Vous êtes sur la page 1sur 3

entend par ce terme: «unité dont les pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont

donc perpendiculaires à l'axe. Ces unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses
relativement faibles et à des couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs). $
La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.
Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la manientend par ce terme: «unité dont les
pistons sont disposés radialement à l'axe», les pistons sont donc perpendiculaires à l'axe. Ces
unités sont adaptées, de par leur technologie, à des vitesses relativement faibles et à des
couples très élevés (pour les moteurs).

La course des pistons est provoquée par un excentrique ou "vilebrequin". Leur cylindrée est
par conséquent généralement fixe. Il existe des moteurs "multi-cylindrées" (à 2 ou 3
cylindrées), permettant plusieurs gammes de vitesses.

Le calcul de la cylindrée est le même que pour les unités à pistons axiaux. La course d'un
piston vaut deux fois l'excentration (rayon de la mani