Vous êtes sur la page 1sur 18

QCM en GRH

1) Qu’est-ce que la GRH ?


¨ L’ensemble des métiers permettant d’encadrer le personnel de l’entreprise
¨ La conciliation des intérêts de l’entreprise avec les contraintes liées au personnel
¨ L’ensemble des techniques de motivation du personnel
2) Le rôle du responsable RH consiste à :
¨ définir la politique générale de l’entreprise
¨ assurer le recrutement des meilleures compétences
¨ acquérir, développer et fidéliser le capital humain
3 ) Dans les PME-PMI, la GRH a pour objet :
¨ de définir l’organisation de l’entreprise
¨ d’ajuster au mieux, les savoirs, les savoirs-faire et les savoirs-être des hommes disponibles et
potentiellement membres de l’entreprise, au niveau de chacune de ses fonctions
¨ d’investir dans l’outil de production industriel et commercial
4) La GRH est :
¨ une variable d’ajustement
¨ une variable stratégique
¨ une variable privilégiant la réaction plutôt que l’anticipation
5) La GRH est pratique contingente :
¨ parce qu’elle s’occupe des contingents de salariés
¨ car elle doit limiter ses contingents d’employés
¨ elle est influencée par des facteurs internes et externes de son environnement
6) Pour les salariés, le Directeur des ressources humaines est :
¨ garant de l’équité, de l’employabilité et de l’éthique
¨ toujours le principal actionnaire de l’entreprise
¨ la personne qui détermine seule, de la stratégie de l’entreprise
7) Dans les PME-PMI, les contraintes de la GRH :
¨ peuvent avoir un rapport avec la mondialisation et les changements technologiques
¨ se limitent au secteur d’activités de l’entreprise
¨ ne concernent pas les syndicats
8) Dans les PME-PMI, les managers :
¨ peuvent être un vecteur de changement des ressources humaines
¨ n’ont pas besoin de stratégie des ressources humaines
¨ ne peuvent pas s’engager dans de grandes innovations
9 ) Les frais de personnel peuvent être considérés comme :
¨ une charge financière.
¨ un investissement.
10) Parmi ces différents postes, quels sont ceux qui sont rattachés à la fonction RH ?
¨ Responsable Développement RH
¨ Directeur Administratif et Financier
¨ Responsable Formation
¨ Contrôleur de Gestion Sociale
¨ Responsable Compensation & Benefits
¨ Assistant de Direction
¨ Assistant juridique RH

1
¨ Consultant en recrutement
11) «Le service RH a décidé de confier la gestion des congés payés aux responsables
opérationnels». À quel terme managérial se rapporte cette décision?
¨ l'externalisation de la fonction RH
¨ l'internalisation de la fonction RH
¨ la décentralisation de la fonction RH
¨ la centralisation de la fonction RH
¨ l'outsourcing de la fonction RH
12) L'ESS (Employee Self Service) fait référence à :
¨ l'utilisation de l'outil informatique par le service Ressources Humaines dans ses activités
quotidiennes
¨ l'existence d'un forum sur l'intranet d'une organisation pour répondre aux questions RH des
salariés
¨ l'existence d'un blog pour chaque salarié via le serveur de son organisation
¨ la possibilité pour le salarié de gérer lui-même son dossier individuel via une application
informatique
13) Parmi ces variables, quelles sont celles qui sont susceptibles d'influencer l'activité RH de
l'entreprise ?
¨ les budgets de l'entreprise
¨ le chômage
¨ le dirigeant de l'entreprise
¨ l'inflation
¨ les changements démographiques
¨ la structure de l'entreprise
¨ le style de leadership
14) Quel site a modifié le travail de GRH ?
¨ Youtube
¨ Instagram
¨ Linkedin
¨ Periscope
15) Dans une petite annonce, figurent toujours :
¨ le nom et les références de l'entreprise qui recrute
¨ le nom et les références du candidat à l'embauche
¨ le salaire proposé pour le poste
¨ la description du poste proposé
16) La cooptation consiste à :
¨ solliciter la coopération entre les différentes équipes de travail
¨ inviter les membres du personnel à présenter à l'embauche des candidats faisant partie de
leurs relations
¨ recruter un cadre en accord avec les syndicats
¨ favoriser l'intégration d'un nouveau recruté en lui donnant un tuteur
17) Les principaux contacts occasionnels utilisés comme mode de recrutement sont:
¨ les contrats à durée indéterminée
¨ l'intérim
¨ les stages
¨ les salons de recrutement
¨ les voyages d'affaires

2
18) Les cabinets de recrutement ont pour mission:
¨ de payer les nouveaux recrutés d'une entreprise
¨ de proposer aux entreprises des personnes compétentes travaillant pour des entreprises
concurrentes
¨ d’aider les entreprises dans la sélection des candidats
¨ de recruter le personnel pour le compte et à la place de l’entreprise
19) Les logiciels de recrutement visent à:
¨ vérifier que le candidat maîtrise l'outil informatique
¨ tester les qualités du candidat
¨ faciliter l'intégration du candidat dans l'entreprise
20) Une entreprise est en situation de sureffectif lorsque:
¨ ses ressources en personnel sont inférieures à ses besoins
¨ ses effectifs sont surévalués
¨ ses ressources en personnel sont supérieures à ses besoins
¨ ses effectifs sont sous-évalués
21) Une situation de sureffectif entraîne:
¨ une charge de travail lourde pour les salariés en place
¨ des coûts accrus pour l'entreprise
¨ des difficultés à fournir les clients en temps et en heures
22) Une pyramide des âges comprenant une majorité d'anciens :
¨ correspond à un fort turn-over dans l'entreprise
¨ accroît les charges salariales de l'entreprise
¨ est un facteur de dynamisme pour l'entreprise
¨ permet de transmettre le savoir-faire et les valeurs de l'entreprise
23) Parmi les événements suivants, quels sont ceux qui déterminent une hausse des effectifs ?
¨ un licenciement
¨ un décès
¨ la transformation d'un emploi d'intérim en emploi à durée indéterminée
¨ un congé parental de 1 an
¨ un investissement de capacité
¨ un investissement de productivité
24) Un profil de poste, c'est:
¨ la possibilité d'accéder à un poste de niveau supérieur par promotion
¨ la description des tâches à accomplir selon un certain profil
¨ la description des caractéristiques et des qualités requises pour effectuer un certain travail
25) GPEC signifie :
¨ gestion prospective de l’emploi et de la communication.
¨ gestion particulière de l’emploi et des compétences.
¨ gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
26) La procédure de recrutement inclut généralement :
¨ la réception des candidatures
¨ des entretiens individuels ou collectifs
¨ des tests professionnels
¨ une période d'essai
¨ des tests psychomoteurs
27) Dans le cadre de la GPEC, quel est l'atout des préretraites ?
¨ permettent de rajeunir la pyramide des âges

3
¨ permettent de ne pas avoir recours au licenciement sec
¨ permettent d'améliorer le niveau de qualification du personnel âgé
¨ permettent de mettre en place le plan social de l'entreprise
¨ permettent la promotion interne et la mobilité sociale
28) Quels sont le ou les objectifs de la GPEC ?
¨ Prévoir l’évolution de la capacité de production et rémunérer le personnel en conséquence
¨ Ajuster les besoins et les ressources en personnel
¨ Prévoir l’évolution des emplois et former le personnel en conséquence
¨ Ajuster les besoins et les ressources en matériel
29) Quelle est l’utilité de la GPEC ?
¨ Déterminer la politique de diversification
¨ Anticiper l’évolution des emplois
¨ Ajuster les effectifs
¨ Déterminer la politique de formation
30) Quels sont les risques d’une GPEC inadaptée ?
¨ Gaspillage des ressources humaines
¨ Surcharge de travail pour le personnel en poste
¨ Sous utilisation des compétences non utilisées
¨ Mauvais aménagement du temps de travail
31) Quels sont les différents modes de recrutement ?
¨ Recrutement interne par mutation
¨ Recrutement externe
¨ Recrutement externe par promotion
¨ Recrutement interne par chasseurs de têtes
32) Le besoin global d’emploi dans une entreprise dépend :
¨ Du temps de travail de chacun des employés
¨ De la croissance et du niveau d’activité de l’entreprise
¨ De la productivité des salariés
¨ De la mise en œuvre des procédés de gestion de l’activité de l’entreprise
33) L’effectif théorique de l’entreprise est composé de :
¨ CDI, CDD, salariés à temps partiels
¨ CDI, CDD, salariés à temps partiels, travailleurs temporaires et sous- traitants
¨ CDI et salariés à temps partiels
34) Les moyens de régulation envisageables dans le cadre de la gestion prévisionnelle des
compétences sont :
¨ Le recrutement, la mobilité interne, modification de l’organisation du travail, la formation,
les départs et les reconversions externes
¨ Le recours à des cabinets de recrutement et des cabinets de reclassement des salariés
¨ La définition d’organigramme de remplacement, des bourses d’emplois et des gestionnaires
de carrières
35) Il sert à déterminer le portrait "idéal" de la personne qui doit occuper un poste précis, c'est
?
¨ le graphique personnalisé
¨ le profil de poste
¨ le code de classification des emplois
¨ la définition du poste

4
36) De quels outils d’analyse dispose la GPEC
¨ Classification des emplois
¨ Diagramme de PERT
¨ Diagramme de GANNT
¨ Pyramide des âges
37) A quelle fonction dans l’entreprise correspond la citation suivante : « placer l’homme qu’il
faut, à l’endroit qu’il faut et au moment où il faut » ?
¨ OST
¨ SIRH
¨ GPEC
¨ CFAO
38) La personne qui va encadrer l’arrivant est appelée :
¨ un tuteur
¨ un professeur
¨ un coach
¨ un superviseur
¨ un administrateur
39) Sur quoi repose le recrutement du personnel ?
¨ sur la détermination des besoins
¨ sur la classification des emplois
¨ sur la politique de formation
¨ sur la détermination de l'activité
40) Un salarié nouvellement recruté a pendant 6 mois une efficacité de 25%, pendant 12 mois
une efficacité de 65% et pendant 18 mois de 90%. Quel est le coût de sa phase d’apprentissage
?
¨ 36 mois de salaire
¨ 6 mois de salaire
¨ 19,3 mois de salaire
¨ 18,5 mois de salaire
¨ 10,5 mois de salaire
41) La formation professionnelle :
¨ est de plus en plus considérée comme un investissement par les entreprises
¨ fait l'objet d'une obligation de financement par les salariés
¨ fait l'objet d'une obligation de financement par les entreprises
¨ doit obligatoirement être assurée à l'extérieur de l'entreprise
42) La formation professionnelle continue comprend deux aspects, lesquels?
¨ congé individuel de formation
¨ plan de formation annuel
¨ congé parental de formation
¨ plan de formation semestriel
¨ plan de formation externe
43) Quel est le contenu d'un plan de formation ?
¨ personnels concernés
¨ contenus des formations
¨ contenus des reconversions
¨ perspectives de promotions internes
¨ perspectives de reclassement du personnel

5
44)Pourquoi la formation peut-elle être considérée comme un investissement?
¨ car c'est un coût pour l'entreprise
¨ car l'entreprise en attend des retombées juridiques
¨ car accroître les compétences permet de gagner en compétitivité
¨ car la dépense fait l'objet d'un amortissement
45) A quelle(s) condition(s) la formation peut-elle être parfois une alternative au licenciement
?
¨ s'il y a glissement d'une catégorie d'emplois menacés vers des emplois précaires
¨ lorsqu'il s'agit d'une formation aux nouvelles technologies
¨ lorsqu'il s'agit d'une formation qualifiante
¨ s’il y a glissement d'une catégorie d'emplois menacés vers des emplois stables
¨ s'il y a glissement d'une catégorie d'emplois menacés vers des emplois précaires
¨ lorsqu'il s'agit d'une formation aux nouvelles technologies
46) Le plan de formation
¨ Il s’agit de l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de
gestion du personnel de l’entreprise
¨ L’élaboration du plan de formation est assurée sous la responsabilité du chef d’entreprise
après consultation des représentants du personnel
¨ L’élaboration du plan de formation est assurée sous la responsabilité unique des délégués du
personnel
47) Quelle est la différence entre rémunération et rétribution ?
¨ Des aspects qualitatifs (pouvoir, encouragement etc)
¨ La prime de fin d'année
¨ Les charges salariales
¨ Les avantages obtenus grâce au CE
48) Le salaire est :
¨ la contrepartie des capitaux apportés par l'entrepreneur
¨ le coût du facteur travail
¨ une subvention versée par l'État
¨ un revenu pour les salariés
¨ la ressource essentielle des actionnaires
49) La masse salariale de l'entreprise est:
¨ l'ensemble des salaires versés aux salariés
¨ l'ensemble des cotisations sociales versées aux organismes sociaux
¨ l'ensemble des salaires et des cotisations versées aux salariés et aux organismes sociaux
¨ l'ensemble des compléments de salaire
¨ le salaire de base + les compléments de salaire
50) Certaines entreprises versent des salaires supérieurs à ceux de la concurrence parce que:
¨ elles ne connaissent pas les salaires du marché
¨ les concurrents ne peuvent pas verser des salaires corrects
¨ le salarié va faire le maximum pour conserver sa place
¨ elles veulent éviter les conflits sociaux
51) Il s'agit d'une distribution préférentielle d'actions de l'entreprise aux cadres "méritants",
c'est :
¨ les "stocks options" ou options d'achat d'actions
¨ les transactions de stock
¨ les primes de participation

6
¨ les primes de mérite
¨ les plans d'actionnariat
52) Quelles sont les objectifs des évolutions récentes de la rémunération du personnel dans les
entreprises ?
¨ baisse du coût du travail face à la concurrence internationale
¨ davantage d'efficacité du personnel en récompensant les performances individuelles
¨ meilleur dialogue social entre les partenaires au sein de l'entreprise
¨ baisse des cotisations liées au travail face à la concurrence internationale
53) Quelles sont les évolutions récentes de la rémunération du personnel dans les entreprises ?
¨ la part variable et non garantie du salaire s'accroît
¨ tendance à associer davantage certaines catégories de personnel (cadres surtout) aux résultats
de l'entreprise
¨ développement des formes d'épargne salariale
¨ développement des formes d'épargne patronale
¨ forte augmentation du salaire fixe en lui-même
54) Un système de rémunération repose sur l’équilibre entre :
¨ Les contraintes du marché du travail et la motivation des individus
¨ La rationalité budgétaire, la compétitivité externe et l’équité interne
¨ La rationalité budgétaire, l’optimisation des salaires et l’incitation des salariés
55) Les contraintes légales du système de rémunération sont :
¨ Le respect du SMIC, la signature d’un accord d’entreprise avec les représentants du
personnel l’équité salariale à travail égal
¨ L’obligation de négocier, le respect des conventions collectives et la validation de l’accord
d’entreprise par l’inspection du travail
¨ Le respect du SMIC, l’obligation de négocier, l’équité salariale à travail égal et le respect des
conventions collectives
¨ Le respect du SMIC
56) Les primes visent à :
¨ Rémunérer une performance individuelle et collective
¨ Compenser des situations de travail particulières, accroître la motivation des salariés et
flexibiliser la masse salariale
¨ Compenser des situations de travail particulières, à intéresser les salariés à la performance de
l’unité ou à valoriser l’acquisition d’expérience
57) Quels avantages pour l'employeur présente l'intéressement des salariés aux résultats de
l’entreprise ?
¨ les augmentations de revenus ne sont plus irréversibles contrairement aux augmentations de
salaire
¨ les sommes versées sont exonérées de charges sociales
¨ les sommes versées sont exonérées de l'impôt sur les sociétés
¨ les sommes versées sont exonérées de la TVA
¨ l'intéressement permet d'augmenter la flexibilité du travail
58) L'individualisation des salaires consiste à :
¨ accorder des augmentations de salaire en fonction de l'évolution des prix
¨ accorder des augmentations en fonction des performances de chacun
¨ obliger le chef d'entreprise à discuter des augmentations de salaire individuellement avec
chaque représentant syndical
59) La participation est:

7
¨ un système d'intéressement collectif aux résultats de l'entreprise
¨ un système de formation auquel chacun participe
¨ un système de partage du capital en fonction de la participation de chacun
60) Quel est l'intérêt de proposer une rémunération variable ?
¨ Moins payer le salarié
¨ Fidéliser le salarié
¨ Motiver le salarié
61) Selon Herzberg, les 2 facteurs expliquant la satisfaction des salariés sont :
¨ Le salaire et la motivation
¨ La motivation et l'hygiène
¨ L'hygiène et le salaire
¨ La motivation et la sécurité
62) Après les besoins physiologiques, quels besoins faut-il accomplir selon la pyramide de
Maslow ?
¨ Le besoin d'estime
¨ Le besoin de sécurité
¨ Le besoin d'accomplissement
¨ Le besoin d'appartenance
63) Quelles sont les différentes formes de rémunérations accessoires au salaire de base ?
¨ Plan d'épargne d'entreprise
¨ Plan d'épargne en actions
¨ intéressement
¨ Plan d'épargne interentreprises
64) Les fonds versés sur un PEE (Plan d'Epargne Entreprise) peuvent provenir
¨ des versements du salarié
¨ Le besoin d'accomplissement
¨ rémunération participative
¨ de l'intéressement
¨ des actions gratuites
¨ de l'abondement de l'entreprise
¨ de la participation aux résultats
65) Le turn-over, c'est:
¨ la rotation des équipes de jour et de nuit
¨ le nombre de démissions
¨ les rotations externes et internes des salariés
66) Le climat social dépend:
¨ de la température à l'intérieur de l'entreprise
¨ des relations sociales instaurées dans l'entreprise
¨ des résultats de l'entreprise
67) Le dialogue social, c'est:
¨ le discours annuel du chef d'entreprise
¨ les rencontres entre salariés au moment des pauses
¨ la communication attentive entre la direction et les salariés
68) Les observatoires sociaux sont:
¨ des services chargés de surveiller les salariés
¨ des services chargés de faire des prévisions sociales
¨ des services chargés de mesurer le climat social dans une entreprise

8
69) Les représentants syndicaux sont:
¨ des salariés travaillant pour un syndicat
¨ des salariés représentant leurs collègues dans les relations de travail
¨ des voyageurs représentants placiers d'un genre particulier (VRP)
70) Un dysfonctionnement social, c'est:
¨ une panne de machine
¨ une perturbation de l'entreprise due à une modification du comportement des salariés
¨ un arrêt du fonctionnement de l'entreprise
71) Comment caractériser le climat social dans l'entreprise ?
¨ c'est l'atmosphère, l'ambiance qui règne dans l'entreprise
¨ c'est une opposition entre les salariés et la direction
¨ c'est une divergence d'intérêts entre les personnes
¨ c'est l'ensemble des conditions de travail dans l'entreprise
72) Comment caractériser un conflit social ?
¨ c'est une opposition entre les salariés et la direction
¨ il a pour origine des objectifs contradictoires entre salariés et direction
¨ c'est un conflit d'intérêt entre 2 ou plusieurs collègues de travail
¨ c'est l'ensemble des conditions de travail non respectées dans l'entreprise
¨ il a pour origine des problèmes d'entente entre collègues de travail
73) Quelles sont les caractéristiques du bilan social ?
¨ est obligatoire dans les entreprises de + de 300 salariés
¨ doit être soumis à l'inspecteur du travail
¨ doit être soumis à l'approbation de chaque salarié
¨ est semestriel
¨ est obligatoire dans les entreprises de + de 500 salariés
74) Le bilan social est un outil :
¨ de dialogue et concertation avec les représentants du personnel
¨ d'appréciation de la politique sociale de l'entreprise
¨ de différenciation entre les salariés de l'entreprise
¨ de sélection des salariés lors de mutations internes
¨ de gestion de la GRH et de la GPEC
75) Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles sont des formes d'action collectives
lors d'un conflit social ?
¨ transgression volontaire et collective de certaines règles
¨ grève avec occupation des locaux
¨ droit d'expression des salariés et des représentants du personnel
¨ manifestation ou rassemblement du personnel
¨ harcèlement verbal ou physique d'un dirigeant de l'entreprise
76) Caractériser la loi sur la négociation collective :
¨ elle organise la médiation et l'arbitrage des conflits sociaux
¨ elle reconnaît un droit d'expression des salariés
¨ elle règle les conflits individuels dans l'entreprise
¨ elle impose la signature d'accords à l'occasion de ces négociations
77) Qu’appelle-t-on les dysfonctionnements sociaux :
¨ Une perturbation affectant le fonctionnement d’une organisation provenant de la
modification de comportement des salariés
¨ Une perturbation affectant le processus de recrutement et d’intégration

9
¨ Une perturbation affectant les biens d’équipement
¨Une perturbation affectant le fonctionnement d’une structure organisationnelle
¨ Une perturbation affectant les comportements des salariés
78) La quantification des dysfonctionnements est liée à un système :
¨ De tableaux de bords
¨ De mesure
¨ De variations
¨ De normes objectives
¨ De notions relatives
79) Quels sont les indicateurs de crise sociale :
¨ L’accroissement des conflits interindividuels, l’augmentation du turn-over et la
multiplication des incidents de production
¨ La multiplication des arrêts maladies, l’accroissement du stress et l’augmentation des
accidents du travail
¨ L’accroissement des plaintes devant les tribunaux des prud’hommes, l’augmentation du taux
de syndicalisation et l’accroissement des conflits individuels
¨ L’accroissement de l’absentéisme, la multiplication des plaintes auprès de l’inspection du
travail et le développement des signes de revendication
¨ La multiplication des incidents de production, l’augmentation du nombre des accidents du
travail et l’accroissement des signes de revendications
80) Les éléments du coût de l’absentéisme sont :
¨ Un coût de dysfonctionnement fonctionnel et opérationnel
¨ Un coût de remplacement et un coût administratif
¨ Un coût de perturbation et un coût de régulation
¨ Un coût de gestion et une perturbation du climat social
¨ Un coût salarial et un coût humain
81) Les conflits dans l’entreprise peuvent être :
¨ Individuels, organisationnels ou collectifs
¨ Comportementaux, psychologiques ou humains
¨ Organisationnels, syndicaux ou catégoriels
¨ Physiques, psychologiques ou collectifs
¨ Salariaux, personnels ou catégoriels
82) Doivent paraître dans le bilan social les chapitres suivants :
¨ conditions d'hygiène et de sécurité
¨ formation
¨ rémunérations individuelles
¨ charges assumées par l'employeur
¨ conflits de la période écoulée
83) Parmi ces indicateurs, quel sont ceux qui permettent d’évaluer le climat social ?
¨ Le taux d’absentéisme
¨ le nombre de conflits
¨ le taux de rebut
¨ Le taux de réclamation clients
84) Deux salariés sont en désaccord sur une procédure à suivre. Il s’agit d’un conflit :
¨ organisationnel
¨ de valeurs
¨ hiérarchique

10
¨ interpersonnel
85) Un salarié refuse d’exécuter un ordre de son supérieur, car il ne le trouve pas logique. Il
s’agit d’un conflit :
¨ organisationnel
¨ de valeurs
¨ hiérarchique
¨ interpersonnel
86) Le directeur refuse un habillage noir pour une malle de voyage, contre ses designers. Il
s’agit d’un conflit :
¨ organisationnel
¨ de valeurs
¨ hiérarchique
¨ interpersonnel
87) Un salarié refuse de travailler avec un autre salarié car il est supporteur du WAC. Il s’agit
d’un conflit :
¨ organisationnel
¨ de valeurs
¨ hiérarchique
¨ interpersonnel
88) Le chef de service de la production rend toujours avec du retard ses relevés d’heures au
service facturation. Il s’agit d’un conflit :
¨ organisationnel
¨ de valeurs
¨ hiérarchique
¨ interpersonnel
89) Le comportement d’une personne dépend :
¨ de son sexe
¨ de son statut
¨ de ses objectifs
¨ de son âge
90) Lors de la résolution des conflits, l’analyste doit raisonner à partir :
¨ des rumeurs
¨ des émotions
¨ des faits
¨ des ressentis
91) Cherchez les intrus parmi les termes qui ne paraissent pas correspondre à des indicateurs
du climat social :
¨ absentéisme
¨ hausse des cotisations
¨ accidents du travail
¨ conventions collectives
¨ rotation du personnel
92) Les relations sociales se rencontrent :
¨ dans la société
¨ dans les entreprises
¨ dans la sécurité sociale
93) L'entreprise impose des contraintes:

11
¨ d'ordre professionnel
¨ d’ordre personnel
¨ d'ordre professionnel et personnel
94) Les relations sociales s'expriment :
¨ de façon formelle
¨ de façon informelle
¨ seulement par écrit
95) L'absentéisme peut-être provoqué :
¨ par la prise de congé payé
¨ par une maladie
¨ par une grève
96) Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles est(sont) des possibilités de
résolution des conflits collectifs ?
¨ la conciliation
¨ la médiation
¨ concertation
¨ droit d'expression
¨ intervention de l'inspecteur du travail
97) Il s'agit d'une cessation collective, complète et concertée du travail en vue de faire aboutir
des revendications professionnelles, c'est :
¨ la grève
¨ le défilé
¨ l'occupation des locaux
¨ le rassemblement
¨ l'appel à la grève
98) La rémunération globale comprend :
¨ Le salaire, les rémunérations non-monétaires et les avantages en nature
¨ Le salaire, les avantages périphériques et les éléments de la rémunération différée.
¨ Le salaire de base, les primes, les bonus, les stock-options et les avantages en nature
¨ Le salaire, les avantages non-monétaires, la formation et les assurances complémentaires
¨ Le salaire, les charges sociales et la rémunération différée
99) Dans le coût de la formation externe:
¨ Seul, le salaire net des membres du personnel concernés est comptabilisé
¨ Les frais de remplacement dans les services des personnes en formation sont pris en compte
¨ Seul le montant des factures des organismes prestataires de formation constitue ce coût
¨ Les frais de déplacement et d’hébergement des stagiaires ne sont pas pris en compte
¨ Les rémunérations versées aux stagiaires et les charges sociales qui y sont associées sont
prises en compte
100) La consultation du comité d’entreprise sur le plan de formation vise à :
¨ Définir les besoins individuels de formation des salariés
¨ Négocier les contreparties financières et salariales des efforts de formation
¨ Intégrer le plan de formation à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
¨ Mobiliser et impliquer les salariés dans la définition du plan de formation
¨ Négocier collectivement les objectifs et les moyens de la politique de formation
101) La mise en œuvre du knowledge management vise à :
¨ Formaliser et informatiser les savoirs de l’entreprise
¨ Utiliser, apprendre, partager et mémoriser les savoirs de l’organisation

12
¨ Définir un schéma informatique de partage des connaissances
¨ Identifier les compétences et définir des plans de formation adaptés à leur diffusion
¨ Classifier les savoirs de l’entreprise en données, informations, savoirs et connaissances dans
le cadre d’une organisation apprenante
102) Les moyens de régulation envisageables dans le cadre de la gestion prévisionnelle des
compétences sont :
¨ Le recrutement, la mobilité interne, modification de l’organisation du travail, la formation,
les départs et les reconversions externes
¨ Le recrutement, la sous-traitance, le travail intérimaire et les licenciements
¨ La définition de profil de compétences, l’appréciation des salariés et la formation
¨ Le recours à des cabinets de recrutement et des cabinets de reclassement des salariés
¨ La définition d’organigramme de remplacement, des bourses d’emplois et des gestionnaires
de carrières
103) Dans une entreprise de 10 salariés, 6 salariés sont à temps plein, 2 à mi- temps, 1 à 80%
et 1 à 40%. Quel est son effectif pondéré est :
¨ 10
¨ 6
¨ 7,2
¨ 9
¨ 8,2
104) La démarche prospective de la gestion prévisionnelle des RH s’appuie sur :
¨ les choix stratégiques, organisationnels et technologiques de l’entreprise
¨ l’état du marché du travail, la stratégie des syndicats et les dispositions légales du droit du
travail
¨ la description des emplois, les profils de compétences et les méthodes d’appréciation
¨ la prévision organisationnelle, quantitative, qualitative et individuelle des besoins en RH
¨ l’état du marché du travail, les compétences des salariés et la motivation des individus
105) Un salarié nouvellement recruté a pendant 6 mois une efficacité de 25%, pendant 12 mois
une efficacité de 65% et pendant 18 mois de 90%. Quel est le coût de sa phase d’apprentissage
?
¨ 36 mois de salaire
¨ 18,5 mois de salaire
¨ 10,5 mois de salaire
¨ 6 mois de salaire
¨ 19,3 mois de salaire
106) L’effectif théorique de l’entreprise est composé de :
¨ CDI
¨ CDI, CDD, salariés à temps partiels
¨ CDI, CDD, salariés à temps partiels et travailleurs temporaires
¨ CDI, CDD, salariés à temps partiels, travailleurs temporaires et sous- traitants
¨ CDI et salariés à temps partiels
107) Soit une entreprise de 42 salariés le 1er janvier. Au cours de l’année, 5 salariés partent à
la retraite, 2 démissionnent, 3 sont recrutés en CDD de 3 mois le 1er mars, 2 sont recrutés en
intérim pour 6 mois le 1er septembre et 4 sont recrutés en CDI le 1er décembre. Quel est
l’effectif théorique de l’entreprise le 31 décembre :
¨ 41
¨ 42

13
¨ 39
¨ 37
¨ 40
108) La détermination des rémunérations :
¨ Affecte à la fois l’équilibre financier de l’entreprise, l’équilibre social entre les différentes
catégories de travailleurs et le degré de motivation des individus.
¨ Influence les projections de masse de salariale dans le cadre de la gestion prévisionnelle de
l’emploi et des compétences.
¨ Résulte des négociations entre les salariés, la DRH et l’inspection du travail.
¨ Dépend de l’évolution de la législation sociale et des contraintes des marchés financiers.
¨ Relève de l’optimisation de la masse salariale sous la contrainte de rentabilité de l’entreprise.
109) Un système de rémunération repose sur l’équilibre entre :
¨ Les contraintes du marché du travail et la motivation des individus
¨ Le pouvoir de négociation des syndicats, les choix des pouvoirs publics et l’équité interne
¨ Les contraintes du marché du travail, la compétitivité externe et le pouvoir de négociation
des syndicats
¨ La rationalité budgétaire, la compétitivité externe et l’équité interne
¨ La rationalité budgétaire, l’optimisation des salaires et l’incitation des salariés
110) L’évolution du système de rémunération dépend de :
¨ L’évolution du marché du travail et des revendications des représentants du personnel.
¨ L’évolution des besoins en ressources humaines de l’entreprise et du vieillissement de la
population salariée.
¨ La transformation de l’environnement, du vieillissement de la population salariée et de la
mise en œuvre du sous-système de promotion.
¨ L’évolution du marché du travail, des changements des facteurs de motivation des salariés et
de la gestion des carrières.
¨ L’accord d’entreprise signé avec les syndicats et de la convention collective de branche.
111) L’évaluation des postes selon la méthode Hay tient compte de :
¨ La compétence, l’initiative créatrice et la performance
¨ La qualification, l’initiative créatrice et la performance
¨ La compétence, la performance et la finalité
¨ La qualification, la position hiérarchique et la finalité
¨ La compétence, l’initiative créatrice et la finalité
112) Les contraintes légales du système de rémunération sont :
¨ L’équité salariale à travail égal, la notification du salaire dans le contrat de travail et
l’obligation de négocier
¨ Le respect du SMIC, la signature d’un accord d’entreprise avec les représentants du
personnel l’équité salariale à travail égal
¨ L’obligation de négocier, le respect des conventions collectives et la validation de l’accord
d’entreprise par l’inspection du travail
¨ Le respect du SMIC, l’obligation de négocier, l’équité salariale à travail égal et le respect des
conventions collectives
¨ Le respect du SMIC
113) Les primes visent à :
¨ Rémunérer une performance individuelle et collective
¨ Rétribuer l’atteinte de résultats et valoriser l’acquisition d’expérience
¨ Compenser des situations de travail particulières, accroître la motivation des salariés et

14
flexibiliser la masse salariale
¨ Accroître la motivation des salariés, favoriser l’atteinte des objectifs de l’entreprise et
développer une culture du résultat
¨ Compenser des situations de travail particulières, à intéresser les salariés à la performance de
l’unité ou à valoriser l’acquisition d’expérience
114) L’évolution de la masse salariale dépend de :
¨ Les variations quantitatives et qualitatives de la structure des qualifications, le GVT et les
augmentations individuelles
¨ Du turn-over, des départs à la retraite, de la qualification des recrutés et de l’incidence des
mesures générales et individuelles d’augmentation.
¨ De l’évolution de la législation sur les rémunérations en matière de charges sociales, des
variations d’effectifs et de l’effet Noria
¨ Les variations d’effectifs, l’évolution des structures, l’effet Noria, propositions issues des
analyses sociales ou socio-économiques l’incidence des mesures générales et individuelles
d’augmentation.
¨ Les variations d’effectifs, l’effet Noria, l’incidence des mesures générales et individuelles
d’augmentation.
115) Le système d’information du pilotage social vise :
¨ A constituer un support de négociation avec les partenaires sociaux.
¨ A construire des tableaux de bord sociaux concernant les recrutements, la formation, les
départs et les rémunérations.
¨ A donner au DRH les moyens informationnels de suivi de ses pratiques de gestion.
¨ A consolider les informations sociales de toutes les entités de l’entreprise afin de donner une
vision globale des évolutions quantitatives et qualitatives des ressources humaines.
¨ A suivre les objectifs sociaux, la régulation et contrôler les écarts.
116) L’effet Noria c’est :
¨ La Noria mesure l’influence sur la structure des qualifications des entrées et des sorties par
catégorie de salariés.
¨ La Noria mesure l’influence sur la masse salariale de la modification de la structure des
qualifications de l’entreprise.
¨ La Noria mesure l’influence sur la masse salariale des entrées et des sorties par catégorie du
fait des différences entre les salaires moyens des entrants et des sortants.
¨ La Noria mesure l’influence sur la masse salariale du vieillissement des salariés de
l’entreprise.
¨ La Noria mesure l’influence sur la masse salariale des mécanismes de flexibilisation des
rémunérations
117) La rémunération de la force de vente doit remplir des fonctions particulières :
¨ Sanctionner positivement les meilleurs vendeurs et négativement les vendeurs les moins
performants.
¨ Flexibiliser la masse salariale en fonction de l’évolution du chiffre d’affaire.
¨ Motiver les vendeurs pour atteindre les objectifs et la satisfaction des clients.
¨ Pallier à la difficulté de définir des profils de compétences et des procédures de travail
adaptés aux vendeurs.
¨ Rétribuer le vendeur pour sa performance, inciter le vendeur et récompenser le vendeur
118) Le bilan social :
¨ Doit être communiqué à l’inspection du travail, à l’INSEE et au tribunal des Prud’hommes.
¨ Doit consolider tous les salariés de l’entreprise et de ses filiales.

15
¨ Doit être renseigné tous les mois auprès de l’inspection du travail
¨ Doit être établi pour toute entreprise qui emploie habituellement au moins 300 salariés et
pour les établissements de même taille, indépendamment du bilan social de l’entreprise.
¨ Doit reprendre toutes les données RH (recrutement, formation, conditions de travail,...) sur
une période de 4 années.
119) Les conditions de réussite d’une politique de communication sont :
¨ La volonté de la Direction Générale de mettre en œuvre une réelle politique de
communication, l’implication de l’encadrement, la formation au concept de communication et la
mise en place d’un pilotage du système d’information.
¨ La volonté de la Direction Générale de mettre en œuvre une réelle politique de
communication, une plate-forme informatique collaborative, la définition de procédures adaptées
de circulation de l’information
¨ L’implication des salariés, une volonté clairement exprimée de la Direction Générale et une
transparence de l’information.
¨ La participation des syndicats au processus de communication, une implication de
l’encadrement et la mise en œuvre d’un système informatique d’échange.
¨ La volonté exprimée de la Direction Générale, l’implication des salariés, les outils de
communication adaptés et un pilotage par la DRH.
120) Les moyens à la disposition de l’entreprise en matière de communication interne sont :
¨ Le journal interne, l’intranet, les séminaires de formation et les réunions.
¨ Les supports écrits, les moyens oraux, les moyens audiovisuels et les nouvelles technologies
¨ Le comité d’entreprise, les entretiens d’évaluation, les conventions et les nouvelles
technologies.
¨ Les vidéos conférences, l’intranet, le journal interne et les cercles de qualité.
¨ Les notes de services, le journal interne, les entretiens d’évaluation et les nouvelles
technologies
121) Le contrôle de gestion sociale consiste :
¨ A concevoir, mettre en place et animer un système d’information ; à conduire les analyses
économiques ou socio-économiques qu’impose un pilotage rationnel et à traduire en objectifs, en
prévisions et en décisions les propositions issues des analyses sociales ou socio-économiques
¨ A identifier les décalages entre les besoins et les ressources humaines, à définir les mesures
de régulation et les critères objectifs de pilotage de la gestion des ressources humaines tant sur le
plan quantitatif que qualitatif.
¨ A définir un outil de pilotage permettant de suivre l’arbitrage permanent entre les différentes
composantes de la politique sociale de l’entreprise : politique salariale, image sociale,
valorisation sociale, relations paritaires et climat social
¨ A définir des outils de contrôle de gestion qui permettent d’inscrire le pilotage de la GRH
dans les processus de contrôle de gestion de la politique générale de l’entreprise.
¨ A formaliser les informations relatives à la GRH nécessaires au dialogue social et aux
relations avec l’administration du travail (inspection du travail, médecine du travail,...)
122) La participation des salariés aux bénéfices :
¨ Elle est obligatoire pour les entreprises de plus de 10 salariés
¨ Elle constitue une prime portant sur l’exercice précédent et versée en fin d’année civile
¨ Les sommes sont bloquées pendant 8 à 10 ans.
¨ Elle concerne seulement certaines catégories de salariés dans l’entreprise
¨ Elle n’est pas obligatoire pour les entreprises de moins de 50 salariés
123) Que recouvre la notion de performance intrinsèque :

16
¨ La performance du groupe ou de la sous unité de travail
¨ La performance de l’unité
¨ L’identification des sources de valeur ajoutée
¨ La masse salariale de l’entreprise liée à une modulation des rémunérations en fonction de
l’activité de l’entreprise
¨ Les opportunités offertes par les nouvelles technologies de la communication
124) L’efficacité sociale :
¨ C’est le rapport entre les résultats obtenus et les moyens mis en œuvre pour les obtenir
¨ Elle mesure le degré d’atteinte des objectifs sociaux ou socio-économiques
¨ C’est une analyse qualitative des ressources humaines
¨ C’est le rapport entre la production obtenue et le temps consacré à son obtention
¨ Elle est appréciée à travers le rendement et la productivité au travail
125) Dans le coût des ressources humaines :
¨ Le coût primaire est constitué des salaires nets et avantages en nature
¨ Le coût secondaire est constitué d’une partie des charges patronales incluant les assurances
maladies maternité invalidité, décès, les accidents du travail, le financement des caisses de
retraite et les assurances chômage.
¨ Le coût tertiaire représentent les autres frais de gestion de la main d’œuvre : dialogue social,
coûts d’entrée, dépenses de formation, etc.
¨ Le coût moyen au travail est égal aux coût primaire, secondaire et tertiaire divisé par le
nombre de salariés
126) La participation au pouvoir :
¨Dans l’optique des ressources humaines, c’est un moyen d’institutionnaliser le conflit
industriel, elle contribue au désir de reconnaissance des individus.
¨ Dans l’optique des relations humaines, elle permet un accroissement de la performance par
une amélioration de la qualité globale de prise de décision.
¨ Les niveaux de participation au pouvoir varient en fonction de la taille des entreprises
¨ La mise en œuvre d’une politique d’information est le point de départ de la participation au
pouvoir.
¨ La gestion par objectif ne constitue pas une forme de participation au pouvoir car elle
concerne seulement un partage de pouvoir avec des niveaux hiérarchiques intermédiaires.
127) Le coût total du travail (primaire, secondaire et tertiaire) représente environ :
¨ Le salaire brut + 60 % du salaire brut
¨ Les salaires + les primes + les éléments accessoires de rémunération + les charges + 81 %
des salaires bruts.
¨ Le salaire net + les charges patronales + 81 % du salaire net
¨ Le salaire brut + les charges patronales + 47 % du salaire brut
¨ (Les salaires +les primes + les éléments accessoires de rémunération + les charges) + 23%
de cette somme
128) Pour valoriser les Ressources Humaines trois approches fondamentales d’appréciation
sont possibles :
¨ La valeur de capitalisation, les frais de recrutement d’une équipe identique ou le coût
historique
¨ Le coût des frais de personnels, le coût de remplacement ou la capitalisation des profits nets
dégagés par les salariés.
¨ Le coût de remplacement des équipes, la valeur de capitalisation ou le coût historique
¨ La prévision des frais des personnels liés à une équipe, celle des profits qu’elle engendrera

17
dans le futur ou les coûts historiques de cette équipe.
¨ La valorisation économique du capital humain dans le passé au présent et dans le futur.
129) Qu’est-ce que le capital humain ?
¨ l’ensemble des ressources et compétences, individuelles ou collectives, incluant les
connaissances et expériences de chacun
¨ l’ensemble des savoir-faire et des méthodes, qui, par leur transmission, permet la pérennité
de l’entreprise
¨ la capacité de renouvellement de l’entreprise, son adaptabilité à l’environnement, ses
potentiels de développements futurs
¨ la qualité des relations que l’entreprise a su créer avec l’ensemble de ses partenaires
¨ l’investissement dans l’amélioration des process RH, (formation, mise en place d’un intranet
RH)
130) Quelle est la définition du taux de turn-over :
¨Nombre de collaborateurs partis durant l’année N/Nombre de collaborateurs au 1er janvier de
l’année N
¨Nombre de collaborateurs partis durant l’année N/Nombre de collaborateurs recrutés durant
l’année N
¨ (Nombre de collaborateurs partis durant l’année N- Nombre de collaborateurs recrutés
durant l’année N)/Nombre de collaborateurs au 1er janvier de l’année N
¨ Nombre de démissions de collaborateurs durant l’année N/Nombre de départs de
collaborateurs durant l’année N
¨ Nombre de recrutement de collaborateurs durant l’année N/Nombre de collaborateurs au 1er
janvier de l’année N
131) Le GVT c’est :
¨ C’est la prise en compte du Glissement Vieillissement et Technicité dans l’évolution de la
structure des qualifications.
¨ C’est la Gestion Variable du Travail dans le cadre de la flexibilisation de la masse salariale.
¨ C’est la Gestion Variable du Travail dans le cadre de la gestion prévisionnelle de l’emploi et
des compétences.
¨ C’est la prise en compte du Glissement Vieillissement et Technicité dans l’évolution de la
masse salariale.
¨ C’est la Gestion Variable du Travail qui vise à améliorer l’adéquation entre les besoins et les
ressources humaines.
132) A partir de quel niveau, le taux d’absentéisme est inquiétant pour une entreprise :
¨ 5%
¨ 7%
¨ 8%
¨ 12%
¨ 15%
133) La définition d’un poste dans le cadre d’un recrutement comprend :
¨ Les compétences, les qualifications et les aptitudes nécessaires à la tenue du poste
¨ Le salaire, le niveau de diplôme et l’expérience professionnelle
¨ Le grade de l’emploi, la position hiérarchique et les qualifications
¨ La nature de l’activité de l’entreprise, sa localisation géographique et la mission du poste
¨ La mission du poste, les principales responsabilités, le positionnement dans la structure

18