Vous êtes sur la page 1sur 62

Gestion de Maintenance: Programme

Chapitre I: Méthodes de Maintenance

Chapitre II : Documentation en maintenance

Chapitre III :Sûreté de fonctionnement des équipements

Chapitre IV: Les coûts liés à la maintenance

Chapitre V: Maintenance Productive Totale(TPM)

Chapitre VI: Outils de la Maintenance:

Contrôle Non Destructif CND

Analyse Vibratoire

Activités Pratiques: GMAO sur Progiciel « MainSaver »

1
Gestion de Maintenance

Chapitre I

2
Plan du Chapitre

1. Notions de défaillance
Dégradation
Défaillance

2. Méthodes de maintenance

3
Dégradation

Etat d’un bien présentant


une perte de performances:
- d’une des fonctions qu’il
assure
- ou d’un sous-ensemble

sans conséquence fonctionnelle sur l’ensemble

4
Structure d’un service maintenance
Responsable
maintenance

Méth odes Ordonnancement Réalisa tion

EP1 EP2 EP3 Mec Elec Hyd Chd

Equipes polyvalentes Equipes de spécialistes Maintenance


internes si nécessaires externalisée
d'entretien de secteur
Atelier central?

5
Positionnement de la fonction Méthodes

Documentation
technique

Préparation
du travail

Ordonnancement

Méthodes
Gestion des stocks

Gestion économique
de l’activité

Etudes techniques
6
6
Positionnement de la fonction
ordonnancement
Information du
Personnel de Méthodes Préparation
conduite

Programmation des travaux


Ordonnancement Prévisions des moyens
Approvisionnement

Lancement
des travaux

7
Défaillance

C’est la cessation
d’aptitude d’un bien
à accomplir une
fonction requise

c’est donc une perte de disponibilité du bien


8
Une défaillance peut être :
partielle s’il y a altération d’aptitude du
bien à accomplir sa fonction requise,
complète s’il y a cessation d’aptitude du
bien à accomplir sa fonction requise,
intermittente si le bien retrouve son
aptitude au bout d’un temps limité sans
avoir subi d’action corrective externe

9
Triptyque « faute – défaut – défaillance »

Cause
Défaut Faute

Conséquence

Défaillance

Faute : physique (interne ou externe) ou due à


l’utilisateur
5M : Matières, Matériel, Milieu, Moyens et Main d’œuvre

Défaut : au départ, il est latent, car on ne s’en aperçoit


pas tout de suite
Il devient ensuite effectif 10
Le défaut peut être :
soudain s’il était imprévisible

catalectique soudain et irréversible

progressif prévisible et réversible

précoce se manifeste en début de vie de


l’équipement

d’usure se manifeste en fin de vie de


l’équipement

11
Défaillance catalectique
Niveau de performance

Seuil de
Niveau perte de
initial fonction

Temps
tlim
12
Défaillance progressive
Niveau de performance

Niveau Dégradation
initial

Seuil de
perte de
fonction Défaillance
Temps
tlim
13
Et la panne alors?

Etat d’un bien le rendant inapte


à accomplir une fonction
requise dans des conditions
données d’utilisation

La panne résulte toujours


d’une défaillance

14
Approche naturelle des méthodes
de maintenance

Fautes possibles Effets possibles


Processus
Matière Arrêt
Matériel Marche
Dérive Dérive dégradée
Milieu
Défaut Non conformité
Moyens du produit
Risques
Main d'oeuvre
d'accident

Maintenance Maintenance
préventive corrective
Maintenance
améliorative
15
Approche naturelle des méthodes
de maintenance
1. on attend que le défaut produise une défaillance
effective puis on agit ⇒ c’est de la maintenance
corrective

2. on anticipe le défaut car on connaît les effets de


certaines dérive ⇒ c’est de la maintenance préventive

3. on s’attaque à la cause afin d’éviter les dérives ⇒


c’est de la maintenance améliorative

La maintenance améliorative a un effet correctif

16
Choix d’une méthode de
maintenance
Elle se décide donc au niveau de la direction du service
maintenance

Elle doit acceptée par le service de production

La maintenance améliorative permet, par petites touches,


de s’affranchir de correctif que l’on ne veut plus voir

On ne peut pas faire que du préventif

La part de préventif que l’on va adopter peut se déterminer


à partir de considérations économiques

17
Répartition préventif-correctif
Coûts
Niveau de préventif
satisfaisant Trop de préventif

Coût du préventif

Zone de coût
optimal

Trop de
correctif
Coût du correctif
Temps
Préventif 0% 30% 60% 90%
Correctif 100% 56% 28% 5%

18
Les concepts de Maintenance à
partir d’un exemple

La conduite
automobile

19
Premier concept de la Maintenance
Maintenance Corrective

La tuile!…
Panne d’essence

20
21
Maintenance

Maintenance Concept de
maintenance
Corrective

Palliative Curative

Sur défaillance Événements

Opérations
de
Dépannage maintenance
Réparation

22
Second concept de la Maintenance
Maintenance Préventive Systématique

0 0 0 1 2 51
40 1
3
2 450 2
3
2 10 0
5
4
3 9
8
7
6
5
3
4
2
1

23
Maintenance

Maintenance Maintenance Concept de


Préventive Corrective maintenance

Systématique Palliative Curative

Sur défaillance Événements


Selon échéancier

Opérations
Dépannage Réparation de
Inspection Contrôle Visite
maintenance
24
Troisième concept de la Maintenance
Maintenance Préventive Prévisionnelle

0 0 0 1 2 50 0 0 0

témoin de jauge du réservoir d’essence d’une voiture:


En suivant son évolution, on se situe en permanence par
rapport à l’échéance fatale.
La M.P permet de prévoir, avec certitude et confiance, le
moment ou la date exacte de la défaillance.

25
Maintenance

Maintenance Maintenance Concept de


Préventive Corrective maintenance

Systématique Prévisionnelle Palliative Curative

Suivant évolution
des paramètres Sur défaillance Événements
Selon échéancier

Opérations
Dépannage Réparation de
Inspection Contrôle Visite
maintenance
26
Quatrième concept de la Maintenance
Maintenance Préventive Conditionnelle

R 0 0 0 1 2 50 0 0 0

témoin de jauge du réservoir d’essence d’une voiture

27
Maintenance

Maintenance Maintenance Concept de


Préventive Corrective maintenance

Systématique Conditionnelle Prévisionnelle Palliative Curative

Suivant seuils Suivant évolution des


paramètres Sur défaillance Événements
Selon échéancier prédéterminés

Opérations
Dépannage Réparation de
Inspection Contrôle Visite
maintenance
28
Les concepts de la Maintenance

29
Définition (norme NF EN 13306)

Maintenance effectuée après la détection d'une


défaillance et destinée à remettre un bien dans un
état lui permettant d'accomplir une fonction
requise, au moins provisoirement

C’est donc une maintenance qui


remet en état mais qui ne
prévient pas la casse

30
Opérations de maintenance corrective
1. test = comparaison des mesures avec une référence

2. détection = action de déceler l'apparition d'une défaillance

3. localisation = action conduisant à rechercher précisément les


éléments par lesquels la défaillance se manifeste

4. diagnostic = identification et analyse des causes de la défaillance

5. dépannage, réparation = remise en état

6. contrôle du bon fonctionnement après intervention

7. amélioration éventuelle = éviter la réapparition de la panne

8. historique = mise en mémoire de l'intervention pour une


exploitation ultérieure
31
Maintenance corrective: options
possibles

Option 1 : « ne rien faire tant qu’il n’y a pas de fumée ».


Elle est justifiée lorsque les défaillances n’ont pas
d’impact sur la disponibilité des équipements, sur la
sécurité des personnes et sur la qualité des produits

Option 2 : elle n’intervient que sur des matériels jugés


peu critiques et pour lesquels un plan de maintenance
préventif serait inutilement coûteux

32
Les concepts de la Maintenance
Seconde famille de Maintenance :

ou « mieux vaut prévenir que guérir »!….


33
Définition (norme NF EN 13306)

Maintenance effectuée avant la détection d'une


défaillance d'un bien, à des intervalles prédéterminés ou
selon des critères prescrits (suite à l'analyse de l'évolution
surveillée de paramètres significatifs) et destinée à réduire
la probabilité de défaillance d'une entité ou la
dégradation du fonctionnement du bien

34
Maintenance préventive : quand?
non La panne sur la machine a t-elle une
incidence importante sur la production?

oui

Possibilté d'utiliser
Coût de panne non non
des techniques
acceptable?
de surveillance?
oui
oui Maintenance
systématique
Maintenance
corrective Utilisation
non
de ces techniques
rentable?

Maintenance conditionnelle
ou prévisionnelle
35
Buts de la maintenance préventive

1. Augmenter la fiabilité et donc la durée de


vie efficace des équipements, en profitant
des défaillances pour les expertiser et
donc pour les prévenir
⇒ l’historique des défaillances et son analyse
sont donc des piliers incontournables de
la maintenance préventive

36
Buts de la maintenance préventive

2. Diminuer les temps


d’arrêt en cas de
révision ou de panne

⇒ d’une manière plus


générale, améliorer la
disponibilité de l'atelier
de production

37
Buts de la maintenance préventive
3. Permettre de décider la maintenance corrective
dans de bonnes conditions

4. Améliorer l'ordonnancement
des travaux

⇒ régulariser la
charge de travail
du service

38
Buts de la maintenance préventive

5. Faciliter la gestion de stock


⇒ régulariser la consommation
de rechanges

6. Diminuer le budget de maintenance


et le coût des défaillances

39
Opérations de maintenance préventive
Opération 1 : Inspection

activité de surveillance s’exerçant


dans le cadre d’une mission (contrat
de maintenance, inspection visuelle,
auditive, etc..) ;
elle permet de relever des anomalies
et d’exécuter des réglages simples
ne nécessitant pas d’outillage
spécifique, ni d’arrêt de la production
ou des équipements

40
Opérations de maintenance préventive
Opération 2 : Contrôle

vérification de la conformité à
des données préétablies, suivie
d’un jugement
ce contrôle peut déboucher sur
une action de maintenance
corrective, ou alors inclure une
décision de refus,
d’acceptation ou d’ajournement

41
Opérations de maintenance préventive
Opération 3 : Visite
examen détaillé et prédéterminé
de :
¤ l’ensemble (visite générale)
¤ une partie des différents
éléments du bien (visite limitée)
la visite peut également
déboucher sur de la
maintenance corrective

42
Opérations de maintenance préventive

Opération 4 : Test

comparaison des réponses


d’un système par rapport à
une référence ou à un
phénomène physique d’une
marche correcte

43
Opérations de maintenance préventive

Chef ! C’est Opération 5 :


celle-là?
Echange standard

Remplacement d’une pièce


(sous-ensemble) défectueuse
par une pièce identique, neuve
ou remise en état,
conformément aux
prescriptions du constructeur

44
45
Définition (NF EN 13306)
Maintenance préventive effectuée :
sans contrôle préalable de l'état du bien
conformément à un échéancier établi selon le
temps, le nombre de cycles de fonctionnement,
le nombre de pièces produites ou un nombre
prédéterminé d'usages pour certains
équipements (révisions périodiques) ou organes
sensibles (graissage, étalonnage, etc..).

46
Les opérations planifiées peuvent
être simples ou complexes :

lubrification
échange standard d’un sous-ensemble ou d’un
composant sensible (filtre, joint, durite,, etc..)
révision générale d’un équipement
remise à niveau d’une ligne de production par
arrêt annuel

Nécessitent de bien connaître le comportement du


matériel, l’historique des pannes et le MTBF
47
Organisation de la maintenance
systématique

Deux aspects :

détermination du contenu des interventions

choix de leur périodicité

48
Ces deux aspects peuvent aussi être le
fait de l’utilisateur :

Il estime alors posséder des historiques


suffisamment documentés et précis pour en
extraire des lois de dégradation fiables.

Mot clé :
Historique = retour d’expérience

49
50
Définition (NF EN 13306)

Maintenance préventive subordonnée :


à un type d'événement prédéterminé (auto-diagnostic,
information d'un capteur, mesure, etc.)

ou à l'analyse de l'évolution surveillée de paramètres


significatifs de la dégradation et de la baisse de
performance d'une entité

51
La surveillance de la dégradation permet de fixer un seuil
d’alarme avant un seuil d’admississibilité

Niveau de performance
Dégradation surveillée
Niveau
initial
Seuil d’alarme

Seuil d’admissibilité

Seuil de IP
perte de IC
fonction
Défaillance Temps

52
Que surveille t-on?
degré d’usure,
jeu mécanique,
température,
pression,
débit,
niveau vibratoire,
pollution,
tout autre paramètre qui
puisse refléter l’état de
l’équipement

53
Maintenance prévisionnelle

on reprend les idées de la maintenance conditionnelle,


et on attend les signes de vieillissement ou d’usures
pouvant mettre en danger les performances du matériel

s’appuie sur la connaissance exacte et rigoureuse des


processus de dégradation

exemple : témoin de jauge du réservoir d’essence


d’une voiture, témoin qu’on intègre dés la conception

54
Les outils des maintenances
conditionnelle et prévisionnelle

Thermographie
Analyse vibratoire
Contrôles non
destructifs
Analyse des lubrifiants

55
Maintenance améliorative

« Ensemble des mesures


techniques, administratives
et de gestion, destinées à
améliorer la sûreté de
fonctionnement d'un bien
sans changer sa fonction
requise »
(norme NF EN 13306)

56
Opérations de maintenance
améliorative

1. Rénovation
2. Reconstruction
3. Modernisation

57
Rénovation
reprise dimensionnelle complète ou le
remplacement des pièces déformées
vérification des caractéristiques
éventuellement, réparation des pièces et sous-
ensembles défaillants

• Une rénovation peut donner lieu à un


échange standard

58
Reconstruction

1. inclut des modifications et/ou améliorations

2. donne à un bien une vie utile qui peut être plus

longue que celle du bien d’origine

3. impose le remplacement de pièces vitales par des

pièces d’origine ou des pièces neuves équivalentes

59
Modernisation

remplacement d’équipements, d’accessoires, de


logiciels par des sous-ensembles apportant, grâce à
des perfectionnements techniques n’existant pas sur
le bien d’origine,

peut intervenir dans les opérations de rénovation ou


de reconstruction.

60
Conditions d’application de la
maintenance améliorative

La maintenance améliorative est un état d’esprit


nécessitant un pouvoir d’observation critique et une
attitude créative
Un projet d’amélioration passe obligatoirement par
une étude économique sérieuse : l’amélioration doit
être rentable
Tous les matériels sont concernés, sauf bien sûr, les
matériels démodées ou proche de la réforme

61
Objectifs de la maintenance
améliorative
augmentation des performances de
production
l’augmentation de la fiabilité
l’amélioration de la maintenabilité
standardisation de certains éléments ou
sous-ensemble
l’augmentation de la sécurité des utilisateurs

62