Vous êtes sur la page 1sur 6

Definition d’un barrage hydraulique :

Un barrage hydraulique sert à retenir l’eau d’un cours d’eau naturel, créant ainsi
un lac d’accumulation. Par sa force de chute, l’eau va entraîner une turbine afin
de créer de l’électricité. Cette électricité produite par les barrages hydrauliques
est renouvelable, c’est donc une énergie propre et inépuisable. Selon les milieux
où ils sont installés, les barrages hydroélectriques ne sont pas les mêmes.
Découvrez les différents types de barrages qui existent et la façon dont ils
fonctionnent.

Un barrage hydraulique est un obstacle construit en travers d’un cours d’eau ou


d’un lac pour dévier ou retenir l’eau.

Dans le cas du barrage d’Engolasters, il sert à retenir l’eau déviée des rivières et
des torrents, créer une chute et utiliser son énergie grâce à son infrastructure
associée.

Fonctionnement d'un barrage hydroélectrique


Le barrage retient une partie de l'eau qui s'écoule et crée un lac de retenue. Ce
lac constitue un stock d'eau, c'est donc un moyen de stocker de l’énergie
renouvelable. Dans le cas de centrales au fil de l'eau, cette réserve n'existe pas et
il n'est pas possible de moduler le débit de l'eau en fonction des besoins.
Le débit du cours d'eau ou l'ouverture des vannes du barrage entraîne l'eau dans
un canal de dérivation jusqu'aux turbines électriques. Plus le débit et la hauteur
de chute d'eau sont importants, plus l'eau transporte d'énergie.
Cette eau actionne les turbines qui entraînent à leur tour des alternateurs pour
produire du courant électrique. Un transformateur injecte ensuite cette électricité
dans le réseau, où elle est transportée par des lignes à haute ou très haute
tension.

Inconvénients d'un barrage hydroélectrique


Les barrages hydroélectriques ont toutefois plusieurs inconvénients vis-à-vis du
fonctionnement des écosystèmes, du transport de sédiments et de la navigation.
En effet, après le transport de l'électricité dans le réseau, l'eau rejoint enfin le
cours d'eau, parfois avec un débit important, ce qui peut perturber les
écosystèmes et entraîner un risque de noyade.

Def :

Pour les autres lacs, le barrage sert à retenir l’eau pendant l’époque de la fonte
des neiges et des pluies d’été et d’automne. Avant que l’hiver commence et que
les rivières gèlent, l’eau retenue est versée dans les rivières afin d’augmenter son
débit et profiter de son énergie à Engolasters où elle est recueillie.

Les barrages des lacs de haute montagne ont un rôle très important dans la
production d’énergie électrique en Andorre. Leur capacité de retenue peut
arriver à produire jusqu’à 6,5 millions de kWh d’électricité par an, ce qui
représente 1,1% de la consommation totale du pays.

Les barrages sont construits pour rehausser le niveau naturel du lac et augmenter
leur capacité de retenue en fonction de ses possibilités. Celles-ci dépendent du
bassin versant et des précipitations de la zone.

On construit un tunnel de vidange afin de vider le lac et pouvoir utiliser l’eau de


la retenue. Ce tunnel se situe au fond du lac jusqu’en contrebas du barrage où
l’on place une vanne qui fonctionne comme un robinet qui ouvre ou ferme le
passage de l’eau. Habituellement, la vanne est fermée au printemps afin de
récupérer l’eau de la fonte des neiges et des pluies de la saison estivale. Ainsi le
lac se remplit petit à petit et peut se déverser par-dessus le barrage. Début
décembre, avant le gel, on ouvre la vanne afin de vider progressivement la
retenue et augmenter le débit du cours d’eau afin de produire de l’électricité à la
centrale hydroélectrique d’Encamp, située en contrebas du lac d’Engolasters, où
l’on a dévié l’eau des lacs.

generaliter :

Parmi les grandes infrastructures hydrauliques sur le territoire, les plus courantes
sont : l’aménagement des rivières, les barrages, les canaux et les écluses, les
tunnels hydrauliques et les conduites, les retenues d’eau, les stations de
pompage et les centrales hydroélectriques.

Ces infrastructures ont des buts divers tels que la protection contre les crues
pour aider au développement d’activités humaines, la navigation fluviale pour le
transport de marchandises, les transferts d’eau c’est-à-dire le transport de larges
quantités d’eau d’une région à l’autre,  l’alimentation en eau des villes, des
industries et des cultures irriguées, la production d’énergie hydroélectrique.
Dans ce qui suit ne sont traités que les ouvrages participant à la production
d’énergie, c’est-à-dire principalement les barrages et les centrales
hydroélectriques.
Generliter :

Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et destiné à


en réguler le débit et/ou à stocker de l'eau1, notamment pour le contrôle des
crues, l'irrigation, l'industrie, l'hydroélectricité, la pisciculture, une réserve d'eau
potable, etc.2. Dans la nature, il existe aussi des barrages de castors.

Historique :

Les barrages existent probablement depuis la préhistoire, notamment en


Égypte6 (réserve d'eau potable, d'irrigation, viviers, piscicultures). Un barrage
d'une longueur de 115 mètres fut construit dans la vallée de Garawi
en Égypte vers 3000 av. J.-C. Et, selon N. Schnitter-Reinhardt, le plus
ancien barrage poids connu est situé près de Jawa, en Jordanie, vers la fin
du IVe millénaire av. J.-C.7. Hérodote cite un barrage construit par le
pharaon Ménès, fondateur de la première dynastie, à Kosheish, pour alimenter la
ville de Memphis.

Generaliter :

Un barrage est soumis à plusieurs forces. Les plus significatives sont :


 la pression hydrostatique exercée par l'eau sur son parement exposé à la
retenue d'eau ;
 les sous-pressions (poussée d'Archimède), exercées par
l'eau percolant dans le corps du barrage ou la fondation ;
 les éventuelles forces causées par l'accélération sismique.
Pour résister à ces forces, deux stratégies sont utilisées :

 construire un ouvrage suffisamment massif pour résister par son simple


poids, qu'il soit rigide (barrage-poids en béton) ou souple (barrage en
remblai) ;
 construire un barrage capable de reporter ces efforts vers des rives ou une
fondation rocheuse résistantes (barrage voûte, barrage à voûtes multiples…)

type de barrages hydraulique :

Le barrage-voûte

Avec sa forme arquée, le barrage-voûte est facilement reconnaissable. Ce design


courbé n’est pas dû au hasard. En effet, l’arc bétonné, dont la partie bombée est
orientée vers le lac d’accumulation, permet de concentrer la force de poussée de
l’eau vers les rives rocheuses du fleuve. Grâce à cela, la puissance est dirigée
vers les flancs, où se trouvent les points d’appui du barrage hydraulique.  

Vous aimerez peut-être aussi