaille à la flexion sous l’action de l’effort du vent provenant du bardage et des
lisses, et à la compression sous l’effet de son poids propre, du poids du bardage et des lisses qui
lui est associé, et de ce fait fonctionne à la flexion composée.

III.4.3 Evaluation des charges et surcharges :


a- charges permanentes (G) : (charge concentrée)
G = poids propre du potelet + poids propres des lisses + poids propre du bardage.
Poids propres des lisses UAP130………………………………..13.7kg/ml
Poids propre du bardage (TN 40)………………………………10Kg/m2
Accessoire ……….………………………………………………5kg/m2
Poids propre du potelet : (à déterminer)
4 Surcharges climatiques : (horizontale suivant le plan de l’âme)
Vent normale : (voir étude au vent CH.I)………………75.198daN/m2
V=75.198×5.05= 379.749daN/ml
Avec 5.05 m : l’entre axe des potelets

2018/2019 56
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Dimensionnement du potelet

Sous la condition de flèche

La vérification de la flèche se fait sous le vent normal (non pondéré).


V=379.749dan /ml

5VnL4 L 5×Vn×200×L3 5×379.749×10−2 ×11173×200


fz=
200→
≤ Iy≥ =
384EIy 384×E 384×2.1×106

4
Iy≥6563.048cm

Ce que nous donne Iy≥6563.048 cm4 donc on opte pour un IPE300

Caractéristiques du profilé IPE 300


Profilé h (mm) b (mm) d (mm) tw (mm) tf (mm) r (mm) A (cm²)
300 150 248.6 7.1 10.7 15 53.81
IPE 300 Iy Wely Wply Iz Welz Wplz It
(cm4) (cm3) (cm3) (cm4) (cm3) (cm3) (cm4)
8356 557.1 628.4 27.67 80.50 125.2 20.12

Tableau III.1 Caractéristiques du profilé IPE 300.

Vérification de la section à la résistance :

Incidence de l’effort tranchant :

Si : VSd ≤ 0.5Vpl Rd. → Il n’y a pas d’interaction entre le moment fléchissant et l’effort
tranchant.

Qz Sd. =1.5V =1.5×379.749 = 569.623daN/ml

𝑄𝑧 𝑆𝑑.× l 569.623 × 11.17


𝑉𝑧𝑠𝑑 = = = 3181.344 daN
2 2
𝑨𝒗 = 𝑨 − 𝟐 × 𝒕𝒇 + (𝒕𝑾 + 𝟐𝒓) × 𝒕𝒇
𝑨𝒗 = 𝟐𝟓. 𝟔𝟖𝒄𝒎𝟐
Avz(fy/√3) 25.68(2350/√3)
Vplz,Rd = = = 31674.49 daN
√3 × ΥM0 √3 × 1.1
Vz.sd 3181.344
= =0.10 <0.5
𝑉𝑝𝑙𝑍𝑟𝑑 31674.49

2018/2019 57
Chapitre III Etude des éléments secondaires

→ L’incidence de l’effort tranchant sur le moment


résistant peut être négligée.

Incidence de l’effort normale :

Si N Sd ≤ Min(0.25N pl Rd.,0.5Aw fy /γM 0 ) ) : Il n’ y a pas d’interaction entre le moment


résistant et l’effort normal.

NSd =1.35G
Avec :
Poids lisse : 13.7×5.05×6 =415,11daN
Poids bardage :(10+5) × 11,17 ×5.05=846.127daN
Poids potelet : 42,2× 11,17=471.374daN
G=415.11+846.127+471.374=1732.611daN
Donc :
Nsd=1, 35G =1, 35×1732.611=2339.024daN
A×fy 53.8×2350
Npl,Rd = = = 114936.36daN
ΥM0 1.1

0.25 Npl,Rd=0.25 × 114936.36=28734.09daN

Aw = A -2 bt f = 53.81-2×15×1.07 =21.71cm2

0.5Aw fy/ΥM0= 0.5×21.71×2350/1.1 =23190.227daN

NSd =2339.024daN ≤min (28734.09,23190.227) =23190.227daN

→ L’incidence de l’effort normal sur le moment résistant peut être négligée.

Classification de la section
𝜀 = √235⁄𝑓𝑦 = 1
𝒄 𝒃/𝟐 𝟏𝟓𝟎/𝟐
Semelle comprimée : = = = 𝟕. 𝟎𝟏 ≺ 𝟏𝟎𝜺 Semelle de classe1.
𝒕𝒇 𝒕𝒇 𝟏𝟎.𝟕

𝑑 248.6
Ame flexion composée : = = 35.01 ≺ 72𝑜𝑢 33𝜀 Ame de classe1.
𝑡𝑤 7.1

Profilé de classe 1. ou 2

2018/2019 58
Chapitre III Etude des éléments secondaires

A×fy 53.8×2350
Npl,Rd = = = 114936.36daN
ΥM0 1.1

1 𝑑 + 𝑑𝑐
𝛼= [ ]≤1
𝑑 2

𝑁𝑠𝑑 23.39
dc= = = 1.401
𝑡𝑤×𝑓𝑦 0.71×23.5

1 24.86 + 1.401
𝛼= ( ) = 0.528 < 1
24.86 2

Pour la section de classe 01 :

𝑑 396𝜀

𝑡𝑤 (13𝛼 − 1)

𝑑 24.86 396𝜀 396𝜀


≤ = 35.01 et (13𝛼−1)
= (13 = 67.53
𝑡𝑤 0.71 0.528−1)

𝐷𝑜𝑛𝑐:

𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑠𝑡 𝑒 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1

Mcrd=Mplyrd=Wplyfy/ΥM0=628.4×2350×10-2/1.1=13424.91dan.m
𝑄𝑧𝑠𝑑 𝐿² 569.623×11.172
𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = = = 8883.904𝑑𝑎𝑛. 𝑚
8 8

𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = 8883.904𝑑𝑎𝑛. 𝑚 < 𝑀𝑝𝑙𝑦𝑟𝑑 = 13424.91𝑑𝑎𝑛. 𝑚 ….. Ok

III.3.2.1 Vérification de l’élément aux instabilités :


Le potelet est sollicité à la flexion (due au vent) et à la compression (due à son poids propre,
aux poids des bacs de bardage et des lisses). En aucun cas, il ne supporte la toiture (il est
assujetti au portique par appui glissant). Il travaille à la flexion composée.

La vérification aux instabilités est donnée par les formules suivantes :

Flexion composée avec risque de flambement :


𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦. 𝑀𝑦𝑠𝑑
+ ≤ 1.0
𝑋𝑚𝑖𝑛. 𝑁𝑝𝑙. 𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦. 𝑅𝑑

2018/2019 59
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Flexion composée avec risque de déversement :


𝑁𝑠𝑑 𝐾𝐿𝑇. 𝑀𝑦𝑠𝑑
+ ≤ 1.0
𝑋𝑍. 𝑁𝑝𝑙. 𝑅𝑑 𝑋𝐿𝑇 . 𝑀𝑝𝑙𝑦. 𝑅𝑑
Calcul du coefficient de réduction minimal pour le flambement Xmin :
Xmin =Min (Xy ; Xz)
Flambement par rapport à l’axe fort yy (dans le plan du portique) :
1
𝜒𝑦 = 0.5
𝜙𝑦 + (𝜙𝑦 ² − 𝜆𝑦 2 )

𝜙𝑦 = 0.5 × (1 + 𝛼𝑦 × (𝜆𝑦 − 0.2) + 𝜆𝑦 ²)


𝜆𝑦
𝜆𝑦 = ( ) [𝛽𝐴 ]0.5 ; 𝛽𝐴=1.0 Pour les sections de classes 1,2, 3.
𝜆1

𝜆𝑦
𝜆𝑦 = ( )
𝜆1
𝐸 0.5 2.1×104 0.5
𝜆1 = 𝜋 ( ) =𝜋( ) =93.9 : élancement Eulérien
𝑓𝑦 23.5

α : facteur d’imperfection correspondant à la courbe de flambement appropriée, donné par le


tableau 5.5.1 de l’Eurocode 3.
𝑙𝑦 1117
𝜆𝑦 = = =89.646
𝑖𝑦 12.46
𝜆𝑦 89.646
𝜆𝑦 = ( ) [𝛽𝐴 ]0.5= ×1.0=0.954
𝜆 1 93.9
Courbe de flambement : (voir tableau 1) h/b = 300/150 = 2.0>1.2

Axe de flambement y − y → courbe de flambement a ; αy= 0.21 (tableau 3)


𝜙𝑦 = 0.5 × (1 + 0.21 × (0.954 − 0.2) + 0.954²) = 1.034
1
𝜒𝑦 = = 0.697
1.034 + (1.034² − 0.9542 )0.5

Flambement par rapport à l’axe fort z-z (dans le plan du portique) :


1
𝜒𝑧 = 0.5
𝜙𝑧 + (𝜙𝑧 ² − 𝜆𝑧 2 )

𝜙𝑧 = 0.5 × (1 + 𝛼𝑧 × (𝜆𝑧 − 0.2) + 𝜆𝑧 ²)


𝜆
𝜆𝑧 = ( 𝑧 ) [𝛽𝐴 ]0.5; 𝛽𝐴=1.0 Pour les sections de classes 1, 2,3.
𝜆1

𝜆𝑧
𝜆𝑦 = ( )
𝜆1
𝐸 0.5 2.1×104 0.5
𝜆1 = 𝜋 ( ) =𝜋( ) =93.9 : élancement Eulérien
𝑓𝑦 23.5

2018/2019 60
Chapitre III Etude des éléments secondaires

α : facteur d’imperfection correspondant à la courbe de flambement appropriée, donné par le


tableau 5.5.1 de l’Eurocode 3.
𝑙𝑧 174
𝜆𝑧 = = =51.94
𝑖𝑧 3.35
𝜆 51.94
𝜆𝑧 = ( 𝑧 ) [𝛽𝐴 ]0.5= ×1.0=0.553
𝜆1 93.9

Courbe de flambement : (voir tableau 1) h/b = 300/150 = 2.0>1.2

Axe de flambement y − y → courbe de flambement a ; αz= 0.34 (tableau 3)


𝜙𝑧 = 0.5 × (1 + 0.34 × (0.553 − 0.2) + 0.553²) = 0.712
1
𝜒𝑧 = = 0.861
0.712 + (0.7122 − 0.5532 )0.5

min = min (χy ;χz ) = min(0.697;0.861) = 0.697

Calcul de l’élancement réduit vis-à-vis du déversement λLT :


𝜆𝑦
𝜆𝑦 = ( ) [𝛽𝑤 ]0.5 ; Avec λ1=93.9
𝜆1
λLT : élancement de l’élément vis-à-vis du déversement
Pour les profilés laminés en I ou H

𝐿⁄ 174⁄
𝑖𝑧 3.35
𝜆𝐿𝑇 = = = 46.923
2 0.25 0.25
𝑙 174 2
1
1 𝑖𝑧
√𝐶1 × 1 + 20 ( ℎ ) √1.132 × [1 + 20 ( 3.35
30 ) ]
𝑡𝑓 ] 1.07
[

Poutre simplement appuyée avec une charge uniformément répartie (tableau 5) : C1 =1.132
𝜆𝐿𝑇 46.923 235
Donc : 𝜆𝐿𝑇 = = , telle que 𝜀 = √ = 1 alors 𝜆𝐿𝑇 = 0.499 > 0.4
93.9𝜀 93.9𝜀 𝑓 𝑦

Il y a risque de déversement
𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × (1 + 𝛼𝐿𝑇 × (𝜆𝐿𝑇 − 0.2) + 𝜆𝐿𝑇 ²)
𝛼𝐿𝑇 = 0.21 Pour les profilés laminés.
𝜙𝐿𝑇 = 0.5 × (1 + 0.21 × (0.499 − 0.2) + 0.4992 ) = 0.655.
𝜙𝐿𝑇 = 0.655
1
Le coefficient de réduction pour le déversement : 𝜒𝑙𝑡 = = 0.765 ≤ 1.0
0.655+(0.6552−0.4992)0.5

2018/2019 61
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Calcul des coefficients K :


𝑊𝑝𝑙𝑦 − 𝑊𝑒𝑙𝑦 628.4 − 557.1
𝜇𝑦= 𝜆𝑦 (2𝛽𝑚𝑦 − 4) + = 0.765 (2 × 1.3 − 4) + = −0.943
𝑊𝑒𝑙𝑦 557.1
Avec 𝜇𝑦≤0.9

𝜇𝑦. 𝑁𝑠𝑑 −0.943 × 2339.024


𝑘𝑦 = 1 − =1− = 1.025 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐾𝑦 ≤ 1.5
𝑋𝑦. 𝐴 𝑓𝑦 0.697 × 53.81 × 2350

βMy est un facteur de moment uniforme équivalent pour le flambement.

Poutre simplement appuyée avec une charge uniformément répartie : βMy =1.3 (Tableau 4)

𝜇𝐿𝑇=0.15𝜆𝑦 𝛽𝑀𝐿𝑇 − 0.15 = 0.15 × 0.553 × 1.3 − 0.15 = −0.042 < 0.9.
𝜇𝐿𝑇. 𝑁𝑠𝑑 −0.042 × 2339.024
𝑘𝐿𝑇 = 1 − =1− = 1.0009
𝑋𝑍. 𝐴 𝑓𝑦 0.861 × 53.81 × 2350
𝛽𝑀𝐿𝑇 :Est un facteur de moment uniforme équivalent pour le déversement.

Poutre simplement appuyée avec une charge uniformément répartie : βMLT =1.3 (Tableau 4)
NSd =2339.024 daN

𝑄𝑧𝑠𝑑 𝐿² 569.623 × 11.172


𝑀𝑦, 𝑠𝑑 = = = 8883.904𝑑𝑎𝑛. 𝑚
8 8
A×fy 53.8×2350
Npl,Rd = = = 114936.36daN
ΥM0 1.1

Mply rd=Wplyfy/ΥM0=628.4×2350×10-2/1.1=13424.91dan.m

III.3.2.2 Vérification au flambement


𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦. 𝑀𝑦𝑠𝑑
+ ≤ 1.0
𝑋𝑚𝑖𝑛. 𝑁𝑝𝑙. 𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦. 𝑅𝑑

2339.024 1.025 × 8883.904


+ = 0.708 ≤ 1.0 … … . 𝑂𝐾
0.697 × 114936.36 13424.91

III.3.2.3 Vérification au déversement :


𝑁𝑠𝑑 𝐾𝐿𝑇. 𝑀𝑦𝑠𝑑
+ ≤ 1.0
𝑋𝑍. 𝑁𝑝𝑙. 𝑅𝑑 𝑋𝐿𝑇 . 𝑀𝑝𝑙𝑦. 𝑅𝑑

2339.024 1.0009 × 8883.904


+ = 0.889 ≤ 1.0 … … . 𝑂𝐾
0.861 × 114936.36 0.765 × 13424.91

2018/2019 62
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Conclusion
L’IPE 300 convient comme potelet.

III.4 Etude et dimensionnement de système de contreventement

III.4.1 Introduction

Les contreventements sont des éléments qui ont pour objet d’assurer la stabilité de l’ossature
en s’opposant à l’action des forces horizontales telles que le vent, le freinage des ponts roulants,
l’action sismique…etc. Ils sont destinés pour garantir le bon cheminement des efforts
horizontaux vers les fondations. Ils sont disposés en toiture dans le plan des versants : poutre
au vent "contreventement horizontal" et en façades : palée de stabilité "contreventement
vertical", et doivent reprendre les efforts horizontaux appliqués tant sur le pignon que sur les
long-pans.

III.4.2 Etude de contreventement horizontal

La poutre au vent sera calculée comme une poutre en treillis sur deux appuis chargés par des
forces F1 , F2, F3, F4 qui sont des efforts dues aux réactions horizontales des potelets.

Figure III.4.1 La vue en plan de la poutre au vent

2018/2019 63
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.4.3 Evaluation des efforts horizontaux

Figure III.4.2. Schéma statique de la poutre au vent de pignon


On à :

Avec :

Charge de vent sur le pignon pour (surpression dans la zone D) avec :


W=0.751 KN/m2
Force de frottement pour la direction de vent V2 avec :

Nombre de nœud dans la poutre au vent avec :


N=7 noeud
Surface d’application des efforts horizontaux
8.14 1
𝑆1= [ × 2.525] + [(8.645 − 8.14) × 2.525 × ] = 10.914 𝑚 2
2 2
9.15 1
𝑆2= [(8.645 − ) × 5.05] + [(9.655 − 8.645) × 5.05 × ] = 23.103 𝑚 2
2 2
10.16 1
𝑆3= [9.655 − × 5.05] + [(10.665 − 9.655) × 5.05 × ] = 25.654 𝑚 2
2 2
11.17 1
𝑆4= [10.665 − × 5.05] + [(11.17 − 10.665) × 5.05 × ] = 26.929𝑚 2
2 2
Les forces F2, F3, F4 sont des réactions intermédiaires donc il faut les multiplier par 1.25

2018/2019 64
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Figure III.4.3 Les surface d’application des efforts horizontaux

Les résultats de Fi sont résumés dans le tableau ci-dessous

1 2 3 4
W(KN/m2) 0.751 KN/m2
Si (m 2) 10.914 23.103 25.654 26.929
Fi(KN) 12.294 32.531 36.124 37.919

Tableau III.4.1. Les valeurs des forces horizontales

Les réactions d’appuis :


𝐹𝑖 𝐹4
𝑅 = 𝑅𝐴 = 𝑅𝐵 = ∑ = 𝐹1 + 𝐹2 + 𝐹3 + = 99.908 𝐾𝑁
2 2
III.4.4 Dimensionnement de la diagonale
Dans ce genre de système, seules les diagonales tendues sont prises en compte dans le calcul.
Il suffit d’étudier la diagonale la plus sollicitée en traction, celle proche à l’appui. Le calcul des
diagonales comprimées est négligé, d’où on aura à étudier le schéma statique représenté dans
la figure suivante.

2018/2019 65
Chapitre III Etude des éléments secondaires

6
𝛼 = 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔 = 49.359°
5.15

FigureIII.4.4 Schéma statique d’une partie de la poutre au vent

Par la méthode d’isolation des nœuds on aura :


𝑅−𝐹1
∑ 𝐹𝑉 = 𝐹1 − 𝑅 + 𝑁𝑡𝑠𝑑 𝑠𝑖𝑛𝛼 → 𝑁𝑡𝑠𝑑 = = 117.281 𝐾𝑁
sin 𝛼

Calcul de la section brute :


La section brute doit vérifier la résistance suivante :
𝐴 × 𝑓𝑦 𝑁𝑡𝑠𝑑 /2 × 𝛾𝑚0 57.731 × 1.0
𝑁𝑡𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑 = → 𝐴≥ = = 2.456𝑐𝑚 2
𝛾𝑚0 𝑓𝑦 23.5

Donc on opte une simple avec des boulons 2CAE (50×50×5) et de classe 8.8 donc d0=15mm
(le choix des boulons ce fait pour la vérification de la section nette sans calcul, mais il est justifié
dans le chapitre 8)

III.4.4.1 Vérification de la section


La vérification à faire est comme suite :
𝑁𝑠𝑑 ≤ min (𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑; 𝑁𝑛𝑒𝑡,𝑟𝑑 ; 𝑁𝑢,𝑟𝑑)
𝐴𝑣𝑒𝑐 𝑁𝑠𝑑 = 58.64𝐾𝑁
Anet =A-e×d0 = 4.05 cm2
Résistance plastique de calcul de section brute :
𝐴×𝑓𝑦 4.80×23.5
𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑 = = = 112.8 KN
𝛾𝑚0 1

Résistance ultime de calcul de la section nette au droit des trous de fixations :


0.9 × 𝐴𝑛𝑒𝑡 × 𝑓𝑢 0.9 × 4.05 × 36
𝑁𝑢,𝑟𝑑 = = = 131.22
𝛾𝑚0 1

2018/2019 66
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Résistance plastique de calcul de section nette :


𝐴𝑛𝑒𝑡 ×𝑓𝑦 4.05×23.5
𝑁𝑛𝑒𝑡,𝑑 = = = 95.175 KN
𝛾𝑚0 1

𝐕é𝐫𝐢𝐟𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 ∶
Nsd ≤Nt, rd=min (Npl,rd ;Nnet,rd ;Nu,rd)
Nsd ≤min (112.8 ; 131.22 ; 95.175)
Nsd=58.64 KN= ≤95.175KN…...Condition Vérifiée

III.4.4.2 Vérification des montants de la poutre au vent


Les pannes (IPE160) sont dimensionnées en flexion déviée seule, elles assurent aussi la
fonction de montant de la poutre au vent, donc on doit les vérifier à la flexion bi axiale sous
l’effort de soulèvement, plus l’effort normal de compression due aux forces d’entraînement,
par contre la poutre sablière ne reçoit pas des charges verticales et assure aussi la fonction de
montant, on doit la vérifier au flambement simple sous un effort de compression.

Détermination des efforts dans les montants :

FigureIII.4.5 Schéma des efforts sur les montants

Par la méthode d’isolation des nœuds on aura :


N1=99.908 KN
N2=88.993 KN
N3=56.461KN
N4=37.919KN
Vu que les efforts N1 sont repris par la poutre sablière, qui est soumise à la compression simple
donc, ils servent au dimensionnement de cette dernière.

2018/2019 67
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Vérification de la résistance des montants :


Les montants sont soumis à la flexion bi-axiale plus un effort normal donc la vérification à faire
et comme suit :

Avec :
Nsd =max (N2; N3; N4) =88.993 KN

D’après le chapitre 3 on à :
Msdy= 8.032KN.m
Msdz= 0.318 KN.m
Mpl.y=20.759 KN.m
Mplz=4.523 KN.m
Npl.y=386.105KN
XLT =0.569
On calcul les élancements réduits puis en détermine :
Est la longueur de flambement des montants
selon l’axe z’z
LKZ=3m=300cm
Selon l’axe y’y
LKY=6m=600cm

𝜆𝑦 = 𝐿𝐾𝑦 /𝑖𝑦 = 600 / 5.74 = 104.529


{
𝜆𝑧 = 𝐿𝐾𝑧 /𝑖𝑧 = 300 / 1.65 = 181.818
𝜆̅𝑦 = 1.113
{
𝜆̅𝑧 = 1.936

Détermination de la courbe de flambement de profilé :


ℎ 140
= = 1.917 > 1.2
{𝑏 73
𝑡𝑓 = 6.9 < 40

Donc :
Flambement / y’y : courbe (a) et 𝜆̅𝑦 = 1.113 → 𝑋𝑦 = 0.587
Flambement / z’z : courbe (b) et 𝜆̅𝑧 = 1.936 → 𝑋𝑧 = 0.221

2018/2019 68
Chapitre III Etude des éléments secondaires

𝑋𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑖𝑛(𝑋𝑦 ; 𝑋𝑧 ) = (0.587; 0.221)


Calcul de KLT :

Facteur de moment uniforme équivalent


𝜇𝐿𝑇 = 0.072 ≤ 0.9 → 𝑘𝐿𝑇 = 0.924 ≤ 1
Calcul de Kz :

Facteur de moment uniforme équivalent


𝜇𝑧 = −2.146 ≤ 0.9 → 𝑘𝑧 = 3.238 ≤ 1 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑜𝑛 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 𝐾𝑧 = 1.5

Application de la vérification :
88.993 0.924×8.032 1.5×0.318
+ + = 1.773 ≥ 1 N’est pas vérifiée
0.221×386.105 0.569×20.759 4.523

Donc on doit ajouter un lierne des montants. Sur un IPE140 pour les montants de la poutre au
vent et on aura IPE140 avec 2 liernes.

MSD.Y M SD.Z M PL.Y M PL.Z N PL.Y


X LT X min K LT KZ
(KN.m) (KN.m) (KN.m) (KN.m) (KN)
8.032 0.141 20.759 4.523 386.105 0.708 0.431 0.98 1.5

TableauIII.4.2 Les sollicitations et les coefficients de calcul pour un IPE140 avec 2 liernes

88.993 0.98×8.032 1.5×0.141


+ + = 1.06 ≤ 1 Vérifiée
0.431×386.105 0.708×20.759 4.523

On voit bien que la condition de résistance est vérifiée donc on opte sur un IPE140 pour les
montants de la poutre au vent.

2018/2019 69
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.5 Calcul de la poutre sablière


La poutre sablière est considérée comme une barre de contreventement verticale, donc elle
est soumise à un effort horizontal et son poids propre, d’où la vérification se fera en flexion
composée.

FigureIII.4.6 Schémas statique de la poutre sablière

La poutre sablière de portique longitudinal intermédiaire reçoit deux réactions de la poutre au


vent de pignon calculées précédemment qui sont considérer comme un effort de compression
avec :
𝑁𝑡𝑠𝑑 = 𝑅 = 99.908 KN

III.5.1 Prédimensionnement
Le pré dimensionnement se fait en compression simple :

On opte sur un IPE120 avec et

III.5.1.1 Vérification de la poutre sablière au flambement :


Si en doit tenir compte le risque de flambement, et la vérification à faire est comme
suit :

Avec :

Section de classe I
Est la longueur de flambement de la poutre sablière avec

2018/2019 70
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Donc il y a le risque de flambement


Calcul de
Coefficient de réduction en fonction de

Est l’élancement réduit vis-à-vis du déversement

Avec :

Ou :

Donc :

Finalement :
23.5
𝑁𝑡𝑠𝑑 = 99.908 > 0.184 × 1 × 13.2 × = 51.89 𝐾𝑁 N’est pas vérifiée.
1.1

Donc en doit augmenter la section de la poutre sablière à un HEB120 par la méthode de


tâtonnement on aura :

Donc :
23.5
𝑁𝑡𝑠𝑑 = 99.908 < 0.407 × 1 × 34 × = 295.63 𝐾𝑁 𝑉é𝑟𝑖𝑓𝑖é𝑒
1.1

2018/2019 71
Chapitre III Etude des éléments secondaires

III.5.1.2 Vérification de la flexion composée


La Vérification à faire est comme suit :

Moment fléchissant autour de l’axe y-y’ :

Donc :
99.908 1.62
+ ≤ 1.166 ≤ 1 𝑣é𝑟𝑖𝑓𝑖é𝑒
34 × 23.5/1.0 38.82

On voit bien que la condition est vérifiée donc on opte sur un HEB120 pour la poutre sablière

Etude de contreventement vertical :


Le contreventement vertical a pour rôle de transmettre les efforts horizontaux longitudinaux
dus à la réaction de la poutre au vent du pignon et les réactions dues au freinage du pont roulant,
vers les fondations.
Le dimensionnement s’effectue en négligeant les diagonales comprimées en admettant
qu’elles flambent, dans ce cas tous les efforts sont repris par les diagonales tendues. On doit
supposer que la résultante totale possède une excentricité de e qui provoque en plus de la
translation une rotation avec :

Est la longueur de la poutre au vent b=30.30

Détermination des efforts dans les barres :


H L : est la réaction longitudinale de pont roulant avec :

Hl = 4.884 KN
Rp : est la réaction transmise par la poutre au vent vers la palée de stabilité avec :

𝑅𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 = 𝑅 = 99.908 𝐾𝑁
𝑅𝑟𝑜𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 = (2 × 𝑅 × 𝑒)/𝑏 = 19.981 𝐾𝑁
Donc :

2018/2019 72
Chapitre III Etude des éléments secondaires

𝑅𝑝 = 99.908 + 19.981 = 119.889 𝐾𝑁

Figure III.4.7 Schéma statique de deux palées de stabilités


Par la méthode d’isolation des nœuds on va déterminer Ntsd avec Ntsd = max (N1 ; N2, N3)
Le tableau suivant donne les efforts dans les barres :
T : traction
C : compression
La barre AC AD CD CE CF EF DF
Sollicitation T T C - T _ C
Effort (dan) 0.469 690 487 0 1035 0 0.469
Tableau III.4.3 Valeurs des efforts dans les barres de figure 1

La barre 13 14 34
Sollicitation T T C
Effort (dan) 2.7 20203 11988.9
TableauIII.4.4 Valeurs des efforts dans les barres de figure 2

Donc : Ntsd = 202.03 KN

Dimensionnement de la diagonale de la palée de stabilité


Calcul de la section brute
La section brute doit vérifier la résistance suivante
𝑁𝑡𝑠𝑑
𝐴 × 𝑓𝑦 × 𝛾𝑚0 101.015 × 1.0
𝑁𝑡𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑 = → 𝐴≥ 2 = = 4.298𝑐𝑚 2
𝛾𝑚0 𝑓𝑦 23.5

2018/2019 73
Chapitre III Etude des éléments secondaires

Donc on opte deux cornière 2CAE (50×50×5) avec des boulons M18 et de classe 8.8 donc
d0=20mm
Vérification de la section :
𝑁𝑠𝑑 ≤ min (𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑; 𝑁𝑛𝑒𝑡,𝑟𝑑 ; 𝑁𝑢,𝑟𝑑)
𝐴𝑣𝑒𝑐 𝑁𝑠𝑑 = 101.015 𝐾𝑁
Anet =A-e×d0 = 4.80 cm2
Résistance plastique de calcul de section brute :
𝐴×𝑓𝑦 4.80×23.5
𝑁𝑝𝑙.𝑟𝑑 = = = 112.8 KN
𝛾𝑚0 1

Résistance ultime de calcul de la section nette au droit des trous de fixations :


0.9 × 𝐴𝑛𝑒𝑡 × 𝑓𝑢 0.9 × 4.05 × 36
𝑁𝑢,𝑟𝑑 = = = 131.22
𝛾𝑚0 1

Résistance plastique de calcul de section nette


𝐴𝑛𝑒𝑡 ×𝑓𝑦 4.05×23.5
𝑁𝑛𝑒𝑡,𝑑 = = = 95.175 KN
𝛾𝑚0 1

𝐕é𝐫𝐢𝐟𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 ∶
𝑁𝑠𝑑 ≤ 𝑁𝑡, 𝑟𝑑 = 𝑚𝑖𝑛(𝑁𝑝𝑙, 𝑟𝑑 ; 𝑁𝑛𝑒𝑡, 𝑟𝑑 ; 𝑁𝑢, 𝑟𝑑)
𝑁𝑠𝑑 ≤ 𝑚𝑖𝑛(112.8 ; 131.22 ; 95.175)

Nsd=101.015 KN > N net, d =95.175KN…...Condition Vérifiée


Donc : on voit bien que la condition n’est pas vérifiée, on augmente la section des diagonales
à deux cornière 2CAE (60×60×6) avec A=6.97 cm2
Nsd=101.015 KN < N net, d 138.415KN…...Condition Vérifiée

2018/2019 74
Chapitre IV Chemin de Roulement

IV. Calcul du pont roulement :


IV.1 Introduction
Ce chapitre présente le calcul de la voie de roulement d’un hangar de 30.30m de portée abritant
un pont roulant de 3t de puissance, pour cette étude en utilisant :
Eurocode 1 : partie 05 actions induites par les ponts roulant.
Eurocode 3 : partie 6 chemins de roulements.

IV.2 Caractéristique du pont roulant :


Les caractéristiques d’un pont roulant sont données par le constructeur en fonction de la portée
et la puissance.

Puissance L amin b c D E

(T) (m) (m) (m) (m) (m) (m)

3 10 0.70 0.20 0.45 1.70 2.20

Tableau IV 1 : Dimensions de pont roulant

puissance portée vitesse poids Charges sur


un galet
N L Levage Direction Translation pont chariot Total RMax RMin
(T) (m) (m/min) (m/min) (m/min) B(T) K(T) (B+K) (T) (T)

3 10 8 30 100 5.5 3 8.5 4.2 1.5

Tableau IV 2 : Caractéristiques du pont roulant

Figure IV 1 : Schéma du pont roulant

2018/2019 72
Chapitre IV Chemin de Roulement

IV.3 Les charges induites par le pont roula

Détermination des coefficients d’amplification dynamiques

D’après le tableau 2.4 de l’Eurocode 1 partie 05 :


Coefficients Effets à prendre en compte A appliquer à
d’amplification
dynamique
Excitation vibratoire de la structure Poids propre de
Ψ1 d’un appareil de levage due au l’appareil de levage.
décollage de la masse à lever du sol.
Ψ2 Effets dynamiques du transfert de la Masse à lever.
masse à lever du sol à l’appareil de
levage.
Ψ3 Effet dynamique d’une libération Masse à lever.
brutale de la charge utile, par exemple
en cas d’utilisation d’un grappin ou
d’un aimant.
Ψ4 Effet dynamiques induit par le Poids propre de
déplacement sur les rails ou des voies l’appareil de levage et
de roulement. masse à lever.
Ψ5 Effets provoqués par des forces Forces d’entrainement.
d’entrainement.
Ψ6 Lorsqu’ une charge d’essai est mue par Charge d’essai.
les transmissions suivant le mode
d’utilisation de l’appareil de levage.
Ψ7 Prend en compte les effets élastiques Charge des tampons.
de l’impact sur les tampons.
Ψ8 Coefficient de réaction aux rafales Charges dues au vent.

Tableau IV 3 : Les coefficients d’amplification dynamique

2018/2019 73
Chapitre IV Chemin de Roulement

D’après le tableau 2.4 de l’Eurocode 1partie 5 :


Φ1 =1± a ou 0< a < 0.1
Avec : a = 0.1
Φ1=1.1
φ2 = φ2, min + β2 .Vh

Classe de levage de
β2 φ2, min Vh (m/s)
l’appareil
HC3
(Appareil de levage 0.51 1.15 8/60=0.133m/s
d’atelier)

Tableau IV 4 : La classe du pont roulant

Pour un pont roulant de classe HC3 : β2=0.51 ; φ2, min= 1.15


φ2 = 1.15+0.51×0.133= 1.217
φ2 = 1.217
φ3 = (1-∆m/m). (1+ β3)
∆m : partie libérée ou tombée de la charge.
Comme : ∆m= 0 → φ3 =1

Disposition des charges

IV.3.1 Charges verticales induites par des chariots portes- palan monorail suspendus à
des poutres de roulement

Pour des conditions normales de service, il convient de considérer que la charge


verticale est composée du poids propre du chariot porte-palan, de la masse à lever et du
coefficient dynamique.
IV.3.2 Charges horizontales induites par des chariots porte-palan monorail suspendus
à des poutres de roulement
Dans le cas de poutres de roulement fixes pour des chariots suspendus monorail, en
l'absence d'une valeur plus précise, il convient de considérer que les charges horizontales sont

2018/2019 74
Chapitre IV Chemin de Roulement

égales à 5 % de la charge verticale maximale par galet en omettant le coefficient dynamique.


Cette règle s'applique également aux charges horizontales dans le cas de poutres de roulement
suspendues pivotantes.

IV.3.3 Charges verticales induites par des ponts roulants

Il convient de déterminer les charges verticales par galet d'un appareil de levage sur une
poutre de roulement en tenant compte des répartitions de charges illustrées à la Figure.IV.3 et
en utilisant les valeurs caractéristiques.

Figure IV 3 : Disposition de la charge de l’appareil de levage en charge pour obtenir un


chargement maximal sur la poutre de roulement

Figure IV 4 : Disposition de charge de l’appareil de levage à vide pour obtenir un


chargement minimal sur la poutre de roulement.
Avec :

➢ Qr max : est la charge par galet maximale de l'appareil de levage en charge.


➢ Qr max : est la charge par galet d'accompagnement de l'appareil de levage en charge.
➢ Qr max : est la somme des charges maximales Qr max par poutre de roulement de
l'appareil de levage en charge.
➢ Qr max : est la somme des charges d'accompagnement Qr max par poutre de roulement
de l'appareil de levage en charge.

2018/2019 75
Chapitre IV Chemin de Roulement

➢ Qr min : est la charge par galet minimale de l'appareil de levage à vide.


➢ Qr min : est la charge par galet d'accompagnement de l'appareil de levage à vide.
➢ Qr min : est la somme des charges minimales Qr min par poutre de roulement de
l'appareil de levage à vide.
➢ Qr min : est la somme d'accompagnement des charges minimales Qr min par poutre de
roulement de l'appareil de levage à vide.
➢ Qr nom : masse à lever nominal.

IV.3.4 Charge verticale avec masse à lever

- En charge (calcule des charges maximales)

Qr max =1.1 [ 5.5


2
+ 3(
10−0.7
10
)] + 1.217 ×3(
10−0.7
10
)= 9.49t

Qrmax = 9.49 t = 94.9 KN pour deux galets

Qrmax = 1.1 [ 5.5


2
+ 3(
0.7
10
)] + 1.217 ×3(
0.7
10
)= 3.51t

Qrmax = 3.51 t = 35.1 KN pour deux galets

• Pour un galet :

Charges verticale La charge d’un galet (KN)


La charge maximale en charge 164,701
La charge d’accompagnement 59,471
Tableau IV 5 : Les charges verticales maximales sur un galet.

2018/2019 76
Chapitre IV Chemin de Roulement

Figure IV 5 : Dispositions de charge de l'appareil de levage en charge pour obtenir un


chargement maximal sur la poutre de roulement

IV.3.5 Charge verticale sans masse à lever

A vide (calcule des charges minimales)

5.5 10−0.7
Qr min = 1.1 [ + 3( )]= 6.094 t
2 10

Qr min =6.094 t =60.94 KN (Pour deux galets)

5.5 0.7
Qr min = 1.1 [ + 3( )= 3.256 t= 32.56 KN
2 10

(Pour deux galets)


𝑄𝑟 min
Qr min = 2
=
60.94
2
= 30.47KN

𝑄𝑟 min
Qr min = 2
=
32.56
2
= 16.28KN

• Pour deux galets :

Charges verticale La charge d’un galet (KN)


La charge minimale à vide 79,75
La charge d’accompagnement 55

Tableau IV 6 : Les charges verticales minimales sur un galet.

2018/2019 77
Chapitre IV Chemin de Roulement

Figure IV 6 : Dispositions de charge de l'appareil de levage à vide pour obtenir un


chargement minimal sur la poutre de roulement

IV.3.6 Charges longitudinales HL. i et charges transversales HT.i produites par les
accélérations et les décélérations de l'appareil de levage (EC1-5, §2.7.2, p23) :

IV.3.7 Charges horizontales longitudinales HL, i

Les charges longitudinales HL, i produites par les accélérations et les décélérations des
structures des appareils de levage résultent de la force d'entraînement au niveau de la surface
de contact du rail avec le galet entraîné.
Les charges longitudinales HL, i appliquées sur une poutre de roulement peuvent calculée
de la manière suivante :

H L, i n, 5 =  K.1/ nr
Où :
nr : est le nombre de poutres de roulement.
K : est la force d’entraînement. (EC1-P5 P25)
5 : est le coefficient d'amplification dynamique.
i : est le nombre entier servant à identifier la poutre de roulement (i = 1,2).
1     1,5 →Correspond aux systèmes dans lesquels les forces varient sans à-coup.
→ 5= 1,5
K : Force d'entrainement
Elle peut être calculée ainsi :
K=  m W.Qr min
Où :
mW : est le nombre de système de d’entrainement a un seul galet ; car les appareils de levage
modernes ne sont pas équipés d’un système d’entrainement a galet central.

2018/2019 78
Chapitre IV Chemin de Roulement

mw = 2 (deux systèmes)
µ : est le coefficient de frottement.
µ=0,2 (acier sur acier)

K= K1+ K2 = Qr min

Qr min = m w Qr min


Qrmin =16.28= 
mw=2 (nombre des systèmes d’entraînement à un seul galet)
Donc :
K = 0.2 2.56 = 6.512 KN
D’où :

6.512
HL,1 = HL,2= 1.5( ) = 
2

Figure IV 7 : Charges horizontales longitudinales H L, i

IV.3.8 Charges horizontales transversales HT, i :


Le moment M résultant de la force d'entraînement qu'il convient d'appliquer au centre
de la masse est contrebalancée par les charges horizontales transversales HT, 1 et HT, 2
Les charges horizontales transversales peuvent être obtenues de la façon suivante :
HT ,1 =5. 2. M/ a
HT ,1 =5. 1. M/ a

2018/2019 79
Chapitre IV Chemin de Roulement

Avec :

Qr = 9.49+3.51=13t
𝑄𝑟,𝑚𝑎𝑥 9.49
1 = = = 0.73
𝑄𝑟 13

2= 1- 1 =1- 0.73= 0.27


2= 0.27

M = 6.51× (0.73-0.5) × 10= 14.977


D’ou :

14.977
HT, 1 = 1.5×0.27× = 2.757 KN
2.2
HT, 1 = 2.757 KN
M
HT ,2 = 5. 1.
a
14.977
HT ,2 = 1.5×0.73× = 7.454 KN
2.2

HT ,2 =  

2018/2019 80
Chapitre IV Chemin de Roulement

Figure IV 8 : Définition des charges transversales HT,i

Charges horizontales HS, i, j, k et force de guidage S due l'obliquité de l'appareil de


levage :
La force de guidage S et les forces transversales HS, i, j, k dues à l'obliquité peuvent
être obtenues d'après :

f = 0,3 (1 –exp (250.))  0,3

2018/2019 81
Chapitre IV Chemin de Roulement

la plus défavorable f = 0.
α : est l’angle d’obliquité

Figure IV 9 : Définition de l'angle α et la distance h

Le coefficient de force λ S, i, j, k peut être déterminé d'après les expressions données dans le
(Tableau IV-7) :

Tableau IV 7 : Définition des valeurs λS, i, j, k.

2018/2019 82
Chapitre IV Chemin de Roulement

En prend : f = 0,3 valeur la plus défavorable

m=0 ( galets indépendants).


n = 2 ( deux paires de galets).

e1 = 0 et e2 = e = 2.2m
2.2²
h= = 2.2m
2.2
2.2
𝝀s= 1- = 0.5× 𝝀s, 1, j, L =0
2×2.2

𝝀s, 2, j, L= 0
0.27 0
𝝀s, 1, 1, T= +(1 − ) = 0.135
2 2.2
0.27 2.2
𝝀s 1,2,T= +(1- ) = 0.27
2 2.2

𝝀s 2, 1,T =0.365
𝝀s 2,2,T = 0
ej 𝝀s, 1, j, L 𝝀s, 2, j, L 𝝀s 1,j,T 𝝀s 2,j,T

e1 =0m 0 0 0.135 0.27

e2=2.2m 0 0 0 0

Tableau IV 8 : Valeurs des λS, i, j, k

Calcul des forces


De là : S = f×λs× ∑Qr = 0.3×0.5 ×130= 19.5 kN
S = f× λs×∑Qr mas = 0.3 ×0.5 ×94.9 = 14.235KN

2018/2019 83
Chapitre IV Chemin de Roulement

H s,1,j,1 = f ×λs,1,j,1 × ∑Qr mas = 0

H s,1,j,1 = f × λs,1,j,2 × ∑Qr mas = 0

H s,1,j,1 = f ×λs,1,1,T × ∑Qr mas = 3.8434 KN

H s,1,j,2 = f ×λs,1,2,T × ∑Qr mas = 0

H s,2,j,1 = f × λs,2,1,T ×∑Qr mas = 7.686 KN

H s,2,j,2 = f × λs,2,2,T ×∑Qr mas = 0

ej H s, 1, j, L H s, 1, j, T H s, 2, j, L H s, 2, j, T

e1 =0m 0 3.84 0 7.686

e2=2.2m 0 0 0 0

Tableau IV 9 : Valeurs des HS, i, j, k.

IV.4 Dimensionnement de la poutre de roulement :


Le calcul de la poutre du chemin de roulement se fait avec les charges les plus défavorables,
soient les charges du pont roulant I selon le règlement l’Eurocode 1.
La longueur de travée est de 6m.

Figure IV 10 : Schéma de la poutre de roulement

2018/2019 84
Chapitre IV Chemin de Roulement

- Travée de L= 6m (sur deux appuis simples).


-Distance entre galets e= 2.20m

Condition de flèche
Le dimensionnement de la poutre de roulement se fait avec la condition de flèche. La flèche
admissible est obtenue quand les deux charges sont en position symétrique par rapport au milieu
de la poutre, il faut donc vérifier :
a) Flèche verticale :
𝑙 6000
La flèche admissible est : = = 1𝑐𝑚 = 10𝑚𝑚
600 600

Figure IV 11 : Distance de Qrmax à l’excentricité de la poutre

𝑄𝑟 𝑚𝑎𝑥 (𝑙−𝑒)[3𝑙2 −(𝑙−𝑒)2] 𝑙


Fv1 = ≤ fad=
48𝐸𝐼𝑦 600
l.Qr max (l−e)[3l2 −(l−e)2]
Iy
48EIy

600(47.45)(6000−2200)[3(6000)2−(6000−2200)2]∗10−4
Iy =
48(210)(6000)

Iy= 16735.916 𝑐𝑚 4
Nous choisissons un profilé HEB280
Avec : Iy=19270𝑐𝑚 4
b) fléche horizontal:
Hs, 2, j, T= 7.686 KN et HT, 2 =7.45KN
En prend :
Hs, 2, j, T= 7.686 KN
tf∗b3 1.8∗283
Iz.semelle, sup = = = 3292.8𝒄𝒎𝟒
12 12
HT(l−e).[3l2 −(l−e)2]
Fh=
48EIz.semelle,sup

2018/2019 85
Chapitre IV Chemin de Roulement

7.686∗(6000−2200)[3(6000)2−(6000−2200)2]
Fh =
48∗210∗3292.8∗104

Fh= 8.23 mm ˂ 10 mm
→ la condition est vérifiée.

IV.5 Choix du rail :


Le choix du rail se fait en fonction de la charge de calcul au galet F wd.
2𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑎𝑥+𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑖𝑛
Fwd=
3

1
= [(3+3)*(10-0.70) + (5.5*10/2)]= 8.33 T= 83.3 KN
10
(Pour deux galets)

𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑎𝑥
= =41.65KN
2

1
= [(3+3)*0.70 + (5.5*10/2)]=3.17 T=3.17KN
10

𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑖𝑛
= = 31.7/2= 15.85KN
2
2 𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑎𝑥+𝐹𝑤𝑘,𝑚𝑖𝑛 2∗41.65+15.85
Fwd= = = 33.05 KN
3 3
Pour notre cas , en a un pont roulant de 3t, et une reaction maximale de 3.305t on va choisir
des rails a semelle large, de type BURBACH maintenue avec des crapauds .
On choisit un rail A45 dont les caracteristiques suivantes :
Désignation Surface Poids Iy Wy Iy Wz H K
4 3 4 3
Cm Kg/m Cm Cm Cm Cm mm mm

A45 28.3 22.2 91 27 169 27.5 55 45

Tableau IV 10 : Caractéristiques du rail

2018/2019 86
Chapitre IV Chemin de Roulement

Désignation 2 trous B a B C D g h j K

Larg Poids
mm gr
A45 120 615 72.5 55 20 35 17 7 22 22 26

Tableau IV 11 : Les caractéristiques du crapaud A45

Figure IV 12 :Desssin d’un rail et d’un crapaud

Figure IV 13 :Schémas (poutre de roulement+ rail)

2018/2019 87
Chapitre IV Chemin de Roulement

IV.5.1 Vérification fe la fléche verticale


• Charge concentrées :

𝟐
𝟒𝟕.𝟒𝟓∗(𝟔𝟎𝟎𝟎−𝟐𝟐𝟎𝟎)∗[𝟑∗(𝟔𝟎𝟎𝟎)𝟐 −(𝟔𝟎𝟎𝟎−𝟐𝟐𝟎𝟎) ]
Fv1 = = 8.6941m
𝟒𝟖∗𝟐𝟏𝟎∗𝟏𝟗𝟐𝟕𝟎∗ 𝟏𝟎𝟒

• Charges réparties :
Charges permanentes :
➢ Charge de rail : G1=0.222 kN/m
➢ Charge de la poutre de roulement : G2=1.03 KN/m
➢ Charges mobiles appliqués sur la passerelle : G3= 10% de G2 = 0.103 KN/m

G= G1+G2+G3
G= 0.222 +1.03+0.103 = 1.355 KN/m

5∗1.355∗10−3∗60004
Fv1 = = 0.565mm
384∗210∗19270∗104

Fv1+Fv2=8.6941+0.565= 9.259mm˂ 10mm


→ Condition vérifiée

IV.5.2 Evaluation des charges

• Charges verticales

Calcul au moment max


Mmax=Qrmax*(2L-e)2
𝑄𝑟𝑚𝑎𝑥∗𝐿
Mmax= si : e˂ 0.586
4
𝑄𝑟𝑚𝑎𝑥∗𝐿
Mmax= si :e˃ 0.586
4
Comme : e=2.20 L=6 2.20m˂ 3.51
47.45∗(2∗6−2.2)2
Donc : Mmax=
4
Mmax=94.939KN.m

2018/2019 88
Chapitre IV Chemin de Roulement

Calcul de l’effort tranchant max :


2Qrmax= RA+RB
Le moment par rapport à B
MB= RA.L-Qrmax.L-Qrmax (L-e) =0
2∗47.45∗6−(47.45∗2.2)
Tmax=RA=
6
Tmax= 77.501KN
• Charges horizontales transversales :
Hs,2,j,T= 7.686KN ˃ HT,2=7.45KN

Moment flechissant :
Le calcul du moment flechissant maximal due aux charges roulantes

Calcul des moments max :


En utilisant les lignes d’influence :
𝑥
M(x)= x(1- )*Hs,2 ,j,T
𝑙
10
M(x)= l/2 (1- )*7.686
4

Mmax= 11.529KN.m
Calcul de l’effort tranchant :
L’effort tranchant est max lorsque la charge sera exactement sur l’un des appuis.
Tmax= Hs,2 ,j,T =4.884 KN

• Charges horizontales longitudinales :


N=HL1=HL2=4.884KN
Horizontales Horizontales
charge verticales
transversales Longitudinales
RA 38.75KN / /
RB 56.15KN / /
Mmax 94.939KN.m 11.529KN.m /
Tmax 77.501KN 7.686KN /
N / / 4.884KN

Tableau IV 12 :Résumé des charges :

2018/2019 89
Chapitre IV Chemin de Roulement

Combinaison des charges


• Charges verticales
Les charges permanentes :
➢ Charge de rail : G1=0.222 kN/m
➢ Charge de la poutre de roulement :VG 2=1.03 KN/m
➢ Charges mobiles appliqués sur la passerelle : G3= 10% de G2 = 0.103 KN/m
G= G1+G2+G3
G= 0.222 +1.03+0.103 = 1.355 KN/m
1.355.62
MG= = 6.0975KN.m
8

• Les charges variables :


Mmax=94.939KN.m
Tmax=77.501KN
efforts Resultantes

ELS (G*l)+Tmax 85.909

ELU 1.35 (G*l)+1.5 Tmax 127.227

Tableau IV 13 :Combinaison des charges verticales (effort)

efforts Resultantes

ELS MG+Mmax 101.036

ELU 1.35 MG+1.5 Mmax 150.640

Tableau IV 14 :Combinaison des charges verticales (moments)


• Charges horizontales :

Mmax=11.529KN.m
Tmax=7.686KN

2018/2019 90
Chapitre IV Chemin de Roulement

efforts Resultantes
ELS Tmax 7.686KN
ELU 1.5 Tmax 11.529KN

Tableau IV 15 :Combinaison des charges horizontales (effort)

efforts Resultantes
ELS Mmax 11.529KN.m
ELU 1.5 Mmax 17.293KN.m

Tableau IV 16 :Combinaison des charges horizontales(moment)

• Charges horizontales longitudinales :


N=4.884KN
IV.5.3 Verification de la flexion bi- axiale
𝑀𝑦.𝑠𝑑 𝑎 𝑀𝑧.𝑠𝑑 𝐵
[ ] +[ ] ≤1
𝑀𝑒𝑙.𝑦.𝑟𝑑 𝑀𝑒𝑙.𝑧.𝑟𝑑

Avec :
a=2 , B=1 ……… pour les profilés en H
My.sd :moment flechissant maximale verticale My.sd= 151.934
Mz.sd :moment flechisant maximale transversale Mz.sd=17.293
Classe du profilé

Classe de l’âme

𝑑 196
= = 18.66 ≤ 72 ԑ → ame de classe 1
𝑡𝑤 10.5

Classe de la semelle

𝑐 280−10.5−2(24)
= = 6.152 ≤ 10 ԑ → semelle de classe 1
𝑡𝑓 18

Donc : la section est de la classe 1  M0 = 1.1


𝑊𝑒𝑙𝑦.𝐹𝑦 1376∗103 ∗0.235
Mel.rd= =
𝐌𝟎 1.1

2018/2019 91
Chapitre IV Chemin de Roulement

Mel.rd =0.2939× 106 KN.mm=0.29*× 𝟏𝟎𝟑𝑲𝑵. 𝒎

𝑊𝑒𝑙𝑧.𝑓𝑦 471∗103 ∗0.235


Mel, yrump= = =1*106 𝐾𝑁. 𝑚=100KN.m
𝐌𝟎 1.1

151.934 2 17.293 1
[ ] +[ ] = 0.44 ≤ 1
293 100

→ Donc la condition est verifiée

Vérification à l’effort tranchant


Vsd.max ≤ vel.rd

Vsd1 : effort tranchant vertical Vsd1=128.952KN


Vsd2 : effort tranchant transversal Vsd2=11.529KN
Vsd.max = Vsd1= 128.952
𝐴𝑣.𝑓𝑦
Vplrd=
𝐌𝟎∗ √3

Av=A-2b tf + (tw+2r tf)


Av= 3934.5m

3934.5∗0.235
Vplrd= = 485.293KN
𝟏.𝟏∗ √3

Vsd.max= 128.952KN ˂ Vplrd= 485.293KN

→ Condition verifiée.

2018/2019 92
Chapitre IV Chemin de Roulement

IV.5.4 Vérification au moment et à l’effort axial

𝑀𝑠𝑑 𝑁𝑠𝑑 2
( ) +( ) ≤1
𝑀𝑒𝑙,𝑟𝑑 𝑁𝑒𝑙,𝑟𝑑

Suivant l’axe y-y’ :


Mysd= 151.934KN.m
Mel, rd= 293KN.m
N= 4.884KN
Nel, rd= A.fy/M0
Nel, rd= 2807.181KN

Donc :
151.934 4.884 2
( ) +( ) = 0.518 ≤ 1
293 2807.181

→ La condition est vérifiée.

Suivant l’axe z-z’ :

Mzsd= 136.125KN.m
Mel, rd=100KN.m
N=4.884KN
17.293 4.884 2
( ) +( ) = 0.17 ≤ 1
100 2807.181
→La condition est verifiée.

IV.5.5 Vérification au déversement


Msd, max ≤ Mbrd
Tel que :
Msd, max= Mysd=151.934KN.m
𝑋𝐿𝑇∗𝐵𝑤∗𝑊𝑝𝑙,𝑦∗𝑓𝑦
Et : Mb, rd =
𝐌𝟏

2018/2019 93
Chapitre IV Chemin de Roulement

Avec :
Bw= 1 profile de classe 1 et : M1 =1.1

280
Zg= =140mm
2

It= inerie de torsion (I t=143.70 cm4)


Iw=inertie de gauchissement

6595∗(26.4)2
Iw=
4
Hs=h-tf=280-18=262mm=26.4cm
Hs= 26.4cm
Iw=1149112.8cm6
G:module de cissaillement G= 8077000N/cm2
3.142 ∗210∗6595∗104
= 1.132* = 4293.75KN
60002

𝐼𝑤 1149112.8
= = 174.24cm2
𝐼𝑧 6595
(6000)2 ∗80.77∗143.70∗104
= * 10-2 = 305.996 cm2
3.142 ∗210∗6595∗104
(C2.Zg) 2 = (0.459*14)2 = 41.293cm2

2018/2019 94
Chapitre IV Chemin de Roulement

Mcr= 4293.75* [(174.24+305.996+41.293) 0.5 -6.426] = 964237.06 KN.m


Mcr=9642.37 KN.m

1∗1534∗ 10−6 ∗2.35∗ 105


[ ] 0.5 = 0.19 ˂0.4
9642.37
→ Il ny a pas risque de deversement

=0.5(1+0.21(0.19-0.2)+0.192 = 0.517
1
= =1≤1
0.517+√(0.517)2 −(0.19)2

1∗1∗1534∗103 ∗0.235
Mb,rd= *10−3 =327.71KN.m
1.1
Msd,max=151.934KN.m ˂ 327.71KN.m
→ Condition verifiée.

IV.5.6 Vérification à l’ecrasement


Rsd ˂ R y,Rd
Avec:
Ryrd= Sy.tw.fyw/ M1
Rsd=Qr,max=47.45KN

94.939
= =0.06899636KN/mm
1376.10−6

2018/2019 95
Chapitre IV Chemin de Roulement

If= 136080mm4
IR= 91*10mm4
Tw= 10.5mm
Sy= 142.589mm
Ry.Rd=319.85KN
Rsd= 47.45KN ˂ Ry.Rd= 319.85KN
→ La condition verifiée.
La résistance à l’écrasement est verifiée pour HEB 280.

IV.5.7 Vérification de l’enfoncement local


1ère condition
F = Qrmax=47.45KN

Ra, rd =0.5*10.52 *(210*0.235)0.5*[(10.5/18) 0.5+3(18/10.5)*(02)]/1.1=630.984KN

Fsd = 47.45KN ˂ Ra, rd= 630.984KN


→ La condition vérifiée.
2ème condition
Msd Mc, Rd
Msd= Mmax=94.939KN.m  293.963KN
1376∗103 ∗0.235
= = 293.963KN
1.1

Msd= 94.939 KN m  Mc Rd =293.963 KN m

2018/2019 96
Chapitre IV Chemin de Roulement

Msd Mc Rd
→ La condition est vérifiée.
3ème condition

47.45 94.939
+ = 0.398 ≤ 1.5
630.984 293.963
→ La condition est vérifiée.

IV.5.8 Vérification à la résistance au voilement :

A : Aire de l’âme A w=tw*d =10.5*196=2058 mm2


Afc : aire de la semelle comprimée Afc=tf *b= 18*280=5040mm2
𝑑
= 18.666 ≤ 0.3 (893.61) *(0.63900)
𝑡𝑤

18.666 ≤ 171.30
→Donc la condition est vérifiée et pas de risque de voilement.

IV.6 Conclusion
Les chemins de roulement sont sollicités par des charges importantes, généralement
concentrées et mobiles.

HEB280 résiste aux différentes charges roulantes verticales, il nécessite un


renforcement pour supporter les charges horizontales, donc on l’adopte comme
poutre de roulement.
Et pour les autres éléments on adopte :

Le Rail A45.

2018/2019 97
Chapitre V Etude sismique

V.1 Introduction

Afin d'éviter tout risque de ruine qui pourra surgir lors d'un éventuel séisme nous
Avons jugés une étude sismique primordiale.
De cette faite nous allons consacrer ce chapitre au calcul de l'effort sismique maximal qui
Menacera notre structure lors d'un séisme. Dans ce contexte nous allons calculer les efforts
Tranchants dus au séisme.
Les efforts tranchants trouvés seront combinés avec les surcharges d'exploitation et les
Charges permanentes. Nous utiliserons les résultats pour le dimensionnement de l'ossature
Principale de notre structure.

V.2 Différents méthodes


Le RPA 99 propose trois méthodes de calcul
1 – méthode statique équivalente
2 – méthode d'analyse modèle spectrale
3 – méthode d'analyse dynamique par accélérogramme.

V.3 Choix de la méthode dans notre cas

Les deux dernières méthodes sont utilisées dans tous les cas, mais la première méthode,
Nommé méthode statique équivalente, pour qu’elle soit appliqué, il faut que la structure
vérifie un certain nombre de conditions

V.3.1 Condition d’applications

(Voir article n˚4.2 Page 38 de RPA 99 / version 2003).

Notre bâtiment satisfait aux conditions de régularité en plan et en élévation, il est situé
dans la zone sismique II a : (ORAN). Et il a une hauteur de 11.17 m inférieur 30m.
Dans notre étude on opte pour la méthode statique équivalente.

V.3.2 Principe de la méthode statique équivalente


Le principe de la méthode est de remplacer les efforts (Effort tranchant) dus à l'action
Sismique par des forces statiques fictives équivalentes.

V.3.3 Calcul de l’effort tranchant V à la base


L'effort sismique totale applique à la base de la structure est donné par la formule suivant :
(voir RPA 4.1.3 Page 39)

2018/2019 98
Chapitre V Etude sismique

Avec :

V : effort tranchant totale agissant à la base de la structure dans les deux directions
Horizontale est orthogonale (longitudinale Vx, transversale Vy).
A : Coefficient d'accélération des zones.
D : facteur d'amplification dynamique moyen.
Q : facteur de qualité.
W : poids actif de la structure.
R : coefficient de comportement global de la structure.

a) Détermination du coefficient d'accélération de zone A

(Voir RPA 99 / version 2003 tab 4.1 Page 40).


Le hangar (bâtiment industriels) est classé dans le groupe 3 et il est situé en zone
Sismique II.

A = 0.10

b) Calcul du facteur d'amplification dynamique D


Le facteur d'amplification dynamique moyen est donné par la formule suivante :
(Voir RPA 99 / version 2003 formule 4.2 Page 40).

T2 : période caractéristique associé à la catégorie du site.


(Voir RPA 99 /version 2003 tab 4.7 Page 48).
Site : S3 : site meuble (voir RPA 99 /version 2003 tab 3.2 Page 28).
D'où :

T1 = 0.15s

T2 = 0.50s

2018/2019 99
Chapitre V Etude sismique

 () : Le pourcentage d'amortissement critique (Voir RPA 99 / V 2003 tab 4.2 Page 40)

Estimation de la période fondamentale de la structure

La période fondamentale de la structure est donnée par la formule empirique


Suivante :

• Dans le sens transversal :

Le système de contreventement dans le sens transversal et de type portique auto stable


en acier avec remplissage en maçonnerie Ct = 0.05

Dans notre cas hN=11.17m

CT : Coefficient fonction du système de contreventement et de type de remplissage (tab 4.6


Page 45).

D = 30.30m : est la dimension du hangar mesurée à sa base dans la direction de calcule


Considérée.

Donc :

2018/2019 100
Chapitre V Etude sismique

T=min 0.05* (11.17)3/4 = 0.305s

𝟏𝟏.𝟏𝟕
0.09 = 0.182s T=0.182s
√𝟑𝟎.𝟑𝟎

Tx =0.182s

• Dans le sens longitudinal :

Le système de contreventement dans le sens longitudinal de type portique auto stable en acier
avec le remplissage en maçonnerie. Ct= 0.05

Avec :

D = 30 m : est la dimension du bâtiment mesurée à sa base dans la direction de calcule


Considérée.

0.05* (11.17)3/4 = 0.305s

T=min

11.17
0.09 = 0.183s
√30

Donc :

Ty= 0.183s

On est dans le cas ou 0≤ T≤ T2 et d'après la formule (4.2) de RPA/V2003 on aura :

D = 2.5

T2=0.5s

0 ≤ T≤ T2

0 ≤ 0.183 ≤0.5

2018/2019 101
Chapitre V Etude sismique

Détermination du facteur de qualité Q :

Critère pq
1-conditions minimales sur les files de contreventements. 0.05
2-redondance en plan. 0
3-regularité en plan. 0
4-régularité en élévation. 0
5-control de la qualité des matériaux. 0.05
6-contrôle de la qualité de l’exécution. 1

Tableau V.1 : Facteur de qualité

Détermination de R
On prend la valeur de R …. Voir tableau 4.3 page 42
On a :
Catégorie : B acier
Sens transversale : portique auto stable ordinaire : Rx = 4
Sens longitudinale : portique auto stable ordinaire : Ry=4

Calcul du poids actif de la structure soumis au séisme W


Le poids actif de la structure soumis au séisme est donné par la formule 4.5 :

W=∑𝑛𝑖=1 𝑊𝑖
Avec : W=WGi +ßWQi

WGi : poids due aux charges permanentes.

WQi : poids due aux charges d’exploitations.


ß : coefficient de pondération …. Tableau 4.5.

Donc : ß = 0.5 (hangar) Voir RPA p45

2018/2019 102
Chapitre V Etude sismique

Poids de la structure

Elément Type Poids (KN)


Poteaux HEA400 134.4KN
Potelets IPE300 25.32KN
Lisses UAP130 66.048KN
Bardage TN40 72.36KN
Palée de stabilité 2L 60*60*6 11.184KN
Pont roulant / 85KN
Poutre de roulement HEB 280 9.612KN
Rail A45 7.992KN
Total / 411.916KN

Tableau V.2 : poids total du 1er niveau

Elément Type Poids (KN)


Poteaux HEA400 47.936KN
Potelets IPE300 52.655KN
Lisses UAP130 20.06KN
Traverses IPE400 122.916KN
Pannes IPE140 66.96KN
Sablières HEB120 8.01KN
Poutres au vent 2L50*50*5 14.256KN
Palée de stabilité 2L60*60*6 11.256
Couverture Panneaux sandwich 64.521KN
Total / 408.57KN

Tableau V.3 : Poids total du 2éme niveau

2018/2019 103
Chapitre V Etude sismique

Niveau 1 : 411.916KN

Niveau 2 : 408.57KN

Figure V.1 : Répartition des masses par niveau

On calcule le poids total de la structure comme suit


On ajoute 10% du poids d’accessoires au total du poids de la structure la structure.

V.3.2 Charge d'exploitation

Niveaux WGi (KN) WQi(KN) 0.5WQi(KN) Wi (KN)


1er niveau 444.609 30 15 459.609
2eme niveau 444.27 0 0 444.427
Total 3473.314 15 904.036

Tableau V.4 : Poids total de la structure

Résumé des résultats obtenus par la méthode équivalente :

2018/2019 104
Chapitre V Etude sismique

Sens transversal :

0.10∗2.5∗1.2
V= *904.0364
4

V=67.8027KN

Sens longitudinal :

0.10∗2.5∗1.2
V= *904.0364
4

V=67.8027KN

D’où l’effort sismique globale agissant à la base V = 67.8027 KN

V.3.4 Distribution de la force sismique sur les niveaux

La résultante des efforts sismiques à la base V doit être distribuée sur la hauteur de la
Structure.
Selon la formule suivante

V =F t +  F i

Ft : Force concentrée au sommet de la structure.


Ft = 0 : Puisque la période fondamentale de notre structure est inférieure 0.7s

Tx et Ty < 0.7s donc Ft = 0

Les résultants de la distribution de la force sismique globale V est résumées dans le tableau
Suivant :

𝟔𝟕.𝟖𝟎𝟐𝟕∗𝟐𝟔𝟔𝟕.𝟔𝟓
F1= = 28.77KN
𝟐𝟔𝟔𝟕.𝟔𝟓+𝟑𝟔𝟏𝟕.𝟔𝟑

2018/2019 105
Chapitre V Etude sismique

𝟔𝟕.𝟖𝟎𝟐𝟕∗𝟑𝟔𝟏𝟕.𝟔𝟑
F2= = 39.025KN
𝟐𝟔𝟔𝟕.𝟔𝟓+𝟑𝟔𝟏𝟕.𝟔𝟑

Wi.hi F F
Niveaux Wi (KN) Hi (m)
kN/m (transversal) (longitudinal)

1er niveau 444.609 6 2667.65 28.777 KN 28.777 KN


2eme niveau 444.427 8.14 3617.63 39.025 KN 39.025 KN

Tableau V.5 : la distribution de la force sismique globale

V.4 Répartition des efforts entre les portiques

Cette répartition dépend essentiellement de la rigidité et de l'excentricité.


Notre bâtiment possède une symétrie en plan et en régularité en inertie de là on peut déduire
(sans faire de calcul) le centre de masse et le centre de torsion.

a) Centre de masse : Les coordonnées du centre de masse Cg (Xg, Yg) sont données par
la formule suivante :

Xg=15.15m
Yg=15m

b) Centre de torsion
Les coordonnées du centre de torsion Ct (Xt, Yt) sont données par la formule suivante :

Xt= 15.15m

Yt= 15m

2018/2019 106
Chapitre V Etude sismique

C) Excentricité
Excentricité réel :
ex = Xg-Xg=15.15-15.15 ex=0
ey =Yt-Yt=15-15 ey=0

FigureV.2 : Présentation du centre de masse et Centre de torsion

D) Excentricité théorique
Le RPA99 limite l'excentricité accidentelle à une valeur maximale de 5% de la plus
grande dimension de la structure, donc on va prendre comme excentricité accidentelle
la valeur maximale des deux valeurs calculées et 5%de la plus grande dimension.

2018/2019 107
Chapitre V Etude sismique

ex=0
ey=0
e= ex= ey =MAX 5% [30.30]=1.515
5%[30]=1.5

𝑒𝑥 = 1.515 ; 𝑒𝑦 = 1.5

- La force sismique appliquée au niveau de chaque étage, suivant les directions OX et OY, se
répartie sur le système de contreventement et sur les portiques auto stable respectivement.
Cette répartition est basée sur le principe suivant :

- l'élément le plus rigide et le plus loin du centre de torsion prend le pourcentage le plus grand
de l'effort sismique.

La distribution des forces sismiques se faite à l’aide de la formule suivante :

• Sense transversal:
Ft = 28.777 KN ; Ft = 35.454KN
e x= 1.515 m =IY= 45070cm4
𝑰
FiT ex I yi.di ∑ 𝑰 𝒚 .𝒅𝒊𝟐 Fi j (KN)
∑𝑰
1 4I×15.15 1 6.071
𝟒𝑰
= 2 4I×5.05 2 5.208
𝟐𝟒𝑰
N1 28.777 1.515 2040.2 I
0.166 3 4I×5.05 3 6.071
4 4I×15.15 4 5.208
1 4I×15.15 1 8.232
𝟒𝑰
= 2 4I×5.05 2 7.062
N2 39.025 𝟐𝟒𝑰 1.515 2040.2 I
3 4I×15.15 3 7.062
0.166
4 4I×5.05 4 8.232
Tableau V.6 : Distribution des efforts sismiques sur chaque fil niveau 1 niveau 2 sens
transversal.

2018/2019 108
Chapitre V Etude sismique

• Sens longitudinale :
Ft = 28.777KN ; Ft = 39.025KN

IZ=8564cm4

𝑰
FiT ey I yi.di ∑ 𝑰 𝒚 .𝒅𝒊𝟐 Fi j (KN)
∑𝑰

1 6I×15 1 7.399

2 6I×9 2 7.810
𝟔𝑰
= 3 6I×3 3 8.221
𝟐𝟒𝑰
N1 28.777 1.5 3780 I
0.25 4 6I×3 4 8.221

5 6I×9 5 7.810
6 6I×15 6 7.399

1 6I×15 1 11.148

2 6I×9 2 10.591
𝟔𝑰
= 3 6I×3 3 10.033
N2 39.025 𝟐𝟒𝑰 1.5 3780 I
0.25 4 6I×3 4 10.033
5 6I×9 5 10.591
6 6I×15 6 11.148

Tableau V.7 : Distribution des efforts sismique sur chaque fille niveau 1 niveau 2 Sens
longitudinale

V.5 D’après les tableaux ont conclue que

V1= 6.071KN

V2=8.232KN

2018/2019 109
Chapitre V Etude sismique

Figure V.3 : Distribution de la force sismique sur 2eme portiques le plus chargés

2018/2019 110
Chapitre VI Etude des portiques

VI.1 Calcul de portique 1 :


Le calcul est effectué par le logiciel ROBOT millenium, les notes de calcul sont données
par famille on s’intéressant, pour chaque famille, à l’élément le plus sollicité.
Nous avons exposé dans ce chapitre, ce que nous avons jugé le plus important.

FigureVI.1 : Vue de portique 1

VI.1.1 Caractéristiques des barres :


Nom de Listes AX AZ AY IX IY [cm4] IZ
la des [cm2] [cm2] [cm2] [cm4] [cm4]
section barres
Poteaux HEA400 1 4 158,98 57,33 118,18 189,76 45069,40 8563,83
Traverses IPE400 2 3 84,46 42,69 51,15 51,33 23128,40 1317,82
Tableau VI.1 : Caractéristiques des barres de portique 1

VI.1.2 Caractéristiques des Matériaux :

Matériau E [daN/m2] G [daN/m2] NU LX RO Re [daN/m2]


[1/°C] [daN/m3]
1 ACIER 21000000000,00 8080000000,00 0,30 0,00 7701,00 23500000,00
E24

TableauV1.2 : Caractéristiques d’acier

2018/2019 113
Chapitre VI Etude des portiques

FigureVI.2 : portique avec repérage des nœuds

VI.1.3 Données des Nœuds


Nœud X [m] Z [m] Code de l'appui Appui
1 0,0 0,0 bbb Encastrement
2 0,0 8,14
3 15,15 11,17
4 30,30 8,14
5 30,30 0,0 bbb Encastrement
Tableau VI.3 : Coordonner des nœuds dans le portique 1

FigureVI.3 ; portique avec repérage des barres

VI.1.4 Données des barres :


Barre Nœud 1 Nœud 2 Section Matériau Gamma Type de élément de
(DEG) barre construction
1 1 2 HEA ACIER 0,0 Barre Barre
400 E24
2 2 3 IPE 400 ACIER 0,0 Barre Barre
E24

2018/2019 114
Chapitre VI Etude des portiques

3 3 4 IPE 400 ACIER 0,0 Barre Barre


E24
4 5 4 HEA ACIER 0,0 Barre Barre
400 E24

Tableau VI.4 coordonné des barres dans le portique 1

VI.1.5 Charges sur le portique :


charge permanent :
Profile Type Poid unitaire Poid total
Sur traverse Couverture 10 dan/m2 60 dan/m
(panneau
sandwich)
Panne IpE400 12.9dan/m 51.089dan/m
Sur le poteau Lisse Uap 130 13.7dan/m 411dan
Sablière HEB 120 26.7dan/m 160.2dan
Bardage TN40 100dan/m2 488.4dan
Tableau VI.5 : les charges permanentes dans portique 1

Présentation des charges permanentes :

FigureVI.4 : Présentation de la charge permanente (1ère portique)

Charge variable :
Type Charge unitaire La charge
Sur la toiture Neige 17.12 dan/m2 102.72dan/m
Charge 100 dan 44 dan/m
d’exploitation
Vent Depend les zones
Sur le poteau Vent Depend les zones
Sismiques Niveau 2 :Toiture 823.2 dan

2018/2019 115
Chapitre VI Etude des portiques

Tableau VI.6 : Présentation de la charge permanente (1 ère portique)

.Présentation des charges variables :

FigureVI.5 :Présentation de la charge du vent V1et V2

FigureVI.6 :Présentation de la charge de neige

Présentation des efforts sismique sur portique

FigureVI.7 : présentation de la charge sismique

2018/2019 116
Chapitre VI Etude des portiques

VI.1.6 Tableau de combinaison des charges :


Combinaiso Nom Type Type de la Nature du Définition
n d’analyse combinaiso cas
n
7 (C) COMB1 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+2*1.50
n linéaire e
8 (C) COMB2 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50
n linéaire e
9 (C) COMB3 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+5*1.50
n linéaire e
10 (C) COMB4 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+6*1.50
n linéaire e
11 (C) COMB5 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50+5*0.9
n linéaire e 0
12 (C) COMB6 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50+6*0.9
n linéaire e 0
13 (C) COMB7 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+5*1.50+3*0.9
n linéaire e 0
14 (C) COMB8 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+6*1.50+3*0.9
n linéaire e 0
15 (C) COMB9 Combinaiso ELU Structurell 1*1.00+5*1.50
n linéaire e
16 (C) COMB1 Combinaiso ELU Structurell 1*1.00+6*1.50
0 n linéaire e
17 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+2)*1.00
1 n linéaire e
18 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+3)*1.00
2 n linéaire e
19 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+5)*1.00
3 n linéaire e
20 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+6)*1.00
4 n linéaire e
21 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2+4)*1.00
5 n linéaire e
22 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2)*1.00+4*1.50
6 n linéaire e
23 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2)*1.00+4*1.20
7 n linéaire e

TableauVI.7 :Les combinaison défavorables dans portique 1

2018/2019 117
Chapitre VI Etude des portiques

VI.1.6 Efforts extrêmes globaux :


Fx [dan] FZ [dan] MY [dan.m]
MAX 8830,06 7540,81 28072,14
Barre 4 1 3
Noeud 5 2 4
Cas 8 (C) 16 (C) 16 (C)

MIN -9557,01 -7540,81 -28072,14


Barre 2 4 4
Noeud 3 4 4
Cas 16 (C) 16 (C) 16 (C)

TableauVI.8 :Les efforts défavorables dans portique 1


VI.1.7 Note de calcul :

CALCUL DES STRUCTURES ACIER


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
NORME: NF EN 1993-1-1:2005/NA:2013/A1:2014, Eurocode 3: Design of steel structures.
TYPE D'ANALYSE: Vérification des familles
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FAMILLE: 1 poteaux
PIECE: 1 POTEAU 1_4 POINT: 7 COORDONNEE: x = 1.00
L = 8.14 m
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
CHARGEMENTS:
Cas de charge décisif: 16 COMB10 1*1.00+6*1.50
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
MATERIAU:
ACIER E24-A80 fy = 23500000.00 daN/m2
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

PARAMETRES DE LA SECTION: HEA 400


h=39.0 cm gM0=1.00 gM1=1.00
b=30.0 cm Ay=126.20 cm2 Az=57.33 cm2 Ax=158.98 cm2
tw=1.1 cm Iy=45069.40 cm4 Iz=8563.83 cm4 Ix=189.76 cm4
tf=1.9 cm Wply=2561.80 cm3 Wplz=872.86 cm3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
EFFORTS INTERNES ET RESISTANCES ULTIMES:
N,Ed = -6876.92 daN My,Ed = -26280.40 daN*m

2018/2019 118
Chapitre VI Etude des portiques

Nt,Rd = 373603.00 daN My,pl,Rd = 60202.30 daN*m


My,c,Rd = 60202.30 daN*m Vz,Ed = -6615.29
daN
MN,y,Rd = 60202.30 daN*m Vz,c,Rd = 77783.80
daN
Mb,Rd = 56433.05 daN*m
Classe de la section = 1
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE DEVERSEMENT:
z = 0.00 Mcr = 224916.09 daN*m Courbe,LT -
XLT = 0.90
Lcr,low=8.14 m Lam_LT = 0.52 fi,LT = 0.68 XLT,mod = 0.94
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE FLAMBEMENT:
en y: en z:

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FORMULES DE VERIFICATION:
Contrôle de la résistance de la section:
N,Ed/Nt,Rd = 0.02 < 1.00 (6.2.3.(1))
My,Ed/My,c,Rd = 0.44 < 1.00 (6.2.5.(1))
Vz,Ed/Vz,c,Rd = 0.09 < 1.00 (6.2.6.(1))
Contrôle de la stabilité globale de la barre:
My,Ed/Mb,Rd = 0.47 < 1.00 (6.3.2.1.(1))
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
Profil correct !!!

CALCUL DES STRUCTURES ACIER


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
NORME: NF EN 1993-1-1:2005/NA:2013/A1:2014, Eurocode 3: Design of steel structures.
TYPE D'ANALYSE: Vérification des familles
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FAMILLE: 2 traverse
PIECE: 2 POTEAU 1_2 POINT: 1 COORDONNEE: x = 0.00
L = 0.00 m
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
CHARGEMENTS:
Cas de charge décisif: 8 COMB2 1*1.35+3*1.50
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
MATERIAU:
ACIER E24-A80 fy = 23500000.00 daN/m2

2018/2019 119
Chapitre VI Etude des portiques

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

PARAMETRES DE LA SECTION: IPE 500


h=50.0 cm gM0=1.00 gM1=1.00
b=20.0 cm Ay=72.07 cm2 Az=59.87 cm2 Ax=115.52 cm2
tw=1.0 cm Iy=48198.50 cm4 Iz=2141.69 cm4 Ix=89.66 cm4
tf=1.6 cm Wply=2194.12 cm3 Wplz=335.88 cm3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
EFFORTS INTERNES ET RESISTANCES ULTIMES:
N,Ed = 6403.41 daN My,Ed = -23764.97 daN*m
Nc,Rd = 271472.00 daN My,Ed,max = -23764.97 daN*m
Nb,Rd = 61668.84 daN My,c,Rd = 51561.82 daN*m
Vz,Ed = 5402.21 daN
MN,y,Rd = 51561.82 daN*m Vz,c,Rd = 81232.72
daN
Mb,Rd = 27468.67 daN*m
Classe de la section = 1
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE DEVERSEMENT:
z = 0.00 Mcr = 37122.16 daN*m Courbe,LT -
XLT = 0.51
Lcr,low=15.45 m Lam_LT = 1.18 fi,LT = 1.33 XLT,mod = 0.53
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE FLAMBEMENT:
en y: en z:
Ly = 15.45 m Lam_y = 0.40 Lz = 15.45 m Lam_z = 1.91
Lcr,y = 7.73 m Xy = 0.95 Lcr,z = 7.73 m Xz = 0.23
Lamy = 37.82 kyy = 1.08 Lamz = 179.41 kzy = 0.56
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FORMULES DE VERIFICATION:
Contrôle de la résistance de la section:
N,Ed/Nc,Rd = 0.02 < 1.00 (6.2.4.(1))
My,Ed/My,c,Rd = 0.46 < 1.00 (6.2.5.(1))
Vz,Ed/Vz,c,Rd = 0.07 < 1.00 (6.2.6.(1))
Contrôle de la stabilité globale de la barre:
Lambda,y = 37.82 < Lambda,max = 210.00 Lambda,z = 179.41 < Lambda,max = 210.00
STABLE
My,Ed,max/Mb,Rd = 0.87 < 1.00 (6.3.2.1.(1))
N,Ed/(Xy*N,Rk/gM1) + kyy*My,Ed,max/(XLT*My,Rk/gM1) = 0.96 < 1.00 (6.3.3.(4))
N,Ed/(Xz*N,Rk/gM1) + kzy*My,Ed,max/(XLT*My,Rk/gM1) = 0.59 < 1.00 (6.3.3.(4))
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
Profil correct !!!

2018/2019 120
Chapitre VI Etude des portiques

Remarque que le robot le plus sécurité par rapport manuellement


Le profilé IPE400n’est pas accepter

2018/2019 121
Chapitre VI Etude des portiques

VI.2 Calcul de portique 2 :


Le calcul est effectué par le logiciel ROBOT millenium, les notes de calcul sont données
par famille on s’intéressant, pour chaque famille, à l’élément le plus sollicité.
Nous avons exposé dans ce chapitre, ce que nous avons jugé le plus important.

FigureVI.8 :Vue de portique 2

VI.2.1 Caractéristique des barres :


Nom de Liste AX AY AZ IX IY [cm4] IZ
la des [cm2] [cm2] [cm2] [cm4] [cm4]
section barres
Poteaux HEA 1A8 158,98 118,18 57,33 189,76 45069,40 8563,83
400
Poutre HEB 13A16 131,36 104,42 41,09 144,25 19270,30 6594,52
280
Traverse IPE 400 9A12 84,46 51,15 42,69 51,33 23128,40 1317,82

TableauVI.9 : Caractéristiques des barres de portique 2


VI.2.2 Caractéristiques des Matériaux :

Matériau E [daN/m2] G [daN/m2] NU LX RO Re [daN/m2]


[1/°C] [daN/m3]
1 ACIER 21000000000,00 8080000000,00 0,30 0,00 7701,00 23500000,00
E24

TableauVI.10 : Caractéristiques d’acier

2018/2019 122
Chapitre VI Etude des portiques

FigureVI.9 : portique avec repérage des nœuds

VI.1.3 Données des Nœuds


Nœud X [m] Z [m] Appui X [m]
1 0,0 0,0 Encastrement 0,0
2 0,0 6,00 0,0
3 0,0 8,14 0,0
4 30,30 0,0 Encastrement 30,30
5 30,30 6,00 30,30
6 30,30 8,14 30,30
7 10,10 0,0 Encastrement 10,10
8 10,10 6,00 10,10
9 10,10 10,16 10,10
10 20,20 0,0 Encastrement 20,20
11 20,20 6,00 20,20
12 20,20 10,16 20,20
13 15,15 11,17 15,15
14 10,80 6,00 10,80
15 19,50 6,00 19,50
TableauxVI.11 : Coordonner des nœuds dans le portique 2

2018/2019 123
Chapitre VI Etude des portiques

FigureVI.10 : portique avec repérage des barres

VI.2.4 Données des barres :


Barre Noeud 1 Noeud 2 Section Matériau Gamma Élément de
[Deg] construction
1 1 2 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
2 2 3 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
3 4 5 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
4 5 6 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
5 7 8 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
6 8 9 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
7 10 11 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
8 11 12 HEA ACIER 0,0 Barre
400 E24
9 3 9 IPE 400 ACIER 0,0 Barre
E24
10 9 13 IPE 400 ACIER 0,0 Barre
E24
11 13 12 IPE 400 ACIER 0,0 Barre
E24
12 12 6 IPE 400 ACIER 0,0 Barre
E24

2018/2019 124
Chapitre VI Etude des portiques

13 2 8 HEB 280 ACIER 0,0 Barre


E24
14 5 11 HEB 280 ACIER 0,0 Barre
E24
15 8 14 HEB 280 ACIER 0,0 Barre
E24
16 11 15 HEB 280 ACIER 0,0 Barre
E24

TableauVI.12 : coordonnées des barres dans le portique 1


VI.1.5 Charges sur le portique :
a. Charge permanent G :

Profile Type Poid unitaire Poid total


Sur traverse Couverture 10 dan/m2 60 dan/m
(panneau
sandwich)
Panne IpE400 12.9dan/m 51.089dan/m
Sur le poteau Lisse Uap 130 13.7dan/m 411dan
Sablière HEB 120 26.7dan/m 160.2dan
Bardage TN40 100dan/m2 488.4dan

Sur le consol Rail A45 22.2 dan 133.1dan


Poutre de HEB280 103 dan/m 618 dan
roulement
Pont +chariot (B+K) 8500/2 4250 dan

TableauVI.13 : les charges permanentes dans portique 2

5. présentation des charges permanentes G :

FigureVI.11 : Présentation de la charge permanente (2 éme portique)

2018/2019 125
Chapitre VI Etude des portiques

c.charge variable :
Type Charge unitaire La charge
Sur la toiture Neige 17.12 dan/m2 102.72dan/m
Charge 100 dan 44 dan/m
d’exploitation
Vent Depend les zones
Sur le poteau Vent Depend les zones
Sismiques Niveau 2 : Toiture 823.2 dan
Niveau 1: pont 607.1 dan
roulant
Sur console D’exploitation Rmax 4200 dan
Rmin 1500dan
Ht1(min) 275.7dan
HT2(max) 745.4dan
TableauVI.14: Présentation de la charge permanente (2 éme portique)

Charges dues au pont roulant :

FigureV1.12 Réactions des le console

2018/2019 126
Chapitre VI Etude des portiques

d.Présentation des charges variables :

FigureVI.13 : Présentation de la charge de vent V1et V2

FigureVI.13 : Présentation de la charge de neige

Présentation des efforts sismique sur portique

2018/2019 127
Chapitre VI Etude des portiques

FigureVI.14 : présentation de la charge sismique

-Tableau de combinaison des charges :


Combinaiso Nom Type Type de la Nature du Définition
n d'analyse combinaiso cas
n
7 (C) COMB1 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+2*1.50
n linéaire e
8 (C) COMB2 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50
n linéaire e
9 (C) COMB3 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+5*1.50
n linéaire e
10 (C) COMB4 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+6*1.50
n linéaire e
11 (C) COMB5 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50+5*0.9
n linéaire e 0
12 (C) COMB6 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+3*1.50+6*0.9
n linéaire e 0
13 (C) COMB7 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+5*1.50+3*0.9
n linéaire e 0
14 (C) COMB8 Combinaiso ELU Structurell 1*1.35+6*1.50+3*0.9
n linéaire e 0
15 (C) COMB9 Combinaiso ELU Structurell 1*1.00+5*1.50
n linéaire e
16 (C) COMB1 Combinaiso ELU Structurell 1*1.00+6*1.50
0 n linéaire e
17 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+2)*1.00
1 n linéaire e
18 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+3)*1.00
2 n linéaire e

2018/2019 128
Chapitre VI Etude des portiques

19 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+5)*1.00


3 n linéaire e
20 (C) COMB1 Combinaiso ELS Structurell (1+6)*1.00
4 n linéaire e
21 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2+4)*1.00
5 n linéaire e
22 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2)*1.00+4*1.50
6 n linéaire e
23 (C) COMB1 Combinaiso ACC Structurell (1+2)*1.00+4*1.20
7 n linéaire e

TableauVI.15 : Les combinaison défavorables dans portique 2

V1.2.6 Efforts Extrêmes globaux :


Fx [dan] FZ [dan] MY [dan.m]
MAX 9793,47 6751,62 4855,00
Barre 5 15 6
Noeud 7 8 8
Cas 8 (C) 9 (C) 9 (C)

MIN -1993,66 -1582,43 -6666,41


Barre 8 9 1
Noeud 11 9 1

TableauVI.16 : Les efforts défavorables dans portique 2


VI.2.7 Note de calcul :

CALCUL DES STRUCTURES ACIER


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
NORME: NF EN 1993-1-1:2005/NA:2013/A1:2014, Eurocode 3: Design of steel structures.
TYPE D’ANALYSE : Vérification des familles
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FAMILLE : 1 Poteau
PIECE: 1 POTEAU 1_1 POINT: 1 COORDONNEE: x = 0.00
L = 0.00 m
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
CHARGEMENTS:
Cas de charge décisif: 15 COMB9 1*1.00+5*1.50
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

2018/2019 129
Chapitre VI Etude des portiques

MATERIAU:
ACIER E24-A80 fy = 23500000.00 daN/m2
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

PARAMETRES DE LA SECTION: HEA 400


h=39.0 cm gM0=1.00 gM1=1.00
b=30.0 cm Ay=126.20 cm2 Az=57.33 cm2 Ax=158.98 cm2
tw=1.1 cm Iy=45069.40 cm4 Iz=8563.83 cm4 Ix=189.76 cm4
tf=1.9 cm Wply=2561.80 cm3 Wplz=872.86 cm3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
EFFORTS INTERNES ET RESISTANCES ULTIMES:
N,Ed = -269.65 daN My,Ed = -6666.41 daN*m
Nt,Rd = 373603.00 daN My,pl,Rd = 60202.30 daN*m
My,c,Rd = 60202.30 daN*m Vz,Ed = 2964.49
daN
MN,y,Rd = 60202.30 daN*m Vz,c,Rd = 77783.80
daN
Mb,Rd = 59442.46 daN*m
Classe de la section = 1
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE DEVERSEMENT:
z = 0.00 Mcr = 408330.50 daN*m Courbe,LT -
XLT = 0.96
Lcr,low=6.00 m Lam_LT = 0.38 fi,LT = 0.59 XLT,mod = 0.99
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE FLAMBEMENT:
en y: en z:

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FORMULES DE VERIFICATION:
Contrôle de la résistance de la section:
N,Ed/Nt,Rd = 0.00 < 1.00 (6.2.3.(1))
My,Ed/My,c,Rd = 0.11 < 1.00 (6.2.5.(1))
Vz,Ed/Vz,c,Rd = 0.04 < 1.00 (6.2.6.(1))
Contrôle de la stabilité globale de la barre:
My,Ed/Mb,Rd = 0.11 < 1.00 (6.3.2.1.(1))
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
Profil correct !!!

CALCUL DES STRUCTURES ACIER


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
NORME: NF EN 1993-1-1:2005/NA:2013/A1:2014, Eurocode 3: Design of steel structures.

2018/2019 130
Chapitre VI Etude des portiques

TYPE D'ANALYSE: Vérification des familles


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FAMILLE: 2 Traverse
PIECE: 9 TRAVERSE 1_9 POINT: 1 COORDONNEE: x = 0.00
L = 0.00 m
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
CHARGEMENTS:
Cas de charge décisif: 8 COMB2 1*1.35+3*1.50
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
MATERIAU:
ACIER E24-A80 fy = 23500000.00 daN/m2
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

PARAMETRES DE LA SECTION: IPE 400


h=40.0 cm gM0=1.00 gM1=1.00
b=18.0 cm Ay=55.99 cm2 Az=42.69 cm2 Ax=84.46 cm2
tw=0.9 cm Iy=23128.40 cm4 Iz=1317.82 cm4 Ix=51.33 cm4
tf=1.4 cm Wply=1307.15 cm3 Wplz=229.00 cm3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
EFFORTS INTERNES ET RESISTANCES ULTIMES:
N,Ed = 1000.21 daN My,Ed = -2178.22 daN*m
Nc,Rd = 198481.00 daN My,Ed,max = -2662.06 daN*m
Nb,Rd = 192535.34 daN My,c,Rd = 30718.03 daN*m
Vz,Ed = 1488.48 daN
MN,y,Rd = 30718.03 daN*m Vz,c,Rd = 57922.00
daN
Mb,Rd = 18109.80 daN*m
Classe de la section = 1
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE DEVERSEMENT:
z = 0.00 Mcr = 25632.69 daN*m Courbe,LT -
XLT = 0.57
Lcr,low=10.30 m Lam_LT = 1.09 fi,LT = 1.22 XLT,mod = 0.59
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE FLAMBEMENT:
en y: en z:
Ly = 10.30 m Lam_y = 0.33
Lcr,y = 5.15 m Xy = 0.97
Lamy = 31.12 kyy = 1.00 kzy = 1.00
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FORMULES DE VERIFICATION:

2018/2019 131
Chapitre VI Etude des portiques

Contrôle de la résistance de la section:


N,Ed/Nc,Rd = 0.01 < 1.00 (6.2.4.(1))
My,Ed/My,c,Rd = 0.07 < 1.00 (6.2.5.(1))
Vz,Ed/Vz,c,Rd = 0.03 < 1.00 (6.2.6.(1))
Contrôle de la stabilité globale de la barre:
Lambda,y = 31.12 < Lambda,max = 210.00 STABLE
My,Ed,max/Mb,Rd = 0.15 < 1.00 (6.3.2.1.(1))
N,Ed/(Xy*N,Rk/gM1) + kyy*My,Ed,max/(XLT*My,Rk/gM1) = 0.15 < 1.00 (6.3.3.(4))
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
Profil correct !!!

CALCUL DES STRUCTURES ACIER


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
NORME: NF EN 1993-1-1:2005/NA:2013/A1:2014, Eurocode 3: Design of steel structures.
TYPE D'ANALYSE: Vérification des familles
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FAMILLE: 3 console
PIECE: 16 console _16 POINT: 1 COORDONNEE: x = 0.00
L = 0.00 m
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
CHARGEMENTS:
Cas de charge décisif: 9 COMB3 1*1.35+5*1.50
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
MATERIAU:
ACIER E24-A80 fy = 23500000.00 daN/m2
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------

PARAMETRES DE LA SECTION: HEB 280


h=28.0 cm gM0=1.00 gM1=1.00
b=28.0 cm Ay=110.78 cm2 Az=41.09 cm2 Ax=131.36 cm2
tw=1.1 cm Iy=19270.30 cm4 Iz=6594.52 cm4 Ix=144.25 cm4
tf=1.8 cm Wply=1534.43 cm3 Wplz=717.57 cm3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
EFFORTS INTERNES ET RESISTANCES ULTIMES:
My,Ed = -4726.13 daN*m
My,pl,Rd = 36059.11 daN*m
My,c,Rd = 36059.11 daN*m Vz,Ed = 6751.62
daN
Vz,c,Rd = 55749.81
daN
Mb,Rd = 36059.11 daN*m
Classe de la section = 1
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2018/2019 132
Chapitre VI Etude des portiques

-----------------------
PARAMETRES DE DEVERSEMENT:
z = 1.00 Mcr = 6569258.10 daN*m Courbe,LT -
XLT = 1.00
Lcr,low=0.70 m Lam_LT = 0.07 fi,LT = 0.46 XLT,mod = 1.00
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
PARAMETRES DE FLAMBEMENT:
en y: en z:

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
FORMULES DE VERIFICATION:
Contrôle de la résistance de la section:
My,Ed/My,c,Rd = 0.13 < 1.00 (6.2.5.(1))
Vz,Ed/Vz,c,Rd = 0.12 < 1.00 (6.2.6.(1))
Contrôle de la stabilité globale de la barre:
My,Ed/Mb,Rd = 0.13 < 1.00 (6.3.2.1.(1))
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------
Profil correct !!!

2018/2019 133
Chapitre VI Etude des portiques

VI.3 Vérification des poteaux :


Les efforts sollicitant les plus défavorables calculées par le logiciel ROBOT sont :
L’effort max dans le poteau :Nsd=7246.48 dAN

FigureVI.15 : Les efforts max dans le portique

• Le moment maximale dans le poteau :Msd=28072.14dAN.ml

FigureVI.16 :les moment maximale

• L’effort tranchant maximale dans le poteau :Vsd= 7540.81 dAN

2018/2019 134
Chapitre VI Etude des portiques

FigureVI.17 : L’effort tranchant maximale


VI.3.1 Dimensionnement des poteaux :
Les poteaux sont des éléments verticaux qui supportent les charges et les surcharges, et
qui transmettent ces derniers aux fondations, ils sont généralement des profilés en HEA ou
IPE.

Incidence de l’effort tranchant :

S i Vsd ≤ 0.5𝑉𝑝𝑙,𝑟𝑑 il n ya pas d’interaction entre le moment fléchissant et l’effort


tranchant.
• Vzsd=Tsd=7540.81 dAN
𝐴𝑣𝑧 .𝑓𝑦/√3
• Vpl,Rd=
𝛾𝑀0
• Avz=A-2b.tf+(tw+2r)tf=57.33 cm2
57.33×2350/√3
➢ Vpl,Rd= = 70712.548 𝑑𝐴𝑁
1.1
• Vzsd=7540.81 dAN <0.5 Vpl,Rd=35356.274 dAN................ok

TableauVI.16 : Caractéristiques du profilé HEA 400

HEA400
A Wpl,y Wpl,z IY IZ iy iz
Cm3 Cm3 Cm4 Cm4 Cm Cm
72.7 2562 872.9 45070 8564 16.84 7.34 Classe de la
section
transversale :
Notre profiler au classe 1.

2018/2019 135
Chapitre VI Etude des portiques

VI.3.2 Vérification à la flexion composée avec risque de flambement :


Lors d’un chargement en compression simple d’une barre élancée, initialement
rectiligne, en position verticale et bi articulée aux extrémités, soumise à un effort N que l’on
augment progressivement, on observe que quand N atteint une certaine valeur, la barre se
dérobe latéralement, et apparaît alors une grande déformation, cette déformation a les traits
caractéristiques de toutes les instabilités de forme. Dans le cas des barres comprimées, cette
instabilité prend le nom de flambement.
On doit vérifier que :
𝑁𝑠𝑑 𝑘𝑦 . 𝑀𝑦,𝑠𝑑
+ ≤1
𝑚𝑖𝑛 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑
Avec :
• 𝑁𝑠𝑑 : effort de compression.

𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 : La résistance de calcul d'un élément comprimé au flambement, elle être prise
égale à:
𝑁 𝐴.𝑓𝑦
𝑝𝑙,𝑅𝑑=
𝛾𝑀1
𝑚𝑖𝑛 : Coefficient de réduction minimale dépend de ̅
𝛽𝐴 : 1 pour les sections de classe1
𝛾𝑀1 :1,1
̅ : Elancement réduit
 0.5
̅ = 𝛽
1 𝐴
 : calculé à la base des caractéristiques de la section brute
ℎ 390
= = 1.3 > 1.2 axe de flambement (y − y ′ 𝑒𝑡 𝑧 − 𝑧 ′ )
{𝑏 300 {
𝑡𝑓 = 19 < 40 courbe de flambement (a et b)
Longueur de flambement :
Poteau b-encastrer lf=0.5l0
Lf=0.5× 𝟖. 𝟏𝟒 = 𝟒. 𝟎𝟕𝒎
Plan (y-y) :
Axe (y-y) ⇒ courbe (b) α= 0,21
𝑙𝑓 407
𝑦 = = = 24.168
𝑖𝑦 16.84
𝐸
1 = 𝜋[ ]0.5 = 93.9
𝑓𝑦
𝑦 24.168
̅̅̅𝑦 = 𝛽𝐴 = . 1 = 0.257
1 93.9
Plan (z-z) :
Axe (z-z’) ⇒ courbe (c) α= 0,34
𝑙𝑓 407
𝑧 = = = 55.449
𝑖𝑧 7.34
𝐸 0.5
1 = 𝜋[ ] = 93.9
𝑓𝑦

2018/2019 136
Chapitre VI Etude des portiques

𝑧 55.449
𝑧 =
̅̅̅ 𝛽𝐴 = . 1 = 0.59
1 93.9

Détermination de coefficient de flambement  :


1
= ≤1
2
(∅+√∅2−̅ )

Axe y-y’ :
2
𝑦 + 0.2) + ̅̅̅𝑦 ]
∅ = [0.5[1 + 𝛼(̅̅̅
∅ =0.581
1
𝑦 = = 0.907 ≤ 1
(0.581+√0.5812−0.2572 )
Axe z-z’ :
2
𝑧 + 0.2) + ̅̅̅
∅ = [0.5[1 + 𝛼(̅̅̅ 𝑧 ]
∅ =0.808
1
𝑧 = = 0.735 ≤ 1
(0.808+√10.8082−0.592 )

𝑚𝑖𝑛 = min (𝑦 ; 𝑧 ) = 0.735


𝐿𝑇 : 𝑙 𝑒𝑙𝑎𝑛𝑐𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙 é𝑙é𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑣𝑖𝑠 𝑎 𝑣𝑖𝑠 𝑑𝑢 𝑑𝑖𝑣𝑒𝑟𝑠𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡.
𝑙𝑧/𝑖𝑧
𝐿𝑇 =
1 𝑙𝑧/𝑖𝑓 2 0.25
𝐶10.5 [1 + ( ) ]
20 ℎ/𝑡𝑓
407/7.34
𝐿𝑇 = = 48.217
0.5 1 407/7.34 2 0.25
1.132 [1 + +( ) ]
20 39/1.9
48.217
̅̅̅̅̅
𝐿𝑇 = 93.9
= 0.513 > 0.4 Il y a un risque de diversement
∅𝐿𝑇 = [0.5[1 + 𝛼𝐿𝑇 ( ̅̅̅̅̅2
𝐿𝑇 + 0.2) +  𝐿𝑇 ]
̅̅̅̅̅
∅𝐿𝑇 = 0.706
1
𝐿𝑇 = = 0.839 ≤ 1
(0.706+√0.7062−0.5132)
CALCULE DE COEFFICIENT K :
𝑊 − 𝑊𝑒𝑙,𝑦 2562 − 2311
̅̅̅𝑦(2𝛽𝜔 − 4) + 𝑃𝑙,𝑦
𝜇𝑦 =  = 0.257(2. (1.3) − 4) + = −0.251
𝑊𝑒𝑙,𝑦 2311
𝜇𝑦 = −0.251 < 0.9
𝜇𝑦 .𝑁𝑠𝑑
Ky=1-
𝑦 𝐴.𝑓𝑦
0.251×7246.48
Ky=1+ = 1.026
0.907×159×2350
Avec ky= 1.026 < 1.5
𝛽𝑀𝐿𝑇 :1.3 poutre uniformément répartie et encastrer.
𝜇𝐿𝑇 = 0.15𝑘𝑦. 𝛽𝑀𝐿𝑇 − 0.15 =0.05
𝜇𝐿𝑇 . 𝑁𝑠𝑑
𝑘𝐿𝑇 = 1 − = 0.999
𝑧 . 𝐴. 𝑓𝑦

2018/2019 137
Chapitre VI Etude des portiques

𝐴.𝑓𝑦
• 𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑑 = = 339681.81 𝑑𝐴𝑁 . 𝑚
𝛾𝑀0
𝑊𝑝𝑙,𝑦 .𝑓𝑦
• 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑 = = 54733.6 𝑑𝐴𝑁 . 𝑚𝑙
𝛾𝑀0
➢ Vérification au flambement :
7246.48 1.026×28072.14
+ = 0.555 ≤ 1…………………….. ok
0.735×339681.81 54733.6
➢ Vérification au diversement :
7246.48 0.999×28072.14
+ = 0.639 ≤ 1…………………….ok
0.735×339681.81 0.839×54733.6
Conclusion :
Le profiler choisi HEA 400 est adéquat comme poteau.

VI.4 Vérification des traverses :


-Caractéristiques de traverse
H (mm) B (mm) Tw(mm) Tf (mm) R (mm)
400 180 8.6 13.5 21
IPE 400 A (cm2) Iy (cm4) Iz (cm4) Wply (cm3) Wplz (cm3)
84.46 23130 1318 1307 229

TableauVI.16 : Caractéristiques du profile IPE 400


2.3.Vérification de la section à la résistance :
a. Bilan des efforts :
La vérification à faire est de vérifier l’élément le plus sollicité (barre N° 2 )
Barre Combinaison Nsd (KN) Vsd (KN) My (KN*m)
2 G+1.5V2 - 72.4648 -66.6590 280.7214
Tableau VIII.2 : sollicitations sur le poteau IPE 400
Classe de la section (Barre 2)
Classe de la semelle : (comprimée)
18
𝑐 𝑏 ⁄2
= ≤ 10𝜀 → 2 = 6.666 ≤ 10𝜀
𝑡𝑓 𝑡𝑓 1.35
235 235
𝜀 = √ = √ =1
𝑓𝑦 235

Classe de l’àme : (flexion composée )


1 𝑑+𝑑𝑐
𝛼 = ( )≤1
𝑑 2
𝑁𝑠𝑑 19.114
dc= ( )= = 0.945
𝑡𝑤 ×𝑓𝑦 0.86×23.5
1 33.1 + 0.945
𝛼= ( ) = 0.514 ≤ 1
33.1 2
Pour les sections de classe 1 :
𝑑 396𝜀

𝑡𝑤 (13𝛼 − 1)
𝑑 33.1
= = 38.488
𝑡𝑤 0.86

2018/2019 138
Chapitre VI Etude des portiques

396𝜀 396
= = 70.337
(13𝛼 − 1) (13 × 051 − 1)
𝑑 396𝜀
Donc : ≤ (13𝛼−1) → 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 01
𝑡𝑤
La section de IPE 400 est de classe 01
2.4 Condition de résistance
a) Vérification de l’effort tranchant :
On doit vérifier que : Vsd ≤ 0.5Vplrd
Vzsd =95.5701 KN
Avz×fy 42.69×23.5
Vplrd = = = 579.206
√3×γM0 √3×1
Vzsd 66.659
= = 0.115 < 0.5
𝑉𝑝𝑙𝑟𝑑 579.206
Alors, l’incidence de l’effort tranchant sur le moment résistant peut étre négligée .
b) Vérification de l’effort normal :
Si Nsd < 𝑀in (0.25𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 ,0,5𝐴𝑤 𝑓𝑦 /𝛾𝑚0 ) : il n’y a pas d’interaction entre le moment résistante
l’effort normal.
𝐴×𝑓𝑦 84.46×23.5
Npl,rd = = = 1984.81
𝛾𝑚0 1
0.25× 𝑁𝑝𝑙,𝑟𝑑 = 496.2025
Aw= 𝐴 − 2 × 𝑏 × 𝑡𝑓 = 84.46 − 2 × 18 × 1.35 = 32.86
𝐴𝑤×𝑓𝑦
0.5× = 386.105
𝛾𝑚0
𝐴𝑤×𝑓𝑦
𝑁𝑠𝑑<𝑚𝑖𝑛 (0.25𝑁𝑝𝑙𝑟𝑑, 0.5 × )
𝛾𝑚0
→ 𝑁𝑠𝑑 < 𝑚𝑖𝑛 (496.2025.386.105 𝐾𝑁)
→ 𝑁𝑠𝑑 = 72.464𝐾𝑁 < 386,105 𝐾𝑁 ……… vérifier
Alors , l’incidence de l’effort normal sur le moment résistant peut étre négligée .

𝑤𝑝𝑙𝑦 .𝑓𝑦 1307×23.5


𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑠𝑑 = = = 279.222 KN.m
𝛾𝑀0 1.1
Msd = 280.7214 < Mplyrd=279.222

❖ Vérification au diversement :
Diversement : flambement latérale de la partie comprimé +rotation de la section transversale.
Semelle supérieur :
Les formules de vérification de l’élément aux instabilités par les formules suivants :

Flexion composée avec risque de flambement :


𝑁𝑠𝑑 𝑘𝑦 . 𝑀𝑦,𝑠𝑑
+ ≤1
𝑚𝑖𝑛 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑

Flexion composée avec risque de déversement :

𝑁𝑠𝑑 𝑘𝐿𝑇 . 𝑀𝑦,𝑠𝑑


+ ≤1
𝑧 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝐿𝑇 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑

2018/2019 139
Chapitre VI Etude des portiques

Calcule de coefficient de réduction pour le flambement 𝑚𝑖𝑛 :


𝑚𝑖𝑛 = min(𝑧 ; 𝑦 )
Flambement par rapporte à l’axe fort y-y’ ( dans le plans de portique) :
1
𝑦 =
2 0.5
𝜑𝑦 + [𝜑𝑦2 − ̅ 𝑦 ]

𝜑𝑦 = 0.5. [1 + 𝛼𝑦 ( ̅2
𝑦 − 0.2) +  𝑦 ]
̅̅̅

̅̅̅𝑦 = [𝑦] 𝛽𝐴 0.5 𝛽𝐴 = 1
1

0.5
𝐸 0.5 2.1×106
1 = 𝜋 [𝑓𝑦] = 𝜋 [ 2350
] = 93.9
➢ Longueur de flambement :
𝑙
𝑙𝑦 = = 1545 𝐶𝑚 (Moitie de la traverse)
cos 𝛼
𝑙
𝑙𝑧 = = 165𝑐𝑚 (Maintien par les pannes reliées poutre au vent )
cos 𝛼
➢ Les élancements :
𝑙𝑦 1545
𝑦 = = = 93.353
𝑖𝑦 16.55
𝑙𝑧 165
𝑧 = = = 41.772
𝑖𝑧 3.95
➢ Les élancements réduits:
93.353
̅̅̅𝑦 = = 0.994 > 0.2
93.9
41.772
𝑧 =
̅̅̅ = 0.434
93.9
➢ Courbe de flambement :
h/b=2.222 > 1.2
-axe de flambement y-y’ …………….courbe de flambement 𝛼𝑦 = 0.21
-axe de flambement z-z’ …………….courbe de flambement 𝛼𝑧 = 0.34

𝜑𝑦 = 0.5. [1 + 0.21(0.994 − 0.2) + 0.9942 ] = 1.0773


𝜑𝑧 = 0.5. [1 + 0.34(0.434 − 0.2) + 0.4342 ] = 0.633
1
𝑦 = = 0.669
1.0773 + [1.07732 − 0.9942 ]0.5
1
𝑧 = = 0.914
0.633 + [0.6332 − 0.4342 ]0.5
𝑚𝑖𝑛 = X y = 0.669

Calcule de coefficient de réduction pour le diversement 𝑳𝑻 :


1
𝐿𝑇 = ≤1
2 0.5
𝜑𝐿𝑇 + [𝜑𝐿𝑇 − 𝐿𝑇 ]
2 ̅̅̅̅̅
2
𝐿𝑇 − 0.2) + ̅ 𝐿𝑇 ]
𝜑𝐿𝑇 = 0.5 [1 + 𝛼𝐿𝑇 (̅̅̅̅̅

2018/2019 140
Chapitre VI Etude des portiques

Avec :
𝛼𝐿𝑇 : Coefficient d’imperfections pour le diversement 𝛼𝐿𝑇 = 0.21pour les sections lamines.

𝛽𝑤 .𝑊𝑝𝑙𝑛𝑦 .𝑓𝑦 0.5  𝐿𝑇


̅ 𝐿𝑇 = [ 𝑀𝑐𝑟
] =[
1
] [𝛽𝑤 ]0.5
Avec :
𝐸 235
𝑙 = 𝜋 √𝑓𝑦 = 93.9𝜀 et 𝜀 = √
𝑓𝑦

Et dans notre cas 𝜀 = 1 𝑙 = 93.9


𝐿𝑇 : Élancements de l’élément vis-à-vis du diversement.
𝑙𝑧/𝑖𝑧
𝐿𝑇 =
1 𝑙𝑧/𝑖𝑓 2 0.5
𝐶10.5 [1 + ( ) ]
20 ℎ/𝑡𝑓
165/3.95
𝐿𝑇 =
1 165/3.95 2 0.5
1.1320.5 [1 + ( ) ]
20 40/1.35
𝐿𝑇 = 38.342
𝑀𝑄
𝛽M= 𝛽𝜇 + (𝛽𝑀𝑄 − 𝛽𝑀)
∆𝑀
𝛽𝑀 = 1.8 − 1.74

𝑀 9914.83
 = 𝑀𝑎 = 28072.14
𝑏

=0.353
𝛽𝑀 = 1.8 – 1.7× (0.353)

𝛽𝑀 = 1.199
𝑀Q= |𝑀𝑚𝑎𝑥 |= 28072.14 da N.m
∆M= |𝑀𝑚𝑎𝑥 |+ |𝑀𝑚𝑖𝑛 |= 37986.97 da N
𝛽MQ=1.3 cas d’une charge uniformément répartie
280.721
𝛽My=1.199+( ) × (1.3 − 1.199)
379.86
𝛽My= 1.273
𝑊𝑝𝑙𝑦 −𝑊𝑒𝑙𝑦
𝜇𝑦 = ̅ 𝑦 (2𝛽𝑀𝑦 − 4)+
𝑊𝑒𝑙𝑦

1307−1156
𝜇𝑦 = 0.994 (2 × 1.273 − 4)+
1156
𝜇𝑦= - 1.314 <0.9
1.314×72.464
𝐾y= 1+
0.669×84.46×23.5
Ky= 1.071
Vérification au flambement :
𝑁𝑠𝑑 𝐾𝑦𝑀𝑦𝑠𝑑
+ ≤1
𝑋𝑚𝑖𝑛 ×𝑁𝑝𝑙𝑟𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦𝑟𝑑
72.464 1.071×280.721
+ ≤1
0.669×1984.81 281.002

2018/2019 141
Chapitre VI Etude des portiques

𝑀𝑎 = 81.06𝑘𝑛. 𝑚𝑙
81.06
= = 0.65
124.21
𝐶1 = 1.88 − 1.4 × 0.64 + 0.52 × 0.642 = 1.18 ≤ 2.7
𝐿𝑇
̅ 𝐿𝑇 = [ ] [𝛽𝑤 ]0.5
1
617.72/3.79
𝐿𝑇 = = 41.75
0.5 1 617.72/3.79 2 0.5
1.18 [1 + ( ) ]
20 36/12.7
̅ 𝐿𝑇 = 0.44
𝐿𝑇 − 0.2) + ̅ 𝐿𝑇 ]
𝜑𝐿𝑇 = 0.5[1 + 𝛼𝐿𝑇 (̅̅̅̅̅
𝜑𝐿𝑇 = 0.5[1 + 0.21(0.44 − 0.2) + 0.442 ]
𝜑𝐿𝑇 = 0.61
1
𝐿𝑇 = ≤ 1.0
2 0.5
𝜑𝐿𝑇 + [𝜑𝐿𝑇 − 𝐿𝑇 ]
2 ̅̅̅̅̅
𝐿𝑇 = 0.96 ≤ 1.0
➢ Calcule de coefficient K :
𝜇𝐿𝑇 𝑁𝑠𝑑
K 𝐿𝑇 = 1 − et K 𝐿𝑇 ≤ 1.0
𝑧 .𝑓𝑦
𝜇𝐿𝑇 = 0.15̅ 𝑧. 𝛽𝑀𝐿𝑇 − 0.15 et 𝜇𝐿𝑇 ≤ 0.9
0.14 × 43.71
K 𝐿𝑇 = 1 − = 0.013
0.27 × 72.7 × 23.5
K 𝐿𝑇 = 0.013
𝜇𝑦 .𝑁𝑠𝑑
Ky=1-
𝑦 𝐴.𝑓𝑦
𝑊𝑝𝑙,𝑦 − 𝑊𝑒𝑙,𝑦
𝜇𝑦 = ̅ 𝑦 (2𝛽𝑀𝑦 − 4) +
𝑊𝑒𝑙,𝑦
𝑀𝑄
𝛽𝑀𝑦 = 𝛽𝑀 + (𝛽 − 𝛽𝑀)
∆𝑀 𝑀𝑄
𝛽𝑀 = 1.8 − 0.7 = 1.34
∆𝑀 = 124.21 + 52.48 = 176.69𝑘𝑛. 𝑚𝑙
𝑞𝑙2
𝑀𝑄 = Avec : q=3.86kn/ml
8
12.182
𝑀𝑄 = 3.86 × = 71.59𝑘𝑛. 𝑚𝑙
8
𝛽𝑀𝑄 = 1.3
𝛽𝑀𝑦 = 1.32
1019 − 904
𝜇𝑦 = 0.44(2 × 1.32 − 4) + = −0.49 < 0.9
904
0.47×43.71
Ky=1+ = 1.04 < 1.5
0.27×72.7×23.5
𝑊𝑝𝑙,𝑦 .𝑓𝑦 1019×2350×10−2
• 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑 = = = 21769.5𝑑𝐴𝑁 . 𝑚𝑙
𝛾𝑀 0 1.1
𝐴.𝑓𝑦 72.7×2350
• 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 = = = 155315.6𝑑𝐴𝑁
𝛾𝑀1 1.1

2018/2019 142
Chapitre VI Etude des portiques

Vérification au flambement :
𝑁𝑠𝑑 𝑘𝑦 . 𝑀𝑦,𝑠𝑑
+ ≤1
𝑚𝑖𝑛 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑

43.71 1.04×124.21
+ = 0.69 ≤ 1……………….ok
0.27×1553.15 217.69

Vérification au diversement:
𝑁𝑠𝑑 𝑘𝐿𝑇 . 𝑀𝑦,𝑠𝑑
+ ≤1
𝑧 𝑁𝑝𝑙,𝑅𝑑 𝐿𝑇 𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑
43.71 0.013×124.21
+ = 0.11 ≤ 1…………………………..ok
0.27×1553.15 0.96×217.69
Action ver le haut :

Semelle inferieure :
Bilan des efforts :
• 𝑀𝑦,𝑠𝑑 =4221.23dAN.ml
• 𝑁𝑠𝑑 = −12532𝑑𝐴𝑁
• 𝑉𝑠𝑑= − 1734.22𝑑𝐴𝑁
617.72/3.79
𝐿𝑇 = = 41.75
0.5 1 617.72/3.79 2 0.5
1.18 [1 + ( ) ]
20 36/12.7
𝐿𝑇
̅ 𝐿𝑇 = [ ] [𝛽𝑤 ]0.5 = 0.44
1
𝜑𝐿𝑇 = 0.5[1 + 0.21(0.44 − 0.2) + 0.442 ] = 0.61
1
𝐿𝑇 = = 0.96 ≤ 1.0
2 0.5
𝜑𝐿𝑇 + [𝜑𝐿𝑇 − 𝐿𝑇 ]
2 ̅̅̅̅̅
𝑀𝑠𝑑 22.21
= = 0.1 < 1…………………………ok
𝐿𝑇 .𝑀𝑝𝑙𝑦,𝑅𝑑 0.96×217.69

2018/2019 143
Chapitre VII Les assemblages

VII.1 Assemblage poteau _Traverse


VII.1.1 Introduction :
• l’assemblage poteau – traverse est réalisé à l’aide d’une platine boulonnée à la traverse
et au poteau.
• l’assemblage est sollicité par un moment fléchissant, effort tranchant et un effort
Normal.

Figure VII .1: Représentation de l’assemblage Poteau–Traverse

L’effort sollicitant :
𝑉𝑠𝑑 = -66.6590 KN
𝑁𝑠𝑑 = -90.233 KN
𝑀𝑠𝑑 = 280.721 KN.m

On choisit des boulons de classe 10.9


Nombre de boulons = 16
Nombre de files : n = 2
Poteau HEA400
Traverse : IPE400
-Epaisseur de la platine : ép =20 mm
tpoutre (IPE400)=16mm
tmax=tplatine=20mm
𝑎𝑚𝑖𝑛 = 5 mm
𝑎𝑚𝑎𝑥 = 0,7t min = 0.7× 13.5=9.45m
5 mm ≤ 𝑎𝑚𝑎𝑥 ≤ 9.45 mm

a = 9 mm

2018/2019 140
Chapitre VII Les assemblages

On prend un cordon de soudure d’épaisseur a = 9 m

VII.1.2 Soudure de la platine

VII.1.2.1 Soudure de la semelle tendue :

Il faut vérifier que :


𝑁𝑑 ≤ min (𝑅𝑤 ,𝑅𝑠 )

𝑀𝑠𝑑 280.7214
𝑁𝑑 = + 𝑁𝑠𝑑 = + 90.233 = 792.035 KN
ℎ 0,4
0,5×𝑓𝑈×𝑎×𝑙 0,7×360×9×618.8×10−3
𝑅𝑤 = = = 911.32 KN
𝛾𝑀1 1,1
0,7×𝑓𝑦 ×𝑎√2×𝑙
𝑅𝑠 =
𝛾𝑀1

Avec : l =2× [b+b-2r-tw]= 618.8mm

0,7×235×9√2×618.8×10−3
𝑅𝑠 = = 1117.82 KN
1,1

Donc :

Nd= 792.035KN ≤ min (911.32KN ; 1117.82KN)

𝑁𝑑 min (𝑅𝑤 ,𝑅𝑠 ) ⇒ la condition vérifiée

VII.1.3 Soudure de l’âme

Il faut vérifier que :


Vsd ≤ 𝑹𝒔
0,7×𝑓𝑦 ×𝑎√2×𝑙
𝑅𝑠 =
𝛾𝑀1

Avec :
l = 2hi IPE400 → h i =373mm

0,7×235×9√2×746
Donc : RS = = 1419.94 KN
1,1
𝑉𝑠𝑑 = 66.659 KN ≤ 𝑅𝑠 =1419.94 KN ⇒ Condition vérifiée.
VII.1.4 Détermination des efforts dans les boulons :

Nous considérons uniquement les boulons tendus, c’est à dire les 4 rangées supérieures des
Boulons

𝑑1 = 700𝑚𝑚 , 𝑑2 = 600 𝑚𝑚 , 𝑑3 = 500 𝑚𝑚 , 𝑑4 = 400 𝑚𝑚

2018/2019 141
Chapitre VII Les assemblages

∑𝑑𝑖 2 = 𝑑1 2 +𝑑2 2 +𝑑3 2 +𝑑4 2

∑𝑑𝑖 2 = 7002 + 6002 + 5002 + 4002 = 1.2 𝑚 2


𝑀𝑠𝑑 ×𝑑𝑖
𝑁𝑖 =
∑𝑑𝑖 2
280.7214×0,7
𝑁1 = = 163.75 KN
1.2
280.7214×0,6
𝑁2 = = 140.36 KN
1.2
280.7214×0,5
𝑁3 = = 116.96KN
0,49
280.7214×0,4
𝑁4 = = 93.57 KN
1.2

VII.1.5 Dimensionnement des boulons :


Il faut vérifier que :

𝑁1 ≤ 𝑛 × 𝐹𝑝
𝐀𝐯𝐞𝐜 ∶ Fp = 0,7 × fub × A s

𝑁1 163,75×103
𝐴𝑠 ≥ = = 116.964𝑚𝑚 2
0,7× 𝑓𝑢𝑏 ×𝑛 0,7×1000×2
On choisit un boulon M22 classe HR 10.9

𝐴𝑠 = 303 𝑚𝑚2 , A = 380 𝑚𝑚 2 , 𝑑0 = 24 mm


VII.1.5.1 Condition de résistance des boulons :
Distance entre axe des boulons :
• entre axe des boulons
𝑃1 ≥ 2,2 𝑑0 ; 𝑃2 ≥ 3 𝑑0
𝑃1 ≥ 2,2 × 24 = 52.8mm ; 𝑃2 ≥ 3 × 24 = 72 mm
• Pince longitudinale : • Pince transversale :
𝑒1 ≥ 1,2 𝑑0 𝑒2 ≥ 1,5 𝑑0

𝑒1 ≥ 1,2 × 24 = 28.8 mm 𝑒2 ≥ 1,5 × 24 = 36 𝑚𝑚

On prend : on prend :

𝑒1 = 40 mm 𝑒2 = 40 mm

𝑃1 = 60 mm 𝑃2 = 100 𝑚𝑚

2018/2019 142
Chapitre VII Les assemblages

VII.1.5.2 Moment résistant effectif de l’assemblage :


𝐹𝑝 ×∑𝑑𝑖2
𝑀𝑟𝑑 = > 𝑀𝑠𝑑
𝑑1

𝐹𝑝 = 0,7 × 𝑓𝑢𝑏 × 𝐴𝑠 ⇒ 𝐹𝑝 = 0,7 × 1000 × 303 × 10−3 = 212.1 𝐾𝑁 Par boulon

Et ⇒ 212.1× 2 = 424.2 pour chaque rangers.


424.2×1.2
𝑀𝑟𝑑 = = 727.2 KN > 𝑀𝑠𝑑 = 280.721 KN ⇒ vérifiée
0,7

VII.1.5.3 Résistance d’un boulon à l’interaction cisaillement-traction


Assemblages résistant au glissement à l'état limite ultime.

Avec :
 = coefficient de frottement des surfaces assemblées.

Ks = 1 si les trous sont normaux.

n = nombre d'interfaces de frottement.

𝑁1 163.75
𝐹𝑡,𝑠𝑑 = = = 81,875 KN
2 2

VII.1.5.4 Effort de cisaillement sollicitant par boulon :

𝑉𝑠𝑑 66.659
Vsd = = = 4.166KN
𝑛 16

VII.1.5.5 Effort résistant de l’interaction cisaillement-traction sollicitant par boulant :

1×2×0,3×(212.1−(0,8×81,875)
⇒ VR= = 70.416KN
1,25

Vsd = 4.16KN < VR = 70.416𝐾𝑁 ⇒ La condition vérifiée.

VII.6 Vérification au poinçonnement :

Il faut vérifier que :

𝐵𝑝𝑟𝑑 > 𝐹𝑡,𝑠𝑑

𝐵𝑝𝑟𝑑 ∶ Est la résistance au cisaillement par poinçonnement de la tête du boulon.

𝐹𝑡,𝑠𝑑 : L’effort de traction par boulon à l'état limite ultime.

2018/2019 143
Chapitre VII Les assemblages

𝑓𝑢
𝐵𝑝𝑟𝑑 = 0,6 × 𝜋 × 𝑑𝑚 × 𝑡𝑝 ×
𝛾𝑀𝑏

𝑡𝑝 : Épaisseur de la plaque sous la tête du boulon ou de l'écrou

𝑑𝑚 : Diamètre moyen de la tête du boulon ou de l'écrou (plus petite des deux valeurs).

d
10 12 14 16 18 20 22 24 27 30
(mm)

𝑑𝑚 (m
18,3 20,5 23,7 24,6 29,1 32,4 34,5 38,8 44,2 49,6
m)

A
78,5 113,1 153,9 201 254,5 314 380 452 572 707
(mm2)

As
58 84,3 115 157 192 245 303 353 459 561
(mm2)

Tableau VIII.1 : Section de calcul du boulon de la partie lisse et de la partie filetée

36
𝐵𝑝𝑟𝑑 = 0,6 × 3,14 × 3.45 × 1.9 ×
1,25

⇒ 𝐵𝑝𝑟𝑑 = 355.66 KN
Donc : 𝐵𝑝𝑟𝑑 = 355.66KN > 𝐹𝑡,𝑠𝑑 = 81.875 KN ⇒ La condition vérifiée.

40 60 40 1 1000
a=min( ; − − , ; 1) = 0.55mm
72 72 72 4 900
36
Fbrd=2.5× 0.55× 2.2 × 19 × 1.25

Fbrd= 1655.28KN ˃ 4.166 KN ⇒ La condition vérifiée.

Il n’ya pas risque de rupture par pression diamétrale.

2018/2019 144
Chapitre VII Les assemblages

VII.7 Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone tendue :

On doit vérifier que :

Fvsd  FtRd
Avec :

23.5
FtRd =1.1×10×
1.1

FtRd = 235KN

280.7214
FV = = 736.801KN
0.4−0.019

→ La Condition est vérifiée.

VII.8 Vérification à la résistance de l’âme du poteau dans la zone cisaillée :


On doit vérifier que :

FV ≤ V Rd

1.1
Fvrd = 0.58 × 23.5× 40 × = 545.2KN
1.1
𝑀𝑠𝑑 280.7214
Fv = = = 736.801KN
ℎ−𝑡𝑓 0.4−0.019

Fv= 736.801 KN ˃ 545.2 KN

⇒ Nécessité de poser une fourrure d’âme de chaque côté épaisseur 16mm


D’ou :
tw=0.8+32=40mm

2018/2019 145
Chapitre VII Les assemblages

4
VR= 0.58× 23.5×40× = 1982.545KN
1.1

VR= 1982.545 KN ˃ 736.801 KN

2018/2019 146
Chapitre VII Les assemblages

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2018

Calcul de l'Encastrement Traverse-Poteau


Ratio
NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009 0,89

GENERAL
Assemblage N°: 1

Nom de l’assemblage : Angle de portique

GEOMETRIE

POTEAU
Profilé: HEA 400

= -90,0 [Deg] Angle d'inclinaison

hc = 390 [mm] Hauteur de la section du poteau

bfc = 300 [mm] Largeur de la section du poteau

twc = 11 [mm] Epaisseur de l'âme de la section du poteau

tfc = 19 [mm] Epaisseur de l'aile de la section du poteau

rc = 27 [mm] Rayon de congé de la section du poteau

Ac = 158,98 [cm 2] Aire de la section du poteau

Ixc = 45069,40 [cm 4] Moment d'inertie de la section du poteau

Matériau: ACIER E24

fyc = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

2018/2019 147
Chapitre VII Les assemblages

POUTRE
Profilé: IPE 400

= 11,3 [Deg] Angle d'inclinaison

hb = 400 [mm] Hauteur de la section de la poutre

bf = 180 [mm] Largeur de la section de la poutre

twb = 9 [mm] Epaisseur de l'âme de la section de la poutre

tfb = 14 [mm] Epaisseur de l'aile de la section de la poutre

rb = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

rb = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

Ab = 84,46 [cm 2] Aire de la section de la poutre

Ixb = 23128,40 [cm 4] Moment d'inertie de la poutre

Matériau: ACIER E24

fyb = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

BOULONS
Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

d= 22 [mm] Diamètre du boulon

Classe = HR 10.9 Classe du boulon

FtRd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction

nh = 2 Nombre de colonnes des boulons

nv = 8 Nombre de rangéss des boulons

h1 = 70 [mm] Pince premier boulon-extrémité supérieure de la platine d'about

Ecartement ei = 100 [mm]

Entraxe pi = 100;100;100;100;100;100;100 [mm]

PLATINE
hp = 912 [mm] Hauteur de la platine

bp = 180 [mm] Largeur de la platine

tp = 30 [mm] Epaisseur de la platine

Matériau: ACIER

fyp = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

2018/2019 148
Chapitre VII Les assemblages

JARRET INFERIEUR
wd = 180 [mm] Largeur de la platine

tfd = 60 [mm] Epaisseur de l'aile

hd = 462 [mm] Hauteur de la platine

twd = 30 [mm] Epaisseur de l'âme

ld = 600 [mm] Longueur de la platine

= 44,6 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER

fybu = 21500000,00 [daN/m 2] Résistance

RAIDISSEUR POTEAU
Supérieur

hsu = 352 [mm] Hauteur du raidisseur

bsu = 145 [mm] Largeur du raidisseur

thu = 10 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

Inférieur

hsd = 352 [mm] Hauteur du raidisseur

bsd = 145 [mm] Largeur du raidisseur

thd = 10 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

SOUDURES D' ANGLE


aw = 6 [mm] Soudure âme

af = 6 [mm] Soudure semelle

as = 6 [mm] Soudure du raidisseur

afd = 6 [mm] Soudure horizontale

COEFFICIENTS DE MATERIAU
M0 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M1 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M2 = 1,25 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

2018/2019 149
Chapitre VII Les assemblages

COEFFICIENTS DE MATERIAU
M0 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M3 = 1,10 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

EFFORTS
Etat limite: ultime

Cas: Calculs manuels

Mb1,Ed = 28072,10 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite

Vb1,Ed = -6665,90 [daN] Effort tranchant dans la poutre droite

Nb1,Ed = 9023,30 [daN] Effort axial dans la poutre droite

RESULTATS

RESISTANCES DE LA POUTRE
TRACTION

Ab = 84,46 [cm 2] Aire de la section EN1993-1-1:[6.2.3]

Ntb,Rd = Ab fyb / M0

Ntb,Rd = 198481,00 [daN] Résistance de calcul de la section à la traction EN1993-1-1:[6.2.3]

CISAILLEMENT

Avb = 181,29 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

Vcb,Rd = Avb (fyb / 3) / M0

Vcb,Rd = 245970,76 [daN] Résistance de calcul de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(2)]

Vb1,Ed / Vcb,Rd ≤ 1,0 0,03 < 1,00 vérifié (0,03)

FLEXION - MOMENT PLASTIQUE (SANS RENFORTS)

W plb = 1307,15 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

Mb,pl,Rd = W plb fyb / M0

Mb,pl,Rd = 30718,03 [daN*m] Résistance plastique de la section à la flexion (sans renforts) EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

FLEXION AU CONTACT DE LA PLAQUE AVEC L'ELEMENT ASSEMBLE

W pl = 3475,76 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5]

Mcb,Rd = W pl fyb / M0

Mcb,Rd = 81680,48 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

AILE ET AME EN COMPRESSION

Mcb,Rd = 81680,48 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

hf = 821 [mm] Distance entre les centres de gravité des ailes [6.2.6.7.(1)]

2018/2019 150
Chapitre VII Les assemblages

Fc,fb,Rd = Mcb,Rd / hf

Fc,fb,Rd = 99498,30 [daN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées [6.2.6.7.(1)]

AME OU AILE DU RENFORT EN COMPRESSION - NIVEAU DE L'AILE INFERIEURE DE LA POUTRE

Pression diamétrale:

= 11,3 [Deg] Angle entre la platine d'about et la poutre

= 44,6 [Deg] Angle d'inclinaison du renfort

beff,c,wb
299 [mm] Largeur efficace de l'âme à la compression [6.2.6.2.(1)]
=

EN1993-1-
Avb = 42,69 [cm 2] Aire de la section au cisaillement
1:[6.2.6.(3)]

Coefficient réducteur pour l'interaction avec le


= 0,82 [6.2.6.2.(1)]
cisaillement

com,Ed 19019213,8 [daN/m 2


4 Contrainte de compression maximale dans l'âme [6.2.6.2.(2)]
= ]

kwc = 0,89 Coefficient réducteur dû aux contraintes de compression [6.2.6.2.(2)]

Fc,wb,Rd1 = [ kwc beff,c,wb twb fyb / M0] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd1 = 57600,32 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Flambement:

dwb = 331 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

p = 1,14 Elancement de plaque [6.2.6.2.(1)]

= 0,72 Coefficient réducteur pour le flambement de l'élément [6.2.6.2.(1)]

Fc,wb,Rd2 = [ kwc  beff,c,wb twb fyb / M1] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd2 = 41655,91 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Résistance de l'aile du renfort

Fc,wb,Rd3 = bb tb fyb / (0.8*M0)

Fc,wb,Rd3 = 317250,00 [daN] Résistance de l'aile du renfort [6.2.6.7.(1)]

Résistance finale:

Fc,wb,Rd,low = Min (Fc,wb,Rd1 , Fc,wb,Rd2 , Fc,wb,Rd3)

Fc,wb,Rd,low = 41655,91 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

RESISTANCES DU POTEAU
PANNEAU D'AME EN CISAILLEMENT

Mb1,Ed = 28072,10 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite [5.3.(3)]

Mb2,Ed = 0,00 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre gauche [5.3.(3)]

Vc1,Ed = 0,00 [daN] Effort tranchant dans le poteau inférieur [5.3.(3)]

2018/2019 151
Chapitre VII Les assemblages

PANNEAU D'AME EN CISAILLEMENT

Mb1,Ed = 28072,10 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite [5.3.(3)]

Vc2,Ed = 0,00 [daN] Effort tranchant dans le poteau supérieur [5.3.(3)]

z= 718 [mm] Bras de levier [6.2.5]

Vwp,Ed = (Mb1,Ed - Mb2,Ed) / z - (Vc1,Ed - Vc2,Ed) / 2

Vwp,Ed = 39108,15 [daN] Panneau d'âme en cisaillement [5.3.(3)]

EN1993-1-
Avs = 57,33 [cm 2] Aire de cisaillement de l'âme du poteau
1:[6.2.6.(3)]

57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-


Avc =
1:[6.2.6.(3)]

ds = 882 [mm] Distance entre les centres de gravités des raidisseurs [6.2.6.1.(4)]

636,2 [daN*m
Mpl,fc,Rd = 6 Résistance plastique de l'aile du poteau en flexion [6.2.6.1.(4)]
]

Mpl,stu,Rd 176,2 [daN*m Résistance plastique du raidisseur transversal supérieur en


5 [6.2.6.1.(4)]
= ] flexion

176,2 [daN*m Résistance plastique du raidisseur transversal inférieur en


Mpl,stl,Rd = [6.2.6.1.(4)]
5 ] flexion

Vwp,Rd = 0.9 ( Avs*fy,wc ) / (3 M0) + Min(4 Mpl,fc,Rd / ds , (2 Mpl,fc,Rd + Mpl,stu,Rd + Mpl,stl,Rd) / ds)

Vwp,Rd = 71847,86 [daN] Résistance du panneau d'âme au cisaillement [6.2.6.1]

Vwp,Ed / V wp,Rd ≤ 1,0 0,54 < 1,00 vérifié (0,54)

AME EN COMPRESSION TRANSVERSALE - NIVEAU DE L'AILE INFERIEURE DE LA POUTRE

Pression diamétrale:

twc = 11 [mm] Epaisseur efficace de l'âme du poteau [6.2.6.2.(6)]

beff,c,wc = 391 [mm] Largeur efficace de l'âme à la compression [6.2.6.2.(1)]

Avc = 57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

= 0,76 Coefficient réducteur pour l'interaction avec le cisaillement [6.2.6.2.(1)]

com,Ed = 0,00 [daN/m 2] Contrainte de compression maximale dans l'âme [6.2.6.2.(2)]

kwc = 1,00 Coefficient réducteur dû aux contraintes de compression [6.2.6.2.(2)]

As = 28,90 [cm 2] Aire de la section du raidisseur renforçant l'âme EN1993-1-1:[6.2.4]

Fc,wc,Rd1 =  kwc beff,c,wc twc fyc / M0 + As fys / M0

Fc,wc,Rd1 = 144745,25 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Flambement:

dwc = 298 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

p = 0,97 Elancement de plaque [6.2.6.2.(1)]

= 0,82 Coefficient réducteur pour le flambement de l'élément [6.2.6.2.(1)]

s = 3,38 Elancement du raidisseur EN1993-1-1:[6.3.1.2]

2018/2019 152
Chapitre VII Les assemblages

Flambement:

dwc = 298 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

s = 1,00 Coefficient de flambement du raidisseur EN1993-1-1:[6.3.1.2]

Fc,wc,Rd2 =  kwc  beff,c,wc twc fyc / M1 + As s fys / M1

Fc,wc,Rd2 = 130899,22 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Résistance finale:

Fc,wc,Rd,low = Min (Fc,wc,Rd1 , Fc,wc,Rd2)

Fc,wc,Rd = 130899,22 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

PARAMETRES GEOMETRIQUES DE L' ASSEMBLAGE


LONGUEURS EFFICACES ET PARAMETRES - SEMELLE DU POTEAU

Nr m mx e ex p leff,cp leff,nc leff,1 leff,2 leff,cp,g leff,nc,g leff,1,g leff,2,g

1 23 - 100 - 100 144 183 144 183 172 125 125 125

2 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

3 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

4 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

5 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

6 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

7 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

8 23 - 100 - 100 144 183 144 183 172 125 125 125

LONGUEURS EFFICACES ET PARAMETRES - PLATINE D'ABOUT

Nr m mx e ex p leff,cp leff,nc leff,1 leff,2 leff,cp,g leff,nc,g leff,1,g leff,2,g

1 39 - 40 - 100 244 227 227 227 222 174 174 174

2 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

3 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

4 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

5 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

6 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

7 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

8 39 - 40 - 100 244 206 206 206 222 153 153 153

m – Distance du boulon de l'âme

mx – Distance du boulon de l'aile de la poutre

e – Pince entre le boulon et le bord extérieur

2018/2019 153
Chapitre VII Les assemblages

m – Distance du boulon de l'âme

ex – Pince entre le boulon et le bord extérieur horizontal

p – Entraxe des boulons

leff,cp – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes circulaires

leff,nc – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes non circulaires

leff,1 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 1

leff,2 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 2

leff,cp,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes circulaires

leff,nc,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes non circulaires

leff,1,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 1

leff,2,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 2

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA TRACTION


Ft,Rd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 34510,52 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

Nj,Rd = Min (Ntb,Rd , n v nh Ft,Rd , n v nh Bp,Rd)

Nj,Rd = 198481,00 [daN] Résistance de l'assemblage à la traction [6.2]

Nb1,Ed / Nj,Rd ≤ 1,0 0,05 < 1,00 vérifié (0,05)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA FLEXION


Ft,Rd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 34510,52 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

Ft,fc,Rd – résistance de la semelle du poteau à la flexion

Ft,wc,Rd – résistance de l'âme du poteau à la traction

Ft,ep,Rd – résistance de la platine fléchie à la flexion

Ft,wb,Rd – résistance de l'âme à la traction

Ft,fc,Rd = Min (FT,1,fc,Rd , FT,2,fc,Rd , FT,3,fc,Rd) [6.2.6.4] , [Tab.6.2]

Ft,wc,Rd =  beff,t,wc twc fyc / M0 [6.2.6.3.(1)]

Ft,ep,Rd = Min (FT,1,ep,Rd , F T,2,ep,Rd , FT,3,ep,Rd) [6.2.6.5] , [Tab.6.2]

Ft,wb,Rd = beff,t,wb t wb fyb / M0 [6.2.6.8.(1)]

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 1

Ft1,Rd,comp - Formule Ft1,Rd,comp Composant

Ft1,Rd = Min (Ft1,Rd,comp) 35478,14 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(1) = 44169,78 44169,78 Aile du poteau - traction

2018/2019 154
Chapitre VII Les assemblages

Ft1,Rd,comp - Formule Ft1,Rd,comp Composant

Ft,wc,Rd(1) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(1) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(1) = 45779,97 45779,97 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ = 71847,86 71847,86 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd = 130899,22 130899,22 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd = 99498,30 99498,30 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd = 41655,91 41655,91 Ame de la poutre - compression

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 2

Ft2,Rd,comp - Formule Ft2,Rd,comp Composant

Ft2,Rd = Min (Ft2,Rd,comp) 6177,78 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(2) = 46919,40 46919,40 Aile du poteau - traction

Ft,wc,Rd(2) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(2) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(2) = 41561,28 41561,28 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ - ∑11 Fti,Rd = 71847,86 - 35478,14 36369,72 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 130899,22 - 35478,14 95421,08 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 99498,30 - 35478,14 64020,17 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 41655,91 - 35478,14 6177,78 Ame de la poutre - compression

Ft,fc,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 76690,69 - 35478,14 41212,56 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 52164,70 - 35478,14 16686,56 Ame du poteau - traction - groupe

Ft,ep,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 89758,80 - 35478,14 54280,66 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 55314,33 - 35478,14 19836,19 Ame de la poutre - traction - groupe

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 3

Ft3,Rd,comp - Formule Ft3,Rd,comp Composant

Ft3,Rd = Min (Ft3,Rd,comp) 0,00 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(3) = 46919,40 46919,40 Aile du poteau - traction

Ft,wc,Rd(3) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(3) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(3) = 41561,28 41561,28 Ame de la poutre - traction

2018/2019 155
Chapitre VII Les assemblages

Ft3,Rd,comp - Formule Ft3,Rd,comp Composant

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ - ∑12 Fti,Rd = 71847,86 - 41655,91 30191,94 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 130899,22 - 41655,91 89243,31 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 99498,30 - 41655,91 57842,39 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 41655,91 - 41655,91 0,00 Ame de la poutre - compression

Ft,fc,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 74091,70 - 6177,78 67913,93 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 47364,73 - 6177,78 41186,96 Ame du poteau - traction - groupe

Ft,fc,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 114011,10 - 41655,91 72355,19 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 68456,23 - 41655,91 26800,32 Ame du poteau - traction - groupe

Ft,ep,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 79882,53 - 6177,78 73704,75 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 40420,00 - 6177,78 34242,22 Ame de la poutre - traction - groupe

Ft,ep,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 129700,07 - 41655,91 88044,15 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 75524,33 - 41655,91 33868,41 Ame de la poutre - traction - groupe

Les autres boulons sont inactifs (ils ne transfèrent pas de charges) car la résistance d'un des composants de
l'assemblage s'est épuisée ou ces boulons sont situés au-dessous du centre de rotation.

TABLEAU RECAPITULATIF DES EFFORTS

Nr hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd

1 768 35478,14 44169,78 35478,14 52358,40 45779,97 52358,40 69021,04

2 668 6177,78 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

3 568 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

4 468 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

5 368 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

6 268 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

7 168 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

8 68 - 44169,78 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

RESISTANCE DE L'ASSEMBLAGE A LA FLEXION M j,Rd

Mj,Rd = ∑ hj Ftj,Rd

Mj,Rd = 31365,92 [daN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2]

Mb1,Ed / Mj,Rd ≤ 1,0 0,89 < 1,00 vérifié (0,89)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE AU CISAILLEMENT

2018/2019 156
Chapitre VII Les assemblages

v = 0,60 Coefficient pour le calcul de Fv,Rd [Tableau 3.4]

 Lf = 0,92 Coefficient réducteur pour les assemblages longs [3.8]

Fv,Rd = 20054,42 [daN] Résistance d'un boulon au cisaillement [Tableau 3.4]

Ft,Rd,max = 26179,20 [daN] Résistance d'un boulon à la traction [Tableau 3.4]

Fb,Rd,int = 30514,00 [daN] Résistance du boulon intérieur en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Fb,Rd,ext = 29666,39 [daN] Résistance du boulon de rive en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Nr Ftj,Rd,N Ftj,Ed,N Ftj,Rd,M Ftj,Ed,M Ftj,Ed Fvj,Rd

1 52358,40 1127,91 35478,14 31752,48 32880,39 22117,53

2 52358,40 1127,91 6177,78 5529,03 6656,94 36466,33

3 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

4 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

5 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

6 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

7 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

8 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

Ftj,Rd,N – Résistance d'une rangée de boulons à la traction pure

Ftj,Ed,N – Effort dans une rangée de boulons dû à l'effort axial

Ftj,Rd,M – Résistance d'une rangée de boulons à la flexion pure

Ftj,Ed,M – Effort dans une rangée de boulons dû au moment

Ftj,Ed – Effort de traction maximal dans la rangée de boulons

Fvj,Rd – Résistance réduite d'une rangée de boulon

Ftj,Ed,N = N j,Ed Ftj,Rd,N / Nj,Rd

Ftj,Ed,M = Mj,Ed Ftj,Rd,M / Mj,Rd

Ftj,Ed = Ftj,Ed,N + F tj,Ed,M

Fvj,Rd = Min (nh Fv,Ed (1 - Ftj,Ed/ (1.4 nh F t,Rd,max), nh Fv,Rd , nh Fb,Rd))

Vj,Rd = nh ∑1n Fvj,Rd [Tableau 3.4]

Vj,Rd = 295533,91 [daN] Résistance de l'assemblage au cisaillement [Tableau 3.4]

Vb1,Ed / Vj,Rd ≤ 1,0 0,02 < 1,00 vérifié (0,02)

RESISTANCE DES SOUDURES


139,53 [4.5.3.2(2)
Aw = [cm 2] Aire de toutes les soudures
]

[4.5.3.2(2)
Awy = 53,69 [cm 2] Aire des soudures horizontales
]

2018/2019 157
Chapitre VII Les assemblages

139,53 [4.5.3.2(2)
Aw = [cm 2] Aire de toutes les soudures
]

85,84 [4.5.3.2(2)
Awz = [cm 2] Aire des soudures verticales
]

Moment d'inertie du système de soudures par rapport à l'axe [4.5.3.2(5)


Iwy = 107332,03 [cm 4]
horiz. ]

⊥max=⊥max 7648371,7 [daN/m 2 [4.5.3.2(6)


Contrainte normale dans la soudure
= 5 ] ]

6989882,9 [daN/m 2 [4.5.3.2(5)


⊥ =⊥ = 3 Contraintes dans la soudure verticale
] ]

- [daN/m 2 [4.5.3.2(5)
II = 776557,57 Contrainte tangentielle
] ]

[4.5.3.2(7)
w = 0,80 Coefficient de corrélation
]

[⊥max2 + 3*(⊥max2)] ≤ fu/( w*M2) 15296743,49 < 36500000,00 vérifié (0,42)

[⊥ 2 + 3*(⊥ 2+II2)] ≤ fu/( w*M2) 14044321,93 < 36500000,00 vérifié (0,38)

⊥ ≤ 0.9*fu/M2 7648371,75 < 26280000,00 vérifié (0,29)

RIGIDITE DE L' ASSEMBLAGE


twash = 5 [mm] Epaisseur de la plaquette [6.2.6.3.(2)]

hhead = 16 [mm] Hauteur de la tête du boulon [6.2.6.3.(2)]

hnut = 22 [mm] Hauteur de l'écrou du boulon [6.2.6.3.(2)]

Lb = 78 [mm] Longueur du boulon [6.2.6.3.(2)]

k10 = 6 [mm] Coefficient de rigidité des boulons [6.3.2.(1)]

RIGIDITES DES RANGEES DE BOULONS

Nr hj k3 k4 k5 keff,j keff,j hj keff,j hj2

Somme 52,90 2914,95

1 768 3 64 72 2 13,80 1059,48

2 668 2 51 41 2 10,09 673,94

3 568 2 51 41 2 8,58 487,21

4 468 2 51 41 2 7,07 330,71

5 368 2 51 41 2 5,56 204,44

6 268 2 51 41 2 4,05 108,38

7 168 2 51 41 2 2,54 42,55

8 68 3 64 63 2 1,21 8,23

keff,j = 1 / (∑35 (1 / ki,j)) [6.3.3.1.(2)]

zeq = ∑j keff,j hj2 / ∑ j keff,j hj

2018/2019 158
Chapitre VII Les assemblages

zeq = 551 [mm] Bras de levier équivalent [6.3.3.1.(3)]

keq = ∑j keff,j hj / zeq

keq = 10 [mm] Coefficient de rigidité équivalent du système de boulons [6.3.3.1.(1)]

Avc = 57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

= 1,00 Paramètre de transformation [5.3.(7)]

z= 551 [mm] Bras de levier [6.2.5]

k1 = 4 [mm] Coefficient de rigidité du panneau d'âme du poteau en cisaillement [6.3.2.(1)]

k2 =  Coefficient de rigidité du panneau d'âme du poteau en compression [6.3.2.(1)]

Sj,ini = E zeq2 / ∑i (1 / k1 + 1 / k2 + 1 / keq) [6.3.1.(4)]

Sj,ini = 17856732,24 [daN*m] Rigidité en rotation initiale [6.3.1.(4)]

= 2,21 Coefficient de rigidité de l'assemblage [6.3.1.(6)]

Sj = Sj,ini /  [6.3.1.(4)]

Sj = 8062136,95 [daN*m] Rigidité en rotation finale [6.3.1.(4)]

Classification de l'assemblage par rigidité.

Sj,rig = 7771142,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]

Sj,pin = 485696,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage articulé [5.2.2.5]

Sj,ini  Sj,rig RIGIDE

COMPOSANT LE PLUS FAIBLE:


AME DE LA POUTRE OU AILE DE LA CONTREPLAQUE EN COMPRESSION

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,89

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2018

Calcul de l'Encastrement Traverse-Poteau


Ratio
NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009 0,89

2018/2019 159
Chapitre VII Les assemblages

GENERAL
Assemblage N°: 1

Nom de l’assemblage : Angle de portique

GEOMETRIE

POTEAU
Profilé: HEA 400

= -90,0 [Deg] Angle d'inclinaison

hc = 390 [mm] Hauteur de la section du poteau

bfc = 300 [mm] Largeur de la section du poteau

twc = 11 [mm] Epaisseur de l'âme de la section du poteau

tfc = 19 [mm] Epaisseur de l'aile de la section du poteau

rc = 27 [mm] Rayon de congé de la section du poteau

Ac = 158,98 [cm 2] Aire de la section du poteau

Ixc = 45069,40 [cm 4] Moment d'inertie de la section du poteau

Matériau: ACIER E24

fyc = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

POUTRE
Profilé: IPE 400

= 11,3 [Deg] Angle d'inclinaison

hb = 400 [mm] Hauteur de la section de la poutre

2018/2019 160
Chapitre VII Les assemblages

= 11,3 [Deg] Angle d'inclinaison

bf = 180 [mm] Largeur de la section de la poutre

twb = 9 [mm] Epaisseur de l'âme de la section de la poutre

tfb = 14 [mm] Epaisseur de l'aile de la section de la poutre

rb = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

rb = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

Ab = 84,46 [cm 2] Aire de la section de la poutre

Ixb = 23128,40 [cm 4] Moment d'inertie de la poutre

Matériau: ACIER E24

fyb = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

BOULONS
Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

d= 22 [mm] Diamètre du boulon

Classe = HR 10.9 Classe du boulon

FtRd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction

nh = 2 Nombre de colonnes des boulons

nv = 8 Nombre de rangéss des boulons

h1 = 70 [mm] Pince premier boulon-extrémité supérieure de la platine d'about

Ecartement ei = 100 [mm]

Entraxe pi = 100;100;100;100;100;100;100 [mm]

PLATINE
hp = 912 [mm] Hauteur de la platine

bp = 180 [mm] Largeur de la platine

tp = 30 [mm] Epaisseur de la platine

Matériau: ACIER

fyp = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

JARRET INFERIEUR
wd = 180 [mm] Largeur de la platine

tfd = 60 [mm] Epaisseur de l'aile

hd = 462 [mm] Hauteur de la platine

twd = 30 [mm] Epaisseur de l'âme

ld = 600 [mm] Longueur de la platine

2018/2019 161
Chapitre VII Les assemblages

JARRET INFERIEUR
wd = 180 [mm] Largeur de la platine

= 44,6 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER

fybu = 21500000,00 [daN/m 2] Résistance

RAIDISSEUR POTEAU
Supérieur

hsu = 352 [mm] Hauteur du raidisseur

bsu = 145 [mm] Largeur du raidisseur

thu = 10 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

Inférieur

hsd = 352 [mm] Hauteur du raidisseur

bsd = 145 [mm] Largeur du raidisseur

thd = 10 [mm] Epaisseur du raidisseur

Matériau: ACIER

fysu = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

SOUDURES D' ANGLE


aw = 6 [mm] Soudure âme

af = 6 [mm] Soudure semelle

as = 6 [mm] Soudure du raidisseur

afd = 6 [mm] Soudure horizontale

COEFFICIENTS DE MATERIAU
M0 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M1 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M2 = 1,25 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M3 = 1,10 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

EFFORTS
Etat limite: ultime

Cas: Calculs manuels

2018/2019 162
Chapitre VII Les assemblages

Mb1,Ed = 28072,10 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite

Vb1,Ed = -6665,90 [daN] Effort tranchant dans la poutre droite

Nb1,Ed = 9023,30 [daN] Effort axial dans la poutre droite

RESULTATS

RESISTANCES DE LA POUTRE
TRACTION

Ab = 84,46 [cm 2] Aire de la section EN1993-1-1:[6.2.3]

Ntb,Rd = Ab fyb / M0

Ntb,Rd = 198481,00 [daN] Résistance de calcul de la section à la traction EN1993-1-1:[6.2.3]

CISAILLEMENT

Avb = 181,29 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

Vcb,Rd = Avb (fyb / 3) / M0

Vcb,Rd = 245970,76 [daN] Résistance de calcul de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(2)]

Vb1,Ed / Vcb,Rd ≤ 1,0 0,03 < 1,00 vérifié (0,03)

FLEXION - MOMENT PLASTIQUE (SANS RENFORTS)

W plb = 1307,15 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

Mb,pl,Rd = W plb fyb / M0

Mb,pl,Rd = 30718,03 [daN*m] Résistance plastique de la section à la flexion (sans renforts) EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

FLEXION AU CONTACT DE LA PLAQUE AVEC L'ELEMENT ASSEMBLE

W pl = 3475,76 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5]

Mcb,Rd = W pl fyb / M0

Mcb,Rd = 81680,48 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

AILE ET AME EN COMPRESSION

Mcb,Rd = 81680,48 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

hf = 821 [mm] Distance entre les centres de gravité des ailes [6.2.6.7.(1)]

Fc,fb,Rd = Mcb,Rd / hf

Fc,fb,Rd = 99498,30 [daN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées [6.2.6.7.(1)]

AME OU AILE DU RENFORT EN COMPRESSION - NIVEAU DE L'AILE INFERIEURE DE LA POUTRE

Pression diamétrale:

= 11,3 [Deg] Angle entre la platine d'about et la poutre

= 44,6 [Deg] Angle d'inclinaison du renfort

2018/2019 163
Chapitre VII Les assemblages

Pression diamétrale:

= 11,3 [Deg] Angle entre la platine d'about et la poutre

beff,c,wb
299 [mm] Largeur efficace de l'âme à la compression [6.2.6.2.(1)]
=

42,69 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-


Avb =
1:[6.2.6.(3)]

Coefficient réducteur pour l'interaction avec le


= 0,82 [6.2.6.2.(1)]
cisaillement

com,Ed 19019213,8 [daN/m 2


Contrainte de compression maximale dans l'âme [6.2.6.2.(2)]
= 4 ]

kwc = 0,89 Coefficient réducteur dû aux contraintes de compression [6.2.6.2.(2)]

Fc,wb,Rd1 = [ kwc beff,c,wb twb fyb / M0] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd1 = 57600,32 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Flambement:

dwb = 331 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

p = 1,14 Elancement de plaque [6.2.6.2.(1)]

= 0,72 Coefficient réducteur pour le flambement de l'élément [6.2.6.2.(1)]

Fc,wb,Rd2 = [ kwc  beff,c,wb twb fyb / M1] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd2 = 41655,91 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Résistance de l'aile du renfort

Fc,wb,Rd3 = bb tb fyb / (0.8*M0)

Fc,wb,Rd3 = 317250,00 [daN] Résistance de l'aile du renfort [6.2.6.7.(1)]

Résistance finale:

Fc,wb,Rd,low = Min (Fc,wb,Rd1 , Fc,wb,Rd2 , Fc,wb,Rd3)

Fc,wb,Rd,low = 41655,91 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

RESISTANCES DU POTEAU
PANNEAU D'AME EN CISAILLEMENT

Mb1,Ed = 28072,10 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite [5.3.(3)]

Mb2,Ed = 0,00 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre gauche [5.3.(3)]

Vc1,Ed = 0,00 [daN] Effort tranchant dans le poteau inférieur [5.3.(3)]

Vc2,Ed = 0,00 [daN] Effort tranchant dans le poteau supérieur [5.3.(3)]

z= 718 [mm] Bras de levier [6.2.5]

Vwp,Ed = (Mb1,Ed - Mb2,Ed) / z - (Vc1,Ed - Vc2,Ed) / 2

Vwp,Ed = 39108,15 [daN] Panneau d'âme en cisaillement [5.3.(3)]

2018/2019 164
Chapitre VII Les assemblages

57,33 [cm 2] Aire de cisaillement de l'âme du poteau EN1993-1-


Avs =
1:[6.2.6.(3)]

57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-


Avc =
1:[6.2.6.(3)]

ds = 882 [mm] Distance entre les centres de gravités des raidisseurs [6.2.6.1.(4)]

636,2 [daN*m
Mpl,fc,Rd = 6 Résistance plastique de l'aile du poteau en flexion [6.2.6.1.(4)]
]

Mpl,stu,Rd 176,2 [daN*m Résistance plastique du raidisseur transversal supérieur en


[6.2.6.1.(4)]
= 5 ] flexion

176,2 [daN*m Résistance plastique du raidisseur transversal inférieur en


Mpl,stl,Rd = 5 [6.2.6.1.(4)]
] flexion

Vwp,Rd = 0.9 ( Avs*fy,wc ) / (3 M0) + Min(4 Mpl,fc,Rd / ds , (2 Mpl,fc,Rd + Mpl,stu,Rd + Mpl,stl,Rd) / ds)

Vwp,Rd = 71847,86 [daN] Résistance du panneau d'âme au cisaillement [6.2.6.1]

Vwp,Ed / V wp,Rd ≤ 1,0 0,54 < 1,00 vérifié (0,54)

AME EN COMPRESSION TRANSVERSALE - NIVEAU DE L'AILE INFERIEURE DE LA POUTRE

Pression diamétrale:

twc = 11 [mm] Epaisseur efficace de l'âme du poteau [6.2.6.2.(6)]

beff,c,wc = 391 [mm] Largeur efficace de l'âme à la compression [6.2.6.2.(1)]

Avc = 57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

= 0,76 Coefficient réducteur pour l'interaction avec le cisaillement [6.2.6.2.(1)]

com,Ed = 0,00 [daN/m 2] Contrainte de compression maximale dans l'âme [6.2.6.2.(2)]

kwc = 1,00 Coefficient réducteur dû aux contraintes de compression [6.2.6.2.(2)]

As = 28,90 [cm 2] Aire de la section du raidisseur renforçant l'âme EN1993-1-1:[6.2.4]

Fc,wc,Rd1 =  kwc beff,c,wc twc fyc / M0 + As fys / M0

Fc,wc,Rd1 = 144745,25 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Flambement:

dwc = 298 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

p = 0,97 Elancement de plaque [6.2.6.2.(1)]

= 0,82 Coefficient réducteur pour le flambement de l'élément [6.2.6.2.(1)]

s = 3,38 Elancement du raidisseur EN1993-1-1:[6.3.1.2]

s = 1,00 Coefficient de flambement du raidisseur EN1993-1-1:[6.3.1.2]

Fc,wc,Rd2 =  kwc  beff,c,wc twc fyc / M1 + As s fys / M1

Fc,wc,Rd2 = 130899,22 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

Résistance finale:

Fc,wc,Rd,low = Min (Fc,wc,Rd1 , Fc,wc,Rd2)

Fc,wc,Rd = 130899,22 [daN] Résistance de l'âme du poteau [6.2.6.2.(1)]

2018/2019 165
Chapitre VII Les assemblages

PARAMETRES GEOMETRIQUES DE L' ASSEMBLAGE


LONGUEURS EFFICACES ET PARAMETRES - SEMELLE DU POTEAU

Nr m mx e ex p leff,cp leff,nc leff,1 leff,2 leff,cp,g leff,nc,g leff,1,g leff,2,g

1 23 - 100 - 100 144 183 144 183 172 125 125 125

2 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

3 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

4 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

5 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

6 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

7 23 - 100 - 100 144 217 144 217 200 100 100 100

8 23 - 100 - 100 144 183 144 183 172 125 125 125

LONGUEURS EFFICACES ET PARAMETRES - PLATINE D'ABOUT

Nr m mx e ex p leff,cp leff,nc leff,1 leff,2 leff,cp,g leff,nc,g leff,1,g leff,2,g

1 39 - 40 - 100 244 227 227 227 222 174 174 174

2 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

3 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

4 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

5 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

6 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

7 39 - 40 - 100 244 206 206 206 200 100 100 100

8 39 - 40 - 100 244 206 206 206 222 153 153 153

m – Distance du boulon de l'âme

mx – Distance du boulon de l'aile de la poutre

e – Pince entre le boulon et le bord extérieur

ex – Pince entre le boulon et le bord extérieur horizontal

p – Entraxe des boulons

leff,cp – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes circulaires

leff,nc – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes non circulaires

leff,1 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 1

leff,2 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 2

leff,cp,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes circulaires

leff,nc,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes non circulaires

2018/2019 166
Chapitre VII Les assemblages

m – Distance du boulon de l'âme

leff,1,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 1

leff,2,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 2

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA TRACTION


Ft,Rd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 34510,52 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

Nj,Rd = Min (Ntb,Rd , n v nh Ft,Rd , n v nh Bp,Rd)

Nj,Rd = 198481,00 [daN] Résistance de l'assemblage à la traction [6.2]

Nb1,Ed / Nj,Rd ≤ 1,0 0,05 < 1,00 vérifié (0,05)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA FLEXION


Ft,Rd = 26179,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 34510,52 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

Ft,fc,Rd – résistance de la semelle du poteau à la flexion

Ft,wc,Rd – résistance de l'âme du poteau à la traction

Ft,ep,Rd – résistance de la platine fléchie à la flexion

Ft,wb,Rd – résistance de l'âme à la traction

Ft,fc,Rd = Min (FT,1,fc,Rd , FT,2,fc,Rd , FT,3,fc,Rd) [6.2.6.4] , [Tab.6.2]

Ft,wc,Rd =  beff,t,wc twc fyc / M0 [6.2.6.3.(1)]

Ft,ep,Rd = Min (FT,1,ep,Rd , F T,2,ep,Rd , FT,3,ep,Rd) [6.2.6.5] , [Tab.6.2]

Ft,wb,Rd = beff,t,wb t wb fyb / M0 [6.2.6.8.(1)]

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 1

Ft1,Rd,comp - Formule Ft1,Rd,comp Composant

Ft1,Rd = Min (Ft1,Rd,comp) 35478,14 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(1) = 44169,78 44169,78 Aile du poteau - traction

Ft,wc,Rd(1) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(1) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(1) = 45779,97 45779,97 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ = 71847,86 71847,86 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd = 130899,22 130899,22 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd = 99498,30 99498,30 Aile de la poutre - compression

2018/2019 167
Chapitre VII Les assemblages

Ft1,Rd,comp - Formule Ft1,Rd,comp Composant

Fc,wb,Rd = 41655,91 41655,91 Ame de la poutre - compression

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 2

Ft2,Rd,comp - Formule Ft2,Rd,comp Composant

Ft2,Rd = Min (Ft2,Rd,comp) 6177,78 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(2) = 46919,40 46919,40 Aile du poteau - traction

Ft,wc,Rd(2) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(2) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(2) = 41561,28 41561,28 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ - ∑11 Fti,Rd = 71847,86 - 35478,14 36369,72 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 130899,22 - 35478,14 95421,08 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 99498,30 - 35478,14 64020,17 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 41655,91 - 35478,14 6177,78 Ame de la poutre - compression

Ft,fc,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 76690,69 - 35478,14 41212,56 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 52164,70 - 35478,14 16686,56 Ame du poteau - traction - groupe

Ft,ep,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 89758,80 - 35478,14 54280,66 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 55314,33 - 35478,14 19836,19 Ame de la poutre - traction - groupe

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 3

Ft3,Rd,comp - Formule Ft3,Rd,comp Composant

Ft3,Rd = Min (Ft3,Rd,comp) 0,00 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,fc,Rd(3) = 46919,40 46919,40 Aile du poteau - traction

Ft,wc,Rd(3) = 35478,14 35478,14 Ame du poteau - traction

Ft,ep,Rd(3) = 52358,40 52358,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(3) = 41561,28 41561,28 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 69021,04 69021,04 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Vwp,Rd/ - ∑12 Fti,Rd = 71847,86 - 41655,91 30191,94 Panneau d'âme - compression

Fc,wc,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 130899,22 - 41655,91 89243,31 Ame du poteau - compression

Fc,fb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 99498,30 - 41655,91 57842,39 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 41655,91 - 41655,91 0,00 Ame de la poutre - compression

Ft,fc,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 74091,70 - 6177,78 67913,93 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 47364,73 - 6177,78 41186,96 Ame du poteau - traction - groupe

2018/2019 168
Chapitre VII Les assemblages

Ft3,Rd,comp - Formule Ft3,Rd,comp Composant

Ft,fc,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 114011,10 - 41655,91 72355,19 Aile du poteau - traction - groupe

Ft,wc,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 68456,23 - 41655,91 26800,32 Ame du poteau - traction - groupe

Ft,ep,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 79882,53 - 6177,78 73704,75 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 40420,00 - 6177,78 34242,22 Ame de la poutre - traction - groupe

Ft,ep,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 129700,07 - 41655,91 88044,15 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 75524,33 - 41655,91 33868,41 Ame de la poutre - traction - groupe

Les autres boulons sont inactifs (ils ne transfèrent pas de charges) car la résistance d'un des composants de
l'assemblage s'est épuisée ou ces boulons sont situés au-dessous du centre de rotation.

TABLEAU RECAPITULATIF DES EFFORTS

Nr hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd

1 768 35478,14 44169,78 35478,14 52358,40 45779,97 52358,40 69021,04

2 668 6177,78 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

3 568 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

4 468 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

5 368 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

6 268 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

7 168 - 46919,40 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

8 68 - 44169,78 35478,14 52358,40 41561,28 52358,40 69021,04

RESISTANCE DE L'ASSEMBLAGE A LA FLEXION M j,Rd

Mj,Rd = ∑ hj Ftj,Rd

Mj,Rd = 31365,92 [daN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2]

Mb1,Ed / Mj,Rd ≤ 1,0 0,89 < 1,00 vérifié (0,89)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE AU CISAILLEMENT


v = 0,60 Coefficient pour le calcul de Fv,Rd [Tableau 3.4]

 Lf = 0,92 Coefficient réducteur pour les assemblages longs [3.8]

Fv,Rd = 20054,42 [daN] Résistance d'un boulon au cisaillement [Tableau 3.4]

Ft,Rd,max = 26179,20 [daN] Résistance d'un boulon à la traction [Tableau 3.4]

Fb,Rd,int = 30514,00 [daN] Résistance du boulon intérieur en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Fb,Rd,ext = 29666,39 [daN] Résistance du boulon de rive en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Nr Ftj,Rd,N Ftj,Ed,N Ftj,Rd,M Ftj,Ed,M Ftj,Ed Fvj,Rd

1 52358,40 1127,91 35478,14 31752,48 32880,39 22117,53

2 52358,40 1127,91 6177,78 5529,03 6656,94 36466,33

2018/2019 169
Chapitre VII Les assemblages

Nr Ftj,Rd,N Ftj,Ed,N Ftj,Rd,M Ftj,Ed,M Ftj,Ed Fvj,Rd

3 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

4 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

5 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

6 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

7 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

8 52358,40 1127,91 0,00 0,00 1127,91 39491,67

Ftj,Rd,N – Résistance d'une rangée de boulons à la traction pure

Ftj,Ed,N – Effort dans une rangée de boulons dû à l'effort axial

Ftj,Rd,M – Résistance d'une rangée de boulons à la flexion pure

Ftj,Ed,M – Effort dans une rangée de boulons dû au moment

Ftj,Ed – Effort de traction maximal dans la rangée de boulons

Fvj,Rd – Résistance réduite d'une rangée de boulon

Ftj,Ed,N = N j,Ed Ftj,Rd,N / Nj,Rd

Ftj,Ed,M = Mj,Ed Ftj,Rd,M / Mj,Rd

Ftj,Ed = Ftj,Ed,N + F tj,Ed,M

Fvj,Rd = Min (nh Fv,Ed (1 - Ftj,Ed/ (1.4 nh F t,Rd,max), nh Fv,Rd , nh Fb,Rd))

Vj,Rd = nh ∑1n Fvj,Rd [Tableau 3.4]

Vj,Rd = 295533,91 [daN] Résistance de l'assemblage au cisaillement [Tableau 3.4]

Vb1,Ed / Vj,Rd ≤ 1,0 0,02 < 1,00 vérifié (0,02)

RESISTANCE DES SOUDURES


139,53 [4.5.3.2(2)
Aw = [cm 2] Aire de toutes les soudures
]

[4.5.3.2(2)
Awy = 53,69 [cm 2] Aire des soudures horizontales
]

[4.5.3.2(2)
Awz = 85,84 [cm 2] Aire des soudures verticales
]

107332,03 Moment d'inertie du système de soudures par rapport à l'axe [4.5.3.2(5)


Iwy = [cm 4]
horiz. ]

⊥max=⊥max 7648371,7 [daN/m 2 [4.5.3.2(6)


5 Contrainte normale dans la soudure
= ] ]

6989882,9 [daN/m 2 [4.5.3.2(5)


⊥ =⊥ = 3 Contraintes dans la soudure verticale
] ]

- [daN/m 2 [4.5.3.2(5)
II = 776557,57
Contrainte tangentielle
] ]

2018/2019 170
Chapitre VII Les assemblages

139,53 [4.5.3.2(2)
Aw = [cm 2] Aire de toutes les soudures
]

[4.5.3.2(7)
w = 0,80 Coefficient de corrélation
]

[⊥max2 + 3*(⊥max2)] ≤ fu/( w*M2) 15296743,49 < 36500000,00 vérifié (0,42)

[⊥ 2 + 3*(⊥ 2+II2)] ≤ fu/( w*M2) 14044321,93 < 36500000,00 vérifié (0,38)

⊥ ≤ 0.9*fu/M2 7648371,75 < 26280000,00 vérifié (0,29)

RIGIDITE DE L' ASSEMBLAGE


twash = 5 [mm] Epaisseur de la plaquette [6.2.6.3.(2)]

hhead = 16 [mm] Hauteur de la tête du boulon [6.2.6.3.(2)]

hnut = 22 [mm] Hauteur de l'écrou du boulon [6.2.6.3.(2)]

Lb = 78 [mm] Longueur du boulon [6.2.6.3.(2)]

k10 = 6 [mm] Coefficient de rigidité des boulons [6.3.2.(1)]

RIGIDITES DES RANGEES DE BOULONS

Nr hj k3 k4 k5 keff,j keff,j hj keff,j hj2

Somme 52,90 2914,95

1 768 3 64 72 2 13,80 1059,48

2 668 2 51 41 2 10,09 673,94

3 568 2 51 41 2 8,58 487,21

4 468 2 51 41 2 7,07 330,71

5 368 2 51 41 2 5,56 204,44

6 268 2 51 41 2 4,05 108,38

7 168 2 51 41 2 2,54 42,55

8 68 3 64 63 2 1,21 8,23

keff,j = 1 / (∑35 (1 / ki,j)) [6.3.3.1.(2)]

zeq = ∑j keff,j hj2 / ∑ j keff,j hj

zeq = 551 [mm] Bras de levier équivalent [6.3.3.1.(3)]

keq = ∑j keff,j hj / zeq

keq = 10 [mm] Coefficient de rigidité équivalent du système de boulons [6.3.3.1.(1)]

Avc = 57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

= 1,00 Paramètre de transformation [5.3.(7)]

z= 551 [mm] Bras de levier [6.2.5]

k1 = 4 [mm] Coefficient de rigidité du panneau d'âme du poteau en cisaillement [6.3.2.(1)]

2018/2019 171
Chapitre VII Les assemblages

Avc = 57,33 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

k2 =  Coefficient de rigidité du panneau d'âme du poteau en compression [6.3.2.(1)]

Sj,ini = E zeq2 / ∑i (1 / k1 + 1 / k2 + 1 / keq) [6.3.1.(4)]

Sj,ini = 17856732,24 [daN*m] Rigidité en rotation initiale [6.3.1.(4)]

= 2,21 Coefficient de rigidité de l'assemblage [6.3.1.(6)]

Sj = Sj,ini /  [6.3.1.(4)]

Sj = 8062136,95 [daN*m] Rigidité en rotation finale [6.3.1.(4)]

Classification de l'assemblage par rigidité.

Sj,rig = 7771142,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]

Sj,pin = 485696,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage articulé [5.2.2.5]

Sj,ini  Sj,rig RIGIDE

COMPOSANT LE PLUS FAIBLE:


AME DE LA POUTRE OU AILE DE LA CONTREPLAQUE EN COMPRESSION

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,89

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2018

Calcul de l'Encastrement Poutre-Poutre


Ratio
NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009 0,40

2018/2019 172
Chapitre VII Les assemblages

GENERAL
Assemblage N°: 1

Nom de l’assemblage : Poutre - poutre

GEOMETRIE

GAUCHE

POUTRE
Profilé: IPE 400

= -168,7 [Deg] Angle d'inclinaison

hbl = 400 [mm] Hauteur de la section de la poutre

bfbl = 180 [mm] Largeur de la section de la poutre

twbl = 9 [mm] Epaisseur de l'âme de la section de la poutre

tfbl = 14 [mm] Epaisseur de l'aile de la section de la poutre

rbl = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

Abl = 84,46 [cm 2] Aire de la section de la poutre

Ixbl = 23128,40 [cm 4] Moment d'inertie de la poutre

Matériau: ACIER E24

fyb = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

DROITE

2018/2019 173
Chapitre VII Les assemblages

POUTRE
Profilé: IPE 400

= -11,3 [Deg] Angle d'inclinaison

hbr = 400 [mm] Hauteur de la section de la poutre

bfbr = 180 [mm] Largeur de la section de la poutre

twbr = 9 [mm] Epaisseur de l'âme de la section de la poutre

tfbr = 14 [mm] Epaisseur de l'aile de la section de la poutre

rbr = 21 [mm] Rayon de congé de la section de la poutre

Abr = 84,46 [cm 2] Aire de la section de la poutre

Ixbr = 23128,40 [cm 4] Moment d'inertie de la poutre

Matériau: ACIER E24

fyb = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

BOULONS
Le plan de cisaillement passe par la partie NON FILETÉE du boulon

d= 16 [mm] Diamètre du boulon

Classe = 8.8 Classe du boulon

FtRd = 9043,20 [daN] Résistance du boulon à la traction

nh = 2 Nombre de colonnes des boulons

nv = 4 Nombre de rangéss des boulons

h1 = 80 [mm] Pince premier boulon-extrémité supérieure de la platine d'about

Ecartement ei = 70 [mm]

Entraxe pi = 110;110;160 [mm]

PLATINE
hpr = 572 [mm] Hauteur de la platine

bpr = 180 [mm] Largeur de la platine

tpr = 20 [mm] Epaisseur de la platine

Matériau: ACIER

fypr = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

JARRET INFERIEUR
w rd = 180 [mm] Largeur de la platine

tfrd = 20 [mm] Epaisseur de l'aile

2018/2019 174
Chapitre VII Les assemblages

JARRET INFERIEUR
w rd = 180 [mm] Largeur de la platine

hrd = 140 [mm] Hauteur de la platine

twrd = 15 [mm] Epaisseur de l'âme

lrd = 300 [mm] Longueur de la platine

d = 15,4 [Deg] Angle d'inclinaison

Matériau: ACIER

fybu = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance

SOUDURES D' ANGLE


aw = 5 [mm] Soudure âme

af = 8 [mm] Soudure semelle

afd = 5 [mm] Soudure horizontale

COEFFICIENTS DE MATERIAU
M0 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M1 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M2 = 1,25 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

M3 = 1,10 Coefficient de sécurité partiel [2.2]

EFFORTS
Etat limite: ultime

Cas: Calculs manuels

Mb1,Ed = 6381,87 [daN*m] Moment fléchissant dans la poutre droite

Vb1,Ed = 9557,01 [daN] Effort tranchant dans la poutre droite

Nb1,Ed = 1911,40 [daN] Effort axial dans la poutre droite

RESULTATS

RESISTANCES DE LA POUTRE
TRACTION

Ab = 84,46 [cm 2] Aire de la section EN1993-1-1:[6.2.3]

Ntb,Rd = Ab fyb / M0

Ntb,Rd = 198481,00 [daN] Résistance de calcul de la section à la traction EN1993-1-1:[6.2.3]

2018/2019 175
Chapitre VII Les assemblages

CISAILLEMENT

Avb = 63,69 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

Vcb,Rd = Avb (fyb / 3) / M0

Vcb,Rd = 86414,24 [daN] Résistance de calcul de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(2)]

Vb1,Ed / Vcb,Rd ≤ 1,0 0,11 < 1,00 vérifié (0,11)

FLEXION - MOMENT PLASTIQUE (SANS RENFORTS)

W plb = 1307,15 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

Mb,pl,Rd = W plb fyb / M0

Mb,pl,Rd = 30718,03 [daN*m] Résistance plastique de la section à la flexion (sans renforts) EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]

FLEXION AU CONTACT DE LA PLAQUE AVEC L'ELEMENT ASSEMBLE

W pl = 2171,43 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5]

Mcb,Rd = W pl fyb / M0

Mcb,Rd = 51028,58 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

AILE ET AME EN COMPRESSION

Mcb,Rd = 51028,58 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]

hf = 531 [mm] Distance entre les centres de gravité des ailes [6.2.6.7.(1)]

Fc,fb,Rd = Mcb,Rd / hf

Fc,fb,Rd = 96159,82 [daN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées [6.2.6.7.(1)]

AME OU AILE DU RENFORT EN COMPRESSION - NIVEAU DE L'AILE INFERIEURE DE LA POUTRE

Pression diamétrale:

= 11,3 [Deg] Angle entre la platine d'about et la poutre

= 15,4 [Deg] Angle d'inclinaison du renfort

beff,c,wb = 240 [mm] Largeur efficace de l'âme à la compression [6.2.6.2.(1)]

Avb = 42,69 [cm 2] Aire de la section au cisaillement EN1993-1-1:[6.2.6.(3)]

= 0,88 Coefficient réducteur pour l'interaction avec le cisaillement [6.2.6.2.(1)]

com,Ed = 4340369,39 [daN/m 2] Contrainte de compression maximale dans l'âme [6.2.6.2.(2)]

kwc = 1,00 Coefficient réducteur dû aux contraintes de compression [6.2.6.2.(2)]

Fc,wb,Rd1 = [ kwc beff,c,wb twb fyb / M0] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd1 = 90902,94 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Flambement:

dwb = 331 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

p = 1,02 Elancement de plaque [6.2.6.2.(1)]

2018/2019 176
Chapitre VII Les assemblages

Flambement:

dwb = 331 [mm] Hauteur de l'âme comprimée [6.2.6.2.(1)]

= 0,79 Coefficient réducteur pour le flambement de l'élément [6.2.6.2.(1)]

Fc,wb,Rd2 = [ kwc  beff,c,wb twb fyb / M1] cos() / sin( - )

Fc,wb,Rd2 = 71597,75 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

Résistance finale:

Fc,wb,Rd,low = Min (Fc,wb,Rd1 , Fc,wb,Rd2)

Fc,wb,Rd,low = 71597,75 [daN] Résistance de l'âme de la poutre [6.2.6.2.(1)]

PARAMETRES GEOMETRIQUES DE L' ASSEMBLAGE


LONGUEURS EFFICACES ET PARAMETRES - PLATINE D'ABOUT

Nr m mx e ex p leff,cp leff,nc leff,1 leff,2 leff,cp,g leff,nc,g leff,1,g leff,2,g

1 25 - 55 - 110 157 170 157 170 189 141 141 141

2 25 - 55 - 110 157 169 157 169 220 110 110 110

3 25 - 55 - 135 157 169 157 169 270 135 135 135

4 25 - 55 - 160 157 169 157 169 239 164 164 164

m – Distance du boulon de l'âme

mx – Distance du boulon de l'aile de la poutre

e – Pince entre le boulon et le bord extérieur

ex – Pince entre le boulon et le bord extérieur horizontal

p – Entraxe des boulons

leff,cp – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes circulaires

leff,nc – Longueur efficace pour un boulon dans les mécanismes non circulaires

leff,1 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 1

leff,2 – Longueur efficace pour un boulon pour le mode 2

leff,cp,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes circulaires

leff,nc,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons dans les mécanismes non circulaires

leff,1,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 1

leff,2,g – Longueur efficace pour un groupe de boulons pour le mode 2

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA TRACTION


Ft,Rd = 9043,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 26419,54 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

2018/2019 177
Chapitre VII Les assemblages

Nj,Rd = Min (Ntb,Rd , n v nh Ft,Rd , n v nh Bp,Rd)

Nj,Rd = 72345,60 [daN] Résistance de l'assemblage à la traction [6.2]

Nb1,Ed / Nj,Rd ≤ 1,0 0,03 < 1,00 vérifié (0,03)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE A LA FLEXION


Ft,Rd = 9043,20 [daN] Résistance du boulon à la traction [Tableau 3.4]

Bp,Rd = 26419,54 [daN] Résistance du boulon au cisaillement au poinçonnement [Tableau 3.4]

Ft,fc,Rd – résistance de la semelle du poteau à la flexion

Ft,wc,Rd – résistance de l'âme du poteau à la traction

Ft,ep,Rd – résistance de la platine fléchie à la flexion

Ft,wb,Rd – résistance de l'âme à la traction

Ft,fc,Rd = Min (FT,1,fc,Rd , FT,2,fc,Rd , FT,3,fc,Rd) [6.2.6.4] , [Tab.6.2]

Ft,wc,Rd =  beff,t,wc twc fyc / M0 [6.2.6.3.(1)]

Ft,ep,Rd = Min (FT,1,ep,Rd , F T,2,ep,Rd , FT,3,ep,Rd) [6.2.6.5] , [Tab.6.2]

Ft,wb,Rd = beff,t,wb t wb fyb / M0 [6.2.6.8.(1)]

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 1

Ft1,Rd,comp - Formule Ft1,Rd,comp Composant

Ft1,Rd = Min (Ft1,Rd,comp) 18086,40 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,ep,Rd(1) = 18086,40 18086,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(1) = 31800,58 31800,58 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 52839,08 52839,08 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Fc,fb,Rd = 96159,82 96159,82 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd = 71597,75 71597,75 Ame de la poutre - compression

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 2

Ft2,Rd,comp - Formule Ft2,Rd,comp Composant

Ft2,Rd = Min (Ft2,Rd,comp) 18086,40 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,ep,Rd(2) = 18086,40 18086,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(2) = 31800,58 31800,58 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 52839,08 52839,08 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Fc,fb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 96159,82 - 18086,40 78073,42 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑11 Ftj,Rd = 71597,75 - 18086,40 53511,35 Ame de la poutre - compression

Ft,ep,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 36172,80 - 18086,40 18086,40 Platine d'about - traction - groupe

2018/2019 178
Chapitre VII Les assemblages

Ft2,Rd,comp - Formule Ft2,Rd,comp Composant

Ft,wb,Rd(2 + 1) - ∑11 Ftj,Rd = 50709,87 - 18086,40 32623,47 Ame de la poutre - traction - groupe

Réduction supplémentaire de la résistance d'une rangée de boulons

Ft2,Rd = Ft1,Rd h2/h1

Ft2,Rd = 13831,21 [daN] Résistance réduite d'une rangée de boulon [6.2.7.2.(9)]

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 3

Ft3,Rd,comp - Formule Ft3,Rd,comp Composant

Ft3,Rd = Min (Ft3,Rd,comp) 18086,40 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,ep,Rd(3) = 18086,40 18086,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(3) = 31800,58 31800,58 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 52839,08 52839,08 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Fc,fb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 96159,82 - 31917,61 64242,20 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑12 Ftj,Rd = 71597,75 - 31917,61 39680,14 Ame de la poutre - compression

Ft,ep,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 36172,80 - 13831,21 22341,59 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2) - ∑22 Ftj,Rd = 49514,50 - 13831,21 35683,29 Ame de la poutre - traction - groupe

Ft,ep,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 54259,20 - 31917,61 22341,59 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(3 + 2 + 1) - ∑21 Ftj,Rd = 77993,37 - 31917,61 46075,75 Ame de la poutre - traction - groupe

Réduction supplémentaire de la résistance d'une rangée de boulons

Ft3,Rd = Ft1,Rd h3/h1

Ft3,Rd = 9576,03 [daN] Résistance réduite d'une rangée de boulon [6.2.7.2.(9)]

Ft3,Rd = Ft2,Rd h3/h2

Ft3,Rd = 9576,03 [daN] Résistance réduite d'une rangée de boulon [6.2.7.2.(9)]FRA

RESISTANCE DE LA RANGEE DE BOULONS N° 4

Ft4,Rd,comp - Formule Ft4,Rd,comp Composant

Ft4,Rd = Min (Ft4,Rd,comp) 18086,40 Résistance d'une rangée de boulon

Ft,ep,Rd(4) = 18086,40 18086,40 Platine d'about - traction

Ft,wb,Rd(4) = 31800,58 31800,58 Ame de la poutre - traction

Bp,Rd = 52839,08 52839,08 Boulons au cisaillement/poinçonnement

Fc,fb,Rd - ∑13 Ftj,Rd = 96159,82 - 41493,64 54666,18 Aile de la poutre - compression

Fc,wb,Rd - ∑13 Ftj,Rd = 71597,75 - 41493,64 30104,11 Ame de la poutre - compression

Ft,ep,Rd(4 + 3) - ∑33 Ftj,Rd = 36172,80 - 9576,03 26596,77 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(4 + 3) - ∑33 Ftj,Rd = 60521,13 - 9576,03 50945,10 Ame de la poutre - traction - groupe

2018/2019 179
Chapitre VII Les assemblages

Ft4,Rd,comp - Formule Ft4,Rd,comp Composant

Ft,ep,Rd(4 + 3 + 2) - ∑32 Ftj,Rd = 54259,20 - 23407,24 30851,96 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(4 + 3 + 2) - ∑32 Ftj,Rd = 82752,13 - 23407,24 59344,89 Ame de la poutre - traction - groupe

Ft,ep,Rd(4 + 3 + 2 + 1) - ∑31 Ftj,Rd = 72345,60 - 41493,64 30851,96 Platine d'about - traction - groupe

Ft,wb,Rd(4 + 3 + 2 + 1) - ∑31 Ftj,Rd = 111230,99 - 41493,64 69737,35 Ame de la poutre - traction - groupe

Réduction supplémentaire de la résistance d'une rangée de boulons

Ft4,Rd = Ft1,Rd h4/h1

Ft4,Rd = 3386,66 [daN] Résistance réduite d'une rangée de boulon [6.2.7.2.(9)]

Ft4,Rd = Ft2,Rd h4/h2

Ft4,Rd = 3386,66 [daN] Résistance réduite d'une rangée de boulon [6.2.7.2.(9)]FRA

TABLEAU RECAPITULATIF DES EFFORTS

Nr hj Ftj,Rd Ft,fc,Rd Ft,wc,Rd Ft,ep,Rd Ft,wb,Rd Ft,Rd Bp,Rd

1 468 18086,40 - - 18086,40 31800,58 18086,40 52839,08

2 358 13831,21 - - 18086,40 31800,58 18086,40 52839,08

3 248 9576,03 - - 18086,40 31800,58 18086,40 52839,08

4 88 3386,66 - - 18086,40 31800,58 18086,40 52839,08

RESISTANCE DE L'ASSEMBLAGE A LA FLEXION M j,Rd

Mj,Rd = ∑ hj Ftj,Rd

Mj,Rd = 16068,61 [daN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2]

Mb1,Ed / Mj,Rd ≤ 1,0 0,40 < 1,00 vérifié (0,40)

RESISTANCE DE L' ASSEMBLAGE AU CISAILLEMENT


v = 0,60 Coefficient pour le calcul de Fv,Rd [Tableau 3.4]

 Lf = 0,96 Coefficient réducteur pour les assemblages longs [3.8]

Fv,Rd = 7382,99 [daN] Résistance d'un boulon au cisaillement [Tableau 3.4]

Ft,Rd,max = 9043,20 [daN] Résistance d'un boulon à la traction [Tableau 3.4]

Fb,Rd,int = 23360,00 [daN] Résistance du boulon intérieur en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Fb,Rd,ext = 23360,00 [daN] Résistance du boulon de rive en pression diamétrale [Tableau 3.4]

Nr Ftj,Rd,N Ftj,Ed,N Ftj,Rd,M Ftj,Ed,M Ftj,Ed Fvj,Rd

1 18086,40 477,85 18086,40 7183,27 7661,12 10298,39

2 18086,40 477,85 13831,21 5493,26 5971,11 11283,92

3 18086,40 477,85 9576,03 3803,25 4281,10 12269,45

2018/2019 180
Chapitre VII Les assemblages

Nr Ftj,Rd,N Ftj,Ed,N Ftj,Rd,M Ftj,Ed,M Ftj,Ed Fvj,Rd

4 18086,40 477,85 3386,66 1345,06 1822,91 13702,95

Ftj,Rd,N – Résistance d'une rangée de boulons à la traction pure

Ftj,Ed,N – Effort dans une rangée de boulons dû à l'effort axial

Ftj,Rd,M – Résistance d'une rangée de boulons à la flexion pure

Ftj,Ed,M – Effort dans une rangée de boulons dû au moment

Ftj,Ed – Effort de traction maximal dans la rangée de boulons

Fvj,Rd – Résistance réduite d'une rangée de boulon

Ftj,Ed,N = N j,Ed Ftj,Rd,N / Nj,Rd

Ftj,Ed,M = Mj,Ed Ftj,Rd,M / Mj,Rd

Ftj,Ed = Ftj,Ed,N + F tj,Ed,M

Fvj,Rd = Min (nh Fv,Ed (1 - Ftj,Ed/ (1.4 nh F t,Rd,max), nh Fv,Rd , nh Fb,Rd))

Vj,Rd = nh ∑1n Fvj,Rd [Tableau 3.4]

Vj,Rd = 47554,71 [daN] Résistance de l'assemblage au cisaillement [Tableau 3.4]

Vb1,Ed / Vj,Rd ≤ 1,0 0,20 < 1,00 vérifié (0,20)

RESISTANCE DES SOUDURES


[4.5.3.2(2)
Aw = 119,98 [cm 2] Aire de toutes les soudures
]

[4.5.3.2(2)
Awy = 74,30 [cm 2] Aire des soudures horizontales
]

[4.5.3.2(2)
Awz = 45,68 [cm 2] Aire des soudures verticales
]

Moment d'inertie du système de soudures par rapport à l'axe [4.5.3.2(5)


Iwy = 49072,55 [cm 4]
horiz. ]

⊥max=⊥max 2839456,5 [daN/m 2 [4.5.3.2(6)


Contrainte normale dans la soudure
= 5 ] ]

2489651,4 [daN/m 2 [4.5.3.2(5)


⊥ =⊥ = 2 Contraintes dans la soudure verticale
] ]

2092128,9 [daN/m 2 [4.5.3.2(5)


II = Contrainte tangentielle
5 ] ]

[4.5.3.2(7)
w = 0,80 Coefficient de corrélation
]

[⊥max2 + 3*(⊥max2)] ≤ fu/( w*M2) 5678913,11 < 36500000,00 vérifié (0,16)

[⊥ 2 + 3*(⊥ 2+II2)] ≤ fu/( w*M2) 6158284,46 < 36500000,00 vérifié (0,17)

⊥ ≤ 0.9*fu/M2 2839456,55 < 26280000,00 vérifié (0,11)

2018/2019 181
Chapitre VII Les assemblages

RIGIDITE DE L' ASSEMBLAGE


twash = 4 [mm] Epaisseur de la plaquette [6.2.6.3.(2)]

hhead = 12 [mm] Hauteur de la tête du boulon [6.2.6.3.(2)]

hnut = 16 [mm] Hauteur de l'écrou du boulon [6.2.6.3.(2)]

Lb = 56 [mm] Longueur du boulon [6.2.6.3.(2)]

k10 = 5 [mm] Coefficient de rigidité des boulons [6.3.2.(1)]

RIGIDITES DES RANGEES DE BOULONS

Nr hj k3 k4 k5 keff,j keff,j hj keff,j hj2

Somme 45,58 1631,16

1 468   65 4 18,56 867,81

2 358   50 4 13,72 490,56

3 248   62 4 9,77 241,97

4 88   72 4 3,52 30,82

keff,j = 1 / (∑35 (1 / ki,j)) [6.3.3.1.(2)]

zeq = ∑j keff,j hj2 / ∑ j keff,j hj

zeq = 358 [mm] Bras de levier équivalent [6.3.3.1.(3)]

keq = ∑j keff,j hj / zeq

keq = 13 [mm] Coefficient de rigidité équivalent du système de boulons [6.3.3.1.(1)]

Sj,ini = E zeq2 keq [6.3.1.(4)]

Sj,ini = 34254378,34 [daN*m] Rigidité en rotation initiale [6.3.1.(4)]

= 1,00 Coefficient de rigidité de l'assemblage [6.3.1.(6)]

Sj = Sj,ini /  [6.3.1.(4)]

Sj = 34254378,34 [daN*m] Rigidité en rotation finale [6.3.1.(4)]

Classification de l'assemblage par rigidité.

Sj,rig = 7771142,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]

Sj,pin = 485696,40 [daN*m] Rigidité de l'assemblage articulé [5.2.2.5]

Sj,ini  Sj,rig RIGIDE

COMPOSANT LE PLUS FAIBLE:


RUPTURE DES BOULONS

2018/2019 182
Chapitre VII Les assemblages

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,40

2018/2019 183
Chapitre VII Les assemblages

VII.3 Assemblage des pieds de poteaux :

Calcul des pieds de poteaux encastrés :


Dans ce cas, le poteau est sollicité en pied par :

✓ Effort de soulèvement dû au vent (sous G + 1.5V2), N = -6249.89 dan


✓ Un moment de flexion M = 23254.36 dan.m , ce qui est équivalent à un effort
vertical N excentré de

La tige sera dimensionnée avec l’effort de traction N, puisque on a deuze tiges alors chaque tige

prend de l’effort V (soulèvement).


𝑁
𝑁= = 520.824𝑑𝑎𝑛
12
N: L’effort prit par une seule tige
On à des poteaux HEA400 donc en prend les dimensions de la platine comme suit :
H = 800 mm ; B = 800 mm
P1 = 350 mm ; e1 = 50 mm ; P2 = 175 mm ; e2 = 50 mm ; μ1 = 205mm ; μ2=
250mm.

Figure VII.1Tige d’ancrage

On a l’effort admissible par tige :

Où :

2018/2019 184
Chapitre VII Les assemblages

: Le dosage de ciment du béton

D’où :

7 × 350 ∅ 𝑉
𝑁𝑎 = 0.1 (1 + ) 2 (20∅ + 19.2∅ + 7∅) ≥
1000 ∅ 12
(1 + )
250

Après simplification on tire :


∅2 − 1.659∅ − 255.214 ≥ 0 → ∅ ≥ 16.826 𝑚𝑚

Donc on choisit les tiges de diamètre : ∅ = 27𝑚𝑚

Vérification des contraintes dans le béton et l’acier :


On a :

𝑀 ℎ
𝑒= = 372.07𝑐𝑚 > = 6.5𝑐𝑚
𝑁 6

Donc le centre de poussée se trouve hors de tiers central de la section, et la platine est
soulevée à gauche (les boulons de gauche étant sollicités en traction). Où :

A=11.22 cm2
L=P1+e=35+372.07=407.07cm
h=75cm
b=80 cm
𝐸𝑎
𝑛= = 15 (𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑′ é𝑞𝑢𝑖𝑣𝑎𝑙𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 𝑏é𝑡𝑜𝑛 )
𝐸𝑏

On a l’équation de 3eme degré en h’ s’écrit alors :

La résolution de l’équation donne :


ℎ′ = 18.03

2018/2019 185
Chapitre VII Les assemblages

Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2018

Calcul du Pied de Poteau encastré


Eurocode 3: NF EN 1993-1-8:2005/NA:2007/AC:2009 + CEB Ratio
0,98
Design Guide: Design of fastenings in concrete

Général
Assemblage N°: 1
Nom de l’assemblage : Pied de poteau encastré

Géométrie
Poteau
Profilé: HEA 400
Lc = 5,00 [m] Longueur du poteau
= 0,0 [Deg] Angle d'inclinaison
hc = 390 [mm] Hauteur de la section du poteau
bfc = 300 [mm] Largeur de la section du poteau
twc = 11 [mm] Epaisseur de l'âme de la section du poteau
tfc = 19 [mm] Epaisseur de l'aile de la section du poteau
rc = 27
[mm] Rayon de congé de la section du poteau
Ac = 158,98
[cm 2] Aire de la section du poteau
Iyc = 45069,40 [cm 4] Moment d'inertie de la section du poteau
Matériau: ACIER E24
fyc = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance
fuc = 36500000,00 [daN/m 2] Résistance ultime du matériau

Platine de prescellement
lpd = 800 [mm] Longueur
bpd = 800 [mm] Largeur
tpd = 25 [mm] Epaisseur
Matériau: ACIER E24
fypd = 23500000,00 [daN/m 2] Résistance
fupd = 36500000,00 [daN/m 2] Résistance ultime du matériau

Ancrage

2018/2019 186
Chapitre VII Les assemblages

Le plan de cisaillement passe par la partie FILETÉE du boulon


Classe = 8.8 Classe de tiges d'ancrage
fyb = 55000000,00 [daN/m 2] Limite de plasticité du matériau du boulon
fub = 80000000,00 [daN/m 2] Résistance du matériau du boulon à la traction
d= 27 [mm] Diamètre du boulon
As = 4,59 [cm 2] Aire de la section efficace du boulon
Av = 5,73 [cm 2] Aire de la section du boulon
nH = 3 Nombre de colonnes des boulons
nV = 5 Nombre de rangéss des boulons
Ecartement eHi = 230 [mm]
Entraxe eVi = 170;170 [mm]
Dimensions des tiges d'ancrage
L1 = 60 [mm]
L2 = 640 [mm]
L3 = 165 [mm]
L4 = 135 [mm]
Platine
lwd = 60 [mm] Longueur
bwd = 60 [mm] Largeur
twd = 10 [mm] Epaisseur

Raidisseur
ws = 800 [mm] Largeur
hs = 390 [mm] Hauteur
ts = 20 [mm] Epaisseur
d1 = 20 [mm] Grugeage
d2 = 20 [mm] Grugeage

Coefficients de matériau
M0 = 1,00 Coefficient de sécurité partiel
M2 = 1,25 Coefficient de sécurité partiel
C = 1,50 Coefficient de sécurité partiel

Semelle isolée
L= 1500 [mm] Longueur de la semelle
B= 2200 [mm] Largeur de la semelle
H= 850 [mm] Hauteur de la semelle
Béton
Classe BETON20
fck = 2000000,00 [daN/m 2] Résistance caractéristique à la compression
Mortier de calage
tg = 0 [mm] Epaisseur du mortier de calage
fck,g = 1200000,00 [daN/m 2] Résistance caractéristique à la compression
Cf,d = 0,30 Coef. de frottement entre la plaque d'assise et le béton

Soudures
ap = 4 [mm] Plaque principale du pied de poteau
as = 4 [mm] Raidisseurs

Efforts
Cas: Calculs manuels
Nj,Ed = -6249,89 [daN] Effort axial
Vj,Ed,y = 5070,12 [daN] Effort tranchant
Mj,Ed,y = -23254,36 [daN*m] Moment fléchissant

2018/2019 187
Chapitre VII Les assemblages

Nj,Ed = -6249,89 [daN] Effort axial

Résultats
Zone comprimée
COMPRESSION DU BETON
1333333,3 [daN/m 2 EN 1992-
fcd = Résistance de calcul à la compression
3 ] 1:[3.1.6.(1)]
1748014,7 [daN/m 2
fj = Résistance de calcul du matériau du joint sous la plaque d'assise [6.2.5.(7)]
5 ]
c = tp (fyp/(3*fj*M0))
c= 53 [mm] Largeur de l'appui additionnelle [6.2.5.(4)]
beff = 125 [mm] Largeur efficace de la semelle de tronçon T [6.2.5.(3)]
leff = 406 [mm] Longueur efficace de la semelle de tronçon en T [6.2.5.(3)]
Ac0 = 506,68 [cm 2] Zone de contact de la plaque d'assise avec la fondation EN 1992-1:[6.7.(3)]
Ac1 = 4560,10 [cm 2] Aire de calcul maximale de la répartition de la charge EN 1992-1:[6.7.(3)]
Frdu = Ac0*fcd*(Ac1/Ac0) ≤ 3*Ac0*fcd
Frdu = 202671,09 [daN] Résistance du béton à l'appui rigide EN 1992-1:[6.7.(3)]
j = 0,67 Coefficient réducteur pour la compression [6.2.5.(7)]
fjd =  j*Frdu/(beff*leff)
fjd = 2666666,67 [daN/m 2] Résistance de calcul du matériau du joint [6.2.5.(7)]
Ac,n = 2295,14 [cm 2] Aire de compression efficace [6.2.8.2.(1)]
Ac,y = 1003,76 [cm 2] Aire de flexion My [6.2.8.3.(1)]
Fc,Rd,i = AC,i*fjd
Fc,Rd,n = 612037,75 [daN] Résistance du béton à la compression [6.2.8.2.(1)]
Fc,Rd,y = 267669,55 [daN] Résistance du béton à la flexion My [6.2.8.3.(1)]
AILE ET AME DU POTEAU EN COMPRESSION
CL = 1,00 Classe de la section EN 1993-1-1:[5.5.2]
W pl,y = 6261,80 [cm 3] Facteur plastique de la section EN1993-1-1:[6.2.5.(2)]
Mc,Rd,y = 147152,30 [daN*m] Résistance de calcul de la section à la flexion EN1993-1-1:[6.2.5]
hf,y = 371 [mm] Distance entre les centres de gravité des ailes [6.2.6.7.(1)]
Fc,fc,Rd,y = Mc,Rd,y / hf,y
Fc,fc,Rd,y = 396636,93
[daN] Résistance de l'aile et de l'âme comprimées [6.2.6.7.(1)]
RESISTANCE DE LA SEMELLE DANS LA ZONE COMPRIMEE
Nj,Rd = Fc,Rd,n
Nj,Rd = 612037,75 [daN] Résistance de la semelle à l'effort axial [6.2.8.2.(1)]
FC,Rd,y = min(Fc,Rd,y,Fc,fc,Rd,y)
FC,Rd,y = 267669,55 [daN] Résistance de la semelle dans la zone comprimée [6.2.8.3]

Zone tendue
RUPTURE DU BOULON D'ANCRAGE
Ab = 4,59 [cm 2] Aire de section efficace du boulon [Tableau 3.4]
fub = 80000000,00 [daN/m 2] Résistance du matériau du boulon à la traction [Tableau 3.4]
Beta = 0,85 Coefficient de réduction de la résistance du boulon [3.6.1.(3)]
Ft,Rd,s1 = beta*0.9*fub*Ab/M2
Ft,Rd,s1 = 22472,64 [daN] Résistance du boulon à la rupture [Tableau 3.4]
Ms = 1,20 Coefficient de sécurité partiel CEB [3.2.3.2]
fyb = 55000000,00 [daN/m 2] Limite de plasticité du matériau du boulon CEB [9.2.2]
Ft,Rd,s2 = fyb*Ab/Ms
Ft,Rd,s2 = 21037,50 [daN] Résistance du boulon à la rupture CEB [9.2.2]
Ft,Rd,s = min(Ft,Rd,s1,Ft,Rd,s2)
Ft,Rd,s = 21037,50 [daN] Résistance du boulon à la rupture
ARRACHEMENT DU BOULON D'ANCRAGE DU BETON

2018/2019 188
Chapitre VII Les assemblages

fck = 2000000,00 [daN/m 2] Résistance caractéristique du béton à la compression EN 1992-1:[3.1.2]


fctd = 0.7*0.3*fck2/3/C
fctd = 103152,88 [daN/m 2] Résistance de calcul à la traction EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
1 = 1,00 Coef. dépendant des conditions du bétonnage et de l'adhérence EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
2 = 1,00 Coef. dépendant du diamètre du boulon d'ancrage EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
fbd = 2.25*1*2*fctd
fbd = 232093,98 [daN/m 2] Adhérence de calcul admissible EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
hef = 640 [mm] Longueur efficace du boulon d'ancrage EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
Ft,Rd,p = *d*hef*fbd
Ft,Rd,p = 12599,62 [daN] Résistance de calc. pour le soulèvement EN 1992-1:[8.4.2.(2)]
ARRACHEMENT DU CONE DE BETON
hef = 507 [mm] Longueur efficace du boulon d'ancrage CEB [9.2.4]
NRk,c0 = 7.5[N0.5/mm 0.5]*fck*hef1.5
NRk,c0 = 38252,49 [daN] Résistance caractéristique du boulon d'ancrage CEB [9.2.4]
scr,N = 1520 [mm] Largeur critique du cône de béton CEB [9.2.4]
ccr,N = 760 [mm] Distance critique du bord de la fondation CEB [9.2.4]
Ac,N0 = 43560,00 [cm 2] Aire de surface maximale du cône CEB [9.2.4]
Ac,N = 33000,00 [cm 2] Aire de surface réelle du cône CEB [9.2.4]
 A,N = Ac,N/Ac,N0
 A,N = 0,76 Coef. dépendant de l'entraxe et de la pince des boulons d'ancrage CEB [9.2.4]
c= 520 [mm] Pince minimale boulon d'ancrage-extrémité CEB [9.2.4]
 s,N = 0.7 + 0.3*c/c cr.N ≤ 1.0
 s,N = 0,91 Coef. dépendant du pince boulon d'ancrage-extrémité de la fondation CEB [9.2.4]
 ec,N = 1,00 Coef. dépendant de la répartition des efforts de traction dans les boulons d'ancrage CEB [9.2.4]
 re,N = 0.5 + hef[mm]/200 ≤ 1.0
 re,N = 1,00 Coef. dépendant de la densité du ferraillage dans la fondation CEB [9.2.4]
 ucr,N = 1,00 Coef. dépendant du degré de fissuration du béton CEB [9.2.4]
Mc = 2,16 Coefficient de sécurité partiel CEB [3.2.3.1]
Ft,Rd,c = NRk,c0* A,N* s,N* ec,N* re,N* ucr,N/Mc
Ft,Rd,c 12145,2 [daN Résistance de calcul du boulon d'ancrage à l'arrachement du cône de EN 1992-
= 6 ] béton 1:[8.4.2.(2)]
FENDAGE DU BETON
hef = 640 [mm] Longueur efficace du boulon d'ancrage CEB [9.2.5]
NRk,c0 = 7.5[N0.5/mm 0.5]*fck*hef1.5
NRk,c0 = 54305,80 [daN] Résistance de calc. pour le soulèvement CEB [9.2.5]
scr,N = 1280 [mm] Largeur critique du cône de béton CEB [9.2.5]
ccr,N = 640 [mm] Distance critique du bord de la fondation CEB [9.2.5]
Ac,N0 = 34104,00 [cm 2] Aire de surface maximale du cône CEB [9.2.5]
Ac,N = 29400,00 [cm 2] Aire de surface réelle du cône CEB [9.2.5]
 A,N = Ac,N/Ac,N0
 A,N = 0,86 Coef. dépendant de l'entraxe et de la pince des boulons d'ancrage CEB [9.2.5]
c= 520 [mm] Pince minimale boulon d'ancrage-extrémité CEB [9.2.5]
 s,N = 0.7 + 0.3*c/c cr.N ≤ 1.0
 s,N = 0,94 Coef. dépendant du pince boulon d'ancrage-extrémité de la fondation CEB [9.2.5]
 ec,N = 1,00 Coef. dépendant de la répartition des efforts de traction dans les boulons d'ancrage CEB [9.2.5]
 re,N = 0.5 + hef[mm]/200 ≤ 1.0
 re,N = 1,00 Coef. dépendant de la densité du ferraillage dans la fondation CEB [9.2.5]
 ucr,N = 1,00 Coef. dépendant du degré de fissuration du béton CEB [9.2.5]
 h,N = (h/(2*hef))2/3 ≤ 1.2

2018/2019 189
Chapitre VII Les assemblages

 h,N = 0,76 Coef. dépendant de la hauteur de la fondation CEB [9.2.5]


M,sp = 2,16 Coefficient de sécurité partiel CEB [3.2.3.1]
Ft,Rd,sp = N Rk,c0* A,N* s,N* ec,N*re,N* ucr,N* h,N/M,sp
Ft,Rd,sp = 15569,12 [daN] Résistance de calcul du boulon d'ancrage au fendage du béton CEB [9.2.5]
RESISTANCE DU BOULON D'ANCRAGE A LA TRACTION
Ft,Rd = min(Ft,Rd,s , Ft,Rd,p , Ft,Rd,c , Ft,Rd,sp)
Ft,Rd = 12145,26 [daN] Résistance du boulon d'ancrage à traction
FLEXION DE LA PLAQUE DE BASE
Moment fléchissant M j,Ed,y
leff,1 = 191 [mm] Longueur efficace pour un boulon pour le mode 1 [6.2.6.5]
leff,2 = 252 [mm] Longueur efficace pour un boulon pour le mode 2 [6.2.6.5]
m= 30 [mm] Pince boulon-bord de renforcement [6.2.6.5]
Mpl,1,Rd = 703,08 [daN*m] Résistance plastique de la dalle pour le mode 1 [6.2.4]
Mpl,2,Rd = 926,04 [daN*m] Résistance plastique de la dalle pour le mode 2 [6.2.4]
FT,1,Rd = 92284,28 [daN] Résistance de la dalle pour le mode 1 [6.2.4]
FT,2,Rd = 54244,46 [daN] Résistance de la dalle pour le mode 2 [6.2.4]
FT,3,Rd = 60726,32 [daN] Résistance de la dalle pour le mode 3 [6.2.4]
Ft,pl,Rd,y = min(FT,1,Rd , FT,2,Rd , FT,3,Rd)
Ft,pl,Rd,y = 54244,46 [daN] Résistance de la dalle pour le mode à la traction [6.2.4]
RESISTANCES DE SEMELLE DANS LA ZONE TENDUE
FT,Rd,y = Ft,pl,Rd,y
FT,Rd,y = 54244,46 [daN] Résistance de la semelle dans la zone tendue [6.2.8.3]

Contrôle de la résistance de l'assemblage


Nj,Ed / Nj,Rd ≤ 1,0 (6.24) 0,01 < 1,00 vérifié (0,01)
ey = 3721 [mm] Excentricité de l'effort axial [6.2.8.3]
zc,y = 186 [mm] Bras de levier FC,Rd,y [6.2.8.1.(2)]
zt,y = 230 [mm] Bras de levier FT,Rd,y [6.2.8.1.(3)]
Mj,Rd,y = 23721,20 [daN*m] Résistance de l'assemblage à la flexion [6.2.8.3]
Mj,Ed,y / Mj,Rd,y ≤ 1,0 (6.23) 0,98 < 1,00 vérifié (0,98)

Cisaillement
PRESSION DU BOULON D'ANCRAGE SUR LA PLAQUE D'ASSISE
Cisaillement par l'effort V j,Ed,y
d,y = 0,69 Coef. d'emplacement des boulons en direction du cisaillement [Tableau 3.4]
b,y = 0,69 Coef. pour les calculs de la résistance F1,vb,Rd [Tableau 3.4]
k1,y = 2,50 Coef. d'emplacement des boulons perpendiculairement à la direction du cisaillement [Tableau 3.4]
F1,vb,Rd,y = k1,y*b,y*fup*d*tp / M2
F1,vb,Rd,y = 33982,76 [daN] Résistance du boulon d'ancrage à la pression sur la plaque d'assise [6.2.2.(7)]
CISAILLEMENT DU BOULON D'ANCRAGE
b = 0,28 Coef. pour les calculs de la résistance F2,vb,Rd [6.2.2.(7)]
Asb = 4,59 [cm 2] Aire de la section efficace du boulon [6.2.2.(7)]
fub = 80000000,00 [daN/m 2] Résistance du matériau du boulon à la traction [6.2.2.(7)]
M2 = 1,25 Coefficient de sécurité partiel [6.2.2.(7)]
F2,vb,Rd = b*fub*Asb/M2
F2,vb,Rd = 8078,40 [daN] Résistance du boulon au cisaillement - sans bras de levier [6.2.2.(7)]
RUPTURE DU BETON PAR EFFET DE LEVIER
NRk,c = 26233,77 [daN] Résistance de calc. pour le soulèvement CEB [9.2.4]
k3 = 2,00 Coef. dépendant de la longueur de l'ancrage CEB [9.3.3]
Mc = 2,16 Coefficient de sécurité partiel CEB [3.2.3.1]
Fv,Rd,cp = k3*NRk,c/Mc

2018/2019 190
Chapitre VII Les assemblages

Fv,Rd,cp = 24290,53 [daN] Résistance du béton à l'effet de levier CEB [9.3.1]


ECRASEMENT DU BORD DU BETON
Cisaillement par l'effort V j,Ed,y
VRk,c,y0 184929,1 [daN CEB
Résistance caractéristique du boulon d'ancrage
= 1 ] [9.3.4.(a)]
 A,V,y = 0,34 Coef. dépendant de l'entraxe et de la pince des boulons d'ancrage CEB [9.3.4]
CEB
 h,V,y = 1,10 Coef. dépendant de l'épaisseur de la fondation
[9.3.4.(c)]
CEB
 s,V,y = 0,84 Coef. d'influence des bords parallèles à l'effort de cisaillement
[9.3.4.(d)]
Coef. d'irrégularité de la répartition de l'effort tranchant sur le boulon CEB
 ec,V,y = 1,00
d'ancrage [9.3.4.(e)]
CEB
 ,V,y = 1,00 Coef. dépendant de l'angle d'action de l'effort tranchant
[9.3.4.(f)]
 ucr,V,y CEB
1,00 Coef. dépendant du mode de ferraillage du bord de la fondation
= [9.3.4.(g)]
Mc = 2,16 Coefficient de sécurité partiel CEB [3.2.3.1]
Fv,Rd,c,y = VRk,c,y0* A,V,y* h,V,y* s,V,y* ec,V,y*,V,y* ucr,V,y/Mc
Fv,Rd,c,y = 26872,18 [daN] Résistance du béton pour l'écrasement du bord CEB [9.3.1]
GLISSEMENT DE LA SEMELLE
Cf,d = 0,30 Coef. de frottement entre la plaque d'assise et le béton [6.2.2.(6)]
Nc,Ed = 6249,89 [daN] Effort de compression [6.2.2.(6)]
Ff,Rd = Cf,d*Nc,Ed
Ff,Rd = 1874,97 [daN] Résistance au glissement [6.2.2.(6)]
CONTROLE DU CISAILLEMENT
Vj,Rd,y = nb*min(F1,vb,Rd,y, F2,vb,Rd, F v,Rd,cp, Fv,Rd,c,y) + Ff,Rd
Vj,Rd,y = 98815,77 [daN] Résistance de l'assemblage au cisaillement CEB [9.3.1]
Vj,Ed,y / Vj,Rd,y ≤ 1,0 0,05 < 1,00 vérifié (0,05)

Contrôle des raidisseurs


Raidisseur perpendiculaire à l'âme (sur le prolongement des ailes du poteau)
M1 = 2328,30 [daN*m] Moment fléchissant du raidisseur
Q1 = 18626,38 [daN] Effort tranchant du raidisseur
zs = 103 [mm] Position de l'axe neutre (à partir de la base de la plaque)
Is = 28805,93 [cm 4] Moment d'inertie du raidisseur
d = 633901,77 [daN/m 2] Contrainte normale au contact du raidisseur et de la dalle EN 1993-1-1:[6.2.1.(5)]
g = 2518351,88 [daN/m 2] Contrainte normale dans les fibres supérieures EN 1993-1-1:[6.2.1.(5)]
 = 2387997,23 [daN/m 2] Contrainte tengentielle dans le raidisseur EN 1993-1-1:[6.2.1.(5)]
z = 4184426,33 [daN/m 2] Contrainte équivalente au contact du raidisseur et de la dalle EN 1993-1-1:[6.2.1.(5)]
max (g,  / (0.58), z ) / (fyp/M0) ≤ 1.0 (6.1) 0,18 < 1,00 vérifié (0,18)

Soudures entre le poteau et la plaque d'assise


⊥ = 7196828,92 [daN/m 2] Contrainte normale dans la soudure [4.5.3.(7)]
⊥ = 7196828,92 [daN/m 2] Contrainte tengentielle perpendiculaire [4.5.3.(7)]
yII = 398845,19 [daN/m 2] Contrainte tengentielle parallèle à V j,Ed,y [4.5.3.(7)]
zII = 0,00 [daN/m 2] Contrainte tengentielle parallèle à V j,Ed,z [4.5.3.(7)]
W = 0,85 Coefficient dépendant de la résistance [4.5.3.(7)]
⊥ / (0.9*fu/M2)) ≤ 1.0 (4.1) 0,27 < 1,00 vérifié (0,27)
(⊥ 2 + 3.0 (yII2 + ⊥ 2)) / (fu/(W *M2))) ≤ 1.0 (4.1) 0,42 < 1,00 vérifié (0,42)
(⊥ + 3.0 (zII + ⊥
2 2 2)) / (fu/(W *M2))) ≤ 1.0 (4.1) 0,37 < 1,00 vérifié (0,37)

Soudures verticales des raidisseurs


Raidisseur perpendiculaire à l'âme (sur le prolongement des ailes du poteau)

2018/2019 191
Chapitre VII Les assemblages

⊥ = 8118120,34 [daN/m 2] Contrainte normale dans la soudure [4.5.3.(7)]


⊥ = 8118120,34 [daN/m 2] Contrainte tengentielle perpendiculaire [4.5.3.(7)]
II = 5969993,06 [daN/m 2] Contrainte tengentielle parallèle [4.5.3.(7)]
z = 19249362,67 [daN/m 2] Contrainte totale équivalente [4.5.3.(7)]
W = 0,85 Coefficient dépendant de la résistance [4.5.3.(7)]
max (⊥ , II * 3, z) / (fu/(W*M2)) ≤ 1.0 (4.1) 0,56 < 1,00 vérifié (0,56)

Soudures horizontales des raidisseurs


Raidisseur perpendiculaire à l'âme (sur le prolongement des ailes du poteau)
⊥ = 6585419,22 [daN/m 2] Contrainte normale dans la soudure [4.5.3.(7)]
⊥ = 6585419,22 [daN/m 2] Contrainte tengentielle perpendiculaire [4.5.3.(7)]
II = 7349355,43 [daN/m 2] Contrainte tengentielle parallèle [4.5.3.(7)]
z = 18316933,73 [daN/m 2] Contrainte totale équivalente [4.5.3.(7)]
W = 0,85 Coefficient dépendant de la résistance [4.5.3.(7)]
max (⊥ , II * 3, z) / (fu/(W*M2)) ≤ 1.0 (4.1) 0,53 < 1,00 vérifié (0,53)

Rigidité de l'assemblage
Moment fléchissant M j,Ed,y
beff = 125 [mm] Largeur efficace de la semelle de tronçon T [6.2.5.(3)]
leff = 406 [mm] Longueur efficace de la semelle de tronçon en T [6.2.5.(3)]
k13,y = Ec*(beff*leff)/(1.275*E)
k13,y = 25 [mm] Coef. de rigidité du béton comprimé [Tableau 6.11]
leff = 191 [mm] Longueur efficace pour un boulon pour le mode 1 [6.2.6.5]
m= 30 [mm] Pince boulon-bord de renforcement [6.2.6.5]
k15,y = 0.425*leff*tp3/(m 3)
k15,y = 45 [mm] Coef. de rigidité de la plaque d'assise en traction [Tableau 6.11]
Lb = 265 [mm] Longueur efficace du boulon d'ancrage [Tableau 6.11]
k16,y = 1.6*Ab/Lb
k16,y = 3 [mm] Coef. de rigidité du boulon d'ancrage en traction [Tableau 6.11]
 0,y = 0,32 Elancement du poteau [5.2.2.5.(2)]
Sj,ini,y = 3157064,82 [daN*m] Rigidité en rotation initiale [Tableau 6.12]
Sj,rig,y = 56787444,00 [daN*m] Rigidité de l'assemblage rigide [5.2.2.5]
Sj,ini,y < Sj,rig,y SEMI-RIGIDE [5.2.2.5.(2)]

Composant le plus faible:


PLAQUE D'ASSISE A LA FLEXION

Assemblage satisfaisant vis à vis de la Norme Ratio 0,98

2018/2019 192
Chapitre VIII Etude des fondations

V1II.1 Etude des fondations


VIII.2 Efforts sollicitant :
Les efforts sollicitant sur la liaison « Pieds de poteau » les plus défavorables calculés
Par le logiciel ROBOT sont :
L’ELU :
Mu=-23254.36dan.m
Nu=-6249.89dan
L’ELS :
Ms=-12298.51dan.m
Ns=-2574.12dan
VIII.3 Dimensionnement de la plaque d’assise :
C’est un plat en acier rectangulaire soudé à la base du poteau par un cordon de soudure
Appliqué sur le contour de la section du profilé constituant le poteau.
a. Cordons de soudure :
• Semelle HEA 400 :
as= 0.7 * tf = 0.7*19=13.3mm on prend as =14mm
• Ame HEA 400 :
aa= 0.7 * tw= 0.7*11=7.7mm on prend aa =8mm
b. Surface de la platine :
a≥ ha+(2aa)→ a≥ 390+2*8=406mm
b≥ ha+(2as)→ b≥ 300+2*14=328mm
on prend a=800mm b= 800mm
c. Epaisseur de la platine :

√𝟑𝝈
t≥ *u
𝝈𝒆
u=135mm
𝑵 𝟐𝟓𝟕𝟒.𝟏𝟐
σ= = = 0.0040dan/mm2
𝒂∗𝒃 𝟖𝟎𝟎∗𝟖𝟎𝟎

√𝟑∗𝟎.𝟎𝟎𝟒𝟎
t≥ * 135 = 3.01mm
𝟐𝟒

L’épaisseur est faible et pour des raisons pratiques on opte pour une épaisseur : t = 25 mm.

2018/2019 193
Chapitre VIII Etude des fondations

VIII.4 Vérification de la contrainte de compression sur la semelle

𝝈 ≤ 𝝈𝒃
𝑵 𝟐𝟓𝟕𝟒.𝟏𝟐
σ= = = 0.40dan/cm2
𝒂∗𝒃 𝟖𝟎∗𝟖𝟎

Donc 0.4 dan/cm2 ≤ 80 dan/cm2 Condition vérifiée

On doit vérifier aussi que :


𝑼²
σ. b ≤ Me
𝟐

Avec :
Me est Le moment résistant élastique de la platine
𝟏 𝟏 𝐛∗𝐭∗𝐭
Me = 𝝈𝒆 =
𝑽 𝐕 𝐕
𝑼² 13.52
σ. b = 0.4 ∗ 80 ∗ = 2916 dan.cm
𝟐 2

𝟏 𝟖𝟎∗𝟐𝟓𝟐
Me = 𝝈𝒆 = 24* = 199999.99 dan.cm
𝑽 𝟔

Donc 2916 dan.cm ≤ 199999.99dan.cm Condition vérifiée

VIII.5 CALCUL DES FONDATIONS :


Les fondations d'une construction sont les parties de l'ouvrage qui sont en contact directe avec
le sol. Elles transmettent les charges de la superstructure au sol, c'est pourquoi elles
constituent une partie très importante puisque de leur bonne conception et réalisation découle
la bonne tenue de l'ensemble de la structure. Le dimensionnement des fondations est fait selon
le règlement BAEL91.
Charge à prendre en considération :
ELU :
Mu=-23254.36dan.m
Nu=-6249.89dan
ELS :
Ms=-12298.51dan.m
Ns=-2574.12dan

2018/2019 194
Chapitre VIII Etude des fondations

𝝈𝒔𝒐𝒍 =2bar = 0,2 Mpa = 20000 daN/m²

VIII.5.1 Choix du type de fondations :


Semelle isolée :
On dimensionne la semelle sous l’effort « N » et la valeur de la contrainte admissible du sol.
Nu
  sol
S

Avec :

Nu : effort normal a l’état ultime

S : surface de la semelle en contact avec le sol.

Σsol : contrainte admissible du sol.

A : petite dimension de la semelle.

B : grande dimension de la semelle.

Nu Nu
  sol  S
S  sol

Suivant la relation relative à l’homothétie des dimensions du la platine de la semelle on a :

a A Ba
=  Ab = B  a  A =
b B b

S= A  B

Suivant l’inégalité de la justification de l’état ultime de résistance vis-à-vis du sol.

Nu Nu Nu
  sol  B2 B≥
S  sol  sol

Le dimensionnement de la section de la semelle se fera selon logiciel de ROBOT

a=b =45cm  A=B  semelle carré

• Nu max = - 6249.89 dan


• Mu max= - 23254.36 dan
Calcul du longueur (B) de la semelle :

2018/2019 195
Chapitre VIII Etude des fondations

Nu 6249.89
B≥  = 0.55m
 sol 20000

On adopte B=1.6m

Par homothéties :

a A B  a 1..6  0.80
=  Ab = B  a  A = = = 1.6m
b B b 0.80

On adopte A= 1.6m

Calcul de la hauteur (h) de la semelle :

B − b 160 − 80
d=  = 20cm
4 4

On adopte d=50cm

h=d+d’= 50+5= 55cm

h-d’˂B-b 55-5=50cm˂B-b=160-80=80cm …CV

Mu B 23254.36 1.6
e0= ≤  e0= = 3.72m  = 0.26m
Nu 6 6249.89 6

 Diagramme triangulaire
Donc on vérifie :

𝟐𝑵
𝝈𝟐 = 𝑩 ≤𝝈𝒔𝒐𝒍
𝟑( 𝟐 −𝒆𝟎 )∗𝑩

2∗6249.89
1.6 = 891.82𝑑𝑎𝑛/m² ≤𝜎𝑠𝑜𝑙 =20000 𝑑𝑎𝑛/m² Condition
3( 2 −3.72)∗1.6

vérifiée

VIII.6Calcul de ferraillage
Le calcule se fait à L’ELU et la vérification à L’ ELS :
Pour ( A’), nous allons utiliser la méthode « console»
𝑩+𝟎.𝟑𝟓𝒃−𝟑𝒆𝟎
𝛔𝐝 = * 𝝈𝟐
𝟑∗(𝟎.𝟓𝑩−𝒆𝟎 )

2018/2019 196
Chapitre VIII Etude des fondations

1.6+0.35∗0.80−3∗3.72
σd = * 891.82 =944.75 𝑑𝑎𝑛/m²
3∗(0.5∗1.6−3.72)
𝒃 𝝈𝒅+𝟐𝝈𝟐
𝐌𝐝= B( – 0.35*b)2 *( )
𝟐 𝟔
1.6 944.75+2∗891.82
Md = 1.6( – 0.35*0.80)2 *( ) =196.73 𝑑𝑎𝑛 ∗ 𝑚
2 6
𝐌𝐝
A’=
𝒛∗𝝈𝒃𝒄
196.73∗100
A’= = 0.12 cm² donc on adopte A’= 5T10 =3.93 cm2
0.9∗50∗3480

Pour ( A), nous allons utiliser la méthode des bielles avec une charge fictive…(Q)
3e0
∅= Nu (1+ )
B

3(3.72)
6249.89 (1+ )= 49842.87dan
1 .6

 ( A _ a)
A=
8.d .bc

49842.87(160 _ 80)
A= = 2.86cm 2 donc on adopte A= 5T10 =3.93 cm2
8 * 50 * 3480

VIII.6.1 Vérification de ferraillage :

MS B 12298.51 1.6
e0= ≤  e0= = 4.77m  = 0.26m
NS 6 2575.69 6

 Diagramme triangulaire
Donc on vérifie :

𝟐𝑵
𝝈𝟐 = 𝑩 ≤𝝈𝒔𝒐𝒍
𝟑( 𝟐 −𝒆𝟎 )∗𝑩

2∗2575.69
1.6 = 270.32𝑑𝑎𝑛/m² ≤𝜎𝑠𝑜𝑙 =20000 𝑑𝑎𝑛/m² Condition vérifiée
3( 2 −4.77)∗1.6

𝑩+𝟎.𝟑𝟓𝒃−𝟑𝒆𝟎
𝛔𝐝 = * 𝝈𝟐
𝟑∗(𝟎.𝟓𝑩−𝒆𝟎 )

2018/2019 197
Chapitre VIII Etude des fondations

1.6+0.35∗0.80−3∗4.77
σd = * 270.32 =282.12𝑑𝑎𝑛/m²
3∗(0.5∗1.6−4.77)
𝒃 𝝈𝒅+𝟐𝝈𝟐
𝐌𝐝= B( – 0.35*b)2 *( )
𝟐 𝟔
1.6 282.12+2∗270.32
Md = 1.6( – 0.35*0.80)2 *( ) =59.32 𝑑𝑎𝑛 ∗ 𝑚
2 6
𝐌𝐝
Aser’=
𝒛∗𝝈𝑺
59.32∗100
As’= = 0.06 cm² ≤ 3.93 cm2 vérifiée
0.9∗50∗2020

3e0
∅= NS (1+ )
B

3(4.77)
2574.12(1+ )= 25596.40dan
1.6

 ( A _ a)
Aser=
8.d .s

25596.40(160 _ 80)
Aser= = 2.53cm 2 ≤ 3.93 cm2 vérifiée
8 * 50 * 2020

e≥6∅+6=12cm donc on prend e=15cm

2018/2019 198
Chapitre VIII Etude des fondations

VIII.7 CALCUL DES LONGRINES :

Les longrines ont pour rôle de relier les semelles entres elles, elles sont soumises a un effort
de traction. Une longrine est posée directement sur un béton de propreté pour empêcher la
pollution du béton frais de la longrine par le sol support lors du coulage du béton. Le béton de
propreté offre également un support uniforme à la longrine.

VIII.7.1 Dimensionnement des longrines

Selon le RPA99, pour un sol de type S3 les dimensions minimales de la section transversale
des longrines sont : 25 cm x 30 cm.

Calcul du ferraillage

Les longrines doivent être calculées pour résister à la traction sous l'action d'une force égale à

F = max (N/𝜶;20 KN)

Avec :

N : Egale à la valeur maximale des charges verticales de gravité apportées par les points
d’appui solidarisés.

𝛂: Coefficient fonction de la zone sismique et de la catégorie de site considérée, pour les sols
S3 et zone sismique IIa (𝛼 =12) .

Ferraillage :
ELU :
Nu = 6249.89 dan
Fu = max(Nu / α ; 20 KN)
Fu = 6249.89 / 12 = 520.82dan
Fu = max (5.20 KN ; 20 KN) on prend Fu= 20KN

VIII.7.2 Ferraillages des longrines


Le RPA99 exige une section minimale
As = 0, 6% B = (0,6 / 100) (25 x 30) = 4.5cm 2
on adopte : 6 T12 = 6,78 𝐜𝐦𝟐
Condition de nom fragilités :
As ≥ 0, 23 (ft / fe) bd
As ≥ 0, 23 (2.1 /400) 25 x 27 = 0.81cm2

2018/2019 199
Chapitre VIII Etude des fondations

As ≥ 0.81 cm2 ……………… Condition vérifiée.


L’espacement des cadres :
St ≤ min (20 cm, 15Ø) ⇒ St ≤ min (20 cm, 15 x 1, 2)
St ≤ min (20 cm, 18 cm)
On adopter: St = 15 cm.
Les armatures transversales :
On choix forfaitairement : Øt = 8 mm.
As = 2.01cm2 .

2018/2019 200
CONCLUSION GENERAL

CONCLUSION GENERALE

Ce modeste travail nous a donné une occasion pour appliquer et approfondir


toutes nos connaissances acquises durant le cursus de notre formation de master en
génie civil.

La conception d’une structure métallique repose le dimensionnement aux états


limites ultimes en tenant compte des actions environnantes les plus sèvres tel que les
surcharges d’exploitation, la neige, le vent et le séisme.

Ce travail consiste à étudier et dimensionner un hangar en charpente métallique


avec un pont roulant, conçue sous forme régulière. Après avoir défini les charges
agissantes sur la structure, les poteaux, poutres sablières, fermes, contreventements,
stabilités, pannes, potelets et lisses de bardage comme éléments de la structure ont été
dimensionnés.

Ce dimensionnement concerne chaque élément, assemblage, connexion ou


partie sensible de la construction. La précision et la rigueur dans les calculs et
vérification d’une part et la définition exacte des différents détails de la construction
sont requises.

La structure a été modélisée par le logiciel ROBOT afin d’élaborer le calcul


sismique. Le calcul de la résultante des forces sismiques à la base obtenue par
combinaison des valeurs modales ne dépasse pas les 80% de la résultante des forces
sismiques, comme exiger par le règlement.

Cette expérience nous a permis aussi de faire mieux comprendre le domaine de


la construction en charpente métallique qui nous a permis d’un côté d’assimiler les
différentes techniques et logiciel de calcul ainsi que la réglementation régissant les
principes de conception et de calcul des ouvrages dans ce domaine, et développée les
idées grâce à la lecture des déférentes références bibliographiques.

A la fin de ce projet qui constitue pour nous une première expérience dans ce
vaste domaine, il nous acquit des grandeurs très importantes pour mettre le premier pas
dans ma future vie professionnelle.

2018/2019 201
ANNEXES 1
ANNEXES 2

Tableau des armatures

Φ (mm) 5 6 8 10 12 14 16 20 25 32 40
12 ,
1 0,20 0,28 0,50 0,79 1,13 1,54 2,01 3,14 4,91 8,04
57
25 ,
2 0,39 0,57 1,01 1,57 2,26 3,08 4,02 6,28 9,82 16,08
13
3 0,59 0,85 1,51 2,36 3,39 4,62 6,03 9,42 14,73 24,13 37 , 7
50 ,
4 0,79 1,13 2,01 3,14 4,52 6,16 8,04 12,57 19,64 32,17
27
62 ,
5 0,98 1,41 2,51 3,93 5,65 7,72 10,05 15,71 24,54 40,21
83
75 ,
6 1,18 1,70 3,02 4,71 6,79 9,24 12,06 18,85 29,45 48,25
40
87 ,
7 1,37 1,98 3,52 5,50 7,92 10,78 14,07 21,99 34,36 56,30
96
8 1,57 2,26 4,02 6,28 9,05 12,32 16,08 25,13 39,27 64,34 100,53

9 1,77 2,54 4,52 7,07 10,18 13,85 18,10 28,27 44,18 72,38 113,10

10 1,96 2,83 5,03 7,85 11,31 15,39 20,11 31,42 49,09 80,42 125,66

11 2,16 3,11 5,53 8,64 12,44 16,93 22,12 34,56 54,00 88,47 138,23

12 2,36 3,39 6,03 9,42 13,57 18,47 24,13 37,70 58,91 96,51 150,80

13 2,55 3,68 6,53 10,21 14,70 20,01 26,14 40,84 63,81 104,55 163,36

14 2,75 3,96 7,04 11,00 15,38 21,55 28,15 43,98 68,72 112,59 175,93

15 2,95 4,24 7,54 11,78 16,96 23,09 30,16 47,12 73,63 120,64 188,50

16 3,14 4,52 8,04 12,57 18,10 24,63 32,17 50,27 78,54 128,68 201,06

17 3,34 4,81 8,55 13,35 19,23 26,17 34,18 53,41 83,45 136,72 213,63

18 3,53 5,09 9,05 14,14 20,36 27,71 36,19 56,55 88,36 144,76 226,20

19 3,73 5,37 9,55 14,92 21,49 29,25 38,20 59,69 93,27 152,81 238,76

20 3,93 5,65 10,05 15,71 22,62 30,79 40,21 62,83 98,17 160,85 251,33
Section en cm2 de N armatures de diamètre Φ (mm)
ANNEXE 3
Valeur de en fonction de
Coefficients de réduction

Valeurs de pour la courbe de flambement


a b c d
0,2 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000
0,3 0,9775 0,9641 0,9491 0,9235
0,4 0,9528 0,9261 0,8973 0,8504
0,5 0,9243 0,8842 0,8430 0,7793
0,6 0,8900 0,8371 0,7854 0,7100
0,7 0,8477 0,7837 0,7247 0,6431
0,8 0,7957 0,7245 0,6622 0,5797
0,9 0,7339 0,6612 0,5998 0,5208
1,0 0,6656 0,5970 0,5399 0,4671
1,1 0,5960 0,5352 0,4842 0,4189
1,2 0,5300 0,4781 0,4338 0,3762
1,3 0,4703 0,4269 0,3888 0,3385
1,4 0,4179 0,3817 0,3492 0,3055
1,5 0,3724 0,3422 0,3145 0,2766
1,6 0,3332 0,3079 0,2842 0,2512
1,7 0,2994 0,2781 0,2577 0,2289
1,8 0,2702 0,2521 0,2345 0,2093
1,9 0,2449 0,2294 0,2141 0,1920
2,0 0,2229 0,2095 0,1962 0,1766
2,1 0,2036 0,1920 0,1803 0,1630
2,2 0,1867 0,1765 0,1662 0,1508
2,3 0,1717 0,1628 0,1537 0,1399
2,4 0,1585 0,1506 0,1425 0,1302
2,5 0,1467 0,1397 0,1325 0,1214
2,6 0,1362 0,1299 0,1234 0,1134
2,7 0,1267 0,1211 0,1153 0,1062
2,8 0,1182 0,1132 0,1079 0,0997
2,9 0,1105 0,1060 0,1012 0,0937
3,0 0,1036 0,0994 0,0951 0,0882
ANNEXE 5

TABLEAUX DES PROFILETS