Vous êtes sur la page 1sur 20

C’est q

quoi le Béton armé

Le béton armé est un matériau composite ( béton et


acier)) q
qui p
peut s’adapter
p à différentes formes de
coffrage et à différentes tailles.
Les objectifs de calcul

Atteindre une probabilité suffisante que la structure conçue se


comporte convenablement pendant toute sa durée de vie
Avec un degré approprié de sécurité, la structure supporte
toutes les charges et déformations pour lesquelles a été
conçue et présente une durabilité et une résistance aux effets
de feu et de l’environnement
Le
L calcul
l l seull ne satisfait
ti f it pas lles exigences
i de lla résistance,
d é i t
du service et de la durabilité. La qualité des matériaux, qualité
du suivi et du contrôle de l’exécution
l exécution sont aussi importants
produire une structure économique en construction, entretien
et service durant sa vie
Quelques définitions de base
États limites
Les états limites sont des états en deçà desquels la structure cesse de remplir
les fonctions pour lesquelles a été conçue et sont classés en:

Le calcul selon un état limite admets une variabilité du chargement, des matériaux
et de la méthode de calcul et d’exécution d’où l’impossibilité, sur le plan pratique,
d’assurer la sécurité parfaite de l’ouvrage

Les facteurs p
partiels de sécurité sont ainsi définis p
pour chaque
q matériau et pour
p
chaque type de charge. C’est une approche de calcul plus réalistique par rapport
aux anciennes méthodes basées sur un coefficient de sécurité globale.
Types
yp d’états limites

État limite ultime (ELU)


Perte d’équilibre de la structure ou de l’une de ses parties
Écrasement par déformation excessive ou perte de stabilité de la
structure ou une de ses parties y compris les supports et fondations

État limite de service (ELS)


Déf ti ett flèches
Déformation flè h affectant
ff t t lel service
i ett l’esthétique
l’ théti
Vibrations excessives causant une gène aux occupants
Fissuration affectant la durabilité et l’étanchéité
l étanchéité de l’ouvrage
l ouvrage
Exemples d’États Limites
Durabilité

• Facteurs influents la durabilité

– Destination
D ti ti de d l’ouvrage
l’
– Critères de performance exigé
– Conditions d’environnement
– Composition, Propriétés et performances des matériaux
– Formes des éléments et détails constructifs
– Qualité d
d’exécution
exécution et niveau de contrôle
– Mesures particulières de protection
– Entretien et maintenance
C
Contrôle
ô de durabilité
é

• Enrobage
• L’enrobage correct assure une bonne adhérence entre le béton et
l’armature, la résistance au feu, évité la corrosion des aciers et l’éclatement
du béton

• Classe d’exposition
• Enrobage
E b nominal
i l
C
Causes d
de perte
t dde durabilités
d bilité

• Corrosion des armatures


• Alcali
Al li réaction
é ti
Résistance des
éprouvettes cylindriques
• Cette
C tt exercice
i a objectif
bj tif d
de ttester
t
la résistance de 05 éprouvettes
parmi les 09, et de déterminer la
résistance moyenne
mo enne et l’écart
type.
• Éprou-
p Résis
vette N/mm
2

1 43
2 40
3 50
4 64
5 36
6 60
7 34
8 45
9 52
Résistance à la traction

• Q de
Que d se passe t-il
t il lorsque
l la
l résistance
é i t à la
l traction
t ti d
du béton
bét estt dépassée
dé é

Le béton se fissure
• La résistance à la traction est généralement négligé . Elle est utilisé pour la
détermination de la condition de non fragilité (ferraillage minimum)

• La résistance à la traction représente


p environ 10% de la résistance à la
compression
• Deux méthodes pour la détermination de la résistance à la traction; l’essai
brésilien (fendage) et l’essai de flexion
Évolution de la résistance
avec l’age
• La résistance du béton augmente avec l’age. Elle atteint sa résistance
spécifique à 28 jours.
jours
• La résistance continue son augmentation après 28 jours;
Facteurs partiels de sécurité
• Les propriétés des matériaux sont définies par leurs valeurs caractéristique
correspondants à un fractiles prédéfini;
• Les valeurs de calcul sont obtenues par le rapport des valeurs caractéristiques à
un coefficient partiel de sécurité;

Les facteurs partiels de sécurité tiennent compte de:


Différence entre les valeurs spécifiés et les valeurs réels
Incertitude dans l’évaluation des résistance des sections
Importance de l’état limite considéré

Les valeurs du règlement CBA 93 sont

Facteurs partiels de sécurité des matériaux


Combinaison γc γm
Fondamental 1.5 1..15
1.3 1.0
Diagramme contrainte
déformation du béton

L forme
La f générale
é é l d du diagramme
di
contrainte déformation du béton est
donné par la figure ci contre. La
valeur max fc est atteinte pour une
déformation εc1 légèrement sup. à
0.002. εcu est la déformation ultime

Le module dd’élasticité
élasticité
du béton est relié à
sa résistance.
Coefficient de Poisson
On considère un élément en béton de longueur L1 et de dimension latérale
W1 sois à une compression uni axiale
L résultat
Le é lt t estt une déformation
déf ti longitudinale
l it di l ett une déformation
déf ti latérale
l té l
Si la longueur déformée est L2 donc la déformation longitudinale est (L2-
L1)/L1
Si la dimension latérale W2 donc la déformation latérale est (W2- W1)/W1

Poisson a trouvé que le rapport déformation latérale sur déformation


longitudinale est une constante

Pour les besoins du calcul le coefficient de Poisson est pris égal à 0.2

Mais si la fissuration est permise pour le béton en traction qu’elle est la valeur
du coefficient de Poisson ?
Armatures de ferraillage

Diagramme contrainte déformation

La forme de la courbe contrainte


déformation dépends du type d’acier
d acier
et de son mode de fabrication
La résistance max en traction
correspondd à la ti max εu
l déformation
déf
au maximum du chargement.

La limite de proportionnalité est


définie par l’intersection avec la
courbe d’une droite partant de
l’abscisse ε =0.002, parallèle à la
t
tangente
t à l’
l’origine
i i

Le module d’élasticité est pris égale


à Es= 200 GPa
Résistances des aciers

• Pour les
P l b besoins
i d du calcul,
l l lla
courbe réelle est remplacé
par une courbe idéalisée.

• Les résistances de calcul


sont définies en termes de
valeurs caractéristiques,

• Les valeurs de calcul sont


déterminées en divisant les
valeurs caractéristiques par
les coefficients partiels de
sécurité
Adhérence et ancrage
Charges et surcharges
Les charges sont des actions directes qui sont les
forces appliquées à la structure
Elles peuvent être:
Permanentes ex:poids propre, cloisons, équipement fixes
Variables ex: surcharges
g d’exploitation,
p , vent,, neige
g
Accidentelles ex: forces de choc, explosions

Les déformation imposées


p sont des actions indirectes
Elles peuvent être:
Permanentes ex:Tassement de sol
Variables ex: effets de température

Les charges de calcul sont obtenues en multipliant les valeurs


caractéristiques
té i ti par les
l coefficients
ffi i t ded sécurité
é ti l γF et pour
ité partiels
certaines charges variables par un coefficient ψ.

• Règlements des charges ( Neige et vent, RPA, Charges et


surcharges)
Charges de calcul

• La valeur de calcul d’une action Fd est donnée par fd=γFFk avec


Fk la valeur caractéristique de l’action et γF coefficient partiel de
sécurité ppour cette action
• Exemples:
• Charge permanente de calcul: Gd=γGGK
• Charge variable de calcul: Qd=γQQK OU γQψQK
• Charge accidentelle de calcul: Ad=γAAK