Vous êtes sur la page 1sur 5

Introduction  :

Dans de nombreux processus de fabrication et de traitement industriels


l’analyse minutieuse des matières et matériaux est une condition essentielle
pour avoir des résultats plus ou moins précise, une analyse dite
granulométrique devrait alors être effectuée.
Elle a pour objet la mesure de la taille des particules élémentaires qui
constituent les ensembles de grains de substances diverses, telles que farines,
poudres, sables, etc., et la définition des fréquences statistiques des différentes
tailles de grains dans l'ensemble étudié. Les modes d'analyse sont également
variés ; ils dépendent de la nature des grains, qui peuvent être plus ou moins
friables, solubles ou insolubles, floculés (processus phyiso chimique ou les
particules s’agglomèrent et deviennent plus grosses ), ou défloculés, ainsi que
de leur dimension.
 Présentation de la méthode :
C’est une technique qui permet de déterminer le nombre et la taille des
particules en utilisé un appareil dit Coulter en se basant sur la variation
de la résistance provoquée par des particules placées dans un champ
électrique.

 Historique :
Cet appareil a été inventé par Wallas Coulter dans les années cinquante,
les événements ayant lieu à l’époque l’ont encouragé à simplifier et à
améliorer les analyses de sang, il était essentiellement utiliser pour
compter les globules rouges il a rendu possible le test de diagnostic
médical le plus répandu à ce jour, cependant son usage a été étendu à
plusieurs autres secteurs.
 Principe de fonctionnement :
 On observe la variation de résistance, c’est-à-dire la variation de la tension si
l’intensité du courant est fixée, lorsqu’une particule passe à travers d'un petit
orifice submergé dans une solution électrolytique, cette variation est mesurée
entre deux électrodes placées de part et d’autre d’un orifice calibré à travers
lequel les particules sont aspirées.

L’appareil est essentiellement constitué de :


*Deux électrodes.
*Un liquide conducteur.
*Un Conductimètre.
*Un Oscilloscope.
*Un Orifice calibré.
On observe la variation de résistance, c’est-à-dire la variation de la
tension si l’intensité du courant est fixée, lorsqu’une particule passe à
travers d'un petit orifice submergé dans une solution électrolytique,
cette variation est mesurée entre deux électrodes placées de part et
d’autre d’un orifice calibré à travers lequel les particules sont aspirées.
A chaque fois qu’une particule traverse cet orifice, elle déplace un
volume du fluide conducteur étant égal à son propre volume, il se
produit ainsi une modification de la résistance électrique du milieu qui
entraine une variation de l’intensité du courant électrique entre les deux
électrodes. Chaque impulsion est comptée électriquement et son
amplitude dépend de la taille de la particule.

Ces variations peuvent être observées sur un oscilloscope, et être


analysées par des circuits de hauteur et d’analyseur de hauteur afin de
fournir les informations demandées, à savoir le volume des particules et
le diamètre équivalent.

 Conditions opératoires :
 L'émulsion doit être extrêmement diluée pour éviter que deux gouttes ou
plus passent en même temps à travers de l'orifice.
 Du côté de l'émulsion on doit maintenir une certaine agitation pour
homogénéiser le système, et éviter la sédimentation pendant l'expérience,
car celle-ci demande un certain temps.
 une surveillance continue de l’orifice à l'aide d'un microscope.
Diamètre de mesure :
Le procédé de cette méthode permet d’accéder aux variations de
résistances, cette variation et proportionnel au volume de la particule
étant proportionnel au volume de particule ce qui nous permet de
déterminer le diamètre.
L’équation théorique de compteur Coulter est la suivante :
ρeVx 1
∆ R= ×
s² 1 s

ρe S× X
1−
ρx

La dynamique de mesure est fixée par le diamètre de l’orifice, les orifices


existants sont de 30 à 500 um permettant de mesurer des tailles
comprises entre 0,5 et 500 um.

Avantages et Inconvénients :
-Avantage technique : Analyses rapide de séries d’échantillon dans des
conditions identiques, d’où la possibilité d’étude comparative et
statistique facilitant ainsi l’interprétation des résultats.
-Avantage économique : la réduction des temps de manipulation et de
calculs, allégeant de ce fait le prix de révélation

-C’est une méthode efficace pour connaitre la répartition des particules,


en nombres et en volumes.
Inconvénients :
-Une méthode très exigeante, nécessitant d’effectuer des manipulations
prudentes et logiques afin de tenir compte de tous les paramètres
pouvant modifier directement ou indirectement les résultats et leurs
interprétations
-Les risques de solubilisation ou de gonflement des particules.
- Dans tous les appareils d'orifice, celui-ci peut se boucher.
-Pour un signal de conductivité adéquat, et pour n'importe quel type de
signal en général, le diamètre de la goutte doit être compris entre 10 et 80 %
du diamètre de l'orifice, ce qui oblige à changer d'orifice pour analyser des
émulsions de large polydispersité.