Vous êtes sur la page 1sur 201

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
2

p. 83 Jean-Marie Burguburu: «Il y a un risque p. 97 Ramadan confiné pour une partie du monde
d’accoutumance aux mesures de contrôle» musulman
PAR CAMILLE POLLONI PAR RACHIDA EL AZZOUZI, CÔME BASTIN, LILIA BLAISE,
p. 87 L’écrivain-voyageur Patrick Leigh Fermor donne CÔME BASTIN, NICOLAS CHEVIRON, CÔME BASTIN, ARIANE
à entendre les sons du monde grec LAVRILLEUX, CÔME BASTIN, JEAN-PIERRE PERRIN ET CÔME
PAR ULYSSE BARATIN (EN ATTENDANT NADEAU) BASTIN
p. 89 L’angoisse des restaurateurs: «Rester fermés et p. 101 Bure: les libertés à l’épreuve de l’hyperintrusion
faire faillite, ou rouvrir et faire faillite» judiciaire
PAR DAN ISRAEL PAR JADE LINDGAARD
p. 91 La France délaisse la course au vaccin contre le p. 103 Régions épargnées: pourquoi le virus y circule
Covid-19 peu
PAR ROZENN LE SAINT PAR LISE BARNÉOUD
p. 95 Face aux multinationales pharmaceutiques, «il p. 106 En mémoire des soignants morts du Covid-19
faut arrêter le robinet à monopole» PAR LÉA BOISTAULT
PAR ROUGUYATA SALL

Au menu :
• Masques « grand public » : un tissu de doutes
«A l’air libre»: entretien avec Arnaud Valentine Oberti reçoit :
Montebourg, masques «grand public» – Antton Rouget, journaliste à Mediapart ;
LE MARDI 5 MAI 2020 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
– Christophe Lambert, président de la Société française des
sciences de la stérilisation ;
– Jackie Tadeoni, couturière et membre du collectif Bas les
masques !.
• La crise vue de Chine avec Jordan Pouille, journaliste à
Mediapart
• La minute Clara Ysé
• Arnaud Montebourg : le grand entretien
Au programme de notre émission quotidienne en accès libre : Par Mathieu Magnaudeix et Fabien Escalona.
un grand entretien avec Arnaud Montebourg sur cette crise et la • Les Confinautes, d’Usul et Cotentin
mondialisation, retour sur nos enquêtes sur les masques « grand Pour nous écrire, deux adresses :
public », Usul et Cotentin, et Clara Ysé.
alairlibre@mediapart fr pour vos témoignages
«À l’air libre », numéro 34 : la rédaction est toujours confinée,
covid@mediapart fr pour vos informations et documents
cela ne nous empêche pas de penser et de vous informer.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Dans l’Education nationale, Cette industrie de niche se prend à données et son trafic, comme l’a d’abord
rêver depuis le début du confinement. noté sur Twitter Marc de Falco, un
le confinement révèle un « La crise que nous connaissons vient professeur de mathématiques en classes
numérique noyauté par le paradoxalement de faire gagner quatre- préparatoires, spécialisé en informatique.
privé cinq années de maturité pour toutes Contacté par Mediapart, le Cned confirme
PAR MATHIEU PÉRISSE (WE REPORT) les institutions », estimait un expert du que « l’hébergement des solutions
LE MARDI 5 MAI 2020 milieu interviewé par Ouest France. Blackboard est assuré par Amazon »
Traduction : l’heure de la conquête et indique que sa plateforme est basée
Alors que leur utilisation a explosé avec le pourrait bien avoir sonné.
confinement, les outils numériques utilisés à Francfort. Tout en estimant que ce
dans les établissements scolaires ne sont Le secteur ne part pas de zéro. Il s’est partenariat a permis « une montée
pas gérés directement par l’Éducation déjà largement immiscé dans le monde en charge rapide » de ses capacités,
nationale. Une dépendance pointée universitaire et dans les grandes écoles. permettant au Cned de « supporter la forte
depuis plusieurs années, qui menace Mais son graal reste l’Éducation nationale. croissance demandée ». Traduction : le
la souveraineté éducative française et Le secondaire en particulier – avec ses recours à des serveurs Amazon par son
pourrait, à terme, faire le jeu des Gafam. 7200 collèges et ses 4170 lycées – prestataire a été « un coup de chance »
représente un énorme marché. pour l’Éducation nationale, estime Marc
« Depuis un mois, je crois que de Falco. « Je pense que ça ne pose pas de
j’ai utilisé une quinzaine d’applications Depuis une quinzaine d’années, ce marché
est piloté par les pouvoirs publics problème majeur. Mais je voulais montrer
différentes avec mes élèves », calcule que ce n’est pas non plus parfait, alors que
Eloïse*, enseignante dans un collège de manière erratique et noyauté par
une multitude d’acteurs privés, dont des académies ont fait la leçon aux profs
de Toulouse. Classe virtuelle du Cned, qui utilisent Zoom ou autres… », explique
Pronote, WhatsApp, Discord, YouTube ou certains sont aujourd’hui en position
de quasi-monopole, comme le montre l’enseignant.
Pearltrees… la prof d’anglais collectionne
les tutoriels et les mots de passe notre enquête. Une situation de perte de L’utilisation de centres d’hébergement
échangés entre collègues. « C’est un « souveraineté éducative », comme s’en européens par Blackboard est conforme
joyeux bazar, mais on a pu garder le inquiète lui-même le ministère. à la réglementation RGPD. Mais
lien avec certains élèves », estime-t-elle. l’entreprise bénéficie également du
L’efficacité d’abord. D’autant que son certificat Privacy Shield, qui lui permet
chef d’établissement l’a déjà rassurée : il en théorie de transférer certaines données
fermera les yeux sur certaines applications de l’Union européenne vers les États-
jusqu’ici déconseillées par l’Éducation Unis. Sur ce point, le Cned estime avoir
nationale. eu des « garanties » que Blackboard
« ne transférait pas d’informations sans
Mais la situation quelque peu chaotique La classe virtuelle du Cned illustre l’accord de son client » et indique que
n’a pas échappé au ministère. Jean- cette emprise du privé sur le numérique l’entreprise «ne stocke aucune donnée
Michel Blanquer a déjà annoncé éducatif. Habituellement utilisé par des sensible (ni nom, ni mail, ni aucune
l’organisation « d’états généraux du élèves malades ou installés à l’étranger, information sur les élèves) », la classe
numérique éducatif » pour « faire le cet outil de visioconférence a été l’un des virtuelle fonctionnant « avec les pseudos
point sur ce que nous avons vécu ». piliers de la « continuité pédagogique » des participants ». Interrogé sur le tarif de
Et, comme une opportunité sommeille en du gouvernement. Malgré le signalement la prestation de Blackboard, le Cned n’a
chaque crise, le ministre souhaite aussi en de nombreux problèmes de connexion ou pas répondu.
profiter pour « moderniser » le secteur et une faible protection contre les « trolls »,
faire de la France « un leader mondial en près de 100 000 classes virtuelles par jour Reste que le recours à un géant américain
matière d’EdTech ». ont été organisées en moyenne pendant le suscite l’incompréhension de Fabrice
confinement, indique le Cned. Lenoble, à la tête de TeachReo, une start-
Le terme EdTech – pour technologies de up française qui propose elle aussi des
l’éducation – désigne un petit écosystème Mais cet outil n’est pas propre au classes virtuelles, dans le secteur de la
de PME et de start-up françaises, environ Cned. Il utilise la solution Blackboard formation professionnelle. « Nous aurions
250 selon l’association du même nom. Collaborate, du groupe américain du les capacités de faire la même chose,
Un secteur porteur. En 2018, un rapport même nom, leader mondial du logiciel avec tous nos serveurs basés en France,
de la Caisse des dépôts estimait que le éducatif. Commercialisée en France par si seulement on voulait bien nous passer
marché pouvait passer de 89 millions la société UNI-Learning, elle-même filiale des marchés », soupire-t-il. Mais il a
d’euros de chiffre d’affaires cette année- d’une entreprise belge, Blackboard utilise trouvé porte close du côté de la Direction
là, à 156 millions en 2022. des serveurs Amazon pour gérer ses numérique pour l’éducation (DNE) au

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

ministère. « J’ai perdu deux ans à essayer Lancés depuis quinze ans, les ENT ont L’efficacité des ENT interroge aussi.
de travailler avec l’Éducation nationale. été déployés lentement par les collectivités Dans un rapport de juillet 2019, la Cour
Tout le marché est trusté par quelques locales, via des marchés publics. La des comptes se montrait particulièrement
acteurs », estime-t-il. plupart du temps, ces plateformes sont sévère. « En pratique, les outils
achetées à des sociétés spécialisées, collaboratifs des ENT sont peu utilisés,
Les ENT : un marché en retard avant d’être renommées et habillées aux les enseignants préférant recourir à
rongé par la concurrence couleurs de la collectivité cliente (Ma des solutions plus ergonomiques et
Autre clef de voûte de l’Éducation classe en Savoie, Nord Collèges…). faciles d’accès dont l’exemple le plus
nationale : les Espaces numériques de Aujourd’hui, la quasi-totalité des lycées et emblématique, ce sont les services Google
travail (ENT). Ces plateformes offrent près de 90 % des collèges en possèdent un, […] », estimait-elle.
aux élèves et aux enseignants une large selon le dernier point d’étape disponible.
palette d’outils : messagerie, échange Mais, derrière ce chiffre, se cachent de
de documents, cahier de texte, création fortes disparités d’un territoire à l’autre.
d’exercices en ligne, travaux en groupes…
Ils ont été soumis à rude épreuve,
enregistrant un pic de plus de 7 millions
de visites lors de la journée du 2 avril,
Un rapport peu élogieux, que récuse Jean
selon une note interne du ministère.
Planet, patron de Kosmos, qui estime
Une explosion du trafic à laquelle les Le leader du secteur, la société Kosmos, « surprenant » de n’avoir pas été interrogé
infrastructures n’ont pas résisté. équipe quatre régions, « soit 3 600 lycées par les auteurs. « La réalité, c’est que
« Les ENT se sont effondrés les et collèges ». La société ITOP équipe 75 % des enseignants se connectent tous
dix premiers jours », confirme Gérard notamment l’académie de Bordeaux ou les jours sur leur ENT. Et l’explosion
Heinz, proviseur d’une cité scolaire les Hauts-de-Seine, tandis que la société du trafic depuis le confinement démontre
de la Loire et délégué du SNPDEN, Open Digital Education gère l’ENT des notre utilité. » Des chiffres confirmés par
le syndicat majoritaire chez les chefs trois académies de la région Île-de-France. les études du ministère.
d’établissement. Un constat partagé par Dans l’académie de Rennes, Toutatice
est l’un des rares ENT édité et géré Signe d’une certaine méconnaissance des
Denis Millet, le délégué académique au
directement par les pouvoirs publics. outils par le personnel, des tutoriels sur
numérique de Lyon, qui estime que les
les ENT ont été lancés en urgence au
connexions aux ENT ont été multipliées Mais tout le monde n’est pas logé mois de mars. Pour la seule académie de
par quatre sur la période. « Il faut à la même enseigne. Les collèges Lyon, 3500 enseignants ont été formés
être clair : nos infrastructures n’étaient de l’Ardèche, Drôme, Guyane, Haute- ces dernières semaines. Des mesures
pas prêtes à supporter ça », estime- Savoie, Vaucluse n’avaient aucun projet trop tardives, selon Benoît Sillard,
t-il, tout en précisant avoir réalisé de d’ENT fin 2018. D’autres départements, ancien sous-directeur aux technologies de
gros investissements en matériel pour comme les Ardennes, n’étaient qu’à moitié l’information et de la communication au
augmenter la puissance de calcul des ENT. équipés. La situation tourne parfois à ministère de l’éducation nationale sous le
Le tout dans un contexte de tension sur l’absurde : alors que la Métropole de gouvernement Raffarin, reconverti dans le
les marchés. « Beaucoup d’entreprises Lyon est précurseur dans ce domaine, avec privé, qui a participé au lancement des
privées cherchaient à s’approvisionner Maclasse.com, le département du Rhône premiers ENT il y a 15 ans. « Il fallait
aussi », raconte-t-il. qui l’entoure ne dispose d’aucun ENT. une formation qui n’a pas été faite, ou
« Les cahiers des charges ne prévoyaient La concurrence est acharnée. En pas assez massivement. Les conséquences
pas une telle fréquentation », se défend 2019, l’ENT de la région Grand-Est, pédagogiques d’un ENT ne se règlent pas
de son côté Jean Planet, PDG de géré jusqu’alors par ITOP, a ainsi en cinq minutes », estime-t-il.
Kosmos, l’un des leaders des ENT été remporté par Kosmos. D’autres, D’autant que le déploiement d’un ENT
en France. Il affirme n’avoir pas été déployés patiemment pendant plusieurs dans un établissement ne signifie pas
alerté de la fermeture des écoles avant années sur un territoire ont été du jour au forcément qu’il a été intégré par les
l’allocution d’Emmanuel Macron. Une lendemain remplacés par celui d’une autre équipes, abonde Gérard Heinz. « On
communication tardive qui relativise le collectivité, mutualisation oblige, comme voit tout de suite les coquilles vides,
« nous sommes prêts » martelé par Jean- dans la région des Hauts-de-France lors en jachère, dont les enseignants se sont
Michel Blanquer dès la fin du mois de de la dernière rentrée. « C’est une perte détournés. Certains établissements ont dû
février. de temps et d’argent pour le projet qui tout apprendre d’un coup », résume-t-il.
passe à la trappe », déplore un cadre de
l’académie de Lille.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

« Les collectivités locales ne font pas le Plébiscité par le personnel, Pronote équipe Ces statistiques « de nature stratégique »,
boulot. Elles pensent que la technologie aujourd’hui près de 7 700 collèges et pourraient donner à ces sociétés
va ruisseler toute seule vers les élèves et lycées, sur près de 11 200 en France. À « des avantages concurrentiels dans le
les familles », analyse Jean-François Clair, la tête de ce quasi-monopole se trouve développement futur de services pour
en charge du groupe numérique du SNES- la société Index Éducation, fondée dans l’éducation, renforçant par là même la
FSU. Ce professeur de mathématiques met les années 1990 par Olivier Calderon, dépendance de l’institution à leur égard »,
en garde : « Quand on veut abattre son un ancien prof de maths reconverti avertissaient les auteurs.
chien on dit qu’il a la rage. Il y a plein en entrepreneur, dont la discrétion lui
d’entreprises qui n’attendent que ça qu’on a valu le surnom de « Jean-Jacques
bazarde les ENT, pour pouvoir investir le Goldman de l’EdTech » dans un
marché ! » De fait, le numérique a horreur podcast spécialisé. Après avoir écrasé
du vide : dans l’enseignement primaire, ses concurrents, comme les logiciels
moins de 15 % des écoles sont équipées UnDeuxTEMP (Axess Education) ou
d’un ENT. Pendant le confinement, Educ’Horus (ITOP), la société, qui
l’application Klassroom, spécialisée sur emploie une centaine de salariés, a généré
cette tranche d’âge, a gagné près de près de 2 millions d’euros de bénéfices en
Sollicité, Olivier Calderon rappelle
250 000 inscriptions, forçant la start-up 2017.
qu’Index Éducation n’utilise ces données
française à lancer une levée de fonds de Ses logiciels sont vendus directement à « en aucune manière »(ses contrats sont
2 millions d’euros pour suivre la demande. chaque collège et lycée, via un système disponibles ici), mis à part pour « des
Pronote, une menace pour la « de licence annuelle. Les tarifs, disponibles statistiques totalement anonymes que nous
souveraineté éducative » sur le site de l’entreprise, varient en avons mises à disposition du ministère ».
fonction du nombre d’enseignants dans Le PDG indique qu’un contrôle de la
Le logiciel Pronote, bien connu des l’établissement et des options choisies. Cnil, clos en janvier 2020, n’a pas détecté
familles des élèves, est emblématique « Cette année, on paie 1800 euros d’anomalie à ce sujet.
de la toute-puissance que peut acquérir pour le lycée et 1400 euros pour
un prestataire de l’Éducation nationale. Mais les inquiétudes sur une dépendance
le collège », indique Gérard Hein,
Associé au logiciel EDT, il couvre des pouvoirs publics ne sont pas que
proviseur de la cité scolaire de Chazelles-
une grande partie des activités d’un théoriques. Mediapart s’est procuré une
sur-Lyon, dans la Loire. La grande
établissement : saisie des absences, gestion note interne de la Direction au numérique
majorité des établissements choisissent
de l’emploi du temps des élèves et des pour l’éducation (DNE), le service central
une formule comprenant l’hébergement de
enseignants, notes, éditions des bulletins, du ministère sur ce sujet, datée de 2017.
leurs données dans le data center d’Index
sanctions, cahier de texte, messagerie, Elle porte sur un problème rencontré avec
Éducation, situé à Marseille.
rendez-vous avec les parents… le logiciel EDT d’Index Éducation.
Grâce à ces données, Index Éducation
Couplé la plupart du temps à Pronote,
est assis sur une mine d’or. « Pronote
ce logiciel est très utilisé par les chefs
a une connaissance statistique plus
d’établissement, notamment l’été, pour
fine des établissements que l’Éducation
élaborer les emplois du temps de la rentrée
nationale elle-même », estime un délégué
Déjà indispensable sur le plan suivante. Une opération complexe, qui
académique au numérique, sous couvert
administratif, le logiciel a aussi développé doit prendre en compte de nombreux
d’anonymat.
son volet pédagogique, en permettant des critères : tel prof ne travaille pas l’après-
partages de cours ou la création de QCM En 2018, un rapport de l’inspection midi, telle salle n’est pas disponible le
en ligne. Un aspect renforcé pendant le générale s’inquiétait de cette situation, lundi… « On rentre les infos, puis la
confinement, via une mise à jour. Le sans citer l’entreprise directement. « Les machine mouline pendant des jours pour
logiciel a été l’un des principaux liens traitements que ces entreprises peuvent créer une base d’emploi du temps que nous
avec les familles, notamment pour les opérer sur les données à caractère affinons ensuite, précise un proviseur-
établissements ne possédant pas d’ENT. personnel ne sont pas connus de adjoint. C’est un gain de temps énorme. »
Sur son site, Pronote revendique près de l’administration. Ils sont très puissants,
Problème : le ministère constate qu’Index
7,5 millions de copies remises par sa par exemple : statistiques par académie
Éducation refuse d’exporter – dans
plateforme et 250 000 QCM créés du et par type d’établissement sur le nombre
un format exploitable facilement – les
16 mars au 16 avril. d’élèves et de professeurs absents, le
emplois du temps « à la semaine ». Ces
nombre d’élèves ayant été exclus de
derniers forment un historique complet
cours, le nombre d’heures professeurs par
de la vie de l’établissement, mis à
élève… », énumérait le rapport.
jour en temps réel avec les absences

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

d’enseignants ou les changements de le logiciel Pronote, forçant ses clients Google ou Microsoft : « C’est un marché
salle… Des données particulièrement à acheter toute la suite logiciel de dérisoire aux yeux des géants auxquels
riches, que la société ne veut pas l’entreprise. vous faites allusion. »
rendre accessibles aux applications de Reste que, pour les multinationales, le
l’Éducation nationale « pour éviter confinement a été perçu comme une
d’alimenter les concurrents », précise opportunité. Google Education a noué
la note du ministère. En clair : un partenariat avec l’Unesco, tandis
l’entreprise complique la transmission que Microsoft a lancé une plateforme
des données, par crainte de voir avec l’Unicef. Mais paradoxalement, cette
les éditeurs d’ENT mentionnés plus pression pourrait accélérer la dépendance
haut s’en servir pour améliorer leurs de l’Éducation nationale envers les
propres outils commerciaux. En tout entreprises de la EdTech française. « C’est
Jean-Michel Blanquer et Edouard Philippe à Nancy © DR
cas pas gratuitement. Le document nous ou les Gafam », répètent les éditeurs
mentionne d’éventuelles « contreparties L’épisode est révélateur de la situation
de dépendance de l’Éducation nationale de l’Hexagone. Dans un communiqué
financières ». très offensif, le fonds d’investissement
envers certains de ses prestataires. Le
« Index Éducation met des conditions rapport de 2018 cité plus haut se spécialisé Educapital dénonce ainsi
financières pour transmettre les données demandait même si un arrêt des activités « l’impréparation totale d’un système
d’emplois du temps à des services de ces entreprises pouvait entraîner public d’éducation qui n’a pas su se
concurrents, sauf quand l’établissement « l’impossibilité d’assurer une rentrée transformer depuis 20 ans », et appelle
est aussi abonné à Pronote », fait scolaire normale ». Le spectre d’un rachat à un grand plan d’investissement dans le
aujourd’hui savoir à Mediapart le de ces entreprises stratégiques par des secteur. De quoi marquer les esprits avant
ministère de l’éducation nationale, qui groupes étrangers est aussi évoqué. Pour les états généraux convoqués par Jean-
précise que l’entreprise a « justifié le défendre la « souveraineté éducative », le Michel Blanquer.
cryptage » par des questions « de sécurité rapport préconisait notamment une entrée Interrogé, le ministère indique être surtout
des données ». de l’État au capital de ces entreprises, mobilisé sur la question de la sécurité
De son côté, Olivier Calderon précise et appelant l’institution à « une grande des données et leur non-utilisation à
n’avoir « jamais réclamé au ministère vigilance ». des fins commerciales, « plutôt que sur
de contrepartie financière, mais son « Depuis près de 30 ans, les la réappropriation des outils publics ».
engagement à ce qu’il réserve ces données personnels de direction nous renouvellent Rappelant qu’il n’existe « pas de
aux seules applications nationales et qu’il massivement leur confiance chaque année. législation particulière sur les données
ne les transmette pas à des sociétés privées Si nous présentions un risque pour scolaires », l’Éducation nationale fait
éditrices de solutions concurrentes des la “souveraineté pédagogique”, il est savoir qu’un code de conduite précisant
nôtres. À ce jour, nous n’avons pas obtenu probable qu’ils ne feraient pas ce choix », l’application de la RGPD dans ce domaine
cet engagement. » se défend Olivier Calderon, vantant les doit être déployé « dans les prochains
Malgré des négociations entre le ministère tarifs peu élevés et la qualité du service de mois ». Pas de quoi ralentir l’effacement
et l’éditeur, la situation est bloquée. À tel sa société. Aux yeux du PDG, la position de l’État constaté depuis quinze ans dans
point qu’un projet de courrier à transmettre dominante de son entreprise est aussi un ce secteur.
par les chefs d’établissement pour rappeler gage de meilleure réactivité, qu’il s’agisse Un discours de mauvais présage, selon
à l’ordre l’entreprise a été rédigé par de s’adapter aux réformes du ministère ou Jean-François Clair, qui milite depuis
le ministère, mais jamais envoyé. Faute aux impératifs liés au confinement. 15 ans avec le SNES pour la création
d’accord, les données du logiciel EDT ne Olivier Calderon se dit « favorable » « d’un vrai service public du numérique
sont aujourd’hui accessibles gratuitement à un partenariat avec l’État, trouvant de l’enseignement ». Un doux rêve
et de manière exploitable que depuis « étonnant » qu’un rapprochement n’ait pour le moment. « Soyons honnêtes :
pour l’instant pas été envisagé. Le PDG l’Éducation nationale n’a jamais été
assure qu’il ne souhaite pas « dénaturer » capable de développer des outils adaptés.
son entreprise en la vendant à une Ses logiciels ont 15 ans de retard », estime
société non européenne. Jusqu’à présent de son côté Gérard Heinz.
actionnaire unique, il vient d’ouvrir L’Éducation nationale ne s’est pas non
une partie du capital de sa société au plus saisi des solutions proposées par
Crédit Mutuel et assure n’avoir jamais le mouvement du logiciel libre, pourtant
été contacté par des entreprises comme dynamique en France, remarque Alexis
Kauffmann, enseignant et cofondateur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

du réseau Framasoft. « On a mis des Le fragile et parfois acrobatique édifice de survivre ». Cette politique, selon la
sommes incroyables dans des outils construit par Mario Draghi pour Cour suprême, peut menacer la stabilité de
qui ne répondent pas aux besoins des essayer d’éviter l’effondrement de l’union l’union monétaire.
enseignants. On a fait le choix de monétaire européenne à partir de 2012
décentraliser. Résultat : chaque académie est mis à bas. La BCE ne dispose
fait un peu les choses dans son plus désormais d’un pouvoir illimité pour
coin. On ne peut pas rivaliser avec mettre en œuvre le « whatever it takes »
Google avec dix informaticiens dans un [quoi qu’il en coûte – ndlr] édicté par
bureau. » Plus autonomes, certains lycées Mario Draghi en juillet 2012 et qui a
français de l’étranger ont déjà opté pour permis de stabiliser toute la zone euro ces
Google Education pour leurs activités dernières années.
quotidiennes. C’est le cas à Florence, où Appelée à se prononcer sur le programme La Cour de Karlsruhe rendant son jugement sur la
enseigne Alexis Kauffmann. « Je suis de rachats de titres (Quantitative easing) BCE le 5 mai © Sebastian Gollnow / POOL / AFP
militant du logiciel libre, mais ils ont de 2 700 milliards d’euros lancé sous Les juges constitutionnels ont fixé un
de loin la meilleure offre. Pour l’instant, le nom de Public sector purchase ultimatum à la BCE : ils lui donnent
l’Éducation nationale fait le lit des Gafam. programme (PSPP, programme de rachat trois mois pour vérifier si cette politique
C’est criminel de sa part. » du secteur public) en 2015, la Cour est conforme aux textes. Au-delà, elle
suprême allemande estime que tout en exige que la banque centrale allemande
La Cour suprême « s’assure que les titres obligataires déjà
étant légal, il n’est pas assuré que
allemande désarme la BCE ce dernier soit en conformité avec les achetés et tenus dans son portefeuille
PAR MARTINE ORANGE traités européens. Elle reproche aux soient vendus, selon une stratégie –
LE MARDI 5 MAI 2020 éventuellement à long terme – coordonnée
autorités allemandes d’avoir agi de façon
inconstitutionnelle en ne vérifiant pas le avec l'Eurosystème. »
respect des textes, notamment les règles Le jugement de la Cour de Karlsruhe
de proportionnalité [afin d’éviter tout fait suite à une plainte de quelque
financement abusif d’un État, la BCE est 1 500 économistes, hommes d’affaires
tenue d’acheter des titres souverains en et citoyens, dont quelques-uns sont à
respectant le montant de participation de l’origine de la création de l’AfD, qui
chaque État à son capital et ne détenant pas militaient alors pour une sortie de
plus de 33 % de chaque émission – ndlr]. l’Allemagne de l’euro, avant que ce parti
La Cour de Karlsruhe rendant son jugement sur la « La Bundesbank ne peut donc plus ne vire totalement à l’extrême droite.
BCE le 5 mai © Sebastian Gollnow / POOL / AFP
participer à la mise en œuvre et à Soutenus en coulisses par le président
Contrairement à la Cour de justice de la Bundesbank, Jens Weiderman
l'exécution des décisions de la BCE
européenne, la Cour de Karlsruhe estime qui s’est toujours opposé, parfois
en cause, à moins que le Conseil des
que la politique monétaire de la BCE ne publiquement, à la politique de Mario
gouverneurs de la BCE n'adopte une
respecte pas tous les traités. Elle lui a Draghi, ces plaignants avaient déposé un
nouvelle décision démontrant que... le
fixé un ultimatum de trois mois. Cette recours devant la Cour constitutionnelle
PSPP n'est pas disproportionné par
décision catastrophique ébranle l’Union allemande dès que ce programme de rachat
rapport aux effets de la politique
européenne et la zone euro. Au pire de titres lancé en 2015 avait été annoncé,
économique et budgétaire », ont statué
moment. estimant qu’il violait le principe de « non
les juges. S’aventurant hors de leur
En quelques phrases, la Cour suprême domaine juridique, les juges estiment que financement des États » inscrit dans les
allemande de Karlsruhe a sapé ce mardi « les effets de la politique économique traités européens.
5 mai toute la politique de la Banque du PSPP ont un impact économique En 2018, la Cour de justice de l’Union
centrale européenne (BCE). Au plus et social sur potentiellement tous les européenne avait débouté les plaignants
mauvais moment, alors que l’institution citoyens », notamment en raison « des allemands, en jugeant que la politique
monétaire apparaît le seul pilier solide pertes considérables supportées par les de la BCE était « conforme aux traités
de la zone euro pour faire face à la épargnants privés » ou plus généralement européens ». « Le programme PSPP ne
crise sanitaire et économique provoquée par « les taux d’intérêt bas ou négatifs qui viole pas l’interdiction du financement
par le Covid-19, les juges constitutionnels permettent à des entreprises non viables monétaire, qui interdit d’accorder tout
allemands l’ont déstabilisée durablement. type de crédit à un État membre. La mise
en œuvre de ce programme n’équivaut
pas à l’acquisition d’obligations sur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

les marchés primaires et n’a pas pour Déclaration de guerre contre la de la Banque centrale. Un principe
effet de soustraire les États membres Cour de justice européenne normalement sacro-saint dans le droit
à l’incitation à conduire une politique allemand.
budgétaire saine », indiquait alors la Cour « C’est une déclaration de guerre contre
de justice européenne. la Cour de justice et c’est lourd de
conséquences. C’est une invitation pour
Même si la Cour de Karlsruhe a indiqué à les autres pays à simplement ignorer les
de nombreuses reprises qu’elle se réservait décisions qui ne leur plaisent pas »,
le droit d’avoir sa propre interprétation, déclare à Bloomberg Joachim Wieland,
tous les observateurs s’attendaient à ce professeur de droit à l’université
qu’elle confirme l’avis de la Cour de allemande des sciences administratives.
justice de l’Union européenne sur la Ce que n’ont pas manqué de pointer très
politique de la BCE, comme elle l’avait vite certains eurodéputés, remarquant que Siège de la BCE à Francfort ©
déjà fait dans le passé. la Hongrie et la Pologne, en bagarre avec
ARNE DEDERT / DPA / AFP

La surprise a donc été totale. La réaction l’Union européenne, allaient s’empresser « Qui dans trois mois va dire que le
sur les marchés a été immédiate. L’euro de s’engouffrer dans la brèche ouverte par programme de rachat de la BCE est
a chuté, tombant à 1,08 dollar. Les la Cour constitutionnelle allemande. conforme aux textes ? La Bundesbank ?
obligations italiennes à dix ans, devenues Le Parlement ? », s’interroge Eric Dor.
« Nous réaffirmons la primauté de
la cible spéculative à chaque tension au La question est lourde de conséquences.
la loi européenne et le fait que les
sein de la zone euro, ont leur taux remonté Si la Bundesbank n’est plus autorisée à
décisions de la Cour de justice de
à 1,87 %. acheter ses titres sur le marché, « c’est
l’Union européenne s’imposent à toutes
une bombe qui remet en cause l’unicité
Ces mouvements financiers cependant les justices nationales », a réagi le porte-
de la politique monétaire européenne et
restent mesurés par rapport aux premières parole de la Commission européenne
la viabilité de l’union monétaire », selon
analyses alarmistes des économistes. après la décision allemande. Mais, pour
Frederik Ducrozet, stratégiste chez Pictet
« Bien sûr, la politique de la BCE est beaucoup d’observateurs, le mal est fait :
Wealth Management.
parfois à la limite des règles mais cela le pouvoir juridique, base de toute la
a été la seule manière de contourner des construction européenne, est désormais Si la Bundesbank est autorisée à
traités mal faits. Les pays de la zone contesté. Une incertitude juridique voire poursuivre mais qu’à la condition que le
euro sont les seuls au monde à ne pas un nationalisme juridique s’installe, ce gouvernement allemand, au nom de l’arrêt
avoir de garantie de leur banque centrale. qui risque d’accélérer la déliquescence de de la Cour suprême, ait un droit de regard
Ce qui revient à dire qu’ils empruntent l’Union européenne. sur l’ensemble de la politique monétaire
en euros comme s’il s’agissait d’une de la BCE, la situation est tout aussi
Au-delà de cette attaque inattendue contre
monnaie étrangère, qu’ils peuvent faire infernale. Cela créerait une distorsion
la Cour de justice européenne, ce sont
défaut. Même après la crise de l’euro, politique et économique insupportable
les arguments employés et les moyens
les pays de la zone euro n’ont pas pu pour les autres membres, sauf à accepter
demandés qui ont aussi surpris. Car
ou voulu changer les traités. La Cour de passer complètement sous domination
en reprochant au gouvernement et au
suprême allemande rappelle le droit. Mais allemande. Et tout cela avec la conception
Parlement allemand de ne pas avoir vérifié
sa décision est assez catastrophique, à la la plus étroite du rôle d’une banque
les politiques mises en œuvre par la BCE,
fois pour l’Union européenne et pour la centrale.
la Cour suprême de Karlsruhe s’attaque
politique monétaire de la BCE », dit Eric à rien de moins qu’à l’indépendance Car dans leur jugement, les juges
Dor, directeur des études économiques à constitutionnels allemands laissent
IÉSEG School of Management. entrevoir la conception la plus
S’estimant garants de l’ordre juridique traditionnelle d’une institution monétaire :
allemand, les juges de Karlsruhe s’en elle n’est là que pour garantir la stabilité
prennent vivement à la Cour de justice, des prix et de la monnaie. Elle ne doit avoir
en des termes que n’auraient par renié aucune influence économique. Comme
les partisans britanniques du Brexit. Selon si les politiques monétaires, budgétaires,
eux, estimer comme l’a fait la plus haute économiques avaient des frontières claires
juridiction européenne que le QE était et immuables.
en ligne avec les règles européennes Furieux de ce jugement, l’ancien vice-
était « objectivement arbitraire » et président portugais de la BCE, Vítor
« méthodologiquement injustifiable ». Constâncio, n’a pas manqué d’en
souligner les inconséquences sur Tweeter :

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

« Utiliser le bilan de la BCE comme programmes monétaires de la BCE. Même LE MARDI 5 MAI 2020

outil de politique monétaire est interdit s’ils ne le font pas, les gouverneurs de la
Le secteur de la culture subit de plein
par la Cour allemande. Mais c’est fondé BCE vont se retrouver dans une incertitude
fouet la pandémie. Emmanuel Macron
sur quelle loi ? Pour le dire autrement : juridique complète. Que deviennent en
a promis de premières mesures qu’il
quelles lois doivent être changées pour effet les engagements annoncés par
doit annoncer mercredi 6 mai. Si les
en finir avec ces vues monétaires et Christine Lagarde, présidente de la BCE,
grandes plateformes numériques, sous
économiques insensées de ces juges ? » d’assurer un financement illimité aux pays
couvert de gratuité, saisissent l’occasion,
De fait, dans leur lecture juridique stricte, qui en auraient besoin, à commencer par
de nombreuses initiatives soutiennent
les juges allemands font preuve d’une l’Italie, en oubliant toutes les règles de
l’ancrage des acteurs culturels au sein des
grande ignorance économique de ce que proportionnalité si cela était nécessaire,
quartiers comme des territoires ruraux.
sont devenues les banques centrales depuis quand, dans le même temps, la Cour
une décennie. Depuis la crise de 2008, suprême allemande insiste sur le fait
elles ont eu à sortir totalement de leurs que la proportionnalité est la matrice
lignes non seulement pour assurer la de la politique monétaire ? D’autant
stabilité du système financier international qu’en cas de désaccord, les pays du
mais aussi soutenir l’économie mondiale. Nord (Allemagne, Pays-Bas, Finlande) ne
Elles ont utilisé tous les moyens, tous les manqueront pas de rappeler à tous le
expédients pour le faire. jugement.

Depuis le début de la pandémie du La BCE risque donc de se retrouver La mythique salle associative parisienne La Clef
Covid-19 provoquant une crise sanitaire désarmée au pire moment. Quant aux projette un film depuis son toit chaque vendredi
possibilités d’aider les pays de la soir © Claire Emmanuelle Blot/Home Cinéma
et un effondrement économique et social
mondial, les banques centrales se trouvent zone euro par des moyens encore «Pour aider les parents à divertir leurs
encore plus en première ligne. Oubliant moins conventionnels, il faut les oublier. enfants et les inciter à se cultiver, Amazon
toute règle et tout principe, elles font fait Dette perpétuelle, annulation de dettes, a rendu libre sa programmation dédiée
feu de tout bois pour tenter de contenir hélicoptère money… toutes les idées aux familles. […] Les clients du monde
la dépression économique qui menace, avancées par les uns et les autres pour faire entier peuvent trouver du répit dans une
déversant des milliers de milliards dans le face à la crise du coronavirus paraissent grande variété de livres, d’applications
système. condamnées. La Cour suprême allemande et de spectacles, le tout gratuitement»,
a lié les mains de la Banque centrale pouvait-on lire le 3 avril sur le blog du
La Fed s’est engagée dans un soutien et lui interdit quasiment toute mesure de géant mondial du e-commerce. Depuis
illimité de tous les acteurs économiques. solidarité. le début de la pandémie de coronavirus,
La banque d’Angleterre a jeté ses Amazon Prime Video propose en accès
principes par dessus bord et s’est rangée « Je ne comprends pas la stratégie des
Allemands. On n’a pas voulu refonder gratuit des films et des séries familiales.
totalement derrière le gouvernement Audible, le service d’audiobook de la
britannique, annonçant qu’elle était prête les traités. Pour maintenir la zone euro,
il faut soit autoriser la Banque centrale firme numérique, a pour sa part mis à
à monétiser sa dette autant que de besoin. disposition une centaine de livres audio
Après quelques retards, la BCE a annoncé à soutenir les États, soit accepter des
transferts budgétaires au sein de la zone. pour enfant.
un programme de 750 milliards d’euros
pour soutenir les économies européennes Mais l’Allemagne ferme la porte aux deux. D’autres acteurs de l’industrie de la culture
laminées par la pandémie. Que peut C’est comme si elle disait qu’elle mise sur ont multiplié les « élans de générosité »
devenir ce programme dans ce nouveau l’explosion de la zone euro », constate Eric pour épauler la population durant le
contexte ? Dor. En tout cas, elle a déjà ouvert la porte confinement. La Fnac a autorisé sur son
à la spéculation. Et cette fois, la BCE a site le téléchargement de 500 livres et
Dans leur attendus, les juges de Karlsruhe perdu une partie de sa puissance de feu l’enseigne Cultura offre près de 3 000 e-
indiquent que leur « décision ne pour la contrer. books gratuits. La plateforme streaming
concerne aucune des mesures d’assistance Apple TV+ a quant à elle mis certains de
financière prises par l’Union européenne ses contenus en accès libre depuis le 11
ou la BCE dans le contexte de la crise La culture comme bien avril.
actuelle du coronavirus ».
commun Les entreprises privées du secteur
Mais beaucoup s’attendent à ce que PAR MICKAËL CORREIA culturel seraient-elles soudain sensibles
les plaignants allemands, forts de à la notion de solidarité ? « Pour
leur victoire, engagent à nouveau les gros acteurs culturels les moins
des poursuites contre les nouveaux légitimes ou les plus critiqués, la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

gratuité est aussi un investissement également la position hégémonique de la l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris
sur l’avenir visant à fidéliser, à multinationale pour imposer son modèle (AP-HP) ont pour leur part lancé le 6
terme, de potentiels consommateurs, numérique « gratuit pour les usagers » aux avril dernier la web-radio « Culture et
explique Laurent Jeanpierre, professeur musées actuellement en crise. Le titan de compagnie » « pour atténuer la solitude
de science politique à l’université Paris- la Silicon Valley a déjà mis son Google et l’isolement » des patients hospitalisés
VIII. Dans ce monde culturel déjà hyper- Arts & Culture à disposition de 2 000 atteints du Covid-19.
concurrentiel et se préparant à une crise établissements culturels mondiaux. « La situation nous amène à réfléchir sur
majeure, l’enjeu est plus que jamais Le service public, garant de la culture pour le rôle futur de ces grands établissements
de “harponner” et de fidéliser le plus tous culturels publics à qui on reproche
rapidement possible les consommateurs. » habituellement de ne s’adresser qu’à une
« Il y a un marketing de la gratuité qui
est presque risible de la part des acteurs frange de la population la moins démunie,
privés, analyse Philippe Coulangeon, poursuit Philippe Coulangeon. Je trouve
directeur de recherche au CNRS et justement étrange que ce n’est que depuis
membre de l’Observatoire sociologique du le confinement que l’Opéra de Paris ou
changement de Sciences-Po. La question la Comédie-Française offre gratuitement
de la gratuité est toutefois essentielle à en ligne des captations vidéo de leurs
l’heure du numérique et de la crise en productions ! »
cours : la mise à disposition libre et « Ces captations gratuites
La mythique salle associative parisienne La Clef gratuite de biens culturels communs peut sont d’extraordinaires ressources
projette un film depuis son toit chaque vendredi
soir © Claire Emmanuelle Blot/Home Cinéma agir comme un levier de démocratisation pédagogiques, notamment pour les
culturelle face à la privatisation de la enseignants. La crise fait enfin un
Cette gratuité faussement désintéressée
culture. » peu déplacer les frontières de ces
cache en effet mal les ambitions
Le 19 avril dernier, Emmanuel Macron grosses institutions, souligne Françoise
mercantiles des industries culturelles en
s’enthousiasmait sur Twitter : « Même Benhamou, professeure à l’université
pleine épidémie de coronavirus. La plupart
confinés, les sociétaires de la Comédie- Paris-XIII et spécialiste de l’économie de
des livres « offerts » sont tombés depuis
Française continuent de jouer. Chaque la culture. Le plus intéressant dans la
des lustres dans le domaine public, à
jour, la salle Richelieu se délocalise chez séquence actuelle, c’est que la culture
l’instar des classiques de Jules Verne ou
vous pour vous permettre de redécouvrir ressurgit comme un bien commun : nous
d’Alexandre Dumas. Et Cultura n’a pas
Marivaux, Tchekhov, Feydeau… Bravo à le voyons ici de manière flagrante, parce
hésité à insérer dans son catalogue gratuit
la Comédie-Française qui rend ainsi ces qu’elle permet d’occuper, de se cultiver et
des extraits de nouveautés payantes.
œuvres accessibles à tous ! » qu’il y a une large demande multiforme de
Les GAFA ont par ailleurs saisi l’occasion la part d’un public très divers. »
de la crise sanitaire pour accélérer leur Dès les premiers jours de confinement, les
grandes institutions publiques françaises Le service audiovisuel public retrouve
colonisation de secteurs culturels moins
ont assuré une offre culturelle publique également ses lettres de noblesse depuis
industrialisés sous couvert de gratuité.
et gratuite. Avec son initiative « Au le début de la pandémie. France 4, censée
Google Arts & Culture, qui permet
creux de l’oreille », le théâtre national mettre la clé sous la porte début août pour
de visiter virtuellement et gratuitement
La Colline expérimente des lectures basculer sur une plateforme numérique,
différents musées, voit ses chiffres de
de poésie ou de théâtre au téléphone, est devenue, sur les sollicitations du
fréquentation s’envoler. Le 15 avril
un spectateur-auditeur pouvant demander ministre de l’Éducation nationale, la plus
dernier, Google a lancé « Family Fun
à être appelé par un comédien. La grande école du pays en diffusant son
with Arts & Culture », une section pour
Cinémathèque française a inauguré une programme scolaire Lumni. Quant à la
découvrir de façon ludique l’art en famille,
salle en ligne baptisée Henri – en chaîne France 2, elle diffuse tous les jours
et « Douce France », une exposition en
hommage à Henri Langlois, fondateur du à 14 heures un film patrimonial populaire,
ligne à travers cent grandes institutions
lieu. Chaque soir à 20 h 30, elle propose renouant avec de gros succès d’audience.
culturelles françaises.
un film rare restauré par l’établissement. « En décembre 2017, Emmanuel Macron
Ces succès en ligne posent comme
L’Opéra de Paris, en partenariat avec affirmait que l’audiovisuel public était “la
toujours la question des data – selon
France Télévisions, met en accès libre honte de la République” et l’an dernier
l’adage « si c’est gratuit, c’est vous
tous les lundis soir un spectacle issu des encore, Gérald Darmanin, ministre des
le produit » – et de la captation
archives de l’institution. Le Lac des cygnes comptes publics, proposait de supprimer
par Google des productions artistiques
a ainsi été visionné près de 600 000 fois la redevance audiovisuelle, rappelle
patrimoniales à des fins publicitaires.
dans le monde entier. France Culture et Pierre Jolivet, réalisateur et président de
Mais avec l’épidémie, ils démontrent
l’Association des auteurs, réalisateurs et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

producteurs qui regroupe 200 cinéastes. la pandémie. Diverses radios éphémères qu’elle est au croisement des pratiques
Nous nous apercevonsaujourd’hui en de proximité sont apparues, non sans environnementales et de la solidarité de
pleine crise à quel point l’audiovisuel rappeler l’effervescence des radios libres proximité. »
public est garant d’une culture accessible du début des années 1980. À Marseille, les Dans le secteur du livre, des centaines
et gratuite pour tous face à l’offensive des initiateurs de Radio Finementcon tentent de libraires indépendants se sont auto-
plateformes streaming comme Netflix. » tous les jours sur le web et en piratant la organisés en mettant en place un service
Relocaliser pour plus de solidarité FM de briser l’isolement de leur quartier de « click and collect ». Le client passe
en diffusant des informations sur le réseau commande en ligne ou par téléphone,
Si les établissements culturels publics d’entraide qui maille la cité phocéenne.
prouvent à l’aune de la pandémie que choisit un créneau horaire, puis se rend à
Dans le Perche, le podcast participatif la librairie pour retirer sa commande sur
le service public peut offrir une culture La Trogne est réalisé par des habitants
émancipée des logique marchandes, ils le pas de la porte. Idem pour les petits
du territoire qui racontent leur quotidien disquaires indépendants qui ont bricolé
démontrent aussi l’importance de leur confiné, avant d’être diffusé sur les ondes
mission de proximité. un système de retrait, voire de livraison
de radios indépendantes telles que Canal B de disques depuis quelques semaines.
Selon une enquête menée par le à Rennes. Radio Virus rassemble pour Le syndicat professionnel des disquaires
ministère de la culture fin mars, 68 sa part sur internet la communauté queer indépendants Le Gredin, qui regroupe
% des bibliothèques départementales ont autour du rap ou du punk féministes. depuis trois ans 70 petites structures,
constaté une augmentation vertigineuse est même en train de concevoir une
des usages de leurs ressources culturelles
Redistribution des richesses
plateforme web de click and collect pour
numériques. Les demandes en e-books, Côté cinéma, la mythique salle associative
soutenir à l’avenir les disquaires locaux.
vidéos, supports de soutien scolaire ou parisienne La Clef projette depuis le
encore d’autoformation ont doublé, voire 17 mars un film depuis son toit Loin d’être anecdotiques, ces pratiques
triplé. Enfin, 43 % des bibliothèques, chaque vendredi soir pour le plus grand culturelles et ces initiatives locales
tout particulièrement les établissements plaisir de ses voisins. La société de remettent en avant la nécessité de
qui desservent les territoires ruraux et production et de distribution La Vingt- l’ancrage des acteurs culturels au sein des
les petites communes, ont observé une Cinquième Heure a quant à elle développé quartiers comme des territoires ruraux.
hausse des demandes d’inscription depuis une plateforme de séances virtuelles «Créer des “circuits courts” de la culture
le début du confinement. retransmises en direct. Elle permet à permettrait, comme en agriculture, de
un cinéma d’organiser sur internet une se passer des intermédiaires, tout en
Au regard de la pandémie, cette notion de
projection en ligne à heure fixe et avec prenant en compte la diminution de
proximité entre usagers et offre culturelle,
achat de tickets réservé aux personnes l’empreinte écologique et les contraintes
et in fine la nécessité de relocaliser la
vivant dans son secteur géographique. de distanciation sociale»,reprend Laurent
culture, apparaît comme un point cardinal
Enfin, depuis le confinement, nombre de Jeanpierre. Et de poursuivre : «Pour
pour repenser notre modèle culturel post-
cinémas de quartier ou ruraux ont rejoint la imaginer un service public ou peut-
coronavirus, selon Françoise Benhamou.
plateforme VOD des salles indépendantes être “commun” de la culture, il faut
«La crise est très profonde et en aucun
La Toile. Sur ce site né en 2017, le d’abord favoriser une relocalisation qui
cas le secteur culturel sera prioritaire.
choix d’un film est associé à une salle, le rapproche publics et créateurs, tout en
Il aura donc besoin de se réinventer et
paiement du spectateur étant partagé entre développant, via le numérique, ces niches
l’importance d’avoir une offre culturelle
la plateforme, le cinéma et les ayants droit. de soutenabilité ou de contre-publics plus
locale sera primordiale, insiste la
professeure. Nous allons assister à une « Toutes ces nouvelles pratiques éloignés géographiquement dont la crise
période de démondialisation associée à un culturelles et formes hybrides permettent actuelle montre l’importance, et enfin
mouvement de relocalisation : un festival une expressivité critique et une avec des mécanismes de redistribution,
ou un spectacle ne pourra plus faire appel conscientisation enrichissantes,affirme repenser une rémunération plus juste des
à des artistes internationaux, il devra Gérôme Guibert, maître de conférences créateurs. »
recruter et repenser à l’échelle locale. » en sociologie à la Sorbonne-Nouvelle, La France dénombre plus de 600 000
expert des scènes culturelles locales travailleurs de la culture sans compter
Loin des méga-festivals au lourd
et associatives. Je reste fasciné par les emplois induits par la sous-traitance,
impact écologique produits par le géant
la capacité d’adaptation des petites les services afférents à l’offre culturelle
américain Live Nation ou des plateformes
structures lors de chocs exogènes comme (tels que les entrepôts Amazon ou les
streaming internationales alimentées par
la pandémie actuelle. En situation de livraisons de colis) ou encore les petites
des data centers (centres de données)
crise, la solidarité est essentielle et ce que mains qui font aussi partie de cette chaîne
énergivores, un fleurissement de pratiques
montre l’économie sociale culturelle, c’est
culturelles locales a vu le jour avec

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

de production, à l’instar du vigile d’une dans la production cinématographique, cause de coronavirus. Ce coup porté par
salle de concert ou de l’agent d’entretien garant de la diversité et de la spécificité les syndicats démontre qu’il est possible
d’un cinéma. du cinéma français, sauf les plateformes d’instituer un rapport de force avec
Le secteur culturel est depuis plus de dix streaming ! » Amazon afin de protéger les travailleurs
ans aux avant-postes des transformations Laurent Jeanpierre imagine pour sa part précaires indispensables aux mastodontes
structurelles du monde du travail, telles l’instauration d’un revenu minimum ou privés de l’industrie culturelle et freiner
que l’essor du travail à la maison ou garanti pour les créateurs, mais aussi, la leur concurrence déloyale sur les biens
du travail indépendant – en 2017, trois limitation des revenus pour les auteurs culturels.
travailleurs de la culture sur dix étaient ou les interprètes les plus rémunérés. «La crise sanitaire actuelle requestionne
indépendants, contre seulement 12 % « Un vrai service public ne devrait l’utilité sociale de la culture pour mieux
dans la population active. Dans cet pas seulement s’intéresser à une certaine revenir à l’essentiel de l’associationnisme,
univers, la précarisation accélérée, voire égalisation ou sécurisation des statuts conclut Gérôme Guibert. Ce principe
l’hécatombe des emplois risquent d’être en ces temps de précarisation intense, phare de l’économie sociale a été à la base
gigantesques et de toucher l’ensemble mais aussi à une réduction drastique des des premiers syndicats et coopératives :
des filières. « Le Covid-19 va être un écarts de revenus entre créateurs, pour l’idée de s’organiser collectivement par en
cimetière professionnel pour les artistes une meilleure redistribution des richesses bas pour défendre un bien commun, ici la
et les travailleurs de la culture, prévient et une conception véritablement collective culture, et esquisser des perspectives de
le sociologue Philippe Coulangeon. La de la production artistique », assure le résistance. »
crise agit ici comme révélateur de la chercheur.
matérialité qu’il y a derrière l’industrie Le secteur musical ne désespère pas
culturelle numérique. Cette dernière se non plus de remettre à l’ordre du jour
Les intermittents craignent
nourrit d’un grand nombre de travailleurs des mécanismes de protection et de une «déflagration» sociale
et de créateurs précaires. » redistribution. « L’époque est propice à PAR FABIEN ESCALONA
LE MARDI 5 MAI 2020
Face à cette catastrophe qui s’annonce, la requestionner la régulation des géants
crise sanitaire relance la bataille menée par du e-commerce. C’est le moment de
les syndicats de producteurs et de cinéastes revendiquer comme chez les libraires
français pour une plus juste répartition le prix unique du disque, les retours
de la valeur au sein des plateformes possibles y compris sur les vinyles après
streaming. Contrairement aux chaînes de trois mois sans autorisation ou la TVA
télévision, où il existe une évaluation à 5,5 %, confie Pascal Bussy, directeur
du public grâce à l’audimat et des du Calif, le Club action des labels et
barèmes précis (en fonction de l’horaire des disquaires indépendants français. Je
et du jour de diffusion) pour rémunérer rêve d’une taxe de quelques centimes © Mediapart

les auteurs, la rétribution des créateurs sur les disques vendus par Amazon La suspension des événements
demeure très opaque chez Netflix. Le qui serait redistribuée aux disquaires culturels inquiète les dizaines de milliers
leader des plateformes streaming payantes indépendants. » d’intermittents qui doivent renouveler
n’est pas transparent sur le nombre de leurs droits chaque année. Entretien vidéo
Après avoir été interpellé par les avec un comédien, une technicienne et un
visionnages pour chaque vidéo proposée. organisations syndicales, le tribunal directeur de festival.
« L’accord qu’a signé il y a quelques judiciaire de Nanterre prononçait le
années la SACD (Société des auteurs et 14 avril l’interdiction de la vente Le secteur du spectacle est
compositeurs dramatiques) avec Netflix par la firme de Jeff Bezos des particulièrement touché par les restrictions
pour permettre aux auteurs de toucher produits jugés non essentiels, dans sanitaires, dans la mesure où les
un pourcentage des recettes d’exploitation l’attente d’une amélioration des conditions représentations, concerts et tournages
de leur film ou série comporte des sanitaires dans les entrepôts Amazon. La ne reprendront pas après le 11 mai.
clauses secrètes sous prétexte de droit multinationale a depuis décidé de garder Les salariés vivant de l’intermittence,
des affaires, s’indigne Pierre Jolivet. fermés ses centres logistiques français un dispositif très réglementé visant
Nous n’avons pas accès au big data de jusqu’au 5 mai. à compenser une activité discontinue,
la plateforme pour savoir comment ils s’inquiètent logiquement pour la
Le site de e-commerce mondial était reconduction de leurs droits.
rémunèrent. Pour résumé : ils font ce devenu la solution par défaut pour se
qu’ils veulent. Par ailleurs, toutes les procurer des livres et des disques pendant En 2018, selon les statistiques de Pôle
chaînes de télévision publiques et Canal le confinement, au grand dam des libraires emploi, 127 300 personnes avaient été
+ ont une obligation d’investissement et disquaires indépendants fermés pour indemnisées au titre des annexes 8 et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

10 de l’assurance-chômage. En comptant 1 500 exemplaires chaque jour depuis sa


« tous les autres salariés intermittents qui sortie en février, est subitement passé à
effectuent au moins un contrat de travail Le livre et le virus 50. »
dans le champ du spectacle », le nombre PAR JOSEPH CONFAVREUX
LE MARDI 5 MAI 2020
de personnes concernées s’élevait même à
274 000. Comment le monde de l’édition fait-
Dès lors, le succès de pétitions alertant il face au virus ? L’arrêt de la
les pouvoirs publics sur la situation chaîne du livre fait rejaillir les vieilles
sociale des intermittents du spectacle se antiennes : concentration, surproduction,
comprend aisément. La plus partagée est numérisation… Mais aussi émerger de
celle du Collectif année noire 2020, qui nouvelles envies et des récits différents.
a recueilli près de 170 000 signatures Tour d’horizon économique et éditorial.
à la date du 29 avril. Elle s’est croisée «Ce que révèle le confinement, c’est Pour les mois de confinement, précise
avec la lettre ouverte au président de l’absurdité généralisée du fonctionnement Hugues Jallon, président du Seuil, c’est
la République lancée par le metteur en de la chaîne. C’est la production « 90 % du chiffre d’affaires qui
scène Jean-Claude Fall, signée par plus de démente, l’accumulation, la concentration s’évapore, surtout pour une maison
40 000 personnes sur la même plateforme de tous sur quelques livres, l’abattage, les comme la nôtre qui ne vend qu’une
change.org. Par ailleurs, une tribune fausses promesses, la nature sacrificielle faible partie de son catalogue dans
signée par des dizaines de personnalités, et (auto-)destructrice du système. Ce la grande distribution alimentaire. Nous
dont Catherine Deneuve et Omar Sy, que permet, pour la première fois, la avons dû prendre des mesures d’économie
demande la prolongation des droits des “grande panne”, c’est de stopper et de sur notre fonctionnement, mais elles ne
intermittents d’un an au-delà des mois où s’interroger. » compenseront pas, loin de là, la perte de
toute activité aura été impossible. chiffre d’affaires, qui est astronomique. »
Ces propos de Benoît Virot, fondateur
Dans la presse et sur les réseaux sociaux, des éditions Le Nouvel Attila, tenus dans Dans ce contexte d’arrêt subit de la
les témoignages se multiplient, comme une tribune de Mediapart au titre chaîne du livre, soulignent tous les éditeurs
celui d’Adèle Esposito sur son blog provocateur, « Pas plus la crise que interrogés, c’est la petite librairie qui est la
Mediapart. La seule mesure annoncée en d’habitude », correspondent-ils à la réalité plus exposée. « Ma plus grosse inquiétude
mars par les ministres de la culture et d’un monde éditorial confronté à une porte sur l’état économique des librairies
du travail, consistant à « neutraliser » les perte de chiffre d’affaires brutale, que nos indépendantes, de ce trésor qu’on a en
effets de la seule période de confinement, interlocuteurs évaluent entre un quart et un France », affirme Frédéric Boyer, à la tête
est loin de couvrir toutes les pertes tiers pour l’année 2020 ? des éditions P.O.L.
d’activité déjà programmées.
Avant de pouvoir, éventuellement, se Françoise Nyssen, qui, après son départ du
Le 10 avril, dans notre émission « À saisir de ce moment particulier pour ministère de la culture, a repris la direction
l’air libre », nous avons reçu trois réfléchir à leurs pratiques, les éditeurs d’Actes Sud, une maison d’édition qui
invités concernés au premier chef par les français sont en train de faire leurs détient aussi des librairies, estime qu’il
annulations en cascade des événements comptes. Et ceux-ci donnent le vertige : faudrait considérer « la librairie comme
culturels depuis le mois de mars : plus de 5 000 titres d’ores et déjà un lieu de première nécessité, pouvant
Samuel Churin, comédien et figure de la reportés, des ventes quasiment à l’arrêt, ouvrir quand il veut, en respectant les
défense des droits pour les intermittents ; des milliers de salariés au chômage règles nécessaires. En temps habituel,
Solène Cotten, monteuse vidéo ; Vincent technique… « Du jour au lendemain, le avec l’achat du fonds de commerce,
Carry, directeur d’Art Farty et du festival commerce du livre s’est arrêté, témoigne les loyers en ville, les charges, les
Nuits sonores. Entre récits personnels et Manuel Carcassonne, directeur général de libraires peuvent déjà à peine se verser
propositions de sauvetage, leur parole fait Stock. Dès le jour du discours de Macron, un Smic. Comment encaisser deux mois de
écho à l’angoisse d’une « déflagration » j’ai vu mes ventes s’effondrer. Dans les cessation d’activité ? »
sociale touchant les intermittents du geôles de Sibérie, de Yoann Barbereau,
spectacle, et plus largement tous les Plusieurs libraires, mécontents d’avoir dû
qui était un best-seller qu’on vendait à fermer pendant le confinement et inquiets
intermittents de l’emploi.
de dégâts économiques irréversibles, ont
Retrouvez ici tous les numéros de
l’émission « À l’air libre ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

d’ailleurs mis en place depuis quelques le client au plus vite, au plus près et politique interprofessionnelle depuis son
jours un système de « click and collect », au moins cher, est tout ce contre quoi il rachat en 2019 par Vivendi, lequel
un drive appliqué à l’édition. faut se battre, juge Françoise Nyssen. Elle rachat avait entraîné le départ du
nie qu’en insistant sur l’urgence plus que directeur général Pierre Conte. Hachette
sur l’essentiel, on sacrifie l’urgence de Livre (Grasset, Larousse, Calmann-Lévy,
l’essentiel, comme le dit Edgar Morin. Elle Fayard, Harlequin…), premier groupe
fait fi du tissu local et des territoires portés d’édition français, est entravé par les
par des entreprises moyennes souvent difficultés du groupe Lagardère auquel il
familiales. Et même si on a la chance appartient. Quant à Antoine Gallimard,
d’avoir la loi sur le prix unique du à la tête de Madrigall (Gallimard,
Vincent Montagne, président du Syndicat livre, elle oublie qu’il faut arrêter de Casterman, Flammarion…), il « dit depuis
national de l’édition (SNE), a jugé, dans vendre des produits sans penser à la des années qu’il faut faire quelque chose,
un entretien récent à Livres hebdo, nécessité première que les travailleurs qui mais sans agir », juge une spécialiste de
que préserver le réseau des librairies, les fournissent puissent vivre dignement de l’édition parisienne bien informée mais
garant de la diversité éditoriale sur tout leur travail. » souhaitant garder l’anonymat.
le territoire, était une « une question Toutefois, François Gèze constate : « Si Les éditeurs sont d’ailleurs aussi partis en
de civilisation » et qu’il était « vital chacun demande un plan de relance, je ne ordre dispersé sur la question du recours
de déployer un plan de relance de vois pas de concertation réelle entre les au chômage technique, permis par l’État,
l’ordre de 8 à 10 milliards d’euros différents acteurs de la chaîne du livre, susceptible de compenser les pertes de
pour éviter un désastre économique », qui sont encore une fois incapables de revenu liées à l’arrêt de la vente de livres
si le secteur du livre ne voulait pas réagir collectivement. Le pire n’est jamais en librairie. Madrigall a ainsi passé deux
voir s’accumuler faillites et licenciements. sûr, mais cet arrêt inédit de la machine tiers des collaborateurs en suspension
Mais, pour l’instant, le gouvernement souligne d’abord les faiblesses du secteur totale d’activité, un autre tiers poursuivant
a annoncé le déblocage de seulement du livre en France : des inégalités criantes une activité réduite. Actes Sud a fait
5 millions, répartis par le CNL entre entres des petits éditeurs ou libraires qui un choix similaire, avec 85 % de ses
auteurs, éditeurs et libraires. « Cela ne fait n’ont que quelques semaines de trésorerie 350 salariés en « suspension d’activité ».«
pas beaucoup pour chacun, juge François et des grands groupes qui peinent à Il fallait faire face à la catastrophe, mais
Gèze, président du groupe des éditeurs se concerter ; un Syndicat national de le terme de suspension est important,
universitaires du Syndicat national de l’édition qui peine également à construire explique Françoise Nyssen. Les gens ne
l’édition. la sortie de crise avec les organisations sont pas au chômage, les contrats courent
Surtout si l’on compare cette somme avec d’auteurs et de libraires… » toujours. On a notamment été attentifs à ce
l’aide de 5 000 euros offerte en Allemagne que les auteurs continuent d’être protégés
à chaque artiste-auteur, et sans même en maintenant ouverte la cellule droits
parler du « cauchemar administratif » pour d’auteur, la paie, la gestion. »
obtenir les quelques aides possibles, ainsi Au Seuil, qui dépend du groupe Média-
que le décrit avec acidité sur Mediapart Participations, Hugues Jallon a fait le
Sophie Dieuaide, administratrice de la choix d’un réglage fin des dispositifs
Ligue des auteurs professionnels et auteur Il est en effet notoire que les grands
groupes qui dominent le SNE se offerts par l’État aux entreprises. « Tout le
jeunesse. monde, y compris la direction, a été mis
paralysent mutuellement, quand ils ne
Et d’autant plus si l’on rapporte ce chiffre se désintéressent pas du sujet. Vincent au chômage partiel, dans des mesures plus
à l’aide de plusieurs centaines de milliers Montagne, le président du SNE, à ou moins grandes, mais personne ne l’est
d’euros apportée au groupe Fnac-Darty, la tête de Média-Participations, grande
dont la plateforme de diffusion de livres puissance éditoriale fondée sur la bande
a pourtant fonctionné à plein régime dessinée mais ayant récemment repris
pendant le confinement, même si elle n’a les activités de La Martinière, est aussi
pas autant attiré la lumière et les critiques un héritier Michelin, très occupé par la
qu’Amazon… gestion de la holding familiale, active
Le géant américain, grand gagnant de la au sein du géant du pneumatique. Editis
situation épidémiologique, est aujourd’hui (Nathan, Bordas, Le Robert, 10/18,
la cible, tacite ou explicite, de très Lonely Planet, Plon, Robert Laffont, La
nombreux acteurs de la chaîne du livre Découverte…), deuxième éditeur français,
française. « Sa devise, qui affirme fournir reste encore peu impliqué dans la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

à 100 %. L’idée est que tout le monde soit fragiles et les salariés les plus exposés » rachat tout récent, par Vivendi, de 10 %
touché mais que personne ne soit mis de et « non une “manne”où puiser des parts du groupe Lagardère a ému le
côté pendant la période. » cyniquement pour faire payer par la monde éditorial car il signifie aussi que
collectivité les salaires de collaborateurs Bolloré, propriétaire du deuxième groupe
en télétravail », la CFDT Livre-édition d’édition français, Editis, est entré au
a souligné l’exposition très différente des capital de Lagardère, qui détient Hachette,
éditeurs à la crise actuelle. leader français du secteur, même si un
« Il risque d’y avoir un affaiblissement rapprochement plus étroit entre les deux
ou une disparition de petits éditeurs plus grands groupes français poserait des
qui publient assez peu, mais de façon problèmes de concurrence.
consciencieuse et intéressante, et qui La spécialiste de l’édition citée plus haut
stimulent les plus grandes maisons », juge que « l’épidémie, en affectant la
craint Stéphanie Chevrier. « Il y aura diffusion et la distribution, a touché le
moins de titres. Et aussi certainement domaine le plus lucratif de l’édition. C’est
moins d’éditeurs », prédit Vincent là que les grands groupes gagnent de
Montagne, dans l’entretien qu’il a accordé l’argent. On peut donc imaginer une
à Livres hebdo. Plusieurs maisons phase de concentration et d’acquisition,
Stéphanie Chevrier © DR
d’édition indépendantes ont d’ailleurs car acheter une activité éditoriale, c’est
À La Découverte, qui appartient au groupe signé une tribune collective dans aussi racheter des livres à distribuer.
Editis, la PDG Stéphanie Chevrier a fait, L’Humanité intitulée « Nous sommes Aujourd’hui, c’est à cela que les grands
elle, le choix de « ne pas recourir au en crise », inquiètes des menaces groupes réfléchissent. »
chômage partiel ». « On s’est organisés qui pèsent sur une « filière du livre » Pour François Gèze, on manque sur ces
en quelques jours pour que tous les extrêmement diverse et faisant vivre sujets d’une « réflexion de fond qui prenne
salariés puissent travailler de chez eux, plus de 80 000 personnes, mais qui en compte la chaîne interprofessionnelle,
hormis ceux contraints par des gardes n’est pas, selon elles, représentée par allant de la mécanique de précision
d’enfants. Ce moment qui a l’air un peu le SNE car son économie « tient qu’est l’édition à l’industrie lourde
dormant sur le plan des ventes est aussi un davantage de l’artisanat ou de la petite qu’est la distribution. En Allemagne,
moment d’ébullition intellectuelle, voire entreprise que de l’industrie ». Demandant il n’y a que deux grossistes qui font
de découvertes d’auteurs. Les éditeurs, les des « états généraux francophones l’intermédiaire entre les éditeurs et les
directeurs de collection, le commercial, de l’entreprise indépendante », elles libraires et permettent un acheminement
la presse, la fabrication, les services proposent notamment de « ralentir la de n’importe quel livre n’importe où sur
administratifs, les services de cession de course à la nouveauté ». le territoire, de façon bien plus efficace
droits ont pu continuer à travailler. » « L’épidémie a touché le qu’en France, où les groupes ont chacun
Ce recours inégal au chômage partiel domaine le plus lucratif de leur outil de distribution, qu’ils essaient de
selon les éditeurs fait grincer quelques rentabiliser ».
l’édition »
dents, surtout quand il s’avère massif Ce moment est-il aussi propice, pour les
chez certains de ceux dont les résultats éditeurs, à une réflexion sur les deux
financiers sont pourtant largement dans sujets auxquels ils sont régulièrement
le vert, à l’instar du groupe Madrigall. confrontés depuis des années, à savoir
La branche Livre-édition de la CFDT le livre numérique et la surproduction
s’est ainsi fendue, le 14 avril, d’un éditoriale ? L’augmentation vertigineuse
communiqué très sévère vis-à-vis des de la vente d’ouvrages dématérialisés par
entreprises qui activent les mesures de temps de confinement et de fermeture
chômage partiel « pour des métiers des librairies ne dessine guère, comme
qui peuvent – et doivent – continuer Risque-t-on alors d’assister à un nouveau on aurait pu l’imaginer, une conversion
leur activité en télétravail. Les secteurs moment de concentration éditoriale ? plus profonde des éditeurs à l’économie
éditoriaux, notamment, qui travaillent Éric Hazan, à l’origine des éditions La numérique. « Nos ventes numériques ont
en amont de la sortie des livres Fabrique, n’y croit pas. « La concentration augmenté de 100 % mais ne représentent
six mois en moyenne ». En rappelant a été faite et se trouve derrière nous. Quant que 4 % de nos ventes générales, explique
que « l’assurance-chômage est un bien aux petites éditions, elles ont des identités Hugues Jallon. On ne prévoit pas de
commun » qui doit servir « à aider propres et ne vont pas se concentrer. réorganisation massive sur le numérique
en premier lieu les entreprises les plus Elles vont tenir ou couler. » Cependant, le car je ne pense pas que ce moment marque

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

un basculement du marché. Aux États- continue toutefois de faire maigrir le mois peut que se réjouir d’une offre pléthorique
Unis, les ventes de livres numériques d’octobre, notamment sur certains essais quand on entre dans une librairie, que ce
se sont stabilisées, voire ont connu un et documents ». soit en littérature ou en sciences humaines.
recul dans certains secteurs comme le Mais il est vrai que nous aspirons tous
scolaire. » François Gèze, ancien PDG des à diminuer légèrement notre production
éditions La Découverte, ne croit pas non pour que nos livres trouvent davantage
plus à une migration importante du papier leur place sur les tables des libraires ou
vers les tablettes : « Selon les maisons, les dans les médias, et chez les lecteurs. »
ventes de livres numériques augmentent de Pour Hugues Jallon, il faut demeurer
70 à 200 %, mais cela reste marginal, et prudent vis-à-vis de la « vieille antienne de
il est probable que cela baisse lorsque les la surproduction qui ressurgit aujourd’hui
gens pourront retourner en librairie. » sur le mode “l’autodiscipline n’a pas
La question de la surproduction se pose, fonctionné, il est temps d’agir”. Ce qu’on
elle, avec d’autant plus d’acuité que les sent, c’est que de nombreux éditeurs sont
libraires ont demandé aux éditeurs de ne en train de reporter à l’année prochaine
pas publier autant de livres qu’ils avaient des titres pour lesquels ils tablaient sur de
prévu et de décaler de nombreux ouvrages, petites ventes au profit de best-sellers. Le
pour ne pas engorger les prochains offices combat légitime contre la surproduction
et permettre aux livres publiés dans risque ainsi de se traduire par une
les semaines précédant le confinement Françoise Nyssen en 2019 © DR best-sellerisation du marché, alors que
d’exister en rayons. « Afin d’éviter un Actes Sud a aussi « considérablement l’importance du nombre de titres est aussi
déluge dès que le robinet va s’ouvrir, nous réduit le volume des livres à paraître une garantie de la diversité éditoriale ».
avons reporté des livres du printemps vers jusqu’à la fin de l’année », affirme
François Gèze va même plus loin : «
l’automne, et de l’automne vers 2021. Ce Françoise Nyssen. « Il n’est pas question
Pour moi, la surproduction, c’est un
qui signifie qu’à la perte sèche de mars- d’abandonner des titres et des auteurs,
mythe. On parle de 100 000 livres par
avril va s’ajouter, sur plusieurs mois, un même si certains beaux livres liés à des
an, mais on compte les nouveautés, les
manque lié à des parutions réduites, de expositions ou des événements culturels
nouvelles éditions, les réimpressions. On
l’ordre de 15 % pour ce qui concerne Le qui n’auront pas lieu ne verront pas
mélange ainsi les carottes et les navets.
Seuil », explique Hugues Jallon. le jour, mais nous devons adapter
Les véritables nouveautés tournent autour
drastiquement nos programmes. »
Du côté de chez Stock, Manuel de 45 000 titres par an, un chiffre stable
Carcassonne dit différer environ 60 % « Il ne faut pas redémarrer sur les depuis plusieurs années. »
de son programme prévu jusqu’à l’été. chapeaux de roue, juge également Éric
Frédéric Boyer craint toutefois les effets
Mais, poursuit-il, « j’ai du mal à me Hazan. À La Fabrique, on prévoit trois
d’une situation où tous les éditeurs doivent
séparer de ma rentrée littéraire, et je nouveaux livres d’ici le mois d’août, et
se mettre au régime sur la nature même
l’ai gardée intacte, avec dix titres en cinq, six à l’automne, ce qui fait environ
des livres publiés dans les prochains mois :
comptant la littérature étrangère. Je une réduction d’un tiers du programme. »
« On entend beaucoup dire – et je peux
La diminution effective du nombre de le comprendre – qu’il faudra sortir les
livres ne devrait guère, in fine, dépasser prochains mois des livres qui marchent
les 10 %-15 %, puisque les éditeurs sont bien pour compenser les pertes actuelles.
certes soucieux de ne pas charger la barque Mais mon souci est de préserver la
des libraires avec trop de nouveautés personnalité et l’originalité d’une maison
mais aussi contraints de ne pas amputer comme P.O.L, qui accompagne des œuvres
durablement leur chiffre d’affaires, dans se déployant sur le long terme. »
un contexte où celui-ci a déjà chuté
vertigineusement. « Je m’attends à une avalanche
de manuscrits avant ou après
Beaucoup d’éditeurs interrogés se méfient
d’ailleurs de ce sujet de la surproduction. l’été »
« Ce qui se passe n’a fait que renforcer Si le panorama économique et
notre conviction qu’il faut en effet publier l’organisation de l’édition française
moins, dit Stéphanie Chevrier, mais je ne devraient pas être structurellement
ne parlerai pas de surproduction, qui est chamboulés par l’épidémie actuelle, qu’en
un terme que je n’utilise pas, car on ne est-il, en effet, de l’influence plus indirecte

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

de celle-ci sur les choix éditoriaux des épidémiologiste, Karine Lacombe, une Si les éditions La Fabrique travaillent
mois à venir ? Une avalanche de livres forme que je voudrais développer chez également sur un projet de livre en
en liaison avec la situation contemporaine Stock. » lien avec la situation, Éric Hazan ne
est-elle à prévoir ? Des projets inédits Avec leurs auteurs de sciences humaines repère pas de bouillonnement intellectuel
et des écritures nouvelles sont-ils à et sociales, des maisons d’édition comme et politique. « Je suis même un peu navré
attendre ? Va-t-on davantage lire de Actes Sud, La Découverte ou Le Seuil de voir ce que je peux lire. Je pense
fictions pour s’évader ou d’essais pour préparent différents projets. « Il ne que le confinement tape sur nos neurones.
mieux comprendre ? s’agit pas d’être dans le vent, qui est Une politique sans les corps, ce n’est pas
Les Éditions de l’observatoire ont d’ores une vocation de feuille morte, comme passionnant. »
et déjà lancé une collection intitulée « Et disait mon père, sourit Françoise Nyssen.
après ? » avec dix titres numériques. Elle On n’a jamais imaginé la construction
a débuté avec un texte de l’économiste de notre catalogue en fonction des
mainstream Nicolas Bouzou qui, en 2014, attentes supposées des lecteurs, mais
écrivait sur Twitter : « On se dit la avec des auteurs comme Naomi Klein
vérité maintenant ? Dans dix ans, nous ou notre collection “Mondes sauvages”
aurons deux fois trop de lits d’hôpitaux. » ou “Domaine des possibles”, nous avons
Et elle s’est poursuivie avec un autre des auteurs qui parlent de notre monde
de Pierre-André Taguieff, ancienne figure d’aujourd’hui. »
de la lutte antiraciste, converti, dans Pour Hugues Jallon, Le Seuil est
son dernier ouvrage, à l’intégralité des « pleinement légitime pour accompagner
poncifs réactionnaires du temps. Autre la naissance du monde d’après,
parution sur le monde d’après confiée à notamment du côté des sciences humaines,
des auteurs du monde d’avant : Bernard- avec des auteurs présents dans l’économie
Henri Lévy publie, dès le 10 juin, chez Les attentes des lecteurs seront-elles
politique, l’histoire, l’écologie… Donc modifiées par l’événement ? Frédéric
Grasset, Ce virus qui rend fou, un « livre la période actuelle ». « Je n’aimerais
de colère et de savoir », où « l’hommage Boyer ne croit « pas à un bouleversement
pas être seulement un éditeur de fictions profond de la réception des livres. Mais
aux soignants n’y interdit pas la lucidité ». romanesques. Il y avait une crise du est-ce qu’après deux mois de confinement,
roman précédant la crise sanitaire, liée les lecteurs auront envie d’aller acheter
notamment à la concurrence des séries un livre, parce qu’ils auront redécouvert
télé, et je ne suis pas certain qu’il y ait le plaisir de la lecture, ou bien le désir de
une grande demande de fictions à la sortie tout autre chose ? ».
du confinement, pas seulement parce que
certains écrivains se sont particulièrement « Même si on se prépare à une économie
mal illustrés avec leurs journaux de d’attrition et de prudence, explique
confinement. Au contraire, il y a depuis Manuel Carcassonne, je fais partie de
quelque temps un regain des ventes de ceux qui pensent qu’on peut avoir une
sciences humaines, porté par un besoin de bonne surprise pour le livre. En effet,
comprendre le monde tel qu’il va mal et un il ne fonctionne pas sur le modèle des
lectorat rajeuni. » cinémas, des concerts ou des théâtres qui
risquent de voir s’évaporer une partie de
À la question de savoir s’il va publier Stéphanie Chevrier se situe sur une leur public, même s’ils sont autorisés à
des livres en rapport avec le virus, longueur d’ondes similaire en jugeant que rouvrir à la rentrée. »
Manuel Carcassonne répond : « Je « cette pandémie et ce moment d’arrêt
vais éviter les journaux de confinement, vont accentuer l’intérêt renouvelé des Peut-on imaginer que l’épidémie en
répétitifs et peu intéressants, mais j’aurai lecteurs, qu’on repérait déjà, pour les vienne à influencer les manières d’écrire
deux livres en rapport avec ce qui se sciences humaines et sociales. Cela va et de bousculer les formes des livres,
passe. Une traduction de Fang Fang, accélérer l’évolution de la non-fiction vers notamment en fiction ? « Je ne pense pas,
écrivaine chinoise vivant à Wuhan, des ouvrages de moyen et long terme, juge Manuel Carcassonne. Il y aura peut-
saisie par l’horreur de ce qu’elle a car beaucoup de documents et d’essais être un écrivain plus malin que les autres
vu et les mensonges gouvernementaux. ne peuvent plus rivaliser avec un espace qui arrivera à tirer quelque chose de la
Et un roman graphique d’une médecin numérique et souvent gratuit qui offre une situation, mais je pense aussi qu’on verra
place importante pour des articles bien beaucoup de tentatives et d’échecs pour en
développés. » parler de manière juste. » Pour Frédéric

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

Boyer, « il serait intéressant que des gens qui s’annonce. Faudra-t-il sauver tous les seulement parce que l’État s’est substitué
qui n’avaient pas pensé écrire, comme emplois ? Laisser le marché choisir ? Ou au marché comme source de financement
certains soignants par exemple, se mettent prendre une autre voie ? primaire.
à le faire ».
Une des seules choses certaines dans un
monde éditorial qui navigue aujourd’hui à
vue, c’est que les éditeurs ne manqueront
sans doute pas de travail dans les mois
à venir. « Je m’attends à une avalanche
de manuscrits avant ou après l’été, sourit
Manuel Carcassonne. Pas forcément sur le
sujet de l’épidémie, mais les gens confinés Dans le métro parisien le 4 mai
Dans le métro parisien le 4 mai
2020 © Bertrand Guay/AFP
ont eu le temps de décanter et d’écrire. » 2020 © Bertrand Guay/AFP
Après la crise sanitaire, la crise Ce système assez inédit en régime
économique semble inévitable. Car, capitaliste en dehors des périodes de
La crise du Covid-19 en malgré les chiffres catastrophiques du guerre totale (mais le circuit est cependant
PIB, cette crise économique n’a pas
direct: notre fil d’actualité encore réellement débuté. La structure
différent) se justifie largement par le fait
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART que le confinement et la limitation des
LE MARDI 5 MAI 2020 économique est pour le moment largement transactions sont le fruit d’une décision
suspendue pendant la diffusion du politique. Mais il convient de ne jamais
coronavirus. Mais, progressivement, la oublier la nature réelle de cette forme
dégradation économique va prendre de de socialisme qui s’est soudain mise en
l’ampleur et entrer dans une logique place à la mi-mars dans la quasi-totalité
propre. du monde. Il ne s’agit pas d’intervenir
La crise sanitaire a contribué à stopper sur la production, comme c’est le cas par
net le fonctionnement de l’économie exemple en période de guerre, mais bien
© Mediapart marchande. L’État a pris le relais et davantage de la préserver par une forme
Au cinquantième jour de confinement, la a assuré le maintien d’un semblant de de « congélation » de l’économie. On ne
France enregistre 330 nouveaux décès en fonctionnement « normal » par deux modifie rien à l’existant – ou seulement
24 heures dus au coronavirus, a annoncé la moyens principaux : la garantie d’une à la marge –, on préserve avant tout dans
Direction générale de la Santé (DGS). Nos partie des revenus via le chômage partiel, l’optique d’un retour « à la normale ».
informations en direct. et le fonds de soutien aux indépendants La logique à l’œuvre est donc celle-
et des prêts garantis censés compenser la ci : une fois la menace sanitaire levée,
perte de chiffre d’affaires des entreprises. les revenus ayant été préservés, la
Quelles politiques face à la Ainsi, le circuit économique est-il consommation « compensera » sa retenue
crise économique? maintenu tant bien que mal en vie par la liée au confinement et permettra alors aux
PAR ROMARIC GODIN grâce des autorités politiques : en théorie, entreprises de reconstituer leurs marges
LE MARDI 5 MAI 2020 les ménages peuvent consommer ce qui et leurs niveaux d’activité. Cette stratégie
peut encore l’être, payer leurs loyers et a été choisie en France (comme dans la
Après la crise sanitaire, la crise
acquitter leurs diverses factures, tandis plupart des autres États) dans les premiers
économique va prendre son autonomie. Se
que les entreprises peuvent conserver jours du confinement, au moment où
posera alors la question de la stratégie
leurs effectifs, payer leurs fournisseurs et beaucoup estimaient que la crise sanitaire
pour éviter le « bain de sang social »
assurer un minimum de production. Mais serait courte et qu’il ne s’agirait donc que
ce circuit n’est possible non plus parce d’une courte parenthèse.
que les échanges de biens et services lui Mais il n’est pas certain que si les autorités
donnent les moyens de fonctionner, mais avaient su que la crise sanitaire devait être
si longue et le coronavirus si difficile à
maîtriser, elles se seraient lancées dans
la même logique. Car, le temps passant,
cette « congélation » n’empêche pas la
dégradation des capacités de rebonds de
l’économie.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

Comment la crise économique va nécessairement réduit les dépenses et donc Déjà les menaces se précisent, la situation
prendre son autonomie constitué une forme « d’épargne forcée » sociale, maintenue tant bien que mal
Du côté de l’offre, les restrictions en ne permettant pas un comportement pendant quelques semaines, se dégrade
concernant le travail (plans sanitaires, habituel de consommation. Mais pour à grande vitesse. Le chômage explose
aménagements divers) et les perturbations autant, cette épargne estimée par l’institut puisqu’il n’existe plus d’offres d’emploi
des chaînes d’approvisionnement qui à 55 milliards d’euros ne sera pas pour les nouveaux arrivants. Les plus
doivent toutes redémarrer dans le monde dépensée immédiatement. D’abord, parce fragiles et les plus précaires commencent
à des rythmes différents vont forcément que, comme on l’a vu, l’offre ne suivra pas à souffrir directement des restrictions de
réduire la capacité productive des toujours et ensuite parce que l’incertitude revenus et de l’absence de travail. La
entreprises, alors même que certains est si forte sur l’avenir que la tentation de crise économique commence à prendre sa
secteurs vont demeurer durablement conserver une forte épargne de précaution propre autonomie. Elle ne dépend plus
« confinés » par le maintien de sera à la mesure. seulement de la seule crise sanitaire, elle
l’interdiction d’exercer, notamment dans Par ailleurs, le chômage partiel ne s’auto-entretient. Et le règlement même de
le domaine du spectacle et de la compense pas intégralement les revenus la crise sanitaire ne sera plus le seul sésame
restauration. Certes, le chômage partiel des ménages concernés. Au-delà du au règlement de la crise économique.
permet de transférer sur l’État une grande salaire minimum, l’indemnité s’élève Le retour aux vieilles recettes ?
partie du coût salarial et le report des à 84 % du salaire et ne prend en
Comment éviter un tel scénario ? C’est
échéances de loyers, de prêts existants compte que 35 heures travaillées. Les
là la réponse centrale à laquelle le
et de cotisations sociales et des impôts revenus des salariés baissent donc pendant
gouvernement doit répondre et qui exige
directs peut réduire les dépenses à court le confinement et une grande partie
d’ajuster sa stratégie. Il tarde à le
terme, tandis que les prêts garantis par d’entre eux n’auront donc qu’une capacité
faire. Les deux projets de lois de
l’État ont vocation à combler l’absence « d’épargne forcée » faible, d’autant
finances rectificatives (PLFR) ont ajusté
de revenus. Mais l’absence complète que loyers et factures restent dus pour
les dépenses de l’État aux manques
de chiffre d’affaires ne saurait être les particuliers. Dès lors, ces ménages
du secteur privé au fur et à mesure
entièrement « effacée » par ces moyens. seront tentés de réduire leurs dépenses
que ces dernières intervenaient. Ici ou
Il faudra rembourser les prêts nouveaux pour faire face au présent et aux risques
là, on colmate les brèches sociales qui
et anciens et finir par acquitter les de nouveau confinement ou de pertes
apparaissent : une prime exceptionnelle
factures. Ce qui est perdu est perdu : d’emploi à l’avenir. Comme le chômage
pour les plus précaires (titulaires du RSA
nécessairement, il faudra ajuster l’offre ne va sans doute cesser de progresser (et
ou de l’ASS) et une aide de 200 euros
à cet événement afin de préserver la qu’il a commencé à faire compte tenu de
pour les moins de 25 ans, comme
rentabilité. l’absence complète de nouvelles offres),
l’annonçait le 4 mai Édouard Philippe.
Pendant plusieurs mois, les entreprises cette tendance va s’accroître. Dans ces
Mais cela ne répond pas réellement à
vont donc chercher à assurer leur survie. conditions, la demande de biens durables
la question de la crise économique et
Cela signifie que l’investissement va être et de certains services pourrait rester
sociale à venir. De même, devant le Sénat,
mis en sourdine. D’autant plus que la faible.
Édouard Philippe a annoncé le maintien
visibilité sur l’avenir reste faible. Face Le double choc d’offre et de demande de certaines dispositions concernant les
à un gouvernement qui n’exclut pas des pourrait donc conduire rapidement à entreprises et même, dans certains cas,
retours au confinement et une pandémie une crise durable selon un schéma la suppression des charges fiscales et
qui pourrait durer au moins deux ans, les classique : les entreprises chercheront à sociales. Mais tout cela n’est valable
entreprises ne peuvent prendre le risque survivre et à reconstituer leurs marges et que durant le confinement ou la période
d’immobiliser des sommes importantes licencieront, ce qui réduira le niveau de transitoire, jusqu’à la fin juin. On est
dans des dépenses de structure. demande et conduira à des faillites et de encore dans la gestion des conséquences
Cette prudence aura forcément également nouveaux licenciements. Autrement dit, propres à la crise sanitaire.
un impact sur les effectifs. La perte de la crise économique d’origine sanitaire
En termes de stratégie, le gouvernement
chiffre d’affaires pendant le confinement, et politique se doublera d’une « vraie »
tient un discours qui trahit une politique
la lente reprise et les coûts nouveaux crise économique, propre à un système qui
à courte vue. D’un côté, il met en
vont conduire bon nombre de sociétés va s’ajuster à une demande plus faible.
garde contre la durée et la force
à chercher un point de rentabilité plus L’économie marchande sera à la recherche
de la crise, de l’autre, il prétend
bas, donc à ajuster par l’emploi. Car d’un nouvel équilibre qui sera largement
chercher à faire repartir le plus vite
la demande ne va pas repartir comme inférieur en termes de niveau de vie
possible « l’économie », autrement dit
au 15 mars, loin de là. Certes, comme général à celui de l’avant-crise.
le fonctionnement marchand, autonome,
l’a montré l’OFCE, le confinement a du système productif. Or, cette reprise ne

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

peut se faire, comme on vient de le voir, pourquoi il tient encore dur comme fer Ceux qui nient ce ralentissement structurel
que dans une spirale négative. L’exécutif aux précédentes réformes du marché du du capitalisme, notamment Gilbert Cette
est pressé d’en finir avec le « socialisme travail. et Philippe Aghion, deux économistes
de congélation » qui prévaut durant le Il existe donc des indices que cette proches d’Emmanuel Macron, vont voir
confinement. Mais il ne peut espérer que politique sera celle du gouvernement. dans la crise actuelle un moyen d’accélérer
ce redémarrage de « l’économie » ne se Mais elle présente de nombreux risques. la « destruction créatrice » en favorisant
traduise par une plus faible dépendance de La plus importante sera celle de l’ampleur la « numérisation de l’économie ». Dans
cette dernière à l’égard de l’aide publique. et de la nature du stimulus budgétaire. un article récent de blog sur le site
En réalité, la vraie question est bien de Au regard des économistes qui conseillent de la Banque de France où il est
savoir jusqu’où maintenir cette tutelle l’exécutif dans ce schéma, on doit économiste, Gilbert Cette défend l’idée
de l’État sur l’économie marchande. principalement s’attendre à des baisses que la crise actuelle « pourrait favoriser
La première réponse, évidente, est d’impôts (et c’est bien pour cela que le déploiement de l’économie numérique,
que l’horizon du soutien public est le gouvernement refuse d’engager un ce qui dynamiserait la productivité et la
l’apaisement de la crise sanitaire. débat sur la politique fiscale) ou à croissance ». On voit le schéma du plan
« L’état d’urgence sanitaire » justifie des partenariats public-privé. Dans un de relance de l’automne se dessiner :
effectivement ce soutien puisqu’il suppose contexte où le « coût » du confinement sera des aides pour les start-up, des soutiens
des fermetures administratives et des déjà lourd, il est possible également que à « l’innovation digitale », des baisses
contraintes légales. Mais ensuite ? Une ces aides soient ciblées et réduites. d’impôts pour les plateformes numériques.
fois l’exceptionnel passé ? Comment Cette vision consiste à laisser le marché
Dans ce cas, il est probable que la faiblesse décider des emplois à créer et à détruire.
traiter la « crise économique » autonome ? de la relance, son caractère ciblé et le C'est sans doute sur cette base que la
La première tentation peut être, parce que biais fiscal, ne débouche que sur un politique économique restera fondée après
l’on croit à l’ajustement « naturel » de soutien insuffisant. Les baisses d’impôts la crise sanitaire.
l’économie, de lever rapidement les aides ne seront pas réinvesties dans l’économie
exceptionnelles de l’État aux ménages et productive qui restera sans perspective Mais il existe le risque, non négligeable,
aux entreprises. En finir avec les mesures (alors que les marchés financiers se que cette « économie numérique » ne
actuelles de chômage partiel et les autres porteront bien), les incitations fiscales favorise ni la croissance ni la productivité,
mesures de soutien et laisser le système n’ont jamais remplacé des investissements mais plutôt l’emploi bas de gamme, mal
s’ajuster. Comme le néolibéralisme et « l’économie » aura besoin d’une payé et précaire. Et donc conduise à
contient un élément keynésien, ce choix relance massive et générale et non une atonie de la croissance qui nécessite
n’est pas nécessairement incompatible ponctuelle. Dès lors, que se passera-t- de « nouvelles réformes ». Au reste,
avec des mesures de « relance » pour que, il ? La demande demeurera faible, les depuis vingt ans, l’économie numérique
en soutenant la demande, on parvienne emplois créés seront insuffisants. Les s’est incontestablement déployée, quoi
à trouver un équilibre moins douloureux ménages réduiront toujours leurs dépenses qu’en dise Gilbert Cette, et c’est bien
socialement. C’est sans doute l’idée du et les entreprises feront faillite. Le cercle le contraire de ce qu’il prédit qui est
gouvernement qui a annoncé un « plan de dépressif se déploiera et la « relance » advenu : moins de croissance et de
relance » pour septembre, sans entrer dans aura finalement creusé encore davantage croissance de la productivité. On peut
le détail. le déficit public, ce qui pourrait à tout penser que plus de numérique inversera la
moment valider l’option d’une nouvelle vapeur. On peut aussi, en toute rationalité,
Les investissements publics pourraient penser le contraire. Et dans ce cas, une
ainsi venir compenser l’atonie de la politique d’austérité qui alimentera encore
la crise. politique qui compterait sur ce type de
dépense privée. Dans un tel schéma, il vieux ressorts serait un désastre social.
faudra que le travail s’adapte à la nouvelle Cette option fait en effet fi d’un Il est toujours utile de se souvenir
donne. On aura donc des licenciements élément clé : le capitalisme, avant la qu’en 2008, la croissance n’a pas été
dans certains secteurs, selon le schéma crise sanitaire, n’était pas vaillant. Et soutenue par le « numérique », mais
présenté plus haut, et des embauches dans l’économie française ralentissait depuis par l’hypercroissance chinoise, laquelle a
d’autres, ceux stimulés par la demande plusieurs mois, l’amélioration des chiffres conduit à une surproduction de produits
publique. L’enjeu sera donc d’assurer de l’emploi ne s’expliquant que par polluants comme l’acier ou le ciment. Ce
les vases communicants par un marché la dégradation de la productivité. Ces type de « sauvetage » n’est ni possible
du travail fluide et des « incitations ». faits sont largement niés au sein du ni souhaitable. La stratégie de relance à
C’est pourquoi le gouvernement n’a pas gouvernement où l’on commence à décrire l’ancienne semble donc à la fois limitée et
renoncé à sa réforme de l’assurance- le début de l’année comme un « paradis dangereuse.
chômage reportée à l’automne. C’est aussi perdu ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

Faut-il empêcher à tout prix les l’économie marchande par l’État devrait Ce processus sera d’autant plus facile
faillites ? alors se maintenir jusqu’à ce que cette qu’il s’appuiera sur les leçons de la
Que faire alors ? Face à cette dernière ait repris son autonomie. crise : on aura gravé dans le marbre le
urgence, on pourrait aussi poursuivre la Cette politique est en partie celle « chantage à l’emploi » des entreprises
« congélation » de l’économie avec le de l’État puisque le gouvernement qui n’aura donc aucune raison de cesser
soutien de l’État. Si cette option est a réservé 20 milliards d’euros au et qui est un des principaux moteurs
moins probable que la précédente, elle sauvetage d’entreprises particulières, dont des politiques néolibérales. Cette politique
n’est pas impossible dans la mesure où, 7 milliards d’euros pour Air France, pourrait être la confirmation d’une identité
avec le soutien de la BCE, les moyens au nom de la sauvegarde des emplois, entre l’intérêt des entreprises et l’intérêt
publics sont considérables et où, surtout, et notamment des emplois des sous- général. Au reste, là encore, la méthode
les frontières entre crise sanitaire et crise traitants. On pourrait donc imaginer utilisée pour attribuer les aides actuelles le
économique risquent de demeurer floues un élargissement de cette politique, prouve. Le gouvernement, sous la pression
pendant longtemps. notamment mais pas seulement par le de l’opinion, avait envisagé l’idée de
chômage partiel. conditionner l’aide publique à la non-
Dès lors, pourquoi ne pas tout faire présence dans les paradis fiscaux. Il y
pour éviter les faillites des entreprises Mais là encore, cette politique comporte a vite renoncé car refuser l’aide sur
et préserver l’emploi ? On peut donc des risques. Éviter les faillites ne ce critère conduisait à abandonner trop
imaginer que, pour que l’ajustement à la signifie pas toujours sauver les emplois. d’entreprises. Autrement dit, on a placé
baisse soit moins violent, on poursuive D’ailleurs, les aides gouvernementales ne le principe de la sauvegarde de l’emploi
et même on élargisse le système de sont pas soumises au maintien de l’emploi, par les entreprises existantes au-dessus de
chômage partiel pour se substituer aux mais, comme dans le cas d’Air France, toutes les autres considérations. Mais, ce
entreprises dans le paiement des salaires, au « rétablissement de sa compétitivité ». faisant, on sauve surtout le capital et les
avec, par exemple, l’élargissement des Autrement dit, pour que l’État finisse par intérêts des propriétaires des entreprises.
aides directes aux entreprises et des prêts se désengager, il faudra que l’entreprise
garantis par l’État. réduise ses coûts et donc ses effectifs. La Certes, certains peuvent légitimement
politique de protection contre la faillite croire qu’une fois que le pire de la crise
L’argument en faveur d’une telle politique sera passé, il sera temps de demander
est solide : en empêchant les faillites conduit donc à cet élément paradoxal que
l’on « aide » une entreprise à licencier. des comptes au secteur privé au nom
et donc les suppressions d’emplois, on même de ce sauvetage. On peut songer
freine cette spirale autonome de la crise Certes, la perte d’emplois est plus faible
que dans le cas d’une faillite pure et aux thèmes à la mode ces temps-
économique. On soutient la demande ci, comme la réduction de l’évasion
en évitant de laisser tomber dans la simple, mais ce n’est bien qu’une politique
du « moindre mal » qui réduit son fiscale, l’orientation écologique et les
misère et l’incertitude beaucoup de relocalisations de la production. Mais il
salariés et on favorise à la fois les efficacité macroéconomique.
est aussi permis de douter que ce type
dépenses des ménages, moins inquiets Enfin, une politique globale de sauvetage de compensation soit simplement possible.
pour leurs emplois, et l’investissement des entreprises pour sauver les emplois Car les entreprises ne goûtent guère le
des entreprises, rassurées par la capacité ne résout pas la question de la future poids de la reconnaissance. Et puisque
de consommation future des ménages et politique économique. Pour continuer à l’on a établi le socialisme temporaire
par leur propre survie. Une fois le tissu sauvegarder les emplois « sauvés » par pour « sauver les emplois », il sera
économique préservé, le plan de relance l’État, il faudra que ce dernier continue tout aussi urgent d’assurer une phase de
nécessaire pour retrouver un équilibre de prendre soin des entreprises, mais libéralisation pour « créer des emplois ».
socialement soutenable sera sans doute cette fois non plus par une garantie
moins fort que dans le premier cas. directe de leur survie, mais par une Une fois la crise passée, la logique
garantie de leurs bénéfices. Cela passera d’accumulation reprendra ses droits. Les
Dans ce cas, pour faire simple, l’intérêt entreprises devront être plus rentables
des entreprises particulières deviendrait logiquement par une fiscalité favorable,
une réduction des contraintes légales et et toute la politique économique sera à
l’intérêt général. Et la politique sociale nouveau concentrée sur cette exigence
consisterait donc à éviter les faillites. une libéralisation du marché du travail.
La contrainte sanitaire et sociale laissera sous le drapeau à nouveau déployé de la
C’est au reste l’évidence : l’effondrement « croissance ». Finalement, le chantage à
social des États-Unis qui, en un mois place à la contrainte concurrentielle.
Et pour favoriser la compétitivité et l’emploi n’aura changé que de forme, pas
et demi, a vu le nombre de chômeurs de nature. Là où la crise obligeait l’État
augmenter de 30 millions est un puissant l’innovation, l’État devra se mettre à
nouveau au service du capital contre le à protéger les entreprises de la faillite au
contre-exemple de ce que ne rien faire
impliquerait. Le régime de substitution de travail.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

nom de l’emploi, la croissance obligera dernier n’est alors conçu que comme le Pour briser le chantage à l’emploi et
l’État à lever les contraintes pesant sur ces produit de l’activité d’une entreprise elle- assurer la satisfaction des besoins, la
mêmes entreprises au nom de l’emploi. même soumise à cette loi d’airain du garantie de l’emploi proposée par certains,
Il ne faut jamais négliger ce que capital, et qui ne peut survivre que par notamment Pavlina Tcherneva aux États-
l’économiste indien Kaushik Basu appelle le profit. Dès lors, effectivement, comme Unis, peut sembler une bonne solution.
le « point focal » en économie. En fonction le prétendent les observateurs libéraux, le Les emplois privés n’ont plus alors à être
de l’obsession dominante, les exigences confinement était un « suicide collectif ». assurés par l’État puisque l’État propose
peuvent être fort différentes, y compris On a cassé la capacité à réaliser du profit aux salariés un ensemble d’emplois
au sein d’un même corps social. Voilà et cela se paie immédiatement en emplois d’intérêt général avec lequel ils peuvent
trois mois, le patronat ne trouvait pas de et donc en bien-être. vivre, se former et travailler. Évidemment,
mots assez durs pour condamner un État Si l’on veut échapper à cette logique, il faut en période de pandémie, ces emplois
français trop lourd et source de croissance donc concevoir l’économie autrement. Il ne sont pas forcément disponibles pour
faible. Il a ensuite exigé un secours général ne faut plus la voir comme ce qui impose des raisons sanitaires, mais on peut les
et complet des entreprises. Il ré-exigera au à la société sa loi, mais comme ce attribuer en attendant la fin de la pandémie,
nom de l’emploi ce qui lui est favorable. qui permet d’abord de répondre à des avec un versement de salaire, exactement
besoins sociaux définis en commun. Dès comme le chômage partiel. Ce dispositif
Changer de logique : une nouvelle n’est pas, au reste, incompatible avec
politique économique lors, tout change. L’économie n’est plus
cette puissance impériale, c’est un outil. une assurance-chômage classique, mais
Dès lors qu’on laisse aux impératifs du L’entreprise prend également une autre permet de maintenir ceux qui le souhaitent
marché le soin de créer des emplois, fonction : elle n’est plus ce moyen de en emploi.
l’action publique ne peut être que le simple valoriser un capital, mais elle devient L’existence de ce filet de sécurité permet
adjuvant de ces impératifs. En termes un collectif de travail qui répond à des d’en finir avec le « chantage à l’emploi ».
encore plus clairs : si c’est l’accumulation besoins. Et l’emploi n’est plus dépendant Il oblige aussi l’État à prendre ses
de capital qui crée les emplois et si des nécessités de l’accumulation, mais des responsabilités en investissant réellement
l’on croit que « l’économie » se limite besoins sociaux. dans les activités d’intérêt général définies
à ce besoin infini d’accumulation, alors par les besoins délibérés en commun. Un
effectivement, la fonction de l’État n’est Dès lors, la question du sauvetage des
entreprises prend une forme entièrement tel système ne peut évidemment pas voir
que d’accompagner cette recherche du le jour dans l’urgence d’une crise, mais
profit, en se substituant à elle lorsqu’elle nouvelle. Conformément à cette nouvelle
logique, le besoin de la société domine il est possible d’utiliser la crise pour le
n’est plus possible et en lui donnant les mettre en place en donnant la priorité, non
moyens de s’épanouir par temps calme. l’action publique. La priorité n’est donc
pas de sauver les emplois en soi, mais pas au sauvetage du capital privé, sous
C’est, au fond, le cœur de la pensée couvert de sauvetage de l’emploi, mais
néolibérale qui a été à l’œuvre en 2008 et d’assurer la satisfaction de ces besoins.
bien davantage au maintien du niveau de
qui se renouvelle aujourd’hui. La première des priorités doit être de vie des individus.
C’est pourquoi il semble nécessaire de permettre à chacun de vivre dignement.
Il faut donc déployer un filet de sécurité Dès lors, la faillite n’est pas le
tracer une troisième voie. La crise actuelle désastre que l’on nous décrit, c’est
est d’une telle ampleur qu’elle invite à sociale universel, capable de rassurer
chacun sur la perte de son emploi. une forme d’expropriation causée par
une réflexion radicale sur « l’économie ». le fonctionnement même du système
Et la première serait de remettre en cause C’est finalement ce que l’on fait avec
le chômage partiel, mais le chômage capitaliste. Personne n’a confisqué le
le triptyque économie-entreprise-emplois. capital à ses propriétaires, ce dernier a
Chacun de ces termes est en réalité partiel s’attache d’abord à sauvegarder
l’entreprise. Ici, on peut imaginer que simplement perdu sa valeur. La puissance
problématique, et refuser de s’interroger publique peut alors, si elle le juge utile,
sur leur signification revient à adopter l’État refuse d’aider certaines entreprises
en posant des conditions strictes : bilan reprendre l’entreprise pour la diriger,
une solution similaire à celle décrite comme un repreneur classique, dans une
auparavant. carbone, recours aux paradis fiscaux et
aux délocalisations, financiarisation de direction qu’elle définit elle-même. Mais
« L’économie » est, dans ce la structure, politique de dividendes. si elle ne le juge pas utile, elle peut
triptyque, comprise exclusivement comme Dès lors, deux possibilités peuvent se proposer des solutions aux salariés.
l’économie privée capitaliste fondée sur présenter : la reprise par les salariés Si la priorité doit être donnée à l’évitement
l’accumulation. Dans ce cas, elle est avec l’aide de l’État et le respect de de la crise sociale plutôt qu’à sa simple
« impérialiste » : elle impose ses propres ces conditions, ou la dissolution de gestion, alors il est fondamental d’utiliser
priorités au reste de la société et, comme l’entreprise et, dans ce cas, le maintien des la capacité d’action actuelle des pouvoirs
on l’a vu, elle le fait par l’emploi. Ce conditions du chômage partiel. publics pour redéfinir les relations entre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

l’économie et la société. Cela est internationale était vitale – est vrai pour de mesurer et promouvoir le bonheur
possible, dans un premier temps par trois d’autres crises aussi : le changement humain. Ce dernier recoupe la justice
actions simples : conditionner l’aide aux climatique, la pollution, le recul de sociale, la santé, la satisfaction des besoins
entreprises, envisager la socialisation des la biodiversité, l’extrême pauvreté, les économiques, les connexions sociales et
entreprises et protéger les salariés par enfants déscolarisés… l’opportunité de poursuivre nos talents et
une politique sociale ambitieuse. L’autre Le monde développé, blasé, a ignoré les centres d’intérêts personnels. Tout cela
terme de l’alternative, c’est la poursuite du avertissements de santé publique lancés repose sur un pouvoir honnête, quelque
chantage à l’emploi et de la soumission du avant cette pandémie et doit maintenant chose qui n’est pas très présent aux États-
corps social aux intérêts du capital. faire face à une véritable calamité. Unis en ce moment.
L’Europe occidentale comme les États- Pensez-vous que Donald Trump soit
Unis n’étaient pas prêts. Aujourd’hui, capable de cet effort d’honnêteté ?
Jeffrey Sachs: il nous avons le choix : allons-nous C’est un idiot fini ! Même si la mort
faut «donner moins continuer à passer à côté des alertes sur le non nécessaire de milliers d’Américains
d’importance au PIB» changement climatique et d’autres maux ? s’est produite sous son mandat, Donald
PAR ALEXIS BUISSON Ou allons-nous nous réveiller et travailler Trump va peut-être remporter l’élection
LE MARDI 5 MAI 2020 à trouver des solutions justes et durables en novembre par la force de l’argent
aux grands défis de la planète ? Comme le et de la propagande. Il sert les riches
L’ancien artisan des libéralisations pape François l’a noté dans son encyclique
des économies post-soviétiques devenu et les puissants et, en retour, de
de 2015 Laudato Si’, « l’interdépendance nombreux milliardaires et l’empire média
partisan de Bernie Sanders trace les nous oblige à penser à un monde unique,
contours de son « monde d’après » : des Murdoch, la famille qui dirige Fox
à un projet commun». Tel est le vrai sens News notamment, sont décidés à l’aider.
une économie moins financiarisée, et se de cette pandémie.
concentrant sur les déterminants d’un La crise politique américaine est très
« bonheur humain »… À quoi ressemble ce projet commun, profonde. La corruption aussi. Il n’y a
selon vous ? donc aucune garantie de réforme. Sans
New York (États-Unis), changement, les États-Unis pourraient
correspondance.– L’un des économistes Cette situation est surtout un échec de
la classe politique. Incompétente, elle basculer dans un cercle vicieux, avec
les plus influents au monde, Jeffrey Sachs, plus de discours haineux, des systèmes
est passé d’artisan de la libéralisation sert les intérêts des plus riches plutôt
que promouvoir le bien commun. Le de décision paralysés, de la souffrance
des économies d’Europe de l’Est et économique et une baisse de la confiance
d’Amérique latine dans les années 1990 à défi principal est de remettre le bien
collectif et l’intérêt général au cœur de dans nos institutions politiques, qui est
pourfendeur de la pauvreté dans le monde. déjà peu élevée.
Auteur de La fin de la pauvreté : ce que la vie politique. Il faut qu’on regarde
nous pouvons faire pour y arriver dans un les options en face de nous à l’aune de
futur proche, un ouvrage qui a fait date, la science et du débat public et avoir
ce soutien de l’ancien candidat démocrate une réponse honnête à cette crise. En
socialiste Bernie Sanders est conseiller effet, notre vie politique est devenue anti-
spécial auprès du secrétaire général des sciences il y a plusieurs années, quand
Nations unies, António Guterres, pour les les entreprises cherchaient à échapper à
« objectifs de développement durable », leurs responsabilités pour la pollution, la
qui visent à créer un monde durable à mauvaise santé des consommateurs et les
l’horizon 2030. Aujourd’hui, il souhaite autres problèmes qu’ils imposaient à la
que l’humanité tire les leçons du Covid-19 société.
Jeffrey Sachs © DR
pour s’attaquer à d’autres défis tout aussi Remettre le bien collectif dans notre vie
Donald Trump a annoncé la
importants. politique, cela signifie accorder moins
suspension du financement américain
Les crises permettent à de d’importance au PIB et travailler à ce
à l’Organisation mondiale de la
nouveaux mondes d’émerger. À quoi que toute la société puisse satisfaire ses
santé (OMS) et fermé les frontières,
ressemblerait votre « monde d’après » besoins et atteindre le bien-être. Tous les
tout en dénonçant la Chine et le
idéal ? ans, nous publions le World Happiness
« virus chinois ». Cette crise renforce-
Report[dont Jeffrey Sachs est un des
Jeffrey Sachs : Tout ce que l’on disait t-elle son programme « America
rédacteurs dans le cadre du « Sustainable
des pandémies avant cette année – que First » (l’Amérique d’abord) ?
Development Solutions Network », un
les risques étaient très élevés, qu’il fallait programme soutenu par les Nations unies
s’y préparer en avance, que la sécurité – ndlr] pour montrer qu’il est possible

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

Les États-Unis sont un empire blessé. l’analyse des meilleures pratiques. Les dispositions législatives qui permettent
Beaucoup d’Américains rejettent la élus doivent se mettre en retrait. On a déjà aux plus riches de cacher leurs revenus et
montée en puissance de la Chine et trop entendu Donald Trump. Il est bête et leur richesse.
la perte relative de notre puissance et très ignorant et a créé des dégâts énormes Nous devons nous tourner vers les
influence. Cela alimente un retour de bâton qui ont contribué à un grand nombre de institutions internationales, comme le
contre la Chine et des pressions pour morts. FMI, l’OMS, la FAO, l’Unesco, l’Unicef
lancer une « nouvelle guerre froide » Est-ce la fin de la mondialisation telle et d’autres, et mieux les financer pour
pour « contenir » le pays asiatique. Une qu’on la connaît ? qu’elles puissent aider les pays en
telle approche est remplie d’ignorance, de développement de manière plus efficace.
danger et d’une grande part de racisme. La mondialisation va se poursuivre. Nous
voulons notre café le matin. Celui-ci Nous devons aussi nous attendre à une
On doit s’y opposer. La majeure partie de nouvelle ère d’annulation de la dette des
la planète veut un système international est fait à partir de fèves qui viennent
d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et pays les plus pauvres et de soutien pour les
efficace. Celui-ci dépendra en grande pays en voie de développement. Sur l’Iran
partie de l’Europe. Si elle dit « non » à non de New York où j’habite. Il y a
des arguments forts et bons en faveur et le Venezuela, par exemple, les sanctions
l’hégémonie américaine – comme elle le internationales, qui allaient à l’encontre de
devrait – et à la coopération avec la Chine de la mondialisation et quand celle-ci
s’effondre, comme dans les années 1920 la loi avant le Covid-19, devraient être
– comme elle le devrait aussi –, alors le levées. Elles sont une menace à la survie
multilatéralisme pourra survivre, malgré le et 1930, le résultat est désastreux. Mais la
mondialisation apporte aussi des risques de la population de ces pays, et donc un
nationalisme américain. crime contre l’humanité.
globaux qui doivent être combattus avec
L’humanité n’apprend pas toujours de sagesse et anticipation.
ses erreurs. Pourquoi cette pandémie
Boite noire
devrait-elle entraîner des changements Pensez-vous que la crise actuelle
majeurs ? marquera un coup d’arrêt à la
financiarisation de nos économies
Il n’y a aucune garantie que les choses vont à l’œuvre depuis les années 1980,
changer. Après la crise de 2008, aucun responsable de l’accroissement des
changement structurel ne s’est produit. inégalités et de la fragilisation des plus
Nous sommes retournés à la situation vulnérables ?
d’avant, comme si de rien n’était. Tous La pandémie de coronavirus a créé
les dix ans, on se retrouve dans une crise Il est clair aussi que la financiarisation
une césure. La suspension du temps,
pire que la précédente. Je pense à la crise de l’économie, y compris la dérégulation
l’hibernation de l’économie marchande, la
asiatique de 1997, la grande récession financière et l’irresponsabilité sociale et
présence permanente de la maladie et de
de 2008 et, enfin, la pandémie actuelle. des banques et des hedge funds, contribue
la mort, le retour des distances… Tout
Dans le même temps, les catastrophes aux défis que nous connaissons car les
cela va changer durablement le monde
climatiques continuent de s’intensifier, marchés financiers ne permettent pas de
tel qu’on le connaissait jusqu’ici. Mais à
avec des ouragans très puissants, des feux bons résultats sociaux, et la fragilité
quoi va ressembler le monde d’après ?
de forêts, des sécheresses et bien plus. Or, financière a joué un rôle majeur dans
Quels espoirs, quelles luttes, quels ordres
là encore, nous ne passons pas à l’acte pour plusieurs crises. Oui, la finance a besoin
politiques, sociaux, écologiques surgiront
résoudre ces problèmes. d’être réformée, mais cette pandémie n’est
de cette pandémie ? Mediapart tente de
pas une crise financière pour le moment.
Cette pandémie devrait réhabiliter le dessiner quelques pistes pour alimenter
Mais elle pourrait le devenir.
rôle des États et la puissance publique, notre réflexion commune de « l’après »
mais rien n’est gravé dans le marbre. Les dépenses publiques s’emballent à partir de cette situation inédite, par
J’espère que nous apprendrons de et, avec elles, la dette. Quelles une série d'entretiens, de témoignages,
ce virus que nous avons besoin de conséquences à long terme voyez-vous ? d'enquêtes…
gouvernements honnêtes, non influencés La dette est un sujet important. Les
par le lobbying des entreprises qui gouvernements partout dans le monde
s’appuient sur l’analyse factuelle, la vont faire face à des crises d’insolvabilité. La «souveraineté», nouveau
participation du public dans les débats Elles vont miner leur stabilité politique, mot-valise du champ
et l’évaluation scientifique. Les politiques sociale et financière. Nous aurons
doivent être basées sur l’engagement des besoin d’une vague d’impôts pour taxer
politique
PAR FABIEN ESCALONA
meilleurs scientifiques, les témoignages davantage les plus riches et les grandes
écrits et oraux d’experts dans des auditions entreprises, et nous devrons bloquer les
publiques, la présentation de preuves,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

LE MARDI 5 MAI 2020 son dernier débat sur Mediapart). On réflexion témoigne du passage d’un
touche les limites de la mondialisation monde de la « suzeraineté » (où le
néolibérale, ce qui entraîne a minima pouvoir était inscrit dans des relations
une attente de régulation. La résurgence féodales et personnelles) à un monde de la
des termes de démondialisation et de « souveraineté » (où le pouvoir est exercé
relocalisation s’inscrit dans la même de façon exclusive par une puissance
veine. » Le philosophe Pierre Charbonnier publique sur une communauté politique
perçoit une « intention louable de se mettre territorialisée).
à la hauteur des enjeux contemporains, qui Cette définition est inséparable de
sont massifs, d’où la mobilisation d’une l’émergence de l’État moderne. Elle est
espèce de “bazooka conceptuel” ». aussi à la base d’un ordre international
Mais de la même façon que notre premier dit « westphalien », composé d’unités
interlocuteur met en garde contre un étatiques censées respecter la légitimité
« concept très ambigu », le second de chacune à exister et à gouverner sa
identifie son caractère « vague » comme population.
une raison de son succès, voyant dans On touche là à une première distinction
son recours « un réflexe paresseux ». sur laquelle alerte Olivier Nay, à
La souveraineté est abondamment
En y regardant de près, il est vrai que savoir qu’il existe « une définition
invoquée à travers tout le spectre
le terme de souveraineté est recouvert interne de la souveraineté, renvoyant au
partisan. Enquête sur un concept
de couches de significations historiques “pouvoir de commander”, mais aussi une
chargé de significations historiques et
et d’interprétations concurrentes, qui en définition externe, permettant de penser
idéologiques bien différentes, qui rendent
brouillent la compréhension et font appel à l’indépendance de l’État par rapport à
son maniement délicat.
des imaginaires politiques fort différents. d’autres ». Pour compliquer les choses,
Au singulier ou au pluriel, se suffisant « C’est à la fois un concept qui n’est la définition interne peut se décliner sur
à elle-même ou parée d’adjectifs, la pas complètement stabilisé et un mot- un mode aristocratique, lorsque « l’origine
« souveraineté » fait un retour fracassant valise », résume le professeur Olivier Nay, du pouvoir s’incarne dans une entité
dans le discours politique à l’occasion de spécialiste d’histoire des idées politiques. collective où le peuple n’apparaît pas »,
la crise sanitaire. Il y a les personnalités
ou sur un mode démocratique, lorsque
qu’on attendait dans ce rôle, comme
« la souveraineté est ancrée dans le corps
Jean-Pierre Chevènement ou Arnaud
social », impliquant un gouvernement
Montebourg, et d’autres chez qui ce
populaire le plus direct possible.
vocabulaire sonne de façon plus neuve,
comme Raphaël Glucksmann. Même les Le moment souverainiste
Verts, toujours méfiants envers le primat Les discours politiques tenus ces dernières
de l’État-nation, préfèrent décliner le mot à semaines empruntent à tous ces différents
d’autres échelles plutôt que de le récuser. registres, de façon plus ou moins explicite
Les ressorts de cet engouement ne sont et cohérente. Il en résulte une certaine
pas à chercher bien loin. Qu’il s’agisse confusion, et des glissements de sens
de la construire ou de la restaurer, encore plus fréquents qu’il y a un quart de
la souveraineté est invoquée comme siècle.
réponse au spectacle consternant d’une La dernière période où le lexique de la
puissance publique incapable de protéger souveraineté a été beaucoup mobilisé en
la santé de la population. Sa convocation France remonte en effet à la décennie
En France, l’œuvre pionnière la plus
témoigne d’une ambition de maîtrise 1990. Plusieurs entreprises politiques
marquante dans la définition de la
et d’autonomie, là où le politique est se lancent alors sur le créneau du
souveraineté est celle du juriste Jean
au contraire apparu dépassé, démuni et « souverainisme », un mot importé
Bodin. Écrivant dans le contexte des
dépendant d’acteurs lointains, hors de sa du contexte canadien, où il désigne le
guerres de Religion de la fin du
juridiction, pour faire face à l’épidémie de combat pour l’indépendance du Québec.
Covid-19 et à ses conséquences. XVIe siècle, ce dernier a dégagé les
En l’occurrence, dans la foulée du traité
fondements rationnels de ce que devrait
« Tout le monde agite le terme car de Maastricht signé en 1992, il s’agit de
être l’ordre monarchique, en décrivant
cela correspond à une demande sociale, défendre les prérogatives de l’État-nation
une puissance de commandement à la
estime l’essayiste Aurélien Bernier (voir face à une Union européenne qui élargit
fois « absolue et perpétuelle ». Sa

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

ses frontières comme ses compétences, connu un succès électoral durable sont producteurs ». Pour autant, il continue
avec le soutien des grands partis de celles qui ont enfourché le combat contre de penser que sur des grands sujets
gouvernement de droite comme de l’immigration et le fait multiculturel. comme la transition écologique, « des
gauche. Aujourd’hui, comme nous allons le voir, grands chantiers communs », voire « un
les invocations répétées de la souveraineté bond fédéral » sont souhaitables. Car
ne rejouent pas, ou du moins pas « si la question fondamentale est celle
seulement, cette bataille. de la souveraineté, explique-t-il, […]
cette souveraineté peut exister à différents
La souveraineté, où et pour quoi niveaux ».
faire ? Le son de cloche est similaire
La nouveauté du moment réside dans le chez plusieurs personnalités d’Europe
Philippe de Villiers et Charles Pasqua en 1999 © AFP fait que l’idée du « Take back control » Écologie-Les Verts. À Libération, David
Le succès le plus notable est celui – le slogan au cœur du Brexit défendu Cormand exprime son refus« du bon
qu’enregistre la liste Pasqua-De Villiers par les conservateurs britanniques – est vieux retour à l’État-nation, [car]
aux élections européennes de 1999. Mais prise au sérieux par des responsables le problème ce n’est pas l’échelle
l’alliance explose dès l’année suivante, politiques qui n’en renient pas pour autant choisie mais l’absence de contrôle.
tandis qu’à l’élection présidentielle de leur cosmopolitisme, voire leur méfiance Il peut y avoir une souveraineté
2002, la candidature « républicaine » envers l’échelon national. supranationale, l’Europe par exemple, et
de Jean-Pierre Chevènement s’échoue à des souverainetés locales ». À Mediapart,
5,3 % des suffrages. Depuis, l’hypothèse Il n’est pas anodin que Raphaël
Glucksmann, qui menait une liste baptisée Marie Toussaint parle de « souveraineté
d’une réunion des souverainistes « des augmentée », laquelle se traduirait par
deux rives » est devenue une Arlésienne « Envie d’Europe » l’an dernier,
regrettait« la tonalité eurosceptique » une « citoyenneté planétaire [ne se
du commentaire sur le champ politique, définissant] pas par l’appartenance à
qui ne s’est jamais traduite que par des de la campagne et décrivait la cause
européenne comme « la meilleure un espace national mais par l’existence
tentatives groupusculaires. d’enjeux communs, comme la protection
nouvelle des 70 dernières années »,
La tenaille bipolaire s’est révélée explique désormais que « ce qui doit du climat ». Remarquons que dans un
trop forte, sans compter l’impossibilité primer, ce n’est pas l’idéal européen, c’est entretien récent au Financial Times,
d’unifier un milieu déchiré par des luttes la nécessité de redevenir souverain ». Ce Emmanuel Macron conjugue pareillement
d’ego et de vraies divergences de fond. ne sont pas le trouble identitaire ou le la souveraineté au pluriel. Après avoir
« Le souverainisme est un outil de déficit démocratique attribués à l’UE qui évoqué à plusieurs reprises celle des États,
subversion de l’opposition gauche/droite expliquent ces mots soudain rugueux, mais il y affirme que l’Europe, elle aussi, « doit
par desoutsiders, explique la politiste l’inefficacité de l’Union et les entraves retrouver le fil de sa souveraineté ».
Emmanuelle Reungoat. Il a toujours qu’elle génère pour les États membres. Le problème, si l’on se réfère à la
recouvert des idéologies différenciées, définition canonique de Bodin, est que
entre les partisans d’un nationalisme le propre de la souveraineté consiste
exclusif d’un côté, et les partisans d’une justement à ne pas être éparpillée entre
souveraineté populaire et inclusive de plusieurs instances, sauf à se dissoudre.
l’autre. » « En termes stricts, la souveraineté
La seule défense du cadre stato-national, ne se partage pas, dans la mesure
malmené par l’intégration européenne où elle désigne un pouvoir qui n’est
et la mondialisation, ne suffit pas à soumis à aucune tutelle au-dessus de lui-
mobiliser en masse : à droite, ceux qui même », nous confirme l’historien Nicolas
s’y reconnaissent sont pour la plupart Roussellier.
alignés sur une logique identitaire ; à Raphaël Glucksmann dans
MediapartLive (2019) © Mediapart
Le politiste Nicolas Leron va dans le
gauche, la résistance à l’UE débouche même sens, expliquant que la souveraineté
Dans le même entretien à L’Obs,
plutôt sur des variantes d’alter-européisme est « un principe par essence exclusif,
Glucksmann évoque ainsi le « sentiment
plus ou moins radicales. Comme le relève qui désigne une instance de dernier
d’humiliation que nous éprouvons devant
Pierre Martin dans son dernier livre (lire ressort, c’est-à-dire celle qui a le
notre incapacité à produire des bouts de
notre recension), des échecs similaires en dernier mot pour un certain champ de
tissus pour protéger nos soignants, [et
Europe témoignent partout d’un défaut de la réalité ». Cela n’empêche pas les
le] sentiment d’avoir été dépossédés de
« base sociologique propre ». Finalement, États de partager certaines compétences,
notre destin en devenant complètement
les seules forces souverainistes ayant voire de les transférer à un tiers,
dépendants de la Chine et d’autres pays

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

mais ils conservent la possibilité de le climat, la biodiversité ou la santé, gagnants de l’échange inégal en vertu de
les rapatrier en dernière instance. Et avec des organisations dotées de moyens la loi du plus fort. La démondialisation que
si « le système européen produit des contraignants pour en faire respecter les je promeus consiste à penser les relations
interférences », en raison des libertés règles (comme l’AIEA dans le domaine du internationales autrement que comme des
prises par ses institutions indépendantes nucléaire). rapports de concurrence. »
(la Cour du justice, la Banque centrale et Sortir par le haut de ce dilemme
la Commission), la souveraineté reste bien
La souveraineté exercée par
est selon lui possible, à condition de qui ?
nationale. redéfinir les intérêts nationaux : « Si
On assisterait en fait à une grande la légitimité du souverain découle de Cette division politique pointée par
confusion sémantique. « Ce dont Macron sa capacité à assurer la cohésion, la Aurélien Bernier renvoie à la question
parle au niveau européen, corrige Nicolas sécurité et la santé de sa population, du titulaire de la souveraineté, c’est-à-
Leron, c’est d’autonomie stratégique et alors la coopération internationale se dire celui qui exerce la « puissance de
non de souveraineté. » Quant à la révèle nécessaire. »« Face au virus, il commandement » au cœur de ce principe.
démocratie que certains veulent décliner faut de la coopération, abonde Pierre En France, un certain compromis veut
au niveau local ou supranational, elle serait Charbonnier. La situation doit nous que la souveraineté nationale soit détenue
également distincte de la souveraineté. inciter à réfléchir sur notre ubiquité par le peuple, mais exercée par ses
D’une part car cette dernière n’a pas moderne : nos instruments de contrôle représentants, sauf en cas de procédure
nécessairement de caractère démocratique sont essentiellement étatiques, quand nos référendaire. « Il s’agit d’une conciliation
(elle fut exercée par des monarques modes de vie sont dépendants de chaînes entre le gouvernement représentatif et une
avant tout contrôle parlementaire ou dépassant les frontières territoriales. démocratie populaire de dernier ressort »,
accès au suffrage universel). D’autre part Penser que nous pourrions tout remettre explicite Nicolas Leron. C’est cependant
car la démocratie serait possible sans à portée de main est partiellement bien le mécanisme représentatif, et son
souveraineté : n’ayant aucun caractère illusoire. » inéluctable dimension oligarchique, qui
exclusif, elle pourrait s’exercer en deçà et Quelle que soit l’utilité des dispositifs domine la plupart du temps notre vie
au-delà de l’espace national, à condition multilatéraux, il n’existe cependant aucun politique.
que de vrais moyens financiers puissent moyen de se prémunir totalement
être mobilisés afin de traduire les contre leur remise en cause par des
préférences exprimées par la population États souverains. C’est encore moins
concernée. le cas lorsque, comme aujourd’hui,
Sur un plan rigoureusement conceptuel, la puissance hégémonique sur laquelle
la « pluralisation » de la souveraineté reposait l’ordre international fait défaut.
apparaît donc douteuse. Sur un plan plus Multipolarité et multilatéralisme ne font
politique, elle exprime une aspiration à pas forcément bon ménage, sauf
retrouver la maîtrise du destin collectif, à compter sur la rationalité et la
mais aussi la crainte que cette aspiration tempérance des puissances concernées, ou
ne nourrisse les sentiments nationalistes. la pression de peuples conscients de leur
Une crainte renforcée par le spectacle interdépendance.
bien réel d’un multilatéralisme en pleine C’est justement la souveraineté de
déliquescence (lire l’article de François ces peuples qu’Aurélien Bernier
Bonnet). juge important de défendre. Certes, l’État-
De fait, il existe une tension entre nation reste pour lui incontournable en
la volonté légitime de disposer sur tant que communauté politique vivante et
son sol d’équipements stratégiques et espace d’action pertinent pour défaire la
d’un système de santé bien pourvus, mondialisation capitaliste. Néanmoins, il Le tour de passe-passe remonte à la
et la tentation de s’exonérer de estime qu’il existe une vraie frontière entre Révolution française. Comme l’explique
dispositifs de coopération vitaux pour « ceux qui ne veulent assurer que “notre” Olivier Nay dans son manuel, l’épisode
faire face à une pandémie. Pour souveraineté, celle de la France, fût-ce commence bien par une rupture.
Olivier Nay, une lecture maximaliste aux dépens des autres » et « ceux, dont En affirmant que la souveraineté
de la souveraineté, « indivisible et [il est], qui défendent la souveraineté des appartient à la communauté nationale, les
illimitée car absolue », pourrait s’avérer peuples et des États » : « Cela signifie révolutionnaires de 1789 ne considèrent
dangereuse si elle empêche l’émergence qu’on ne s’accorde pas le droit de piller plus (comme Bodin) que l’État doit
de régimes internationaux concernant les autres, qu’on ne cherche pas à être les être au-dessus de la société, mais qu’il

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

doit être l’instrument de sa volonté. à droite, mais avec l’objectif différent Marine Le Pen oppose à la mondialisation
Face au peuple réel dont la majorité de substituer un chef aux discussions une identité nationale exclusive plutôt
des bourgeois se méfient, en raison parlementaires. » que le pouvoir populaire, sans jamais
de ses revendications plébéiennes et de imaginer que ce dernier puisse déborder
son excessive hétérogénéité, ils inventent dans la vie économique et sociale.
toutefois la « nation » comme personne Du côté des Républicains, ceux qui
morale et unitaire. Seuls les représentants regrettent le dirigisme de l’époque
de la nation sont alors habilités à gaullienne sont contestés en interne et
l’incarner et à agir en son nom. La n’évoquent l’État que dans une logique
« souveraineté nationale » triomphe ainsi très verticale (lire l’article de Lucie
de la « souveraineté populaire », défendue Delaporte). Quant à «la grammaire de la
par d’autres courants qui resteront les souveraineté » (sic) dont le président de
perdants de l’Histoire. la République théorise le retour devant
Néanmoins, les idées visant à corriger la presse étrangère, difficile d’imaginer
l’élitisme parlementaire continueront à qu’elle puisse inclure l’intervention
populaire parmi ses règles. Sa gestion
vivre tout au long du XIXe siècle
infantilisante et dysfonctionnelle de la
dans le camp républicain. Nicolas
crise sanitaire, en dépit d’appels à y
Roussellier souligne que ce milieu
associer la société, s’est en effet ajoutée
politique et intellectuel était convaincu
à la fermeture antérieure de tous les
de la possibilité d’associer le peuple à
canaux de contrôle et d’influence sur les
l’exercice du pouvoir, dans la mesure
choix de l’exécutif.
où les représentants iraient rendre
compte de leur mandat auprès de À gauche, la souveraineté évoquée
Le même historien, dans La Force de par Jean-Luc Mélenchon et ses amis
leurs concitoyens. « Cette perspective gouverner, montre comment la rupture
reposait sur l’existence bien réelle, s’inscrit assez nettement dans la tradition
gaullienne de 1958-62 a déplacé l’exercice d’une intervention constante du corps
mais concentrée dans les villes, de de la souveraineté de l’arène parlementaire
comités républicains qui sélectionnaient citoyen dans l’exercice de la souveraineté.
à la discrétion d’un « exécutif renforcé Le slogan « Prenez le pouvoir »
les candidats et élaboraient le programme. [et] redéfini dans sa source et dans son
Une fois cette ambition trahie, elle a à l’élection présidentielle de 2012, et
origine », puisqu’il est désormais « celui celui de « La France insoumise, le
été reprise par la tradition socialiste. Le qui doit défendre et imposer le point
soupçon de confiscation du pouvoir n’a peuple souverain » à celle de 2017 en
de vue de la puissance publique face témoignent. C’est sur cette base que
jamais été effacé, et a même pu être repris à l’expression des intérêts particuliers, sont critiquées à la fois l’intégration
que ces derniers proviennent des partis
politiques, des fractions parlementaires ou européenne et la Ve République, que cette
bien des groupements professionnels ». force politique propose d’abandonner
C’est sous ce modèle que nous vivons au moyen d’une assemblée constituante.
encore, même si la mondialisation et Cependant, la notion d’« indépendantisme
l’intégration européenne lui ont fait français »mobilisée par Mélenchon
perdre l’efficacité qui compensait sa apparaît à la fois plus vague politiquement
négligence de la société. et plus hasardeuse juridiquement.

Qu’en est-il des discours contemporains L’ambiguïté est plus forte du côté de
sur la souveraineté ? À l’extrême droite, figures comme Jean-Pierre Chevènement
à droite et du côté de la Macronie, et Arnaud Montebourg, qui, dans leurs
les éventuelles références au peuple derniers grands entretiens, privilégient un
n’impliquent pas qu’un véritable rôle lexique tournant autour du « patriotisme »,
de protagoniste lui soit reconnu. Toutes de l’« État fort » et même de
ces forces étant attachées au paradigme « l’indépendance » chez le second
(qui, à son tour, « ne sait plus ce
institutionnel de la Ve République, il n’y a que la gauche veut dire »). Dans leur
là rien d’étonnant. description des dépendances matérielles
regrettables de la France et du défaut de
politique industrielle dont elles résultent,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

la place d’une intervention populaire n’est nos droits, à l’heure d’une mondialisation de responsabilité juridique des élus locaux
quasiment pas évoquée, pas plus que secouée par des convulsions pandémiques et de ceux, sur le terrain, qui agiront pour
la conflictualité sociale qu’elle pourrait et financières. le déconfinement. Une étrange victoire des
entraîner. Tout le monde, à part des La gamme des réactions est large. Il y a territoires contre la verticalité du pouvoir.
dirigeants inféodés à une vision du monde les nostalgiques de l’État-nation, qui fut à Au Sénat, le 4 mai, le bras de fer avec
libérale, semble embarqué dans la défense e le gouvernement a bien eu lieu sur la
de « notre économie ». son apogée lors du « court XX siècle »,
lorsque l’espace national, le pouvoir prorogation de l’état d’urgence sanitaire.
Chez les Verts, on l’a dit, la politique et l’exercice de la citoyenneté « La chambre des collectivités », qui
souveraineté et son exercice populaire coïncidaient presque parfaitement. Contre examine le projet de loi, n’a eu de
sont volontiers pensés ensemble, à la le retour souhaité à un monde qui cesse de revendiquer que les élus locaux
condition d’être déployés sur plusieurs n’est plus, d’autres se projettent dans soient entièrement associés au plan de
échelles de gouvernement. Mais les un monde qui n’est pas encore, où déconfinement, et en particulier sur la
appuis institutionnels nécessaires à cet toutes ces dimensions s’articuleraient réouverture des établissements scolaires.
exercice peuvent faire défaut à court harmonieusement aux différentes échelles Mais la contrepartie est désormais visible
terme, notamment au niveau européen ou appropriées, du local au global. D’autres et claire : que celles et ceux qui
mondial. D’où la critique de ceux qui, encore, sans fétichiser l’État-nation, concourent à mettre en œuvre sur le
comme Aurélien Bernier, leur reprochent veulent utiliser les ressources d’autorité terrain la politique décidée à Paris soient
« une méfiance excessive envers l’État- et d’identification qui y sont encore exemptés de toute responsabilité juridique
nation, une survalorisation du local et une concentrées pour engager une vaste en cas de contamination au Covid-19
croyance religieuse en l’Europe ». Nicolas transformation des rapports sociaux. lors des mesures mises en place pour
Roussellier, pour sa part, s’interroge sur Un seul point commun réunit ces le déconfinement. Responsables mais
leur pari d’une capacité de la société civile différents scénarios de « reprise du pas coupables durant l’état d’urgence
d’affronter le dérèglement climatique et contrôle » : leur réussite incertaine. sanitaire, en somme. Le Sénat en a décidé
les grands intérêts économiques qui y ainsi au terme d’une journée où le sujet a
concourent. « Si ça ne marche pas, sont- Boite noire
concentré les débats.
ils prêts à penser la politique comme Les personnes citées ont été interrogées
force plutôt que comme dispersion du Le sujet est devenu central dans le
par téléphone la semaine du lundi 27 avril.
pouvoir ? » face-à-face, que ce soit en commission
Elles n’ont pas relu leurs propos avant
ou en séance publique. Au terme de
L’auteur d’Abondance et liberté, Pierre publication.
l’intervention du premier ministre qui
Charbonnier, reste pour sa part dubitatif présentait le plan de déconfinement aux
quant à la pertinence de la catégorie sénateurs dans l’après-midi, lesquels l’ont
de souveraineté, fût-elle populaire, pour Le Sénat vote une rejeté contrairement aux députés, le
repenser notre destin collectif. Alors protection juridique des socialiste Jérôme Durain a résumé l’état
que cet idéal consacre « l’autonomie
du peuple », le moment actuel met au
décideurs locaux durant d’esprit qui traverse la chambre haute,

contraire en évidence une irréductible l’état d’urgence


« hétéronomie naturelle ». « Dans un PAR MANUEL JARDINAUD
LE MARDI 5 MAI 2020
moment où notre contrôle est à ce point
mis à l’épreuve, il est difficile de continuer
à entretenir le culte de l’autonomie. Mais
il n’y a pas d’alternative toute prête. »
En tout état de cause, il est clair que la
souveraineté ne fait pas un programme.
L’inflation de sa convocation dans le
discours politique renvoie à un Zeitgeist
(un « esprit du temps ») qui peut être
investi de bien des manières. Et ces Le 4 mai, Édouard Philippe présente le plan
national de déconfinement aux sénateurs qui
manières dépendent de la façon dont
examinent le projet de loi de prorogation de l'état
on pense à nouveaux frais l’assemblage d'urgence sanitaire © Xose Bouzas / Hans Lucas
entre les territoires, l’autorité politique et Le 4 mai, les sénateurs ont entamé
l’examen du projet de loi qui proroge l’état
d’urgence sanitaire et voté une exemption

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

regrettant que « les élus n’aient pas été Lors de la discussion générale dans un exécutif qui navigue à vue et provoque
associés sur les orientations de l’État », l’hémicycle, Philippe Bas a reconnu une la défiance jusque dans sa propre majorité
« ni consultés ». « fixation » sur le sujet : « Nous voulons parfois et écrase le débat démocratique.
permettre à ces décideurs de prendre ces Difficile aussi d’accepter d’endosser
risques sans danger d’une récrimination seuls la responsabilité d’une politique
de manière trop aisée ». « Condition décidée tout en haut, avec une date
nécessaire à la mise en place du plan de de déconfinement qui n’est le fait
déconfinement », selon le socialiste Jean- que d’Emmanuel Macron, avant même
Pierre Sueur, interrogé par Mediapart. Une qu’une consultation ne soit réellement
sorte de pacte de confiance. engagée. L’État décide de déléguer aux
Si les groupes de gauche n’ont pas élus locaux sa grande stratégie nationale,
Le 4 mai, Édouard Philippe présente le plan voulu inclure les employeurs dans leurs mais omet au préalable de leur demander
national de déconfinement aux sénateurs qui
examinent le projet de loi de prorogation de l'état propositions, option notamment dénoncée leur avis. Les germes de la fronde ont été
d'urgence sanitaire © Xose Bouzas / Hans Lucas par le communiste Pierre Laurent, semés par l’exécutif lui-même.
Il a demandé un cadre juridique protecteur ils n’en ont pas moins emboîté le
pas de leurs collègues de la droite
« Le groupe de La République
pour les maires ou autres élus locaux : en marche ne votera pas
« Il ne s’agit pas d’exonérer les acteurs sénatoriale arcboutée sur la défense de
de leur responsabilité, mais d’établir la ses grands électeurs. Les communistes ont l’amendement du gouvernement
responsabilité à son juste niveau. » non seulement déposé un amendement »
en commission visant à évacuer la
« La contrepartie de l’adhésion [au Ce contexte, ces derniers jours, a fait sortir
responsabilité pénale des maires, mais
gouvernement], c’est lever les doutes sur du bois associations, collectifs ou simples
aussi un autre sur leur responsabilité civile.
la responsabilité », a-t-il conclu, mettant élus pour demander un régime juridique
sur la table le contrat que proposent les Par une pirouette bien politique, les particulier. L’association des maires de
sénateurs à l’exécutif pour soutenir cette sénateurs communistes expliquent leurs France (AMF) a été en pointe sur le
seconde phase de l’état d’urgence. propositions – finalement rejetées – sujet. Le 30 avril, elle a ainsi écrit :
par l’impéritie de l’exécutif : « Nous « La question de la responsabilité des
En commission des lois, l’amendement proposons que les maires ne puissent maires doit faire l’objet d’un traitement
finalement retenu embrasse un champ voir leur responsabilité pénale ou civile législatif spécifique pour que ceux-ci
extrêmement large de « responsables » engagée par rapport aux décisions qu’ils bénéficient d’une protection adaptée aux
d’une éventuelle flambée de seront amenés à prendre dans le cadre circonstances exceptionnelles que nous
contamination – employeurs, élus locaux, de l’état d’urgence sanitaire et du traversons. Le Bureau demande une
fonctionnaires – qui pourraient être mis en plan de déconfinement national afin que clarification sur les responsabilités civile
cause lors de l’ouverture d’une école, mais le manque de clarté de la stratégie ou pénale des maires qui pourraient être
aussi de la remise en route d’un chantier gouvernementale et d’accompagnement engagées du fait de leurs décisions durant
ou d’un moyen de transport collectif. des maires ne se retourne pas contre eux. » l’état d’urgence sanitaire, et en lien avec
Celui-ci, présenté par Philippe Bas (Les Le gouvernement ne sait pas ce qu’il fait, celui-ci. »
Républicains), rapporteur du texte et que les maires soient donc préservés de Dans la foulée, le 3 mai, ce sont 138
président de la commission des lois toute responsabilité. Habile, mais un peut députés et 19 sénateurs LREM qui, ne
du Sénat, consacre que « nul ne peut court pour justifier une sorte d’amnistie voulant se couper de leur territoire alors
voir sa responsabilité pénale engagée préalable et pour se dédouaner de toute que le sort des élections municipales est
du fait d’avoir, pendant la durée de décision inadaptée. encore pendant, demandent une protection
l’état d’urgence sanitaire [...], soit exposé
Ces propositions ne sont pourtant juridique pour les maires dans une
autrui à un risque de contamination
que la suite logique d’un lobbying tribune publiée dans Le JDD.
par le coronavirus SARS-CoV-2, soit
causé ou contribué à causer une telle des élus, locaux et nationaux, pour Dans son discours devant les sénateurs,
contamination ». que la responsabilité juridique du avant que le texte ne soit examiné en
déconfinement soit entièrement orientée séance, Édouard Philippe a voulu parer le
Il prévoit néanmoins trois exceptions : vers le gouvernement et l’État.
si la personne en cause l’a fait
intentionnellement, par imprudence ou Sur le fond, les élus ont de quoi se méfier :
« en violation manifestement délibérée incurie sur les masques, mensonges sur
d’une mesure de police administrative ». les tests, contrevérités et rétropédalages
réguliers… Difficile de faire confiance à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

coup sans pour autant donner satisfaction « Même si le gouvernement propose la fronde chorale qui aura duré deux heures
aux sénateurs et aux maires. Compréhensif suppression de la modification apportée dans l’hémicycle : 327 sénateurs ont voté
mais pas complice. par la commission, il va de soi qu’il contre sa contre-proposition, aucun pour.
est tout disposé à ce qu’une réflexion À ce stade, et avant que les députés ne s’y
puisse préciser la loi en rappelant la penchent, les maires, les exécutifs locaux,
jurisprudence qui oblige le juge à tenir les fonctionnaires et les employeurs
compte des moyens disponibles et de l’état seront pénalement protégés durant l’état
des connaissances au moment où l’on a d’urgence sanitaire en appliquant les
agi. » Joliment tourné, mais pas au goût mesures venues d’en haut. Une bien
des bancs confinés. étrange revanche des fameux « territoires »
Philippe Bas, président LR de la commission Le sénateur connaît la mécanique. Les contre la verticalité exacerbée du pouvoir
des lois du Sénat © DR / Capture d'écran
rouages sont à son avantage. Nicole central.
Le premier ministre a jugé que la Belloubet souhaite y mettre de l’huile et
responsabilité des élus, mais aussi de tous indique lors de la discussion publique
les décideurs publics ou privés, n’est « pas que « le gouvernement [est] sensible Le président destitué
un petit sujet », déclarant néanmoins que le aux inquiétudes des acteurs publics, des PAR EDWY PLENEL
régime de responsabilité des élus demeure LE MARDI 5 MAI 2020
élus locaux et des employeurs privés ».
« juste », « précis » et « équilibré ». Et qu’il La ministre de la justice propose de
n’empêche en rien la prise de décision supprimer le texte adopté en commission
politique aujourd’hui. pour envoyer la discussion à l’Assemblée,
« Il me semble, mais il appartiendra bien plus docile.
au Parlement d’en décider, a-t-il déclaré, « Vous voulez bien préciser la loi si
que c’est cet équilibre que nous devons elle va dans votre sens », réplique
préserver : préciser la loi, rappeler la Cécile Cukierman, pour les communistes.
jurisprudence, qui oblige le juge à tenir « Personne ici ne dirait qu’un élu devrait
compte des moyens et de l’état des être absous de toute faute. Mais on Le 13 avril 2020 © Hans Lucas via AFP
connaissances au moment où l’on a agi, ou ne peut pas demander à un élu d’être Président du désordre, de la pénurie
pas agi : oui. Atténuer la responsabilité : responsable de décisions pour lesquelles il et du mensonge, Emmanuel Macron a
je suis nettement plus réservé. » n’a ni le pouvoir, ni les moyens [pour les manqué aux devoirs de sa fonction dans
Pour LREM, Alain Richard, tout en appliquer]. » l’épreuve du Covid-19. La destitution
reconnaissant que cette phase « pose Le Sénat, en nombre réduit de ses de ce présidentialisme archaïque est un
la question de l’élargissement de la membres, résonne de la même chanson impératif politique afin de fonder une
protection des collègues élus », a soutenu face au gouvernement qui joue sa République vraiment démocratique.
la thèse du chef du gouvernement, en propre partition, bien seul face à cette Devant l’Assemblée nationale, le mardi
laissant la porte ouverte à un ajustement tonalité quasi unanime. Philippe Bas, 28 avril, Édouard Philippe n’a pas hésité
de la loi aux conditions exceptionnelles comme rapporteur, défie une dernière fois à convoquer « la vertu », « cette
de l’épidémie. Mais surtout pas dans les l’exécutif défendant le « bon équilibre » de antique qualité qui mêle la rectitude,
termes posés par ses collègues. son amendement. Il demande, ferme, à la l’honnêteté et le courage ». C’était tout
Un parfait « en même temps » qu’avait ministre de retirer sa proposition. Comme à la fin de son discours présentant « la
préalablement soutenu Nicole Belloubet, une ultime pique en direction de l’exécutif stratégie nationale de déconfinement »,
la garde des Sceaux, qui proposait de si souvent accusé de ne pas écouter les élus où le premier ministre essayait de sauver
« trouver un point d’équilibre » tout en locaux depuis trois ans. la face d’un État en perdition sous
affirmant la clarté des textes actuels. Peu Même François Patriat, président du l’effet des injonctions contradictoires,
clair, à l’image de la gestion de l’épidémie groupe LREM au Sénat, se rallie incohérentes et irresponsables de celui qui
par l’exécutif… finalement à ses collègues alors que la nuit est supposément son chef, le président de
enveloppe déjà le Palais du Luxembourg. la République (lire l’article d’Ellen Salvi).
L’intervention d’Édouard Philippe n’a pas
convaincu. La bataille feutrée – nous « Le groupe de La République en Étonnant discours dont les précautions
sommes au Sénat – continue lors de marche ne votera pas l’amendement et les prudences, voire l’humilité –
la séance publique, le gouvernement du gouvernement », conclut-il, presque notamment sur « la pénurie de masques »,
déposant un amendement pour cinglant. Les bancs applaudissent. Les enfin reconnue –, contrastaient avec les
supprimer le vote des sénateurs le matin. prises de parole se multiplient. Le injonctions catégoriques, grandiloquentes
gouvernement doit abdiquer face à cette et paternalistes des trois interventions

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

présidentielles face à la pandémie du se révèlent brusquement ignorants et Turchi), ces stocks stratégiques dilapidés,
Covid-19. Mais, aussi lucide puisse-t-il de prétendus gagnants qui découvrent ces industries non réquisitionnées, cette
être en secret sur le désordre semé par soudain la solidarité ; monde d’une fable irresponsable sur leur inutilité,
le chef de l’État dans cette épreuve, le élite autoproclamée et revendiquée qui, jusqu’à l’indignité ultime de cette vente
premier ministre reste pris au piège d’un même quand la crise appelle l’empathie, massive désormais accordée à la grande
système institutionnel où tout procède dissimule mal son mépris pour un distribution privée, alors qu’ils devraient
d’un seul quand le sort de tout un peuple peuple qu’elle ne cesse d’admonester, être donnés gratuitement et largement par
est en jeu. d’infantiliser ou de réprimer. la puissance publique (lire notre dossier
Il a eu beau faire l’éloge de la À la fin de L’Étrange défaite, Marc ici et nos toutes dernières révélations ici
représentation nationale, du débat et de Bloch convoque, lui aussi, la vertu, et là).
la concertation, le résultat, désastreux, cet enseignement de la Révolution La logique comptable qui a mené à ce
est là : une stratégie à nouveau décidée et, souligne-t-il, ce ressort d’un État désarmement sanitaire est aussi celle qui
d’en haut, sans publicité ni discussion populaire. Dans cet « examen de organisa la pénurie hospitalière – non
préalables, sur laquelle les députés ont dû conscience d’un Français », écrit durant seulement de masques mais aussi de lits,
se prononcer en même temps qu’ils en l’été 1940 sous le choc de la débâcle et de surblouses, de tests, de médicaments,
prenaient connaissance (lire l’article de du renoncement, le grand historien et futur de respirateurs… – qu’ont dû surmonter
Manuel Jardinaud), tandis qu’autorités martyr envisage, tout comme nous autres soignantes et soignants, rendant d’autant
et collectivités locales, syndicats et confiné·e·s, le monde d’après où « le grand plus admirable leur mobilisation. « Il n’y
associations, bref toutes celles et tous ceux devoir sera de refaire une France neuve ». a pas d’argent magique », avait répondu
qui agissent sur le terrain, sont simplement Or, à l’adresse des générations qui en il y a deux ans, le 6 avril 2018, un
invités à en compléter a posteriori auront la charge, sa recommandation est Emmanuel Macron dédaigneux à une aide-
les modalités d’application (voir notre sans appel : « Nous les supplions d’éviter soignante du CHU de Rouen qui lui disait
interview vidéo de l’ex-DGS William la sécheresse des régimes qui, par rancune cette réalité dont la facture est aujourd’hui
Dab). ou orgueil, prétendent dominer les foules, douloureuse : « Au quotidien, il y a des
sans les instruire ni communier avec elles. fermetures de lits dans les services, des
Notre peuple mérite qu’on se fie à lui et fermetures de services faute de personnels.
qu’on le mette dans la confidence. » On a besoin de moyens, on a besoin de
Dans cette crise sanitaire, nous avons personnels. »
vécu tout l’inverse : un pouvoir qui tient Nous payons donc le prix de son
son peuple en défiance et à distance ; imprévoyance. De son irresponsabilité
un pouvoir qui, depuis janvier, lui a aussi. La chronologie est implacable
menti sans vergogne au point de le (lire l’article de François Bonnet) : en
Le President Emmanuel Macron lors de son allocution le mettre en péril ; un pouvoir qui le janvier et février, faisant fi des alertes
13 avril 2020 © Quentin de Groeve / Hans Lucas via AFP culpabilise toute honte bue – si vous de l’Organisation mondiale de la santé,
En somme, le président a décidé, et risquez de mourir, c’est parce que vous cette présidence est restée arcboutée sur
le pays doit suivre. Or c’est ainsi que êtes désobéissants (le préfet de police) ; son agenda politicien, aveuglée par ses
s’organisent les défaites, celles dont les si le déconfinement est un échec, ce obsessions idéologiques au point de ne pas
premiers responsables sont des généraux sera à cause de votre indiscipline (le prendre à temps les mesures de protection
vaniteux, obsédés par leur gloriole, ministre de la santé). Mediapart n’a qui s’imposaient.
indifférents au moral des troupes et peu cessé de documenter cette inconséquence Une conseillère santé de l’Élysée qui
soucieux de l’intendance. Contrairement généralisée, qui a semé la méfiance quand s’en va fin janvier pour convenance
aux rodomontades initiales d’Emmanuel il aurait fallu mobiliser la confiance, personnelle sans être remplacée ; des visas
Macron, nous ne sommes pas en guerre, en la qualifiant d’impéritie, vieux mot toujours autorisés avec la Chine quand
tant, dans cette lutte contre un virus qui désigne le manque d’aptitude dans tous les autres pays de l’espace Schengen
inconnu, nous n’avons d’autre ennemi que l’exercice d’une profession.
nous-mêmes : nos impréparations, nos les suspendaient dès le 1er février ; une
C’est peu dire que cette présidence n’a pas ministre de la santé qui déserte son poste
aveuglements, nos ignorances.
été à la hauteur de la profession qu’elle à la mi-février pour mener campagne
Mais, en revanche, nous sommes d’ores revendique, ce pouvoir à la première électorale à Paris ; un premier conseil
et déjà témoins d’une défaite en personne dont tout procède et relève. Il des ministres sur l’épidémie le 29 février
rase campagne, celle du très vieux y a d’abord eu ce scandale des masques dont la principale mesure fut le choix d’un
monde qu’incarne cette présidence : (lire les premières révélations de Yann 49-3 autoritaire pour imposer sans débat la
monde de supposés sachants qui Philippin, Antton Rouget et Marine réforme des retraites ; un souci prioritaire

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

accordé au profit, à la productivité et à la il y a plus bavard encore pour montrer La défaite d’un État qui s’est
croissance, alors même que la pandémie combien ce président, loin des envolées désarmé lui-même
allait en démontrer la vanité, mettant à narcissiques où il prétend se « réinventer »,
l’arrêt l’économie mondiale ; sans oublier n’a rien changé dans sa façon d’être et La confiance ne peut être au rendez-
un premier tour des municipales maintenu d’agir. vous d’un pouvoir qui n’a cessé, durant
coûte que coûte au moment où le pays tout cette crise comme durant les trois années
Sous l’impulsion d’activistes de la santé qui l’ont précédée, de se méfier de la
entier était appelé à se confiner… publique (lire leur lettre ouverte), formés société. « Mais la société, c’est qui ?
L’inconséquence s’est poursuivie avec à l’épreuve d’autres pandémies – celle du Ça n’existe pas ! », avait lancé Margaret
l’annonce unilatérale, par le président VIH notamment –, le Conseil scientifique, Thatcher en 1987 – dans une interview au
de la République lui-même, et lui par la voix de son président, a réclamé magazine Woman’s Own –, cette même
seul, d’un déconfinement à partir du « l’inclusion et la participation de la première ministre britannique dont le
11 mai, incluant une rentrée générale société à la réponse au Covid-19 ». Datée catégorique « Il n’y a pas d’alternative »
des écoles, collèges et lycées, mais du 14 avril et intitulée « une urgence résumait la violence de son offensive
pas des universités. La suite l’a sociétale », cette note est un réquisitoire néolibérale contre sa propre société. Sous
démontré : impraticable, tant elle ignorait contre le verticalisme et le centralisme l’effet de la crise sanitaire, le macronisme
la diversité épidémique et les réalités macroniens. se révèle dans sa vérité fruste : un
éducatives, cette décision prise sans Plaidant pour une « démocratie avatar tardif du thatcherisme, incapable
concertation avec les premiers concernés sanitaire », elle s’alarme de « la montée de s’élever au-dessus de lui-même pour
– recteurs, inspecteurs d’académie, chefs des critiques » face à une « gestion servir l’intérêt général, sinon dans des
d’établissement, conseils municipaux, de l’urgence sanitaire resserrée autour prestations télévisuelles de circonstance,
départementaux, régionaux, etc. – fut d’un Conseil scientifique nommé par le où ses rôles de composition théâtrale
facteur de désordre et de confusion (lire gouvernement et mis en place de façon sonnent vides et creux, tant ils sont
l’analyse d’Ellen Salvi). ad hoc ». Elle souligne que « le pouvoir surjoués.
Comme l’ont montré les embardées politique conserve un contrôle assez fort À travers son échec, c’est tout un
régulières de la ministre du travail ou sur la sélection des organisations et des monde qui se défait : ce groupe social
de la secrétaire d’État à l’économie, personnes censées “éclairer” la décision mêlant noblesse d’État et bourgeoisie
l’une voulant contraindre au retour à la publique ». Enfin, dans la perspective d’affaires, dont il est le produit et
production (à propos de Muriel Pénicaud, de « la sortie de crise », elle avertit l’incarnation. À force de se croire au-
lire ici et là), l’autre voulant défendre que « l’exclusion des organisations de la dessus du peuple, d’assimiler ses intérêts
l’impératif du profit (s’agissant d’Agnès société civile peut facilement ouvrir la voie privés au bien public, de privilégier la
Pannier-Runacher, lire ici), l’obsession à la critique d’une gestion autoritaire et compétition à la solidarité, il se révèle
économique est la boussole de cette déconnectée de la vie des gens ». incapable de protéger la société quand
présidence, bien plus que le souci des Or, non seulement sa proposition d’un l’assaille une épreuve qui la concerne
élèves, et notamment des plus défavorisés. « Comité de liaison avec la société » tout entière, ne faisant pas de distinction
De fait, le Conseil scientifique ad hoc, est restée lettre morte mais, à la entre ses victimes. Où l’on retrouve Marc
pourtant créé et choisi par le seul bon différence d’autres notes de travail du Bloch, désignant dans L’Étrange défaite
vouloir présidentiel au détriment des Conseil scientifique, ce texte n’a jamais la responsabilité de ce groupe social qui
structures existantes (Haut Conseil de la été rendu public par le pouvoir (les « se sent ou se croit appartenir à une
santé publique ; Santé publique France), travaux du Conseil sont en ligne ici). classe vouée à tenir dans la nation un
a fait savoir son opposition à une rentrée Si Mediapart ne l’avait pas trouvé et rôle directeur » mais qui ne connaît plus
des classes avant septembre. Un Conseil publié, il n’aurait jamais été porté à la son propre peuple, s’en défie au point de
dont l’Élysée revendiquait jusqu’alors connaissance de l’opinion (lire l’article de le craindre, préférant le condamner plutôt
l’expertise en amont, assurant se fier à ses Caroline Coq-Chodorge et son enquête que le comprendre.
recommandations. sur déconfinement). « Faire confiance Le même pouvoir qui donna à voir sa
Or ce Conseil, qui n’a pas été écouté, pour garder la confiance » : ce sont les grande peur face au mouvement des
ne saurait être suspecté d’indifférence derniers mots de l’avis n° 6 du Conseil « gilets jaunes », au point d’assumer une
sur la question des inégalités face à la scientifique, daté du 20 avril, sur la sortie répression d’une violence sans précédent
pandémie, que ses avis documentent avec progressive du confinement, comme en en temps de paix, ne peut espérer
d’autant plus d’insistance qu’outre deux écho à cette note sans effet qui faisait des rallier la société à sa cause face à la
spécialistes des sciences sociales – une « propositions pour garder la confiance ». pandémie. L’ardoise magique par laquelle
anthropologue et un sociologue –, l’ONG il tente d’effacer ses turpitudes passées ne
ATD Quart monde y est représentée. Mais fonctionne pas. Quand Emmanuel Macron

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

se souvient soudain que le 1er Mai est jour stratégiques nationaux, ceux-là même qui sur son sol, peut-on y lire. Les
de fête internationale des travailleurs, nous ont fait si cruellement défaut – notamment mesures prises récemment sont tardives,
de masques –, « ne saurait être assimilée insuffisantes et incohérentes. De ce fait, de
nous souvenons tous du 1er mai 2018 –
à une dépense indue ». Rejetant le court- nombreuses personnes, dont du personnel
les violences de son protégé Alexandre
termisme des logiques comptables, il médical, ont été et sont toujours exposées
Benalla contre des manifestants – et du
affirmait qu’elle « devrait être considérée à des risques sanitaires, sont tombées
1er mai 2019 – les manifestants réfugiés comme le paiement d’une assurance que malades ou sont décédées. » À ce jour,
devant l’hôpital de la Pitié sous un déluge l’on souhaite, malgré la dépense, ne près de 170 000 plaintes y ont été
de gaz lacrymogènes, puis calomniés par jamais avoir besoin d’utiliser ». téléchargées depuis le 24 mars.
un mensonge ministériel (lire l’article
Nous sommes les spectateurs impuissants Judiciairement, il y a peu de probabilités
d’Ellen Salvi).
de cette défaite d’un État qui s’est désarmé qu’elles atteignent le premier des
Trop d’imposture, trop de mensonge, trop lui-même. Défaite qui se prolonge avec responsables, le chef de l’État lui-
de fausseté. Même avec la meilleure ses difficultés à reconstituer les stocks de même. La soumission, par le biais de
volonté du monde, nous ne pouvons masques manquants (lire notre enquête majorités dites « présidentielles », du
plus y croire. Le pire, c’est que, dans ici), à produire massivement les tests pouvoir législatif au pouvoir exécutif rend
cette déchéance de l’action et de la qui permettraient de ne plus combattre improbable sa mise en cause vial’article
parole présidentielles, Emmanuel Macron l’épidémie à l’aveugle (lire l’enquête de 68 de la Constitution qui organise la
entraîne l’État lui-même, y semant la Lucie Delaporte), à impulser la recherche procédure de destitution du président de la
confusion et atteignant sa crédibilité. française de vaccins dans la compétition République « en cas de manquement à ses
Assimilant l’impéritie à « l’ignorance de internationale (lire l’enquête de Rozenn devoirs manifestement incompatible avec
ce qu’on doit savoir dans sa profession », Le Saint), à élaborer un scénario solide l’exercice de son mandat ».
le dictionnaire de l’Académie française de sortie de crise (lire l’article de S’il est pourtant, en France, une leçon
l’illustre par cette citation : « L’impéritie Caroline Coq-Chodorge). Sous le règne politique de cette crise, c’est bien la
de certains fonctionnaires rabaisse le des « premiers de cordée », la chaîne nécessité de destituer ce présidentialisme
fonctionnarisme aux yeux de l’opinion des solidarités s’est rompue au point archaïque qui, loin de nous protéger et
publique. » En l’espèce, l’impéritie de que l’État a fini par désapprendre le de nous rassembler, nous fragilise et
cette présidence a rabaissé le crédit de la b.a.ba de son savoir en matière sanitaire : nous divise. À l’échelle de l’humanité,
puissance publique tout entière. les fondements d’une politique de santé la pandémie du Covid-19 est porteuse
Car c’est comme si l’État était devenu publique générale, au service du plus de défis et d’énigmes sans frontières, à
amnésique, oublieux de sa propre histoire. grand nombre (lire l’entretien de Joseph la fois médicaux, éthiques, écologiques,
Les plans pour faire face à une pandémie Confavreux avec Didier Sicard). sociaux, économiques. Mais à l’aune
grippale, sous la forme d’un nouveau Mais nous en sommes aussi les victimes française, elle a d’ores et déjà mis
virus contre lequel aucune personne puisque devant porter le poids de sa en évidence l’autonomie de la question
n’est immunisée, étaient pourtant établis, défection, par le confinement qui nous démocratique, cette faiblesse intrinsèque
dressés avec minutie, disponibles depuis a été imposé en catastrophe, ou, dans de notre vie publique qui nous a désarmés,
une décennie (lire l’entretien de François le pire des cas, devant en payer le quand d’autres pays, de l’Allemagne au
Bonnet avec Didier Torny). Tel rapport prix par la maladie, à l’instar des Portugal, en passant par la Corée du Sud
du Conseil consultatif national d’éthique soignants contaminés par le virus au ou Taïwan, ont su mieux faire face.
de février 2009 (il est ici) affirme même point d’en mourir (lire leurs portraits Et, si nous n’y mettons pas fin, la
que « le plan de la France est l’un ici). C’est pourquoi la justice devra catastrophe continuera. Tandis que, par
des plus aboutis », tout en ajoutant que passer, établissant les responsabilités et le truchement d’une porte-parole devenue
« l’information de la population française demandant des comptes. Un site a été ministre de la vérité après avoir tant
sur l’existence et le contenu de ce plan est construit à cette fin (à consulter ici), menti, ce pouvoir présidentiel prétend
quasi nulle ». Il faut donc croire que cette proposant des dépôts de plainte contre faire lui-même le tri entre bonne et
ignorance a fini par atteindre le sommet de X à l’aide de dossiers pré-remplis, mauvaise information (lire la protestation
l’État. notamment pour « abstention volontaire commune de plus de trente rédactions),
Pas plus tard qu’il y a un an, en mai de prendre les mesures visant à combattre comment ne pas se rappeler cette ultime
2019, tel autre rapport de Santé publique un sinistre ». mise en garde de Marc Bloch qui concerne
France (il est là) sur « la constitution « Malgré les avertissements des instances le métier que nous pratiquons ici, le
d’un stock de contre-mesures médicales sanitaires internationales, l’État français journalisme :
face à une pandémie grippale » soulignait n’a pas pris à temps les mesures
combien la constitution de ces stocks nécessaires pour protéger les personnes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

« N’avions-nous pas, en tant que nation, Avez-vous été surpris par l’émergence Quatre coronavirus circulent depuis
trop pris l’habitude de nous contenter de ce nouveau coronavirus, longtemps chez l’homme, deux autres
de connaissances incomplètes et d’idées suffisamment contagieux pour ont émergé dans les années 2000.
insuffisamment lucides ? Notre régime provoquer en quelques semaines une Pouvez-vous nous retracer l’histoire de
de gouvernement se fondait sur la pandémie mondiale ? la connaissance de ces virus ?
participation des masses. Or, ce peuple
auquel on remettait ainsi ses propres
destinées et qui n’était pas, je crois,
incapable, en lui-même, de choisir les
voies droites, qu’avons-nous fait pour lui
fournir ce minimum de renseignements
nets et sûrs, sans lesquels aucune conduite
rationnelle n’est possible ? Rien en
vérité. Telle fut, certainement, la grande
faiblesse de notre système, prétendument
démocratique, tel, le pire crime de nos
prétendus démocrates. »

«On peut exclure Astrid Vabret © DR


l’hypothèse de la création Meriadeg Le Gouil © DR
Astrid Vabret : Les coronavirus chez les
d’un virus synthétique» Meriadeg Le Gouil : Oui et non. animaux sont connus depuis les années
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE Entre collègues intéressés par la question, 1930. Deux coronavirus ont été découverts
LE LUNDI 4 MAI 2020
nous échangions sur ce risque. On chez l’homme dans les années 1960.
Deux spécialistes des coronavirus ne se demandait pas si une nouvelle L’émergence du syndrome respiratoire
retracent leur émergence chez l’homme, épidémie de coronavirus chez l’homme aigu sévère (SRAS) en 2002, qui a tué
qui s’est accélérée ces dernières années, surviendrait, mais plutôt quand, et très 813 personnes dans le monde, a relancé
dans un contexte écologique dégradé. honnêtement, c’est arrivé un peu plus l’intérêt pour cette famille de virus. Deux
Ils sont catégoriques : ce nouveau tôt qu’estimé. Plusieurs facteurs nous le autres coronavirus ont alors été découverts
coronavirus est d’origine naturelle. laissaient craindre. Le premier est bien sûr chez l’homme, qui circulaient depuis
l’émergence dans un intervalle de temps de très nombreuses années. En tout, ce
La professeur Astrid Vabret est chef du très court de deux nouveaux coronavirus sont quatre coronavirus qui co-circulent
service de virologie au CHU de Caen. Elle chez l’homme : le SARS-CoV en 2002, chez l’homme, particulièrement l’hiver.
a écrit sa thèse sur les coronavirus, « à et le MERS-CoV en 2012. Tous deux Ils provoquent surtout des infections
une époque où personne ne s’intéressait à ont franchi la barrière d’espèces. Pour respiratoires aiguës peu sévères. Mais
ces virus ». Puis elle a étudié l’émergence que cette barrière soit franchie, il faut chez certaines populations à risque, ils
chez l’homme du coronavirus SARS-CoV, qu’il y ait une opportunité écologique. peuvent provoquer des maladies plus
à l’origine du syndrome respiratoire aigu La dégradation de l’environnement, des graves. On a établi que l’un d’eux, le
sévère (SRAS) en 2002, puis du MERS- écosystèmes, multiplie ces opportunités
CoV en 2012. NL63, circule depuis le XVIe siècle, et un
(pour en savoir plus lire notre enquête).
Meriadeg Le Gouil est chercheur en autre, l’OC43, depuis le XIXe siècle. On
Parmi les animaux, qui sont les hôtes des ne sait rien des circonstances d’émergence
virologie au sein de département de coronavirus ?
biologie de l’université de Caen. II de ces coronavirus chez l’homme à ces
a consacré sa thèse de biologie à la Meriadeg Le Gouil : Un grande diversité époques. Ils sont probablement passés
recherche des origines du SARS-CoV de coronavirus circulent chez les oiseaux inaperçus, parce que les hommes étaient
dans la faune sauvage en Asie du Sud- et les mammifères : les bovins, les alors beaucoup moins nombreux, qu’ils
Est. C’est un spécialiste de l’évolution des dromadaires, les chiens et chats, etc. voyageaient moins et qu’on ne connaissait
coronavirus, notamment chez les chauves- Les chauves-souris aussi abritent une pas les virus.
souris. diversité importante de coronavirus, qui Meriadeg Le Gouil : On a pu reconstituer
les affectent peu. Ils circulent de colonies l’histoire écologique du SARS-CoV, à
en colonies, et ils évoluent très vite. l’origine du SRAS, apparu en 2002 en
Chaque colonie, presque chaque individu, Chine. Il est passé de la chauve-souris à
possède des variants différents. l’homme, par l’intermédiaire de la civette,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

un mammifère carnivore opportuniste qui Le taux de mortalité de ce coronavirus est Meriadeg Le Gouil : Cette différence de
rencontre souvent certaines espèces de évalué à 38 %. Mais comme pour le SARS- quelques heures, ou de quelques jours,
chauves-souris, et les mange parfois. La CoV-2, le dénominateur, c’est-à-dire le dans la physiopathologie du virus, fait
civette s’est retrouvée au contact de nombre de malades réellement touchés, toute la différence. La physiopathologie
l’homme notamment dans le delta de n’est pas connu. est le moment où le virus s’exprime, où
la rivière des Perles, dans la région de Pour le SARS-CoV, qui provoque un il est sécrété dans le milieu extérieur.
Guangdong, au sud de la Chine. Cette syndrome respiratoire aigu sévère, le taux Le SRAS a des points communs avec
plaine, où se situe la ville de Canton, de reproduction du virus était à peu près le Covid-19, notamment l’évolution, chez
a connu un développement économique le même que pour le SARS-CoV-2 : 1 certains malades, vers une forme grave
fulgurant à partir des années 1980. personne contamine environ 3 personnes. autour de 7 à 8 jours.
C’est aujourd’hui une mégalopole de Mais sa dynamique était différente. La Une des différences entre 2003 et 2020,
65 millions d’habitants. transmission était le plus forte 3 à 4 jours c’est l’intensité du trafic aérien, qui a été
La classe moyenne urbaine est restée après l’apparition des symptômes. Mais multiplié par trois. La population mondiale
attachée à certaines traditions, notamment avec ce coronavirus, on a probablement eu a aussi beaucoup augmenté. Le SARS-
la consommation de la civette. Des beaucoup de chance. CoV-2 a probablement voyagé, sur des
civettes prélevées dans la nature ont Meriadeg Le Gouil : On parle milliers de kilomètres, avant même d’avoir
été élevées dans des fermes à civettes de « caractères » chez les virus, été détecté. Les Italiens ont longtemps
où la densité des animaux était bien ils sont difficiles à comparer. Le cherché leur patient zéro. Ils ne l’ont pas
supérieure aux conditions naturelles et contexte écologique joue aussi beaucoup. trouvé, car le virus circulait dans le nord
vendues sur les marchés urbains. Dans On estime que le SRAS a touché de l’Italie depuis le mois de janvier.
les restaurants, les civettes étaient choisies 8 437 personnes dans le monde. On Quelles sont les personnes les plus
vivantes par le consommateur et abattues a reconstitué sa première chaîne de fragiles face à ces trois nouveaux
sur place. Cela a créé de nombreuses transmission, à l’intérieur de l’hôtel coronavirus humains ?
opportunités de transmission pour les Métropole de Hong Kong : un
coronavirus infectant la civette. Et un de Astrid Vabret : Les facteurs de risque
néphrologue originaire de Canton y sont sensiblement les mêmes : l’âge et
ces coronavirus a infecté l’homme. a contaminé 12 personnes, de toutes le surpoids. Parmi les malades les plus
Le MERS-CoV est un coronavirus qui nationalités. À partir de là, il y a eu graves, il y a beaucoup d’hommes de plus
circulait chez le dromadaire depuis plus de d’autres cas à Hong Kong, à Singapour, de 50 ans, atteints d’obésité. L’épidémie
40 à 50 ans dans la péninsule Arabique, au Viêtnam, en Irlande, aux États-Unis mondiale d’obésité favorise les formes
région où la proximité de ces animaux d’Amérique et un cluster à Toronto. graves.
avec l’homme est très forte. Il a fallu ces À l’époque, la Chine a réagi encore moins
longues années pour que ce coronavirus Meriadeg Le Gouil : Le surpoids et
rapidement que pour le SARS-CoV-2, ses maladies associées – le diabète,
passe chez l’homme. Mais le MERS-CoV parce qu’elle n’était pas préparée. Elle a
ne se transmet pas facilement d’homme l’hypertension, les problèmes cardiaques
mis en place des mesures de confinement, – frappent tous les continents et
à homme. La majorité des infections comme d’autres pays asiatiques. Cette
humaines documentées sont attribuées à sont globalement en augmentation. Les
première expérience de grande ampleur a épidémies ont plus d’impact lorsqu’elles
un contact avec les dromadaires. d’ailleurs permis à ces pays de réagir plus touchent des populations affaiblies. Quand
Pourquoi ces deux nouveaux rapidement face au SARS-CoV-2. un coronavirus est introduit dans un
coronavirus sont-ils restés cantonnés à élevage de volaille, où la densité est
quelques foyers épidémiques ?
Ce virus est totalement original,
l’homme n’a pas cette puissance très forte et tous les individus sont
Astrid Vabret : Le MERS-CoV s’est identiques sur le plan génétique, toutes
surtout transmis entre humains dans
créatrice les volailles meurent en même temps.
le milieu hospitalier, qui facilite la Pourquoi ce nouveau coronavirus – le Cette densité est déterminante et c’est
propagation des virus. Il provoque de SARS-CoV-2 – est-il plus redoutable ? ce qu’on est en train de reproduire
la fièvre, de la toux, des difficultés Astrid Vabret : La difficulté avec le pour les humains, à l’échelle de la
respiratoires. En août 2015, il a touché SARS-CoV-2 est que la contagion semble planète. On multiplie les échanges entre
136 personnes et en a tué 36 en Corée possible avant l’apparition des signes des populations de plus en nombreuses
du Sud, où l’hôpital était à l’époque très cliniques. La charge virale est forte concentrées dans des métropoles où la
dense, avec des chambres à 4 lits. Dans 24 à 48 heures avant l’apparition des proportion de personnes souffrant de
le monde, 1 219 cas ont été détectés, symptômes. Le virus se multiplie dans les maladies chroniques augmente. Nous
provoquant 449 morts. voies respiratoires hautes.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

sommes donc de plus en plus vulnérables dans la nature. L’homme n’a pas mobilisé des milliers d’Afghanes pour
aux épidémies et aux maladies infectieuses cette puissance créatrice. En étant fabriquer chez elles un million de masques
émergentes. volontairement provocant, on pourrait dire de protection par semaine.
L’Institut de virologie de Wuhan est que la nature reste la plus grande source de
spécialisé sur les coronavirus. Que bioterrorisme.
pensez-vous de l’hypothèse d’un virus Que pensez-vous de l’hypothèse du
échappé d’un laboratoire ? pangolin, en hôte intermédiaire entre
Astrid Vabret : On ne saura jamais si ce cette chauve-souris de Wuhan et
virus est sorti de l’Institut de virologie de l’homme ?
Wuhan. C’est une possibilité, cela arrive, Meriadeg Le Gouil : Cette théorie repose
mais c’est invérifiable. sur des arguments qui ne sont pas très Un atelier de fabrication des masques © Acted
Meriadeg Le Gouil : Il y a un an, solides. Ce coronavirus est bien le fruit de
L’accord du 29 février entre les
avec mon équipe, nous nous sommes plusieurs recombinaisons : il a échangé du
talibans et les États-Unis n’a nullement
rendus à l’Institut de virologie de Wuhan matériel avec plusieurs autres coronavirus
apporté la paix à l’Afghanistan qui,
pour communiquer nos résultats sur apparentés, mais on ne sait pas encore
en proie à la guerre depuis plus de
l’évolution des coronavirus de chauves- précisément lesquels. Personnellement, je
40 ans, voit se poursuivre embuscades
souris, à l’occasion d’une conférence sur suis un peu surpris de n’avoir pas encore
et attentats, ainsi qu’une grave crise
les zoonoses et les risques d’émergence. pu lire d’étude chinoise d’ampleur sur les
constitutionnelle, avec deux présidents
Ce laboratoire s’est fait connaître pour animaux vendus sur le marché de Wuhan
qui s’affrontent, chacun se déclarant
ses recherches sur la diversité des ou provenant d’élevages de la région. Ce
« démocratiquement » élu. Aussi, l’arrivée
coronavirus des chauves-souris, à la marché a été un temps évoqué comme
du coronavirus, par la frontière iranienne,
suite de l’émergence du SRAS. Dans le lieu de départ possible de l’épidémie.
est-elle fortement appréhendée par une
ce laboratoire, comme dans les nôtres À mes yeux, il reste, avec les élevages
population également accablée par la
en France, on manipule ces coronavirus, de la région, la principale piste, même
misère et le sous-développement, comme
normalement dans des conditions de haute s’il n’a pu constituer qu’une étape dans
une catastrophe supplémentaire à laquelle
sécurité. Des accidents de biosécurité, l’émergence du SARS-CoV-2.
elle ne pourra guère répondre, tant les
cela arrive. On ne peut pas exclure cette moyens dont dispose l’État sont dérisoires.
hypothèse mais on ne peut pas l’accréditer
non plus et je la juge peu probable à ce
La guerre des «petites À Kaboul, ville surpeuplée de quelque
mains» de Kaboul contre le six millions d’habitants, des centaines
stade.
de milliers de «kargar rouzaneh », ces
En revanche, on peut exclure coronavirus travailleurs de la rue qui louent leurs bras
catégoriquement à 95 % l’hypothèse PAR JEAN-PIERRE PERRIN
à la journée, se retrouvent sans aucune
LE MARDI 5 MAI 2020
d’une création synthétique du SARS- ressource pour se nourrir et nourrir leur
CoV-2, partiellement créé par l’homme. L’épidémie commence à ravager famille, en raison du confinement plutôt
Son génome est à 96 % similaire l’Afghanistan. À Kaboul, même le palais strict imposé par le gouvernement. Mais,
avec celui d’un coronavirus séquencé présidentiel est touché. À Hérat, les depuis lundi 27 avril, la capitale afghane
chez une chauve-souris prélevée en hôpitaux sont débordés et la catastrophe est en mesure de produire un million de
2013 dans la région de Wuhan, par menace. L’ONG française Acted a masques de protection par semaine, grâce
l’Institut de virologie de Wuhan. Mais à une armée de « petites mains » que
4 % de différence dans un patrimoine l’ONG française Acted a pu mobiliser.
génétique de 30 000 nucléotides, cela
Ces masques, qui, en France, sont devenus
représente 1 200 nucléotides, et c’est très
un objet de scandale en raison du fiasco de
important. On retrouvera probablement
la gestion étatique dans la fabrication et la
des coronavirus plus proches du SARS-
commande, sont déjà largement distribués
CoV-2 chez d’autres chauves-souris.
depuis plusieurs semaines, de même que
S’il s’agissait d’un virus synthétique, les tenues de protection, dans les provinces
on pourrait y reconnaître des signatures du Nord, où Acted est très implantée.
proches de ce que l’on connaît Plus de 200 000 masques ont déjà été
chez d’autres virus. Or, ce virus remis au personnel soignant, aux policiers,
est totalement original, imprévisible, au personnel des municipalités et aux
comme tout nouveau virus qui émerge

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

commerçants des bazars. À Kaboul, la non seulement le Covid-19, mais aussi Pour les confectionner, l’ONG a
distribution à grande échelle a commencé l’effondrement de l’économie iranienne et sélectionné 4 000 femmes de la capitale,
mardi 28 avril. la chute du rial (la monnaie iranienne). chacune devenant en un temps record
Voyageant à pied, en voiture, dans des bus couturière et bénéficiant pour cela d’une
et des camions bondés, certains expulsés, machine à coudre, d’une paire de ciseaux,
d’autres partant d’eux-mêmes, plus de d’un mètre et d’un fer à repasser,
60 000 d’entre eux ont ainsi traversé « parce que celui-ci permet de manipuler
la frontière entre le 15 et le 21 mars, plus facilement le tissu », explique
la plupart à Islam Qala, une bourgade Qudsia Pamian, une formatrice afghane
dans la province d’Hérat, ce qui explique d’Acted, qui, par vidéo, apprend aux
pourquoi la grande cité historique de intéressées à confectionner rapidement les
Un atelier de fabrication des masques © Acted
l’ouest afghan est actuellement la ville la masques. «Il faut compter cinq minutes
plus touchée, avec des hôpitaux débordés. par masque », ajoute-t-elle. « Chacune
Actuellement, aucun chiffre fiable sur le est payée 2 dollars par jour, ce qui,
nombre de personnes contaminées, dont À Kaboul, l’épidémie concerne en
priorité les quartiers hazâras, parce que en Afghanistan, est suffisant pour la
les premières ont été enregistrées début survie d’une famille, indique Frédéric
mars, n’est disponible. Les statistiques c’est l’ethnie la plus pauvre et qu’elle
entretient des liens religieux et culturels, Roussel. Nous allons encore augmenter
officielles ne font état que d’un millier notre production pour arriver rapidement
de cas et d’une trentaine de morts, mais historiquement étroits, avec l’Iran. Mais le
bunker présidentiel, celui où réside Achraf à fabriquer six millions de masques.
seulement 7 000 tests ont été pratiqués. Pour financer ce programme, faute de
Ghani – l’un des deux présidents, avec
Pour le moment, l’épidémie n’a pas Abdullah Abdullah, mais le seul reconnu financement institutionnel, nous avons dû
l’ampleur de celle que connaît l’Iran, par la communauté internationale –, un engager nos fonds propres, ce qui nous
le pays le plus touché de la région des endroits les mieux protégés au monde, revient à 15 000 dollars par jour. »
et l’un des principaux foyers mondiaux n’a pas été épargné. Au moins 32 de Acted a une longue expérience de
du coronavirus. Cependant, la situation ses employés ont été testés positifs ces l’Afghanistan, pays où elle a d’ailleurs
à Hérat semble catastrophique. « Je dernières semaines, selon des responsables été créée, avant de se développer à
viens d’avoir des informations sur cette du gouvernement interrogés par l’Agence l’échelle internationale et de travailler sur
ville et de voir des photos, raconte France-Presse. Même si les statistiques tous les terrains humanitaires. À l’hiver
Frédéric Roussel, l’un des directeurs et fiables font défaut, le coronavirus est donc 1993, pendant la longue guerre civile
cofondateurs de l’ONG Acted, un vétéran bien au cœur de la capitale. afghane entre factions de moudjahidine,
de l’action humanitaire qui travaille avec qui voyait Kaboul crever de froid et
l’Afghanistan depuis les années 1980. Ce « Il nous fallait donc agir vite en
fournissant des masques, en particulier de faim, l’ONG avait rouvert à la
qu’il s’y passe est absolument terrifiant. fois les mines de charbon proches de
Par exemple, les enfants : même pendant aux plus pauvres, explique Frédéric
Roussel. Dans les villes, la population la capitale et des boulangeries. Mais,
les situations de famine que l’Afghanistan pour le moment, l’opération concerne
a pu connaître, je ne les avais jamais est terrorisée, vraiment terrorisée par
le Covid-19, avec un stress social essentiellement Kaboul et tout le Nord, de
vus lors des distributions de nourriture Faryab à Taolqan. Pourquoi pas Hérat ?
dans un tel état, notamment de dénutrition. extrêmement élevé. C’est pourquoi le
gouvernement afghan n’a eu aucun mal « Nous n’avons pas les moyens d’y
Visiblement, ils sont abandonnés à eux- aller pour le moment. Nous attendons un
mêmes, ce qui est totalement inhabituel à imposer le confinement, du moins à
Kaboul. »« Mais, ajoute-t-il, pour environ financement »,répond le patron d’Acted.
dans ce pays. En Afghanistan, on ne laisse Pas d’intervention non plus dans les
jamais les enfants à la rue. C’est pourtant deux millions de journaliers, cela revient
à mourir de faim. D’où la nécessité de campagnes afghanes, lesquelles sont
ce qui se passe à présent. C’est sans d’ailleurs pour moitié sous le contrôle des
doute une conséquence de l’arrivée des fabriquer en un temps très court ces
masques qui sont sur le modèle de ceux talibans.
Afghans fuyant l’Iran, qui sont repoussés
par la crainte qu’ils inspirent et par le proposés par l’OMS et l’agence fédérale Preuve de la panique que l’épidémie a
confinement qui cloître les gens chez eux. » américaine Center for Disease Control provoquée dans le pays, y compris dans
and Prevention, et d’une meilleure qualité les zones insurgées, les « étudiants en
C’est effectivement par la frontière que ce qui se fait à Paris. Ils sont en coton, religion » ont complètement abandonné
iranienne que le virus est arrivé lavables et réutilisables pendant une à leurs positions hostiles aux humanitaires.
en Afghanistan, quand plus de deux semaines. » En avril 2019, ils avaient interdit à
200 000 Afghans ont quitté en catastrophe l’OMS et à la Croix-Rouge d’exercer
ce pays, où nombre d’entre eux vivaient sur les territoires qu’ils contrôlent, en
depuis des dizaines d’années, fuyant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

raison de leur opposition systématique à des destructions massives des habitats rentre, les voisins sont là, on discute, si on
une campagne de vaccination contre la ouvriers insalubres menées dans les en a envie. » Les soirées filent ainsi. « Il
polio. D’où des attaques répétées contre années 1970. Elles sont toutes sur le faut accepter la promiscuité pour vivre ici,
le personnel soignant de ces organisations. même modèle, des courettes à cul-de-sac, être proche des autres, avec qui on n’est
Dans son rapport de décembre 2019, avec une seule entrée, où se blottissent pas forcément d’accord, qui ne pensent
l’OMS avait indiqué que les attaques des maisonnettes construites au cœur des pas pareil, constate Antoine, urbaniste de
avaient fait au moins 51 morts et 142 îlots. Bien planquées, cela fait leur charme métier. C’est une forme de contrat social.
blessés parmi les soignants, les patients aujourd’hui. »
ou le personnel aidant, et entraîné la Un passage sombre, puis s’épanouit la Le confinement empêche désormais les
fermeture de 192 centres de soins, dont cour, une allée plutôt, cent mètres de visites chez les uns et chez les autres, et
seulement 34 ont pu rouvrir ensuite. À long, cinq mètres de large, bordée de plus personne de l’extérieur n’entre dans
présent, les talibans font marche arrière. chaque côté de ces maisons étroites, la cour. Pourtant, avec le printemps, c’est
«L’émirat islamique, via sa commission de 25 aujourd’hui, 28 autrefois. Télétravail normalement le temps des apéros avec les
santé, garantit à toutes les organisations au soleil, l’enfant de la voisine joue à amis, où se joignent ceux de la courée au
sanitaires internationales et à l’OMS quelques mètres de là, sabre laser en rythme des envies et des affinités. Chaque
sa disposition à coopérer et à se plastique de Star Wars menaçant l’air, maison a sa table ou sa chaise sortie
coordonner avec elles dans la bataille et des grimpantes, clématites ou vignes, dehors. Au moins un mètre les sépare.
contre le coronavirus », a ainsi écrit, mi- passent d’une maison à l’autre, traversent « On fait gaffe aux distances de sécurité »,
mars, Suhail Shaheen, le porte-parole des la cour et lui donnent un air de beau jardin. note Jérémy, son voisin. « D’habitude,
talibans, sur son compte Twitter. on est tous agglutinés autour d’un feu »,
Voici donc un « stigmate identitaire »
Il est peu probable, cependant, que des de l’ancienne métropole textile du Nord, quand le froid tombe. Rive gauche, comme
médecins ou infirmiers qui se rendraient comme le dit une étude universitaire sur ils disent en se marrant, les maisonnettes
dans les zones tenues par les talibans le sujet, signée de Philippe Guignet. Le ont deux étages, un de plus que celles d’en
puissent approcher les femmes, toujours vieil historien, bientôt 72 ans, reconnaît face, de la rive droite. Elles sont de toute
interdites d’hôpital ou de dispensaire, sous que le mot est peut-être un peu fort, façon petites, 20 m2 au sol, et une seule
peine d’être fouettées quand le personnel inspiré par le regard des hygiénistes et pièce par étage.
soignant est masculin. Le coronavirus
n’est pas venu à bout de la ségrégation philanthropes du XIXe siècle, mais il Dans cette courée-là, qui préfère rester
talibane. se dit « très étonné qu’on exalte les anonyme, la majorité des maisons sont
courées aujourd’hui. C’étaient des trous habitées par leurs propriétaires. C’est un
de misère. » Le stigmate visité se porte avantage, elles ont été rénovées avec
Dans une courée lilloise, plutôt bien, et sort son épingle du jeu soin. Quelques locataires, deux étudiantes
en cette période de confinement, habitat qui co-partagent et qui sont rentrées se
habitat modeste mais populaire et dense, mais communautaire confiner chez leurs parents. Ces deux-là
modèle en temps de sans l’être trop. partagent peu la vie de groupe. Personne
confinement ne leur en veut. La courée, on la vit comme
PAR STÉPHANIE MAURICE (PHOTOS EDOUARD
on le souhaite, chevillée au corps, ou de
BRIDE) façon plus distante. Devant la télé sortie
LE MARDI 5 MAI 2020
pour la finale de la Coupe du monde de
foot. Ou chez soi, porte fermée et lumière
Cet habitat ouvrier du XIXe siècle, typique allumée au premier, pour signifier son
de l’industrie textile du nord de la France envie de ne pas être dérangé.
et longtemps stigmatisé, se révèle être une
forme intéressante de vie communautaire, En ces temps de coronavirus, à 20 heures
Dans une courée lilloise, le 14 avril 2020 © Edouard Bride pile, chaque soir, la courée danse, sur
en ces temps d’épidémie. À condition
d’avoir su créer un esprit de corps en son Un chat s’installe en père peinard dans un morceau choisi par Jérémy. Décharge
sein. son abri, bricolé en hauteur, une espèce de stress. Certains viennent masqués à
de nid pour félin. Celui-là n’est pas du ce rendez-vous, parce qu’ils continuent
De la rue, la courée est insoupçonnable. genre chasseur, « un merle venait boulotter à travailler, ou ne viennent pas du
Qui dirait qu’ils sont une cinquantaine à ses croquettes », rit Anne, venue discuter tout, pour ne pas ramener le virus
être confinés derrière la banale porte à sur le pas de sa porte. Avant, elle vivait dans la courée. C’est le cas de Julie*
digicode, dans une forme de communauté en immeuble, elle a vu la différence : (son prénom a été modifié), éducatrice
joyeuse ? À Lille (Nord), on compte « J’étais tout le temps le nez dans mon spécialisée auprès de jeunes placés et
encore dans les 200 courées, survivantes boulot », constate-t-elle. « Ici, quand je donc confinés en internat. « Ils ne

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

respectent pas toujours les distances de des demeures de fortune à l’arrière entre individuel et collectif, qui va bien
sécurité », soupire-t-elle. Elle pose ce des maisons, sur leurs jardins. C’était à la crise. Jérémy résume, en un trait :
fardeau dans la discussion collective, qui une spéculation immobilière éhontée. » « L’enfer, ce n’est pas les autres ! »
devient plus sérieuse : les uns s’inquiètent Hygiène déplorable, mauvaise évacuation
pour leur intermittence, avec tous les des eaux usées, les épidémies de choléra
spectacles annulés en cascade, des heures s’y complaisaient. «A l’air libre»:
qui ne seront jamais rattrapées ; d’autres emballement judiciaire
subissent des pressions de leur employeur
pour travailler à distance malgré un arrêt
à Bure, ce que révèle la
maladie. pénurie de médicaments
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
LE MARDI 5 MAI 2020

Dans une courée lilloise, le 14 avril 2020 © Edouard Bride

Aujourd’hui, une maison de courée


rénovée peut se vendre jusqu’à
Dans une courée lilloise, le 14 avril 2020 © Edouard Bride
150 000 euros, avec la flambée des prix
de l’immobilier à Lille. « La courée
Antoine, l’un des plus anciens résidents, s’est boboïsée », remarque Pascal, le mari Au programme de cette émission : les
a commencé par louer en 2003, quand d’Anne. Avec une homogénéité sociale, militants anti-nucléaires de Bure prennent
il était étudiant. Quand le propriétaire de travailleurs sociaux, enseignants, artistes, la parole, retour sur la pénurie de
la courée a décidé de tout vendre, il a et plus aucun ouvrier. médicaments en France, la minute P.R2B.
racheté sa maison, dans les 50 000 euros, « À l’air libre », numéro 33 : la
« Ce sont les classes moyennes des
pour un 50 m2. Et bien sûr 1/28e de secteurs public et culturel, qui ont encore rédaction est toujours confinée, cela ne
la cour, propriété et jouissance de tous. des moyens économiques faibles, mais nous empêche pas de penser et de vous
Maintenant, il y vit avec sa compagne et un capital culturel fort, note Yoan Miot, informer.
sa petite fille, deux ans et demi, yeux très géographe, membre du collectif Degeyter, Au menu :
bleus et joues rouges, comme dans les qui a édité un livre sur la sociologie • Bure, enquête sur un emballement
livres d’images. « L’ancien propriétaire de Lille. Elles sont caractéristiques judiciaire
avait acheté l’ensemble lorsqu’il était de l’embourgeoisement de Lille, de la
en école de médecine », se rappelle-t-il. Valentine Oberti reçoit :
première vague de gentrification des
Dans les années 1980, quand les courées quartiers populaires. Elles vont valoriser – Jade Lindgaard, journaliste à
n’étaient pas aux normes et ne valaient un mode de vie fondé sur un esprit de Mediapart
plus grand-chose. Il a rénové, installé village. » La courée, avec son espace – Angèle, militante anti-nucléaire
les toilettes dans les domiciles, abattu partagé, correspond à ces désirs, mais
les sanitaires communs au milieu de la – Dylan, ancien habitant et militant à Bure
elle n’est pas une forme idéale en
cour, les a remplacés par des arbres, des soi. « Les courées peuvent être très – Joël, militant anti-nucléaire
robiniers, sous lesquels on boit le café fortement dysfonctionnelles », alerte-t-il, – Henri Leclerc, avocat, président
aujourd’hui. surtout dans des situations de pauvreté et d'honneur de la Ligue des droits de
Les courées ont toujours été un placement d’insalubrité, comme cela peut exister à l'Homme
immobilier. Leur nombre a explosé au Roubaix, par exemple. • La crise vue de Roumanie avec Simon
XIXe siècle, pour une population ouvrière Vincent Bougamont, directeur général Rico, journaliste
obligée de se loger au plus près des de La fabrique des quartiers, la société • La minute P.R2B
manufactures textiles : 120 courées en métropolitaine de requalification de • Les médicaments, c'est politique !
1820, 882 en 1911, et dans le même temps, l’habitat ancien, abonde : « Elle peut en Mathieu Magnaudeix et Rozenn Le Saint
Lille passe de 64 000 à 217 000 habitants, effet décupler les conflits de voisinage. La reçoivent :
en plein boum de la révolution industrielle. courée offre une opportunité, à condition – Pauline Londeix, cofondatrice de
« Il y avait une grande pénurie que les gens se mobilisent et aient l'Observatoire de la transparence dans les
de foncier, rappelle Philippe Guignet. conscience du bien commun. » Une politiques du médicament
La petite bourgeoisie – boutiquiers, certitude, la courée a su résister au passage
cabaretiers, agriculteurs – a construit des siècles, et offre un cadre intermédiaire,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

– Jérôme Martin, cofondateur de comme l’y autorisent les ordonnances de la dernière chance pour Arnaud Lagardère,
l'Observatoire de la transparence dans les l’état d’urgence sanitaire, au mépris de une arme de dissuasion massive pour
politiques du médicament toutes les règles actionnariales. Ce qui tenter de contrer son premier actionnaire.
• Nirvana x Tracy Chapman, par peut permettre toutes les manœuvres et les
Grégoire Lemån petits arrangements au nom de l’intérêt de
Pour nous écrire, deux adresses : la place de Paris.
alairlibre@mediapart fr pour vos
témoignages
covid@mediapart fr pour vos
informations et documents

Fin de partie pour Arnaud


Lagardère? Arnaud Lagardère lors de l'assemblée générale
PAR MARTINE ORANGE du groupe en mai 2019 © Eric Piermont / AFP
LE LUNDI 4 MAI 2020 Les grandes manœuvres, cependant, ont
déjà commencé en coulisses et en public.
Depuis des mois, la bataille est engagée Vincent Bolloré, lors de l'assemblée générale
entre Arnaud Lagardère, gérant du groupe, de Vivendi en 2018 © Eric Piermont / AFP
et le fonds Amber, devenu le premier Mais l’atmosphère s’est vraiment
actionnaire du groupe avec 18 % du enflammée lorsque, le 20 avril, Vincent
capital. Ce dernier critique vertement Bolloré a indiqué avoir pris plus de 10 %
la gestion de Lagardère et demande du capital de Lagardère, en même temps
un changement complet du conseil, à que l’homme d’affaires Marc Ladreit de
l’occasion de cette assemblée générale. Lacharrière, président de Fimalac, qui a
Arnaud Lagardère lors de l'assemblée générale acquis une participation de 3 à 3,5 % dans
du groupe en mai 2019 © Eric Piermont / AFP
Il réclame surtout l’abandon du statut
Contesté par son premier actionnaire, de commandite, qui a permis à Arnaud le groupe. Vincent Bolloré, lui aussi très
Arnaud Lagardère se prépare à une Lagardère, avec à peine 7,3 % du capital, proche de Nicolas Sarkozy, est-il arrivé à
assemblée générale houleuse. Pour d’avoir les pleins pouvoirs dans le groupe, la demande de l’ancien chef de l’État pour
résister, il a appelé Vincent Bolloré en sans que rien ni personne ne puisse s’y lui prêter main-forte dans ce règlement
soutien. Ce qui est déjà pour beaucoup le opposer. à l’amiable ? Tout le monde se perd en
signal de sa chute. Même en cas de succès, Le conflit est monté d’un cran quand conjectures. Certains soutiennent que oui,
Arnaud Lagardère devra donner des gages Arnaud Lagardère a annoncé le 17 février d’autres rappellent que le président de
et renoncer aux pleins pouvoirs dans son la nomination au conseil de surveillance Vivendi n’a pas besoin de la moindre
groupe. Voire tout quitter. du groupe de Nicolas Sarkozy et de sollicitation pour s’inviter dans un dossier,
Guillaume Pepy, ancien président de la s’il pense qu’il y a quelque parti à tirer.
C’est le genre de dossier qui met
en ébullition le petit monde du SNCF (en dépit d’un conflit d’intérêt Selon plusieurs sources, c’est Arnaud
capitalisme français, même en période manifeste de ce dernier, comme le Lagardère lui-même qui aurait demandé
de confinement. Le 5 mai, le groupe souligne Emmanuel Schwartzenberg aux deux financiers, ainsi qu’à d’autres
Lagardère doit tenir une assemblée dans son blog). L’arrivée de l’ancien chef grands noms du capitalisme français, de
générale décisive : il devrait s’y trancher d’État a été perçue comme une tentative de venir à sa rescousse. Interrogés, des
une bataille entre actionnaires sur l’avenir responsables du groupe Lagardère n’ont
du groupe, sur qui emportera les pas donné suite à nos questions.
derniers vestiges de l’empire de Jean- Officiellement, Vincent Bolloré, qui
Luc Lagardère et sur le sort qui sera a investi 200 millions d’euros dans
réservé à son fils, Arnaud. L’avenir des l’opération, assure n’avoir aucune
quelque 35 000 salariés du groupe étant intention précise dans le dossier
jugé comme une question annexe dans Lagardère. « Il s’agit d’un placement
cette bataille. Pour pimenter un peu la financier à long terme témoignant de la
situation, l’assemblée générale, pour cause confiance de Vivendi dans les perspectives
de Covid-19, doit se tenir à huis clos, de ce groupe français [Lagardère], fort

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

de positions de leadership international toujours fait », parie un connaisseur du très mécontents d’Arnaud Lagardère, le
dans ses principaux métiers et qui dossier. Un familier du monde des affaires groupe ne les intéresse plus, mais ils
traverse, comme beaucoup d’autres, une rajoute : « Pendant longtemps, Arnaud a veulent que la situation se règle dans la
période difficile », précise Vivendi dans été protégé par l’image de son père. Mais discrétion, et sauver la face », assure un
un communiqué. Une déclaration qui l’ombre de Jean-Luc, 17 ans après à sa connaisseur du dossier.
ressemble à celles que l’homme d’affaires mort, et à voir ce que son groupe est Même s’ils ne veulent pas le reconnaître
breton avait faites pour Vivendi, Havas, devenu, s’est évanouie. Arnaud n’a plus officiellement, tous partagent le constat
Aegis, Telecom Italia, Ubisoft, Bouygues personne pour le protéger. » et les critiques du fonds Amber sur le
et tant d’autres. Cela lui a permis de groupe Lagardère : la gestion d’Arnaud
prendre au moins le contrôle d’Havas
Un dilettante aux manettes
Lagardère est affligeante. Le groupe est
et de Vivendi en déboursant le moins en pleine déliquescence. Au fil des ans,
d’argent possible, sans que l’Autorité des il s’est réduit comme peau de chagrin,
marchés financiers (AMF) y trouve à sans donner le sentiment d’avoir une
redire. quelconque ligne stratégique. Les seules
L’irruption de Vincent Bolloré et de grandes activités qui restent et assurent les
Marc de Ladreit de Lacharrière dans résultats du groupe sont l’éditeur Hachette
le dossier Lagardère est un signal pour et l’activité commerciale de distribution
les connaisseurs du monde parisien des avec les Relay, présents dans toutes les
affaires : le sort d’Arnaud Lagardère est Arnaud Lagardère et Nicolas Sarkozy lors d'un match du
gares et les aéroports.
scellé. « La commandite qui lui assurait PSG au Parc des Princes en 2014 © Franck Fife / AFP Alors que le chiffre d’affaires du groupe
les pleins pouvoirs est morte. Soit Amber Ce n’est pas la première fois que l’héritier s’élevait à plus de 12 milliards d’euros
l’emporte à l’assemblée générale et la du groupe Lagardère voit contester en 2003, il est tombé à 7,2 milliards en
commandite est juridiquement morte. Soit sa gestion. En 2010 déjà, un autre 2019. Ses résultats sur la même période
Arnaud l’emporte grâce à ses nouveaux « activiste », Guy Wyser-Pratte, était sont passés de 670 millions à 11 millions
soutiens lors de l’assemblée générale. Et parti à l’assaut du groupe, en en d’euros (cette chute est liée cependant à de
la commandite sera alors financièrement critiquant la conduite, une commandite fortes dépréciations, à la suite de
morte. Car si Bolloré lui apporte ses voix, qui permettait à Arnaud Lagardère
c’est forcément contre quelque chose », d’asseoir un pouvoir personnel, avec
observe Frédéric Genevrier, cofondateur l’assentiment d’un conseil de surveillance
du cabinet d’analyse financière OFG croupion. Entré dans le groupe en 2006,
Recherche. à l’instigation de Jean-Paul Gut, fils
Pour d’autres, l’issue de l’assemblée « adoptif » de Jean-Luc Lagardère et
générale du groupe Lagardère est déjà très proche de l’émir du Qatar, le fonds
acquise : la place de Paris va tout souverain du Qatar, Qatari Investment
mettre en œuvre pour défaire Amber. Authority (QIA), avait soutenu Arnaud. Il
Même si celui-ci s’est adjoint le soutien s’était même renforcé par la suite, portant
Évolution du cours de bourse de
de quelques relais de poids, notamment sa participation de 6,7 % à 13 %. Lagardère sur dix ans © boursorama
celui de Patrick Sayer, ancien dirigeant Mais cette fois le Qatar ne semble plus cessions d’actifs, le groupe réalisant en
d’Eurazeo et très proche de la Banque prêt, selon certaines sources, à voler moyenne 200 millions d’euros de résultat
publique d’investissement, il reste un au secours d’Arnaud. La préoccupation net par an). Le cours de bourse lui n’a
fonds « activiste », selon la terminologie des Qatari serait plutôt de défendre cessé de baisser, à la grande fureur des
du monde des affaires français, qui n’aime la raison d’être de leur investissement. actionnaires : il est passé de 36 euros il y a
guère que des intrus viennent empiéter sur La nomination de Nicolas Sarkozy, qui dix ans à 8,4 euros ces dernières semaines,
son terrain de jeu. Le monde des affaires entretient des relations étroites et secrètes avant de remonter à 14,8 euros, soutenu
va donc tout mettre en œuvre, selon eux, avec l’émirat, au conseil du groupe serait par la spéculation autour du groupe.
pour régler le problème lui-même. un des gages demandés, le mélange des Cet appauvrissement ne semble pas avoir
Mais même si Arnaud Lagardère parvient genres n’ayant jamais effrayé l’ancien affecté outre mesure Arnaud Lagardère.
à remporter une victoire face à Amber, chef d’État. « Plus que pour soutenir De l’avis de nombreux témoins, celui-
ce ne sera qu’un succès de façade, Arnaud Lagardère, même s’il est proche ci fait preuve d’une désinvolture, d’un
préviennent-ils. « En appelant Vincent de lui, Nicolas Sarkozy est là pour dilettantisme qui déconcertent tous
Bolloré, Arnaud Lagardère a choisi son défendre les intérêts des Qataris, dont ceux qui ont pu le fréquenter. « Il se fout
bourreau. Il va le dévorer, comme il l’a il est encore plus proche. Ceux-ci sont de tout », dit un ancien proche. Sa seule

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

passion semble être le sport, et notamment au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, l’inverse : c’est le groupe qui lui apporte
le tennis, pour lequel il est prêt à sacrifier alors inconnu en France. Dans la foulée, son soutien financier », analyse Frédéric
toutes ses obligations. Souvent absent, il le Tchèque s’est porté acquéreur des Genevrier.
refuse cependant de déléguer. À l’inverse titres de presse magazine du groupe en Outre sa rémunération fixe de 2,7 millions
de son père, qui s’était entouré d’une France, dont Elle mais aussi Télé 7 d’euros par an, Arnaud Lagardère perçoit
équipe détonante, mariant parfois l’eau et jours,France dimanche, Ici Paris, Public, comme tous les autres actionnaires des
le feu, il n’a pas voulu constituer autour de Art & décoration. Les médias, chez dividendes. La politique de distribution du
lui une direction solide pour l’épauler dans Lagardère, ce n’est plus désormais que groupe se montre très généreuse : chaque
la gestion et la stratégie. Car Lagardère, Paris Match, le Journal du dimanche et année, elle reverse entre 50 % et 60 %
c’est son groupe. Il s’en considère comme Europe 1 et ses radios satellites. de ses profits. Ajoutée aux dividendes
le seul propriétaire et entend le gérer à Mais c’est surtout dans le sport qu’Arnaud exceptionnels, aux actions gratuites, le
sa guise, au gré de ses envies, de « ses Lagardère avait le plus d’ambitions. Il a groupe a reversé une bonne dizaine de
démons », comme le dit un ancien proche. tenté de monter des équipes, acquis des milliards à ses actionnaires depuis 2003.
Avant même la mort de son père, Arnaud droits, cherché à s’y faire un nom, sans Sous la pression du fonds Amber, il a
Lagardère avait déclaré qu’il n’avait rien jamais parvenir à s’imposer. En 2019, dû renoncer cette année à distribuer des
à faire d’Airbus. Tout le monde s’était après avoir investi plus d’un milliard dividendes, afin de préserver sa capacité
frotté les yeux : grâce à une manipulation d’euros sur dix ans, le groupe a là aussi financière dans ces moments difficiles.
comptable rarement vue menée par des renoncé. Il est parti sur une perte de À de nombreuses reprises, Arnaud
banquiers d’affaires avec l’assentiment 170 millions liée à des dépréciations Lagardère a invoqué son endettement
des pouvoirs publics, le groupe Lagardère, d’actifs et un procès en arbitrage avec la personnel pour justifier cette politique de
dix fois plus petit qu’Aérospatiale, avait confédération africaine de football. rémunération généreuse. Pour renforcer sa
réussi à devenir le premier actionnaire du « La diversification dans le sport aurait position dans le groupe, celui-ci a expliqué
nouvel ensemble fusionné, puis le premier pu être une bonne idée. Mais il faut qu’il a dû s’endetter lourdement afin de
actionnaire d’EADS (devenu Airbus en d’énormes moyens financiers pour exister racheter des titres. Arnaud Lagardère,
2015), deuxième groupe aéronautique dans ce secteur. Arnaud Lagardère ne cependant, semble avoir occulté de
mondial derrière Boeing. les avait pas. Or, dans ce monde, il nombreux faits et chiffres dans sa
Dès son arrivée à la tête du groupe, Arnaud faut être dans les premiers, sinon vous présentation, comme l’a révélé Capital à
Lagardère a mis en œuvre ses vues. Toutes n’existez pas », analyse un connaisseur du partir de documents auxquels Mediapart a
les activités appartenant à l’ancien Matra dossier. Un ancien dirigeant du CAC 40 eu aussi accès.
(équipementier automobile, technologie, autrefois proche de Jean-Luc Lagardère Pour comprendre les mécanismes à
aéronautique et armement) ont été est beaucoup plus assassin : « Le fil rouge l’œuvre, il faut revenir au schéma mis en
promptement liquidées, sauf pour EADS, de l’action d’Arnaud, c’est l’échec. Il a place par Arnaud Lagardère pour s’assurer
où la recomposition d’un tour de table échoué dans Internet, la télé, le sport. Il le contrôle de la commandite sur le groupe.
a pris plus de temps. Alors qu’il était a tout raté, assène-t-il sans ménagement. Comme beaucoup de ses pairs, il est passé
secrétaire général adjoint de l’Élysée, La seule chose qui le préoccupe, c’est son par une cascade de sociétés, qui permettent
Emmanuel Macron a ainsi beaucoup train de vie. » de jouer des effets de leviers. Au sommet,
œuvré pour permettre à Lagardère de il y a lui, juste en dessous une société
céder sa participation dans EADS et en
Le Crédit agricole en arbitre de
l’avenir du groupe personnelle Lagardère SAS, puis une
limiter la charge fiscale. structure intermédiaire Lagardère Capital
Toutes ces cessions devaient servir à Les critiques les plus sévères d’Amber et et management (LCM), qui elle-même
redéployer le groupe vers de nouvelles de bien d’autres portent sur ce point, sur détient la participation d’Arnaud dans le
activités médias et dans le sport, selon les le soupçon qu’Arnaud Lagardère utilise groupe. C’est cette société LCM qui s’est
projets d’Arnaud Lagardère. Il a tenté de le groupe à sa convenance personnelle, endettée auprès du Crédit agricole, avant
prendre le contrôle du Monde, de Canal +, pour financer son mode de vie. « Il de reprêter au taux d’intérêt de 0,1 % les
s’est essayé à la production audiovisuelle. instrumentalise la commandite à son sommes à Lagardère SAS.
Au fil des ans, il a fini par laisser tout lui profit. Quand Jean-Luc Lagardère a
institué la commandite en 1992 [après En 2005, quand Arnaud Lagardère
échapper, avant de se désengager de toute commence à augmenter sa participation
une partie de ses activités dans les médias. l’échec cuisant de la 5 – ndlr],il avait
passé un contrat de confiance. Il donnait dans le groupe pour la porter de 5,1 %
En avril 2018, le groupe a d’abord à 7,1 %, sa dette s’élève alors à
l’assurance que lui, le commanditaire,
vendu les radios de Lagardère Active en 95 millions d’euros. Elle atteindra 115
apporterait son soutien au groupe en
République tchèque, Pologne, Roumanie millions d’euros en 2009, alors qu’il
cas de difficultés. Avec Arnaud, c’est
et Slovaquie, pour 73 millions d’euros, a encore augmenté sa position dans le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

groupe pour la porter à plus de 10 %. Puis En coulisses, des tractations paraissent ses restrictions sanitaires, après deux
de 2010 à 2016, c’est le trou noir. Les avoir déjà commencé. Selon nos semaines sans contaminations. Récit d’un
différentes sociétés n’ont déposé aucun informations, Grégoire Chertok, associé- retour à la normalité.
compte, préférant payer une amende plutôt gérant de chez Rothschild, aurait proposé
que d’afficher leur bilan. Que s’est-il passé fin mars un schéma pour permettre à tout
pendant toute cette période ? Mystère. le monde de sortir la tête haute. Le Crédit
En 2016, les différentes structures agricole accepterait de soutenir Arnaud
d’Arnaud Lagardère redéposent leurs Lagardère à condition que celui-ci accepte
comptes. L’ennui est qu’à partir de cette de renoncer à sa commandite. Compte
date, sa dette ne cesse d’augmenter, tenu de la valeur statutaire qui le rend
alors qu’avec le temps, elle aurait dû inatteignable, celle-ci lui serait rachetée.
Dans le métro de Pékin © DR
diminuer, d’autant qu’entre-temps Arnaud Selon Le Figaro, celle-ci serait estimée
à environ 230 millions d’euros. Juste la Officiellement, l’arrondissement de
Lagardère a réduit sa participation dans le
somme qui convient pour rembourser le Shijingshan, entre les cinquième et
groupe : de 10,1 %, elle est retombée à
Crédit agricole. Par la suite, ce serait à sixième périphériques pékinois, n’a connu
7,3 %. De 181 millions en 2016, elle passe
Arnaud Lagardère de décider ou non s’il que 14 cas de coronavirus pour plus de
à 195 millions l’année suivante, puis à 202
se maintient dans le groupe et garde sa 600 000 habitants. Ne dites pas à M.
millions en 2018. Comment expliquer une
participation, ou s’il revend tout et part. Chen, 72 ans et l’un de ses résidents, que
telle augmentation de la dette ? À quoi a-
ces chiffres sont peut-être fantaisistes, il
t-elle servi ? En l’absence de réponse du Sans attendre l’issue de l’assemblée
vous répondra que son gouvernement est
groupe, il n’y a que des questions. générale, le petit monde des affaires a
transparent mais que « certains, aux États-
Mais il n’y a pas que la gestion commencé le jeu qu’il affectionne tant :
Unis et en Europe, les mettent en cause
personnelle d’Arnaud Lagardère qui le Meccano capitaliste, le partage des
uniquement par inimitié envers la Chine ».
soulève des interrogations. L’extrême dépouilles du groupe Lagardère. Marc
Ladreit de Lacharrière serait intéressé Pendant plus de trois mois, M. Chen,
bienveillance dont a fait preuve le Crédit
par les salles de spectacle que détient comme ses voisins, aura appliqué les
agricole interroge aussi. La banque a,
le groupe : le Casino de Paris, le commandements sanitaires à la lettre. «
semble-t-il, accepté de lui prêter sans
Bataclan, les Folies Bergères. Lagardère Nos sacrifices importants ont payé. Depuis
difficulté les sommes tout au long de
studios irait bien avec le groupe Endemol. le nouvel an lunaire, je ne suis sorti de
ces années. Comme garantie, elle a
Vincent Bolloré pourrait être intéressé mon petit appartement que pour quelques
pris en nantissement les titres d’Arnaud
par les radios du groupe mais surtout courses et faire pisser le chien. » Le 30
Lagardère. Mais ces titres ont beaucoup
par Hachette. Mais comme le groupe avril, les autorités de Pékin n’ont signalé
perdu de leur valeur avec la dégringolade
Vivendi possède déjà Editis, numéro deux aucun nouveau cas de Covid-19 depuis
du cours : l’ensemble de la participation
de l’édition en France, cela risque de poser quatorze jours consécutifs. Et à peine
d’Arnaud Lagardère vaut aujourd’hui 140
des questions de concurrence. Reste toute treize pour l’ensemble du mois d’avril.
millions d’euros, soit un bon tiers de
l’activité commerciale, les Relay présents Pour la première fois depuis le début de
moins que le montant total des prêts
dans toutes les gares et les aéroports, une l’épidémie, les officiels alignés lors de
consentis par le Crédit agricole. Une
des pépites du groupe. Pour l’instant, le cette conférence de presse s’exprimaient
situation normalement contraire aux règles
nom d’un repreneur ne s’impose pas. Mais sans masque.
bancaires.
ils n’ont aucun doute : ils trouveront. Il y Au vu de ces résultats encourageants,
«On parle beaucoup des actionnaires de a toujours des candidats pour participer au les restrictions sont supprimées les unes
Lagardère. Mais celui qui a vraiment dîner des fauves. après les autres à travers la capitale. Aux
la main sur l’avenir du groupe, c’est
stations de métro, les caméras thermiques
le Crédit agricole. Il est le premier
cohabitent avec la vidéosurveillance.
créancier. Selon la façon dont il décidera Pékin découvre l’après- On a rouvert les grands parcs –
ou non de soutenir Arnaud Lagardère,
des solutions qu’il acceptera, tout s’écrira Covid à tâtons sur réservation en ligne – et même
PAR JORDAN POUILLE ET LEI YANG les portions touristiques de la Grande
différemment », assure un connaisseur du LE LUNDI 4 MAI 2020
Muraille, les plus authentiques restant
dossier. Alors que son exposition dans
inaccessibles car bordées de villages
Lagardère commence à être publique, la La capitale chinoise, qui convoquera son
situation du Crédit agricole devient de plus Parlement le 22 mai pour sa session d’irréductibles, toujours barricadés. Ce 1er
en plus embarrassante. annuelle, lève depuis quelques jours Mai, cela a été le tour de la Cité interdite…
avec une forte distanciation sociale :
seulement 5 000 places par jour ont été

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

allouées jusqu’au 5, date de la fin des M. Chen tient à filmer des scènes à moins de 10 km de son domicile.
congés de la Fête du travail. D’ordinaire, du quotidien et à nous les montrer Rassuré, Bao Jin a tenté hier de braver
elle accueille 48 000 visiteurs par jour. via WeChat. Comme ces papis qui la pression sociale en se présentant à
s’affrontent de nouveau au xiangqi, les son poste de travail sans masque. Rien
échecs chinois. Ou cette mamie qui pousse d’interdit mais, d’un regard, ses collègues
sa petite-fille sur une balançoire publique. ont su exprimer leur désapprobation.
Toutes les deux sont masquées. Il nous « J’avais l’impression d’être le vilain
montre aussi ces enfants masqués prenant petit canard, moi qui, pendant plus de
d’assaut le trampoline du vieux courtier deux mois, rejoignais le bureau avec ma
en assurances. Chaque fin de journée, voiture personnelle, pour éviter le métro,
ce monsieur s’installe au milieu d’un et préparais mon repas pour éviter la
Dans le métro de Pékin © DR espace vert, les enfants affluent et lui, cantine. »
Maintenant qu’il a le droit de rendre visite en échange, demande aux adultes qui les Dans moins d’une semaine, après trois
à son ami, installé dans un lotissement surveillent une mise en relation WeChat. mois de disette, sa salle de yoga rouvrira.
voisin, M. Chen doit – au-delà de la Mis à part pour les 50 000 élèves de Certains bars d’hôtels huppés proposent
sempiternelle prise de température et terminale (avec masque obligatoire en des forfaits mensuels de cocktails illimités,
du badigeonnage au gel hydroalcoolique classe), les écoles de Pékin n’ont pas autour d’une centaine d’euros, espérant se
par un gardien – scanner un QR code encore rouvert. « Comme les parents sont rebâtir une clientèle d’habitués. D’autres
affiché à l’entrée. Via une application retournés bosser, vous imaginez bien que diffusent des films à l’affiche… et
spécifique, son téléphone vérifie qu’il n’a les grands-parents sont de nouveau très c’est dans l’un d’eux, dans le quartier
pas fréquenté de zone dite « à risques » sollicités », dit M. Chen. Vieille tradition commercial de Sanlitun, que Bao Jin
ces deux dernières semaines : un message pékinoise, les coiffeurs de rue et leurs assiste à de petites projections de
en lettres vertes lui indique ainsi qu’il coupes à 7 yuans ont retrouvé du poil productions hollywoodiennes, les cinémas
peut entrer. Cette application est devenue de la bête, concurrençant les petits salons étant fermés jusqu’à nouvel ordre.
obligatoire dans les lieux où le public peut confinés.
Sanlitun, ancien quartier des ambassades,
accéder à nouveau sans entraves. « Comme À Pékin, les quarantaines sont, depuis est le lieu qu’avait choisi Fan Lin, 35
à l’infirmerie, où je renouvelle mon jeudi, supprimées pour les personnes en ans, pour traverser sa quarantaine après
ordonnance, ou dans ces immeubles neufs provenance de provinces dites à faible un long voyage d’affaires à Wuhan. «Je
du Z-Park, dans le quartier mitoyen de risque de contamination. On commence voulais la faire chez moi, ailleurs à Pékin,
Xishanhui, au pied desquels les retraités à décoller des portes ces milliers de mais mon comité de quartier m’a prévenue
ont repris leurs séances matinales de tai- petits boîtiers offerts par la société qu’ils me mettraient à l’hôtel, pour
chi-chuan », dit-il. Les jeunes salariés de Xiaomi, des mouchards high-tech reliés une histoire de mauvaises canalisations
cette annexe de Zhongguancun, la Silicon aux smartphones des volontaires civiques et de tout-à-l’égout. J’ai pu négocier
Valley chinoise, qui, ici, concentre des des comités de quartiers, chargés de une quarantaine dans l’appartement du
startups de jeux Android, ont tous mis faire respecter le confinement. Bien sûr, collègue avec qui j’avais voyagé.» Fan Lin
un terme à leur télétravail. Les livreurs quelques lotissements font du zèle et décrit la présence d’une caméra braquée
de repas s’y ruent à nouveau, mais sans maintiennent ces restrictions. « Je trouve sur sa porte. Et le gardien de l’immeuble
couverts ni baguettes jetables dans leurs ça normal. Sur WeChat circulent des qui, deux à trois fois par jour, faisait
sachets, conformément à une nouvelle vidéos de touristes chinois débarquant la jointure entre elle et le livreur de
réglementation. à Pékin. Une fois quitté l’aéroport, ils repas commandés en ligne. «Je lui ai
Dehors, M. Chen porte un masque sont très excités, s’entassent dans les laissé un pourboire de 20 yuans, il m’a
chirurgical de norme chinoise N95, vendu files de taxis et n’en font qu’à leur tête remerciée et l’a refusé.» Sa quarantaine
1,5 yuan l’unité (20 centimes d’euro). », explique Bao Jin, jeune scientifique est achevée depuis hier mais elle reste
Dans ces confins de Pékin, aux portes des dans l’aérospatiale. Il rappelle que la confinée dans l’attente de résultats :
montagnes et où l’on n’a pas les manières province du Heilongjiang, plus au nord, «Mon collègue et moi sommes juste sortis
du district chic de Chaoyang, le port du enregistre en ce moment de nouveaux cas jusqu’à une clinique à 500 mètres pour un
masque, même les jours de forte pollution, de contamination : des citoyens chinois test d’acide nucléique. Le lieu et l’heure
n’était pas une évidence. Et pourtant il asymptomatiques de retour de Russie. du rendez-vous avaient été fixés pour
s’est imposé vite et partout, bien au-delà Mais d’après un mini-programme de nous. » Fan Lin reste impressionnée par
des transports en commun, où son usage l’application WeChat, qui cartographie l’accompagnement. «Depuis le TGV qui
est obligatoire. les cas confirmés de Covid-19, aucune nous ramenait à Pékin, en passant par le
personne contaminée n’est à signaler personnel de gare, les gens du comité de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

quartier, le gardien : tout le monde a été C’est probablement le cas d’Ilya, jeune Ce texte peut être vu comme le
prévenant, malgré ces masques, ces gants, gérant d’une école d’apprentissage du résultat de vingt ans de travail militant
ces précautions infimes entre nous. Cela mandarin à Pékin. Cet entrepreneur décrit et théorique, qui doit beaucoup au
aide beaucoup à accepter l’isolement.» une reprise compliquée. Une grande partie mouvement altermondialiste.
Sanlitun est aussi le lieu de résidence de de sa clientèle est actuellement hors de Pendant que tout le monde est en train
Michael Pettis, professeur de finance à Chine, tout comme l’un de ses professeurs. de se creuser la tête pour imaginer à
l’université de Pékin, installé en Chine « Elle est née et a grandi à Pékin, partir de rien le fameux monde d’après la
depuis 2002. Sa fac ne devrait pas mais son passeport est étranger. Son crise sanitaire du Covid-19, une vingtaine
rouvrir avant septembre et c’est par travail et sa maison sont ici mais, de d’organisations syndicales, associatives et
visioconférence qu’il fait cours à ses fait, elle n’a pas le droit de retourner environnementales se sont exprimées de
élèves de master. « Après des semaines en Chine actuellement. Une autre est concert dans une seule et même tribune.
d’achats en ligne, je suis retourné dans retournée dans son village natal pendant
les festivités du nouvel an lunaire mais Cet appel peut être vu comme le
la rue faire mes courses alimentaires. La résultat de vingt ans de travail militant
foule est bien là, la température est déjà celui-ci est toujours barricadé. Quant à
la troisième, ses parents refusent qu’elle et théorique, qui doit beaucoup au
estivale et les enfants s’amusent avec les mouvement altermondialiste. Et même si
jets d’eau. Mais à part l’Apple Store, retourne en centre-ville. » Pour couronner
le tout, son école est située au fond d’un ce texte a peu de chances d’être suivi
les gens n’entrent pas vraiment dans les d’effets politiques concrets, il pourrait être
commerces non alimentaires. » « hutong » – petit quartier traditionnel
de Pékin – pittoresque et principalement plus important qu’on ne le pense, pour la
Le Starbucks vend volontiers son résidentiel, accessible par une allée étroite. gauche en particulier.
frappuccino à emporter et gare à celui Le comité de quartier n’envisage toujours > Suivez « Ouvrez les guillemets »
qui enlèvera son masque pour le savourer. pas de faire entrer sa clientèle. Ilya ignore sur Twitter, Facebook et YouTube.
« J’étais à 10 mètres de mes congénères quand la situation retrouvera un semblant
et un garde m’a exhorté à le remettre », de normalité. « À la fin du mois, il va
s’amuse encore M. Pettis. Écharpe brodée nous falloir régler les six prochains mois Brigitte Macron, en son
d’une formule auspicieuse sur l’épaule, de loyer. Puisque les cours ne vont pas
des vendeuses masquées se postent à
Palais, privatise le mobilier
reprendre rapidement, et si le propriétaire PAR LAURENT MAUDUIT
l’entrée des boutiques de fringues, bâillant ne concède pas une forte réduction, on LE DIMANCHE 3 MAI 2020
sans retenue. « Je lis des articles quittera les lieux. » Pas d’élèves, pas
sur l’effondrement social, économique et de professeurs et de fortes charges : Le directeur du Mobilier national veut
politique dans le reste du monde, comme même si ce gérant évoque de « nouveaux organiser une vente aux enchères au
on pouvait en lire il y a encore un mois challenges », notamment via les cours en profit de la Fondation Hôpitaux de
à propos de la Chine. Tout cela semble ligne, un secteur déjà très développé à France présidée par l’épouse du locataire
très loin, ici, à présent. Le futur de la Pékin, il n’est pas sorti de la tempête. de l’Élysée. Problème : le mobilier
Chine ne me semble plus apocalyptique, national est inaliénable, et si de rares
ces craintes de fin du monde sont exceptions sont possibles, les recettes
derrière nous. Cela dit, à en juger par Usul. Le «monde d’après» tombent normalement dans les caisses de
les impressionnants masques à gaz que l’État.
portent en ce moment certains chauffeurs
sera altermondialiste ou ne
C’est peu dire qu’entre le Second Empire
de taxi, des Pékinois se préparent encore sera pas
et la Ve République, il y a des points de
au pire. » Ce professeur s’interroge sur PAR USUL
LE LUNDI 4 MAI 2020 ressemblance innombrables. Quiconque
la reprise de la consommation, au-delà
suit l’actualité peut en déceler des indices
du quartier branché de Sanlitun : « Ici,
quasi quotidiens. Un système de pouvoir
c’est comme si les gens avaient perdu
personnel et autoritaire, des obligés du
l’habitude de faire du shopping ou qu’ils
Palais experts en gestes de courtisanerie en
réfléchissaient à épargner un peu plus.
tous genres, une presse servile détenue par
Mais à travers la Chine, il ne fait pas de
les dignitaires du régime : chaque jour qui
doute que beaucoup de gens, travailleurs
passe en apporte une nouvelle illustration.
migrants, jeunes, indépendants, employés
de restaurants et de l’industrie du service, © Wikimedia/Guillaume Paumier/CC BY 3 0
La place occupée sur la scène publique par
ont perdu leur job ou souffert d’une l’épouse du chef de l’État constitue aussi
Une vingtaine d’organisations syndicales,
importante baisse de revenus. » l’un de ces indices nombreux suggérant
associatives et environnementales ont
que la France baigne toujours dans une
appelé à préparer « le jour d’après ».
culture néo-monarchique.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

La preuve, c’est cette stupéfiante mise française du géant américain de la gestion Brigitte Macron a un message à faire
en scène à laquelle on vient d’assister d’actifs, Blackrock, qui a de grandes passer, un seul : elle veut que l’on
ces derniers jours au profit de Brigitte ambitions en France. sache que cette fonction honorifique de
Macron. Dans un premier élan, on serait présidente de la Fondation est devenue,
tenté d’en sourire, tant cette médiatisation crise sanitaire oblige, un job à plein temps.
organisée paraît maladroite. Mais derrière « Du non-stop ! », a-t-elle confié à
cette mise en scène, il y a un fait plus l’investigateur de Paris-Match, qui a son
grave qui, lui, n’a rien d’anecdotique : rond de serviette dans toutes les chaînes
le projet de privatisation de pièces du d’infos en continu. Et plus loin, elle en dit
Mobilier national, dans des conditions de encore plus : « À ce jour, on a collecté
légalité qui apparaissent incertaines. 30 millions d’euros. Avec ces fonds, on a
Commençons donc l’histoire par son d’emblée pu répondre à l’appel au secours
début. Ainsi Brigitte Macron veut donner des hospitaliers. »
à voir à l’opinion qu’elle a ses Poli, le journaliste n’a pas gâché
bonnes œuvres. La frivole mais bigote l’ambiance, et s’est gardé de lui faire
impératrice Eugénie (1826-1920), épouse observer que ces 30 millions d’euros
de Napoléon III, était experte en la ne constituaient qu’une minuscule goutte
matière : l’histoire a retenu qu’elle avait d’eau pour compenser les suppressions
renoncé à la parure de diamants offerte par de postes, les suppressions de lits
la ville de Paris pour en consacrer la valeur Le n° 3704 du 30 avril au 6 mai 2020 © Paris Match hospitaliers, les fermetures de sites ou
à la fondation d’une maison d’éducation Dans ce petit microcosme dans les d’hôpitaux décidées ces dernières années
pour les jeunes filles pauvres ; la sommets du pouvoir, faire la charité, c’est par son mari et ces prédécesseurs.
bigote mais peu frivole Bernadette Chirac bien ; le faire savoir, c’est mieux. Sous
Napoléon le Petit, la presse à la botte Il ne lui a pas plus demandé des détails sur
avait son opération des pièces jaunes, si le projet loufoque qu’elle avait concocté
complaisamment relayée, comme si nous du régime, celle possédée par le très
corrompu duc de Morny, le demi-frère avec le directeur du Mobilier national,
étions toujours sous l’empire, par tous les Hervé Lemoine, pour apporter quelques
grands médias et prise en charge par les de l’empereur, ou celle contrôlée par le
spéculateur Jules Mirès, se chargeait de recettes complémentaires à la Fondation.
enfants des écoles publiques. Et cela, c’est bien regrettable, car c’est
faire connaître au pays la générosité de
Dans cette même tradition, Brigitte l’impératrice. la suite de notre histoire, qui permet de
Macron, elle, a choisi de prolonger mieux comprendre comment fonctionne
l’œuvre de Bernadette Chirac en prenant Sous Emmanuel Macron, c’est la presse notre monarchie républicaine.
à son tour, le 12 juin 2019, la contrôlée par le milliardaire Arnaud
Lagardère qui fait le même office. Avec Cette suite de l’histoire, c’est Le Figaro
présidence de la Fondation Hôpitaux de qui la raconte. « Le Mobilier national
Paris-Hôpitaux de France. Elle siège à cette formidable couverture : « À l’Élysée,
elle se bat pour les hôpitaux ». Comme cède certains de ses trésors pour soutenir
son conseil aux côtés de nombreuses les hôpitaux », titre le quotidien, qui
personnalités parisiennes, parmi lesquelles pour faire oublier que toute l’année
écoulée, son président de mari a fait poursuit : « Afin de “contribuer à l'effort
Jean-François Cirelli, le PDG de l’antenne de la Nation pour soutenir les hôpitaux”, le
exactement l’inverse : « À l’Élysée, il s’est
battu contre les hôpitaux ». Mobilier national va organiser une vente
aux enchères inédite. Une partie de ces
Un journaliste courtisan, travaillant collections sera cédée lors des Journées
comme rédacteur en chef dans un journal du Patrimoine, les 20 et 21 septembre.
qui l’est tout autant, Paris-Match pour être Jusque-là, la vieille institution vendait
précis, a donc été convoqué au palais de régulièrement quelques objets déclassés,
l’Élysée pour faire le plus joli reportage sans en faire de grande publicité. Cette
possible, sur papier glacé, à la gloire de fois-ci, il s'agit de voir large : tous les
l’épouse du chef de l’État. « Vendredi 24 bénéfices de la vente seront reversés à la
avril, 14h30 : Brigitte Macron a surgi, Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de
souriante, coquette » : cela commence France, présidée par Brigitte Macron. »
ainsi, de manière totalement insipide, et
cela se poursuit ainsi interminablement sur Le Figaro ajoute: « “Nous choisirons du
six longues pages. mobilier qui n'a ni valeur patrimoniale, ni
valeur d'usage”, explique Hervé Lemoine,
directeur du Mobilier. La liste sera

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

établie à l’unanimité des conservateurs, principe : « Les biens faisant partie du permettra de le savoir. On pourra alors
afin d’éviter le procès en “dilapidation domaine public mobilier sont inaliénables vérifier si ce sont bien « des armoires de
des bijoux de famille”. Les collections et imprescriptibles. » guingois » qui sont vendues.
publiques sont réputées inaliénables – La seule exception possible, c’est que le
sauf en cas de déclassement – et le mobilier dont la cession est envisagée soit
Mobilier national ne tient pas à apparaître préalablement déclassé. Et si déclassement
comme celui qui braderait un héritage. il y a, c’est que le meuble en question
Même pour la bonne cause. » n’a plus grande valeur ou a été dégradé.
Problème : le directeur du Mobilier Autrement dit, le Mobilier national ne peut
national a-t-il le droit de procéder à une pas vendre « certains de ses trésors »,
telle vente aux enchères ? Et dans cette comme le raconte Le Figaro ; et si la loi
hypothèse, peut-il décider d’affecter les est respectée, la vente aux enchères risque © DR
recettes d’une telle privatisation à qui il de ne pas rapporter grand-chose.
Reste l’autre question, plus délicate :
veut, et en l’occurrence à la fondation Dans son entretien avec La Tribune de un service de l’État, qui encaisse une
présidée par Brigitte Macron ? l’art, réalisé pour essayer de se justifier, telle recette, qui est donc de l’argent
Avant d’essayer de répondre à ces Hervé Lemoine le dit lui-même : « Ces public, peut-il affecter cet argent public
questions, une précision s’impose : aliénations sont nécessaires pour nous à une fondation ? Le fait que la
Brigitte Macron et Hervé Lemoine – pour au moins deux raisons : la première fondation, qui dispose d’une mission
nommé directeur du Mobilier national pour moi est qu’elles vont nous permettre d’intérêt public, puisse recevoir des dons
le 24 janvier 2018, donc sous la de mieux séparer, pardon de la trivialité de ne fait naturellement pas débat.
présidence d’Emmanuel Macron – se ma comparaison, le bon grain de l’ivraie.
Mais le Mobilier national peut-il,
connaissent très bien et sont proches. C’est Dans nos dépôts nous conservons dans les
lui, figurer parmi les donateurs ?
le directeur lui-même qui le souligne à la mêmes conditions des chefs-d’œuvre et des
Responsable sur ses propres deniers en cas
faveur d’un entretien avec La Tribune armoires de guingois. » Ce sont donc des
d’irrégularité, un comptable public a-t-il
de l’art : « Quitte à agacer les grincheux, œuvres de second rang qui devraient être
donné son accord à une telle opération ? La
je crois que les très bonnes relations que déclassées puis vendues aux enchères.
question est naturellement beaucoup plus
j’entretiens avec Brigitte Macron, n’ont Et le directeur poursuit : « Une vente, sinon délicate.
pas besoin de ce type de comportement. » de prestige – les pièces ne le sont pas
C’est un avocat, Régis de Castelnau
Hervé Lemoine avait d’ailleurs été au –, mais un peu médiatisée à la manière
qui, sur un blog, a le premier levé
centre d’une première polémique à la fin des ventes de mobilier d’hôtel, ou des
le lièvre et est à l’origine de toute la
de 2018, car c’est sur lui que s’était actions de solidarité. J’ai assisté plusieurs
polémique : « Cette opération, s’insurge-
appuyée Brigitte Macron pour piloter de fois à des ventes au profit de telle ou
t-il, est menée exclusivement dans l’intérêt
fastueux travaux au sein de la salle des telle cause, et c’est plus la cause qui
personnel de Madame Macron. Sur le
fêtes du Palais de l’Élysée à la fin de 2018 importe alors que le bien acquis. C’est
plan juridique, cela ne semble pas
(lire ici l’article de Challenges), pour un cette dernière solution qui m’a semblé la
permettre de justifier le déclassement
coût évalué à près de 500 000 euros – des plus intéressante, et c’est ce que nous
de biens publics inaliénables pour les
travaux qui avaient choqué le pays car ils permettra une vente au bénéfice de la
vendre à l’encan. Ce montage semble bien
intervenaient au plus fort de la crise des Fondation des Hôpitaux de Paris. »
justiciable de l’application de l’article
« gilets jaunes », déclenchée par trop de Concevons donc que la procédure ne 432–15 du code pénal qui sanctionne
souffrances sociales. contrevient pas à la loi – seul, l’examen des le détournement de biens publics. De
Le Mobilier national, «une pièces soumises à la vente aux enchères plus celui-ci serait double, d’abord les
institution à bout de souffle» meubles dont on va quand même rappeler
que Monsieur et Madame Macron n’en
selon la Cour des comptes
sont pas les propriétaires et qu’ils
Hervé Lemoine veut-il donc procéder à appartiennent à tous les Français. Ensuite
une privatisation, par le truchement d’une les fonds recueillis sont évidemment des
vente aux enchères, qui contreviendrait fonds publics, et les voilà attribués à
à la loi ? La réponse à cette première Madame Macron personne privée pour
question est assez simple : en droit, le faire reluire sa communication. Enfin les
mobilier national est inaliénable. Dans époux Macron ont pris cette initiative en
une circulaire en date du 15 avril 2019, tant que personnes publiques. Ils auraient
Édouard Philippe en rappelait d’ailleurs le dû le faire en théorie exclusivement pour

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

des motifs d’intérêt général. Or le produit Et il ajoute : « Sur le plan juridique, ce peut procéder à l’appropriation de biens
de la vente sera versé à Madame Macron don prendra la forme d’une subvention publics pour les utiliser dans des bonnes
personne privée en tant que présidente de et sera versé conformément à la œuvres personnelles et sa campagne
l’organisme privé Fondation des hôpitaux réglementation applicable en la matière. autopromotionnelle.
de France. Les administrations de l’État sont
autorisées à accorder des subventions du
Prolonger
« Ce mélange des genres public-privé,
moment qu’elles sont justifiées pour un En réponse à nos questions, le directeur du
poursuit l’avocat, cette double casquette
but d’intérêt général. L'article 10 de la loi Mobilier national, Hervé Lemoine, nous
que l’on porte en étant des deux côtés
no 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux a assuré que la légalité de l’opération
de la barrière est sanctionnée par
droits des citoyens dans leurs relations envisagée était indiscutable. À l’appui, il
le code pénal et l’article 434–12 du
avec les administrations autorise toute nous a adressé cette note ci-dessous :
code pénal qui sanctionne la “prise
illégale d’intérêts”. Le caractère “intérêt autorité administrative (dont font partie, « 1. Sur le plan budgétaire, cette décision
général” de la décision de la vente à bien sûr, les administrations de l’État, cf. relève d’un choix de réallocation interne
l’encan du mobilier national doit être article 1er) à attribuer des subventions à des crédits, qui est autorisé par la LOLF
chimiquement pur. Or en la circonstance des personnes de droit privé, ce qui inclut [Loi organique relative aux finances
le fait d’en attribuer le produit à la les fondations d’utilité publique comme la publiques].
structure privée présidée par Madame Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de Celle-ci prévoit en effet que les crédits
Macron fait peser un lourd soupçon sur France. » sont votés limitativement par mission et
la motivation en la polluant avec un par programme mais au sein d’un même
Quoi qu’il en soit, il faut admettre
caractère privé. Monsieur et Madame programme (en l’espèce le programme
que l’affaire est totalement baroque, car
Macron en tant que personnes publiques n° 131) – et, a fortiori, d’une même
de mémoire de hauts fonctionnaires à
ont la surveillance et l’administration action (ici, l’action n° 2 : « Soutien
Bercy, on ne connaît guère d’autres
de la décision de cette vente. En tant à la création, à la production et
administrations qui fassent de la sorte des
que personne privée, Madame Macron à la diffusion des arts visuels ») –
dons à des organismes d’intérêt public. Et
destinataire des sommes a un intérêt la répartition des crédits indiquée en
on se doute bien que ce projet n’aurait
personnel privé, Monsieur Macron en tant annexe du projet de loi de finances
jamais vu le jour, si Brigitte Macron ne
qu’époux de celle-ci, un intérêt personnel n’est qu’indicative et les responsables
l’avait pas demandé, ou si le directeur
indirect également privé. Dura lex sed opérationnels disposent d’une très grande
du Mobilier national n’avait pas voulu lui
lex. » latitude pour faire évoluer l’utilisation
faire ce cadeau.
C'est ce billet de blog qui a enflammé les des crédits du moment que ceux-ci
Sans cesse critiqué par la Cour des sont utilisés pour la réalisation de la
réseaux sociaux.
comptes – on peut consulter ici ses mission pour laquelle ils ont été votés
Interrogé par Mediapart sur la légalité critiques les plus récentes –, le Mobilier et ne dépassent pas l’enveloppe globale
de l’affectation de ces sommes, Hervé national est par ailleurs réputé être assignée au programme – c’est le principe
Lemoine nous a avoué ne pas être « un depuis de longues années une véritable de fongibilité. Il s’agit même là du
grand spécialiste » de ces questions pétaudière. Et Hervé Lemoine avait dû fondement de la LOLF, adoptée dans le
de droit, mais nous a fait valoir qu’il répliquer aux magistrats financiers en but précis de laisser plus de liberté du
avait obtenu le feu vert de sa tutelle, faisant valoir dans Le Figaro début 2019 gestionnaire.
le ministère de la culture, et qu’il que le Mobilier national, « ce n’est pas une
avait eu l’assurance fournie par l’une caverne d’Ali Baba mal gérée ». En l’espèce, la décision du Mobilier
de ses collaboratrices, la conseillère national ne conduit pas à un dépassement
Et voici qu’un an plus tard, une des crédits alloués à l’action « Soutien à la
d’État Emmanuelle Petitdemange, que la
nouvelle polémique reprend. Polémique création, à la production et à la diffusion
procédure était régulière.
récurrente, dont on connaît la raison des arts visuels » ni même, en son sein,
Dans le prolongement de ce premier profonde : dans ce système institutionnel à un dépassement des crédits alloués au
échange, Hervé Lemoine est revenu vers très antidémocratique, le chef de l’État Mobilier national puisque la destination
nous et nous a adressé une note que l’on dispose de tous les pouvoirs – on le initiale des crédits de l’institution a été
peut consulter sous l’onglet « Prolonger » voit bien en ces temps de crise sanitaire, réorganisée pour prendre en compte cette
associé à cet article. Il fait en particulier où un homme seul décide en lieu et initiative. Par ailleurs, les fonds donnés à
valoir que « sur le plan budgétaire, cette place de tout un pays ; et son épouse, la Fondation seront utilisés pour un projet
décision relève d’un choix de réallocation qui dans une véritable démocratie ne qui entre dans le champ de ses missions
interne des crédits, qui est autorisé par devrait avoir aucune existence publique, et prend appui sur son savoir-faire :
la loi organique relative aux finances dispose d’un directeur et d’un chef de afin de faire bénéficier la Fondation de
publiques ». cabinet payés sur fonds publics – et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

l’expertise technique du Mobilier national convention avec l'organisme de droit privé La CAF a alors recalculé le montant de
en plus de son soutien financier, il est qui en bénéficie, définissant l'objet, le toutes les prestations qu’elle a versées à
prévu que cette aide soit utilisée à un montant, les modalités de versement et les Lamia depuis lors. « Ils m’ont demandé
projet de réaménagement des lieux de conditions d'utilisation de la subvention près de 75 000 euros », s’étrangle-t-elle.
détente des patients et des soignants en attribuée (article 10 de la loi n° 2000-321 Encore aujourd’hui, malgré une décision
s’appuyant sur les représentants de la du 12 avril 2000). En l’espèce, que la du Conseil d’État en sa faveur – que
jeune création et s’insère ainsi parmi les vente dépasse ou non les 23 000 euros, il nous avons pu consulter –, l’auxiliaire de
4493 projets d’amélioration de l’accueil est prévu qu’une convention soit conclue vie continue de subir des prélèvements
et du confort des hôpitaux menés par la entre le Mobilier national et la Fondation de la part de la CAF de l’Hérault, où
Fondation depuis 1989. pour définir précisément, outre le montant elle est désormais installée. « Les dettes
1.Sur le plan juridique, ce don prendra et les modalités de versement de la s’affichent tout le temps sur mon compte
la forme d’une subvention et sera subvention, son objet et ses conditions CAF, soupire-t-elle. Je ne perçois aucune
versée conformément à la réglementation d’utilisation. aide alors que je suis mère célibataire. En
applicable en la matière. Il va sans dire que nous sommes encore avril, j’ai touché zéro euro. » Fin mars
dans une discussion avec la Fondation et et fin avril, les APL qu’elle aurait dû
Les administrations de l’Etat sont percevoir ont été intégralement prélevées,
autorisées à accorder des subventions du notamment sa Directrice générale, Mme
Danuta Pieter, sur la définition précise du comme l’atteste son compte CAF – dont
moment qu’elles sont justifiées pour un but elle nous a fait parvenir une copie.
d’intérêt général. projet que nous porterons ensemble. Mais
comme vous l'aurez compris cette action Le 13 avril, Emmanuel Macron a annoncé
- L'article 10 de la loi n° 2000-321 s'inscrit aussi dans notre plan de soutien « une aide exceptionnelle aux familles les
du 12 avril 2000 relative aux droits à la jeune garde du design français dont plus modestes, avec des enfants, afin de
des citoyens dans leurs relations avec nous souhaitons qu'elle puisse être bien leur permettre de faire face à leurs besoins
les administrations autorise toute autorité intégrée aux réflexions futures concernant les plus essentiels ». Celle-ci s’élèvera à
administrative (dont font partie, bien le design d'espace au sein des hôpitaux. » 150 euros par foyer, plus 100 euros par
sûr, les administrations de l’Etat, cf. enfant à charge. Elle devrait être versée à
article 1er) à attribuer des subventions partir du 15 mai. Mais Lamia ne l’attend
à des personnes de droit privé, ce qui Pendant la crise, des même pas. « On a l’impression qu’ils
inclut les fondations d’utilité publique nous donnent de la main droite pour nous
comme la Fondation Hôpitaux de Paris-
familles asphyxiées par les
mettre un coup de poing avec la gauche. »
Hôpitaux de France. Par subvention, on retenues des CAF
entend « les contributions facultatives PAR CÉCILE ANDRZEJEWSKI
LE LUNDI 4 MAI 2020
de toute nature, valorisées dans l'acte
d'attribution, décidées par les autorités Alors que le gouvernement a promis
administratives, justifiées par un intérêt une aide exceptionnelle aux foyers les
général et destinées à la réalisation d'une plus précaires, les Caisses d’allocations
action ou d'un projet d'investissement, à la familiales continuent d’effectuer des
contribution au développement d'activités retenues sur les prestations versées en
ou au financement global de l'activité de trop à certains bénéficiaires. Au risque
l'organisme de droit privé bénéficiaire Le siège de la Caisse d'allocations familiales de
d’aggraver la situation des plus démunis. Gironde, à Bordeaux © Mehdi Fedouach / AFP
» (article 9-1 de cette même loi).
Pour Lamia, comme pour tant d’autres De nombreux foyers risquent de connaître
- En l’espèce, le but d’intérêt général de familles précaires, la vie dans ces temps une situation comparable : recevoir d’une
la subvention octroyée par le Mobilier de crise sanitaire et sociale tient de la main une aide exceptionnelle, tandis que
national à la Fondation ne fait aucun survie. Elle se débat dans les difficultés les Caisses d’allocations familiales leur
doute – cette fondation a une mission et en plus doit se battre contre des reprendront bien plus de l’autre. Car
globale d’amélioration du mieux-être Caisses d’allocations familiales (CAF) en pleine crise sanitaire et sociale, les
des patients et est elle-même reconnue inflexibles, même dans cette période de CAF continuent d’effectuer des retenues
d’utilité publique (décret du 20 décembre confinement. Depuis 2013, Lamia bataille sur le versement des aides d’allocataires
1994). avec la CAF des Bouches-du-Rhône, à ayant des indus – c’est-à-dire des sommes
Lorsqu’une subvention dépasse les 23 000 la suite d’une fausse déclaration de son perçues que la CAF estime leur avoir
euros annuels (seuil défini par le décret ex-conjoint : « Pour m’attaquer, il leur versées à tort.
n° 2001-495 du 6 juin 2001), l’autorité a dit qu’il vivait encore avec moi, alors
administrative est tenue de conclure une que je suis mère isolée depuis 2005. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

D’après Jean-Baptiste Hy, directeur j’avais peur. Mais si je ne travaille pas suspension de toute saisie et retenue
comptable et financier de la Caisse maintenant, mon métier ne sert à rien. de la part des CAF durant la crise,
nationale des allocations familiales (Cnaf), Comme je suis dans le soin, j’ai pu mettre et a même lancé une pétition en ce
sur les 90 milliards d’euros de prestations mes plus petits enfants à l’école et les plus sens. « En temps de crise, alors que
versés chaque année, 2,5 milliards d’euros grands se gardent tout seuls. » la plupart des associations caritatives
seraient des indus. Seuls 15 % d’entre ont dû fermer leurs portes, ces retenues
eux seraient frauduleux, le reste serait aggravent la précarité des familles.
plutôt lié à des erreurs, de l’allocataire De très nombreux foyers se trouvent
ou de l’organisme. « Les prestations que privés d’une partie ou de la totalité
nous versons sont d’une complexité inouïe. de leurs allocations familiales, de la
Le RSA et la prime d’activité dépendent Extrait d'un compte CAF d'une famille prime d’activité, du RSA, d’une aide
des ressources, mais les revenus des dont les deux personnes sont au chômage. au logement ou d’une allocation aux
bénéficiaires changent tout le temps. Si on Au cabinet de Christelle Dubos, secrétaire personnes handicapées, peut-on lire. […]
devait attendre d’avoir les informations d’État auprès du ministre des solidarités Nous demandons l’application de mesures
exactes, on ne les payerait jamais. Donc et de la santé, on assure « travailler avec exceptionnelles pour les allocataires des
on paye et ensuite on procède au les CAF pour que le recouvrement de ces CAF qui, eux aussi, ont des besoins
recouvrement en cas d’indu. » indus, qui datent d’avant la crise, puisse immédiats de trésorerie. »
être le plus souple possible ». L’action
Mariem, comme tant d’autres, se retrouve ministérielle est « encore en cours » « Il faut un moratoire », insiste l’avocat,
piégée dans ce labyrinthe administratif. d’élaboration, même si le cabinet soutient égrenant les situations de ses clients.
Mère seule elle aussi, elle se démène « qu’il a [cette question] dans le viseur » Le 4 avril, Madame P. a ainsi reçu
comme elle peut avec ses six enfants. « En car « la situation actuelle pèse, on le sait, un courrier de la CAF l’informant que
ce moment, j’en ai pour 300 euros de sur les familles les plus précaires ». « pour rembourser [son] trop-perçu »,
courses par semaine, lâche-t-elle. J’ai des cette dernière retiendrait 172,30 euros sur
ados, ils mangent énormément ! Et il n’y Maître David Bapceres, qui s’est fait une ses allocations le 5 mai prochain. Puis
a plus de cantine. Avant, je cherchais les spécialité des contentieux avec les Caisses elle lui versera dix jours plus tard, contre
promotions, je choisissais les magasins d’allocations familiales, juge que cette toute logique, l’aide exceptionnelle de
pas chers, j’allais au marché pour les démarche est loin d’être suffisante. Avec 100 euros. Le 6 avril, Monsieur A. a, lui,
fruits et légumes, mais là, je dois tout ses confrères de l’Association des avocats subi une retenue de 215,50 euros sur les
faire au supermarché d’à côté, où les en droit des prestations sociales, ils ont aides auxquelles il a droit – allocations
prix sont très élevés… » À l’annonce déjà été contactés par près de 900 familles familiales et complément familial. Or,
du confinement, elle a aussi emprunté depuis le début de la crise. Mais l’avocat selon Maître Bapceres, « paradoxalement,
de l’argent à son frère afin d’acheter un estime à plusieurs centaines de milliers le le problème s’avère assez simple, il
ordinateur « aux plus grands, pour qu’ils nombre de foyers touchés par ces retenues. suffirait de suspendre les retenues ».
ne soient pas perdus à l’école, parce qu’ils Pas si facile pourtant, d’après Jean-
ne peuvent pas faire leurs devoirs sur un Baptiste Hy. Le directeur comptable et
téléphone ». financier de la Caisse nationale des
Depuis 2016, elle se débat, elle, avec allocations familiales rappelle que les
la CAF de Grenoble, pour des indus indus « ne constituent pas un revenu qu’on
qu’elle conteste. « J’ai gagné au tribunal prend à l’allocataire, mais une somme qui
administratif, ils n’ont plus le droit de lui a été versée à tort ». Les plans de
me prélever sur le RSA et les APL. Je recouvrement, rappelle-t-il, ont parfois été
dois retourner au tribunal le 15 mai mis en place des années plus tôt, puisque
pour le jugement sur les allocations leur durée moyenne s’élève à deux ans.
familiales. » Pourtant, au total, « ils [lui] Mais, alors qu’en ce moment chaque euro
ont retenu 250 euros en mars et 500 compte, pourquoi ne pas au moins les
euros en avril ». Comme elle n’a pas pu suspendre le temps que la crise passe ?
payer la facture d’Internet, sa connexion Extrait d'un courriel transmis à la CAF. « On a écrit aux CAF pour réviser les
a été coupée pendant un temps, alors « Parfois, les CAF prélèvent la totalité plans de recouvrement des allocataires
même que c’est par voie électronique que des aides. En face, on a des gens qui qui en font la demande. S’ils le réclament,
ses enfants reçoivent leçons et devoirs. ne survivent que grâce à la banque on peut réexaminer leur dossier. On peut
Aide-soignante, elle a repris du service alimentaire. Ils n’en peuvent plus », décider de moduler dans certains cas
dans deux Ehpad fin mars. « Au début, explique David Bapceres. Il réclame la précis, mais suspendre pour tout le monde,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

ce serait très difficile. Il faudrait modifier « Progressivement, nous parviendrons de millions de masques chirurgicaux (lire
le système d’information et, vu le temps à une situation classique où tous les ici). Avec d’un côté les Français qui
que cela prend, la crise sera probablement Français pourront, sans risque de pénurie, pourront en acheter, et les autres qui
finie », défend-il. D’autant que, selon lui, se procurer des masques “grand public” devront se contenter du tissu.
la Cnaf ne peut pas prendre cette décision dans tous les commerces », a déclaré • Efficacité enjolivée et incertitudes
de son propre chef. « Il s’agit d’argent mardi Édouard Philippe. « Grâce à la scientifiques
public, seul le ministère peut décréter une mobilisation de tous, il y aura donc assez La communication de l’exécutif au sujet
telle mesure. » Le même ministère qui de masques dans le pays pour faire face au des performances des modèles « grand
affirme avoir la question des indus « dans 11 mai », a-t-il promis. public » est pour le moins contradictoire.
le viseur » mais qui tarde à faire un geste, Vu le manque de masques chirurgicaux D’un côté, les autorités rappellent, à
très concret, face à la détresse de Lamia, et le fiasco de l’approvisionnement des raison, que ce masque n’est pas à lui seul
de Mariem et des autres. soignants (lire ici), le gouvernement a un rempart face au virus, et qu’il n’est
dû trouver une alternative dans l’urgence. qu’un complément de la distanciation
Résultat : la France est le seul pays sociale et des gestes barrières.
Covid-19: des masques d’Europe qui a misé sur l’équipement De l’autre, plusieurs membres du
«grand public» pour cacher massif en masques en tissu. gouvernement n’ont pas hésité à enjoliver
la pénurie leur efficacité. « Les masques grand public
PAR KARL LASKE, YANN PHILIPPIN ET ANTTON nous paraissent […] garantir la sécurité
ROUGET
LE LUNDI 4 MAI 2020 sanitaire de ceux qui en disposent »,
a indiqué le premier ministre Édouard
Philippe lors de sa conférence de presse du
19 avril.
« Ce masque, il offre une capacité de
filtration de l’ordre de 90 %, c’est-à-
Des aides-soignantes du service d’aide à domicile dire qu’il a quasiment la même filtration
d’Excideuil, en Dordogne, fabriquent des masques en tissu,
22 avril 2020 Dans l'usine de vêtements Saint- le 15 avril © Romain LONGIERAS / Hans Lucas / AFP
qu’un masque destiné aux soignants »,
James (Manche) © Damien Meyer / AFP ajoutait quatre jours plus tard sur
Faute de masques chirurgicaux, le En moins de deux mois, l’État et ses
France 2 le ministre de la santé Olivier
gouvernement a créé en deux mois une partenaires ont réussi à créer, fabriquer
Véran, en montrant un exemplaire aux
filière de masques anti-postillons en tissu. et labelliser le premier modèle du genre
téléspectateurs. « Ce sont des masques
La France est le premier pays européen destiné à une production industrielle.
pour protéger, pour participer à la
à expérimenter massivement ces modèles L’exécutif a mobilisé 242 entreprises
protection des gens. »
ni certifiés, ni normés et scientifiquement textiles françaises, qui ont déjà produit 41
millions de masques en trois semaines. Pourtant, les masques « grand public
mal connus.
Mais aussi les couturières et couturiers » n’apportent pas de garantie de
Fini les discours sur la prétendue inutilité amateurs, invités à participer à l’effort de protection individuelle à ceux qui les
du masque. Comme l’a indiqué mardi le guerre. portent, contrairement à ceux destinés aux
premier ministre Édouard Philippe lors de soignants : les FPP2 (les masques de
l’annonce de son plan de déconfinement, Toutefois ce pari pose question. L’État
protection, les plus performants, conçus
les masques seront obligatoires dans les a défini des critères de qualité, afin que
pour empêcher d’inhaler le virus) et les
transports et fortement recommandés dans les masques filtrent 70 à 90 % des
chirurgicaux (conçus pour empêcher leur
l’espace public. particules. Mais il a lancé sur le marché,
porteur de contaminer les autres, mais qui
sans disposer de recul expérimental, des
Mais, faute de disposer de masques protègent des gouttelettes et postillons).
masques qui ne correspondent à aucune
chirurgicaux en nombre suffisant, une norme et certification officielle. Ils sont « Ces masques n’ont pas été soumis à
grande partie de la population devra se d’ailleurs interdits chez les soignants, l’ensemble des tests d’efficacité prescrits
contenter de masques en tissu lavables et vu les incertitudes scientifiques sur leur par les normes en vigueur », explique
réutilisables, des masques baptisés « grand efficacité. l’Institut national de recherche et de
public », dont l’exécutif a fait la promotion sécurité pour la prévention des accidents
toute la semaine. Les Français pourront en Le recours aux masques en tissu pose aussi
du travail et des maladies professionnelles
acheter à partir de lundi chez les buralistes un problème d’inégalité en matière de
(INRS), en rappelant que « le peu d’études
ou dans les grandes surfaces, pour des prix protection contre le Covid-19. La grande
scientifiques sur les performances de
variant de 2 à plus de 10 euros. distribution vient en effet d’annoncer la
mise en vente progressive de centaines

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

filtration des masques en tissu montrent Interrogé par Mediapart, le ministère de dans un supermarché tout le monde en
une efficacité de filtration inférieure à la santé répond que la note du 21 mars porte, et que les gens ne font pas n’importe
celle des masques chirurgicaux ». s’inscrit dans le contexte de l’équipement quoi avec leurs masques bien sûr, cela
La seule étude randomisée comparant de certains soignants en masques en tissu va faire en sorte que beaucoup moins de
leur efficacité à celle des masques qui n’étaient « pas testés », et qu’elle ne gouttelettes vont être émises à la parole
chirurgicaux, portant sur 1 600 membres concerne que leur usage médical. dans l’environnement, et en complément
du personnel de 14 hôpitaux vietnamiens Le ministère s’est contenté d’indiquer que de la distanciation sociale, c’est quand
pendant le Sras, a été publiée dans le l’usage des masques « grand public » même un net plus », considère-t-elle.
British Medical Journal en 2015. Elle a été validé par l’Agence nationale de « Le sujet c’est que tous les Français
concluait que « la pénétration des masques sécurité du médicament (ANSM), mais doivent porter un masque pour que
en tissu par des particules était de près de n’a pas souhaité nous dire sur quelle base collectivement on se protège. Vous vous
97 % et [pour] les masques médicaux de scientifique. souvenez de la campagne contre le sida,
44 % ». Les autorités précisent que ces masques “Ça ne passera pas par moi”, là, c’est
« La rétention d’humidité, la réutilisation constituent seulement un « moyen de pareil : je ne serai pas un transmetteur
des masques en tissu et une mauvaise réduction du risque complémentaire » aux du virus, donc je mets un masque »,
filtration peuvent entraîner un risque gestes barrières, offrant une « protection » ajoute Jacques-Hervé Lévy, le directeur
accru d’infection, signalait la célèbre dans les situations de la vie quotidienne, général de l’Institut français du textile et
revue. Des recherches supplémentaires qui n’ont rien à voir avec « ce que de l’habillement (IFTH), associé au projet
sont nécessaires pour éclairer l’utilisation rencontre un soignant dans un service de du gouvernement.
généralisée des masques en tissu à réanimation ».
l’échelle mondiale. » « C’est adapté au risque de transmission
dans la population », considère lui aussi
le professeur Didier Lepelletier, qui a
cosigné la note du 21 mars en tant
président du conseil scientifique de la
SF2H, et qui copréside le groupe Covid-19
du Haut Conseil de la santé publique
(HCSP). « C’est moins bien qu’un masque
chirurgical et bien sûr moins bien qu’un
Des travailleurs prennent le train en gare du masque FFP2, mais le masque grand
Nord, le 28 avril © Thomas COEX / AFP
public est une mesure complémentaire –
Tous les médecins interrogés s’accordent
après la distance physique, l’hygiène des
à dire que le dispositif ne convient pas en
mains et les gestes barrières », précise-t-il.
milieu hospitalier. À la mi-mars, la pénurie
• Une stratégie de protection collective Étude de l'efficacité de masques en tissu par des
de chirurgicaux était telle que certains chercheurs néerlandais, qui ont publié une étude
soignants ont commencé à s’équiper en Si les masques en tissu ne protègent dans la revue «PlosOne» en 2009 © PlosOne
masques en tissu après avoir lancé des qu’imparfaitement les individus, le Cette stratégie s’appuie sur deux études
appels locaux auxquels des industriels du gouvernement, ainsi que les experts scientifiques publiées en 2009 et 2013,
textile ont répondu. Certains hôpitaux ont interrogés par Mediapart, estiment qu’ils dans le contexte de la pandémie de grippe
même passé des commandes. peuvent assurer une protection collective. A H1N1. Elles montrent que des masques
Son port « par le plus grand nombre a pour en tissu artisanaux, même fabriqués avec
Pour stopper le mouvement, la Société
objectif de freiner la contamination », car de simples tee-shirts, sont certes moins
française des sciences de la stérilisation
les masques « permettent de bloquer en performants que ceux des soignants, mais
(SF2S) et la Société française d’hygiène
grande partie l’expulsion de gouttelettes parviennent tout de même à filtrer une part
hospitalière (SF2H) ont publié le 21
contaminantes », indique le ministère de la significative des particules, et contribuent
mars une recommandation déconseillant
santé à Mediapart. donc à limiter la propagation du virus.
formellement l’usage de masques en
tissu comme « solutions palliatives pour « L’important c’est le double port par les Conclusion de l’étude de 2013, réalisée
couvrir les besoins des soignants et des gens [émetteur des postillons et récepteur par des chercheurs de l’université de
usagers des établissements ». « Il n’existe – ndlr] », explique la docteur Dominique Cambridge : les masques en tissu
pas de preuve scientifique de l’efficacité Abiteboul, conseillère médicale au Groupe faits maison « doivent seulement être
des masques en tissu », insiste cet avis. d’études et de recherches sur l’exposition considérés en dernier recours pour
des soignants (GERES). « Si par exemple

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

prévenir la transmission de gouttelettes L’ingénieur général prend soin de rappeler L’agence décide de créer deux catégories
par les individus infectés, mais ce serait qu’il s’agit d’une démarche purement de « masques alternatifs en tissu ». Ceux
mieux que pas de protection ». expérimentale : « Il appartiendra à destinés « aux professionnels en contact
• Un projet monté tardivement et dans chaque client utilisateur des masques avec le public » (caissières, policiers, etc.),
l’urgence de vérifier l’adéquation avec les risques conçus pour filtrer plus de 90 % des
Justement, début mars, le gouvernement contre lesquels il cherche à protéger ses particules (contre 95 à 98 % pour les
n’avait rien à proposer aux Français. Le personnels. DGA Maîtrise NRBC […] ne chirurgicaux), et ceux destinés au reste de
retard pris depuis la fin janvier et le fiasco constitue pas un organisme agréé pour la la population, offrant un taux de filtration
dans l’approvisionnement étaient tels que normalisation, et ne peut procéder à des d’au moins 70 %.
l’État ne parvenait même pas à fournir homologations civiles. » • La « norme » qui n’existe pas
correctement les hôpitaux en masques Deux jours plus tard, Bercy demande Trois jours plus tard, le 27 mars,
chirurgicaux et FFP2 (lire nos enquêtes ici à plusieurs organismes professionnels, l’Association française de normalisation
et là). dont l’Institut français du textile et (Afnor), publie un guide de fabrication.
D’où l’idée d’essayer de produire en de l’habillement (IFTH) et le Comité Téléchargé à ce jour plus de 1,1 million de
urgence des masques en tissu, avec la stratégique de filière (CSF) mode et luxe fois, il est censé permettre à n’importe qui,
meilleure qualité possible. « Le lancement de structurer la mobilisation de la filière. les entreprises comme les particuliers, de
s’est fait très précocement, et sans aucune Les premiers industriels et artisans confectionner le masque qui filtre à 70 %.
base », rappelle le Dr Lambert, président envoient leurs assemblages de tissus ou Le document donne des références de tissu
de la SF2S. leurs prototypes de masques à la DGA, validées par les tests de la DGA, et fournit
qui les teste selon deux critères : le taux deux « patrons » de masques.
Le 6 mars, soit un mois et demi après avoir
diagnostiqué la pénurie, Bercy commence de filtration des particules d’une taille de Mais il s’agit d’une simple
à sonder des industriels du textile. Pour 3 microns, et le fait qu’on puisse respirer « spécification », qui « ne peut être en
la technique, le gouvernement appelle correctement à travers. Ce qui permet à la aucun cas assimilée à une norme française
l’armée à la rescousse. La mission échoit DGA de constituer une base de données », souligne l’Afnor. Et pour cause : saisi en
au laboratoire de la Direction générale des matières des plus performantes, mise à urgence par le gouvernement, l’organisme
de l’armement (DGA) de Vert-le-Petit la disposition des industriels. a dû consulter 150 experts et boucler le
(Essonne), spécialisé dans la « défense Le laboratoire de Vert-le-Petit a également document en à peine plus d’une semaine.
nucléaire, radiologique, biologique et testé certains modèles sur une tête « Une norme, ça demande plutôt un an de
chimique ». Son expertise se déduit de artificielle mobile capable de simuler les travail », a précisé le directeur général de
son intitulé : il vérifie et met au point les mouvements du visage, et dotée « d’une l’Afnor, Olivier Peyrat lors d’une réunion
masques de protection des forces armées. peau artificielle en silicone reproduisant avec les industriels.
la texture et l’élasticité d’une peau de Aucun contrôle n’est prévu pour les
visage humain », et d’« un poumon particuliers. « Nous ne pouvons pas
artificiel pour simuler la respiration mettre un laboratoire derrière chaque
humaine ». couturier », a justifié la secrétaire d’État
à l’économie Agnès Pannier-Runacher,
qui pilote le dossier. Pour les entreprises,
il n’y a, comme le précise l’Afnor, pas
Le laboratoire de maîtrise nucléaire, radiologique, d’évaluation obligatoire de la conformité :
bactériologique et chimique (MNRBC) de la qualité relève de la « responsabilité du
la DGA à Vert-le-Petit (Essonne) © D R fabricant », qui est « autorisé » à faire des
Le 16 mars, la DGA publie une « lettre tests.
aux industriels » signée par l’ingénieur Jean-Marie Iotti, ancien référent de l’IRNS
général de l’armement Raymond Levet, auprès du ministère de la santé pendant
Dans le laboratoire de la DGA
détaillant le « cahier des charges » et qui effectue les tests © DGA les épidémies SRAS et H1N1, et référent
la « procédure de test ». L’objectif est « masques » dans la cellule Bachelot à
Le 24 mars, l’ANSM valide le projet, mais
dans un premier temps très ambitieux : l’époque, se dit particulièrement « gêné »
en le révisant à la baisse. Il ne s’agit plus
il s’agit de « confectionner des masques par le document de l’Afnor.
de produire des alternatives aux FFP2,
susceptibles de remplacer les FFP2 dans
mais des versions dégradées des masques « Attention, on ne peut pas faire tout
certains de leurs emplois ». Ce afin de «
chirurgicaux, « exclusivement réservés à et n’importe quoi », indique à Mediapart
fournir aux autorités des solutions de repli
des usages non sanitaires ». cet ingénieur, qui, à l’Afnor, a justement
», précise la lettre.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

présidé la commission de normalisation que des mesures ont été prises pour efficace », répond un expert ayant requis
des appareils de protection respiratoire. « s’assurer de la « conformité » des masques l’anonymat au vu des « incertitudes »
Ce document n’a rien d’une norme. Il ne avec les « spécifications de l’État ». scientifiques sur le sujet.
sert d’ailleurs pas à grand-chose, si ce Faute de temps pour créer une norme Les tests de filtration de la DGA ne sont
n’est à apporter un support pour fabriquer officielle, le gouvernement s’est en effet pas réalisés avec des agents pathogènes,
des “masques barrières” dont on ne sait lancé en urgence vers une démarche de mais sont néanmoins sérieux. « La DGA a
toujours pas ce qu’ils sont. Au moment labellisation. utilisé un aérosol de chlorure de sodium,
de H1N1, on n’aurait jamais édité un ce qui est déjà représentatif, puisqu’on
document comme ça », cingle-t-il. Le cadre légal est une simple « note
d’information » interministérielle publiée cherche à mesurer des particules de trois
« Les masques médicaux sont certifiés, le 29 mars. Signée par Bercy, les directeurs micromètres », explique le Dr Christophe
contrôlés sur leur niveau de filtration généraux de la santé et du travail, elle crée Lambert, président de la SF2S.
mais aussi avec des prélèvements pour une nouvelle catégorie de masques « à Cette taille de 3 microns est celle
s’assurer qu’il n’y a pas de microbes, usage non sanitaire », de catégorie 1 (90 recommandée « par la Société française
s’agace Éric Bensimhon, PDG du % de filtration) et 2 (70 %). d'hygiène hospitalière dans le cadre de
fournisseur de matériel médical Ylea. la protection […] contre les postillons
Les masques barrières ont été faits à Les fabricants qui souhaitent s’en
prévaloir doivent respecter la spécification émis lors d’une conversation », précise le
la va-vite, juste pour répondre à une ministère de la santé.
demande urgente. C’est un geste politique. Afnor, effectuer un test du port du masque
Le gouvernement aurait pu doter la pendant quatre heures, et faire tester les En revanche, aucun test n’est effectué pour
population en masques chirurgicaux mais, performances selon le protocole de la évaluer le comportement du masque dans
pour cela, il fallait s’y prendre plus tôt, et DGA. un univers humide. Or, « les masques non
cela aurait coûté beaucoup plus cher. » Cette dernière obligation a été allégée le tissés (chirurgicaux, FFP2, FFP3) sont
20 avril par le ministère de l’économie. hydrophobes, c’est-à-dire que l’humidité
Afin « d’accélérer la mise en production va ruisseler à l’intérieur du masque »,
des masques », il est désormais facultatif explique l’ingénieur Jean-Marie Iotti. « Le
de faire tester le prototype en laboratoire, tissu est, lui, hydrophile, l’humidité reste
à condition qu’il ait été confectionné avec dans le tissu, et le masque va s’en
un ensemble de matières validé par la imprégner par capillarité. Le masque
DGA. Dès lors qu’un matériau a déjà été devient rapidement malsain, un nid à
testé, « il n’est pas utile de le tester une microbes. »
nouvelle fois », nous a répondu le ministère Le ministère de la santé reconnaît que
Dans le Tarn-et-Garonne, des bénévoles du Secours
populaire reçoivent des masques testés par la DGA de la santé. « l’humidité peut en effet altérer les
© Patricia HUCHOT-BOISSIER / Hans Lucas / AFP
Pour soulager la DGA, les demandes fonctions de filtration d’un masque, en
Cela n’empêche pas le gouvernement de de tests sont désormais centralisées particulier pour la filtration de l’air
clamer, à tort, qu’il a créé une « norme ». par l’Institut français du textile et de expiré. C’est pour cela que le port du
« Ces masques répondent à des normes l’habillement (IFTH), qui en réalise une masque est limité à quatre heures afin
parce qu’on sait qu’ils garantissent un partie lui-même. Les essais peuvent qu’il reste suffisamment sec ». Sur quelle
niveau d’efficacité intéressant », déclarait également être réalisés par des laboratoires base scientifique ? Le ministère répond
le ministre de la santé Olivier Véran le 19 privés, notamment pour les masques que ce délai a été « préconisé » par
avril en conférence de presse. importés. l’ANSM, sans plus de détails. Contactée,
• Les limites du « label » du l’agence du médicament n’a pas répondu.
Présent à ses côtés, le premier ministre
Édouard Philippe est allé encore plus gouvernement Si les résultats des tests, publiés sur le site
loin : « Les masques grand public Au bout du compte, que valent les masques de la Direction générale des entreprises
nous paraissent, après étude, après conformes à la « note » du gouvernement ? (DGE), permettent de se faire une idée
certification, après normalisation, être à « Si le masque est bien fait et bien de la filtration des différents modèles,
même de garantir la sécurité sanitaire de porté, la catégorie 1, qui filtre à 90 % l’ergonomie et la portabilité peuvent varier
ceux qui en disposent. » des particules, un taux assez proche des en fonction des modèles.
Interrogé par Mediapart, le ministère chirurgicaux, c’est beaucoup mieux que de Or, les experts interrogés par Mediapart
de la santé reconnaît qu’il n’y a pas ne rien avoir. Quant à ceux qui filtrent à soulignent l’importance de la forme et du
de « norme » (en créer une prendrait 70 %, ce n’est pas si mal, mais il faut que bon ajustement du masque. « Cela ne sert
« plusieurs mois »), ni « à proprement tout le monde en porte pour que cela soit à rien d’avoir une magnifique barrière
parler, de certification ». Mais souligne filtrante si le masque ne joint pas ou

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

n’épouse pas la forme du visage, explique de type masque chirurgical ». Mais le Pour tenter de limiter les problèmes
le Dr Lambert, de la SF2S. Lorsque vous laboratoire de l’armée avançait « trois et apporter plus de clarté aux
inhalez, tout ce qui rentre par le pourtour pistes d’amélioration pour le design » consommateurs, le gouvernement a
du masque ne fera pas l’objet d’une : « améliorer l’adaptation au niveau modifié sa « note » sur les « masques
filtration. Inutile d’avoir 95 % de barrière des joues », « améliorer la résistance à usage non sanitaires », rebaptisés pour
filtrante, si vous avez un taux de fuite de de l’élastique », et « ajouter une l’occasion « masques grand public », ce
80 %. À la fin, vous filtrez 95 % des 20 barrette métallique au niveau du nez » mardi 28 avril. Pile le jour de l’annonce
% qui passent par la barrière filtrante du – l’entreprise préconisait un simple du plan de déconfinement par Édouard
masque. » trombone… Philippe devant l’Assemblée nationale.
Dans la « note » du gouvernement, le Il y a deux grandes nouveautés. Les
« test porté pendant 4 heures », qui doit fabricants qui respectent les spécifications
valider ce point clé, n’a pas à être réalisé peuvent désormais apposer un logo
en laboratoire, et peut donc être fait par le officiel avec la mention « filtration
fabricant lui-même. garantie », ainsi que le nombre de lavages
Jacques-Hervé Lévy, directeur général possibles sans dégrader les performances.
de l’Institut français du textile et de Extraits de la notice explicative de présentation
Et les entreprises doivent, pour en
l’habillement (IFTH), répond que cette des masques des Tissages de Charlieu © DR bénéficier, obtenir l’accord préalable de
« auto-certification » est « une procédure L’entreprise Les Tissages de Charlieu Bercy, après examen des rapports d’essais.
classique » en matière d’équipements de indique qu’elle a, depuis, procédé aux La secrétaire d’État Agnès Pannier-
protection. « C’est un test d’ergonomie améliorations suggérées par la DGA Runacher a par ailleurs demandé à
pour vérifier l’ajustement et le fait que le avec un nouveau modèle, notamment la direction générale de la concurrence
masque reste en place quand vous tournez l’adaptation au niveau des joues, et que et des fraudes (DGCCRF), qui n’était
la tête sèchement, que les industriels la barrette est désormais fournie. Mais ses jusqu’ici pas dans la boucle, de lui faire
peuvent faire eux-mêmes. La DGA et masques ont une nouvelle fois été critiqués des « propositions » afin d’effectuer des
l’IFTH ont publié des protocoles pour les par leurs usagers, au CHU de Toulouse, contrôles a posteriori.
guider », ajoute-t-il. qui en a acheté 50 000 unités pour Mais ce logo ne sera pas disponible sur
Le résultat peut toutefois se révéler les personnels non soignants, jusqu’alors les masques fabriqués et livrés avant le 28
étonnant. Comme lorsque, ce 17 avril, dotés de masques chirurgicaux, comme l’a avril.
des salariés d’un opérateur du Marché révélé Mediacités.
C’est le cas de ceux achetés par la ville
d’intérêt national (MIN) de Nantes- Le Comité d’hygiène et de sécurité de de Nice, où le maire Christian Estrosi a
Métropole découvrent les masques qui l’hôpital a demandé leur « retrait » et lancé une vaste distribution gratuite de
leur sont livrés. Sur une vidéo du site le retour aux masques médicaux. Une masques en tissu à la population. Les
Nantes révoltée, dépubliée depuis, on les procédure d’alerte a été déposée. La CGT notices d’utilisation (voir ici), signées
voit déplier de grands tissus. « Bonne a dénoncé des masques « low cost » du slogan « #ILoveNice », ont de quoi
nouvelle : les masques commandés par et « d’une qualité médiocre » : « Ils étonner. Elles indiquent que le produit est
le gouvernement arrivent enfin !, note le s’effilochent, ont des élastiques cassants « conforme aux normes validées par la
site. Mauvaise nouvelle : ce sont des draps et ne sont pas adaptés à beaucoup de Direction générale de l’armement », alors
qu’il faut découper à la main… » formes de visages. Du coup, ils risquent qu’il n’y a pas de norme (seulement une
Le fabricant, Les Tissages de Charlieu, par un geste de la mâchoire de découvrir spécification) et que la DGA n’en est pas
revendique aujourd’hui une production le menton ou le nez de l’agent qui le porte. responsable.
de 250 000 masques par jour. Vu On nous signale aussi qu’ils engendrent
des irritations et saignements derrière les On ne trouve nulle trace sur la notice de
l’importance de l’ajustement du masque, la catégorie du masque et de son taux de
est-ce vraiment approprié de les vendre en oreilles au bout de plusieurs heures. »
filtration (70 % ou 90 %). Il s’agit de
kit ? L’entreprise répond qu’elle a proposé « Ils sont petits et on est obligé d’adapter produits de catégorie 2 à 70 %, nous a
« des masques à découper » pour répondre le système de fixation. Mais ils sont tout à répondu la mairie.
dans l’urgence à « la situation de pénurie, fait conformes, et bien entendu, ils ne sont
immédiate et massive ». pas fournis au personnel soignant, ni aux Enfin, à rebours des consignes officielles,
agents qui interviennent dans les services qui préconisent un port de 4 heures
La DGA avait rendu un rapport favorable maximum, la notice des masques niçois
sur ces masques qui présentaient « Covid », répond le porte-parole du CHU.
Le fabricant répond qu’il a « agrandi » ses indique qu’ils peuvent être « portés entre
des performances en filtration et en
perméabilité compatibles pour un usage masques depuis.
• Casse-tête sur les étiquettes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

4 h et 6 h par jour ». « Ce sont les Preuve que l’exécutif compte sur forme d’efficacité », ajoute le ministère,
recommandations des fournisseurs », se ce dernier canal d’approvisionnement, qui conseille aux particuliers de suivre le
défausse la collectivité. Édouard Philippe lui-même a renouvelé, guide de l'Afnor.
La demande est telle que les 242 fabricants lors de son discours mardi, son appel « • Lavage à 60 °C et discipline de fer
français ne peuvent pas suivre. Ils ont aux particuliers » qu’il a invités à « se Pour les particuliers les plus modestes, la
70 millions de masques commandés, alors confectionner eux-mêmes des masques » tentation est grande de confectionner soi-
qu’ils n’en fabriquent à l’heure actuelle grâce au guide de l’Afnor. Les marchands même ou de se tourner vers les circuits
qu’un peu plus de 3 millions par jour. « On de tissus viennent d’être autorisés à artisanaux. Le refus du gouvernement de
ne répond qu’à 10 % de la demande, c’est reprendre leur activité afin que « chacun plafonner les prix, officiellement pour de
monstrueux », confie l’un d’entre eux. se mobilise ». « ne pas freiner l’innovation », fait aussi
Les entreprises et collectivités sont Un mail envoyé mi-avril par l’Afnor craindre un système à deux vitesses : des
pressées par le calendrier, depuis aux 500 000 personnes qui avaient masques labellisés (vendus de 2 à plus de
l’annonce du déconfinement par téléchargé la spécification, incite même les 10 euros l’unité) pour les foyers les mieux
Emmanuel Macron sans la moindre particuliers à participer à la « plateforme dotés, les plus rustiques pour les autres.
concertation. À Toulouse, le président de solidaire » lancée par l’organisme. Le Conscient du problème, Édouard Philippe
l’agglomération Jean-Louis Moudenc a principe : produire, puis donner ou vendre a promis que l’État distribuerait
commandé en urgence 800 000 masques à « prix coûtant » des masques pour gratuitement 5 millions de masques par
en tissu en Chine, qui ne sont pas encore des « salariés, des entreprises et des semaine aux plus démunis. Une paille au
arrivés. « Nous devrions les avoir pour organismes publics ». regard des besoins.
le 11 mai », espère-t-on au siège de la Certes, l’Afnor, qui a refusé de nous Comme le port est limité à 4 heures, la
collectivité. répondre, fournit la méthode, des patrons, consommation, donc la facture, peut très
Même les administrations agissent en et des liens pour acheter des kits de vite monter. Il faut trois masques par jour
rangs désordonnés, sans soutien des matières testées par la DGA. Mais pour un salarié qui se rend au travail. Et
ministères. Après n’avoir reçu que 200 si la mobilisation des bénévoles était six en réalité si on veut éviter de les laver
masques chirurgicaux pour l’ensemble de appréciable lors du pic de la pénurie, quotidiennement, mais seulement un jour
son personnel (150 fonctionnaires et 50 continuer à l’encourager pose question sur deux.
magistrats), la cour d’appel de Cayenne en matière de qualité, maintenant qu’il
existe des masques industriels labellisés Éric Bensimhon, PDG du fournisseur de
a commandé de sa propre initiative, il y matériel médical Ylea, a fait expertiser
a deux semaines, un millier de masques par l’État.
la spécification Afnor (lire ici le résultat
lavables à une entreprise de métropole, qui complet), et a notamment tiqué sur un
a fait tester ses prototypes par la DGA. point : le lavage du masque à 60 °C
Les distributions ont commencé cette pendant trente minutes.
semaine, à raison de deux exemplaires La température de lavage a été déterminée
seulement par fonctionnaire. Ces masques sur la base d’une publication de chercheurs
à l’apparence sommaire comportent une de l’Institut Pasteur, de septembre 2014,
couture sagittale (sur la barrière filtrante sur un autre coronavirus (le MERS-CoV)
du masque), alors même que l’ANSM et démontrant qu’une chaleur de 65 °C
l’Afnor proscrivent formellement cette Des clients d'un magasin de tissu patientent
sur un parking, à Valence, le 30 avril © pendant 15 minutes ou de 56 °C pendant
méthode de conception, qui crée des Nicolas GUYONNET / Hans Lucas / AFP 30 minutes inactive complètement le
risques de fuites. « Ce n’est pas l’idéal virus.
Olivier Véran est d’ailleurs beaucoup
mais chacun se débrouille, il n’y a rien
moins enthousiaste que son premier Après de nouvelles études expérimentales,
d’autre pour le moment », explique un
ministre. Sur France 2, le 21 avril, il a mis deux chercheurs de l’unité «
fonctionnaire à Mediapart.
en garde sur la confection artisanale de environnement et risques infectieux » de
• Le problème des masques artisanaux
masques, « faits avec la meilleure bonne l’Institut, India Leclercq et Christophe
Reste aussi, en parallèle, le cas des volonté », mais qui « ne filtrent pas contre Batéjat, viennent d’obtenir des résultats
masques qui n’auront pas le logo officiel le Covid ». similaires pour le SARS-CoV-2 (lire ici
du gouvernement, fabriqués par des les résultats mis en ligne sur le site
Son ministère confirme à Mediapart que
entreprises mais aussi par des réseaux de BioRxiv).
« ce sont bien les masques labellisés qui
couturières et couturiers, et des amateurs.
sont à privilégier ». « En l’absence de La température de 60 °C est donc adaptée.
masque industriel, le port de masques Mais dans le guide de l’Afnor, le temps de
“artisanaux” peut avoir une certaine lavage prête à confusion. « Il faut atteindre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

60 °C pendant un plateau constant de 30 Interrogée le 28 avril, l’Agence nationale grand public n’est pas une certification.
minutes. Il ne s’agit pas d’un cycle de 30 de sécurité du médicament et des produits Quel est votre commentaire ? Pourquoi
minutes en machine, qui n’assure pas 30 de santé (ANSM) a accusé réception de dites-vous que les masques sont
minutes de lavage à 60 °C », explique une nos questions mais n’a pas pu répondre normalisés et certifiés ?
spécialiste en contrôle qualité de matériel dans le délai imparti. - Sur quelles preuves et/ou études
médical. Le service presse de la Direction générale scientifiques le gouvernement se base-t-
Cette experte a fait l’expérience chez elle : de l’armement a été joint le 23 avril, ainsi il pour affirmer que les masques en tissu
« Impossible de savoir sur ma machine, que la Délégation à l’information et à la sont efficaces et sont capables d’assurer
selon les programmes, pendant combien communication de la Défense (DICoD), à une protection contre le Covid-19 pour
de temps le cycle tient à 60 °C. Les qui nous avons envoyé des questions, le leur porteur, comme l’ont déclaré MM
fabricants de machines pour particuliers 28 avril. Après nous avoir assurés que des Philippe et Véran ?
communiquent rarement là-dessus. » réponses nous parviendraient, la DICoD Les masques « grand public » sont un
Pour que les masques soient efficaces, nous a indiqué que nos délais de bouclage nouveau type de masques à usage non
les Français vont devoir appliquer une ne permettraient pas à la DGA de nous sanitaire encadré par la note des directeurs
discipline de fer. Outre le bon cycle de répondre. généraux de la santé (DGS), du travail
lavage, un masque en tissu qu’on quitte L’Afnor n’a pas répondu à nos demandes (DGT), des entreprises (DGE), de la
doit être immédiatement isolé dans un sac d’explications. « Je suis désolé, nous ne douane et des droits indirects (DGDDI) et
en plastique fermé, jusqu’à son passage pouvons vous apporter de réponses », nous de la concurrence, de la consommation et
dans la machine. Il doit ensuite être a écrit le service presse. de la répression des fraudes (DGCCRF) du
repassé. Les mairies de Nice et Toulouse nous ont 29 mars 2020, mise à jour le 26 avril 2020.
Il est également indispensable de le mettre répondu, par mail, jeudi 30 avril. Et un Cette note est disponible sur le site de la
en ne touchant que les élastiques, de porte-parole des Tissages de Charlieu a été DGE.
bien l’ajuster et de ne plus y toucher. joint le 30 avril. Ils ont été créés, dans le cadre de la lutte
« Je vois plein de gens dans la rue contre le covid, au terme d’une démarche
qui le montent, qui le descendent, qui le
Prolonger conduite en lien étroit avec l’Agence
mettent autour du cou, qui chez eux vont Réponses de la Direction générale de la nationale de sécurité du médicament et
le poser dans un coin, qui le remettent. santé : des produits de santé (ANSM)[1] et
Or, si le masque il est souillé, ce n’est Le premier ministre a indiqué lors de sa l’Agence nationale de sécurité sanitaire de
rien d’autre qu’une façon de s’inoculer conférence de presse avec Olivier Véran l'alimentation, de l'environnement et du
le virus sur la bouche ou sur le nez », le 19 avril que les « masques grand travail (ANSES)[2].
rappelle la docteur Dominique Abiteboul, public nous paraissent, après étude, Ils comprennent deux catégories de
conseillère médicale du Groupe d’étude et après certification, après normalisation, masques :
de recherche sur l’exposition des soignants être à même de garantir la sécurité
(GERES). - Catégorie 1 : Masque individuel à
sanitaire de ceux qui en disposent ». usage des professionnels en contact avec
Les pouvoirs publics vont désormais Olivier Véran a indiqué sur France 2, au le public (affectés à des postes ou missions
devoir lancer de grandes campagnes sujet des masques en tissu : « La France comportant un contact régulier avec le
d’information sur le port du masque. est le pays qui a créé le premier des public) ;
Après avoir dépensé beaucoup pendant normes spécifiques pour des masques
des semaines pour expliquer qu’ils ne - Catégorie 2 : Masque à visée collective
protecteurs. […] ce sont des masques
servaient à rien. pour protéger l’ensemble d’un groupe
textiles de très bonne qualité, produits portant ces masques (personnes ayant des
Boite noire en France pour la plupart. Ce masque,
contacts avec d’autres personnes).
il offre une capacité de filtration de
Sollicité le 28 avril, le ministère de la l’ordre de 90%, c’est-à-dire qu’il a Ces masques sont principalement destinés
santé a répondu à toutes nos questions, quasiment la même filtration qu’un à des individus dans le cadre de leur
en concertation avec le secrétariat d’État masque destiné aux soignants. […] Ce activité professionnelle mais peuvent
à l’économie, impliqué depuis le début sont des masques pour protéger, pour également être proposés au plus grand
dans le projet. Les réponses nous ont été participer à la protection des gens. » nombre à l’occasion de sorties autorisées
adressées, le 1er mai, par la Direction - Or, selon plusieurs experts interrogés
dans le contexte du confinement et dans
générale de la santé. L’intégralité des celui du déconfinement à venir.
et l’Afnor elle-même, la note Afnor
questions et réponses est disponible Spec S76-001 n’est pas une norme, et
dans l’onglet « Prolonger » de cet article. le processus d’essais actuel des masques

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

L’AFNOR Spec S76-001 est une rappelé que ces masques sont des moyens tissés, et que l’humidité permet aux
spécification publiée par l’organisme de réduction du risque complémentaire substances comme les virus de traverser
français de normalisation, l’AFNOR, à l'application scrupuleuse des gestes le tissu.
qui vise à aider les fabricants de barrières. En conclusion, les auteurs de cette étude
masques à produire des masques de 2) Quelle est la stratégie sanitaire écrivaient : « Dans l'intérêt de proposer
catégories 1 ou 2. Elle représente qui correspond à la nouvelle doctrine des options sûres et à faible coût dans
le consensus des experts qui ont été d’équipement de population avec des les pays à faible revenu, il est possible de
consultés. Pour devenir une norme, elle masques en tissu. S’agit-il bien avant rechercher des masques en tissu conçus
devrait ensuite suivre un processus formel tout, comme nous l’ont dit plusieurs de manière plus efficace, mais tant que
de validation, notamment une enquête interlocuteurs, de limiter, via le port ces recherches ne seront pas effectuées,
publique, processus qui prend plusieurs le plus large possible de ces masques, les masques en tissu ne devraient pas être
mois. les projections de gouttelettes afin de recommandés. »
Il n’y a pas, à proprement parler, de freiner la contamination ?
- Quel est votre commentaire ?-
certification des masques « grand public », Le port du masque en tissu par le Quelle est, selon vous, l’efficacité des
Toutefois, le Gouvernement a mis en place plus grand nombre a en effet pour masques UNS en matière de protection
un ensemble de mesures pour s’assurer de objectif de freiner la contamination. Les de son porteur et de barrière à
la conformité des masques commercialisés masques en tissu permettent de bloquer en la contamination des autres (barrière
avec les spécifications de l’Etat. Ainsi, grande partie l’expulsion de gouttelettes contre la projection de gouttelettes) ?
pour revendiquer la catégorie 1 ou 2, contaminantes. Il faut tout de même noter
ils doivent faire l’objet de tests par un - L’ANSM, l’Afnor et/ou la DGA ont-
que le port du masque en tissu par
laboratoire indépendant avant d’être mis elles mené des essais sur le problème
l’ensemble de la population doit être fait
sur le marché. de l’humidification du tissu, susceptible
scrupuleusement pour être efficace (ne pas
d’altérer les performances des masques
L'ANSM a été sollicitée, fin mars enlever le masque, ne pas le manipuler
grand public ? Comment la durée
2020, pour apporter son concours au avec les mains).
maximale de 4 heures de port a-t-elle été
développement de masques alternatifs 3) Sur son site, la SF2S indique que « déterminée ?
aux masques à usage médicaux et aux la confection de masques tissu et leur
équipements de protection respiratoire La note conjointe SF2S et SF2H porte
éventuelle re-stérilisation sont inadaptées sur la conception de masques alternatifs
adaptés à la situation épidémique et pour assurer la protection des utilisateurs
disponible pour le plus grand nombre. dans un matériau utilisé à l'hôpital dans
». les services de stérilisation (masque
Avec des experts microbiologistes et
en hygiène hospitalière, pour certains Dans une note conjointe du 21 mars, SMS). Cet avis était concomitant avec la
membres de sociétés savantes, elle a défini la SF2H et la SF2S indiquent qu’« il publication d'une méthode de conception
des usages et des niveaux de filtration n’existe pas de preuve scientifique de de masques en tissus dans certains
correspondants sur la base des résultats l’efficacité des masques en tissu » et établissements de santé. Ces masques
de prototypes testés par la Direction qu’ils ne doivent pas être portés par les n'étaient pas testés, et les préconisations
Générale de l'Armement. Les tailles de soignants. en matière de tissus imprécises. Pour
particules à filtrer de 3µm est notamment Comme le dit l’INRS, il existe « mémoire, la spécification afnor n'était pas
reprise des recommandations de la Société peu d’études scientifiques sur les publiée à cette date. Les termes de la note
Française d'Hygiène Hospitalière dans performances de filtration des masques de la SF2H et de la SF2S se rapportaient
le cadre de la protection "gouttelettes", en tissu ». Les auteurs du seul essai à ces initiatives et rappelaient que ces
soit la protection contre les postillons clinique contrôlé randomisé publié sur masques ne devaient pas être porté par
émis lors d'une conversation. Un premier les masques en tissu (étude publiée du personnel soignant. Elles ne concernent
niveau a été défini, dans le contexte en 2015, https://bmjopen.bmj.com/ pas l'offre de masques « grand public » qui
du confinement pour des personnes content/5/4/e006577) concluaient sur eux font l'objet de tests de vérification de
rencontrant du public dans le cadre de le fait que les « masques en tissu leurs performances.
leur activité professionnelle (couvrant la ont entraîné des taux d'infection Les tailles de particules à filtrer
situation d'un public non obligatoirement significativement plus élevés que les de 3µm sont notamment reprises des
masqué). Un second niveau a été défini masques médicaux »). recommandations de la Société Française
pour une protection collective où, dans d'Hygiène Hospitalière dans le cadre de la
Cette étude évoque les problèmes de
un bureau ou une entreprise, chacun porte protection "gouttelettes", soit la protection
lavage et en particulier d’humidité,
un masque pour protéger l'autre, tout contre les postillons émis lors d'une
car le tissu devient humide plus
en se protégeant soi-même. Il est bien conversation. Il est bien rappelé que ces
rapidement que les matériaux non-

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

masques sont des moyens de réduction Les masques sont évalués à la fois sur leur Ce point est confirmé dans la note de
du risque complémentaire à l'application capacité filtrante et sur "la respirabilité", spécifications de l’Afnor (AFNOR Spec
scrupuleuse des gestes barrières. Il s'agit c'est à dire la facilité à respirer dans S76-001), qui indique que la réalisation
de protections adaptées à la situation le masque. Cette propriété peut s'évaluer de tests n’est pas obligatoire pour
d'usage. Enfin, il faut rappeler qu'un par un test en laboratoire, mais un mettre un masque sur le marché, et qu’il
dispositif de protection n'est pas une test complémentaire et pragmatique peut suffit d’utiliser des matériaux annoncés
armure, et que la protection apportée est consister à essayer le masque, pendant la comme suffisamment performants par
une réduction du risque complémentaire. durée préconisée de port et recueillir l'avis leurs fabricants (« À dire d’experts suite
Toutes ces analyses doivent être comprises de son porteur. Cela se fait couramment au cahier de spécifications techniques
comme entrant dans le cadre d'une analyse dans l'industrie (par ex pour les gants). de la monocouche ou du composite
de gestion du risque, qui doit être adaptée Suivant l'activité, la capacité physique de multicouche »)
à chaque situation. A ce titre mettre à la personne, ce ressenti peut être différent. - Quel est votre commentaire ?
disposition des masques comme les FFP2 La réalisation de tests au porté correspond Pourquoi ne pas avoir exigé que chaque
pour l'usage courant n'a aucun sens au à un essai en condition réelle d'utilisation. prototype de masque fabriqué par un
regard de l'exposition en ville qui ne Il est possible de fournir des masques industriel différent soit validé par la
peut être comparée à ce que rencontre un très filtrants, mais si le porteur ne peut DGA ?
soignant dans un service de réanimation. pas l'utiliser dans son activité, le risque
C'est la base générale et universelle de la est que ce masque soit mal utilisé (nez Une fois que le matériau a été testé en
gestion du risque. dégagé, masque porté de travers) ou pas matière de filtration et de respirabilité, il
porté du tout. Ce test, en conditions n’est pas utile de le tester une nouvelle
4) Une note interministérielle publiée fois. Cela engorgerait les capacités
le 29 mars 2020, et mise à jour le 28 réelles, ne se substitue par aux tests
techniques de respirabilité, les deux sont de tests, qui doivent être utilisées
avril, indique que les masques à usage prioritairement pour qualifier de nouvelles
non sanitaire (UNS) en tissu doivent complémentaires.
matières et ainsi augmenter la capacité de
respecter les conditions suivantes afin Ce sont en effet des particules sèches qui production de masques.
de bénéficier du logo officiel « filtration servent pour les tests. L'humidité peut en
garantie » : effet altérer les fonctions de filtration d'un 6) L’Afnor, dans sa note de
masque, en particulier pour la filtration spécifications, et la DGA, au sujet
- tests en laboratoire de la filtration et des tests qu’elle réalise pour les
de la respirabilité de l'air expiré. C'est pour cela que le
port du masque est limité à quatre heures fabricants, insistent lourdement sur
- « test porté pendant 4 heures, à réaliser afin qu'il reste suffisamment sec. L'ANSM le fait qu’ils se refusent à apportent
par l’industriel » a préconisé un port de masque limité à la moindre garantie sur l’efficacité
- En quoi consiste ce « test porté » et 4H pour prendre en compte ce facteur. de la spécification et le résultat des
quel est son protocole ? Pourquoi est-il Il est usuel de mesurer les performances tests, ce qui a créé une période de
réalisé par le fabricant lui-même, et pas d’un masque sur particules sèches (c’est flottement pour les fabricants, à laquelle
par un laboratoire indépendant, alors également le cas pour les tests mis en le gouvernement a seulement mis fin le
que la bonne ergonomie du masque est œuvre dans le cadre de la norme NF EN 28 avril avec la mise à jour de la note
un critère important de son efficacité ? 13274-7 pour les masques de type FFP2). du 29 mars, qui impose un processus
de déclaration et de validation a
- Pourquoi aucun test d’humidité (faire 5) La Direction générale des entreprises priori des fabricants qui souhaitent
porter un masque à un humain et (DGE) indique sur son site que « afin pouvoir apposer le logo officiel sur leurs
mesurer au bout de combien de temps d’accélérer la mise en production des produits.
il devient humide) n’est inclus dans masques tout en assurant leur niveau
les essais imposés par l’Etat afin de de performance, il est possible pour les - Comment expliquez-vous la période de
bénéficier du logo officiel? fabricants d’utiliser des complexes déjà flottement entre fin mars et fin avril, et
testés par la DGA (même fabricant, l’extrême prudence de l’Afnor et de la
- Confirmez-vous que les essais effectués DGA pendant cette période ?
par la DGA et d’autres laboratoires même référence) et présentant des
référencés par l’Afnor peuvent se propriétés répondant aux exigences de - Pourquoi le gouvernement a-t-il
limiter à des essais de projection la note interministérielle précitée, sans attendu le 28 avril pour instituer le
de particules sèches, et ne prennent avoir besoin de réaliser de nouveaux système de validation a priori des
donc pas en compte l’impact de tests ». fabricants qui souhaitent respecter la
l’humidification du masque sur son https://www.entreprises.gouv.fr/ spec Afnor ? Cette spécification n’est-
efficacité à faire barrière au virus ? covid-19/entreprises-comment-faire- elle pas devenue de facto une norme qui
tester-masques engage la responsabilité de l’État ?

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

Depuis le 29 mars, les spécifications que Le ministre de la santé Olivier Véran filtration supérieur à 70% des particules
doivent respecter les masques « grand a d’ailleurs pour sa part mis en garde de 3µm. Nous vous encourageons à
public », définies en lien avec les autorités jeudi dernier sur France 2 sur la prendre contact avec les collectivités
de santé, sont clairement exprimées confection artisanale de masques, « faits locales ayant réalisé les achats pour
et communiquées aux utilisateurs. Les avec la meilleure bonne volonté », mais savoir si leurs fournisseurs sont en règle.
résultats des tests de filtration et de qui « ne filtrent pas contre le Covid ». Nous encourageons néanmoins l’achat de
respirabilité réalisés par la DGA sont - Dans ces conditions, est-il masques labellisés car ce sont des masques
publiés sur le site de la DGE. Le vraiment raisonnable sur le plan certifiés.
gouvernement a ainsi souhaité donner sanitaire d’encourager les particuliers 8) Selon l’ANSM et l’Afnor, les masques
aux utilisateurs de masques toute à confectionner eux-mêmes leurs sont réutilisables après un lavage à 60°C
la transparence nécessaire pour leur masques, avec le risques qu’ils ne pendant 30 minutes.
permettre de faire un choix éclairé. soient pas suffisamment protecteurs, Pourtant, dans une note conjointe du
La spécification AFNOR est un outil à alors qu’il existe dans le commerce des 21 mars, la SF2H et la SF2S indiquent
disposition des fabricants pour produire modèles industriels qui bénéficient d’un qu’ « il n’est pas possible, selon les
des masques « grand public » respectant label de qualité mis en place par l’État ? connaissances actuelles, de déterminer
les critères définis dans la note La position des autorités est effectivement l'efficacité du lavage (type de détergent,
interministérielle du 29 mars 2020. Il n’y a de prioriser le port de masque en tissu température de lavage, etc.) et le maintien
pas de « validation a priori » des fabricants certifié par les industriels. En l’absence des performances de masques en tissu
qui souhaitent respecter la spécification de masque industriel, le port de masques réutilisés (nombre maximal de cycles), ce
AFNOR. “artisanaux” peut avoir une certaine forme qui implique de ne pas les réutiliser ».
En revanche les fabricants qui souhaitent d’efficacité mais ce sont bien les masques Par ailleurs, une publication de
qualifier leur masque en tant que masque labellisés qui sont à privilégier. chercheurs de l’Institut Pasteur, «
de catégorie 1 ou 2 doivent disposer Les particuliers qui souhaitent faire leur Heat inactivation of the Middle East
d’essais pour attester les performances de masque eux-mêmes sont encouragés à respiratory syndrome coronavirus », en
filtration et de respirabilité de leur produit. utiliser la spécification AFNOR et des septembre 2014, a conclu au fait qu’une
L’Etat s’est d’ailleurs attaché à publier dès matériaux de la base de données matières chaleur de 65 °C pendant 15 minutes ou
la fin du mois de mars les résultats des tests qui respectent les niveaux de filtration de 56 °C pendant 30 minutes inactive
réalisés par la DGA. fixés par l’Etat. complètement le virus Mers-CoV. Le
7) Comme cela été explicité par le - Cet encouragement à porter SARS-CoV-2 est un virus de la même
premier ministre Édouard Philippe (il des masques confectionnés par des famille, mais qui présente aussi des
a lancé un appel « aux particuliers » particuliers ou des entreprises non caractéristiques propres.
pour les inviter à « se confectionner labélisées n’est-il pas simplement la - Quel est votre commentaire sur l’avis
eux-mêmes des masques » en tissu) conséquence de l’incapacité de l’État à de la SF2H et de la SF2S en matière de
et lors de la conférence de presse faire face à une pénurie ? lavage ?
de Mme Pannier-Runacher du 27
avril, le gouvernement encourage les Non, à l’inverse du reste des pays - La préconisation de lavage à 60 °C
particuliers à fabriquer leurs propres européens, la France est justement en pendant 30 minutes reposent-elles sur
masques sur la base de la spec Afnor, avant-garde quant à la certification une vérification expérimentale sur le
dont l’Afnor s’est félicitée qu’elle a et fabrication massive, industrielle, de SARS-CoV-2 ? Si oui, laquelle ?
été téléchargée 1,1 million de fois, y masques en tissu. - Faut-il laver les masques grand public
compris par des centaines de milliers de - Des collectivités territoriales ont séparément, ou peut-on les mettre dans
particuliers. acheté et distribué en grande quantité la même machine que le reste du linge ?
Or, ces masques faits par les particuliers des masques non-labellisés par l’État La note conjointe SF2S et SF2H porte
ne seront pas testés en laboratoires et mais dont la fabrication a officiellement sur la conception de masques alternatifs
ne feront pas l’objet du test porté, suivi les spécifications de l’Afnor. dans un matériau utilisé à l'hôpital dans
contrairement aux masques vendus Cela vous semble-t-il précautionneux en les services de stérilisation (masque
avec le logo officiel, qui respectent le terme de santé publique ? SMS). Cet avis était concomitant avec la
process d’essais décrit dans la note L’Etat n’a pas connaissance des références publication d'une méthode de conception
interministérielle du 29 mars. de masques achetées par les collectivités de masques en tissus dans certains
territoriales. Le respect de la spécification établissements de santé. Ces masques
AFNOR garantit toutefois un bon niveau n'étaient pas testés, et les préconisations en
de protection, en particulier un niveau de matière de tissus imprécises. L'avis porté

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

par l'ANSM a été établi dans le cadre des générale. Pourquoi l’Afnor estime-t-elle par l’État aux soignants. « Jusqu'ici, on
masques « grand public ». Les masques désormais qu’ils doivent être réservés déstockait 45 millions de masques par
« grand public » réutilisables doivent au personnel de santé ? semaine à destination des professionnels
démontrer le maintien des performances Les masques chirurgicaux répondent à de santé. A partir du 11 mai, ce sont
après ces traitements. Il s'agit, là encore des spécifications précises et doivent 100 millions qui vont leur être distribués
d'un processus maîtrisé. bénéficier en priorité au personnel de gratuitement », a-t-il précisé au Parisien.
Ces préconisations s'appuient sur l'avis santé. Dès lors que cet approvisionnement Mais le ministre a livré des discours
de la SF2H sur la prise en charge du est assuré, ils peuvent également être contradictoires dans la même journée,
linge hospitalier des patients atteint du utilisés en milieu professionnel ou par ce qui démontre l’immense gêne de
SARS COV 2 du 7 février 2020. Cet la population générale. Néanmoins, la l’exécutif sur le sujet et démontre une
avis fait notamment mention de la notion solidité et la possibilité de réutiliser les nouvelle fois la gestion défaillante de
de traitement à 60° pendant 30 mn pour masques en tissus en font un outil de l’approvisionnement en masques (lire nos
inactiver des coronavirus (SARS Cov et premier choix pour le grand public. Les enquêtes ici et là).
MERS Cov, en référence à des données masques chirurgicaux sont en effet assez Lors de son point presse samedi après-
de santé CANADA. Enfin, le lavage à fragiles, et doivent être jetés dès qu’ils ont midi, Olivier Véran a justifié la vente
60°C pendant 30mn est complété par un été manipulés avec les mains, enlevés … de masques en supermarchés, indiquant
séchage industriel ou un repassage qui sont Leur usage dans un contexte grand public que « la grande distribution a annoncé
connus pour leur capacité d'inactivation de est donc peu pragmatique. A l’inverse, non pas des stocks de masques, mais
micro-organismes. Les parallèles ont été les masques en tissu sont réutilisables et des commandes ». « Je comprends la
faits avec le traitement du linge hospitalier. lavables, et sont donc de meilleurs outils polémique, j’espère aussi y mettre un
Il ne s'agit pas d'expérimentation, pour le grand public. terme », a-t-il conclu.
mais de références à des éléments Mais moins de deux heures plus tard,
bibliographiques établis. Les virus
enveloppés, comme les coronavirus, ne
Masques: l’Etat s’efface dans le Parisien, le même Olivier
Véran critiquait l’opération organisée par
sont pas parmi les pathogènes les plus derrière les supermarchés sa collègue de Bercy Agnès Pannier-
résistants. Des contacts sont également en PAR YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
Runacher : « La loi ne l'interdit pas. Mais
LE LUNDI 4 MAI 2020
cours avec les professionnels de la filière j'aurais préféré que la distribution de ces
textile et du lavage pour adapter, au mieux Selon un décompte effectué par masques reste gérée par les pharmaciens
ces recommandations aux conditions de la Mediapart, la grande distribution mettra en et soit destinée au public médical, aux
vie de tous les jours. vente au moins 65 millions de masques personnes vulnérables et aux malades. »
Les fabricants doivent donner les chirurgicaux à partir de lundi. Soignants Va comprendre…
consignes pour le lavage des masques en et élus font part de leur « consternation Les annonces de ventes massives de
accord avec l'avis publié par l'ANSM. » face à la stratégie de l’État, qui n’a masques en supermarchés ont indigné les
L'avis de l'ANSM ne prévoit pas un lavage pas réquisitionné les stocks. L'embarras de soignants, qui ont été contaminés par
séparé. l'exécutif est tel que le ministre de la Santé milliers faute de protection au plus fort
Comme déjà indiqué, des contacts sont s'est contredit dans la même journée. de la crise, et qui subissent toujours des
également en cours avec les professionnels Le scandale des masques continue. Le
de la filière textile et lavage pour ministre de la santé, Olivier Véran, a
adapter, au mieux ces recommandations été envoyé au front pour tenter de
aux conditions de la vie de tous les jours. désamorcer la vive polémique sur la mise
9) L’Afnor écrit dans sa spécification en vente dans les supermarchés, à partir
que les « masques à usage médical (ou du lundi 4 mai, d’un premier arrivage de
chirurgicaux) ont vocation à être utilisés plusieurs dizaines de millions de masques
et réservés au personnel de santé ». chirurgicaux, sur les quelque 500 millions
Cela induit un changement de doctrine que la grande distribution a annoncé avoir
par rapport aux recommandations commandés.
précédentes, notamment au moment Lors d’un point-presse samedi après-midi
de H1N1, favorables au port du à l’Elysée, le ministre de la santé a
masque chirurgical par la population dit samedi comprendre « l’émotion du
monde de la santé », et a annoncé une «
augmentation massive » de la distribution

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

manques de masques aujourd’hui, même mai. Vendredi sur RTL, la secrétaire « Que ces stocks de masques aient été
si la situation s’est améliorée depuis les d’État a ajouté que les prix de ces constitués depuis plusieurs semaines ou
commandes passées en Chine par l’État. masques médicaux, qui s’envolent en quelques jours, ils sont la manifestation
raison de la demande mondiale, serait qu’on ne cherche pas ou plus à équiper
plafonné et « ne pourra[it] pas dépasser prioritairement les professionnels de
95 centimes d’euros ». santé, c’est intolérable et révoltant, alors
Dans la foulée, les enseignes ont que les équipements de protection nous
multiplié les annonces, avec des volumes font encore défaut », s’est insurgé dans
impressionnants. Selon un décompte Le Monde le président de l’ordre des
effectué par Mediapart sur la base infirmiers, Patrick Chamboredon.
de leurs déclarations publiques, les Jean-Marcel Mourgues, vice-président du
Emmanuel Macron en visite dans un enseignes Carrefour, Leclerc, Intermarché Conseil national de l’ordre des médecins,
supermarché de Saint-Pol-de-Léon (Finistère) et Système U ont annoncé avoir a exprimé au Monde la même «
le 22 avril 2020 © Stéphane MAHE / AFP
commandé au total 515 millions de colère d’apprendre que des dizaines de
« L’heure viendra, nous l’espérons, de masques chirurgicaux, dont au moins 65 millions de masques vont être vendus alors
rendre des comptes », écrivent dans millions sont arrivés et seront mis en qu’on a dû gérer une pénurie profonde
un communiqué très dur publié jeudi, vente dès lundi. Ces chiffres concernent », et que la distribution de masques reste
intitulé « Les masques tombent ! », uniquement les masques médicaux, pas parcimonieuse – 12 chirurgicaux et 6 FFP2
sept ordres de professions de santé les masques « grand public » en tissu, par semaine pour les médecins de ville. «
(médecins, infirmiers, pharmaciens, kinés, que les supermarchés vont également La réquisition par l’État de ces stocks me
dentistes, sages-femmes, podologues). Le proposer(lire notre enquête ici). semble la suite logique », a-t-il ajouté.
président de l’ordre des chirurgiens-
La palme du plus gros coup commercial La fédération des syndicats de
dentistes s’est toutefois désolidarisé du
revient à Intermarché. Le président du pharmaciens (FSPF) a réclamé jeudi dans
texte le lendemain, car il n’a « jamais
groupement, Thierry Cotillard, a annoncé un communiqué que l’État réquisitionne
été entériné par le conseil national de
mercredi dans Le Parisien la mise en au moins une partie des stocks de la grande
l’Ordre ».
vente à partir de lundi de 90 millions distribution, afin qu’ils « soient remis
« Aujourd’hui, la consternation s’allie de masques chirurgicaux« à prix coûtant, prioritairement aux populations en ayant
au dégoût, ajoute le communiqué. Où […] soit 59 centimes l’unité », qu’il le plus besoin ». « Nous avons besoin de
étaient ces masques quand[…] tous compte écouler en dix jours. 150 millions de masques par semaine pour
nos personnels en prise directe avec les soignants, les malades du Covid, les
Ce qui a particulièrement choqué, c’est le
la maladie tremblaient et tombaient personnes fragiles et atteintes d’affection
choix d’Intermarché de donner la priorité
chaque matin ? Comment nos patients, de longue durée, qui doivent être prises
aux titulaires de sa carte de fidélité. Ils
notamment les plus fragiles, à qui en charge gratuitement par l’Assurance-
ont été contactés mercredi par courriel
l’on expliquait jusqu’à hier qu’ils ne maladie », déclare à Mediapart le président
et peuvent commander en avant-première
pourraient bénéficier d’une protection de la FSPF, Philippe Besset.
jusqu’à ce dimanche. Sur son site, le
adaptée, vont-ils comprendre que ce qui
distributeur incite ceux qui veulent des Des dizaines de millions
n’existait pas hier tombe à profusion
masques à rejoindre son programme de de masques livrés dans les
aujourd’hui ? »
fidélité(ci-dessous). Les clients qui s’y
Les professionnels de santé dénoncent refusent devront attendre demain.
prochains jours
la « communication tapageuse » des Les groupements de pharmaciens et leurs
distributeurs, qualifiés de « profiteurs » de grossistes, ont, comme les supermarchés,
guerre. « 100 millions par ici, 50 millions commandé des masques chirurgicaux qui
par là. Qui dit mieux ? C’est la surenchère seront mis en vente à partir de lundi.
de l’indécence », déplorent-ils. « Mais nous n’en avons pas beaucoup,
Tout a commencé mercredi avec le Chez Intermarché, les titulaires d'une je n’en ai que 200 dans ma pharmacie.
communiqué commun de la Fédération carte de fidélité sont prioritaires J’ai donné consigne de les vendre à
du commerce et de la distribution (FCD) Interrogé par Mediapart, Intermarché n’a prix coûtant ou avec la marge la plus
et de la secrétaire d’État à l’économie pas souhaité commenter ce choix. Dans petite possible en priorisant les personnes
Agnès Pannier-Runacher, annonçant un son communiqué publié samedi soir, le fragiles », ajoute Philippe Besset.
« accord » pour mettre en vente distributeur met en avant la nécessité La Fédération du commerce et de la
des masques chirurgicaux dans les d’« organiser la distribution […] dans les distribution (FCD) a riposté vendredi par
supermarchés à partir de ce lundi 4 meilleures conditions possibles ». communiqué. Les distributeurs font valoir

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

que toutes les entreprises, y compris les millions d’exemplaires supplémentaires au secteur privé et aux collectivités
pharmaciens, avaient le droit d’importer « devrait arriver » lors de la semaine du locales d’équiper la population en vue du
des masques depuis la fin mars. 4 mai. déconfinement et de la reprise du travail.
« Pourquoi créer des querelles Cette politique est résumée dans un chiffre
professionnelles ? Le gouvernement a donné samedi par Olivier Véran : depuis
donné le même timing de déconfinement la libéralisation des importations le 21
à tous : buralistes, pharmaciens, mars, « plus de 500 millions » de
supermarchés et industriels, a réagi masques chirurgicaux et FFP2 ont été
Michel-Édouard Leclerc sur Twitter puis livrés en France, principalement depuis
sur son site. Pas de stock caché dans un la Chine. Le ministère de la santé a
hangar ! Faut arrêter le délire. [...] Il ne indiqué vendredi à Libération que l’État
s’agit pas de faire du business avec les Le 19 avril, sur le tarmac de l'aéroport de Paris-Vatry, en a reçu 186 millions. Le privé et les
masques, d’ailleurs ils seront vendus à des millions de masques sont déchargés d'un Antonov collectivités en ont donc importé plus de
An-225, plus gros avion-cargo du monde, dans le cadre
prix coûtant. Tout est transparent avec les d'une commande privée © François NASCIMBENI / AFP
300 millions, près de deux fois plus que le
autorités administratives. Cette polémique gouvernement.
est absurde. » Dominique Schelcher, président de
Système U, a annoncé pour sa part Vu le fiasco de l’approvisionnement pour
La FCD rappelle que l’opération a été sur France Info qu’une « quinzaine les soignants (lire nos enquêtes ici et là),
réclamée et validée par l’État, et que les de millions de masques chirurgicaux » le fait qu’autant de masques chirurgicaux
masques « seront vendus à prix coûtant ou seraient vendus à partir de lundi, sur une soient vendus au grand public provoque
avec une marge minimale ». La fédération commande de 70 millions. Le patron de une gêne manifeste au sein de
des distributeurs indique qu’il n’y a « pas Carrefour, Alexandre Bompard, a dit sur l’exécutif. Jusqu’ici, le gouvernement
de stocks cachés », car « les chiffres BFMTV qu’il y aurait « 10 millions de communiquait principalement sur les
annoncés par les enseignes concernent les masques dans nos magasins » la semaine masques « grand public » en tissu, moins
commandes effectuées, qui ne vont être du 4 mai. Parmi lesquels une proportion efficaces et interdits aux soignants (lire
livrées que très progressivement ». non précisée de chirurgicaux – Carrefour ici). Agnès Pannier-Runacher a indiqué
Le ministre de la santé a repris en a commandé 175 millions. lundi que la France en aurait reçu 98
cet argument samedi. « La grande millions d’ici le 11 mai.
Bref, le stock des supermarchés semble
distribution me dit disposer en pratique dépasser les 65 millions de masques, Samedi, Olivier Véran a d’ailleurs donné
aujourd’hui de l’équivalent de 5, voire beaucoup plus que le chiffre annoncé un argument faux en indiquant qu’il y avait
10 millions de masques » chirurgicaux en par Olivier Véran. Et des dizaines de d’un côté les masques « chirurgicaux et
stock, a indiqué Olivier Véran, soulignant millions d’exemplaires supplémentaires FFP2 pour les soignants », et de l’autre les
que l’État en distribuait désormais 45 vont arriver dans les prochains jours. « masques grand public » en tissu « pour
millions par semaine aux soignants. le grand public ». Les supermarchés ont
Olivier Véran a rappelé que si l’État en effet annoncé qu’ils vendraient les
Contacté par Mediapart, l’entourage du manquait de masques pour les soignants,
ministre précise que ce chiffre de 5 à deux catégories. Et certaines entreprises
il pouvait réquisitionner les commandes fournissent déjà en grande quantité des
10 millions de masques a été donné supérieures à 5 millions d’exemplaires,
vendredi au téléphone à Olivier Véran par chirurgicaux à leurs salariés, parfois même
sans préciser s’il allait saisir une partie du
le délégué général de la FCD, Jacques des FFP2 (lire notre enquête ici).
stock des supermarchés.
Creyssel. Contactée à ce sujet, la FCD n’a Le premier ministre a pour sa part
pas répondu. Le ministre a sous-entendu que ce ne
promis qu’il y aurait « assez de masques
serait pas nécessaire. Vu la hausse des
Mais ce chiffre est en contradiction avec dans le pays pour faire face au 11
livraisons de masques chinois après les
les annonces faites par les enseignes. mai ». Sans préciser qu’il faudrait aussi,
méga-commandes du gouvernement, il a
Vu l’émotion provoquée par l’annonce pour y parvenir, de grandes quantités de
annoncé samedi que l'Etat va distribuer
de son patron, Intermarché a précisé chirurgicaux, en plus des masques « grand
gratuitement 100 millions de masques au
samedi disposer d’un stock de 50 millions public ».
soignants à partir du 11 mai, alors que le
de masques chirurgicaux destinés à être volume déstocké pour eux était jusqu'ici de Même en jouant sur les deux tableaux, la
vendus aux particuliers. Le distributeur 45 millions par semaine. partie n’est pas encore gagnée. Édouard
précise qu’ils sont arrivés en France Philippe a reconnu mardi qu’on ne
en plusieurs fois entre le 22 avril et En clair, le gouvernement considère qu’il
parviendra que « progressivement » à une
le 2 mai, soit bien après le pic de a réglé la question des masques pour
la crise. Une nouvelle livraison de 50 les soignants, et qu’il revient désormais

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

situation « sans risque de pénurie », où porter l’affaire en justice pour « mise en la sénatrice (Mouvement radical) de la
chacun pourra « se procurer des masques danger de la vie d’autrui » et « non- Gironde Nathalie Delattre, également élue
grand public dans tous les commerces ». assistance à personne en danger ». à la mairie et à la métropole de Bordeaux.
En plus du privé, la stratégie est en réalité Sur le terrain, le décalage est frappant
largement déléguée aux élus locaux, entre les quantités qui seront vendues par
fortement mobilisés pour trouver des le privé, et les difficultés des mairies
masques à l’étranger ou en France depuis et départements à faire des réserves en
qu’ils ont appris, devant leur télévision, vue du 11 mai. La comparaison avec
le 13 avril, au moment de l’allocution certains voisins européens est tout aussi
d’Emmanuel Macron, que la France serait accablante.
déconfinée le 11 mai. Plusieurs d’entre En Espagne, le premier ministre Pedro
eux ont appris par la presse, furieux, Sánchez a annoncé la distribution, par
que la grande distribution disposait de le gouvernement central, de 15 millions
stocks si importants, alors même qu’ils de masques chirurgicaux dès lundi. Les
doivent se débrouiller seuls pour équiper stocks seront répartis de la manière
leur personnel mais aussi une partie de la suivante : sept millions de masques
population. distribués à l’entrée des stations de
En Espagne, 15 millions de transport en commun (train, métro et bus),
masques distribués par le sept autres millions pour les mairies et
régions, et 1,5 million pour des organismes
gouvernement lundi tels que la Croix-Rouge. La sénatrice Nathalie Delattre souhaite une commission
« Les communes, pharmacies, d’enquête © Capture d'écran / Public Senat
« Si un jour nous devions proposer à
professionnels de santé se battent depuis La parlementaire, qui siège à la
telle ou telle population ou personne à
des semaines pour se procurer des commission des lois, a demandé
risque de porter des masques, les autorités
masques », a rappelé, sur Twitter, Ronan vendredi au président du Sénat Gérard
sanitaires distribueraient ces masques aux
Loas, maire de Ploemeur et vice-président Larcher l’ouverture d’une commission
personnes qui en auront besoin », avait
du conseil départemental du Morbihan. d’enquête sur « les commandes et
promis, le 29 janvier, Agnès Buzyn, alors
Pour ce soutien d’Emmanuel Macron, « les l’approvisionnement en masques », mais
ministre de la santé, pour dissuader les
annonces de stocks en centaine de millions aussi sur la stratégie de réquisition de
Français d’en acheter.
par la grande distribution nécessitent une l’État sur les livraisons du privé.
enquête. Ont-ils fait des stocks en amont ? Mardi, devant l’Assemblée nationale,
Édouard Philippe a indiqué que l’État « Dans mon département, ajoute-t-elle
Comment s’en sont-ils procuré ?! ».
distribuerait 5 millions de masques en à Mediapart, des aides à domicile
Le président de la Région Sud Renaud [approvisionnées par le département –
tissu par semaine aux plus démunis.
Muselier (LR) a réagi sur le même ton, ndlr] au contact des personnes vulnérables
Il a également annoncé une aide aux
dans un communiqué diffusé samedi. n’ont toujours pas de masques. » Or, « on
collectivités locales, l’État prenant en
« S’il était avéré que ces commandes voit que la grande distribution, via ses
charge « 50 % du coût des masques dans
et ces livraisons sont très largement centrales d’achat, a la possibilité de se
la limite d’un prix de référence ».
antérieures à la mise en vente ce lundi, procurer des millions de masques. On se
dans les établissements de ces enseignes, « On nous fait payer tout en nous disant : dit qu’il y a des stocks qui pourraient
cela signifierait une chose très claire : “On est trop bons, on vous paye la intéresser les collectivités qui en ont
pendant que notre pays subissait une moitié” ! », brocarde un élu. « Les besoin pour tous les personnels, tous les
pandémie mondiale et sans précédent, ces collectivités se sentent un peu seules. Elles métiers à risques », déplore la sénatrice.
entreprises ont stocké des produits de ont écoulé leurs stocks de masques au
début de la crise pour en donner aux De nombreux élus font le même constat,
première nécessité et ne les ont pas mis en
soignants qui en manquaient, ce qui est même dans les rangs de la majorité. Dans
circulation, dans un but commercial et de
tout à fait normal. Ensuite, elles se sont une lettre envoyée samedi à Olivier
communication », a-t-il dénoncé.
organisées seules pour en commander. Et Véran, le député LREM des Deux-Sèvres
Le président de Région a laissé « trois Guillaume Chiche dit « comprendre », et
puis, d’un coup, elles apprennent qu’il
jours à la grande distribution pour même « partager », « l’indignation des
y a des millions de masques en vente
prouver qu’elle n’avait pas de stock professionnels de santé » face à la
par la grande distribution », déplore
secret de masques pendant la crise ». Si situation.
d’importantes quantités ont effectivement
été stockées, M. Muselier se dit prêt à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

Constatant que les stocks sont à « flux les masques à prix coûtant, comme quand de main bénévoles et les centrales d’achat
tendus » ou « inexistants », selon les ils font une promotion sur des produits. de la grande distribution pour assurer
territoires, l’élu appelle à la réquisition C’est une très bonne façon pour eux de l’approvisionnement des particuliers,
« immédiate » des millions de masques se positionner. » Avec l’assentiment de entreprises, collectivités territoriales, et
chirurgicaux de la grande distribution l’État. même de certaines administrations ?
afin de les distribuer aux soignants. Le Clara Lefèvre est couturière
député plaide aussi pour l’instauration de
Boite noire
professionnelle à Lille et a témoigné de
la gratuité des masques pour « les plus Cet article a été mis à jour suite à la
cette situation dans l’émission « À l’air
démunis ». publication de l'interview d'Olivier Véran
libre ». Sa mairie lui a proposé de
samedi 2 mai à 18h par Le Parisien.
Les autorités sont parfaitement informées fabriquer des masques à 1,20 euro l’unité.
des difficultés du terrain. Dans une « J’ai fait mes calculs, dit elle. Une fois
note relative à « l’organisation de la mes charges retranchées, il me restait 5,34
distribution de masques – animation
La colère des couturières euros de bénéfice par heure de travail. »
de la coordination des initiatives des de masques, lasses de Elle a donc décliné et publié un post
collectivités territoriales », dont le travailler gratuitement Facebook qui résume sa situation :
contenu a été révélé par Le Monde, PAR LAURY-ANNE CHOLEZ « Mélangez la métaphore filée de l’effort
le ministère de l’intérieur a reconnu LE DIMANCHE 3 MAI 2020
de guerre, les références constantes à la
des problèmes d’approvisionnement et de solidarité, une bonne dose de patriarcat,
Depuis le début du confinement, elles
répartition géographique des stocks. les besoins réels et le désastre sanitaire
sont des milliers à s’être mobilisées
« Malgré ces volumes importants bénévolement pour coudre des masques. annoncé et vous obtenez des travailleures-
[conséquences des commandes privées et Désormais, le dévouement a laissé place bénévoles-volontaires. »
publiques des dernières semaines – ndlr], au dépit, face au sentiment de se faire
les masques disponibles sont inégalement exploiter, et à l’auto-organisation.
répartis et le risque est que certains
Depuis le début de l’épidémie, des
Français en aient trop et d’autres n’en
milliers de couturières se sont mises
trouvent pas », s’inquiètent les autorités.
à l’ouvrage. Confinées derrière leur
Selon le gouvernement, cette situation, Singer, elles coupent, bâtissent, piquent
certes « provisoire », « devrait se et ajustent des centaines de milliers de
régulariser dès le courant du mois de masques qui seront bien souvent distribués
juin, compte tenu de l’approvisionnement gratuitement, participant ainsi à « l’effort
massif du marché ». de guerre » réclamé par le gouvernement.
Mais que faire en attendant ? « Je Mais le dévouement commence à atteindre
reçois énormément d’appels de maires en ses limites. « Au début, on coud pour
difficultés », explique Michel Fournier, soi et ses proches, pour aider. Ce n’est
maire depuis trente ans du village des qu’au fil du temps que le piège se déploie
Voivres, dans les Vosges, et vice-président quand on reçoit des demandes un peu
de l’Association des maires ruraux abusives, on se force un brin, raconte
de France (AMRF).« Dans beaucoup Emmanuelle D., une couturière amatrice Une couturière sur son balcon © Rafael Yagobzadeh
d’endroits, la difficulté est d’avoir des du Val-de-Marne. On s’oblige à répondre
masques en nombre suffisant pour la Il n’y a pas que les municipalités qui
oui à tout le monde parce qu’on veut
population. Pour une commune de 600 profitent de la situation. À Montpellier,
honorer notre proposition initiale. Et tout
habitants, un maire passe commande mais le centre hospitalier universitaire (CHU)
désengagement se paye en insultes. »
n’en reçoit que 300 exemplaires. Comment aurait commandé entre 1 000 et 3 000
De fil en aiguille, celles qu’on appelle blouses à des bénévoles.
il fait ? Pourquoi il en donnerait à Untel
« les petites mains » commencent à se
et pas l’autre ? », témoigne l’élu. « J’ai demandé si c’était pertinent
lasser de ce travail gratuit sous prétexte
Le maire, qui a pu se faire livrer 300 de confier ce genre de travail à des
de solidarité nationale, surtout depuis que
masques en tissu pour sa commune non-professionnelles. On m’a répondu
les municipalités commencent à passer
(en complément d’une commande du que ça prenait à peine 12 minutes
commande comme àLens, à Lille,Rosny-
département), relève que la grande à coudre. Pourtant, quand j’ai testé,
sous-Bois ouLyon. Faire ce choix, ne
distribution va une nouvelle fois sortir il m’a fallu au moins trois quarts
revient-il pas à avaliser la stratégie des
gagnante de l’opération : « Ils vont vendre d’heure par blouse », explique Armelle
autorités, qui s'effacent derrière les coups

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

Putoud, couturière créatrice et membre « Il faut qu’on se libère de la culpabilité, objectif : produire 25 millions de
d’un collectif qui fabrique des masques à s’exclame Amandine Cha, créatrice de masques d’ici mi-mai qui seront distribués
Montpellier. tissus.Il est inacceptable de tolérer cette gratuitement dans 6 000 points de vente
Elle apprend également que ces blouses exploitation en France alors qu’on la (Carrefour, Intermarché, Monoprix...) et
auraient dû être produites – et donc dénonce à l’étranger. Il y a des demandes cousus par 30 000 volontaires.
facturées – dans une usine tunisienne. « Ils avec des rendements journaliers qui « Nous faisons appel à la solidarité
nous ont expliqué que les délais seraient se rapprochent de l’esclavagisme. On citoyenne pour parer à l’urgence et
trop longs et que nous les produirions doit participer bénévolement à une fournir ceux qui n’auront pas les
plus rapidement ici. Mais, en Tunisie, les cadence industrielle avec du matériel moyens d’acheter. Bien sûr, le bénévolat
ouvrières auraient été payées. Pourquoi non professionnel. Nous ne sommes pas devra s’arrêter et nous travaillons à la
pas nous ? » surhumaines. » structuration d’une filière sous la forme
Dans un post Facebook daté du 20 avril, Vendre ses masques, c’est risquer d’être d’une entreprise de l’économie sociale et
le CHU se félicitait d’avoir reçu près accusée de vouloir gagner de l’argent solidaire », explique Isabelle Lefort, co-
de 1 500 propositions pour ce projet. Il sur le dos de la pandémie. « Beaucoup fondatrice de Paris Good Fashion, une
nous confirme travailler d’habitude avec trouvent que ce n’est pas normal de payer association qui promeut une mode plus
un fournisseur qui passe par la Tunisie. pour cela. Je suis d’accord, mais ce n’est durable.
« Avec la fermeture des frontières, il pas notre faute, c’est celle de l’État. En Avec l’Afnor, ils se donnent deux mois
y avait une incertitude sur les délais nous critiquant, ils se trompent de boucs pour monter une structure qui permettra
d’approvisionnement », confirme Julie émissaires », constate Marielle Maury, aux couturières de percevoir un salaire
Durand, directrice de la communication : créatrice de robes de mariée à Montpellier. décent. Une attente bien longue pour celles
« Le CHU a fait appel à ses couturières « Investir nos compétences et notre temps qui n’ont pas touché le moindre euro
salariées, qui exercent au sein de la c’est une chose, mais payer les fournitures depuis mi-mars. « Nous allons aussi vite
blanchisserie et à de nombreuses bonnes de notre poche en est une autre. Cela que possible car la générosité des gens ne
volontés que l’établissement tient à fait un mois qu’on bosse gratuitement », peut durer qu’un temps. Il faut créer un
remercier. » déplore Jackie Tadeoni, costumière. système qui soit équitable, sans risque de
Des remerciements reçus amèrement par travail au noir », affirme Isabelle Lefort.
Une attente bien longue pour
Clara Lefèvre. Le 8 avril dernier, cette celles qui n’ont pas touché le Pendant ce temps, des start-up se lancent
couturière de Lille a reçu dans sa sur ce marché, comme We Are Pangolin,
boîte mail un « Air Trophy ». Soit
moindre euro depuis mi-mars un site Internet dévoilé lundi 27 avril par
une médaille numérique pour la féliciter Une fois leurs stocks épuisés, beaucoup de Paul G. et Félix N. (ils préfèrent rester
d’avoir cousu gratuitement des masques femmes n’ont pas forcément les moyens anonymes). Ces deux jeunes entrepreneurs
pour les soignants. de racheter sur leurs propres deniers du proposent aux couturières un kit de
fil et du tissu dans les merceries, qui fabrication de 140 masques prédécoupés
« Je n’ai pas 4 ans. Je ne veux
ont rouvert le 24 avril dernier. Et pour et homologués, qui seraient payés 2 euros
pas de médaille, soupire-t-elle. Cette
tenter a minima de rentrer dans leurs frais, pièce. Charge ensuite à la start-up de
communication avec ces mails ponctués de
certaines passent par des plateformes de les commercialiser à un tarif qui reste à
points d’exclamation et d’hyperpositivité
mise en relation, comme Solimask lancée définir.
dans lesquels on nous dit qu’on est des
début avril par Varma Beedassee, ancien
gens formidables me fatigue. Tout ça pour Une idée qui n’a pas vraiment plu
ingénieur chez Orange.
nous demander de travailler toujours plus à certaines bénévoles, comme Pauline,
gratuitement. » À l’origine non marchand, ce site vend membre d’un groupe de couture à Paris.
désormais les masques à un prix minimum « J’ai fait un tweet en critiquant ce modèle
Toutes ces volontaires sont désormais
de 6 euros, dont 5 euros reversés à la ubérisant car je trouve que c’est de la
face à un choix cornélien : doivent-
couturière et un euro réparti entre les frais récupération. Dès qu’on a des femmes qui
elles continuer de travailler gratuitement
de service et des dons à des fondations. se réunissent pour faire quelque chose
pour pallier les manquements de l’État
Les masques sont confectionnés selon ensemble, un homme va débarquer et
sous prétexte de solidarité nationale ?
le guide Afnor (Association française de créer un intermédiaire dont elles n’ont pas
Ce débat fait rage au sein de nombreux
normalisation), mais l’organisme n’a pas besoin. »
groupes Facebook. Celles qui émettent
officiellement labellisé Solimask.
des doutes en questionnant ce dévouement Une accusation dont se défend le duo
inconditionnel sont parfois soupçonnées Il a en revanche noué un de jeunes hommes, assurant être mal
de « trahison ». partenariat avec l’opération « Masque compris. « Nous ne voulons pas ubériser
solidaire »,notamment parrainée par la fabrication de masques mais lancer
l’écrivain Alexandre Jardin. Son

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

une entreprise responsable qui fonctionne aujourd’hui illustre bien ce que les Boite noire
avec des gens payés décemment entre féministes ont identifié dans le rôle du
Laury-Anne Cholez est journaliste
10 et 15 euros de l’heure, explique travail gratuit jamais valorisé pour faire
indépendante. Il s’agit de son premier
Félix N., qui travaillait jusqu’à présent fonctionner une société capitaliste et
article pour Mediapart.
dans la vente de liquides pour cigarettes patriarcale ».
électroniques. Nous cherchons à concilier Pour défendre leurs droits, plusieurs
utilité publique et rentabilité, qui n’est couturières se sont réunies dans A Audresselles, 649
pas un gros mot. Faire des marges, c’est un collectif baptisé « Bas les masques !
possible, mais on ne va pas s’enrichir de habitants: «J’ai d’autres
», qui dénonce les risques de ce travail
manière disproportionnée. Et puis nous gratuit et esquisse de nouvelles solidarités soucis pour penser à
reverserons une partie de nos bénéfices à dans un secteur constitué en grande l’après»
une fondation. » partie d’indépendantes, souvent auto- PAR JEAN-LOUIS LE TOUZET
Près de 500 personnes se seraient déjà entrepreneuses. LE LUNDI 4 MAI 2020

inscrites sur la plateforme, qui espère


produire 20 000 masques d’ici à 15 jours.

© DR

« Nous sommes mal représentées. Nous


Pauline, bénévole et membre d’un n’avons pas les moyens de mettre la Pierre, pour qui cette crise a sonné le
groupe de couture à Paris © DR
pression sur le gouvernement pour qu’il glas de « la civilisation » © JLLT / MP
Cette guerre des prix dans la confection reconnaisse nos savoir-faire », déplore Septième semaine de confinement dans
des masques illustre parfaitement la Émilie Monchovet, membre du collectif la commune du Pas-de-Calais. Où l’on
dévalorisation dont pâtit le métier de et costumière au sein des Ateliers croise un exploitant agricole pour qui «
couturière. « D’un côté, on nous dit qu’on Vertugadins. le problème c’est le lait. Les cantines
est indispensables, qu’on participe à un sont fermées ». Ou une restauratrice que
Avec les dix autres collègues de
“effort de guerre”, de l’autre on nous la crise a changée et qui compte bien
son atelier, ils cherchent désormais
traite comme si notre travail n’avait pas poursuivre des pratiques plus vertueuses
des solutions « pour survivre » en
de valeur car n’importe qui pourrait le si « la banque nous suit dans les
confectionnant, mal payés, des masques,
faire », déplore Jackie Tadeoni. investissements ».
tout en craignant qu’un durcissement des
Un mépris historique et très normes de fabrication ne vienne les priver Situé dans le Pas-de-Calais sur la Côte
classique envers d’autres professions de cette future activité. d’Opale, Audresselles est à 10 km
majoritairement féminines – aides- au nord de Boulogne-sur-Mer. Avec
Alors qu’Emmanuel Macron a promis
soignantes, infirmières, caissières, 649 habitants, ce bourg fait partie
qu’« aucune entreprise ne sera livrée au
femmes de ménage – qui se trouvent des 25 000 communes de moins de
risque de faillite », le milieu de la couture
souvent en première ligne face au virus. 1 000 habitants en France (sur plus de
indépendant redoute d’être exclu du futur
« On associe leur salaire à un 35 000). En temps normal, Audresselles
grand marché des protections contre le
revenu d’appoint, comme si elles n’en se sent naturellement plus proche de
coronavirus.
avaient pas besoin. Comme s’il y avait l’Angleterre ou de la Belgique que de
« À Montpellier, la Chambre de métiers a Paris.
forcément une part de vocation et de
conseillé de passer commande de masques
dévouement », explique Rachel Silvera, Jean-Louis Le Touzet, ancien grand
économiste et maîtresse de conférences chinois sur le site de Cdiscount. Elle reporter à Libération(voir la Boîte noire
à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La- devrait pourtant nous aider à relancer de cet article), y a des attaches familiales.
Défense, co-signatrice d’une tribune notre activité, regrette Armelle Putoud. Depuis le début du confinement, il tient sur
plaidant pour une revalorisation des Bien sûr, nous ne pourrons pas fournir Mediapart la chronique hebdomadaire du
emplois à prédominance féminine. tout le monde, mais j’ai peur qu’après village au temps de la pandémie.
avoir travaillé des semaines gratuitement,
Pour Maud Simonet, sociologue on nous kidnappe une potentielle source On y rencontre des pêcheurs qui voient
spécialiste du travail bénévole et directrice de revenus. » s’effondrer le cours du poisson, une
de recherches CNRS, « ce qui se passe infirmière qui ravitaille les personnes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

âgées, des gendarmes qui pistent les qu’il avait enroulée comme un rouleau Mon voisin de droite, Janusz, lançait
promeneurs, des secrétaires de mairie qui de papier peint. Puis déroulant l’arme du depuis quelques jours l’idée qu’un crime
impriment les cours pour les élèves… crime : « C’est vous ! » C’est moi. de sang sortirait le village de sa torpeur
Tous les précédents épisodes sont ici. au bout de la septième semaine de
Voici le septième, loin des métropoles, de confinement. Il voit d’ici titre : un
l’Île-de-France et du Grand Est. boucher étouffe avec une serpillière un
*** collaborateur de Mediapart.

Lundi 27 avril. La journée promet d’être Le boucher : « Dites bien dans le journal
splendide. Valérie, la postière avec un que j’étais en colère ! » J’ai quand même
sourire radieux, me trouve dans la rue pris du collier d’agneau et du potjevleesch
discutant avec mon voisin de gauche, (terrine aux trois viandes) comme j’avais
Jacky, qui taille sa haie et que je n’ai pas fait la queue. « C’est pour un navarin »,
revu depuis trois semaines : « On ne se Emmanuel Vidor, le boucher, n'aime pas qu'on ai-je dit pas rassuré. Lui, grommelant : «
voit pas vieillir. Dis, tu te rends compte, 74
prenne sa lavette pour une serpillère © JLLT C’est bon le navarin. »
Lui : « Vous avez écrit que j’utilisais
ans… »
une serpillière pour me laver les mains.
« Un colis de Belgique », dit Valérie. C’est faux ! C’est une lavette », dit-il
L’écrivain et dramaturge flamand Tom en la sortant du seau comme un lapin
Lanoye, par l’entremise d’un précieux du chapeau. Une verte. Une toute neuve.
confrère belge néerlandophone rencontré L’auditoire de la place du Détroit a tout le
sur le Tour de France, m’adresse deux de loisir d’assister au savon qu’il me passe. Il
ses livres, dont La Langue de ma mère. menace d’appeler son avocat, qu’il ne va
Puis soudain le temps s’est gâté au pas en rester là et que sa réputation en a
téléphone : le boucher est furieux. Quel pris un coup : « Je suis humilié », dit-il.
Tiens… un hérisson !?! © JLLT / MP
boucher ? Emmanuel Vidor, boucher Nous sommes à l’air libre et il fait presque Mardi 28 avril. Un hérisson en plein
ambulant sur la place du marché chaud : « Le dernier client que j’ai mis jour égaré dans le gazon. On accourt.
hebdomadaire, va et vient depuis ce matin dehors, s’étouffe-t-il, c’était il y a 17 ans. Éclaircissements recherchés sur ses
derrière son étal de quatre mètres de long Rendez-vous compte : 17 ans ! Il s’en mœurs. On décide immédiatement qu’on
dans une direction imprévisible, prenant prenait aux clients : je ne rentre pas dans est devant le cas d’un orphelin. Carton,
chacun à témoin du tour de cochon dont il les détails », se contracte-t-il en tendant bouillotte, croquettes, eau. Hypothèse de
est la victime innocente. l’index : « Puis d’abord, je ne vous sers l’habitat bouleversé du hérisson tient la
Il faut venir, me dit-on, et pas un de plus ! » corde.
ces jours : tout de suite. Le boucher L’affaire est sérieuse. Les développements On se tourne vers le voisin Janusz et sa
s’insurge contre les procédés révoltants de conséquents. L’ambiance foutue et le binette qui avaient mis beaucoup d’ardeur
la presse qui l’a sali, devant des clients qui déjeuner compromis. Je promets donc de à déterrer un massif. On lui demandera
acquiescent en attendant d’être servis et de rectifier et m’excuse si je l’ai blessé en des comptes vendredi lors de l’apéritif
foutre le camp car l’orage gronde. écrivant que « le torchon tirait sur la pris dans le jardin. Pour l’instant, trois
Justement il m’attendait. « Je vous serpillière ». « Ah, vous voyez, vous vous sexagénaires penchés sur un hérisson dans
attendais », dit-il aigre. Et le voilà qui êtes trompé. » Je fais à nouveau amende un carton. Il faut lui trouver un nom.
sort de son fourgon me tendant sous le honorable. « Pas serpillière. Lavette », Edmond.
nez une copie du récit de la seconde répète-t-il dans une colère qu’il commence
Mercredi 29 avril. On continue d’exposer
semaine du confinement (quatre pages) à contenir et qui, m’a-t-on rapporté, a fait
face à l’épicerie ce matin les nouvelles du
plus de bruit que des bouteilles que l’on
village : « Il paraît que tu t’es fait arrêter
dépose un lendemain de nouvel an dans le
par les gendarmes. » Comme le village
conteneur du village.
semble au courant, on le raconte pour moi.
C’est sûr, « la serpillière » a fait l’effet Puis, on est arrivé à Édouard Philippe et
d’une énorme épine dans le doigt de pied. les annonces d’hier après-midi concernant
Je la lui enlève répétant que je rectifierai : « les modalités du déconfinement.
Vous vous rendez compte servir les clients
On évalue les pertes et les gains à l’aune
avec une wassingue ?! » Du nom donné à
des situations de chacun. Qui pourra enfin
une serpillière dans le Nord. Je me rends
se déplacer. Qui ne pourra pas. Qui pourra
compte.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

éventuellement se baigner. Faudra-t-il se « Saura-t-on un jour toute la Il voit que les choses vont mal tourner. Les
munir dès juin d’un mètre ruban pour vérité ? » émeutes de la faim. Le chômage de masse.
respecter la distanciation sociale ? Que nous allons tous nous entredévorer
Jeudi 30 avril. Croisé Élodie, la patronne pour un « morceau » de pain. « Si je
On chicane, incrédule, sur l’ouverture des de L’Odyssée et du Loup de Mer. Elle
écoles mais surtout sur le rayon de 100 km devais te tuer, c’est un exemple…, je ne
habite Boulogne avec son mari et ses prendrais pas de fusil », dit-il avec une
qui a été décrété. Lequel écarterait les trois enfants. Elle est venue superviser
Lillois d’Audresselles : 130 km. Mais pince coupante. C’est une hypothèse bien
les travaux de charpente et ravalement sûr, me rassure-t-il.
favorise « les gens de Dunkerque ». On de la devanture : « On l’avait budgété.
tire une droite vers Lille pour matérialiser Mais c’est l’année prochaine qui va être Vendredi 1er mai. Une dame, la
la situation « centrale » de Dunkerque. Ça dure. Voire 2022… J’ai dû mettre 15 soixantaine, sonne. « S’il vous plaît, ne
passe : 80 km. Boulogne : 78 km. Sont employés au chômage partiel [elle possède mentionnez pas mon identité : j’en ai pas
quand même vernis les Dunkerquois. Puis un troisième établissement à Audinghen – dormi de la nuit. » La veille, elle m’avait
on prend une pause pour réfléchir. ndlr]. » dit qu’elle avait connu des malheurs, des
Grégory, le chef de Cap en Cap, lance Je comprends qu’elle s’est lancée dans pertes, des amis emportés par la maladie.
le débat avec prudence : « Fallait-il des pratiques plus vertueuses : éviter de Je lui dis qu’elle a de beaux yeux bleus.
totalement bloquer le pays pour freiner gaspiller et faire travailler des producteurs Elle s’avance : « Regardez mieux ! Ils sont
l’épidémie ? » On compte les morts. On locaux. Elle a changé, dit-elle. « Cette verts. »
additionne les pertes. La facture est lourde. crise va nous forcer à poursuivre Je comprends que son mari lui a fait une
La question est sous-tendue par « le pays dans cette direction. Enfin, je l’espère, scène après qu’elle lui a dit avoir discuté
à l’arrêt » et par les mesures de chômage et si la banque nous suit dans les de tout et de rien. Lui avait dit qui j’étais
partiel qui n’auront qu’un temps. investissements », dit-elle en montrant de et ce que je faisais.
S’ensuivent des arguments historiques qui la main les cinq peintres et charpentiers. Elle s’interrogeait simplement : « Qu’est-
ont présidé à la dégringolade à travers ce qui nous est arrivé ? Comment allons-
les âges : peste noire, grippe espagnole nous sortir de là ? Pourquoi tant de
et Covid-19. Greg rajoute le sida. On morts ? Quel est le chiffre exact ? Saura-
remercie Didier, entrevu deux fois et fort t-on un jour toute la vérité ? » Non, elle
chaleureux, qui offre une dizaine de bottes pense que non. Que c’est comme « une
de radis du jardin : « Je ne suis pas très guerre » et qu’on ne nous dit pas tout.
radis mais c’est super joli dans le jardin.
» On reprend. Je lui promets ni de mentionner son nom
ni de publier la photo où elle est pourtant
Tous ces fléaux laissent entendre que pleine d’enthousiasme et de gaieté : « Si
malgré tout, nous nous en sortirons mais Pierre, pour qui cette crise a sonné le vous le faites, je viens vous tuer. » Si ça
que ça sera long. La conversation glisse glas de « la civilisation » © JLLT / MP
continue comme ça, je vais peut-être me
sur la banlieue et accessoirement sur une Pierre, mon voisin d’en face, semble
débrouiller pour me faire assassiner avant
bonne reprise en main. Enfin les faits sont toujours content de son home trainer à
le 11 mai.
là, dit l’un. Grégory dit non : abandon rouleaux, qui lui permet de faire tourner
par la République des quartiers. Besoin de son vélo sans mettre le nez dehors. Vu Benoît de la ferme Zuphen, sur les
main-d’œuvre. Trente Glorieuses. Parfois Nous avons lui et moi des connaissances hauts de la commune. L’exploitation est
communes dans le milieu cycliste nordiste. petite (50 hectares). Il vit avec sa mère
six dans un 60 m2 tout pourri. On adhère impotente. Il est dans son champ et laboure
Mais je vois bien que ça lui pèse de ne pas
sur-le-champ. face à la mer. Il porte des bottes et une
sortir « rouler ».
Une entreprise de Boulogne travaille au combinaison verte à double fermeture.
Il dit, et surtout n’ayons pas peur des mots,
démontage de la terrasse du restaurant La vue est exceptionnelle sur le large.
que cette crise a sonné le glas de « la
L’Odyssée : « On monte une neuve », Charrue cinq socs réversibles. Tracteur
civilisation ». Il m’avait dit quelque chose
s’enthousiasme un jeune charpentier. Massey Ferguson quatre roues motrices.
d’assez ressemblant il y a trois semaines
Grégory remonte dans sa voiture et par la Les mottes sont grasses sur le flanc du
(le 5 avril, exactement). Pierre reste fidèle
vitre baissée : « Tu vois, on y croit tous : labour, le tracé rectiligne. Il a plu ces
à son diagnostic. Il avait tout envisagé.
faut que ça reparte. Pas le choix. » Il pleut. derniers jours. Il va semer l’orge : « C’est
Tiens, il aurait pu écrire le déroulement :
Rafales de sud-ouest. le lait le problème, dit-il en torsadant
« J’aurais pu l’écrire. »
trois longues tiges d’herbe qu’il vient
d’arracher au talus. Les cantines sont
fermées. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

Les stocks mondiaux débordent. Ses 40 Aujourd’hui, c’était choucroute de la mer pied levé par le socialiste Pedro Sánchez,
vaches sont depuis mars dans la pâture. à emporter chez Coralie la restauratrice du qui pourrait avoir du mal à prolonger l’«
C’est le pic de la production et les vaches Retour des Flobards. Une cliente : « La vie état d’alarme » au-delà du 10 mai.
ne vont pas s’arrêter de donner du lait. reprend. » La lettre est adressée à Michelle Bachelet,
Hormis ça, sa vie, dit-il, n’a pas changé. Dimanche 3 mai. Toujours pas haut-commissaire des Nations unies aux
Déjà qu’il ne voyait pas grand monde, là de masques disponibles au bar-tabac droits de l’homme. Aux côtés d’autres
il ne voit « quasi » personne. Imagine-t- Les Roches. La commande a été passée il célèbres détenus, dont Julian Assange,
il la suite après le 11 mai ? Très calme, y a dix jours : « On attend. »La Voix du les neuf ex-dirigeants catalans, en prison
brun, avec un sourire maigre : « J’ai Nord titre ce matin : « Masques au compte- depuis l’automne 2017, dénoncent le
d’autres soucis pour penser à l’après. » gouttes ». non-respect, par beaucoup d’États dont
Benoît remonte dans la cabine, actionne le l’Espagne, des recommandations de
système hydraulique et laboure. Le ciel est Pierre, mon voisin, en sandales et
blouse : « Le vélo appartenait à l’ONU pour éviter des « ravages » dans
pur. Vent d’ouest. les prisons à cause de l’épidémie. La
un gendarme. Il m’a demandé si je
Samedi 2 mai. Edmond est mort. Le jeune connaissais quelqu’un qui serait intéressé. Chilienne avait appelé, fin mars, à la
vétérinaire Mathieu Fourez de la clinique » Je pense au gendarme qui m’a verbalisé. libération urgente de certains détenus –
Cath’ Pattes de Marquise tient la petite Je vais réfléchir. notamment ceux « présentant un risque
boule dans un gant de fauconnerie : « faible » – pour empêcher une catastrophe
Je vais le prendre chez moi. Mon rôle, Boite noire sanitaire dans des établissements souvent
c’est aussi de sauver la faune sauvage Jean-Louis Le Touzet, aujourd’hui surpeuplés.
», m’avait-il dit lorsqu’il avait examiné journaliste indépendant, a été grand « Les représentants de l’État ont décidé de
Edmond jeudi. Sans pouvoir l’avouer, reporter à Libération durant 25 s’éloigner des valeurs de l’ONU. Ils font
la mort du hérisson nous a un peu ans. Longtemps spécialisé dans le sport peser un risque sur la santé des personnes,
chavirés. Sommes-nous en train de devenir (cyclisme, voile…), il a régulièrement et confisquent les droits de tous les détenus
sensibles ? collaboré à la rubrique portraits et au », accuse depuis sa prison de Lledoners,
Pascale dans sa Peugeot 206 noire, que je service politique ou étranger du quotidien. non loin de Barcelone, l’activiste Jordi
salue de loin le matin, vient chaque jour Avant sa chronique du confinement, il Cuixart dans un communiqué publié
« faire à manger aux personnes âgées et avait signé un premier reportage pour mercredi par son organisation, Òmnium
dépendantes » de la commune. Comme la Mediapart : « Les Balkany nous ont reçus cultural. Condamné à neuf ans de prison
mère de Benoît. Elle dit : « C’est souvent en leur principauté », publié en mai 2019. pour délit de sédition, il avait commencé
leur seule visite. Je mets un masque, des à renouer, depuis janvier 2020, avec
gants. Me relave les mains. Et sert. » un régime proche de la semi-liberté.
S’arrête un instant : « Moi non plus je En Espagne, la L’option d’un confinement des prisonniers
n’ai pas tellement de visites. Au revoir recentralisation express indépendantistes à leur domicile, un temps
Monsieur. » envisagée, a finalement été rejetée.
imposée par Madrid
Joint par Mediapart, le représentant des
braque les régions autorités catalanes en France, Daniel
PAR LUDOVIC LAMANT
LE LUNDI 4 MAI 2020 Camós, le regrette : « Malgré la pandémie,
la répression continue. Les prisonniers
politiques sont toujours en prison, malgré
les appels de Michelle Bachelet. » Et de
préciser : « Certains médias espagnols
disent que cela est dû aux pressions
de la Cour suprême espagnole sur les
Mme Chivot à sa barrière © JLLT / MP fonctionnaires [catalans – ndlr] qui ont dû
Madame Chivot, fort coquette ce matin statuer sur le sujet. »
derrière sa barrière : « On a réussi à faire L’affaire est d’autant plus frustrante,
virer à Emmaüs 1 000 euros ! » Cette L'indépendantiste Quim Torra, président de la
Catalogne, à son arrivée au Parlement régional à pour les prisonniers en question, que
victoire contre les banques et la misère Barcelone, le 23 avril 2020 © AFP / Joan Valls l’épidémie a surgi au moment où
(lire au 22 avril)l’a rendue joyeuse. La crise sanitaire a de nouveau tendu les commençait à s’esquisser une reprise des
relations entre Madrid et Barcelone. Mais discussions politiques entre Madrid et
la Catalogne n’est pas la seule région Barcelone. Sous la pression de l’ERC
à critiquer la recentralisation décidée au (gauche indépendantiste et républicaine),

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

une « commission bilatérale », constituée Autant de sorties provocantes d’une aujourd’hui les effets désastreux sur le
de membres des gouvernements espagnol galerie de « freaks », selon un quotidien terrain d’un « 155 sanitaire, policier et
(coalition socialistes/Podemos) et catalan catalan, ou encore de « fanatiques », pour numérique », en référence à l’article 155
(indépendantistes de droite et de gauche), reprendre le mot de la maire de Barcelone, de la Constitution espagnole, disposition
avait vu le jour début février. Ses travaux Ada Colau ? Ces formules détournent en très controversée qui avait fait perdre à
ont été suspendus sous l’effet de la tout cas l’attention d’un débat de fond, la Catalogne son autonomie à l’automne
pandémie. qui dépasse la seule question catalane : 2017, au plus dur de la crise catalane.
Il n’est pas certain qu’ils reprendront dans l’efficacité de la recentralisation express Avant la présentation par Sánchez du
une ambiance constructive, une fois la du pays décidée par Pedro Sánchez, le chef plan de déconfinement général pour
pandémie maîtrisée. Car la crise sanitaire du gouvernement socialiste. En décrétant l’Espagne, Torra a présenté le sien, pour
du coronavirus a de nouveau tendu les le 14 mars « l’état d’alarme », l’exécutif la Catalogne, réclamant à Madrid les
relations entre Madrid et Barcelone. Alors espagnol a récupéré les compétences des compétences pour l’appliquer.
que la Catalogne est l’une des régions 17 communautés autonomes du pays, qui
gèrent d’ordinaire l’essentiel du secteur de
Le PNV basque demande la
d’Espagne les plus touchées par le virus levée de « l’état d’alarme »
(plus de 4 900 décès au 29 avril, avec un la santé.
clusterdans la ville d’Igualada, contre un Nommé quelques semaines plus tôt à Quant au patron d’ERC, Oriol Junqueras,
peu plus de 8 100 pour la communauté de la tête d’un ministère d’ordinaire très ex-numéro deux de la région, aujourd’hui
Madrid, sur un total pour le pays supérieur discret – puisqu’il détient en théorie en prison, il a publié, le 13 avril une
à 23 000 morts), certains indépendantistes, peu de compétences –, le socialiste tribune au vitriol, accusant notamment
comme la porte-parole du gouvernement catalan Salvador Illa, ministre de la santé Madrid de placer les impératifs
régional, n’ont pas hésité à déclarer qu’il de l’équipe Sánchez, s’est ainsi trouvé économiques avant les enjeux sanitaires :
y aurait eu moins de décès du Covid si la d’un coup sous une lumière inattendue. « Nous constatons à nouveau, et de la plus
Catalogne avait été indépendante. L’objectif de Sánchez était avant tout cruelle des manières, que l’État espagnol
d’assurer une meilleure coordination face n’est d’aucune aide pour les citoyens
à la progression du virus, dans la gestion de notre pays. Qu’il n’est pas utile ni
du confinement comme dans la commande capable de faire face aux défis mondiaux.
de matériel sanitaire. Il est lent à la réaction, centraliste,
nationaliste, militariste, oligopolistique, et
Mais il a aussi provoqué, au désespérément inefficace. Il n’écoute pas
mieux, l’incompréhension de nombreux les experts, mais l’Ibex [l’équivalent du
dirigeants régionaux, y compris de son CAC 40 – ndlr], la monarchie et l’armée.
propre parti, le PSOE. D’autant que Son objectif n’est pas de répondre à la
L'indépendantiste Quim Torra, président de la Sánchez a commis plusieurs erreurs dans
Catalogne, à son arrivée au Parlement régional à crise sanitaire, mais de sauver le régime
la gestion de la crise, dont l’achat fin
Barcelone, le 23 avril 2020 © AFP / Joan Valls en le rafistolant un peu plus, via la
mars de 640 000 tests peu fiables à une
En pleine épidémie, le président de la propagande et le drapeau [espagnol]. »
entreprise chinoise qui ne détenait aucune
Chambre de commerce de Barcelone licence. « Angela Merkel n’a pas eu le Troisième force de l’indépendantisme
s’est, lui, distingué en lançant ce slogan réflexe de recentraliser la gestion de crise catalan, les anticapitalistes de la CUP, eux,
expéditif : « L’Espagne, c’est le chômage sanitaire, et personne ne met en doute ses ont choisi un angle d’attaque différent,
et la mort, la Catalogne c’est la vie compétences aujourd’hui, il me semble », préférant s’en prendre aux coupes
et l’avenir. » Quant à Miquel Buch, le avance le délégué de la Catalogne à Paris, budgétaires réalisées dans le secteur de
conseiller régional aux affaires intérieures Daniel Camós, en référence au modèle la santé par les différents gouvernements
(droite indépendantiste), il s’est indigné fédéral allemand et à ses 16 Länder, en régionaux (y compris indépendantistes) à
de l’envoi par Madrid – intentionnel, dialogue constant avec le gouvernement partir de 2003. Mais les Catalans ne sont
d’après lui – d’un total de 1 714 000 fédéral à Berlin. pas les seuls à être montés au créneau.
masques à la Catalogne –, une référence à Depuis la mise en place de « l’état
peine voilée, toujours selon lui, à l’année Dès la fin mars, Quim Torra,
indépendantiste de droite à la tête de d’alarme », Sánchez organise chaque
1714, lorsque Barcelone tomba aux mains dimanche une réunion de coordination en
des Bourbons. Même Gabriel Rufián, la Catalogne, exhortait Madrid à durcir
les mesures de confinement, plaidant vidéoconférence avec les 17 responsables
bouillonnant député ERC, a ironisé sur le régionaux. Il leur a présenté récemment les
« gag » de son collègue. très vite pour une fermeture des ports
et aéroports, et à davantage écouter les contours d’un « pacte de reconstruction
alertes de la communauté scientifique. économique et sociale ». À chaque
Son parti, Junts per Catalunya, dénonce fois, les séances sont houleuses et les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

critiques envers Madrid nombreuses, sur la désormais de retirer son soutien, tout LE DIMANCHE 3 MAI 2020

forme (les régions veulent être davantage comme le PNV. Dimanche 3 mai, les
associées et tenues au courant des patrons conservateurs de la Galice et
décisions de l’exécutif) comme sur le fond de Madrid ont explicitement dit leur
(certaines, dont la Catalogne, réclament de opposition à la prolongation.
récupérer des compétences sanitaires). La partie s’annonce donc difficile
Le 12 avril, le patron du Pays basque, pour Sánchez. D’autant qu’ERC menace
Iñigo Urkullu (PNV), a expliqué qu’il de rejoindre le camp des opposants,
lui était « de plus en plus difficile aux côtés de Junts per Catalunya Izkia Siches © Capture d'écran/Colegio de medico

de supporter cette mise en scène », (droite indépendantiste catalane), de Izkia Siches, 34 ans, est depuis 2017
s’interrogeant tout haut : « À quoi servent Vox (extrême droite néofranquiste) ou la première femme présidente de l’ordre
ces réunions ? » Et le Lehendakari encore de la CUP (indépendantistes des médecins du Chili. Engagée à
de poursuivre : « J’avais prévenu, et anticapitalistes catalans). La donne gauche, elle critique ouvertement les
dès le premier jour, que collaboration politique a au moins une conséquence mesures prises par le gouvernement du
et coordination ne pouvaient signifier inattendue : elle risque de ressouder président Sebastián Piñera face à la
imposition. Je demande de repenser, le gouvernement PSOE-Unidas Podemos, pandémie de coronavirus.
de manière urgente, le format et la qui semblait déjà fragile en janvier. Santiago (Chili), correspondance.–
méthode de travail. » Ce mercredi, au En Catalogne, les élections anticipées Quelques semaines après le premier cas
lendemain de l’annonce du plan de promises par Quim Torra en janvier, d’ici de Covid-19, début mars, Izkia Siches,
déconfinement général par Pedro Sánchez, l’été, n’auront sans doute pas lieu avant la présidente de l’ordre des médecins,
le même Urkullu a réclamé la levée la fin de l’année, voire avant 2021. Au se trouvait au palais présidentiel, à
de « l’état d’alarme » et le retour à Pays basque, où des régionales devaient l’invitation du chef d’État Sebastián
la législation ordinaire (voir la vidéo ci- se tenir le 5 avril comme dans la Galice Piñera.
dessous), s’en prenant une fois de plus voisine, Urkullu réfléchit à un scrutin dès À huis clos, la jeune responsable de
au « modèle d’imposition » de Madrid : juillet, malgré les réserves de certains l’organisation qui regroupe les médecins
« Le commandement unique ne constitue observateurs. chiliens avait profité de l’occasion pour
pas, bien au contraire, un modèle plus
Comme en 2008 lors de la crise réclamer un confinement total dans la
efficace. »
économique et financière, puis de 2015 capitale du pays pour faire face en urgence
Sánchez sait bien que la colère à 2017 avec la poussée indépendantiste à la crise sanitaire qui s’annonçait. Ce que
des barons régionaux pourrait vite se en Catalogne, la crise sanitaire du refuse toujours le chef d’État.
transformer en crise politique nationale. coronavirus expose les limites du modèle « À un moment, j’ai dû dire au président
Le socialiste doit sa récente investiture, territorial espagnol, issu de la Constitution que je ne venais pas ici pour en retirer une
début janvier, au soutien de formations adoptée durant la Transition post- photo à La Moneda [siège de la présidence
régionales, dont le PNV basque ou franquiste. Il reste à voir si Sánchez aura chilienne – ndlr] mais pour lui proposer
Compromís à Valence, mais aussi à le courage politique, une fois la pandémie la collaboration des médecins du pays
l’abstention – qui fut si difficile à passée, de reconstruire ce pilier fragile du afin de réorienter certains points et en
décrocher – des indépendantistes catalans controversé « régime de la Transition ». débloquer d’autres », explique la jeune
d’ERC. Sánchez promet désormais une
femme à Mediapart.
« cogouvernance » avec les régions pour
gérer le déconfinement, qui peine à rallier Izkia Siches a imposé sa présence. Elle
Au Chili, la jeune parle de manière directe et simple. Elle
les soutiens.
présidente de l’ordre des affiche une sérénité à toute épreuve. Elle
À ce stade, Sánchez est parvenu, par
trois fois, à obtenir une large majorité médecins a imposé sa voix communique avec habileté aussi bien
PAR YASNA MUSSA sur les réseaux sociaux que face à une
au Congrès sur les mesures de « l’état
caméra. Cette médecin de 34 ans a critiqué
d’alarme » et son prolongement, grâce
ouvertement le gouvernement de Piñera
aux voix de droite (Ciudadanos et Parti
et ses propositions sont souvent allées
populaire). Le 26 mars, puis les 9 et 22
à l’encontre de celles du ministre de la
avril, ERC s’est contenté de l’abstention.
santé, Jaime Mañalich.
Un nouveau vote pour le prolongement
des mesures au-delà du 10 mai doit Dans un climat de tension dû au
avoir lieu ce mercredi au Congrès, alors mouvement social qui a commencé en
que le PP de Pablo Casado menace octobre, la présidente de l’ordre des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.73/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
74

médecins a été la cible de menaces de mort « Les présidents ont toujours été qui devait approuver ou non une nouvelle
et de viol, son compte personnel Instagram des hommes blancs et majoritairement Constitution, fixé normalement au 26
a été piraté. L’ordre des médecins a déposé conservateurs. Je suis une femme de avril, a finalement été repoussé au 25
plainte. Et les messages de soutien ont gauche, basanée, originaire d’Arica, à octobre. Siches a également tout fait
afflué de tous les secteurs politiques. moitié aymara, aux yeux bridés, éduquée pour avertir la population des risques de
dans un collège sans prétention que contamination lors de rassemblements.
personne ne connaît », expliquait-elle dans « Indépendamment de la crise sociale et
une interview au journal La Segunda après politique que nous avons vécue, il fallait
son élection. que nous nous mettions d’accord, je crois
Alors que le gouvernement chilien, déjà que nous avons été bien compris. Les
discrédité par sa gestion brutale du gens ont vu que même si je ne suis pas
mouvement social des mois précédents, spécialement proche du gouvernement,
Izkia Siches © Capture d'écran/Colegio de medico
hésitait et hésite toujours sur la démarche j’ai pu travailler avec l’administration
Izkia Siches n’avait pas attendu la à suivre face à l’épidémie, Siches est actuelle et j’espère qu’il fera de son mieux
pandémie de Covid-19 pour faire parler apparue comme la voix de la raison. Sur dans cette pandémie car c’est la seule
d’elle. Elle avait fait sensation en les réseaux sociaux, certains l’ont baptisée façon pour que les citoyens aillent bien »,
novembre 2019 lors de la session de avec humour « nouvelle ministre chargée souligne-t-elle.
la commission parlementaire qui se de la santé ». Les relations entre le ministre de la
penchait sur une possible mise en examen
« C’est un défi que je n’ai pas affronté santé et l’ordre des médecins ont toujours
constitutionnelle de l’ancien ministre de
seule, dit-elle à Mediapart. J’ai une équipe été tendues. En 2013, Mañalich a été
l’intérieur, Andrés Chadwick.
de conseillers qui me soutient. Je suis la sanctionné et exclu de l’ordre deux ans
Assise à côté de Jaime Mañalich, figure visible, ce qui n’est pas toujours le plus tard pour manquements à l’éthique,
elle portait des lunettes de protection, une rôle le plus facile. » une décision annulée ensuite par la justice.
manière de protester contre l’effroyable Mañalich était directeur d’une clinique
La période est compliquée après des
bilan des semaines de protestations : plus privée haut de gamme et déjà ministre de
mois de mobilisation sociale et un
de 200 personnes avaient été blessées aux la santé lors de la première présidence de
exécutif affaibli. D’où l’importance,
yeux par les forces de l’ordre. Sebastián Piñera, de 2010 à 2014.
explique-t-elle, de « collaborer avec
L’ordre des médecins a été l’une des le gouvernement à ce moment précis Depuis le déclenchement du mouvement
organisations les plus actives durant pour, par exemple, pouvoir expliquer social, dont l’une des revendications est
le mouvement social, appelant à plusieurs aux mouvements sociaux ce que nous un système de santé accessible aux plus
reprises les autorités à cesser l’usage des affrontons, l’importance des mesures de pauvres, il s’est tristement distingué par
balles en caoutchouc ou autre matériel distanciation physique ou sociale pour que des propos provocateurs, comme lorsqu’il
anti-émeute. Siches a élevé la voix de justement cela n’ait pas de conséquences s’est exclamé à la télévision que « notre
nombreuses fois, s’érigeant en critique pour les citoyens et pour ceux qui ont système de santé est l’un des meilleurs et
permanente du gouvernement. Mais c’est réclamé la dignité et des mesures [pendant les plus efficaces au monde ! ».
à l’occasion de la pandémie qu’elle s’est les manifestations] ».
fait remarquer. «Ce que fait le gouvernement est
Les décisions gouvernementales ont été l’antithèse de la santé publique»
Depuis toujours, Izkia Siches dérange marquées par des polémiques. Dans le
l’ordre établi. En 2017, elle est la première pays le plus touché d’Amérique du Dans les manifestations, depuis octobre
femme élue présidente de l’ordre des Sud, avec le pourcentage le plus élevé dernier, on a pu voir des banderoles
médecins, une organisation qu’elle avait de personnes contaminées par rapport brandies par les parents de patients morts
elle-même qualifiée de conservatrice et au nombre d’habitants, les autorités ont après avoir attendu des heures à l’hôpital.
qui a pour réputation d’être élitiste. Née annoncé que le test coûterait quelque Près de deux millions de personnes se
à Arica, une ville du nord du Chili, 26 euros, tout en écartant toute mesure trouvent sur les listes d’attente des services
elle a grandi dans une commune de la de confinement. De leur côté, la grande de santé publique, selon des données
banlieue de Santiago et a commencé son majorité des pays de la région comme du ministère de la santé.Quelque 80 %
engagement politique à l’université du le Pérou ou l’Argentine ont confiné leurs sont dans l’attente d’une consultation avec
Chili où elle a effectué ses études de habitants et proposent des tests gratuits. un spécialiste, les autres d’une opération
médecine. Elle a notamment été militante chirurgicale. Le temps d’attente moyen est
Grâce à la présidente de l’ordre des
des Jeunesses communistes. de 13 mois pour les premiers, d’un an et
médecins et aux réunions entre différents quatre mois pour les seconds.
acteurs qu’elle a suscitées, le référendum

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.74/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
75

Ils pourraient évidemment choisir le moi cette expression, une meilleure également permis qu’il y ait un accord
système de santé privé, géré par personne ? »Une intervention ridicule qui sur le Covid-19, dans lequel ont été inclus
ISAPRES, mais les mensualités des a fait le tour du monde. d’autres acteurs, comme les universités ou
cotisations sont élevées et seul un Mais, quelques jours plus tard, le même les municipalités », explique le chirurgien-
pourcentage minime de la population y a ministre annonçait un confinement strict dentiste.
accès. La presque totalité de la population dans sept communes de la capitale, Cette vision est partagée par Rossana
(81 %) est affiliée au Fonds national de presque toutes situées dans les zones les Castiglioni, professeure associée à l’École
santé, le FONASA. plus riches de Santiago. de sciences politiques de l’université
Devant les coûts très élevés des actes « Il me semble que ce que fait Diego-Portales et spécialiste en politique
médicaux, une bonne partie de ceux qui le gouvernement est l’antithèse de la sociale comparée en Amérique latine.
souffrent de maladies graves ou dont les santé publique », juge le docteur Pour elle, il n’y avait aucune voix claire
traitements sont trop chers ont recours à la Ahumada. « Recoleta est quasiment aux premiers jours de la crise : « Par
solidarité, en organisant par exemple des isolée. La quarantaine obligatoire exemple, les premières mesures qui ont
loteries. Une sorte de Téléthon entre amis affecte presque toutes les communes été annoncées sont venues du ministre de
et proches pour guérir du cancer, payer une voisines. Cela provoque beaucoup de l’éducation et non de celui de la santé. Le
chirurgie ou une hospitalisation. crainte et d’incompréhension parmi la leadership du ministère de la santé s’est
C’est dans ce contexte que la pandémie population. Dans cette commune, nous donc construit peu à peu. »
de coronavirus est arrivée. Pour avons une proportion élevée d’adultes La politiste juge que « la présidente de
Alexis Ahumada, chirurgien-dentiste et majeurs, mais aussi de migrants en l’ordre des médecins a également évolué
spécialiste en santé publique, le rôle des condition de surpeuplement. Cela génère avec le temps ». « Elle a commencé
maires et de l’ordre des médecins a été un sentiment d’incertitude au sein de avec une position d’ouverture, prête au
décisif. la population car ce sont des mesures dialogue en tentant de participer au
« Ils sont allés beaucoup plus loin que arbitraires et qui vont à l’encontre du processus, non pas pour la prise de
le gouvernement. Les politiques sanitaires concept de santé collective », poursuit-il. décision mais plutôt pour une prise
de ce dernier se sont contentées d’être Dans un pays où environ 326 324 femmes de parole par rapport à l’urgence. Le
en réaction, c’est un modèle orienté vers travaillent comme employées de maison gouvernement lui a répondu en claquant
la prise de décision personnelle, dans la et 2,5 millions de personnes occupent un la porte. De fait, selon des informations
mesure où ce sont les gens qui décident de emploi informel, décider de se confiner données par la presse, il y a eu une réunion
rester ou non chez eux, au lieu de prendre de son propre chef n’est pas une décision à La Moneda à laquelle a participé la
des mesures correctes de santé publique, évidente. Le coût de la vie est élevé – le présidente de l’ordre des médecins et où
des mesures plus restrictives de caractère Chili est l’un des six pays les plus chers la position du président Piñera a été de
obligatoire », explique celui qui travaille d’Amérique latine – et les citoyens ne dire simplement que “la décision est prise
dans le département de santé de la ville de peuvent pas compter sur un système social, par l'exécutif”, pas avec les acteurs non
Recoleta, dans la banlieue est de Santiago. comme en France par exemple, avec un gouvernementaux. »

Face à l’augmentation des cas de chômage ou une activité partielle pris en Izkia Siches est toujours aussi présente
Covid-19, le président Sebastián Piñera a charge par l’État. Pour nombre de salariés, dans les médias. Son visage est à la
décrété l’état de catastrophe et un couvre- ne pas travailler signifie ne pas pouvoir se une des journaux, sur les couvertures des
feu nocturne, mais pour Izkia Siches, cela nourrir. magazines et elle passe régulièrement à
n’est pas suffisant. « Nous devons être Pour Alexis Ahumada, le rôle qu’Izkia la télévision. Entre son poste le matin
humbles et affronter cette crise avec Siches a tenu dans ce contexte a été crucial. à l’hôpital public San-Juan-de-Dios et
hauteur et unité, en reconnaissant les « Son leadership a été fondamental dans sa vie comme présidente de l’ordre des
failles et en tentant d’y remédier », juge- cette pandémie. Avant les déclarations de médecins, elle s’interroge sur le sens de la
t-elle. la présidente de l’ordre des médecins, crise actuelle.

Elle a été rejointe dans son appel à nous ne disposions pas de beaucoup de « En tentant de relier ce qu’a été le
mettre en place un confinement total données. Désormais, il y a enfin une mouvement social et cette pandémie, je
par des maires de toutes les tendances répartition par régions et des contraintes pense que cela nous fait évidemment
politiques. Mais le ministre Mañalich sur la transparence des données. Elle réfléchir sur le système sanitaire que nous
refuse toujours, lançant même au cours a élevé la voix et a été conseillée par voulons construire dans ce pays pour
d’une interview : « Que se passera-t- un groupe important d’épidémiologistes être préparés à ces pandémies et aux
il si le virus mute et devient, excusez- et d’experts en santé publique qui ont autres défis. C’est l’un des premiers sujets
été les porte-parole de ceux qui sont en
première ligne. Par conséquent, elle a

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.75/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
76

de préoccupation des citoyens, selon les L’objectif était clair : sauver coûte que le célèbre entraîneur de football Marius
enquêtes, et cette immense crise peut se coûte la récolte d’asperges, légume sacré #umudic# à la télévision, avant de faire le
transformer en une grande opportunité. » outre-Rhin. Les Allemands lui vouent un tour des médias roumains.
Le Chili, avec 18 millions d’habitants, culte de longue date et il existe même Dans cette affaire, chacune des parties
comptait, dimanche 3 mai, plus de un mot, « Spargelzeit », le temps des s’est renvoyé la balle. Les autorités
18 000cas de Covid-19 et 247 morts. Le asperges, qui renvoie à l’idée d’âge d’or. ont accusé la direction de l’aéroport et
gouvernement refuse toujours de mettre Or, pour ramasser ce mets si prisé, le l’agence de recrutement. Mais le ministre
en place le confinement national que premier producteur européen d’asperges de l’intérieur a également annoncé que des
réclament les autorités régionales et les ne peut pas se passer des centaines poursuites pénales seraient lancées contre
acteurs sociaux. de milliers de travailleurs saisonniers ceux qui ont « violé les procédures de
venus de l’ancienne Europe de l’Est, quarantaine », faisant aussi reposer la
principalement de Roumanie et de faute sur ces travailleurs pauvres.
En Allemagne, les Pologne. Même en plein coronavirus. Car
saisonniers roumains les candidats allemands prêts à se baisser
plus de huit heures par jour pour le salaire
risquent leur santé pour des minimal ne se bousculent plus au portillon
asperges dans un pays où l’économie tourne depuis
PAR SIMON RICO de longues années à plein régime.
LE LUNDI 4 MAI 2020
Mandatées par les patrons allemands,
les agences de recrutement se sont vite Des travailleurs saisonniers roumains quittant
l'aéroport de Leipzig, le 20 avril 2020 © Peter Endig /
mises sur le pied de guerre en Roumanie, dpa-Zentralbild / dpa Picture-Alliance via AFP
avec l’aval du premier ministre Ludovic
Orban. Alors que le pays aurait perdu Dans une Union européenne habituée à
plus d’un million d’emplois depuis le la liberté de circulation des biens et des
début de l’épidémie, l’appel de Berlin personnes, la fermeture des frontières à la
est un appel d’air. Et le dirigeant libéral mi-mars est venue brutalement rappeler à
Des travailleurs saisonniers roumains quittant roumain s’est empressé de faire savoir quel point la main-d’œuvre étrangère bon
l'aéroport de Leipzig, le 20 avril 2020 © Peter Endig /
qu’il n’envisageait pas « d’empêcher les marché est devenue essentielle pour faire
dpa-Zentralbild / dpa Picture-Alliance via AFP tourner les agricultures des États membres
Malgré la crise sanitaire, plusieurs pays saisonniers de chercher du travail ». Un
décret militaire spécial autorisant « le les plus riches.
riches de l’UE ont fait venir d’urgence
des saisonniers étrangers, main-d’œuvre transport des travailleurs saisonniers de Chaque année, des millions de saisonniers
indispensable à leurs agricultures. Des Roumanie vers d’autres États » a donc été originaires de tout l’est du continent
« citoyens de seconde classe » dont on pris dans la foulée pour contourner l’état viennent vendre la force de leurs bras en
n’hésite pas à mettre la vie en danger pour d’urgence instauré le 16 mars. Allemagne, en Italie, en France ou en
sauver les récoltes. Acheminés par cars depuis les quatre coins Espagne, pour cueillir mirabelles, pêches
du pays, des milliers de candidats au départ et autres raisins… en étant payés au salaire
«Nous avons trouvé une solution horaire minimal, un revenu autrement
pragmatique, qui répond à deux exigences affluent depuis le 9 avril vers les aéroports
de Bucarest et de Cluj-Napoca, la grande élevé qu’en Roumanie, Bulgarie ou
justifiées : protection contre l’infection Albanie.
d’un côté et sécurisation de la récolte de ville de Transylvanie. Les images de
l’autre côté. » ces travailleurs saisonniers agglutinés Selon les estimations, plus de quatre
pendant des heures, dans l’attente de millions de Roumains travailleraient
Le 2 avril dernier, la ministre allemande de leur vol et au mépris de toutes les aujourd’hui à l’étranger, surtout
l’agriculture, Julia Klöckner, annonçait la règles de confinement, ont suscité un dans l’agriculture, l’aide à domicile,
réouverture exceptionnelle des frontières tollé dans l’opinion publique. D’autant l’hôtellerie-restauration et la construction.
pour 80 000 travailleurs saisonniers que de nombreux travailleurs saisonniers Et ce sont les forces vives qui s’en vont :
étrangers. Une mesure qui allait pourtant venaient du jude# de Suceava, le principal depuis l’entrée dans l’Union européenne
à l’encontre des mesures de confinement foyer épidémique du pays, censé être en en 2007, un quart des 25-40 ans auraient
prises par Berlin, comme tous les pays isolement total. quitté le pays, engendrant même une
européens, pour limiter les déplacements pénurie de main-d’œuvre.
internationaux en vue de freiner la « Ils sont rentrés, ils ont infecté la
propagation de l’épidémie de coronavirus. moitié du pays, ils ont contaminé le
personnel médical, et maintenant ils
repartent cueillir des asperges », a pesté

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.76/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
77

Malgré l’une des croissances économiques protection. Ils travaillent en groupes de faire venir en urgence des saisonniers
les plus fortes de l’UE (+ 4,1 % en 2019), 45 personnes, sont transportés en bus roumains. Deux semaines plus tôt, des
la pauvreté reste massive, avec plus d’un sans masques, et dorment, comme en associations d’exploitants avaient tiré la
tiers de la population menacée d’exclusion temps normal, à trois dans de petits sonnette d’alarme, estimant que la filière
et une protection sociale minimale. conteneurs aménagés en bungalows. Et ils agricole britannique pourrait vite manquer
« Dans mon village, tout le monde part doivent aller au supermarché local pour de 140 000 personnes.
travailler à l’étranger. Il n’y a pas s’approvisionner, car dans l’exploitation, Ce sont les terres de l’est, où le vote
d’aides, pas d’emplois, rien de l’État », les produits sont vendus trois fois plus pro-Brexit a été le plus fort, qui ont
explique Dorin Armanu, originaire de cher. été les premières à faire venir des
Bune#ti-Avere#ti, un village de l’est de Or, le virus est bien présent dans les travailleurs roumains pour ramasser des
la Roumanie, l’une des zones les plus fermes allemandes. Un saisonnier roumain laitues. D’autres devraient bientôt arriver
pauvres. Ce maçon de 42 ans fait des de 57 ans en est mort durant le week- pour récolter des oignons verts, des pois et
allers-retours avec l’Italie depuis 2005. end de Pâques dans le Bade-Wurtemberg. des haricots. Chaque année, l’agriculture
Comme plus de 250 000 de ses Il était arrivé le 20 mars, la veille de la britannique embauche 70 000 saisonniers,
concitoyens, il s’est dépêché de rentrer fermeture des frontières par Berlin. Quatre dont 90 % d’étrangers venus pour la
quand les frontières européennes ont autres saisonniers ont été testés positifs plupart de Roumanie, de Bulgarie et
commencé à se fermer une à une, lorsque après son décès, mais cela n’a pas empêché d’Ukraine.
la pandémie a explosé en Europe. Mais il la récolte de continuer. L’Italie, deuxième producteur européen
espère pouvoir repartir au plus vite : « Si « Les mesures de la ministre de de fruits et légumes, une filière qui pèse
l’étranger s’arrête, ce sera très difficile l’agriculture ne sont rien d’autre qu’une 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires,
pour nous. Parce que c’est comme ça farce », s’offusque Friedrich Ostendorff, s’inquiète elle aussi : dans certaines
que les gens d’ici arrivent à survivre, à député vert au Bundestag et lui- régions, les récoltes ont déjà chuté de
construire leur maison, à manger. » même agriculteur. Pour Szabolcs Sepsi, moitié. « Alors que la chaîne alimentaire
Pour les saisonniers roumains, partir en du syndicat Faire Mobilität (Mobilité déploie d’énormes efforts pour garantir
Allemagne travailler dans l’agriculture est équitable), qui représente les travailleurs l’approvisionnement du pays, nous ne
très lucratif. Interrogé en 2018 par Der émigrés d’Europe centrale et orientale, pouvons pas laisser les produits pourrir
Spiegel, l’un d’eux expliquait qu’en dix ces saisonniers sont traités comme des dans les champs et faire face à l’urgence
semaines il gagnait environ 4 000 euros, « salariés de seconde classe ». alimentaire qui affecte une partie de plus
presque le salaire annuel qu’il pouvait D’ordinaire, la convention collective en plus importante de la population », a
espérer en Roumanie. Dans ces conditions, prévoit que les saisonniers étrangers martelé la ministre de l’agriculture, Teresa
pas étonnant que beaucoup aient décidé de puissent rompre leur contrat en cas de Bellanova.
partir en Allemagne récolter des asperges violation manifeste du droit du travail par Selon ses chiffres, environ
malgré les risques sanitaires que fait peser le patron qui les recrute, mais en cette 350 000 saisonniers venus d’Europe
le coronavirus. année de coronavirus, cette clause a été centrale et orientale manquent à l’appel
« Compte tenu de la situation actuelle, suspendue, à cause de la quarantaine. ce printemps, bloqués chez eux par la
les gens hésitent », reconnaît néanmoins « Il ne semble pas important que fermeture des frontières. Pour combler
Alexandra Voinea, de l’agence de des milliers de personnes travaillent, ce manque, le gouvernement prépare
recrutement Qbis România. Ceux qui ont mangent, dorment et se lavent massées l’adoption d’un décret visant à régulariser
pris la route sont donc les plus précaires, les unes sur les autres. Ce qui compte, 200 000 sans-papiers. Des mesures
ceux qui n’avaient pas d’autre choix pour c’est qu’elles soient tenues à distance destinées aux travailleurs étrangers sont
survivre. Parce que tous savaient que de la population allemande », dénonce aussi sur la table : la prolongation des
les mesures exceptionnelles promises – Szabolcs Sepsi. Les exploitants sont en permis de séjour et l’instauration de
petites équipes, chambres individuelles outre dispensés de cotisations sociales « couloirs verts » pour faire venir plus de
ou familiales – ne seraient pas partout pour les travailleurs étrangers qui restent 100 000 saisonniers de Roumanie et leur
respectées, loin de là. en Allemagne moins de 115 jours. garantir des contrats jusqu’à la fin 2020.
Des pourparlers seraient également en
Les journalistes de Panorama, la L’arrangement allemand pour sauver la cours avec l’Albanie voisine.
célèbre émission d’enquête de la saison des asperges a donné des idées
télévision publique allemande, ont révélé à d’autres pays européens, dont les Pendant que les pays riches de l’Union
qu’une exploitation de Rhénanie-Palatinat récoltes printanières sont elles aussi européenne s’organisent donc pour faire
employait des centaines de Roumains menacées. À la mi-avril, le Royaume- venir des travailleurs étrangers à moindres
sans leur avoir fourni aucune mesure de Uni a affrété plusieurs charters pour

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.77/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
78

coûts en vue de nourrir leur population, ils Le « monde d’après » pourrait tout l’adéquation du discours à la réalité, alors
ne se préoccupent guère de leur situation ni aussi bien ne jamais advenir. Car « les la politique ne peut pas faire comme si elle
de celle des pays dont ils sont originaires. “on n’oubliera jamais”, les “plus jamais n’importait pas.
L’exemption de cotisations sociales pour ça” sont des slogans dont l’inanité est
les employeurs agricoles allemands en historiquement avérée. On peut se faire
pleine épidémie laisse même entendre plaisir. Mais c’est toujours exactement
qu’en cas de problème de santé, ce sera à l’inverse qui se produit ».
Bucarest de les gérer. Un comble quand on On voit systématiquement une
sait que les personnels soignants roumains cacophonie autour de la parole
émigrent massivement en Allemagne politique, qui se veut pourtant porteuse
depuis 2007, notamment pour s’y occuper de vérité. Le pouvoir bredouille et se
de la population vieillissante. contredit. Est-ce dû à la crise sanitaire
L’épidémie de coronavirus vient ou le problème est-il plus structurel ?
douloureusement rappeler que l’Europe Jérôme Ferrari : Je ne pense pas que
libérale repose sur les inégalités entre ses la parole politique soit censée porter la
membres et que les travailleurs d’Europe vérité, et il est même douteux que le
centrale et orientale, souvent vilipendés, domaine propre de l’action politique doive
se révèlent plus nécessaires que jamais. être évalué en termes de vérité : dire d’une
La preuve : même les nationalistes décision politique qu’elle est « vraie »
allemands de l’AfD ont salué l’arrivée des ou « fausse » n’a pas grand sens et
saisonniers roumains. il semble ici plus pertinent de la juger
© Norah Ferrari
« bonne » ou « mauvaise », « juste »
Or, ce que la crise sanitaire a porté à son
ou « injuste » sans prétendre s’exprimer
Jérôme Ferrari: «Le pire paroxysme de visibilité et d’aberration,
sous l’autorité de la vérité – c’est d’ailleurs
c’est la déconnexion totale entre le
n’est peut-être pas toujours l’unique raison pour laquelle des opinions
discours politique et la réalité – qui était,
politiques contradictoires peuvent jouir
certain, mais il est toujours d’une égale légitimité.
il faut le préciser, quand même bien
possible» engagée, et de manière très visible et très
Mais cela ne signifie nullement que la inquiétante, depuis quelques années.
PAR ELLEN SALVI
LE LUNDI 4 MAI 2020 politique n’ait pas à se soucier du tout
Le pouvoir ne semble même plus se
de la vérité : on prend des décisions
soucier de préserver l’apparence de la
Alors que le pouvoir politique vide les à partir de faits, dont on peut discuter
vraisemblance – à laquelle tient tout
mots de leurs sens, comment réconcilier l’interprétation, mais certainement pas le
particulièrement le menteur classique qui,
l’expression et les faits ? La littérature caractère de fait. Nous pouvons décider
au moins, fait l’effort de chercher à être
peut-elle jouer un rôle dans le « monde comment vivre, mais nous ne décidons pas
cru. Ce qui semble inédit, c’est l’exercice
d’après » ? Le changement espéré est-il de ce qui est réel et de ce qui ne l’est
constant du déni.
possible ? Entretien avec l’écrivain Jérôme pas – même si on peut se trouver dans
Ferrari, prix Goncourt 2012. le doute ou l’ignorance – et si la vérité, « Il n’y a pas de violences policières »,
dans son acception la plus triviale, est bien « tout le monde est enthousiaste sur
L’écrivain Jérôme Ferrari, prix Goncourt
la réforme du lycée », « il n’y a pas
2012 et auteur du roman À son image
beaucoup de grévistes »… Tout le monde
(Actes Sud), se désole de « l’exercice
sait, non, tout le monde voit que c’est
constant du déni » opéré par le pouvoir
monstrueusement faux mais, ce n’est pas
politique. « On vide les mots de
grave, on ne peut pas dire le contraire,
leurs sens et on rend par là même
on ne peut pas dire que la police est
impossible toute discussion, c’est-à-dire
violente, on ne peut pas dire que la gestion
toute vie démocratique », dit-il. Devant
de la crise sanitaire semble, pour être
un tel phénomène, quel rôle peut jouer
extrêmement poli, quelque peu chaotique,
la littérature ? Comment réconcilier
on ne peut pas le dire – et peu importe que
l’expression et les faits ? Est-ce seulement
ce soit bel et bien le cas.
possible ?
Comme Frédéric Lordon a exposé le
mécanisme de ce phénomène fascinant en
des termes à la fois précis et limpides,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.78/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
79

je me contenterai de le citer – il parle Je ne vois vraiment pas. Au niveau est encore un moyen de rendre illégitime
du président mais on peut sans risque politique, le discrédit a atteint un point le débat démocratique : comment contester
généraliser le propos : « Cet individu, il de non-retour, et on voit mal comment le bon sens ?
l’a suffisamment montré, est capable de il aurait pu en être autrement. Au niveau Dans ces conditions, appeler la presse un
tout, spécialement dans le registre verbal, médiatique, c’est encore pire, si c’est contre-pouvoir relève de l’aveuglement ou
qu’il noue au réel d’une manière très possible. Une grande partie de la presse, d’un humour douteux. Pour Tocqueville,
paradoxale : dans un mélange de complète surtout – mais pas exclusivement – la presse est nécessaire en démocratie
dissociation – aucun fait contrariant ne audiovisuelle, fait preuve d’une servilité précisément pour porter la parole des
pouvant atteindre le discours – et de affligeante. citoyens face à un État qui tend à
complète confusion, ce qui est dit valant Le spectacle de ce défilé de laquais, centraliser tous les pouvoirs. Cela exclut
ipso facto comme magiquement acté dans laquais paradoxalement investis d’un évidemment qu’elle soit entièrement
la réalité. » immense pouvoir, est pour moi un motif soumise à l’État en question et plus
Quelles conséquences ce phénomène a- constant, non seulement de dégoût, mais encore qu’elle soit presque entièrement en
t-il sur le débat démocratique ? de honte, cette « honte d’être un homme » possession d’amis du pouvoir.
Évidemment, quand on se fait de la réalité dont Deleuze dit qu’on peut la ressentir
pour de toutes petites choses, un geste
«Les promesses de remise en
une image aussi malléable, quand on a une cause valent autant qu’une
telle foi dans la puissance du performatif, obscène, une parole vulgaire qu’on nous
on vide les mots de leurs sens et on rend impose. résolution alcoolisée de Nouvel
par là même impossible toute discussion, L’absence candide de sens critique An»
c’est-à-dire toute vie démocratique. est franchement inquiétante, chez les Vous parlez des mensonges répétés d’un
On en a un bon exemple avec les éditorialistes, bien sûr, mais aussi chez pouvoir qui veut justement lutter contre
évolutions du discours officiel sur la les « journalistes politiques » qui ont la les fake news…
pénurie de masques : on n’en a pas, donc particularité, bien digne de notre époque
Cette histoire de fake news a toujours été
ils ne servent à rien et sont même néfastes d’antiphrases triomphantes, de ne jamais
compliquée. Ce n’est certainement pas par
mais, dès qu’on en aura, il sera obligatoire faire d’enquête journalistique et de parler
conviction que toutes les opinions et toutes
d’en porter un. Et on va essayer d’étayer de tout sauf de politique – à moins qu’on
les croyances se valent que je défends –
cette énormité avec des arguments plus nomme politique, l’exégèse béate de la
par nécessité et sans grand enthousiasme
énormes encore : on nous explique qu’un parole des gouvernants.
– le droit des gens à raconter et à publier
masque, c’est-à-dire un machin avec deux Les éléments de langage sont repris tels n’importe quoi, mais simplement parce
élastiques ou, pour les modèles les plus quels, sans le moindre recul : un parti qu’il est vain d’espérer les en empêcher
sophistiqués, une paire de lacets, c’est politique prétend inaugurer un « nouveau sans que le remède s’avère finalement pire
difficile à mettre et ne peut être porté monde » dont on se demande bien ce qui le que le mal – notamment en matière de
qu’avec des précautions inouïes si bien distingue fondamentalement de l’ancien. libertés fondamentales.
qu’entre les mains d’un public profane, ça L’existence de ce « nouveau monde »
Quand, par-dessus le marché, les
deviendrait une bombe miniature. devient un fait pour les journalistes. Notre
promoteurs dudit remède mentent eux-
Tout le monde peut pourtant comprendre président est de droite et de gauche ?
mêmes à longueur de journée, on voit
assez facilement, il me semble, qu’il faut D’accord ! Il y a donc des macronistes « de
bien que la lutte contre les fake news a
se couvrir le nez et la bouche, qu’il faut gauche », peu importe qu’ils défendent
moins pour but d’éradiquer le mensonge
éviter d’en lécher soigneusement le côté les thèses néolibérales ou les doctrines
(ce qui constitue déjà un projet illusoire et
extérieur quand on l’enlève et qu’il n’est de maintien de l’ordre les plus extrêmes,
dangereux) que de se réserver le monopole
pas recommandé d’utiliser un masque il suffit qu’ils soient passés par le Parti
de sa diffusion.
usagé pour faire un massage facial à sa socialiste.
Quand une ministre décide que porter
grand-mère. Non seulement on nous ment On évoque un gouvernement « d’unité
la parole publique chez Hanouna, dont
de manière éhontée mais on nous traite nationale » où ne figureraient que des gens
l’émission est par ailleurs recommandée
par-dessus le marché comme des enfants, qui, depuis le début du quinquennat, ne
dans une brochure éditée par le
des enfants un peu lents, voire carrément rêvent que de (re)devenir ministres ? Va
secrétariat d’État chargé de l’égalité entre
demeurés. pour « l’unité nationale ». Les faits sont
les femmes et les hommes, est une bonne
À quelle parole peut-on aujourd’hui problématiques, mais vivre entourés de
idée, on mesure à quel point l’aversion
accorder du crédit ? chimères ne nous pose aucun problème.
gouvernementale pour les fake news doit
Et tout cela, bien sûr, sous couvert
être prise au sérieux…
d’« objectivité » et de « bon sens » – ce qui

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.79/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
80

Il est maintenant avéré que les plus nous devrions trouver toute autre réalité plus dire qu’on est prêt à répondre de
éminents pourfendeurs de fake news, politique intrinsèquement réjouissante car, ce qu’on fait, mais, plus trivialement,
à commencer par Donald Trump, en à ce titre, on devrait pouvoir, au hasard, qu’aucune concession n’est à espérer et
produisent eux-mêmes à un niveau crever l’œil de n’importe qui et lui que les mécontents peuvent aussi bien aller
industriel. Et c’est donc potentiellement interdire de s’en plaindre au prétexte qu’il se faire dorer à la feuille.
celui qui tente d’établir les faits qui risque existe des aveugles. Alors, bien sûr, à côté de ces
de se faire traiter de menteur (comme c’est Nous ne vivons pas sous un régime manifestations de déni massif, il y a aussi
quotidiennement le cas aux États-Unis) : totalitaire mais « les normes de la pensée » des efforts de storytelling, même si, il
c’est cela le danger et pas l’éventuelle sont menacées au point, par exemple, faut bien le dire, le résultat n’est pas
clôture d’un compte complotiste. C’est que le viol constant du principe de non- fameux. Le registre militaire, les vertus
conformément à cette même logique, contradiction (qui interdit formellement de l’humilité soudainement redécouvertes,
d’ailleurs, que ceux qui réclament des à un masque chirurgical d’être en même l’invention de noms à la fois niais
débats parlementaires dignes de ce nom temps protecteur, inutile et néfaste) ne et grandiloquents, comme « l’opération
sont accusés de ne pas accepter la semble pas émouvoir grand monde, du résilience », dont on se demande une fois
démocratie. moins dans la presse, et ce n’est pas un de plus ce qu’ils peuvent bien désigner, ça
Dans ces conditions, que signifient signe de grande santé démocratique. ne semble pas marcher très fort.
les mots de « mensonge » et de Le problème ne réside-t-il pas dans Cette parole politique n’a-t-elle pas
« démocratie » ? Qu’est-ce qui les le fait que le pouvoir politique se atteint ses limites ?
distingue de leurs antonymes ? détache du réel pour créer aujourd’hui Je préfère ne pas m’avancer : j’ai cru
C’est très inquiétant. Hannah Arendt écrit sa propre fiction ? plusieurs fois au cours des dernières
dans Le Totalitarisme [troisième tome Mais la fiction – en tant que récit – années, et notamment quand Manuel Valls
des Origines du totalitarisme – ndlr] : « Le joue inévitablement un rôle en politique, était premier ministre, que les limites
sujet idéal de la domination totalitaire que ce soit au niveau d’un parti ou d’un avaient été non seulement atteintes mais
n’est ni le nazi convaincu ni le communiste peuple tout entier, qui se saisit précisément pulvérisées. Eh bien, non ! Le pire n’est
convaincu, mais les gens pour qui la comme peuple dans et par un récit. Un peut-être pas toujours certain, mais il est
distinction entre fait et fiction (c’est-à-dire tel récit peut réinterpréter des faits – toujours possible, il y a surabondance de
la réalité de l’expérience) et la distinction de manière plus ou moins insupportable preuves. L’espoir, pourtant, ce serait que
entre vrai et faux (c’est-à-dire les normes d’ailleurs – ce qui ne revient pas à en le bouchon ait quand même été poussé un
de la pensée) n’existent plus. » nier purement et simplement l’existence. peu trop loin.
Le pouvoir politique ne crée rien, il nie, il Le déni, ça manque de subtilité, quand
rature, il efface. même, et c’est très humiliant. Humilier
Même si j’étais un ardent supporter de la ses adversaires, les infantiliser aussi
réforme des retraites, je serais scandalisé visiblement, utiliser jusqu’à la nausée les
par la façon dont ont été traités les adjectifs « citoyen » et « républicain »
grévistes et les manifestants ; on ne leur quand on traite si peu les gens en
a pas dit « vous avez tort », on leur a dignes citoyens d’une république, bref,
dit qu’ils ne comprenaient rien ou qu’ils nous prendre si ouvertement et si peu
étaient, sans le savoir, impatients que la intelligemment pour des crétins, deviendra
réforme s’applique ou on ne leur a pas peut-être difficile à tolérer.
adressé la parole et tout cela revenait Quel rôle peut jouer la création
au fond à leur signifier qu’ils n’étaient littéraire dans une situation pareille ?
littéralement rien, qu’ils n’existaient pas.
Cette question m’embête un peu. J’ai
À chaque réforme, c’est ce qui s’est toujours eu un doute sur l’utilité politique
passé : la négation de l’existence des de la littérature, comme de l’art en général,
opposants – soit qu’on fasse comme s’il et plus encore aujourd’hui. Je suis en train
n’y en avait pas, soit qu’on présente leur de relire Svetlana Alexievitch et je me
opposition comme un malentendu, qu’un dis que la forme adéquate de littérature,
© Gallimard peu de pédagogie (mot dont l’utilisation surtout en ce moment, ce serait peut-être
Alors certes, nous ne vivons pas sous un est d’ailleurs intolérable dans le champ
régime totalitaire, je sais, j’ai bien compris politique) dissiperait. Et, en plus de tout,
– constat qui n’implique nullement que on « assume », ce qui ne veut évidemment

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.80/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
81

celle qu’elle pratique si magnifiquement : Je n’aurais rien eu à ajouter à ce du Medef le laissent entendre, l’exigence
écouter les gens, recueillir et agencer leurs constat un peu désabusé si je n’avais d’efforts et de flexibilité supplémentaires
voix pour qu’elles soient entendues. pas discuté il y a quelques jours avec au nom du redémarrage de l’économie.
l’écrivain Arno Bertina qui m’a rappelé Pendant quelques mois, ce sera un peu
quelque chose de vrai, quelque chose délicat d’aller gazer les infirmières à bout
d’essentiel : indépendamment de son portant ou de répondre aux revendications
efficacité immédiate, la littérature, par des personnels hospitaliers uniquement à
son existence même, témoigne d’une vie grands coups de LBD à tir tendu, certes,
possible de la langue ailleurs que dans son mais globalement, comme le prouvent les
infâme usage managérial, une vie d’autant abus de pouvoir manifestes qui ont lieu
plus précieuse qu’elle est minoritaire. pendant le confinement, je crois qu’on
Cette fonction-là, qui ressemble à celle que peut compter, en ce qui concerne l’usage
Deleuze assignait à la philosophie dans la de la violence « légitime », sur une certaine
lutte contre la bêtise, est tout sauf dérisoire pérennité de la doctrine.
et elle est déjà politique.
Alors les grandes annonces de prise de
La littérature, et l’art de façon générale, conscience soudaine, les promesses de
peut-elle reprendre la main sur le réel ? remise en cause, valent, je le crains,
Je n’en sais rien. Je n’ai pas l’impression exactement autant qu’une résolution
que la littérature ait cessé de s’intéresser alcoolisée de Nouvel An. Les « on
au réel, de lui donner une forme, et n’oubliera jamais », les « plus jamais
c’est sans doute ce qui se passera avec ça » sont des slogans dont l’inanité est
© J'ai lu
la réalité qui est aujourd’hui la nôtre. historiquement avérée. On peut se faire
D’un autre côté, on ne peut évidemment Mais j’espère que ce seront les gens qui plaisir. Mais c’est toujours exactement
pas disqualifier tout exercice de fiction reprendront la main. Les questions que l’inverse qui se produit : les mêmes choses
littéraire au nom de la nécessité supposée je me pose sur « l’après » – ou sur le reviennent, sous un aspect subtilement
d’un engagement politique qui rendrait « monde d’après » puisque apparemment différent qui nous autorise à les croire
tout le reste dérisoire. On ne peut pas écrire un « monde d’après » surgit toutes les nouvelles, et ce n’est même pas nécessaire
des manifestes et des tracts au lieu de trente secondes – ne sont pas des questions parce que, de toute façon, nous oublions
romans. Mais après tout, il y a bien dans littéraires. Ce sont des questions politiques tout.
un sens quelque chose de dérisoire dans et économiques. Et en la matière, je suis
assez pessimiste.
Boite noire
l’écriture, quelle qu’elle soit, et, même si
les écrivains se plaisent généralement à Ce n’est pas la première fois qu’on
le croire, il est fort douteux qu’un texte se voit au bord d’un bouleversement
littéraire, fût-il d’Alexievitch, ou un film, possible, qui n’arrive jamais. Il est
ou un tableau, aient jamais sérieusement désormais empiriquement évident que
contribué à transformer la monde. nous vivons dans une société où le
Dans un réseau marchand qui tire son salaire est inversement proportionnel à
profit de tout, y compris et surtout de ce l’utilité sociale. Il est aussi évident que La pandémie de coronavirus a créé
qui remet symboliquement sa légitimité la mondialisation couplée à la destruction une césure. La suspension du temps,
en cause, la fiction littéraire ne constitue des espaces naturels est responsable de la l’hibernation de l’économie marchande, la
plus un scandale, encore moins un acte de propagation de ce virus et que les mêmes présence permanente de la maladie et de
résistance et je crains que tout dirigeant causes, tôt ou tard, entraîneront les mêmes la mort, le retour des distances… Tout
politique rêve de n’avoir pour ennemis que effets. On pourrait donc espérer que des cela va changer durablement le monde tel
des romanciers et des poètes, à condition changements profonds soient envisagés et qu’on le connaissait jusqu’ici.
bien sûr qu’ils se contentent d’écrire c’est ce qu’ont promis nos responsables
Mais à quoi va ressembler le monde
romans et poèmes. De fait, n’importe politiques.
d’après ? Quels espoirs, quelles
quelle star des réseaux sociaux a bien Face aux espoirs soulevés, la réponse peut luttes, quels ordres politiques, sociaux,
plus d’influence que le plus célèbre des aussi être un flicage complet, l’acceptation écologiques surgiront de cette pandémie ?
romanciers. de réductions drastiques des libertés Mediapart tente de dessiner quelques
individuelles et, comme les remarques pistes pour alimenter notre réflexion

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.81/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
82

commune de « l’après » à partir de cette dans la rue », a déclaré le ministre séjourné dans une zone de circulation
situation inédite, par des entretiens, des de l’intérieur Christophe Castaner lors de l’infection ». La liste de ces zones
articles, des témoignages… de la conférence de presse suivant le devra faire « l’objet d’une information
conseil des ministres. « Le texte permet publique ». Cette mesure « sera imposée à
toutefois au premier ministre de prendre toute personne qui entre sur le territoire et
Le gouvernement présente par décret des mesures pour règlementer sera organisée avec les moyens de l’Etat,
son projet de renforcement la circulation des personnes ainsi que a indiqué Olivier Véran en précisant que la
l’usage des moyens de transport. Il pourra quarantaine concernait bien « les gens qui
de l’état d'urgence sanitaire s’agir de restrictions de déplacement et ne sont pas symptomatiques »
PAR JÉRÔME HOURDEAUX
LE DIMANCHE 3 MAI 2020 le premier ministre a déjà annoncé la Pour les personnes présentant des
limitation des déplacements dans un rayon symptômes, un placement à l’isolement
Le projet de loi prolonge l’état d'urgence de 100 km autour du domicile, sauf pourra être prononcé par le « représentant
sanitaire de deux mois et permet évidemment pour motif professionnel ou de l’État dans le département sur
aux autorités d’imposer des restrictions motif familial impérieux. » proposition du directeur de l’Agence
à l’accès aux commerces ou le port De même, le gouvernement pourra régionale de santé » et sera subordonné « à
de masques dans les transports, limiter imposer « les conditions d’accès et de la constatation médicale de l’infection de
les zones de déplacement ou placer présence » des commerces et autres la personne concernée », attestée par un
en isolement une personne contaminée « établissements recevant du public ainsi certificat médial.
arrivant en France. Le texte pose que tout autre lieu de regroupement
également les bases d’un fichier de suivi Le placement en isolement pourra être
de personnes ». Il pourra en outre en contesté devant le juge des libertés qui
des personnes contaminées et de leurs « ordonner la fermeture provisoire et
contacts. devra statuer dans une durée de 72 heures.
réglementer l’ouverture ». « Grâce à Prononcée pour une durée de quatorze
Le gouvernement a présenté, lors du ce projet de loi, nous sortons du choix jours, elle pourra être prolongée après avis
conseil des ministres qui se tenait samedi binaire entre ouverture et fermeture : du juge.
2 mai, son projet de loi prolongeant l’état il sera désormais possible d’assujettir
d’urgence sanitaire pour une durée de deux l’ouverture d’un établissement à des Les conditions de vie des personnes
mois, renforçant les mesures coercitives conditions spécifiques, par exemple placées à l’isolement ou en quarantaine
de respect des mesures de quarantaine et d’horaires ou de densité », a expliqué devront être détaillées dans un décret à
facilitant le fichage des malades. Christophe Castaner. venir. Mais le texte précise déjà que, dans
le cas où la mesure interdit toute sortie
La première mesure du texte, inscrite en Les autorités se réservent également le au malade, celui-ci devra disposer « des
son article premier, tient en une phrase : droit d’« ordonner la réquisition de toute moyens de communication téléphonique
« L’état d’urgence sanitaire déclaré […] personne et de tous biens et services et électronique lui permettant de
pour faire face à l’épidémie de Covid-19 nécessaires à la lutte contre la catastrophe communiquer librement avec l’extérieur ».
est prorogé jusqu’au 23 juillet 2020 sanitaire ».
inclus. » L’article 5 du projet de loi étend,
La mesure la plus coercitive du texte quant à lui, la liste des agents de
L’article 2 renforce encore les pouvoirs est sans doute la possibilité d’imposer le l’État habilités à délivrer des procès-
extraordinaires accordés aux autorités par placement en quarantaine ou en isolement verbaux en cas de non-respect des mesures
la loi instaurant l’état d’urgence sanitaire d’une personne. Une première version de confinement. Désormais, ce pouvoir
du 23 mars. Elles pourront désormais du texte ayant fuité dans la presse concernera également « les adjoints
prendre des mesures pour « réglementer la semaine dernière, le gouvernement de sécurité, les gendarmes adjoints
et interdire la circulation des personnes avait envisagé de pouvoir ordonner la volontaires, les réservistes de la police
et des véhicules ainsi que l’accès aux mise en quarantaine des personnes ne et de la gendarmerie nationale, ainsi que
moyens de transport et les conditions de respectant pas, de manière réitérée, les […] les agents de sécurité assermentés
leur usage ». Cette disposition pourrait par « prescriptions médicales d’isolement dans les transports, mais aussi les agents
exemple permettre de rendre obligatoire prophylactique ». des services d’instruction de l’autorité de
le port du masque dans les transports en Face à l’émotion suscitée, jusqu’au sein de la concurrence pour les commerces », a
commun ou d’imposer des limitations de LREM, par cette mesure particulièrement indiqué Christophe Castaner.
déplacement à une zone déterminée. liberticide, le gouvernement a finalement Enfin l’article 6 du projet de loi
« Le 11 mai, si les conditions sont réunies, fait en partie marche arrière. Seront détaille les intentions du gouvernement en
la règle générale redeviendra la liberté placées en quarantaine les personnes matière de suivi numérique de l’épidémie,
de circulation et les Français n’auront arrivant en France métropolitaine et notamment dans le cadre des enquêtes
plus à produire une attestation pour sortir dans les territoires d’Outre-mer « ayant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.82/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
83

épidémiologiques. Il acte la création Lors de la conférence ayant suivi le


« d’un système d’information aux seules conseil des ministres, le secrétaire d’État
fins de lutter contre l’épidémie de au numérique Cédric O a, au passage,
Covid-19 ». Par dérogation à l’article L. annoncé que le projet d’application pour
1110-4 du code de la santé publique, smartphone devant permettre de retracer
qui pose le principe du respect de la vie les contacts d’une personne infectée,
privée en matière de santé et du secret StopCovid, ne serait pas prêt pour la date
médical, les autorités pourront collecter du 11 mai et a même semblé remettre
et partager des données relatives aux en cause la viabilité du projet. « On Jean-Marie Burguburu. © CNB
personnes infectées mais également « aux avait dit nous-mêmes que c’était un défi Jean-Marie Burguburu : Poser la
personnes ayant été en contact avec technologique, un défi scientifique, un défi question de la prolongation de l’état
elles ». Cette collecte pourra être faite pratique, et qu’engager la réflexion ne d’urgence sanitaire, c’est d’abord soulever
« le cas échéant sans le consentement des nous engageait pas à mettre en place ce le bien-fondé de sa mise en place. Ceux qui
personnes intéressées ». dispositif », a-t-il déclaré. contestent les décisions prises initialement
Ce fichier sera enrichi par les autorités Le projet de loi du gouvernement sera le font soit sur un fondement juridique (la
sanitaires qui pourront « adapter présenté dès lundi au Sénat, puis par loi du 23 mars n’a fait que donner une base
les systèmes d’information existants et l’Assemblée nationale. légale au décret du 16 mars qui prévoyait
prévoir le partage des mêmes données le confinement), soit sur l’inadéquation
dans les mêmes conditions ». Ces de ces mesures à la situation sanitaire
pouvoirs dérogatoires accordés en matière Jean-Marie Burguburu: (nos voisins, l’Allemagne par exemple, ne
numérique seront limités à une durée d’un l’ont pas fait) et sur le risque économique
«Il y a un risque considérable ainsi pris.
an.
d’accoutumance aux Mais dans un état de droit, il n’est pas
Les détails des traitements informatiques
envisagés seront précisés dans un décret
mesures de contrôle» possible de prendre de telles mesures de
PAR CAMILLE POLLONI contrainte sans l’aval du législateur, à
pris après avis de la Commission LE LUNDI 4 MAI 2020
informatique et libertés. Mais leur finalité défaut pour lui d’en avoir pris l’initiative.
s’annonce extrêmement large. « Pouvant Le président de la Commission nationale Donc ces mesures devaient être encadrées
comporter des données de santé et consultative des droits de l’homme par une loi et par les ordonnances qui
d’identification, ces systèmes visent à (CNCDH) met en garde les autorités ont suivi. Et comme cet état d’urgence
identifier les personnes infectées ou contre une pérennisation de l’état sanitaire ne pouvait être décidé que pour
susceptibles de l’être, à organiser les d’urgence sanitaire et s’oppose à une durée limitée, il fallait le prolonger par
opérations de dépistage, à définir le l’application StopCovid. une autre loi d’ailleurs prévue, sauf une
cas échéant les prescriptions médicales fois encore à en contester la nécessité.
La Commission nationale consultative
d’isolement prophylactique et à assurer le des droits de l’homme (CNCDH), créée Le problème est que non seulement
suivi médical des personnes concernées, à en 1947 pour conseiller les pouvoirs l’état d’urgence sanitaire va être prolongé
permettre la surveillance épidémiologique publics sur les sujets qui touchent de deux mois supplémentaires, jusqu’au
et la réalisation d’enquêtes sanitaires, aux libertés fondamentales, a lancé au 24 juillet, soit après le tournant estival de
ainsi qu’à soutenir la recherche sur le mois d’avril un Observatoire de l’état notre 14 Juillet national qui signe souvent
virus », détaille l’exposé des motifs du d’urgence sanitaire et du confinement le début des vacances, mais que, surtout,
projet de loi. afin de « contrôler la mise en œuvre d’après le projet de loi, les mesures vont
Ces données seront en outre consultables de ces mesures et évaluer les éventuelles être durcies, avec notamment l’isolement
par un grand nombre d’acteurs : violations des droits et libertés qui des personnes contaminées, on ne sait pas
« Le service de santé des pourraient en résulter ». Jean-Marie sous quelle contrainte ni quelles sanctions.
armées, les communautés professionnelles Burguburu, président de la CNCDH, De plus, la création des zones vertes
territoriales de santé, les établissements soulève plusieurs points de vigilance et et rouges semble impliquer l’interdiction
de santé, maisons de santé, centres de revient sur les derniers avis adoptés par corrélative de passer des unes aux autres :
santé et médecins prenant en charge son institution. le gouvernement va-t-il se risquer à créer
les personnes concernées, ainsi que une sorte de ligne de démarcation (de
Pensez-vous que la prolongation de mauvaise mémoire pour les plus anciens)
les laboratoires autorisés à réaliser l’état d’urgence sanitaire pour deux
les examens de biologie médicale de non plus nord-sud mais est-ouest ? On
mois, qui doit être votée en début de ne veut pas le croire ! Et on ne laissera
dépistage sur les personnes concernées. » semaine à l’initiative du gouvernement,
est justifiée ?

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.83/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
84

pas commettre une telle entorse à nos l’évidence une vigilance accrue. Plus en dessous. Ce sont des citoyens dignes de
principes républicains même pour le bien encore qu’en temps normal, les pouvoirs considération et ce serait la grandeur de la
allégué de la population. publics devraient écouter la CNCDH. France de s’en préoccuper un peu plus.
La prolongation de l’état d’urgence Dans vos interventions récentes, vous Êtes-vous inquiet de la manière dont
sanitaire et le renforcement éventuel des évoquez toujours les exclus de l’état sont distribuées les amendes pour non-
mesures de contrainte posent ainsi des d’urgence sanitaire : les précaires, respect du confinement ?
problèmes considérables et la CNCDH les mal-logés, les personnes qui ne Des maladresses ont été soulevées et
sera plus vigilante encore pour alerter les savent pas lire et écrire, les étrangers, publiées, d’autres ne sont pas connues.
pouvoirs publics (dont elle est le conseil les pauvres, les chômeurs, ceux qui S’il faut rappeler que les citoyens doivent
consultatif et indépendant) et s’il le faut le n’ont pas d’ordinateur, les personnes avoir leur attestation en poche ou dans
public, sur les limites à ne pas franchir. handicapées, les enfants… Tous ces leur téléphone, il y a eu quelques
À votre arrivée à la tête de la CNCDH, publics fragiles peuvent souffrir d’un dérapages déplorables, mais pas tant que
vous regrettiez que les pouvoirs publics accroissement des inégalités. Y a-t-il cela sans doute. Il existe peut-être des
n’aient pas souvent recours à votre certaines catégories de population dont zones, des quartiers, où les contrôles sont
institution, contrainte de s’auto-saisir il est urgent de s’occuper ? volontairement moins fréquents. Dans les
pour compenser. Est-ce que, depuis Toutes ces personnes sont déjà exclues territoires où les logements sont denses et
la proclamation de l’état d’urgence quand tout va bien, encore plus tristement les familles nombreuses, le confinement
sanitaire, on vous demande plus souvent quand tout va mal. Elles attirent donc présente des difficultés qu’il faut prendre
votre avis ? notre attention. Je voudrais parler de deux en compte.
Je suis un peu peiné de devoir vous catégories particulières : les personnes La CNCDH a rendu plusieurs avis
répondre par la négative. Les saisines des qui ne sont jamais enfermées et celles mardi, dont l’un sur « le rétablissement
ministères restent rares, il y a du travail à qui le sont toujours, c’est-à-dire les SDF d’un fonctionnement normal de la
faire pour qu’elles deviennent spontanées. et les détenus. Pour eux, la situation justice », qui aujourd’hui « ne remplit
Nous avons dû, par exemple, nous auto- actuelle est affreuse. Comment voulez- plus la plupart de ses missions » et
saisir de la question du traçage numérique. vous confiner un SDF qui, par définition, fait peser « des risques graves pour
Je crois comprendre que les pouvoirs n’a pas de chez-lui ? Certains sont réticents les droits et libertés des personnes ».
publics redoutent un peu nos avis. Cette à aller dans les lieux d’hébergement que Il se trouve que vous êtes avocat de
crainte est infondée : ce ne sont pas des les municipalités ou l’État leur offrent, profession. Que vous inspire la situation
avis « contre », mais des avis « pour », pourtant ils ont dû s’y résoudre. En ce actuelle dans les tribunaux ?
pour faciliter la vie des citoyens et pour qui concerne les détenus, pour une fois,
le ministère de la justice a pratiqué un C’est la grande misère, déjà pointée par
respecter les droits de l’homme. les mouvements de grève des magistrats,
nombre assez important de libérations
Une partie de vos missions consiste anticipées et le taux de sur-occupation greffiers et avocats. La justice est en
à contrôler que l’application des des prisons est un peu descendu. On mauvaise santé depuis longtemps et les
mesures de l’état d’urgence sanitaire a vidé presque entièrement les centres gouvernements successifs n’ont sûrement
demeure nécessaire, proportionnée et de rétention administrative, qui n’avaient pas fait ce qu’il fallait.
non discriminatoire. Est-ce qu’à ce plus de raison d’être, même s’il reste Lorsque l’état d’urgence sanitaire s’y
stade, vous considérez que c’est le cas ? quelques centaines de personnes. est ajouté, le premier réflexe a été de
Il est difficile de répondre globalement. Ces personnes vivent dans une difficulté fermer les tribunaux, par sécurité, parce
En période d’état d’urgence sanitaire, les extrême, plus encore que d’habitude. qu’on a pas trouvé de meilleur moyen.
normes habituelles ne sont pas respectées. Le drame de l’urgence sanitaire devrait Seuls certains aspects de la justice pénale
Le confinement, qui prive les citoyens attirer l’attention des pouvoirs publics et ou des référés, déclarés véritablement
de la liberté d’aller et venir, montre agir comme un effet de loupe, un effet urgents, ont été maintenus. La justice, déjà
bien que nous ne sommes pas dans une grossissant du caractère catastrophique sans moyens de fonctionnement en temps
situation normale. Plus d’une quarantaine de leur situation. La grandeur de la normal, n’a pas pu tout de suite se doter
d’ordonnances ont été prises après la loi du République, c’est de se préoccuper de tous des moyens de protection que l’on trouve
23 mars. Il faudrait vérifier que chacune ses citoyens, pas seulement ceux qui paient désormais dans les magasins alimentaires
de ces mesures est nécessaire, adéquate et l’ISF, pas seulement les contribuables : des espaces de séparation, des masques,
proportionnée au but poursuivi. Certaines ordinaires, pas seulement ceux qui sont du gel hydroalcoolique. Les avocats ont
le sont plus ou moins, d’autres pas exemptés d’impôt sur le revenu, mais aussi légitimement réclamé ces moyens, qui
vraiment. L’état d’urgence impose à ceux qui, dans l’échelle économique, sont arrivent au compte-gouttes.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.84/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
85

Comme la justice, qui se nourrit de n’intéresse que quelques-uns et n’a pas Le dispositif StopCovid « n’est
contacts personnels, n’est pas en état entraîné de levée de bouclier, on continue. ni nécessaire, ni adéquat, ni
de fonctionner, on a lancé beaucoup D’autres mesures, non judiciaires, peuvent
proportionné »
d’audiences par vidéo. Les avocats ont être prises, comme la nécessité de se
toujours été réticents sur le sujet, beaucoup masquer. Il y a quelques mois, en voyant Quel regard portez-vous sur la manière
de juges aussi, parce que la vidéo des habitants masqués en Asie, on disait : dont les décisions nationales sont prises
ne satisfait pas vraiment l’objectif de jamais, en France, on n’arrivera à cela. Eh pendant cette période ? Le président
personnalisation des sanctions. Bref, la bien, voyez-vous, nous allons y arriver. Et du Conseil scientifique a appelé à
justice va mal. apparemment, sans même qu’il soit besoin davantage de concertation. Pensez-vous
d’une contrainte pénale de la part de que les décisions soient prises de
Une ordonnance du ministère de
l’autorité supérieure, puisque la SNCF ou manière trop verticale ?
la justice prévoit la prolongation
automatique des délais de détention la RATP pourraient interdire l’accès aux Ce fonctionnement vertical est rendu
provisoire, ce qui a pour effet voyageurs qui ne seraient pas masqués. nécessaire par la situation, et facilité par
L’acceptation de la société facilite de toute
de laisser des personnes présumées le fonctionnement de la Ve République.
innocentes en prison pour plusieurs évidence la tâche des pouvoirs publics.
C’est-à-dire avec le rôle premier – ô
mois supplémentaires, sans voir un Qu’est-ce qui vous inquiète dans ce combien premier ! – du président de
juge. Votre avis estime que ces risque d’accoutumance ? la République et le rôle d’exécutant –
dispositions « ne sont pas admissibles et Il suffit de supprimer ou de limiter sans connotation péjorative – du premier
doivent être abrogées sans délai ». Avez- les droits de l’homme et les ministre. Sous la Ve République, il y
vous reçu des garanties en ce sens ? libertés fondamentales pour réaliser leur a assurément une dérive présidentielle,
Comme beaucoup des dispositions importance. Nos concitoyens pratiquent relevée depuis longtemps par les
provisoires de l’état d’urgence sanitaire, les droits de l’homme comme Monsieur constitutionnalistes. Cette dérive fait que
elles ne devraient pas être installées Jourdain faisait de la prose : sans le savoir. le président en vient à descendre dans les
dans notre droit, ni durer plus longtemps Ils usent tous les jours de la liberté d’aller détails, s’il l’estime nécessaire. Certains
que nécessaire. Vous me demandez si et venir, de la liberté d’expression, de se sont ainsi demandé avec amusement si
l’on m’a donné des assurances à cet publication par écrit ou dans des supports de Gaulle – ou même Mitterrand – aurait
égard : la réponse est non, mais je n’en modernes de leurs opinions, de la liberté déclaré dans un discours aux Français : « Il
suis pas étonné. Aussi curieux que cela de réunion, de la liberté d’association... faut vous laver les mains. » Avec la loi sur
puisse paraître, la CNCDH n’est pas un On ne se rend pas compte que toutes l’état d’urgence sanitaire, qui autorise le
interlocuteur habituel du ministère de la ces libertés existent tant qu’elles ne sont gouvernement à statuer par ordonnances,
justice. Je souhaiterais qu’elle le devienne. pas brimées. Et le rôle de la CNCDH le pouvoir court-circuite – légalement et
Néanmoins, quand vous dites que ces est de rappeler qu’il ne faut pas le faire. constitutionnellement – le Parlement.
dispositions doivent être abrogées sans En République française, nous avons la Il faut quand même raison garder : le
délai, on aurait pu imaginer que le chance d’avoir tout un appareil législatif but n’est pas d’ennuyer les Français,
ministère vous réponde. et conventionnel mettant noir sur blanc les mais de les protéger contre un risque
libertés dont nous jouissons. Avant de crier sanitaire encore indéterminé, puisque sur
Peut-être, dans un monde idéal… à la dictature si ces libertés sont mises en le plan scientifique, ce virus ne semble pas
La CNCDH met en garde les autorités danger – on le criera si c’est nécessaire complètement cadré. Cet état d’urgence
contre « la tentation d’un glissement des –, on fait des rappels à l’ordre. C’est en doit rester limité et il faut revenir devant
dispositions d’exception dans le droit cela que j’ai pu qualifier la CNCDH de le Parlement pour avoir droit à une
commun, déjà observé à propos de l’état « lanceur d’alerte institutionnel ». Hélas, prolongation.
d’urgence à l’occasion de la menace elle n’est pas assez entendue, et elle est
terroriste ». À votre avis, d’où vient davantage reconnue à l’étranger, puisque Depuis le début du confinement, le
cette tentation ? Les autorités sont-elles la CNCDH est garante des engagements de Conseil constitutionnel s’est plus ou
attirées, par nature, par des pouvoirs la France en matière de droit international moins mis en pause, le Conseil d’État
exceptionnels ? humanitaire et de droits de l’homme. valide à peu près toutes les décisions
gouvernementales et les organismes
Non, c’est plutôt une pente de facilité. indépendants comme le Défenseur des
Il y a un risque d’accoutumance des droits, la Cnil et la CNCDH semblent
Français à des mesures de contrôle. Dans marginalisés : vous rendez des avis
certains cas, les pouvoirs publics peuvent qui ne sont pas pris en compte. Quels
se dire qu’après tout, si la prolongation contre-pouvoirs reste-t-il ?
automatique de la détention provisoire

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.85/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
86

La CNCDH ne peut pas être considérée certes, mais l’employeur vous dira : je Le secret médical semble en danger
comme un contre-pouvoir, puisque son n’accepte pas votre retour au travail dans cette période. Alors que les
statut en fait le conseil des pouvoirs si vous n’avez pas ce dispositif dans discriminations en fonction de l’état
publics en matière de droits de l’homme. votre téléphone. Le gérant d’une grande de santé sont interdites, craignez-
Mais ses conseils peuvent, bien sûr, surface vous dira : je ne vous laisse pas vous un traitement différencié des
constituer des alertes : attention, n’allez rentrer dans mon magasin. L’exploitant personnes selon qu’elles installent
pas trop loin. J’aimerais, effectivement, d’un cinéma ou d’un théâtre vous dira la l’appli StopCovid ou pas, selon qu’elles
que nous soyons mieux entendus. Par même chose. On nous dit aussi que c’est informent leur employeur ou pas,
temps calme nous ne le sommes pas assez, anonyme. Mais le moindre spécialiste en selon qu’elles possèdent un « certificat
c’est plus difficile encore par temps agité. matière informatique sait que l’anonymat d’immunité », une preuve de guérison,
Nous nous efforçons de rendre les avis est extrêmement facile à percer. Quant ou pas ?
les plus concrets possible, qui collent à à la temporalité d’un tel dispositif, qui Le secret est de plus en plus mal vu
l’actualité. La CNCDH a bien sûr d’autres reste à définir, elle est douteuse : une en France, au nom de l’exigence de
missions. Le 21 mars, je devais rendre au fois sur votre téléphone, est-ce qu’elle va transparence. Mais il n’y a pas que des
premier ministre le rapport annuel sur la s’enlever automatiquement au bout d’un mauvais secrets. Le secret médical est
lutte contre le racisme et l’antisémitisme. certain délai ? L’accoutumance à laquelle dans l’intérêt du patient, comme le secret
Mais nous étions à la veille du deuxième je faisais référence montre que certains le professionnel de l’avocat est dans l’intérêt
tour (annulé) des élections municipales. garderont. du client. Il faut le protéger. Le secret
Ce rapport est donc prêt, mais je ne l’ai Ce dispositif n’est pas adéquat : pour médical peut être levé dans certains cas,
pas encore rendu au premier ministre, que ça marche, il faut qu’au moins 60 % en matière d’épidémies notamment. Les
dont l’emploi du temps est assurément très des Français adoptent ce système. Or médecins ont aussi une obligation de
chargé. 23 à 25 % des Français n’ont pas de révélation en matière d’abus sexuels sur
Mardi, la CNCDH s’est prononcée de dispositif adapté, soit leur téléphone est de mineurs ou de violences sur des personnes
manière assez claire contre la mise en vieille génération, soit ils n’en ont pas du vulnérables.
place de l’application StopCovid. Pour tout, soit ils sont inaptes au numérique. Il est évident que si l’on veut ralentir
quelles raisons ? Enfin, ce n’est pas nécessaire : certes, des la propagation de l’épidémie, voire éviter
pays asiatiques utilisent ce système, mais une reprise, il faut que les malades puissent
Il semble que ces derniers jours, d’autres ne l’utilisent pas.
le gouvernement fasse marche arrière. se faire connaître. Mais il n’est pas
J’aimerais que ce soit à cause de notre Il ne faut pas confondre ce dispositif avec question de décréter que, désormais, les
avis... Le suivi numérique des personnes le bornage des téléphones. Certains se médecins diront tout sur leurs patients,
peut être envisagé d’un point de vue disent « après tout, quoi qu’on fasse, on simplement parce que c’est nécessaire. S’il
numérique – le Conseil national du est susceptible d’être retrouvé, comme le y a des entorses au secret médical, il faut
numérique a dit « pourquoi pas » –, montre n’importe quelle enquête policière, impérativement qu’elles restent limitées,
du point de vue de la protection des parce que le téléphone a borné à tel endroit en comptant sur la responsabilité des
données personnelles – la Cnil a dit ». Mais les recherches sur les allées et médecins et des patients. Le secret médical
« pourquoi pas » –, quant à nous, nous venues d’un citoyen sont faites parce qu’il ne peut être levé que d’une manière
l’envisageons au regard des droits de est suspect, dans le cadre d’une enquête très partielle et provisoire, quand c’est
l’homme. C’est le prisme par lequel judiciaire. Ce n’est pas du tout la même nécessaire, par exemple pour circonscrire
la CNCDH examine tout dispositif qui chose. un foyer épidémique.
lui est soumis. Nous estimons que ce Il semble bien que les fortes réserves La CNCDH est l’interlocuteur officiel
système n’est ni nécessaire, ni adéquat, ni que je viens d’évoquer, puis de souligner, de l’ONU pour la France en matière de
proportionné. soient enfin entendues. Des politiques se droits humains. Comment jugez-vous
Du côté de la proportionnalité, le bénéfice prononcent contre ce procédé (comme l’action de notre pays, du point de vue
de ce suivi numérique est trop faible par François Baroin dans Le Figaro). L’avis des droits humains, par rapport à celle
rapport à la menace qu’il fait peser sur négatif de la CNCDH paraît être pris de nos voisins ?
le respect de la vie privée. On nous dit en considération, malgré l’accord sous Dans un sentiment humanitaire très positif,
que ce système sera volontaire, mais la réserve de la Cnil et du Conseil national du la France a d’abord envoyé en Italie
volonté est-elle éclairée ? Ce n’est pas numérique. On ne peut qu’espérer que les les quelques centaines de milliers de
certain. Il faut voir comment se mettent pouvoirs publics se rendront à raison car ce masques dont elle disposait encore. Avant
en place les mécanismes. La volonté est- projet néfaste constitue bien une « fausse de s’apercevoir, peut-être un peu tard,
elle libre ? Rien n’est moins sûr. Vous bonne idée ». qu’elle en aurait besoin en plus grand
pouvez installer ce dispositif librement, nombre. À ma connaissance, il n’y a pas

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.86/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
87

véritablement de traitement international serait difficile, mais glissons qu’il connut La langue elle-même laisse une place
de l’épidémie. On a vu la course à l’aristocratie hongroise et roumaine des au roulement des métaphores tandis
l’importation de masques venant de Chine, années 1930 comme les derniers nomades que les images se montent les unes
avec de la surenchère payée cash, du des Rhodopes, participa à la résistance sur les autres. Certains épisodes datent
« chacun pour soi ». crétoise, fut un écrivain cosmopolite et de l’entre-deux-guerres, d’autres sont
Il n’y a pas d’harmonisation internationale célébré dans les années 1950-60. postérieurs aux années 1950 et on a la
des sorties de confinement. Mon sensation d’une superposition d’éléments
homologue luxembourgeois, le président disparates quoique liés. Le livre condense
de la Commission des droits de l’homme, en chapitres thématiques (sur les nomades,
me dit que son pays, enserré entre les monastères, certaines régions) des
la France, l’Allemagne et la Belgique, souvenirs de différents voyages. Il y a
aurait bien voulu que ses trois voisins un récit, il y a des voyages, mais pas
se coordonnent pour une sortie de de récit de voyages. L’ensemble a donc
confinement dans les mêmes dates. l’allure d’une pâtisserie prisée dans ces
contrées pour la variété de son feuilletage :
Quant aux organisations internationales… le baklava.
Je devais me rendre à Genève il y a
quelques semaines, à la veille de l’état Comme liant, moins de miel mais la grâce
d’urgence sanitaire, pour une réunion des d’un nom et la recherche d’une unité
organisations humanitaires et sanitaires culturelle : la « romiossyni », le fait d’être
de l’ONU. Actuellement, il n’y a plus non pas « hellène » (rattaché au cosmos
de réunions internationales, même par antique) mais Rômiós (rattaché au cosmos
vidéoconférence. byzantin). Dans ces Voyages en Grèce du
Nord, Patrick Leigh Fermor recherche plus
Patrick Leigh Fermor avec George Doundoulakis,
Boite noire physicien et agent britannique, en Crète (1943) © DR
qu’un territoire, mais un certain esprit,
Cet entretien a été réalisé le mercredi Un dandy, mais d’une vitalité hors des manières d’être et de faire. Dans de
29 avril. Les réponses de Jean-Marie du commun qui, à 69 ans et après hautes montagnes les bergers vivent dans
Burguburu sur la prolongation de l’état une existence riche en cigarettes et des tipis et il y a beaucoup de monastères,
d'urgence sanitaire et le traçage numérique whisky, traversait à la nage le détroit des Météores au mont Athos. Ce n’est
ont été complétées le samedi 2 mai, à la des Dardanelles. Fantasme d’un ancien pas la Grèce rêvée par les « Antiquisants
lumière de l'actualité récente. de la « direction des opérations », plutôt celle de 1821, belle comme un
spéciales » britanniques comme d’un kilim ancien. Une Grèce moins delphique,
familier d’Eschyle. Une hagiographie en qu’on aimerait dire « balkanique » ou
L’écrivain-voyageur pointillé ne lui rendrait pas justice et on ottomane mais les termes suscitent tant
se limitera à ce seul aspect : Leigh Fermor d’ambiguïtés…
Patrick Leigh Fermor
aimait les Grecs et la Grèce. Orientale ? Leigh Fermor ne substitue pas
donne à entendre les sons un fantasme à un autre. Conscient d’être
L’amour ne suffit pas à faire de bons livres.
du monde grec Dans le cas présent, si. Un premier sur la face à un objet fuyant, il dresse un tableau
PAR ULYSSE BARATIN (EN ATTENDANT NADEAU) comparatif intitulé « Le dilemme helléno-
LE DIMANCHE 3 MAI 2020 région du Magne, la plus méridionale, et
cet autre ouvrage, qui le complète, sur la romaïque ». Il repose sur « l’hypothèse
On risque fort de ne pas aller voir la Roumélie. Cherchez sur les cartes, vous que tous les Grecs recèlent en eux deux
Grèce cet été. Avant d’y retourner, on ne trouverez rien. C’est l’ancien nom du personnages qui entrent en conflit :
se préparera à mieux la voir en lisant pays des « Romioi », les Romains, c’est-à- chacun d’eux prend le dessus à tour
avec profit Roumeli, Voyages en Grèce dire les Byzantins (héritiers de l’Empire). de rôle, mais il leur arrive aussi de se
du Nord. Publié en anglais en 1966 C’est la Grèce du Nord, loin de l’Attique, mettre d’accord. Ces deux personnages
et enfin traduit, ce livre brille par sa du Péloponnèse ou des Cyclades. sont le Rômiós et l’Hellène ».
compréhension d’un pays qui échappe au On s’attend d’abord à un itinéraire mais il La dichotomie fit sourire ses amis
regard. disparaît au profit d’un entrelacs de strates grecs mais les intéressa aussi. Parmi
Certaines personnes parties jeunes voir temporelles et géographiques sans cesse soixante-quatre points, le suivant attire
le monde ne reviennent jamais de leurs fractionnées par des digressions. Tout cela l’attention, tant il résonne avec notre
premiers périples. Patrick Leigh Fermor compose l'étrange structure du récit, reflet présent immédiat :
est de ces gens-là. Résumer l’existence d’une Grèce impossible à saisir d’un seul Le Rômiós / L’Hellène
de cet auteur de récits de voyages tenant.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.87/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
88

Considère que la Grèce / Considère que la L’homme ayant été responsable de Alors, qu’est-ce qui parle sous et à travers
Grèce l’enlèvement de l’un des deux généraux les villes bétonnées, les îles disparues
est en dehors de l’Europe / fait partie de en chef allemands de la Crète, on aurait sous les camps, de vacances ou de
l’Europe pu s’attendre au moins à une ligne sur migrants, et les montagnes éventrées par
Comme Lacarrière et son Étégrec, Leigh ce fait d’armes. Rien. Érigé au cœur du les compagnies minières ? Des sons. Le
Fermor saisit une nation en train de livre comme une stèle sobre, le passage plus immatériel et le plus léger se perpétue.
basculer dans la modernisation et le crétois se borne à rendre hommage aux Les dernières pages les recensent en une
tourisme de masse. Une Grèce sans compagnons d’armes. Sous la plume litanie hypnotique en associant des lieux
électricité mais solaire et qui laisse plus du héros, le « je » disparaît. Leigh grecs à autant de sonorités singulières.
de place à l’obscurité. Que ce pays- Fermor en était un, pourtant. Toutes Parce que « la » Grèce n’existe pas,
là ait (apparemment) disparu, n’importe ces pages poignantes d’humilité disent Leigh Fermor parle des « sons du monde
quel visiteur européen peut le dire et l’éblouissement face à des hommes et des grec ». Évoquons seulement ces quelques
glisser avec le plus parfait naturel vers la femmes. invocations et appels : « Les Sporades
déploration et la nostalgie. Le splendide récit lettré et sensuel déraille sont le murmure de la mer à travers
Mais Leigh Fermor a vécu en Grèce et ne et toute extériorité s’évanouit : « Tantôt des oliviers ; la place Omónia est
tombe pas dans l’odieuse position esthète nous menions une caravane de mules un chuchotement équivoque ; Salonique
préférant un dépouillement immaculé à chargées d’armes et d’explosifs largués est une querelle au sujet d’un reçu
l’allègement des souffrances d’un pays si par avion ou débarqués dans une anse de marchandises expédiées par voie
pauvre. isolée… » Cet Anglais, cet étranger, écrit maritime. »
« nous »… ***
Jamais, à aucun moment, on ne perçoit
le début de cette condescendance si
commune encore aujourd’hui chez les
Européens cultivés ou pas, pour les Grecs.
Le trait vaut la peine d’être noté car Leigh
Fermor a toujours campé sur des positions
politiques d’une stricte orthodoxie tory
anticommuniste et de part en part Foreign
Office.
L’auteur délaisse son costume d’Anglais
pour adopter une perspective grecque.
Il le prouva par la suite en défendant
publiquement les positions de la
République hellénique contre celles du
Sur cette carte de 1827, la Roumélie est en vert © DR
Royaume-Uni lors de la partition de
Ces souffrances, l’auteur les avait Chypre. Venant d’un ancien officier de
partagées en partie. Roumeli a l’Ida pour sa Majesté, ce n’était pas insignifiant.
clef de voûte. Cette montagne crétoise fut Roumeli décrit cet ébranlement humain
un haut lieu de la résistance grecque. De qu’est la très étrange métamorphose d’un
ces années passées avec les maquisards Européen… en Rouméliote. © Bartillat

dans des grottes, Leigh Fermor fait un La Grèce dont parle Leigh Fermor, un Patrick Leigh Fermor
récit court, qui est comme le centre de lecteur pressé ou bilieux la dira abolie Roumeli. Voyages en Grèce du Nord
gravité du livre. Il s’y fait jour une à jamais, ou purement fantasmatique. éd. Bartillat
délicatesse et une pudeur si profonde Peut-être. D’où vient alors le si puissant 392 p, 22 €
que l’on hésite entre l’admiration pour sentiment de reconnaissance que dégage Boite noire
le combattant antifasciste et celle pour le chaque page ? Soyons clairs, on n’a jamais
conteur s’effaçant derrière tout un peuple, connu la période dépeinte par l’auteur. Cet article fait partie du prochain numéro
qui le considérait comme l’un des siens Et pourtant, quelque chose d’à la fois de la revue numérique En attendant
tant l’agent secret britannique se mua là- tellurique et indéfinissable nous parle Nadeau. Sa publication sur Mediapart se
bas, si cela a un sens, en ami. encore. Ce livre si saturé d’Histoire semble fait dans le cadre d’un partenariat entre nos
actuel. deux journaux, qui ont la particularité, l’un
et l’autre, d’être indépendants. L’équipe

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.88/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
89

d’En attendant Nadeau publie donc Le restaurant des Brasseur, comme toute la se passer quelque chose, il fallait bien
régulièrement sur Mediapart un article de filière – 168 000 restaurants, 38 800 bars assurer notre activité jusque-là, et donc
son choix. Retrouvez ici la présentation et cafés, 6 000 établissements de nuit – faire nos commandes. » Les achats de
détaillée de cette collaboration par est à l’arrêt, et le sera au moins jusqu’au produits frais se font sur dix jours, ceux de
François Bonnet (Mediapart) et Jean mois de juin. Le gouvernement a indiqué surgelés sur deux mois. Tout a été perdu.
Lacoste (En attendant Nadeau). Et là les qu’il déciderait seulement fin mai d’une Il a encore fallu régler les fournisseurs,
différentes contributions d’En attendant réouverture possible ou non. « Depuis, payés entre dix jours et un mois après
Nadeau sur Mediapart. je me bats pour maintenir en vie mon réception de la marchandise, payer la TVA
entreprise, résume la patronne de 35 ans. et les cotisations sociales pour un mois
La mère de mon chef cuisinier a lancé plein d’activité, et le loyer en avril.
L’angoisse des une cagnotte en ligne pour sauver le « Mon propriétaire, qui est un particulier,
restaurateurs: «Rester restaurant, et ça me fend le cœur. » devrait m’offrir le loyer de mai, et reporter
fermés et faire faillite, ou Sur tout le territoire, la situation est le paiement des deux loyers suivants »,
la même pour la myriade de petits salue Clément Loire. Mais alors que sa
rouvrir et faire faillite» établissements qui couvrent l’Hexagone, femme doit accoucher d’un jour à l’autre,
PAR DAN ISRAEL
LE LUNDI 4 MAI 2020 détenus par des indépendants dont les reins sa situation reste plus qu’incertaine, et
ne sont guère solides, souvent alourdis par l’inquiétude pèse. Comme la plupart des
les importants prêts bancaires qu’ils ont gérants du secteur, le jeune propriétaire
contractés pour lancer leur affaire. Pas de ne se verse pas de salaire depuis mi-
quoi, la plupart du temps, supporter sans mars, et si son entreprise flanche, il
broncher plus de deux mois de fermeture n’aura pas droit à grand-chose. Depuis la
sèche. La situation est très sombre, et les réforme du 1er novembre de l’assurance-
perspectives encore plus inquiétantes pour chômage, les indépendants ayant fait
les mois à venir, laissant craindre de très faillite peuvent tout de même toucher
nombreuses faillites dans le secteur. 800 euros mensuels pendant six mois,
À Montmartre, le 21 avril © Franck Fife / AFP alors que toute indemnisation leur était
Le 15 mars, tous les restaurants et cafés interdite jusque-là.
de France ont fermé. Ils ne rouvriront pas Partout, les récits sont les mêmes. À
avant juin, au mieux. Malgré les aides de Amiens, Thierry Martin, remuant gérant
l’État, de très nombreux gérants craignent du Ad’hoc Café et de deux bars, a
de mettre la clé sous la porte, avant ou fait ses comptes et constaté que les
après la reprise. Témoignages. 35 000 euros qu’il avait en caisse s’étaient
«Depuis la fermeture, j’ai l’impression envolés. « Aujourd’hui, beaucoup de gens
d’être au volant d’une bagnole dont À Montmartre, le 21 avril © Franck Fife / AFP du secteur disent qu’ils veulent rouvrir,
les freins ont lâché. » Jusqu’à la mi- « Le 15 mars, j’avais 12 000 euros mais c’est tout simplement parce qu’ils
mars, Afrae Brasseur, qui dirige avec de trésorerie. Début avril, il me restait n’ont plus de sous et qu’ils ont peur
son mari le restaurant Korus dans le 800 euros en caisse. Et aujourd’hui, de crever », confie-t-il, hésitant entre
XIe arrondissement de Paris, se démenait 300 euros », constate Clément Loire, résignation, morosité et colère.
avec trois autres salariés pour faire vivre le patron du restaurant La Botte et le Interrogée la semaine dernière par
son petit espace de 35 couverts, ouvert Béret, dans une zone tertiaire de Chassieu, Mediapart, Laurence Patron, aux
il y a trois ans. Malgré les nombreux dans l’agglomération lyonnaise. Installé commandes d’un « bistrot de campagne »
samedis marqués par les manifestations de en avril 2018, il fait tourner sa salle avec dans le Cher, estime ses pertes à
« gilets jaunes », puis les longues semaines trois salariés, en plus de son poste de 5 500 euros pour le premier mois, toutes
de grève contre la réforme des retraites, pizzaïolo. puisées sur un compte professionnel qui se
l’année 2019 avait vu l’activité du Korus vide à vue d’œil. Invité de notre émission
« J’ai subi une perte de marchandise assez
décoller de 60 % par rapport aux 12 mois « À l’air libre » le 16 avril, Antoine
importante, rappelle-t-il. À 19 heures
précédents. Tout cela s’est arrêté net avec Barré-Foncelle, directeur du restaurant La
le samedi, le premier ministre nous a
la fermeture administrative de tous les Menuiserie à Dijon, évalue quant à lui sa
annoncé qu’on devait fermer le jour
restaurants et bars, le 15 mars, pour éviter perte sèche à 3 000 euros par semaine, bien
même à minuit, alors que rien n’avait été
que l’épidémie de Covid-19 ne devienne qu’il n’ait pas payé les 4 000 euros dus à
dit par Emmanuel Macron lors de son
incontrôlable.
allocation le jeudi soir. Même si on se
doutait depuis plusieurs jours qu’il allait

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.89/108
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
90

l’Urssaf au titre des salaires de février. Il Le chômage partiel est unanimement vécu somme pourra être débloquée au coup par
prévoit d’être à court de trésorerie à la mi- comme une bouée de sauvetage. « Nous coup, par petits bouts, sur présentation de
mai. avons une trentaine de salariés, et ils factures.
Les attentes de la filière, on l’imagine, sont tous au chômage partiel, quasiment Comme le reconnaît le ministère de
sont fortes. Avant la réunion par à temps plein pour tout le monde, l’économie lui-même, l’octroi de ces prêts
visioconférence avec Emmanuel Macron, sauf ceux avec qui nous réfléchissons garantis est laissé entièrement au libre
ses représentants, accompagnés par à quelques projets de fond et à la choix des banques, qui sont très sélectives
quelques chefs stars des émissions de télé, suite », témoigne Louis Jacquot, l’un des en ce qui concerne les restaurateurs, au vu
rêvaient à haute voix de l’exemption du fondateurs des Cuistots migrateurs, une des risques auxquels fait face le secteur.
paiement des taxes et des impôts locaux, entreprise francilienne qui fait travailler en La Parisienne Afraé Brasseur n’y a pas eu
de l’annulation des loyers pour six mois et CDI une douzaine de chefs réfugiés, venus droit, sans doute parce qu’avec un chiffre
de la prise en charge, au moins partielle, de partout dans le monde. d’affaires de 45 000 euros par mois, son
des pertes d’exploitation. Les Cuistots migrateurs fait tourner restaurant atteignait déjà son découvert
La réponse de l’État a été plus chiche. un restaurant de 40 places dans le autorisé de 17 000 euros même avant la
L’accès au Fonds de solidarité sera XIe arrondissement de Paris mais assure fermeture.
élargi, à compter du 1er juin, aux surtout une activité de traiteur pour les Mais la restauratrice s’est aussi vu
entreprises employant jusqu’à 20 salariés cocktails et les buffets d’entreprise. « Nous refuser un banal prêt qui lui aurait
et réalisant jusqu’à 2 millions d’euros nous sommes retrouvés touchés sur les permis d’avancer sereinement les salaires
de chiffre d’affaires, contre 10 salariés deux tableaux. Le restaurant est fermé de l’équipe en chômage partiel, avant
et 1 million de chiffre d’affaires pour et toutes les entreprises qui avaient que la somme ne lui soit remboursée
l’ensemble des TPE. Et le montant de commandé des événements ont dû annuler. par les pouvoirs publics. « Je ne suis
l’aide sera doublé, à 10 000 euros au C’est brusque, décrit Louis Jacquot. Et ni en procédure de sauvegarde, ni en
maximum. Mais les conditions nécessaires cela arrive particulièrement au mauvais redressement judiciaire, ni en liquidation,
pour obtenir cette somme maximale la moment : les mois de mai à juillet mais tout m’a été refusé », regrette la
réserveront aux entreprises en difficulté représentent une très forte partie de notre jeune femme, qui monte un dossier pour
immédiate. activité. » solliciter le médiateur du crédit.
Et si le ministre de l’économie Bruno Des faillites probables, même en Ses démarches ne s’arrêtent pas là. Avec
Le Maire a bien évoqué l’annulation cas de réouverture une quarantaine d’autres professionnels,
des cotisations sociales et de certains elle se lance dans une procédure judiciaire
À Chassieu, Clément Loire se félicite contre son assureur, Axa. Elle a en effet eu
impôts, rien n’est fait pour l’instant, et lui aussi que sa comptable ait réussi à la très mauvaise surprise de découvrir que
c’est le report de ces charges qui reste se connecter au site Internet dédié et à son contrat, censé la couvrir contre trois
la règle. Les principaux canaux d’aide lui faire toucher le remboursement des mois de pertes d’exploitation, n’était pas
pour la profession sont les mêmes que deux premières semaines de chômage applicable aujourd’hui.
pour toutes les petites entreprises : le partiel versé à ses salariés. Il a aussi
chômage partiel, où l’employeur verse Pourtant, les clauses prévoyaient bien une
touché l’aide de 1 500 euros réservée
84 % du salaire net à ses salariés, puis couverture en cas de fermeture « par une
aux indépendants ayant réalisé en mars
se fait rembourser la somme par l’État autorité administrative compétente », dans
moins de 50 % de leur chiffre d’affaires de
et l’assurance-chômage ; et les prêts les circonstances suivantes : « maladie
l’année précédente.
garantis par l’État (PGE), distribués par contagieuse, épidémie, meurtre, suicide ou
les banques, qui ne commenceront à Le restaurateur lyonnais a essuyé un refus intoxication ». Problème, « une condition
être remboursés, à des taux relativement pour l’aide du conseil régional, mais il d’exclusion ahurissante vient bal