Vous êtes sur la page 1sur 5

Table des matières

INTRODUCTION......................................................................................................................................1
I. Qui est Madeleine Leininger ?........................................................................................................1
II. La théorie transculturelle de Leininger: une vue d’ensemble.........................................................1
1. Les facteurs conduisant à la théorie...........................................................................................2
2. Les  principes théoriques majeurs..............................................................................................2
3. Les trois modalités......................................................................................................................3
III. Hypothèses Les théoriques: buts, objectifs................................................................................4
1) Hypothèses.................................................................................................................................4
Conclusion..............................................................................................................................................4

1
INTRODUCTION
Le soin infirmier transculturelle est une théorie de niveau intermédiaire en sciences
infirmières qui stipule que le soin optimale est obtenu seulement quand il est en harmonie
avec la culture de la personne. La maladie, le traitement et la santé d'une personne dépendent
autant de sa culture comme ils le sont pour la physiologie et la médecine. Non seulement
holistique, mais fondamentalement, une infirmière de serment lié peut être certains de «ne
pas nuire» si les soins sont administrés avec la connaissance que de tels soins ne sont pas
inapproprié pour la culture spécifique de la personne. Cette théorie a été développée par
l’anthropologue Madeleine Leininger qui pense qu’il faut prendre en compte les richesses
culturelles de chaque individu pour pouvoir le prendre en soin.

I. Qui est Madeleine Leininger ?

Madeleine Leininger est la fondatrice de la société mondiale de soins infirmiers


transculturels. Elle a obtenu un master en Sciences Infirmières, à l’université Américaine
catholique, à Washington DC et un PhD en anthropologie culturelle et sociale. Elle développe
la première méthode en recherche infirmière l’ethnonursing qui permet d’offrir des soins
culturellement compétents qu’elle appelle “soins culturellement congruents”.

II. La théorie transculturelle de Leininger: une vue d’ensemble

Au cours de la Seconde guerre mondiale,  Madeleine Leininger réalise que les infirmières
auraient besoin de connaissances transculturelles et pratiques, car le monde devenait
multiculturel et les Etats-unis accueillaient de plus en plus d’immigrant(e)s et de réfugié(e)s
provenant de diverses cultures.

1. Les facteurs conduisant à la théorie


L’idée de cette théorie vient de ses observations et de ses interrogations à l’époque où
Leininger exerçait comme infirmière clinicienne, auprès des enfants à domicile, dans une ville
du Midwest.  Elle s’occupait d’enfants appartenant à différentes cultures.

2
Elle a remarqué que le comportement des enfants, leurs réponses, leurs besoins et  leurs
attentes étaient différents d’une culture à l’autre et la réponse des parents l’était aussi. Comme
tous les autres professionnels de santé, elle n’était pas préparée et ne savait pas comment
répondre à une telle différence culturelle.

Ses connaissances en psychiatrie et son expérience étaient inadéquates pour prendre soin
des enfants, il lui manquait les connaissances culturelles.

Elle décide alors de poursuivre un PhD en Anthropologie. Dans le programme


d’anthropologie, elle découvre une mine de connaissances potentiellement intéressantes qui
pourraient être utile dans une perspective de soins infirmiers.

Au milieu des années cinquante elle déclare que le soin doit être l’élément central des
soins infirmiers. De nombreuses professionnelles étaient en désaccord avec elle. Néanmoins,
elle a continué à apprendre, à étudier et à écrire au sujet du soin comme l’essence des soins
infirmiers, son attribut unique et dominant.

Son nouveau pas dans la théorie a été de conceptualiser des perspectives culturelles
sélectionnées et des concepts infirmiers transculturels dérivés de l’anthropologie. Elle a
développé des hypothèses de soins selon la culture afin d’établir une nouvelle base de
connaissances dans le nouveau domaine de soins infirmiers transculturels.

Avant Leininger, il n’y avait aucune théorie explicitement axée sur la culture dans les
milieux infirmiers et de soins, sans parler de la recherche visant à expliquer le sens des soins
et des phénomènes en Sciences Infirmières.

2. Les  principes théoriques majeurs

En développant la théorie de l’universalité et de la diversité  de la culture de soins,


Leininger a identifié plusieurs principes:

 Les points communs

Ce principe pousse les infirmières à découvrir les connaissances culturelles et à les utiliser
comme des données dans le but d’assurer des soins thérapeutiques.

 La vision du monde et les facteurs de structure sociale

3
Un autre principe majeur de la théorie: Les facteurs comme la religion (et la spiritualité), les
considérations économiques et politiques, la parenté (les liens familiaux), l’éducation, la
technologie, le langage, le contexte environnemental et l’histoire culturelle, influencent les
soins de santé.

Ce point de vue global et multiforme a fourni un point de vue holistique pour la


compréhension des personnes, la saisie de leur monde et de leur environnement dans un
contexte historique

 Les soins professionnels et  les soins traditionnels

Un autre principe majeur de la théorie est le suivant: les différences et les similitudes existent
entre les pratiques de deux types de soins: professionnels et traditionnels. Ces différences
influencent la santé et le bien-être de la personne soignée, les élucider  permet d’identifier les
lacunes dans les soins mais aussi leurs bénéfices. Ces conclusions influenceraient la guérison,
la santé et le bien-être des personnes de différentes cultures. Les différences marquées entre
les visions et les actions du soin traditionnel et professionnel peuvent conduire à des conflits
sérieux entre personnes-infirmières, à des maladies possibles et à la mort. Elles devraient être
identifiées et résolues.

3. Les trois modalités


Leininger a identifié trois façons créatives pour atteindre et maintenir les soins
culturellement congruents. Les trois modalités sont:

 la préservation du soin culturel;


 la négociation ou l’accommodation du soin culturel;
 le soin culturel restructuré.

Ces trois modes sont différents de la pratique du soin traditionnel. Ils sont centrés sur les
moyens d’utiliser des données de la théorie d’une manière créative afin de faciliter les soins
congruents les adaptant aux besoins particuliers des personnes soignées

III. Hypothèses Les théoriques: buts, objectifs


1) Hypothèses
Le soin est essentiel pour le développement de l’homme et pour faire face à la mort.

Le soin est essentiel pour la guérison.

4
Les formes, les expressions, les modèles et les processus varient entre toutes les cultures du
monde. Chaque culture a des soins traditionnels et des pratiques de soins professionnels.

Les valeurs et les croyances des soins culturels sont  incorporés dans le religieux, la parenté,
le social, la politique, le culturel, l’économique, les dimensions historiques de la structure
sociale ainsi que dans le langage et le contexte environnemental.

Les différences entre les attentes du récepteur des soins et le soignant/la soignante doivent
être comprises afin de dispenser des soins bénéfiques, satisfaisants et congruents. Les modes
de soins culturellement congruents, spécifiques ou universels, sont essentiels pour la santé et
le bien-être des gens de toutes les cultures. Le soin infirmier est un soin transculturel.

Conclusion

Actuellement, la théorie de l’universalité et de la diversité du soin selon la culture est


étudiée dans différentes écoles d’infirmières aux Etats-Unis ainsi que dans d’autres pays, elle
s’est développée pour différentes raisons: c’est la seule théorie qui se concentre explicitement
et en profondeur sur la découverte de la signification du soin au sein de la culture et entre des
cultures spécifiques; elle est basée sur la méthode de recherche ethnonursing qui est une
méthode qualitative différente de l’ethnographie; Elle a des dimensions aussi bien abstraites
que concrètes. Cette théorie ainsi que de nombreux concepts transculturels, principes et
résultats de la recherche, s’avèrent être indispensables.

REFERENCE

-“Nursing theories and Nursing practice” (2010), Marilyn E.Parker, Marlaine C.Smith

-Madeleine-Leininger.com