Vous êtes sur la page 1sur 95

• LE DROIT DES SOCIETES

1
• La Société à Responsabilité Limitée
S.A.R.L

2
La S.A.R.L. a une nature juridique mixte :

Elle ressemble à une société de capitaux

La S.A.R.L. n’est pas


La responsabilité des La loi n° 5-96 a accentué
dissoute par la mort,
associés est limitée dans la réglementation,
l’incapacité ou la déchéance
au montant de leurs apports. la ressemblance avec
d’un associé.
(Art 44). la S.A.( art 1er , alinéa 2)
( Art 85)
3
La S.A.R.L. a une nature juridique mixte :

Elle ressemble à une société de personnes

Les parts ne sont pas


négociables. Les associés ne sont
Elles ne sont cessibles que pas nombreux. Ils se
dans des conditions connaissent et peuvent
rigoureuses (Art 55 ). jouer un rôle actif.
4
Nombre d’associés

Minimum 2 Maximum 50
Exceptionnellement 1 Si nombre des associés >50
(2 ans pour se transformer en SA)

5
Capital

Minimum 10 000 DH Pas de maximum

6
Libération

Minimum 25% 75% sur 5ans en fonction des


besoins de la société

7
Nature du capital

Les apports en nature Les apports


Les apports en numéraire en industrie

8
Les apports en numéraire

Ils sont versés dans un compte bancaire ouvert


au nom de la société « en cours de constitution », dans les 8 j
de leur réception.

9
Les apports en nature
Oui

Choix * La valeur de chaque


Oui apport en nature ≤ 100.000dhs
CAA * La ∑ des apports en nature:
≤ 50% du capital social ?

Non
Les associés restent
Non
Obligation Passer par CAA responsables

Oui solidairement pendant


Oui
Non 5 ans de la valeur de
Fin Retenir l’évaluation du CAA

l’apport en nature.

10
Les apports en industrie

Interdits dans les Tolérés dans les SARL Autorisés dans les
sociétés de capitaux sociétés de personnes

conditions

C’est celui qui fait un apport en nature Apport en nature lié à :


qui peut faire un apport en industrie Exploitation d’un fonds de commerce
Exploitation d’une activité artisanale
11
Les parts sociales
La part sociale est un titre de propriété.

capital

Société
Associé

Parts sociales

Droit pécuniaire Droit politique

Dividendes Participer aux assemblées


12
Cession des parts sociales
Autorisation
Oui des associés

Non Associés, parents,alliés, Oui Clause Non Cession


Tiers héritiers et époux d’agrément libre

Oui

13
Cession à un tiers
Oui

Notification du projet de cession à


la société et à chaque associé

La société (le gérant) dispose de 8j


pour convoquer les associés Un autre délai de 30j
commence à courir
Oui Les associés disposent d’un délai Non pour acquérir ou faire
Cession de 30j pour faire savoir leur acquérir les parts
autorisée décision (majorité des associés sociales
Ou
Silence représentant au moins les 3/4 des
parts sociales)
Acquérir Faire acquérir

Par un associé ou
Réduction du capital
tiers à dire d’expert
14
La gérance

15
Par qui? AGE (3/4 du capital social)

Combien? Un ou plusieurs

Associé ou tiers;
Personne physique;
Qui?
Avoir la capacité civile;
Ne pas être interdit
(déchéance commerciale)

Durée limitée
Mandat ?
Durée illimitée
En cas de silence, 3ans

16
Le gérant dispose des pouvoirs les plus absolus
pour engager valablement la société et en toute circonstance.

Pouvoirs

Toutefois, les statuts peuvent limiter ses pouvoirs sans pour autant que ces
limitations statutaires ne soient opposables aux tiers, à moins qu’il ne soit
prouvé que les tiers ont pris connaissance de ces limitations statutaires.

17
Sur le plan civil:
Le gérant engage sa responsabilité en cas de violation d’une
disposition légale ou statutaire et en cas de faute de gestion.

Responsabilité : Le gérant peut engager sa responsabilité sur le plan


civil et/ou sur le plan pénal:

Sur le plan pénal:


Le gérant engage sa responsabilité en cas de distribution fictive de dividendes
ou en cas de présentation des états de synthèse qui ne reflètent pas l’image
fidèle de la société.

18
Au terme;

Décès;

Déchéance;

Démission: elle ne doit pas


intervenir dans des conditions
préjudiciables;
Fin de mandat

Révocation: celle-ci doit intervenir


pour cause légitime par les associés
représentant les ¾ du capital;

Révocation judiciaire.
19
En cas de révocation

Révocation Oui
légale

Oui
Oui Non
Dans le respect de la
règle: ¾ du capital Pas de révocation
Juste motif

Non
Révocation
légale

Mais la société
doit verser
des
dommages
et intérêts
20
Les Assemblées Générales

ordinaires extraordinaires

Décision prise à la Majorité des ¾


majorité simple du capital social
50% + 1 voix

21
Qui peut convoquer une assemblée?
• 1/ Le gérant
• 2/ Le CAC
• 3/ Les associés qui détiennent la moitié du
capital social
• 4/ Les associés qui détiennent le quart du
capital social à condition qu’ils représentent au
moins le quart de l’effectif.

22
Remarque

Les consultations écrites sont possibles


dans une SARL sauf pour l’approbation
des comptes

23
Le contrôle de la SARL
Choix
par les Associés
représentant les ¾
Associés exercent le du capital social
CAC
droit à L’information
Obligation Si
CAHT>50MillionsDh

À titre À titre
permanent ponctuel
À titre
occasionnel
15j avant
Un associé peut toute
demander au réunion Déclencher une
Poser au gérant
gérant : expertise de gestion
des questions
-États de synthèse par écrit (2 fois
Mêmes documents par an)
-Rapport de gestion
sont mis par le gérant A condition de
-Le cas échéant le à la disposition de réunir 25% du 24
rapport du CAC l’associé capital social
Modification du capital social
(AGE:3/4 du capital social)

+
-

oui Les créanciers non Motif ? Éponger


Juge
peuvent faire les pertes
opposition (30j)

non oui
Rembourser Constituer des
la créance garanties fin fin
25
Transformation de la SARL

SNC
Sté en commandite simple SA
Ou Sté en
commandite par actions

AGE
Exige l’accord - Statuts
unanime de tous
les associés + ¾ du
- Accord de tous les capital
associés qui acceptent social
26
d’être des commandités
Contrat ou acte qui
Convention lie l’associé ou le
gérant à la société

Convention Convention n’est


interdite pas interdite

non oui
Convention conclue
dans des conditions
normales
Convention Convention
réglementée Libre 27
Il est interdit au gérant ou associé personne physique de contracter sous quelque
forme que ce soit les emprunts auprès de la société, de se faire consentir
par elle un découvert en compte courant ou autrement.

Convention interdite

Il leur est également interdit de faire cautionner ou


avaliser par la société leurs engagements envers les tiers.

28
Convention
réglementée

Rapport du
gérant ou CAC

Présenter le rapport
aux associés pour L’associé ou le
approbation gérant intéressé ne
participe pas au vote

Sté engagée Approbation Non approbation Gérant ou associé


engage sa 29
responsabilité
* Si le gérant n’est pas associé,
l’approbation est préalable

30
La dissolution de la SARL
• Cas particulier: cas d’une SARL dont la
situation nette devient inférieure au quart du
capital social
Approbation Redresser la situation
des comptes

31/12/06 30/06/07
30/09/07 31/12/08
Etablissement
des Etats de
synthèse par le Se prononcer sur la
Gérant dissolution anticipée
de la société
31
• LA SOCIETE ANONYME

32
Ce qui compte, c’est l’argent que les
actionnaires apportent.

La S.A. est une


société de capitaux. Les actions sont négociables.

Les actionnaires ne sont tenus des


dettes que dans la mesure de
leurs apports.

33
Nombre d’actionnaires

Minimum 5 Pas de Maximum

34
Capital

Minimum 300.000,00 dirhams pour les 3.000.000.00, 00 dirhams pour les


S.A. sans appel public à l’épargne S.A. avec appel public à l’épargne.

35
Les variantes de la SA

La SA à directoire
La SA à conseil
et à conseil La SAS
d’administration
de surveillance

36
LE GESTION DE LA S.A.
LES ORGANES

1-S.A. AVEC CONSEIL D’ADMINISTRATION (Chapitre I du titre III)

Le président du conseil d’administration (P.C.A., appelé souvent P.D.G.)

Il est élu et révoqué par le C.A. (Art 63)

Il doit - être une personne physique ;


- être membre du C.A. 

Ce n’est pas un salarié (Art 43), mais du point de vue fiscal et de la sécurité sociale, il est assimilé à un
DIRECTION salarié.
REPRESENTATION
Il préside le C.A.

Il assure la direction générale (Art 67), il est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toutes
circonstances au nom de la société (Art 69 al. 1), il la représente vis-à-vis des tiers (Art 74 al. 2). Il ne
peut cependant donner de cautionnement, d’aval ou de garantie pour la société qu’après y avoir été
autorisé par le C.A. (Art 70)

Il peut être assisté d’un ou plusieurs directeurs généraux (Art 75).

Le conseil d’administration
3 à 12 administrateurs, ce nombre peut être porté à 15 si les actions de la société sont cotées à la bourse
des valeurs (Art 39), personnes physiques ou morales obligatoirement actionnaires
(Art 44 al.1).
Ils sont désignés par l’A.G.O. pour un délai de 6 ans (Art 48) et révoqués par elle « ad nutum » (Art 63).
Le C.A. a les pouvoirs les plus étendus de gestion, dans l’intérêt de la société. Des clauses limitatives
ADMINISTRATION peuvent exister, mais elles ne sont pas opposables aux tiers.
Il a des pouvoirs propres :
oconvocation des assemblées (Art 73) ;
oétablissement des comptes ;
orapport à l’A.G.O.
Les décisions sont prises à la majorité (Art 50 al.4).
Les membres du C.A. sont responsables civilement (Art 349) et pénalement (Art 373 à 377).
37
2- S.A. AVEC DIRECTOIRE
Le directoire

2 à 5 personnes physiques (Art 78) :


- 7 personnes si les actions sont inscrites à la cote de la bourse des valeurs ;
- une seule personne si le capital est inférieur à 1.500.000 dirhams.
Ils sont désignés par le conseil de surveillance (Art 79) pour 4 ans (Art 81) et peuvent
être révoqués par l’A.G.O sur proposition du conseil de surveillance (Art 80) pour
ADMINISTRATION justes motifs.
DIRECTION Le directoire a les pouvoirs les plus étendus pour gérer et agir au nom de la société. Des
clauses limitatives peuvent exister, mais elles sont inopposables aux tiers (Art 102).
Il a les pouvoirs propres :
oconvocation des assemblées ;
oétablissement des comptes ;
orapport à l’A.G.O.
les directeurs sont responsables civilement et pénalement.

Le président du directoire

Il est désigné par le conseil de surveillance (Art 79)


Il représente la société (Art 103)

Le conseil de surveillance a aussi un pouvoir de gestion, mais son rôle de contrôle est
prépondérant.

38
Comparaison des différents organes dans les S.A.

39
Conseil Conseil
Directoire
d’administration de surveillance

Le conseil
Par qui ? L’A.G.O.
De surveillance

3 à 12 si la société n’est pas cotée 2 à 5 si la société n’est pas


cotée
Désignation 15 si la société est cotée
Combien ? 7 si la société est cotée
24
27 1 si le capital est inférieur à
30 1 500 000 DH

Personnes physiques ou morales


Qui ? actionnaires sauf le président (PP). Personnes physiques

40
Conseil Conseil
Directoire
d’administration de surveillance
2 à 6 ans, en cas de
silence 4 ans,
3 ans (les statuts) rééligibles (Art 81)
Durée du mandat 6 ans(acte postérieur) 6 ans
rééligibles

Ils perçoivent des jetons Jetons de présence Rémunération de chaque


de présence. La somme alloués par l’A.G.O.et membre déterminée par
globale est fixée répartis par le C.S. le conseil de surveillance
annuellement par l’A.G.O. (Art 82).
et répartie librement par
le C.A.
(Art 51 al.1)
Rémunération

o Fin du mandat ; Sur proposition du C.S.


o Démission ; avec des justes motifs ;
o Décès sinon, le directeur
o Révocation par l’A.G.O. « ad nutum », révoqué peut prétendre à
des dommages et
sans avoir à présenter de justes motifs.
intérêts.
Expiration

41
Conseil Conseil
d’administration de surveillance Directoire
Peuvent être salariés de Ne peuvent être salariés Peuvent être salariés de
l’entreprise sous certaines de la société (Art 93) l’entreprise (sans
conditions limitation)
(Art 43)

42
LE CONTROLE DE LA S.A.

43
Il est exercé par les commissaires
aux comptes et les actionnaires.

Par les commissaires Contrôle direct par


aux comptes : les actionnaires

Droit de communication (Art 145 à 149)


et d’information (Art 140 et 141)
Pour pouvoir exercer leur contrôle, notamment
Il y a au moins un commissaire aux au cours de l’A.G.O. annuelle, les actionnaires
comptes dans toutes S.A. chargé de ont un droit de communication sur les documents
sociaux.
contrôle et de suivi des comptes Assemblées générales :
sociaux (Art 159) ; Les actionnaires approuvent les comptes par
Ils sont désignés par l’A.G.O. un vote en assemblée générale.
pour 3 exercices (Art163). Publicité des comptes :
Dépôt au greffe du tribunal de commerce dans
le mois qui suit l’A.G.O. des états de synthèse
44
Commissaires aux Contrôle
comptes (Titre VI)
S.A.
S.A. avec directoire
avec conseil d’administration (Chapitre II du Titre III)
(Chapitre 1er du Titre III)

Président
Élection
Président Représente la société
Direction générale (Art 103)
Représente la société
(Art 74)
Directoire
Gère et engage la société
(Art 102)
Conseil d’administration
Gestion de la société
(Art 72 al. 3) Élection

Rapport information
Élection
(Art 72
(artal.40)
4) Conseil de surveillance (art 103
Gestion
Contrôle
Rapport Rapport
Élection (Art 79) Information
Rapport

Actionnaires Actionnaires
Exercent un contrôle, droit de Élection Exercent un contrôle, droit de
communication et d’information communication et d’information
(Art 141) (Art 141)
45
Règles essentielles concernant la
convocation et la tenue des
assemblées

46
Décision de convoquer Prise par le C.A. ou le directoire ou le C.S. Exceptionnellement par
l’assemblée les commissaires aux comptes ou un mandataire de justice.

Avis de réunion afin S.A. avec appel publique à l’épargne : avis publié au B.O.
de permettre aux S.A. sans appel publique à l’épargne : lettre recommandée
actionnaires des
proposer des projets
de résolution
30 jours au moins avant la date de réunion, doit comporter les
Avis de convocation informations relatives à la tenue de la réunion (Art 120).
(l’ordre du jour qui y
S.A. avec appel public à l’épargne : publication dans un J.A.L. et au
figure limite la
compétence de B.O. (Art 156)
l’assemblée) S.A. sans appel public à l’épargne : lettre ordinaire – publication dans
un J.A.L., lettre recommandée à ceux qui en ont fait la demande.
Droit de Au siège social, dans les 30 jours qui précèdent l’A.G.O.
communication et
d’information
Tous les actionnaires. Les statuts peuvent exiger un minimum
Accès à l’assemblée d’actions
Les petits actionnaires peuvent se grouper.
Procuration au conjoint ou à un actionnaire.
Vote des absents

Les commissaires aux comptes


Personnes non Les représentants de la masse des obligataires.
actionnaires
Feuille de présence Les actionnaires présents doivent la signer. 47
Rapport du C.A. ou du directoire
Lecture des Rapport du commissaire aux comptes
rapports

Quorum - A.G.O. : 1ère convocation : 1/4 au moins des actions ;


- A.G.E. : 1ère convocation : la moitié des actions ;
2ème convocation et suivantes : ¼ des actions au
moins ;

- A.G.O. : la moitié des voix plus une ;


Majorités - A.G.E. : 2/3 des voix au moins.

Rédaction d’un
P.V.

Les états de synthèse doivent être déposés au greffe du tribunal de


Publicité commerce, dans le mois de leur approbation par l’A.G.O.
postérieure à Toute modification dans la composition des organes sociaux doit faire
l’assemblée l’objet d’une publicité (J.A.L., dépôt au greffe, insertion au B.O.)

48
Approbation des conventions réglementées
conclues entre la société et l’un de ses
dirigeants

49
Les commissaires L’A.G.O.
Le Le C.A. donne son à
Aux comptes font un qui
dirigeant Informe autorisation
rapport vote
concerné ou et informe
le C.S.

Contrôle « a priori » Contrôle «a posteriori»

50
La Société en nom collectif

51
Nombre
d’associés

Minimum deux associés. Aucun maximum n’est fixé.

52
Capital

Aucun capital minimum n’est exigé. Toutefois, en cas de


financement de l’activité par un crédit jeune promoteur ou autre,
certaines banques exigent cette forme sociale pour la constitution
de la société.

53
Tous les associés sont gérants sauf stipulation contraire
des statuts, qui peuvent désigner un ou plusieurs gérants,
pris parmi les associés ou en dehors d’eux, personne
physique ou morale.

Le ou les gérants sont nommés pour une durée


indéterminée, sauf clause statutaire contraire.

Le ou les gérants disposent des pouvoirs les plus larges


Organes sauf stipulation contraire des statuts. Toutefois, les
de gestion clauses statutaires limitant les pouvoirs des gérants sont
inopposables aux tiers.

Les décisions sont prises à l’unanimité des associés,


sauf stipulation contraire des statuts pour certaines
décisions.

Le ou les gérants encourent une responsabilité civile


et/ou pénale.
54
Conventions
réglementées

Toute convention intervenant entre une société en nom collectif et l’un de


ses gérants est soumise à l’autorisation préalable des associés.

55
Les associés se réunissent annuellement pour approuver
les comptes.

Les associés non gérants disposent d’un droit de


Communication permanent : deux fois par an, ils peuvent
consulter les livres, l’inventaire, les états de synthèse,
le rapport de gestion et le rapport du commissaire aux
comptes, s’il en a été désigné un.

Décisions En outre, quinze jours avant la tenue de l’assemblée,


collectives le rapport de gestion, l’inventaire et les états de synthèse
(et le rapport du commissaire aux comptes, le cas échéant)
sont communiqués aux associés.

Les décisions collectives sont obligatoirement prises à


l’unanimité pour la révocation d’un gérant associé,
la continuation de l’activité malgré la révocation de ce gérant
et la cession de parts sociales. Dans tous les autre cas,
l’unanimité n’est requise qu’en l’absence de clause statutaire.

56
Particularités

La cession des parts sociales requiert


Les associés répondent indéfiniment l’unanimité des associés, ce qui
et solidairement sur leurs biens implique qu’un associé ne peut quitter
personnels des dettes sociales. la société contre le gré des
coassociés.

57
La Société en commandite simple

58
Nombre
d’associés

Minimum deux associés. Aucun maximum n’est fixé.

59
Deux catégories d’associés :

un ou plusieurs commanditaires, qui


un ou plusieurs commandités, dont ne sont tenus des dettes sociales
la situation est analogue à celle des que dans la mesure de leur apport à
membres des sociétés en nom collectif, la société et qui n’ont pas la qualité de
commerçant.

60
Capital

Aucun capital minimum n’est exigé. Toutefois, les statuts doivent indiquer
clairement la valeur des apports de chaque associé commandité ou
commanditaire dans le capital social.

61
Seuls les associés commandités peuvent exercer les
fonctions de gérants sauf stipulation contraire des
statuts, qui peuvent désigner un ou plusieurs gérants,
pris parmi les associé commandités ou en dehors d’eux,
personne physique ou morale.

Le ou les gérants sont nommés pour une durée


indéterminée, sauf clause statutaire contraire.

Le ou les gérants disposent des pouvoirs les plus


Organes larges sauf stipulation contraire des statuts. Toutefois,
de gestion les clauses statutaires limitant les pouvoirs des gérants
sont inopposables aux tiers.

Les décisions sont prises à l’unanimité des associés,


sauf stipulation contraire des statuts pour certaines
décisions.

Le ou les gérants encourent une responsabilité civile


et/ou pénale.
62
Conventions
réglementées

Toute convention intervenant entre une société en commandite simple et


l’un de ses gérants est soumise à l’autorisation préalable des associés

63
Les associés se réunissent annuellement pour approuver
les comptes.

Les associés peuvent aussi se réunir lorsque la réunion est


demandée, soit par un commandité, soit par le quart en nombre
et en capital des commanditaires.

Les décisions ordinaires sont prises dans les conditions que


les associés peuvent librement fixer dans les statuts.

Les décisions extraordinaires sont prises à l’unanimité de


tous les commandités et à la majorité en nombre et en capital
Décisions
des commanditaires.
collectives
Les associés commanditaires disposent d’un droit de
Communication permanent. Ils peuvent consulter pour les
trois derniers exercices, les livres, l’inventaire, les états de
synthèse, le rapport de gestion, le rapport du commissaire aux
comptes, s’il en a été désigné un et les procès verbaux des
assemblées.
En outre, quinze jours avant la tenue de l’assemblée, le
rapport de gestion, l’inventaire et les états de synthèse
(et le rapport du commissaire aux comptes, le cas échéant)
sont communiqués aux associés. 64
Particularités

La cession des parts sociales requiert


l’unanimité des associés, toutefois il peut
être dérogé à ce principe par une clause
statutaire qui stipulerait par exemple :
Les associés commanditaires ne
-que les parts sociales des associés
peuvent s’immiscer dans
commanditaires sont librement cessibles
la gestion de la société, ni passer
entre associés ;
aucun acte de gestion.
-que les parts des commanditaires peuvent
être cédées à des tiers étrangers à la société
avec le consentement de tous les
Commandités et de la majorité en nombre
et en capital des commanditaires.
65
La Société en commandite par actions

66
Nombre
d’associés

Un ou plusieurs commandités qui Trois commanditaires au moins qui


ont la qualité de commerçant. n’ont pas la qualité de commerçant.

67
Capital

Par référence au régime de la société anonyme il est fixé comme suit :


¤ 300.000 DH pour les SCA qui ne font pas appel public à l’épargne,
¤ 3.000.000 DH pour les SCA qui font appel public à l’épargne.

68
Le fonctionnement de la SCA dépend des
conditions d’exercice de la gérance et du
contrôle de cette dernière.

69
Seuls les associés commandités sont autorisés à
exercer les fonctions de gérants.

Les gérants peuvent être choisis parmi les commandités


ou les tiers.

Lorsque le gérant est une personne morale, cette


dernière doit désigner un représentant permanent.

Les gérants ont les pouvoirs les plus étendus pour


La gérance: agir en toute circonstance au nom de la société, sauf
les restrictions légales ou statutaires.

La société est engagée même par l’acte du ou des


gérants qui dépasse l’objet social.

Le ou les gérants encourent une responsabilité


civile et/ou pénale.

70
Le conseil de surveillance est composé de trois
commanditaires au moins, nommés pour une durée
de six ans. Les associés commandités ne peuvent y
siéger.

C’est un organe de contrôle permanent, qui dispose


des mêmes pouvoirs que le commissaire aux comptes,
Le conseil à la différence le conseil de surveillance porte un
de surveillance : jugement sur la gestion présenté dans un rapport à
l’assemblée générale ordinaire annuelle des associés.

Les membres du conseil de surveillance n’encourent


aucune responsabilité, en raison des actes de
la gestion.

71
Conventions
réglementées

Toute convention intervenant entre une société en commandite par actions et


l’un de ses gérants est soumise à l’autorisation préalable des associés.

72
Contrôle

La désignation d’un commissaire Les dispositions de la loi 17/95 relatives


aux comptes est obligatoire dans aux sociétés anonymes sont
Toute société en commandite par applicables au contrôle dans les SCA.
actions.

73
Décisions
collectives

En raison de l’existence de deux catégories d’associés, les décisions


collectives nécessitent une double consultation :

Une consultation des commanditaires


Une consultation des commandités, soit réunis obligatoirement en assemblée
en assemblée, soit par correspondance, générale. Cette dernière obéit aux
dans les mêmes conditions que les mêmes règles que celles fixées pour
associés d’une société en nom collectif ; les sociétés anonymes, à l’exception
de quelques règles particulières.

74
Les associés commandités répondent indéfiniment
et solidairement sur leurs biens personnels des
dettes sociales.

La SCA est une société de capitaux dont le régime


emprunte largement à celui de la société anonyme.
Les différences principales résident dans le statut
Particularités particulier des associés commandités et le mode
de gestion.

C’est une société par actions car son capital et


représenté par des actions librement négociables et
non par des parts sociales.

75
La Société en participation

76
Nombre
d’associés

sans limitation légale du nombre


Deux associés au minimum
maximum.

77
Capital

Le défaut de personnalité morale fait que la société en participation ne peut


jamais avoir de capital social.

78
La société en participation est administrée par un
gérant qui n’a cette qualité qu’à l’égard de
la société.

Organes
de gestion
Les rapports entre associés sont régis, soit par les
dispositions applicables aux sociétés civiles
si la société à un caractère civil, soit par
les dispositions applicables aux sociétés en nom
collectif, relatives à la nomination, la révocation et
les pouvoirs du gérant ainsi que la transmission
des droits sociaux des participants, si la société
a un caractère commercial.

79
Responsabilité
des gérants

Vis à vis des tiers : Vis à vis des associés :

Le gérant d’une
Dans une société à
société à caractère La responsabilité contractuelle
caractère ostensible,
occulte agit en son du gérant peut être mise en
le gérant est réputé
nom propre et non cause par la violation des
avoir agi pour le
au nom de la société. dispositions légales ou
compte de la société
Il assume donc une statutaires ou d’une faute
et il engage
responsabilité commise dans la
la responsabilité
personnelle des gestion.
des associés.
actes de gestion.
80
Décisions
collectives

Le fonctionnement de la société en participation est librement fixé par les


associés, sous réserve des dispositions du Dahir des Obligations et Contrats.

81
La société en participation réunit trois éléments
essentiels d’une société : les apports, l’affectio-societatis
et la participation aux bénéfices et aux pertes.

La société en participation n’a pas la personnalité


morale et elle n’est soumise à aucune formalité de
publicité ou d’immatriculation.

Particularités En principe la société en participation a un caractère


occulte vis à vis des tiers sauf lorsqu’elle a un objet
commercial (dépôt des statuts et états de synthèse
obligatoire).

Elle peut être créée de fait, en ce sens qu’elle peut


résulter, non pas de la volonté expresse des associés,
mais implicitement du comportement de personnes qui,
sans avoir pleinement conscience, se traitent entre
elles et agissent à l’égard des tiers comme de
véritables associés.

82
LA SOCIETE CIVILE

83
Une société civile est toute société qui n’est pas commerciale
par la forme et dont l’activité est civile.

Il n’existe pas de réglementation spécifique aux sociétés


civiles dans le droit marocain.
La société civile reste en effet régie par les règles de droit
commun prévues par le DOC en matière des obligations et
des contrats (articles 982 et suivants).
Est réputée civile toute activité qui :
¤ n’est pas visée par les articles 6 et suivants du code de
commerce ;
Qu’est ce qu’une
¤ consiste dans la simple gestion d’un patrimoine personnel ;
société civile ?
¤ ou d’exercice d’une activité libérale.

Une société civile peut néanmoins effectuer des actes


commerciaux sans perdre pour autant son caractère civil si
ces actes ne sont que l'accessoire de l'activité civile principale.

Lorsqu’une société exerce une activité commerciale alors


qu’elle a la forme civile, elle fait encourir à ses associés le
risque éventuel d’être qualifiés par leurs créanciers, en cas de
difficultés, de commerçants et être poursuivis en paiement
selon les règles applicables aux associés d’une SNC
84
(notamment la règle de la solidarité).
Au contraire des sociétés commerciales, aucun capital
minimal n’est exigé. Le cas échéant, son montant et
les modalités de libération restent librement fixés par
les statuts.
Il n’existe pas d’obligation de blocage des fonds.

Les formalités de constitution d’une société civile sont


Quelles sont les allégées par rapport à celles prévues pour les sociétés
caractéristiques d’une commerciales. En effet, il n ’est pas prévu d’obligation
société civile ? De publicité ou de dépôt au greffe. La simple signature
des statuts par les associés suffit à constituer
la société civile.

La société civile est gérée par un ou plusieurs gérants,


choisis ou non parmi les associés, qui engagent
la société vis-à-vis des tiers pour tout acte entrant
dans le cadre de l’objet de la société.

85
• LE GROUPEMENT D’INTERÊT
ECONOMIQUE (GIE)

86
Le GIE est une structure juridique dotée de la personnalité
morale. Il s’agit essentiellement d’un instrument de
collaboration entre les entreprises membres qui peuvent
développer leur activité économique en bénéficiant de
services communs que leur apporte le groupement, tel que
la recherche, le développement commercial, ...

Doté de la personnalité juridique, le GIE n’est cependant ni


une société ni une association ; il constitue un cadre
intermédiaire entre ces deux entités juridiques.
Immatriculé au registre du commerce en vertu de
Qu’est ce qu’un
l'article 48 du code de commerce, le groupement n’est pas
GIE ?
pour autant commercial à raison de sa forme. Sa nature
dépend de son activité ; il est civil si son activité est civile,
il est commercial si son activité est commerciale.

L’intérêt de se constituer en GIE réside dans le fait qu’il a


pour but de faciliter ou de développer l'activité économique
de ses membres et d'améliorer ou d'accroître les
résultats de cette activité.

87
Son activité doit donc se rattacher à l'activité
économique de ses membres; elle en constitue
le prolongement. Son but n'est pas de réaliser des bénéfices
pour lui-même, mais rien ne lui interdit d'en réaliser dans
le cadre de l'activité auxiliaire qui lui est impartie.

De plus, le GIE est une structure très souple puisqu’il


appartient aux fondateurs de fixer dans les statuts les règles
de gestion, d'administration, de contrôle et celles relatives
aux décisions collectives. Les textes contiennent en ce
domaine peu de dispositions pour laisser une place à
Qu’est ce qu’un
l'autonomie de la volonté des membres. Cette liberté exige
GIE ?
en contrepartie une rédaction élaborée des actes (statuts,
règlement) et impose un esprit de collaboration
particulièrement développé entre les membres.
Le groupement peut être formé entre commerçants et
non-commerçants. II est, en effet destiné à être utilisable
aussi bien par de grandes sociétés que par des petites et
moyennes entreprises. Son but essentiel est de regrouper
des moyens afin de donner plus d'efficacité aux entreprises
membres qui conservent leur autonomie.
88
Seules les personnes morales peuvent se constituer en
GIE. Ceci a pour conséquence d’écarter les entreprises
individuelles du champ d’application de la loi.

Ainsi, toutes les personnes morales exerçant une activité


économique conforme à l'objet d'un GIE peuvent faire partie
d'une telle structure. Cette possibilité est offerte à des
entreprises d'importance inégale.

Qui peut être


membre d’un GIE ?
Un GIE est valablement constitué, dès lors qu’il met en
présence au moins deux personnes morales.

Aucun maximum n'est prévu. Mais, comme toute entreprise,


un nombre trop important de membres ne peut être qu’un
frein à l’avantage d’être constitué en GIE.

89
Un GIE peut être constitué sans capital, ce qui n’exclut
pas l’hypothèse d’un GIE constitué avec un capital.

Le GIE, avec ou
sans capital ?

De manière générale, avec ou sans capital, le GIE est


doté d'un patrimoine comme toute personne morale,
pour assurer ses besoins de financement.

90
deux cas de figures
peuvent se présenter :

GIE avec capital


GIE sans capital Les membres d’un GIE peuvent
Constitué sans capital, un GIE doter celui-ci d'un capital.
assurera son financement au La constitution d'un capital
moyen de versements de implique des apports.
cotisations par ses membres, Ces derniers s’effectuent en
la facturation de ses services, etc. numéraire, en nature ou en
industrie.
91
Le groupement d’intérêt économique est administré
par un ou plusieurs administrateurs. Ces derniers
peuvent être des personnes physiques ou des
personnes morales, membres du GIE ou choisi en dehors.

Les personnes morales peuvent ainsi être nommées


administrateurs du groupement sous réserve qu'elles
désignent un représentant permanent, qui encourt
les mêmes responsabilités civiles et pénales que s'il
était administrateur en son nom propre (article 21).
Comment est géré
un GIE ? Il faut au moins un administrateur; en revanche,
il n'existe pas dans la loi de maximum (article 21).

Ainsi, il revient au contrat du GIE de déterminer le


nombre d’administrateurs, les conditions de leur
nomination, leurs attributions, pouvoirs et conditions de
révocation. Les modalités de renouvellement du mandat
sont précisées aussi dans le contrat, ainsi que la
question de sa gratuité ou de sa rémunération.
92
La durée du mandat des administrateurs est fixée
par le contrat de groupement ou par la décision de
nomination prise en conformité des stipulations du
contrat. Si aucun terme n'est fixé, on doit considérer
en principe que l'administrateur est réputé avoir été
nommé pour la durée du groupement, ce qui n'interdit
évidemment pas que ses fonctions prennent fin par
anticipation, à la suite par exemple de décès, de
démission, etc..

Comment est géré Il appartient donc au contrat de prévoir les modalités


un GIE ? de démission : préavis, forme, motivation,
indemnisation, etc. A défaut, la démission n'aura pas
à être motivée ou assortie d'un préavis.

Dans les rapports avec les tiers, un administrateur


engagera le groupement par tout acte entrant dans
l'objet de celui-ci. Toute limitation de pouvoirs sera
inopposable aux tiers.

93
Les décisions collectives d’un GIE sont prise en
assemblée des membres du groupement.

Les assemblées des membres du groupement sont


habilitées à prendre toute décision, y compris de
dissolution anticipée ou de prorogation, dans les
Conditions fixées par le contrat.
Les décisions
collectives
Il appartient au contrat du GIE de fixer les règles de
fonctionnement des assemblées, notamment :
+ le mode de convocation et de réunion des assemblées ;
+ le délai de convocation ;
+ les conditions de quorum et de majorité ;
+ le droit de vote (lequel ne peut être totalement supprimé
à l’encontre de certains membres) ;
+ l’établissement d’un procès-verbal.

94
Les membres du groupement sont tenus des dettes
de celui-ci sur leur patrimoine propre. Ils sont
solidaires, sauf convention contraire avec le tiers
cocontractant.
Cette responsabilité indéfinie des membres du
groupement est une des pierres angulaires de ce
type de structure juridique.
Toute poursuite d'un membre, suppose que le GIE aura
été au préalable, mis en demeure de payer sa dette.
Le contrat constitutif peut fixer une clé de
La responsabilité contribution aux dettes de chacun des membres.
des membres du GIE
L'obligation au passif des membres suppose toutefois
que la dette du GIE ait été contractée par un
administrateur, que ce dernier ait agit ou non dans les
limites de l'objet du groupement défini dans le contrat.

A l'égard des tiers, ce sont les membres du groupement


qui sont tenus solidairement des dettes de celui-ci dans
les conditions à déterminer par le contrat.

95