Vous êtes sur la page 1sur 17

République algérienne démocratique et populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Université de Tahri Mohamed Béchar

Faculté de science technologie

Département de génie civil & hydraulique

2MGCM

Présenter par :
 Nadjari abdelmadjid

 Benmalek Mohammed elalem

Année universitaire : 2018/2019


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

TITRES PAGES

 Remerciement 2

 Introduction 3

 Présentation 4-6

 Essais au laboratoire 7-15

 Conclusion 16

Référence bibliographique : TP Mécanique des sols

Benmalek & Nadjari 1


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Nous voudrais présenter mes remerciements à tous ceux


qui Ils nous ont fait confiance notre parents, notre collègues
et qui Notre soutien de prés ou de loin durant la période de
mon stage.

Nous tiens à remercier vivement tout le personnel du


laboratoire LTPO pour leur sympathie, patience,
compréhension et leur aide et précieux conseils durant
l’agréable période de stage.

Nous veux présenter mes remerciements et mon respect à


M. Mohammed metarfi, Djamal boazaoui et Mostafa
benmamar et qui Notre soutien pour faire ce stage. En
espérant que ce travail, sera au niveau

Benmalek & Nadjari 2


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Dans notre formation de génie civil le stage est nécessaire, car tout ce qu’on a vu
dans la classe la théorie reste insuffisante sans passer un stage, qu’il a le but
d’améliorer les capacités professionnelles et il nous ouvert les portes sur le monde de
travail en outre il enrichie notre expérience
.
Dans le domaine du génie civil un laboratoire d’essai est nécessaire pour tout
construction soit bâtiment ou routière, en outre l’identification du sol d’appuis et des
matériaux utilisés et la détermination de leurs caractéristiques ainsi que leurs contrôle
à chaque phase de la réalisation d’un projet, est une tache indispensable pour le bon
fonctionnement et durabilité de l’ouvrage.

Un laboratoire est l’entité charger de réaliser tous ses travaux soit pour le compte du
maître d’ouvrage, soit pour le compte de l’entreprise, pour cela c’était claire pour
nous que le laboratoire est la base pour une bonne compréhension du domaine, et une
expérience sûrement enrichissant nécessaire pour une bonne carrière dans le domaine.

Le présent rapport expose les travaux effectués au sein du LTPO (Laboratoire des
travaux publics de l’ouest) unité de Bechar, dans le cadre de notre stage qui s’est
déroulé à la fin Avril 2019.

Dans ce qui suit on a essayé de donner les détails sur les travaux réaliser par le
laboratoire et qu’on eu de la chance de les assister, ainsi que les différents essais
effectués sur les matériaux apportés des chantiers dans lesquels l LTPO.

En fin c’était une agréable expérience, assez enrichissante et complémentaire à la


formation, Subit Au sein de le génie civil de l’université de Tahri Mohamed
Béchar

Benmalek & Nadjari 3


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

LTPO : (Le laboratoire des travaux publics de l’ouest) est né de la restructuration


de l’ex grand LNTPB, fondé à Alger, il y a plus d’un siècle.
Aujourd’hui, le L T P O est l’entreprise publique économique, société par actions, au
capital social de 1.090.000.000 DA et filialisée au groupe LCTP.

2.1 Sa vocation :
Tel qu’il existe et s’étend à travers tout l’ouest algérien, le LTPO, organisme technique est structuré
de façon à satisfaire toutes les demandes des maitres d’œuvre, maitres d’ouvrages et entreprises en
matière d’études géotechniques des sols à bâtir, des sols et ouvrages à stabiliser, d’études et
d’analyses des matériaux de construction et bétons, l’établissement des formules des bétons
hydrauliques et bitumineux ainsi que le suivi et le contrôle de qualité des chantiers du secteur
BTPH.

2.2 Ses engagements :


Le LTPO s’est engagé dans la politique de la mise en place d’un système de qualité en tant que
démarche de progrès et d’amélioration. Cette action constitue, pour les responsables du
Laboratoire, le moyen adéquat afin de satisfaire les besoins et attentes de toutes les parties prenantes
de l’entreprise. Le LTPO participe également au perfectionnement et à la formation des agents du
secteur des travaux publics et du bâtiment et autres. Il accueille, en Outre, et régulièrement, les
étudiants et stagiaires des universités, grandes écoles et instituts des travaux publics et de génie
civil.

3. Essais au laboratoire :
Laboratoires d’essais géotechniques et mécaniques des sols
Laboratoires de produits noirs
Laboratoires de produits matériaux

4. Investigations et essais in situ :


Sondage carotté et destructif
Prosimètre
Pénétromètre dynamique
Pénétromètre statique
Essais des plaques
CBR
Gamma densimètre
Pose et Lecture piézomètres
Essais d’eau (Lugeons, Le France)

5. Auscultation des structures :


Ausculteurs dynamiques
Scléromètres
Appareillage sonique
Batteries de fleximètres
Carotteuses

Benmalek & Nadjari 4


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

5. Essais géophysiques :
Sondage électrique
Sondage sismique
Micro gravimètre
Cross houle et Down houle
Inclinomètre

6. Expertises pour réhabilitation :


Visites détaillées
Essais sur ouvrage et diagnostics
Solutions de confortement et reprise
Aide à la décision

7. Eudes de formulation et assistance technique :


Essai physico-chimiques des constituants ;
Ciment, agrégats et eau de gâchage
Essais mécaniques
Fabrication de mélange
Essai de contrôle en amont des matériaux

8. Eudes géotechniques et géologiques :


Sa banque de données géotechniques, alimentée, par toutes les études et tous
Les travaux réalisés depuis plus de 40 années d’activité ,en plus de ses moyens
D’intervention, permettent au LTPO de prendre à tout projet nécessitant
Une bonne connaissance géotechnique du milieu.
a) Étude de soles de fondation d’ouvrages
b) Recherche et prospection des matériaux
c)Études de stabilité
d) Études des routes et Aérodromes

9. Structuration de l’entreprise du « LTPO » :

Direction Générale de l’Entreprise du


LTPO

Unité Unité de Unité de Unité de


d’Oran Tlemcen Tiaret Béchar

Antenne Antenne Antenne


Antenne A- Naama
Antenne Antenne Tissemsilt Relizane Antenne Antenne
Témouchent
Saida S-Bel- Tindouf
Antenne Adrar
Abbes
Mostaganem

Benmalek & Nadjari 5


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Benmalek & Nadjari 6


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Les Essais au laboratoire


-sale géotechnique-

o Norme
o But
o Appareillage
o Préparation de l'essai
o Exécution de l'essai
o Présentation des résultats
o conclusion

ESSAI NORME DE REFERENCE

Essai de compactage PROCTOR


P94-093

Analyse granulométrique par tamisage P18-560

NF P 94-057
Essai sedimentometrie

Détermination des limites d'Atterberg


o Limite de liquidité à la coupelle NF P94-051
o Limite de plasticité au rouleau

Benmalek & Nadjari 7


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

ESSAI PROCTOR
NF P 94-093
1. but:
L'essai proctor définit un compactage type, et permet de déterminer la teneur en eau que doit
contenir le sol pour que sa densité soit maximale sous l'effet d'un compactage donné.

2. définition :
Il y' a de type d'essai " proctor "
− l'essai proctor normal, dans lequel le compactage règlement est relativement modéré
− l'essai proctor modifié ou le compactage est plus intense sert à étudier le compactage des
sols avant entrer dans la construction des assises d'une chaussée.
Il y' deux type de moules:
− moule proctor : utilisé quand il s'agit de sols à élément granulaire inférieurs à 5 mm
− moule CBR : utilisé pour les contenant des graines supérieurs à5 mm et passent
au tamis de 20 mm

3. appareillage :

o un socle de compactage constitué d'un bloc de béton pressentant une surface plane
horizontal
o Deux modèles de moules :
Moule proctor

Moule CBR

o Deux modèles de dames de compactage manuelles


Dame proctor normal
Dame proctor modifié

o une règle à araser constituée par une lame en acier

4. Exécution de l'essai

On fait 5 mesures des teneurs en eau différente, dont la différence est à raison de 2%.

Benmalek & Nadjari 8


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

On compacte couche par couche d'épaisseur égaux : 5 couches dont


chacune est soumises a 56 coups.
On enlève la hausse du moule, et on arase l'échantillon au niveau
supérieur du moule à l'aide de la règle à araser
Apres avoir nettoyé les parois du moule, on pèse l'ensemble.
On prélève un échantillon envieront 500 g de chaque compactage qu'on
a effectué pour mesurer la teneur en eau.
5. Expression des résultas
On trace la courbe par les 5 poins expérimentaux, le point maximum de cette courbe donne à la fois
la densité sèche maximale " en ordonnée" et la teneur en eau qui lui correspond " en abscisse".
On trace ensuite, la courbe de saturation à partir de la formule.

Wsat = (1/ δd - 1/ δs)

6. conclusion
Sur les chantiers de stabilisation, on exige, en général, des densités sèches égales à 90 % ou à 95 %
de la densité sèche maximum Déterminée à l’essai Proctor ; d’où l’importance d’avoir au moment
du Compactage une teneur en eau très voisine de la teneur en eau optimum.

Benmalek & Nadjari 9


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

L’analyse Granulométrique
P 18 - 560
1. But :
L’essai consiste à séparer les grains agglomérés d’une masse connue de matériau par brassage sous
l’eau, fractionner ce sol, une fois sèche, au moyen d’une série de tamis et à peser successivement le
refus cumulé sur chaque tamis. La masse de refus cumulé sur chaque tamis est rapportée à la masse
totale sèche de l’échantillon soumis à l’analyse.

2. Principe de l’essai :
Nous prenons une partie de l’échantillon apporté au labo (soit un sac de tout venant d’environ
50kg), le principe consiste à faire séparer les grains suivant les différentes tailles d’une masse
connue de matériaux au moyen de tamisage après lavage.

3. Appareillage :

• Dispositif de lavage avec arroseur


• Jeu de tamis emboîtable à maille d’ouverture carré dont les montures ont le diamètre
imposé par la dimension de la plus grande maille
• Couvercle et fond de tamis
• Récipient, brosse, pinceau,
• balance, étuve

4. Mode opératoire :

• Préparation de l’échantillon
• Tamisage avec lavage
• Etuvage
• Tamisage à sec
• Pesage des refus

5. Présentation du résultat :
Tableau : analyse granulométrie

Benmalek & Nadjari 10


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Courbe granulométrique
Elément granulométriques :
- Pourcentage tamisat à 80 µ = 0,93%. - Pourcentage tamisat à 2 mm = 84,47%.
d10= 0,10 mm. -d30= 0.30 mm. -d60= 0,48 mm. - Cu=d60/d10=4,80- Cc=(d30)²/d60.d10=1,88
6. Conclusion :
Les pourcentages des refus cumulés ou tamisats cumulés peuvent sont représentés sous forme
d’une courbe granulométrique en reportant les ouvertures des tamis en abscisses sur une
échelle logarithmique et les pourcentages en ordonnées sur une échelle arithmétique. La courbe est
tracée de manière continue et peut ne pas passer par tous les points.

L’essai est important pour connaître le squelette des matériaux constituant les ouvrages.

Benmalek & Nadjari 11


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Essai sedimentometrie:
NF P 94-057
1. but de l'essai:
Le but de cet assai est de mesurer sans commettre une grande erreur à différentes époques à l'aide
d’un densimètre une suspension de sol.
Il permet de tracer complètement la courbe granulométrique.
2. Appareillage:
-Eprouvette graduée
-Agitateur
-Densimètre
-Echantillon de sol<0.08mm

Figure 6 : les éprouvettes graduées

3. Principe de la méthode:
Cette essai est basée sur la loi de stockes qui exprime la vitesse de décantation d'une particule
sphérique dans un liquide visqueux en fonction de diamètre de la particule.

4. Le mode opératoire:
Prend 20g de sol dans une éprouvette de 1000ml
Verser 2.5ml de solution défoulant
Remplir l'éprouvette d'eau distillée jusqu'à 100ml
On agit pondant 2Min l'ensemble afin de séparer les
grains
On prolonge le densimètre dans l'éprouvette et on
prend les lectures
Au cours de l'essai on prolonge le thermomètre pour
relever la température
Remarque:
Le densimètre nous permet de déterminer la densité des grains.
Lorsqu'on prolonge le densimètre le dans la solution, on met à la graduation 10 et en fonction du
temps le densimètre varie.
Le temps de l'essai est en fonction de la vitesse de chute des particules, exemple:"un sol argileux
l'essai prend beaucoup du temps par rapport à un sol sableux "
La correction apportée est fonction de la température principale dans les conditions d'essais:

Benmalek & Nadjari 12


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Si T > 20° on ajoute la correction


Si T < 20° on retranche la correction
Dans cet essai de sédimentométrie on a pu savoir exactement la proportion des éléments donc tracer
complètement la courbe granulométrique du matériau étudier.
Les erreurs dans l'essai de sédimentométrie proviennent généralement du mode opératoire, de
l'opérateur, de la température…

Détermination des limites d’Atterbeg


NF P 94 – 052 – 1
NF P 94 051
1. Généralités :

Les limites d’Atterbeg sont des paramètres géotechniques permettant de connaître les teneurs
en eau à partir des quelles le sol se comporte comme un liquide (limite de liquidité) ou un
matériau plastique (limite de plasticité).

2. Principe des essais :


 Limite de liquidité :
Mesurer après un temps fixé, l’enfoncement d’un cône, sous son propre poids dans un
échantillon du sol remanié.

 Limite de plasticité :

C’est la teneur en eau exprimé en % du poids du matériau sec du rouleau qui se brise à un
moment déterminé.

3. Appareillage :
• étuve de dessiccation
• balance
• chronomètre
• spatules, couteau à bord rectiligne, coupelle,
boites pétri, plaque lisse en marbre
• tamis à maille carrée de 400 µm d’ouverture
nominal
• réserve d’eau déminéralisée
• le pénétromètre à cône (WL).

4. Mode opératoire :

 Essai de pénétration (WL) :

1.1-limite de liquidité WL:


Prend une quantité de refus inférieur à 0.4mm

Benmalek & Nadjari 13


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Mouiller cette quantité par l'eau distille


Régler la distance de chute de la coupelle à 1cm
On met la pâte sur la coupelle et séparer on deux partes
Tourner l'appareil de casagrande jusqu'à la réunion des
deux partes
Calculer le nombre de coups 15 < N < 35
Peser l'échantillon humide
Peser la tare
Déterminer la teneur en eau [%]
ESSAI1 ESSAI2 ESSAI3
NOMBRE DE COUPE 15 20 26
POIDS TOTAL HUMIDE 8,8 10,5 8,6
POIDS TOTAL SEC 7,4 8,5 7
POIDS DE LA TARE 4,8 4,6 3,7
POIDS DE L'EAU 1,4 2 1,6
POIDS DU SOLS SEC 2,6 3,9 3,3
TEREUR EN EAU 53,8461538 51,2820513 48,4848485
Wl EN% 48,9
Tableau :limite de liquidité WL
2.2-limite de plasticité Wp:
→ On garde la pâte jusqu'à l'apparition des fissures
→ Deviser la pâte à des petits morceaux de 1 mm de diamètre
→ On met à ces tares à l'étuve pondant 24h
ESSAI1 ESSAI2 ESSAI3
POIDS TOTAL HUMIDE 9,2 9,7 9,6
POIDS TOTAL SEC 8,1 8,5 8,5
POID DE LA TARE 3,7 3,8 3,8
POID DE L'EAU 1,1 1,2 1,1
POIDS DU SOL SEC 4,4 4,7 4,7
TENEUR EN EAU 25 25,53 23,40
WP MOYANNE 24,64
Tableau : limite de plasticité

3-l'indice de plasticité Ip: Ip=WL- Wp


Remarque:
Le nombre de coups N est limite entre 15 et 35 alors:

Benmalek & Nadjari 14


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

Si N < 15 la pâte contient beaucoup d'eau


IP=24,25
Si N > 35 la pâte est très sèche
Si le mortier est un sable on utilise une coupelle reguse pour éviter l'affaissement rapide de sable
Si le mortier est un argile on utilise une coupelle lisse
Si Ip ↑ ⇒ le sol est sensible à l'eau ⇒ comportement non plastique

5. résultats :

6. Expression des résultats

La limite de liquidité WL est la teneur en eau du matériau qui correspond


conventionnellement à un enfoncement de 17mm du cône.

La limite de plasticité Wp est la teneur en eau, % du poids du matériau sec, du rouleau


qui se brise au moment où son diamètre atteint 3mm.

L’indice de plasticité IP est la différence entre la limite de liquidité WL est la limite de


plasticité WP :

IP = WL - WP

7. Conclusion :

L’essai nous permet de choisir les matériaux convenable pour constructions routières (couche de
forme; couche de fondation)

Benmalek & Nadjari 15


Rapport de stage Université de Tahri Mohamed Bechar

La formation de l'ingénieur en génie civil nécessite l'observation et la manipulation des moyens à


la disposition de cette spécialité qu'il s'agit de direction de chantier et réalisation d'ouvrage ou
expérimental.
Les essais effectués en laboratoire ou sur le terrain, ils apportent des renseignements précis et
fiables sur les performances d'un matériau. Il en existe un grand nombre qui sont réglementés par
des normes internationales pour la plupart, ce qui a amélioré mes connaissances et
spécialement dans le domaine de géotechnique.
Ce stage se révèle être une expérience dans le monde du travail très bénéfique. Il a été l’occasion
de parfaire ma formation en appliquant les connaissances que j'ai acquis durant la duré de mes
études et aussi à acquérir une expérience professionnelle pertinente et susceptible de m'aider à
adapter ma formation aux exigences de l'emploi et pour se familiariser avec l'environnement
professionnel.
Ce travail ne serait passé dans les meilleures conditions sans le concours de tout le personnel du
laboratoire ingénieurs & techniciens. Ils l’ont enrichi par leurs suggestions et ont eu la patience de
répondre à mes innombrables questions.
Une autre fois, mes reconnaissances vis-à-vis de mes professeurs et collègues. Que chacun d’eux
trouve ici le témoignage de ma profonde gratitude !

Benmalek & Nadjari 16