Vous êtes sur la page 1sur 75

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
2

substantiels. Les bars et restaurants, par exemple, ne peuvent


Un tour du globe du déconfinement pas recevoir de public, mais peuvent vendre à emporter. Les
LE D MANCHE 10 MAI 2020 | PAR CÉCILE DEBARGE, ALEXIS enterrements sont de nouveau autorisés avec un maximum de
BUISSON , FREDERIC OJARDIAS, ALEXIS BUISSON , LILIA BLAISE, quinze personnes. Les écoles, elles, resteront fermées au moins
ALEXIS BUISSON , CORENTIN LÉOTARD, ALEXIS BUISSON ,
NICOLAS CHEVIRON, ALEXIS BUISSON , THOMAS SCHNEE ET jusqu’au mois de septembre.
ALEXIS BUISSON • En Espagne, la prudence reste de mise
Même si Barcelone a autorisé l’accès à ses plages pour la pratique
La France entre lundi dans une phase de déconfinement. Mais
sportive, l’Espagne reste prudente avec près de 265 000 cas et
qu’en est-il dans le reste du monde ? Sélection – qui ne se veut
plus de 26 000 morts. Les terrasses ne rouvriront ni à Madrid
pas exhaustive
ni à Barcelone lundi. Le chef du gouvernement Pedro Sánchez
a lancé un appel à la prudence aux habitants des zones qui
entrent dans la phase 1 du déconfinement lundi 11 mai. Dans ces
endroits, comme l’explique notre partenaire InfoLibre, seront
notamment possibles les rassemblements jusqu’à dix personnes.
• En Allemagne, les Länder à la manœuvre pour accélérer le
déconfinement
L’Allemagne est entrée mercredi 6 mai dans la phase 2
À Rome, le 9 mai 2020 © Tiziana Fabi/AFP
de son déconfinement qui avait prudemment débuté le 20
– des politiques mises en œuvre avec l’aide de nos correspondants. avril par l’ouverture des petits magasins et, partiellement, des
• L’Italie attend la phase 3 écoles. « Nous sommes à un point où notre objectif visant à
Il est encore trop tôt en Italie pour parler de déconfinement ralentir la propagation du virus a été atteint et nous avons été
complet. Ce lundi 11 mai, le pays, qui compte près de en mesure de protéger notre système de santé […]. Il a donc
220 000 cas et plus de 30 000 morts, entame sa deuxième et été possible de discuter et de convenir de nouvelles mesures
dernière semaine de la phase 2. Le gouvernement a suivi assez d’assouplissement », a déclaré Angela Merkel.
fidèlement les recommandations émises par le Comité technique Résultat, le pays prévoit de lever la quasi-totalité des restrictions
et scientifique, selon qui « la marge de manœuvre pour les d’ici à fin mai. Même la Bundesliga (championnat de football)
réouvertures est faible ». L’idée est de rouvrir progressivement et doit reprendre le 16 mai (sans public). Les seules grandes
de ne poursuivre que si l’indice de contagion, actuellement estimé exceptions sont la fermeture des frontières et l’interdiction des
entre R0=0,5 et R0=0,7, ne dépasse pas 1, seuil à partir duquel le grandes manifestations sportives, festives ou culturelles avec du
système sanitaire est sous pression. public. Le respect d’une distance sociale de 1,5 mètre est aussi
maintenu (5 juin) mais deux groupes vivant chacun sous deux toits
différents pourront se rencontrer.
Les négociations sur la phase 2 ont été marquées par une forte
pression des 16 ministres-présidents sur la chancelière. Celle-ci
reste sur la ligne prudente des virologues qui pensent que le taux
actuel de progression de la maladie qui vient de repasser de
0,8 à 1,1 (10 personnes positives en contaminent 11) est encore
À Rome, le 9 mai 2020 © Tiziana Fabi/AFP insuffisant pour déconfiner trop vite.
La distanciation physique est la règle et le port du masque Les ministres-présidents, eux, ont préféré répondre aux appels à
obligatoire à partir de six ans. Les Italiens doivent toujours l’aide de l’économie. Ils s’inquiètent aussi de la multiplication
justifier leurs déplacements avec une attestation, y compris au de manifestations « Anti-Hygiène », comme à Berlin et Stuttgart,
sein de leur commune de résidence. Ils peuvent désormais revoir où se retrouvent pêle-mêle des confinés « au bord de la crise
leur famille et leurs proches et se déplacer à l’intérieur de de nerfs », mais aussi des représentants des extrêmes de gauche
leur région. Les déplacements d’une région à l’autre sont, en comme de droite.
revanche, toujours interdits. L’un des enjeux majeurs de cette Logiquement, le gouvernement fédéral a transmis une partie de
levée progressive des restrictions est de contenir l’épidémie, y la responsabilité du déconfinement aux Länder en créant un
compris géographiquement. dispositif de reconfinement si les infections repartent à la hausse.
Parmi les personnes testées, près de 85 000 personnes sont Le seuil d’alerte est fixé à 50 infections en moyenne pour 100 000
positives au Covid-19 dont 60 % en Lombardie, dans le Piémont habitants sur une période de sept jours par zone (arrondissement/
et en Émilie-Romagne, trois régions du Nord. La plupart des
activités économiques ont repris, avec parfois des aménagements

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Kreis). À Coesfeld, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ce seuil et le département de Pest doivent en revanche attendre encore
vient d’être largement dépassé. Là, cent employés d’une usine de un peu, car ils concentrent les deux tiers des 3 200 malades du
transformation de viande ont été testés positifs. Covid-19 détectés dans le pays (pour un peu plus de 400 décès
• En Autriche, le déconfinement en bonne marche au total).
Confinée depuis la mi-mars, l’Autriche a été l’un des premiers Les masques sont devenus obligatoires dans les transports et
pays en Europe à alléger les restrictions en autorisant, le 14 avril les commerces à la même date. Toutefois, il n’est pas encore
dernier, ses commerces de moins de 400 m2 à rouvrir. Pour le question de rouvrir les portes des écoles, qui pourraient rester
chancelier conservateur Sebastian Kurz, qui gouverne avec les closes jusqu’en septembre, même si celles-ci n’ont officiellement
écologistes depuis janvier, c’est parce que l’Autriche a réagi jamais fermées et continué à assurer un service de garderie.
« plus rapidement et de manière plus restrictive » que d’autres Pour anticiper la reprise de l’activité, Viktor Orbán, le premier
pays, qu’elle peut sortir plus vite de la crise. ministre, avait pris la décision très décriée en avril de débarrasser
les hôpitaux de beaucoup de leurs patients réguliers, pour les
La deuxième étape a été franchie le 1er mai dernier. Depuis
préparer à parer à une éventuelle vague de malades du Covid-19.
lors, les déplacements ne sont plus limités, les rassemblements
L’état d’urgence illimité dont s’est doté le gouvernement, qui a
jusqu’à dix personnes permis et l’ensemble des magasins ainsi
été fortement critiqué par l’Union européenne, ne s’est pas traduit
que les coiffeurs autorisés à rouvrir. Chaque étape s’accompagne
par une restriction des libertés du quotidien.
de mesures sanitaires strictes, les masques notamment sont
obligatoires dans les supermarchés, les commerces ou encore Le confinement n’a été que très partiel en Hongrie, où les gens
les transports publics. La question est de savoir quel impact sont restés libres d’aller et venir sans devoir montrer patte blanche
le déconfinement aura sur le nombre de contaminations. Le à la police, d’ailleurs pas plus visible qu’en temps normal. Comme
ministre de la santé, Rudolf Anschober, a constaté que la ailleurs en Europe centrale, les Hongrois se sont auto-confinés
première étape n’avait eu aucune conséquence négative : la hausse et auto-restreints au début du mois de mars, sans attendre les
quotidienne du nombre de nouvelles infections n’est que de 0,2 décisions des autorités, sachant que leur État et leur système
% actuellement. Mais il prévient que la deuxième phase pourrait de soins ne seraient pas en mesure de faire face à un scénario
avoir un effet : « Le mois de mai sera décisif. » « à l’italienne ». Les annonces faites par Viktor Orbán – par
visioconférence depuis son bureau et en simple chemise – ne
Tout au long du mois en effet, le déconfinement va se poursuivre
revêtent pas de caractère solennel.
sur le même rythme : réouverture des cafés et restaurants à partir
• La Russie prolonge le confinement
du 15, des hôtels le 29 et l’ensemble des élèves reprendront
les cours d’ici le 3 juin. Les musées, eux aussi, sont censés Moscou, principal foyer de l’épidémie en Russie, a prolongé le
pouvoir rouvrir vendredi 15, mais la plupart des grands musées confinement jusqu’à la fin du mois de mai tout en autorisant les
fédéraux viennois ne le feront qu’après cette date, souvent pour chantiers et les industries à reprendre leur activité.
des questions logistiques. La Russie a passé dimanche la barre symbolique des 200 000
• En Belgique, des retrouvailles en petit comité cas confirmés de coronavirus, avec un nombre élevé de nouvelles
La Belgique a choisi un déconfinement en plusieurs phases. infections quotidiennes qui devrait en faire le pays le plus touché
Depuis le 4 mai, les transports en commun ont repris avec en Europe dès la semaine prochaine. Les autorités ont rapporté
cependant l’obligation pour les usagers de porter un masque à 11 012 nouveaux cas de Covid-19 dimanche, portant le total
partir de l’âge de 12 ans. Ce dimanche, les Belges peuvent confirmé à 209 688 cas dans le plus grand pays du monde,
recevoir quatre personnes chez eux, toujours les mêmes tandis que la mortalité officielle reste relativement basse avec
pour pouvoir les retrouver si jamais l’un des convives était 1 915 victimes.
contaminé. À partir de lundi, les commerces vont rouvrir, à Les autorités russes affirment que l’envolée du nombre des cas
l’exception des métiers de contact, comme les coiffeurs. Puis le depuis une semaine s’explique par la multiplication des tests
18 mai, si les phases précédentes n’ont pas été marquées par une effectués – 5,4 millions selon le comptage de dimanche – et non
nouvelle vague de contaminations, de nouvelles mesures seront par une accélération de la propagation. Cela expliquerait aussi la
prises pour un retour progressif à la normale, en particulier dans faible mortalité.
l’enseignement. Enfin à partir du 8 juin peut être envisagée une • La Turquie opte pour des mesures ciblées et progressives
réouverture progressive des restaurants.
La Turquie, qui compte plus de 3 700 morts et plus de 137 000
• En Hongrie, Budapest devra attendre
cas, n’a pas mis en œuvre un confinement généralisé, mais a opté
Depuis le 4 mai, la plupart des restrictions imposées à la mi-mars pour des mesures ciblées : interdiction permanente de sortie pour
ont été levées dans tout le pays, sauf la capitale et le département les moins de 20 ans et les plus de 65 ans dans les 31 départements
de Pest qui l’entoure, en raison de la diminution du nombre de les plus peuplés (sur 81), interdiction les week-ends seulement
nouveaux malades quotidiens. Seuls les cafés et restaurants ont pour le reste de la population de ces départements.
encore interdiction de recevoir les clients en intérieur. Budapest

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

Alors que le nombre de décès et de cas journaliers est en précisément l’étendue de l’épidémie dans la région, les autorités
baisse, le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé le 4 sanitaires ayant une capacité de tests quasiment insignifiante (100
mai des mesures progressives de déconfinement. Les centres à 1 000 tests par jour selon les pays).
commerciaux, coiffeurs et barbiers pourront ainsi rouvrir à
compter du lundi 11 mai, à condition toutefois de respecter des
règles sanitaires et de distanciation sociale. Les tribunaux et les
universités devraient recommencer à fonctionner le 15 juin.
La conscription devrait reprendre le 20 juin. Erdogan a par ailleurs
annoncé la levée des restrictions de déplacements interurbains
dans 7 des 31 départements où ils étaient en vigueur. Le ministère
de l’éducation a pour sa part évoqué une possible réouverture des
écoles le 1er juin. Un embouteillage à Lagos le 6 mai 2020 après cinq semaines de confinement
© OLUKAYODE JAIYEOLA/NURPHOTO/NURPHOTO VIA AFP
Alors que la Turquie avait interrompu la quasi-totalité de son
Les gouvernements entament avec prudence un déconfinement
trafic aérien, la compagnie aérienne Turkish Airlines a prévu
devenu impératif eu égard à la grande souffrance des populations
de rouvrir début juin ses lignes intérieures ainsi que 75 vols
victimes de centaines de milliers de licenciements. Les opinions
hebdomadaires vers 19 pays, avec une montée en puissance dans
publiques ont souvent élevé la voix contre des mesures de
les mois suivants.
restriction jugées trop dures, voire dangereuses au regard de la
Le grand bazar d’Istanbul, qui accueille en temps normal environ crise sociale et économique, et ont parfois remis en cause la
150 000 visiteurs par jour, rouvrira ses portes au public de manière réalité de la gravité de l’épidémie, en comparaison avec les défis
« contrôlée » le 1er juin, selon sa direction. La Fédération turque sanitaires habituels du continent comme le paludisme (380 000
de football a quant à elle annoncé la reprise du championnat morts en 2018), la tuberculose (607 000 morts en 2018), ou la
le 12 juin, « très probablement sans spectateurs ». Elle se dit malnutrition (2 à 3 millions de décès en 2018).
également prête à accueillir les demi-finales et finale de la Ligue Burkina Faso. Avec 48 décès, le Burkina est le deuxième pays
des champions. le plus touché d’Afrique de l’Ouest après le Nigeria. Après avoir
L’Afrique relativement épargnée rendu le port du masque obligatoire, les autorités ont levé la
mise en quarantaine des villes ayant enregistré au moins un cas
Début avril, la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique confirmé. Les écoles vont progressivement accueillir les élèves
(CEA) mettait en garde contre une catastrophe sanitaire sur à partir du lundi 11 mai, cependant de nombreux établissements
le continent, en anticipant les 3 millions de décès provoqués resteront clos en raison de la crise sécuritaire dans le nord et l’est
par le SARS-CoV-2. En dépit des prévisions très alarmistes du pays, responsable de la fuite de plus de 850 000 personnes.
des institutions internationales et de la communauté scientifique,
l’Afrique subsaharienne est à ce jour relativement épargnée par la Lundi est également la date choisie pour la réouverture des
pandémie de Covid-19. mosquées et des marchés. La reprise d’activité pour les cafés
et restaurants a été fixée au 15 mai. En revanche, les frontières
Plus de deux mois après la découverte des premiers cas, la restent fermées. Au « pays des hommes intègres », la crise
région recense 37 200 malades, et 925 décès. En organisant sanitaire s’est muée en crise politique au vu des suspicions de
rapidement la fermeture des frontières, les États ont aidé à l’opposition concernant le tout premier décès de coronavirus en
prévenir la propagation du virus. L’Afrique sub-saharienne est
Afrique de l’Ouest, car la mort de la députée d’opposition et 2e
aussi préservée du fait de la jeunesse de sa population : 90 %
vice-présidente de l’Assemblée Rose Marie Compaoré est jugée
ont moins de 60 ans. Les hôpitaux n’ont pas connu un afflux
suspecte par la famille. Le gouvernement a démis de ses fonctions
ingérable de patients. Parmi les autres explications avancées :
le professeur Martial Ouédraogo, chargé de l’organisation de la
une insertion plus faible de l’Afrique dans les interconnexions et
riposte contre la pandémie après cette controverse.
réseaux internationaux ou encore une possible incidence du climat
et de la luminosité. Nigeria. Le nombre de décès a fortement augmenté ces derniers
jours, faisant craindre aux observateurs le début d’une crise
Les scientifiques rappellent néanmoins que la progression
beaucoup plus grave. Premier pays de l’Afrique subsaharienne
de l’épidémie est toujours en cours et qu’aucun signe de
à déclarer un cas de Covid-19 sur son territoire, le Nigeria,
ralentissement n’est perceptible. L’Organisation mondiale de
traumatisé par d’autres endémies et le vent de panique qu’avaient
la santé (OMS) estimait jeudi qu’« entre 83 000 et 190 000
suscité plusieurs cas d’Ebola en 2014, avait décrété un
personnes » pourraient perdre la vie si la lutte contre le
confinement strict de sa population, notamment dans les deux
virus s’essoufflait. Elle enjoint aux États et aux populations de
principales villes du pays : Abuja, la capitale, et Lagos.
maintenir une extrême vigilance à l’heure des premières mesures
de déconfinement. D’autant qu’il reste difficile de connaître

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

Le pays a connu des épisodes violents liés au confinement entre Rwanda, le Ghana amorcent, eux aussi, l’après Covid-19 en
cambriolages, attaques de camions de marchandises et pillages : dépit de l’augmentation du nombre de malades, en allégeant leurs
une pression sociale qui a forcé le gouvernement à assouplir les restrictions.
restrictions. Dans un pays où plus de 40 % de la population vit D’autres ont opté pour la rigueur sanitaire avant les considérations
sous le seuil de pauvreté et une large portion travaille dans le économiques. C’est le cas du Congo-Brazzaville ou de Maurice
secteur informel, la nécessité de remettre l’économie en marche a qui ont choisi de prolonger les mesures en dépit de l’étranglement
eu raison des inquiétudes sanitaires. Désormais, seul un couvre- financier que subissent États et populations.
feu est décrété, de 19 heures à 6 heures. Mais depuis plusieurs
jours, la presse nigériane met en garde : si les recommandations Le gouvernement de Djibouti, petit pays de la Corne de l’Afrique
ne sont pas respectées, le pays devra de nouveau se verrouiller. qui abrite d’importantes bases militaires étrangères, a prolongé
dimanche jusqu’au 17 mai le confinement pour lutter contre le
À ce jour, le Nigeria Centre for Disease Control enregistre 3 912 coronavirus, après en avoir annoncé l’allègement progressif.
cas, 117 décès mais aussi de nombreuses « morts suspectes » • En Tunisie, le déconfinement progressif depuis le 4 mai
observées dans plusieurs États et en cours d’investigation.
Avec 1 032 cas et 46 décès, la Tunisie a été pour le moment
Côte d’Ivoire. Depuis le début, la Côte d’Ivoire a fait le choix épargnée de la crise sanitaire engendrée par le Covid-19. Alors
d’une réponse ferme mais adaptée localement au nombre de que le déconfinement partiel a commencé depuis lundi 4 mai, les
cas enregistrés. Jeudi soir, Alassane Ouattara s’est adressé à la autorités restent prudentes.
nation et a annoncé un déconfinement différencié et progressif.
Le couvre-feu est levé à l’intérieur du pays et les écoles vont de Le ministre de la santé Abdellatif Mekki a demandé aux Tunisiens
nouveau accueillir des élèves. Les bars, les restaurants et les boîtes de rester « vigilants » surtout avec les rassemblements familiaux
de nuit sont autorisés à rouvrir. prévus à l’occasion de la fête de l’Aïd qui clôt le mois saint
du ramadan. « Nous avons une véritable chance de lever le
Le « Grand-Abidjan », en revanche, foyer de l’épidémie, reste confinement si on réussit la première phase du confinement
placé à l’isolement. Le couvre-feu y est maintenu mais allégé qui s’étend jusqu’au 24 mai. Cela permettrait de passer aux
(23 heures-4 heures du matin), tandis que les restaurants et cafés deuxième et troisième phases ainsi que d’entamer la revitalisation
pourront rouvrir à partir du 15 mai « si les indicateurs d’évolution économique », a-t-il déclaré.
de la pandémie continuent de s’améliorer », a précisé le chef de
l’État. Alors que le gouvernement n’a jamais communiqué à ce Dans les rues de Tunis, certaines habitudes ont repris, les
sujet, les commerces non essentiels ont repris leurs activités dès embouteillages et leurs klaxons, la réouverture progressive des
le 30 avril, permettant une sensible reprise des échanges dans les souks de friperie et de fruits et légumes, ou encore la prolifération
rues de la capitale économique. de vendeurs ambulants spécialisés désormais dans la fabrication
de masques, pas toujours aux normes. Des bavettes lavables se
Sénégal. Le Sénégal a, lui, prorogé l’état d’urgence et le couvre- vendent dans les pharmacies tunisiennes à 1 dinar 800 l’unité, soit
feu de 20 heures à 6 heures au moins jusqu’au 4 juin, après avoir 0,50 centimes d’euros. Pour beaucoup de Tunisiens, la reprise qui
vu son nombre de cas quintupler en moins d’un mois. À Dakar, importe le plus est celle du travail, l’économie tunisienne étant
le préfet Alioune Badara Samb a aussi conditionné l’accès aux déjà à bout de souffle. Les économistes estiment que le PIB sera
commerces. Ainsi, les marchés ne sont ouverts que les lundi, marqué d’un recul de 4,5 % avec une augmentation de l’inflation
mercredi et vendredi, les magasins non alimentaires ont le droit à 6,2 %.
de lever le rideau uniquement les mardi et jeudi.
Kenya. Le Kenya joue l’équilibre. Depuis l’apparition du premier
cas le 13 mars dernier, les autorités ont adopté des mesures
graduelles avec la fermeture des écoles et la mise en télétravail de
nombreux employés. Nairobi et les trois autres principaux foyers
de contamination situés sur la côte ont été placés à l’isolement, de
nombreux établissements jugés non essentiels fermés, comme les
restaurants. Les autorités pourraient autoriser prochainement leur
réouverture mais sous certaines conditions : les employés devront
subir un test pour le Covid-19 et les clients se soumettre à une
À Tunis © LB
prise de température en entrant.
« Nous avons établi tout un protocole sanitaire dans notre société
Ailleurs sur le continent, l’Afrique du Sud, déjà en proie à avec une reprise à 50 % de l’effectif, nous assurons le transport
une récession avant la pandémie et malgré ses 6 800 cas, a de nos employés avec des forfaits pour qu’ils prennent des taxis
décidé d’alléger son dispositif de confinement début mai. Le et évitent les transports publics jusqu’à nouvel ordre, tout est

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

fait pour que le retour au travail se déroule dans les meilleures risques, les mosquées ont rouvert, mais pas à Téhéran, la capitale,
conditions », assure Wafaa Lamiri, directrice d’une PME en qui est une zone rouge. Le port du masque est obligatoire dans les
centre-ville. transports publics.
D’autres, qui doivent encore utiliser les transports en commun, En Asie, la crainte du retour
restent sceptiques sur le respect des règles, malgré la nécessité En Asie, Hong Kong a commencé à assouplir les restrictions
d’avoir encore une autorisation de circuler ou le port du masque en autorisant notamment les bars, salles de sport, salons de
obligatoire. « Je vois beaucoup de gens se ruer dans les marchés beauté et cinémas à rouvrir. En Chine, une directive a autorisé
ou les tramways, je pense qu’il faut que l’on fasse attention, nous la réouverture sous conditions de tous les lieux publics. Samedi,
ne sommes pas encore sortis d’affaire. Les Tunisiens portent des c’est le Pakistan, cinquième pays le plus peuplé du monde, qui a
masques mais ils ne respectent pas assez la distanciation sociale. commencé à alléger ses restrictions, en rouvrant les marchés et
Parfois, on fait la queue comme il faut, et quelqu’un vient doubler petits commerces.
dans la file », estime un cordonnier d’un quartier populaire. Lundi • La Chine annonce un nouveau cas à Wuhan
11 mai, la plupart des boutiques de prêt-à-porter ainsi que les
malls sont autorisés à rouvrir. Le couvre-feu nocturne devrait La Chine, d’où est parti le nouveau coronavirus, surveille avec
également être allégé. attention toute possibilité de deuxième vague. À Wuhan, qui a été
l’épicentre de l’épidémie et a été placé en quarantaine pendant
Au Proche-Orient, un lent retour à la normale deux mois jusqu’au 8 avril, l’activité a repris progressivement.
• En Israël, précipitation, confusion et débat Mais un nouveau cas découvert a conduit les autorités à relever
Le confinement israélien fut anticipé, drastique, relativement le niveau de risque épidémiologique, dans un quartier de cette
maîtrisé. Le déconfinement est précipité, confus et débattu. Il métropole de quelque 11 millions d’habitants, de « faible » à
y a trois semaines encore, la population devait rester chez elle, « moyen ».
en télétravail, sauf rares exceptions. Aujourd’hui, les plages de Les lycéens de terminale ont pu effectuer leur rentrée mercredi
Tel-Aviv ont retrouvé leurs adeptes des raquettes, et Jérusalem, – tous avec un masque sur le visage et en respectant de strictes
la foule bruyante et compacte du marché Mahane Yehuda. Les mesures sanitaires – après quatre mois de vacances forcées pour
écoles, la majorité des commerces et entreprises fonctionnent. cause de virus. Hormis le cas de Wuhan, la Chine a fait état
Exception faite des restaurants et des bars qui devraient rouvrir à dimanche de 13 nouveaux cas de Covid-19 sur son territoire.
la fin du mois, le pays est donc en état de marche. C’est la première fois depuis le 1er mai que le pays annonce une
Il faut dire qu’avec moins de 250 décès et deux tiers des augmentation à deux chiffres du nombre de contaminations sur
16 000 personnes testées positives désormais guéries, le bilan une journée.
d’Israël est plutôt bon, voire excellent selon le premier ministre L’immense majorité des nouveaux cas sont situés dans le nord-
Benjamin Netanyahou – « Bibi » pour ses partisans – qui s’est est du pays, où la ville de Shulan a par ailleurs été placée en
récemment félicité du « grand succès » que fut sa bataille contre le quarantaine.
Covid-19. Cette crise lui a été profitable. Le pays s’est confiné au
bord d’une quatrième élection, il en ressort avec un gouvernement Samedi, la Chine a admis que la pandémie avait révélé des
normalement investi dans la semaine. Et la Cour suprême vient « lacunes » dans son système de santé et de prévention des
de décider que son inculpation ne l’empêchait pas de garder maladies infectieuses. Ces propos interviennent sur fond de
son poste. critiques du président américain Donald Trump.
• En Corée du Sud, le « shopping de la vengeance »
Autre « acquis » du coronavirus, l’utilisation du traçage au nom
des injonctions sanitaires a donné un coup de fouet aux start- Depuis mercredi les mesures de protection sont assouplies. Les
up israéliennes spécialisées dans la surveillance numérique. Mais rassemblements sont de nouveaux autorisés, les écoles vont
avec un chômage passé de 3,4 à 27 %, le reste de l’économie est rouvrir la semaine qui vient – d’abord les lycées –, les musées
durement touché. aussi.

Dans les Territoires occupés, le bilan est plus contrasté. En Ce retour graduel à la normale s’observe dans les rues, les parcs,
Cisjordanie, le nombre de nouveaux malades progresse encore et les restaurants, où on voit de plus en plus de monde. Seule
l’état d’urgence vient d’être rallongé d’un mois. Quant à Gaza différence avec le monde d’avant : presque tout le monde continue
sous blocus, qui compte seulement 20 cas dont 12 guérisons, les de porter un masque.
restaurants et les cafés ont d’ores et déjà rouvert leurs portes. Les magasins n’avaient jamais fermé – il n’y a jamais eu de
• L’Iran poursuit son déconfinement confinement en Corée, qui compte plus de 10 000 cas et plus
En Iran, comme nous l’avait raconté Jean-Pierre Perrin le 25 avril, de 250 morts – mais beaucoup de Coréens préféraient les achats
le régime a appelé à reprendre le travail en raison de la chute sans en ligne… Et aujourd’hui, certains rattrapent le temps perdu par
fin de son économie. Dans les zones blanches, celles avec peu de une frénésie de consommation – les Coréens parlent de « bobok
sobi », le « shopping de la vengeance ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

Le sport professionnel aussi a repris, dans des stades vides. Mardi, de l’accélération de la pandémie en Inde, mise à l’arrêt par le
les premiers matchs du championnat de baseball ont eu lieu : les confinement imposé à l’échelle nationale, avec des conséquences
tribunes étaient complètement désertes, mais les rencontres ont humaines et économiques dramatiques.
été très suivies à la télévision et en ligne – et retransmises aux
États-Unis, sevrés de baseball, une première. Vendredi, c’est le
Au Brésil, pas de mesures coercitives
foot qui a repris, toujours dans des stades vides. • Les États américains les plus touchés lâchent du lest
Mais la prudence reste toujours de mise. La réouverture des écoles Aux États-Unis, le Covid-19 est arrivé dans le cercle rapproché
se fera par étapes, il y aura toujours des cours en ligne, et le de Donald Trump. Un de ses valets militaires, chargé notamment
port du masque sera obligatoire, en classe comme dans la cour de de lui apporter ses repas, a été testé « positif » au virus. Dans le
récréation. Dans les cantines, des panneaux de Plexiglas ont été même temps, plusieurs médias américains rapportaient que Katie
installés sur les tables, pour éviter les postillons. Miller, porte-parole du vice-président Mike Pence et épouse de
l’un des conseillers du président, était infectée aussi.
Signe que même pour la Corée du Sud, c’est très difficile : cette
semaine un nouveau foyer d’infection a éclaté en plein cœur de Malgré tout, Donald Trump poursuit sa vie publique quasiment
Séoul, après qu’une personne contaminée – homme de 29 ans, comme si de rien n’était. Son but : rassurer la population et
asymptomatique – s’est rendue dans plusieurs clubs du quartier pousser à une relance rapide de l’économie, et ce malgré un
fêtard d’Itaewon. Alors que le pays comptait zéro contamination rapport gouvernemental que s’est procuré le New York Times qui
locale depuis plusieurs jours, déjà 54 nouveaux cas de Covid liés prédit jusqu’à 200 000 cas de Covid-19 par jour d’ici juin (contre
à ce nouveau foyer sont apparus, selon les autorités, ce dimanche. 25 000 aujourd’hui) en raison du déconfinement. En déplacement
La mairie a annoncé la fermeture des bars et de clubs de la capitale dans une usine dans l’Arizona, mardi 5 mai, le président a refusé
jusqu’à nouvel ordre. un masque qu’on lui tendait. Il ne s’est pas non plus couvert en
présence de vétérans nonagénaires de la Seconde Guerre mondiale
Selon les autorités, jusqu’à 1 500 personnes ont pu entrer reçus vendredi à Washington.
en contact avec ce nouveau patient. Mais seulement quelques
centaines sont déjà allées se faire tester, ce qui est problématique.
Plusieurs de ces clubs sont fréquentés par la communauté gay et
une partie de la presse locale n’a pas hésité à faire ses gros titres
sur le sujet, stigmatisant ainsi lourdement la minorité LGBT. Les
gays sont déjà victimes de fortes discriminations. Conséquence :
beaucoup de clients des clubs d’Itaewon n’osent pas se faire tester,
de peur de révéler leur orientation sexuelle. Les autorités ont tout à
fait compris le danger : elles ont annoncé que tous ceux qui se sont
rendus à Itaewon pourront se faire tester librement, sans devoir Une manifestation contre le confinement dans l'État
de Washington le 9 mai 2020 © Jason Redmond/AFP
préciser quels clubs ils ont visités, même sans symptômes.
Il faudra plus qu’un masque pour rassurer le pays. Vendredi, le
On va voir dans les prochains jours si la stratégie coréenne de
Bureau de l’emploi américain a indiqué que le taux de chômage
traçage et de tests massifs, qui a fait ses preuves jusqu’à présent,
s’était envolé à 14,7 %, du jamais vu depuis la crise de 1929.
fonctionne. Mais tout le pays est très tendu.
En avril, plus de 20 millions de personnes ont perdu leur travail,
• Manifestation contre le confinement en Inde
effaçant d’un coup une décennie de création d’emplois. Alors
Des heurts ont opposé vendredi les forces de sécurité indiennes que les manifestations anti-confinement se poursuivent, les États
à une foule en colère contre le confinement dans la ville les plus touchés commencent à lâcher du lest. New York doit
d’Ahmedabad (ouest), dans l’État de Gujarat, sur fond de initier ses premières levées de restrictions le 15 mai. Dans
propagation de plus en plus rapide du nouveau coronavirus tout le pays, certains commerçants dans les services (magasins,
en Inde. Sept cents paramilitaires patrouillaient pour s’assurer restaurants…) se demandent comment rouvrir en toute sécurité,
que la population restait bien chez elle et que les commerces voire si reprendre l’activité vaut le coup, compte tenu des
demeuraient fermés. Cet État, dont est originaire le premier limitations du nombre de clients qu’ils peuvent accueillir. Selon
ministre indien Narendra Modi, est en effet actuellement l’un des un sondage national paru début mai, seules 38 % des PME (petites
principaux foyers de la pandémie. et moyennes entreprises) s’attendent à une augmentation de leurs
Les mesures de confinement entrées en vigueur le 25 mars dans revenus.
ce pays de 1,3 milliard d’habitants (plus de 65 000 cas et plus de • Au Brésil, les limites du confinement
2 000 morts) ont été renforcées dans plusieurs des grandes villes Le Brésil déplore plus de 10 000 morts dues au coronavirus,
du Gujarat, alors qu’elles ont commencé à être assouplies dans devenant le sixième pays où la pandémie a jusqu’ici tué le plus,
beaucoup d’autres régions indiennes. Les experts s’inquiètent selon les données communiquées samedi par le ministère de
la santé. Les autorités ont enregistré 10 627 décès et 155 939

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

cas confirmés de contamination au Covid-19, des chiffres qui Mais proportionnellement à leur population, les États
toutefois, selon la communauté scientifique, pourraient être 15, d’Amazonas (nord) et du Ceará (nord-est) vivent des situations
voire 20 fois plus élevés en réalité. Car le Brésil pratique très encore plus catastrophiques. Ainsi l’Amazonas, qui abrite de
peu de tests. Au rythme élevé où progresse le Covid-19, le pays nombreuses tribus indigènes très vulnérables au virus, a enregistré
de 210 millions d’habitants, le plus touché d’Amérique latine, 211 morts par million d’habitants, soit près de trois fois plus que
pourrait être en juin le nouvel épicentre de la pandémie. les 74 morts de l’État de São Paulo.
L’État le plus touché est celui de São Paulo, dont le gouverneur, La décision de confinement appartient aux gouverneurs et aux
João Doria, a annoncé à ses près de 46 millions d’habitants la maires du Brésil, a récemment tranché la Cour suprême, au
prolongation du confinement jusqu’à la fin du mois. « J’aimerais grand dam du président Jair Bolsonaro. Mais, appliqué dans
donner des nouvelles différentes, a déclaré João Doria au cours de nombreux États, le confinement a atteint les limites de son
d’une conférence de presse, mais nous sommes au pire moment efficacité, les populations se remettant à sortir en raison de
de cette pandémie » et « la situation est affligeante ». Cet État, l’absence de mesures coercitives. Le président Bolsonaro est
locomotive économique du Brésil, enregistre à lui seul près d’un totalement opposé au confinement et n’a cessé de critiquer les
tiers des décès dus au Covid-19 dans le pays, avec 3 416 morts, gouverneurs, arguant que le remède était pire que le mal et que
et près de 41 830 cas de contamination. l’économie brésilienne devait être prioritaire.
Deuxième grand foyer du pays, l’État de Rio de Janeiro a vu sa • En Argentine, une décision des autorités locales
courbe s’affoler ces derniers jours à un point tel que des mesures Le confinement est aussi prolongé à Buenos Aires et dans sa
de confinement total se profilent, notamment à Rio, dans les périphérie jusqu’au 24 mai, tandis que le reste de l’Argentine
quartiers de Copacabana et Ipanema. pourra se déconfiner en fonction des décisions des autorités
locales.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

A Audresselles, 649 Tous les précédents épisodes sont ici. Guy Verhofstadt y a longtemps eu ses
Voici la huitième et dernière semaine, loin habitudes. Après quelques minutes au
habitants: «S’il n’y a pas de des métropoles, de l’Île-de-France et du journal de 20 heures de TF1 la veille,
masques mardi, je n’ouvre Grand Est. Audresselles a donc les honneurs de
pas l’école!» *** la télévision. Un preneur de vues de
PAR JEAN-LOUIS LE TOUZET M6 équipé d’un drone s’avance vers la
LE DIMANCHE 10 MAI 2020 Lundi 4 mai. On est tous forcément déçus. plage. La chaîne prépare un sujet sur
Le deuxième acte de la pièce du boucher Audresselles, son charme, sa beauté et son
est reporté au lundi 11 mai. « Il est en déconfinement.
panne. » Il ne viendra pas, me dit-on
désolé. Pas autant que moi. Car j’avais Je cherche à rencontrer les responsables
imprimé à son intention la semaine 7 de de L’Arche les Trois Fontaines depuis
ce feuilleton dans laquelle la vérité était quelques jours et où j’ai mes habitudes
rétablie au sujet de la serpillière qui n’en maraîchères. L’Arche, dans la commune
était pas une et qui m’avait valu un bon voisine d’Ambleteuse – qui a rouvert
savon (lire au 27 avril). sa digue aux promeneurs –, abrite deux
foyers d’hébergement pour 55 travailleurs
J’ai dû me rabattre en catastrophe Au Bon handicapés. En temps normal, il est
Le maire et son épouse, le 8 mai 2020, devant Boudin, à Marquise, lequel n’avait pas
le Monument aux morts © JLLT / MP possible d’acheter des légumes cultivés
plus de boudin : « On manque de sang. » en plein champ et des fleurs et tomates
Huitième et dernière semaine de
C’était pas une bonne matinée. sous serre. Tout est cultivé de manière
confinement dans la petite commune du
Pas-de-Calais. Une journaliste de M6 dote Opération de sauvetage dans la nuit du raisonnée. Mais aussi des confitures, des
de micros-cravates deux Audressellois, dimanche 3 au lundi 4 mai au large puddings et du pain d’épice au moment
pour un sujet sur Audresselles le jour d’Audresselles d’une embarcation de seize de Noël. Tout « fait maison ». Il y a
d’après. Seules deux classes devraient migrants, dont deux femmes et six enfants aussi des équipes « espace vert » : coupe
rouvrir pour 13 élèves au total contre 41 par le patrouilleur Cormoran. Sains et de bois, élagage, tonte de gazon chez
auparavant. À 4 heures du matin, Jean- saufs. Leurs affaires dans des sacs- les particuliers. Ce sont les ressources
Yves qui relevait les filets à 6-7 milles au poubelle. Prise en charge par la police majeures dont L’Arche ne dispose plus
large a vu « un petit Zodiac, à moitié coulé, aux frontières. La dame de la semaine depuis huit semaines.
en panne moteur, avec une vingtaine de dernière qui ne voulait pas apparaître L’Arche, dans sa plaquette, propose
migrants à bord au milieu des cargos ». dans « le journal »(lire au 1er mai) un projet de vie communautaire « qui
Situé dans le Pas-de-Calais sur la Côte chuchote ce matin en faisant le signe de valorise la relation avec les personnes en
d’Opale, Audresselles est à 10 km me rapprocher : « Je ne vous parle pas situation de handicap mental ainsi que
au nord de Boulogne-sur-Mer. Avec longtemps. Mon mari nous observe, dit- leur inclusion dans la société ». En tout
649 habitants, ce bourg fait partie elle, en donnant de la tête à gauche puis cas, personne ne paraît décider à parler
des 25 000 communes de moins de à droite. Jurez-moi que vous ne donnerez de l’après confinement. Ni de l’avant
1 000 habitants en France (sur plus de jamais mon nom. » Je lève la main droite. d’ailleurs. À mettre sur le compte du
35 000). En temps normal, Audresselles scandale Jean Vanier relaté par La Croix
se sent naturellement plus proche de et qui a secoué en février toutes les
l’Angleterre ou de la Belgique que de communautés (lire au 12 avril) ? On
Paris. répond non mollement devant les serres
dans lesquelles poussent des tomates qui
Jean-Louis Le Touzet, ancien grand
seront mûres en juillet. Et puis, il faut
reporter à Libération(voir la Boîte noire
parler à la voix décisionnelle, assure une
de cet article), y a des attaches familiales.
« travailleuse sociale » dépourvue de
Depuis le début du confinement, il tient
mandat : « Je ne suis pas habilitée à
sur Mediapart la chronique hebdomadaire
parler. » Elle reconnaît d’ailleurs que c’est
du village au temps de la pandémie. Le restaurant Au P'tit Bonheur © JLLT / MP
Mardi 5 mai. Une journaliste de M6 drôlement ingrat de ne pas parler.
On y rencontre des pêcheurs qui voient
s’effondrer le cours du poisson, une sur la place du Détroit dote de micros- Nicolas de Mahuet, directeur de L’Arche
infirmière qui ravitaille les personnes cravates deux Audressellois, dont l’ancien les Trois Fontaines, n’est pas au mieux de
âgées, des gendarmes qui pistent les restaurateur du P’tit Bonheur, aujourd’hui sa forme au téléphone : « Je vous rappelle.
promeneurs, des secrétaires de mairie qui propriété d’un couple de restaurateurs » J’ai attendu. Puis laissé tomber. Dans ces
impriment les cours pour les élèves… flamands. L’ancien premier ministre belge cas-là, j’entends toujours une petite voix :

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

dites donc, faudra vous bouger le cul, mon rail : « On récupère des embarcations de en plus… », estime-t-elle. Bien sûr, il
petit Jean-Louis. J’ai poussé donc la porte migrants qui flottent à peine. Et à côté lui manque parfois le salut du soir avec
de ses bureaux. des bateaux de croisière dont on entend la le collègue des achats ou du marketing
La cinquantaine bien sonnée, pas musique de discothèque. » À nouveau vol avec lequel on échange quelques propos
rasé, pas peigné, épuisé. Considérant d’hélicoptère peu avant 12 heures. techniques sur la journée avant de le voir
les événements récents, Nicolas Graziella, qui chante tous les soirs en disparaître dans le métro. C’est compensé
de Mahuet dresse des bilans : « Le hommage aux soignants depuis le début du ici par une vie de luxe : manger des
déconfinement va être autrement plus confinement (lire au 3 avril), va reprendre œufs frais crottés de fiente du poulailler,
compliqué que le confinement, dit-il. En sa vie d’avant : assistante maternelle à admirer les veaux du voisin dans la pâture
premier lieu, il faudra attribuer des Leubringhen, à 9 km d’Audresselles. Sa et le ciel d’Orient constellé d’étoiles. Et
outils personnels à chaque travailleur, les nature la pousse à l’optimisme mais là elle tout ça pour pas un rond.
désinfecter. Se laver les mains. S’assurer est inquiète : « Des petits de 2 à 6 ans Jeudi 7 mai. Eu le maire, Roger
des mesures barrières, des masques, des ont besoin souvent d’être pris dans les Tourret, à l’occasion de la réouverture
gants, etc. » C’est le cartel de la brouette bras, d’être rassurés. Je ne parle même de l’école et l’insoluble situation du
qui se frotte les mains puisqu’il a fallu pas de l’utilisation des sanitaires… On va camping municipal. Au téléphone sa
racheter 55 fourches, 55 râteaux, 55 donc nettoyer la classe à chaque récré. femme décroche, comme souvent : « C’est
crocs, etc. Nicolas de Mahuet ne blâme Aérer. Puis ça sera l’heure du déjeuner. Jean-Louis Le Touzet, le journaliste. »
personne. N’en veut à personne. Mais Ils mangeront dans une pièce séparée par Lui : « Veut quoi encore ? »
quand même, le manque d’anticipation du deux mètres, un repas fourni par leurs Elle : « C’est pour le camping », lui dit-
gouvernement, non ? Non, fait-il. familles. À chaque fois les personnels, elle. Signe fait à sa femme qui parle en
Et qui aurait fait mieux selon vous dans qui vont porter masque, blouse, devront même temps : « J’entends rien. Allô ! »
ces circonstances ? dit-il en s’orientant changer de chaussures. Mais comment on Roger Tourret, toujours évasif et mal
vers son bureau : « J’ai reçu ce matin 60 va faire ? Comment ? », dit-elle. luné : « On n’ouvrira pas la cantine.
pages de consignes que je dois résumer Eugénie (lire au 21 avril), dont » Mais ce qui le chagrine surtout dans
à mes équipes », dit-il. Venant de quelle je n’attends plus mes masques en cette situation sanitaire, c’est le camping,
administration ? « Je n’ai pas une minute imprimé Liberty (« J’attends toujours les source de financement de la commune :
à vous accorder. Croyez bien que je le élastiques », souffle-t-elle), a identifié « Au 15 juillet, la saison est terminée »,
regrette. » Pourtant une de ses spécialités après huit semaines de confinement ce grogne-t-il sans expliquer pourquoi le 15
est la communication, affirme-t-il, mais qu’elle ne veut plus. précisément. Tout est donc renversé. La
il ne peut l’exercer, dit-il en me jetant J’imagine comme se garer en double file saison touristique n’a pas débuté et voilà,
gentiment dehors. chez le traiteur, faire la queue à la Fnac sa fin est déjà actée.
Dans les locaux de L’Arche habitait des Ternes ou changer à Villiers ou à La directrice de l’école d’Audresselles,
jusqu’à ces deux dernières années le La Motte-Picquet-Grenelle. Comme elle Catherine Betencour, occupe le poste
père David Wilson, prêtre anglais des ne regarde jamais la télé, Eugénie est depuis septembre 2019. La directrice m’a
paroisses d’Audresselles et Ambleteuse, et peu familière des éditorialistes dont parlait pris au début pour le couvreur : « Vous
aumônier aux Trois Fontaines. Affaibli, le Édouard Philippe : « On mesure notre venez pour les fuites dans le toit ? » Je
voilà retiré dans une maison de retraite à chance », dit-elle. pense que c’était nerveux. Elle attend le
Boulogne. La malédiction de la solitude À l’écouter, il n’est pas tenable « de maire d’un moment à l’autre pour une
des gens âgés sans famille proche. Je me travailler en visioconférence avec des réunion et cette perspective ne l’enchante
souviens de ses sermons dans lesquels il enfants dans le séjour », l’appartement de pas : « On va passer notre temps à se
peignait l’homme et sa terre promise avec Paris est trop petit. Pour l’école, le couple laver les mains, dit-elle. On attend encore
son délicieux accent. fera l’impasse sur la rentrée de mardi : « des masques. S’il n’y en a pas mardi,
22 h 30. Silence troublé par un passage de À quoi bon pour les tout-petits… », dit- je n’ouvre pas l’école. » La commune
l’hélicoptère de la gendarmerie. elle. On verra en septembre. » Si son voisine d’Ambleteuse est déjà équipée.
mari, magistrat, retrouve lundi le Palais Son école aussi.
« Un petit Zodiac, en panne de justice, Eugénie reste dans la maison
moteur, avec une vingtaine de de famille d’Audinghen : « On verra
migrants à bord » mi-juin comment les choses évoluent.
Mercredi 6 mai. Entrefilet dans La Pour le moment, je vais continuer à
Voix du Nord. Selon un des marins télétravailler. J’ai l’impression, comme
du remorqueur de haute mer Abeille- beaucoup j’imagine dans cette situation,
Languedoc qui est stationné dans le que mes horaires se prolongent de plus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

C’est une grande femme blonde au regard Lui : « Vous êtes qui ? » Décidément. Je surexploitation. Certains de ces monstres
déjà ruiné par la complexité de faire cours lui rappelle qui je suis, ce que je fais et que remontent jusqu’à 250 tonnes de poissons
dans de telles conditions. je l’ai eu au téléphone la veille. par jour : « Les lobbies de la pêche à
Lui : « Ah oui ! La Voix du Nord. » Bruxelles », fait-il en haussant les épaules.
Son épouse, souriante, arrose le bac à Samedi 9 mai. Gueule de bois. Dîner
fleurs : « C’est bête, vous avez raté son hier avec Greg et Janusz. On a refait le
discours. On était quatre. » monde qui nous a échappé. Ce midi, sur
Lui : « Bah ! Je n’en ai plus besoin, je vous la place du Détroit, sous un soleil africain,
le donne si vous voulez. » C’est le message conversation volée devant l’épicerie de
du président de la République que Roger Stéphane : « C’est la bière du matin qui
a lu. fait mal. Pas celle du soir. »
Et les masques pour l’école ? « Ils Musique et éclats de voix et rires
Luc et Ghislaine, professionnels viendront quand ils seront là. » provenant d’une maison vers 22 heures :
de métiers vitaux © JLLT / MP
Jean-Yves, patron du Surcouf(lire au 13 « Hein, c’est qui le patron ? » Pendant
Luc, l’employé communal qui depuis huit
avril), un petit fileyeur basé à Boulogne, que les champs brûlent j’attends que mes
semaines a ramassé nos déchets et redonné
revient de sa pêche du jour. C’était larmes viennent. C’est de Niagara. C’est
un coup de blanc sur les passages piétons,
coefficient 108. Il est sorti avec ses gars vieux. J’étais un peu amoureux de Muriel
lui a donné un coup de main pour agencer
vers une heure du matin. Comme tous Moreno, la chanteuse.
les deux classes : une pour les six élèves de
maternelle qui rentreront mardi. Une autre les jours en ce moment. À quatre heures, Dimanche 10 mai. Rêve étrange cette
classe pour les sept élèves de primaire. Jean-Yves relevait les filets non loin du nuit. Mon chat a un trou au sommet
L’école compte normalement 41 élèves DST, dispositif de séparation du trafic, à du crâne et me parle. Demain, tour de
sur trois niveaux. 6-7 milles au large : « Un petit Zodiac, à clef dans la porte. La bataille contre la
moitié coulé, en panne moteur, avec une pauvreté va débuter. Ghislaine et Graziella
L’épouse de Luc, Ghislaine, qui succède vingtaine de migrants à bord au milieu des ont donné leur dernier tour de chant. Luc :
au tour de chant vespéral de Graziella (lire cargos. J’ai alerté la préfecture maritime « On a peur pour demain. » Il pleut. C’est
au 25 mars), est chargée du nettoyage de qui a un bateau sur zone. Les migrants les saints de glace.
l’école : « Je vais laver le soir, le matin, étaient quasi de l’autre côté. Je pense que
après les récrés, le déjeuner. » Elle est les Anglais les ont pris en charge. Pauvres ***
toujours joyeuse : «Vous êtes mieux là gens… » Il dit « là, ça va » mais l’hiver
qu’en ville, hein ? » c’est « horrible, ils sont transis de froid.
Nicolas Hulot dans une tribune publiée Surtout quand le vent du nord-ouest se lève
dans Le Monde de la veille parlait de la ».
revalorisation des métiers vitaux. En voilà
deux qui l’incarnent.

© JLLT / MP

Prolonger
Jean-Louis Le Touzet, aujourd’hui
journaliste indépendant, a été grand
Jean-Yves, patron du «Surcouf», qui n'aime ni les passeurs
reporter à Libération durant 25
de migrants ni les bateaux usines hollandais © JLLT / MP ans. Longtemps spécialisé dans le sport
Il y a deux choses que Jean-Yves n’aime (cyclisme, voile…), il a régulièrement
pas beaucoup : les passeurs « qui profitent collaboré à la rubrique portraits et au
de la misère » et les « bateaux usines service politique ou étranger du quotidien.
hollandais ». Ces derniers ont « tout Avant sa chronique du confinement, il
nettoyé » entre Dunkerque et Dieppe. « Il avait signé un premier reportage pour
n’y a plus un poisson plat. Plus rien. » Il Mediapart : « Les Balkany nous ont reçus
Le maire, Roger Tourret, et Madame © JLLT / MP
monte dans son fourgon : « Je comprends en leur principauté », publié en mai 2019.
Vendredi 8 mai. Le maire et son épouse pourquoi les Britanniques ont demandé
devant le Monument aux morts. à quitter l’Europe. » Surarmement et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

Retourner ou non à l’école, L’une des seules activités autorisées sera mortellement touchés par le virus. Et on
peu ou prou le lavage de mains. Les va prendre des risques pour même pas 15
le dilemme reste entier pour syndicats enseignants s’en sont émus. jours d’école. Est-ce que ça va sauver une
les parents scolarité ? »
PAR FAÏZA ZEROUALA
LE DIMANCHE 10 MAI 2020 Dans l’absolu, reconnaît Waël, la
socialisation de son fils serait une bonne
Après deux mois de confinement et idée. L’instruction à domicile n’a pas été
d’enseignement à distance, une partie des une sinécure et s’est faite « à tâtons
enfants va retourner en classe. Les règles ». Son épouse a dû composer avec un
de sécurité sanitaire tout-petit à gérer et de mauvais supports
pédagogiques, sans avoir l’habitude de
Une famille fait du saut à l'élastique avec ses dispenser des cours. « C’est un crève-cœur
jeunes enfants à Paris, le 11 avril 2020 © Karine de ne pas le renvoyer à l’école mais je ne
Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
vois pas comment on va demander à des
Ces modalités dissuadent les familles qui
enfants de ne pas se parler, ils ne sont pas
craignent que cette discipline militaire
programmés pour ça. »
n’effraie leurs petits. Des parents séparés
se battent pour imposer le retour à Même raisonnement pour Maud, mère
l’école ou au contraire l’éviter, comme d’une fillette de 4 ans et demi et
Une famille fait du saut à l'élastique avec ses propriétaire d’une boutique de jouets à
jeunes enfants à Paris, le 11 avril 2020 © Karine
le raconte une mère qui a répondu
Pierre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP à notre appel à témoignages. Des Paris dans le XIXe arrondissement. Sa fille
établies sont strictes mais cela ne suffit mères isolées se demandent s’il ne est en moyenne section à la maternelle.
pas à rassurer certains parents. D’autres vaudrait pas mieux casser le tête-à- En tant que commerçante, sa fille pourrait
au contraire ont envie de tenter un retour. tête contraint dans lequel elles sont être accueillie avec cinq autres élèves,
Témoignages. plongées depuis deux mois et remettre quelques jours par semaine. Mais Maud
Le dilemme cornélien s’insinue dans leur enfant à l’école. Quand les parents ne la rescolarisera pas. « On ne sait même
toutes les conversations entre parents, des plus fragiles sur le plan scolaire pas si c’est possible, on ne sait pas sur
entre amis. Remettre ou non les enfants refusent en revanche que leurs enfants quoi se base cette priorisation, soupire-
à l’école, telle est la question. La France retournent en classe. La maladie de t-elle. De toute façon, les conditions de
commence à se déconfiner dès le 11 Kawasaki a aussi compliqué l’équation. reprise sont ubuesques. À cet âge-là, on
mai. À partir de mardi 12 mai, des Les arguments, tous recevables, sont leur ôte tous les objets de manipulation et
écoles rouvriront leurs portes après deux fourbis de toutes parts. Les groupes d’amis les jeux collectifs. Ils vont faire quoi toute
mois de fermeture et dans une certaine et de familles s’écharpent ou se confortent la journée ? Cela va être une garderie avec
cacophonie. dans leurs idées. Bref, la situation semble blouses blanches et masques. Donc je n’ai
inextricable. pas envie d’envoyer ma fille à l’école dans
Ce retour se faisant sur la base du ces conditions. »
volontariat, la décision n'est pas facile Certains ont une opinion tranchée, comme
à prendre pour les parents. D’autant Waël, conducteur de bus à la RATP La commerçante fulmine vis-à-vis de la
que tout le monde ne pourra pas être résidant à Aubervilliers, en Seine-Saint- situation. « Le ministre de l’éducation
accueilli puisque chaque classe comptera Denis. Père d’un enfant de 8 ans en nationale évoque le “volontariat” alors
quinze enfants maximum. Les enfants des CE2 et d’un bébé d’un an et demi, sa que ce n’est pas à nous d’endosser une
personnels soignants, des commerçants, profession l’inclut parmi les personnes responsabilité pour prendre une décision
des enseignants, des forces de l’ordre, prioritaires pour un accueil, même si qui engage la santé de nos enfants. L’État
des pompiers ainsi que les enfants de son épouse ne travaille pas. La mairie de son côté ne se responsabilise pas et
familles monoparentales, les plus fragiles de sa ville a tranché par ailleurs. Les nous laisse nous débrouiller. »
sur le point de décrocher ou les enfants en conditions matérielles ne sont pas réunies, La commerçante n’a plus confiance dans
situation de handicap restent prioritaires. selon elle, les écoles resteront fermées le discours des pouvoirs publics. Dans
Tout comme ceux de grande section de jusqu’en septembre. De toute façon, pour un premier avis du 24 avril, le Conseil
maternelle, de CP et de CM2. Tous seront lui, cela ne change rien. « J’ai bien scientifique a préconisé de ne pas rouvrir
soumis à un protocole sanitaire très compris que l’idée n’est pas d’atténuer avant septembre avant d’infléchir sa
strict. Ils devront rester à leur bureau les inégalités scolaires mais de faire position. Ce qui ne rassure pas la
toute la journée, sans échanger avec leurs redémarrer l’économie. Je ne participerai commerçante. Le discours contradictoire
camarades. pas à cette manœuvre. Nous vivons quand autour des masques jugés inutiles, avant
même dans l’un des départements les plus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

le revirement de l’exécutif sur le sujet, de son âge sachant qu’elle est confinée l’école avant la transition importante vers
achève de la convaincre de ne pas suivre seule avec moi depuis mars. Retrouver un l’école primaire et elle aurait aimé qu’il
le gouvernement. semblant de normalité dans nos vies. Me puisse dire au revoir à sa maîtresse et à ses
Maud, dont le chiffre d’affaires a dégager du temps pour le télétravail car la camarades. La fermeture de l’école a été
largement souffert du confinement, est première période a été douloureuse. Gérer brutale.
consciente de la nécessité de faire repartir la vie domestique, le cours de CP et mes
l’économie. Mais pas à n’importe quel classes s’est avéré impossible. Retrouver
prix. D’autant qu’elle n’a pas la possibilité un peu de temps pour moi, dois-je avouer
de faire garder sa fille par les grands- égoïstement. »
parents pour éviter de les contaminer. Dans la partie « contre », Élodie inscrit
Compter sur la baby-sitter n’est pas la situation sanitaire aggravée par l’arrivée
possible non plus, en raison du budget du syndrome de Kawasaki, le fait qu’elle
trop important que cela suppose, surtout parvient à faire les cours elle-même à sa
qu’elle n’a pas pu bénéficier du chômage fille en suivant le rythme de cette dernière, Dans une école à Chatou dans les Yvelines
partiel. Elle a perçu une indemnité pour le sentiment de culpabilité en cas de le 27 avril 2020 © Ludovic MARIN / AFP
la garde d’enfants et 1 500 euros d’aide contraction du virus, le stress d’apprendre En tant que mère célibataire, elle est
pour éponger quelques factures urgentes. dans ce contexte et le fait de ne pas la seule interlocutrice de son fils.
Sans compter qu’elle n’est pas forcément surcharger l’enseignant dans cette période Elle aimerait aussi qu’il voie d’autres
rassurée sur le plan sanitaire. « Et puis, tourmentée. personnes, qu’il ait d’autres interactions
on ne sait pas si elle a été exposée, qui humaines. Mais son enfant est sensible. Le
Élodie craint de faire un choix
elle a fréquenté, si elle a respecté le confinement l’a tellement stressé qu’il a
irresponsable et aurait aimé aussi desserrer
confinement. » développé des tics de langage et a connu
le huis clos dans lequel elle est plongée
des épisodes d'angoisses nocturnes.
La mère de famille va donc se débrouiller depuis deux mois. « J’ai envisagé
pour garder sa fille avec elle à la boutique l’envoyer en Martinique chez mes parents Elle ne pense pas qu’une reprise
lorsque son conjoint aura repris le travail, mais la quatorzaine dans des hôtels sera maintenant, dans de telles conditions, sera
dans la restauration. maintenue au-delà du 11 mai, ce qui n’est apaisante pour les enfants, surtout à cet
pas possible pour une petite de six ans. âge. Son fils pourrait être impressionné
De son côté, Élodie a la garde exclusive
Je vais donc la garder avec moi. » Ne par les adultes masqués. Sur le plan
de sa fille de 6 ans. Celle-ci est prioritaire
pouvant être sur tous les fronts, Élodie sanitaire, détaille Marie, « je n’étais pas
à triple titre pour le retour en classe : sa
confie alors avoir « lâché sur la vie forcément inquiète mais je n’ai pas envie
mère l’élève seule, elle est enseignante et
domestique ». Elle confesse en riant avoir qu’il soit le cobaye des conditions de
elle fréquente l’une des classes charnières.
même acheté à sa fille des nuggets de reprise ». Vu le protocole drastique, elle
Pourtant, la petite fille ne retrouvera pas sa
poisson, une hérésie alimentaire, quand présume qu’il faudra imaginer autre chose
classe car les conditions de retour seraient
on vient de Martinique où le poisson se pour permettre l’accueil de plus d’enfants.
sans doute plus stressantes et anxiogènes,
consomme frais. « J’ai la chance d’être enseignante en
a décidé sa mère.
collège et de pouvoir suivre scolairement
Cette décision, Élodie, professeure Reprendre une vie aussi mon fils efficacement, même si on ne
d’anglais en lycée à Roanne, l’a normale que possible s’improvise pas professeure des écoles. »
prise sur le fil. Les informations lui Décidément, les agents de l’éducation Pour toutes ces raisons, elle ne peut se
parviennent au compte-gouttes, avec nationale ne sont pas ceux qui ont le résoudre à ce que son fils retourne à
beaucoup d’inconnues sur la mise en place plus envie que leurs enfants reprennent l’école. Ce qui implique qu’elle ne pourra
d’une demi-pension ou non par exemple. le chemin de la classe. Marie est pas reprendre le travail si son collège
Cette incertitude ne l’a pas aidée à trancher une professeure d’espagnol en collège, rouvre. Quitte à se mettre en grève pour ne
ce casse-tête. à Vaires-sur-Marne, en Seine-et-Marne. pas y retourner, « avec le confinement on
La directrice a envoyé un formulaire, qui Elle a un fils de 6 ans en grande section a fait des économies… ».
engage sur toute la période, pour sonder de maternelle qu’elle élève également Alexandra est maîtresse de conférences en
les familles. Alors l’enseignante d’anglais seule. Elle partage les mêmes tourments histoire anglaise près de Toulouse. Mère
a établi méthodiquement une liste de plus qu’Élodie. Elle raconte ne pas avoir de deux enfants de 3 et 5 ans, elle s’est
et de moins pour l’aider à prendre une d’informations précises sur les modalités posé mille questions sur le sujet. De son
décision. Dans la colonne des « pour », de retour à l’école, ce qui ne l’aide propre aveu, elle mène une vie confortable
elle a noté : « Elle pourrait retrouver un pas à opter pour un retour serein. Marie et stable. Son compagnon est facteur, en
semblant de socialisation avec des enfants aurait souhaité qu’il reprenne le chemin de CDI.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

En tant qu’universitaire, elle est habituée à les projets de recherche qu’elle comptait les moins de 10 ans en meurent même si
travailler à la maison et a assuré tant bien mener. Alors un retour à l’école, même quand c’est le vôtre, c’est la fin de votre
que mal la « continuité pédagogique ». ponctuel, la soulagerait. vie. »
Alexandra s’est astreinte à préparer son Alexandra a conscience du danger du virus Sylvain, enseignant-chercheur, habite à
fils à l’entrée en CP avec des exercices et des inconnues autour de la maladie mais Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, a
de calcul ou de graphie. « En théorie, je vit en Occitanie, une région épargnée. « Je deux enfants qui ont 8 et 5 ans, en
pourrais continuer comme ça. » Mais elle me suis surinformée sur le risque. Je pense CE1 et moyenne section de maternelle.
a décidé de remettre son fils aîné à l’école. que sur le côté sanitaire, c’est assez bien Sa compagne est graphiste, elle venait de
L’aîné est scolarisé en grande section bordé. Après j’ai des craintes sur le plan commencer son activité et se retrouve déjà
de maternelle « dans une super école » psychologique, car passer la journée à dans une situation économique difficile
où elle fait confiance à la directrice et se laver les mains et ne pas s’approcher puisque toutes les commandes ont cessé.
aux personnels encadrants. Son fils ira à des autres, c’est un peu dur. S’il n’arrive Même s’ils ont vécu leur confinement dans
l’école, sans doute quelques jours par-ci pas à respecter les règles sanitaires ou de bonnes conditions, ils auraient aimé que
par-là. La décision n’a pas été prise si qu’elles sont trop pénibles pour lui, je leurs enfants retournent à l’école.
facilement. « Je n’ose pas trop en parler m’arrangerai autrement. » « Nous étions prêts à jouer le jeu
car tout le monde a un avis sur la question Anne-Flore est ostéopathe et a un fils de d’une réouverture de l’école, parce que
et certains de mes proches ne comprennent 3 ans qui rentre à l’école. Elle vit dans nous estimons catastrophique la fermeture
pas que j’hésite (“mais ta belle-sœur, le Vaucluse, un département vert, ce qui aussi longue des écoles, pour des raisons
elle les remet sans problèmes !”) et la conforte dans sa décision de remettre de bien-être des enfants, de moral, et
d’autres ne comprennent pas que je son fils à la crèche. La mère de famille aussi pour éviter que les inégalités
veuille essayer (“mais tu as vu que a beaucoup échangé avec les médecins scolaires, déjà importantes dans une
les enfants aussi peuvent développer des de son cabinet. Ils considèrent qu’il est ville comme la nôtre, ne s’accroissent.
formes graves ?!”). J’ai bien vu les deux temps de reprendre une vie aussi normale Bien entendu, un préalable serait des
situations, et je vais essayer. » que possible puisque le virus est là pour conditions acceptables concernant les
Elle a aussi conscience des conditions de encore longtemps, le temps qu’un vaccin précautions sanitaires, même si nous
reprise et sait que l’école ne ressemblera soit découvert. Et ce même si elle est sommes bien conscients qu’on ne peut
pas à celle que son fils a quittée. « J’ai « super angoissée par la maladie ». éliminer toute part de risque. » Sylvain et
compris toutes les contraintes qu’il subira Dès lundi 11 mai, son fils sera accueilli sa compagne ne sont pas du tout inquiets
à l’école avec la distanciation, le lavage avec neuf autres camarades comme le sur le plan sanitaire. « Les petits ont l’air
de mains, les jeux et livres collectifs hors réclament les nouvelles règles en vigueur. d’être préservés et nous n’avons pas de
d’atteinte…, et aussi qu’il ne pourra pas « Il me semble important qu’il y comorbidités même si on sait que cela ne
jouer avec son meilleur copain parce ait des discours différents, qu’il puisse veut rien dire. »
qu’ils ne sont pas dans la même classe. » interagir avec ses petits camarades et Les écoles vont rouvrir à partir du 18 mai
Mais Alexandra veut dépasser ses craintes. avec les dames des crèches. Il est hors dans la commune. Sylvain attend de voir
Elle espère juste « clore l’année un peu de question de le laisser aux grands- comment un retour est possible.
plus normalement » et aussi témoigner parents fragiles qui n’auront pas les Dans le groupe WhatsApp des parents,
de son soutien au travail de l’équipe protections suffisantes, je veux qu’il ce choix de reprise est mal perçu car
pédagogique. Elle voudrait leur offrir ce continue d’apprendre les moyens pour la plupart y sont hostiles. « Ils ont
gage de confiance et aussi permettre à éviter la propagation du virus. » peur pour leurs enfants, le fait que le
son fils de dire au revoir proprement à Elle-même va retourner travailler et se dit gouvernement donne le choix pour la
sa maîtresse et combattre ce sentiment que son fils risque moins à la crèche, où reprise ou pas est très anxiogène, l’idée
d’inachevé qui l’habite. les règles sanitaires seront respectées, que de faire courir le moindre risque à son
Elle entend aussi s’éviter « un vrai burn gardé par des amis qui n’ont pas respecté le enfant paraît insupportable, et il y a une
out parental et/ou professionnel qui [la] confinement, par exemple. La maladie de charge morale importante concernant les
guette en étant obligée de tout faire en Kawasaki ne l’effraie pas plus que ça, elle enfants dans les milieux populaires, on est
même temps ». Elle a dû empêcher que a lu de la littérature médicale pour mieux jugés très rapidement. Ceux qui mettent
ses enfants « ne s’entretuent » tout en comprendre et surtout pour rationaliser leurs enfants à l’école sont vus comme des
préparant des cours et corrigeant les copies son choix. « Il y en a tous les ans, c’est gens irresponsables, de mauvais parents.
de ses élèves. Son compagnon n’a pas peut-être lié au Covid ou pas. Il y a 20 cas » Sylvain a expliqué qu’il est favorable
cessé de travailler. Elle a dû sacrifier tous en France. Sur le Covid, c’est très rare que au retour en classe et l’a écrit. D’autres
parents sur la même ligne lui ont écrit

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

pour le remercier, n’ayant osé poster un antipodes de cette logique. Au contraire, révèle très sélective : par exemple, on
tel message, étant donné la virulence des elles portent une critique radicale de l’État, ne peut pas dire que l’État nous protège
réactions. qui n’en vise pas seulement les aspects contre l’accroissement des inégalités.
D’après un sondage, son fils est le seul les plus autoritaires et coercitifs, mais tout Par ailleurs, si le retour de l’État vise le
de sa classe de CE1 à vouloir reprendre. bonnement la prétention à gouverner les renforcement de la planification centrale
Un père de famille qui avait mal compris populations. à des fins de sauvegarde ou de relance
s’est désisté dès lors qu’il a su que cela industrielle, cela peut se faire au détriment
reposait sur le volontariat. Le couple n’est de formes d’économie associatives,
finalement plus si sûr de remettre son solidaires, interstitielles, même si celles-
enfant à l’école, car la classe virtuelle ci sont souvent dépendantes de l’économie
fonctionne plutôt bien et un retour dans de marché. La « relance » encouragée
une telle configuration n’aurait aucun et encadrée par l’État peut tout à
sens. fait s’accompagner de l’exaltation de
la responsabilité individuelle et des
entreprises classiques, au détriment des
Sylvaine Bulle: «Une moins coopérants ou des moins aptes
politique d’émancipation à s’inscrire dans un gigantesque plan
de relance. On entend déjà les appels
doit mettre l’Etat à Sylvaine Bulle à la raison économique et à l’auto-
distance» Pour évoquer cette mouvance, Mediapart responsabilisation…
PAR FABIEN ESCALONA s’est entretenu avec Sylvaine Bulle,
LE DIMANCHE 10 MAI 2020 Il existe une tradition intellectuelle
professeure de sociologie à l’ENSA et militante, assez hétérogène et
Paris Val de Seine (Université de d’ailleurs désignée sous plusieurs labels
Paris) et autrice d’Irréductibles. Enquête (anarchiste, libertaire, autonome…),
sur des milieux de vie de Bure à qui se veut très critique du mode
Notre-Dame-des-Landes (UGA Éditions, étatique de gouvernement des sociétés.
collection Écotopiques, 2020). Elle décrit Quels sont les fondements de cette
les principes et les réalisations des tradition ?
« zones autogouvernées », et met en
avant leurs atouts en temps de crise Il y a en effet un grand nuancier entre
sanitaire. Elle répond aussi aux objections ces différents labels, même si la critique
traditionnellement soulevées par ces des formes étatiques de gouvernement
expériences, comme celles qui moquent est partagée sur plusieurs points entre
leur caractère localement circonscrit. anarchistes et autonomes. Les premiers
La crise sanitaire, et ses conséquences, a prônent avant tout la déprise de tout
incité de nombreux acteurs politiques à modèle autoritaire et de l’ordre social,
réclamer un retour de l’État. Ce réflexe tandis que les seconds prônent des
vous semble-t-il approprié à la nature formes d’organisation « destituantes »
de la crise que nous vivons ? du capitalisme et des formes étatiques
de gouvernement, mais en dégageant
Sylvaine Bulle : On voit en effet revenir simultanément des modes d’organisation
un État qui se déclare « planificateur » sociale positifs. Une formule illustrative
Entretien avec la sociologue Sylvaine
et « stratège » mais se veut serait : « non pas changer le monde mais
Bulle, autrice d’une enquête sur des
également « protecteur ». Ce faisant, changer de monde ».
expériences d’autonomie politique. Elle
il instaure une relation verticale avec
explique comment la pandémie peut Les occupations, les luttes contre les
chaque individu, laquelle se traduit
renforcer le désir de ne pas être gouverné, grands projets imposés ou encore les
par une multiplication de procédures
et inciter à la recherche d’autres formes de embryons de « communes » permettent
technocratiques et centralisées relevant de
vie. la construction d’institutions autres que
la biopolitique sanitaire, c’est-à-dire du
S’il est actuellement beaucoup question gouvernement de la population et des celles de l’État. Elles sont destinées à
du retour de l’État et de la restauration de vies. Le risque, c’est que cette volonté prendre de l’importance, en dessinant
la souveraineté, à droite comme à gauche de protection fournisse le motif d’une parfois un contre-pouvoir, en auto-
du spectre politique, d’autres traditions « société de contrôle » généralisée, et se organisant des bases de vie et en
militantes et intellectuelles se situent aux

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

consolidant des foyers d’expérimentation Quand on voit le gigantisme ailleurs) sont des ruptures avec les formes
ou des « fronts » qui peuvent s’articuler des mesures prises par les États étatiques. L’objectif consiste à libérer
entre eux. et les banques centrales pour les milieux de toute emprise qui ferait
Cette approche trouve-t-elle de compenser la soudaine suspension de obstacle à l’autonomie et sa cohorte
nouveaux points d’appui avec la l’activité économique ordinaire, peut- de principes (non-domination, égalité,
pandémie et sa gestion ? on imaginer que d’autres modèles solidarité, émancipation individuelle
d’organisation politiques auraient fait et collective). En France, l’exemple
mieux ? Sont-ils vraiment adaptés pour emblématique est la ZAD de Notre-Dame-
le régime de crise permanente qui Des-Landes, qui correspond au moins en
semble définir notre horizon ? partie à ce schéma.
Il est difficile de penser en termes Dans le cas de telles occupations, il
alternatifs dans un système où tout s’agit à la fois de se désarticuler des
reste organisé autour de l’économie et espaces de pouvoir qui souvent sont tenus
de la propriété. Le but de l’autonomie par des institutions d’État (école, poste,
politique n’est pas tant de trouver réglementation, santé) et de proposer un
des alternatives que de substituer une contre-pouvoir, ou plus exactement de
Fête des battages à Notre-Dame-des-Landes © DR autre logique à l’ordre social existant démultiplier des processus organisateurs
La pandémie met en évidence une et aux régimes de gouvernement. Une et émancipateurs (riposte, autodéfense,
très grande dépendance et vulnérabilité logique qui s’empêche de revenir à soin, formation, organisation commune).
des individus vis-à-vis des systèmes des totalisations. Raisonner en termes L’autonomie comme mode d’action est
tournés vers la marchandise, la de « macro-solutions », de montée en sans doute le « modèle » qui soutient
technologie ou le salariat. Elle souligne généralité des résistances, c’est plutôt la le plus fortement que les sociétés ou
également l’impuissance des politiques tradition des utopies ou des grands projets les communautés peuvent redéfinir leurs
environnementales et locales qui restent révolutionnaires ou syndicalistes. normes d’existence, et se re-concevoir
encastrées dans des modèles étatiques Encore une fois, les expériences elles-mêmes.
ou marchands. Cela vaut pour la autonomes sont fondées sur un Le faible degré de relation avec l’État
dépendance alimentaire, les circuits longs enracinement territorial et des capacités (et avec le monde extérieur gouverné par
économiques. d’organisation et d’autosubsistance qui l’État) vient du fait que les principes
A contrario, des expérimentations ou sont des amortisseurs de ce type de crise de l’autonomie sont inverses à ceux
des zones autogouvernées (à l’image des sanitaire. Elles ont souvent pour base des du système étatique : ce qui prévaut,
occupations et des ZAD) montrent qu’il villages, ou en tout cas des territoires non c’est la mutualité, la non-domination, la
est possible de construire des milieux métropolitains où le « débranchement » structuration de la vie sociale en refusant
vivants, autosuffisants dans leur grande du système marchand est plus facile. Les les hiérarchies et les rôles attribués.
partie, où les habitants inventent des tissus de solidarité, la non-dépendance
formes d’organisation hétéroclites dont on au salariat et les modes de vie frugaux
« Les expériences autonomes ne
voit l’importance en temps de pandémie. Il font que les risques de rupture ou de visent pas le macroscopique »
s’agit d’un tissu de solidarités, d’échanges, paralysie sont moindres que dans le cas des Dans un essai récent, Vivre sans ?,
d’auto-défense, d’attention portée au métropoles. l’économiste et philosophe Frédéric
proche… qui aboutissent à davantage Vous avez justement travaillé sur Lordon tente de démontrer que
de résistance et de durabilité face aux des cas concrets de tentatives la prétention à l’ingouvernabilité
épidémies et autres catastrophes. On autonomes. Comment s’y traduit la est irréaliste, et que tout collectif
y cultive par exemple la polyvalence volonté de rupture avec les organes humain produit nécessairement des
des activités, la confection autonome et les techniques de gouvernement institutions. En gros, impossible
de différents matériels, une moindre existantes ? d’échapper à ce qu’il appelle « l’État
dépendance à la logistique et aux flux général » (à distinguer de ses
marchands. Sur mediapart.fr, un objet graphique
est disponible à cet endroit.
J’ajoute que dans le courant Toute politique d’émancipation ne peut
antiautoritaire, sensible aux dominations se pratiquer que par une mise à distance
de genre et de race, les collectifs sont plus de l’État et de ses institutions. Le
aptes à prendre en compte la vulnérabilité repli, les prises de territoires et les
particulière de certains et certaines face « fronts » (comme c’est le cas dans
aux chocs subis. les occupations en France, en Italie ou

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

déclinaisons particulières dans l’espace Dans l’argument de Lordon, il y fronts majeurs de lutte, de résistance
et le temps). Est-ce que cette critique a aussi la question des échelles de et d’amortissement des crises, sans rien
vous semble pertinente ? transformation sociale. « Une somme perdre de leur projet émancipateur.
de solutions microscopiques ne fait pas Ceux qui privilégient des propositions
une solution macroscopique », dit-il. Au étatistes ont un avantage à court
fond, toutes les expérimentations que terme, celui de partir d’une réalité
vous avez étudiées dessineraient des dominante, à savoir un monde quasi
possibilités mais seraient clairement saturé par les États-nations. Peut-
en dessous de la main pour affronter on envisager, pour « bifurquer »
les puissances qui pilotent aujourd’hui de notre trajectoire destructrice du
les flux d’argent, de marchandises, et climat et du vivant, que se nouent
de normes structurant nos sociétés. des alliances entre des technocrates
Comment les libertaires et les convertis à l’écologie, des écolos rentrés
autonomes peuvent-ils affronter ce dans l’appareil d’État et des partisans
paradoxe ? de l’autonomie politique, comme y
La formule de « solutions appelle Pierre Charbonnier ? Où se
microscopiques » laisse entendre que situent à votre avis les réticences
celles-ci seraient piégées par leur et obstacles les plus forts à de tels
subordination au rythme du capitalisme, compromis ?
condamnées à être des roues de secours Le trait d’union entre les écologistes et
dépendantes d’un système hégémonique. les artisans de l’autonomie politique serait
C’est loin d’être le cas lorsque l’on voit de vouloir l’unité des multiples. Pour les
Une zone autogouvernée contient une
la profondeur des expériences permettant rapprocher, il faudrait que les uns aient
multitude d’institutions sociales, qui
de toucher au statut suprême de la clairement rompu avec l’idée du pouvoir
correspondent d’ailleurs aux principes
propriété, de faire reculer un État, voire d’État ou du respect de l’économie de
de l’anarcho-syndicalisme ou de
de faire exister dans certains cas des marché, et que les seconds acceptent un
l’anarchisme social (solidarité, absence de
quasi-« États » dotés d’une stratégie registre moins expérientiel et présentiste.
propriété, égalité). L’hypothèse autonome
(comme au Rojava).
est donc faite d’institutions, c’est Mais j’insiste sur le fait que dans
évident, sauf que celles-ci se veulent Toute la difficulté sans doute est l’hypothèse autonome, le multiple ne se
émancipatrices. Il existe ainsi des règles d’admettre que, quelle que soit leur gouverne pas. Dans sa forme la plus
collectives, toute une batterie de réglages disparité, ces expériences ne visent pas le pure, cette hypothèse rejette tout art de
des rapports interindividuels et collectifs macroscopique. Elles assument d’être des gouvernement, y compris par l’écologie, la
qui alimentent la conflictualité, nécessaire fragments éparpillés sans « œcuménisme décroissance ou la frugalité. Elle assume
à l’auto-organisation. politique », sans unité, voire sans une volonté de non-totalisation. Ou alors
contamination du reste de la société. C’est elle se dissout, comme ce qui a pu
Dans l’autonomie ou le projet des sociétés
évidemment loin de la forme canonique se passer à la ZAD de Notre-Dames-
ingouvernables, ce ne sont donc pas les
d’organisation révolutionnaire, comme l’a des-Landes dans sa dernière période.
institutions qui posent problème mais
par exemple été la forme-parti léniniste. Fallait-il en sacrifier des parties au
les institutions d’État, et en particulier
celles qui détruisent les principes, de non- Pour les autonomes, il n’y a pas de profit de réformateurs et de nouveaux
domination et d’égalité. C’est le cas des pouvoir à conquérir et de perspective occupants plus à même de composer
institutions de police, de la justice, des historique, mais un horizon du présent avec des agriculteurs et des syndicats,
banques, quelquefois de l’école. comme accomplissement de la politique. et ainsi rendre une zone acceptable là
Cela étant dit, le régime de l’autonomie où la ZAD initiale se donnait comme
Je ne vois pas ce que cela apporte de irréductible ? Une stabilisation s’est
dévoile l’état du reste du monde. Et
raisonner avec des entités aussi abstraites, effectuée au détriment d’une forme
pratiquement, il peut enrayer le système
quasi transcendantes, comme « l’État politique communale plus indomptable et
à partir de « gestes » ou de petites
général », dont les principes ne peuvent antiautoritaire.
machines de guerre, qui apparaissent
être que très vagues. Mais de la même
micro-scalaires mais dont la force est Plus fondamentalement, je doute de
façon, je ne dirais pas qu’il y a un « vivre
également de déployer un imaginaire l’intérêt réel de rechercher des compromis
sans » dans l’absolu : lui-même s’éprouve
contagieux. De résiduelles, les zones entre technocrates et radicaux, ou
selon des graduations et des nuances.
de résistance pourraient devenir des d’espérer dans la seule cohabitation
des espèces et des humains. De telles

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

alliances s’attaqueraient-elles vraiment à LE DIMANCHE 10 MAI 2020 l’enseigne. Une promesse reprise en
l’ensemble des formes de domination, en boucle dans les médias mais bien éloignée
remettant en cause le statut du travail, de la réalité.
de la propriété, de la valeur… ? Ce que « Avec cette annonce, Auchan a voulu
les expériences d’autonomie permettent se faire une belle tête de gondole de
d’éprouver se situe sur un registre promotion sociale. Mais la vérité, c’est
stratégique très différent de ce genre de que ce forfait de 1 000 euros de
perspectives. prime pour tous n’existe pas », dit Guy
Dans l’absolu, est-il possible d’imaginer Laplatine, délégué CFDT Auchan Retail
une forme d’État tendant vers une France. Un mois plus tard, le 24 avril,
démocratie radicale, ou est-ce pour vous l’enseigne a rétropédalé. Elle a annoncé
une contradiction dans les termes ? une proratisation de la prime en fonction
Si l’on s’en tient à scruter l’autonomie du temps de travail effectué entre le 15
et toutes les expérimentations appartenant mars et le 9 mai 2020 par les salariés
à ce régime, on peut affirmer que le en CDD et en CDI, comme l’autorise
projet de faire périr les formes politiques l’ordonnance no 2020-385 du 1er avril
actuelles est plus large que le simple 2020. Seuls ceux ayant travaillé au moins
souhait d’une « démocratie radicale ». On Bon d'achat distribué aux salariés de 28 heures par semaine pourront bénéficier
l'Intermarché de Miramas au lieu de la prime des 1 000 euros.
peut bien sûr appeler de cette manière
à la remise en cause de l’ensemble des Les enseignes de la grande distribution
modes de distribution du pouvoir et du avaient annoncé une prime de 1 000 euros
partage des places, mais alors on voit mal pour tous leurs salariés venant travailler au
les États faire naître ou construire une début du confinement. Quelques semaines
telle perspective, qui va à rebours de leurs plus tard, alors que la grande distribution
modes de fonctionnement. a fait des chiffres d’affaires records,
leurs salariés découvrent la réalité de ces
Dans l’idée d’autonomie politique, ce qui primes. Un coup de com’.
compte, ce n’est pas la démocratie en
tant que telle, mais comment elle s’inscrit En pleine pandémie, Auchan avait voulu
dans des rapports d’altérité entre égaux, frapper fort. Au moins, sur le plan
qui font exister concrètement un ensemble de la communication. Le 22 mars,
d’activités et une expérience du commun, ce géant de la grande distribution
aboutissant à l’émancipation. s’était engagé à récompenser ses équipes
sur le front : la veille, le ministre
de l’économie et des finances, Bruno
Grande distribution: le Le Maire, avait lancé un appel aux
entreprises, en particulier à celles de la
miroir aux alouettes de la grande distribution qui compte 750 000 Extraits d'un communiqué d'Auchan sur
prime de 1000 euros salariés, à verser une prime de 1 000 les modalités d'attribution de la prime
PAR NASSIRA EL MOADDEM euros à leurs salariés qui continueraient « Ce qui exclut énormément de salariés,
à venir travailler. Les plus exposés. comme les femmes hôtesses de caisse
Dans son communiqué, la direction qui subissent leur temps partiel ou les
d’Auchan Retail France affirmait avoir étudiants. Pourtant, le virus ne fait aucune
« décidé de reconnaître financièrement différence entre les temps de travail »,
la mobilisation exceptionnelle de ses regrette Pierre Fostier, délégué Force
équipes », précisant que « l’ensemble des ouvrière Auchan Retail France, qui fustige
collaborateurs des magasins, entrepôts, « une décision sans concertation avec les
drives, services de livraison à domicile syndicats ».
et site de e-commerce, se verront verser, Pour le reste, comme toujours, le diable
dans les semaines qui viennent, une se cache dans les détails. Ainsi, les arrêts
prime forfaitaire de 1 000 euros ». maladie, y compris ceux liés au Covid-19,
65 000 salariés étaient concernés, assurait sont considérés comme des absences qui
réduisent d’autant le montant de la prime

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

versée : selon le code du travail, les de l’employeur signée par Marie-Hélène temps de travail effectif des salariés
arrêts maladie ne sont pas considérés Chavigny, la DRH du groupe, en date CDD, CDI et intérimaires, versée sur
comme du temps de travail effectif, la du 30 avril instaurant l’institution d’une le salaire de mai, est vu comme un
base de calcul d’Auchan pour l’attribution prime pour le pouvoir d’achat, précise : « principe d’équité ». Dans un document
de la prime. En revanche, l’enseigne « La prime sera proratisée en fonction du interne adressé aux salariés de Monoprix,
a décidé de réduire la prime pour les nombre de jours effectivement travaillés l’enseigne justifie cette décision car « les
salariés absents en raison d’un accident au cours de la période du 12 mars au conditions de travail d’un collaborateur
du travail, d’une maladie professionnelle, 3 mai 2020 au sein d’un magasin, d’un présent physiquement tous les jours de
d’un congé maternité, de paternité, d’un drive ou d’un entrepôt étant toutefois la période sont plus impactées que celles
congé parental, alors même que ces arrêts précisé que sont assimilés à du temps de d’un collaborateur absent pour quelque
sont calculés dans le temps de travail travail les absences légalement assimilées raison que ce soit. C’est pourquoi nous
effectif, selon le code du travail, comme le à du temps de travail effectif ainsi que souhaitons qu’il perçoive une prime plus
rappelle le ministère du travail : « La prime tous les arrêts maladie (y compris les importante que ses collègues absents ».
des salariés absents du fait de l’un de ces arrêts dérogatoires pour gardes d’enfant Monoprix précise que «toutes les absences
congés ne peut être réduite à raison de et “personnes vulnérables”). » impactent la prime », y compris celles pour
cette absence », est-il précisé sur son site Quel sera le montant de la prime pour gardes d’enfants alors que les écoles sont
internet, dans son « questions-réponses ceux qui auront travaillé un, deux ou fermées ou les arrêts maladie notamment
sur la prime exceptionnelle ». seulement trois jours par semaine ? « C’est pour Covid-19.
« Un scandale, estime Pierre Fostier. La au moment du versement que l’on saura, C’est le cas de Zouhir Zerouki,
direction a produit une usine à gaz pour réagit Philippe Allard, délégué syndical assistant rayon depuis dix-neuf ans au
payer le moins possible. Résultat : cela de groupe CGT Carrefour. Mais nous ne Monoprix des Passages de Boulogne-
crée des frustrations et de la colère au sein sommes pas dupes : le PDG a attendu Billancourt (Hauts-de-Seine), délégué
des équipes. Auchan aurait dû verser une la fin avril pour donner les modalités CGT et actuellement en convalescence du
prime de 1 000 euros pour tous comme d’attribution de la prime. C’était la carotte Covid-19. « J’ai été hospitalisé pendant
promis et comme Carrefour. » Contactée, pour inciter les salariés à venir travailler. 14 jours à l’hôpital de Corbeil-Essonnes
la direction d’Auchan « n’a pas souhaité » (Essonne), en réanimation pendant plus
faire de commentaire ». Contactée, l’enseigne maintient que la d’une semaine. Je n’ai pas eu un seul coup
Une prime de 1 000 euros net, c’est aussi prime ne sera « ni conditionnée, ni de fil de la direction pour prendre de mes
l’engagement public pris par Alexandre proratisée » et que seule une proratisation nouvelles. Savoir que mes absences pour
Bompard. D’abord annoncée sur France 2 est prévue pour les salariés entrés dans le maladie au Covid-19 seront décomptées
le 22 mars, le PDG de Carrefour l’a groupe après le 12 mars en fonction de la de ma prime, ça fait très mal. J’ai pris des
détaillée sur le plateau de BFMTV date à laquelle ils ont rejoint Carrefour. risques pour moi, ma famille, j’ai travaillé
le 29 avril, fustigeant au passage ses pendant plus de deux semaines avant de
« Carrefour s’était vanté à la télévision tomber malade, j’aurais pu y rester. Je
concurrents. « Alors chez nous, c’est d’une qu’il ferait mieux que les autres
très grande simplicité, assure le PDG de suis dégoûté. » Contacté, le directeur du
sur la prime mais l’enseigne fait magasin n’a pas souhaité répondre à nos
Carrefour. J’ai d’ailleurs du mal à penser aussi du bricolage », regrette Nathalie
que ça ne puisse pas l’être ailleurs. Chez questions.
Denis, déléguée syndicale centrale Force
nous, c’est une prime de 1 000 euros net ouvrière, qui dénonce « une manière de « Il y a aussi des collègues qui s’étaient
non conditionnelle et non proratisée en payer le moins possible les gens ». Dans mis en arrêt et qui sont revenus parce
fonction du temps de travail, pour tous les un courrier adressé à Alexandre Bompard qu’ils voulaient toucher cette prime et
collaborateurs qui étaient présents dans le 4 mai, elle demande également que qui se sont mis en danger, témoigne
la période. Vous avez travaillé 10 heures les télétravailleurs de Carrefour, exclus de Alain Tsamas Sylvère, délégué CGT et
parce que vous êtes caissier ou caissière à l’octroi de la prime qui sera versée avec la salarié au Monoprix Gambetta, à Issy-les-
temps partiel, vous avez 1 000 euros. » paie du mois de mai, en soient également Moulineaux. Ils ont permis à Monoprix de
Pourtant, d’après des documents internes bénéficiaires. faire des chiffres records ! On veut que
à Carrefour que nous nous sommes Monoprix accorde une prime de 1 000
procurés, l’enseigne a tout de même décidé
Chez Casino, une prime euros pour tout le monde et pas au prorata.
de proratiser la prime, prévue sur la paie de proratarisée, au nom de «
mai 2020, non pas en fonction du nombre l’équité »
d’heures effectuées, comme Auchan, mais Pour le groupe Casino (enseignes Casino,
en fonction du nombre de jours travaillés. Géant Casino, Monoprix), le choix
L’article 3 de la déclaration unique d’une prime proratisée en fonction du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

» Contacté, le groupe Casino n’a pas Sarah*, 19 ans, étudiante et caissière salariés de la grande distribution la
répondu à nos questions, nous adressant à l’Intermarché de Saint-Genis-Pouilly toucheront. Beaucoup y ont cru, des gens
par mail seulement des points généraux. (Ain), a bien touché une prime début avril. souvent en temps partiel et qui touchent à
Son montant : 65 euros. « Je travaille peine le Smic et pour qui 1 000 euros est
normalement les samedis et dimanches une grosse somme. C’est bien pour ça que
mais avec les arrêts maladie des collègues, c’est sur les hausses de salaire qu’il faut
j’ai beaucoup plus travaillé, je suis venue agir. »
à 5 heures pour faire la mise en rayon. Ces
65 euros de prime, je le prends mal. On
méritait d’être bien récompensés surtout Machine d’Etat: une
avec les risques que l’on prend. On ne déconfiture politique
nous a donné aucun détail sur comment PAR ELLEN SALVI
cette prime a été calculée. » Contactée, la LE SAMEDI 9 MAI 2020
direction du magasin n’était pas joignable
lors de nos appels. De l’Élysée aux élus locaux, nombre de
responsables politiques pestent contre une
Selon nos informations, plusieurs administration qu’ils jugent incapable de
directions de magasins Intermarché ont, réagir à l’urgence. Surcroît de normes,
en guise de primes, distribué des bons atonie, « culture de la trouille »… La
d’achats pour récompenser les salariés de crise sanitaire a mis en lumière toutes les
Bon d'achat distribué aux salariés de leur mobilisation en plein confinement. défaillances de l’appareil d’État.
l'Intermarché de Miramas au lieu de la prime C’est le cas à l’Intermarché de Miramas
Du côté des coopératives et magasins (Bouches-du-Rhône) où des bons d’achat Assise derrière un bureau, les yeux
d’adhérents, comme Système U, Leclerc alimentaires allant de 20 à 50 euros par plongés dans ses notes, Geneviève Chêne
et Intermarché, une différence est faite semaine, en fonction du temps de travail détaille les missions assurées par l’agence
entre les salariés de la logistique et ceux effectif des salariés, ont été donnés avec qu’elle dirige depuis le 4 novembre
travaillant en magasin. Une prime, là les bulletins de paye des mois de mars et 2019. Elle rappelle notamment que Santé
aussi liée au temps de travail effectif, avril. publique France (SPF), établissement
sera versée aux premiers, en tenant administratif sous tutelle du ministère
compte des absences. Les seconds, eux, « Le directeur nous a dit qu’il n’avait chargé de la santé, a une capacité d’auto-
dépendent de leurs directeurs de magasins, pas les moyens financiers de nous verser saisine sur tous les sujets, à l’exception
indépendants, libres de choisir de verser une prime alors il nous a donné ces de « la préparation et de la réponse
ou non une prime. « Dans les magasins bons d’achats, témoigne Julien*, caissier. aux menaces, alertes et crises sanitaires
Leclerc où nous sommes présents, aucune Le pire c’est qu’on ne peut les utiliser ». « Dans ce cadre, nous agissons sur
prime ne sera versée aux salariés, rapporte que dans l’Intermarché de Miramas et ordre », explique-t-elle à la mission
Amar Lagha, secrétaire général de la qu’ils expirent à la fin des mois de d’information Covid-19 qui l’interroge ce
Fédération CGT Commerces et Services. mai et juin ! On nous prend pour des 15 avril.
Souvent, la réponse faite par les directeurs cons ! On a travaillé 10 jours sans
protection, je fais une dizaine d’heures Face à elle, le président de l’Assemblée
de magasins, c’est qu’ils n’en ont pas nationale Richard Ferrand ne cache pas
les moyens. ». Mathilde*, 23 ans, qui en plus chaque semaine, certains clients
nous insultent et en même temps, le son agacement. Il lui coupe la parole.
est caissière au magasin Leclerc de « J’avais une question sur laquelle je
Varennes-sur-Seine (Seine-et-Marne), en panier moyen a doublé et c’est comme ça
qu’on nous remercie ? On est dégoûtés… voulais avoir des réponses. Ce n’était pas
doute. « On voit bien que notre chiffre tant la présentation de Santé publique
d’affaires par caisse est en hausse : » Contacté par téléphone, Philippe
Calatayud, le président de l’Intermarché France, il se trouve que j’étais un
les montants de caddies sont souvent de peu documenté, mes collègues aussi,
300, 500 euros, ce qu’on fait rarement de Miramas, n’a pas souhaité répondre
à nos questions. « Intermarché est un tranche-t-il. Ma question était simple :
d’habitude. Notre cheffe de caisse nous quelles mesures de protection et de
a répondu qu’il n’était pour l’instant pas groupement de magasins indépendants.
Chaque chef d’entreprise est maître et seul prévention entendez-vous prendre ? Parce
question d’une prime. Même si ce n’est pas que j’ai compris que quand ça allait bien,
1 000 euros de prime, on pourrait au moins décisionnaire de sa politique salariale »,
réagit par mail l’enseigne. c’était par auto-saisine de Santé publique
nous récompenser de 200, 300 euros. Au France, et quand ça allait moins bien,
lieu de ça, notre employeur nous a offert « De toute façon, cette prime de 1 000 c’est parce que vous n’avez sans doute pas
du muguet pour le 1 Mai… » er euros est une escroquerie intellectuelle, reçu les ordres. »
résume Amar Lagha. Au final, peu de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

Geneviève Chêne replonge dans ses fiches Le chef de l’État l’a d’ailleurs fait savoir hôpital à l’autre. « Un exploit logistique,
pour tenter d’apporter quelques éléments publiquement dans son allocution du 13 médical et humain remarquable » dont «
sur la façon dont l’agence envisage le avril. «Comme vous, j’ai vu des ratés. les Français peuvent être fiers », avait
déconfinement progressif annoncé par Encore trop de lenteurs, de procédures insisté Édouard Philippe, le 19 avril.
Emmanuel Macron deux jours plus tôt. inutiles. Des faiblesses aussi de notre Malgré des réussites qu’il n’est pas
La directrice générale de SPF qui, logistique. Nous en tirerons toutes les question de nier, nombre de témoignages
comme toute l’administration, a été placée conséquences en temps voulu », a-t-il sont venus confirmer l’embolie de la
devant le fait accompli des promesses prévenu ce soir-là. Les responsables des machine étatique depuis le début de
présidentielles, utilise alors le mode « failles » et des « insuffisances » pointées l’épidémie. C’est d’abord l’ex-directeur
interrogatif. « Je retiendrai que vous avez par Emmanuel Macron sont tout trouvés : général de la santé, William Dab, qui
posé les bonnes questions, même si je il s’agit des agences de santé, nationales explique que son inscription à la réserve
n’ai pas toutes les réponses à ce stade », ou régionales, mais aussi de la Direction sanitaire a été rejetée en raison d’un
conclut sèchement Richard Ferrand, avant générale de la santé (DGS), chapeautée par dossier administratif incomplet. C’est
de passer la parole aux autres députés. Jérôme Salomon. ensuite l’incapacité des services de
Au plus haut niveau de l’État, c’est gérer les commandes de masques ou
Santé publique France, l’agence nationale d’organiser le dépistage de la population.
née en 2016 de la fusion de l’Institut C’est aussi ce bus médicalisé, transportant
de veille sanitaire (InVS), de l’Institut des malades, qui a dû faire demi-tour, faute
national de prévention et d’éducation pour d’autorisation.
la santé (Inpes), de l’Établissement de C’est encore ce pompier qui s’étonne
préparation et de réponse aux urgences dans les colonnes du Point que l’agence
sanitaires (Eprus) et d’Addictions Drogues sanitaire de sa région ne se soit pas
Audition de Geneviève Chêne à
Alcool Info Service (Adalis), qui agace tournée vers sa profession pour fabriquer,
l’Assemblée nationale, le 15 avril © AN
au premier chef. « Ça ne marche grâce aux stocks disponibles, les litres
Derrière cet échange de quelques minutes pas », affirme un conseiller ministériel,
ont ressurgi les tensions qui traversent de gel hydroalcoolique qui manquaient
déplorant l’« absence de management » pourtant aux hôpitaux. Plus récemment, la
régulièrement la machine d’État dans son qui désorganise, selon lui, l’établissement
rapport au pouvoir politique. Ces tensions « déconnexion » des administrations avec
administratif. la réalité du terrain, que dénoncent depuis
ne datent pas d’hier et elles ne se bornent
évidemment pas aux seules questions de Localement, ce sont les agences régionales fort longtemps les acteurs locaux, s’est
santé publique. Mais la crise sanitaire, et de santé (ARS), créées en 2010 dans le de nouveau matérialisée sur la première
la gestion calamiteuse d’un certain nombre cadre de la loi « Hôpital, patients, santé carte de synthèse présentée par le ministre
de dossiers clefs dans la lutte contre le et territoire » (HPST) adoptée un an plus de la santé Olivier Véran, le 30 avril.
Covid-19, à commencer par les masques tôt, qui crispent les élus. Plusieurs maires Y figuraient plusieurs erreurs de coloris
et les tests, a ravivé les critiques qui ont d’ailleurs profité de leur entretien en immédiatement relevées par les élus.
s’exercent de part et d’autre. visioconférence avec le président de la « Le problème, c’est que Santé publique
République, le 23 avril, pour lui indiquer France et les ARS ne se parlent
Une partie de l’entourage d’Emmanuel qu’ils ne souhaitaient plus avoir qu’un
Macron n’a pas hésité à relancer très tôt les pas, regrette un ministre. Il y a un
seul interlocuteur sur le terrain : le préfet. manque flagrant d’organisation et de
hostilités, s’agaçant, sous couvert de off, « Beaucoup ne veulent plus parler aux
de cette « administration pachydermique » communication. » Le constat est aussi
ARS », confirme l’un d’entre eux à ancien que systémique. Il avait d’ailleurs
qui n’en finit pas de ralentir un système Mediapart. Leur demande a été exaucée
que les tenants de la « start-up nation » été identifié par Emmanuel Macron à
par l’Élysée. son arrivée au pouvoir. Le président de
rêvaient de « disrupter ». Si les choses
n’avancent pas aussi vite qu’on le Le gouvernement, lui, se montre plus la République, lui-même issu de cette
souhaite, c’est à cause de l’administration. nuancé sur le sujet. « Ça dépend vraiment technostructure qu’il fustige aujourd’hui,
Si le président de la République est des endroits…, assure un conseiller. En avait en effet promis qu’il réformerait
obligé de décider de tout, tout seul, c’est Île-de-France, par exemple, ça se passe en profondeur le fonctionnement de
aussi à cause de l’administration. Si rien très bien. » « La différence entre les élus l’appareil d’État. « Son spoil system,
ne fonctionne, c’est encore à cause de locaux et nous, c’est que nous, on sait ce c’était une bonne idée », souligne le
l’administration. que les ARS font au quotidien, on sait aussi même ministre. Sauf qu’il n’a jamais été
ce qu’on leur doit… », ajoute un autre réalisé.
membre de cabinet, évoquant notamment
la gestion des transferts de malades d’un

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

Parmi son proche entourage, certains Le conseil scientifique – tout comme l’absence d’initiative des services, certains
continuent de plaider pour une grande le comité analyse, recherche et expertise reconnaissent toutefois que la « pression
réforme de l’État. C’est notamment le (Care) qui a été créé un peu plus tard » politique est telle qu’on ne peut guère
cas du patron du MoDem François – s’est rapidement heurté à l’inévitable s’étonner de l’inertie qui y règne.
Bayrou, qui répète depuis trois ans question des conflits d’intérêts, qui est « Aujourd’hui, la plupart des
que, sans cela, le quinquennat serait en appréhendée en amont par la Haute fonctionnaires se disent que c’est plus
danger. Ceux qui défendent le chamboule- Autorité pour la transparence de la simple d’appliquer la réglementation que
tout administratif accusent généralement vie publique (HATVP) s’agissant des de s’amuser à faire autre chose », glisse un
Matignon et le secrétariat général du nominations dans l’administration. Jean- membre du gouvernement. « On préfère
gouvernement (SGG) de s’y opposer. François Delfraissy, qui en a pris la être dans une position attentiste plutôt
« Le problème avec les technos, c’est tête, n’a pas tardé à comprendre qu’il que de s’exposer au risque de faire
qu’ils bloquent toujours », attaque un n’y avait rien à comprendre, justement, une erreur », ajoute un ancien directeur
macroniste, qui espère que la crise du fonctionnement des services. Il aura d’ARS, toujours en poste dans la fonction
sanitaire bougera les lignes. « Cette crise ensuite fallu que le chef de l’État annonce, publique de santé. Pour beaucoup, cette
a montré qu’on peut s’affranchir des contre son avis, la réouverture des écoles « frilosité » en dit long sur la « culture très
normes, mais enfin, ce n’est pas non plus pour que le professeur prenne conscience descendante » du système français.
inutile qu’il en reste quelques-unes… », que les décisions politiques ne sont pas
tempère un ministre. étrangères au désordre ambiant. Au cœur de l’appareil, certains confirment
que la « centralisation » des décisions
« La culture de la trouille » et la « compétition » qui s’est engagée
Pour contourner cette administration qu’il entre les différentes équipes ont contribué
estime incapable de réagir à l’imprévu, à ralentir les procédures. Sans même
l’exécutif a choisi d’empiler de nouvelles parler de l’énergie folle dépensée par
structures sur l’armature existante. Une les uns et les autres pour préparer les
méthode qui se voulait efficace mais qui, argumentaires dans la perspective des
en réalité, a surtout amplifié la confusion. futures commissions d’enquête, voire de
« On multiplie les instances, les conseils, procès – les plaintes affluent dans les
Jean-François Delfraissy, président du conseil tribunaux. « Ils savent qu’on va déjà
les comités qui font de leur mieux, mais il scientifique, dans la cour de l’Élysée © AFP
n’y a pas le souci des détails, ils n’ont pas leur reprocher beaucoup, ils ne veulent
Les cellules « masques » et « tests », créées pas en rajouter, explique un conseiller
de rôle opérationnel, indiquait William
dans l’urgence pour pallier les défaillances ministériel. Ils sont terrorisés par le code
Dab, mi-avril. Quand Clemenceau visitait
de la Direction générale de la santé, qui des marchés publics. »
le front au péril de sa vie, ce n’était
« pédalaitcomplètement dans le yaourt »,
pas seulement pour soutenir le moral des Constatant le fiasco des réquisitions des
ont elles aussi pâti des ordres tombés d’en
troupes. C’était aussi pour vérifier que laboratoires vétérinaires pour réaliser des
haut, à la dernière minute. « Ces cellules
l’intendance suivait. » tests de dépistage, un énarque du ministère
sont composées de têtes très bien faites,
Emmanuel Macron a d’abord créé un de la santé, travaillant habituellement
qui savent écrire de très belles notes. Le
conseil scientifique directement rattaché à l’Organisation de la direction de la
problème, c’est que tous ces gens brillants
à l’Élysée, « sans doute pour avoir un sécurité sociale (DSS), confiait récemment
ne savent pas commander des masques,
outil multi-disciplinaire », avance l’un à Mediapart avoir multiplié les notes
c’est tout », soulignait un acteur proche
de ses interlocuteurs réguliers. Comme pour se couvrir. « Tout le monde fait ça
du dossier, au début du confinement, alors
l’expliquait le sociologue Didier Torny en ce moment, ils ne pensent plus qu’au
que le matériel de protection manquait
dans cet entretien, Santé publique tribunal. » « S’il n’y a pas cinq mails
encore cruellement.
France, qui est pourtant chargée de la pour backer une décision, personne ne
L’arrivée de ces « renforts » a été très mal bouge », regrette aussi un membre de
veille sanitaire et de la gestion de la
perçue par une administration qui se vit de cabinet ministériel, qui rappelle qu’une
réserve sanitaire, et le Haut Conseil de
plus en plus comme le bouc émissaire de décision politique nécessite parfois « un
santé publique (HCSP), qui s’occupe des
la crise. La question des responsabilités, peu plus de réactivité ».
maladies infectieuses et transmissibles,
forcément diluée par la multiplication des
n’y ont été associés que sur le tard. Un Chaque soir, la cellule Covid-19 du
structures, traverse tous les étages du
« désaveu » et « une marque de défiance Quai d’Orsay, une équipe composée de
système. Elle s’inscrit dans un phénomène
», pour reprendre les mots d’un haut diplomates qui se sont notamment chargés
plus ancien qu’un haut fonctionnaire
fonctionnaire du ministère de la santé, qui de coordonner les rapatriements, diffuse
résume en ces termes : « La culture de
n’a échappé à personne. assez largement un « point de situation
la trouille. » Si les ministres regrettent
» dans lequel ne figure aucun élément

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

qui ne soit déjà public. Mais la crainte décisions politiques successives et de de troupes » sur le terrain. Résultat : les
du faux pas est si grande que la mention réformes gouvernementales, bien souvent enquêtes épidémiologiques « ont du mal à
suivante a été rajoutée : « Ces documents guidées par la seule boussole budgétaire. se faire ».
réalisés par la Task Force Coronavirus «L’approche comptable, de court terme,
du Ministère de l’Europe et des Affaires l’a emporté sur l’approche stratégique »,
étrangères n’engagent pas le Ministère. » écrit dans cette tribune Pierre-Louis
Rémy, ancien inspecteur général des
affaires sociales (Igas). Regrettant le
« poids démesuré » que la direction du
budget a pris dans le fonctionnement de
l’État, il note que l’affaiblissement des
Extrait d’un mail envoyé par la cellule ressources financières a été compensé, de
Devant l’ARS Pays de la Loire, pendant la grève
Covid-19 du Quai d’Orsay © DR façon paradoxale, par la multiplication des des personnels soignants, en juin 2019 © AFP
S’ils ne nient pas les « lourdeurs » procédures et des normes.
Au niveau national, les agences sanitaires
qui plombent la machine étatique, et Dans ce « mille-feuilles », les couches ont elles aussi souffert de la RGPP. Santé
s’ils consentent même à reconnaître que se sont superposées sans moyens, sans publique France, pour ne prendre que cet
cette dernière ressemble à une « armée effectifs, et sans réflexion stratégique exemple, a perdu 20 % de ses emplois
mexicaine », comme le dit William Dab, d’ensemble. « On voudrait un appareil entre 2010 et 2019, rapporte un ancien
les principaux intéressés refusent d’être d’État capable de faire face à une crise haut responsable de l’établissement. «
tenus pour seuls responsables. L’ancien d’une ampleur sans précédent, alors qu’on Sans mélange de métiers, le dynamisme
directeur d’ARS suscité estime que « ces n’a cessé de le déshabiller depuis 20 s’en est fait sentir », ajoute-t-il. « Bercy
lourdeurs sont induites par le politique, ans », résume le délégué général de est le décideur final dans toutes nos
qui veut toujours poser les choses de façon la Société française de santé publique institutions », rappelle l’épidémiologiste
simple ». « Pour le chantre de la pensée (SFSP), François Berdougo. Le principe Yves Charpak, ancien expert de
complexe, c’est un comble…, dit-il. On d’efficience qui anime les décideurs l’Organisation mondiale de la santé
nous demande des avis en deux minutes et a conduit à la révision générale des (OMS). En clair, comme l’indique un ex-
ensuite on s’étonne qu’ils soient mauvais. politiques publiques (RGPP), conçue et directeur d’ARS, passablement énervé, «
Je défie quiconque de donner un bon avis mise en œuvre sous le quinquennat de c’est un peu facile de voter des budgets et
en deux minutes… » Nicolas Sarkozy, et sa règle du non- de venir gueuler après en disant que ça ne
Des critiques que l’entourage remplacement d’un fonctionnaire sur deux marche pas ».
d’Emmanuel Macron balaie, se félicitant partant à la retraite.
D’ailleurs, admet un ministre, les agences
au contraire de cette « mise en tension » « La réduction continue des effectifs régionales de santé ont avant tout été
permanente. Si beaucoup de responsables frappe toute l’administration. Il faut voir créées « pour faire des économies et
politiques cristallisent leurs colères sur les l’impact que ces décisions politiques de la régulation budgétaire ». Elles
agences qu’ils jugent « bureaucratiques », ont eu sur le service public…, poursuit suivent, pour ce faire, les directives du
d’autres proposent toutefois une lecture François Berdougo. Chaque année, des Copermo (Comité interministériel de la
sensiblement différente. C’est notamment postes disparaissent au sein des agences performance et la modernisation de l’offre
le cas du député La République en marche sanitaires, alors que les attentes de la de soins hospitaliers), dont l’existence
(LREM) Thomas Mesnier, urgentiste de société croissent en matière de santé, résume à elle seule la politique hospitalière
profession, qui déclare au Monde : « C’est et notamment de sécurité sanitaire, menée en France depuis une dizaine
facile de s’en prendre aux ARS. Elles de surveillance épidémiologique ou de d’années. Limogé en pleine crise pour
font ce qu’on leur demande de faire. Les prévention, pour de bonnes raisons. » avoir confirmé de lourdes économies pour
ARS, c’est l’État. » « Dans son ensemble, Comme le déplore l’ancien directeur l’hôpital de Nancy, le directeur de l’ARS
nous avons une fonction publique très général de la santé William Dab, « il y du Grand Est n’avait finalement commis
bien formée, même si elle souffre d’un a beaucoup de généraux, mais très peu aucun impair, sinon celui d’appuyer
surcroît de normes », assure également un les plans initialement programmés par
conseiller ministériel. l’exécutif.
« On n’a cessé de déshabiller « Les ARS appartiennent à la
l’appareil d’État » technostructure, elles ont été conçues
pour mettre en œuvre les politiques
La situation dans laquelle se trouvent
libérales et faire des économies dans
aujourd’hui nos administrations n’est
les hôpitaux. C’est dans leur ADN.
pas le fruit du hasard mais de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

Et c’est leur priorité, bien plus que compétences des agences régionales de confrères. Il n’y a pas de contrepouvoir
la santé publique », assure Olivier santé, dont la seule dimension gestionnaire véritable. Dans la construction des
Miffred, secrétaire général du syndicat a montré ses limites. « La création des ARS, les médecins ont été rétrogradés
national des affaires sanitaires et sociales ARS s’est accompagnée d’un mouvement dans les organigrammes… » Nommés
(CGT). Thierry Fouéré, le président du de distanciation sociale », regrette l’un de en conseil des ministres, les directeurs
Syndicat des médecins inspecteurs de ses anciens directeurs. d’ARS jouissent d’un poids politique
santé publique affilié à l’Unsa (SMISP- Ceux qui considèrent qu’il était nécessaire plus important que leurs prédécesseurs
Unsa), en veut pour preuve la diminution de décentraliser les services de santé des Drass (directions régionales des
du nombre de médecins inspecteurs dans publique, reconnaissent toutefois que affaires sanitaires et sociales), « mais
ces établissements régionaux. « Nous la greffe n’a jamais pris. « La ils peuvent aussi avoir envie de ne pas
sommes seulement 220, alors que nous création des ARS pouvait être une idée déplaire au président de la République
étions 350 en 2010 », explique-t-il. intéressante, notamment parce que l’on », souligne l’ancien responsable d’une
Aux coupes budgétaires et à la réduction avait besoin de décloisonner les politiques agence régionale.
des effectifs se sont ajoutés de nombreux et interventions de santé, et aussi de Si elles ont invariablement mis en lumière
problèmes organisationnels, relevant eux rééquilibrage entre soins et prévention- les défaillances de la machine étatique,
aussi de choix politiques. S’agissant promotion de la santé, souligne François les crises sanitaires ont rarement abouti
de Santé publique France, « la fusion Berdougo. Mais elle n’a pas toujours à une modification profonde de son
de 2016 a entraîné la paralysie du empêché la perpétuation d’un travail en fonctionnement. Aujourd’hui, beaucoup
système », analyse un fonctionnaire de silos. » espèrent que l’épidémie de Covid-19
l’établissement. « C’était une connerie de En 2015, alors que les ARS commençaient débouchera sur une revalorisation des
fondre l’Eprus [qui gérait jusqu’en 2016 la tout juste à prendre leurs marques face instances de démocratie sanitaire. Car
réserve sanitaire et les stocks stratégiques à des préfets qui n’ont jamais digéré le système doit être repensé de fond
de produits de santé – ndlr] dans ce le partage des prérogatives, François en comble. Il faut « passer à tous les
grand machin », confirme un conseiller Hollande lançait son grand redécoupage niveaux d’une logique de méfiance à
ministériel. des régions. « Ça a rebattu toutes une logique de confiance, écrit l’ancien
Au cours des trente dernières années, les cartes, souffle un haut fonctionnaire inspecteur général de l’Igas Pierre-Louis
chaque nouvelle crise a engendré du ministère de la santé. Il y a eu Rémy, évaluer a posteriori plutôt que
la création d’une nouvelle institution, des batailles d’organigrammes partout… contrôler a priori, donner une large
rappelle William Dab, sans que « les » Mais toujours pas de renforcement latitude d’appréciation à ceux qui agissent
leçons organisationnelles » n’en soient des effectifs, bien au contraire. En sur le terrain, valoriser l’initiative et
tirées. « Notre pays est devenu s’éparpillant sur des territoires devenus la responsabilité. C’est une révolution
une vraie usine à gaz », estime immenses, les services ont perdu le peu de copernicienne. Mais sans elle, aucune
l’épidémiologiste Yves Charpak. « On a lien de proximité qu’il leur restait. réforme de l’État ne se fera. »
un système complexe, trop complexe, avec Ces établissements régionaux ont Boite noire
une multitude d’agences qui entraînent également été traversés par des jeux de Sauf mention contraire, toutes les
notamment de gros efforts de coordination pouvoir, encore à l’œuvre aujourd’hui. personnes citées dans cet article ont été
», ajoute le délégué général de SFSP, Dès la phase de préfiguration, « on a vu interrogées par téléphone depuis le début
François Berdougo. Divers scénarios de débarquer des directeurs qui n’étaient pas du confinement. Au gouvernement, au
réagencement du système circulent depuis issus du milieu », se souvient un médecin sein de cabinets ministériels et dans les
dix ans. On peut faire le pari que la crise qui y a longtemps travaillé, avant d’en être services administratifs. La plupart d’entre
du Covid-19 sera l’occasion d’un grand écarté, comme beaucoup de ses collègues. elles ont requis l’anonymat en raison
Meccano institutionnel dans la santé. » Il évoque notamment la nomination de de leur fonction. Les propos d’Olivier
Selon nos informations, une large Claude Évin, l’ex-ministre des affaires Miffred et Thierry Fouéré ont été recueillis
restructuration est en effet en cours sociales et de la santé de Michel Rocard, par Caroline Coq-Chodorge.
de réflexion. « Il y aura forcément ou encore celle d’un ancien directeur
des conséquences à tout ça, affirme d’hypermarchés Carrefour, dont il peine
un élu de la majorité présidentielle. toujours à comprendre quelle pouvait bien Ministère de la santé: les
Les administrations feront des “retex” être l’expertise en la matière.
[retours d’expérience – ndlr], il va
racines d’une faiblesse
« Très peu de directeurs généraux d’ARS
y avoir des rapports dans tous les sont des médecins, la plupart sont des
historique
sens. » Localement, certains plaident PAR NICOLAS CHEVASSUS-AU-LOUIS
hauts fonctionnaires de la santé et ils
aussi pour une nouvelle organisation des sont tout-puissants, indique l’un de ses

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

LE DIMANCHE 10 MAI 2020 dans les derniers gouvernements de la Siegfried, un temps maire du Havre
présidence de Gaulle (1968-1969), un bref (jusqu’en 1886), a créé dans la cité
Derrière le scandale des masques, il existe
mois dans l’euphorie de la victoire de la portuaire normande un efficace service
une vieille incapacité française : celle de
gauche du printemps 1981 pour Nicole municipal d’hygiène. C’est ce modèle
se doter d’un ministère de la santé digne
Questiaux, à la tête d’un « ministère de qu’il entend étendre à la France entière
de ce nom.
la solidarité nationale », et enfin, Simone alors que, selon les termes de l’Académie
D’un côté, un ministère de l’intérieur Veil dans le gouvernement de cohabitation de médecine, l’organisation de l’hygiène
faisant appliquer fermement, au prix d’un entre François Mitterrand et son premier en France est « une vaste façade derrière
million de procès-verbaux, les mesures de ministre, Édouard Balladur, de 1993 à laquelle il n’y a rien ». L’entreprise est un
confinement. De l’autre, un ministère de 1995. échec presque total. Comme le montrent
la santé incapable d’équiper les personnels Lion Murard et Patrick Zylberman dans
Agnès Buzyn et Olivier Véran auront
des hôpitaux, sans même parler de la L’Hygiène dans la République : la
été respectivement huitième et sixième
population, en matériels de protection santé publique ou l’utopie contrariée,
dans l’ordre protocolaire gouvernemental.
contre le virus. 1870-1918 (Fayard, 1986), elle se heurte
Qu’il est loin le temps où le premier
L’État, aimait à dire Pierre Bourdieu, a ministre britannique Benjamin Disraeli aux réticences des pouvoirs municipaux,
deux bras : le droit, répressif ; et le gauche, (1804-1881) s’exclamait à la Chambre tellement dépendants, dans un pays aux
social. Rarement l’État français se sera des communes : « La santé publique est 36 000 communes, des intérêts locaux.
montré aussi peu ambidextre que dans le fondement où reposent le bonheur du La guerre de 14-18 conduit l’État à se
le désastre actuel, qui met en évidence peuple et la puissance de l’État. […] C’est saisir pour la première fois de la question
son incapacité historique, depuis un siècle pourquoi j’estime que le souci de la santé de la santé publique en nommant en
et demi, à considérer la santé publique publique est le premier devoir d’un homme 1920, en la personne du radical Jules-
comme une question politique. Avec d’État. » Louis Breton, un ministre de l’hygiène,
comme corollaire la faiblesse manifeste et de l’assistance et de la prévoyance
Autre signe de la faiblesse du ministère
très ancienne du ministère de la santé au sociale. Une double crise, sanitaire autant
de la santé, « ce tout petit microbe
sein de l’appareil gouvernemental. que militaire, est passée par là : la
dans l’appareil d’État », selon l’ancien
directeur général de la santé William Dab : tuberculose, qui a frappé massivement les
poilus puis s’est répandue à l’arrière, et
durant la Ve République, ces questions ont la grippe espagnole. Ce n’est qu’avec
presque toujours relevé de ministres qui l’aide de la philanthropie américaine, en
s’occupent d’autres affaires (l’emploi, les l’occurrence la fondation Rockefeller, qui
affaires sociales, la famille, la solidarité, finance massivement à partir de 1917 les
etc.), ayant sous leur autorité des ministres programmes de lutte contre la tuberculose,
délégués ou secrétaires d’État chargés de que la France se dote des premiers
la santé qui n’ont pas de budget propre et dispositifs sérieux de prise en charge des
ne siègent pas au conseil des ministres. malades.
Cette faiblesse remonte à la formation Avec la nomination d’un ministre de
de la IIIe République. Pour le dire l’hygiène, la question de la santé publique,
rapidement, cette dernière a échoué à faire de municipale, devient nationale. Mais le
pour la santé ce qu’elle est parvenue à nouveau ministère, dépourvu de moyens,
faire pour l’école. L’instruction publique ne pèse rien. Impuissant, il assiste à
obligatoire, du ressort des communes, la lutte, qui domine les années 1930,
s’est imposée sur l’ensemble du territoire entre deux courants : les partisans de
Agnès Buzyn en visite au centre hospitalier Simone- depuis la célèbre loi de Jules Ferry la « médecine sociale » fondée sur la
Veil, le 3 février 2018, en tant que ministre des solidarités en 1882. Vingt ans plus tard, une loi prévention et l’hygiène, et ceux de la
et de la santé © JACQUES DEMARTHON / AFP totalement inconnue, due au sénateur Jules « médecine libérale », attachés au «
Celle-ci saute aux yeux dès que l’on Siegfried, rend obligatoire pour toutes les colloque singulier »entre le patient et
considère la titulature gouvernementale. communes de plus de 20 000 habitants le médecin, selon l’expression inventée
En bientôt soixante ans de Ve République, la constitution de bureaux municipaux de en 1934 par Georges Duhamel. Les
les questions relevant de la santé n’ont l’hygiène chargés de déclarer les maladies deux camps recoupent pour l’essentiel
été du ressort d’un ministre d’État, le transmissibles, de veiller à la salubrité l’affrontement politique des années 1930,
rang le plus élevé, que durant moins de des immeubles, à la propreté des réseaux le premier étant proche de la gauche et le
quatre ans : treize mois d’un Maurice d’adduction. second de la droite.
Schumann chargé « des affaires sociales »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

Sous le régime de Vichy, le ministère appendice du Travail et tantôt celui de la pratiques, deux traditions s’affrontent
de l’hygiène disparaît. Les questions de Famille », observent les historiens Lion ainsi au sein d’un même ministère, et ce
la santé sont traitées par un simple Murard et Patrick Zylberman. depuis fort longtemps : dans les premiers
secrétariat général. Et le Conseil national Le nerf de la guerre, à savoir le gouvernements Mauroy (1981-1984), le
de la Résistance, qui a établi un superbe financement de la santé par l’assurance- directeur général de la santé, professeur
programme dit des « Jours heureux » pour maladie, reste sous la tutelle du ministère de médecine et membre du comité central
la reconstruction de la France, ne prévoit des finances. Il a fallu tout le poids du Parti communiste, Jacques Roux,
rien en matière de santé… sauf, et ce politique d’une Simone Veil, dans le cohabitait avec l’ingénieur socialiste
n’est pas rien, la création d’une assurance- gouvernement Balladur de 1993 à 1995, Jean de Kervasdoué à la direction des
maladie obligatoire dans le cadre de la pour obtenir de voir rattacher les « affaires hôpitaux… avec toutes les tensions et
Sécurité sociale. sociales », donc l’assurance-maladie, au frictions que l’on peut imaginer. Du reste,
ministère de la santé. comme le reconnaissait Simone Veil en
« Nain administratif » 1992 dans Ouest-France, « le ministère
La Sécurité sociale telle qu’elle est alors Ce dernier obéit de surcroît à une de la santé est totalement sous-administré,
conçue est une institution paritaire, gérée étonnante singularité dans le paysage en particulier la Direction générale de la
conjointement par les représentants des gouvernemental français : il ne dispose pas santé ».
salariés et du patronat…, qui échappe de sa propre capacité d’analyse. Imagine-t-
on le ministère des finances, de l’intérieur, Médecin et énarque, inspecteur général
donc au ministère de la santé. S’ensuivent
de l’armée ou des affaires étrangères des affaires sociales, familier des cabinets
deux conséquences. La première est que
s’en remettre à un collège d’experts pour ministériels, Aquilino Morelle s’était
la Sécu rembourse les consultations des
décider de la politique à tenir ? Non, livré, bien avant que ses goûts de luxe
médecins privés. Le système mis en place
car leurs administrations respectives les et des rémunérations cachées du secteur
en France à la Libération s’est refusé
abreuvent en notes et rapports. Rien pharmaceutique ne provoquent sa chute, à
à faire des médecins des fonctionnaires
de tel à la Santé, qui s’en remet le une analyse exceptionnellement lucide de
d’État, au même titre par exemple que
plus souvent aux experts extérieurs, en la faiblesse structurelle du ministère de la
les enseignants, comme le faisait alors
particulier les pontes médicaux. On l’a santé, ce « nain administratif ». Dans La
le Royaume-Uni en créant en 1948 son
assez vu lors des premières déclarations Défaite de la santé publique (Flammarion,
National Health Service, dont on dit
d’Emmanuel Macron déclarant s’en 1996), il notait que la Direction générale
qu’il est, 70 ans après sa création, aussi
remettre aux recommandations d’un de la santé souffre d’un double manque
populaire que la reine, qui en connut
conseil scientifique réputé extérieur… ou de légitimité : au sein de l’appareil
la naissance. Le ministère de la santé
rendant ostensiblement visite à un Didier administratif français « parce qu’elle
français, en renonçant à la création (sauf
Raoult pourtant massivement rejeté par la n’est pas considérée comme une véritable
exception, comme pour le travail ou les
communauté médicale. Imagine-t-on un administration », et au sein du monde
établissements scolaires) d’un corps de
ministre des finances, de l’intérieur, de médical « parce qu’elle n’est considérée
médecins fonctionnaires, en perd une part
l’armée ou des affaires étrangères rendre que comme une simple administration ».
de son importance au sein de l’appareil
d’État. publiquement visite à un quidam avant de De sang contaminé en vache folle,
prendre des décisions engageant l’avenir en passant par le Mediator, des
La seconde conséquence de la création du pays ? scandales à répétition ont montré les
de la Sécu est que des initiatives
Une autre difficulté fort ancienne du carences criantes de l’administration
de l’assurance-maladie, par exemple en
ministère chargé de la santé, à travers française en matière de santé
termes de prévention des maladies,
les différents noms qu’il prit depuis un publique. La réponse gouvernementale
échappent à la tutelle du déjà fragile
siècle, réside dans la faiblesse de son a le plus souvent consisté en la
ministère de la santé publique, devenu
administration propre, écartelée entre deux création d’agences (administrativement)
à la Libération également celui de la
grandes directions générales : celle de indépendantes chargées de veiller sur tel
population. « Sans prestige, sans pouvoirs
la santé, et celle dite aujourd’hui de ou tel aspect de la politique sanitaire,
ni crédits, la santé publique ne parvient
« l’offre de soins » (et anciennement ce qui revenait là encore à affaiblir un
pas même à se faire rattacher l’édifice de
« des hôpitaux »). La première est, ministère déjà si faible. À la suite du
la Sécurité sociale : elle y parvient si peu
selon l’usage, détenue par un médecin, scandale des décès massifs de personnes
que c’est elle, Santé, qu’annexera tout au
présentement le docteur Jérôme Salomon, âgées durant la canicule de 2003, l’État
contraire le Travail en 1958 au sein d’un
qui se livre chaque soir à des points a également entrepris de se doter de bras
département des affaires sociales. Étrange
d’information sur l’état de l’épidémie. La armés territoriaux en créant les agences
destin qui, de ce ministère tenu pour le
seconde est traditionnellement réservée à régionales de la santé (ARS)… qui ont
moins politique de tous, fait tantôt le faible
un haut fonctionnaire. Deux cultures, deux

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

largement démontré dans l’actuelle crise santé, l’ancien collaborateur parlementaire — J’ai des masques FFP2. Provenance
leurs limites. En France, le ministère de la d’Olivier Véran a tenté, mi-mars, de Chine, conforme Europe », lui répond
santé reste à inventer. positionner une offre de masques FFP2 Abou.
auprès du ministère, espérant toucher La quantité ? « Minimum 1 million »,
Boite noire une commission d’apporteur d’affaires. La complète-t-il.
CORRECTION — Contrairement à ce transaction n’a finalement pas eu lieu.
qui a été indiqué dans une première Questionné par Mediapart, l’assistant, Une demi-heure plus tard, Samir, le
version de cet article, ce n'est pas en 1972 devenu entre-temps le collaborateur d’une follower, lui communique un numéro de
mais en 1992 que Simone Veil a déclaré, autre députée LREM, ne voyait pas le portable : « Appelle ce numéro. C’est un
dans le quotidien Ouest-France, que « le problème, ni le conflit d’intérêts. Il a collaborateur d’Olivier Véran. Je vous
ministère de la santé est totalement sous- finalement démissionné 24 heures plus laisse voir ensemble. »
administré, en particulier la Direction tard. Abou cherche à savoir qui se cache
générale de la santé ». derrière ce numéro. Le follower lui
Tout commence début mars. Alors que la
pandémie de Covid-19 se répand en répond qu’il s’agit de son « cousin »
Europe, une société française d’import- Tewfik Derbal et joint une fiche
Masques: un ex- export avec la Chine se tourne vers LinkedIn précisant que ledit Derbal est
collaborateur de Véran ses fournisseurs locaux et trouve un « collaborateur auprès d’Olivier Véran
». Âgé de 42 ans, Tewfik Derbal a été
a cherché à toucher une débouché : des masques FFP2. En grande
pendant 11 ans conseiller en emploi et
quantité. « La société gérait l’envoi par
commission cargo en moins de sept jours et assurait formation à la mission locale de Grenoble
PAR MATTHIEU SUC ET MARINE TURCHI avant de devenir l’assistant parlementaire
LE DIMANCHE 10 MAI 2020 la conformité de la transaction », explique
à Mediapart Abou*, un homme d’affaires d’Olivier Véran en 2017, quand celui-ci a
mandaté par cette société. été élu député de l’Isère.

Des négociations sont entamées avec Abou, l’homme d’affaires, est aux anges :
plusieurs pays qui manifestent leur intérêt. « Si Véran est rapide, je fais livrer en 5
Plusieurs sauf un, la France. La société jours avant que la crise s’accentue. » Et
a envoyé des courriels, rempli des il promet au follower : « Je te garantie
formulaires. Pas de réponse. [sic] que je te revaudrais [sic] ça. » Une
phrase que Samir, contacté par Mediapart,
Dépité, Abou laisse, mi-mars, des nous dit avoir interprétée « comme une
messages sous pseudo sur les réseaux proposition de contrepartie », qu’il a
sociaux, comme autant de bouteilles à la déclinée.« Tu me dois rien, répond-il en
mer. « Je dispose de millions de masques effet à son interlocuteur. La santé de tous
FFP2 et de beaucoup de matériel médical prime. Si ça peut sauver des vies, alors ma
(j’ai même du FFP1). Je rappelle que récompense n’est pas ici bas. »
je suis disposé à livrer n’importe quel
pays assez rapidement. Faites passer à vos À 16 heures, la société d’import-
dirigeants. » export envoie un courriel sur la messagerie
personnelle de Tewfik Derbal : « Comme
Le lundi 16 mars, il s’adresse au nouveau convenu, voici notre offre de masques
La dernière page du contrat transmis par Tewfik Derbal ministre de la santé, Olivier Véran, sur FFP2 […]. Notre partenaire chinois est
à la société d'import-export © Document Mediapart Twitter : « Je rappelle que je suis
Mi-mars, en pleine pénurie de masques de l’un des rares autorisés à exporter car il
en possession de plusieurs millions de respecte toutes les normes sanitaires. »
protection, Tewfik Derbal, qui était encore masques FFP2 (conforme pour l’Europe),
le collaborateur d’Olivier Véran quelques je suis toujours disposé à en discuter Derbal accuse réception du message. « Je
semaines plus tôt, a cherché à monnayer avec vous ou l’un des membres de votre suis en lien avec la personne qui gère
son entregent auprès du nouveau ministre ministère. » cette situation [la pandémie de Covid-19 –
de la santé pour toucher une commission ndlr] au sein du ministère », précise-
sur l’achat de masques FFP2. Devenu le À 14 h 33, Samir*, l’un de ses followers, t-il. Mais s’il écrit ce courriel, c’est
collaborateur d’une députée LREM, il a lui répond en message privé : surtout parce qu’il a une question à
démissionné à la suite de nos questions. « Je peux avoir un contact avec Olivier poser : « Je voulais savoir comment
Alors que de nombreuses propositions Véran. C’est quoi le deal ? vous procédez habituellement avec les
sérieuses d’importateurs de masques ont apporteurs d’affaires. »
été ignorées par le ministère de la Tewfik Derbal veut sa commission.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17, il propose-t-elle de le rémunérer 2 centimes produits encaissés » par la société, le tout
écrit de nouveau à la société : « Je vous d’euro par masque. Mais Derbal ne veut via sa structure d’auto-entrepreneur, TD
confirme l’intérêt du produit proposé de la rien entendre : « C’est de cette façon que Conseil.
part des autorités », assure Derbal. L’État, je fonctionne », persiste-t-il.
à l’entendre, serait donc intéressé par les Le patron de la société tente de convaincre
masques FFP2 proposés par la société l’assistant qu’en cas de commande de
d’import-export. Mais, là encore, ce n’est l’État « de 10 millions de masques », le
pas l’objet principal de son courriel. « Je calcul qu’il lui propose lui rapporterait
vous joint [sic] un contrat d’apporteur 200 000 euros, ce qui est déjà « très
d’affaires accompagné d’un avenant afin rentable pour tout le monde », alors que
de valider notre collaboration. Vous les « 2 % », insiste-t-il, « compliquent
n’avez plus qu’à compléter la commission les tarifs et augmentent le prix final »
en pourcentage qui me revient et signer le pour l’acheteur, en l’espèce, l’État. Tewfik
contrat et l’avenant », insiste-t-il. Derbal consent une légère baisse de
Il faut que celui qui était encore, un mois ses tarifs mais n’en démord pas : sa
plus tôt, le collaborateur de l’ancien député commission se fera en pourcentage.
Olivier Véran ait l’assurance de toucher Sur le contrat de cinq pages, signé le Deux extraits du contrat transmis par Tewfik Derbal
à la société d'import-export © Document Mediapart
une commission, avant que la commande 17 mars par la société d’import-export,
de l’administration dirigée par le nouveau et que Mediapart s’est procuré, on peut
ministre Véran ne soit validée. lire que « Monsieur Tewfik Derbal dispose
[…] des compétences et d’un réseau
relationnel », et que c’est au titre de
« présentation de clientèle » qu’il sera
rémunéré par une commission « de
1,8 % HT sur le montant hors taxes des

Courriels adressés par Tewfik Derbal à la société d'import-


export, les 16 et 17 mars 2020 © Document Mediapart

La société d’import-export n’est pas au


bout de ses surprises. L’ex-collaborateur
réclame une commission de 2 % et il
ne serait pas le seul apporteur d’affaires
à devoir être rémunéré. Paul*, le patron
de la société, qui dirige désormais la La dernière page du contrat transmis par Tewfik Derbal
à la société d'import-export © Document Mediapart
négociation, s’étonne : « Vous me disiez
qu’il n’y avait que vous. Gagnons du temps « J’ai dit qu’ils étaient
et ajoutons les commissions de toute la intéressés, ce n’était pas vrai,
ligne d’intermédiaires. » Derbal assure mais là, on fait des affaires »
que hormis lui, il y a « seulement la
personne qui [les] a mis en relation »,
c’est-à-dire Samir…, qui avait déclaré
qu’il ne souhaitait aucune rétribution.
Reste le problème de la rémunération
de la commission. Tewfik Derbal veut
toucher 2 % du prix sur chaque masque
vendu. La société lui explique que ce n’est
pas l’usage en matière d’import-export,
car cela « impliquerait une hausse de
prix » du masque, le faisant passer de
2,60 euros pièce à 2,66 euros. Aussi lui
Tewfik Derbal, collaborateur parlementaire d'Olivier
Véran entre septembre 2017 et sa nomination comme
ministre de la santé © Twitter @derbal_tewfik
Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/75
Pour finir, la transaction n’aura jamais
lieu. Une fois le contrat signé, Tewfik
Derbal ne finalisera jamais la commande
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

de l’État. « Nous n’avons eu que la parole commission. Et c’est encore lui qui Quelles sont les obligations d’un
de Derbal, nous n’avons jamais été en transmet un contrat d’apporteur d’affaires collaborateur parlementaire à l’Assemblée
contact avec l’État », se désole Abou. à remplir et réclame avec insistance 2 %. nationale? Il peut cumuler son poste avec
« À cette époque, la cellule masques du « Le contrat, je l’ai trouvé en cinq minutes d’autres activités de droit privé, mais il
ministère était dépassée, ne gérait rien. sur Internet, balaye l’assistant. J’ai fait doit éviter tout conflit d’intérêts. Il ne
On s’est mis à recevoir des offres de le pourcentage par rapport à ce que peut exercer une activité de « représentant
personnes bien intentionnées… qui nous je connaissais. Lui parlait de cents d’intérêts » (organismes de lobbying),
disaient vouloir aider la France mais [centimes – ndlr]. Comme je n’ai jamais il est aussi « tenu à une obligation de
cherchaient surtout à gagner de l’argent », fait de cette façon-là, je ne comprenais pas loyauté vis-à-vis de son employeur » – à
se remémore une source officiant alors au du tout. » Et s’il a exigé une commission savoir son député –, et il peut consulter
ministère de la santé. Notre interlocuteur pour Samir, alors que celui-ci ne la la déontologue de l’Assemblée« pour
ne se souvient pas de Tewfik Derbal, mais souhaitait pas, c’est parce que « cela allait son cas personnel ». Pour autant, il
il évoque « des profils à la Ziad Takieddine de soi » : « Si je mets ma casquette “on fait n’y a pas de règle spécifique prévue
[l’homme d’affaires franco-libanais ayant des affaires”, à partir du moment où c’est ni de sanction particulière. Le projet de
fait office d’intermédiaire dans différentes lui qui m’a mis en lien, c’est logique que code de déontologie des collaborateurs
affaires révélées par Mediapart – ndlr] je lui reverse quelque chose. » parlementaires, pas encore mis en œuvre,
qui se manifestaient » : « Il a fallu souligne qu’un assistant ne peut se
Tewfik Derbal indique par ailleurs avoir prévaloir de sa fonction auprès d’un
faire le ménage dans les offres qui nous menti concernant la réponse du ministère
parvenaient, celles qui n’avaient pas de député ou de son accès à l’Assemblée
à cette offre. « J’ai dit qu’ils étaient nationale pour en tirer un quelconque
cahier des charges, etc. » intéressés pour montrer à la personne… bénéfice personnel.
Joint par Mediapart, Tewfik Derbal a Ce n’était pas vrai, mais là on fait
d’abord nié, à plusieurs reprises, toute des affaires, on n’est plus dans le poste Tewfik Derbal perçoit-il le conflit
commission. « Énormément de personnes de collaborateur parlementaire, je suis d’intérêts derrière sa situation ? « Oui et
m’ont contacté, ou ont contacté mes avec ma casquette d’auto-entrepreneur, non », nous répond-il. « Au moment où
collègues. Les gens ont fait le justifie-t-il. Ce n’est pas allé plus loin que la personne m’a sollicité, Olivier Véran
rapprochement entre Olivier Véran, qui cela. Il n’y a jamais eu de retour [du avait été nommé ministre, je n’étais plus
a été nommé ministre, et ses anciens ministère – ndlr]. » son collaborateur parlementaire et mon
collaborateurs. Ils nous ont contactés pour contrat avec la députée [Émilie Chalas
« Heureusement pour moi, aucune
faire en sorte qu’on puisse positionner transaction n’a eu lieu et aucune – ndlr] a débuté le 1er avril », fait-il
ces entreprises auprès du ministère. On a rétrocommission n’a été perçue.Nos valoir. Les négociations entre la société
relayé l’information et point barre. Moi, échanges ont été très brefs et je n’ai et lui se sont arrêtées le 25 mars, comme
je n’ai pas vendu de masques par mon pas souhaité les poursuivre dans le plusieurs sources nous l’ont confirmé.
intermédiaire. Je n’ai aucune commission temps », minimise l’ancien collaborateur Derbal estime ne pas avoir « utilisé [son]
de quoi que ce soit », assurait-il. d’Olivier Véran, attaquant au passage accès au ministère » : « J’ai transmis au
Face à nos éléments, l’assistant a l’« aigreur » de l’intermédiaire de la ministère comme une personne lambda les
finalement reconnu nos informations. société, qui n’a pas pu « mener à bien informations pour telle ou telle entreprise.
Il affirme en revanche que ce n’est pas son opération commerciale ». Il ne voit »
lui le premier qui a évoqué l’idée d’une pas le problème dans le business qu’il a C’est pourtant bien comme collaborateur
commission, mais l’intermédiaire de la tenté d’effectuer :« Vous pensez bien que d’Olivier Véran qu’il a été introduit auprès
société. « Je ne lui ai pas dit : “Au toutes les personnes qui ont commandé des de la société d’import-export. Et malgré
fait, moi je veux une commission, je masques ne l’ont pas fait gratuitement… » la nomination du ministre, l’assistant était
connais des gens.” Par téléphone, il nous Sauf que, dans son cas, le mélange des encore sous contrat – et rémunéré –
a fait part d’un possible remerciement genres est total, loin de la déontologie jusque « courant mars », étant donné
si la transaction avait lieu. J’avais qu’impose le poste de collaborateur le « mois de préavis », reconnaît-il lui-
déjà ma société, j’ai dit “pourquoi parlementaire. Tewfik Derbal a usé de sa même, sans donner de date exacte.
pas”. J’ai seulement souhaité faire les fonction et de son accès à son député, Le collaborateur, qui officie pourtant à
choses en bonne et due forme en proposant devenu ministre un mois plus tôt, pour ce poste depuis septembre 2017, assure
un contrat. Il m’a ouvert une porte, tenter de négocier une commande de n’avoir « pas pensé à toutes ces choses
automatiquement j’y suis entré. » masques publique, en se ménageant au par rapport à la déontologie, l’Assemblée
Pourtant, dans la correspondance écrite passage une commission d’intermédiaire. nationale » : « Je n’étais pas au courant
que Mediapart s’est procurée, c’est de tout cela. Ça ne m’est pas du tout
bien Derbal qui aborde le sujet de la apparu problématique. » Il invoque aussi

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

une situation précaire : « J’étais en fin bidon. J’imagine que celle de Tewfik LE DIMANCHE 10 MAI 2020

de contrat avec M. Véran, ce n’était Derbal l’était aussi, vu qu’aucune suite


pas prévu que je retravaille avec la n’y a été donnée. Je n’en sais pas plus et
députée [Émilie Chalas – ndlr], je me j’avoue que j’ai vraiment d’autres choses
retrouvais sans emploi. Je suis seul avec à gérer dans la période. »
deux enfants, je n’ai pas papa-maman, je Contrairement à ce qu’affirme Olivier
viens d’un milieu défavorisé. Il fallait que Véran, le ministère de la santé a
je rebondisse », justifie-t-il. Et quelques reçu de nombreuses offres sérieuses
mois plus tôt, il dit avoir « fait part d’importateurs de masques et les a © Mediapart
à M. Véran du fait qu’[il] envisageai[t] ignorées, comme nos enquêtes l’ont 70 personnes sont mortes en 24h en
de quitter [son] poste durant l’année démontré (lire ici et là). Auprès de France, portant le total depuis le début
2020 » : « Fin décembre, j’avais créé Mediapart, un membre de la cellule de de la pandémie à 26.380 décès, selon les
mon entreprise dans l’événementiel, en crise du ministère avait d’ailleurs lui- données du ministère de la santé.
auto-entrepreneur. Je développais tout même reconnu que l’examen de ces offres
doucement mon activité. Avec la crise, avait été mal géré : « Ce flux de mails,
je me suis retrouvé un petit peu dans la on n’a pas été capables de le gérer, on Aux Etats-Unis, des
merde… » a manqué d’organisation. Des gens n’ont évangéliques défient le
Contactée, la députée de l’Isère Émilie pas eu de réponse, alors que c’était des
Chalas (LREM) nous a dit « découvrir le offres sérieuses. »
confinement et le «démon»
sujet ». « J’ignore tout des faits que vous coronavirus
me rapportez. Si ces informations devaient
Boite noire PAR JULIEN CHAILLOU
LE DIMANCHE 10 MAI 2020
se vérifier, et plus encore dans la période *Ces prénoms ont été modifiés à la
de crise sanitaire qui est la nôtre, je demande des intéressés. Des pasteurs célèbrent des cultes
les condamnerais avec fermeté », a-t-elle Mise à jour : cet article a été actualisé illégalement, d’autres soignent à
réagi dans un premier temps. Après avoir le 9 mai à 16 h 05 avec la réaction travers les écrans de télévision. Des
vérifié auprès de son assistant, l’élue nous d’Olivier Véran dans Le Dauphiné et le évangéliques s’opposent aux autorités et à
a indiqué que celui-ci « confirm[ait] les communiqué d’Émilie Chalas. la science, persuadés que Dieu les sauvera
faits » et lui avait remis, le 8 mai, sa de la pandémie de Covid-19.
démission, « avec effet immédiat (rupture Nous avons eu deux échanges
de contrat en période d’essai) ». Une téléphoniques le 7 mai avec Tewfik
position que la députée a maintenue dans Derbal, qui nous a ensuite transmis des
un communiqué diffusé samedi 9 mai : précisions par SMS. Questionnée le 7
« Monsieur Derbal m’a confirmé les mai, la députée Émilie Chalas nous a
faits relatés par l’article de Mediapart. répondu par SMS le lendemain midi, puis
[…] Ces faits me heurtent, l’intention me nous a informés, le 8 mai au soir, de la
heurte. » démission de son collaborateur. Sollicités
à plusieurs reprises depuis le 7 mai, le
Sollicités par Mediapart, Olivier Véran et cabinet d’Olivier Véran et sa conseillère Tony Spell à Pâques le 12 avril 2020 au volant d'un
le ministère de la santé n’ont pas répondu bus de son église © Chris Graythen/Getty Images/AFP
en communication n’ont pas répondu à nos
à nos questions. Après la publication questions. La Nouvelle-Orléans (États-Unis),
de notre article, le ministre a réagi correspondance.– Drapeau américain à
dans Le Dauphiné. À l’inverse d’Émilie la main, le pasteur Tony Spell exhorte
Chalas, l’ancien député ne condamne La crise du Covid-19 en ses fidèles : « Il faut soigner notre
pas les agissements de celui qui fut pays, revenir à nos valeurs de liberté. »
son collaborateur pendant près de trois
direct: notre fil d'actualité Puis, il montre à ses ouailles le bracelet
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
ans : « Cette histoire ne me concerne électronique entourant sa cheville droite :
pas, commente-t-il, en faisant diversion. « Ils essayent de me pendre. Ils essayent
Les premières semaines, le ministère a de me faire taire. Mais je ne vais pas
reçu des centaines d’offres de masques, m’arrêter de prêcher. Le monde entier
par tous les canaux imaginables. À tel compte sur moi. »
point que la cellule de crise a dédié En ce dimanche 3 mai, le pasteur
une équipe à l’examen de ces offres. Spell célèbre son septième culte de
L’écrasante majorité était d’ailleurs hélas manière illégale depuis l’instauration du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

confinement en Louisiane qui proscrit les Spell n’est pas unique. Alors pourquoi aux mises en garde des scientifiques, « ils
rassemblements de plus de 10 personnes. ces derniers font-ils de la résistance ? portent un discours triomphaliste qui peut
Ce jour-là, une centaine de fidèles « Il y a une question d’image. Tony Spell être une menace quant à la propagation du
garnissent les bancs de l’immense Life n’était pas très connu. Depuis, il a pris du virus », résume le chercheur.
Tabernacle Church située dans la banlieue galon, gagné en popularité. Ces pasteurs Des pasteurs de la droite évangélique
de Baton Rouge, la capitale administrative sont aussi souvent des pentecôtistes donnent aussi une teinte plus politique
de l’État. charismatiques qui considèrentle fait aux origines du coronavirus. Mi-mars,
Personne ne porte de masques, ni de gants. d’avoir des expériences spirituelles et le pasteur Perry Stone constatait que
La distanciation sociale est inexistante. sensorielles en commun comme un service les États américains les plus touchés
Debout sur un banc, Tony Spell nargue essentiel pour aider les gens », répond étaient majoritairement démocrates. Les
même les autorités locales. John Bel André Gagné. lois autorisant le mariage homosexuel
Edwards, le gouverneur de Louisiane, et L’argent est aussi un argument non ou l’avortement sont aussi dénoncées
la police locale en prennent pour leur négligeable pour des pasteurs dont le train comme ayant suscité le châtiment de
grade : « Je n’ai pas peur d’eux, de leur de vie et l’entretien des immenses églises Dieu. Kenneth Copeland a quant à lui
harcèlement et de leur intimidation. » Ce sous leur coupe dépendent beaucoup une autre explication. Ce prédicateur
pasteur de l’Église pentecôtiste unie fait des dons des fidèles. « Une récente multimillionnaire considère que c’est la
référence aux deux arrestations dont il a étude démontre que 9 % des églises haine contre Donald Trump qui a détruit la
déjà été l’objet. évangéliques aux États-Unis ont vu une protection divine entourant les États-Unis.
diminution de 75 % des dons qu’elles Un discours qui montre le lien fort qui
reçoivent en raison du coronavirus », unit les évangéliques blancs au président
ajoute le chercheur, spécialiste du américain. Ces derniers ont voté à plus
fondamentalisme américain. de 80 % pour lui en 2016 et semblent
Les sommes en jeu ne sont pas prêts à le refaire pour la présidentielle de
négligeables. Ainsi, la Life Tabernacle novembre prochain. Le 5 janvier dernier,
Church que mène Tony Spell affiche un une campagne intitulée « Evangelicals for
budget de deux millions de dollars par Trump » a même été lancée à Miami
Tony Spell à Pâques le 12 avril 2020 au volant d'un an. Mi-avril, le pasteur a même lancéun en présence du candidat républicain. Ce
bus de son église © Chris Graythen/Getty Images/AFP mouvement pour récolter les 1 200 jour-là, le milliardaire était accompagné de
La première pour non-respect de dollars versés par l’administration Trump Paula White-Cain, pasteur évangélique et
l’interdiction de rassemblement et à chaque Américain pour faire face à la surtout conseillère spirituelle de la Maison
la seconde pour avoir menacé un pandémie actuelle. Plus de 200 personnes Blanche.
contradicteur en lui fonçant dessus avec auraient déjà fait une telle donation selon « Pour la première fois, les évangéliques
un bus de son église. À chaque fois, le pasteur Spell, qui refuse de divulguer le ont une mainmise sur le pouvoir
il est sorti rapidement de prison après montant exact de la somme récoltée. américain. Donald Trump est conscient
le paiement d’une caution. Depuis, il En ce 3 mai, le prêche du pasteur que c’est une base électorale forte pour
fait l’objet d’une assignation à résidence Spell est aussi très orienté guérison et lui. Il est donc tenté de les écouter
qu’il continue de violer allègrement. Une protection divine. « Dans cette église, nous et satisfaire leurs préoccupations »,
attitude qu’il justifie en faisant un parallèle avons soigné des cancers, des maladies argue André Gagné. Pas étonnant alors
entre son action et celles de Rosa Parks cardiaques. Face à ce virus, nous sommes d’entendre, début avril, Donald Trump
et Martin Luther King à l’époque de la forts et Dieu nous protège », assène-t-il. insister pour rouvrir les États-Unis
ségrégation raciale. Une référence qui a Un discours loin d’être isolé. rapidement et voir les églises pleines
de quoi surprendre. « Pour ce pasteur, pour Pâques. Un souhait qui n’a pas été
Ainsi, Kenneth Copeland, l’un des plus
les autorités, ce sont les forces du mal. exaucé en raison de la forte propagation du
célèbres pasteurs charismatiques aux
Lui se pense chargé d’une mission divine. coronavirus qui, depuis, faiblit lentement.
États-Unis, a organisé le 19 mars dernier
Il ne doit obéir qu’à Dieu. Il est dans
une séance de guérison à travers les Ce qui se passe outre-Atlantique est
un complexe de persécution », décrypte
écrans de télévision. « Ces pasteurs regardé avec méfiance par les évangélistes
André Gagné, professeur agrégé d’études
pensent que Dieu va les guérir ainsi que français. « Très vite, nous avons
théologiques à l’université Concordia
leurs fidèles. Jésus est un vaccin pour encouragé nos membres à respecter
située à Montréal.
eux », analyse André Gagné. S’appuyant l’interdiction de rassemblement et à
Même si la grande majorité des sur des passages de la Bible, ces pasteurs mettre en place des cultes en ligne.
évangéliques aux États-Unis ont accepté comparent souvent le Covid-19 à un Nous n’avons constaté aucun cas de
l’idée de culte en ligne, le cas du pasteur démon que seule la foi peut exorciser. Face résistance », assure Romain Choisnet,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

le directeur de la communication du À ce record Netanyahou ajoutera une que les représentants de l’opposition aient
Conseil national des évangéliques de autre médaille, celle de l’obscénité et du été écartés de toutes les présidences de
France (Cnef). Pour lui, ce qui se passe cynisme, décernée à un politicien qui commission à la Knesset et soient absents
aux États-Unis est « le fruit d’une dérive s’apprête à diriger une nouvelle fois son de la commission de sélection des juges.
théologique qui se fait au détriment de pays lesté d’accusations judiciaires aussi L’ironie de la situation est d’autant
fidèles naïfs et de personnes vulnérables ». infamantes. Sans avoir envisagé une seule plus frappante que depuis de longs
seconde de renoncer au pouvoir, ne serait- mois, redoutant une attitude nettement
Boite noire ce que pour mieux préparer sa défense. plus hostile des magistrats, Netanyahou,
Dans le titre, nous avons
Netanyahou doit ce douteux privilège à un ses réseaux et son clan ont dépensé
corrigé « évangélistes » par le terme
arrêt de la Cour suprême, rendu mercredi une énergie démesurée pour discréditer
approprié d’« évangéliques ». Merci à nos
dernier, qui permet à un parlementaire la Cour suprême, et en particulier
lecteurs attentifs.
inculpé d’un ou plusieurs délits de former sa présidente Esther Hayut. Dénoncée
un gouvernement. Le même arrêt a comme l’organe d’un « État profond »
également validé l’accord de coalition contrôlé par une élite de gauche, liée aux
Israël: l’insubmersible conclu entre Netanyahou et son ex- médias et vouée à la perte de « Bibi » parce
Netanyahou va-t-il adversaire rallié, Benny Gantz, aux termes qu’il incarne « la volonté du peuple », la
annexer une partie de la duquel le premier ministre sortant reste Cour était même menacée par le premier
au pouvoir pendant 18 mois, avec Gantz ministre en personne d’un soulèvement de
Cisjordanie? comme vice-premier ministre, après quoi la rue.
PAR RENÉ BACKMANN
LE SAMEDI 9 MAI 2020 les fonctions sont inversées pour les 18 La semaine dernière encore, à la veille
mois suivants. de son arrêt en forme de feu vert pour
un cinquième mandat, la Cour, présentée
comme « violente » et « obscène », était
accusée de « cambriolage en plein jour
» par les partisans de « Bibi » et leurs
relais sur les réseaux sociaux, affolés à
l’idée que leur idole perde le pouvoir. Le
fils du premier ministre, Yair, complotiste
chronique, qui souhaitait récemment que
Benjamin Netanyahou, le 29 février
Benjamin Netanyahou, le 29 février les Israéliens de gauche, opposés à
2020 © Artur Widak/NurPhoto
Grâce au feu vert de la Cour suprême,
2020 © Artur Widak/NurPhoto son père, meurent du coronavirus, allait
le premier ministre sortant conserve le Tout en soulignant que leurs conclusions jusqu’à avancer une comparaison avec les
pouvoir et pourrait, dès juillet, lancer juridiques ne doivent pas « atténuer Illuminati…
le processus d’annexion de la vallée la sévérité des accusations qui pèsent C’est pourtant cette instance judiciaire
du Jourdain, malgré les réticences des contre Netanyahou » et en relevant « soupçonnée de « détourner la volonté
responsables de la sécurité mais avec les problèmes que posent les fonctions du peuple » qui a permis à Benjamin
l’appui de Washington. Entre-temps, il d’un premier ministre accusé d’activités Netanyahou de retrouver le pouvoir deux
devra cependant comparaître devant un délictueuses », les 11 juges de la Cour mois et demi après que les électeurs
tribunal pour répondre, notamment, de suprême ont considéré qu’ils n’avaient eurent voté en majorité pour les partis qui
l’accusation de corruption. pas à interférer dans le processus refusaient de gouverner avec lui, et au
de choix du premier ministre, qui terme de trois scrutins où il n’avait pu
Dix jours avant l’ouverture de son
relève des prérogatives du chef de obtenir la majorité. Et cela après avoir fait
procès devant le tribunal de district de
l’État, en application de la volonté exploser le rassemblement Bleu et blanc,
Jérusalem pour corruption, fraude et abus
manifestée par la majorité de la Knesset. constitué il y a 15 mois pour l’écarter
de confiance, Benjamin Netanyahou –
« Une telle interférence, insistent-ils, du pouvoir, en provoquant la désertion de
« Bibi » pour ses partisans – devrait prêter
constituerait une grave violation des son fondateur, l’ancien chef d’état-major
serment la semaine prochaine comme
principes démocratiques qui sous-tendent de l’armée Benny Gantz, devenu, selon
premier ministre. Ce sera son cinquième
notre système de gouvernement ». l’expression du chroniqueur politique de
mandat à la tête du gouvernement d’Israël.
Rare performance qui lui permet de battre En revanche, les magistrats n’ont pas Haaretz, « son garde du corps pour les
le record de durée dans cette fonction – 14 exclu d’intervenir si « certaines clauses trois prochaines années ». Et après avoir
ans –, détenu jusque-là par le fondateur de de l’accord de coalition provoquaient rallié les trois députés issus des décombres
l’État, le travailliste David Ben Gourion. des difficultés ». Ils ont déjà déploré

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

du vieux Parti travailliste, égarés par leurs D’après les cartes utilisées lors de sa américain réclamées par son électorat et
errances idéologiques et aimantés par le campagne par Netanyahou, la première jugées utiles à « la sécurité nationale
pouvoir. phase d’annexion pourrait comprendre la d’Israël ».
Les voix des 15 députés de la Liste unie quasi-totalité de la vallée du Jourdain, On ne sait pas encore si le secrétaire
qui représentait les Palestiniens d’Israël à l’exception de la ville de Jéricho, d’État américain Mike Pompeo, qui
étant rendues inaudibles par le principe, et une bonne partie de la zone C, arrivera à Tel Aviv mercredi, abordera
ouvertement raciste, de la « majorité juive restée sous contrôle israélien depuis les la question de l’annexion et la date du
» qui les exclut, de fait, des débats et des accords d’Oslo. Dans cette zone, qui
couvre 60 % de la Cisjordanie, vivent 1er juillet comme début du processus,
décisions parlementaires, c’est désormais mais dans son interview à Israel Hayom,
sans opposition que Netanyahou va près de 300 000 Palestiniens. On y
trouve aussi les principaux « blocs » l’ambassadeur David Friedman affirme
gouverner et, probablement, appliquer que « l’administration [Trump] pourrait
son programme, dont l’annexion d’une de colonisation, qui rassemblent près de
400 000 colons. En tout, Israël pourrait reconnaître l’annexion pour Israël de
partie substantielle de la Cisjordanie toutes les colonies en quelques semaines ».
est l’élément essentiel. Selon l’accord ainsi annexer, en plusieurs phases, 30
de coalition, accepté par tous les à 45 % du territoire palestinien, avec Netanyahou ne l’ignore évidemment pas :
partenaires du premier ministre, le l’assentiment sans réserve de Washington. l’alarmant président des États-Unis a
processus d’annexion pourrait démarrer Dans une interview jeudi au quotidien plus que jamais besoin pour l’élection
gratuit à grand tirage Israel Hayom présidentielle de novembre du soutien de
dès le 1er juillet. dévoué à Netanyahou, l’ambassadeur son électorat évangélique ultra-sioniste,
Sur quelles bases ? Probablement sur américain en Israël, David Friedman, fanatique de la colonisation. Il pourrait
celles qui figurent dans le « plan Trump », évoque la possibilité de transférer sous la donc être tenté, dès cet été, de lui
rendu public en janvier dernier puisqu’il a souveraineté de l’État d’Israël la moitié de annoncer que grâce à son appui, son
été conçu dans un dialogue constant entre la zone C. idole israélienne, « Bibi », vient d’annexer
experts israéliens et américains, sous la la vallée du Jourdain, voire davantage.
responsabilité du gendre de Trump, Jared Trois cents officiers supérieurs Que pèserait, dans ce cas, la mise en
Kushner, magnat de l’immobilier lui aussi hostiles à la stratégie d’annexion garde adressée à Netanyahou – et à
et soutien revendiqué de la colonisation, Netanyahou est-il prêt à se lancer d’ici Trump – par quelque 150 dirigeants
dont il a financé certaines initiatives, juillet dans cette aventure qui provoquerait de la communauté juive américaine, qui
au nord de Jérusalem. Aussi bavard un conflit majeur avec les Palestiniens, contestent une stratégie aussi risquée ?
qu’imprécis, ce plan indique cependant pourrait mettre en péril le traité de paix Quant au candidat démocrate Joe Biden,
que la vallée du Jourdain, « qui est critique conclu avec la Jordanie, menacerait celui qui pourrait hériter d’un Moyen-Orient en
pour la sécurité nationale d’Israël, sera signé avec l’Égypte, risquerait de parasiter crise s’il succédait à Trump après une
sous la souveraineté d’Israël ». Il précise la politique de rapprochement d’Israël annexion entreprise cet été par le premier
aussi que « près de 97 % des Israéliens avec les monarchies arabes et ouvrirait ministre israélien, il reste curieusement
vivant en Cisjordanie seront incorporés une crise diplomatique avec plusieurs pays silencieux sur cette question. Il a déjà
dans le territoire israélien contigu ». de l’Union européenne ? Ses promesses indiqué qu’il n’envisageait pas le retour
Ce qui signifie, démographiquement, que électorales, son souci de consolider sa à Tel Aviv de l’ambassade américaine.
la totalité des « blocs » de colonies, base, ses penchants idéologiques naturels Et il n’a pas répondu à l’appel lancé
actuellement contournés par le mur/ l’y poussent. par deux anciens conseillers d’Obama,
barrière de séparation, seront annexés. D’autant que les divisions européennes et Robert Malley et Philip Gordon, qui lui
C’est en tout cas ce que confirme la la mollesse de certaines capitales, dont demandaient de « s’élever contre les plans
carte de l’État d’Israël imprimée en page Paris, ne constituent pas une dissuasion d’annexion israéliens avant qu’il ne soit
45 de la brochure « Peace to prosperity très crédible. Et que le soutien de trop tard ».
» qui présente le plan américain. La Trump depuis son entrée à la Maison En d’autres termes, peu d’obstacles, à
délimitation précise des zones à annexer Blanche – reconnaissance de Jérusalem l’étranger semblent de nature à contenir
n’a, pour l’heure, toujours pas été établie. comme capitale, transfert de l’ambassade les projets annexionnistes de Netanyahou.
Selon l’ancien ambassadeur américain en américaine, reconnaissance de l’annexion À l’intérieur, en revanche, s’il n’a rien
Israël, Daniel B. Shapiro, « la commission du Golan – l’encourage à persévérer à craindre de l’opposition et dispose du
conjointe israélo-américaine chargée de dans cette voie. C’est-à-dire à appliquer soutien docile de ses alliés et obligés,
ce travail ne s’est rendue qu’une fois unilatéralement, mais avec l’appui de le premier ministre israélien doit faire
en Cisjordanie avant l’explosion de la Washington, les dispositions du plan face, sur la stratégie d’annexion, à
pandémie du Covid-19 ». des réserves inattendues du côté de
l’armée et des services de sécurité.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

Le chef d’état-major, Aviv Kochavi, 11 incidents de ce type en janvier et des blocs de colonisation. Mais elle
le chef des renseignements militaires, 12 en février. Elle en a compté 23 en souligne son aptitude à l’attentisme, qui
Tamir Hayman, et le directeur du Shin mars et autant pendant les trois premières s’accompagne souvent d’une rhétorique
Beit, Nadav Argaman, ont fait connaître semaines d’avril. Dans la plupart des cas, belliqueuse destinée à rassurer ses adeptes.
leurs réticences, qui reposent surtout sur sous la protection, voire avec l’aide de Si ces dispositions d’esprit du premier
le risque de déstabilisation du régime l’armée. ministre sont réelles, le résultat du sondage
jordanien. Seul parmi les responsables Quant à l’organisation des colons du CIS selon lequel 75 % des Israéliens
de la sécurité, le patron du Mossad, Yesha, elle va bien au-delà des projets écartent la solution de l’annexion et
Yossi Cohen, connu comme nationaliste officiels, trop favorables, à ses yeux, lui préfèrent soit le statu quo, soit le
religieux et proche de Netanyahou, n’a aux Palestiniens. Son président David retrait unilatéral, soit la solution à deux
émis publiquement aucune critique. Elhayahi vient de rappeler que ses États, pourrait en effet l’inciter à prendre
Ce n’est pas le cas de ses prédécesseurs membres n’ont pas l’intention d’accepter son temps. Et à patienter au moins
Meir Dagan, Shabtai Shavit, Danny le plan de Trump, car il prévoit, à jusqu’à l’élection du président américain,
Yatom et Zvi Zamir, membres, comme côté de l’annexion d’une bonne partie début novembre, avant de prendre une
près de 300 anciens officiers supérieurs, de la Cisjordanie, la création d’un décision. D’autant qu’il va lui falloir
des Commandants pour la sécurité d’Israël État palestinien, que le Yesha juge « affronter à partir du 24 mai la juge Rivka
(CIS), qui multiplient les rapports, inacceptable ». « Ce serait instaurer un Friedman-Feldman, du tribunal de district
tribunes, interventions publiques pour État terroriste au cœur de notre pays », de Jérusalem, qui n’a pas la réputation
dénoncer les risques des annexions proteste le président du Conseil régional d’être laxiste avec les politiciens vénaux.
envisagées. Car elles pourraient, à leurs de Samarie (nord de la Cisjordanie), Yossi Va-t-elle subir, d’ici l’ouverture du procès,
yeux, « déclencher des réactions en chaîne Dagan. la même campagne de déstabilisation et de
dont le contrôle risquerait d’échapper à « Netanyahou est un homme de droite, calomnies que sa consœur Esther Hayut ?
Israël ». Selon un sondage, réalisé à la un idéologue, un politicien sans scrupules Une autre considération, selon certains
demande des CIS et dont les résultats mais aussi un pragmatique. Il a l’habitude experts israéliens, pourrait au moins
viennent d’être révélés, la stratégie d’évaluer le rapport coût/bénéfice de retarder le déclenchement du processus
d’annexion serait moins populaire que le chacune de ses initiatives, explique un d’annexion. La « question palestinienne »
clan Netanyahou ne le pense : 26 % des ancien haut fonctionnaire. Il a ainsi a été durablement marginalisée depuis des
Israéliens seulement seraient en faveur renoncé au dernier moment, à plusieurs années, notamment par les révoltes arabes
de l’annexion de territoires palestiniens, reprises, à des opérations militaires, et les guerres de Syrie et du Yémen. Le
alors que 40 % seraient favorables à une notamment dans la bande de Gaza, qui déclenchement de l’annexion d’une partie
solution à deux États, 22 % approuveraient paraissaient réclamées par son électorat, au moins de la Cisjordanie mettrait un
un retrait unilatéral et 13 % seraient mais dont le bénéfice stratégique et terme à cette éclipse, qui fut le décor
partisans du statu quo. Selon la même politique lui était présenté par les experts politique du statu quo où s’est installée une
enquête, un tiers seulement des partisans comme douteux. S’il juge que le lancement partie de la société israélienne. Et ce risque
du Likoud, le parti de Netanyahou, en juillet du processus d’annexion peut lui aussi doit sans doute être intégré dans le
seraient favorables à l’annexion, et la nuire, politiquement, il n’hésitera pas à y calcul coût/bénéfice de Netanyahou. Les
majorité des Israéliens ne soutiendraient renoncer, provisoirement. » semaines à venir, qui verront l’installation
pas une telle initiative si elle devait mettre du nouveau gouvernement mais aussi
en péril les relations avec la Jordanie. « Pendant les 14 années qu’il a déjà passé
au pouvoir, faisait observer la semaine l’ouverture du procès du premier ministre,
Serait-ce une manière, pour les colons, dernière un observateur politique dans devraient permettre d’y voir plus clair
de maintenir la pression annexionniste Haaretz, il n’a rien fait sur le terrain pour dans ses intentions politiques et dans le
sur Netanyahou en prenant les devants préparer l’annexion. Même pendant les programme d’action qu’il présentera à la
sur les initiatives de l’État ? Depuis quatre années du mandat de Trump, qui ne Knesset.
plusieurs mois, mais surtout depuis que les lui refusait rien. En fait, il se souvient qu’il
villageois palestiniens sont confinés par est favorable à l’annexion surtout lorsque
les mesures de lutte contre le Covid-19, les arrivent les élections. » Cette observation
Etat d’urgence sanitaire: le
agressions, les destructions de propriétés, est discutable, car la construction du Parlement humilié
les incendies de matériel agricole et mur/barrière, et du réseau routier qui le PAR MANUEL JARDINAUD
surtout les vols de terres par les habitants complète, commencée avant Netanyahou
des colonies se multiplient en Cisjordanie. mais poursuivie par lui, peut difficilement
L’organisation israélienne de défense des être considérée comme autre chose
droits humains B’Tselem avait recensé qu’une préparation concrète de l’annexion

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

LE DIMANCHE 10 MAI 2020 pas un autre jour. Il faut donc, pour le de frais bancaires pour les plus démunis,
législateur, faire rentrer des carrés de la loi mais n’a pu être discuté, le député n’étant
dans des ronds de la volonté élyséenne. pas sélectionné pour être dans l’hémicycle
et le responsable du groupe majoritaire,
Florian Boudié, étant en désaccord avec
la proposition. Sa proposition politique est
donc restée muette.
De la même façon, un amendement rédigé
par Martine Wonner, récemment exclue
Le ministre de la santé, Olivier Véran, lors des débats
de LREM pour avoir voté contre le
sur le projet de loi de prorogation de l'état d'urgence plan gouvernemental de déconfinement, et
sanitaire, le 8 mai © Thomas SAMSON / AFP qui s’opposait à la prorogation de l’état
Le ministre de la santé, Olivier Véran, lors des débats
L’Assemblée nationale a voté la sur le projet de loi de prorogation de l'état d'urgence d’urgence sanitaire, n’a pu être présenté,
prorogation de l’état d’urgence sanitaire sanitaire, le 8 mai © Thomas SAMSON / AFP
faute de député acceptant ou pouvant le
dans la nuit du 8 mai. Les débats se Le projet de loi, qui posait notamment la soutenir.
sont organisés dans la précipitation et un complexe question de la responsabilité
hémicycle toujours confiné, au mépris du Plus généralement, les vingt et un députés
pénale des « décideurs locaux » dans
travail des députés obligés de tenir la date « non inscrits », c’est-à-dire n’appartenant
la mise en œuvre du déconfinement,
fatidique du déconfinement. à aucun groupe politique, sont obligés
a finalement été voté au Sénat dans
de porter eux-mêmes leurs amendements
La loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire la nuit de mardi à mercredi afin qu’il
alors même qu’ils se sont pas autorisés à
discutée à l’Assemblée a sans surprise été puisse être débattu en commission des
siéger tous.
votée, mais après des discussions denses. lois de l’Assemblée dès l’heure du
Et, surtout, au bout d’un processus éclair déjeuner. Quelques petites heures pour Désormais sans appartenance politique,
plus que problématique pour débattre s’enquérir d’un texte touffu et déposer des Martine Wonner a réagi sur Twitter :
sereinement et sérieusement d’un texte si amendements. « Exclue si vite de LREM, au mépris
important au regard des restrictions des des usages, aucun député de la majorité
Quelques petites heures durant lesquelles
libertés publiques. ne peut donc défendre mes amendements
la commission des affaires sociales,
alors que je suis confinée. Ou comment
Le projet de loi, présenté en conseil pourtant compétente sur les questions de
continuer à bafouer la démocratie, valeur
des ministres le samedi 2 mai, a été santé, n’a pas été réunie, quelques petites
fondamentale de la Nation ! »
discuté au Sénat dès le lundi matin heures qui n’ont pas permis d’auditionner
suivant pour un sprint législatif qui sied les ministres concernés, quelques petites Des élus se sont donc retrouvés dans cette
mal au rythme habituel des sénateurs. heures qui ont comprimé la démocratie incapacité inédite de pouvoir participer
Débat en commission des lois, avis de la et les missions constitutionnelles des à l’élaboration de la loi en raison d’une
commission des affaires sociales, travail députés. organisation inadaptée et, pour tout dire,
en séance publique : ils ont néanmoins limitant la mission du Parlement.
Mais la mascarade – qui s’inscrit dans
dû mettre les bouchées doubles pour une dégradation du rôle du Parlement D’ailleurs, le 8 mai, treize députés
ficeler et préciser un texte, qui remet depuis le début de la crise sanitaire LREM ou ex-LREM ont publiquement
en cause le secret médical, bouscule – ne s’est pas arrêtée là. L’objectif pris position contre cette nouvelle
la confidentialité des données de santé impérieux du 11 mai a continué de façon de faire sur laquelle s’arc-boute
et porte des mesures de coercition de planer au-dessus d’un palais Bourbon, Richard Ferrand. Dans un communiqué
quarantaine, pour que l’Assemblée puisse dont les règles de discussion ont été coordonné par Émilie Cariou, ils
s’en saisir au plus tôt. modifiées en raison de l’épidémie. Seuls affirment que « les règles de vote
Pourquoi cette précipitation ? Avant tout 75 députés peuvent siéger, et le ou mises en place ne permettent pas aux
parce que le président de la République la responsable de groupe concentre une parlementaires [...] de s’organiser pour
a décidé, seul et autoritairement, que le grande partie des délégations de votes. que chaque député puisse faire entendre sa
déconfinement commencerait le 11 mai et Résultat, l’ensemble des élus ne peuvent voix et voter » alors que des aménagements
s’exprimer et, notamment dans le cas de extra-muros ont été imaginés à l’étranger
la majorité, la diversité des voix s’en pour que tous les élus puissent continuer à
retrouve écrasée. siéger, comme en Suisse par exemple.
Exemple avec un amendement présenté Le petit groupe demande « d’urgence
par Aurélien Taché, de La République que soient revues les règles de vote
en marche : il demandait l’exonération afin que notre système parlementaire et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

notre démocratie soient respectés ». Une précis de la première période de l’état quatre ans ferme et dix-huit mois de prison
demande, à ce stade, qui n’a reçu aucune d’urgence, la difficulté de voter sur chaque ont été prononcées pour deux d’entre eux,
réponse officielle. article en toute connaissance de cause. la troisième écopant d’un an avec sursis.
En introduction des débats dans Les débats ont néanmoins réussi à aller
l’hémicycle, bon nombre ont dénoncé au fond du texte même si les propositions
un scandale démocratique. « Parlement supplémentaires sur le rôle central du juge
malmené », selon Philippe Vigier, de et des libertés concernant les mesures de
Libertés et territoires (LT), « dubitatif quarantaine et d’isolement, sur la gratuité
sur la place qui est la nôtre », selon des masques, sur l’arrêt des rétentions
Philippe Gosselin pour Les Républicains des personnes sans titre de séjour ou sur
(LR), « Assemblée humiliée », selon le la restriction des habilitations à dresser Photo d'illustration : un contrôle de police pendant
le confinement, à Marseille, en mars © AFP
communiste André Chassaigne anticipant des PV sur les mesures de confinement
le travail parlementaire au pas de charge ont été très largement rejetées par le Embarqué sur un terrain vague, à une
à venir la semaine suivante. Même la gouvernement et la majorité. trentaine de kilomètres de Marseille, pour
rapporteuse LREM Marie Guévenoux a y être tabassé, menotté et abandonné sur
Pour montrer à quel point la situation est
reconnu « un débat très contraint ». place, sans espoir d’aucun secours, son
dégradée, les députés ont dû insister pour
téléphone ayant été détruit : c’est ce qu’à
Stéphane Peu, défendant une motion de inclure dans ce texte d’état d’urgence que
vécu, le 12 avril, Jamshed S., réfugié
rejet préalable, a poursuivi dans la même « l’Assemblée nationale et le Sénat sont
afghan âgé de 21 ans.
veine : « Mise sous cloche et confinement informés sans délai des mesures mises en
de la démocratie », « caractère autoritaire œuvre par les autorités compétentes en
et antidémocratique de l’état d’urgence ». application de l’ensemble des dispositions
« Ce n’est pas de l’état d’urgence qu’il du présent article [sur les données de
faut, mais de plus de démocratie », a- santé – ndlr] ». Ce qui devrait relever de
t-il conclu pour résumer un point de l’évidence nécessite donc à présent d’être
vue qu’une partie non négligeable de inscrit dans la loi. Syndrome ultime d'une
l’hémicycle partage. démocratie malade.
Photo d'illustration : un contrôle de police pendant
Comme une ultime provocation, le le confinement, à Marseille, en mars © AFP
gouvernement n’avait d’ailleurs envoyé
au début des débats que le secrétaire
Trois CRS condamnés à Ce passage à tabac, ressemblant fort à une
de la prison à Marseille: expédition punitive, a été minutieusement
d’État chargé de la protection de l’enfance,
organisé par des CRS. Passés en
Adrien Taquet, en rien concerné par le retour sur une expédition comparution immédiate le 6 mai, au
projet de loi. Olivier Veran, ministre
de la santé, et Christophe Castaner,
punitive tribunal de grande instance de Marseille,
PAR PASCALE PASCARIELLO ses agresseurs, le brigadier Michel
ministre de l’intérieur, étaient occupés LE SAMEDI 9 MAI 2020
Provenzano, 46 ans, et le gardien de la
auprès d’Édouard Philippe qui présentait
paix stagiaire, Mathieu Coelho, 26 ans,
dans le même temps le plan définitif de À l’issue d’un contrôle, trois CRS ont
ont été respectivement condamnés à quatre
déconfinement lors d’une conférence de emmené un réfugié afghan de 21 ans,
ans et dix-huit mois de prison ferme, pour
presse. dans un terrain vague et l’ont tabassé.
« enlèvement et séquestration ». Ils ont été
Conférence de presse contre séance L’enquête de l’IGPN, que Mediapart a pu
écroués à l’issue de leur jugement.
publique à l’Assemblée : son président se procurer, révèle une expédition punitive
sur fond de xénophobie. Des peines de Troisième membre de l’équipage,
Richard Ferrand a privilégié un temps
l’adjointe à la sécurité (ADS), Audrey
la première en suspendant pendant
Vallone, 23 ans, a écopé d’un an avec
plus d’une demi-heure les travaux
sursis. Tous trois ne pourront plus exercer
parlementaires pour que chacun puisse
leur profession.
écouter le chef du gouvernement. Une
petite humiliation de plus pour le De telles condamnations à l'égard de
législateur. policiers sont rares. Mais en l'espèce, les
auditions menées par l’Inspection générale
Tout au long de la discussion publique,
de la police nationale (IGPN) ont conduit
des élus de tous les bancs ont continué
à des aveux et révélé des violences
de critiquer les conditions d’élaboration de
xénophobes commises sciemment à l’abri
cette loi, l’impossibilité d’avoir un bilan
des regards.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

Le 12 avril, au cours d’une opération terre débouchant sur un ancien parking. pour avoir craché sur un passant,
de contrôle, l’équipe des trois policiers Parking dépourvu de toute caméra et situé l’avoir verbalisé pour une « sortie
est interpellée par un passant, d’une non loin du domicile du brigadier, comme sans autorisation liée au Covid-19 »
soixantaine d’années, qui affirme le signalent les enquêteurs. et l’avoir, ensuite, déposé près du
qu’un « jeune l’a agressé pour une Arrivé sur ce terrain vague, les commissariat central.« La main courante
cigarette. […] Comme il n’en avait policiers sortent le jeune Afghan menotté et la verbalisation de l’individu n’ont servi
pas, le jeune lui avait craché dessus », du véhicule. Le brigadier retire son qu’à maquiller ce qui s’était passé »,
explique Audrey Vallone, l’adjointe à la arme, « dépose ses lunettes de soleil et son conclut la jeune policière.
sécurité. « Nous n’avons pas constaté de portefeuille sur le tableau de bord », et Après les aveux de ses deux collègues,
traces de crachat », précise-t-elle. s’éloigne avec la victime. « Il y avait des la version du brigadier-chef tient
Mais le brigadier à la tête de buissons, je ne voyais pas ce qui se passait, difficilement. Selon lui, le jeune réfugié
l’unité, Michel Provenzano « a pété un affirme la policière, qui ne « voul[ait] pas afghan l’aurait menacé tout en précisant
câble d’un coup. Il a pris le jeune par le s’approcher », restant, selon elle, à l’écart que « ce n’était pas facile de tout
col » et l’« a violemment plaqué contre la avec le CRS stagiaire Mathieu Coelho. comprendre » parce qu’il « ne parlait pas
vitre avant droite de la voiture », poursuit- Mais ce qu’elle entend ne laisse pas de très bien français ».
elle. doute sur les faits. « L’Afghan a crié en « Il m’a parlé en afghan que je ne
Alors que Jamshed S., le jeune Afghan, fait demandant qu’on le lâche. Il se plaignait, comprenais pas », poursuit-il tout en
remarquer aux policiers qu’ils n’ont pas ça s’entendait dans sa voix. » attestant « pour moi, il parlait d’attentat
« à le traiter comme ça », le brigadier Protégeant davantage son chef, son mais je ne suis pas traducteur ».
lui lance que « s’il n’est pas content, il collègue, le stagiaire Mathieu Coelho, La suite de son audition n’est guère
n’a qu’à rentrer dans son pays et d’autres reconnaît néanmoins avoir également plus cohérente. Après avoir nié être sorti
paroles dans ce genre-là ». « entend[u] le jeune crier ». À son retour, de la ville, il revient sur ses déclarations
Après avoir contrôlé sa carte de séjour et le brigadier lui aurait dit « lui avoir donné mais conteste lui avoir porté des coups.
être repartis à bord de leur véhicule, le des coups de poing ». Auditionné sans Pour finir par conclure : « C’est
brigadier décide néanmoins de revenir sur interprète, Jamshed S. explique que sur ce effectivement une pratique d’un autre
les lieux et d’arrêter Jamshed S. qui « s’est terrain vague, « le plus vieux, celui avec temps. J’ai voulu ne pas laisser son
laissé faire ». Menotté, il le place avec lui les cheveux blancs, m’a frappé à plusieurs comportement impuni. […] Il m’a poussé
à l’arrière et demande alors à son équipage reprises, j’étais encore menotté. Il m’a à bout. Il a été insultant et menaçant à
de « le mener loin, hors du secteur », frappé avec une lampe et des cailloux, le l’égard de la France. »
explique Audrey Vallone. jeune l’encourageait et la fille rigolait. »
Après vingt minutes de marche, Jamshed
Idée partagée par l’agent Mathieu Coelho, Durant plus de dix minutes, il reçoit S. sera finalement pris en charge et
sortie d’école de police en décembre 2019 plusieurs coups. Le brigadier lui dit « vas-y entendu par une autre patrouille de police,
qui affirme lors de son audition : « J’ai dit pleure, pleure et je te laisse ». Démenotté, qui dresse un procès verbal pour « coups
“on le prend et on l’emmène ailleurs !” », il est abandonné sur place. Mais avant de et blessures » et le transmet, le jour-même
avec l’intention « de le lâcher plus loin partir, le stagiaire prend soin de casser au parquet de Marseille. Celui-ci confie
pour qu’il “marche à pied” ». son portable, « en mettant un coup de alors à l'IGPN la suite des investigations,
rangers dessus » et en « montrant ce à l'issue desquelles il décide de faire
Mais les images de vidéosurveillance, qui qu’il en avait fait à l’Afghan », précise
ont permis de retracer le parcours du comparaître les trois CRS (placés en garde
la policière. Le brigadier ordonne alors de à vue le 5 mai et jugés le lendemain en
véhicule, révèlent une tout autre stratégie. vite partir « avant que l’Afghan ne relève
Les policiers prennent l’autoroute et se comparution immédiate)•.
nos plaques », rajoute-t-elle. Ignorant les
dirigent à près de trente kilomètres de derniers gestes d’appel au secours de la Au cours de l'enquête, il est conseillé à
la ville. Dans le véhicule, le brigadier victime, les trois policiers quittent les Jamshed S. d’aller à l’hôpital pour faire
demande à sa collègue d’inspecter le lieux. « Ça y est, ça fait du bien, ça constater ses blessures, en particulier une
portable du réfugié, en particulier les soulage », conclut alors le brigadier, selon blessure au crâne et en bas du dos. Il
photos et les messages. « Mais comme la policière. ne sera finalement vu par un médecin
ce n’était pas écrit en français, il m’a que plus de trois semaines après les faits.
demandé de laisser tomber », raconte-t- Arrivés au commissariat, ils décident Aucune incapacité totale de travail (ITT)
elle. de rédiger une fausse main courante ne sera prononcée.
de gestion d’évènement, tout en prenant
C’est lui aussi qui donne toutes les soin « volontairement [de faire] une Contactés par l’IGPN, les policiers qui
instructions au conducteur, lui indiquant erreur dans son adresse ». Dans ce ont pris la déposition du jeune Afghan,
la sortie d’autoroute et le chemin de document, ils déclarent l’avoir arrêté le 12 avril, expliquent avoir récupéré

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

une personne qui « présentait des traces Cet homme de 30 ans est visé par une par la gauche puis finalement vers la
de terre au niveau des fesses » et procédure pour « violation délictuelle du droite sur la voie de vélo puis chute à un
était « apeurée et perdue ». confinement », « rodéo motorisé » et mètre du véhicule de police. » Dans son
Lors de l'audience, le 6 mai, la présidente « mise en danger d’autrui ». En parallèle, premier communiqué, diffusé le 20 avril,
Céline Ballerini rappelle la liste des une plainte déposée par Mouldi C. pour le parquet de Nanterre expliquait déjà que
infractions : « Arrestation arbitraire, « violences en réunion par personnes Mouldi C. avait « changé de trajectoire »,
séquestration », « violences volontaires dépositaires de l’autorité publique » passant de gauche à droite, « au mépris des
par personne dépositaire de l'autorité a déclenché l’ouverture d’une enquête règles du code de la route ».
publique », ainsi que « faux et destruction confiée à l’IGPN, qui doit déterminer si À quel moment ce changement a-t-
du bien d'autrui ». l’équipage de la BAC de nuit a commis il eu lieu ? Est-ce ce mouvement de
une faute. Mouldi C., rejoignant la bande cyclable,
« Ainsi commises par ces trois policiers,
la liste est édifiante, conclut-elle, et ne Cette enquête se concentre sur une qui a rendu la collision inévitable ?
peut que justifier une sévère répression question, simple en apparence, mais à Quand, exactement, le chef de bord a-
car en agissant ainsi, ils ont gravement laquelle il n’est pas si aisé de répondre t-il ouvert sa portière ? Et qu’a-t-il pu
porté atteinte à la confiance que la en s’en tenant aux faits : le passager voir avant dans le rétroviseur, sur cette
population doit conserver en la police et avant droit de la voiture de police a-t- avenue bien éclairée de nuit ? Sans
en l’honneur de cette administration. [...] il ouvert volontairement sa portière pour trancher ces questions, d’autres images de
ces trois prévenus ont disposé de la liberté, faire tomber le motard, ou pas ? Si oui, vidéosurveillance, saisies par l’IGPN et
de l’intégrité d’une personne sans aucun sa responsabilité de policier est engagée. obtenues par Mediapart, donnent quelques
cadre légal et sans aucune explication Dans le cas contraire, l’affaire restera un indications supplémentaires.
plausible. » accident. La caméra, fixée sur la façade d’un bar,
Pour tenter d’éclaircir la situation, l’IGPN filme au premier plan une cour avec des
Boite noire doit prendre en compte le récit des poubelles. Les images sont de mauvaise
• Cet article a été complété, le 9 mai. Des protagonistes et des témoins, mais aussi qualité, en noir et blanc. On distingue
précisions sur l'ouverture de l'enquête par un ensemble de preuves matérielles, cependant, au second plan, l’avenue de
le parquet de Marseille ainsi que sur la parmi lesquelles les traces laissées par la Verdun et une extrémité de la station-
décision de faire comparaître les trois CRS collision sur les véhicules impliqués, la service BP devant laquelle l’accident s’est
y ont été apportées. configuration des lieux et l’exploitation produit.
des caméras de surveillance disponibles, Mouldi C. passe à moto une première
qui peuvent renseigner les enquêteurs sur fois sur l’avenue, en provenance des quais
Blessé de Villeneuve-la- la vitesse et la trajectoire de la moto avant de la Seine. Sur la voie d’en face, la
Garenne: l’enjeu de la le choc. Il est déjà établi que Mouldi voiture de police le croise et s’arrête au
C. roulait trop vite, sans casque et sans
trajectoire phare sur l’avenue de Verdun, ce qu’il ne
feu, devant la station-service. Elle reste
PAR CAMILLE POLLONI stationnée pendant 35 secondes avant que
LE SAMEDI 9 MAI 2020 conteste pas. Reste à comprendre pourquoi le motard, qui a fait demi-tour, n’arrive
il a fini sa course dans une portière ouverte. par l’arrière et n’entre en collision avec
L’enquête sur la collision entre une
Le 2 mai dernier, Le Parisien révèle elle. Les images ne permettent pas de
motocross et une voiture de police se
des éléments qui « semblent affaiblir la distinguer à quel moment le chef de bord a
poursuit. Une vidéo et un témoignage
thèse d’une bavure », résumés par la ouvert sa portière. En revanche, on le voit
questionnent la thèse du « rodéo », qui
voix de Catherine Denis, la procureure de sortir, juste après le choc, pour se rendre
prévaut à ce stade.
Nanterre (chargée des deux enquêtes) : auprès du blessé, tandis que des passants
Lundi dernier, Mouldi C. a quitté l’hôpital « L’exploitation d’une nouvelle vidéo s’approchent.
Bichat, à Paris, pour rejoindre le service accrédite la version des policiers. Elle En croisant la vidéo avec les éléments
de rééducation d’un hôpital des Hauts-de- montre que leur véhicule était bien à de décor (panneaux de signalisation,
Seine, qu’il devra fréquenter pendant au l’arrêt et que le motard est arrivé très vite mobilier de la station-service, passage
moins trois mois. Le motard, entré en en changeant de trajectoire. » piéton, longueur de la voiture de
collision avec une voiture de police le
La magistrate fait allusion aux images police), Mediapart a pu déterminer qu’elle
18 avril dernier, à Villeneuve-la-Garenne,
enregistrées par une caméra de montrait les 16 à 18 derniers mètres
travaille à retrouver progressivement
vidéosurveillance municipale et analysées parcourus par le motard avant l’accident.
l’usage de sa jambe gauche, après deux
par un enquêteur en ces termes, cités par Le Dans cet intervalle, certes très court,
interventions chirurgicales.
Parisien : « À 21 h 47, notons l’arrivée du Mouldi C. tient sa droite sur la piste
motocycliste qui semble tenter de doubler

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

cyclable, le long du trottoir. Sa trajectoire Si cette riveraine a accepté de livrer témoignage ne m’étonnent absolument pas
ne change pas. Si une modification a bien ce récit à Mediapart, elle refuse puisqu’ils viennent confirmer ce qu’on dit
eu lieu, elle est donc antérieure. catégoriquement que son fils aille depuis le premier jour. »
Voici un extrait de cette vidéo (quelques témoigner auprès des enquêteurs, par peur Les trois fonctionnaires de police ont
secondes sur une vingtaine de minutes), des « ennuis potentiels ». « Nous avons déjà livré leurs dépositions à la sûreté
modifiée par Mediapart pour zoomer, plutôt une bonne image de la police, dans territoriale des Hauts-de-Seine dans
ralentir l’image et accentuer les contrastes. la famille. Mais l’IGPN, c’est une joyeuse l’enquête visant Mouldi C. Celui-ci a
Le passage publié ici ne montre que le blague. Ils sont juge et partie. Je n’ai pas été auditionné, à l’hôpital, le vendredi
moment exact de l’impact, répété cinq fois envie que ma famille soit exposée, que mon 24 avril. Dans l’autre enquête, menée par
de suite, avec des niveaux de zoom et de fils soit malmené dans les interrogatoires. l’IGPN, ni les policiers ni le plaignant
ralenti différents. Le motard entre dans le C’est un gamin tranquille de 13 ans, en n’ont été entendus pour l’instant. Un
champ par la gauche de l’image. pleine construction. Ça l’a secoué et il témoin de la scène, auditionné par l’IGPN
ne veut plus en parler. » Elle se montre dans la semaine du 27 avril, n’a pas
Un témoignage, recueilli par Mediapart pessimiste sur les suites de l’enquête :
sans être consigné dans l’enquête, évoque souhaité répondre à nos questions.
« Ce sera classé. Tout est classé, même
aussi une trajectoire en ligne droite, sur la l’affaire des jeunes de Mantes-la-Jolie.
piste cyclable : celui d’une riveraine qui Le sentiment d’injustice est exacerbé par
se trouvait chez elle ce soir-là, fenêtres
Enfants maltraités: le
des décisions comme celle-là. Dans les
ouvertes, avec son fils de 13 ans. Son banlieues, c’est ce qui se passe depuis des
risque d’un raz-de-marée à
appartement offre une vue plongeante années, ça gangrène la vie sociale. » la sortie du confinement
« sur un tronçon d’une centaine de PAR SOPHIE BOUTBOUL
mètres » de l’avenue de Verdun, jusqu’à la L’avocat Thibault de Montbrial défend les LE SAMEDI 9 MAI 2020
station-service. trois policiers impliqués dans l’accident,
parmi lesquels le chef de bord, qui « a Après le 11 mai, des violences cachées
« Les motocross qui font des allers-retours eu la peur de sa vie » ce soir-là, selon à l’intérieur des familles pendant des
causent des nuisances sonores assez son avocat. Adjoint au chef du service de semaines vont émerger, d’une ampleur
conséquentes », explique cette habitante, nuit des Hauts-de-Seine (SDN 92) depuis sans doute inédite. Tous les indicateurs
habituée à ces bruits de circulation qui décembre 2018, le commissaire Clément sont au rouge. Et le système de protection
la dérangent. Son fils adolescent, au M. a le même âge que Mouldi C. : 30 ans. des mineurs n’aura pas été à la hauteur.
contraire, a pris l’habitude d’aller voir au C’est son deuxième poste, après deux ans
balcon « dès qu’il entend un moteur », pour dans le Sud-Ouest.
regarder passer l’engin.
« Il faut être dans un délire complotiste
Ce soir-là, raconte la mère de famille, elle pour penser qu’il ait pu ouvrir
a entendu « une première accélération, volontairement sa portière pour faire
puis une deuxième, stoppée net, puis des tomber un motard, une hypothèse dans
cris » : « Sur le moment, je le reconnais, je laquelle il se serait lui-même exposé
me suis dit : “Bien fait pour toi.” Mais mon physiquement. C’est un accident. Les
fils est venu me voir et m’a dit : “Maman, policiers pensaient manifestement que le Image d'illustration © Roos Koole / ANP via AFP
le mec était en cross et quand il a essayé motard allait s’arrêter au feu et qu’ils
de doubler, ils ont ouvert la portière pour Pendant trois jours, fin avril, Nathalie*
allaient pouvoir le contrôler. » Pour a essayé d’appeler le 119 pour signaler
le stopper.” » l’avocat des fonctionnaires, il n’y a aucun que la petite amie de son fils était
Cette habitante tient à préciser qu’elle doute : l’accident est dû à la seule violentée par son frère. Démunie, elle a
« ne cautionne pas du tout ce qu’a fait le imprudence de Mouldi C. même tenté de contacter Adrien Taquet,
motard » et fait simplement état de ce que Thibault de Montbrial n’a pas souhaité le secrétaire d’État chargé de la protection
lui a dit son fils : « Peut-être que le motard faire de commentaires sur la vidéo ou de l’enfance, sur Facebook : « Monsieur,
a fait des zigzags plus haut sur l’avenue, le témoignage de la riveraine, n’ayant cela fait 3 jours que j’essaie de signaler
mais, en tout cas, sur la dernière centaine pas accès lui-même à ces éléments en une adolescente en danger au 119 [le
de mètres, il est resté à droite, sur la piste procédure. « Je martèle depuis le début service national d’accueil téléphonique
cyclable. La portière s’est ouverte quand que la trajectoire de mon client ne souffre – ndlr]. C’est scandaleux de ne pas
la moto s’est rapprochée de la voiture, aucune ambiguïté et qu’il arrivait par la réussir à les joindre. Service débordé. Que
sans aucun signe annonçant un contrôle. » droite, rappelle de son côté Stéphane Gas,
l’avocat du blessé. Lui-même l’affirme
dans ses déclarations. Cette vidéo et ce

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

faire ? »« Au bout de onze fois », Nathalie violences intrafamiliales ont bondi de les mieux organisés, il y a des équipes
a pu rapporter enfin « les coups de poing 48 % pour la période du 16 mars au d’astreinte pour se rendre à domicile en
et de pied » découverts. 12 avril. urgence en cas de violences repérées, mais
Depuis le confinement, les morts d’au ce n’est pas uniformisé », regrette Michèle
moins deux enfants ont d’ailleurs été Créoff.
recensées : Daoudja, 6 ans, à la suite de Travailleur social et ancien enfant
coups portés par son père (déjà condamné placé, Lyes Louffok se dit préoccupé :
pour des violences sur l’une de ses filles, « Certaines CRIP ont fonctionné au
dans une famille suivie par les services ralenti. » Pour preuve, un courriel de
sociaux) ; et un enfant de 4 ans, d’un réponse automatique qu’il a reçu de
traumatisme crânien provoqué aussi celle de Paris le 24 avril : « La CRIP
Image d'illustration © Roos Koole / ANP via AFP par des coups de son père. Le corps fonctionne en effectif restreint [...] Il est
À l’écoutante, elle a précisé que d’une nouveau-née de quelques jours a donc demandé de ne plus transmettre de
l’adolescente de 17 ans avait déjà appelé, par ailleurs été retrouvé dans un sachet mail, d’IP, de rapports d’évaluation, de
en personne, plusieurs jours auparavant. accroché à un arbre – une autopsie devait points d’étape non urgents. » Un courriel
« Mais ils lui ont juste dit de faire le 15 [le être pratiquée pour déterminer les causes automatique modifié depuis. D’une façon
Samu – ndlr] à la prochaine crise, regrette de sa mort. générale, « quand on dit “appelez le 119,
Nathalie. Il n’y a pas eu d’information En France, il est estimé qu’un enfant ça peut sauver des vies”, ce n’est pas vrai,
préoccupante [« IP » dans le jargon, soit un meurt, en moyenne, tous les cinq jours ça sauve des vies si les services ont les
courrier adressé aux départements chargés à la suite des mauvais traitements de moyens de fonctionner ! »
de protéger les mineurs en danger, plus ses parents. Mais « avec le stress lié au Le cabinet d’Adrien Taquet indique
précisément à leurs cellules de recueil confinement et à la crise sanitaire, il y que « des plans de continuité ont
des informations préoccupantes (CRIP) a une augmentation des violences, déjà été enclenchés », en pointant « des
qui évaluent les alertes des médecins, documentée dans les situations de guerre aménagements » dans certains
enseignant.e.s, etc. – ndlr].L’écoutante notamment », explique Karen Sadlier, départements. « Les évaluations se sont
s’est excusée, m’a dit que ce n’était pas docteure en psychologie et spécialiste des adaptées : les rencontres physiques avec
normal. » Une « IP » a finalement été violences intrafamiliales. les familles se maintiennent mais peuvent
émise. Ce diagnostic ayant émergé rapidement, se faire par un professionnel seul pour
Le directeur du 119 explique à Mediapart des moyens suffisants ont-ils été déployés limiter le risque d’infection. » Quand les
qu’il est obligé de « prioriser les appels pour faire face à l’urgence, à chaque étape familles acceptent d’ouvrir leur porte.
provenant de mineurs ». « Pour les de la prise en charge ? Concernant le 119, Et du côté des tribunaux, qui tournent
adultes, il faut persévérer », admet Pascal le cabinet d’Adrien Taquet met en avant à 20 % environ de leurs activités
Vigneron. Sur les cinq premières semaines la campagne de sensibilisation menée en habituelles ? Le 22 avril, le ministère
de confinement, le 119 a en effet observé télé, radio, sur Twitter et TikTok (partage de la justice a communiqué le chiffre de
une augmentation de 35 % des appels par de vidéos), ainsi que des « renforts » 92 enfants « placés en urgence » depuis
rapport à la même période l’an dernier. La pour le 119 et le « recours aux heures la mi-mars – mais la place Vendôme
semaine du 13 avril, 14 531 appels ont supplémentaires ». (Voir l’ensemble de ses n’a pas souhaité préciser à Mediapart
même été enregistrés, et jusqu’à 2 000 en réponses sous l’onglet Prolonger) si ce nombre désigne l’ensemble des
une journée. Mais la juriste Michèle Créoff, membre placements provisoires ordonnés par les
« Il y a plus de violences directes, du Conseil national de protection de procureurs ou une partie seulement, s’il
de coups, mais aussi d’insultes et l’enfance, s’alarme : « C’est incroyable comprend ceux décidés par les juges
de violences psychologiques », poursuit que l’on fasse un appel aux citoyens pour des enfants... Ces chiffres paraissent en
Pascal Vigneron. Quant à la dangerosité le 119 alors qu’on n’a pas de garantie tout cas minimes, sinon aberrants, au
des situations, elle est bien en hausse, que des professionnels soient ensuite regard des statistiques usuelles (plus de
puisque les sollicitations du 119 aux missionnés pour des visites à domicile. » 15 000 enfants placés chaque année par
forces de l’ordre ont doublé, avec des La juriste fait référence aux professionnels les juges). « Le nombre total est de fait
interventions au quotidien. « Onappelle de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) dans beaucoup plus élevé », assure le cabinet
le 17 avec une autre ligne et on attend les départements, en charge non seulement d’Adrien Taquet à Mediapart. Il se pourrait
qu’ils soient sur place auprès du mineur », des CRIP, mais des foyers et familles toutefois que le nombre de signalements
détaille le directeur. D’après l’exécutif, d’accueil où des enfants sont placés à la justice (qui proviennent aussi de
les interventions à domicile des services par la justice, de l’accompagnement des l’Éducation nationale, des CAF, etc.) se
de police et de gendarmerie pour des familles, etc. « Dans les départements soit effondré pendant le confinement.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

Parmi les enfants placés en urgence par des un soignant, qui préfère conserver « violences confinées » : « Qu’est-ce
magistrats, onze l’ont été en Indre-et-Loire l’anonymat, rapporte à Mediapart une qu’on va trouver quand les portes vont
en tout cas, dans une structure temporaire situation alarmante : une évaluation s’ouvrir ? »
ouverte par Action Enfance. « C’est une devait être rendue fin avril à la suite « On va se retrouver avec un nombre de
question de vie ou de mort pour certains, d’une information préoccupante faite par dossiers massif à la sortie du confinement
indique le directeur de cette fondation, un médecin en janvier pour un bébé sans juges ni greffiers supplémentaires,
François Vacherat. Nous avons reçu des de 14 mois. Le père est suspecté de alerte aussi la juge Anaïs Vrain. Ce
enfants pourlesquels le confinement a commettre des violences sur l’enfant et sera intenable. » Psychologue, expert
exacerbé des violences déjà connueset les parents ont une garde partagée. Les auprès des tribunaux à Grenoble, Lionel
d’autres non connues des services. » éducateurs ont informé la mère que leur Bauchot abonde : « Je crains que les
Juge des enfants au tribunal de Nanterre, bilan ne pourrait être réalisé avant la fin services de la protection de l’enfance
Anaïs Vrain déplore le manque de juin. Le soignant s’irrite : « Il y a un soient complètement dépassés avec des
préparation de l’institution judiciaire : « Le risque de passage à l’acte du père. Ce équipes épuisées. »
dispositif mis en place pour gérer les délai de 6 mois pour un petit de 14 mois,
c’est une mise en danger extrême. » Le Dès le 11 mai, il y aura non seulement
urgences n’est pas du tout suffisant. Ceux « une explosion de besoins d’évaluations
qui en pâtissent, ce sont les enfants qui ne professionnel a réalisé un signalement
auprès du parquet. pour des enfants violentés, résume la
peuvent pas être protégés. On vit avec ça, psychologue Karen Sadlier. Mais il va
on dort avec ça. » À ce stade, Adrien Taquet se refuse à falloir décider s’ils devront être ou non
La magistrate voudrait continuer « tirer des conclusions sur d’éventuels placés. Or, l’insuffisance de moyens de
d’impliquer les familles, de les entendre, dysfonctionnements » : il est « trop l’ASE s’est aggravée avec le confinement
mais le nombre d’audiences a été tôt », fait savoir son cabinet. Mais et nous allons faire face au manque déjà
restreint à Nanterre (sauf à la suite des « la période de déconfinement devra catastrophique de places en foyer et en
placements ordonnés en urgence par les permettre d’analyser rétrospectivement familles d’accueil. »
parquets dans les cas les plus graves). le fonctionnement de l’ensemble de la
« Pour les autres situations, c’est au cas chaîne de prévention et de réponse aux Boite noire
par cas et la hiérarchie nous demande violences ». Et l’Observatoire national de * Ces prénoms ont été modifiés pour
des comptes si on décide d’une audience, la protection de l’enfance (ONPE) est préserver l'anonymat des intéressé.e.s.
déplore Anaïs Vrain. Notre gros problème, d’ores et déjà missionné « afin d’analyser
le fonctionnement des CRIP notamment ». Prolonger
c’est toutes ces situations qui ne sont
pas de l’urgence du jour mais qui ne Le pire, « c’est tous les enfants de Ci-dessous, l'ensemble des réponses
peuvent pas attendre non plus la fin du moins de 8 ans qui n’ont pas accès à la fournies à Mediapart par le cabinet
confinement, comme des violences dans le communication, pointe Pascal Vigneron, d’Adrien Taquet :
couple avec potentiellement des violences qui gère le 119. Il y a une vraie I°) Actions pendant le confinement
sur les enfants. En temps normal, on interrogation des services sociaux, des
1) Campagnes de sensibilisation à
convoque les familles, on se voit en PMI, des crèches pour savoir comment
destination du grand public et des
audience, cela permet de prendre de on va dépister. Il est possible que
mineurs
bonnes décisions. Mais c’est quasiment les chiffres de mortalité infantile aient
à l’arrêt en ce moment. On n’est pas évolué… » Lyes Louffok a d’ailleurs La campagne que nous avons lancée sur
suffisamment nombreux pour faire le job. » demandé au cabinet d’Adrien Taquet une les TV radios et plateformes webs (comme
vigilance particulière sur les bébés : spotify) est inédite par son ampleur et sa
La juge craint aussi pour les jeunes dont
« Il faudrait généraliser dans les mois durée en comparaison avec les précédentes
des placements avaient été ordonnés avant
post-confinement les autopsies sur les campagnes grand public liées au 119. Pour
le confinement, mais pas exécutés. « J’ai
nourrissons, car sinon, il risque d’y avoir la seule première vague de la campagne
un mineur en attente depuis deux mois.
des meurtres invisibilisés. » nous avons obtenu 3 222 écrans TV
Un rendez-vous d’accueil lui a enfin été
et 1 122 222 impressions radios en
donné le 13 mai. J’ai écrit un mail à un La présidente de l’association L’Enfant
comptant les radios digitales. Sur ces
responsable de l’ASE pour demander à Bleu, Isabelle Debré, redoute cet
médias très grand public, l’objectif était
ce qu’il soit admis au plus vite vu les « après » : « Nous risquons de
de susciter le réflexe chez des adultes
violences entre sa mère et lui. » découvrir des maltraitances physiques,
(voisins, entourage) d’appeler le 119. Les
Dans certains départements, les psychologiques, sexuelles... » Comme la
pics d’augmentation des appels au 119
traditionnelles évaluations de l’ASE ont présidente de La voix de l’enfant, Martine
observés ces dernières semaines suivent
aussi tardé, faute de professionnels Brousse, qui s’interroge sur l’ampleur des
très clairement les différents lancements
disponibles. Dans le sud de la France, de la campagne.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

Différents partenariats ont par ailleurs été A. Intervention des services de police et B. Continuité des services de la justice
mis en place avec les bailleurs sociaux, de gendarmerie Les plans de continuité d’activité, déclinés
les professionnels de l’immobilier, les Depuis le début du confinement, il a été dans chaque tribunal judiciaire, prévoient
fédérations de la grande distribution, la constaté une augmentation significative le maintien des permanences pour juger
fédération représentative des commerces des interventions des services de police les auteurs de violences commises sur les
de fruits et légumes (Fédération Saveurs ou de gendarmerie à domicile pour des enfants et assurer la protection des enfants
Commerce) ainsi que la Fédération des différents familiaux (+ 48% pour la en danger.
Fromagers de France pour favoriser période du 16 mars au 12 avril 2020).
l’affichage en immeuble et en magasin des La priorité donnée à la lutte contre les
affiches de la campagne 119 enfance en Dès le 26 mars 2020, des instructions ont violences intrafamiliales a été réaffirmée
danger. été transmises aux forces de l’ordre afin par les instructions de politique pénale
qu’un suivi rigoureux des interventions données dans le cadre de la crise sanitaire.
Nous avons également noué un pour violences familiales, notamment à Des réponses immédiates et fermes sont
partenariat avec Twitter, plaçant le l’encontre des mineurs, soit réalisé. Une apportées à ces faits, privilégiant les
#EnfanceEnDanger renvoyant vers notre attention toute particulière est accordée déferrements à l’encontre des auteurs
campagne en « top trend » toute la journée aux situations sensibles, identifiées par présumés, et permettant d’assurer la
pendant deux jours différents. la police et la gendarmerie, dans le protection des victimes.
Enfin, nous avons ciblé les réseaux cadre de procédures diligentées avant les Le traitement des signalements d’enfants
sociaux privilégiés des enfants et ados mesures de confinement. Les forces de en danger ou victimes de maltraitance est
pour activer ce même réflexe d’appeler l’ordre, lorsque c’est possible, contactent assurée par les parquets des mineurs et des
le 119 chez les enfants victimes ou les les victimes ou les témoins afin de juges des enfants, en lien avec les cellules
camarades. Nous avons priorisé Snapchat déterminer le danger auquel les enfants de recueil d’information préoccupantes
et Tik tok. peuvent être confrontés. des départements et les services de
Focus sur TIKTOK, réseau social A également été mis en place avec police et de gendarmerie. Les réponses
privilégié des 11-14 ans : l’ordre national des pharmaciens un judiciaires apportées prennent en compte,
Depuis lundi dernier, lorsqu'un utilisateur dispositif d’alerte permettant notamment en les articulant, le besoin de protection
recherche certains mots clés, comme aux mineurs de signaler les violences dont de l’enfant, et la nécessité, en cas d’actes
#119 ou #alloenfanceendanger, il est ils seraient victimes. Les témoins de tels de maltraitance, de diligenter une enquête
automatiquement redirigé vers une faits peuvent en outre se rendre dans la pénale pour déterminer les responsabilités
page spéciale sur laquelle apparaît un pharmacie de leur quartier pour que la pénales.
"bandeau" (pièce jointe). En cliquant sur police ou la gendarmerie soit alertée sur En cas de nécessité, si un enfant est en
ce bandeau ("en savoir plus") il sera une situation préoccupante. danger, dans un contexte de violences
redirigé vers la page consacrée au 119 Les mesures d’urgence ont été renforcées. ou pour d’autres motifs graves, des
du centre de sécurité de TIK TOK où En cas de danger, de suspicions de ordonnances de placement provisoires
sont détaillées toutes les informations maltraitances sur des enfants, les services sont décidées en urgence. Les dispositions
nécessaires. Voici les visuels fournis à Tik de première urgence, via le 17, peuvent prises dans le cadre de l’ordonnance n
Tok : https://www.tiktok.com/safety/ être sollicités aux fins d’intervention °2020-304 du 25 mars 2020 permettent
resources/preventing-the-risk-of-child- immédiate au domicile. par ailleurs de faciliter le traitement par
abuse?lang=fr&appLaunch=web. Le portail de signalement des violences les tribunaux pour enfants des nouveaux
Tik Tok a demandé à nos créateurs de se sexuelles et sexistes, accessible 24h/24, 7 signalements d’enfants en danger et de
mobiliser autour de cette cause. Certains jours/7, permet à tout témoin de signaler garantir la continuité des mesures de
ont accepté de réaliser des vidéos destinées les violences subies par un enfant au protection déjà décidées.
à transmettre les informations clés au sujet sein de la famille, et offre à toute A la mi-avril, 92 enfants avaient bénéficié
du 119. victime mineure la possibilité d’entrer en d’un placement en urgence pour assurer
2) Soutien à la parentalité relation avec un enquêteur, de dialoguer leur protection depuis le début de la
de manière anonyme et sécurisée et d’être période de confinement.
La lutte contre les violences éducatives orientée.
ordinaires passe nécessairement par le fait II°) Actions pour le déconfinement
de soutenir les parents dans leur rôle de Enfin, pendant la période de confinement, Les axes de la stratégie de déconfinement
parents. Veuillez svp trouver ci-joint un les victimes de violences intrafamiliales, concernant le secteur de la protection
communiqué de presse décrivant le plan quel que soit leur âge, peuvent alerter les de l’enfance sont en cours d’arbitrage et
d’action lancé avec la CNAF pour la services de police et de gendarmerie par seront rendus publics en début de semaine
période de confinement. SMS, via le 114. prochaine.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

A ce stade, voici les priorités que je peux téléphonique à destination des assistants des situations urgentes et des appels des
vous transmettre : familiaux figure dans le courrier adressé mineurs qui demandent un investissement
Adrien Taquet souhaite que la reprise par Adrien Taquet à Dominique Bussereau supplémentaire de temps pour les
de l’école soit prioritaire pour les (PJ) et le compte rendu publié par écoutants. Adrien Taquet a eu l’occasion
enfants de l’ASE. Des consignes l’ADF à la suite du rendez-vous entre le de saluer l’engagement des écoutants du
seront prochainement adressées aux président Dominique Bussereau, la garde 119.
départements dans ce sens, pour que tout des Sceaux Nicolle Belloubet et Adrien Le temps d’écoute disponible
cela soit travaillé en lien avec les titulaires Taquet. hebdomadaire, chiffré en heures, et le taux
de l’autorité parentale. La prise en charge par les services de de décroché ont également été augmenté
La doctrine concernant le port des maques l’Aide sociale à l’enfance des jeunes ces dernières semaines :
à partir du 11 mai, pour les enfants, protégés devenus majeurs mais sans - Nous sommes parvenus à augmenter
les familles et les professionnels, sera solution de logement ni d’hébergement de 48% les capacités d’écoute en heures
également précisée dans le cadre du sera prolongée jusqu’à la fin de la période du 119 en nombre d’heures d’écoute
plan de déconfinement. Les départements d’urgence sanitaire. hebdomadaires entre la semaine du 6 au 12
assureront la fourniture de masques Comme toutes les semaines, nous avons avril et la semaine du 20 au 26 avril.
pour les professionnels du secteur de réuni hier les acteurs du secteur de la
la protection de l’enfance, avec un - Sur la semaine du 6 avril le taux
protection de l’enfance pour échanger de décroché était d’environ 80% par
accompagnement financier de l’Etat avec eux sur les points de vigilance
comme l’a indiqué le PM rapport aux appels présentés. Le renfort
communs en ce qui concerne le des effectifs a permis de porter ce taux
Un travail est également en cours avec déconfinement. à 90% sur la semaine du 13 au 19 avril,
Sophie Cluzel afin de mener à bien la Nous annoncerons prochainement la mise niveau stable depuis.
réouverture des structures médicosociales en place d’un dispositif de repérage et
(comprenant les ITEP et externats médico- Un panel de moyens a été mis en œuvre
de prise en charge des situations de pour y parvenir :
sociaux) à partir du 11 mai. violence ou de souffrance vécues pendant
Adrien Taquet a également fait une le confinement. - Recrutement d’écoutants en interne et en
priorité du maintien des visites à externe ;
III°) Réponses additionnelles
domicile en milieu ouvert pendant le - Recours aux heures supplémentaires ;
confinement, particulièrement pour les Adrien Taquet a annoncé des moyens
supplémentaires pour le 119 dans son plan - Renfort du « pré-accueil » qui peut
situations familiales les plus sensibles transférer les appels vers les écoutants
ou urgentes. Progressivement, pour les de lutte contre les violences faites aux
enfants présenté le 20 novembre dernier. du 119 mais aussi vers d’autres numéros
accompagnements qui n’ont pu se réaliser nationaux : N° vert du coronavirus 0800
qu’à distance, ces visites physiques 400 000 € supplémentaires ont été 130 000, numéro 3919 pour les violences
devront reprendre. Cela est déjà en cours alloués au 119 pour permettre le conjugales sans enfants, etc. ;
dans la plupart des départements et recrutement de 5 écoutants cette année, le
s’intensifiera à partir du 11 mai. lancement d’un chantier de digitalisation - Contribution d’associations : renfort de
du service (mise place du signalement l’Enfant Bleu à hauteur de 80 heures
Les droits d’hébergement en famille hebdomadaires et mise à disposition par la
pour les enfants protégés, dont en ligne et d’un chat interactif) et le
renforcement de l’accessibilité du service Voix de l’enfant de 40 ordinateurs pour les
l’interruption avait été recommandée écoutants ;
pendant le confinement, pourront être aux personnes sourdes et malentendantes.
progressivement réorganisés dans le L’augmentation du budget est également - Rappel d’anciens écoutants venus prêter
respect des consignes sanitaires et destinée au recrutement de 3 cadres main forte.
des gestes barrières. Une fiche de supplémentaires afin d’améliorer les Enfin, un soutien psychologique
recommandations a été publiée lundi liens avec les cellules de recueil des obligatoire a été mis en place et est
pour la reprise des droits de visite sans informations préoccupantes (CRIP). apporté aux écoutants 119 chaque semaine
hébergement. Un plan de continuité de l’activité a été pour les accompagner dans cette période
Concernant les assistants familiaux, enclenché au GIPED dès le premier jour particulière.
Adrien Taquet a demandé aux présidents du confinement, impliquant notamment le Il faut tenir compte du fait que la
de départements une attention très télétravail pour l’ensemble des écoutants. période de confinement a rendu difficile
particulière et un soutien accru pour la La continuité du service a été assurée le recrutement classique de nouveaux
période de confinement. La proposition ces dernières semaines malgré une écoutants qui doivent recevoir une
de mettre en place une permanence augmentation considérable des appels, formation de 70h en présentiel avant de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

pouvoir exercer. D’autres solutions ont mission est en cours et donnera ses 2007 (systématisation de l’information au
donc été priorisées comme indiqué ci au- résultats consolidés dans les prochaines procureur de la République et des examens
dessus. De très nombreux échanges entre semaines. médicaux non invasifs utiles).
le GIPED et le cabinet d’Adrien Taquet Question de Mediapart : Je sais que vous • Renforcement du soutien psychologique
ont permis de suivre la situation en temps a été demandé notamment pour les mois aux familles proposé par les Centres
réel. suivant le déconfinement une autopsie de référence de la mort inattendue du
Comme tous les numéros d’écoute et automatique des nourrissons morts sans nourrisson.
d’orientation, un temps d’attente peut cause apparente - type mort subite - pour • Saisine de la Haute Autorité
intervenir avant d’accéder à un écoutant. pouvoir comptabiliser les infanticides, que de Santé (HAS) sur l’extension des
Il est rappelé qu’en cas de danger grave répondez-vous à cela? recommandations aux enfants entre 2 et 6
et imminent, c’est le numéro 17 police Nous n’avons pas eu de telles demandes ans.
secours qu’il faut prioriser. à notre connaissance depuis le début du
CRIP : confinement mais un travail a été engagé
Des plans de continuité ont été enclenchés bien avant sur ce sujet par le SE et s’est En Isère, un confinement
au niveau des dispositifs de protection traduit par une action spécifique inscrite sous la menace pour des
de l’enfance dans les départements dans le plan de lutte contre les violences
faites aux enfants.
mineurs étrangers
afin d’assurer le traitement des PAR DIANE FARIH
remontées d’informations préoccupantes. Elle vise à mieux déceler les morts LE VENDREDI 8 MAI 2020
C’est le cas pour les Cellules de d’enfants de 0 à 6 ans résultant de
Recueil d’Informations Préoccupantes qui violences intrafamiliales sans pour autant « Si vous êtes venus en France pour avoir
assurent cette mission essentielle en temps fragiliser davantage des parents confrontés des actes criminels, vous aurez à répondre
normal. au drame de la mort de leur enfant. de vos comportements criminels. » Le
département de l’Isère, qui a pour mission
Des aménagements d’organisation ont pu Quand un tel drame survient, il est d’héberger les mineurs étrangers, semble
exister selon les situations particulières indispensable de rechercher les éléments avoir choisi la manière forte pour gérer
dans les départements. Par exemple, médicaux et de contexte qui ont leur confinement.
par la transmission d’informations conduit au décès. Les recommandations
préoccupantes peut se faire de façon relatives à la mort inattendue du Tous les jeunes du foyer sont réunis,
dématérialisée pour s’adapter au fait que nourrisson ont été établies par la aux premiers jours du confinement,
les agents soient en télétravail en raison Haute Autorité de Santé en 2007 et pour écouter les consignes. La voix
des consignes sanitaires. Les évaluations actualisées en 2017. En étant mieux au téléphone, sur haut-parleur, se fait
des informations reçues se sont également connues et systématiquement appliquées, inquiétante. Le patron des services
adaptées : habituellement effectuées en elles doivent permettre d’atteindre cet départementaux de l’Aide sociale à
binôme, les rencontres physiques avec objectif via l’information systématique du l’enfance (ASE), auxquels revient en
les familles se maintiennent mais peuvent procureur de la République, le transport France la mission d’héberger et de
désormais se faire par un professionnel gratuit du corps de l’enfant vers un protéger tous les mineurs en danger
seul pour limiter le risque d’infection. centre spécialisé référent et la réalisation (français comme étrangers), est censé
systématique d’explorations post-mortem faire preuve de pédagogie. Il intimide, il
Le ministre a partagé cette orientation menace, obnubilé par le risque de fugues.
et cette priorité avec l’Assemblée des (examens cliniques et paracliniques non
départements de France, et sait pouvoir invasifs permettant de dépister un Ici, dans ce foyer de l’Isère, ne logent
compter sur l’engagement de tous les traumatisme infligé). que des ados étrangers (MNA dans le
départements sur ce volet. Le Groupement Il est prévu dès 2020 : jargon, pour « mineurs non accompagnés
d’Intérêt Public Enfance en Danger »), dont la minorité et l’isolement (aucun
• une instruction des ministères à parent en France) ont été reconnus par
(GIPED) qui gère le 119 travaille destination des Agences régionales
quotidiennement à assurer l’articulation et le Département – ils étaient environ 650
de santé et des parquets permettra MNA ainsi pris en charge en Isère en 2018.
transmission d’informations avec chaque la généralisation des protocoles
CRIP. d’organisation territoriale des acteurs, « Vous pouvez êtes porteurs d’un virus »,
Par ailleurs, le GIPED s’est vu confier sur la base de la prise en charge des « on n’a pas le droit de faire mourir
une mission flash pour évaluer la qualité morts inattendues du nourrisson et de d’autres personnes », rappelle le directeur
du fonctionnement de la chaîne de l’application des recommandations de de la protection de l’enfance, Philippe
signalement jusqu’à la saisine judiciaire Gallien. Avant de déraper : « Si vous
pendant la période de confinement. Cette êtes venus en France pour avoir des actes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

criminels, vous aurez à répondre de vos les malades en réanimation « sont ceux qui statut de MNA, un fichier promu par le
comportements criminels. » Les gamins n’ont pas respecté » le confinement), ne ministère de l’intérieur pour lutter contre
qui l’écoutent sont venus chercher une vie s’adresse pas sur ce ton à ses concitoyens. « la fraude » (de fausses déclarations
meilleure en Europe au risque de périr en Un courrier suivra ce drôle de coup de minorité), mais critiqué à la fois par
route. de fil : « Si certains d’entre vous ont les associations de défense des droits des
eu un entretien concernant ses projets étrangers et les principaux syndicats de
après 18 ans (sic) avec des membres de magistrats.
mon équipe, je suspends toute décision À Mediapart, le service communication
de poursuite d’accompagnement aux du Département rétorque qu’il « assure
comportements qui me seront remontés un suivi individuel attentif et constant de
avec copie pour information à la l’ensemble des jeunes pris en charge dans
préfecture », signe Philippe Gallien. Pour le cadre de l’Aide sociale à l’enfance ».
comprendre, il faut savoir que l’ASE a Interrogé sur les propos de son directeur,
Dans les locaux, à Marseille, d’une également pour mission de poursuivre il objecte qu’il est de la « responsabilité
association qui propose cours et conseils à des l’accompagnement de certains MNA entre [de ce dernier] de rappeler aux jeunes
mineurs étrangers (septembre 2018) © LF
18 ans et 21 ans, par le biais de « pris en charge dans le cadre de l’Aide
Surtout, l’infraction pour « non-respect » contrats jeunes majeurs », en échange sociale à l’enfance leurs droits et leurs
du confinement relève d’une simple desquels les jeunes s’engagent à respecter devoirs ; d’autant plus dans le contexte
contravention (la première fois), voire certains objectifs (scolarité, intégration, actuel de confinement […], lorsque ces
d’un délit en cas de réitération, etc.). Voilà donc la menace d’une double jeunes prennent des risques pour leur
certainement pas d’un crime passible d’au peine : au-delà de l’amende, les MNA santé mais aussi en font prendre à leur
moins dix ans de prison. « Une personne sont prévenus qu’ils risquent, en cas entourage ».
qui part ne serait-ce qu’une heure sans d’infraction aux règles du confinement, de Dans la mise en œuvre du confinement,
donner de ses nouvelles, je demande que voir le « contrat jeune majeur » qu’ils le Département ne s’est pas arrêté là.
ce soit les forces de l’ordre qui soit espèrent leur échapper. Si aucune consigne officielle n’a été
informées », tonne le directeur, d’après un
On pourrait même y voir la menace donnée, il aurait été demandé oralement à
enregistrement que Mediapart a consulté.
d’une triple peine, puisque le directeur certains établissements, en cas de fugue,
Si deux ou trois mineurs sont partis à la de la protection de l’enfance évoque une d’héberger les jeunes de retour… sous
veille du confinement, tous les présents « information à la préfecture » : or, à tente. « Ça a été évoqué dans des
respectent les consignes, et aucune fugue 18 ans, en l’absence de contrat, amenés communications entre établissements et
de leur part n’est à déplorer, d’après nos à solliciter un titre de séjour, ils risquent services du département, confirme une
informations – sollicité par Mediapart, d’écoper, s’ils sont signalés à la préfecture, source proche d’un établissement. Comme
le Département n’a pas démenti ce un refus voire une « obligation de quitter il fait un peu doux, peut-être…mais on n’a
point. Sous le sceau de l’anonymat, un le territoire français ». jamais mis ça en place. »
responsable juge même que les risques
Sollicité par Mediapart, Philippe Gallien La Maison d’enfants Eugène-Chavant,
de fugue concerneraient davantage des
n’a pas répondu à nos questions, pas plus financée par le département et gérée par
enfants placés tentés de rejoindre famille
que l’élu en charge de la protection de la fondation Œuvre des Villages d’Enfants
ou amis. Le directeur, par ailleurs, ne peut
l’enfance au Conseil départemental, gagné (OVE), accueillant entre autres des MNA,
s’inquiéter que certains MNA arrivent
par la droite en 2015 et présidé par un a bien installé une tente près du parking,
de zones « à risque Covid » : outre
ancien député LR, Jean-Pierre Barbier. en tout cas, d’après des photos récupérées
que la plupart sont originaires d’Afrique,
En mars 2019, l’opposition de gauche par Mediapart. L’établissement se situe
tous vivent en France depuis plusieurs
(socialistes, etc.) avait étrillé dans un pourtant à Autrans, 1050 mètres d’altitude,
semaines au moins, et ont passé un bilan
rapport la politique menée à l’égard domaine skiable. Le 17 avril, Météo
de santé.
des MNA en Isère, dénonçant « des France indiquait 4,6 °C de température
« Je ne ferai aucun cadeau. […] Vous minimale. En l’absence de fugue, aucune
dysfonctionnements », réaffirmant « que
n’avez absolument pas le droit à l’erreur. mise en quatorzaine sous tente n’aurait
ces jeunes doivent être exclusivement
J’espère que j’ai été très clair par rapport toutefois été imposée. Sollicités, ni la
regardés comme des enfants à protéger
à ça. Vous avez intérêt à vraiment intégrer Maison d’enfants ni la fondation OVE
et non comme des étrangers ». Le
tout ce que je viens de vous dire », martèle n’ont souhaité nous répondre.
département de droite venait alors de
Philippe Gallien. Même le préfet de Paris
se porter volontaire pour expérimenter Questionné, le Département assure
(qui a dû s’excuser après avoir affirmé que
un fichier biométrique inédit visant à respecter « strictement les lois et les
recenser les étrangers sollicitant le ordonnances du gouvernement prises dans

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

le cadre de l’état d’urgence sanitaire ». Leur voix est souvent étouffée, leurs vies sont à plaindre, je sais que c’est difficile
Dans une recommandation en date du invisibilisées. Mediapart donne la parole à aussi pour les éducs, vu que c’est mal
3 avril, le ministère des solidarités et de quelques-un·es des 180 000 enfants placés organisé. C’est hyper dur.
la santé rappelle qu’en cas de fugue, et de (mineurs ou jeunes majeurs), qui subissent Il y a des gens sur qui je comptais, et je
symptômes, il convient certes de prévoir un confinement très à part, loin de tout me sens trahie. Je suis déçue par certains
un « isolement ». Mais sous tente plutôt domicile parental. Confiés aux services éducateurs. Si un jour il m’arrive vraiment
que dans une chambre voire une zone de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) des quelque chose, je ne sais pas s’ils agiront
dédiée ? départements, ils sont hébergés en foyers, vraiment.
Dans le même temps, alors que les fugues familles d’accueil ou en MECS (maisons
d’enfants à caractère social associatives), Dans notre service, il n’y a jamais eu
de MNA semblent tourner à l’obsession, le de viols ou de violences physiques : le
Département refuse, en pleine pandémie, avec une prise en charge souvent dégradée
depuis sept semaines (lire notre enquête chef de service est très vigilant. Mais
un toit aux jeunes majeurs tout juste mis à il n’y a pas que les coups qui peuvent
la porte du dispositif, sans hébergement ou sur la situation en Seine-Saint-Denis),
déconnectés du repère que constitue faire souffrir en foyer. Moi, j’ai mal à
ressources pour certains. l’intérieur. Heureusement, il y a les psys
l’école. Une épreuve inédite qui laissera
Ses services ne contreviennent certes des traces. Tranches de vie confinées. qui sont présents par téléphone en ce
pas à la lettre la loi du 23 mars sur • Ova*, 15 ans, dans un lieu de vie de moment. Ils prennent ma défense. Comme
l’état d’urgence sanitaire qui interdit de l’Orne : « Je stresse, je dors mal » hier soir : j’ai dû négocier avec la veilleuse
« [mettre] fin » aux « contrats jeunes de nuit pour qu’elle veuille bien noter que
majeurs » des étrangers « précédemment « Ma souffrance et mon stress ont je demandais des médicaments pour les
pris en charge […] en tant que mineurs » – augmenté avec le confinement. Il y douleurs de règles, pour que ce soit bien
pendant toute la durée de l’état d’urgence. a beaucoup de désorganisation, on transmis au médecin. Elle ne voulait pas
ne se comprend pas toujours avec l’écrire dans le cahier de transmissions
Mais le Département ne pouvait-il pas les éducateurs. Aujourd’hui, j’ai pleuré
revenir sur des refus de renouvellements disant qu’ils avaient de quoi faire ici, mais
devant une éducatrice. Elle m’a dit que moi je voulais avoir l’avis du docteur avant
de contrats annoncés juste à la veille du ça lui faisait quelque chose de me voir
confinement ? Il en a eu l’occasion, en de prendre quelque chose.
comme ça. On a échangé et ça s’est bien
tout cas. Plusieurs jeunes majeurs avaient passé, mais ce n’est pas toujours le cas. La Je tiens à dire : c’est pas parce qu’on est
en effet saisi le tribunal administratif de plupart du temps, quand on est triste, les en foyer qu’on n’est pas des gens comme
Grenoble avant la crise afin de tenter éducs ne le remarquent pas. Ils te posent les autres, c’est juste qu’on n’a pas eu les
d’obtenir en justice le renouvellement une question ; tu ne veux pas répondre ; mêmes opportunités. Et parfois, on a juste
de leur accompagnement. Or, selon des ils se braquent. Alors, nous, on se referme envie de dénoncer le système de l’ASE,
documents déposés en plein confinement, et après on est obligé de faire semblant de qui peut être hypocrite et mensonger au
le Département maintient sa position : rigoler. lieu de nous protéger avec amour. »
c’est non, dehors. Le Département • Awa, 12 ans et demi, dans une MECS
« continue bien évidemment à assurer Parfois, il y a des gros quiproquos. J’ai cru du Val-de-Marne : « Les éducs en ont
sa défense », nous répond son service entendre “vous me faites chier” ou “vous marre »
communication. me cassez les couilles” de la part d’une
éduc. Vu qu’on est enfermé, ça arrive plus « C’est un peu chiant : en gros, tous les
souvent, on ne se comprend plus trop, on jours on fait la même chose. On sort dans
le jardin, on fait nos devoirs, on mange.
Confinement: des enfants ne se fait plus confiance. Moi, je ne leur
Quand je suis en cours, j’arrive à écouter
fais plus confiance en tout cas.
placés racontent ce que dit la prof, mais là, c’est plus dur,
PAR SOPHIE BOUTBOUL Je stresse, je dors mal, je mange mal, et on enchaîne beaucoup les exercices sur
LE VENDREDI 8 MAI 2020 c’est plus extrême avec le confinement. des matières différentes. Heureusement,
Mediapart donne la parole à quelques- En plus, il y a trop de changements avec j’ai une chambre toute seule depuis deux
un·es des 180 000 enfants placés, qui le coronavirus. Il y a beaucoup plus de semaines.
subissent un confinement à part, loin de remplaçants que d’habitude, ça part, ça On sent que pour les éducs, c’est un peu
tout domicile parental. Ces adolescentes vient, et il manque des effectifs. Moi, ça difficile, qu’ils en ont marre : ils ont de la
racontent ce qu’est leur vie confinée : me déséquilibre un peu. Quand je vois fatigue et ils sont pressés de rentrer chez
stress, éducateurs épuisés… « C’est hyper ça, je n’ai plus trop envie de m’attacher eux.
dur. » aux éducs. Malheureusement, on est des
êtres humains et on n’arrive pas à ne pas Avant, je voyais mes parents toutes les
s’attacher… Même si les enfants placés deux semaines et maintenant, c’est que des
appels. Je suis pressée que ça finisse.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

Les éducs nous ont expliqué que c’était C’est ma vie, je suis une enfant placée, et je franquiste met au jour, une nouvelle fois,
à cause du coronavirus qu’on ne pouvait ne trouve pas ça honteux. J’ai commencé l’impunité dont ont bénéficié les auteurs
plus les voir, plus sortir, pour ne pas un peu à lire mon dossier avec des rendez- des crimes du franquisme en Espagne.
l’attraper, pour être en sécurité. Même, vous en présence d’une psychologue et je Antonio González Pacheco, affublé en
parfois, ils portent des masques. Moi, ça me dis que c’était mieux que je sois placée, raison de ses méthodes violentes durant les
me fait rien, mais les petits, ça leur fait sincèrement. interrogatoires du surnom de Billy el Niño,
peur. C’est pour pas nous rejeter leurs Mais je m’inquiète pour mon « contrat censé rappeler l’imaginaire du western
microbes de quand ils vont chez eux. jeune majeur » [avec le département – américain, est mort dans un hôpital
Ici, c’est impossible, on ne peut pas ndlr] qui s’arrête au mois de juin. Je dois madrilène d’une infection au coronavirus
respecter les distances de sécurité. Quand le renouveler tous les six mois, mais si doublée de complications rénales. Sa
un petit tombe, les éducs sont obligés les inscriptions en école d’aide-soignante période d’exercice au sein de la police
de l’aider, et quand quelqu’un leur saute sont reportées, on risque de ne pas me nationale fut relativement brève – onze
dans les bras, c’est difficile de garder ses le renouveler. Mon éducatrice m’appelle années, de 1971 à 1982 – mais il fut
distances. » environ une fois par semaine pour savoir l’un des policiers les plus redoutés des
• Agatha, 18 ans, en terminale, placée comment ça se passe pour le bac. J’espère opposants madrilènes à la dictature, qui
dès sa naissance, aujourd’hui en que ça ira. » prit fin à la mort de Franco en 1975.
famille d’accueil : « Des tensions avec
ma mère » Boite noire Malgré les centaines de témoignages
de victimes qui attestent de la torture
« J’ai de la chance actuellement d’être * Les prénoms ont été modifiés pour
qu’il pratiquait, González Pacheco n’a
dans une famille d’accueil avec un grand respecter l’anonymat de ces mineures ou
jamais été condamné par la justice.
jardin et beaucoup d’espace. Dans mon jeunes adultes.
Pire : il a conservé jusqu’à sa mort les
ancienne famille d’accueil, ça se passait cinq médailles honorifiques qu’il avait
très mal, j’étais obligée de faire le ménage obtenues à partir de 1972 (l’une du mérite
tout le temps, les mercredis, les week- En Espagne, un ancien militaire, les quatre autres de différents
ends, quand j’avais pas cours. En été ou en bourreau franquiste meurt grades du mérite policier, l’existence de
hiver, l’assistante familiale nous enfermait
dehors la journée, on ne pouvait pas
du Covid-19, sans jamais l’une d’entre elles n’ayant été révélée
qu’en 2019). Ces décorations lui ont
rentrer et, pour les repas, elle nous donnait avoir été jugé assuré une hausse de 50 % de sa retraite,
des restes à chaque fois. Heureusement, PAR LUDOVIC LAMANT
LE SAMEDI 9 MAI 2020 qu’il a continué de toucher jusqu’à sa mort.
depuis, j’ai pu en parler à mon éducateur,
partir, et désormais, depuis deux ans, j’ai « La mort du tortionnaire González
La mort, jeudi à Madrid, de l’ancien
une vraie vie de famille. Pacheco, sans avoir été jugé, avec ses
policier franquiste Antonio González
médailles et privilèges intacts, constitue
Depuis que les cours se sont arrêtés, je Pacheco, surnommé Billy el Niño, a
une honte pour la démocratie, mais aussi
travaille seule. Je n’ai pas trop d’aide relancé en Espagne le débat sur l’impunité
pour notre gouvernement », a réagi jeudi
de ma famille d’accueil, car ils n’ont dont continuent de bénéficier les auteurs
Pablo Iglesias, leader de Unidas Podemos
pas beaucoup fait d’études, mais je me des crimes du franquisme.
et vice-président de l’exécutif espagnol.
débrouille, j’appelle mes amis. En 2018, lors d’une séance au Congrès,
Le confinement ajoute surtout des tensions le même Iglesias, alors seulement député,
avec ma mère. Elle me dit que je pourrais avait fondu en larmes en lisant le
trouver un moyen de lui rendre visite chez témoignage d’opposants anti-franquistes
elle et m’en veut de ne pas avoir pu me torturés par Billy el Niño.
déplacer pour la voir à Noël à cause des C’est « un jour de honte nationale »,
grèves. a réagi Luis Suárez-Carreño, ancienne
Heureusement, ici, on est bien protégés. Des représentants d'associations de victimes du franquisme
victime de González Pacheco et membre
Je ne suis pas sortie depuis le début du le 10 avril 2014 à Madrid, devant l'Audience nationale, qui de l’un des collectifs qui militent pour
confinement et mon assistante familiale s'apprête à rejeter la demande d'extradition vers l'Argentine la récupération de la mémoire sur le
visant Antonio González Pacheco © Gérard Julien / AFP
n’est allée que deux fois faire les courses. franquisme. Quant à Jacinto Lara, l’avocat
Avec sa fille et les deux autres petits de 13 Il est mort en emportant avec lui ses de la plateforme espagnole qui soutient
et 14 ans placés ici, on n’avait pas le droit médailles du mérite policier. Le décès la procédure lancée depuis 2010 en
d’y toucher tant que c’était pas désinfecté. jeudi à Madrid de l’un des tortionnaires Argentine pour tenter de juger les crimes
symboles de la répression du régime du franquisme, il a déclaré : « L’État
dans son ensemble a protégé, décoré et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

soutenu cet homme, ce criminel. Ce qui 1977, de deux figures militaires du mandat d’arrêt international contre quatre
fait de l’État espagnol un complice de franquisme, qui avaient été séquestrées. anciens membres du régime de Franco,
ses crimes, comme des autres criminels C’est à partir de cet événement, au tout parmi lesquels figure González Pacheco.
franquistes. C’est la conséquence d’une début de la Transition, qu’il s’affiche sous
politique d’impunité qui perdure depuis 40 les projecteurs et obtient ses principales
ans. » décorations. Certains disent qu’il a
Ironie de l’histoire, José Maria Chato aussi participé aux groupes parapoliciers
Galante, l’une de ses victimes les engagés contre les séparatistes basques
plus connues en raison du témoignage d’ETA.
extrêmement précis et terrifiant qu’il avait Il quitta la police nationale en 1982,
livré à la justice argentine, est lui aussi pour rejoindre le secteur de la sécurité
mort du coronavirus, le 28 mars dernier. privée, à la tête d’une société baptisée Des représentants d'associations de victimes du franquisme
On peut l’écouter, en ouverture de cet Service de prévention des attentats et des le 10 avril 2014 à Madrid, devant l'Audience nationale, qui
s'apprête à rejeter la demande d'extradition vers l'Argentine
entretien vidéo au journal Público en 2017, enlèvements (SPAS), qu’il dirige durant visant Antonio González Pacheco © Gérard Julien / AFP
décrire Billy el Niño comme « quelqu’un deux décennies. Une fois retraité, ses
qui jouissait de faire du mal » aux autres : sorties hors de son domicile se sont faites L’année suivante, l’Audience nationale,
de plus en plus rares tant il se savait à Madrid, refuse toutefois l’extradition,
Dans son témoignage, José Maria Chato jugeant que les crimes sont prescrits.
Galante avait expliqué s’être fait attacher traqué par les associations de victimes
des crimes franquistes. Celles-ci ont Dans le même temps, cette juridiction
les mains, lors de son interrogatoire en refuse la qualification de « crimes contre
février 1971, afin de servir de « sac de convoqué quelques modestes escraches
devant son domicile à Madrid, c’est-à-dire l’humanité », qui eux ne peuvent être
frappe », comme ceux qu’utilisent les prescrits, parce qu’il ne s’agit pas, selon
karatékas, pour recevoir les coups. Il avait des rassemblements de voisins visant à
dénoncer la présence d’un « dictateur » elle, d’« une attaque systématique et
aussi décrit le supplice de la baignoire, organisée d’une partie de la population
lorsque sa tête fut à plusieurs reprises dans le quartier :
». À l’époque, le procureur général prend
plongée dans des eaux sales, jusqu’à ce En 2010, une photographie le montrant aussi parti pour l’accusé, tandis que
qu’il perde connaissance. Il s’était aussi participant au marathon de New York fait les associations dénoncent « le mur de
souvenu des coups de matraque dans les le tour des journaux et choque nombre l’impunité » érigé par l’État espagnol.
parties génitales qui l’avaient fait uriner de citoyens espagnols, notamment chez
des caillots de sang pendant des mois. les plus jeunes. Jusqu’au bout, González Sur le front politique, l’arrivée en
Pacheco est parvenu à échapper à la juin 2018 d’un gouvernement socialiste
Né en 1946 dans la province semblait à même de changer la donne.
de Cacerés, limitrophe du Portugal, justice de son pays. Selon le décompte
du journal InfoLibre en 2019, pas moins Pedro Sánchez s’était d’ailleurs fixé une
González Pacheco est recruté en 1971 double priorité, à son arrivée au pouvoir :
en tant que sous-inspecteur de la de 36 plaintes pour tortures portant sur
les dernières années du franquisme et exhumer les cendres de l’ancien dictateur
Brigade dite politico-sociale (BPS). Cette (ce qu’il a fini par faire, de manière
brigade supervisait alors la répression des visant des membres de la police ou
de l’armée ont été déposées dans toute spectaculaire, en octobre 2019), mais
groupes antifranquistes, principalement aussi retirer les décorations décernées
communistes. Il décroche rapidement son l’Espagne. Certaines sont toujours en
cours d’instruction. par l’État espagnol aux ex-officiers
surnom de Billy the Kid espagnol en raison franquistes. Cette dernière procédure s’est
de la facilité avec laquelle il dégaine son Mais c’est la procédure argentine qui révélée, d’un point de vue judirique,
pistolet lors des interrogatoires. Il devient fut, de loin, la plus spectaculaire. En complexe à mettre en œuvre. La décision
ainsi l’un des hommes de confiance du 2010, la justice de Buenos Aires décide d’organiser des élections anticipées, à
commissaire Roberto Conesa, autre figure d’ouvrir une enquête sur les crimes du deux reprises en 2019, a encore retardé ce
sinistre du franquisme finissant. franquisme, arguant de sa compétence chantier.
Après la mort de Franco en novembre universelle en la matière. En 2013, la
juge María Servini finit par lancer un L’objectif a été réaffirmé dans le pacte
1975, la BPS est dissoute. Il rejoint de coalition conclu entre PSOE et Unidas
alors la Brigade centrale d’information Podemos en janvier 2020. Un amendement
où il se spécialise dans l’opposition à à l’actuelle, et très insuffisante, loi sur
des groupes armés d’extrême gauche la mémoire historique, adoptée en 2007
maoïste, les Grapo. D’après la version sous le mandat du socialiste José Luis
donnée par El País, il réussit à devenir Rodríguez Zapatero, a été rédigé. Mais
à cette époque le fiancé d’une militante le surgissement de la crise du Covid-19
des Grapo, et facilite la libération, en

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

a gelé les débats. La mort de González pièce centrale dans la stratégie face au de masques FFP2 de la « réserve
Pacheco ne met toutefois pas un terme aux Covid, un contrepoids qui tire davantage stratégique » nationale avaient été détruits
discussions. L’amendement reste pertinent vers la santé et moins vers l’économique. » sur décision ministérielle, sans avoir été
puisque d’autres anciens policiers, eux Cette pièce manquante, c’est Maggie De remplacés.
aussi décorés à l’époque, sont concernés. Block. Dans les cercles gouvernementaux, Cette « réserve stratégique » de masques
D’après El País, l’État espagnol débourse on décrit une personne « absente », « qui FFP1, FFP2 et chirurgicaux a été
chaque année quelque 18 millions d’euros ne participe pas toujours aux réunions constituée entre 2006 et 2009, dans le
pour financer les avantages financiers liés ministérielles de crise ». Certes, le tri des cadre de « plans pandémie » – depuis
à ces décorations policières et militaires. patients en hôpital, les nombreux lits en tombés aux oubliettes. Début 2009, la
Pas moins de 115 d’entre elles ont été soins intensifs et la suspension des soins Belgique comptait 40 millions de masques
remises avant le retour de la démocratie non essentiels ont permis d’éviter une chirurgicaux et 23 millions de masques à
dans le pays. saturation des hôpitaux. Mais l’attitude filtre stockés dans des hangars du quartier
désinvolte de la ministre étonne dans un militaire de « Belgrade », non loin de
pays qui compte près de 8 000 décès Namur (la capitale de la Wallonie, dans le
En Belgique, la ministre liés au coronavirus (pour 11,5 millions sud du pays).
de la santé sous le feu des d’habitants environ). Ils n’ont pas servi lors de l’épidémie H1N1
critiques En façade, la ministre bénéficie toujours de 2009. « Entre 2015 et 2017, tous les
PAR CÉDRIC VALLET de la solidarité des autres membres du masques qui étaient “sortis” en 2009 et
LE VENDREDI 8 MAI 2020 gouvernement aux « pouvoirs spéciaux », même l’ensemble des masques FFP1 et
dirigé par la libérale francophone FFP2 ont été détruits sur demande du
Manque d’anticipation, incompétence… Sophie Wilmès. Un gouvernement service public fédéral santé », explique
En pleine crise du Covid, les critiques fragile, qui ne doit son existence, par à Mediapart Marc Caekebeke, ancien
pleuvent sur la ministre belge de la santé. essence éphémère, qu’à la pandémie de adjudant de l’armée belge, qui était à
La libérale Maggie De Block, autrefois coronavirus. Dans quelques semaines, l’époque gestionnaire de l’infrastructure
très populaire, est devenue le symbole de une commission d’enquête parlementaire de « Belgrade ».
l’austérité dans le royaume. Elle peine tentera de lever le voile sur les éventuels
à se justifier sur la destruction du stock Selon un compte-rendu de réunion entre
manquements de l’exécutif et de sa l’administration de la santé et l’armée, daté
stratégique de masques, entreprise à partir ministre de la santé.
de 2015. de novembre 2015, les stocks de masques
En attendant, des appels à la démission de FFP1 et FFP2 (environ 5,5 millions de
Bruxelles (Belgique), Maggie De Block commencent à poindre. masques) ont commencé à être détruits
correspondance.–« Encore une drama La CSC Services publics, syndicat dès novembre 2015. Pour se justifier,
queen ! » Ces mots, Maggie De Block, chrétien, est le premier à avoir dégainé. l’administration fédérale belge insiste sur
ministre de la santé flamande du Parmi les récriminations du syndicat, il le fait que ces masques se périmaient. Le
gouvernement belge depuis 2014, les y a l’épineuse question des masques. cabinet de Maggie De Block expliquait,
traîne comme un boulet. Cette libérale les « Un manque total et inconscient de dans le journal La Libre Belgique, que
a écrits le 28 février sur Twitter pour prévoyance », juge la CSC. ces masques n’étaient de toute façon « pas
discréditer le virologue Marc Wathelet stockés dans de bonnes conditions ».
qui tentait d’alerter le gouvernement sur
le risque de débordement des hôpitaux, Différents documents, consultés par
attendu avec le Covid. Un virus que la Mediapart, remettent en cause cette
ministre qualifiait encore, le 5 mars, de version. Dans le compte-rendu de la
« légère grippe ». « Maggie De Block réunion « santé-défense » mentionné
a donné l’impression de ne pas avoir préalablement, il est stipulé que « les
pris la mesure des choses », affirme Jean masques chirurgicaux n’ont pas de
Faniel, directeur du Centre de recherche et date de péremption ». En 2018, la
d’information socio-politiques (Crisp). Maggie De Block, ministre de la santé, le convention entre le service public fédéral
20 mars 2020 © Daina Le Lardic / AFP « Santé publique » et l’armée, permettant
Cette impression imprègne désormais les d’entreposer les masques, arrive à son
Comme en France, la Belgique a connu
cénacles officiels. Un expert scientifique terme. De plus, le terrain de « Belgrade »,
une pénurie de masques FFP2 et de
auprès du gouvernement confie : « Au racheté par la ville de Namur, ne sera plus
masques chirurgicaux qui a frappé, en
moment où il fallait créer un esprit de lutte disponible à la fin de l’année.
premier lieu, les personnels soignants.
collective face au virus, elle a braqué la
Le 23 mars dernier, le magazine Le
moitié du corps médical. Il a manqué une
Vif-L’Expressrévélait que des millions

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

Le 15 mai 2018, Dirk De Groof, un Conséquence de ces errements, la « task se met à parler en utilisant des phrases
responsable du service « Santé publique force » sur les dispositifs médicaux a été simples et courtes, avec un apparent
», cherche une solution. Il écrit un confiée à un autre ministre, Philippe De bon sens, en utilisant un vocabulaire de
courriel à Marc Caekebeke demandant la Backer, chargé… des télécommunications médecin de famille. Tout ça faisait mouche
« prolongation de la convention jusqu’à et de la poste. « C’est un désaveu public auprès d’une partie de l’opinion », se
fin 2018 » : « Ceci nous donnerait le pour celle qui aurait dû gérer ce dossier », souvient Alexis Deswaef.
temps de trouver un autre endroit de résume le directeur du Crisp Jean Faniel. Maggie De Block invente alors son
stockage et [d’]organiser le transport. » Pour Jean-Pascal Labille, secrétaire leitmotiv : « Une politique ferme et
Il n’était alors pas question de destruction général de l’Union nationale des humaine. »« Mais sur le terrain, nous
du stock ni de masques inutilisables. mutualités socialistes – qui fut ministre ne voyions que la fermeté », souligne
Pourtant, en novembre 2018, l’entreprise en 2013 et 2014 aux côtés de Maggie l’ancien président de la Ligue des droits de
Vanheede détruit les 22 271 500 masques De Block –, la gestion de la crise du Covid l’homme, qui se souvient d’une politique
chirurgicaux qui, selon Marc Caekebeke, par la ministre de la santé, « sa sous- d’éloignement du territoire très musclée.
« avaient pourtant été conservés dans de estimation de la situation, son manque
bonnes conditions de stockage ». Sa législature à la santé depuis 2014
d’empathie et le fait qu’elle ne reconnaisse est surtout marquée par des coupes
En résumé : en trois ans, la Belgique jamais d’erreur, tout ça, c’est le dernier budgétaires. « Le gouvernement, comme
s’est débarrassée de son stock de masques clou dans le cercueil ». Car la crise du ses prédécesseurs, a pratiqué une
sans jamais le remplacer. Le cabinet Covid s’ajoute à d’autres crises qui ont politique d’austérité qui a été assez
de Maggie De Block explique qu’un émaillé sa mandature. marquée dans les soins de santé », résume
« plan » de remplacement a été demandé Lorsque Maggie De Block décroche le Jean Faniel. Dans ce gouvernement, on
à l’administration. « Nous voulions une portefeuille de la santé, en 2014, dans le trouve au budget une certaine… Sophie
proposition de stock tournant, dit-on au gouvernement de Charles Michel – une Wilmès.
cabinet de la ministre. Une partie du stock coalition de libéraux francophones et de
serait régulièrement mise sur le marché Selon le Bureau du plan belge, le
partis flamands, dont les nationalistes de vieillissement de la population, les progrès
pour éviter qu’il ne se périme. C’est la N-VA –, elle suscite l’enthousiasme
complexe, cela prend du temps. » technologiques et les maladies chroniques
d’une partie des acteurs de la santé. devraient conduire à une augmentation
Des faveurs pour l’industrie Son parler vrai, sa formation de médecin annuelle des dépenses de 2,5 %. On en est
pharmaceutique généraliste et son envie de réformer loin. En 2017, le budget santé n’a crû que
l’hôpital – rongé par les logiques de de 0,5 % – contre une hausse annuelle de 2
Cette version hérisse plus concurrence effrénée – séduisent. « Mais à 3 % sous le gouvernement précédent. Par
d’un fonctionnaire aujourd’hui. Un elle est aussi très “flamingante” [donc très conséquent, le secteur est contraint à des
interlocuteur d’une administration pro-flamande – ndlr], ajoute Jean-Pascal économies : 900 millions en 2017, selon la
explique : « Le service public fédéral Labille. Il n’y a pas un seul francophone Mutualité chrétienne.
a, dès la fin de l’année 2018, mis deux dans son équipe. »
options sur la table de la ministre. Celle Le remboursement des consultations chez
À cette époque, la libérale est l’une des un médecin spécialiste a diminué, le
d’une reconstitution du stock à l’identique
personnalités préférées des Flamands…, ticket modérateur pour les antibiotiques
ou de la constitution progressive d’un
mais aussi, chose rare dans ce pays a augmenté. « Mais les patients ont
stock tournant. Le cabinet ne s’est jamais
fracturé entre Nord et Sud, de nombreux surtout été touchés indirectement par ces
prononcé. Il y a un vrai problème de
francophones l’apprécient. De 2011 à économies, explique Jean Hermesse, vice-
décision. »
2014, elle s’est fait connaître au secrétariat président de la Mutualité chrétienne. Les
Ce n’est pas tout. Alors que l’épidémie d’État à l’asile et à la migration. « Je dirais honoraires des prestataires n’ont pas été
s’installait en Belgique, Maggie De Block plutôt qu’elle a construit sa popularité sur indexés, ce qui a augmenté le nombre de
a affirmé à plusieurs reprises que le dos de l’asile et de l’immigration », déconventionnements et les suppléments
« le port du masque n’avait pas regrette Alexis Deswaef, avocat, qui était d’honoraires, déclenchant une sorte de
de sens scientifiquement ». Il est alors président de la Ligue des droits de privatisation insidieuse de la santé. »
aujourd’hui recommandé partout et l’homme.
obligatoire dans les transports en commun. Alors que l’ensemble des acteurs de
En 2011, Maggie De Block surprend son la santé se serrait la ceinture, des
Pour notre expert scientifique auprès du
monde. À peine installée dans son fauteuil dépassements de budget ont été observés
gouvernement, « Maggie De Block a flouté
de secrétaire d’État, elle décide… de se chaque année, à l’avantage de l’industrie
le message […], car c’est elle qui a détruit
taire, pendant trois mois, le temps de bien pharmaceutique. « Un privilège de
le stock stratégique. Cela aurait été un
s’imprégner de ces matières complexes. presque 800 millions d’euros a été
suicide politique. »
Cette forme d’humilité séduit. « Puis elle

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

accordé à l’industrie pharmaceutique par nos données de santé. Dans un avis, la et d’outils de télésuivi, télésurveillance
des accords secrets qui échappent à Cnil relève, notamment, que le contrat ou télémédecine », les données des
tout contrôle des partenaires sociaux », « mentionne l’existence de transferts de laboratoires, celles des services d’urgence,
dénonce Jean-Pascal Labille. données en dehors de l’Union européenne « des enquêtes réalisées auprès des
Comme le révélait le trimestriel belge ». La directrice du projet dément. personnes pour évaluer leur vécu » ou
Médor en 2018, le budget consacré encore celles issues du pourtant contesté
au remboursement de médicaments dits SI-VIC, le système de suivi des victimes
innovants avait augmenté de 600 %. lors de catastrophes sanitaires qui, au mois
« Maggie De Block a usé jusqu’à la d’avril dernier, avait été utilisé pour ficher
corde le dispositif de négociation avec des gilets jaunes.
les entreprises pharmaceutiques afin de Le Health Data Hub récupérera aussi
mettre sur le marché des médicaments, des données issues des enquêtes
sans vraiment privilégier ce qui est © Reuters épidémiologiques instaurées par la loi de
innovant », regrette Muriel Gerkens, prolongation de l’état d’urgence sanitaire,
Tandis que tous les yeux sont rivés sur les
ancienne élue écologiste spécialiste des dont celles du Système d’information
débats autour de l’application StopCovid
questions de santé. national de dépistage populationnel
et du dispositif de fichage envisagé dans
Pendant ce temps-là, certaines professions (SIDEP), un fichier spécialement créé
le cadre des enquêtes épidémiologiques
ont particulièrement souffert des pour centraliser les résultats d’analyses
de suivi des personnes infectées, le
contractions budgétaires. L’une des des laboratoires. Comme l’explique un
gouvernement a autorisé, au nom de
fonctions les moins bien dotées de document du ministère de la santé que
l’état d’urgence sanitaire, le déploiement
Belgique, c’est celle d’infirmier. La Mediapart a pu consulter, l’un des buts
anticipé du Health Data Hub, la plateforme
crise de ce métier ne date pas de du SIDEP sera en effet de « permettre
devant centraliser l’ensemble de nos
Maggie De Block, mais les économies un réutilisation des données homogènes et
données de santé, hébergées par Microsoft
ont accentué le stress, la pression, les de qualité pour la recherche ». « Dans
et, s’inquiète la Commission nationale
cadences. le cadre du Health Data Hub », cette
de l’informatique et des libertés (Cnil),
réutilisation se fera « avec un chaînage
En juin 2019, le Centre fédéral d’expertise potentiellement transférables aux États-
avec les autres données du SNDS ».
des soins de santé estimait qu’il manquait Unis.
l’équivalent de 5 526 embauches à temps Alors que le projet était encore en cours
plein supplémentaires pour assurer la de déploiement, et que tous les textes
sécurité des patients. Un chiffre colossal. d’applications ne sont pas encore prêts, le
C’est d’ailleurs cette même année que gouvernement a pris le 21 avril dernier,
le mouvement de grève des « blouses au nom de l’état d’urgence sanitaire, un
blanches » s’est déclenché. Grâce à leur arrêté modifiant celui du 23 mars sur
mobilisation, les infirmiers ont obtenu l’organisation du système de santé durant
du gouvernement, en novembre 2019, un l’épidémie. Il autorise le Health Data © Reuters
« fonds blouses blanches » de 400 millions Hub, ainsi que la Caisse nationale de Ce fichier « va aider à l’identification des
d’euros. Sa concrétisation traîne et l’assurance-maladie (Cnam), à collecter, cas car il permet d’avoir une visibilité
inquiète les personnels hospitaliers, mis à « aux seules fins de faciliter l’utilisation sur les nombreux cas de contamination
rude épreuve avec le Covid. des données de santé pour les besoins testés en dehors de l’hôpital », explique
de la gestion de l’urgence sanitaire et de à Mediapart la directrice du Health Data
l’amélioration des connaissances sur le Hub Stéphanie Combes. « Les données
La Cnil s’inquiète d’un virus Covid-19 », un nombre considérable seront pseudonymisées », assure-t-elle.
possible transfert de nos de données.
Autre ajout au Health Data Hub,
données de santé aux Etats- Seront ainsi intégrées à la plateforme l’arrêté prévoit une « remontée
les données du Système national des
Unis données de santé (SNDS) qui regroupe
hebdomadaire » des données du
PAR JÉRÔME HOURDEAUX programme de médicalisation des
LE VENDREDI 8 MAI 2020 lui-même les principales bases de données systèmes d’information (PMSI), qui
de santé publique, les « données de comptabilise les actes médicaux facturés
Au nom de l’état d’urgence, le pharmacie », les « données de prise en par les hôpitaux dans un but de
gouvernement a accéléré la mise en place charge en ville telles que des diagnostics gestion économique et administrative des
du Health Data Hub, une plateforme ou des données déclaratives de symptômes établissements. « C’est essentiellement un
devant centraliser la quasi-totalité de issues d’applications mobiles de santé

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

fichier économique et qui peut avoir ses Le Health Data Hub avait été acté par la Enfin, et sans doute s’agit-il du point le
limites en fonction des usages, détaille loi santé du 24 juillet 2019. Son but est plus bloquant, l’ensemble de ces données
Stéphanie Combes. Mais il comporte de remplacer l’actuel SNDS qui centralise sera hébergé par le géant américain
beaucoup d’informations intéressantes. Il déjà les principaux fichiers de santé, Microsoft.
comprend des codes qui permettent de dont celui de l’Assurance-maladie, tout en Comme le racontait Mediapart, ce projet
déterminer chaque acte médical, et donc élargissant considérablement sa portée. À était confronté à une fronde de plusieurs
par exemple de savoir si le patient a terme, toute donnée collectée dans le cadre acteurs du monde médical. Les hôpitaux,
été en réanimation. Croisées aux données d’un acte remboursé par l’Assurance- notamment, possèdent déjà leurs propres
de l’Assurance-maladie, elles permettront maladie sera centralisée dans le Health bases de données, stockées dans des
par exemple d’évaluer la comorbidité ou Data Hub, des données des hôpitaux à « entrepôts », qu’ils exploitent déjà par
les facteurs de risque. » celles du dossier médical partagé ou celles eux-mêmes. Beaucoup acceptent mal cette
À quoi servira une telle concentration de des logiciels professionnels utilisés par les obligation de transférer, sans contrepartie,
données ? « Les outils numériques peuvent médecins et les pharmaciens. ce véritable patrimoine numérique, qui
être une aide à la gestion de cette crise Cette concentration sans précédent plus est pour que celui-ci soit centralisé
sanitaire », assure Stéphanie Combes, qui de données de santé avait suscité à l’extrême et confié à un acteur soumis
donne quelques exemples. « Il y a tout immédiatement de vives inquiétudes, à la loi américaine qui peut, en théorie,
d’abord des outils d’aide à la modélisation notamment de la Commission nationale le contraindre à offrir un accès à ces
de l’évolution de l’épidémie, en analysant de l’informatique et des libertés (Cnil). données aux autorités. Ces craintes avaient
notamment les passages aux urgences. On Dans un avis rendu sur la loi santé, été notamment exprimées dans un courrier
pourra également plus facilement évaluer elle soulignait qu’« au-delà d’un simple envoyé par le directeur de l’AP-HP Martin
l’efficacité des traitements grâce à ce élargissement, cette évolution change Hirsch au ministère de la santé et que
qu’on appelle des “essais virtuels”, les la dimension même du SNDS, qui Mediapart avait pu consulter.
“données de vie réelle” qui, croisées avec viserait à contenir ainsi l’ensemble De plus, l’attribution de l’hébergement à
les données pathologiques, permettront des données médicales donnant lieu à Microsoft s’était faite sans appel d’offres,
de comprendre dans quels cas le virus remboursement ». La commission appelait provoquant ainsi la colère d’autres acteurs
se développe et donc de mieux suivre « dès maintenant l’attention sur la du numérique français. Au mois de mars
les patients à risque. Même si pour problématique majeure du respect, en dernier, plusieurs d’entre eux avaient écrit
l’instant il est un peu trop tôt, on pratique, des principes de limitation des au ministère de la santé pour dénoncer
pourra analyser les parcours de soin des finalités et de minimisation des données un délit de « favoritisme » et demander
personnes ayant été contaminées. Enfin, à par ces nouveaux traitements, évoluant l’ouverture d’une enquête.
plus long terme, ces données permettront dans un contexte d’accumulation de
d’étudier les conséquences plus générales données pour alimenter les algorithmes Dans ce contexte particulièrement tendu,
de cette crise, au-delà du virus lui-même. d’intelligence artificielle ». le déploiement du Health Data Hub
Je pense par exemple aux conséquences devait se faire de manière progressive.
De plus, le Health Data Hub est géré par un La loi santé ne faisait que fixer
du confinement sur notre système de santé groupement d’intérêt public (GIP) chargé
qui a entraîné le report de nombreux les grands principes de la plateforme.
d’administrer l’ouverture des données à De nombreux points, notamment son
actes médicaux. On pourra mieux prévoir des acteurs extérieurs. Or, comme le
et organiser la reprogrammation de ces architecture, devaient être tranchés en
soulignait la Cnil, la loi santé a également collaboration avec la Cnil et l’Agence
actes. » modifié les textes régissant ces accès nationale de sécurité des systèmes
Pourtant, la publication de cet arrêté afin de permettre leur utilisation par des d’informations (Anssi) avant de faire
accélérant la mise en place du Health Data acteurs privés. Jusqu’alors, les données l'objet d'un décret qui n'a toujours pas été
Hub n’est pas du goût de tout le monde. personnelles de santé ne pouvaient être pris. Interrogé par Mediapart au mois de
Lancé au printemps 2018 par Emmanuel soumises à un traitement informatique novembre, Thomas Dautieu, directeur de
Macron dans la foulée du rapport Villani que dans le cadre de « l’accomplissement la conformité à la Cnil, se voulait pourtant
sur l’intelligence artificielle, ce projet est des missions des services de l’État » ou rassurant. « La sécurité informatique est
en effet vivement contesté en raison des « à des fins de recherche, d’étude ou un sujet dont l’importance est bien prise
craintes relatives à la protection de la vie d’évaluation » et « répondant à un motif en compte, nous expliquait-il. Nous avons
privée des usagers et faisait actuellement d’intérêt public ». La loi santé a fait des échanges réguliers et nous travaillons
l’objet de discussions visant à apaiser les disparaître toute référence à une finalité avec le ministère et avec l’Anssi sur ces
tensions. scientifique pour ne conserver que le questions. Il y a également la question
« motif d’intérêt public ». des droits des personnes. C’est un aspect
important. Nous avions demandé que les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

missions de la future plateforme incluent Interrogée sur ce point, Stéphanie Combes Sur ce point, Stéphanie Combes explique
la protection des droits des patients, ce qui dément pourtant les affirmations de la qu’en effet les clefs de chiffrements
a été accepté. » Cnil. « Nous ne sommes pas alignés sur des données seront générées par un
cette phrase de l’avis. Le contrat prévoit « HSM » (Hardware Security Module),
Stéphanie Combes renvoie à « la en effet que des données peuvent être un « coffre-fort numérique » et envoyées
page 11 du contrat » transférées par l’hébergeur dans certains à la plateforme ainsi qu’à Microsoft. Mais
La mise en place accélérée du Health Data cas, sauf indication contraire. Or, nous ces clefs « sont utilisées de manière
Hub est donc vue par beaucoup comme un avons bien spécifié que les données ne automatique sans intervention humaine ».
passage en force. Et du côté de la Cnil, le devaient pas sortir du territoire français », Concernant les accès des administrateurs,
ton s’est visiblement durci. Jeudi 23 avril, explique-t-elle. La Cnil aurait-elle alors la directrice du Health Data Hub explique
la commission a rendu un avis pointant mal lu le contrat ? « Je ne dis pas ça. « qu’il peut y avoir un accès des
de nombreuses inquiétudes, et dévoilant au Mais je trouve que les faits sont un peu administrateurs à certaines conditions.
passage quelques nouvelles informations détournés. En tout cas, nous avons bien Mais pas n’importe lesquelles. Nous
sur le projet. indiqué que les données ne pourront pas contrôlons ces accès et nous nous sommes
être transférées. Je peux même vous dire engagés à refuser toute demande qui ne
La plus importante est sans doute que,
que c’est à la page 11 du contrat. » serait pas légitime. Nous avons totalement
contrairement à ce qui était jusqu’alors
affirmé, des données confiées à Microsoft sécurisé cet aspect-là », assure-t-elle.
pourront bien être transférées aux États- La Commission remet en cause un autre
Unis dans certains cas. Jusqu’à présent, engagement du Health Data Hub : les
les données devaient être stockées dans données mises à la disposition des porteurs
des serveurs gérés par le géant américain, de projets ne devaient pouvoir être
mais localisés dans l’Union européenne. utilisées qu’au sein de la plateforme, sans
Selon la Cnil, qui a pu consulter pouvoir les exporter. Si ce principe est
le contrat liant le Health Data Hub maintenu, la Cnil s’interroge désormais
à Microsoft, celui-ci prévoit bien une © AFP dans son avis « sur l’effectivité du blocage
localisation par défaut des données au Peut-être encore plus inquiétant, la Cnil de toute possibilité d’exportation » et
sein de l’UE. En revanche, « cette affirme que, même si les données semble indiquer que celle-ci sera en
localisation ne s’applique qu’aux données stockées seront bien chiffrées « avec des réalité possible dans certains cas. « En
“au repos”, alors même que le contrat algorithmes à l’état de l’art à partir conséquence la Commission appelle le
mentionne l’existence de transferts de de clés générées par les responsables ministère à indiquer explicitement que
données en dehors de l’Union européenne de la plateforme sur un boîtier chiffrant toutes les fonctionnalités d’exportation
dans le cadre du fonctionnement courant maîtrisé par la plateforme des données des données seront totalement désactivées
de la plateforme, notamment pour de santé », les clefs de déchiffrement et inaccessibles aux utilisateurs »,
les opérations de maintenance ou de seront envoyées à Microsoft. « Elles recommande l’avis.
résolution d’incident ». seront conservées par l’hébergeur au sein Sur ce point également, Stéphanie
La Cnil poursuit en soulignant que d’un boîtier chiffrant, ce qui a pour Combes dément. « Dans la
la législation américaine permet aux conséquence de permettre techniquement plateforme, des contrôles tant techniques
autorités de contraindre les entreprises à à ce dernier d’accéder aux données », qu’organisationnels ont été mis en place
leur fournir leurs données. Elle rappelle pointe l’avis de la commission. pour garantir l’impossibilité d’exporter
« les inquiétudes […] concernant l’accès Elle s’inquiète également d’un manque des données brutes. Seuls les résultats des
par les autorités des États-Unis aux d’encadrement des procédures d’accès recherches peuvent être exportés après
données transférées aux États-Unis, plus des administrateurs de la plateforme. contrôles. Je n’explique pas pourquoi la
particulièrement la collecte et l’accès aux Dans l’étude d’impact du projet, « une Cnil exprime des doutes à ce sujet car ce
données personnelles à des fins de sécurité fonctionnalité d’autorisation préalable fonctionnement a été présenté dans nos
nationale », notamment dans le cadre de la des accès administrateurs » était bien séances de travaux communs et semblait
loi FISA. Elle rappelle que cette question prévue. Mais « la Commission relève leur convenir», explique-t-elle.
fait d’ailleurs l’objet actuellement d’une que cette fonctionnalité ne semble pas
procédure « soumises à la Cour de justice La directrice du Health Data Hub et la
mentionnée dans les contrats fournis. commission sont en revanche d’accord sur
de l’Union européenne » et qu’« un arrêt En outre, la Commission s’interroge sur
de la Cour dans cette affaire est attendu un point : la durée de conservation des
l’effectivité de cette mesure qui ne semble données. Dans son avis, la Cnil pointe en
dans les mois qui viennent ». pas couvrir la totalité des accès possibles effet que « le projet ne mentionne pas de
». durée de conservation précise, s’agissant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

des données contenues dans l’entrepôt ». Commission. Ils étaient d’ailleurs présents écosystème universitaire, médiatique,
Elle « en déduit que les données ne devront à notre dernière réunion d’homologation. juridique, associatif et politique pour
être conservées dans celui-ci que pour la Les échanges ne sont pas du tout rompus. réaffirmer les valeurs d’autonomie et des
durée de l’état d’urgence sanitaire ». Elle Nous allons leur montrer ce que nous “communs” et, pour faire naître un large
précise cependant que celles-ci pourraient avons mis en place. » débat de société. »
être conservées si le décret d’application Mais était-il vraiment nécessaire d’utiliser Les informations de la Cnil selon
de la loi santé à venir le prévoit. À l’état d’urgence pour faire avancer le lesquelles les données pourraient être
condition que celui-ci soit pris avant la fin projet ? « Nous attendons toujours le transférées aux États-Unis par Microsoft,
de l’état d’urgence. La Cnil « considère décret qui va inscrire le Health Data qui, de plus, disposerait des clefs
[…] que dans l’hypothèse où l’adoption Hub dans notre système santé, répond permettant de déchiffrer les données,
du cadre juridique de droit commun Stéphanie Combes. Il doit fixer notamment peuvent, si elles sont avérées, avoir un
applicable à la plateforme des données son catalogue, la liste des bases de effet dévastateur sur le projet comme en
n’aurait pu être finalisé à l’issue de données qui seront partageables. Pour témoigne cet appel, lancé par un médecin
l’état d’urgence sanitaire, l’ensemble des être totalement transparente, je peux vous marseillais. « Je me souviens que, très
données collectées pendant cette période dire qu’actuellement, le Health Data Hub tôt, des responsables du Health Data Hub
devra être détruit », indique l’avis. ne contient que les données de la base étaient venus nous présenter le projet
« En effet, les données ne sont censées être OSCOUR de Santé publique France qui au CNRS et la question de Microsoft
stockées que durant la période de l’état enregistre les passages aux urgences. De avait été l’une des premières posées », se
d’urgence sanitaire, acquiesce Stéphanie plus, les projets qui nous sont présentés rappelle Catherine Bourgain, chercheuse
Combes. À sa fin, elles devront être doivent respecter toutes les procédures. Il en génétique humaine et sociologie des
détruites, sauf si un autre texte prévoit ne peut y avoir d’accès sans cadre clair. sciences à l’Institut national de la santé et
cette conservation lors de la mise en place C’est pour cela que nous avions besoin de la recherche médicale (Inserm).
finale du Health Data Hub. » d’un texte en attendant que ce décret soit « Ce projet suscite beaucoup
pris. » d’oppositions et de freins, poursuit la
« On a l’impression que le big
data est une réponse magique » Il n’en reste pas moins que le chercheuse. Les hôpitaux et les chercheurs
gouvernement va devoir composer avec trouvent exorbitant qu’on leur demande
Sur la forme, la Cnil ne cache pas les vives résistances que suscite ce projet de transférer des données qu’ils ont
son étonnement de voir le gouvernement et que cet arrêté et l’avis de la Cnil collectées. J’ai par exemple un collègue de
accélérer à ce point la mise en place ont ravivées. Dès le 10 décembre, une l’Inserm qui est responsable d’une grosse
du Health Data Hub, quitte à donner tribune publiée dans Le Monde et signée cohorte avec qui je discutais de ce sujet
l’impression d’un passage en force. En par plus d’une centaine de personnes, et qui me disait qu’il ne transférerait
effet, non seulement le projet ne dispose dont de nombreux professionnels de la pas ses données en m’expliquant :
pas encore de cadre juridique et technique, santé, appelait à « garder la main “Si nous transférons nos données, c’est
mais il faisait en outre actuellement l’objet sur les technologies employées » et à également la responsabilité liée à ces
d’« un plan d’action conséquent de mise « empêcher la privatisation de la santé » données que nous transférons.” Quand
en œuvre de mesures de sécurité s’étalant en favorisant des solutions alternatives un chercheur récolte des données, il y
sur une période de plusieurs mois ». comme le « partage d’algorithmes et a un contrat moral, et parfois même un
« La Commission s’interroge donc sur de logiciels transparents et utiles aux contrat tout court, entre lui et la personne
les conditions de démarrage anticipé de patients ». qu’il interroge. S’il perd la main sur
la solution technique dans un contexte ses données, comment pourrait-il savoir
où la plateforme de données de santé a Depuis la publication de l’arrêté,
le collectif Interhop, composé de l’usage qui en sera fait ? »
dû accomplir en quelques semaines des
professionnels du secteur de la santé Et les autorités auraient tort de sous-
opérations, dont certaines structurantes,
et de l'informatique médicale, a publié estimer le poids de ces résistances, estime
pour garantir la sécurité des données
un nouvel appel. « Contrairement à Catherine Bourgain : « Il y a le texte et
traitées, étaient prévues pour s’étaler sur
l’avis de nombreux acteurs – Commission il y a ce qu’en font les acteurs. Penser
plusieurs mois », souligne l’avis.
national informatique et des libertés, qu’un arrêté peut changer les pratiques du
« Nous avions prévu de mettre en Ordre national des médecins, Conseil monde médical, c’est ignorer à quel point
production au début du mois de juin. national des barreaux, hôpitaux –, le celui-ci est structuré par des élites, voire
L’arrêté a été pris fin avril. Cela ne gouvernement français s’appuie sur le des baronnies, locales ou thématiques,
fait que quelques semaines d’avance, géant américain Microsoft pour stocker avec une culture très forte de l’opposition.
plaide Stéphanie Combes. De plus, l’ensemble des données de santé, affirme- C’est un corps qui ne se laisse pas
nous continuons à travailler avec la t-il. Nous appelons à la constitution d’un facilement dicter ce qu’il doit faire. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

La chercheuse, elle-même, est sceptique LE VENDREDI 8 MAI 2020 la santé Jérôme Salomon l’a présentée, le
sur l’utilité réelle du Health Data Hub. 1er mai, le Lot était apparu en rouge, ses
À compter du 11 mai, tous les cas
« Il y a une sorte de croyance dans les habitants n’en sont pas revenus.
positifs ou suspects de Covid-19 seront
capacités des traitements algorithmiques,
dépistés et isolés, ainsi que tous leurs cas La France devrait avoir en fin de semaine
estime-t-elle. Le pari, c’est qu’on va
contacts. Pour conduire cette politique de prochaine une vision plus claire de la
pouvoir croiser des données avec un
santé publique, l’État construit un système circulation de son épidémie. Car la prise
niveau de quantité très important, même
d’information nominatif. en charge d’un malade présentant des
si elles ne sont pas de bonne qualité, pour
obtenir quelque chose. Mais beaucoup de Comme prévu, le ministre de la santé symptômes sans gravité du Covid-19
spécialistes sont très sceptiques sur cette Olivier Véran a présenté jeudi, aux change du tout au tout. Il doit désormais «
approche. On a l’impression que le big côtés du premier ministre, le plan de contacterimmédiatement » son médecin, a
data est une réponse magique à tous les déconfinement qui entrera en vigueur à expliqué Olivier Véran. Celui-ci prescrira
problèmes, permettant de compenser la compter du lundi 11 mai. alors un test et demandera au patient de
qualité par la quantité. Mais cela relève rester chez lui, « en isolement » dans
Les indicateurs qui vont guider le l’attente du résultat du test PCR. S’il
surtout d’un rapport à la construction du déconfinement basculent doucement du
savoir très déplacé car ne prenant pas en est positif, « il vous suivra tout au long
rouge au orange puis au vert. L’occupation de votre maladie, il alertera l’assurance-
compte la valeur individuelle des données. des lits d’hôpitaux par des malades du
» maladie qui vous contactera afin de
Covid-19 reste élevée en Île-de-France, commencer avec vous une enquête visant
Stéphanie Combes, de son côté, reste dans le Grand Est, les Hauts-de-France à identifier les personnes que vous auriez
optimiste. « Les gens du collectif Interhop et en Bourgogne Franche-Comté, et ce pu contaminer », a détaillé le ministre.
ne représentent pas tout le monde seul indicateur justifie le maintien de ces Ces « cas contacts » d’une personne
hospitalier, attaque-t-elle. J’ai encore régions en zone rouge. malade seront à leur tour contactées par
eu aujourd’hui des réunions avec les Les deux autres indicateurs incitent plutôt l’assurance maladie et invitées à s’isoler et
initiateurs de trois projets portés par des à un optimisme prudent. Le déconfinement à se faire dépister « 7 jours plus tard ».
établissements hospitaliers de l’Est et du restait conditionné à un dispositif de test
Grand-Ouest. Le Health Data Hub ne Le ministre de la santé a ainsi résumé
enfin capable de dépister tous les cas de le dispositif de traçage de l’épidémie de
va pas remplacer les initiatives locales. Covid-19 suspects et toutes les personnes
Nous sommes là pour les favoriser, les Covid-19 qui débute lundi 11 mai. Il est
contacts. détaillé dans une instruction ministérielle,
aider notamment financièrement en leur
Plus de deux mois après le début de cette co-écrite par les ministères de la santé
proposant des partenariats, car nous
crise sanitaire, « la France est prête à et de l’intérieur, que nous nous sommes
avons des financements prévus pour cela.
dépister massivement », a déclaré Olivier procurée. Le « continuum opérationnel
Je suis certaine que les premiers projets
Véran, en présentant une carte de France unissant la chaîne dépistage-traçage-
vont servir d’exemple et vont réussir à
intégralement verte. Sur le dernier critère, isolement » est résumé dans ce graphique.
convaincre les autres de suivre. »
celui de la circulation active de l’épidémie,
Contactée par Mediapart, la Cnil n’a le vert gagne aussi : seuls persistent en
pas souhaité répondre à nos questions. rouge Paris, l’Oise et Mayotte.
Mais elle précise qu’elle reviendra
« très prochainement » sur le sujet.
Selon nos informations, un avis non
sollicité par le gouvernement et ne
concernant pas le décret doit être adopté
jeudi prochain. Parallèlement, Stéphanie
© Capture d'écran
Combes sera auditionnée le même jour par
la Commission. L’occasion de dissiper les Le « traçage » des cas de Covid-19 se fait
malentendus ou de mettre les points sur les © Capture d'écran selon trois niveaux. Le premier est celui
« i ». Mais cette dernière carte n’a en réalité des médecins généralistes ou hospitaliers
pas une grande signification, car elle est qui, lorsqu’ils reçoivent un patient
simplement basée sur les « suspicions avec des symptômes caractéristiques du
Traçage des cas suspects de de cas de Covid-19 » aux urgences. La Covid-19, doivent lui prescrire un test de
Covid-19: le secret médical première fois que le directeur général de dépistage, ou encore des masques. Mais
ils seront aussi chargés de « tracer » les «
en question cas contacts », à l’intérieur de la famille,
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE
autour de ce patient 0. Ces cas contacts

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

se voient aussi prescrire des masques et ce « dispositif est contraire aux missions système d’information, le SIDEP (système
un test de dépistage. Tous sont invités à de la sécurité sociale, dont le rôle n’est pas d’information de dépistage), partagé entre
s'isoler, sans mesure de contrainte. de ficher les assurés sociaux en fonction tous ses acteurs – médecins généralistes,
En deuxième niveau intervient de leur maladie, ni d’établir des listes de biologistes, assurance maladie et ARS –
l’assurance-maladie, chargée de rappeler personnes ayant été en contact avec des où seront indiqués les noms, les adresses,
le « patient 0 », et de l’interroger pour malades », estiment les syndicats. les numéros de téléphone de tous les
élargir le cercle de ses cas contacts, au-delà Au niveau 3, celui des ARS, le travail de cas de Covid-19 suspects, avérés ou
de la famille. traçage attendu est au contraire « habituel contacts, ainsi que le résultat de leurs tests
» : « Au terme de traçage, je préfère celui de dépistage. Ces données personnelles
En troisième niveau interviennent les pourront « être traitées et partagées, le
agences régionales de santé (ARS), qui de recherche de sujet contact, explique
Thierry Fouéré, président du Syndicat des cas échéant sans le consentement des
se concentreront sur les cas complexes : personnes intéressées ».
les cas de Covid-19 en « milieu collectif médecins inspecteurs de santé publique,
», comme les établissements sociaux et affilié à l’Unsa (SMISP-Unsa). C’est Ce système d’information est créé par
médico-sociaux, les prisons ou encore les de l’épidémiologie d’intervention. On en l’article 6 du projet de loi prorogeant
« clusters ». fait régulièrement, par exemple en cas l’état d’urgence sanitaire et complétant ses
d’épidémie de rougeole, ou au moment des dispositions, en cours de lecture. Au cours
Au premier niveau de ce dispositif, crises sanitaires du SRAS ou d’Ebola, La de son passage au Sénat, cet article a
Jacques Battistoni, président de MG difficulté aujourd’hui, c’est le volume des été débattu et amendé. Les sénateurs ont
France, le principal syndicat de médecins interventions, que l’on a du mal à mesurer. notamment limité l’existence de ce fichier
généralistes, se montre satisfait : « Le » à « la durée de l’état d’urgence sanitaire
médecin généraliste trace les cas contacts, ». Ils ont également créé un Comité
dans la mesure du possible, dans le cadre Mais quelle que soit l’ampleur des cas à
suivre, dans cette épidémie, les médecins de contrôle associant « la société civile
de son travail habituel : il interroge et le Parlement » chargé en particulier
le patient sur ses conditions de vie, de santé publique de l’ARS ne sont
« pas assez nombreux : seulement 220, de veiller au « respect des garanties
son entourage familial, dans un dialogue entourant le secret médical et la protection
en confiance. L’objectif est d’abord de alors que nous étions 350 en 2010, à
la création des ARS, rappelle Thierry des données personnelles ». Mais le
l’aider à protéger sa famille. » projet de loi doit encore repasser devant
Fouéré. Faute de moyens humains, on
Pour ce premier niveau d’enquête, le doit donc se concentrer sur le niveau l’Assemblée nationale dans le week-end,
médecin généraliste libéral va percevoir 3 d’intervention. L’élargissement du et être modifié.
un forfait de 55 euros, gonflé de 2 à 4 nombre de professionnels qui vont faire Pour le Syndicat de la médecine générale,
euros en fonction du nombre de contacts ce travail aux niveaux 1 et 2, qui « soigner n’est pas ficher. L’éthique des
renseignés au-delà du cercle familial. relève de nos missions, nous inquiète. médecins n’est pas à vendre », dénonce-
Au deuxième niveau, celui de Est-ce que la qualité de l’investigation t-il dans un communiqué le 5 mai. À
l’assurance-maladie, c’est l’incrédulité. de ces cas et sujets contacts sera au ses yeux, le dispositif de traçage prévu
Selon des documents internes que rendez-vous ? Est-ce qu’ils seront bien par le projet de loi du gouvernement «
nous nous sommes procurés, les encadrés par des médecins, soumis au n’est pas de la santé publique, et si les
caisses primaires d’assurance-maladie secret professionnel ? On attend d’être médecins suivent, ils et elles trahiront leur
vont devoir mobiliser entre 4 000 et 6 500 rassurés ». éthique professionnelle ». Car « nulle part
agents, 7 jours sur 7, de 8 heures à 19 n’est fait mention de la question du secret
heures.
« Soigner n’est pas ficher » médical, qui est donc allègrement bafoué
En réponse à nos questions, l’assurance- ».
Tous les types de métiers seront sollicités :
maladie l’assure : « L’ensemble des
des médecins, des infirmières, mais aussi Pour Mathilde Boursier, membre de
personnels habilités » à conduire ces
des agents d’accueil, qui seront chargés à ce syndicat, ce fichier ne peut pas
investigations sont « soit du personnel
leur tour de tracer les cas contacts. « Nous être comparé à un fichier classique de
médical et paramédical, soit des salariés
avons privilégié des personnes avec un l’assurance-maladie, « car il comprend
habitués et formés à traiter des
profil médical », assure l’assurance- un diagnostic », celui du Covid-19, alors
données sensibles dans le respect de la
maladie, en réponse à nos questions. que l’assurance-maladie ne collecte que
confidentialité ».
Furieux, les syndicats CGT et FO de des données sur le remboursement de
Mais pour les syndicats FO et CGT, médicaments ou d’examens médicaux. Ce
l’assurance-maladie dénoncent dans un
« ce dispositif remet en cause le dispositif ne sert pas à ses yeux un intérêt
communiqué commun « un coup de force,
secret médical et le secret professionnel
réalisé au mépris des règles les plus
». Car à ce dispositif est adossé un
élémentaires du droit du travail ». Surtout,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

de santé publique parce qu’il « crée de la données renseignées dans ce fichier, Dans ce cas, les cas contacts sont invités
suspicion, les gens vont avoir peur de nous au niveau médical, s’arrêtent au à se déplacer pour être testés : « On
parler ». diagnostic de Covid-19. Elles n’ont pas les attend, on a confiance. » À tous est
Elle s’interroge aussi : « À qui vont être beaucoup d’intérêt en elles-mêmes. Elles distribué « un kit de protection composé de
transmises ces données médicales ? Ces nous permettent simplement de suivre masques et de gel hydro-alcoolique ».
personnes sont-elles également soumises l’épidémie et de casser les chaînes de Pour cette médecin, le dispositif de l’État
au secret ? » Sur la possible exploitation contamination. » est incomplet : « Passer uniquement par
des données, par des assureurs ou des Pour lui, le rôle du médecin généraliste est le médecin généraliste est insuffisant, car
sociétés privées, elle considère que « les de « gagner la confiance de la population, une partie de la population ne le fréquente
garde-fous ne sont pas là. À l’époque du en lui faisant comprendre que ce travail pas. »A fortiori dans cette ville très pauvre
sida, les malades s’étaient battus pour de traçage protège tout le monde ». Dans de Seine-Saint-Denis, qui compte « 37 %
que leur diagnostic reste confidentiel », sa pratique, il note aussi que « les patients d’étrangers, avec des problèmes d’accès
rappelle-t-elle. ont très peur d’une nouvelle vague. aux droits énormes, parfois sans papiers ».
L’article 6 du projet de loi indique qu’une Ils craignent que “les autres” fassent Certains vivent dans des endroits à
des finalités de ce système d’information n’importe quoi. On a besoin d’un dispositif risque de contamination : des foyers
est « la recherche sur le virus et les solide pour rassurer la population ». Il se de travailleurs surpeuplés, des squats de
moyens de lutter contre sa propagation félicite que l’isolement des patients reste migrants. « On ne peut pas attendre qu’ils
». En commission mixte paritaire, volontaire, que le gouvernement ait exclu viennent à nous, il faut aller vers eux »,
avant le retour du texte en dernière la contrainte. insiste-t-elle.
lecture devant l’Assemblée nationale, Le traçage des cas de Covid-19 est Les équipes mobiles sont constituées de
le député LREM Thomas Mesnier expérimenté depuis quelques jours en Île- « médecins, d’infirmières, mais aussi
a déposé un amendement précisant de-France par des équipes COVISAN de médiateurs sociaux, d’assistantes
que ces recherches seraient conduites montées par l’Assistance publique- sociales, explique Tania Kandel. On a
« sous condition d’anonymisation des Hôpitaux de Paris. Le dispositif est plus aussi des bénévoles qui viennent du monde
informations collectées ». ambitieux que celui mis au point par l’État. associatif. La diversité de ces profils est
Ces vives craintes ne sont pas partagées Car des équipes interviennent au domicile très importante ».
par les principaux représentants des des cas positifs ou suspects de Covid-19.
Elle raconte le cas d’un habitant d’un foyer
médecins généralistes. Le Collège de La commune d’Aubervilliers, en Seine- de travailleur présentant des symptômes
médecine générale affirme au contraire, Saint-Denis, est partenaire du projet. Tania caractéristiques du Covid-19 : « Il parlait
dans un communiqué : « Il s’agit bien Kandel, médecin de santé publique au sein mal le français. Sans l’intervention du
d’une nécessité scientifique, humaine et de la ville, coordonne l’expérimentation médiateur social, qui parle sa langue,
éthique que de s’efforcer de prévenir localement, en lien avec le centre il n’aurait jamais accepté une solution
les cas contacts de leur potentiel sur- hospitalier universitaire d’Avicenne à d’hébergement pour s’isoler des autres
risque infectieux, afin de leur permettre de Bobigny. habitants du foyer. »
prendre leurs dispositions pour protéger « Nous recevons les patients dans un
leur entourage et la population. » La médecin de santé publique n’est pas
site dédié. Ils nous sont envoyés par les choquée par le partage de données d’ordre
Mais le Collège relève sans doute la urgences ou des professionnels de santé médical au sein de l’équipe de COVISAN :
principale difficulté avec ce recueil de libéraux. On leur propose un test et on « C’est un secret médical partagé entre
données : en l’état actuel de l’écriture commence à évaluer leur cadre de vie, à des personnes qui participent à une même
du projet de loi, le consentement du les questionner sur leurs cas contacts. Puis prise en charge médicale. Au sein du
malade n’est pas recherché. Sur ce on leur propose une visite au domicile, centre municipal de santé, on travaille
point, le Collège de médecine générale pour les sensibiliser sur site aux gestes déjà de cette façon. » Ce partage de
prend ses distances avec le législateur : barrières. Et on prélève sur place les données entre les professionnels d’une
« Tout médecin, fidèle à ses engagements cas contacts familiaux. Il y a beaucoup même équipe de soins est en effet autorisé
déontologiques, s’efforcera de recueillir de refus de la visite à domicile, souvent par la loi.
ce consentement pour chaque personne parce que ces personnes vivent dans des
concernée. » conditions difficiles. » À la différence du dispositif de l’État,
COVISAN est « fondé sur le volontariat
Le président du premier syndicat de et repose sur le consentement exprès
médecins généralistes, Jacques Battistoni, du patient au partage d’informations
est sur une même ligne de soutien de nature médicale », indique la
à cette politique de tracing : « Les communication de l’AP-HP. « Toutes les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

personnes impliquées, et notamment les carrière littéraire plus ou moins longue et si cela ne suffisait pas à assombrir son
bénévoles qui signent une convention à heureuse sous l’impulsion d’ayants droit humeur, Pepe s’est trouvé pour amante
cette fin, sont soumises à une obligation avisés, qui se sont eux-mêmes parfois une obsédante et bizarre « Bien-aimée
de confidentialité dans l’exercice de leurs collés à la tâche en prenant la plume. Zombie », épouse d’un politicien du Parti
missions », précise encore l’AP-HP. L’épouse de Jean Bruce puis son fils et sa populaire (de droite), à qui il rend de
La médecin de santé publique Tania fille ont par exemple œuvré jusque dans décourageantes visites à Madrid et vice
Kandel regrette l’usage du terme de les années 1990 pour maintenir en vie OSS versa.
« brigade » d’enquêteurs, employé d’abord 117, ajoutant 167 livres au corpus initial Les lieux d’une Barcelone plus ou moins
par le président du Conseil scientifique de 88, tandis que Patrice Dard, fils de défigurée par la « disneylandisation »
Jean-François Delfraissy, puis repris par Frédéric Dard, a réanimé San Antonio au mais où reparaissent les acteurs des
le premier ministre. Elle le récuse même : fil de 22 romans. romans précédents ne lui remontent pas
« C’est un terme malheureux, militaire. le moral, pas plus qu’une nouvelle figure
Déjà qu’il y a un manque de confiance de qui effectue dans Tout fout le camp son
la population dans l’action de l’État, c’est entrée : un certain « Écrivain », son
délétère. Une approche de santé publique voisin, qui s’est mis en tête d’écrire ses
n’est en aucun cas répressive. » aventures (c’est là une des fausses bonnes
idées du roman, heureusement passagère).
Bien sûr, au fil des pages, la chronique
Pepe Carvalho revisite sociopolitique, historique et culturelle
Barcelone se déroule, mais sur un mode moins
PAR CLAUDE GRIMAL (EN ATTENDANT NADEAU) incisif que chez Montalbán… Question
LE SAMEDI 9 MAI 2020 de générations, car celui-ci devait sa
tranchante lucidité, atout essentiel de ses
livres, en partie à un engagement politique
familial qui l’avait conduit, comme son
père avant lui, merci Franco, en prison.
En tant que lecteur de polars, on pourra
se demander avec Pepe qui a massacré
et enterré dans la montagne de Montjuïc
Carlos Zanón © Maryan Harrington
deux prostituées, puis qui a tué une vieille
Choisi pour l’opération Pepe Carvalho,
femme et sa petite fille. Mais ces mystères
Carlos Zanón, auteur de romans policiers,
sont quasi secondaires, l’essentiel étant
fait dans Tout fout le camp un travail
l’atmosphère que Zanón réussit à (re)créer
plaisant pour qui veut retrouver le héros,
parfois avec efficacité et drôlerie. Parfois
Barcelone et l’atmosphère ironique ou
seulement, car même dans un roman où
cynique de Montalbán.
dérèglement et débordement étaient de
Le livre aurait cependant gagné à mise pour célébrer le grand prédécesseur,
modérer ses coquetteries post-modernes, un brin de contrainte et de restriction
ses références filmiques ou littéraires s’imposait également. Pepe Carvalho,
(innombrables) et les monologues amateur de bons mots, aurait sans doute
Carlos Zanón © Maryan Harrington
intérieurs du détective – le roman formulé ainsi l’avertissement que son
Pepe Carvalho, le plus célèbre des privés est essentiellement écrit à la première nouveau « père » n’a pas su écouter : « Qui
espagnols, revient parmi nous 17 ans après personne « par » Pepe. trop embrasse, rate le train. »
le décès de son « père » Manuel Vásquez L’action se déroule dans une capitale ***
Montalbán (1939-2003), inventeur du catalane surchargée de touristes, au
« polar méditerranéen ». moment du référendum.
Souvent les héros de fiction survivent Un Pepe vieillissant, toujours gastronome,
à la mort de leurs créateurs. C’est continue d’y vivre avec rage et mélancolie,
particulièrement fréquent dans le genre encore entouré de quelques-uns de ses
policier et d’aventures. Ainsi Arsène familiers comme son adjoint cuisinier
Lupin, Hercule Poirot, Philip Marlowe, Biscúter, qui a ici décidé de participer
James Bond… ont-ils poursuivi une à l’émission « MasterChef ». Comme

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

milliards de dollars de dettes s’impose Pour les soulager, le FMI a déjà annoncé
pour éviter une cascade de pays en faillite, qu’il suspendait les remboursements et les
selon les Nations unies. paiements des intérêts des pays auxquels il
C’est l’état d’urgence au Fonds a prêté.
monétaire international (FMI). Depuis De son côté, le Club de Paris, qui regroupe
mars, l’institution monétaire est sur tous la plupart des pays occidentaux créanciers,
les fronts. Confrontés à la pandémie et a décidé la suspension de la dette des pays
à l’écroulement de leur économie, la africains pour cette année.
plupart des pays africains, mais aussi Ces actions sont bienvenues mais
la Macédoine, le Kirghizistan et bien insuffisantes, selon la Cnuced. C’est une
d’autres, se tournent vers elle pour annulation pure et simple des dettes,
demander de l’aide. d’un montant de 1 000 milliards de
Les communiqués de secours se dollars, qu’il convient de mener, selon
succèdent : 226 millions de dollars pour elle, pour apporter quelque répit au monde
le Cameroun, 200 millions pour le Mali, en développement. Sous peine d’avoir à
130 millions pour la Mauritanie, 363 affronter une crise majeure de la dette des
millions pour le Congo, 12 millions pour pays émergents, des défauts en cascade
les Comores, 111 millions pour Haïti, etc. et des effondrements économiques à la
Carlos Zanón, Au total, 109 pays émergents ont déjà chaîne.
Pepe Carvalho: tout fout le camp,traduit appelé le FMI à la rescousse.
de l’espagnol par Georges Tyras,
Seuil, 528 pages, 22,90 € Dans la précipitation, la direction de
l’organisation a créé un mécanisme pour
Boite noire pouvoir débloquer des fonds au plus vite,
Cet article fait partie du prochain numéro qui permettent aux pays asphyxiés de
de la revue numérique En attendant financer leurs besoins immédiats. Mais
Nadeau. Sa publication sur Mediapart se pour le FMI comme pour toutes les
fait dans le cadre d’un partenariat entre nos organisations internationales, ces appels
deux journaux, qui ont la particularité, l’un à l’aide ne sont que les signes avant-
et l’autre, d’être indépendants. L’équipe coureurs d’une crise majeure de la dette
d’En attendant Nadeau publie donc qui menace la plupart des pays émergents.
Les pays émergents endettés en
régulièrement sur Mediapart un article de «Le choc Covid-19 ne fait que mettre dollars les plus fragiles © Bloomberg
son choix. Retrouvez ici la présentation en lumière ce qui était déjà une crise Le Liban et l’Argentine, en grande
détaillée de cette collaboration par de la dette souveraine à évolution rapide difficulté bien avant que la pandémie ne
François Bonnet (Mediapart) et Jean dans le monde en développement», écrit frappe, illustrent les risques de cette crise
Lacoste (En attendant Nadeau). Et là les la Conférence des Nations unies sur le de la dette qui monte : tous deux sont en
différentes contributions d’En attendant commerce et le développement (Cnuced) passe de faire défaut, pour la neuvième fois
Nadeau sur Mediapart. dans un rapport publié fin avril. de son histoire dans le cas de l’Argentine
« La dévastation qu’elle est susceptible (voir nos articles ici et là).
de provoquer, à moins qu’une action
Une gigantesque crise de décisive ne soit prise, devrait être une
Le Venezuela, sorti de tout depuis
plusieurs années, est en état d’asphyxie
la dette menace les pays motivation plus que suffisante pour que totale, après la chute des cours du pétrole.
émergents la communauté internationale se dirige Le Zimbabwe, en quasi-banqueroute
PAR MARTINE ORANGE enfin vers un cadre cohérent et complet ces dernières années, est au bord de
LE JEUDI 7 MAI 2020 pour faire face à la dette souveraine l’effondrement total et lance des appels
insoutenable », prévient l’organisation désespérés au FMI, bien qu’il ne
La crise sanitaire du Covid-19 est en train dépendante de l’ONU.
de provoquer un effondrement des pays puisse plus normalement être aidé, faute
émergents, qui se retrouvent asphyxiés Selon la Cnuced, les pays émergents d’avoir honoré ses engagements auprès de
financièrement et incapables de payer doivent faire face à quelque 3 400 l’institution.
leurs dettes. Une annulation de 1 000 milliards de dollars de dettes publiques Mais demain, cela pourrait être le cas du
ou privées à rembourser ou à renégocier Brésil, du Mexique, de la Colombie, de
entre cette année et l’année prochaine. l’Afrique du Sud, de l’Indonésie, qui sont

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

parmi les pays les plus exposés à la crise provoquée par la pandémie du Covid-19, les autres. Les remboursements demandés
provoquée par le coronavirus, prévient ils sont menacés d’un effondrement deviennent encore plus élevés dans leur
Anna Stupnytska, responsable du fonds cataclysmique. monnaie.
Fidelity. Avant même que la pandémie n’ait Assèchement des financements
« La crise de la dette qui se forme dans commencé à s’étendre dans l’ensemble du internationaux, endettement très élevé,
les pays émergents est la pire que j’aie monde, ils en ont ressenti les premiers dont une grande partie en dollars, alors que
jamais vue », avertit Bill Rhodes, ancien effets. Cela a commencé sur le marché le dollar ne cesse de prendre de la valeur…
banquier de Citigroup qui a participé des capitaux, par le dollar. Inquiets des L’équation, en temps normal, est déjà
notamment au plan Brady en 1989 (un plan tensions grandissantes entre la Chine et souvent insoluble. C’est cet enchaînement
de restructuration de la dette mexicaine les États-Unis, des risques planant sur qui a précipité l’Argentine dans la faillite
signé par le secrétaire américain au trésor, l’économie mondiale, les investisseurs dès 2018. Mais avec l’effondrement actuel
Nicholas Brady, qui servira par la suite internationaux, qui, attirés par des taux de l’économie mondiale, elle devient
de modèle pour de nombreux autres pays). d’intérêt élevés, avaient massivement totalement insoutenable.
Celui-ci redoute qu’elle n’intervienne dès investi dans les dettes publiques et privées Placés en première ligne, les pays
le deuxième trimestre de cette année, si des pays émergents ces dernières années, émergents ont dû absorber dès janvier les
les décisions pour l’endiguer ne sont pas ont commencé à rapatrier leurs capitaux, contrecoups de l’épidémie du coronavirus,
suffisantes. pour se réfugier dans ce qui leur paraît alors circonscrite à la Chine. Avec l’arrêt
Si les pays émergents se retrouvent si les seules valeurs sûres, les bonds du de la production chinoise, l’interruption
exposés à une crise de la dette en Trésor américain, le dollar. Et les grandes de toutes les chaînes de valeur mondiales,
raison du coronavirus, ce n’est pas parce fortunes locales les ont imités, accélérant ils ont vu leurs exportations de matières
qu’ils seraient moins bien gérés que les la dépréciation des monnaies locales. premières s’effondrer, et leurs rentrées
autres, plus corrompus, bien que ces Fuite des capitaux, endettement financières fondre à vue d’œil.
raisons existent aussi et pèsent parfois en dollars, chute économique : La double crise de l’offre et de la demande
très lourdement sur le développement qui sévit désormais dans toute l’économie
de certains de ces pays. C’est d’abord
l’équation impossible des
émergents occidentale a encore accentué les tensions.
parce qu’ils sont les plus ouverts, les Les pays exportateurs de pétrole voient
plus intégrés dans la mondialisation de Depuis le début de l’année, 350 milliards leurs recettes s’écrouler, alors que le
l’économie. de dollars ont ainsi quitté les économies monde pétrolier vit une crise centenaire.
Au nom du libre-échange et émergentes, selon le dernier rapport sur Au Nigeria, où 90 % des recettes de
de la concurrence, les institutions l’économie mondiale du FMI. Pour les l’État sont assurées par les exportations
internationales (FMI, OMC, Banque pays émergents, cette fuite de capitaux pétrolières, la perte est insurmontable.
mondiale) les ont pressés au cours des constitue un triple choc : financier,
À cela s’ajoutent les effets directs de
quatre dernières décennies d’abandonner budgétaire et monétaire.
la pandémie. Beaucoup de travailleurs
toute mesure de protection, toute barrière Financier, parce qu’ils ne trouvent plus les expatriés qui travaillaient au Moyen-
douanière, tout contrôle des capitaux. ressources nécessaires pour leurs besoins Orient ou en Afrique du Sud, par exemple,
Beaucoup sont devenus les terrains de de financements. Plus aucun financier ont été obligés de rentrer, en raison des
chasse des multinationales, qui les ont n’est intéressé à leur apporter la moindre mesures de confinement, privant ainsi leur
forcés à se spécialiser à outrance dans les somme d’argent, à souscrire à la moindre famille mais aussi leur État de rentrées
exportations qui de matières premières, émission d’obligations. d’argent substantielles.
qui de pétrole, qui de bois ou autre. Le choc budgétaire est encore plus grand Dans le même temps, les gouvernements
Leur agriculture locale et vivrière, car beaucoup de ces pays, à l’image de doivent faire face à l’épidémie de
leur production artisanale et industrielle l’Argentine et du Liban, se sont endettés Covid-19 chez eux. Ils doivent l’affronter
souvent balbutiante n’y ont souvent pas en dollars ces dernières années. Selon avec des systèmes sanitaires et hospitaliers
résisté, interdisant toute formation de l’Institut de la finance internationale, insuffisants ou dégradés, quand leur
capital indispensable à la construction quelque 730 milliards de dollars doivent population, faute de moyens, ne peut se
d’une économie interne solide. être remboursés ou renégociés d’ici à la fin payer le luxe de s’arrêter et de se confiner.
de 2020. Le mur de dettes qui se profile Car s’arrêter signifierait ne plus pouvoir
Au moindre vent contraire de l’économie est immense. Et il paraît d’autant plus manger.
mondiale, ils sont les premiers à inaccessible que le dollar, en raison de son
subir. Avec la crise sans précédent Cette accumulation, pour de nombreux
statut de seule monnaie internationale, ne
observateurs, rend la situation intenable
cesse de s’apprécier par rapport à toutes
dans de nombreux pays émergents. D’où

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

leur crainte de voir se multiplier une Inconscient du danger que pourrait contrôle du port de Mombasa, qui avait
succession de défauts ou de faillites représenter l’effondrement de plusieurs, été donné en garantie pour le financement
incontrôlés, si rien n’est fait. Avec le voire de dizaines de pays émergents, tout d’une ligne de train rapide dans le pays.
risque, soulignent-ils, de menacer la le monde, à ce stade, tergiverse. Aujourd’hui, cependant, ce ne sont pas
stabilité de tout le système financier quelques projets de la route de la soie qui
international. déraillent mais la plupart. De nombreux
Consciente de l’urgence, la directrice du pays, aux prises avec le coronavirus, se
FMI, Kristalina Georgieva, avec l’appui sont tournés vers la Chine pour demander
de la Banque mondiale, presse les pays des aménagements, des renégociations de
créanciers d’accélérer le pas. Avec 1 000 leur dette.
milliards de dollars, le FMI a, selon Le gouvernement chinois a promis de se
elle, les moyens de répondre aux besoins joindre à l’initiative du Club de Paris
immédiats des pays émergents. et d’accorder une suspension des intérêts
Mais il faut, dit-elle, aller plus loin, Les crédits chinois aux pays africains © Johns Hopkins pendant un an pour certains crédits aux
envisager un grand fonds d’aide et de Mais il n’y a pas que les créanciers privés pays africains. Mais pas pour tous. Les
restructuration des dettes qui serait placé qui posent problème, il y a aussi la Chine. crédits ayant été accordés par des banques
sous l’égide du FMI et de la Banque Figurant parmi les tout premiers créanciers chinoises, le gouvernement considère qu’il
mondiale, accepter des allègements mondiaux, elle est le premier prêteur dans ne s’agit pas de crédits d’État mais de
de dettes pour les pays émergents, les pays émergents, par le biais de son crédits privés.
voire entreprendre un grand plan de projet de la route de la soie. Dans le À ce stade, il n’est pas du tout question
restructuration et d’annulation de la dette. cadre de ce programme lancé en 2013 par pour lui d’annuler la dette de certains
L’idée d’un nouveau plan Brady est sur la Xi Jinping, elle a prêté 461 milliards de pays. En tout cas, si renégociations il
table. dollars à 138 pays, selon les estimations. y a, elles ne pourront se dérouler dans
Les discussions n’en sont qu’à leur Parmi ceux-ci figurent les pays les plus un cadre multilatéral. La route de la
préambule. Mais elles achoppent déjà sur pauvres, dont une cinquantaine de pays soie s’inscrivant dans une stratégie de
un point : les pays du G20, qui sont les africains. Le FMI, dès 2018, s’était conquête chinoise, le gouvernement a bien
principaux créanciers des pays émergents, inquiété de la situation de certains pays l’intention de pousser son avantage et
veulent bien envisager des allègements du continent africain, leur endettement de profiter des situations périlleuses dans
de dettes, voire des annulations, mais ayant plus que doublé en quelques années. lesquelles se trouvent certains pays pour
à la condition que les créanciers privés Certains, comme la Zambie, l’Angola, le accroître encore son emprise.
prennent aussi leur part. Car, font-ils Congo, le Kenya, étant même dans un état
valoir, il ne peut être question que tous de surendettement critique.
les efforts consentis par les États et les Au Liban, le secteur
Car avant même la crise du Covid-19,
organisations internationales ne servent bancaire conspué par la rue
les programmes de la route de la soie
à la fin qu’à rembourser les créanciers PAR JUSTINE BABIN
ont placé plusieurs pays dans un étau
privés. LE VENDREDI 8 MAI 2020
financier inextricable : surdimensionnés,
L’Institut de la finance internationale, ces grands projets d’infrastructures bâtis Longtemps symbole de la résilience du
qui représente les grandes banques sur des montagnes de dettes ne réalisaient modèle économique libanais, les banques
et institutions financières mondiales, pas les objectifs de recettes qu’avaient fait sont aujourd’hui la cible privilégiée du
se dit d’accord pour participer à miroiter les Chinois au moment de leur mouvement de contestation populaire né
des suspensions d’intérêt ou de lancement. en octobre qui, face à la rapide dégradation
remboursement momentanées. Cela de la situation économique, trouve un
Les États se sont alors retrouvés étranglés,
pourrait concerner quelque 73 pays. second souffle.
incapables de rembourser. La Malaisie,
Mais parler d’annulation est une autre l’Éthiopie ont dû engager des négociations Beyrouth (Liban), de nos
histoire. D’autant que la dette des pays pour réviser les programmes. Le Pakistan, correspondantes.–« Les gens n’arrivent
émergents est éparpillée dans des milliers surendetté, a été obligé de faire appel au plus à acheter de quoi se nourrir »,
de mains privées, allant des hedge funds FMI. Incapable de payer les échéances déclarait un manifestant lors d’une
basés à Wall Street aux fonds souverains de ses prêts à ses créanciers chinois, le marche organisée dimanche à Tripoli, en
du Moyen-Orient, en passant par des gouvernement kényan a failli perdre le hommage à un jeune contestataire tué par
portefeuilles asiatiques. un tir de l’armée quelques jours plus tôt.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

Le mouvement de protestation libanais né « On casse les banques pour qu’elles nationale au billet vert. La défense de cette
à l’automne dernier connaît depuis fin subissent l’humiliation qu’elles nous parité, fixée à 1 507,50 livres pour un
avril un nouvel élan, porté par la ville infligent », désespère Ahmed, un jeune dollar, deviendra sa priorité.
du Nord, où de violents affrontements ont père de famille au chômage. Mais le gouffre financier continue de
eu lieu entre les forces de l’ordre et les se creuser, en raison, notamment, de
protestataires dénonçant la cherté de la vie. l’effondrement des cours du pétrole
Le confinement mis en place le 15 mars à partir de 2011, qui provoque un
pour lutter contre le Covid-19 aura donné ralentissement des flux de capitaux du
le coup de grâce à une économie déjà Golfe, et de l’éclatement de la guerre en
en chute libre. Une baisse de 13,8 % du Syrie voisine.
produit intérieur brut (PIB) est attendue Les réserves en devises de la Banque
en 2020, alors que le chômage explose du Liban atteignent ainsi en 2016 un
et que près d’un Libanais sur deux vit niveau critique, menaçant sa capacité de
désormais sous le seuil de pauvreté. Marche en hommage au manifestant défendre la livre. Le gouverneur tente
Les risques sanitaires ne retiennent plus tué par balles à Tripoli © NMA
de gagner du temps avec ses fameuses
les manifestants : « Plutôt mourir du Le secteur bancaire a pourtant longtemps
« ingénieries financières », garantissant
coronavirus que de faim », lance l’un bénéficié d’une certaine aura. « Dès
des taux d’intérêts colossaux aux banques
d’entre eux. les années 1950, un dense réseau
en échange de leurs liquidités en dollars.
bancaire se développe et constituera le
Distributeurs défoncés, agences La magie opère encore trois ans, avant
cœur de l’économie libanaise », rappelle
vandalisées, jets de cocktails Molotov… l’apparition des premiers signes d’une
Rosalie Berthier, chercheuse spécialiste
Les banques sont, dans tout le pays, les crise de liquidités à l’été 2019. « La
des questions économiques à Synaps
premières cibles de la colère. À Saïda, pyramide s’est écroulée dès que les
Network.
dans le Sud, un engin explosif a même capitaux frais ont cessé d’arriver »,
visé une agence. « C’est une réaction à la Après quinze ans de guerre civile
analyse Rosalie Berthier.
violence qu’elles nous infligent », estime (1975-1990), le Liban rêve de reprendre
Ghassan, un étudiant. son rôle de hub financier régional. Signe de l’effondrement, le pays s’est
Afin d’accélérer la reconstruction, le retrouvé en mars pour la première fois de
Depuis octobre, dans un contexte de son histoire en défaut de paiement sur une
pays recourt à l’endettement massif. Le
crise de liquidités en dollars, les banques série de titres de dette libellés en dollars,
Trésor commence à emprunter en livres
ont sévèrement restreint l’accès au billet contraignant le gouvernement à annoncer
libanaises puis en dollars aux banques,
vert, monnaie d’épargne de nombreux une restructuration de l’ensemble de
en échange de rendements très attractifs,
Libanais.Une rancune partagée par la la dette publique du pays, estimée à
permettant à celles-ci d’offrir des taux
moitié non bancarisée de la population, 90 milliards de dollars fin 2019, soit 176 %
d’intérêt séduisants à leurs clients.
touchée de plein fouet par la baisse du PIB.
de son pouvoir d’achat en raison de la Les capitaux affluent mais la croissance
dépréciation de la livre libanaise chez les des dépôts bénéficie surtout au Pour avoir maintenu pendant un quart de
changeurs et de l’inflation, qui devrait développement d’une économie de rente, siècle l’illusion d’un système économique
atteindre 53 % en 2020. au détriment de l’investissement dans et financier prospère, Riad Salamé a
des secteurs productifs. En parallèle, la longtemps joui d’un immense prestige.
dette publique augmente et sa dollarisation Le système rentier a profité à tous :
renforce la dépendance du Liban aux les banques, la classe politique et les
capitaux étrangers. déposants. Les actionnaires principaux
de huit des vingt plus grosses banques
Le système rentier prend ainsi
libanaises sont ainsi liés à la sphère
progressivement la forme d’une pyramide
politique, selon l’économiste Jad Chaaban
de Ponzi, consistant à s’endetter toujours
(2014).
plus pour payer ses obligations, en faisant
miroiter des taux d’intérêt mirobolants. Les épargnants ont eux aussi bénéficié de
ces rentes, sans toujours en mesurer le
En 1997, pour contenir l’inflation et
risque. « Pour beaucoup, ces revenus sont
préserver la confiance, le gouverneur de
une assurance en l’absence de protection
la Banque centrale, Riad Salamé, en poste
sociale », précise Rosalie Berthier.
depuis quatre ans, adosse la monnaie

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

Mais en restreignant l’accès aux dollars, LE VENDREDI 8 MAI 2020 37,9 milliards de dollars ; et un moratoire
les banques ont les premières sifflé la de trois ans. L’Argentine n’effectuerait
Pour le gouvernement argentin, répondre
fin de partie. Depuis, les banques, la aucun versement jusqu’en 2023.
à l’impératif sanitaire et à l’écroulement
Banque centrale et l’État se rejettent la « C’est une offre logique, observe
économique engendre des dépenses
responsabilité de la crise. Le premier Cecilia Gonzalez Bonorino, économiste à
supplémentaires. Et un besoin de crédits.
ministre Hassan Diab, en poste depuis l’université d’Avellaneda. Car de toutes
Mais il doit affronter la possibilité
décembre, n’a pas hésité à critiquer le les façons si l’Argentine consacre son
d’un défaut de paiement faute d’accord
manque de transparence du gouverneur de budget à la dette, c’est la santé ou
avec ses principaux prêteurs privés.
la Banque centrale, annonçant fin avril un l’économie qui seront sacrifiées. »
audit des comptes de l’institution.
La mise en perspective n’est pas fortuite.
Une restructuration de l’ensemble du Le pays subit lui aussi les conséquences
secteur bancaire est aussi prévue dans le de la pandémie et vit confiné depuis le
plan de redressement financier adopté le 20 mars. Le gouvernement a multiplié
30 avril par le gouvernement et transmis au les mesures d’aide économique et de
FMI pour une demande d’aide financière. prévention sanitaire : près de 6 % du PIB
Ce document précise que les pertes du ont été dédiés aux politiques d’urgence.
secteur bancaire, estimées à 53 milliards Des affiches contre le FMI à Buenos Aires,
le 19 février 2020 © Juan Mabromata/AFP
de dollars, ne pourront être épongées par
l’État (« bail-out »). Buenos Aires (Argentine), de
notre correspondante.– L’Argentine
Un traitement injuste, selon le secteur
affrontera-t-elle un défaut de paiement en
financier. Dans une allocution télévisée
pleine pandémie de Covid-19 ? La réponse
début avril, le gouverneur a défendu
dépend largement des créanciers et, pour
sa politique monétaire, déclarant qu’elle
l’instant, elle ne semble guère faire de
avait permis à la classe politique de
doute.
gagner du temps pour mettre en place Des affiches contre le FMI à Buenos Aires,
des réformes structurelles. Les banques Les prêteurs privés ont en théorie le 19 février 2020 © Juan Mabromata/AFP

affirment aussi n’avoir qu’une part de jusqu’au vendredi 8 mai pour répondre Dès son discours d’investiture en
responsabilité limitée. à l’offre de restructuration présentée le décembre dernier, le président péroniste
16 avril par le gouvernement de centre- Alberto Fernández répétait : « Le pays a
« En plaçant leur argent à la Banque
gauche et soutenue par les syndicats et le la volonté de payer, mais il n’en a pas les
centrale, elles considèrent qu’elles n’ont
monde entrepreneurial. capacités. »
pas pris des risques incontrôlables ;
ce n’est pas comme un investissement Si la valeur des obligations argentines Depuis, le ministre de l’économie Martín
en bourse, on parle de l’autorité de a oscillé à Wall Street au gré des Guzmán multiplie les conférences et
régulation du secteur, justifie Marwan rumeurs entourant l’issue de cette étape, interventions assenant les termes de
Mikhael, ancien directeur du département les déclarations des financiers laissent en cette formule intenable : honorer des
de recherche à la banque BlomInvest. effet peu de place au doute : les trois crédits libellés pour l’écrasante majorité
Même si elles l’avaient voulu, refuser ces principaux groupes l’ont rejetée lundi, en devises étrangères avec des pesos
taux serait revenu à perdre leur clientèle jugeant qu’elle impliquait « des pertes dévalués s’étiolant dans une économie
au profit de la concurrence. » disproportionnées qui ne sont ni justifiées malade relève de l’impossible.
ni nécessaires ».
Les manifestants dans la rue ne sont « Le gouvernement souhaite récupérer la
pourtant pas dupes : « Les banques, la Dans le détail, l’offre portant sur capacité de croissance de l’Argentine »,
classe politique, la Banque centrale…, 65 milliards de dollars décline les trois appuyait le ministre de l’économie dans
toutes ont profité du système et partagent variables possibles d’une restructuration : un anglais parfait teinté d’accent argentin,
ensemble la responsabilité », dénonce un effacement de la dette de l’ordre lors d’une visioconférence aux allures de
Adham Hassanieh, un militant du groupe de 5,4 % soit 3,6 milliards de dollars cours d’économie en mars.
contestataire Li Hakki. – finalement limité au regard des
Un mois plus tôt, le FMI l’énonçait
spéculations sur une offre « agressive »
formellement : « La dette argentine n’est
avant la proposition du 16 avril du
pas soutenable. » L’institution qui a prêté
L’Argentine ne peut pas gouvernement argentin ; une forte remise
44 milliards de dollars au pays – le
sur les intérêts de 62 %, soit l’équivalent de
soutenir sa dette crédit le plus important de son histoire,
PAR CAMILLE AUDIBERT également au cœur d’autres discussions –
appelait à la « contribution appréciable »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

des créanciers privés. Le gouvernement le coronavirus permette réellement de négociation. Mais ce qui est certain, c’est
argentin célébrait cette convergence des distinguer l’horizon. « L’enjeu pour que le gouvernement préfère un défaut de
vues. les entreprises est de pouvoir accéder paiement à un mauvais accord. »
C’est que l’économie argentine est au crédit dans des bonnes conditions Techniquement, le défaut effectif aurait
éreintée après deux années de récession d’emprunt », souligne Cecilia Gonzalez lieu si, ne parvenant pas à un accord le
consécutives. 2020 ne s’annonçait pas Bonorino. 8 mai, le pays ne règle pas des échéances
sous des auspices favorables, avec un PIB Tandis que la dette totale s’élève à dues le 22 mai.
qui devait une nouvelle fois se contracter 311 milliards de dollars – 90 % du PIB Une solution juste est-elle possible ?
mais le coronavirus a encore davantage –, le gouvernement argentin a déjà décidé, « Nous croyons en un accord soutenable
fait plonger les prévisions : l’économie le mois dernier, de reporter le paiement qui bénéficie aux deux parties », espère
devrait se replier de 6 % cette année. à 2021 de près de 10 milliards de dollars un groupe d’économistes dans un texte
L’inflation galopante – près de 55 % en d’une dette émise sous législation locale. publié mercredi sur le site Project
2019 – continue d’accabler les Argentins. L’actuelle restructuration des 65 milliards Syndicate. Parmi les signataires, Thomas
La pauvreté structurelle est repartie à la de dollars porte sur une dette émise sous Piketty et Joseph Stiglitz, qui est
hausse lors de la deuxième partie du législation internationale : la situation également le mentor de l’actuel ministre
mandat de Mauricio Macri (centre-droit, s’avère hautement plus épineuse, car le de l’économie argentin. « Il est maintenant
2015-2019). Avec la crise du coronavirus, défaut pourrait entraîner le pays dans de temps pour les créanciers privés d’agir
elle concernerait désormais 45 % de la pénibles litiges à l’étranger. en bonne foi. Une solution responsable
population, selon les dernières estimations Ce dernier peut-il être empêché ? donnera lieu à un précédent positif, pas
de l’Université catholique argentine. « En cas de refus des créanciers, rien seulement pour l’Argentine mais aussi
« Il faut en finir avec la faim », a martelé n’empêche le gouvernement de décider de pour le système financier international
le président qui, après avoir fait campagne présenter une nouvelle offre », souligne dans son ensemble. »
sur le thème de la justice sociale, entendait Martín Kalos. Lundi encore, le chef de Ce serait aussi pour le pays l’opportunité
justement allouer une partie du budget cabinet du gouvernement Santiago Cafiero de braver l’histoire et d’éviter le défaut de
à la relance. Répondre à l’impératif rappelait que cette offre est « la seule paiement pour la neuvième fois en deux
sanitaire et à l’écroulement économique à pouvoir être mise en œuvre », laissant siècles.
engendre maintenant de nécessaires apercevoir le danger d’un défaut de
dépenses étatiques supplémentaires. paiement.

« Le problème de la dette argentine est Menace contre menace, en face les mots Gestion de la crise
qu’il y a une grande concentration des frappent. « Le président peut se rendre sur sanitaire: les plaintes
échéances ces trois prochaines années », la place de Mai [à Buenos Aires – ndlr]
et dire “on a dit aux investisseurs d’aller
affluent à la CJR et dans les
souligne Martín Kalos, économiste au
sein du cabinet Epica. Éviter le défaut voir ailleurs” et le lendemain [...] c’est tribunaux
grâce aux paramètres avancés par le la pénurie, les gens sortent l’argent des PAR MICHEL DELÉAN
LE JEUDI 7 MAI 2020
gouvernement donnerait, dans l’immédiat, banques et le pays se retrouve encore à
de l’air au budget de l’État. « Trouver genoux », dit un analyste de Wall Street Selon les informations de Mediapart,
une solution pour la dette permettrait dans une récente interview au journal 61 plaintes visant des ministres ont déjà
aussi au pays d’avoir de nouveau économique Ámbito Financiero. été déposées auprès de la Cour de justice
accès aux marchés d’emprunt et d’éviter En période de négociations, ces de la République. Des décideurs publics
d’émettre autant de monnaie », souligne déclarations relèvent, aussi, d’une sont également ciblés dans la plupart des
l’économiste. stratégie assez attendue où tous les coups tribunaux français.
Jusqu’à présent, le gouvernement a sont permis. Mais au fond, personne, ni les Médecins, infirmières, aides-soignantes,
financé les politiques d’urgence en faisant créanciers ni le gouvernement, n’a intérêt malades ou parents de victimes, candidats
chauffer la planche à billets, au risque à se précipiter vers un défaut de paiement. aux municipales, policiers, détenus…
d’alimenter encore plus l’inflation. Quant « Le coronavirus engendre un contexte à des plaintes en rapport avec l’épidémie
aux marchés financiers, ils sont fermés au double tranchant, remarque l’économiste de coronavirus affluent dans tous les
pays depuis la gestion antérieure. Cecilia Gonzalez Bonorino, d’une part tribunaux de France, le plus souvent pour
Dans l’immédiat, dissiper les incertitudes cela plombe l’économie mais d’autre dénoncer l’incurie du gouvernement et
autour de la dette devrait également part la situation justifie encore plus des décideurs publics, qu’il s’agisse de
donner un cap aux entreprises qui l’impossibilité de payer. Les taux d’intérêt
naviguent à vue – si tant est que mondialement bas peuvent aussi aider à la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

la pénurie de masques et de matériel quelques plaintes, est pour sa part protégé de plaintes seulement ont jusqu’ici été
de protection ou encore du maintien du par son immunité présidentielle pendant la recensées. Après le déconfinement, des
premier tour des élections municipales. durée de son mandat. gens iront certainement porter plainte
Ce 7 mai, la Cour de justice de la physiquement. Je pense qu’on y verra plus
République (CJR) avait déjà enregistré 61 clair dans deux mois. » Un de ses collègues
plaintes contre des ministres, selon des de l’ouest de la France assure pour sa
informations obtenues par Mediapart. part qu’aucune plainte de ce type ne lui a
encore été signalée.
La première catégorie vient de particuliers,
de malades, de proches de victimes et Au tribunal de Paris, où se trouve
de soignants, et vise le premier ministre un important pôle santé publique, le
Édouard Philippe, l’ex-ministre de la santé dernier décompte du parquet fait état
Agnès Buzyn et son successeur Olivier Édouard Philippe et Agnès Buzyn en de 43 plaintes enregistrées. Il s’agit,
Véran.
campagne, le 10 mars à Paris © AFP pour l’essentiel, des plaintes contre X
Sollicité par Mediapart, le ministère de la déposées par des particuliers pour «
La deuxième catégorie de plaintes mise en danger de la vie d’autrui »,
justice indique ne pas disposer d’un bilan
émane de détenus et du syndicat CGT- « abstention de combattre un sinistre
exhaustif des plaintes déposées dans les
Pénitentiaire, et vise le premier ministre dangereux », et parfois blessures ou
tribunaux, tous les parquets n’ayant pas
Édouard Philippe et la ministre de la homicides involontaires.
forcément fait remonter d’informations
justice Nicole Belloubet.
par la voie hiérarchique jusqu’à la La crise sanitaire n’étant pas terminée,
Enfin, une plainte du syndicat de policiers direction des affaires criminelles et des le parquet de Paris indique ne procéder
Vigi cible Édouard Philippe, le ministre grâces (DACG). Au 7 mai, la chancellerie pour l’instant qu’à la collecte des plaintes,
de l’intérieur Christophe Castaner et son dit avoir connaissance d’un peu moins de la phase de leur analyse juridique étant
secrétaire d’État Laurent Nunez, et une 200 plaintes très disparates déposées dans encore « prématurée ». Néanmoins,
plainte de la CGT-Commerce vise la les tribunaux. une réflexion est déjà entamée au pôle
ministre du travail Muriel Pénicaud. santé publique du tribunal, où des
128 plaintes proviennent des modèles mis
Selon le parquet général de la Cour en ligne sur le site plaintecovid.fr, lancé enquêtes préliminaires et des informations
de cassation, la commission de requêtes le 14 mars par un petit collectif d’avocats judiciaires seront certainement ouvertes
de la CJR a commencé l’examen de et d’informaticiens sur une idée de l’auteur à terme, et donneront un surcroît de
toutes ces plaintes, mais n’a encore Bruno Gaccio. La plupart émanent de travail aux procureurs et aux juges
pris aucune décision de classement sans particuliers non contaminés, et visent les d’instruction. Deux plaintes du collectif
suite ou de saisine de la commission autorités administratives pour le délit d’« Inter-Urgences et de la fédération CGT-
d’instruction. À terme, certaines de ses abstention de combattre un sinistre ». Santé, déposées par l’avocat Arié Alimi,
plaintes pourraient être jointes, et d’autres pourraient notamment y être aiguillées.
27 autres plaintes visent des décideurs
déclarées irrecevables. Les scandales sanitaires, médicaux ou
publics nationaux ou locaux. Dix autres
La CJR est la seule juridiction qui peut visent des employeurs publics ou privés environnementaux occupent une place
poursuivre et juger des ministres pour des pour des manquements dans la relation de de plus en plus importante dans le
délits commis dans l’exercice de leurs travail. contentieux judiciaire. Depuis l’affaire du
fonctions. Emmanuel Macron, visé par talc Morhange dans les années 1970,
10 autres visent encore des Ehpad ou
jusqu’aux dossiers du sang contaminé,
des établissements de santé. Enfin, 14
de l’hormone de croissance, de l’amiante
plaintes visent des lieux de détention,
ou du Mediator, une soif de justice
établissements pénitentiaires ou centres de
inextinguible a saisi tous ceux qui ont
rétention administrative.
souffert ou perdu des proches.
Le nombre total de plaintes réelles
La recherche légitime des responsabilités
devrait être plus élevé. « Les effectifs
rend la voie judiciaire quasi obligatoire :
ayant été réduits pendant le confinement,
magistrats et policiers peuvent accéder
les parquets ont des affaires en
à des documents cachés et à des
attente d’enregistrement dans les bureaux
secrets inavouables en recourant à des
d’ordre. Je m’attends à ce qu’il y ait des
perquisitions et des gardes à vue.
plaintes coronavirus dans le lot, explique
Jacques Dallest, le procureur général de la
cour d’appel de Grenoble, où une dizaine

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

Au vu des carences de l’État et de l’incurie Sa plainte pointe notamment le manque distribuant au gouvernement les bons et
du gouvernement face à l’épidémie de masques FFP2, dont des rapports les mauvais points dans sa gestion de la
de coronavirus, le besoin de voir les parlementaires soulignaient dès 2005 crise. Rue de Vaugirard, siège de LR,
responsabilités pénales mises au jour l’absolue nécessité pour les soignants et où il a recommencé à se rendre, certains
est immense. À titre d’exemple, le les forces de sécurité en cas de pandémie. ténors du parti estiment qu’il pourrait être
site plaintecovid fr affiche déjà près Y est également soulignée l’évolution le candidat de la droite face à Emmanuel
de 175 000 téléchargements ce 7 mai. sidérante des préconisations adressées aux Macron.
« Il s’agit d’adresses IP différentes, personnels hospitaliers : officiellement Révélée par Mediapart en septembre,
et donc de personnes différentes qui présentés le 20 février comme nécessaires l’affaire des « banquets » offerts à des
ont téléchargé des modèles de plaintes, pour entrer dans la chambre d’un malade élus de sa majorité par Xavier Bertrand est
explique Benjamin Sonntag, l’hébergeur Covid-19, les masques FFP2 – en donc embarrassante.
du site. C’est un chiffre surprenant. Ça ne nombre très insuffisant – deviennent
dit pas grand-chose du nombre de plaintes Selon les informations du magazine
subitement réservés uniquement aux « Challenges, confirmées à Mediapart jeudi,
effectivement déposées, mais ça montre gestes invasifs » le 4 mars, selon la
que les gens sont concernés. » une enquête préliminaire vient en effet
Société française d’hygiène hospitalière, d’être ouverte pour « détournement de
Toutes ces plaintes ne pourront toutefois ce que confirme opportunément un fonds publics » à la suite du signalement
déboucher sur des poursuites. « Certains nouveau guide méthodologique encore d’infraction budgétaire à la Région Hauts-
parquets ont déjà classé des plaintes, plus restrictif, le 16 mars. de-France.
soit qu’elles étaient mal rédigées, Conclusion de l’avocat : « Il apparaît
que l’infraction était insuffisamment Le chef de file du Rassemblement national
de manière évidente que cette évolution dans l’hémicycle Philippe Eymery avait
caractérisée, ou que l’on ne sait pas qui est n’est en aucun cas justifiée par une
visé », relève Jacques Dallest, le procureur déposé plainte en septembre au parquet
évolution des connaissances scientifiques de Lille. Une autre plainte était également
général de Grenoble. sur le sujet, mais qu’elle a pour unique déposée au Parquet national financier par
Spécialisé dans les dossiers de santé cause la pénurie de masques FFP2 dont l’élu RN Jean-Richard Sulzer.
publique, l’avocat toulonnais Laurent les autorités sanitaires ont abandonné les
Gavarri raconte le désarroi et l’angoisse de stocks. »
ses clients, personnels soignants ayant dû
travailler sans masque ni visière au plus
fort de l’épidémie. Région Hauts-de-France:
« Après analyse juridique, mes deux la justice enquête sur les
associés et moi-même avons identifié banquets des élus de la
des manquements graves susceptibles de
caractériser des infractions. Mais pour
majorité
PAR LUCIE DELAPORTE Xavier Bertrand en novembre 2019 à Nesle
nous, la responsabilité incombe moins aux LE VENDREDI 8 MAI 2020 (Somme) © Christophe Archambault / AFP
politiques qu’à la direction générale de
De quoi s’agit-il ? Pour ces élus, la
la santé (DGS), qui mène depuis une Le parquet de Lille a ouvert une enquête
Région n’aurait pas dû prendre en charge
vingtaine d’années, d’un gouvernement à pour « détournement de fonds publics »
différents séminaires des élus LR et UDI
l’autre, la politique publique que nous dans l’affaire des frais de réception des
comme elle l’a fait.
constatons aujourd’hui. » élus LR et UDI payés par la Région,
révélée en septembre par Mediapart. Un Le 10 septembre 2018 a ainsi eu lieu au
Me Gavarri a déposé au pôle santé caillou dans la chaussure de l’ambitieux Carré du Hélin, une salle de réception
publique de Paris une plainte pour « président Xavier Bertrand. située à une vingtaine de minutes de Lille,
mise en danger de la vie d’autrui un « séminaire de la majorité » dont la
» et « abstention de porter secours Depuis son fief des Hauts-de France,
facture, qui s’élève à 7 344 euros, a été
» contre le directeur général de la Xavier Bertrand – qui a quitté LR au
prise en charge par la Région au titre des
santé Jérôme Salomon, l’agence nationale moment où Laurent Wauquiez en prenait
« réceptions » de la collectivité.
Santé publique France, et l’Établissement la présidence – prépare, il n’en fait pas
mystère, sa course à la présidentielle 2022. Au cours de l’année 2018, quatre repas
pharmaceutique pour la protection de la
servis aux élus de la majorité ont été
population face aux menaces sanitaires. Depuis le début de la pandémie de
imputés au compte « réceptions » pour
Covid-19, il a couru tous les plateaux
des montants parfois non négligeables :
pour se montrer à l’action dans l’une
2 430 euros pour le séminaire du 19 juillet
des plus importantes régions de France,
2018, 1 356 euros pour celui du 3 juillet

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

2018 ou 5 589,31 euros pour celui du Xavier Bertrand, qui n’a plus la machine proches à la campagne.« Impossible de
17 décembre 2018, selon les documents à LR derrière lui, s’est-il servi de sa gérer mon fils seule toute la journée
notre disposition. présidence pour choyer son réseau dans un appartement,reconnaît-elle.Là,
Or, selon le Code général des collectivités local par ce genre d’attentions ? Certains au moins, il peut jouer dehors, on
territoriales, ce compte sert précisément élus d’opposition en sont persuadés. minimise les tensions et les difficultés
aux relations publiques de la Région – logistiques. » Alexia* est mère de deux
en clair, lorsque la présidence reçoit, par enfants en bas âge et vacataire dans
exemple, une délégation chinoise – et ne
Précarité décuplée, l’enseignement supérieur depuis fin 2019.
peut en aucun cas financer des dîners d’un surcharge mentale... les Confinée, elle n’arrive plus à suivre.
groupe politique. mères isolées confinées « Il est presque impossible d’assurer un
La loi autorise les groupes d’élus à se enseignement à distance sachant que je
crient leur détresse suis seule à m’occuper de mes filles. L’une
faire rembourser certains frais (timbrage, PAR NEJMA BRAHIM (BONDY BLOG)
téléphone ou photocopies) mais les frais LE JEUDI 7 MAI 2020 d’elles est en CP, je ne peux pas la
de bouche, depuis la circulaire du 6 délaisser à l’heure où elle doit apprendre
mars 1995, sont explicitement exclus. De la lecture ! »Si elle tente de garder le lien
légères collations – le plafond est alors avec ses étudiants, elle peine à concevoir
rigoureusement limité – sont parfois prises les supports pédagogiques attendus, et
en charge par certains conseils régionaux culpabilise. Avec 500 euros par mois,
pour préparer les sessions plénières mais qu’elle complète avec l’aide personnalisée
elles doivent, dans ce cas, relever des frais Mathilde est me#re isole#e depuis la naissance au logement (APL) et les allocations
du groupe.
de sa fille il y a deux ans et demi Toutes les familiales, l’enseignante ne parvient pas à
difficulte#s qu'elle rencontre en temps normal sont
exacerbe#es par le confinement © NB/Bondy Blog
dégager un salaire.
Interrogé par Mediapart en septembre,
le directeur général des services (DGS) Le confinement révèle toutes les « Le père ne verse pas la pension
des Hauts-de-France, Laurent Vercruysse, difficultés auxquelles les mères isolées alimentaire. J’ai fui les violences
avait expliqué qu’imputer les coûts de sont confrontées au quotidien. Entre conjugales en 2017, j’étais chercheuse
ces réunions au budget « réception » de instabilité professionnelle, précarité et et j’ai dû me reconstruire de A
la Région était « une possibilité offerte charge mentale, elles ont le sentiment à Z »,susurre Alexia. L’angoisse et
à chaque groupe, avant chaque session d’être abandonnées des pouvoirs publics. l’incertitude envahissent ses pensées la
plénière » puisque « ces frais sont liés Elles sont 1 530 000 en France et leur nuit : l’allocation de solidarité spécifique
au fonctionnement du conseil régional ». nombre a presque doublé en 30 ans. (ASS) qu’elle touche s’arrête en octobre
Pour autant, reconnaît-il, aucun texte ne le Souvent confrontées à une situation et alors qu’elle pensait retrouver un travail
précise – et d’ailleurs, aucun autre groupe professionnelle et financière instable, les durant ses vacations, tout s’est arrêté
politique n’a bénéficié de cette tolérance. mères isolées représentent aujourd’hui brutalement.« Octobre, c’est demain.
84 % des familles monoparentales. Elles L’été n’est jamais une période florissante
Dans l’opposition régionale, certains pour l’emploi et avec la crise, ce sera
doutent que ces réunions politiques aient subissent de plein fouet les effets du
confinement.« J’avais réussi à trouver un pire. »
servi à préparer les plénières. Les dates
sont en effet loin de correspondre aux équilibre, mais là, tout est figé », soupire Elle ignore encore si elle sera rémunérée
jours précédant ces sessions. Le séminaire Élisabeth*, 42 ans. pour ses missions prévues en mai et juin.
du 17 décembre 2018, organisé à Ailly- Il y a un an, cette cadre a dû quitter son lieu Pour Mathilde, 28 ans, qui est au chômage
sur-Somme, pour un montant de 5 589 de résidence et son emploi pour fuir les et arrive en fin de droits, la situation
euros, est intervenu en effet trois jours violences psychologiques que lui faisait devient compliquée. Tous les entretiens
après la session plénière des 13 et 14 vivre son conjoint.« J’ai senti qu’on allait d’embauche qu’elle avait décrochés ont
décembre 2018. Un peu tard pour la vers des violences physiques et j’ai voulu été annulés avant le confinement et les
préparer, donc. « Il s’agissait de préparer nous protéger, mon fils et moi. »Tous deux quelque 1 000 euros qu’elle perçoit, aides
la session du 31 janvier compte tenu de transitent par plusieurs logements avant comprises, ne suffisent pas à payer son
la trêve hivernale », justifiait à la rentrée de s’installer de façon plus pérenne. En loyer parisien, ses factures et ses frais
Laurent Vercruysse. recherche d’emploi, elle a dû tout arrêter d’alimentation en ce moment.
du jour au lendemain pour ne se consacrer Comme elle, un tiers des mères
qu’à son fils âgé de deux ans. isolées vivent sous le seuil de
Installés dans un F2 en banlieue pauvreté.« Heureusement, des amis m’ont
parisienne, elle décide, dès l’annonce du dépannée plusieurs fois pour que je
confinement, de se réfugier chez des puisse faire des courses et nourrir

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

ma fille,soupire-t-elle.Mais pour moi qui est décalé en ce moment, je lui fais sa sans emploi craque. Sa mère, qui vit en
suis de nature indépendante, c’est très toilette en début d’après-midi, je l’habille Bretagne, fait le trajet pour récupérer sa
difficile. »La jeune femme s’estime puis je lui donne son repas », détaille-t- petite-fille.
heureuse, elle sait que certains parents elle. Le soir, elle attend que son fils ait dîné « Je n’en pouvais plus. Il y avait une
isolés sautent des repas pour pouvoir pour aller se coucher. Elle prend soin de dualité qui venait ruiner l’éducation et
assurer ceux de leurs enfants pendant le lui laisser télécommande et bouteille d’eau le rapport à l’autorité entre nous, cela
confinement. à portée de main. devenait trop difficile à gérer. »« Avec
Sur mediapart.fr, un objet graphique « Des fois, il m’appelle quand il a besoin un conjoint, on peut se relayer,abonde
est disponible à cet endroit. de se tourner la nuit,poursuit-elle.Ça me Élisabeth.L’isolement ne laisse pas la
Si les parents isolés bénéficient de sort de mon sommeil et bien sûr c’est possibilité d’avoir une vie sociale, un
l’allocation de soutien familial (ASF), énervant, mais je le fais car je suis espace temporel pour penser à soi. »Et
Mathilde regrette que l’aide annoncée par une maman. »Nadia doit aussi faire très quand arrive le moment de coucher les
Emmanuel Macron pour les plus précaires attention à ne pas ramener le coronavirus enfants le soir, la fatigue et les tracas font
ne concerne que les bénéficiaires du RSA à la maison, car la maladie de son fils leur apparition.
et de l’ASS.« Elle aurait dû toucher tous le rend très fragile. Sa fille, qui travaille Dans un communiqué le 8 avril, le
les parents en difficulté. On a l’impression à l’hôpital, l’a ravitaillée une fois mais Défenseur des droitsalertait sur le faitque
d’être mis de côté, même dans le discours n’est pas montée. Pour minimiser les des parents isolés s’étaient vu refuser
politique. L’égalité est une parole en l’air risques, elle préfère faire les courses elle- l’entrée de supermarchés avec leur enfant,
pour les mères isolées », craque-t-elle dans même, avec un masque et des gants, puis rendant« impossible l’accès à des biens de
un sanglot étouffé. désinfecte tout à son retour. première nécessité »et portant atteinte« à
En Seine-Saint-Denis, dans un logement Si le handicap d’Abdel l’empêche de lui l’intérêt supérieur des enfants ».
de type HLM qu’occupent Nadia* et ses venir en aide dans les tâches ménagères, il Tout a commencé par ce tweet. Celui
deux fils, il a fallu s’organiser pour faire tente de la soutenir moralement.« J’aime d’une mère célibataire à qui il a été
face au virus et aux conséquences du dire qu’on est une équipe. Quand je vois demandé de laisser sa fille à la caisse
confinement.« Tout a augmenté, je paie le qu’elle fatigue, je lui dis d’en faire moins tandis qu’elle ferait ses achats.
filet de pommes de terre 4 euros au lieu de ou je commande à manger en livraison
pour lui éviter de cuisiner », sourit-il. Son témoignage ouvre les yeux sur cette
2 avant. Et on a plus de frais puisque tout réalité : un parent isolé ne peut laisser son
le monde est à la maison », confie la mère Élisabeth le constate dans son entourage :
beaucoup de mères isolées se trouvent enfant seul à la maison. Marlène Schiappa,
de famille qui vit du RSA. secrétaire d’État chargée de la lutte contre
en détresse psychologique actuellement.
Elle espère que ces frais diminueront Sans répit et sans relais, elles ne peuvent les discriminations, a réagi en créant une
avec le ramadan et compte sur l’aide compter que sur elles-mêmes. adresse électronique pour permettre aux
qui sera versée le 15 mai prochain parents concernés de signaler ces abus.
par le gouvernement. L’un de ses fils, Sarah, 33 ans, est justement à bout de
souffle. Mère d’une fille âgée de trois Mathilde a voulu dénoncer ces pratiques
Abdel, souffre d’une maladie génétique sur les réseaux sociaux. Alors qu’elle
handicapante. ans, elle est à l’origine de la création
d’uncollectif de mères isoléesqui a vu faisait la queue devant un supermarché,
Grâce à son allocation, il lui vient en le jour début mars à Montreuil.« On quelqu’un lâche :« Faudra pas vous
aide financièrement chaque mois, aussi voit combien il est utile aujourd’hui. La étonner quand votre fille sera en
parce qu’elle fait« le travail d’une aide- surcharge mentale devient insupportable, réanimation. »« Onconsidère qu’on est
soignante »avec lui. Mais son dossier c’est difficile pour nous mais aussi pour responsables de la propagation du virus.
est coincé à la CAF depuis février les enfants qui ne voient plus personne C’est ultra-violent. On n’a pas tous des
dernier et celle-ci reste injoignable par d’autre », argue-t-elle. solutions, je ne peux pas laisser ma fille
téléphone.« Je n’ai rien touché depuis, on à mes voisins âgés de 82 ans. »Elle
tient avec mes économies et la prestation Sarah dénonce une précarité multi-angles a dû expliquer à sa fille, noyée
de compensation du handicap (PCH) que le confinement révèle au grand dans l’incompréhension et la culpabilité,
versée par le Département, explique jour.« Tout le monde découvre notre qu’elles n’avaient rien fait de mal. Alexia
la trentenaire Ma mère va aussi à des vie ! Les enfants à la maison, les a du mal à contenir ses émotions.
distributions alimentaires dehors. » repas, le ménage et les siestes qui
empêchent de sortir… »Trois semaines Elle a vécu un épisode similaire et regrette
Ménage, courses, préparation des repas et après le 17 mars, cette vacataire dans une d’avoir eu le sentiment de devoir se
accompagnement de son fils rythment le associationd’éducationpopulairedésormais justifier.« Une cliente a levé les yeux
quotidien de Nadia.« Le matin, je fais du au ciel et m’a dit : “Comment vous
rangement et je cuisine le déjeuner. Abdel pouvez emmener vos enfants dans un

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

supermarché ?” »Ses enfants étaient et Cathy Ngangue, mère célibataire, empêtrée dans le dénuement (sanitaire),
calmes, le bébé dormait.« Une grande membre de la Fédération syndicale des puis le mensonge (gouvernemental) et
colère m’a envahie, j’ai décidé de changer familles monoparentales. désormais la colère (citoyenne). Un texte
de magasin. Ces reproches sont très durs puissamment politique, avec un objectif:
car ils nous renvoient à notre situation,
Boite noire ne pas en rester là.
comme si c’était de notre faute d’être * Le prénom a été modifié. «Spécialiste en rien, intéressé par tout »,
seules. » comme il se définit lui-même, Vincent
Elles sont pourtant les premières à ne pas Lindon cultive une parole publique rare
vouloir prendre de risques. Mathilde sait que la crise insensée que nous vivons a
que le virus n’aurait pas d’incidence sur libérée. Radicalement absent des réseaux
sa fille.« Mais si elle me le transmet et sociaux – il n'est ni sur Facebook, ni
que mon état s’aggrave, qu’est-ce que sur Twitter, ni Instagram, ni nulle part
je fais d’elle ? », s’inquiète Mathilde. de ce genre –, le comédien a décidé de
Sarah et Alexia ont été malades pendant le confier à Mediapart une longue réflexion,
confinement. Impossible pour la première lue face caméra chez lui, sur ce que la
de respecter la distanciation avec sa pandémie révèle du pays qui est le nôtre,
fille dans un studio. État grippal, fatigue la France, sixième puissance mondiale
importante… empêtrée dans le dénuement (sanitaire),
La seconde a vécu une semaine puis le mensonge (gouvernemental) et
Le Bondy Blog est un média en ligne, désormais la colère (citoyenne).
d’angoisse :« Si j’avais été alitée ou né au moment des révoltes urbaines
hospitalisée, je n’aurais pas pu confier de novembre 2005 (alors fondé par Ce n’est pas un comédien qui s’exprime
mes filles à d’autres au risque de le magazine suisse L’Hebdo, et depuis ici, et encore moins un artiste coincé dans
les contaminer. »Avec la sensation sous un statut associatif), dont la son écosystème, celui de la culture ; le
d’être« incapable », ce que son ex-conjoint rédaction est ouverte à tous et est mot est d’ailleurs absent de son texte. Non
lui a reproché des années durant.« On constituée d’une vingtaine de reporters, pas que le sujet ne lui soit pas d’une
vit avec tout ça », conclut Mathilde, qui pas tous journalistes professionnels, mais importance cruciale – il l’est, vu le péril
espère voir les parents isolés davantage en formation, en recherche d’emploi, en qui guette (voir nos articles ici, ici, ou là)
considérés. La réouverture progressive des début de carrière professionnelle, à la –, mais c’est au-delà de cet horizon que
écoles, dès le 11 mai, sera un mélange retraite. regarde le comédien.
d’anxiété et de soulagement, entre peur du Vincent Lindon parle à hauteur de citoyen.
virus et reprise d’une vie« normale ». Un citoyen qui, d’où il est – et qui sait
*** Un appel de Vincent d’où il vient et où il est –, regarde la cité
• Pour aller plus loin Lindon: «Comment ce pays tétanisée par une crise sanitaire agissant
Il aura fallu que des mères au fil des semaines comme le puissant
si riche…» bain révélateur d’autres crises (sociale,
isolées subissent une discrimination – le PAR FABRICE ARFI
refus de certains supermarchés d’accueillir LE MERCREDI 6 MAI 2020 politique et morale) qui sourdent dans le
durant le confinement des parents solos pays depuis si longtemps.
avec leurs enfants – pour qu’on daigne L’homme qui, probablement comme peu
parler a minima de leur quotidien confiné d’acteurs avant lui, a su incarner les voix
infernal. indignées et les corps fourbus que le
Pourquoi sont-elles à ce point néolibéralisme détruit le temps d’une vie,
invisibilisées ? Comment expliquer la livre ici un texte puissamment politique,
stigmatisation et la me#connaissance au plus beau sens du terme. Il y est
des difficulte#s engendre#es par les évidemment question de la crise de
situations de monoparentalite# ? Dans « l’hôpital, mais aussi des institutions de
Vincent Lindon, le 5 mai 2020,
À l'air libre », l'émission confinée de chez lui à Paris © Max Jouan la Ve République, du présidentialisme, de
Mediapart, Rachida El Azzouzi a reçu Le comédien a confié à Mediapart répression policière, de justice fiscale ou
Laure Skoutelsky, déléguée nationale de une longue réflexion, lue face caméra de corruption. En creux, de cette « décence
l’association Parents solos et Compagnie, chez lui, sur ce que la pandémie commune » chère à Orwell qui semble tant
révèle du pays qui est le nôtre, manquer à notre époque.
la France, sixième puissance mondiale

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

Pour écrire son texte, Vincent Lindon s’est C’était avant. Pour comprendre l’attachement aveugle
fait un peu journaliste – il a interrogé des Avant que s’impose la folle idée que de notre président à cette ligne
spécialistes de médecine ou d’économie la santé devait être rentable, puisque idéologique, il est nécessaire de revenir sur
avant de prendre la plume. Il est aussi un tout désormais devait être marchandise, trois années d’exercice de son pouvoir, que
peu politique – il ne fait pas que s’indigner, jusqu’à la vie des hommes. notre Constitution a voulu absolu.
il propose. Qu’en retenir ?
Un espoir s’était pourtant levé avec
C’est, en d'autres termes, un citoyen le nouveau chef de l’État Emmanuel Dès les premiers jours, une évidence : le
total, qui veut apprendre pour comprendre, Macron, et son programme promettant un goût du nouveau président pour la pompe
comprendre pour juger, juger pour « investissement massif dans le système de et les rites de la monarchie, se mettant
proposer, avec un objectif : ne pas en rester santé ». Hélas, l’élection acquise, il préféra régulièrement en scène dans les décors de
là. Afin que le monde d’après ne soit pas poursuivre l’action de ses prédécesseurs. la royauté ; ainsi a-t-il choisi le palais du
celui des idées d’avant qui ont concouru à S’il n’est donc que le dernier avatar Louvre pour son intronisation, marchant
cette perte que la pandémie fait ressentir d’une même politique, il porte pourtant seul devant la pyramide, le château de
à chacun de nous, bien sûr à des degrés une responsabilité particulière, pour avoir Versailles pour recevoir Vladimir Poutine,
divers, jusque dans son intimité confinée. ignoré tous les signaux d’alerte. l’empereur du Japon ou 150 millionnaires
**** Douze mois de grève des urgences ? Les high-tech et, enfin, celui de Chambord
Ci-dessous la retranscription du texte de patients patienteront. pour célébrer son 40e anniversaire.
Vincent Lindon : 1 200 chefs de service démissionnent de Une prédilection annoncée par des
Comment ce pays si riche… leurs fonctions administratives ? Moins de déclarations antérieures – en 2015, il
Traversé par le flot incessant des paperasse. affirmait déjà : « Dans la politique
commentaires, désorienté par l’addition Présence massive des soignants dans française, l’absent est la figure du roi,
d’analyses souvent contradictoires, j’ai toutes les manifestations ? Sortez les LBD dont je pense fondamentalement que le
tenté de réfléchir à la question la plus et les grenades de désencerclement… peuple français n’a pas voulu la mort » – et
banale : mais comment avons-nous pu confirmée jusque dans son programme,
Au-delà de la santé, c’est l’ensemble qui prévoyait de rétablir les chasses
en arriver là ? À cette situation inédite, du secteur public qui subit depuis des
littéralement stupéfiante. présidentielles. Ce qui n’a rien d’un détail.
décennies les coups de boutoir des
Spécialiste en rien, intéressé par tout, présidents qui se succèdent avec toujours L’ego comblé, le jeune homme allait
il m’a paru pourtant utile de contribuer la même obsession : réduire la place pouvoir s’attaquer à son grand œuvre :
en faisant entendre une voix simplement de l’État dans l’économie. La recette est bâtir cette « start-up nation » où les
citoyenne. Suis-je légitime pour interpeller simple : privations pour ce qui coûte « premiers de cordée » allaient tirer vers
nos dirigeants, tous professionnels de (l’éducation, la justice, la police, l’armée, les cimes ces « Gaulois réfractaires ».
la chose publique, tous diplômés des la santé…) et privatisations pour ce qui Au pas de charge : suppression de
meilleures écoles ? Pas plus qu’un autre rapporte. l’ISF et allègement de l’impôt sur les
sans doute, mais pas moins non plus, profits financiers pour les uns, réformes
Tandis que les budgets des ministères restrictives du droit du travail ou des
ayant pris soin de consulter nombre d’avis régaliens sont comprimés et les salaires
autorisés, notamment dans le domaine de allocations chômage et baisse des APL
de leurs fonctionnaires bloqués, la grande pour les autres. Cinq euros en moins sur les
la santé, où André Grimaldi [professeur braderie est ouverte. Villepin solde les
émérite de diabétologie au CHU de la APL ! Mais qu’est-ce qui peut bien passer
autoroutes, Nicolas Sarkozy fait absorber par la tête d’un dirigeant pour accoucher
Pitié-Salpêtrière – ndlr] m’a apporté son Gaz de France par un groupe privé, Suez,
éclairage. d’une aussi mauvaise idée ? La brume
et enfin François Hollande, sous la férule des sommets obscurcit-elle le jugement
Comment ce pays si riche, la France, de Macron, démembre Alstom pour le au point de lui faire oublier le poids
sixième économie du monde, a-t-il pu plus grand profit de l’américain General des symboles ? C’était donc ça le « en
désosser ses hôpitaux jusqu’à devoir, Electric. même temps » macronien, des offrandes
pour éviter l’engorgement des services Avec l’arrivée d’Emmanuel Macron, la pour ceux qui n’ont besoin de rien, des
de réanimation, se résigner à se voir fête continue. Deux entreprises publiques, sacrifices pour ceux qui ont besoin de
acculé à cette seule solution, utile certes, la Française des jeux (FDJ) et Aéroports de tout ?
mais moyenâgeuse, le confinement ? Nous Paris (AdP), sont très rentables ? Vendez-
qui, au début des années 2000 encore, Mais c’est le premier été du quinquennat,
les ! et tout semble encore permis au
pouvions nous enorgueillir d’avoir le
meilleur système de santé du monde. conquérant de l’Élysée. Malgré quelques

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

protestations, le nouveau monde impose Une grande décision en ressort : utiliser Ignorés, méprisés et matraqués quelques
ses lois grâce au soutien de sa majorité le 49-3 pour faire adopter la réforme des semaines plus tôt, les soignants sont
obéissante et reconnaissante. retraites ! désormais portés aux nues.
Premier grain de sable à l’été 2018, Alors que l’épidémie progresse, se faisant Pour le commun des Français, le
l’affaire Benalla et son traitement pandémie, le pouvoir s’affole, s’agite confinement est la règle, chômage
rocambolesque, qui jette une lumière crue comme un poulet sans tête. Sur quoi technique pour les uns, télétravail pour les
sur la conception et les pratiques du s’interroge l’exécutif aux premiers jours autres. Tous les Français ? Non. Pour les
pouvoir. de mars ? Mais sur le maintien des caissières, les livreurs, les éboueurs, les
Avec l’automne, un vent se lève, municipales, bien sûr ! La veille du policiers ou les pompiers, l’activité doit se
une révolte inattendue et pourtant premier tour, le premier ministre joue les poursuivre, quels que soient les périls. Eux
évidente : des femmes et des hommes contorsionnistes, invitant les Français à qui formaient le gros des bataillons en gilet
en jaune envahissent les ronds-points rester chez eux, mais, en même temps, à jaune, naguère vilipendés, sont désormais
et les Champs-Élysées, naturellement aller voter. Chapeau l’artiste ! officiellement essentiels. Exit les premiers
accompagnés par une très faible minorité Pendant que nos voisins allemands de cordée, place aux premiers de corvée.
qui prétexte le port de la chasuble se mettent en ordre de bataille, Le 23 avril, dans une adresse solennelle
pour casser plutôt que pour revendiquer, le gouvernement français peaufine sa à la nation, le président Macron annonce
une revendication légitime qui emporte communication. enfin le déconfinement pour le 11 mai.
l’adhésion de l’opinion, contraignant le Une seule stratégie, mentir. Pourquoi le 11 plutôt que le 5 ? Pourquoi
gouvernement à un repli tactique : mai plutôt que juin ? Parce que.
10 milliards jetés à la hâte pour tenter Relayant le discours présidentiel,
l’équipe gouvernementale multiplie les Deux semaines plus tard, le premier
d’éteindre la colère sociale. ministre en dévoile les conditions. Acte 1 :
déclarations absurdes et contradictoires.
Trop tard. Les sacrifiés de la Ainsi affirme-t-on successivement qu’il réouverture des crèches et des écoles
mondialisation ultralibérale veulent plus. ne s’agit que d’une « grippette », primaires. Curieux puisqu’elles avaient été
Plus de moyens, certes, mais aussi plus que l’épidémie, comme le nuage de les premières à être fermées, avant même
de pouvoirs, notamment celui de contrôler Tchernobyl, ne touchera pas la France le début du confinement, au motif qu’elles
ceux dont la mission est de les représenter. – alors même qu’à notre frontière sud, étaient un lieu hautement favorable à
Après la carotte, vient le temps du l’Italie est frappée –, puis qu’elle est « sous la propagation du virus… Évidemment
bâton. Une répression brutale, policière, contrôle », avant de devoir avouer la économique – il s’agit bien sûr de libérer
avec mains arrachées et manifestants gravité de la situation. les parents de l’obligation de garder
éborgnés, mais aussi judiciaire, avec une leurs jeunes enfants, pour leur permettre
Sur la question cruciale des masques de reprendre le travail –, la véritable
distribution massive de condamnations de protection, la parole officielle est
fermes. Pendant que les pouvoirs exécutif raison de ce choix sera passée sous
schizophrène : aux premiers temps, leur silence, voire niée, alors même qu’elle
et judiciaire répriment, les législateurs utilité est affirmée. D’ailleurs, il y en a des
ferraillent pour imposer une réforme des est audible : vouloir éviter l’effondrement
millions en stock, prêts à être distribués à total de l’activité et son cortège de drames
retraites dont une majorité des Français ne la population en cas de besoin. La menace
veut pas. est après tout une motivation hautement
virale se précisant, les masques sont respectable.
Occupés à bâtir leur nouveau monde, les soudain déclarés inutiles, voire dangereux
responsables n’accordent qu’une attention puisqu’on ne sait pas s’en servir. Ce qui Empêtré dans ses mensonges et ses
distraite à un virus agressif qui, parti de est fort opportun, puisque les stocks se sont omissions, le pourvoir tergiverse. Très
Chine, va très vite ravager la planète et volatilisés. vite, le discours s’infléchit : l’obligation
envahir la totalité de l’espace politique, de retourner en classe ne s’appliquera
Pschitt… pas systématiquement. Les maires, les
donnant à nos gouvernants l’occasion de
montrer l’étendue de leur compétence. Plus de masques. préfets pourront décider, ou non, de s’y
Pas même de quoi équiper tous les conformer.
Dans les hôpitaux, la situation est
dramatique. On manque de tout, de soignants qui doivent monter au front Mieux, les parents seront libres de garder
masques, de gel, de tests, de respirateurs, armés de leur seul courage. Bon, d’accord, leurs enfants à la maison. Dans les milieux
de lits et de personnels en réanimation. pas de masques, mais ils arrivent. Quand ? favorisés, on n’hésitera guère. Mais dans
Le 29 février, après que le Covid-19 a Mais demain, bien sûr ! Hélas, les jours et les milieux plus modestes, le dilemme est
fait ses premières victimes en France, les semaines passent, la pénurie persiste. cornélien. Alors que le chômage enfle,
Édouard Philippe convoque un conseil des dois-je exposer mon enfant au risque de
ministres extraordinaire consacré au virus. tomber malade, ou accepter l’éventualité

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

de perdre mon emploi ? Et si les parents ils seront sûrement les premières victimes Mon rôle n’est évidemment pas d’entrer
sont d’avis contraires, le couple pourra-t-il de l’inévitable catastrophe économique et dans le détail de ces sanctions. Je
résister, notamment si les choses tournent sociale. voudrais néanmoins en proposer une,
mal ? Questions sans réponses… Que faire ? essentiellement symbolique – car je crois,
Une bonne nouvelle, pourtant : les moi, à la force du symbole : alléger les
L’État ne pouvant pas tout, il me réfractaires de leurs pesantes décorations
masques arrivent. Des masques en tissu, paraît impératif d’innover. Comment ?
lavables et réutilisables. Efficaces ? « Oui, (Ordre du mérite ou Légion d’honneur, par
En demandant aux plus grosses fortunes exemple) pour leur permettre de gambader
dit le Pr Grimaldi, contre la transmission une solidarité envers les plus démunis. librement dans les couloirs des hôpitaux
du virus. Maiscomme ils n’empêchent pas Cette idée, juste et légitime, pourrait étrangers, voire français, où ils seraient
le porteur d’être infecté lui-même, la prendre la forme d’une contribution évidemment les bienvenus après avoir
mesure ne vaut que si elle s’impose à exceptionnelle, baptisée « Jean Valjean », refusé de financer notre système de santé
tous, dans l’espace public au moins. » conçue comme une forme d’assistance national et plus généralement notre service
Prisonnier de son discours récent, le à personnes en danger, financée par les public. En un mot, leur pays.
gouvernement ne peut se résoudre à rendre patrimoines français de plus de 10 millions
obligatoires partout ces masques qu’hier d’euros, sans acrobaties, à travers une taxe Bien sûr, je sais que ces précautions seront
encore il déclarait inutiles. « Pourtant, progressive de 1 % à 5 %, avec une sans nul doute inutiles, tous ces privilégiés
étant bien conscients de ce qu’ils doivent
ajoute le Pr Grimaldi, on a le droit de se franchise pour les premiers 10 millions
d’euros. au pays qui les a formés et souvent
tromper, mais le devoir de reconnaître ses
enrichis. Mais la confiance n’excluant
erreurs. » À période exceptionnelle, contribution pas la prudence, de telles dispositions ne
Au rythme où s’enchaînent les exceptionnelle. Même si j’applaudirais sauraient nuire.
événements, ce droit à l’erreur pourrait évidemment tout amendement visant à
pérenniser cet effort de réduction des Après cette mesure d’urgence, il sera
bien m’être utile, mes propos risquant
inégalités. Après tout, une fois peut temps de nous pencher sur les moyens
de devenir rapidement caducs, tant
devenir coutume. de réparer notre démocratie. Comment ?
les stratégies gouvernementales oscillent,
On pourra s’étonner que je me pose la
sinon à la vitesse de la lumière, au moins à D’après les économistes que j’ai pris soin question et plus encore que j’essaie d’y
celle où se propage le virus. de consulter, cette contribution devrait répondre. Alors, sans prétendre détenir des
En termes de gestion et de communication représenter environ 36 à 37 milliards solutions – j’ai gardé le sens du ridicule –,
de crise, je ne sais pas qui aurait pu faire d’euros, qui seront distribués aux quelque je me risque à évoquer quelques pistes de
mieux, mais je ne vois pas qui aurait pu 21,4 millions de foyers trop pauvres pour réflexion.
faire pire. être assujettis à l’impôt sur le revenu.
Instituer des contre-pouvoirs. La
En mettant au jour ses insuffisances, cette Compte tenu de l’urgence, l’État assurerait e
la trésorerie et abonderait marginalement Constitution de la V République avait
crise pourrait-elle être l’occasion d’une été taillée sur mesure pour le général
refonte radicale de notre démocratie ? la collecte, leur distribuant sans délai
et sans prélèvement, la somme de de Gaulle. Un costume bien trop grand
Dans un discours célèbre, Churchill pour ses récents successeurs. D’autant
affirmait que c’était là « le pire des 2 000 €, à charge pour lui de
recouvrer ultérieurement le produit de la que, depuis l’instauration du quinquennat,
systèmes, à l’exclusion de tous les autres ». le président dispose toujours, et pendant
Mais, ajoutait-il aussitôt, « la démocratie contribution « Jean Valjean ».
toute la durée de son mandat, d’une
n’est pas un lieu où on obtient un mandat Même si je ne doute pas un instant franche majorité au Parlement. Élue en
déterminé sur des promesses, puis où on que les plus riches de nos concitoyens même temps que lui, grâce à lui et sur
en fait ce qu’on veut ». se réjouiront de l’occasion ainsi offerte son programme, l’Assemblée nationale a
Si l’on s’accorde pour ne pas changer de de montrer leur patriotisme et leur logiquement la même couleur que l’Élysée
système, alors il faut changer LE système. générosité, il me paraît prudent que et le législatif n’a donc pas vocation à
les législateurs mettent en place des s’opposer à l’exécutif.
Mais l’urgence est ailleurs. Déjà
sanctions suffisamment dissuasives pour
insupportables, les inégalités ont explosé Quant au pouvoir judiciaire, son
décourager les improbables mauvaises
avec la pandémie. Confinés dans des indépendance n’est que théorique, tant il
volontés. Je pense ici, surtout, à
logements exigus ou contraints d’affronter est simple de le contrôler par le jeu des
nos compatriotes domiciliés fiscalement
les périls, les plus fragiles vivent des jours nominations et des promotions. Depuis
à l’étranger, évidemment conviés à
terriblement difficiles. Et leurs lendemains Montesquieu, qui a théorisé la séparation
manifester leur solidarité.
ne chantent pas. Après la crise sanitaire, des pouvoirs (il n’en connaissait que
trois, lui), un quatrième s’est imposé :
la presse. Problème : neuf milliardaires

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

en possèdent l’immense majorité, on ne enfin comptables de leurs promesses systématique des cas d’infection par
s’étonnera donc pas que l’intérêt des comme de leur action, et responsables de le Covid-19 » chez le personnel des
puissants soit ménagé dans le traitement de leurs erreurs. établissements de santé. « Depuis peu »,
l’information. Impuissante politiquement, ce dispositif est même censé fonctionner,
la contestation s’exprime là où elle le peut
Boite noire nous assure la DGS, mais aucun cas
encore, dans la rue et dans les sondages Images et montage : Max Jouan. n’est pour l’instant mentionné sur le site
d’opinion. Production : Pierre Cattan. indiqué(voir l’intégralité de leur réponse
Responsabiliser les élus. Les élus devront (Le tournage a été réalisé, conditions sous l’onglet Prolonger).
être comptables de leur action devant le sanitaires obligent, masqué). Il faut dire que les remontées se font
peuple dont ils ont obtenu la confiance. uniquement sur la base du volontariat. Les
Une élection, c’est quoi ? C’est l’histoire résultats se font donc attendre, en dépit de
d’un mec qui arrive et qui dit : « Faites- En mémoire des soignants l’extrême sensibilité du sujet – à moins
moi confiance, voilà ce que je vais faire », morts du Covid-19 que ce ne soit en raison de cette extrême
et qui, une fois élu, ne le fait pas. À PAR LÉA BOISTAULT sensibilité.
la place, il fait autre chose ou rien. LE JEUDI 7 MAI 2020
Le nombre de soignants touchés par
Eh bien non, ça ne peut plus marcher l’épidémie demeure par ailleurs inconnu.
comme ça. En cas de défaillance, il est Celui-ci restera de toute façon difficile
nécessaire qu’ils puissent être démis de à établir tant que les tests ne seront pas
leur fonctions, démocratiquement, c’est-à- systématiques.
dire si une fraction de citoyens le propose
et si une majorité d’électeurs l’exige. Alors, sans attendre les éventuelles
statistiques de la DGS, nous avons
Insistons : cette mesure doit s’appliquer souhaité mettre en lumière les parcours
à tous les élus, jusqu’au président de la et les personnalités de ces femmes et
© DR
République, qui, en France, ne peut être hommes dévoués à partir d’un travail de
Nul ne sait combien de soignants sont
démis par personne en cours de mandat, recensement.
morts du Covid-19. Et nul ne sait combien
ni même être jugé depuis la scandaleuse
auraient pu y échapper s’ils avaient Soulignons-le d’emblée, celui-ci
décision du Conseil constitutionnel sous la
bénéficié des protections nécessaires. est nécessairement incomplet. Nous
présidence du douteux Roland Dumas.
Pour rendre hommage à ces infirmiers, l’assumons. Et comptons sur nos lecteurs
Sanctionner sévèrement les dérives, médecins, aides-soignants, Mediapart a pour le compléter jour après jour, soit
pour interdire l’alliance mortifère entre décidé de les raconter. en portant à notre connaissance des
les copains et les coquins. Depuis des décès que nous aurions ignorés, soit
Les soignants sont en première ligne
décennies, aucun élu, même le plus en nous transmettant des informations
dans la lutte contre le Covid-19, bien
corrompu, ne craint les rigueurs de la loi. complémentaires sur les vies ou fins de vie
souvent sans protection. Combien l’ont
Il y a à cela une excellente raison : la de soignants déjà répertoriés.
payé de leur vie ? Nul n’est aujourd’hui en
prison, c’est pour les autres. Eux pourront
mesure de le dire. Nul ne sait combien de Pour mener notre travail, nous nous
toujours solliciter les meilleurs avocats et
médecins, infirmiers, aides-soignants sont sommes appuyées sur la presse locale,
multiplier les procédures des décennies
morts depuis le début de l’épidémie, que sur les réseaux sociaux, et notamment
durant, jusqu’au moment où les juger
ce soit en libéral, en hôpital ou en Ehpad. sur un compte Twitter « Accidents du
n’aura plus aucun sens.
Nous avons donc voulu les compter et travail : silence, des ouvriers meurent ».
D’où une proposition en trois points : Le professeur d’histoire Matthieu Lépine
les raconter. Pour leur rendre hommage,
Constitutionnelles, électorales ou mesurer l’ampleur de la catastrophe, y recense les accidents du travail survenus
judiciaires, ces propositions de réforme et pour tenter de comprendre les en France depuis le début de l’épidémie
peuvent apparaître éloignées des circonstances de leur disparition en et, parmi ceux-là, mentionne les soignants
préoccupations immédiates, en ces temps donnant à voir leurs conditions de travail décédés du Covid-19.
troublés surtout. (cliquez ci-dessous sur les photos des Mais qui faut-il recenser précisément ?
Je les crois pourtant essentielles. Même soignants pour accéder au texte de leurs On désigne par soignants un large groupe
si elles ne résolvent pas l’ensemble portraits). de professionnels aux métiers divers.
des problèmes auxquels notre époque La Direction générale de la santé (DGS) Nous avons tenu à garder cette variété
est confrontée, elles m’apparaissent nous a indiqué que le ministère des en ne tenant pas seulement compte du
nécessaires pour rétablir l’indispensable solidarités et de la santé développe
confiance du peuple en ses représentants, actuellement un « dispositif de remontée

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.73/75
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
74

personnel hospitalier, mais également des longueur et la tonalité diffèrent en fonction Prolonger
médecins libéraux et des travailleurs des de l’appréciation des familles. Certaines
Voici ci-dessous la réponse que nous a
établissements médico-sociaux. ont préféré rester discrètes, parfois parce
envoyé samedi la Direction générale de la
Il nous a également paru pertinent qu’elles estiment que le défunt n’aurait
santé à nos questions sur le recensement
de vérifier qu’ils exerçaient durant pas souhaité qu’on le glorifie. D’autres
des soignants morts. Nous avons demandé
l’épidémie en France, depuis la déclaration ont vu dans ce projet un moyen de
des précisions et nous sommes étonnées
du stade 2 de l’épidémie le 25 février. rendre hommage à leur proche décédé,
qu’aucun cas précis ne soit ne soit
Car à partir de cette date, l’objectif était à son courage et à son dévouement.
rapporté. Dimanche 26 avril à 13 heures,
d’empêcher la propagation du virus déjà D’autres encore y voient l’occasion de
au moment de publier, aucune nouvelle
présent sur le territoire. pousser un cri de colère et de raconter les
réponse ne nous avait encore été apportée.
conséquences dramatiques du manque de
Si nous nous sommes focalisées sur les • La réponse de la DGS
personnel et de matériel.
professionnels de santé, cela ne signifie Jusqu’à présent, une revue des
nullement, faut-il le préciser, que leur vie Récolter des informations, les vérifier,
personnels soignants infectés et victimes
valait plus que celle des autres victimes les contextualiser, laisser le temps aux
pouvait se faire à l’échelle locale
du virus. Seulement, au vu de la mission familles de réfléchir à ce qu’elles veulent
et de façon marginale. Récemment,
première qui leur était assignée auprès des exprimer, et transmettre des documents
et sur la base du volontariat, (cf
malades, ils auraient dû être les premiers (une photo par exemple) : tout cela prend
lien : https://www.geres.org/covid-19/
protégés. du temps. Nous ne voulons bousculer
spf-recensement-national-des-cas-de-
personne.
Bien sûr, aucune enquête ne pourra covid-19-chez-les-professionnels-en-
démontrer que ces soignants ont été Pour l’heure, nous avons donc rédigé etablissement-de-sante/) un outil a été
contaminés dans l’exercice de leur 16 articles sur les 32 décès recensés. mis en place par Santé Publique France. Il
profession. On ne peut pas exclure que Certains portraits sont en cours de est fonctionnel depuis peu et repose sur :
certains aient contracté le virus dans un rédaction, d’autres sont à peine
- Le signalement des cas COVID-19
cadre familial ou de la vie quotidienne. entamés. De nouveaux signalements
par les établissements sociaux et
et de nouveaux témoignages viendront
Cela ne change rien à la problématique médico-sociaux concernés prévu par le
assurément enrichir notre travail dans les
générale et au danger auquel sont MINSANTE 46
semaines qui viennent.
confrontés des milliers de soignants à > - La mise en œuvre d’une
travers le pays. À ce stade, il serait évidemment incongru surveillance hebdomadaire des cas de
de tirer des conclusions statistiques de COVID-19 parmi le personnel des
À la date du 7 mai, nous avons dénombré nos données, même si nous avons choisi établissements de santé. Le référent
32 soignants décédés. Une fois ces morts de les organiser selon différents critères désigné par le directeur de l’établissement
confirmées, comment raconter chacune de (genre, profession, âge, etc.) susceptibles relevant du service de santé au travail
ces vies fauchées ? Selon les cas, nous d’évoluer. ou de l’équipe opérationnelle d’hygiène
avons interrogé les parents, frères, sœurs,
Notamment parce qu’à l’évidence, des ou de la direction des soins, renseigne
époux, enfants, collègues, patients.
cas nous échappent : certains décès une fois par semaine les données agrégées
L’équilibre est difficile à trouver entre ne laissent aucune trace, ni dans la dans une application élaborée à cette
l’hommage à rendre et les conditions de presse, ni sur les réseaux sociaux. fin. Devant le besoin évident mis au
travail à décrire. « L’héroïsation, c’est Notre appel à témoignages à l’adresse jour, un dispositif officiel était à l’étude
un narratif commode pour dépolitiser nos covid19@mediapart fr n’en est que plus afin de permettre un recensement des
revendications », affirme le médecin et important. cas Covid-19 parmi l’ensemble des
romancier Baptiste Beaulieu dans une professionnels des établissements de santé
vidéo pour Brut. Boite noire et d’ESMS.
Certains soignants expliquent aussi que Les quatre journalistes qui ont rédigé cet Cet outil est désormais opérationnel
les honneurs leur importent peu. Ce qu’ils article sont étudiantes en deuxième année et permettra donc au niveau national
demandent depuis des années, ce sont des au Centre de formation des journalistes et de façon uniforme une remontée
moyens. de Paris (CFJ). Leur travail s’inscrit dans des signalements des cas au sein des
le cadre d’un partenariat régulier depuis établissements de santé et des ESMS.
Tous nos portraits ne se ressemblent