Vous êtes sur la page 1sur 68

TEXTES & PRIERES

Accepter d’être accepté paumes de mes mains » (Isaïe 49). Dieu ne peut
jamais regarder sa main sans voir mon nom. Et
Tout être humain désire ardemment être accepté,
mon nom, c’est moi ! Il se porte garant que je
accepté tel qu’il est. Rien, dans la vie humaine,
puis être moi-même. Saint Augustin dit : « un
n’a un effet aussi durable et aussi fatal que
ami, c’est quelqu’un qui sait tout de vous et qui
l’expérience de n’être pas complètement accepté.
pourtant vous accepte »…
Quand on ne m’accepte pas, alors quelque chose
« Comme le pain rompu » P. VAN BREEMEN
se brise en moi… L’acceptation signifie que les
gens avec qui je vis me donnent un sentiment de
dignité, le sentiment que j’ai de la valeur. Ils sont Aimer, je puis toujours
heureux que je sois ce que je suis. L’acceptation Ce texte a été trouvé après sa mort, dans les
signifie que je suis libre d’être moi-même... Je cahiers d’une religieuse de 87 ans, atteinte d’un
n’ai pas besoin d’être une personne que je ne suis cancer qui l’avait privée de la parole. Familière
pas. Je ne suis pas non plus enchaîné par mon de la souffrance et de la solitude, elle livre dans
passé ou mon présent. Mais plutôt on me donne la ces lignes, qu’elles soient de sa main ou
place de m’épanouir, de dépasser en grandissant, empruntées à quelqu’un d’autre, ce qui fait le
les fautes du passé. En un sens, on peut dire que cœur de sa vie de consacrée : l’Amour.
l’acceptation est un dévoilement.
Chacun de nous naît avec de nombreuses Bien longue est ma journée,
possibilités. Mais, à moins que la chaleur de Eternel est l’Amour.
l’acceptation d’un autre ne les éveille, elles
resteront en sommeil. L’acceptation libère tout ce Bien petite est ma chambre,
qui est en moi. C’est seulement quand je suis Infini est l’Amour.
aimé, dans ce sens profond d’acceptation totale,
que je puis devenir moi-même. L’amour, Solitaire est mon cœur,
l’acceptation des autres, font de moi la personne Mais peuplé par l’Amour.
unique que je suis destiné à être. Quand on
apprécie une personne à cause de ce qu’elle fait, Chanter, je ne peux plus,
elle n’est pas unique ; quelqu’un d’autre peut faire Aimer, je puis toujours.
le même travail, peut-être mieux qu’elle. Quand
on aime une personne pour ce qu’elle est, alors Agir, je ne peux plus,
elle devient une personnalité unique et Aimer, je puis toujours.
irremplaçable. Ainsi, j’ai vraiment besoin de cette
acceptation pour devenir moi-même… Penser, je ne peux plus,
Accepter une personne ne veut pas dire que je nie Aimer, je puis toujours.
ses défauts, que je glisse sur eux, ou que j’essaie
de les faire disparaître sous des explications. De Prier, je ne peux plus,
même, cela ne veut pas dire que tout ce que fait Aimer, je puis toujours.
cette personne est beau et bon. La vérité est
exactement le contraire. Quand je nie les défauts Pleurer, je ne peux plus,
de cette personne, il est certain que je ne l’accepte Aimer, je puis toujours.
pas. Je n’ai pas touché le fond de son être. C’est
seulement quand j’accepte quelqu’un que je peux Rien ne me restera,
véritablement admettre ses défauts… Mais restera l’Amour
Dieu m’accepte tel que je suis. Tel je suis et non
tel que je devrais être. C’est un message vide de
sens que cette dernière formule parce que je ne Dans « Paroles de Sœurs aînées »,
suis jamais tel que je devrais être. Je sais qu’en recueillies en vue du Jubilé des Personnes âgées,
réalité je ne marche pas droit. Il y a bien des dans le cadre de la Repsa, La Roche-sur-Yon,
courbes, bien des mauvaises options qui, au cours septembre 2000.
de ma vie, m’ont amené là où je me trouve à
présent, et l’Ecriture me dit : « le lieu où tu te A la Toussaint
tiens est une terre sainte » (Exode ch. 3). Dieu
Tous les saints de tous les temps
connaît mon nom : « vois, je t’ai gravé sur les
sont auprès de toi (bis) de ne pas décider à la place des autres.
Nos arrières-grands parents C’est si difficile, Seigneur,
vivent dans ta joie (bis) de ne pas prendre ses désirs
pour les désirs des autres,
A la Toussaint, et de comprendre les désirs des autres
on fête ceux qui sont partis pour te retrouver. quand ils sont si différents des nôtres !
A la Toussaint,
on fête ceux qui ont grandi dans ton amitié. Seigneur, donne-moi de voir
ce que Tu attends de moi parmi les autres.
Ils nous guident au fil des jours, Enracine au plus profond de moi cette certitude :
On ne les voit pas (bis) on ne fait pas le bonheur des autres sans eux…
Leur silence est un amour
qui ne parle pas (bis) Seigneur, apprends-moi
à faire les choses en aimant les personnes.
Dès qu’on passe la Toussaint Apprends-moi à aimer les personnes
Vient le jour des morts (bis) pour ne trouver ma joie
Dans ta paix, ils sont au loin, qu’en faisant quelque chose pour elles,
On les aime encore (bis) et pour qu’un jour elles sachent
que Toi seul, Seigneur, es l’Amour.
A Marie
A celle qui est infiniment jeune. Au feu du regard de l’autre
Parce qu’aussi elle est infiniment mère. Il arrive qu’au feu du regard de l’autre, je
resplendisse de mille feux,
A celle qui est infiniment droite. un peu comme ces soleils de minuit
Parce qu’aussi elle est infiniment penchée. qui n’en finissent plus de se lever ou de se
coucher.
A celle qui est infiniment joyeuse. Mais parfois, hélas, à trop chercher la chaleur des
Parce qu’aussi elle est infiniment douloureuse. autres,
je fonds, je me désagrège, je perds toute identité,
A celle qui est infiniment touchante. je ne suis plus moi-même, je deviens comme les
Parce qu’aussi elle est infiniment touchée. autres,
je n’ai plus de paroles à moi, je n’ai plus d’idées
A celle qui est infiniment céleste. personnelles,
Parce qu’aussi elle est infiniment terrestre. j’hésite à donner mon avis, je pense comme tout
le monde,
A celle qui est infiniment éternelle. je me noie dans la mer des autres, du groupe,
Parce qu’aussi elle est infiniment temporelle. au point que j’en arrive à ne plus m’aimer.
Et pourtant, il y a des regards qui font vivre.
A celle qui est Marie. Qu’est-ce que je sais de moi sinon ce que m’en
révèlent les autres, ceux qui m’aiment vraiment.
A celle qui est la plus près de Dieu Pas ceux qui flattent mon corps et mon cœur.
Parce qu’elle est la plus près des hommes. Mais ceux qui me disent des choses qui font
réfléchir,
Charles PÉGUY, Le Porche du mystère de la avancer, monter, même si ça me fait mal,
deuxième vertu, 1911 même s’ils brisent un peu l’image que je me suis
faite de moi,
Apprends-moi l’image que je rêve de moi,
l’image que j’invente de moi,
Seigneur,
mais qui n’est pas moi, un fantôme de moi.
donne-moi de voir les choses à faire
C’est l’autre finalement, qui peut m’aider à
sans oublier les personnes à aimer,
découvrir,
et de voir les personnes à aimer
à redécouvrir les faces cachées de mon être.
sans oublier les choses à faire.
L’Autre est un révélateur surprenant de mes
richesses.
Donne-moi de voir les vrais besoins des autres.
Encore faut-il me prêter à la découverte.
C’est si difficile
de ne pas vouloir à la place des autres,
de ne pas répondre à la place des autres,
Au nom du Père, et du Fils et du au rythme de sa vie, au-delà de ta vie
c’est toujours l’amour qui gagne
Saint Esprit. Amen ! quand il devient dépassement et lumière,
AU NOM DU PÈRE, prière et confidence,
La main sur le front. présence et tendresse,
Je voudrais écrire Dieu sur tous mes rêves. secrète connivence entre l’Homme et son Dieu.
Je voudrais marquer Dieu sur toutes mes idées…
Je voudrais que l’imagination de Dieu
me fleurisse dans la tête
Béatitudes
pour que j’invente Heureux ceux qui respectent mes mains
d’autres manières d’aimer, décharnées et mes pieds déformés.
d’autres bonjours et d’autres fêtes.
Heureux ceux qui conversent avec moi bien que
AU NOM DU FILS, j'aie désormais quelque peine à bien entendre
La main sur le cœur. leurs paroles.
Je voudrais dire Dieu
avec tous les mots de mon amour. Heureux ceux qui comprennent que mes yeux
Je voudrais planter Dieu commencent à s'embrumer et mes idées à
dans tous les jardins de ma tendresse. s'embrouiller.
Je voudrais que le désir de Dieu
me fleurisse le cœur Heureux ceux qui, en perdant du temps à bavarder
pour que j’invente avec moi, gardent le sourire.
d’autres fontaines du bonheur.
Heureux ceux qui jamais ne me font observer :
AU NOM DU SAINT-ESPRIT, " c'est la troisième fois que vous me racontez cette
La main qui fait la traversée histoire ! ".
et le voyage
depuis une épaule Heureux ceux qui m'aident à raviver la mémoire
jusqu’à l’autre épaule. des choses du passé.
Je voudrais écrire Dieu
sur tout moi-même… Heureux ceux qui m'assurent qu'ils m'aiment et
Je voudrais que le grand vent de l’Esprit que je suis encore bon à quelque chose.
souffle d’une épaule à l’autre
jusqu’aux extrémités de la terre, Heureux ceux qui m'aident à vivre l'automne de
un évangile avec ses bras grands ouverts, ma vie…
un grand amour sans verrou,
un amour qui n’oublie personne. D'après un tract de Caritas Portugal

Au seuil de la nef Béatitudes (petites béatitudes de


C’est ici le lieu de la réconciliation, la sagesse chrétienne)
la plus profonde et souvent la plus décisive. Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes :
Car le puissant mouvement qui s’élance des ils n'ont pas fini de s'amuser.
piliers
pour s’épanouir et se rejoindre dans la légèreté Bienheureux ceux qui savent distinguer une
des voûtes montagne d'une taupinière : il leur sera épargné
nous entraîne au-delà de nous-mêmes, bien des tracas.
jusqu’au soleil qui joue dans la rosace
et qui devient présence et tendresse de Dieu Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter :
dans sa lumière qui traverse nos vies. ils en apprendront des choses nouvelles !

Avance sous la voûte. Bienheureux ceux qui sont attentifs à l'appel des
Devant chaque colonne recueillie en la croisée autres, sans toutefois se croire indispensables : ils
d’ogive, seront ferments de vie et de foi.
découvre la paix retrouvée.
Heureux êtes vous si vous savez regarder
Par delà les discours et les raisonnements. sérieusement les petite choses et paisiblement les
Au delà de la peur et de la peine, choses sérieuses : vous irez loin dans la vie.
découvre qu’ici, au moins, à Notre Dame,
Heureux êtes vous si vous savez admirer un enfin offrir, sans craindre de manquer.
sourire et oublier une grimace : votre route sera Ainsi durera l’amour, s’il prend et reçoit sans
ensoleillée. compter. Au fond, il n’a pas de secret : il met
l’infini de son côté. Des cœurs remplis, des âmes
Heureux êtes vous si vous savez vous taire et accomplies peuvent prendre et donner
sourire même lorsqu'on vous coupe la parole ou perpétuellement : il y a toujours.
lorsqu'on vous marche sur les pieds, l'Evangile Alors les mots reprennent sens : quand tu te
commence à pénétrer votre cœur. donnes, tu donnes vraiment quelque chose
et quelqu’un, non des bribes ou une ébauche.
Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le L’amour a la consistance de l’être. Laisse-le mûrir
Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avec toi. Estime-le assez pour lui prêter une soif
avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la inépuisable, comme l’esprit avec lequel
véritable sagesse. il se confond, et un grand désir d’infini qui porte
les sentiments humains si près de
Brèves amours la transcendance. Engrange tes moissons,
patiemment et humblement, rends-toi digne de la
Pourquoi, m’écrit cette lycéenne, l’amour finit-il
prière que te fera celui qui t’aime, comme si tu
toujours par la déception ? Je retiens ce mot :
étais un dieu, prépare-toi à exaucer jour après jour
toujours, que les chansons font rimer avec amour.
ce suppliant d’amour, et fais-toi aussi cette
Ma jeune correspondante l’accorde à l’échec.
suppliante. Toujours sera toujours.
Quelle dérision ! toujours se lie à l’inconstance !
France Quéré (octobre 1987)
Toujours, c’est pas toujours.
Jeune fille, essaie de comprendre. Tu as un corps,
au faîte de sa beauté comme de ses élans. Cantique des Créatures
Tu prends feu, tu te jettes dans les bras d’un À Toi toute bénédiction
garçon aussi beau et passionné que toi, mais le
rêve déjà est trahi !, tu crois donner tout, tu reçois Très-haut, tout-puissant et bon
peu, tu ne comprends plus ce qui t’a appelée vers Seigneur,
lui, et le généreux amour a une saveur d’avarice. à toi louange, gloire, honneur,
Quelque chose manque. Quoi ? Tu ne sais. Alors et toute bénédiction ;
tu t’éloignes, tu vas demander à un second, puis à toi seul ils conviennent, ô Très-haut,
un troisième ce que le premier n’a pu te donner. et nul homme n'est digne de te
La multiplicité te divertit, mais elle ne comble pas
nommer.
le vide. Désemparée, tu t’interroges. Autour
Loué sois-tu, Seigneur,
de toi, on dit que l’amour n’est pas fait pour
durer. L’amertume. dans toutes tes créatures,
Ne t’étonne pas, jeune fille, ne crois pas ce qu’on spécialement messire frère Soleil,
te dit et que vérifient tes expériences écourtées. par qui tu donnes le jour et la lumière ;
C’est lâche, corrupteur et faux. L’amour est très il est beau, rayonnant d'une grande
capable de durer, mais il faut un peu splendeur,
d’arithmétique : pour aimer, il faut être deux, et et de Toi, le Très-haut,
pour être deux, il faut d’abord être un. Pour tout il nous offre le symbole.
donner, il faut avoir quelque chose. Pour atteindre Loué sois-tu, mon Seigneur,
la plénitude, ne pas être insuffisant. pour sœur Lune et les étoiles
Avant de tirer des jugements sur l’amour, regarde- dans le ciel, tu les as formées,
toi. Tu fais défaut. Ton corps est accompli, claires, précieuses et belles.
ton âme est inachevée. Quoi que tu fasses, tu Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère
n’offres qu’une moitié de toi, et ton ami pas Vent,
davantage. Deux raisons de vous décevoir, et pas et pour l'air et pour les nuages,
une de vous aimer entièrement. pour l'azur calme et pour tous les
Apprends donc à être toi. Comment être soi ? En
temps
se fabriquant, dans la solitude, non pas celle du
par lesquels tu donnes soutien à toute
malentendu avec les autres, mais au contraire
celle qui nous ouvre tout grand aux puissances créature.
éducatrices que sont un peu de science, la lecture, Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur
les arts, la présence d’innombrables autres, Eau,
le mystère, le silence en nous-même. Peu à peu qui est très utile et très humble,
cette âme dénudée accumule un trésor précieuse et chaste.
inépuisable, qui s’appelle toi, et que tu pourras
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère De souches étrangères l'une à l'autre
Feu, Depuis des générations d'antan.
par qui tu éclaires la nuit ;
il est beau et joyeux, Que de choses à donner
indomptable et fort. Et à recevoir.
Loué sois-tu, mon Seigneur, Que de choses à recevoir
pour sœur notre mère la Terre Et à donner, mes enfants !
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits, Célébrer
les fleurs diaprées et les herbes. Prendre du temps, pour louer Dieu
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux et n’avoir d’autre occupation que le célébrer.
qui pardonnent par amour pour toi ; Rejoindre les autres chrétiens
qui supportent épreuves et maladies : et chanter les merveilles accomplies
heureux s'ils conservent la paix, par le Père pour ses enfants de la terre.
car par toi, Très-haut, ils seront
Rejoindre les autres chrétiens
couronnés.
et faire mémoire du Christ
Loué sois-tu, mon Seigneur,
donnant aujourd’hui encore
pour notre sœur la Mort corporelle sa vie et sa mort et son amour
à qui nul homme vivant ne peut pour que s’en aille le monde
échapper. vers les terres d’éternité,
Malheur à ceux qui meurent en péché
mortel ; goûter au Pain de vie et savourer la Parole
heureux ceux qu'elle surprendra qui entraîne sur les rives où l’on se donne sans
retour.
faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur Les recevoir en nous comme une nourriture de vie
nuire. et se laisser transformer jusqu’à devenir autre
Prière de saint François d'Assise Christ
capable de tout offrir pour la vie du monde.
Cela m’étonne Rejoindre les autres chrétiens et s’ouvrir à l’Esprit
Charles Péguy qui nous constitue en peuple de louange
Cela m'étonne toujours, dit Dieu chargé d’annoncer la Joyeuse Nouvelle
et de renouveler la terre à la mesure de l’Evangile.
Cela m'étonne toujours, dit Dieu
D'entendre les gens dire : [version en prière]
"Nous sommes mariés !…" Apprends-nous Seigneur à prendre du temps, pour
Comme si on se mariait un jour ! toi
Laissez moi rire. Pour n’avoir d’autre occupation que te célébrer.
Comme si on se mariait une fois pour toutes. Mets-nous en marche pour rejoindre les autres
Ils croient que c'est arrivé et qu'ils peuvent vivre, chrétiens
Vivre de leurs rentes d'amour de gens mariés. et chanter les merveilles que tu as accomplies
pour tes enfants de la terre.
Comme si on se mariait un jour
Comme s'il suffisait de se donner une fois, Fais nous rejoindre les autres chrétiens
Une fois pour toutes ; et faire mémoire du Christ, ton Fils unique
Comme si moi-même, qui donne aujourd’hui encore
J'avais fait le monde en un jour ; sa vie et sa mort et son amour
Comme s'il ne fallait pas, à tout prix, pour que le monde s’avance
Par un bon sens enfin, vers les terres d’éternité,
Se marier tous les jours que je fais. Donne-nous de goûter au Pain de vie et de
savourer la Parole
Les hommes ne doutent de rien ! qui entraîne sur les rives où l’on se donne sans
Deux moitiés ont tant à marier ! retour.
Quand on a été vingt ans seul,
Jeune homme seul, Permets que nous les recevions en nous comme
Jeune femme seule, une nourriture de vie
Si différents,
pour nous laisser transformer jusqu’à devenir « Il est plus facile que l'on croit de se haïr. La
d’autres Christ grâce est de s'oublier. Mais si tout orgueil était
capables de tout offrir pour la vie du monde. mort en nous, la grâce des grâces serait de s'aimer
humblement soi-même, comme n'importe lequel
Ouvre-nous aux autres chrétiens et ouvre-nous à
des membres souffrants de Jésus-Christ. »
l’Esprit Saint
(Bernanos, Journal d’un curé de campagne)
qui fait de nous un peuple de louange
chargé d’annoncer la Joyeuse Nouvelle
« La liberté ne consiste pas à faire ce qu’on veut,
et de renouveler la terre à la mesure de l’Evangile.
mais à vouloir ce qu’on fait, c’est à dire à assumer
la responsabilité de ses actes. » (François
C’est lui Varillon)
Lui ! C'est lui qui vient !
C'est lui qui est au milieu de nous avec nous, Comme le Père vous a choisie…
comme nous !
C'est lui qui annonce que tous les vivants sont le Comme le Père vous a choisie, Ô Marie,
bonheur de Dieu. pour être Son enfant immaculée,
C'est lui qui libère ceux et celles qui sont l’épouse de Joseph et la Mère de Son
prisonniers du mal et de la peur. Fils bien aimé et de toute l'Eglise,
C'est lui qui trace un étroit chemin dans une communion plénière à l'Esprit
sur lequel on devient enfant de Dieu Saint,
et frère de tous les vivants. nous vous choisissons aujourd'hui
C'est lui qui offre la croix à la terre comme Mère et Reine de toute notre
comme un signe d'amour, comme un soleil famille,
d'aurore. et nous vous consacrons notre âme et
C'est lui qui se donne comme un pain de vie, notre corps, toutes nos activités et tout
comme un vin de joie. ce qui nous appartient, sans exception.
C'est lui qui parle de Dieu et le montre comme un Exercez sur chacun de nous votre
Père de grande tendresse. miséricorde la plus maternelle.
C'est lui la meilleure nouvelle arrivée à la terre ! Apprenez-nous à aimer toujours plus
C'est décidé, c'est choisi : avec lui nous partons Jésus et le Père, et par Eux à nous
pour commencer à vivre.
aimer les uns les autres dans l'Esprit
Saint, en nous découvrant toujours plus
Christ n'a pas de mains profondément dans la lumière de Jésus,
Christ n'a pas de mains : Il n'a que nos mains en nous respectant mutuellement, et
pour faire son travail d'aujourd'hui. en nous choisissant chaque jour dans
un amour plus divin et plus simple.
Christ n'a pas de pieds : Il n'a que nos pieds
pour conduire les hommes sur son chemin. Ô Marie,
donnez à chacun de nous d'accomplir
Christ n'a pas de lèvres : Il n'a que nos lèvres
chaque jour, dans un don personnel, la
pour parler de lui aux hommes.
volonté du Père, pour que toute notre
Christ n'a pas d'aide : Il n'a que notre aide famille témoigne au milieu du monde
pour mettre les hommes à ses côtés. de l'amour de Jésus victorieux du mal.
Amen.
Nous sommes le dernier message de Dieu, écrit en
actes et en paroles. Comment sont les gens ?
Il était une fois un vieil homme assis à l’entrée
Citations d’une ville du Moyen-Orient.
« On peut le certifier d'avance : celui qui répondra
le mieux aux besoins de son époque sera Un jeune homme s’approcha et lui dit :
quelqu'un qui n'aura pas cherché d'abord à y - Je ne suis jamais venu ici ; comment sont les
répondre. C'est ce qu'on trouve au fond de soi, gens qui vivent dans cette ville ?
pour soi, qui a chance de devenir pour d'autres, le
remède topique et l'aliment essentiel. » Le vieil homme lui répondit par une question :
(Henri de Lubac, Nouveaux Paradoxes) - Comment étaient les gens dans la ville d’où tu
viens ?
- Egoïstes et méchants. C’est d’ailleurs la raison Confiance
pour laquelle j’étais bien content de partir, dit le
Quand le monde est laid
jeune homme. Le vieillard répondit :
et n’en peut plus de bêtise,
- Tu trouveras les mêmes gens ici.
quand les hommes étouffent leurs rêves
et se contentent
Un peu plus tard, un autre jeune homme
de leurs possessions,
s’approcha et lui posa exactement la même
alors je crie vers toi, Seigneur.
question.
- Je viens d’arriver dans la région ; comment sont
Qui d’autre écouterait ?
les gens qui vivent dans cette ville ? Le vieil
homme répondit de même :
Quand je tourne en rond
- Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens
roulé dans mes échecs,
dans la ville d’où tu viens ?
quand je suis racorni
- Ils étaient bons et accueillants, honnêtes ; j’y
et n’en peux plus de vanité,
avais de bons amis ; j’ai eu beaucoup de mal à la
alors je crie vers toi, Seigneur.
quitter, répondit le jeune homme.
- Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil
Qui d’autre m’élèverait ?
homme.
Il n’est pas possible
Un marchand qui faisait boire ses chameaux non
qu'éternellement tu restes indifférent :
loin de là avait entendu les deux conversations.
les homme sont l’œuvre de tes mains
Dès que le deuxième jeune homme se fut éloigné,
et tu permettrais
il s’adressa au vieillard sur un ton de reproche :
qu’ils s’embourbent ?
- Comment peux-tu donner deux réponses
Il n’est pas possible
complètement différentes à la même question
qu'éternellement
posée par deux personnes ?
tu restes impassible :
- Celui qui ouvre son cœur change aussi son
ne suis-je pas ton image
regard sur les autres, répondit le vieillard. Chacun
et tu permettrais
porte son univers dans son cœur.
que je me brise ?
Comme un iceberg On m’a dit
Nous sommes un peu comme un iceberg, tu sais ! que tu pardonnes les offenses,
Non que nous soyons frigorifiés ou frigorifiants, que tu guéris toute maladie,
mais tout simplement parce que nous ne que tu réclames la vie à la mort,
dévoilons de nous que la partie visible. que tu es tendre
La plus grande masse est enfouie dans les eaux. et que tu couronnes d’amour
Alors parfois, selon la température de la mer, celui qui te prie.
selon la force des courants, il bascule et révèle Alors je crie vers toi…
une face inconnue,
ou tout simplement se fond dans la mer, se perd, Credo
s’amenuise,
Cf. Symbole
disparaît au point de n’être plus lui-même.
Il était fait d’eau douce, d’une eau pure et
désaltérante, Credo de H.U.von Balthasar
il devient eau de mer, eau salée… Je crois en celui qui est le Tout premier.
Quelle est la face que je révèle de moi ?
Que voit-on de ce que je suis au plus profond de Il est une Réalité qui consiste uniquement dans le
mon être ? mouvement de se donner.
Parfois, en me regardant dans la glace, je me vois,
je me perds, Je crois en le Fils garant de la réussite de l'audace
soit que je m’admire au point de me perdre, qui a consisté à «oser le monde» et à le tenir pour
soit que je me déteste au point d’en mourir. très bon en prouvant que, malgré les apparences,
Après tout, si jamais je n’en finissais plus de Dieu est l'Amour.
devenir,
de devenir autre, de découvrir l’Autre, celui qui Semence du Père, il s'est laissé porté dans le sein
me révélera. de la Vierge par l'Esprit-Saint.
Mort en remettant son esprit dans les mains de Rien qu'aujourd'hui, je m'adapterai aux
l'Absent, ce qui le place au point extrême de la circonstances sans prétendre que celles-ci se
communion avec tous les pécheurs. plient à mes désirs.

Descendu aux Enfers, il a ouvert à tous, l'accès au Rien qu’aujourd’hui, je consacrerai dix minutes à
Père. la bonne lecture en me souvenant que, comme la
nourriture est nécessaire à la vie du corps, la
Par la Résurrection, tout ce qui est de l'homme : bonne lecture est nécessaire à la vie de l’âme.
sa vie, sa mort, se trouve désormais enveloppé,
abrité dans une vie qui ne connaît plus aucune Rien qu’aujourd’hui, je ferai une bonne action et
limite. n’en parlerai à personne.

Que tout en nous n'était pas condamnable durant Rien qu’aujourd’hui, je ferai au moins une chose
notre vie. Depuis notre petite enfance, nous que je n’ai pas envie de faire et si j'étais offensé,
n'avons pas seulement dit «non» à l'Amour : voilà j'essaierai que personne ne le sache.
ce que nous pouvons espérer de notre Juge.
Rien qu’aujourd’hui, j’établirai un programme
Je crois en l'Esprit-Saint, Celui qui est le plus détaillé de ma journée. Je ne m’en acquitterai
tendre, le plus vulnérable, le plus précieux en peut-être pas mais je le rédigerai. Et me garderai
Dieu, qui peut nous obtenir l'initiation au de deux calamités : la hâte et l’indécision.
mystère : Dieu est Amour.
Rien qu’aujourd’hui, je croirai fermement - même
A l'Eglise qui garde ses racines en Israël, élevée si les circonstances prouvent le contraire - que la
par le Fils pour être son épouse qui porte la Providence de Dieu s’occupe de moi comme si
création à son accomplissement. rien d’autre n’existait au monde.

A ses membres qui sont comme des sources vives Rien qu’aujourd’hui, je ne craindrai pas et tout
auxquelles chacun peut boire. spécialement, je n’aurai pas peur d’apprécier ce
qui est beau et de croire en la bonté.
Au Père qui pardonne parce qu'Il voit à quel point
le Fils pardonne. Je suis en mesure de faire le bien pendant douze
heures, ce qui ne saurait pas me décourager,
Que toute souffrance terrestre est transfigurée comme si je pensais que je devais le faire toute
jusque dans la splendeur de la vie éternelle. ma vie durant.

Et que l'on pourra se précipiter dans la liberté la Dieu a tant aimé


plus parfaite : espaces qui attirent notre Amour,
DIEU : Celui qui aime le plus
l'accueillent et lui répondent. Amen
A TANT AIMÉ : le plus grand amour
LE MONDE : le plus grand nombre de personnes
Décalogue de la sérénité (Jean QU'IL A DONNÉ : le plus grand acte
XXIII) SON FILS UNIQUE : le plus grand don
Rien qu’aujourd’hui, j’essaierai de vivre AFIN QUE QUICONQUE : la plus grande offre
exclusivement la journée sans tenter de résoudre CROIT EN LUI : la plus grande simplicité
le problème de toute ma vie. NE PÉRISSE PAS : la plus grande promesse
MAIS : la plus grande différence
Rien qu’aujourd’hui, je porterai mon plus grand QU'IL AIT : la plus grande certitude
soin à mon apparence courtoise et à mes LA VIE ÉTERNELLE : le plus grand bien.
manières : (Jn 3,16)
Je ne critiquerai personne et ne prétendrai
redresser ou discipliner personne si ce n'est moi- Dieu avec nous
même. (http ://www.shorttext.com/1erog)
J’ai fait un rêve. Je cheminais sur la plage, côte à
Rien qu'aujourd’hui, je serai heureux dans la côte avec le Seigneur. Nos pas se dessinaient sur
certitude d’avoir été créé pour le bonheur, non le sable, laissant une double empreinte, la mienne
seulement dans l’autre monde, mais également et celle du Seigneur. L’idée me vint – c’était en
dans celui-ci. songe – que chacun de nos pas représentait un
jour de ma vie.
Quand je suis affamé, donne-moi
Je me suis arrêté pour regarder en arrière. J’ai vu quelqu'un qui ait besoin de nourriture ;
toutes ces traces qui se perdaient au loin. Mais je Quand j'ai soif, quelqu'un qui ait besoin
remarquai qu’en certains endroits, au lieu de deux d'eau ;
empreintes, il n’y en avait plus qu’une. J’ai revu Quand j'ai froid, envoie-moi quelqu'un à
le film de ma vie. Ô surprise ! Les lieux à réchauffer ;
l’empreinte unique correspondaient aux jours les Quand je suis blessé, donne-moi
plus sombres de mon existence. quelqu'un à consoler ;
Quand ma croix devient lourde, donne-
Jours d’angoisse ou de mauvais vouloir ; jours
moi la croix d'un autre à partager ;
d’égoïsme ou de mauvaise humeur ; jours
d’épreuve et de doute ; jours intenables et jours où Quand je suis pauvre, conduis-moi à un
moi aussi, j’avais été intenable. Alors me tournant nécessiteux ;
vers le Seigneur, j’osai lui faire des reproches : Quand je n'ai pas le temps, donne-moi
« Tu nous as pourtant promis d’être avec nous quelqu'un que je puisse aider un
tous les jours ! Pourquoi n’as-tu pas tenu ta instant ;
promesse ? Pourquoi m’avoir laissé seul aux pires Quand je suis humilié, donne-moi
moments de ma vie ? Aux jours où j’avais besoin quelqu'un dont faire l'éloge ;
de ta présence ? Quand je suis découragé, envoie-moi
quelqu'un à encourager ;
Mais le Seigneur m’a répondu : « Mon ami, les Quand j'ai besoin de la compréhension
jours où tu ne vois qu’une trace de pas sur le des autres, donne-moi quelqu'un qui ait
sable, ce sont les jours où je t’ai porté. » besoin de la mienne ;
d'après Ademar de Borros (Brésil) Quand j'ai besoin qu'on prenne soin de
moi, envoie-moi quelqu'un dont
Dieu, tu es mon Dieu (Georges prendre soin ;
Bernanos) Quand je ne pense qu'à moi, tourne
Nous nous faisons généralement de la prière une mes pensées vers autrui.
si absurde idée ! Comment ceux qui ne la Prière des coopérateurs japonais de Mère Teresa
connaissent guère – peu ou pas – osent-ils en
parler avec tant de légèreté ? Un trappiste, un Embauche
chartreux travaillera des années pour devenir un
Monsieur Le Créateur, PDG d’une multinationale
homme de prière, et le premier étourdi venu
de communication spécialisée dans la
prétendra juger de l’effort de toute une vie ! Si la
mondialisation, Recherche pour développer ses
prière était réellement ce qu’ils pensent, une sorte
projets :
de bavardage, le dialogue d’un maniaque avec son
ombre, ou mois encore – une vaine et
superstitieuse requête en vue d’obtenir les biens
- un électricien pour rétablir le courant entre ceux
de ce monde -, serait-il croyable que des milliers
qui ne se parlent plus,
d’êtres y trouvassent jusqu’à leur dernier jour, je
ne dis pas même tant de douceurs – ils se méfient
- une infirmière pour soigner les bleus de l’âme,
des consolations sensibles – mais une dure, forte
et plénière joie ! Oh ! Sans doute, les savants
- un opticien pour changer les regards,
parlent de suggestions. C’est qu’ils n’ont
sûrement jamais vu de ces vieux moines, si
- un démineur pour désamorcer les disputes,
réfléchis, si sages, au jugement inflexible, et
pourtant si rayonnants d’entendement et de
- un fossoyeur pour enterrer la hache de guerre,
compassion, d’une humanité si tendre. Par quel
miracle ces demi-fous, prisonniers d’un rêve, ces
- un maçon pour bâtir la paix,
dormeurs éveillés semblent-ils entrer plus avant
chaque jour dans l’intelligence des misères
- un agronome pour promouvoir la culture de la
d’autrui ?
non-violence,
(Journal d’un curé de campagne)
- un aiguilleur pour retrouver le bon sens,
Donne-moi quelqu'un
Oh ! Seigneur, - un musicien pour adoucir les mœurs,
- un cuisinier pour partager la nourriture à toute L'âme immortelle campe dans une tente mortelle :
l’humanité, ainsi les chrétiens campent-ils dans le monde
corruptible, en attendant l'incorruptibilité du ciel.
- un modérateur pour calmer la consommation,
Epître à Diognète (complet)
- une couturière pour raccommoder le tissu social,
(http ://www.shorttext.com/qbtju)
Les chrétiens ne se distinguent des autres hommes
- un instituteur pour apprendre à compter les uns
ni par le pays, ni par le langage, ni par les
sur les autres,
coutumes. Car ils n’habitent pas de villes qui leur
soient propres, ils n’emploient pas quelque
- un informaticien pour sauvegarder la création,
dialecte extraordinaire, leur genre de vie n’a rien
de singulier. Leur doctrine n’a pas été découverte
- une femme de ménage pour dépoussiérer les
par l’imagination ou par les rêveries d’esprits
vieilles théories,
inquiets ; ils ne se font pas, comme tant d’autres,
les champions d’une doctrine d’origine humaine.
- un journaliste pour répandre la Bonne Nouvelle
Ils habitent les cités grecques et les cités barbares
- un horticulteur pour semer les fleurs
suivant le destin de chacun ; ils se conforment aux
d’espérance.
usages locaux pour les vêtements, la nourriture et
le reste de l’existence, tout en manifestant les lois
- un artiste pour dessiner un sourire sur tous les
extraordinaires et vraiment paradoxales de leur
visages...
manière de vivre. Ils résident chacun dans sa
propre patrie, mais comme des étrangers
Epître à Diognète (intro & extraits) domiciliés. Ils s’acquittent de tous leurs devoirs
L'épître à Diognète est une « apologie », c'est-à- de citoyens, et supportent toutes les charges
dire une défense de la foi chrétienne. Le style en comme des étrangers. Toute terre étrangère leur
est parfois vigoureusement agressif contre les est une patrie, et toute patrie leur est une terre
païens, les Juifs, et les philosophes. Mais le étrangère. Ils se marient comme tout le monde, ils
discours est d'une grande beauté lorsqu'il s'agit ont des enfants, mais ils n’abandonnent pas leurs
de montrer quelle est la situation dans le monde nouveau-nés. Ils prennent place à une table
de ceux qui, de païens, sont devenus chrétiens. commune, mais qui n’est pas une table ordinaire.
Leur vie reste la même en apparence et elle est
cependant totalement changée. Ils sont dans le Ils sont dans la chair, mais ils ne vivent pas selon
monde, vraiment, mais ne sont plus du monde, ne la chair. Ils passent leur vie sur la terre, mais ils
vivant plus de son esprit. sont citoyens du ciel. Ils obéissent aux lois
établies, et leur manière de vivre est plus parfaite
que les lois. Ils aiment tout le monde, et tout le
Les chrétiens ne se distinguent des autres hommes monde les persécute. On ne les connaît pas, mais
ni par le pays, ni par le langage, ni par les on les condamne ; on les tue et c’est ainsi qu’ils
coutumes... trouvent la vie. Ils sont pauvres et font beaucoup
de riches. Ils manquent de tout et ils tout en
Ils habitent les cités grecques et les cités barbares abondance. On les méprise et, dans ce mépris, ils
suivant le destin de chacun ; ils se conforment aux trouvent leur gloire. On les calomnie, et ils y
usages locaux pour les vêtements, la nourriture et trouvent leur justification. On les insulte, et ils
le reste de l'existence, tout en manifestant les lois bénissent. On les outrage, et ils honorent. Alors
extraordinaires et vraiment paradoxales de leur qu’ils font le bien, on les punit comme des
manière de vivre... malfaiteurs. Tandis qu’on les châtie, ils se
réjouissent comme s’ils naissaient à la vie. Les
Ils passent leur vie sur la terre, mais ils sont Juifs leur font la guerre comme à des étrangers, et
citoyens du ciel. Ils obéissent aux lois établies, et les Grecs les persécutent ; ceux qui les détestent
leur manière de vivre est plus parfaite que les lois. ne peuvent pas dire la cause de leur hostilité.
Ils aiment tout le monde, et tout le monde les
persécute... En un mot, ce que l’âme est dans le corps, les
chrétiens le sont dans le monde. L’âme est
Les chrétiens sont comme détenus dans la prison répandue dans membres du corps comme les
du monde, mais c'est eux qui maintiennent le chrétiens dans les cités du monde. L’âme habite
monde. dans le corps, et pourtant elle n’appartient pas au
corps, comme les chrétiens habitent dans le
monde, mais n’appartiennent pas au monde. Si un jour, votre cœur allait être mordu par le
L’âme invisible est retenue prisonnière dans le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu
corps visible ; ainsi les chrétiens : on les voit avoir pitié de votre âme de vieillard.
vivre dans le monde, mais le culte qu’ils rendent à Général Mc Arthur (1945)
Dieu demeure invisible. La chair déteste l’âme et
lui fait la guerre, sans que celle-ci lui ai fait de Etty Hillesum
tort, mais parce qu’elle l’empêche de jouir des
Ce sont des temps d'effroi, mon Dieu. Cette nuit
plaisirs ; de même que le monde déteste les
pour la première fois, je suis resté éveillée dans le
chrétiens, sans que ceux-ci lui aient fait de tort,
noir, les yeux brûlants, des images de souffrance
mais parce qu’ils s’opposent à ses plaisirs.
humaine défilant sans arrêt devant moi. Je vais te
promettre une chose mon, Dieu, oh, une
L’âme aime cette chair qui la déteste, ainsi que
broutille : je me garderai de suspendre au jour
ses membres, comme les chrétiens aiment ceux
présent, comme autant de poids, les angoisses que
qui les déteste. L’âme est enfermée dans le corps,
m'inspire l'avenir ; mais cela demande un certain
mais c’est elle qui maintient le corps ; et les
entraînement. Pour l'instant, à chaque jour suffit
chrétiens sont comme détenus dans la prison du
sa peine.
monde, mais c’est eux qui maintiennent le monde.
L’âme immortelle campe dans une tente mortelle :
Je vais t'aider, mon Dieu, à ne pas t'éteindre en
ainsi les chrétiens campent-ils dans le monde
moi, mais je ne puis rien garantir d'avance. Une
corruptible, en attendant l’incorruptibilité du ciel.
chose cependant m'apparaît de plus en plus
L’âme devient meilleure en se mortifiant par la
claire : ce n'est pas toi qui peut nous aider, mais
faim et la soif ; et les chrétiens, persécutés, se
nous qui pouvons t'aider - et ce faisant nous nous
multiplient de jour en jour. Le poste que Dieu leur
aidons nous-mêmes. C'est tout ce qu'il nous est
a fixé est si beau qu’il ne leur est pas permis de le
possible de sauver en cette époque et c'est aussi la
déserter.
seule chose qui compte : un peu de toi en nous,
mon Dieu. Peut-être pourrons-nous aussi
Etre jeune contribuer à te mettre au jour dans les cœurs
La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle martyrisés des autres. Oui, mon Dieu, tu sembles
est un état d’esprit, un effet de la volonté une assez peu capable de modifier une situation
qualité de l’imagination, une intensité émotive, finalement indissociable de cette vie. Je ne t'en
une victoire du courage sur la timidité, du goût de demande pas compte, c'est à toi au contraire de
l’aventure sur l’amour du confort. nous appeler à rendre des comptes, un jour.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un Il m'apparaît de plus en plus clairement à chaque
certain nombre d’années, on devient vieux parce pulsation de mon cœur que tu ne peux pas nous
qu’on a déserté son idéal. aider, mais que c'est à nous de t'aider et de
défendre jusqu'au bout la demeure qui t'abrite en
Les années rident la peau ; renoncer à son idéal nous. Il y a des gens - le croirait-on ? - qui au
ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les dernier moment tâchent de mettre en lieu sûr des
craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, aspirateurs, des fourchettes et des cuillers en
lentement, nous font pencher vers la terre et argent, au lieu de te protéger toi, mon Dieu. Et il
devenir poussière avant la mort. y a des gens qui cherchent à protéger leur propre
corps, qui pourtant n'est plus que le réceptacle de
Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il mille angoisses et de mille haines. Ils disent : Moi
demande comme l’enfant insatiable. Et après ? Il je ne tomberai pas sous leurs griffes ! Ils oublient
défie les événements et trouve la joie au jeu de la qu'on est jamais sous les griffes de personne tant
vie. qu'on est dans tes bras.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux Cette conversation avec toi, mon Dieu, commence
que votre doute. Aussi jeune que votre confiance à me redonner un peu de calme. J'en aurai
en vous-mêmes. Aussi jeune que votre espoir. beaucoup d'autres avec toi dans un avenir proche,
Aussi vieux que votre abattement. t'empêchant ainsi de me fuir. Tu connaîtras
sûrement des moments de disette en moi, mon
Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif. Dieu, où ma confiance ne te nourrira plus aussi
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif richement, mais crois-moi, je continuerai à
aux messages de la nature, de l’homme et de œuvrer pour toi, je te resterai fidèle et ne te
l’infini. chasserai pas de mon enclos.
Je ne manque pas de force pour affronter la Et pas seulement le penser, mais se comporter
grande souffrance, la souffrance héroïque, mon avec cet homme de telle manière qu’il sente et
Dieu, je crains plutôt les mille petits soucis découvre qu’il y a en lui quelque chose de sauvé,
quotidiens qui vous assaillent parfois comme une quelque chose de plus grand et de plus noble que
vermine mordante. Enfin, je me gratte ce qu’il pensait, et qu’il s’éveille ainsi à une
désespérément et je me dis chaque jour : encore nouvelle conscience de soi. C’est cela, lui
une journée sans problèmes, les murs protecteurs annoncer la Bonne Nouvelle. Tu ne peux le faire
d'une maison accueillante glissent autour de tes qu’en lui offrant ton amitié. Une amitié réelle,
épaules comme un vêtement familier, longtemps désintéressée, sans condescendance, faite de
porté ; ton couvert est mis pour aujourd'hui et les confiance et d’estime profondes.
draps blancs et les couvertures douillettes de ton Il nous faut aller vers les hommes. La tâche est
lit t'attendent pour une nuit de plus, tu n'as donc délicate. Le monde des hommes est un immense
aucune excuse à gaspiller le moindre atome champ de lutte pour la richesse et la puissance. Et
d'énergie à ces petits soucis matériels. trop de souffrances et d’atrocités leur cachent le
visage de Dieu. Il ne faut surtout pas qu’en allant
Utilise à bon escient chaque minute de ce jour, vers eux nous leur apparaissions comme une
fais-en une journée fructueuse, une forte pierre nouvelle espèce de compétiteurs. Nous devons
dans les fondations où s'appuieront les jours de être au milieu d’eux les témoins pacifiés du Tout-
misère et d'angoisse qui nous attendent. Derrière Puissant, des hommes sans convoitises et sans
la maison, la pluie et la tempête des derniers jours mépris, capables de devenir réellement leurs amis.
ont ravagé le jasmin, ses fleurs blanches flottent C’est notre amitié qu’ils attendent, une amitié qui
éparpillées dans les flaques noires sur le toit plat leur fasse sentir qu’ils sont aimés de Dieu et
du garage. Mais quelque part en moi ce jasmin sauvés en Jésus-Christ.
continue à fleurir, aussi exubérant, aussi tendre Eloi LECLERC, Sagesse d’un pauvre, DDB, 1991
que par le passé. Et il répand ses effluves autour p.138)
de ta demeure, mon Dieu.
Faire silence
Tu vois comme je prends soin de toi. Je ne t'offre
Prendre du temps
pas seulement mes larmes et mes tristes
pour n’avoir d’autre occupation
pressentiments, en ce dimanche de matin venteux
que faire silence,
et grisâtre je t'apporte même un jasmin odorant.
s’éloigner du bruit habituel
Et je t'offrirai toutes les fleurs rencontrées sur
imposé ou accepté,
mon chemin, et elles sont légion, crois-moi. Je
éteindre la radio et la télévision
veux te rendre ton séjour le plus agréable
fermer le flot des mots,
possible. Et pour prendre un exemple au hasard :
entrer dans le secret
enfermée dans une étroite cellule et voyant un
de la chambre
nuage passer au-delà de mes barreaux, je
ou de n’importe quel lieu,
t'apporterais ce nuage, mon Dieu, si du moins j'en
se taire,
avais la force. Je ne puis rien garantir d'avance
être seul avec soi-même
mais les intentions sont les meilleures du monde,
et pour un moment,
tu vois.
créer un royaume de silence
où il n’y a d’autre son
Maintenant je vais me consacrer à cette journée.
que le battement de son propre cœur
Je vais me répandre parmi les hommes
et d’autre souffle
aujourd'hui et les rumeurs mauvaises, les menaces
que la musique imperceptible
m'assailliront comme autant de soldats ennemis
jaillissant de l’esprit,
une forteresse imprenable.
laisser venir au jour des pensées
étouffées jusqu’alors par le vacarme,
Etty HILLESUM (1942)
entendre
la voix intérieure
Evangéliser invitant à prendre des routes neuves
(http ://www.shorttext.com/yvvux) et voir et discerner
Le Seigneur nous a envoyés évangéliser les les mystérieux signes
hommes. Mais as-tu déjà réfléchi à ce que c’est disséminés par Dieu
qu’évangéliser les hommes ? Evangéliser un tout au long des chemins quotidiens.
homme, vois-tu, c’est lui dire : Toi aussi, tu es
aimé de Dieu dans le Seigneur Jésus. Et pas
seulement le lui dire, mais le penser réellement.
Frère ennemi Garçon… Fille…
(http ://www.shorttext.com/j1520) GARÇON, tu le sais au bois d’amour, derrière
« Vous l’avez établi près de moi, Père, pour que chez nous, tu es souvent habile braconnier et plus
mon amour soit garanti contre l’illusion. d’une fille s’est laissée prendre au collet de tes
S’il n’était pas là, comment saurais-je que je vous bras. Mais quand, devant tes amis ébahis, tu
aime ? Les élans de la sensibilité sont exhibes triomphant tes beaux tableaux de chasse,
trompeurs… Mais il est cet amer compagnon de sache que tu m’écœures, car pour ton bon plaisir,
chaque jour. Comme une contradiction qu’il me je ne suis pas gibier, et tu me forces à croire que
faut résoudre – comme un ennemi qu’il me faut vous n’êtes souvent, petits garçons, que de tristes
parvenir à aimer pour pouvoir dire sans mentir chasseurs de filles. Tu me dis qu’il faut tout
que j’accomplis votre volonté – comme un essayer. Mais il n’est pas vrai que les filles sont
obstacle en deçà duquel toute parole est hypocrite chaussures pour tes pieds que tu peux essayer, une
ou vaine, mais au-delà de laquelle j’ai la certitude à une en riant, avant de trouver la juste pointure.
joyeuse du don réel. Et mon corps, garçon, n’est pas davantage
Je mènerai sans cesse le dur combat contre cette blanches touches de piano, où tu peux t’exercer à
antipathie qui est en moi et qui ne doit jamais être monter les gammes pour jouer plus tard avec une
moi… autre le récital de ta vie. J’ai grand besoin de toi.
Que les mots d’amour et de paix qui introduisent J’ai besoin que tu me dises tes pensées, tes
au mystère de la communion me trouvent sentiments, tes projets. J’ai besoin de découvrir ta
consentant… force, pour comprendre que ma douceur n’est pas
La joie de ce frère (maudit) m’attriste… Père, je une faiblesse, mais une amie nécessaire pour
vous prie de l’établir dans la joie… apprivoiser la rudesse. J’ai besoin de te voir
On l’entoure, on l’admire, on le loue… Père, qu’il debout, et sachant marcher seul, sans que des
soit toujours plus entouré, plus admiré, plus filles naïves trop souvent te servent de béquilles.
loué… J’ai besoin de t’entrevoir ému, pour croire que ton
Prenez mes deux mains, Père, et contraignez-les cœur bat… que tu laisses briller une larme sans te
d’applaudir à son succès… croire ridicule. J’ai besoin, garçons, de votre
Je dirai le bien qu’il fait, je tairai le mal qui est en AMITIÉ, comme vous avez besoin de la nôtre.
lui et que je suis seul à connaître. Mais je n’ai pas besoin, oh non ! que les uns après
Je vous offre la souffrance qu’engendre ce dur les autres, vous me disiez : « je t’aime » Car
contact de ma bonne volonté contre mon mauvais lorsque viendra, mon amour que j’attends et
cœur. qu’enfin il me le murmurera… j’aurai alors du
Si je fais cela, Père, je crois que ma récompense mal à croire que c’est VRAI.
viendra et que peu à peu, je sentirai mon cœur
changer et me dispenser d’un tel effort. Ô FILLES de mes voyages gris, j’avais besoin de
Quand j’aurai beaucoup prié pour mon frère vous… Non de vos dons de pyromanes,
ennemi, je commencerai à l’aimer de l’amour dangereuses allumeuses de mes soirs d’été, mais
dont vous l’aimez, ô vous, Père, qui m’avez aimé, de votre infinie douceur, rosée bienfaisante aux
moi qui fut si souvent votre fils ennemi. » matins de mes rudes journées. J’avais besoin de
François VARILLON, le sens chrétien (p.85-86) votre source pure, pour arroser mon arbre, et non
de vos tempêtes pour en casser les branches.
Frère Vent J’avais besoin de la lumière que distillent vos
yeux pour effacer les ombres qui me cachent le
« Frère Vent, brise légère qui fait chanter les
jour. J’avais besoin que vous me disiez non,
arbres, musique intérieure, dis-nous le mystère de
quand de toutes mes forces, je recherchais le oui.
cette clarté intérieure qui pacifie, illumine, ouvre
J’avais besoin d’un non qui ne soit pauvre,
un chemin qui conduit au sanctuaire caché de
timide, effarouché, ni d’un non de dégoût, ni d’un
notre cœur où l’Esprit murmure : Père.
non triste mine. Mais d’un non souriant,
rafraîchissant comme une brise, qui me donne
« Frère Vent qui courbe les vagues de la mer et
tout bas l’envie… car tout haut, je ne saurais
celles des champs à moissonner,
t’avouer, tant je suis orgueilleux… qui me donne
dis-nous le mystère de l’Esprit, source de Foi qui
l’envie de VOUS RESPECTER… envie de croire
discerne, dans les révolutions, les paroles et les
que l’amour est une trop belle fleur, pour qu’elle
silences, le pain et le vin partagés, les visages et
soit piétinée. Quand pour notre plaisir seul, on
les mains, les cris et les chants, les signes d’une
tente de l’arracher.
Présence, les lieux d’une Alliance. »
Michel Quoist
(Michel Hubaut)
Gardez-moi un cœur d’enfant Humiliation
Sainte Marie, Mère de Dieu, gardez-moi Pour humilier, il faut être deux. Celui qui humilie,
un cœur d’enfant, pur et transparent et celui qu’on veut humilier, mais surtout : celui
comme une source. Obtenez-moi un qui veut bien se laisser humilier. Si ce dernier fait
cœur simple qui ne savoure pas la défaut, en d’autres termes, si la partie passive est
tristesse, un cœur magnifique à se immunisée contre toute forme d’humiliation, les
donner, tendre à la compassion, un humiliations infligées s’évanouissent en fumée.
cœur fidèle et généreux, qui n’oublie Ce qui reste, ce sont des mesures vexatoires qui
aucun bien et ne tient rancune d’aucun bouleversent la vie quotidienne, mais non cette
humiliation ou cette oppression qui accable l’âme
mal. Faites-moi un cœur doux et
(…) On a bien le droit d’être triste et abattu de
humble, aimant sans demander de temps en temps par ce qu’on vous fait subir. C’est
retour, joyeux de s’effacer dans un humain et compréhensible. Et pourtant, la vraie
autre cœur devant votre divin Fils, un spoliation, c’est nous-mêmes qui nous
cœur grand et indomptable, qu’aucune l’infligeons. Je trouve la vie belle et je me sens
ingratitude ne ferme, qu’aucune libre. En moi des cieux se déploient, aussi vastes
indifférence ne lasse, un cœur que le firmament. Je crois en Dieu et je crois en
tourmenté de la gloire de Jésus-Christ, l’homme.
blessé de son amour et dont la plaie ne Etty Hillesum, Un itinéraire spirituel.
guérisse qu’au ciel. (Etty Hillesum jeune juive hollandaise a laissé un
p. Léonce de Grandmaison s.j. journal de ses dernières années sous l’occupation
nazie, avant sa mort à Auschwitz en 1943)
Heureux ceux qui vont à la
rencontre I have a dream ...
Heureux ceux qui vont à la rencontre J'ai fait un rêve !
de ceux dont l’Eglise est loin : ...
non-croyants, croyants d’autres traditions J'ai rêvé qu'un jour, tous les vallons seront
religieuses, relevés, toutes les collines seront aplanies, tous
pauvres et étrangers, hommes et femmes d’autres les rochers seront arasés, tous les défauts seront
cultures. corrigés, et que la gloire du Seigneur sera révélée
à tous les hommes.
Heureux ceux qui acceptent d’aimer C'est notre espoir. Avec cette foi, nous
même ceux qui refusent de les aimer. arracherons à la montagne du désespoir le joyau
de l'espérance. Avec cette foi, nous saurons
Heureux ceux qui acceptent d’exposer leurs idées transformer la cacophonie de la discorde en une
tout en acceptant que les autres n’y adhèrent pas. splendide symphonie de fraternité. Avec cette foi,
nous saurons travailler et prier ensemble, nous
Heureux ceux qui suscitent dans l’Eglise et la battre et aller en prison ensemble, nous dresser
société ensemble pour la liberté, sachant que nous serons
des lieux et temps où chacun libres un jour.
puisse être reconnu et prendre la parole. Ce jour arrivera quand tous les enfants de Dieu
seront capables de chanter avec un esprit
Heureux ceux qui, sans craindre les épreuves, renouvelé : "Mon pays, douce terre de liberté, je
s’enracinent dans la durée et la patience, chante pour toi. Pays où mes parents sont morts,
sans jamais se lasser de faire des petits pas pays de la fierté des pèlerins, de chaque versant
pour rencontrer enfin les autres. des montagnes, fais sonner la liberté."
Faites sonner la liberté ! Et quand nous aurons fait
Heureux ceux qui ont un souci de cohérence sonner la liberté dans chaque village et dans
entre leur propre vie et le combat qu’ils mènent. chaque hameau, dans chaque état et dans chaque
ville, nous pourrons hâter la venue du jour où tous
Heureux ceux qui s’en remettent à Dieu les enfants de Dieu, les noirs et les blancs, les
chaque jour dans la prière. juifs et les chrétiens, les protestants et les
catholiques, pourront se donner la main et chanter
Heureux ceux qui espèrent toujours: les paroles de ce vieux chant noir : " libres enfin,
ils trouveront la route qui conduit libres enfin, merci Dieu Tout-Puissant, nous
au cœur des autres et de Dieu. sommes libres enfin ".
Jean-Charles Thomas Martin Luther King
Extraits, Washington, 28 août 1963 pays d’épouvante et de désolation, d’où très
souvent, on ne revient pas. J’aime les gens sans
J’aime les toutes petites morale, la saleté, le désespoir, et la mort.
Mondialement connue, je traverse les continents à
créatures la vitesse de l’éclair et je laisse sur mon passage
J’aime les toutes petites créatures de Dieu la destruction et la folie ! Merci de me vendre, de
qui vont et viennent où bon leur semble, me consommer, de me cacher ; votre aide m’est
la coccinelle à robe rouge, infiniment précieuse pour anéantir ce qui reste
le bourdon habillé de velours ; d’Amour sur terre. Je suis l’ennemi juré du
Dans la haie, le fossé, les fleurettes timides bonheur, alors consommez moi sans réserve.
dissimulées à tout regard ; Vous voulez devenir un de mes vendeurs ? Je suis
Aussi petites soient-elles, toujours à la recherche de sang nouveau, tel un
le beau pinceau de Dieu vampire. Mon seul ami est l’alcool ; nous faisons
les pare de mille couleurs. une belle paire de salauds. Il m’aime et me
respecte. Hé, les jeunes ! Vous voulez me confier
Je confesse à Dieu vos cerveaux ! Je vous promets de les détraquer )
Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais tout jamais et par la même occasion, de faire de
devant mes frères, que j’ai péché, en pensée, en vous de véritables loques humaines. Avec un peu
parole, par action et par omission. Oui, j’ai de chance, vous pourriez vous suicider ou
vraiment péché. C’est pourquoi je supplie la terminer votre vie à l’asile ou en prison ! Je vous
Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous laisse réfléchir… il faut que je vous quitte, je suis
aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur débordée de travail.
notre Dieu.
P.S. : Excusez-moi, mais je n’aurais pas de temps
Je n’ai rien dit… à perdre pour assister à votre déchéance ou vos
funérailles. Sans aucun remords…
"Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste. (auteur inconnu)
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je te cherche
je n'ai rien dit, je n'étais pas juif. Je te cherche mon Dieu mais :
Quand ils sont venus chercher les catholiques, La seule voix que j'entends,
je n'ai rien dit, je n'étais pas catholique. ce sont des voix fraternelles.
Puis ils sont venus me chercher. Les seules tables que je fréquente,
Et il ne restait personne pour dire quelque chose." ce sont des tables fraternelles.
Les seuls compagnons que je connaisse,
Martin Niemöller, 1942 (déporté au camp de ce sont des êtres fraternels.
concentration de Dachau). Les seules mains que je sente,
ce sont des mains fraternelles.
Je ne veux pas… Les seuls sauveurs que je rencontre,
ce sont des cœurs fraternels.
« Je ne veux pas te convaincre de ma vérité, je ne Mais si c'est Toi mon Dieu
te demande pas d’être diffèrent de ce que tu es, qui m'offre ces mains et ces cœurs,
mais d’aller au fond de toi-même pour découvrir c'est Toi alors que je rencontre.
quel est le chemin pour accomplir ton destin. »
Don Luigi Giussani, fondateur de "Communio et
Liberatio"
Je te vire
Ecoute, Seigneur
Je suis la drogue moi l’homme, j’ai deux mots à te dire :
Tu aurais fait pour moi des merveilles
Je suis la drogue ! Mon nom vous fait frémir ! Je et créé le monde,
suis l’amie fidèle de l’alcool, et tout comme lui, je mais je sais bien, moi,
vous déteste au plus haut point, surtout les jeunes. qu’en fait c’est le résultat du Big Bang !
Mon travail est l’abrutissement du cerveau ; c’est Tu m’as raconté des histoires !
ma spécialité. Je trouve les arbres laids et j’ai une De ma vie, je te vire !
sainte horreur des fleurs. La nature que votre Dieu
a créée, je la trouve affreuse, c’est pourquoi Tu m’aurais créé à ton image,
j’expédie les gens qui me consomment dans des mais moi bientôt je ferai mieux,
je pourrai grâce aux manipulations génétiques péché, en pensée, en parole, par action
me recréer à l’identique ! et par omission. Oui, j’ai vraiment
Tu n’es plus l’unique Créateur ! péché. C’est pourquoi, je supplie la
De ma vie, je te vire ! Vierge Marie, les anges et tous les
saints, et vous aussi mes frères, de
Tu nous enverrais l’Esprit Saint, prier pour moi le Seigneur notre Dieu.
mais moi en matière de communication,
avec le mail ou le fax,
je fais mieux et plus vite !
La femme adultère (Jn 8,1-11)
Tu n’es plus expert, La meuf adultère, c'est pas une meuf qui kiffait un
tu es même un peu ringard ! mec qui s'appelait Dultère (comme la "meuf à
De ma vie, je te vire ! Momo"). Vu ? La meuf adultère, c'est une frolotte
qui avait dribblé son mari.
Tu serais tout puissant,
mais ce monde A l'époque de Jésus, ce genre d'intrigue était un
que tu as soi-disant créé en sept jours, 'blème vraiment trop sérieux.
je peux, grâce à mes armes nucléaires, Un jour, à un moment où elle était avec le keumé,
en quelques secondes le détruire ! des pharisiens l'ont grillée.
Tu n’es pas plus fort que moi ! Les pharisiens, c'était des bougs toujours
De ma vie, je te vire ! vachement bien sapés (le genre à rouler en Merco,
s'tu veux). Ils faisaient un peu les caïds, dans leurs
Tu voudrais que Ta volonté soit faite sur la terre tieks, et ils étaient officials dans tous les lieux
comme au ciel, classes.
mais moi j’ai maintenant Ils ont emmené la meuf avec eux et ils ont bavé
connaissance, richesse, puissance. de partout qu'ils l'avaient prise en flag. Des vrais
Tu n’as plus rien à m’imposer ! poucaves ! Ils t'l'ont affichée grave, et, là, au
De ma vie, je te vire ! milieu de la rue - starforlah ! -, ils ont voulu la
caillasser.
Je suis donc enfin libéré de Ta tutelle.
Je peux faire ce que je veux, Jésus était là, lui aussi, avec ses douze srabs. Il
comme je le veux… ! matait leur gros délire.
Alors comment se fait-il que tout aille de travers ? Les pharisiens lui ont demandé : "Moïse a dit qu'il
Que la violence règne partout ? fallait caillasser ce genre de rate. Et toi, tu dis
Que l’argent mène le monde ? ouak ?" (en fait, c'était pour lui faire un "guet" et
le gazer devant tout le monde, car ils avaient un
Tout compte fait, sérieux seum contre lui).
Père, sans Toi, Mais Jésus est resté cool. Pas yomb du tout. Il
je me sens un peu perdu, désemparé ! faisait des graffs sur le sol (sans beubz, bien sûr,
Petit Papa chéri, juste avec ses doigts !).
sans ton amour tout puissant, La meuf, elle, elle se sentait trop en galère. Pour
je me sens soudain bien fragile, elle, c'était ghetto. Elle s'attendait à se manger des
j’ai peur, coups et à se faire goumer.
protège-moi ! pardonne-moi !
De ton cœur, ne me vire pas ! Un moment après, Jésus a répondu aux
pharisiens : "Celui qui n'a jamais fait le bouffon,
Je vous salue Marie dans sa vie, qu'il la caillasse en premier !"
Et là, ma parole, les pharisiens se sont tous
Je vous salue Marie, pleine de grâce, arrachés un par un ! Sur la tête à ma mère, ils ont
Le Seigneur est avec vous. tous tékal ! Taf taf ! Les plus vieux d'abord !
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. La meuf est restée là, avec Jésus. Elle lui a
Sainte Marie, Mère de Dieu, demandé s'il voulait la caillasser, lui aussi. Il a
Priez pour nous, pauvres pécheurs, répondu : "Padig ! J'te caillasserai pas. Mais tèje
Maintenant et à l’heure de notre mort. le frolo avec qui t'as conclu, et retourne despi
chez ton mari !"
Kyrie Ils ont fait un tchek et, finalement, la meuf est
Je confesse à Dieu tout-puissant, je repartie chez le maton de ses minots.
reconnais devant mes frères que j’ai
Depuis, elle le dribble plus. Elle est même Cependant, cette joie est encore trop courte,
devenue sten. C'est trop une crème ! sujette aux changements et aux fragilités de cette
Et même si, parfois, elle a l'impression que chez vie. Le Christ a promis aux siens la joie parfaite
elle c'est un peu Fleury, elle sait que Jésus la kiff au milieu des contradictions endurées à cause de
et qu'il est son frère maintenant. Alors, dans son lui. Demeurer uni dans l’épreuve comme dans la
cœur, c'est plus la zonze. réussite à Celui qui, pour nous, a souffert la mort,
c’est participer à une joie que rien ni personne ne
RV peut enlever. Ainsi Thérèse de Lisieux qui, au
cœur des ténèbres, disait à son Seigneur : « Est-il
Dico : Afficher : ridiculiser / Baver : révéler des une joie plus grande que celle de souffrir pour
choses confidentielles / Beubz : bombe aérosol / votre amour ? »
Blème : problème / Boug : mec / Despi : vite /
Dribbler : tromper / Flag : flagrant délit / Fleury : On ne peut séparer ces joies qui s’appellent
prison / Frolo : homme / Frolotte : femme / comme les voix d’une fugue et qui font pressentir
Gazer : se moquer / Ghetto : situation tendue / la présence du divin dans le plus humain. Plaisir
Goumer : frapper / Graff : graffitis / Griller : et joie ne s’opposent pas. Mais la joie, qui est au-
Prendre en flagrant délit / Guet : traquenard / delà du plaisir, nous indique son bon usage. Il y a,
Intrigue : situation sentimentale complexe / en effet, plus de joie à donner qu’à recevoir, à
Keumé : mec / Kiffer : aimer / Mater : regarder / faire plaisir qu’à prendre plaisir. Joie du banquet
Maton : père / Merco : Mercedes / Meuf : femme / partagé, figure du Royaume où le maître servira
Official : privilégié / Ouak : quoi / Padig : t'en les siens.
fais pas / Poucave : délateur / Rate : femme /
Seum : rage / Srab : ami / Starforlah : exprime Sortir de soi, tel est le prix de la joie. Ne chercher
l'indignation / Sten : fiable / Taf taf : vite fait / que le bon plaisir de Dieu, tel est son secret. Sans
Tchek : salut / Tèje : laisse tomber / Tékal : calcul, loin de tout amour mercenaire. La joie
partir / Tieks : quartier / Yomb : énervé / Zonze : viendra, quand il voudra, comme l’époux au
prison. milieu de la nuit. L’attente creuse le désir, et s’il
faut se garder des exaltations imméritées qui
La joie veulent forcer sa venue, il faut bannir tout autant
la morosité maladive que l’espérance a désertée. »
"La joie ne s'achète pas. C’est peut-être pour cela
qu’elle est rare. On peut procurer du plaisir, et la
société marchande s’en charge, offrant un bonheur La leçon de l’arbre
de façade qui occulte trop souvent l’absence de S’enraciner, se faire en silence dans le secret de la
vraie joie. Mais celle-ci ne peut être que reçue, terre,
comme une surprise, un étonnement d’être, le Tenter des racines, des possibles :
pressentiment d’un accomplissement. Chercher la vie, trouver l’eau nécessaire,
Tel est le premier degré de la joie, celui de Briser les rochers durs des souffrances et des
s’accomplir par la création. C’est une expérience injustices
commune. Toute création est joie, disait Bergson, Aller profond au-delà du sable, des tristesses et
et plus la création est riche, plus profonde est la des peines :
joie : celle de la mère heureuse d’avoir mis au Etre solide, c’est cela, être solide !
monde un enfant, celle de l’artiste assuré de son S’enraciner.
œuvre, de l’ingénieur ou du technicien qui
participent à la réussite d’une entreprise. C’est Et puis s’ouvrir lentement vers l’extérieur,
pourquoi la peine la plus ingrate est peut-être Vers le monde et vers les autres,
d’être privé de toute responsabilité. Vers l’histoire.
Tenter des branches,
Mais il est une joie plus haute, qui est liée à la Vouloir des feuilles et des fruits.
présence de ceux qu’on aime. Joie de l’amitié, de S’exposer, se donner, être au monde : chercher la
l’amour humain, de la communion. Joie plus hauteur.
surprenante encore de la réconciliation. Le ciel y Dévoiler à l’autre les nœuds de ses questions, de
participe. Lorsque deux personnes se rencontrent sa quête,
et que l’une dit à l’autre : « Pardonne-moi », il se La saignée de ses révoltes et de ses combats.
passe quelque chose d’unique, de plus important, Et malgré tout, grandir, s’élever, avec ce secret de
disait Ingmar Bergman, que toutes les trompettes la sève coulant en silence tout au cœur de l’arbre.
du paradis. Cette espèce de raison d’être, de courage d’être.
Peut-être est-ce la paix…
Une force paisible, sûre, digne :
Peut-être est-ce la paix qui est notre audace… qu’ils n’avaient jamais pu imaginer auparavant !
peut-être est-ce aussi ce désir jamais inassouvi de Ils en seront marqués à vie.
liberté : La magie de Lourdes, c’est bien ça. Un peuple de
Refuser tout ce qui bride, force nos branches, pauvres qui rejoint une pauvresse, Bernadette,
refuser toutes greffes factices, visitée par une dame éblouissante qui lui a
Etre soi-même et s’épanouir et affronter le vent simplement dit : “ Je suis l’Immaculée
toutes branches ouvertes : Conception. Venez prier. ”
Etre à l’écoute du monde, ouvrir grand ses yeux, Il y a juste quarante ans, séminariste, je partais de
S’étonner encore, s’émerveiller toujours. chez moi à pied pour rejoindre Marie à Lourdes.
Les 500 kilomètres de marche vers Marie ont été
Se mettre au service des plus petits et des plus un éblouissement. Je rentrais de la guerre
seuls d’entre nos frères : d’Algérie et voulais dire ainsi “ Merci ” à Marie.
S’élargir, aimer, se risquer, oser, oser aimer. Avec le diocèse de Paris, quatre décennies plus
tard, ce n’est pas en TGV le même
Oui ! c’est cela : nous sommes des arbres émerveillement. Mais c’est toujours la même
apprenant le profond démarche. Aller à la grotte de Massabielle pour
Apprenant le haut et voulant le large, et voulant dire à l’humble Mère de l’Eglise que mon chemin
aimer : de souffrances est dans le cœur d’un peuple de
loubards que je porte, au nom de l’Eglise.
Les racines sont la foi, la hauteur, c’est le cri de A 2 heures du matin, seul, je le confie à Marie. Si
l’espérance, elle est venue se nicher dans une grotte, c’est pour
Le feuillage, la largeur, c’est l’amour. nous dire qu’elle veille au grain pour nous
La plus grande de ces choses, c’est l’amour. conduire à son Fils.
Guy Gilbert, La Croix, 7 août 2000
La magie de Lourdes
Il est deux heures du mat. L’esplanade est vide. La marche au-dedans
Une vingtaine de personnes, seules, prient devant Sur ma table, une carte postale, reçue il y a
la grotte de Massabielle. Ferveur absolue. Des quelque temps. C'est une composition d'artiste.
dizaines de millions de personnes ont transité par Tout à droite, on voit un homme très petit, debout
ce haut lieu. Le soir, à la procession aux à l'extrême bord d'un immense rocher en
flambeaux, je m’étais retiré de la foule pour la surplomb. Tout le reste de la carte est noir. Et le
contempler. “ Quel poids de souffrance elle titre en est : « Méditation sur l'invisible ».
porte ! ” me disais-je. A Lourdes, on vient pour L'homme n'a rien d'un désespéré. Les mains dans
offrir son propre poids de souffrances et celles de les poches, il contemple... Mais quoi ? Et me
ses proches. C’est de là que d’innombrables cartes revient ce mot de Fernando Pessoa : « Dieu, c'est
postales partiront, par tout l’univers, avec cette un immense intervalle, mais entre quoi et quoi ? »
seule mention : “ J’ai prié pour toi ”. On vient y
chercher des grâces et remercier pour celles Cette image me fascine. Elle représente notre
reçues. Les murs des églises, tapissés d’ex-voto fragilité humaine campant devant l'Immense du
du plus humble au plus riche, en sont les témoins. mystère qui nous entoure. Ceux qui choisissent de
Mais ce qui troue les yeux, bouleverse les cœurs, s'arrêter au bord du silence pour méditer
ce sont les malades, les souffrants, les handicapés. connaissent bien la sensation parfois vertigineuse
Ils ont la première place, la meilleure place. de cette rencontre avec le vide, en eux et autour
Qu’ils sont loin les handicapés, rencontrés au d'eux. Ils savent combien se tenir dans cet espace-
hasard des trottoirs des villes, et qu’on frôle sans là peut être douloureux et coûteux en
les voir vraiment ! renoncement, en détachement. D'où la tentation
A Lourdes, ils donnent à voir la Croix. La de le combler bien vite en pensées, en paroles, en
splendeur du mystère de l’Homme-Dieu, venu rêves ! Mais il reste toujours de l'« incomblable »
donner sur terre tout son sens à la souffrance quelque part, que ni Dieu ni autrui ne peuvent
humaine, passe par eux. Des jeunes du Nord, remplir. Ce manque est, en nous, la place de
ayant passé cinq jours pour brancarder des l'Autre, de cette irréductible altérité qui creuse à
malades, n’arrêtaient pas de me dire, la nuit dans l'infini notre désir et fait de nous des vivants.
un bar, leur joie d’avoir donné leurs vacances à de
grands handicapés. Et pourtant, qu’est-ce qu’ils en La foi serait ainsi l'appel à ne rien esquiver de ce
ont bavé ! “ Quand je serai vieux, je souhaite moi manque - qui est le lieu de la montée des
aussi être aimé ”, disait l’un. Jeunes habitués des questions et du doute -, mais à se tenir devant lui,
boîtes, le samedi soir, et qui découvraient à le contempler patiemment, jusqu'à le recevoir
l’urgence de se livrer à un univers de souffrances comme épiphanie. Ce que nous prenons pour du
vide, voire du néant, est en fait de l'invisible ! Ce La vie est un mystère, perce-le.
qui sonne d'abord - et parfois longtemps - comme La vie est promesse, remplis-la.
une absence résonne en réalité d'une Proximité La vie est tristesse, surmonte-la.
qui est la véritable réponse que notre désir La vie est un hymne, chante-le.
espère ! C'est notre regard, notre oreille qui La vie est un combat, accepte-le.
doivent être guéris. Maurice Bellet parle de cette La vie est une tragédie, assume-la.
« étrange absence au centre, là où se donne à l'être La vie est une aventure, ose-la.
humain ce qui lui permet de se supporter, La vie est un bonheur, mérite-le.
s'orienter, pouvoir vivre » (1), qui caractérise notre La vie est la vie, défends-la.
société par ailleurs capable de développements (Mère Térèsa)
prodigieux. Nous sommes souvent si vides de Ce que je fais est une goutte d’eau dans l’océan.
nous remplir de vent, si anéantis de courir de Mais si cette goutte d’eau n’était pas là, elle
leurre en leurre sans trouver le bonheur. Or, il y a manquerait.
mieux à faire ! Ce serait de marcher au-dedans en L’important n’est pas de faire beaucoup de
respirant à cet invisible du Souffle qui nous choses,
préserve de mettre la main sur le mystère de la vie Mais de faire peu de choses avec beaucoup
et qui nous garde ainsi dans l'envie de la rencontre d’amour.
toujours à espérer, toujours à venir ! (Mère Térèsa)

Pasteur Francine CARRILLO Le comportement schizophrène


PANORAMA Février 2007 du salarié-consommateur
(1) Dans « La quatrième hypothèse, sur l'avenir du christianisme »
(Desclée de Brouwer, 2001 page 5) 02/09 00 :01 Le salarié attentif à ses conditions de
travail se transforme en consommateur
La rosace uniquement préoccupé de satisfaire ses envies à
Le poème a rejoint l’inspiration des bâtisseurs. moindre coût, un véritable comportement
Habités par le risque et l’audace du génie, schizophrène, relève un sondage Epsy à paraître
Ils ont fait tournoyer la lumière dans la vaste dans le magazine Liaisons sociales de septembre.
rosace unique et singulière.
Alors que 70% des salariés interrogés ne sont pas
Notre-Dame a conquis le soleil. prêts à travailler les dimanches et jours fériés,
Lumière discrète de la rosace. 50% d'entre eux reconnaissent fréquenter les
magasins ouverts les dimanches et jours fériés.
Toi qui es entré ici pour visiter un monument,
arrête-toi quelques instants devant la rosace De même, 84% des personnes interrogées
Alors du rencontreras « quelqu’un ». affirment être prêtes à payer plus cher des biens
Reste immobile, cligne les yeux, de consommation conçus dans des conditions
et tu verras comment la couleur joue avec la sociales correctes respectant les droits des
lumière. salariés.
Sois pur silence, le temps d’entrer dans le poème.
Pourtant, les critères principaux retenus pour
Alors tu verras ce miracle, la rosace est vivante. acheter un bien ou un service sont la qualité
Elle tourne, elle tourne depuis des siècles, (47%) et le prix (46%), loin devant les conditions
autour de son axe, la Vierge et l’enfant. sociales dans lequel le bien ou service a été conçu
Elle tourne et c’est la ronde du temps, au rythme (4%).
de l’Histoire,
au rythme de la vie, au rythme de ta vie. Pour les délocalisations, 61% des salariés
considèrent que le fait que des entreprises
La vie délocalisent une partie de leurs activités à
l'étranger pour que leurs produits et services
La vie est une chance, saisis-la. restent compétitifs n'est pas acceptable. Mais
La vie est beauté, admire-la. seulement 2% d'entre eux font du pays de
La vie est une béatitude, savoure-la. fabrication un critère privilégié d'achat.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le. 68% des sondés affirment privilégier des produits
La vie est précieuse, prends-en soin. fabriqués en France même s'ils sont plus chers,
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
mais 59% fréquentent les magasins de hard- changeaient, si mes profs changeaient, si nos
discount. voisins changeaient, si les hommes politiques
changeaient, si… Pour vivre dans une société où
Sondage réalisé par téléphone du 23 juin au 1er l’on s’aime, elles pensent que les autres doivent
juillet auprès d'un échantillon national changer et elles mettent leur énergie à vouloir
représentatif de 400 salariés, pour Liaisons changer les autres. Comme elles n’y arrivent pas,
sociales et les mutuelles Mieux-Etre. elles deviennent exigeantes et militent pour
corriger les autres. Elles croient ainsi bâtir
© AFP. l’amour.
Il reste donc 100 personnes qui ont compris
Le don du sourire qu'une société d’amour doit se construire en
De tous les êtres vivants, l’homme seul est s’impliquant soi-même. Sur ces 100 personnes,
capable de sourire… 90%, soit 90, croient y arriver par l’action, en
Un sourire ne coûte rien, mais il apporte créant une multitude d’œuvres pour répondre aux
beaucoup : besoins et aux problèmes de notre société et elles
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui font beaucoup de bien. Elles réussissent à atténuer
qui le donne. bien des souffrances, à aider bon nombre de
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est personnes mais elles ne parviennent pas à cette
parfois immortel. civilisation de l’amour car les problèmes sont trop
Personne n’est trop riche pour pouvoir s’en nombreux. C’est un peu comme lutter contre la
passer ; personne n’est trop pauvre pour ne pas le pollution sans s’attaquer aux causes de cette
donner. pollution, or la pollution des esprits et des cœurs
Un sourire crée le bonheur au foyer ; il suscite la est pire que la pollution de l’air et de l’eau.
bienveillance dans les affaires ; il est l’expression Il reste donc 10%, soit 10 personnes, qui ont
sensible de l’amitié. compris qu'une société d’amour doit se construire
Un sourire, c’est du repos pour l’être fatigué, du avec des êtres remplis d’amour et que seule la
courage pour l’âme abattue, de la consolation transformation de l’être est la bonne solution. Sur
pour le cœur endeuillé ; ces 10 personnes, il y en a encore 90%, soit 9, qui
Il est un véritable antidote que la nature tient en veulent transformer leur être par elles-mêmes, par
réserve contre toutes les peines. leurs propres moyens, et elles n’y arrivent pas car
Il ne peut être acheté, mendié, emprunté ou volé, elles sont des êtres créés et seul Dieu a un tel
parce qu’il n’a de valeur qu’à partir du moment pouvoir.
où il se donne. En conséquence, il en reste 1 sur 1000 qui donne
Et si par malheur vous rencontrez une personne son « oui » à se laisser transformer par le Père,
qui ne sait plus vous donner le sourire que vous comme Il le veut et quand Il le veut. C’est sur ce
mérites, soyez généreux, offrez-lui le vôtre, car très petit nombre que seule peut se construire la
personne n’a autant besoin d’un sourire que celui Civilisation de l’Amour. Ce « oui » capable de
qui ne peut en donner aux autres. changer le monde, pourquoi ne serait-il pas le
Anonyme mien ? le tien ? le nôtre tous ensemble ?

Le fruit de… Les hommes sont des cadeaux


Le fruit du silence est la prière Du moins ainsi pensait Jésus : "Père, je veux que
Le fruit de la prière est la foi ceux que tu m'as donnés soient là où je serai..."
Le fruit de la foi est l’amour Je partage l'avis de Jésus et je veux que ceux que
Le fruit de l’amour est le service le Père m'a donnés soient là où je serai.
Le fruit du service est la paix Les gens sont des cadeaux que le Père a
Mère Térésa enveloppés pour nous les envoyer.
http ://www.dominicaines- Certains sont magnifiquement enveloppés.
snj.com/prier/cheminer/chemmerter.htm Ils sont très attrayants dès le premier abord.
D'autres sont enveloppés de papier très ordinaire.
Le oui qui change le monde D'autres ont été malmenés par la poste.
(Léandre Lachance) Il arrive parfois qu'il y ait une "distribution
1000 personnes désirent construire la civilisation spéciale".
de l’amour. Certains sont des cadeaux dont l'emballage laisse
90%, soit 900, croient que cette civilisation doit à désirer ;
se construire à partir des autres : si mes parents d'autres dont l'emballage est bien fait.
Mais l'emballage n'est pas le cadeau !
C'est si facile de faire une erreur et nous rions Georges B. Wintemann
quand les enfants prennent l'un pour l'autre. Document du MEJ (mouvement eucharistique des
Parfois le cadeau est difficile à ouvrir. Il faut se jeunes)
faire aider.
Peut-être parce que les autres ont peur ? Le virus constructeur...
Parce que ça fait mal ?
CLIENT : Oui ? Le service Clientèle ?
Ils ont peut-être déjà été ouverts et rejetés !
EMPLOYÉ : Oui, bonjour ! Que puis-je faire
Ou se pourrait-il que le cadeau ne me soit pas
pour vous ?
destiné ?
C : En révisant mon système j'ai trouvé un
logiciel appelé AMOUR, mais je ne sais pas
Je suis une personne et donc, moi aussi, je suis un
comment il fonctionne. Pouvez vous m'aider ?
cadeau !
E : Bien sûr ! Mais je ne peux pas vous l'installer.
Un cadeau pour moi-même d'abord.
Vous devrez le faire vous-même. Je vous donnerai
Le Père m'a donné à moi-même.
les instructions par téléphone, d'accord ?
Ai-je été regarder à l'intérieur de l'emballage ?
C : Oui, je peux essayer. Je ne me connais pas
Ai-je peur de le faire ?
beaucoup en informatique, mais je suis prêt à
Peut-être n’ai-je jamais accepté le cadeau que je
l'installer maintenant. Par où dois-je commencer ?
suis...
E : Le premier pas est d'ouvrir votre COEUR.
Pourrait- il se faire qu'il y ait à l'intérieur quelque
L'avez-vous trouvé ?
chose de différent de ce que j'imagine ?
C : Oui, voilà. Mais il y a plusieurs programmes
Je n'ai peut-être jamais vu le cadeau merveilleux
qui tournent maintenant. Est-ce qu'il a un
que je suis.
problème pour l'installer pendant qu'ils
Les cadeaux du Père pourraient-ils être autre
continuent ?
chose que magnifiques ?
E : Quels programmes ?
J'aime les cadeaux que je reçois de ceux qui
C : Un petit instant, je regarde. PEINE
m'aiment,
ANCIENNE.EXE, BASSE ESTIME.EXE,
pourquoi pas les cadeaux du Père ?
COLERE.EXE et RESSENTIMENT.COM
Je suis un cadeau pour les autres.
tournent à ce moment.
Est-ce que j'accepte d'être donné par le Père aux
E : Pas de problème. AMOUR effacera
autres ?
automatiquement PEINE PASSEE.EXE de votre
Un homme pour les autres ?
système d'exploitation actuel. Il se peut qu'il reste
Les autres doivent-ils se contenter de
dans le disque dur, mais il n'affectera plus d'autres
l'emballage ?
programmes. AMOUR finira par remplacer
Sans jamais pouvoir apprécier le cadeau ?
BASSE ESTIME.EXE avec un programme
incorporé appelé HAUTE ESTIME.EXE.
Toutes les rencontres sont des échanges de
Cependant, vous devez désactiver complètement
cadeaux.
les programmes COLERE.EXE et
Mais un cadeau sans quelqu'un qui le donne n'est
RESSENTIMENT.COM. Ces programmes
pas un cadeau ;
empêchent l'installation correcte de "AMOUR".
c'est une chose privée des liens avec celui qui le
Pouvez vous les arrêter maintenant ?
donne ou celui qui le reçoit.
C : Je ne sais pas comment. Pouvez-vous me dire
L'amitié est une relation entre les personnes qui se
comment les arrêter ?
voient comme elles sont en vérité...
E : Avec plaisir. Allez au menu DEMARRER et
Les cadeaux du Père les uns envers les autres,
activez PARDON.EXE. Exécutez-le autant de
pour les autres, pour des frères !
fois que nécessaire jusqu'à ce que COLERE.EXE
Un ami est un cadeau pas seulement pour moi,
et RESSENTIMENT.COM soient complètement
mais aussi pour les autres à travers moi.
effacés.
Quand je regarde mon ami, quand je me
C : C'est fait ! AMOUR a commencé à s'installer
l'approprie, je détruis sa nature de cadeau.
automatiquement. Est-ce normal ?
Si je le mets de côté pour moi, c'est alors que je le
E : Oui. Vous aurez bientôt un message disant
perds ;
que AMOUR sera actif aussi longtemps que
si je le donne aux autres, je le garde.
COEUR subsiste. Avez-vous ce message ?
Les gens sont des cadeaux reçus ou donnés...
C : Oui, je l'ai ! Est-ce que l'installation est finie ?
comme le Fils.
E : Oui, mais souvenez-vous que vous n'avez que
L'amitié est une réponse de personnes - cadeaux
le programme de base. Vous devez maintenant
au Père qui donne.
commencer à vous connecter à d'autres COEURS
L'amitié est Eucharistie, action de grâce !
pour recevoir des actualisations.
C : Oh là là ! Je reçois un message d'erreur. nous en resterions émerveillés,
Qu'est-ce que je fais ? E : Que dit le message et d'avoir fait cette seule fois votre volonté
d'erreur ? serait l'événement de notre destinée.
C : Il dit : ERREUR 412 - PROGRAMME NON
ACTIF EN COMPOSANTES INTERNES". Mais, parce que chaque jour,
Qu'est-ce que cela veut dire ? chaque heure, chaque minute,
E : Pas de panique ! C'est un problème courant. vous mettez dans nos mains un tel honneur,
Cela signifie que "AMOUR" est configuré pour nous trouvons cela si naturel
l'exécution avec des COEURS extérieurs, mais n'a que nous en sommes blasés,
pas été exécuté dans votre propre COEUR. C'est que nous en sommes lassés.
une étape un peu complexe de la programmation,
mais dit en mots simples, cela veut dire que vous Et pourtant, si nous comprenions
devez "AIMER" votre propre système avant de à quel point est impensable votre mystère,
pouvoir "AIMER" les autres. nous resterions stupéfaits
C : Alors, que dois-je faire ? de pouvoir savoir ces étincelles de votre vouloir
E : Pouvez-vous localiser le logiciel "AUTO que sont nos minuscules devoirs.
ACCUSATION" ? Nous serions éblouis de connaître,
C : Oui, je l'ai. dans cette immense ténèbre qui nous revêt,
E : Formidable. Vous apprenez vite ! les innombrables,
C : Merci. les précises,
E : De rien. Cliquez dans les fichiers suivants les personnelles
pour les copier dans votre répertoire COEUR : lumières de vos volontés.
AUTO-PARDON.DOC, AUTO-ESTIME.TXT,
VALEUR.INF et RÉALISATION.HTM. Le Le jour où nous comprendrions cela,
système remplacera tout fichier incompatible et nous irions dans la vie
activera une restauration de tout fichier comme des sortes de prophètes,
défectueux. également, vous devez effacer comme des voyants de vos petites providences,
AUTO-CRITIQUE.EXE de tous vos répertoires, comme des agents de vos interventions.
et vous pouvez effacer tous les fichiers Rien ne serait médiocre,
temporaires de la corbeille, pour vous assurer qu'il car tout serait voulu par vous.
soit totalement effacé et ne puisse jamais se Rien ne serait trop lourd,
réactiver. car tout aurait racine en vous.
C : Compris ! Hé ! MON COEUR est en train Rien ne serait triste,
d'activer des fichiers très jolis ! SOURIRE.MPG car tout serait voulu de vous.
s'active sur le moniteur et indique que Rien ne serait ennuyeux,
CHALEUR.COM, PAIX.EXE et car tout serait amour de vous.
BONHEUR.COM se copient dans mon répertoire
COEUR. Nous sommes tous des prédestinés à l'extase,
E : Cela indique que "AMOUR" est en train de tous appelés à sortir de nos pauvres combinaisons,
s'installer et de s'exécuter. Maintenant vous pour surgir, heure après heure, dans votre plan.
pouvez vous débrouiller par vous-même. Encore Nous ne sommes jamais
une chose, avant de vous quitter... de lamentables laissés pour compte,
C : OUI ? mais de bienheureux appelés,
E : AMOUR est un logiciel gratuit. Assurez-vous appelés à savoir ce qu'il vous plaît de faire,
de le donner, avec tous ses modules, à toute appelés à savoir ce que vous attendez
personne que vous connaissez. A leur tour, ils à chaque instant de nous :
vont le partager à d'autres, et vous recevrez des des gens qui vous sont un peu nécessaires,
modules très agréables en retour. des gens dont les gestes manqueraient
C : Je vais le faire. Merci de votre aide ! si nous refusions de les faire.
AIME TON PROCHAIN COMME TOI-MEME La pelote de coton à repriser, la lettre à écrire,
l'enfant à lever, le mari à dérider,
L’extase de vos volontés la porte à ouvrir, le récepteur à décrocher,
la migraine à supporter :
Quand ceux que nous aimons
autant de tremplins pour l'extase,
nous demandent quelque chose,
autant de ponts pour passer de notre pauvre,
nous les remercions de nous le demander.
de notre mauvaise volonté,
au rivage serein de votre bon plaisir.
S'il vous plaisait, Seigneur, de nous demander
Madeleine Delbrêl (1904-1964)
une seule chose dans toute notre vie,
L'histoire du grain de blé... tard c'est la moisson, et le grain est devenu un bel
épi, et c'est pour cela qu'il existait.
" Le grain de blé est parfaitement heureux dans
François Varillon sj
son grenier. Il ne pleut pas dans le grenier. Il n'y a
Extrait de " Vivre le christianisme "
pas d'humidité. Et les petits copains du grain de
blé sont bien gentils ; il n'y a pas de bagarre entre
eux. Il est heureux, très heureux. "Par L’histoire du grain de lé (2)
comparaison à ce que nous appelons le bonheur, J’étais allé, mendiant de porte en porte, sur le
c'est-à-dire la santé, la fortune... il est heureux. chemin du village lorsque ton chariot d’or apparut
Mais remarquez que c'est un petit bonheur de au loin pareil à un rêve splendide et j’admirais
grain de blé dans un grenier. Je le dis doucement quel était ce Roi de tous les rois ! Mais les espoirs
parce qu'il ne faut pas mépriser le bonheur s’exaltèrent et je pensais : c’en est fini des
humain. J'ai le droit de travailler à ma santé, à mauvais jours, et déjà je me tenais prêt dans
l'aisance et à tout cela. Rien de méprisable en tout l’attente d’aumônes spontanées et de richesses
cela. Mais par rapport à ce qu'il doit être, c'est un éparpillées partout dans la poussière. Le chariot
petit bonheur. J'aime beaucoup l'expression "au s’arrêta là où je me tenais. Ton regard tomba sur
petit bonheur". Nous marchons en cherchant le moi et tu descendis avec un sourire. Je sentis que
petit bonheur. En écrivant, vous imaginerez que la chance de ma vie était enfin venue. Soudain,
ce grain de blé est très pieux et qu'il remercie alors, tu tendis ta main droite et dis : « Qu’as-tu à
Dieu en disant :" Seigneur, je te remercie pour me donner ? » Ah ! quel jeu royal était-ce là de
toutes tes grâces :il ne pleut pas, il n'y a pas tendre la main au mendiant pour mendier ! J’étais
d'humidité, je suis bien tranquille, c'est parfait. confus et demeurai perplexe ; enfin, de ma besace,
Merci Seigneur. "En faisant cette prière, le grain je tirai lentement un tout petit grain de blé et te le
de blé s'adresse à un Dieu qui n'existe pas. Il donnai. Mais combien fut grande ma surprise
s'adresse à une idole. Un Dieu qui serait le père et lorsqu’à la fin du jour, vidant à terre mon sac, je
le garant d'un petit bonheur dans un grenier, ou trouvai un tout petit grain d’or parmi le tas de
qui serait l'auteur et le garant de la bonne santé pauvres grains. Je pleurai amèrement alors et
des hommes, de leur aisance et de leur fortune. Ce pensai : « Que n’ai-je eu le cœur de te donner
Dieu là n'existe pas. N'allons pas nous mettre à mon tout ! »
genoux devant une idole. Le Dieu qui existe est Rabindranath Tagore
celui qui va transformer le grain pour qu'il
devienne ce pour quoi il existe, c'est-à-dire, un L’homme qui te ressemble
épi. Mais continuons notre rédaction :" Un jour,
J’ai frappé à ta porte
on charge le tas de blé sur une charrette, puis on
J’ai frappé à ton cœur
sort dans la campagne. C'est encore bien mieux
Pour avoir un bon lit
que dans le grenier, c'est merveilleux : le ciel
Pour avoir un bon feu
bleu, les oiseaux, les fleurs... Mais le grain est
Pourquoi me repousser ?
toujours un grain. Il n'est pas transformé.
Ouvre-moi, mon frère.
Pieusement, il loue Dieu de plus belle : 'La vie,
c'est encore beaucoup plus beau que je ne pensais,
Pourquoi me demander
c'est formidable. Merci, Seigneur' ".Il s'agit
Si je suis d’Afrique
toujours d'un Dieu qui n'existe pas. Bien sûr, vous
Si je suis d’Amérique
pouvez nuancer ce jugement, car ce Dieu existe
Si je suis d’Asie
aussi et j'ai bien le droit de louer Dieu pour ma
Si je suis d’Europe
joie et mon bonheur ici-bas. Je dois même le
Ouvre-moi mon frère.
faire, à condition que je m'adresse au vrai Dieu.
Or, le vrai Dieu, c'est celui qui va venir
Pourquoi me demander
maintenant." On arrive sur la terre fraîchement
La longueur de mon nez
labourée, on verse le tas de blé sur le sol et puis
L’épaisseur de mes lèvres
on l'enfonce dans la terre. A ce moment-là, le
La couleur de ma peau
grain de blé sur le sol n'y comprend plus rien.
Et le nom de mon Dieu
Comme on dit autour de nous : 'Si Dieu existait,
Ouvre-moi, mon frère.
de telles choses n'arriveraient pas.' Et notre petit
grain se met à regretter le bonheur de son grenier,
Je ne suis pas un noir
il se sent mourir, l'humidité le pénètre jusqu'au
Je ne suis pas un rouge
centre, il se dissout " C'est à se demander, à ce
Je ne suis pas un jaune
moment-là, si la vie n'est pas purement et
Je ne suis pas un blanc
simplement absurde. " Quelques semaines plus
Mais je suis qu’un homme
Ouvre-moi, mon frère. Que les plus solitaires se tournent vers les autres.
Que les plus faibles osent s'appuyer
Ouvre-moi ta porte sur ceux qui tendent la main.
Ouvre-moi ton cœur Que les plus inquiets te fassent confiance.
Car je suis un homme Car c'est toi, Seigneur, qui nous mets en route.
L’homme de tous les temps Marchons ensemble
L’homme de tous les cieux
L’homme qui te ressemble. Que les plus actifs s'arrêtent pour réfléchir et
d’après René Philombe. évaluer.
Que les plus négligents reprennent courage
Loi guide et entendent l'appel que tu leur lances.
Que les plus sceptiques se laissent pénétrer de ton
La guide se connaît, elle manifeste sa joie de
esprit.
vivre.
Car c'est toi, Seigneur, qui nous mets en route.
La guide est responsable de ses choix,
Marchons ensemble
on peut lui faire confiance.
La guide prend sa place dans l’équipe,
Que les plus fidèles voient leur foi raffermie.
elle agit avec les autres partout où elle vit.
Que les plus étrangers se sentent accueillis et
La guide accueille l’autre,
utiles à tous.
elle apprend à le comprendre et à l’aimer.
Que les plus délaissés sachent que le monde a
La guide développe ses compétences
besoin d'eux,
pour elle-même et pour le service des autres
que l'Eglise a besoin d'eux, que tu as besoin d'eux.
La guide respecte la vie, la nature et le travail des
Car c'est toi, Seigneur, qui nous mets en route.
hommes.
Marchons ensemble
La guide vit l’Aventure de Dieu.
Que les plus bavards se taisent pour écouter les
Magnificat autres.
Mon âme exalte le Seigneur, Que les muets sachent que leur façon
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! de communiquer sera entendue.
Que ceux qu'on n’écoute jamais sachent qu'un
Il s’est penché sur son humble servante ; effort
désormais tous les âges me diront bienheureuse. sera fait pour prendre leur parole en compte.
Car c'est toi, Seigneur, qui invites à libérer la
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; parole.
Saint est son nom ! Marchons ensemble dans le monde d'aujourd'hui.
Marchons ensemble, tous avec toi, Seigneur.
Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent. Marie, humble servante
Marie, humble servante du Très-Haut,
Déployant la force de son bras,
Le Fils que tu as engendré t’a établie servante de
il disperse les superbes.
l’humanité.
Ta vie a été un service humble et généreux.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
Tu as été servante de la Parole
il élève les humbles.
quand l’Ange t’a annoncé le dessein divin du
salut.
Il comble de biens les affamés,
Tu as été servante du Fils, en Lui donnant la vie
renvoie les riches les mains vides.
et en demeurant accueillante à son mystère.
Il relève Israël, son serviteur,
Tu as été servante de la Rédemption,
il se souvient de son amour,
en te tenant debout, courageusement, au pied de la
Croix,
de la promesse faite à nos pères,
à côté du Serviteur et de l’Agneau souffrant qui
en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
s’immolait par amour pour nous.
Tu as été servante de l’Eglise le jour de la
Marchons ensemble Pentecôte
(Francine Robillot) et par ton intercession, tu continues de
Que les plus vigoureux attendent l’engendrer dans chaque croyant,
et aident ceux qui sont à la traîne. même en nos temps difficiles et tourmentés.
Une conduite vous paraît familière, découvrez-là
Que les jeunes du troisième millénaire insolite.
se tournent avec confiance vers toi, jeune fille Sous le quotidien, décelez l'inexplicable.
d’Israël, Derrière la règle consacrée, discernez l'absurde.
qui a connu le bouleversement de ton jeune cœur Défiez-vous du moindre geste, fut-il simple en
devant la proposition de l’Eternel. apparence.
Rends-les capables d’accueillir l’invitation de ton N'acceptez pas comme telle la coutume reçue,
Fils cherchez-en la nécessité.
à faire de leur vie un don total pour la gloire de Nous vous en prions instamment, ne dites pas :
Dieu. « C'est naturel » devant les événements de chaque
Fais-leur comprendre que le service de Dieu jour.
comble le cœur, A une époque où règne la confusion, où coule le
que l’on se réalise selon le dessein divin sang, où l'on ordonne le désordre, où l'arbitraire
seulement dans ce service de Dieu et de son prend force de toi, où l'humanité se
Royaume, déshumanise... ne dites jamais : « C'est naturel »,
et que la vie devient alors une hymne de gloire à afin que rien ne passe pour immuable.
la Très Sainte Trinité. (Bertold Brecht)
Amen
Jean-Paul II Notre-Dame de Rodez
Grand navire de haute mer au cœur de la cité,
Mon Dieu accorde moi la sagesse
Mon Dieu accorde moi… Elle est là, debout depuis huit siècles,
la sagesse d’accepter ce que je ne peux pas face à toutes les tempêtes, impassible
changer ; et solennelle et apaisante,
le courage de changer ce que je ne peux pas présence d’un Dieu qui veille et qu’elle offre à
accepter ; l’Homme,
l’intelligence d’en savoir faire la différence. à tout Homme, à tout l’Homme, à tous les
hommes
Mon Dieu, je ne vous aime pas qui cherchent l’Absolu et découvrent ici le
meilleur d’eux-mêmes.
Mon Dieu, je ne vous aime pas, je ne le désire
même pas, je m'ennuie avec vous. Peut-être même
Secrète connivence, complicité entre Dieu et
que je ne crois pas en vous. Mais regardez-moi en
l’Homme,
passant. Abritez-vous un moment dans mon âme,
affichée dès la façade de cette cathédrale,
mettez-la en ordre d'un souffle, sans en avoir l'air,
dans l’harmonie du double mouvement
sans rien me dire.
qui lui donne son sens.
Si vous avez envie que je croie en vous, apportez
moi la foi. Si vous avez envie que je sous aime,
Jaillissement jusqu’au sommet de son clocher
apportez-moi l'amour. Moi, je n'en ai pas et je n'y
en plein ciel… cathédrale pour Dieu.
peux rien, je vous donne ce que j'ai : ma faiblesse,
Tassement de la cathédrale sur notre sol,
ma douleur.
sur notre terre charnelle… cathédrale pour
Et cette tendresse qui me tourmente et que vous
l’homme.
voyez bien...
Et mon espérance !
Il y a Dieu, il y a l’Homme. Ils sont ici ensemble,
silence, présence, conscience, et c’est toute prière
du plus humble signe gravé par le tailleur de
Mon Dieu, je ne vous aime pas,
pierres
Je ne le désire même pas, je m’ennuie avec vous.
jusqu’à la confidence que murmure le cœur
Peut-être même que je ne crois pas en vous.
des femmes et des hommes venus de tous les
Si vous avez envie que je croie en vous,
points du monde.
Apportez-moi la foi.
Si vous avez envie que je vous aime,
Notre-Dame de Rodez raconte une longue
Apportez-moi l’amour.
mémoire,
Moi, je n’en ai pas et je n’y peux rien.
la longue histoire que l’Homme et Dieu ont tissée
Marie Noël (1883-1968), poète catholique
ensemble.
Ne dîtes pas : « c’est naturel »
Ne dites pas : « C'est naturel »
Notre Père
Ne nous soumets pas à la tentation,
Notre père qui es au cieux,
mais délivre-nous du mal.
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
Merci Seigneur de tout cœur de nous aider à
que ta volonté soit faite,
illuminer notre vie et de nous donner ton Esprit
sur la terre comme au ciel.
qui nous fait grandir dans la foi pour toujours.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi Oser prendre des risques
à ceux qui nous ont offensés, Prendre des risques, c'est s'exposer à une
et ne nous soumets pas à la tentation, possibilité de perdre.
mais délivre-nous du mal.
Rire, c'est prendre le risque de paraître stupide
Notre Père jeannette Pleurer, c'est prendre le risque de paraître
sentimental
Notre Père,
Aller vers l'autre, c'est prendre le risque d'un
Toi qui crées le monde et nous le donnes,
engagement
depuis toujours tu nous aimes
Montrer ses sentiments, c'est courir le risque de
et tu nous connais.
dévoiler au grand jour son moi profond
Dans le travail, dans notre jeu,
Exposer aux autres ses idées et ses rêves, c'est
à la maison et partout,
risquer leurs moqueries
tu es toujours avec nous.
Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour
Donne-nous le courage
Vivre, c'est risquer la mort
de faire de notre mieux,
Espérer, c'est risquer la déception
d’aimer les autres davantage,
Essayer, c'est risquer l'échec
de leur ouvrir un cœur joyeux.
Gloire à toi, Père Tout Puissant,
Et pourtant nous devons prendre des risques
Gloire à Jésus, ton Fils le Seigneur,
car le plus grand péril dans la vie est de ne
Gloire à l’Esprit qui habite en nos cœurs.
prendre aucun risque
Amen.
Celui qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien et
n'est rien
Notre Père jociste Vous pouvez peut-être échapper à la douleur et au
Notre Père, toi le Père qui nous veux heureux, chagrin en ne prenant aucun risque, mais alors
Toi qui guides nos pas, vous ne pourrez tout simplement ni apprendre, ni
Que ton nom soit sanctifié par tous. ressentir, ni changer, ni grandir, ni aimer, ni vivre
Toi qui nous soutiens quand on est déprimé, Seul est libre celui qui ose prendre des risques
Toi qui nous pousses à aller plus loin avec d’autres.
Ô toi l’au-delà de tout (Saint Grégoire
Que ton règne vienne ! Qu’il vienne nous de Naziance IVe siècle)
illuminer sur un chemin de partage et de bonté,
Ô toi l'au-delà de tout N'est-ce pas là
Et qu’il envoie un signe à nos frères
qui ne connaissent pas encore ta force et ta bonté. tout ce qu'on peut chanter de toi ?
Quelle hymne te dira, quel langage ?
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Aucun mot ne t'exprime. A quoi
ciel s'attachera-t-il ? Tu dépasses toute
pour un monde meilleur de partage et de solidarité. intelligence. Seul, tu es indicible, car
tout ce qui se dit est sorti de toi. Seul,
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, tu es inconnaissable, car tout ce qui se
Ce pain qui nous apporte la vie de tous les jours. pense est sorti de toi. Tous les êtres,
C’est le fruit du travail des hommes et le Corps du ceux qui pensent et ceux qui n'ont
Christ. point la pensée, te rendent hommage.
Le désir universel, l'universel
Pardonne-nous nos offenses comme nous gémissement tend vers toi. Tout ce qui
pardonnons à ceux qui nous ont offensés. est te prie, et vers toi tout être qui
Pardon pour toutes les fois où je n’étais pas à pense ton univers fait monter une
l’écoute de mon entourage. hymne de silence. Tout ce qui
Donne-moi la force de continuer ce que je fais demeure, demeure par toi ; par toi
et aide-moi à surmonter les difficultés de la vie.
subsiste l'universel mouvement. De Petites béatitudes de la sagesse
tous les êtres tu es la fin ; tu es tout chrétienne
être, et tu n'en es aucun. tu n'es pas un
Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes :
seul être ; tu n'es pas leur ensemble ;
ils n'ont pas fini de s'amuser.
tu as tous les noms et comment te
nommerais-je, toi qu'on ne peut Bienheureux ceux qui savent distinguer une
nommer ? Quel esprit céleste pourra montagne d'un tas de sable : il leur sera épargné
pénétrer les nuées qui couvrent le ciel bien des tracas.
même ? Prends pitié, Ô toi l'au-delà de
tout - n'est-ce pas là tout ce qu'on peut Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter :
chanter de toi ? ils en apprendront des choses nouvelles !

Parabole du Webmaster Bienheureux ceux qui sont attentifs à l'appel des


(extrait du site http ://www.portstnicolas.net) autres, sans toutefois se croire indispensables : ils
Jésus marchait sur la route qui va de www.cef.fr à seront porteurs de vie et de foi.
www.protestants.org, lorsqu'il rencontra un scribe
de la tribu des webmasters. Heureux êtes vous si vous savez regarder
Cet homme lui demanda : "Dis, bon Master, que sérieusement les petite choses et paisiblement les
faut-il faire pour hériter de la bande passante choses sérieuses : vous irez loin dans la vie.
éternelle ?"
Jésus lui répondit : "As-tu respecté les Heureux êtes vous si vous savez admirer un
commandements ? Tu ne feras pas de frames, tu sourire et oublier une grimace : votre route sera
ne commettras pas de Jpeg à 400 kilo-octets, tu ensoleillée.
n'emploieras pas les DNS en vain... ?
Alors le webmaster dit : "Oui, bon Master, je Heureux êtes vous si vous savez vous taire et
pratique déjà tout cela." sourire même lorsqu'on vous coupe la parole ou
"Il te reste donc une seule chose à faire. Va, vends lorsqu'on vous marche sur les pieds, l'Evangile
tous tes bouquins d'apprentissage de Flash, sois commence à pénétrer votre cœur.
sevré de tous tes écrans et suis-moi."
Le scribe était tout triste car il croyait encore au Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le
salut par le web. Et Jésus, le voyant, dit à ses Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous
amis : "Qu'il est difficile pour un docteur de la avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la
toile d'entrer dans le Royaume. Plus difficile véritable sagesse.
encore que pour un PC 486 de se connecter sur le
site www.vatican.va." Poèmes de Ste Thérèse de
l’Enfant Jésus
Pardon Un poème à la Miséricorde de Dieu de
Par le plus grand des hasards, une petite note est sainte Thérèse de l'Enfant Jésus
tombée entre mes mains. C'est une prière, Moi si j'avais commis tous les crimes possibles
attribuée, sans que j'en aie la preuve, à un juif Je garderais toujours la même confiance
déporté. Savait-il que cette supplique lui Car je sais bien que cette multitude d'offenses
survivrait ? La voici : N'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent.
Oui, j'ai besoin d'un cœur, tout brûlant de
« Seigneur, lorsque tu viendras dans ta gloire, ne tendresse
te souviens pas seulement des hommes de bonne Qui reste mon appui et sans aucun retour
volonté, souviens-toi également des hommes de Qui aime tout en moi et même ma faiblesse
mauvaise volonté. Mais ne te souviens pas alors Et ne me quitte pas, ni la nuit ni le jour.
de leurs cruautés, de leurs sévices et de leurs Non, je n'ai pu trouver nulle autre créature
violences. Souviens-toi des fruits que nous avons Qui m'aimât à ce point et sans jamais mourir,
portés à cause de ce qu'ils ont fait. Souviens-toi de Car il me faut un Dieu qui prenne ma nature
la patience des uns, du courage des autres, de la Qui devienne mon frère et qui puisse souffrir.
camaraderie, de la grandeur d'âme, de la fidélité Je ne sais que trop bien que toutes nos justices
qu'ils ont réveillés en nous. Et fais, Seigneur, que N'ont devant ton regard pas la moindre valeur
les fruits que nous avons portés soient, un jour, Et pour donner du prix à tous mes sacrifices
leur rédemption. » Oui je veux les jeter jusqu'en ton divin cœur.
Non, tu n'as pas trouvé créature sans tache
Au milieu des éclairs, tu nous donnas ta Loi selon Ton entière volonté.
Et dans ton cœur sacré, Ô Jésus, je me cache Donne-moi seulement de T’Aimer,
Non je ne tremble pas car ma vertu c'est Toi. donne-moi cette grâce,
elle seule me suffit.
Perles d'Amour de Sainte Thérèse
Vivre d'amour, c'est donner sans mesure, Prière aux rois mages
Sans réclamer de salaire ici-bas.
Comme moi, vous fûtes lents à venir.
Ah ! sans compter je donne, étant bien sûre
Les bergers se trouvaient ici, bien
Que lorsqu'on aime on ne calcule pas.
avant vous et même leur bétail !
Aimer, c'est tout donner et se donner Et votre route fut laborieuse, avec ses
soi-même. calculs et ses relevés de position, alors
Le Christ est mon amour, il est toute ma vie. que les bergers étaient accourus pieds
Je ne puis craindre un Dieu qui s'est fait pour moi nus ! Qu’en chemin, vous paraissiez
si petit… drôles, en votre équipage exotique,
Car il n'est qu'amour et miséricorde. chargés de vos étranges présents !…
Oh ! que notre religion est belle, Enfin, vous voilà ! Dans ce nouvel ordre
au lieu de rétrécir les cœurs, comme le croit le de charité qui vient de voir le jour, il y a
monde, place pour vous aussi : aux yeux de la
elle les élève et les rend capables d'aimer, sainte Famille, vous ne valez pas moins
d'aimer d'un amour presque infini, que l’âne et le bœuf…
puisqu'il doit continuer après cette vie. Vous êtes spécialement mes patrons et
patrons de tous les tard venus, de tous
“Prayer of Journeying” ceux qui accèdent à la foi par le chemin
From “Anam Cara”, by John O’Donohue décourageant de l’incertitude, de tous
ceux qui sont égarés dans leur science
May your soul calm, console and renew you. inutile et leurs spéculations, de tous
May the light of your soul guide you. ceux qui par fausse courtoisie se font
May the light of your soul bless the work you do partenaires du péché.
with the secret love and warmth of your heart. Pour l’amour de Celui qui n’a pas rejeté
May you see in what you do the beauty of your vos étranges présents, priez pour les
own soul. intellectuels, les compliqués, les
May the sacredness of your work bring healing, délicats. Qu’ils ne soient point oubliés
light and renewal to those who work with you auprès du trône de Dieu, où les simples
and to those who see and receive your work. trouvent leur royaume.
May your work never weary you. (Evelyn Waugh, écrivain catholique anglais,
May it release within you wellsprings of XXème siècle)
refreshment, inspiration and excitement.
May you be present in what you do.
May you never become lost in the bland absences. Prière de Bonhoeffer
May the day never burden. Les hommes vont à Dieu dans leur misère
May dawn find you awake and alert, approaching Et demandent du secours, du bonheur et du pain,
your new day with dreams, possibilities and Demandent d’être sauvés de la maladie, de la
promises. faute, de la mort,
May evening find you gracious and fulfilled. Tous font cela, tous, chrétiens et païens.
May you go into the night blessed, sheltered and
protected. Des hommes vont à Dieu dans sa misère,
Le trouvent pauvre et méprisé, sans asile et sans
Prends Seigneur et reçois pain,
Le voient abîmé sous le péché, la faiblesse et la
(Saint Ignace de Loyola) mort.
Prends Seigneur et reçois toute ma liberté, Les chrétiens sont avec Dieu dans sa Passion…
ma mémoire, mon intelligence
et toute ma volonté. Dieu va vers tous les hommes dans leur misère,
Tout ce que j’ai et tout ce que je possède, Dieu rassasie leurs corps et leur âme de son Pain.
c’est Toi qui me l’as donné. Pour les chrétiens et les païens, Dieu souffre la
Tout cela, Seigneur, je Te le rends. mort de la croix
Tout est à Toi, disposes-en
Et son Pardon est pour tous, chrétiens et païens.
Quand il fallut s’asseoir à la croix des
Prière de Charles de Foucauld deux routes
Mon Dieu, Et choisir le regret d’avec le remords,
je m’abandonne à Toi. Quand il fallut s’asseoir au coin des
Fais de moi ce qui te plaira. doubles sorts
Quoi que tu fasses de moi, je te Et fixer le regard sur la clef des deux
remercie. voûtes,
Je suis prêt à tout, j’accepte tout,
pourvu que ta volonté se fasse en moi, Vous seule vous savez, maîtresse du
en toutes tes créatures. secret,
Je ne désire rien d’autre, mon Dieu. Que l’un des deux chemins allait en
Je remets mon âme entre tes mains. contre-bas,
Je te la donne, mon Dieu, Vous connaissez celui que choisirent
avec tout l’amour de mon cœur, parce nos pas,
que je t’aime Comme on choisit un cèdre et le bois
et que ce m’est un besoin d’amour de d’un coffret.
me donner,
de me mettre entre tes mains, sans Et non point par vertu car nous n’en
mesure, avons guère,
avec une infinie confiance, car tu es Et non point par devoir car nous ne
mon Père. l’aimons pas,
Mais comme un charpentier s’arme de
Prière de Charles Péguy son compas,
Par besoin de nous mettre au centre de
Prière de confidence, in « La Tapisserie misère,
de Notre-Dame » (Charles Péguy,
Œuvres poétiques complètes, Ed. de la Et pour bien nous placer dans l’axe de
Pléiade, NRF 1975, p.917) détresse,,
Nous ne demandons pas que cette belle Et par ce besoin sourd d’être plus
nappe malheureux,
Soit jamais repliée aux rayons de Et d’aller au plus dur et de souffrir plus
l’armoire, creux,
Nous ne demandons pas qu’un pli de la Et de prendre le mal dans sa pleine
mémoire justesse.
Soit jamais effacé de cette lourde
chape. Par ce vieux tour de main, par cette
même adresse,
Maîtresse de la voie et du Qui ne servira plus à courir le bonheur,
raccordement, Puissions-nous, ô régente, au moins
Ô miroir de justice et de justesse tenir l’honneur,
d’âme, Et lui garder lui seul notre pauvre
Vous seule vous savez, ô grande notre tendresse.
Dame,
Ce que c’est que la halte et le
Prière de Claude la Colombière
recueillement.
Mon Dieu, je suis si persuadé que tu
Maîtresse de la race et du veilles sur ceux qui espèrent en Toi et
recroisement, qu'on ne peut manquer de rien quand
Ô temple de sagesse et de on attend de Toi toute chose, que j' ai
jurisprudence, résolu de vivre désormais sans aucun
Vous seule connaissez, ô sévère souci et de me décharger sur Toi de
prudence, toutes mes inquiétudes.
Ce que c’est que le juge et le
balancement.
Prière de l’éducateur parole qui anticipe le possible et même
Ils vont leur chemin, Seigneur, ces l’impossible. Et de les accompagner au
garçons et ces filles, comme tes seuil du Temple, à l’extrême bord de
disciples vers Emmaüs. l’éternel.

Tu m’as mis sur leur route. Donne-moi Que je puisse les inviter à incliner leur
de les rejoindre. Tu m’as rejoint dans cœur vers cet Autre qui les habite déjà,
mon histoire, accompagnant mon pour écouter le souffle ténu du
cheminement et ma démarche, murmure de l’Esprit.
respectant les méandres, les déviances
et même les impasses de ma vie. Un jour de leur vie, fais les asseoir,
Apprends-moi à faire de même, en ton Seigneur, à ta table du pain rompu et
nom, avec eux. partagé, pour que leurs yeux s’ouvrent
et qu’ils repartent hommes et femmes
Non pas seulement les voir, mais les pour les autres.
regarder.
Ces visages chiffonnés, lisses, ou ceux Fais de moi, Seigneur, moins l’homme
dont le sourire dit le cœur. Ces yeux des changements que celui des
vides, fuyants, ou ce regard pétillant conversions. Le don le plus précieux
d’étoiles. Que le soir, Seigneur, je que j’attends de toi, c’est cette
rentre à la maison, lourd d’emporter attention au mystère de chacun d’eux
avec moi tous ces visages, tous ces qu’aucune science humaine ne peut
regards. atteindre.
Jacques Maréchal s.j.
Apprends-moi, Seigneur, à rejoindre ton
désir sur eux en embrassant toute Prière de l’éducateur (simplifiée)
l’étendue de leurs propres désirs. De ne Ils vont leur chemin, Seigneur, ces
pas me figer sur ce qu’ils sont, mais de garçons et ces filles, comme tes
me fixer sur ce qu’ils ne sont pas disciples vers Emmaüs.
encore, convaincu que l’horizon de
demain peut venir dire ses promesses. Tu m’as mis sur leur route. Donne-moi
de les rejoindre. Tu m’as rejoint dans
Comme toi avec tes deux disciples, mon histoire, accompagnant mon
donne-moi de les aider à apprendre ce cheminement et respectant les
qu’ils doivent savoir, mais surtout que méandres de ma vie. Apprends-moi à
l’essentiel est de goûter les choses faire de même, en ton nom, avec eux.
intérieurement. On peut posséder tant
de savoirs et ignorer ce qu’on sait ! Non pas seulement les voir, mais les
regarder. Que le soir, Seigneur, je
Apprends-moi envers eux, Seigneur, rentre à la maison, riche d’emporter
l’infinie patience que tu nous portes. avec moi tous ces visages, tous ces
D’être l’agriculteur qui respecte leur regards.
terreau et les délais de leurs moissons.
Avec l’espérance infinie. Apprends-moi, Seigneur, à rejoindre ton
désir sur eux en embrassant l’étendue
Quand il m’arrive de les voir comme de leurs propres désirs. A ne pas me
des puits comblés et desséchés, aide- figer sur ce qu’ils sont, mais à me fixer
moi alors, Seigneur, à soulever pierre à sur la promesse de ce qu’ils ne sont
pierre pour dévoiler ce qui était caché à pas encore.
leurs propres yeux. A être le sourcier
de l’eau vive qui dort en eux. Comme toi avec tes deux disciples,
donne-moi de leur apprendre ce qu’ils
Que je puisse leur dire, comme toi si doivent savoir, et surtout de goûter les
souvent : « Lève-toi et marche ». Cette choses intérieurement.
Apprends-moi, Seigneur, ton infinie Vous, toutes les choses tendres, louez le
patience envers eux. A être Seigneur.
l’agriculteur qui respecte leur terreau Mangues mûres et dorées, éponges et mousses,
et les délais de leurs moissons. Avec peau de bébé, peluches et bouillie d'avoine…
espérance. Louez le Seigneur et bénissez Son nom !

Quand il m’arrive de les voir comme Vous, toutes les choses douces, louez le Seigneur.
des puits asséchés, aide-moi, Seigneur, Pommes, pêches et confitures de myrtilles, rêves
des jeunes et souhaits des vieux…
à soulever pierre après pierre pour
Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
dévoiler ce qui était caché à leurs
propres yeux. A être le sourcier de Vous, toutes les choses rapides, louez le
l’eau vive qui dort en eux. Seigneur.
Eclairs et hirondelles, qui sillonnent le ciel, trafic
Que je puisse leur dire, comme toi : d'autoroutes et ambulances qui foncent…
« Lève-toi et marche », cette parole qui Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
anticipe le possible et même
l’impossible. Vous, toutes les choses lentes, louez le Seigneur.
Enormes éléphants pesants et vieilles vaches
Que je puisse les inviter à incliner leur anguleuses, tortues,
cœur vers cet Autre qui les habite déjà, limaces et malades sur leurs béquilles…
pour écouter le souffle ténu du Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
murmure de l’Esprit. Donne-moi d’être
attentif au mystère de chacun d’eux. Vous, toutes les choses bruyantes, louez le
Seigneur.
Qu’avec toi Seigneur, ils s’asseyent à ta Tonnerre, tambours de minuit et taxis, grêle et
pluie sur les toits de tôle…
table du pain rompu et partagé, pour
Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
que leurs yeux s’ouvrent et qu’ils
repartent hommes et femmes pour les Vous, toutes les choses silencieuses, louez le
autres. Seigneur.
d’après Jacques Maréchal s.j. Brise légère dans la chaleur de midi, bébés
endormis et poissons dans la mer,
Prière de louange femmes qui s'inquiètent et qui souffrent et qui
Laissons-nous aller à la joie de louer Dieu… pleurent…
Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
Toutes les œuvres de Dieu, louez le Seigneur et
bénissez Son nom ! Vous, toutes les choses spirituelles, louez le
Seigneur.
Vous, toutes les grandes choses, louez le Musique exaltante et chant des psaumes, étude de
Seigneur. la Bible et louange du gospel,
Montagnes du Drakensberg et Montagne de la annonce de la Parole et accueil des dons de
Table, Océans indiens et Atlantique, Dieu…
arbres à bois jaune et baobabs… Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
Vous, toutes les choses créées, louez le Seigneur !
Vous, toutes les choses minuscules, louez le Notre planète terre et la lune en orbite, notre
Seigneur. galaxie et les systèmes solaires,
Fourmis rouges affairées et tiques tapies, têtards tout l'univers, le connu et l'inconnu…
frétillants et moustiques harcelants… Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
Louez le Seigneur et bénissez Son nom !
O Seigneur, nous T'adorons par notre voix et
Vous, toutes les choses pointues, louez le notre silence, car Tu es digne de recevoir louange
Seigneur. et adoration !
Epines de cactus et figues de barbarie, feuilles
d'aloès et talons-aiguilles… Poème de louange sud-africain – Journée
Louez le Seigneur et bénissez Son nom ! Mondiale de Prière "Signes des temps" 3 mars
2006
Prière de Saint François d’Assise Prière de saint Thomas d'Aquin
Seigneur, faites de moi un instrument (XIIIe siècle)
de votre paix ! Seigneur, mets de l’ordre dans ma vie,
Là où il y a de la haine, que je mette et ce que tu veux que je fasse,
l’amour. donne moi de le connaître,
Là où il y a l’offense, que je mette le donne-moi de l’accomplir comme il faut
pardon. et comme il est utile au salut de mon
Là où il y a la discorde, que je mette âme.
l’union. Que j’aille vers toi, Seigneur, par un
Là où il y a l’erreur, que je mette la chemin sûr,
vérité. droit, agréable et menant au terme,
Là où il y a le doute, que je mette la foi. un chemin qui ne s’égare pas
Là où il y a le désespoir, que je mette entre les prospérités et les adversités,
l’espérance. en sorte que je te rende grâce dans les
Là où il y a les ténèbres, que je mette choses prospères
votre lumière. et que je garde la patience dans les
Là où il y a la tristesse, que je mette la choses adverses,
joie. ne me laissant ni exalter par les
Ô maître, que je ne cherche pas tant premières,
à être consolé… qu’à consoler ; ni abattre par les secondes.
à être compris… qu’à comprendre ; Seigneur, que toute joie me fatigue qui
à être aimé… qu’à aimer ; est sans toi,
Car : et que je ne désire rien en dehors de
C'est en donnant… qu’on reçoit ; toi.
C’est en s’oubliant… qu’on trouve ; Que tout travail, Seigneur,
C’est en pardonnant qu’on est me soit agréable qui est pour toi
pardonné ; et tout repos insupportable qui est sans
C’est en mourant… qu’on ressuscite à toi.
la vie éternelle. Donne-moi souvent de porter mon
cœur vers toi,
Prière de Saint François d’Assise et quand je faiblis,
Seigneur, dans le silence de ce jour De peser ma faute avec douleur,
naissant, avec un ferme propos de me corriger.
Je viens te demander la paix, la
sagesse et la force. Prière de sérénité
Je veux regarder aujourd’hui le monde Seigneur, donne-moi la sérénité d'accepter les
avec des yeux tout remplis d’amour ; choses que je ne puis changer, le courage de
Être patient, compréhensif, et doux changer les choses que je peux, et la sagesse d'en
Voir tes enfants au-delà des connaître la différence.
apparences,
comme tu les vois toi-même, Prières du malade
et ainsi, ne voir que le bien en chacun. Vierge Marie,
Ferme mes oreilles à toute calomnie, Mère de Miséricorde,
Garde ma langue de toute malveillance c'est avec confiance que je tourne
Et que seules les pensées qui bénissent vers Vous mon regard filial.
demeurent en mon esprit. Je sais et je crois
Que je sois si bienveillant et si joyeux que vous m'accompagnez dans mon épreuve,
que tous ceux qui m’approchent comme vous l'avez fait pour Jésus, votre Fils,
sentent ta présence. sur le chemin du calvaire.
Revêts-moi de Ta Beauté, Seigneur, Quand ma croix sera trop lourde,
et qu’au long du jour je Te révèle. aidez-moi à la porter
et à ne pas perdre courage.
Vierge Marie, notre Mère
priez pour moi ainsi que pour tous ceux
qui me manifestent leur affection.
Que par votre intercession,
Jésus votre Fils, Seigneur, tu m'as toujours donné le pain du
nous comble de sa Paix lendemain
et nous garde dans l'Espérance. Et, bien que pauvre, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu m'as toujours donné la force du


lendemain
Tu le sais, Seigneur, je suis faible, Et bien que faible, aujourd'hui, je crois.
et souvent, dans les moments difficiles,
je cherche, pour me soutenir, une " présence Seigneur, tu m'as toujours donné la paix du
amie ". lendemain
Et, bien qu'angoissé, aujourd'hui, je crois.
J'ai besoin d'une parole,
d'une main à serrer, Seigneur, tu m'as toujours gardé dans l'épreuve,
d'un visage à embrasser. Et, bien que dans l'épreuve, aujourd'hui, je crois.

Mais j'ai compris, maintenant, qu'une présence Seigneur, tu m'as toujours tracé la route du
physique lendemain,
n'est pas forcément le signe d'une présence réelle. Et, bien qu'elle soit cachée, aujourd'hui je crois.
Deux êtres peuvent se voir,
se toucher et même très fort s'embrasser, Seigneur, tu as toujours éclairé mes ténèbres,
mais demeurer loin, très loin l'un de l'autre, Et, bien que sans lumière, aujourd'hui, je crois.
séparés,
si l'amour entre eux, par l'intérieur, ne les unit. Seigneur, tu m'as toujours parlé quand l'heure
était propice,
Combien de mains serrées ne sont que comédie ! Et, malgré ton silence, aujourd'hui, je crois.
Combien de couples,
depuis longtemps couchés dans le lit d'habitudes, Seigneur, tu as toujours été l'ami fidèle,
ne sont que deux solitudes, Et, malgré ceux qui trahissent, aujourd'hui, je
campant de part et d'autre d'un infranchissable crois.
fossé !
Seigneur, tu as toujours accompli tes promesses,
Mais je crois aussi de toutes mes forces, Seigneur, Et, malgré ceux qui doutent, aujourd'hui, je crois.
que deux êtres, l'un de l'autre cruellement
éloignés,
par l'espace ou le temps, PRIÈRE POUR LE TEMPS DE LA
peuvent se rejoindre, s'unir, vivre en communion VIEILLESSE
profonde,
si l'amour en eux est vivant. Bénis, Seigneur, ceux qui comprennent
mon pas hésitant et ma main tremblante.
Je le crois pour les hommes, Seigneur,
alors, comment ne pas le croire pour toi ? Bénis ceux qui savent qu'aujourd'hui
Puisque tu nous aimes infiniment, mes oreilles vont peiner pour entendre.
ta présence à chacun de nous,
ne peut être qu'infinie. Bénis ceux qui détournent les yeux,
Présence réelle, s'il m'arrive de renverser mon café le matin.
présence totale,
toujours et partout. Bénis ceux qui ne disent jamais :
« c'est la troisième fois de la journée
Rien, Seigneur, ne peut nous séparer de toi, que vous racontez cette histoire ».
rien qui ne vient de toi.
Bénis ceux qui ont le don de me faire évoquer
Michel Quoist les jours heureux d'autrefois.

Bénis ceux qui font de moi un être aimé,


AUJOURD'HUI, JE CROIS respecté et non pas abandonné.
Petite liturgie quotidienne, Communauté de
Pomeyrol. Bénis ceux qui devinent que je ne sais plus
comment trouver la force de porter ma croix. Père, je viens simplement te dire que je suis ton
enfant...
Bénis ceux qui adoucissent par leur amour,
les jours qui me restent à vivre, Père, fais de moi ce que tu veux : me voici pour
en ce dernier voyage dans la maison du Père. faire ta volonté.

Ester Mary Walker Ô Père, je n'ai point de forces, mais j'ai la tienne,
me voici : travaille en moi, taille et coupe,
soulève-moi ou laisse-moi tout seul, je ne te ferais
SOIS PATIENT ET OBSCUR jamais l'injure d'avoir peur ou de croire que tu
m'oublies...
Seigneur, je ne pourrai jamais plus vous servir,
comme je l'avais rêvé, car je suis pour toujours un Je veux boire au même calice que ton Fils.
« diminué » ... Maintenant Seigneur, c'est bien
fini. Me voilà cloîtré dans une chambre. Au lieu Ô Père, ne me le refuse pas ! Mais tu ne me le
de vous rendre service, il faut que je me fasse refuseras pas, puisque je sais que telle est ta
servir. Au lieu de ne plus penser à moi, je dois à volonté.
tout instant mesurer mes forces. Au lieu d'utiliser
mon intelligence pour votre gloire, voilà ma tête Père, me voilà, je n'ai pas fini de te faire de la
vide et douloureuse. Je voulais montrer à tous que peine, mais tu ne finiras jamais de me pardonner.
vous êtes bon : mon cœur s'est refermé sur sa Quant à l'amour, je serai toujours battu... Non car
souffrance, et mon corps qui voulait porter votre tu me donneras le tien, tu me donneras ton amour,
amour, est inerte : pour combien de temps ? ton Fils en qui je pourrai tout.
Si je ne peux plus travailler pour mes frères, quel
sens garde ma vie ? Seigneur Dieu, voici ma vie pour que tu en fasses
ce que tu voudras, pour que tu en fasses la vie de
Le Christ : Jésus Christ. Mais tu ne pourras empêcher que
Mon fils, ne peux-tu faire ce que j'ai fait le partout où tu m'enverras, joyeux ou désolé,
premier ? Écoute, tu sais le moyen, avec Moi, de malade ou bien portant, comblé ou humilié,
porter la lumière au monde entier ? Il faut l'Esprit en moi clame vers toi, véhément, appelant
précisément cesser de voyager, renoncer à se ton amour impérieusement pour mes frères les
servir de tes mains et de tes pieds. Il faut donner hommes qui ne savent pas que tu es Père.
tes mains et tes pieds, qu'on les cloue. L'important
n'est pas de beaucoup parler, mais de se faire Ô Père, Voici ma vie, pour que tu en fasses ce que
entendre. Pour cela, il faut beaucoup de silence et tu voudras, mais donne-moi mes frères que je te
d'humilité, toute une vie de souffrance et les rende.
d'obscurité. Tu es bien servi, de quoi te plains-tu ?
Allons, mon fils, prends courage ! Père Lyonnet

J'y suis passé, je le sais, je peux en témoigner : il


n'y a pas de meilleure chaire pour enseigner que la QUAND ON EST MALADE
Croix et le Calvaire. Sois patient et obscur et je te Seigneur Jésus, ça ne va pas aujourd'hui.
délègue ma parole, et tu te feras entendre au
monde entier. Pour prêcher, il suffit de ton Je suis malade et j'ai mal ! C'est difficile de
sourire, et que tu dises : « Seigneur, je suis penser à autre chose.
content, j'accomplis votre volonté. » Toi aussi, tu as dû être malade quand tu vivais en
Palestine,
Père Lyonnet
Tu as été fatigué, tu as eu mal, tu as eu soif, tu
sais ce que c'est.
SUSCIPE (ACCUEILLE) Quand j'ai mal, je ne pense plus aux autres, je ne
pense qu'à moi.
Père, c'est à toi que je m'adresse ce soir avec une S'il te plaît, Seigneur, aide-moi à ne pas toujours
confiance tranquille et paisible. Ton Fils m'a déranger ceux gui m'entourent, à ne pas toujours
appris que tu étais mon Père, qu'il ne fallait pas appeler quelqu'un près de moi, à ne pas grogner
t'appeler d'un autre Nom. Tu n'es que Père. tout le temps !
Aide-moi à prendre mes médicaments, même si je Tu aimes celui qui te prie,
ne les trouve pas bons, et à rester quand même de Tu aimes ceux qui restent dans Ton amitié,
bonne humeur. Tu bénis ceux qui font Ta volonté.

Auteur inconnu Prière d’une musulmane noire à


Notre-Dame : Je suis ta fille
Prière d'un handicapé dans un Mère, je suis ta fille ! Ecoute-moi ce soir.
hôpital de New York J’éprouve tant de joie à venir te parler
J'ai demandé à Dieu la force pour atteindre le A venir t’ouvrir mon cœur !
succès, Tu m’écouteras n’est-ce pas ?
Il m'a rendu faible afin que j'apprenne Tu m’écouteras sans te lasser…
humblement à obéir. Sais-tu ? J’ai toujours rêvé d’une maman comme
Toi !
J'ai demandé la santé pour faire de grandes Nos mères africaines sont bonnes, tu le sais…
choses, Mais elles ont tant de soucis et de peine avec leurs
Il m'a donné l'infirmité pour que je fasse des enfants !
choses meilleures. Elles les portent sur le dos avec, souvent, de gros
paniers sur la tête.
J'ai demandé la richesse afin que je puisse être Vraiment, elles n’ont pas une minute pour
heureux, souffler !
Il m'a donné la pauvreté afin que je puisse être Toi, au contraire, tu es toute à nous…
sage. Peut-être encore plus avec tes enfants d’Afrique
Qu’avec tous les autres enfants du monde.
J'ai demandé le pouvoir pour compter sur D’abord n’es-tu pas venue te réfugier chez nous
l'appréciation des hommes, Quand tu fus chassée de ton pays ?
II m'a donné la faiblesse afin que j'éprouve le Tu aurais pu te diriger vers le Nord, l’Est ou
besoin de Dieu. l’Ouest…
Quand tu faisais la cuisine, tu te tenais accroupie
J'ai demandé un compagnon afin de ne pas vivre comme nous
seul, Près d’un petit feu de bois et d’une marmite de
II m'a été donné un cœur afin que je puisse me terre cuite.
réjouir de toutes choses. Quand tu voulais un peu d’eau, tu n’avais pas un
robinet brillant
Je n'ai rien eu de ce que j'avais demandé, Ni tant d’autres ustensiles compliqués.
Mais, bien tout ce que j'avais espéré. Tu allais simplement à la fontaine
Et tu revenais en chantant… l’amphore posée sur
Presque en dépit de moi-même, l’épaule
mes prières informulées ont été exaucées ; Marchant comme nous, pieds nus sur les cailloux.
Je suis parmi les hommes le plus richement Et quand Joseph n’avait pas de travail
comblé. Tu as peut-être souffert de la faim, comme nous ?
Pour toutes ces raisons tu dois bien comprendre
Prière d’une jeune confirmée Combien nous avons besoin de Toi.
Comme tes autres enfants, plus que les autres
(Rodez 1994) Nous avons besoin de ta propre joie
Je veux louer le Seigneur de tout mon cœur, Si différente du délire effréné de nos danses
de toute mon âme, je veux louer Son Nom, Qui cependant se prolongent toute la nuit !
le Seigneur est Amour et Bonté. Ta joie vient de ton travail et de l’oubli de Toi-
Il ne garde jamais rancune, même.
Il ne rend pas le mal pour le mal. Vierge Marie, ce soir mon cœur est gonflé de
désirs.
Nous péchons contre Lui, Prends-les tous dans tes mains de maman !
Il ne se venge pas. Merci !
Madia KAFUMBE, Lourdes 1958.
Nous T’oublions souvent,
Toi, Tu ne nous oublies pas.
Le ciel est grand au-dessus de la terre,
Prière d’un malade
Mais, Ton Amour est plus grand que tout. Je ne Vous demande ni santé, ni maladie, ni vie,
Comme le père aime son enfant, ni mort,
mais que vous Vous disposiez de ma santé et de Je suis heureux tout simplement parce que j'ai fait
ma maladie, ta connaissance. A minuit nous devons attaquer,
de ma vie et de ma mort pour Votre gloire, mais je n'ai pas peur. Toi, regarde-nous.
pour mon salut et pour l’utilité de l’Eglise et de
vos saints. C'est le signal ! Je dois partir. J'étais bien avec toi.
Je voudrais encore te dire, et tu le sais, que la
Vous m’avez donné la santé pour Vous servir, et bataille sera dure : il est possible que cette nuit
j’en ai fait un usage tout profane. même je vienne frapper à ta porte. Et même si
Vous m’envoyez maintenant la maladie pour me jusqu'à présent je n'ai pas été ton ami, quand je
corriger : viendrai, tu me laisseras entrer ?
Ne permettez pas que j’en use pour Vous irriter
par mon impatience. Mais que se passe-t-il ? Je pleure ?

Si j’ai le cœur plein de l’affection du monde Mon Dieu, tu vois ce qui m'est arrivé, je ne
pendant qu’il a eu quelque vigueur, commence que maintenant à voir clair... A
anéantissez cette vigueur pour mon salut, et bientôt, mon Dieu, je pars... j'aurai du mal à
rendez-moi incapable de jouir du monde, revenir. Comme c'est étrange, maintenant la mort
soit par faiblesse de corps, soit par zèle charité, ne me fait pas peur.
pour ne jouir que de vous seul. (Edito in di V. Cattana, Le più belle preghiere del
mondo, Mondadori 2006, p. 188)
Par le mépris de Votre parole et de Vos
inspirations, par l’oisiveté et Prière secrete du prêtre à
l’inutilité totale de mes actions et de mes pensées,
par la perte entière du temps que Vous ne m’aviez
l’Eucharistie
donné que pour Vous adorer, Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, selon
pour rechercher en toutes mes occupations les la volonté du Père et avec la puissance du Saint
moyens de Vous plaire, Esprit, tu as donné, par ta mort, la vie au monde ;
et pour faire pénitence des fautes qui se que ton corps et ton sang me délivrent de mes
commettent tous les jours. péchés et de tout mal ; fais que je demeure fidèle
à tes commandements et que jamais je ne sois
Blaise Pascal séparé de toi.

Prière d’un soldat Prière GDF (world thinking day)


En 1972, un texte fut publié dans une revue Seigneur, Toi qui es venu
clandestine. Il s'agit d'une prière retrouvée dans à la rencontre des hommes,
la poche de la veste d'un soldat, Aleksander Tu as aimé sans exclure,
Zacepa, composée quelques instants avant la Tu as donné confiance
bataille au cours de laquelle il perdit la vie, et sens à notre route.
pendant la seconde guerre mondiale. En voici le Merci, pour les richesses
texte : de nos rencontres quotidiennes,
de nos voyages
« Ecoute, O Dieu ! Je n'ai pas parlé avec toi une au-delà de nos horizons :
seule fois dans ma vie mais aujourd'hui j'ai envie le sourire et l’accueil offerts,
de te faire fête. Tu sais, depuis que je suis tout le pain et la parole partagés,
petit, on m'a toujours dit que tu n'existais pas... et les écueils surmontés.
moi, comme un imbécile, j'y ai cru.
Pardon d’emmener trop souvent
Je n'ai jamais contemplé tes œuvres, mais cette
nuit, du cratère fait par une grenade, j'ai observé nos préjugés,
le ciel étoilé, au-dessus de moi. Fasciné par leur nos peurs de l’inconnu.
scintillement, j'ai soudain compris combien c'est
terrible d'avoir été trompé... Je ne sais pas, O Pardon de trop vite rejeter
Dieu, si tu me donneras la main, mais je te le dis, ce qui ne correspond pas
et tu me comprends... à nos habitudes
et à nos croyances.
N'est-ce pas étrange qu'au cœur d'un enfer
épouvantable la lumière me soit apparue et que je Seigneur, renouvelle
t'aie découvert ? A part cela, je n'ai rien à te dire.
notre regard Seigneur qu’il soit pour toi.
sur tous ceux que nous croisons,
ouvre notre cœur Un jour nouveau se lève
pour accueillir la différence. De quoi sera-t-il fait ?
Interpelle-nous Un jour nouveau se lève
par ce qui nous déroute. Plein de prévu et d’imprévu.
Aide-nous à accepter Un jour nouveau se lève
que toute relation ait sa part Seigneur qu’il soit pour toi.
de difficulté ou de souffrance.
Seigneur je veux vivre avec toi
Que nous sachions découvrir Tout ce que je vivrai en cette journée :
Ton visage Mon travail, mes jeux, mes amis.
Sur chaque visage rencontré ; Je veux vivre avec toi
que Ton Amour, Tout ce que je vais rencontrer
pain de notre route, Sans le savoir encore.
nous invite toujours plus
A marcher ensemble sur tes pas. Un jour nouveau se lève
Seigneur qu’il soit pour toi.
Prière louveteau
Scouts de France Prière pour le temps de la
vieillesse
Seigneur Jésus, Bénis, Seigneur, ceux qui comprennent
Toi qui as tant d'amour pour nous, mon pas hésitant et ma main
donne nous la force de t'aimer de plus en plus,
tremblante.
donne nous un cœur joyeux pour chanter
Bénis ceux qui savent qu’aujourd’hui
les merveilles que tu as faites,
aide-nous à faire toujours de notre mieux mes oreilles vont peiner pour entendre.
pour que ton règne arrive, Bénis ceux qui détournent les yeux s’il
aide aussi tous ceux qui souffrent et garde m’arrive de renverser mon café le
s'il te plaît tous ceux que nous aimons. matin.
Amen. Bénis ceux qui ne disent jamais :
« c’est la 3ème fois de la journée que
Prière pour demander de faire la vous racontez cette histoire. »
Bénis ceux qui ont le don de me faire
volonté de Dieu
évoquer les jours heureux d’autrefois.
Dieu Tout-Puissant, éternel, juste et Bénis ceux qui font de moi un être
bon, par nous-mêmes nous ne sommes aimé, respecté et non pas abandonné.
que néant et pauvreté ; mais toi, à Bénis ceux qui devinent que je ne sais
cause de toi-même, donne-nous d'agir plus comment trouver la force de
selon ta volonté, telle que nous la porter ma croix.
connaissons, et de vouloir toujours ce Bénis ceux qui adoucissent par leur
qui te plaît ; ainsi nous deviendrons amour, les jours qui me restent à vivre,
capables, intérieurement purifiés, en ce dernier voyage dans la maison du
illuminés et embrasés par le feu du Père.
Saint-Esprit, de suivre les traces de ton Ester Mary Walker.
Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ, et par
ta seule grâce, de parvenir jusqu'à Toi, Prière scoute
Très-Haut, qui, en Trinité parfaite et
très simple Unité, vis et règne et reçois Seigneur Jésus,
toute gloire, Dieu Tout-Puissant dans Apprenez-nous à être généreux,
tous les siècles des siècles. Amen. A vous servir comme vous le méritez,
A donner sans compter,
François d'Assise
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
Prière pour le matin A nous dépenser sans attendre
Un jour nouveau se lève d'autre récompense que celle de savoir
que nous faisons votre sainte volonté. renaissent à la source du baptême et prennent
place parmi tes enfants d'adoption. Par Jésus, le
Prière universelle du Vendredi Christ, notre Seigneur. Amen.
Saint 5. Pour l'unité des chrétiens
Prions pour tous nos frères qui croient en Jésus
1. Pour l'Église
Christ et s'efforcent de conformer leur vie à la
Prions, frères bien-aimés, pour la sainte Église vérité : demandons au Seigneur notre Dieu de les
de Dieu : que le Père tout puissant lui donne la rassembler et de les garder dans l'unité de son
paix et l'unité, qu'il la protège dans tout Église.
l'univers ; et qu'il nous accorde une vie calme et
paisible pour que nous rendions grâce à Dieu. Dieu éternel et tout-puissant, toi qui rassembles ce
qui est dispersé et qui fais l'unité de ce que tu
Dieu éternel et tout puissant, dans le Christ, tu as rassembles, regarde avec amour l'Église de ton
révélé ta gloire à tous les peuples ; protège Fils : nous te prions d'unir dans la totalité de la foi
l'œuvre de ton amour : afin que ton Église et par le lien de la charité tous les hommes qu'un
répandue par tout l'univers demeure inébranlable seul baptême a consacrés. Par Jésus, le Christ,
dans la foi pour proclamer ton nom. Par Jésus, le notre Seigneur. Amen.
Christ, notre Seigneur. Amen.
6. Pour le peuple juif
2. Pour le pape
Prions pour les Juifs à qui Dieu a parlé, en
Prions pour notre saint Père le pape, Benoît XVI, premier : qu'ils progressent dans l'amour de son
élevé par Dieu notre Seigneur à l'ordre Nom et la fidélité de son Alliance.
épiscopal : qu'il le garde sain et sauf à son Église
pour gouverner le peuple de Dieu. Dieu éternel et Tout-Puissant, toi qui as choisi
Abraham et sa descendance pour en faire les fils
Dieu éternel et tout puissant dont la sagesse de ta promesse, conduis à la plénitude de la
organise toutes choses, daigne écouter notre rédemption le premier peuple de l'Alliance,
prière : protège avec amour le pape que tu as comme ton Église t'en supplie. Par Jésus, le
choisi, afin que, sous la conduite de ce pasteur, le Christ, Notre Seigneur. Amen.
peuple chrétien que tu gouvernes progresse
toujours dans la foi. Par Jésus, le Christ, notre 7. Pour les autres croyants
Seigneur. Amen. Prions pour ceux qui ne croient pas en Jésus
Christ : demandons qu'à la lumière de l'Esprit
3. Pour le clergé et le peuple fidèle
Saint, ils soient capables eux aussi de s'engager
Prions pour notre évêque, N., pour tous les pleinement sur le chemin du salut.
évêques, les prêtres, les diacres, pour tous ceux
qui remplissent des ministères dans l'Église et Dieu éternel et tout puissant, donne à ceux qui ne
pour l'ensemble du peuple des croyants. croient pas au Christ d'aller sous ton regard avec
un cœur sincère, afin de parvenir à la
Dieu éternel et tout puissant dont l'Esprit sanctifie connaissance de la vérité ; et donne-nous de
et gouverne le corps entier de l'Église, exauce les mieux nous aimer les uns les autres et d'ouvrir
prières que nous t'adressons pour tous les ordres davantage notre vie à la tienne, pour être dans le
de fidèles qui la composent : que chacun d'eux, monde de meilleurs témoins de ton amour. Par
par le don de ta grâce, te serve avec fidélité. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.
Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.
8. Pour ceux qui ne connaissent pas Dieu
4. Pour les catéchumènes
Prions pour ceux qui ne connaissent pas Dieu :
Prions pour les (nos) catéchuménes : que Dieu demandons qu'en obéissant à leur conscience ils
notre Seigneur ouvre leur intelligence et leur parviennent à le reconnaître.
cœur, et les accueille dans sa miséricorde ; après
avoir reçu le pardon de tous leurs péchés par le Dieu éternel et tout puissant, toi qui as créé les
bain de la naissance nouvelle, qu'ils soient hommes pour qu'ils te cherchent de tout leur cœur
incorporés à notre Seigneur Jésus-Christ. et que leur cœur s'apaise en te trouvant, fais qu'au
milieu des difficultés de ce monde, tous puissent
Dieu éternel et tout puissant, toi qui assures discerner les signes de ta bonté et rencontrer des
toujours la fécondité de ton Église, augmente en témoins de ton amour : qu'ils aient le bonheur de
nos catéchumènes l'intelligence et la foi : qu'ils
te reconnaître, toi, le seul vrai Dieu et le Père de  I will speak one language and wear one
tous les hommes. Par Jésus, le Christ, notre uniform : Charity.
Seigneur. Amen.  I will have one very special love : The
Blessed Virgin Mary.
9. Pour les pouvoirs publics
Prions pour les chefs d'État et tous les Promeneur
responsables des affaires publiques : que le Promeneur
Seigneur notre Dieu dirige leur esprit et leur écoute et fais silence.
cœur selon sa volonté pour la paix et la liberté de
tous. Que nul bavardage
que nul bruit
Dieu éternel et tout puissant, toi qui tiens en ta ne distraient ton regard.
main le cœur des hommes, et garantis les droits
des peuples, viens en aide à ceux qui exercent le Regarde autour de toi,
pouvoir ; que partout sur la terre s'affermissent Admire, contemple…
avec ta grâce la sécurité et la paix, la prospérité Prends le temps.
des nations, et la liberté religieuse. Par Jésus, le Ne te bouscule pas.
Christ, notre Seigneur. Amen.
Ecoute et fais silence.
10. Pour nos frères dans l'épreuve
Frères bien aimés, prions Dieu le Père tout Dans le calme du soir,
puissant d'avoir pitié des hommes dans où tu viens en ce lieu,
l'épreuve : qu'il débarrasse le monde de toute laisse-toi vivre au rythme de l’histoire.
erreur, qu'il chasse les épidémies et repousse la L’homme y a voulu chanter Dieu.
famine, qu'il vide les prisons et délivre les captifs,
qu'il protège ceux qui voyagent, qu'il ramène chez Ecoute et fais silence.
eux les exilés, qu'il donne la force aux malades, et Sinon tu n’entendrais pas
accorde le salut aux mourants. les confidences humaines,
et la Parole de Dieu
Dieu éternel et tout puissant, consolation des que recèle ce lieu.
affligés, force de ceux qui peinent, entends les
prières des hommes qui t'appellent, quelles que Promeneur d’un soir,
soient leurs souffrances : qu'ils aient la joie de écoute et fais silence…
trouver dans leurs détresses le secours de ta
miséricorde. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Promesse et appels caravelles
Amen.
Les appels Caravelles
Si tu veux être solidaire,
Prière vietnamienne combats l'indifférence et agis avec d'autres.
By the late Vietnamese Cardinal Francis Xavier Si tu veux devenir toi-même,
Nguyen Van Thuan 1928 – 2002 ose te confronter à d'autres et donne le meilleur de
 I will live the present moment to the toi-même.
fullest. Si tu veux aller plus loin,
 I will discern between God and God's fais le point et sors de tes frontières.
works. Si tu veux respecter la vie,
 I will hold firmly to one secret : prayer. découvre la nature et lutte pour un environnement
 I will see in the Holy Eucharist my only plus humain.
power. Si tu veux construire le monde,
 I will have only one wisdom : the science prends ta part de responsabilité et mets tes
of the Cross. compétences au service des autres.
 I will remain faithful to my mission in the Si tu veux bâtir l'avenir,
Church and for the Church as a witness of fais équipe avec d'autres et garde confiance.
Jesus Christ. Alors tu es sur le chemin de la liberté et de
 I will seek the peace the world cannot l'amour :
give. tu réponds à l'appel de Jésus-Christ.
 I will carry out a revolution by renewal in
the Holy Spirit. La promesse
Adhérant à l'appel que me lance la caravelle,
en réponse à l'amour de Dieu, Que le monde est beau
pour prendre part à la construction d'un monde,
Prendre le temps de s’arrêter
plus juste, plus vrai, plus fraternel,
regarder les herbes folles dans les prés,
solidaire de toutes les autres guides,
les abeilles et les grands arbres
aujourd'hui, je m'engage à être caravelle.
Prendre le temps de s’étonner
des couleurs de l’oiseau,
Promesse guide et parler tout bas à l’oreille de Dieu
(FSE) de toutes ses merveilles.
Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je
m'engage : Questionnaire de Proust
à servir de mon mieux Dieu, l'Eglise et la Patrie ;
(1886)
à aider mon prochain en toutes circonstances ;
à observer la Loi des Guides.
Ma vertu préférée
Le principal trait de mon caractère
(GDF)
La qualité que je préfère chez les hommes
Avec vous toutes,
La qualité que je préfère chez les femmes
confiante en Dieu qui m’aime,
Mon principal défaut
je promets de faire tout mon possible :
Ma principale qualité
pour rendre les autres heureux,
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis
pour être utile à mon pays
Mon occupation préférée
et vivre selon la loi de toutes les guides du
Mon rêve de bonheur
monde.
Quel serait mon plus grand malheur ?
A part moi -même qui voudrais-je être ?
Psaume 18b (cf. Je te vire) Où aimerais-je vivre ?
La couleur que je préfère
Quatre bougies La fleur que j'aime
L'oiseau que je préfère
La première bougie
Mes auteurs favoris en prose
sera la lumière de mon sourire Mes poètes préférés
offert à tous, chaque jour, Mes héros dans la fiction
comme un cadeau. Mes héroïnes favorites dans la fiction
Car toi, Seigneur, tu viens Mes compositeurs préférés
pour la joie de tous. Mes peintres préférés
Mes héros dans la vie réelle
La deuxième bougie Mes héroïnes préférées dans la vie réelle
sera la lumière de ma prière Mes héros dans l'histoire
tournée vers toi, chaque jour, Ma nourriture et boisson préférée
comme un regard. Ce que je déteste par-dessus tout
Car toi, Seigneur, tu parles Le personnage historique que je n'aime pas
à chacun dans le secret du cœur. Les faits historiques que je méprise le plus
Le fait militaire que j'estime le plus
La troisième bougie La réforme que j'estime le plus
sera la lumière de mon pardon Le don de la nature que je voudrais avoir
accordé à tous, chaque jour, Comment j'aimerais mourir
L'état présent de mon esprit
comme une main tendue.
La faute qui m'inspire le plus d'indulgence
Car toi, Seigneur, tu laves
Ma devise
toutes les offenses des hommes.

La quatrième bougie
Questions
sera la lumière de ma douceur (posées à Maurice Zundel, dans Rencontre du
distribuée à tous, chaque jour, Christ, les Editions Ouvrières, Paris, 1951)
comme du bon pain.
- QUI ÊTES-VOUS ?
Car toi, Seigneur,
Un mystère, fait de tendances et d’aspirations, de
tu donnes à chacun ton Amour.
possibilités et d’impuissances, un « devenir »
(Charles Singer)
plutôt qu’un « être ».
- COMMENT SE RÉSUMENT TOUTES NOS TENDANCES ? De ne pouvoir se réaliser qu’en l’infini, c’est-à-
En la recherche du bonheur. dire en Dieu :
Réalité vivante, puisqu’elle nous fait vivre
- QU’EST-CE QUE LE BONHEUR ? comme « la Vie de notre vie ».
Une complète harmonie. Réalité spirituelle, puisque, dans la mesure où
nous nous approchons d’elle, nous devenons
- COMMENT Y TENDONS-NOUS ? intérieurs à nous-mêmes, puisqu’elle est en nous
Chacun a sa voie pour y parvenir. Ces voies se comme une exigence de libération qui nous
ramènent à quatre ou cinq types principaux : contrait sans cesse à nous dépasser, à sortir des
Recherche de la Vérité : Science limites de la matière.
Recherche de la Beauté : Art Réalité personnelle, puisque, faisant de nous des
Recherche de l’Unité : Amour personnes, elle doit posséder au plus haut degré le
Recherche de la Puissance : Fécondité pouvoir de rayonnement qui constitue la Personne
Recherche de l’Idéal (moral) : Sainteté comme foyer de générosité.
Chacun de ces buts est illimité. On ne peut jamais
pleinement l’atteindre ici-bas ; il paraît d’autant - QU’EST-CE QUE DIEU ?
plus éloigné qu’on s’en approche davantage. Tout cela.
Aussi la joie de notre vie terrestre n’est ni dans la
possession définitive de l’objet, ni dans une - OÙ EST DIEU ?
complaisance factice qui en arrêterait la poursuite, En nous : comme exigence et impulsion.
mais dans un élan qui fait pressentir l’infinité de Au dehors de nous : en tant qu’Inaccessible et
son objet. Ineffable.
Au dessus de nous : parce que grandissant sans
- EN QUOI CONSISTE LA GRANDEUR DU RÉEL ? limite à mesure que nous en approchons.
En ce qu’il est ouvert sur autre chose, sur un au- Devant nous : comme centre d’attirance et de
delà toujours présent. séduction.

- LA JOIE DE VIVRE ? - PEUT-ON CONNAÎTRE DIEU ?


Dans la découverte de cet au-delà toujours Analogiquement, au moyen d’idées qui expriment
présent. des rapports semblables à des niveaux d’être
différents. – Aussi bien, tous ces mots : Beauté,
- LA BEAUTÉ ? Vérité, etc., ne disent-ils que très imparfaitement
Dans le rayonnement de sa splendeur. ce qu’Il est.
Nous ne savons pas comment Dieu est beau.
- CETTE POURSUITE DE L’INACCESSIBLE N’EST-ELLE PAS Nous ne savons pas comment Dieu est vrai, etc…
UNE ILLUSION ? C’est d’ailleurs dans la mesure où nous nous
Elle est au contraire la réalité même de nos connaissons vraiment nous-mêmes que nous
tendances. Toute notre vie s’y rattache. Comment faisons la connaissance de Dieu, puisque nous ne
nier que le progrès intérieur soit un sommes qu’un cri vers Dieu.
enrichissement réel ?
- PEUT-ON RAISONNABLEMENT NIER DIEU ?
- QU’EST-CE QUE LA CONSCIENCE ? Non : ce serait se nier soi-même. La religion n’est
Une exigence d’être. pas quelque chose d’irréel, mais l’expression
même de la réalité.
- QU’EST-CE QUE LE REMORDS ?
La protestation de la conscience. - Y A-T-IL DE VRAIS ATHÉES ?
Ce n’est pas sûr. Généralement ceux qui se disent
- PEUT-ON DÉTRUIRE LA CONSCIENCE ? athées ne repoussent pas la réalité de Dieu, mais
On peut taire sa voix, mais non détruire la une fausse notion de Dieu. Ils sont, parfois, plus
conscience. religieux que d’autres qui, se parant de ce titre,
n’en ont pas l’esprit.
- TOUTES CES FORMES DU BONHEUR : VÉRITÉ, BEAUTÉ,
UNITÉ, PUISSANCE, IDÉAL, SONT-ELLES LA MÊME CHOSE ? - QU’EST-CE QUE LA VIE EN NOUS ?
L’une inclut l’autre (par exemple, pour un savant, Une tendance vers l’Illimité, un élan vers
la Vérité est belle, il l’aime etc…) et les mêmes l’Inaccessible.
exigences se retrouvent en chacune.
- QU’EST-CE QUE DIEU DANS NOTRE VIE ?
- QUEL EST LEUR CARACTÈRE COMMUN ?
Ce qu’il y a de plus intime (immanent), ce qu’il y devenir soi-même dans le total épanouissement des
a de plus inaccessible (transcendant). beautés cachées en nous.
…en Lui, nous avions la vie, le mouvement et Dans la vie, beaucoup dépend des personnes que
l’être. (Ac 17,28) l’on choisit de regarder. Puisque d’une certaine
Dieu est « la Vie de notre vie ». façon on décide de les suivre. Puisque d’avance on
sait qu’elles vont nous entraîner. Puisque d’une
- QU’EST-CE ALORS QUE LA RELIGION ? certaine façon, on se prépare à leur ressembler. Pas
La vie même prise dans toute son ampleur. à les imiter ! jamais ! mais à inventer soi-même sa
vie en se laissant éclairer.
- QU’EST-CE QUE LA CROYANCE ? Si on regarde celui qui ne craint pas de parler avec
La lumière de la Vie. courage pour dévoiler les injustices et les
méchancetés, celle qui agit pour que chacun soit
- QUAND POSSÉDONS-NOUS LA FOI ? respecté…
Quand nous faisons la rencontre de Dieu. Si on regarde celui ou celle qui est toujours prêt à
Rencontre chaque jour nouvelle. La foi doit rendre service, à faire passer l’autre avant lui, qui
grandir chaque jour, sinon elle s’éteint : comme donne sans compter, qui partage et lutte contre la
un art négligé s’oublie. pauvreté…
Si on regarde celui ou celle qui met le sourire sur
- FAUT-IL S’ÉTONNER DES DIFFICULTÉS, DES CRISES QUE les lèvres, qui n’utilise pas le coup de griffes, qui
SUBIT LA FOI ? place la bonté et la tolérance dans son regard et ses
Non, elles viennent de la hauteur de l’objet, de paroles, qui ne juge pas…
l’effort continuel que sa poursuite exige. Le Si on regarde Jésus de Nazareth et son Evangile
croyant a sans cesse besoin de se retremper dans qui est une Bonne Nouvelle…
la source. En regardant toujours la lumière, elle finit par se
poser sur le visage, elle y reste et le transfigure.
- QU’EST-CE QUE LA SAINTETÉ ?
Cette complète ouverture de l’être sur l’Infini – Règles de conduite
quand tout l’être est l’expression d’un Autre -
Parlez aussi peu que possible de vous-mêmes.
puisqu’aussi bien la vie est essentiellement
Occupez-vous de vos propres affaires.
relation à l’Autre, poursuite de l’Au-delà. Être
Evitez la curiosité.
saint, c’est donc accepter pleinement la réalité et
Ne vous mêlez pas des affaires des autres.
coïncider totalement avec elle.
Acceptez la contradiction et la rectification
joyeusement.
- QU’EST-CE QUE LA VIE MORALE ?
Passez sous silence les fautes des autres.
La vie conforme à la réalité.
Acceptez d'être blâmé si vous êtes innocent.
Acceptez les insultes et les blessures.
- QU’EST-CE DONC QU’AGIR MORALEMENT ?
Acceptez d'être méprisé, oublié et détesté.
Coïncider avec la réalité.
Soyez bon et gentil même sous le coup de la
colère.
- LA VIE EST-ELLE UNE ŒUVRE D’ART ?
Ne cherchez pas à être spécialement aimé ou
Oui, puisqu’elle doit être le resplendissement
admiré.
vivant de la Beauté.
Ne prenez pas les choses de haut.
Cédez dans la discussion, même si vous avez
Regard raison.
« Dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, Choisissez toujours ce qui est le plus dur.
mais ce que nous serons ne paraît pas encore Mère Teresa
clairement. Nous le savons : lorsque le Fils de
Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui parce Régles de discernement (Saint
que nous le verrons tel qu’il est. »
(1ère lettre de Saint Jean 3,2)
Ignace de Loyola)
Règles propres à faire discerner et sentir, en
Il y a des personnes qui sont comme des lumières. quelque manière, les divers mouvements excités
Des clartés : elles font lever les yeux ! Quand on dans l'âme, soit par le bon esprit, afin de les
les regarde, c’est comme une invitation à se recevoir ; soit par le mauvais, afin de les
redresser, à quitter les positions assises de repousser. Elles conviennent particulièrement à
l’habitude. A grimper sur la montagne avec elles. la première semaine.
A devenir un autre. A suivre leur traces pour
314 Première règle. A l'égard des personnes qui nous guide et nous conseille dans la consolation,
vont de péché mortel en péché mortel, la conduite ainsi, dans la désolation, est-ce le mauvais esprit,
ordinaire de l'ennemi est de leur proposer des sous l'inspiration duquel nous ne pouvons prendre
plaisirs apparents, leur occupant l'imagination de un chemin qui nous conduise à une bonne fin.
jouissances et de voluptés sensuelles, afin de les
retenir et de les plonger plus avant dans leurs vices 319 Sixième règle. Quoique nous ne devions jamais
et dans leurs péchés. Le bon esprit, au contraire, changer nos résolutions au temps de la désolation,
agit en elles d'une manière opposée : il aiguillonne il est cependant très utile de nous changer
et mord leur conscience, en leur faisant sentir les courageusement nous-mêmes, je veux dire notre
reproches de la raison. manière d'agir, et de la diriger tout entière contre
les attaques de la désolation. Ainsi, il convient de
315 Deuxième règle. Dans les personnes qui donner plus de temps à la prière, de méditer avec
travaillent courageusement à se purifier de leurs plus d'attention, d'examiner plus sérieusement
péchés, et vont de bien en mieux dans le service de notre conscience, et de nous adonner davantage
Dieu, notre Seigneur, le bon et le mauvais esprit aux exercices convenables de pénitence.
opèrent en sens inverse de la règle précédente. Car
c'est le propre du mauvais esprit de leur causer de 320 Septième règle. Que celui qui est dans la déso-
la tristesse et des tourments de conscience, lation considère comment le Seigneur, pour l'éprou-
d'élever devant elles des obstacles, de les troubler ver, le laisse à ses puissances naturelles, afin qu'il
par des raisonnements faux, afin d'arrêter leur résiste, comme de lui-même, aux diverses
progrès dans le chemin de la vertu ; au contraire, agitations et tentations de l'ennemi ; car il le peut
c'est le propre du bon esprit de leur donner du avec le secours divin qui lui reste toujours, quoiqu'il
courage et des forces, de les consoler, de leur faire ne le sente pas, parce que le Seigneur lui a
répandre des larmes, de leur envoyer de bonnes soustrait cette ferveur sensible, cet amour ardent,
inspirations, et de les établir dans le calme, leur cette grâce puissante, ne lui laissant que la grâce
facilitant la voie et levant devant elles tous les ordinaire, mais suffisante pour le salut éternel.
obstacles, afin qu'elles avancent de plus en plus
dans le bien. 321 Huitième règle. Que celui qui est dans la
désolation travaille à se conserver dans la patience,
316 Troisième règle. De la consolation spirituelle. vertu directement opposée aux attaques qui lui
J'appelle consolation un mouvement intérieur qui surviennent ; et qu'il espère qu'il sera bientôt
est excité dans l'âme, par lequel elle commence à consolé, pourvu qu'il emploie comme nous l'avons
s'enflammer dans l'amour de son Créateur et dit dans la sixième règle, les moyens nécessaires
Seigneur, et en vient à ne savoir plus aimer aucun pour vaincre la désolation.
objet créé sur la terre pour lui-même, mais
uniquement dans le Créateur de toutes choses. La 322 Neuvième règle. La désolation a trois causes
consolation fait encore répandre des larmes, qui principales. Premièrement, elle peut être un châti-
portent à l'amour de son Seigneur l'âme touchée du ment. Notre tiédeur, notre paresse, notre
regret de ses péchés, ou de la Passion de Jésus- négligence dans nos exercices de piété, éloignent
Christ, notre Seigneur, ou de toute autre de nous la consolation spirituelle. Secondement,
considération qui se rapporte directement à son elle est une épreuve. Dieu veut éprouver ce que
service et à sa louange. Enfin, j'appelle consolation nous pouvons, et jusqu'à quel point nous sommes
toute augmentation d'espérance, de foi et de capables de nous avancer dans son service et de
charité, et toute joie intérieure qui appelle et attire travailler à sa gloire, privés de ces consolations
l'âme aux choses célestes et au soin de son salut, abondantes et de ces faveurs spéciales.
la tranquillisant et la pacifiant dans son Créateur et Troisièmement, elle est une leçon. Dieu veut nous
Seigneur. donner la connaissance certaine, l'intelligence
pratique et le sentiment intime qu'il ne dépend pas
317 Quatrième règle. De la désolation spirituelle. de nous de faire naître ou de conserver dans nos
J'appelle désolation le contraire de ce qui a été dit cœurs une dévotion tendre, un amour intense
dans la troisième règle : les ténèbres et le trouble accompagné de larmes, ni aucune sorte de
de l'âme, l'inclination aux choses basses et consolation spirituelle ; mais que tout est un don et
terrestres, les diverses agitations et tentations qui une grâce de sa divine bonté ; il veut nous
la portent à la défiance, et la laissent sans apprendre à ne pas placer trop haut notre
espérance et sans amour, triste, tiède, paresseuse, demeure, en permettant à notre esprit de s'élever
et comme séparée de son Créateur et Seigneur. et de se laisser aller à quelque mouvement
Car comme la consolation est opposée à la d'orgueil ou de vaine gloire, nous attribuant à nous-
désolation, les pensées que produit l'une sont mêmes les sentiments de la dévotion et les autres
nécessairement contraires à celles qui naissent de effets de la consolation spirituelle.
l'autre.
323 Dixième règle. Que celui qui est dans la
318 Cinquième règle. Il importe, au temps de la consolation pense comment il se comportera au
désolation, de ne faire aucun changement, mais de temps de la désolation, et qu'il fasse dès lors
demeurer ferme et constant dans ses résolutions, provision de courage pour le moment de l'épreuve.
et dans la détermination où l'on était avant la
désolation, ou au temps même de la consolation. 324 Onzième règle. Qu'il s'efforce aussi de
Car, comme c'est ordinairement le bon esprit qui s'humilier et de s'abaisser autant qu'il lui est
possible, pensant de combien peu de chose il est
capable au temps de la désolation, lorsqu'il est
Résurrection
privé de la grâce sensible ou de la consolation. Au "La Résurrection est l'événement cosmique le plus
contraire, celui qui est dans la désolation se extraordinaire de tous les temps, et c'est aussi un
rappellera qu'il peut beaucoup avec la grâce, événement tout petit et tout humble. Je voudrais
qu'elle lui suffit pour résister à tous ses ennemis, que nous regardions ensemble l'humilité de la
pourvu qu'il s'appuie sur le secours de son Créateur
et Seigneur.
Résurrection, pour que nous comprenions
l'humilité de notre propre résurrection. Nous
325 Douzième règle. Notre ennemi ressemble à avons tendance à rêver de grands événements,
une femme : il en a la faiblesse et l'opiniâtreté. nous aimons ce qui est spectaculaire. Et nous
C'est le propre d'une femme, lorsqu'elle se dispute avons du mal à découvrir l'humilité du passage de
avec un homme, de perdre courage et de prendre Dieu dans nos propres vies, car Il passe toujours
la fuite aussitôt que celui-ci lui montre un visage
ferme ; l'homme, au contraire, commence-t-il à
si humblement, si simplement, comme "une brise
craindre et à reculer, la colère, la vengeance et la légère", et toujours dans un mystère de foi. Quand
férocité de cette femme s'accroissent et n'ont plus Jésus ressuscite, il n'apparaît pas au-dessus du
de mesure. De même, c'est le propre de l'ennemi temple de Jérusalem, devant la foule des grands
de faiblir, de perdre courage et de prendre la fuite jours, dans l'éclats de la foudre et du son des
avec ses tentations, quand la personne qui s'exerce trompettes, il apparaît tout simplement à
aux choses spirituelles montre beaucoup de
quelques-uns qui hésitent même à le reconnaître.
fermeté contre le tentateur, et fait diamétralement
le contraire de ce qui lui est suggéré. Au contraire, (...) Jésus n'apparaît pas comme un triomphateur,
si la personne qui est tentée commence à craindre mais dans une grande petitesse, une grande
et à supporter l'attaque avec moins de courage, il humilité. Il essaie de convaincre ses disciples :
n'est pas de bête féroce sur la terre dont la cruauté "Regardez, je suis là, c'est bien moi, touchez-moi,
égale la malice infernale avec laquelle cet ennemi donnez-moi à manger." Ce mystère si grand de la
de la nature humaine s'attache à poursuivre ses Résurrection est en même temps si petit. Il faut
perfides desseins.
que nous comprenions dans cette lumière notre
326 Treizième règle. Sa conduite est encore celle propre résurrection. Car nous sommes des
d'un séducteur : il demande le secret et ne redoute ressuscités, ce que nous attendons est déjà
rien tant que d'être découvert. Un séducteur qui advenu, et notre résurrection, ce don de l'Esprit-
sollicite la fille d'un père honnête, ou la femme d'un Saint par Jésus, est une merveille mais aussi une
homme d'honneur, veut que ses discours et ses chose toute petite toute humble, qui ne nous
insinuations restent secrets. Il craint vivement, au
contraire, que la fille ne découvre à son père, ou la
transforme pas d'un seul coup, qui ne nous change
femme à son mari, ses paroles trompeuses et son pas brutalement. C'est comme une toute petite
intention perverse ; il comprend facilement qu'il ne semence dans la terre vulnérable et labourée de
pourrait alors réussir dans ses coupables desseins. notre être."
De même, quand l'ennemi de la nature humaine Jean VANIER
veut tromper une âme juste par ses ruses et ses
artifices, il désire, il veut qu'elle l'écoute et qu'elle
garde le secret. Mais si cette âme découvre tout à Révèle-nous
un confesseur éclairé, ou à une autre personne Révèle-nous, Ô Père, ta volonté de paix
spirituelle qui connaisse les tromperies et les ruses pour que nous puissions oser ta paix :
de l'ennemi, il en reçoit un grand déplaisir ; car il
sait que toute sa malice demeurera impuissante,
Délivre-nous des mauvaises peurs et des
du moment où ses tentatives seront découvertes et méfiances,
mises au grand jour. rends-nous la simplicité de l'amour,
pour que nous sachions forger les instruments de
327 Quatorzième règle. Enfin, il imite un capitaine la justice,
qui veut emporter une place où il espère faire un de la dignité, de la nourriture pour taus et de
riche butin. Il asseoit son camp, il considère les
forces et la disposition de cette place, et il l'attaque
l'amour fraternel.
du côté le plus faible. Il en est ainsi de l'ennemi de Révèle-nous, â Père, ta volonté de nous redresser
la nature humaine. Il rôde sans cesse autour de et de nous fortifier, pour que les boiteux marchent
nous ; il examine de toutes parts chacune de nos sans peine,
vertus théologales, cardinales et morales, et, pour que les rejetés soient accueillis,,
lorsqu'il a découvert en nous l'endroit le plus faible pour que les exclus soient réintégrés dans la
et le moins pourvu des armes du salut, c'est par là
qu'il nous attaque et qu'il tâche de remporter sur
famille humaine,
nous une pleine victoire. et que tu sois tout en tous.
(Maurice Hammel)

Salve Regina
Salve Regina, Mater misericordiae,
vita, dulcedo et spes nostra, Salve. ô clémente, ô bienveillante, ô douce
Ad te clamamus, exsules filii Hevae. Vierge Marie !
Ad te suspiramus, gementes et flentes
in hac lacrimarum valle. Sauver la proposition de l’autre
Eia ergo advocata nostra, illos tuos Tout homme vraiment chrétien doit être plus
misericordes oculos ad nos converte. disposé à justifier une proposition obscure du
Et Jesum, benedictum fructum ventris prochain qu'à la condamner. S'il ne peut la
tui, justifier, qu'il sache de lui comment il la
nobis post hoc exsilium ostende. comprend ; et s'il la comprend mal, qu'il le corrige
O clemens ! O Pia ! O Dulcis Virgo avec amour ; et si cela ne suffit pas, qu'il cherche
Maria ! tous les moyens convenables pour le mettre dans
la voie de la vérité et du salut.
Salut, ô Reine Mère de Miséricorde,
Notre vie, notre joie, notre espérance, Tout bon chrétien doit être plus enclin à sauver la
salut ! proposition du prochain qu'à la condamner; et s'il
Enfants d’Eve exilés, nous crions vers ne peut la sauver qu'il s'enquière de la manière
vous. dont il la comprend et, s'il la comprend mal, qu'il
Vers vous nous soupirons gémissant et le corrige avec amour. Et si cela ne suffit pas,
pleurant qu'il cherche tous les moyens convenables pour le
mettre dans la voie de la vérité et du salut.
dans cette vallée de larmes.
O vous, notre avocate, tournez vers
Saint Ignace de Loyola, Exercices spirituels, 1°
nous vos regards miséricordieux. semaine, n°22
Et après ce passage, montrez-nous
Jésus, le fruit béni de vos entrailles.
O clémente, ô miséricordieuse, ô douce
Seigneur, Jésus
Vierge Marie ! Seigneur Jésus,
Je viens te demander humblement, mais avec
confiance, ta paix, ta sagesse, ta force et ton
Salut, ô Reine, Mère de miséricorde,
amour.
notre vie, notre consolation, notre
Fais qu’aujourd’hui, comme toi, je regarde le
espoir, salut ! monde avec des yeux remplis d’amour.
Enfants d'Eve, de cette terre d'exil nous Fais-moi comprendre que tout ce qu’il y a de
crions vers vous. splendide dans ton Eglise jaillit de ta Croix
Vers vous nous soupirons, gémissant et comme sa source.
pleurant dans cette vallée de larmes. Que j’accueille mon prochain comme celui que tu
O vous, notre Avocate, tournez vers veux aimer en moi.
nous vos regards compatissants. Que je sois prêt à me dévouer à son service et à
Et, après cet exil, obtenez-nous de développer le bien que ton amour a placé en lui.
contempler Jésus, le fruit béni de votre Ferme mes oreilles à toute parole médisante et à
sein. toute critique.
Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Revêts-moi de ta bonté et de ta beauté, pour qu’au
Vierge Marie ! long de ce jour, comme Marie, je te révèle.
Amen.
Nous te saluons, Reine, mère de
miséricorde, Seigneur, maître du temps
vie, douceur et notre espoir, nous te Seigneur, maître du temps,
saluons ! fais que je sois toujours prêt à te donner
vers toi nous crions, fils d’Eve exilés, le temps que tu m’as donné.
vers toi nous soupirons, gémissant et
pleurant Seigneur, maître du temps,
dans cette vallée de larmes. aide-moi à trouver chaque jour
Eh bien donc, ô notre avocate, le temps de Te rencontrer,
ces yeux miséricordieux qui sont les le temps d’écouter les autres,
tiens, tourne-les vers nous ! le temps d’admirer
et le temps de respirer,
Et Jésus, le fruit béni de ton sein,
le temps de me taire
après cet exil, montre-le nous,
et le temps de m’arrêter, aujourd’hui, je crois.
le temps de sourire
et le temps de remercier, Seigneur,
le temps de réfléchir tu m’as toujours tracé la route du lendemain,
et le temps de pardonner, Et, bien qu’elle soit cachée,
le temps d’aimer aujourd’hui, je crois.
et le temps de prier.
Seigneur,
Seigneur, maître du temps, tu as toujours éclairé mes ténèbres,
je te donne toutes les heures de cette journée Et, bien que sans lumière,
et tous les jours de ma vie, aujourd’hui, je crois.
jusqu’au moment où j’aurai fini
mon temps sur la terre. Seigneur,
Amen tu m’as toujours parlé quand l’heure était propice,
Jean-Pierre DUBOIS-DUMÉE Et, malgré ton silence,
aujourd’hui, je crois.
Seigneur, quand j’aurai faim
Seigneur,
Seigneur,
tu as toujours été l’ami fidèle,
quand j’aurai faim, donne-moi Et, malgré ceux qui manquent de fidélité,
quelqu’un à nourrir, aujourd’hui, je crois.
quand j’aurai soif, donne-moi quelqu’un
à abreuver Seigneur,
et quand j’aurai froid, quelqu’un à vêtir. tu as toujours accompli tes promesses,
Quand je serai dans la tristesse, donne- Et, malgré ceux qui doutent,
moi quelqu’un à relever, aujourd’hui, je crois.
quand mon fardeau me pèsera, charge-
moi de celui des autres Sentence ignatienne de l’action
et quand j’aurai besoin de tendresse, Que la première règle de ton action soit :
qu’on fasse appel à la mienne. Aie foi en Dieu comme si le succès de tes œuvres
Que ta volonté soit ma nourriture, dépendait en tout de toi, et en rien de Dieu ;
ta grâce ma force et ton amour mon de même cependant, efforce-toi d’agir en tout
repos. comme si Dieu seul devait tout faire, et toi rien.
Que toute ma vie soit une offrande
perpétuellement tendue vers toi, Haec prima sit agendorum regula :
Ô Père, jusqu’au jour où il te plaira de Sic Deo fide, quasi rerum successus omnis a te,
la prendre. nihil a Deo penderet ;
ita tamen iis operam omnem admove, quasi tu
Seigneur, tu m’as toujours donné nihil, Deus omnia solus sit facturus.
Seigneur,
tu m’as toujours donné le pain du lendemain, Séquence de Pentecôte
Et, bien que pauvre, Viens, Esprit Saint, en nos coeurs,
aujourd’hui, je crois. et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.
Seigneur,
tu m’as toujours donné la force du lendemain, Viens en nous, Père des pauvres,
Et, bien que faible, viens, dispensateur des dons,
aujourd’hui, je crois. viens, lumière en nos coeurs.

Seigneur, Consolateur souverain,


tu m’as toujours donné la paix du lendemain, Hôte très doux de nos âmes,
Et, bien qu’angoissé, adoucissante fraîcheur.
aujourd’hui, je crois.
Dans le labeur, le repos ;
Seigneur, dans la fièvre, la fraîcheur ;
tu m’as toujours gardé avec toi dans l’épreuve, dans les pleurs, le réconfort.
Et, bien que dans l’épreuve,
O lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime Je ne te demande pas, Seigneur,
le coeur de tous tes fidèles. d'être présent à ce que je fais.
Je sais que tu l’es,
Sans ta puissance divine, à chacun de nous, à tout instant.
il n’est rien en aucun homme, C’est nous qui sommes absents.
rien qui ne soit perverti. Alors, s’il te plait,
rends-moi plus attentif à ta présence.
Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride, Je voudrais, s’il te plait,
guéris ce qui est blessé. que tu m’aides à garder l’esprit et le cœur vifs,
à devenir toujours plus jeune,
Assouplis ce qui est raide, toujours plus libre, toujours plus réceptif,
réchauffe ce qui est froid, toujours plus émerveillé de tout ce qui est beau
redresse ce qui est dévié. et que je risque de ne pas apercevoir.

À tous ceux qui ont la foi Je ne te demande pas, Seigneur,


et qui en toi se confient, de régler mes problèmes à ma place,
donne tes sept dons sacrés. par des miracles plus ou moins extraordinaires,
même si tu peux les accomplir ;
Donne vertu et mérite, c’est à Toi d’en juger.
donne le salut final, Ce que je te demande, Seigneur,
donne la joie éternelle. s'il te plait, et de toutes mes forces,
c’est la grâce de la conversion,
S’il te plait la grâce de l’amour, la grâce de l’espérance
sans lesquelles je ne pourrai rien faire qui te
Je ne te demande pas, Seigneur,
plaise.
d’oublier mes fautes.
S’il te plait, donne-moi
la grâce de m’oublier moi-même. Si on pouvait…
Et envoie-moi ton Esprit [message corrigé]
de joie, de paix, d’amour. Si on pouvait réduire la population du monde en
un village de 100 personnes tout en maintenant
Je ne te demande pas, Seigneur, les proportions de tous les peuples existants sur la
pourquoi il y a des souffrances. terre, ce village serait ainsi composé : 57
Je te demande, s’il te plait, asiatiques, 21 européens, 14 américains (Nord,
de m’aider à inventer Centre et Sud), 8 africains.
comment les soulager
et les partager, en ton nom. Il y aurait :
52 femmes et 48 hommes
Je ne te demande pas, Seigneur, 30 blancs et 70 non blancs
de changer mon Eglise 30 chrétiens et 70 non chrétiens
comme si elle était extérieure à moi. 80 vivraient dans des masures
S’il te plait, aide-moi 70 seraient analphabètes
à me changer moi-même, 50 souffriraient de malnutrition
membre de cette Eglise. 6 personnes posséderaient 59% de la richesse
Aide-moi à devenir totale et tous les 6 seraient
plus actif dans la communauté chrétienne, originaires des USA
plus compréhensif 1 serait en train de mourir
et plus attentif aux besoins de chacun. 1 serait en train de naître
1 posséderait un ordinateur
S’il te plait, donne-moi 1 (oui, un seulement) aurait un diplôme
le goût de ton Evangile, universitaire
le goût du vrai bonheur
que tu présentes dans les Béatitudes. Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé
Je ne demande rien d’autre que de maladie, vous êtes plus chanceux que le
et je ne cherche rien d’autre million de personnes qui ne verra pas la semaine
que de devenir autre, prochaine.
grâce à ta parole et à ton exemple.
Si vous n'avez jamais été dans le danger d'une million de personnes qui ne verra pas la semaine
bataille, la solitude de l'emprisonnement, l'agonie prochaine.
de la torture, l'étau de la faim, vous vous trouvez Si vous n'avez jamais été dans le danger d'une
mieux que 500 millions de personnes. bataille, la solitude de l'emprisonnement, l'agonie
Si vous pouvez aller à l'église sans peur d'être de la torture, l'étau de la faim, vous êtes mieux
menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure que 500 millions de personnes.
chance que 3 milliards de personnes. Si vous pouvez aller à l'église sans peur d'être
Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure
habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit chance que 3 milliards de personnes.
pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des
habitants de la terre. habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit
Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des
portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, habitants de la terre.
vous faites partie du 8% les plus privilégiés du Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre
monde. portefeuille et de la monnaie dans une petite
Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir boite, vous faites partie du 8% les plus privilégiés
une double bénédiction, parce que quelqu'un a du monde.
pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie
des deux milliards de personnes qui ne savent pas Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir
lire. une double bénédiction, parce que quelqu'un a
pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie
Envoyez ce message à vos amis. des deux milliards de personnes qui ne savent pas
Si vous ne l'envoyiez pas, il ne se passe rien. lire.
Si vous l'envoyiez, quelqu'un peut sourire en le Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.
lisant ou prendre conscience de la chance qu'il a et Aime comme si personne ne t'avait jamais fait
de l'urgence de partager. souffrir.
Danse comme si personne ne te regardait.
[message original, contestable sur certains points] Chante comme si personne ne t'écoutait.
Si on pouvait réduire la population du monde en Vis comme si le paradis était sur terre.
un village de 100 personnes tout en maintenant Envoie ce message à tes amis.
les proportions de tous les peuples existants sur la Si tu ne l'envoies pas il ne se passe rien du tout.
terre, ce village serait ainsi composé : Si tu l'envoies quelqu'un peut sourire en le lisant
57 asiatiques, 21 européens, 14 américains (Nord, ou prendre conscience de la chance qu'il a.
Centre et Sud), 8 africains.
Si tu dis...
Il y aurait :
Si tu dis : « Je suis mal accueilli dans l'Église »,
52 femmes et 48 hommes
cesse donc de te considérer comme un
30 blancs et 70 non blancs
consommateur, prend la place qui est la tienne
30 chrétiens et 70 non chrétiens
dans l'Église. Deviens un « accueillant » parmi les
96 hétérosexuels et 4 homosexuels
autres. Au lieu de consommer, consume-toi.
6 personnes posséderaient 59% de la richesse
Si tu dis : « Les prêtres ne sont pas parfaits »,
totale et tous les 6 seraient originaires des USA
cesse donc de juger les hommes qu'ils sont, aime-
80 vivraient dans des masures
les, non pas parce qu'ils sont meilleurs que les
70 seraient analphabètes
autres mais pour qu'ils le deviennent.
50 souffriraient de malnutrition
1 serait en train de mourir
Si tu dis : « II y a beaucoup de choses à changer
1 serait en train de naître
dans l'Église », reste donc au coeur de cette Église
1 posséderait un ordinateur
et change toi-même ton coeur. Souviens-toi que
1 (oui, un seulement) aurait un diplôme
« l'Église n'a pas besoin de réformateurs
universitaire
mais de saints. » (G. Bernanos)
Si on considère le monde de cette manière, le
Si tu dis : « Je ne veux pas m'engager, je ne peux
besoin d'accepter et de comprendre devient
pas tout faire », ne crains-tu pas de grossir les
évident. Prenez en considération aussi ceci :
rangs des partisans du « tout ou rien » qui se
Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé
contentent finalement du « rien » ?
que de maladie, vous êtes plus chanceux que le
Si tu dis : « l'Église est décalée par rapport à la Quand vous partez en voyage ou au travail et que
société », crois-tu que Jésus a suivi les modes et vous voulez être rassurés sur votre sécurité durant
les moeurs de son temps ? Deviens comme Lui, votre absence de votre maison, appelez Ps 27 ;
un anti-conformistes des systèmes trompeurs. À la 121 ; Mt 10,16-20, Lc 15,11-32.
lumière de l'Évangile, marche donc Quand vos prières vous semblent devenir
courageusement à contre-courant. mesquines et égoïstes, appelez Ps 67.
Quand vous sentez que vous vous croyez plus
Si tu dis : « Les gens n'ont pas besoin de intelligents que Dieu pour créer des choses,
connaître ma foi », ne crains-tu pas que ton appelez Is 55.
drapeau, enfoui dans ta poche, ne devienne un Quand vous voulez du courage pour accomplir
mouchoir ? Jérôme Lejeune). une tâche, appelez Jos 1
Quand vous vous sentez seuls dans le monde ou
Si tu dis : « À quoi bon ? », alors tout est déjà fini dans l'Église, appelez Ps 23, Jn 14, Rm 12, 2Tm
pour toi, mon frère, et je te plains. Tu somnoles 4,16-18.
dans la satisfaction des repus. Tu étais fait pour Quand vous pensez aux richesses, à la débauche
les étoiles et tu accroches ta vie à tes pantoufles. et à la puissance, éloignez-vous-en vite, et appelez
Mc 10, Lc 12,13-21.
Si tu dis : « Je n'y arriverai jamais ! », alors tu es Quand vos poches sont vides, appelez Ps 37.
sur la bonne voie. Tu viens de prendre conscience Quand vous vous sentez abattus, appelez Ps 27.
de tes limites. Abandonne-toi sans tarder à Celui Si vous perdez confiance et amour envers les
qui peut tout : Jésus, le maître de l'impossible, et gens, appelez 1Co 13.
avec Lui commence « une course de géants » Quand les gens sont peu aimables à votre égard,
(Thérèse de l'Enfant-Jésus) vers l'Amour et la appelez Jn 15.
sainteté... Si vous êtes découragés dans votre travail,
appelez Ps 126.
dans l'Église. Si vous pensez que le monde est médiocre et
petit, et que vous vous croyez assez grands pour
Sommaire pour vos moments dominer sur lui, appelez Ps 19, et il vous remettra
à votre juste place.
d’ombre ou de lumière Quand vous êtes découragés, appelez Rm 8,28-29,
Quand vous êtes troublés, appelez Jn 14. 1Co 15,57-58, 1P 4,12-13, 1Jn 3,1-3.
Quand les hommes vous harcèlent, appelez Ps 27. Quand vous vous sentez abandonnés par vos
Si vous voulez porter du fruit, appelez Jn 15. amis, appelez Ps 27, Mt 10,24-31, 2Tm 4,16-18.
Quand vous avez péché, appelez Ps 51, Mt 11,28- Quand vous êtes en difficulté, appelez Ps 16, Jn
30, Lc 15, Jn 3,16. 14,1-4, He 7,25.
Quand vous êtes inquiets, appelez Ps 46, Mt Quand vous êtes las, tristes ou chagrinés, appelez
6 :19-34, Ph 4,6-7, 2Tm 4,16-18. Ps 6 ;27 ;40 ;55, Mt 11,28-30, Jn 14,1-4, Rm
Quand vous êtes en danger, appelez Ps 91. 8,31-39, He 12,6-13.
Quand Dieu semble loin, appelez Ps 139. Quand vous êtes malades ou souffrants, appelez
Quand votre foi baisse, appelez He 11. Ps 32 ;91 ; Rm 5,3-8, 2Co 12,9-10.
Quand vous vous sentez seuls et effrayés, appelez Quand vous avez peur, appelez Ps 4, Mc 4,35-41,
Ps 23. He 13,5-8, 1Jn 4,15-19.
Quand vous vous sentez batailleurs et critiqueurs, Quand vous êtes tentés de retomber dans le péché,
appelez 1Co 13, cela vous calmera. appelez Ps 6 ;51 ; Mt 26,33-35,69-75, Jn 21,15-
Pour savoir le secret de Paul concernant le 22.
bonheur, appelez Col 3,12-17. Quand vous vous sentez reconnaissants, appelez
Pour avoir une idée de ce qu'est l'état de chrétien, Ps 84 ;92 ; 100 ; 103.
appelez 1Co 5,15-19. Quand vous vous sentez exposés à la tentation,
Quand vous vous sentez abattus et dépassés par appelez Ps 1 ;73, Jc 1,12 ; 2P 2,9.
les événements, appelez Rm 8,31. Quand vous êtes dans l'adversité, appelez Mt
Quand vous avez besoin de paix et de repos, 10,16-39.
appelez Ps 37, Mt 11,25-30, Jn 14, Rm 5,1-5. Quand vous avez des problèmes avec l'amitié,
Quand le monde vous semble plus grand que appelez Jn 15,12,17.
Dieu, appelez Ps 90, et cela vous vous montrera Quand vous avez des problèmes avec la lecture de
qui est le plus grand. la Bible, appelez Jn 5,39, Mt 24,35.
Quand vous voulez une assurance que la vie Quand vous êtes en colère, appelez Mt 5,22-24.
chrétienne est la seule vraiment valable ici-bas, Quand vous avez besoin de compassion, appelez
appelez Rm 8,1-30. Lc 10,30-37.
Quand vous êtes tentés par la médisance, appelez lorsqu'elle nous atteindra, elle ne pourra nous
Mt 15,11,17,20. enlever notre souveraineté.
Quand vous avez des problèmes avec les
critiques, appelez Mt 7,1-5. Un royaume existe en nous, un espace intérieur de
Quand vous avez des problèmes avec la cupidité, silence, dans lequel Dieu se tient et reste
appelez Mt 6,20, Lc 12,15-21. inaccessible aux attaques de l'extérieur.
Quand vous avez des doutes, appelez Jn 20,24-29.
Quand vous avez des problèmes avec la droiture, Nous pouvons, certes, être touchés physiquement
appelez Mt 5,20, Jn 3,13-21. et émotionnellement par la souffrance, mais elle
Quand vous avez des problèmes avec vos ne peut pas détruire notre royaume, notre véritable
ennemis, appelez Mt 5,10,43-48. dignité. Celle-ci est indestructible parce que
Quand vous avez des problèmes avec divine, parce qu'elle n'est pas de ce monde."
l'extravagance, appelez Lc 12,16-31.
Quand vous avez des problèmes avec l'amour Sur le chemin de la vulnérabilité
fraternel, appelez Jn 13,34-35.
[homélie sur la parabole du bon samaritain]
Quand vous avez des problèmes avec la haine,
Chacun de nous tire aisément des leçons
appelez Mt 5,43-48.
péremptoires de ce dialogue entre un docteur de la
Quand vous avez des problèmes avec l'honnêteté,
Loi et Jésus. Mais le message plus pédagogique que
appelez Lc 19,11-26.
le Christ veut nous transmettre tient peut-être dans
Si vous avez des problèmes avec l'honneur dû aux
le mot "Va" ou plus précisément, "mets-toi en
parents, appelez Mt 15,4, Mc 10,19.
chemin" Jésus ne se fait pas d’illusion sur nos
Si vous êtes intempérants, appelez Lc 21,34-37.
capacités à nous situer à la hauteur de l’impératif de
Si vous avez des problèmes avec le mariage,
l’amour, mais il nous invite à nous mettre en route
appelez Mc 10,2-12.
pour des rencontres imprévues, de "hasard" dit le
Si vous avez des craintes au sujet de la mort,
texte, qui nous solliciteront à de multiples
appelez Lc 16,19-31, Jn 11,25,26.
déplacements : du savoir à la pratique, de soi à
Si vous avez des problèmes avec le pardon,
l’autre, de la compassion à l’institution, du culte à la
appelez Mt 18,21-35, Mc 11,25,26.
justice. Ne passons pas trop vite sur le premier
Quand vous avez des problèmes avec le péché et
temps du dialogue. Voilà un légiste qui veut savoir
que vous voulez en être délivrés, appelez Jn 8,24,
comment hériter de la vie éternelle, mais qui veut
34-36.
surtout piéger Jésus. Il veut moins recevoir un
Quand vous avez des problèmes avec la prière,
enseignement que porter un jugement sur celui qu’il
appelez Lc 11,1-13.
appelle "Maître". L’attitude de Jésus va consister à
Si vous avez des problèmes avec les serments,
l’obliger à habiter la Parole qu’il a reçue, en passant
appelez Mt 5,33-37.
du savoir à l’action : "Fais cela." Et la finale
Si vous voulez savoir ce qu'est la sincérité,
répètera : "Fais de même." La pratique concrète de
appelez Mt 7,15-27.
l’amour de Dieu et du proche est la condition de la
Si vous avez des problèmes avec la tromperie,
vie. Car elle mobilise toutes les dimensions de l’être
appelez Mt 23,27,28.
humain, tout en devant avouer l’ailleurs de sa
Si vous avez des problèmes avec la vanité,
source. Elle n’est jamais répétitive : elle est à
appelez Lc 18,9-14.
inventer dans la nouveauté de chaque visage
Si vous avez l'esprit de vengeance, appelez Mt
rencontré. Car "qui est mon prochain ?" Alors Jésus
5,43-48.
se met à raconter une parabole, comme il en a
Pour savoir ce qu'est la vérité, appelez Jn 14,6.
l’habitude. Tout va tourner autour d’ "un homme".
Juif ? Non juif ? Rien dans le texte, ne permet de
Les numéros d'urgence peuvent être signalés
préciser davantage l’identité de l’individu qui va
directement. L'assistance d'une téléphoniste n'est
tomber sur des bandits et être laissé à moitié mort. Il
pas nécessaire. Toutes les lignes pour appeler au
est seulement membre de l’humanité, mais il va
ciel sont ouvertes 24 heures par jour. Ces numéros
déterminer l’attitude de chacun. Un prêtre et un
d'urgence sont là pour nourrir votre foi et pour
lévite "passent outre en s’écartant". Un samaritain,
détruire vos doutes. N'hésitez pas à passer cette
c’est-à-dire un étranger mal-pensant, arrive lui aussi
liste à vos amis !
et se trouve "pris aux entrailles". Pourquoi cette
différence d’attitude ? Martin Luther King
Souffrance l’explique dans une de ses grandes prédications : le
(Anselm Grün, Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter prêtre et le lévite se sont dit, chacun pour son
ça ? DDB 2006) compte : "Si je m’arrête pour venir en aide à cet
"Nous ne pouvons éviter la souffrance, un jour ou homme, que va-t-il m’arriver ?", alors que le
l'autre, nous aurons à la subir ; cependant, Samaritain renverse la question : "Si je ne m’arrête
pas pour venir en aide à cet homme, que va-t-il lui Tactique du démon
arriver ?" Le troisième homme a des yeux et des
Un texte de CS Lewis, auteur de la "Tactique du
entrailles. Il est capable d’émotion devant la détresse
diable" paru en ....1942 ! C'est un vieux démon
de l’autre. Et l’Evangile livre un luxe de détails sur
qui écrit à un jeune démon encore peu
l’attitude de cet ennemi héréditaire des juifs. Nous
expérimenté. Dans ce texte, l'Ennemi, c'est bien
vivons la scène en direct. C’est sur le corps de
sûr Dieu lui-même :
l’homme blessé que le Samaritain verse l’huile et le
vin qui étaient répandus sur l’autel du Temple. Il le
"Mon cher Wormwoud,
hisse sur sa monture et marche à ses côtés comme
Dans ta dernière lettre, tu me dis en passant que
un bon serviteur. Surtout, il sait ne pas accaparer
ton protégé a fréquenté une seule et même église
l’autre : il passe la main à l’aubergiste qui a, lui, le
depuis le jour de sa conversion, et cela en dépit
lit et l’infrastructure indispensables pour les soins. Il
d'un certain mécontentement. Puis-je te demander
vit le passage nécessaire de la compassion à
où tu veux en venir ? Pourquoi ne me dis-tu pas
l’institution. Mais il reviendra payer la note, pour que
pour quelles raisons il est resté si fidèle à son
l’autre puisse poursuivre son chemin sans arriéré.
église locale ? Ne te rends-tu donc pas compte
Parce qu’elle met en scène des hommes religieux,
qu'à moins d'être dû à de l'indifférence, cela est
cette parabole nous invite aussi à transiter du
mauvais signe pour nous ? Tu devrais savoir, en
Temple de la vérité certifiée à la route de la
tout cas, que si tu ne peux guérir un homme de la
vulnérabilité sans frontières. Le culte peut dispenser
manie d'aller à l'église, ce qu'il y a de mieux à
de l’attention au prochain dans le besoin, et le Christ
faire est de l'envoyer dans toutes celles du
reprend la critique des prophètes. A l’image du Père
voisinage à la recherche de l'église qui lui
de toute miséricorde, il s’agit de se laisser toucher,
convient, jusqu'à ce qu'il devienne un fin gourmet,
d’entendre le cri, de se faire proche, de passer à
un grand connaisseur en églises.
l’action, pour que l’autre vive. Et cet autre est
Les raisons qui nous font agir ainsi sont
toujours singulier car il est, simplement mais
évidentes. En premier lieu, il nous faut nous
totalement, un être humain.
attaquer à l'organisation paroissiale. Car elle est
Bruno Chenu, La Croix, 14 juillet 2001
fondée sur une unité de lieu et non d'affinités et,
de ce fait, elle rassemble des gens de classes
Symbole des apôtres sociales et de mentalités fort différentes pour
Je crois en Dieu, former un tout comme le souhaite l'Ennemi. En
le Père tout puissant, second lieu, la recherche de l'église qui lui
créateur du ciel et de la terre. convient ferait de notre homme un censeur, alors
Et en Jésus-Christ, que l'Ennemi voudrait qu'il fût un élève. Car ce
son Fils unique, qu'il désire d'un laïc dans l'église, c'est qu'il
notre Seigneur, prenne une attitude qui soit à la fois critique - en
qui a été conçu du Saint-Esprit, lui faisant rejeter ce qui est faux et inutile - et qui
est né de la Vierge Marie, ne le soit pas du tout - en lui interdisant de porter
un jugement de valeur, de perdre son temps à se
a souffert sous Ponce-Pilate,
creuser la tête sur ce qu'il rejette. Ainsi, sans faire
a été crucifié, est mort,
de commentaire et en toute humilité, il pourra se
et a été enseveli, mettre en état de réceptivité à toute nourriture
est descendu aux enfers, spirituelle qui lui est offerte. (Tu vois à quel point
le troisième jour est ressuscité des l'Ennemi est abject, peu attaché au monde
morts, spirituel, irrémédiablement vulgaire !) Cette
est monté aux cieux, attitude, surtout pendant la prédication, crée un
est assis à la droite de Dieu, état d'esprit (des plus hostiles à notre politique)
le Père tout-puissant, qui lui permet d'écouter même des platitudes. Il
d’où il viendra juger n'est guère de sermon ni de livre qui ne puisse
les vivants et les morts. devenir dangereux pour nous lorsqu'il est accueilli
Je crois en l’Esprit-Saint, dans de telles dispositions. Je t'en conjure, remue-
à la Sainte Eglise catholique, toi et expédie ce nigaud faire le tour des églises
à la communion des saints, du quartier dès que possible. Ton activité jusqu'à
à la rémission des péchés, présent ne nous a pas donné beaucoup de
à la résurrection de la chair, satisfaction."
à la vie éternelle. (CS Lewis, Tactique du Diable, éditions EBV,
Amen. Chapitre XVI, pages 54 et 55)
Testament de Christian de Père pour contempler avec lui ses enfants de
l'islam tels qu'il les voit, tout illuminés de la
Chergé gloire du Christ, fruits de sa Passion, investis par
S'il m'arrivait un jour - et ça pourrait être le don de l'Esprit dont la joie secrète sera toujours
aujourd'hui - d'être victime du terrorisme qui d'établir la communion et de rétablir la
semble vouloir englober maintenant tous les ressemblance, en jouant avec les différences.
étrangers vivant en Algérie, j'aimerais que ma
communauté, mon Eglise, ma famille, se Cette vie perdue, totalement mienne, et totalement
souviennent que ma vie était DONNEE à Dieu et leur, je rends grâce à Dieu qui semble l'avoir
à ce pays. voulue tout entière pour cette JOIE-là, envers et
malgré tout. Dans ce MERCI où tout est dit,
Qu'ils acceptent que le Maître unique de toute vie désormais, de ma vie, je vous inclus bien sûr,
ne saurait être étranger à ce départ brutal. Qu'ils amis d'hier et d'aujourd'hui, et vous, ô amis d'ici,
prient pour moi : comment serais-je trouvé digne aux côtés de ma mère et de mon père, de mes
d'une telle offrande ? Qu'ils sachent associer cette sœurs et de mes frères et des leurs, centuple
mort à tant d'autres aussi violentes laissées dans accordé comme il était promis !
l'indifférence de l'anonymat. Ma vie n'a pas plus
de prix qu'une autre. Elle n'en a pas moins non Et toi aussi, l'ami de la dernière minute, qui n'aura
plus. En tout cas, elle n'a pas l'innocence de pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi je le
l'enfance. J'ai suffisamment vécu pour me savoir veux, ce MERCI, et cet « A-DIEU » envisagé de
complice du mal qui semble, hélas, prévaloir dans toi. Et qu'il nous soit donné de nous retrouver,
le monde, et même de celui- là qui me frapperait larrons heureux, en paradis, s'il plaît à Dieu, notre
aveuglément. Père à tous deux. AMEN !
J'aimerais, le moment venu, avoir ce laps de Incha Allah !
lucidité qui me permettrait de solliciter le pardon
de Dieu et celui de mes frères en humanité, en Testament du cardinal Marty
même temps que de pardonner de tout cœur à qui Je veux mourir dans la foi catholique de l'Église
m'aurait atteint. romaine. Elle a été ma lumière à toutes les étapes de
Je ne saurais souhaiter une telle mort ; il me paraît ma vie. (...) Avec elle, j'aime tous les hommes. Je
important de le professer. Je ne vois pas, en effet, voudrais témoigner devant vous de l'amour de Dieu.
comment je pourrais me réjouir que ce peuple que J'ai aimé tous les Papes. (...) Le Concile Vatican II a
j'aime soit indistinctement accusé de mon été le grand événement de ma vie. Il m'a apporté
meurtre. lumière et réconfort. Il reste toujours une tâche à
remplir. Je remercie tous ceux qui m'ont aidé durant
C'est trop cher payé ce qu'on appellera, peut-être, ma vie ; ils sont légion, connus ou inconnus.
la « grâce du martyre » que de la devoir à un Beaucoup ont accompagné ma vocation et mon
Algérien, quel qu'il soit, surtout s'il dit agir en ministère. Je suis émerveillé de la façon dont Dieu
fidélité à ce qu'il croit être l'islam. Je sais le s'y est pris pour me faire avancer. Ma famille, des
mépris dont on a pu entourer les Algériens pris prêtres, des religieux et des religieuses, des chrétiens
globalement. Je sais aussi les caricatures de solides et apôtres, des malades et, avant tout, mes
l'islam qu'encourage un certain islamisme. Il est frères évêques, ont été les serviteurs attentionnés des
trop facile de se donner bonne conscience en appels que le Seigneur m'adressait dans son Eglise.
identifiant cette voie religieuse avec les Parfois sans le savoir. Par leur façon de vivre, leurs
intégrismes de ses extrémistes. paroles, leurs conseils, leur collaboration, peut-être
L'Algérie et l'islam, pour moi, c'est autre chose, avant tout parce qu'ils m'ont porté dans la prière, ils
c'est un corps et une âme. Je l'ai assez proclamé, m'ont aidé à me construire comme chrétien, prêtre et
je crois, au vu et au su de ce que j'en ai reçu, y évêque. Le Christ m'a dit : "Suis-moi." Toute ma
retrouvant si souvent ce droit-fil conducteur de vie, j'ai voulu dire aux autres : "Suivez-le." (...)
l'Évangile appris aux genoux de ma mère, ma Tous les pécheurs sont mes frères ; je les aime.
toute première Eglise, précisément en Algérie, et, Comme le bon larron, nous attendons la résurrection
déjà, dans le respect des croyants musulmans. Ma et la vie du monde à venir. Je demande pardon à
mort, évidemment, paraîtra donner raison à ceux tous ceux que j'ai peinés, déçus ou scandalisés,
qui m'ont rapidement traité de naïf, ou d'idéaliste : surtout aux petits et aux pauvres. (...) Que mes
« Qu'il dise maintenant ce qu'il en pense ! » Mais obsèques soient très simples, sans fleurs ni
ceux-là doivent savoir que sera enfin libérée ma couronnes ; mon cercueil sera posé sur le pavé,
plus lancinante curiosité. Voici que je pourrai, s'il entouré de deux cierges, rappelant l'immortalité de
plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du l'âme et la résurrection des corps. Durant le sacrifice
eucharistique, les célébrants et les participants
prieront pour moi. Je les remercie de cette charité. mes douceurs et mes colères,
Que la cérémonie se termine par une prière à Marie ; mes rires et mes larmes,
je me suis consacré à elle toute ma vie. Mes parents mon passé et mon présent.
m'attendent au cimetière de Pachins. Après Dieu, ils
furent les premiers serviteurs de ma vocation. Donne-moi de m’accueillir comme tu
Quand le Seigneur voudra, et comme il voudra. m’accueilles,
«Non pas ma volonté, mais la tienne.»" de m’aimer comme tu m’aimes.
Délivre-moi de la perfection que je veux me
Toi, le soleil de nos vies donner,
ouvre- moi à la sainteté que tu veux m’accorder.
Toi, le soleil de nos vies,
Épargne-moi les remords de Judas,
Tu mets en relief la beauté de tout être vivant.
rentrant en lui-même pour n’en plus sortir,
épouvanté et désespéré devant son péché.
A ta lumière nous découvrons ce que nous sommes.
Avec toi, nous sommes enfants de Dieu,
Accorde-moi le repentir de Pierre,
rencontrant le silence de ton regard
et tu nous donnes la certitude que même si nous ne
plein de tendresse et de pitié.
sommes pas parfaits,
nous sommes appelés par Toi à être comme Toi.
Et si je dois pleurer,
que ce ne soit pas sur moi-même
A ta lumière, nous découvrons que tout homme est
mais sur ton amour offensé.
aimé
et trouve son bonheur dans l'amour que tu nous
Seigneur, tu connais le désespoir qui ronge mon
donnes.
cœur.
A ta lumière, nos différences ne nous agressent plus
Le dégoût de moi-même,
je le projette sans cesse sur les autres !
mais nous réjouissent, car ensemble nous sommes
Que ta tendresse me fasse exister à mes propres
appelés
yeux !
avec Toi à faire un monde tout en couleurs.
Je voudrais tellement déverrouiller la porte de ma
prison
A ta lumière nous découvrons la paix intérieure,
dont je serre moi-même la clef !
et les autres comme un cadeau que tu nous fais.
Donne-moi le courage de sortir de moi-même.
O Christ que ta lumière ne cesse de briller sur nous
Dis-moi que tout est possible à celui qui croit.
et sur tous les hommes.
Dis-moi que je peux encore guérir,
Ne laisse pas les idées noires envahir nos existences.
dans la lumière de ton regard et de ton amour.
Michel HUBAUT
Ne permets pas que nous nous replions sur nous-
mêmes.
Donne-nous le courage de ne pas fuir devant les Toi, Seigneur
difficultés, Toi, Seigneur, tu es la vigne,
Mais moi, je suis ton sarment.
mais, en toutes circonstances, donne-nous de
rayonner la paix que tu nous donnes ! Toi, Seigneur, tu es Créateur,
Mais moi, je peux mettre en valeur ce que tu as
Toi qui m’aimes tel que je suis créé.
Seigneur, réconcilie-moi avec moi-même.
Toi, Seigneur, tu donnes la vie,
Comment pourrai-je rencontrer et aimer les autres
Mais moi, je peux soigner, rassurer, consoler.
si je ne me rencontre et ne m’aime plus ?
Toi, Seigneur, tu donnes la foi,
Seigneur, toi qui m’aimes tel que je suis
Moi, je peux donner mon témoignage.
et non tel que je me rêve,
aide-moi à accepter ma condition d’homme
Toi, tu donnes l’espérance,
limité mais appelé à se dépasser.
Je peux rendre confiance à mon frère.
Apprends-moi à vivre
Tu donnes l’amour,
avec mes ombres et mes lumières,
Je peux apprendre à l’autre à aimer.
Tout ce qu‘il y a de petit
Tu donnes la paix, est tout ce qu’il y a de plus beau et de plus grand..
Je peux favoriser l’entente. Tout ce qu’il y a de neuf
est tout ce qu’il y a de plus beau et de grand..
Tu donnes la joie, Et le baptême est le sacrement des petits.
Je peux sourire à tous. Et le baptême est le sacrement le plus neuf.
Et le baptême est le sentiment qui commence.
Tu donnes la force, Tout ce qui commence a une vertu
Je peux soutenir un découragé. qui ne se retrouve jamais plus
Une force, une nouveauté, une fraîcheur comme
Tu es le chemin, l’aube .
Je peux l’indiquer aux autres. Une jeunesse, une ardeur.
Un élan.
Tu es la lumière, Une naïveté.
Je peux la faire briller aux yeux de tous. Une naissance qui ne se trouve jamais plus.
Le premier jour est le plus beau jour.
Tu es la vie, Le premier jour est peut-être le seul beau jour.
Je peux rendre aux autres le désir de vivre. Et le baptême est le sacrement du premier jour .
Et le baptême est tout ce qu’il y a de beau et de
Tu fais des miracles, grand .
Je peux être celui qui apporte les 5 pains et les 2 S’il n’y avait pas le sacrifice.
poissons. Et la consommation du corps de Notre Seigneur.

Toi seul peut faire ce qui paraît impossible, Il y a dans ce qui commence une source,
Je peux faire le possible. une race qui ne revient pas.
Un départ, une enfance que l’on ne retrouve,
Toi, Seigneur, tu es la vigne, qui ne se retrouve jamais plus.
Alors, je peux porter du fruit. Or la petite espérance
Est celle qui toujours commence. fin
Ton scooter est japonais
Extrait ''Le Porche du Mystère de la deuxième
Ton scooter est japonais.
vertu'' de Charles Peguy
Ta pizza est italienne
Ton couscous algérien.
Ta démocratie est grecque Travail d’équipe
Ton café est brésilien. Lorsque les oies volent en formation, elles vont
Ta montre est suisse. environ 70 % plus vite que lorsqu'elles volent
Tes baskets sont américaines seules.
Ta chemise est hawaiienne.
Ton baladeur est coréen. Les oies partagent la direction. Lorsque la
Tes vacances sont turques, meneuse fatigue, elle reprend sa place dans le V et
tunisiennes ou marocaines. une autre prend la tête.
Tes chiffres sont arabes.
Ton écriture est latine. Les oies tiennent compagnie à celles qui tombent.
Ton Christ est juif.
Lorsqu'une oie malade ou faible doit quitter la
Et tu reproches à ton voisin d'être un étranger ! ? formation de vol, au moins une autre oie se joint à
elle pour l'aider et la protéger.
Tout ce que l’on fait pour les
En faisant partie d'une équipe, nous aussi nous
enfants pouvons faire beaucoup plus et beaucoup plus
Tout ce que l’on fait on le fait pour les enfants. rapidement.
Et ce sont les enfants qui font tout faire.
Tout ce que l’on fait. Les mots d'encouragement et d'appui (comme les
Comme si ils nous prenaient par la main. cris de l'oie) contribuent à inspirer et à stimuler
Ainsi tout ce que l’on fait, tout ce que tout le ceux qui sont en première ligne, les aidant à
monde soutenir le rythme, les tensions et la fatigue
fait on le fait pour la petite espérance. quotidienne.
La prochaine fois que vous verrez une formation Une confession chrétienne du
d'oies, rappelez-vous que c'est à la fois un
enrichissement, un défi et un privilège que d'être
Dieu vivant
membre à part entière d'une équipe. Avec tous nos frères et sœurs chrétiens, nous
confessons que le Dieu Unique est Père - au-delà
Wallace Co. Inc de tout et de tous - Fils - s'approchant de tout et
de tous - et Saint-Esprit - au-dedans de tout et de
tous. Nous confessons que le Dieu trois fois Saint
Un cœur est mystère d'Infinité et de Proximité, de
Sainte Marie, Mère de Dieu, Communion et de Communication, de Tendresse
Donnez-moi un cœur d’enfant frais et de Justice.
Ouvert et transparent comme une belle source.
Avec nos frères et sœurs en humanité juifs, nous
Donnez-moi un cœur simple confessons que Dieu est le Créateur de l'univers et
Qui ne savoure pas les tristesses qu'il est le Saint.
Un cœur magnifique à se donner Et différemment d'eux, nous confessons que le
Tendre à la compassion, Créateur s'est fait créature et que le Saint s'est
Un cœur fidèle et généreux incarné.
Qui n’oublie aucun bien
Et ne tienne rancune d’aucun mal. Avec nos frères et sœurs en humanité musulmans,
nous confessons que Dieu est le Tout-Puissant, le
Faites-moi un cœur doux et humble Parfait et l'Immortel.
Aimant sans demander de retour Et différemment d'eux, nous confessons que le
Joyeux de s’effacer dans un autre cœur Tout-Puissant a accepté d'être fragile, que le
Devant votre divin fils. Parfait a porté nos imperfections et que
l'Immortel, par la mort et la résurrection de jésus,
Un cœur grand et indomptable a transfiguré notre mortalité.
Qu’aucune ingratitude ne ferme
Qu’aucune indifférence ne lasse Avec nos frères et sœurs en humanité
Un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ bouddhistes, nous confessons que la Réalité
Blessé de son amour Ultime est inexprimable.
Et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel. Et différemment d'eux, nous confessons que
Amen l'inexprimable s'est exprimé, non comme « vide »
d’après Léonce de Grandmaison (1927) s.j. impersonnel (shunyata) mais comme
Personnalité qui s'est « vidée » (Kénose).
Sainte Marie, Mère de Dieu,
gardez-moi un cœur d’enfant, Avec les religions de l'Orient, nous confessons
pur et transparent comme une belle source. que Dieu est Silence et Souffle. Avec les religions
Obtenez-moi un cœur simple, juive et musulmanes que Dieu est Parole.
qui ne savoure pas les tristesses, Et différemment de toutes, nous confessons que
un cœur magnifique à se donner, Dieu est tout à la fois Silence, Parole et Souffle,
tendre à la compassion, Père, Fils et Esprit, que la Source silencieuse s'est
un cœur fidèle et généreux, faite Parole que la Parole s'est faite chair et que
qui n’oublie aucun bien par le Souffle de la Parole toute chair peut devenir
et ne tienne rancune d’aucun mal. une parole animée à la louange de Dieu au-delà de
tout...
Faites-moi un cœur doux et humble,
aimant sans demander de retour Avec tous nos frères et sœurs en humanité sans
joyeux de s’effacer dans un autre cœur religion et de bonne volonté, nous confessons que
devant votre divin Fils ; les droits de l'homme et de la femme sont
un cœur grand et indomptable, inaliénables.
qu’aucune ingratitude ne ferme, Et différemment d'eux, nous confessons que
qu’aucune indifférence ne lasse ; l'humain est image du divin.
un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ
blessé de son amour, Avec l'apôtre Paul et tous les Chrétiens de tous les
et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel. temps, nous confessons la divinité, l'incarnation,
Amen la mort, la résurrection et l'élévation de Jésus, Fils
Léonce de Grandmaison (1927) s.j. de Dieu reconnu comme Messie, venu et qui vient
(cf. Philippiens 2, 5-11). Et cette confession - Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble
commune nous réjouit intensément. exister sur terre ou dans la mer aucun endroit que
l'homme ne puisse atteindre un jour.
Pasteur Shafique Keshavjee, Lausanne Mais Brahma répondit :
Paru dans Fidélité, octobre 2004. - Voici que que nous ferons de la divinité de
l'homme : nous la cacherons au plus profond, de
Une femme lui-même, car c'est là le seul endroit où il ne
pensera jamais à la chercher.
Marie, un nom de femme, un nom de mère,
Et depuis ce temps-là, conclut la légende,
parce qu’un jour, une petite fille de Palestine
l'homme explore, plonge et creuse en vain, à la
s’est ouverte à l’accueil du désir de Dieu,
recherche de quelque chose qui se trouve en lui.
sans calculs, sans discussions,
dans le fol élan d’un amour sans condition.
Marie, tu dis en toi ce que je porte de meilleur. Un homme riche
Un homme riche, dont la richesse avait endurci le
Marie, une femme comme toutes les femmes du cœur et qui se sentait malheureux, s’en vint
monde, trouver un sage, dans l’espoir de retrouver la joie.
pétrie de larmes, de sueur et de sang,
dans ton corps, vierge de toute malice, Le sage lui dit : « Regarde par cette fenêtre et dis-
Dieu est venu se nicher moi ce que tu vois. »
pour écrire en lettres de chair la promesse tant
attendue. « Je vois des hommes dans la rue qui vont et qui
Marie, tu vis en toi ce que je vis de meilleur en viennent. »
moi.
Alors le sage lui tendit un miroir et lui dit :
Marie, mère de souffrance et de douleur aussi, « Regard dans ce miroir et dis-moi ce que tu
mère des ruptures et des séparations, vois. »
mère brisée au cœur, tu nous fais naître à la croix,
celle qui porte, comme un arbre, le fruit mûr de L’homme reprit : « Je me vois moi-même. »
Dieu,
le fruit de tes entrailles. « Et tu ne vois plus les autres ? Songe que la
Marie, apprends moi à naître à la vie. fenêtre et le miroir sont tous deux faits avec la
même matière première, le verre ; mais le miroir
Femme entre toutes les femmes, ayant été recouvert d’argent par derrière, tu n’y
Eveille en moi l’espérance qui sommeille. vois plus que toi-même tandis que tu vois les
autres à travers la vitre transparente de la fenêtre.
Une vieille légende
Je déplore d’avoir à te comparer à ces deux
Une vieille légende hindoue raconte qu'il fut un
espèces de verre. Pauvre, tu voyais les autres et en
temps où tous les hommes étaient des dieux.
avais compassion. Couvert d’argent, tu ne vois
Hélas, comme ils abusèrent de ce pouvoir,
plus que toi-même. Sans doute vaut-il mieux
Brahma, le maître des dieux, décida de le leur
gratter le revêtement d’argent, pour qu’à nouveau
cacher là où il leur, serait impossible de le
tu puisses voir les autres… »
retrouver. Oui, mais où ?
Brahma convoqua en conseil les dieux mineurs,
pour résoudre ce problème : Un temps pour prier
- Enterrons la divinité de l'homme dans la terre. Prie sans cesse, mais prévois quand
Mais Brahma répondit : même des moments particuliers pour
- Non, cela ne suffit pas car l'homme creusera et cela.
la retrouvera. L’esprit comme le corps a besoin
Les dieux répliquèrent : d’exercices.
- Dans ce cas, jetons-la dans le plus profond d'un Mon cœur et ma chair sont un cri
océan. vers le Dieu vivant. (Ps 84,3)
Mais Brahma répondit :
- Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les
profondeurs de tous les océans. Il finira par la Si tu veux quelque chose, demande-
trouver et la remontera à la surface. toi : « Est-ce que je veux ce que Dieu
Alors les dieux dirent : veut ? »
Dieu veut ce qui est vraiment bon pour Viens, père des pauvres et avocat des
toi. opprimés.
Tu te nourris du travail de tes Viens, Lumière de l’éternelle vérité
mains. Heureux es-tu ! A toi le et Amour répandu dans nos cœurs.
bonheur ! (Ps 128,2)
Nous n’avons rien qui puisse te
contraindre ;
Prie quand tu es débordée. La prière mais c’est justement cela qui fait notre
met toutes choses en perspective. confiance.
Ta parole est une lampe pour mes Viens donc, renouvelle et amplifie
pas. (Ps 119,105) ta visite au-dedans de nous-mêmes.
Sur Dieu je compte, je n’ai pas C’est en toi que nous mettons notre
peur (Ps 56,12) confiance.
C’est toi que nous aimons,
Si tu n’aimes pas quelqu’un, prie pour car tu es toi-même l’Amour.
lui. La prière révèle Dieu là où il est En toi, nous avons Dieu pour Père,
caché. parce que, au-dedans de nous-mêmes,
Le Seigneur est proche de ceux qui tu cries :
l’invoquent (Ps 145,16) “ Abba, Père bien-aimé ! ”
Demeure en nous,
Profite des moments de calme pour ne nous abandonne pas,
prier. Le silence ouvre la porte de ni dans l’âpre combat de la vie,
l’infini ni à l’heure où il touchera à son terme
Retrouve le repos, ô mon âme, Et où nous serons tout seuls.
n’oublie aucun de ses bienfaits
Viens, Esprit Saint !
(Ps 116, 7)
(Karl Rahner)

Si ton cœur est émerveillé, s’il est plein Vierge sainte, au milieu de vos
de gratitude, laisse-le aller : l’Esprit
prie en toi.
jours glorieux
Je bénirai le Seigneur en tout Vierge sainte, au milieu de vos jours glorieux,
temps, sa louange sans cesse en n’oubliez pas les tristesses de la terre. Jetez un
ma bouche. (Ps 34,1) regard de bonté sur ceux qui sont dans la
souffrance, qui luttent contre les difficultés, et qui
ne cessent de tremper leur lèvres aux amertumes
Embrasse le monde entier dans ta de la vie. Ayez pitié de ceux qui s’aimaient et qui
prière, la paix en dépend ont été séparés. Ayez pitié de l’isolement du
Louez le Seigneur, toutes les coeur. Ayez pitié de la faiblesse de notre foi.
nations, glorifiez-le tous les Ayez pitié des objets de notre tendresse. Ayez
peuples (Ps 117,1) pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de
ceux qui tremblent. Donnez à tous l’espérance et
Textes et dessins extraits de Keith la paix. Amen.
McClellan, o.s.b. « Un temps pour (abbé Henri Perreyre, prêtre parisien, d. 1865)
prier », Cerf 1997
Vive la vie !
Viens, Esprit Saint « Vive la vie ! » dit Dieu.
Viens, Esprit du Père et du Fils. Et la vie éclate de partout,
Viens, Esprit d’amour. la voilà qui jaillit au pluriel.
Il y a de la vie qui pousse
Viens, Esprit d’enfance, de paix,
et de la vie qui court,
de confiance et de joie.
de la vie qui chante
Viens, allégresse secrète et de la vie qui saute.
qui brilles à travers les larmes du La vie surprend,
monde. étonne, évolue,
Viens, vie plus forte que nos morts meurt et renaît,
d’ici-bas. on ne la retient pas !
Elle éclôt, tu pardonnes dans le Christ.
sous toutes ses formes, Mgr Roger BOURRAT
sous toutes ses énergies.
Elle s'appelle vie des arbres, Vocations (SNV 2000)
vie des oiseaux,
Seigneur Jésus,
vie des êtres et des choses,
depuis les apôtres, tu choisis des serviteurs
jours et nuits,
qui annoncent ta Parole,
saisons et époques,
partagent ton repas
ères et milliards d'années...
et offrent ta compassion.
« Et toi ?
Merci pour les prêtres
Et toi dans tout ça ?
que tu donnes à l’Eglise
Tu seras le gardien,
pour que chacun grandisse
le veilleur, le jardinier,
dans sa sainte vocation.
afin que tout cela tourne,
danse et chante.
Aide nos communautés
Tu arrangeras et tu transformeras,
à proposer de devenir prêtre.
tu inventeras et tu protégeras,
Apprends-nous à soutenir
mais je t'en prie,
ceux qui accueillent cet appel.
n'étouffe pas la vie.
Nous te le demandons,
Tous cela je te le confie,
à toi qui règnes avec le Père et l’Esprit-Saint,
je le remets entre tes mains,
Dieu pour les siècles des siècles,
tu seras responsable.
Amen.
Je ne te dis pas quoi faire,
ni comment t'y prendre,
tu verras. Vocations (SNV 2001)
Je te donne une source, Père de tendresse,
à toi d'apprécier, de mesurer, au cœur du monde,
de comparer, de prendre des initiatives, Tu m’appelles à m’émerveiller et à préserver
de rectifier, de te relever, de repartir... les merveilles de ta Création.
Alors, vas-y, je te fais confiance. Me voici devant Toi !
Et vive la vie. »
O Christ,
Vivre selon l’Esprit tu m’appelles à donner, comme Toi,
ma vie pour mes frères.
Seigneur,
Il y a mille et une manières de le faire.
qu'aucune parole mauvaise ne sorte de ma bouche,
Aide-moi !
mais des paroles bonnes et constructives,
bienveillantes pour ceux qui m’écoutent.
Esprit de Dieu,
Esprit de force et de sagesse,
En vue du jour de notre délivrance,
Tu m’appelles à me lancer avec courage
nous avons reçu en nous la marque de l’Esprit
sur le chemin de la vie.
Saint.
Viens en moi !
Vocation !
Que je ne le conteste pas.
Seigneur,
Que je fasse disparaître de ma vie,
pour le service des hommes
tout ce qui est
et la vie de ton Eglise,
amertume
je veux discerner ton appel
emportement
et y répondre chaque jour,
colère
avec joie !
éclats de voix
insultes
toute espèce de méchanceté Vocations (SNV 2002)
Notre Père, tu viens à notre rencontre.
Que je sois plein de générosité et de tendresse. Tu appelles à l’existence
le peuple qui vit de ton Alliance
Que je pardonne, et tu sais quels ouvriers sont nécessaires à ton
comme toi, Père, Eglise.
Nous venons vers toi, le Fils que tu as engendré t’a établie servante de
le cœur ouvert à l’espérance ! l’humanité.
Ta vie a été un service humble et généreux
Ô Christ, Fils du Père, tu as été servante de la Parole
Tu nous montres un chemin de confiance, quand l’Ange t’a annoncé le dessein divin du
de pauvreté et d’abandon. salut.
Apprends-nous à remettre tout projet Tu as été servante du Fils, en Lui donnant la vie
entre les mains du Père et à lui dire : et en demeurant accueillante à son mystère.
« Que ton règne vienne Tu as été servante de la Rédemption,
au cœur de ce monde que tu aimes ! » en te tenant debout courageusement au pied de la
Croix,
Esprit Saint, tu nous ranimes au souffle de à côté du Serviteur et de l’Agneau souffrant,
Pentecôte, qui s’immolait par amour pour nous.
Tu soutiens notre foi et notre audace pour le Tu as été servante de l’Église le jour de la
Royaume. Pentecôte
Donne-nous d’être fidèles et inventifs et, par ton intercession, tu continues de
au service de la Bonne Nouvelle. l’engendrer dans chaque croyant,
Donne à ton Eglise des serviteurs de l’Evangile même en nos temps difficiles et tourmentés.
joyeux et confiants. Que les jeunes du troisième millénaire
se tournent avec confiance vers toi, jeune fille
Dieu Père, Fils et Esprit Saint, d’Israël,
Nous t’offrons notre louange et notre action de qui a connu le bouleversement de ton jeune cœur
grâce. devant la proposition de l’Éternel.
Que ton règne vienne Rends-les capables d’accueillir l’invitation de ton
aujourd’hui et chaque jour ! Fils
à faire de leur vie un don total pour la gloire de
Vocations (SNV 2003) Dieu.
Fais-leur comprendre que le service de Dieu
Dieu notre Père,
comble le cœur,
nous te rendons grâce
qu’on se réalise selon le dessein divin
pour ton Fils Jésus Christ.
seulement dans ce service de Dieu et de son
Aujourd’hui, il nous invite
royaume,
à devenir serviteurs, à sa suite.
et que la vie devient alors une hymne de gloire à
la Très Sainte Trinité.
Dieu notre Père,
Amen.
nous te rendons grâce
pour ton Esprit.
Qu’il donne à chaque baptisé Vocations (SNV 2004)
de découvrir et de vivre Fais-nous entendre, notre Père,
sa vocation dans l’Eglise. ton appel à la justice
Qu’il donne sa force à ceux qui ne tient compte d’aucun privilège
qui choisissent de suivre le Christ et donne à chacun sa juste part !
dans la vie consacrée,
les ministères ordonnés et le mariage. Fais-nous entendre, notre Père,
ton appel à la solidarité
Dieu notre Père, qui redresse les derniers et les affamés
que ton Esprit dans leur digne stature humaine !
donne à nos communautés
de proposer de devenir Fais-nous entendre, notre Père,
prêtre ou diacre, ton appel à l’amour
d’inviter à la vie consacrée, qui pose sur tout être humain
et d’accompagner les époux chrétiens. les signes de ton inébranlable tendresse !
Que ton Esprit d’amour fasse de nous
des serviteurs joyeux de l’Evangile Notre Père,
avec les dons que tu nous as remis,
Vocations (Jean-Paul II 2003) fais-nous sortir à la suite de ton Fils,
pour travailler avec ton Esprit
Marie, humble servante du Très-Haut,
aux moissons à venir
de la terre enfin transfigurée
à ton image et à ta ressemblance. Donne-nous ton Esprit
Pour oser notre vie
Vocations (Jean-Paul II 2004) Avec Jésus le Christ. Amen.
Fils de Dieu,
envoyé par le Père aux hommes de tous les temps Vocations (Jean-Paul II 2005)
et de toutes les parties de la terre ! Jésus, Fils de Dieu, (JPEG)
Nous T’invoquons par Marie, en qui demeure la plénitude de la divinité,
ta Mère et notre Mère : Tu appelles tous les baptisés « à avancer au large
fais que les vocations ne manquent pas dans »,
l’Église, en parcourant le chemin de la sainteté.
en particulier celles de donation totale à ton Suscite dans le cœur des jeunes le désir
Royaume. d’être des témoins de la puissance de ton amour
dans le monde d’aujourd’hui.
Jésus, unique Sauveur de l’homme ! Remplis-les de ton Esprit de force et de prudence,
Nous Te prions pour nos frères et sœurs pour qu’ils soient capables de découvrir la pleine
qui ont répondu "oui" à ton appel vérité
au sacerdoce, à la vie consacrée et à la mission. sur eux-mêmes et leur vocation propre.
Fais que leurs existences se renouvellent de jour
en jour, Notre Sauveur,
et deviennent un vivant Évangile. envoyé par le Père pour révéler son amour
miséricordieux,
Seigneur miséricordieux et saint,(JPEG) fais à ton Eglise le don
continue à envoyer de nouveaux ouvriers de jeunes prêts à avancer au large,
à la moisson de ton Royaume ! pour être parmi leurs frères une manifestation
Aide ceux que Tu appelles à Te suivre de ta présence qui renouvelle et qui sauve.
en notre temps :
fais qu’en contemplant ton visage Vierge Sainte, Mère du Rédempteur,
ils répondent avec joie à la merveilleuse mission guide assuré dans le chemin vers Dieu et le
que Tu leur confies pour le bien de ton Peuple prochain,
et de tous les hommes. Toi qui as conservé ses paroles dans l’intimité de
Toi qui es Dieu et vis et règnes ton cœur,
avec le Père et l’Esprit Saint soutiens par ton intercession maternelle
pour les siècles des siècles. les familles et les communautés ecclésiales,
Amen. afin qu’elles aident les adolescents et les jeunes
à répondre généreusement à l’appel du Seigneur.
Vocations (SNV 2005) Amen.
Seigneur Jésus
Par ta Parole et ton Pain partagé, Vocations (SNV 2006)
Sacrement de ton Amour, Dieu notre Père,
Tu nous donnes la vie. tu es la source de toute vie.
En toi se trouvent
Fais de ton Eglise un peuple de prêtres, notre bonheur et notre joie.
Signe, en ce temps, de ton Alliance, Donne-nous d’accueillir
Et donne-lui des ministres le don de ton amour, Jésus-Christ,
Pour la servir. en qui nous sommes tes enfants.

Donne-lui des prophètes, Seigneur Jésus,


Témoins inlassables de l’Espérance par le baptême,
Qui ouvre un avenir nous avons été plongés dans ta mort
A tant de vies blessées. et entraînés dans la vie nouvelle
de la Résurrection.
Donne-lui des serviteurs, Donne-nous d’être assoiffés
Artisans de justice et de paix de l’eau qui donne la vie éternelle.
Pour que le monde croie
En ta Bonne Nouvelle. Esprit Saint,
tu nous tournes vers le Père et le Fils,
Père de tous les hommes, tu nous invites à boire
à la source éternelle. inconnaissable, je suis remis à moi-même non
Donne à chacune seulement pour me penser mais surtout pour me
de nos communautés chrétiennes faire. Dans le même temps où par un « me voici »
d’aller puiser sans cesse à la source de vie. je réponds en première personne, j'éprouve
comme une douleur l'impossibilité de me décider
Dieu Père, Fils et Saint Esprit pour ceci ou pour cela : que faire ? Comment user
fais fructifier en nous de cette liberté qui m'apparaît soudain comme une
les dons reçus de toi. dignité onéreuse et dérisoire ?
Continue d’appeler
des hommes et des femmes L'indécision, marque de la conscience
à te servir au cœur de l’Eglise Je peux alors évoquer avec nostalgie ces temps,
pour la vie et la joie du monde. en grande partie rêvés, où je me trouvais comme
porté par le courant de la vie sans écartèlement
Vocations (SNV 2007) intérieur, sans différence de moi à moi, sans
Dieu notre Père, tu nous appelles hésitation. Pourtant, l'indécision, temps d'arrêt,
à devenir ce que nous recevons, temps du non-agir, est condition d'une action
le Corps du Christ notre Seigneur. vraiment humaine. Dans ses points de suspension
se creuse l'espace de la délibération et de la
Ouvre nos cœurs à tous nos frères réflexion. De même que tout progrès dans la
pour être témoins de ton amour, pensée suppose la conscience d'un obstacle à
en un monde à construire. surmonter, d'un problème à résoudre, le choix
véritable – « désir intelligent » (saint Thomas
Donne-nous de vivre en ton Fils d'Aquin), et non simple pulsion - suppose
pour être serviteurs de sa vie donnée, l'inhibition du comportement automatique et
et prendre ainsi notre part de la mission. l'accès à la conscience. Dès lors, le moment
propre de l'intelligence, cette dynamique pétrifiée
Envoie des consacrés en notre monde qu'évoque si bien Le Penseur de Rodin, apparaît
pour être de voix prophétiques comme une paralysie de l'élan vital, comme un
de l’Evangile des Béatitudes échec de l'action.

Appelle des prêtres Dans cette prise de conscience qui caractérise


pour servir ton peuple et le rassembler, l'indécision, je me découvre moi-même tout à
afin de vivre l’Eglise-communion. coup traversé par mille mobiles contradictoires.
Mes instincts, mes affects, mes désirs, qui
Nous t’en prions, toi le Vivant m'emporteraient s'ils étaient simples, me
pour les siècles des siècles. sollicitent en mille directions. La réflexion ajoute
Amen. à cette division intérieure, à cette lutte intestine :
comme le blanc suscite le noir pour être perçu,
comme le concept suppose son contraire pour être
Vouloir ce que je veux pensé, le motif qui pourrait me faire agir appelle,
Jean CARON, professeur de philosophie, in dans ce temps de la discrimination les motifs
Christus n°193, janvier 1997 contraires qui mériteraient tout autant d'être
choisis. L'intelligence, secourue ici par
« Me voici Imbécile, ignorant, l'imagination, multiplie les négations, les
Homme nouveau devant les choses inconnues, objections, les soupçons, pour me plonger dans le
Et je tourne la face vers l'Année et l'arche vertige de l'indécision.
pluvieuse,
j'ai plein mon cœur d'ennui ! Les écueils de l'indécision
Je ne sais rien et je ne peux rien. Que dire ? Que L'indécision est ainsi proprement le temps de la
faire ? crise. Celle-ci est définie, depuis Hippocrate,
A quoi emploierai-je ces mains qui pendent ? comme un entre-deux entre la vie et la mort, la
ces pieds qui m'emmènent comme les songes ? » condition du diagnostic, un appel à juger et à
Paul CLAUDEL choisir. Cette référence au champ médical conduit
à évoquer quelques pathologies de l'indécision.
Devant chaque décision à prendre, je me trouve
sur le seuil, tel Cébès dans les premières phrases L'abstention. La conscience a fait surgir mille
de Tête d'or : dans un état d'ouverture foncier face motifs entre lesquels choisir et qui sont autant de
à un avenir qui m'est en grande partie possibles réels. Avant la réflexion, je ne savais
pas que tant de routes diverses s'ouvraient à moi, Comment vouloir ce que je veux ?
promesses de tant d'avenirs différents. Dans S'abstenir de choisir, refuser de faire un choix, ne
l'indécision, je me rapporte à moi-même comme à pas vouloir le choix que je m'impose ; dans ces
un faisceau infini de désirs que je maintiens trois cas-limites, je ne veux pas vouloir et je ne
vivants en m'imaginant qu'ils sont compatibles. veux pas ce que je veux : l'indécision n'est pas
Aussi, assimilant rapidement l'indéfini des surmontée. Comment sortir de l'impasse ? II
potentialités diverses que je recèle en moi à faudrait que je puisse savoir vraiment ce que je
l'infini d'un être présent, je suis tenté de retenir veux et que je ratifie ce choix. Or, seule l'action
jalousement ce rang qui m'égale au maître de engagée, en me permettant de vivre ma décision
l'avenir. Ne pas décider me permet en outre de et d'observer ses fruits pourrait autoriser, semble-
continuer de rêver mon action sans la confronter t-il, une décision « en toute connaissance de cause
aux conditions réelles de son déploiement. En me »... Suis-je alors condamné à « rester les bras
maintenant dans l'indécision, je refuse le définitif ballants » ?
qu'entraîne irrémédiablement le choix : il me
faudrait renoncer à cet avenir aux multiples On reste prisonnier du cercle tant qu'on fait du
visages pour faire advenir une seule possibilité. choix à poser une décision originaire, comme si
Toute détermination est négation. j'avais à me décider à partir de rien ou à la seule
lumière de ces motifs multiples entre lesquels
L'activisme. Celui qui saisit qu'il ne peut balance ma liberté. Or, cette décision que je
s'abstenir - ne pas choisir, c'est choisir de ne pas n'arrive pas à prendre a toujours, de fait, été
choisir - peut chercher à perdre le moins possible. précédée par d'autres décisions, par d'autres
Il existe comme un donjuanisme de l'action qui actions qui ont fait de moi ce que je suis et qui
consiste à multiplier les engagements d'un jour, à peuvent me guider vers un discernement. Si, dans
courir de choix en choix : celui-ci n'est peut-être mes choix, je suis remis à moi-même pour me
qu'une autre forme de refus du sacrifice faire, cette créativité même, cette capacité
qu'implique toute action. Là encore, le caractère d'initiative qui est la mienne me devancent... Elles
irréversible du choix, l'engagement dans la durée se sont édifiées dans le dynamisme même de mon
suscitent l'angoisse de la perte. Jouer tous les développement. Cette orientation foncière de mon
rôles, être sur tous les fronts, autant de façons de être dont j'aspire à prendre conscience pour la
se refuser à la décision qui suppose l'orientation et mener plus loin à travers un choix concret, ne
l'unification de tout l'être. puis-je la découvrir en faisant retour sur ma vie et
mes actions passées ? Le temps de la décision est
Le volontarisme. Je vois qu'il me faut choisir et alors fécond s'il me permet de faire
que, pour sortir de cette indécision qui révèle une mémoire : quand et comment la Vie s'est-elle
division intérieure, un motif doit s'imposer qui me déployée en moi ? Quand a-t-elle produit son
fasse sortir du cercle dans lequel je m'enferme, oeuvre propre : créativité, élan, unification ?
afin de me propulser vers l'avenir. Mais à quoi me Quand au contraire et dans quels choix, à travers
rallier ? Le sacrifice ne peut valoir que face à une quelles actions, le travail de la mort a-t-il produit
réalité plus grande que moi, capable de devenir tristesse, froideur, immobilité ? Quand mon
ma Loi. J'agirai alors parce que je le dois, et action a-t-elle fédéré autour d'elle non seulement
comme je le dois, en vertu d'une loi qui s'impose mes propres puissances, mais celles d'autres
à moi de toute la hauteur de sa transcendance (loi consciences qui ont pu la relayer pour la conduire
du Devoir, loi de Dieu). Le risque est alors plus plus loin ? Quand ai-je connu la joie ? Car la joie
subtil : le motif de la loi ne suffit pas à rassembler est bien le signe que la Vie a réussi ; en elle, un
autour d'elle les puissances vivantes de ma vivant doué de conscience éprouve intérieurement
personnalité ; à supposer que la loi me dise le mouvement créateur en s'y associant. C'est ainsi
concrètement ce que je dois faire, elle ne m'en qu'en regardant ma vie, et grâce à la médiation
rend pas capable pour autant, faute d'être d'un autre qui peut, souvent mieux que moi, me
inviscérée dans le fonds vivant de mon être. Une révéler à moi-même, je découvre que cette joie
loi considérée ainsi comme motif externe de la vraie a été souvent fruit de l'épreuve et de l'effort.
décision fait naître découragement et sentiment de Ainsi, je puis me découvrir capable d'aller
culpabilité. Même lorsque le sujet agit jusqu'au bout, capable de créer et d'inventer, face
conformément à la loi, il le fait sans joie et sans à une situation inédite, une réponse nouvelle.
élan. Peut-on encore parler de choix si
l'intelligence ne désire pas ce qu'elle accomplit ? Je ne peux donc sortir de l'indécision que si je
peux retrouver la source d'un dynamisme vivant
capable d'orienter ma liberté : « Quiconque est né
pour l'action regarde devant soi ; ou s'il cherche
d'où il vient, c'est seulement pour mieux savoir où même ta ceinture et lu allais où tu voulais... »)
il va sans jamais s'enfermer dans le tombeau d'un pour accéder à la volonté de l'Esprit qui configure
passé mort. En avant, et en haut ». (Maurice le croyant au Christ : « Quand tu auras vieilli, tu
Blondel, L’action) étendras les mains, et un autre te ceindra et
t'emmènera où tu ne voudrais pas. »
Choisir ou être choisi ?
Au cœur de mon indécision, j'éprouve alors que la Ainsi, c'est au moment où, remis totalement à lui-
vie est à la racine de mes mouvements, qu'à même dans la vérité, l'homme choisit de rester
travers moi elle accède à la conscience, qu'elle ouvert qu'il peut consentir à la volonté de Dieu,
exige mon acquiescement libre pour que son élan celle-là même qui l'a fait entrer dans la vie :
ne cesse pas. Dans mon choix particulier, il s'agit
alors de mobiliser cette énergie qui déjà a pris « Là où un homme accueille son existence à
figure concrète et singulière pour unifier l'ultime et sans nulle condition, dans une
davantage mon existence à travers une fin confiance ultime de ce que cette existence petit
consciente. Je peux donc accepter le risque de la être accueillie, là où un tel homme, dans un
décision : refuser d'agir au nom du caractère abandon absolu, dans un absolu acte de confiance,
toujours imprévisible des conséquences de mon se laisse choir dans l'abîme du mystère de son
action, c'est me couper de ce qui viendra existence, là justement c'est Dieu qu'il accueille,
m'enrichir et me poussera à l'invention. Refuser non un Dieu de la seule nature, pas même d'une
de m'engager dans des choix précis qui simple nature de l'esprit, mais il accueille le Dieu
limiteraient ma liberté, c'est rendre impossible qui se donne en son infinité totale au coeur et
l'incarnation de la vie dans le singulier, et l'union dans la profondeur de cette existence même ».
lentement conquise de ce que nous voulons et de (Karl Rahner, Traité fondamental de la foi, 1983)
ce que nous sommes.
Joie est alors, pour l'homme de volonté bonne, de
Mais cette découverte de ce qui fait l'élan foncier découvrir, loin de l'abstention-négation, de
et original de mon être (ce que je veux) m'a l'activisme conquérant et du volontarisme, au
conduit à reconnaître que mes choix authentiques coeur de l'épreuve et dans l'humilité, que là est sa
se fondent sur un courant qui les dépasse. Mon volonté.
choix vrai, dans une circonstance concrète (choix
d'un engagement, d'un état de vie, d'une « II ne s'agit pas de conformer notre volonté à la
orientation...), se vit alors comme ratification Sienne, car Sa volonté c'est la nôtre, et lorsque
d'une volonté plus primordiale. L'impasse dans nous nous révoltons contre Elle, ce n'est qu'au
laquelle se situe le vouloir qui ne peut surmonter prix d'un arrachement de tout l'être intérieur, d'une
l'indécision ne tiendrait-elle pas à son obstination monstrueuse dispersion de nous-mêmes. Notre
à vouloir fonder son agir sur soi seul ? Privée volonté est unie à la Sienne depuis le
alors de racines dans son propre être, coupée du commencement du monde ». (Georges Bernanos,
lien fécond qui la rattacherait au mouvement de la Dernier Agenda, 1954)
Vie, une telle volonté n'est-elle pas condamnée à
demeurer stérile ? Aussi puis-je mieux comprendre pourquoi je dois
« demander à Dieu ce que je veux et ce que je
Alors, celui qui cherche ce qu'il veut pour fonder désire » (Exercices spirituels, 48). Dans cette
son action est conduit, s'il est conséquent, à cette ouverture radicale qu'est la prière, je me tiens
affirmation paradoxale : « Au fond de tout agir comme une personne singulière, confrontée à une
concevable, du je Peux de l'ego, il y a cet autre situation particulière, avec des ressources et des
agir, celui de la Vie absolue qui se révèle à soi- difficultés qui me sont propres. Mais ce désir qui
même en joignant l'ego à lui-même ». (Michel m'habite et m'oriente n'est véritablement mien, il
Henry, C’est moi la vérité, Seuil 1996) n'exprime ma volonté profonde qu'autant qu'il en
appelle à Celui qui est le Don, Celui qui exauce et
C'est dans ce consentement à la volonté de la Vie qui seul accomplit : l'Esprit.
en moi, qui s'éprouve dans la joie, que s'exprime
la pointe du vouloir. Ainsi du Fiat de Marie. Ainsi
en est-il du « oui » ultime que prononce Pierre
face au Vivant qu'il a renié par trois fois :
« Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? » Le Christ le
conduit ici à reconnaître sa vraie volonté :
dépasser un vouloir autonome et fermé sur lui-
même (« Quand tu étais jeune, tu mettais toi-
Guide du jeune catho
Parole de Dieu Prière Sacrements Solidarité Morale Mission
• Prendre • Prendre • Participer • Fixer une • Se fixer • Participer à un
quelques quelques minutes fidèlement à la somme, un temps un point mouvement ou à
minutes le matin le soir pour "relire" messe à donner chaque concret un service d’Eglise
pour lire et ma journée, en me dominicale. mois, et m’y tenir. d’effort sur tel (caté,
méditer mettant en • Recevoir le • Me tenir ou tel défaut aumônerie…),
l’Evangile du jour présence du Christ, sacrement de informé ou mauvaise comme animateur
(cf. revue "Prions le remerciant pour la de l’actualité, y habitude à auprès d’enfants ou
en Eglise" ou l’amour donné et réconciliation compris politique, corriger, et en de jeunes.
"Magnificat") en reçu, demandant une fois par pour être solidaire mesurer les • Accueillir les
gardant en pardon pour les mois. des joies et des progrès. nouveaux à la
mémoire un occasions d’aimer • Me former peines de mes • Face à sortie de la messe.
verset ou une ratées, lui pour une plus frères, dans une tentation, • Inviter un(e)
expression pour demandant d’être active l’action, ou au bénigne ou ami(e) à participer
inspirer ma avec lui demain. participation à moins dans la grave, dans à une messe de
journée. • Prévoir dans la messe prière. l’hygiène de jeunes.
• Me faire l’année un week- dominicale • Participer à vie, • Donner, même
conseiller un end de retraite (lecture, une action de l’alimentation, modestement, ma
livre de dans un lieu de musique, solidarité avec les dépenses, participation au
formation prière (monastère, chant, service d’autres jeunes la vie denier de l’Eglise.
chrétienne à lire abbaye…). de l’autel). (veillée de Noël affective… • Porter sur soi,
cette année. • Trouver un • Une fois de avec SDF, quête, prendre le avec humilité et
• M’abonner à accompagnateur temps en animation journée temps de me fierté un signe
une revue spirituel à temps, CCFD / enfants, placer devant d’appartenance au
chrétienne rencontrer participer à collégiens) le Seigneur, Christ.
(You !, Cahiers mensuellement. une messe en • Faire l’effort de lui • Me former pour
pour Croire • M’initier à la semaine. quotidien de demander pouvoir rendre
aujourd’hui, Le prière de la reconnaître en conseil dans compte de mes
Journal "Liturgie des chacun un enfant une prière et raisons de croire.
Expérimental…) Heures" (Laudes, bien-aimé du Père, d’accueillir
• Participer à Vêpres, Complies). un frère ou une la sainteté
un groupe sœur, surtout en qu’il veut pour
biblique ou à une ceux que j’ai du moi.
catéchèse pour mal à aimer.
jeunes.

Table des textes


Accepter d’être accepté.................................................................................................................................1
Aimer, je puis toujours.................................................................................................................................1
A la Toussaint...............................................................................................................................................1
A Marie.........................................................................................................................................................2
Apprends-moi...............................................................................................................................................2
Au feu du regard de l’autre...........................................................................................................................2
Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. Amen !.................................................................................3
Au seuil de la nef..........................................................................................................................................3
Béatitudes.....................................................................................................................................................3
Béatitudes (petites béatitudes de la sagesse chrétienne)................................................................................3
Brèves amours..............................................................................................................................................4
Cantique des Créatures.................................................................................................................................4
Cela m’étonne...............................................................................................................................................5
Célébrer........................................................................................................................................................5
C’est lui........................................................................................................................................................6
Christ n'a pas de mains.................................................................................................................................6
Citations.......................................................................................................................................................6
Comme le Père vous a choisie…..................................................................................................................6
Comment sont les gens ?..............................................................................................................................6
Comme un iceberg........................................................................................................................................7
Confiance......................................................................................................................................................7
Credo............................................................................................................................................................7
Credo de H.U.von Balthasar.........................................................................................................................7
Décalogue de la sérénité (Jean XXIII)..........................................................................................................8
Dieu a tant aimé............................................................................................................................................8
Dieu avec nous.............................................................................................................................................8
Dieu, tu es mon Dieu (Georges Bernanos)...................................................................................................9
Donne-moi quelqu'un...................................................................................................................................9
Embauche.....................................................................................................................................................9
Epître à Diognète (intro & extraits)............................................................................................................10
Epître à Diognète (complet)........................................................................................................................10
Etre jeune....................................................................................................................................................11
Etty Hillesum..............................................................................................................................................11
Evangéliser.................................................................................................................................................12
Faire silence................................................................................................................................................12
Frère ennemi...............................................................................................................................................13
Frère Vent...................................................................................................................................................13
Garçon… Fille…........................................................................................................................................13
Gardez-moi un cœur d’enfant.....................................................................................................................14
Heureux ceux qui vont à la rencontre.........................................................................................................14
Humiliation.................................................................................................................................................14
I have a dream ...........................................................................................................................................14
J’aime les toutes petites créatures...............................................................................................................15
Je confesse à Dieu.......................................................................................................................................15
Je n’ai rien dit….........................................................................................................................................15
Je ne veux pas….........................................................................................................................................15
Je suis la drogue.........................................................................................................................................15
Je te cherche...............................................................................................................................................15
Je te vire.....................................................................................................................................................15
Je vous salue Marie.....................................................................................................................................16
Kyrie...........................................................................................................................................................16
La femme adultère (Jn 8,1-11)....................................................................................................................16
La joie.........................................................................................................................................................17
La leçon de l’arbre......................................................................................................................................17
La magie de Lourdes..................................................................................................................................18
La marche au-dedans..................................................................................................................................18
La rosace.....................................................................................................................................................19
La vie..........................................................................................................................................................19
Le comportement schizophrène du salarié-consommateur..........................................................................19
Le don du sourire........................................................................................................................................20
Le fruit de…...............................................................................................................................................20
Le oui qui change le monde........................................................................................................................20
Les hommes sont des cadeaux....................................................................................................................20
Le virus constructeur..................................................................................................................................21
L’extase de vos volontés.............................................................................................................................22
L'histoire du grain de blé............................................................................................................................23
L’histoire du grain de lé (2).......................................................................................................................23
L’homme qui te ressemble..........................................................................................................................23
Loi guide....................................................................................................................................................24
Magnificat..................................................................................................................................................24
Marchons ensemble....................................................................................................................................24
Marie, humble servante..............................................................................................................................24
Mon Dieu accorde moi la sagesse...............................................................................................................25
Mon Dieu, je ne vous aime pas...................................................................................................................25
Ne dîtes pas : « c’est naturel »....................................................................................................................25
Notre-Dame de Rodez................................................................................................................................25
Notre Père...................................................................................................................................................26
Notre Père jeannette....................................................................................................................................26
Notre Père jociste........................................................................................................................................26
Oser prendre des risques.............................................................................................................................26
Ô toi l’au-delà de tout (Saint Grégoire de Naziance IVe siècle).................................................................26
Parabole du Webmaster..............................................................................................................................27
Pardon.........................................................................................................................................................27
Petites béatitudes de la sagesse chrétienne..................................................................................................27
Poèmes de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus...................................................................................................27
“Prayer of Journeying”...............................................................................................................................28
Prends Seigneur et reçois............................................................................................................................28
Prière aux rois mages..................................................................................................................................28
Prière de Bonhoeffer...................................................................................................................................28
Prière de Charles de Foucauld....................................................................................................................29
Prière de Charles Péguy..............................................................................................................................29
Prière de Claude la Colombière..................................................................................................................29
Prière de l’éducateur...................................................................................................................................30
Prière de l’éducateur (simplifiée)................................................................................................................30
Prière de louange........................................................................................................................................31
Prière de Saint François d’Assise...............................................................................................................32
Prière de Saint François d’Assise...............................................................................................................32
Prière de saint Thomas d'Aquin (XIIIe siècle)............................................................................................32
Prière de sérénité........................................................................................................................................32
Prières du malade........................................................................................................................................32
Prière d'un handicapé dans un hôpital de New York..................................................................................35
Prière d’une jeune confirmée (Rodez 1994)...............................................................................................35
Prière d’une musulmane noire à Notre-Dame : Je suis ta fille....................................................................35
Prière d’un malade......................................................................................................................................35
Prière d’un soldat........................................................................................................................................36
Prière secrete du prêtre à l’Eucharistie........................................................................................................36
Prière GDF (world thinking day)................................................................................................................36
Prière louveteau..........................................................................................................................................37
Prière pour demander de faire la volonté de Dieu.......................................................................................37
Prière pour le matin....................................................................................................................................37
Prière pour le temps de la vieillesse............................................................................................................37
Prière scoute...............................................................................................................................................37
Prière universelle du Vendredi Saint..........................................................................................................38
Prière vietnamienne....................................................................................................................................39
Promeneur..................................................................................................................................................39
Promesse et appels caravelles.....................................................................................................................39
Promesse guide...........................................................................................................................................40
Psaume 18b (cf. Je te vire)..........................................................................................................................40
Quatre bougies............................................................................................................................................40
Que le monde est beau................................................................................................................................40
Questionnaire de Proust..............................................................................................................................40
Questions....................................................................................................................................................40
Regard........................................................................................................................................................42
Règles de conduite......................................................................................................................................42
Régles de discernement (Saint Ignace de Loyola)......................................................................................42
Résurrection................................................................................................................................................44
Révèle-nous................................................................................................................................................44
Salve Regina...............................................................................................................................................44
Sauver la proposition de l’autre..................................................................................................................45
Seigneur, Jésus...........................................................................................................................................45
Seigneur, maître du temps..........................................................................................................................45
Seigneur, quand j’aurai faim.......................................................................................................................46
Seigneur, tu m’as toujours donné...............................................................................................................46
Sentence ignatienne de l’action..................................................................................................................46
Séquence de Pentecôte................................................................................................................................46
S’il te plait..................................................................................................................................................47
Si on pouvait…...........................................................................................................................................47
Si tu dis.......................................................................................................................................................48
Sommaire pour vos moments d’ombre ou de lumière................................................................................49
Souffrance...................................................................................................................................................50
Sur le chemin de la vulnérabilité................................................................................................................50
Symbole des apôtres...................................................................................................................................51
Tactique du démon.....................................................................................................................................51
Testament de Christian de Chergé..............................................................................................................52
Testament du cardinal Marty......................................................................................................................52
Toi, le soleil de nos vies.............................................................................................................................53
Toi qui m’aimes tel que je suis...................................................................................................................53
Toi, Seigneur..............................................................................................................................................53
Ton scooter est japonais.............................................................................................................................54
Tout ce que l’on fait pour les enfants..........................................................................................................54
Travail d’équipe..........................................................................................................................................54
Un cœur......................................................................................................................................................55
Une confession chrétienne du Dieu vivant..................................................................................................55
Une femme.................................................................................................................................................56
Une vieille légende.....................................................................................................................................56
Un homme riche.........................................................................................................................................56
Un temps pour prier....................................................................................................................................56
Viens, Esprit Saint......................................................................................................................................57
Vierge sainte, au milieu de vos jours glorieux............................................................................................57
Vive la vie !................................................................................................................................................57
Vivre selon l’Esprit.....................................................................................................................................58
Vocations (SNV 2000)...............................................................................................................................58
Vocations (SNV 2001)...............................................................................................................................58
Vocations (SNV 2002)...............................................................................................................................58
Vocations (SNV 2003)...............................................................................................................................59
Vocations (Jean-Paul II 2003)....................................................................................................................59
Vocations (SNV 2004)...............................................................................................................................59
Vocations (Jean-Paul II 2004)....................................................................................................................60
Vocations (SNV 2005)...............................................................................................................................60
Vocations (Jean-Paul II 2005)....................................................................................................................60
Vocations (SNV 2006)...............................................................................................................................60
Vocations (SNV 2007)...............................................................................................................................61
Vouloir ce que je veux................................................................................................................................61
Guide du jeune catho..................................................................................................................................65