Vous êtes sur la page 1sur 6

Intégrales définies

I-Définitions et propriétés
Définitions

Soit f une fonction continue sur un intervalle [a ;b].

F est une primitive de f sur [a ;b] si pour tout x de [a ;b] F’(x)=f(x).


𝑏
L’intégrale de f sur [a ;b] est ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥=[𝐹(𝑥)]𝑏𝑎 = 𝐹(𝑏) − 𝐹(𝑎).

Elle représente l’aire algébrique comprise entre les droites d’équations x=a, x=b, l’axe des abscisses
et la courbe représentative de f.

2) Propriétés
𝑏 𝑏 𝑏
1- 𝛼, 𝛽 réels, ∫𝑎 (𝛼𝑓(𝑥) + 𝛽𝑔(𝑥)) 𝑑𝑥 = 𝛼 ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 + 𝛽 ∫𝑎 𝑔(𝑥) 𝑑𝑥 (linéarité de l’intégrale).
𝑏
2- Si f≥0 sur [a ;b] alors ∫𝑎 𝑓(𝑥) ≥ 0 (positivité de l’intégrale)
𝑏 𝑏
3-Si f≤ 𝑔 sur [a ;b] alors ∫𝑎 𝑓(𝑥) ≤ ∫𝑎 𝑔(𝑥)𝑑𝑥 (positivité de l’intégrale)
𝑏 𝑐 𝑏
4 − ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 + ∫𝑐 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 (Relation de Chasles)
𝑎 𝑏
5- ∫𝑏 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = − ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥
𝑏 𝑏
6-|∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 | ≤ ∫𝑎 |𝑓(𝑥)| 𝑑𝑥.

Démonstrations
𝑏
1) ∫𝑎 (𝛼𝑓(𝑥) + 𝛽𝑔(𝑥)) 𝑑𝑥 = [𝛼𝐹(𝑥) + 𝛽𝐺(𝑥)]𝑏𝑎 = (𝛼𝐹(𝑏) + 𝛽𝐺(𝑏)) − (𝛼𝐹(𝑎) + 𝛽𝐺(𝑎)) =
𝑏 𝑏
𝛼(𝐹(𝑏) − 𝐹(𝑎)) + 𝛽(𝐺(𝑏) − 𝐺(𝑎))= 𝛼 ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 + 𝛽 ∫𝑎 𝑔(𝑥) 𝑑𝑥.
2) f≥0 donc F’=f ≥0. F est croissante sur [a ;b] et par suite F(b)-F(a)≥0
𝑏
∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥=𝐹(𝑏) − 𝐹(𝑎) ≥ 0.
𝑏 𝑏 𝑏
3) g(x)-f(x) ≥ 0 donc ∫𝑎 (𝑔(𝑥) − 𝑓(𝑥))𝑑𝑥 ≥ 0 donc ∫𝑎 𝑔(𝑥)𝑑𝑥 ≥ ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 .
𝑐 𝑏 𝑏
4) ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 + ∫𝑐 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = F(c) -F(a)+F(b)-F(a)=F(b)-F(a)= ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥.
𝑏 𝑎 𝑎
5) ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 + ∫𝑏 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥=F(a)-F(a)=0.
𝑏 𝑏
6) f(x)≤ |f(x)| donc ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 ≤∫𝑎 |𝑓(𝑥)|𝑑𝑥
𝑏 𝑏
-f(x)≤ |f(x)| donc − ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 ≤∫𝑎 |𝑓(𝑥)|𝑑𝑥
𝑏 𝑏 𝑏
Par suite sup(− ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 ; ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 ) ≤∫𝑎 |𝑓(𝑥)|𝑑𝑥
𝑏 𝑏
Et on obtient |∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 | ≤ ∫𝑎 |𝑓(𝑥)| 𝑑𝑥.
II- Intégration des fonctions usuelles

Fonctions f Primitives F Domaines

𝑥 𝑛 ; 𝑛 ∈ ℤ\{−1} 𝑥 𝑛+1
+C IR
𝑛+1

1 ln|𝑥|+C 𝐼𝑅 ∗
𝑥
𝑥 𝛼 ; 𝛼 ≠ −1 𝑥 𝛼+1
+C IR*+
𝛼+1
𝛼∈ℝ

ex ex IR

cos x sin x IR

sin x -cos x IR

1 tan x −𝑘𝜋 𝑘𝜋
] ; [
𝑐𝑜𝑠 2 𝑥 2 2

k∈ℤ
1 Arcsin x ]-1 ;1[
√1 − 𝑥 2

1 Arctan x IR
𝑥2 +1

1 Argsinh x IR
√𝑥 2 +1

1 Argcosh x ]1 ;+∞[
√𝑥 2 −1

Fonctions f Primitives F

𝑢′𝑢𝑛 ; 𝑛 𝑢𝑛+1
+C
∈ ℤ\{−1} 𝑛+1

𝑢′ ln|𝑢|+C
𝑢
𝑢′ 𝑢𝛼 ; 𝛼 ≠ −1 𝑢𝛼+1
+C
𝛼+1
𝛼∈ℝ

u’eu eu

u’cos u u’sin u

u’sin u -cos u

𝑢′ tan u
𝑐𝑜𝑠 2 𝑢

𝑢′ Arcsin u
√1 − 𝑢2

𝑢′ Arctan u
𝑢2 + 1

1 Argsinh u
√𝑢2 + 1
1 Argcosh u
√𝑢2 − 1

1 4 𝑒2 1
Exemples. Calculer I=∫0 √𝑥𝑑𝑥 ; J=∫1 𝑥 √𝑥𝑑𝑥 ;K=∫𝑒 𝑑𝑥
𝑥𝑙𝑛𝑥

III- Intégration par parties

Soient u et v deux fonctions dérivables et intégrables sur [a ;b].


𝑏 𝑏
Alors ∫𝑎 𝑢′ (𝑥)𝑣(𝑥)𝑑𝑥 = [𝑢(𝑥)𝑣(𝑥)]𝑏𝑎 − ∫𝑎 𝑢(𝑥)𝑣 ′ (𝑥)𝑑𝑥

1 𝑒 1 1
Exemples Calculer I=∫0 𝑥𝑒 𝑥 𝑑𝑥 ; J=∫1 𝑥𝑙𝑛𝑥𝑑𝑥 ;K=∫0 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛𝑥𝑑𝑥 ; L=∫0 𝑥𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛𝑥𝑑𝑥

1
1 1
I=∫0 ⏟ 𝑥
𝑥 𝑒⏟ 𝑑𝑥 =[ ⏟ 1 𝑒⏟𝑥 𝑑𝑥 =e-[𝑒 𝑥 ]10 =e-(e-1)=1
𝑥 𝑒⏟ ] − ∫0 ⏟ 𝑥

𝑣(𝑥) 𝑢′ (𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑢(𝑥) 0 𝑣′(𝑥) 𝑢(𝑥)

𝑒
𝑒 𝑥2 𝑒 𝑥2 1 𝑒2 1 𝑒 𝑒2 1 𝑒2 1 𝑒 2 +1
J=∫1 ⏟
𝑥 𝑙𝑛𝑥
⏟ 𝑑𝑥 =[ ⏟
2
𝑙𝑛
⏟𝑥 ] − ∫1 2 ⏟
𝑥
𝑑𝑥 = 2
− 2 ∫1 𝑥𝑑𝑥= 2 − 2 ( 2 − 2) = 4
𝑢′(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑢(𝑥)
𝑢(𝑥) 1 𝑣′(𝑥)
𝑒
𝑒 𝑥2 𝑒 𝑥2 1 𝑒2 1 𝑒 𝑒2
J=∫1 ⏟
𝑥 𝑙𝑛𝑥
⏟ 𝑑𝑥 =[ ⏟ 𝑙𝑛⏟𝑥 ] − ∫1 ⏟ 𝑑𝑥 = − ∫1 𝑥𝑑𝑥=
2 2 𝑥 2 2 2
𝑢′(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑢(𝑥)
𝑢(𝑥) 1 𝑣′(𝑥)

1
1 1 1 𝜋 1 𝜋 𝑙𝑛2
K=∫0 ⏟
1 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎n𝑥
⏟ 𝑑𝑥 =[ ⏟
𝑥 ⏟
𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛 𝑥 ] − ∫0 𝑥 𝑥⏟ 𝑑𝑥 =4 − 2 [ln (𝑥 2 + 1)]10 = 4 −
𝑢(𝑥) 2 +1 2
𝑢′(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑢(𝑥) 𝑣(𝑥) 0 𝑣′(𝑥)

1
1 𝑥2 1 𝑥2 1 𝜋 1 1 1 𝜋 1 𝜋 𝜋 1
J=∫0 𝑥 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎n𝑥
⏟ 𝑑𝑥 =[ ⏟
2
𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛 𝑥 ] − ∫0
⏟ 2 𝑥 ⏟2 +1 𝑑𝑥 = 8 − 2 ∫0 1 − 𝑥 2 +1 𝑑𝑥 = 8 − 2 (1 − 4 )=4 − 2.
𝑢′(𝑥)
𝑣(𝑥) 𝑣(𝑥) 𝑢(𝑥)
𝑢(𝑥) 0 𝑣′(𝑥)

IV- Intégration par changement de variables

Théorème Soit φ une fonction réelle de classe C1(f et f’ continues) définie sur l’intervalle [a ;b]. Soit f
une fonction continue sur l’intervalle φ[a ;b].On a l’égalité :

𝑏 𝜑(𝑏)
∫ (𝑓 ∘ 𝜑)(𝑡)𝜑′ (𝑡)𝑑𝑡 = ∫ 𝑓(𝑢)𝑑𝑢
𝑎 𝜑(𝑎)

En pratique, il y a deux types de changement de variable

𝑏 𝜑−1 (𝑏)
• u =φ(x) ;du=φ’(x)dx et ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = ∫𝜑−1 (𝑎) 𝑓[𝜑(𝑢)]𝑑𝑢
𝑏 𝜑 (𝑏)
• x=φ(t) ; dx=φ’(t)dt et ∫𝑎 𝑓(𝑥)𝑑𝑥 = ∫𝜑 (𝑎) 𝑓[𝜑(𝑡)]φ’(t)𝑑𝑡

𝑒4 𝑑𝑥
Exemples 1- ∫𝑒 2 ;
𝑥𝑙𝑛(𝑥)ln (𝑙𝑛𝑥)

𝑑𝑥
on pose u =lnx ; du = 𝑥

Si x = e2 , u=ln(e) =1 ; si x=e4, u = ln(e4)=4

𝑒4 4 4
1
𝑑𝑥 𝑑𝑢 𝑢
∫ =∫ =∫ 𝑑𝑢 = [ln (𝑙𝑛𝑢)]42 = ln(𝑙𝑛4) − (ln(𝑙𝑛2) = 𝑙𝑛2
𝑒 2 𝑥𝑙𝑛(𝑥)ln (𝑙𝑛𝑥) 2 𝑢𝑙𝑛𝑢 2 𝑙𝑛𝑢
1 𝑑𝑥
2- ∫0 3 ; on pose x= tant ; dx=(1+𝑡𝑎𝑛2 𝑡)𝑑𝑡
(1+𝑥 2 )2

𝜋
Si x=0, t=0 ; si x=1, t=4

𝜋 𝜋 𝜋 𝜋 𝜋 𝜋
1 𝑑𝑥 (1+𝑡𝑎𝑛2 𝑡)𝑑𝑡 𝑑𝑡 𝑑𝑡 √2
∫0 3 = ∫04 3 =∫0
4
1 = ∫04 = ∫04 |𝑐𝑜𝑠 𝑡|𝑑𝑡 = ∫04 cos 𝑡𝑑𝑡 = [𝑠𝑖𝑛𝑡]04 = .
(1+𝑥 2 )2 (1+𝑡𝑎𝑛2 𝑡)2 (1+𝑡𝑎𝑛2 𝑡)2 √1+𝑡𝑎𝑛2 𝑡 2

V- Intégration des fonctions rationnelles

Méthode décomposition en éléments simples


Définition : Une fonction rationnelle est le quotient de deux polynômes.

𝑝(𝑥)
f(x)= où p(x) et q(x) sont deux polynômes.
𝑞(𝑥)

Les racines de q sont les pôles de f.


𝐴
f(x)=(𝑎𝑥+𝑏)𝑘 est un élément simple de première espèce d’ordre k où A est une constante et r un
entier positif.
𝐴𝑥+𝐵
f(x)=(𝑎𝑥 2 +𝑏𝑥+𝑐)𝑘 est un élément simple de deuxième espèce d’ordre k où A et B sont des constantes
et r un entier positif.

En outre, quitte à mettre a en facteur au dénominateur et à diviser les constantes A et B par ar au


numérateur on peut supposer a=1 dans tous les cas.

Toute fraction rationnelle se décompose en une somme d’un polynôme et des éléments simples de
première et/ou deuxième espèce.
𝐴
On a ∫ 𝑥+𝑎 𝑑𝑥 = Aln|𝑥 + 𝑎| + 𝐶 ;C constante

𝐴 −𝐴
∫ (𝑥+𝑎)𝑘 = (𝑘−1)(𝑥+𝑎)𝑘−1 + 𝐶;

Pour les cas de deuxième espèce, on verra la méthode sur des exemples bien précis.

8𝑥−26 −4𝑥 2 +88𝑥−76


Exemples. Calculer I=∫ (𝑥−2)(𝑥−4) 𝑑𝑥 ;J=∫ (𝑥+1)(𝑥−2)2

8𝑥 − 26 𝑎 𝑏
𝑓(𝑥) = = +
(𝑥 − 2)(𝑥 − 4) 𝑥 − 2 𝑥 − 4
8𝑥−26 −10
a=(𝑥 − 2)𝑓(𝑥)|𝑥=2 = | = =5
𝑥−4 𝑥=2 −2

8𝑥−26 6
b=(𝑥 − 4)𝑓(𝑥)|𝑥=4 = | = =3
𝑥−2 𝑥=4 2

5 3
f(x)= 𝑥−2 + 𝑥−4

8𝑥−26 5 3
I=∫ (𝑥−2)(𝑥−4) 𝑑𝑥 = ∫ (𝑥−2 + 𝑥−4) 𝑑𝑥=5ln|x-2|+3ln|x-4|+C

−4𝑥 2 + 22𝑥 − 19 𝑎 𝑏 𝑐
𝑔(𝑥) = = + +
(𝑥 + 1)(𝑥 − 2)2 𝑥 + 1 𝑥 − 2 (𝑥 − 2)2

−4𝑥 2 +22𝑥−19 −45


a=(𝑥 + 1)𝑔(𝑥)|𝑥=−1= | = =-5
(𝑥−2)2 𝑥=−1 9

−4𝑥 2 +22𝑥−19 9
c=(𝑥 − 2)2 𝑔(𝑥)|𝑥=−1= 𝑥+1
| =3=3
𝑥=2

−4𝑥 2 + 22𝑥 − 19 −5 𝑏 3
𝑔(𝑥) = = + +
(𝑥 + 1)(𝑥 − 2)2 𝑥 + 1 𝑥 − 2 (𝑥 − 2)2
−19 𝑏 3
g(0)=4
=-5-2+4 et donc b=1

−4𝑥 2 + 22𝑥 − 19 −5 1 3
𝑔(𝑥) = = + +
(𝑥 + 1)(𝑥 − 2)2 𝑥 + 1 𝑥 − 2 (𝑥 − 2)2

−4𝑥 2 +22𝑥−19 −5 1 3 3
∫ 𝑔(𝑥)𝑑𝑥 = ∫ (𝑥+1)(𝑥−2)2
𝑑𝑥 = ∫(𝑥+1 + 𝑥−2 + (𝑥−2)2 )𝑑𝑥=−5𝑙𝑛|𝑥 + 1| + 𝑙𝑛|𝑥 − 2| − 𝑥−2 + 𝐶