Vous êtes sur la page 1sur 4

Le pénétromètre statique (Cone Penetration

Testing) est surtout utilisé pour le


dimensionnement des fondations
profondes, la prédiction approchée des
tassements par corrélation de certains
paramètres mécaniques en l'occurrence le
module œdométrique Eoed et la cohésion
apparente cu des sols cohérents.
L’essai au pénétromètre Ménard ou l’essai pressiométrique, est basée
sur l’introduction dans le sol d’une cellule (sonde) dont le volume
varie en fonction de la pression appliquée afin de tirer les
caractéristiques du sol autour de la cellule. En effet ce type d’essai
peut être réalisé dans tous les types de sol saturé au non, mais il est
plus utilisé dans les argiles à cause de la qualité du forage qui impacte
fortement la fiabilité des résultats.
Le but de cette partie est de passer en revue les différentes
corrélations recueillies dans la littérature entre les essais in situ
d’une part et les paramètres mécaniques d’autre part.
La pression limite nette pl− p 0et la résistance au cône qc,

Le module pressiométrique EM et la résistance au cône qc,

Corrélations entre la pression limite nette p l et la cohésion non


drainée cu
Reconnaissance du site
Situation géographique du projet
Climat
Température
Précipitation

Programme des essais


La campagne géotechnique a consisté à l'exécution de :

09 sondages au pénétromètre dynamique lourd

02 sondages carottés avec prélèvement d'échantillons intacts destinés aux essais de laboratoire

06 sondages pressiométriques

02 essais œdométriques

02 essais de cisaillement rectiligne


CORRELATION DES RESSULTATS DES ESSAIS GEOTECHNIQUES

Principe d’analyse
Il s’agit dans ce travail de recherche des corrélations établies sur un nombre restreint de résultats
d’essais réalisés avec des procédures très précises, dans un même laboratoire avec, si possible, un
même opérateur.
Les paramètres suivants ont été nécessaires :
La masse volumique ρ ou le poids volumique γ 

les indices de compression et de gonflement Cc, Cα et Cs

la contrainte de préconsolidation p.c

angle de frottement interne effectif Φ

la cohésion effective c.

la cohésion apparente (non drainée) cu

La granulométrie.
Les limites et indice de consistance : wL,
IP, IL, IC.
L’indice de vide e et, en particulier,
l’indice de vide initiale (avant les
déformations dues à l’ouvrage) e0.
La contrainte effective verticale initiale
σ´v0.
La masse volumique du sol sec ρd.
La teneur en eau w.
Corrélation entre les paramètres de l’essai pressiométrique et l’essai œdométrique
Corrélation entre la pression limite nette et le coefficient de compression œdométrique
Corrélation entre la pression limite nette et la contrainte de pré consolidation
Corrélation entre les paramètres de l’essai CPT et PMT