Vous êtes sur la page 1sur 82

Hyperfréquences

Fethi CHOUBANI

Professeur, Sup’Com
Complexe des Technologies de Communications
2083 Ghazala-Tunisia

Phone : +216 98 602 578


Fax :+216 71 856 829
E-mail : fethi.choubani@supcom.rnu.tn

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 1
Plan

I. Généralités

II. Lignes de Transmission

III. Propagation sur une ligne

IV. Abaque de Smith

V. Paramètres S

VI. Circuits Hyperfréquences

VII. TD, TP

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 2
Généralités
Systèmes discrets ou répartis

+ -
I
Basses fréquences
 Longueur d’onde >> Dimensions
 Courant I parcourt les fils facilement pour une transmission efficace de puissance

 Tension et courants ne dépendant pas de la position

RF et Microondes
 Longueur d’onde ∼ or << Dimensions
 Lignes de transmission pour une transmission efficace de Puissance

 Adaptation à l’impédance caractéristique (Zo) pour réduire la réflexion et

favoriser la transmission
Tension dépendante de la position

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 3
Généralités: Discrets ou répartis?
c vitesse de propagation
λ= = = longueur d' onde
f fréquence du signal

Exemple : Câble l=1m :

F=1MHz λ0=300m composants discrets

F=1GHz λ0=30cm composants répartis

Caractéristiques des Ondes ?

Mécanismes de propagation ? Important: Culture RF

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 4
300Mhz
Généralités: Bandes &Fréquences
Radio, TV 225

U.H.F. P 225
390
Ultra Décimétrique L 390
Hautes 1550
3Ghz Fréquences S 1550
S.H.F. 5200
C 5200
Supra
6500
Hautes Centimétrique X 6500
10.9
Fréquences Ku 10.9
K
30Ghz Ka
E.H.F. 36

Extra Millimétrique Q 36
46
Hautes V 46
56
300Ghz Fréquences
5
I.R, VIS, U.V,X
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016
Généralités: Dimensions et λ
c vitesse de propagation
λ= = = longueur d' onde
f fréquence du signal

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 6
Généralités:Applications domestiques

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 7
Généralités: HF dans la voiture

Hyperfréquences_Janv2016 8
F.Choubani//Sup'Com
Généralités: Supports de Transmission

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 9
Généralités: Applications des lignes
Application Diviseur/ Transform. Transform. de
Vs Adaptation Filtrage Combineur Polarisation d’impédances phase
Composants
Lignes de
Transmission Élevé Élevé Élevé Élevé Élevé Élevé

Lignes
Couplées Bas Modéré Élevé Non Bas Élevé

éléments Oui Modéré


discrets (fréq. basses) (fréq.élevées) Bas Élevé Bas Non

Coupleurs
Hybrides (Q,H) Non Bas Élevé Non Bas Oui

Discontinuités Élevé Élevé Bas Oui Bas Non

Résonateurs Modéré Élevé Non Non Non Non

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 10
Exemples de Lignes à étudier

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 11
Lignes de Transmission TEM

(a) (b) (c)


(a) Paire torsadée
(b) Ligne Coaxiale
(c) Stripline
(d) Ligne Microstrip … W

Substrate er , tgd
H
•TEM , Quasi-TEM

• Tension et & Courant Metal Thickness

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 12
Paramètres primaires

Éléments discrets
• R = Résistance linéique des conducteurs en Ω /m
• L = Inductance linéique des conducteurs en H/m
• G = Conductance linéique du diélectrique en S/m
• C = Capacité linéique entre conducteurs en F/m

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 13
Modèle Électrique

∂V ∂I
= −(R + jLω )I = −(G + jCω )V
∂z ∂z

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 14
Équations des Télégraphistes
∂V ∂I
= −(R + jLω )I = −(G + jCω )V
∂z ∂z
∂ 2V ∂ 2I
= γ 2
V(z) = γ 2
I(z)
∂z 2
∂z 2

− γz + γz − γz + γz
V(z) = Vi e + Vr e I(z) = I i e + Ir e

γ= (R + jLω )(G + jCω ) = α + jβ


α = constante d’atténuation en Np/m
β= Déphasage linéique en rd/m
γ = Constante de Propagation

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 15
Propriétés des lignes de transmission

Solution : Ondes se propageant selon z dans les 2 sens (+ et -)


Etude de la composante incidente par les étudiants

Les étudiants sont appelés à démontrer :

Vi V R + jLω
=− r = = Zc
Ii Ir G + jCω

Démystifier l’impédance caractéristique d’une ligne de transmission

Application à un câble coaxial (utilisation des lois de l’EM)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 16
Ligne Coaxiale
Paramètre Expression Unités
Capacité……………………….………………………… 55.556ε r pF/m
C=
ln (b / a )

Inductance………………………………………………. L = 200 ln (b / a ) nH/m

Impédance caractéristique………………………………. ZC =
60
ln (b / a ) Ω
εr
3 x108
Vitesse de Phase……………………………………….. vp = m/s
εr

Retard…………………………………………………… τ d = 3.33 ε r ns/m

tan δ
Affaiblissement Diélectrique……………………………. α d = 27.3 ε r dB/m
λ0

Affaiblissement Conductor……..………………………. 9.5 x10 −5 f (a + b) ε r dB/m


αc =
ab ln (b / a )
(cuivre à 20°C)

Longueur d’onde à la coupure (ordres supérieurs)……. λc = π ε r (a + b) Unit of a or b

Pmax = 44 Emax a 2 ε r ln (b / a )
2

Puissance Max……….………………………………… kW
λ0= long d’onde dans le vide; tanδ = tangente de l’angle des pertes; f fréquence en GHz;
Emax= Champ électrique de claquage.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 17
Travail à faire n°1

En utilisant Excel calculer les paramètres d’un câble coaxial:


Paramètres linéiques, Zc, Pertes, vitesse et retard, Longueur
d’onde à la coupure, puissance max transportée
(Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 18
Ligne Microbande (Microstrip)

Substrate εr , tgδ
H

Metal Thickness

Impédance caractéristique
&
Permittivité diélectrique effective

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 19
Ligne Microbande (Microstrip)
:
Impédance caractéristique : (Analyse)
−1
η  8h W W η W W  W
Zc = ln + 0.25  ≤1 Zc =  + 1.393 + 0.667 ln + 1.444  ≥1
2π ε e  W h h εe  h h  h

Where : η = 120 π

ε r +1 ε r −1 W 
εe = + F 
2 2 h
 −
1
2
1 + 12 h  2  W W 
 + 0.041 −   ≤ 1
 W   W   h h 
F  = 
h  −
1
 h  2 W 
1 + 12   ≥ 1
 W  h 

Dimensions: (Synthèse)
W 8 exp( A ) W W 2 ε −1  0.61  W
≥2
= ≤2 =  B − 1 − ln(2 B − 1) + r ln( B − 1) + 0.39 −  if
ε r  
if
h exp( 2 A ) − 2 h h π 2ε r  h

1
Z  ε + 1 2 ε − 1  0.11
Where : A = c  r  + r 0.23 + 
60  2  εr +1 εr 

60 π 2
B=
Zc ε r

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 20
Ligne Microbande (Microstrip)
ε r ε e − 1 tan δ
Pertes diélectriques (dB/m):α d = 27 .3
εr − 1 εe λ0
σ = ωε 0ε r tan δ = conductivité diélectrique
  We 
2

Pertes de Conducteur (dB/m):  32 −  


1.38 A sR  h  W 
 ≤ 1
 hZ c W 
2
h 
 32 +  e 
  h 
αc = 
  We 
 0 . 667
R Z ε W
6.110 −5 A s c e  e + h  W 
  ≥ 1
 h  h We
+ 1.444  h 
 
 h 
h  1.25 2 B 
Où: A = 1+ 1 + ln 
We  π t 
 W 1 
h  ≥ 
  h 2π 
B=
2πW W 1 
 ≤ 
  h 2π 

πfµ 0
Rs = ρ c = conductor resistivity
ρc

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 21
Travail à faire n°2

En utilisant un logiciel de calcul mathématique calculer les


paramètres d’une ligne microbande: Permittivité effective, Zc
et Pertes. (Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 22
Terminaisons et Réflexions
Si nous considérons une ligne:

- avec une impédance caractéristique Zc,

- une constante de propagation γ

- une longueur l

- terminée par une impédance de charge ZL

- connectée à une source de tension sinusoïdale , Alors:

Z L cosh γ l + Zc sinh γ l
Zin = Zc
Zc cosh γ l + Z L sinh γ l
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 23
Cas des Lignes sans pertes
Z L cosh γ l + Zc sinh γ l
Zin = Zc
Zc cosh γ l + Z L sinh γ l


Z L + jZc tan βl
Zin = Zc
Zc + jZ L tan βl
1°) Court-circuit : Z L = 0 Z sc = jZc tan βl
2°) Circuit ouvert: Z L ⇒ ∞ Zoc = − jZc cot anβl
3°) Charge adaptée:Z L = Z c Z in = Z c ⇒ Adaptée
λg Zc2
4°) Transformateur: Z L = RL , l = Zin = ⇒ Zc = Zin . RL
4 RL

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 24
Ligne de mesure fendue ou à fente
Slotted lines

Onde de tension: V ( z ) = Vi eγz + Vr e −γz


Vr e −γz
Coefficient de réflexion: Γ( z ) =
Vi eγz
= Γ0 e − 2γz
Coefficient de réflexion de la charge: Γ0
−2γl
Ligne avec pertes: Γ (l ) = Γ0 e
Ligne sans pertes: Γ (l ) = Γ0 e −2 jβl
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 25
ROS ou VSWR
Ligne sans pertes: V ( z ) = Vi e jβ z
[1 + Γ e (
0
j φ − 2 βz )
]
Où: Γ0 = Γ0 e jφ
Vi j (φ − 2 βz )
Donc: Veff ( z ) = 1 + Γ0 e
2
•Période, Min et Max, Rapport d’ondes stationnaires

• Principe de mesure

• Exercices d’application
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 26
Cas particuliers

* ZL = 0 (court-circuit, Γ= - 1
[ ]
V( z ) = V0+ e − jβz + Γe jβz = − j 2V0+ sin βz Z in = jZ 0 tan βL


V0+
[e ] = 2ZV
+
− jβz jβz
I( z ) = − Γe 0
cos βz
Z0 0

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 27
Cas particuliers
* ZL = ∞ (oouvert), Γ = 1
[ ]
V( z ) = V0+ e − jβz + Γe jβz = 2V0+ cos βz
Z in = − jZ 0 cot βL


[e ] = − jZ2V
+ +
V − jβz
I( z ) = 0
− Γe jβz 0
sin βz
Z0 0

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 28
Cas particuliers
* ZL = ZC (Adaptation), Γ = 0

 Z L − Zc   ZL 
Vr = I 0   et I r = I 0 1 − 
 2   Zc 

Vi = V0 ; I i = I 0 ; et Vr = 0 ; I r = 0

γz γz
V ( z ) = V0 e et I( z ) = I 0 e
Ondes progressives
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 29
Ligne adaptée

V ( z , t ) = V0 e −αz e j (ωt − βz )
I ( z , t ) = I 0 e −αz e j (ωt − βz )

⊗ Amplitude décroit exponentiellement vers la charge .

⊗ Vitesse de Phase ω
β
⊗ V et I sont en phase (temps et espace) i.e: cosφ=1.


La puissance transportée par les ondes progressives est
active.

Transfert Optimum de puissance

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 30
Ligne adaptée
V ( z) Vi
V ( z) = = e −αz V1
= eα ( z 2− z1)
2 2 V2

1 V
α= Ln 1 (Np/m)
z 2 − z1 V2

V1 20
20 log = α (Np / m) = 8.685 α (Np / m)
V2 Ln10
[α (dB / m)]

1dB = 0.1151Np
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 31
Conditions d’adaptation

- Transfert de puissance Optimum (Z, Γ, VSWR,…)

- Composants discrets (Fréquences basses)

- Composants distribués :Stubs, lignes,.. (HF)

- Exemples : Amplificateurs, Oscillateurs, Filtres, Antennes, …..

- Outils : Abaque de Smith, Cut & try , CAD

Toutes ces parties seront traitées sous forme d’exercices


d’applications (Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 32
Travail à faire n°3

En utilisant un logiciel de calcul mathématique, déterminer les


Caractéristiques des charges d’après le principe de mesure de la
ligne fendue (Réflexion, ROS, Zinconnue, …)
(Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 33
Abaque de Smith

- Utile pour la résolution de problèmes d’adaptation


- Représentation polaire du coefficient de réflexion en
tension
- Passage aisé entre coefficient de réflexion et impédance
- Principe et construction (exercice d’application)
- Si une LSP d’impédance caractéristique Zc est terminée
par une charge ZL

zL = Z L Zc zL −1 jθ zL =
1 + ΓL e jθ

z L = r + jx
ΓL = = ΓL e 1 − ΓL e jθ
zL + 1
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 34
Abaque de Smith

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 35
Travail à faire n°4

En utilisant un logiciel de calcul mathématique Tracer quelques


Cercles de l’abaque de Smith (r=0, 0.5, 1, 2, x=-2,-1, -0.5, 0,0.5,1, 2)
(Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 36
Paramètres de dispersion

a1 a2 1 V  onde tension incidente à l ' accès1 Vi1


a1 =  1 + Z 0 I1  = =
O O 2  Z 0 
 Z 0 Z0

Q
1 V  Onde tension réfléchie de l ' accès1
b1 =  1 − Z 0 I1  = = Vr 1

[S] 2  Z 0 
 Z0 Z0

b1 b2
O O
1 V  onde tension incidente à l ' accès 2 Vi 2
a2 =  2 + Z 0 I 2  = =
2  Z 0 
 Z0 Z0

1 V  Onde tension réfléchie de l ' accès 2


b2 =  2 − Z 0 I 2  = Vr 2

2  Z 0 
 Z 0
Z0

 b1   S11 S12   a1  a1 , a 2 = variables indépendantes


  =    
 b2   S 21 S 22   a2  b1 , b 2 = variables dépendantes

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 37
Caractérisation des circuits
Z, Y, H,S…
I1 I2
O O
Z Z12 
V1  I 
Z =  11    = (Z)  1 
 Z 21 Z 22 
V1 Q V2 V2   I2 

 I1  V 
O O y y12    = (Y )  1 
Y =  11 
 y21 y 22   I2  V2 

h h12  V1  I 
- Court-Circuit h =  11    = (h )  1 
 h21 h22   I2  V2 

- Circuit ouvert

- Mesures et Définition des V et I

 Difficultés @ hautes fréquences


F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 38
Paramètres S
a1
Coefficients
a
de Réflexion
1  V1 
2

− Z 0 I1 
O O O O

Q

2  Z0 

Z0 Z0
b1
b1
[S]
b2 S11 = a2 = 0 =
a1 1  V1 
+ Z 0 I1 
O O O O

a2
O
2  Z 0 

a2 = S2 b2 Z0
Z in − Z 0  V 
b2
S11 =  Z in = 1 
O
Z in + Z 0  I1 
S2

S11= coefficient de réflexion à l’entrée


quand la sortie est terminée par
une charge adaptée ( Z = Z sets a2=0) L 0

Z out − Z 0  V 
S22= coefficient de réflexion à la sortie S 22 =  Z out = 2 
quand l’entrée est terminée par Z out + Z 0  I2 
une charge adaptée ( Z = Z sets a1=0 ) S 0

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 39
Paramètres S
Z0
Coefficients de Transmission
E01
a1 =
Z0
a2 = 0
V1 V2 Z0
2E 01 Q
1  V2  V2
b2 = − Z0 I2  =

2  Z0  Z0

Z in Z out
D’où:
V2
S21 =
S21= Coefficient de Transmission direct E01
quand la sortie terminée par une charge
De même:
adaptée
V1
S12= Coefficient de Transmission inverse
quand l’entrée est terminée par une
S12 =
charge adaptée E02
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 40
Paramètres S
Exemples
 ( Z 2 − Z 02 ) Sinhγl 2 ZZ 0 
 
[S ] = 
1

Z0 Z,g l Z0 DS  
 2 ZZ 0 ( Z 2
− Z 2
0 ) Sinh γ 

Ds = 2 ZZ 0 Coshγl + ( Z 2 + Z02 ) Sinh γl

 Z 2Z 0 
 
 Z + 2Z 0 Z + 2Z 0 
Z
Z0 Z0
[S ] =  
 2Z 0 Z 
 
 Z + 2Z 0 Z + 2Z 0 

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 41
Paramètres S
Exemples
 −Y 2Y0 
 
 Y + 2Y0 Y + 2Y0 
Y0 Y Y0
[S ] =  
 2Y0 −Y 
 
 Y + 2Y0 Y + 2Y0 
Y2  Y02 − PY0 − D 2Y0Y2 
 
[S ] = 
1

Y0 Y1 Y3 Y0 DS 
2Y Y Y 2
+ PY − D 
 0 2 0 0 

Ds = Y02 + QY0 + D
D = Y1Y2 + Y2Y3 + Y1Y3
Q = Y1 + 2Y2 + Y3
P = Y1 − Y3
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 42
Paramètres S
Avantages
☺ Grandeurs usuelles (gains & coefficients de réflexion)

☺ Terminaison 50Ω : Précises vs court-circuits ou co @ HF


☺ Terminaison 50Ω : Réduire le risque d’oscillations
☺ Terminaison 50Ω : Mesures large bandes

☺ Pas besoin d’ajuster des stubs (cc ou co)


☺ Relations Simples des ondes de puissances

☺ Conception aisée avec l’abaque de Smith et les outils CAO ,


d’Amplificateurs, Oscillateurs, Mélangeurs, coupleurs, filttres, …

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 43
VNA: Analyseur de réseaux vectoriel

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 44
Principe du VNA
Onde incidente Onde transmise
(S21)

Dispositif
Coupleur directif Sous Test

DST

Générateur Détecteur
balayé en fréquence
(Synthétiseur) Onde réfléchie
(S11)

Détecteur

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 45
Propriétés des Circuits

La réciprocité La symétrie

Z12 = Z 21 Z11 = Z 22 et Z12 = Z 21


Y12 = Y21 Y11 = Y22 et Y12 = Y21
S11 = S 22 et S12 = S 21
S12 = S 21
L’unilatéralité La non dissipation
Z ij = j (..)
Z12 = 0
Yij = j (..)
Y12 = 0
[S ] [S ] = [1]
t *

S12 = 0 (S est unitaire)


F.Choubani//SupCom 46
Propriétés des Circuits
Décalage des plans de référence

Si on insère à l’entrée et à la sortie d’un quadripôle des lignes de transmission


d’impédance Zc et de longueurs respectives l1 et l2 alors la matrice S devient:

[S '] = [D][S ][D]


Avec :
 exp(−γl1 ) 0 
[D] =  
 0 exp(−γl2 ) 
F.Choubani//SupCom 47
Exemples de circuits passifs
L’atténuateur
Un atténuateur idéal est un quadripôle réciproque, dissipatif et parfaitement adapté.

 0 S12 
[S ] =   avec S12 < 1
 S12 0 
A(dB) = 20 log S 21

Application: Protection d’un appareil de mesure (SA,VNA)


Masquage d’une désadaptation

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 48
Exemples de circuits passifs
Le déphaseur
Un déphaseur idéal est un quadripôle réciproque non dissipatif et parfaitement
adapté.

 0 exp jΦ 
[S ] =  
exp jΦ 0 
déphasage = Arg(S21 ) = Φ

Application: Modulateur QAM (déphaseur en quadrature)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 49
Exemples de circuits passifs
L’isolateur
Un isolateur idéal est un quadripôle non réciproque et parfaitement adapté qui
transmet parfaitement le signal dans un sens mais l’atténue infiniment dans l’autre
.

0 0 
[S ] =  
1 0

Application: Protection de sources (oscillateurs HF)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 50
Exemples de circuits passifs
Le circulateur
Un circulateur idéal est un hexapôle non dissipatif et parfaitement.

0 0 1
 
[S ] =  1 0 0 
0 1 0
 
Application: Duplexage (2 circulateurs pour utiliser la même antenne à l’émission et à la
réception)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 51
Exemples de circuits passifs
Le Diviseur de puissance
Un diviseur de puissance idéal de puissance est un hexapôle ayant une entrée et 2
sorties isolées.Si les sorties ne sont pas isolées alors S23 et S32 sont non nuls.

 0 S 21 S31 
 
[S ] =  S 21 0 0 
S 0 
 31 0
Application: Boucle à verrouillage de phase PLL (prélèvement de puissance)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 52
Exemples de circuits passifs
Le Combineur de puissance
Un combineur de puissance idéal de puissance est un hexapôle ayant deux entrées et 1
sortie.

 0 0 S31 
 
[S ] =  0 0 S32 
S 0 
 31 S32
Remarque: L’analyse des combineurs n’est simple que si
les signaux à recombiner sont équiamplitude et équiphase.
Autrement il faut recourir au calcul à partir des ondes
Incidentes et réfléchies.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 53
Exemples de circuits passifs
Le Diviseur/Combineur de
Wilkinson
 −1 −1 
 0 
 2 2
 −1 
[S ] =  0 0 
2
 −1 
 0 0 
 2 
Application: Amplificateur de puissance.
Circuit sans pertes malgré la résistance 100Ω. Les signaux 2 et
3 étant identiques ils induisent une chute de tension nulle.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 54
Exemples de circuits passifs
Le coupleur

Un coupleur peut être représenté par un octopole ( 4-portes)

P1 est la puissance d’entrée à l’accès 1

P2 est la puissance transmise au port direct

P3 est la puissance disponible au port couplé

P4 est la puissance qui arrive au port isolé

4 3

1 2

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 55
Travail à faire n°5

En utilisant un logiciel de calcul mathématique ( Scilab, Matlab..),


un logiciel de Simulation(ADS,…) ou tout autre outil disponible
(Excel,…) concevoir :
-Un filtre
- un coupleur hybride
- un diviseur de wilkinson
- un amplificateur
- …..

-Le travail se fera par des groupes de 2 à 3 personnes par sujet

(Pour plus d’informations voir liste des miniprojets)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 56
Analyse temporelle de la
propagation sur les lignes
- Impulsion: V(t)
τ
Tension passant de 0 à une valeur constante E,
E
pendant une durée t << durée de propagation sur la ligne.

t
V(t)

E
- Echelon de Tension:
Tension passant de 0 à une valeur constante E,
pendant une durée très longue.
t

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 57
Propagation d’une impulsion
Générateur Adapté
Q1. Une ligne d’impédance caractéristique Zc et terminée par une charge ZL est excitée par
une impulsion de valeur E et de durée τ délivrée par un générateur d’impédance interne ZG.
a) Coefficients de réflexion du générateur et de la charge?
b) ZG = Zc et Charge réelle, donner les tensions à l’entrée et à la sortie de la ligne en fonction
du temps dans les cas : ΓL >0, ΓL <0 , ligne ouverte, ligne court-circuitée, ligne adaptée

ZG
ΓL Vs ZL
Ve Zc
E

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 58
Propagation d’une impulsion
Générateur Adapté
R1. a) Coefficients de réflexion du générateur et de la charge?
ZG − Zc Z L − Zc
ΓG = ΓL =
ZG + Zc Z L + Zc

R1.b) ZG = ZL et Charge réelle, donner les tensions à l’entrée et à la sortie de la ligne en foncti
du temps dans les cas : ΓL >0, ΓL <0 , ligne ouverte, ligne court-circuitée, ligne adaptée

Le générateur étant adapté, ZG = Zc alors son coefficient de réflexion est nul et le générateur
ne réfléchit aucune puissance.

Zc E
Au démarrage:
Ve = E =
ZG + Zc 2

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 59
Propagation d’une impulsion
Générateur Adapté
Ve
τ
E/2
Tretour
E
ΓL ΓL > 0
2
t

E
Vs ΓL ΓL < 0
E/2
2
Taller

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 60
Propagation d’une impulsion
Générateur Adapté
Dans le cas d’une ligne ouverte (impédance de charge infinie) le coefficient de réflexion de
la charge est ΓL =1 et l’impulsion réfléchie est identique à celle incidente.

Dans le cas d’une ligne court-circuitée, (impédance nulle) le coefficient de réflexion de


la charge est ΓL =-1 et l’impulsion réfléchie est de même amplitude que l’impulsion
mais de sens opposé.

Dans le cas d’une charge adaptée, ZL = Zc le coefficient de réflexion est nul et il n’y a pas
de signal réfléchi.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 61
Propagation d’une impulsion
Générateur Désadapté
Q2. Le générateur étant maintenant désadapté (ZG ≠ ZL ) et la charge toujours réelle.
a) Coefficients de réflexion du générateur et de la charge?
b) Ve quand ΓG ΓL >0, et ΓG ΓL <0 ?
c) Que se passe-t-il en pratique?
R2 a) Coefficients de réflexion du générateur et de la charge?

ZG − Zc Z L − Zc
ΓG = ΓL =
Z G + Γc Z L + Γc

R2 b) Ve quand ΓG ΓL >0, et ΓG ΓL <0 ?


Zc
A l’instant initial : Ve = E = E'
ZG + Zc
Comme les 2 extrémités de la ligne sont désadaptés on va avoir une succession d’aller retour
de l’impulsion entre le générateur et la charge.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 62
Propagation d’une impulsion
Générateur Désadapté
Ve

E’ ΓG. ΓL > 0

ΓG.ΓL.E’
(ΓG.ΓL) 2.E’

2T (ΓG.ΓL) n.E’

L’impulsion initiale de niveau E’ va se réfléchir sur la charge pour revenir avec un


niveau ΓL.E’
Elle sera ensuite réfléchie par le générateur avec un niveau ΓG.ΓL.E’, et ainsi de
suite…

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 63
Propagation d’une impulsion
Ve Générateur Désadapté
E’

ΓG. ΓL < 0

(ΓG.ΓL) 2.E’

(ΓG.ΓL) n.E’
t

2T

ΓG.ΓL.E’

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 64
Propagation d’une impulsion
Cas Pratique
R2 c) Que se passe-t-il en pratique?
Dans la pratique, quand on mesure la tension à l’entrée ou à la sortie de la ligne, on ne peut
différencier en ces points l’onde incidente de l’onde réfléchie.
Dans ce cas, pour le premier retour, on mesure ΓL E’+ ΓL ΓG E’. Cette valeur peut alors
même être supérieure à E’.

E’
2T

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 65
Propagation d’une impulsion
Réflectométrie
Générateur HF
Câble
d'impédance Z0
1.000 MHz

Impédance
de charge Z

Oscilloscope

2L
Vitesse de propagation: v = T
AR Vi
Vr Vr
Coefficient de réflexion: ΓL =
Vi
1 + ΓL
Impédance de charge: Z = Z 0
1 − ΓL
T AR

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 66
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Adapté
Q3. Une ligne d’impédance caractéristique Zc et terminée par une charge ZL est excitée par un
échelon de tension de valeur E délivrée par un générateur d’impédance interne ZG.
a) ZG = Zc ,Charge réelle, donner la tension Ve pour une ligne ouverte, court-circuitée et adaptée

ZG
ΓL Vs ZL
Ve Zc
E

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 67
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Adapté
R3. ZG = Zc ,Charge réelle, donner la tension Ve pour une ligne ouverte, court-circuitée et adaptée
Ve
A l’instant initial:
E
(
1 + ΓL )
2
Zc E
Ve = E = E/2
Zc + ZG 2
E
(1 − ΓL )
2 t


Dans le cas d’une ligne ouverte (impédance de charge infinie) le coefficient de réflexion de
la charge est ΓL =1 et l’onde réfléchie double l’onde initiale.
Dans le cas d’une ligne court-circuitée, (impédance nulle) le coefficient de réflexion de
la charge est ΓL =-1 et l’onde réfléchie annule l’onde initiale.
Dans le cas d’une charge adaptée, ZL = Zc le coefficient de réflexion est nul et il n’y a pas
de signal réfléchi (constante à E/2).

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 68
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Désadapté
Q4. Le générateur étant maintenant désadapté (ZG ≠ ZL ) et la charge toujours réelle.
a) Coefficients de réflexion du générateur Γ0 et de la charge Γ1?

b) Diagramme de Ve=V0 et Vs=V1 ?

c) Exemple pratique?

R4. a) Coefficients de réflexion du générateur Γ0 et de la charge Γ1?

ZG − Zc Z L − Zc
Γ0 = Γ1 =
ZG + Zc Z L + Zc

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 69
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Désadapté
R4. c) Exemple pratique?
Temps V0/K propagation Vl/K
0 1
τ 1
+1* Γl
2τ 1+Γl
+ Γ0* Γl
3τ Γ0* Γl
+Γ0* Γl²

2n τ 1+Γ02n-2* Γl2n-1
+Γ02n-1* Γl2n-1
(2n+1) Γ02n-1* Γl2n-1
τ +Γ02n-1* Γl2n

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 70
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Désadapté
R4. c) Exemple pratique?

ZG Il
I0

E
V0 Zc Vl ZL

ZG=10Ω, Ζc=50Ω,
ΖL=100Ω Γ0=-2/3, Γl=1/3, K=5/6

t/τ 0 1 2 3 4 5 6
V0/K 1 10/9 88/81
Vl/K 4/3 28/27 268/243

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 71
Propagation d’un échelon de Tension
Générateur Désadapté

V0/K

Vl/K

t/τ
1 2 3 4 5 6

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 72
TDR: Time Domain Reflectometry
Exciter par un échelon de tension et analyser le signal réfléchi pour connaître les impédances
et les positions des différentes discontinuités (rupture, fuite,….)

RG=Rc0

E
V0 Rc0,Tc0,L0 Rc1,Tc1,L1 Zl

V0/K K=1/2 1+Γ1 + ΓL(1-Γ1²)


Γ0=0 V(t)/V0
Γ>0
1+Γ1 ΓL(1-Γ1²)
1
1
Γ1 Γ<0
Temps aller retour

2τ0 2τ1
Tr Temps
Temps
Diagramme observé Cas général
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 73
Terminaison complexe:
Capacitive R//C
RG=Zc

K=E/2 Γ=(R-Zc)/(R+Zc)
E V0 Zc, Tc, l C R Vl

V0(t)/K
Vl(t)/K

1+Γ 1+Γ
1 1
τc=C(R//Zc) τc=C(R//Zc)

2Tcl Temps Tcl Temps

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 74
Terminaison complexe:
Capacitive R//C
K=E/2 V0(t)/K τC=C.R.Zc/( R+Zc)
Γ=(R-Zc)/( R+Zc)

RG=Zc
Γ
1
E Zc,Tc, l C R Vl (1+Γ). τc/Tr
V0

2Tcl Temps

Extraction des valeurs de C et de R


Précision dépendant de Tr

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 75
Terminaison complexe:
Capacitive R en série avec C

RG=Zc

C K=E/2 Γ=(R-Zc)/(R+Zc)
E V0 Zc, Tc, l R Vl

V0(t)/K Vl(t)/K
1+Γ
1+Γ

1 1
τc=C(R//Zc) τc=C(R//Zc)

2Tcl Temps Temps


Tcl
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 76
Terminaison complexe:
Inductive R en série avec L

RG=Zc
K=Eg/2 Γ=(R-Zc)/(R+Zc)
L
E Zc,Tc, l Vl
V0 R

V0(t)/K Vl(t)/K

1+Γ 1+Γ
1 τL=L/(R+Zc)
1
τL=L/(R+Zc)

Temps Temps
2Tcl Tcl
F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 77
Exemple de TDR
Inductive R en série avec L
τL=L/( R+Zc)
V0(t)/K
K=E/2
Γ=(R-Zc)/( R+Zc) (1−Γ).τL/ Tr
RG=Zc Γ
1

L
E Zc,Tc, l Vl
V0 R

2Tcl Temps

Extraction des valeurs de L et R


Précision dépendant de Tr (temps de montée)

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 78
Terminaison complexe:
Inductive R //L
RG=Zc

K=E/2 Γ=(R-Zc)/(R+Zc)
E Zc,Tc, l L R Vl
V0

V0 (t)/K Vl (t)/K

1+ Γ
1+ Γ

1 1
τL =L/(R+Zc)
τL =L/(R+Zc)

2Tcl Temps Temps


Tcl

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 79
Applications
Montrer que pour une ligne présentant les mêmes impédances à l’entrée et à la sortie, la
tension stationnaire VT peut s’écrire sous cette forme:
2 3 2 3 1
VT = V1 + ρ0V1 + ρ0 V1 + ρ0 V1 + ... = V1(1 + ρ0 + ρ0 + ρ0 + ...) = V1( )
1 − ρ0

Donner la signification de ρ0 et V1?

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 80
Applications

Retrouver les résultats des 2 figures suivantes.

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 81
Conclusion

Ce cours suppose des connaissances de base en mathématiques, en circuits électriques


et en électromagnétisme.

Ce cours constitue la première couche de la culture “RF”. Pour mieux appréhender le


sujet des miniprojets sont proposés et comprennent des exercices d’applications, des
Techniques d’analyse, des simulations et éventuellement des réalisations et des mesures.
Tout sera couronné par une présentation sous forme de Poster.
Ces travaux (TD, CAO, experimentations, rapports..) seront sanctionnés par des notes.
Un examen final d’évaluation est aussi prévu.

Pour plus d’informations contacter votre tuteur:

fethi.choubani@supcom.rnu.tn
fethi.choubani@supcom.tn

Bon courage

F.Choubani//Sup'Com Hyperfréquences_Janv2016 82