Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Ibn Zohr Année Universitaire : 2018 - 2019

Faculté des sciences, Agadir Filière : SMA


Département de Mathématiques Prof. Fouad MARAGH

Correction d’Exercices de Révision N°1


Exercice 1 : Soit n un entier naturel non nul.
(1) Soit n ∈ N∗ et k ∈ {1; 2; 3; . . . ; n}. On a
] [ ( )
1 1 1
∀x ∈ ; ;E = k.
k+1 k x
{ }
Alors la fonction f est une fonction en escalier et σ = n1 ; n−1 1 1
; n−2 ; . . . ; 1 est une subdivision
adaptée à f .
(2) On a
∫ 1 ∑ ∫ k1
n−1 ( ) ∑ (1
n−1 ) ∑ 1
n−1 ∑n
1 1 1
f (x)dx = E dx = − k= = .
1 1 x k k+1 k+1 k
n k=1
k+1 k=1 k=1 k=2
Exercice 7 : Soit f ∈ C ([a, b]; R) tel que a < b.
(1) On a :
∫ ∫ ∫ b ∫ b ∫ b ∫ b
b b

f (x)dx = |f (x)| dx ⇐⇒ f (x)dx = |f (x)| dx ou f (x)dx = − |f (x)| dx
a a a a a a
∫ b ∫ b
⇐⇒ (|f (x)| − f (x)) dx = 0 ou (|f (x)| + f (x)) dx = 0
a a
∫ b ∫ b
⇐⇒ (|f (x)| − f (x)) dx = 0 ou (|f (x)| + f (x)) dx = 0
a a
⇐⇒ |f (x)| = f (x) ou |f (x)| = −f (x)
⇐⇒ f garde un signe constant sur [a, b].
(2) Soit f ∈ C ([0, 1]; R) telle que
∫ 1 ∫ 1 ∫ 1
1
f (x)dx = ⇐⇒ f (x)dx = xdx
0 2 0 0
∫ 1
⇐⇒ (f (x) − x) dx = 0
0
∫1
g : x 7→ f (x) − x est une fonction continue sur [0, 1] et 0 g(x)dx = 0, il est facile de montrer par
absurde que g change de signe sur [0, 1] et par TVI il existe α ∈ [0, 1] tel que g(α) = 0 , donc f
admet un point fixe (Il existe α ∈ [0, 1] tel que f (α) = α).
Exercice 9 : Soit f ∈ C 1 ([a, b]; R).
(1) Soit g la fonction tel que g(x) = 1 sur [a, b],
∫ ∫
b b

f (x)dx = f (x)g(x)dx
a a
√ √
∫ b ∫ b
≤ g 2 (x)dx f 2 (x)dx
a a


√ b
≤ b−a f 2 (x)dx
a

(2) On suppose que f (a) = 0. On a :


∫ x
f ′ (t)dt = f (x) − f (x) = f (x) (f (x) = 0)
a
D’après la 1er Question on a :
(∫ x )2 ∫ x
f (t)dt ⩽ (x − a) (f ′ ) ²(t)dt
a a
∫ x ∫ b
f 2 (x) ⩽ (x − a) (f ′ ) ²(t)dt ⩽ (x − a) (f ′ ) ²(t)dt.
a a
Donc ∫ ∫ ∫
b b b
f ²(x)dx ⩽ (x − a)dx (f ′ ) ²(t)dt.
a a a
1
D’où ∫ ∫
b
(b − a)2 b
|f ′ (x)| dx.
2 2
|f (x)| dx ≤
a 2 a
Exercice 12 :
(1) On a

2n
1 1∑ 1
2n
un = = k
k n n
k=1 k=1
Alors un est une somme de Riemann de la fonction continue f : x 7→ 1
x sur ]0, 1]. Donc
∫ 1 ∫ 1
1 1
lim un = dx = lim dx = +∞.
n→+∞ 0 x ε x
ε→0 +

1 ∑√ 1 ∑√
n−2 n−2
(2) On a un = k² − k = k² − k
n2 n2
k=0 k=1

k − 1 ≤ k² − k ≤ k
D’où
1 ∑ 1 ∑
n−2 n−2
(k − 1) ≤ un ≤ k
n2 n2
k=1 k=1

1 ∑
n−3
k 1 ∑
n−2
k
⇐⇒ ≤ un ≤
n n n n
k=0 k=1

n−2 ∫ 1
1 k 1 1
et on a lim = xdx = =⇒ lim un = .
n→+∞ n n 0 2 n→+∞ 2
k=1
(3) On a
1 1 1
≤ ≤
2k + 2 2k + 1 2k
1 ∑ 1 1 ∑ 1
2n−1 2n−1
=⇒ ≤ un ≤
2 k+1 2 k
k=n k=n

1 ∑
n−1
1 1∑ 1
n−1
=⇒ ≤ un ≤
2 k+n+1 2 k+n
k=0 k=0

1∑ ∑
n n−1
1 1 1
=⇒ ≤ un ≤
2 k+n 2 k+n
k=1 k=0
En plus

n−1
1 1∑ 1
n−1
lim = lim
n→+∞ k + n n→+∞ n n=0 hk + 1
k=0
∫ 1
1
= dx = ln 2
0 x+1
Donc
1 √
lim un = ln 2 = ln 2.
n→+∞ 2