Vous êtes sur la page 1sur 14

EntraÎm

QCM

Molécules polaires
. . Laquelle des molécules suivantes est la mieux représentée par un hybride de
résonance?
0 e. Clo 3-

m Quelle molécule n'est pas une exception à la règle de l'octet?


lJ a. OFi U c. Beli 0 e. BBr3
0 b. AICl 3 o d. CIOi

Hybridation et géométrie moléculaire


lm Parmi les molécules CS 2 , F2 , C2 Cl 4 , CO, HCN, lesquelles possèdent une triple
liaison?

0 a. CSi et Fi 0 c. CiC1 4 et HCN 0 e. HCN et CO


0 b. Fi et CiC1 4 0 d. CO et CSi

Ill Quel composé ne possède pas de liaison n ?


0 e. CCl 4

m De combien de paires d'électrons l'atome de soufre doit-il s'entourer dans la


molécule de SF4 ?
O a. 4 paires d'électrons
O b. 5 paires d'électrons
0 c. 6 paires d'électrons
"O lJ d. 8 paires d'électrons
0
c::
:J 0 e. 10 paires d'électrons
0
LI)
,.-1
0
N
m Dans quelle molécule l'atome central est-il hybridé sp?

@
.......
..c::
Ol
ï::::
>-
a. . . Quelle est l'hybridation de l'atome d'azote dans l'ion nitrate N03 - ?
0
u O a. sp
O b. sp 2

156
lill Lorsque l'atome central présente l'hybridation sp3d, laquelle des propositions
ci-dessous est impossible?
lJ a. Il peut n'y avoir aucun doublet sur cet atome.
0 b. Il peut y avoir un doublet non-liant sur cet atome.
0 c. Il peut y avoir deux doublets non-liants sur cet atome.
0 d. Il peut y avoir trois doublets non-liants sur cet atome.
0 e. Il peut y avoir quatre doublets non-liants sur cet atome.

Ill Dans la molécule de C0 2 , l'hybridation de l'atome de carbone et celle des atomes


d'oxygène sont respectivement :
o a. C: sp2, 0(1): sp2, 0(2): sp2
O b. C: sp, 0(1): sp2, 0(2): sp2
O c. C : sp, 0(1) : sp, 0(2) : sp2
O d. C : sp, 0(1) : sp, 0(2) : sp
LJ e. C: sp 2, 0(1): sp, 0(2): sp

n À quelle hybridation est associée une structure carrée plane?


O a. sp3
O b. sp 2d

RI La géométrie de la molécule de PF3 est :


0 a. carrée plane "'uCU
0 b. triangulaire plane ...u
CU
lJ c. bipyramidale à base triangulaire ><
Ml
0 d. pyramidale à base triangulaire
0 e. tétraédrique

Ill La géométrie de l'ion sulfate so/- est:


0 a. pyramidale à base triangulaire
0 b. carrée plane
lJ c. triangulaire plane
0 d. tétraédrique

...;
O e. en forme de T
~
"O
0
-0
c
" Ill Laquelle des structures moléculaires suivantes n'est pas plane?
c:: ~
:J
0 "
·~
LI) ·~
,.-1 g
0 c
N 0

@
c
c
0
Ill La géométrie de l'ion carbonate col- est :
....... ·5
eo."
..c:: -0 0 a. carrée plane
Ol
ï::::
>- ~ lJ b. pyramidale à base triangulaire
a. "
:;
0
~ O c. tétraédrique
u -ci
0
c 0 d. triangulaire plane
0" 0 e. en forme de T
@

157
Ill Dans l'ion BF6 3- , on observe les angles de valence suivants:
lJ a. Tous les angles sont de 90°.
0 b. Trois angles, respectivement de 90, 120 et 180°.
0 c. Quatre angles de 90° et 2 angles de 180°.
0 d. Trois angles de 180°.
0 e. Quatre angles de 120° et l angle de l 80°.

Ill La géométrie de la molécule de XeF 2 est :


lJ a. coudée
0 b. triangulaire plane
0 c. bipyramide à base triangulaire
0 d. en bascule
0 e. linéaire

Ill Parmi les composés suivants, lequel n'a pas une structure tétraédrique?
o c. Bec1/- 0 e. AICl 4 -
D d . BF4-

Dl Dans laquelle des molécules triatomiques suivantes les liaisons forment-elles


un angle de 116,5°?

Ill Laquelle des molécules suivantes est non polaire bien que ses liaisons soient
polarisées ?

m Parmi les molécules suivantes, lesquelles ont un moment dipolaire non nul ?
H2 S, NH 3, CS 2 , BF3, PF 5, Xe0 3
0 a. H2 S, CS 2 , PF 5 D c. H2 S, NH 3, Xe0 3 D e. CS 2 , PF 5, Xe0 3
0 b. NH 3 , BF3 , Xe0 3 0 d. H2S, BF3 , PF 5

u
0
c::
::J
0
lfl
,.-1
0
N
@
.....,
~
Ol
·;::
>
a.
0
u

158
Réponses
"'
Cii
.c
u
Molécules polaires &i:

1. e. La seule molécule représentée par un hybride de résonance est CI03 - :


- formes limites de l'hybride de résonance :

~ o-l~=o'J~ " l~-o~~


1 1

- - /
[D=
- -~ " Î [/0=
-
=cr]-
/

- hybride de résonance :

Les autres molécules ne sont pas représentées par un hybride de résonance :

BF3 Cl 20 CH 3 CI NH4 +

[HJ,J
ICl l
Structure
/F'
~" B- FI
0O······Cl l 1

",c~~
de Lewis C······H
/F/ @ H/"
~/
H

-..."'
Cii
2. a. Afin d'identifier la molécule obéissant à la règle de l'octet, représentons toutes les propositions : u
u
OF2 AICl 3 Bel 2 CI02 BBr 3
Cii
)(

Structure
de Lewis
e OQD
/ci'
" "Al-Cii l i -Be- l i
D'
Il
..<"'CICD
/B'
"\ B-Brl
L&.I

/
i"/
\,.... ""
~/ t( IQ°"" \iiJ /.
~~
" /

non respectée non respectée non respectée non respectée


Règle de
respectée (déficit en e- (déficit en e- (extension de (déficit en e-
l'octet
sur Al) sur Be) l'octet sur Cl) sur B)

OF 2 n'est donc pas une exception à la règle de l'octet.

Hybridation et géométrie moléculaire


..;
~ 3. e. Afin d'identifier les molécules possédant une triple liaison, représentons toutes les propositions :
"O
u c
0
c: ~
" CS2 F2 C2Cl 4 CO HCN
:J
0 "
-~
·~ /ci' /ci'
" /"C=C
lfl /
,..... g Structure
/
/S=C=S' IF-F I IC=OI H-C=NI
0
N
c
0
c
c
de Lewis " / /.
,q ",q }-.
@ 0
...... ·5
.!:. .,5
Ol eo. HCN et CO contiennent une triple liaison.
ï:::: e
>-
a. "
u
0 =
~
-ci
0
c
0"
@

159
4. e. Afin d 'identifier le composé ne possédant pas de liaison n, représentons toutes les propositions:

ICl l
H "- /H
Structure C=C
1

de Lewis
H/ "H C······Cll
\q/ """ci'-
/

'/
Le seul composé ne possédant pas de liaison n, c'est-à-dire de liaison multiple, est CCl 4 .
5. b. Représentons la molécule de SF 4 :

L'atome de soufre est entouré de cinq paires d'électrons, quatre paires


liantes et une paire non-liante.

6. b. Afin d 'identifier la molécule dans laquelle l'atome central est hybridé sp, représentons la figure
de répulsion de toutes les propositions :

Cl 2 0

0
O····· Cll
0) 10~
N ····· H
éP "',q~
S=Ô'
H/ '\. éf) /'
H

L'atome central est hybridé sp s'il forme une liaison cr avec un autre atome et porte un doublet
d' électrons non -liants, ou deux liaisons cr avec deux atomes différents. Ce dernier cas de figure
est rencontré dans la molécule CS 2 .

7. b. Représentons l 'ion nitrate No 3- :


L'atome d'azote forme trois liaisons cr avec les atomes d' oxygène grâce
à ses trois orbitales atomiques hybrides sp2 et forme une liaison n grâce
à son orbitale 2p non hybridée qui contient un électron .

8. e. Si 4 orbitales sur 5 formées par hybridation sp3d contiennent chacune 1 doublet non-liant, il ne
reste qu'une orbitale pour assurer une liaison cr avec un atome voisin. Cette configuration ne se
rapporte donc pas à celle d'une molécule possédant un atome central.
Les autres propositions sont possibles :

Orbitales hybrides Géométrie Géométrie Exemples


de répulsion moléculaire
bipyramidale à base bipyramidale à base
u triangulaire triangulaire
0
c: si 1 doublet e- libres
:J à bascule
0
lfl si 2 doublets e- libres en forme de T
T"""l
0 si 3 doublets e- libres linéaire
N
@
......
9. b. Dans la molécule de C0 2 :
.!:.
Ol deux orbitales atomiques hybrides sp de l 'atome de carbone fusionnent avec
ï::::
>- /O=C=Ô' une orbitale atomique hybride sp2 de chaque atome d' oxygène. Les deux autres
a.
0 ' " orbitales atomiques hybrides sp2 de chaque atome d' oxygène contiennent les
u doublets non-liants d'électrons. Chaque atome d'oxygène possède donc une orbi-
tale p non hybridée réalisant une liaison n avec une des orbitales p non hybridées
de l'atome de carbone.

160
L'hybridation de l'atome de carbone et celle des atomes d'oxygène sont respectivement :

'sp/O = spC= spÔ'


2 /2
"'
Cii
.c
u
1O. e. Une structure plane carrée est issue d'une hybridation sp3d 2 de l'atome centraL &i:
n
o~V-.A
Elle est obtenue lorsque deux des six orbitales hybrides

L ,
contiennent un doublet électronique non-liant.
A--·o
6~/::i - - -- -
ü
11. d. La figure de répulsion de la molécule de PF 3 est tétraédrique mais l' une des orbitales
contient un doublet d'électrons non-liant ; les atomes occupent les sommets d'une
pyramide à base triangulaire :

12. d. L'atome central de soufre est entouré de quatre liaisons cr. La géométrie de l'ion
sulfate so/- est tétraédrique :

1 3. c. L'atome central de carbone est entouré de quatre liaisons cr. La molécule CF 4 est 1FI
tétraédrique : 1
C·····FI
~ / -......-
Toutes les autres molécules sont planes : \~ F"
".:/

-..."'
Cii
C6H6 S0 3 XeF4 u
u

H*H
H
Cii
10 ~ (F~ @ .:'.'F) H"- /H
)(
Structure ~ S =Ô' "Xe" C= C
L&.I
de Lewis
H # H 10
,f' / ,.,, ~ @
,F/ ' F"
11 , / H/ "H
H
hexagonale plane plane
Géométrie (C hybridés sp2) triangulaire plane plane carrée (C hybridés sp2)

14. d. L'atome central de carbone est entouré de trois liaisons cr. La géométrie de l 'ion carbonate co 32-
est triangulaire plane :

..;
~ L'atome de carbone est hybridé sp 2.
"O
u c
0
c: ~
"
:J
0 "
'~
1 5. a. Représentons l'ion BF63- :
lfl ·~
T"""l g
0 c L' atome central de bore est entouré de six liaisons o. La géométrie
N 0
c
@ c
0
moléculaire est octaédrique et tous les angles de valence sont de 90°.
..... ·5
.!:. ,5
Ol eo.
ï:::: e
>-
a. 16. e. La figure de répulsion de la molécule de XeF 2 est bipyramidale à base triangulaire
" I FI
0
u =
~ mais sa géométrie (agencement des atomes entre eux) est linéaire : éY
1
-ci (]) Xe
0
c
0" l \t
@ I FI

l 61
17. b. Afin d'identifier les structures tétraédriques, représentons toutes les propositions :
NF4 + SF4 BeCI/- BF4 - AICl 4 -
Liaisons a 4 4 4 4 4
Doublets

l , -rl - J
non-liants
0 0 0 0

Str ucture
de Lewis
.//
\F,,,

1F 1..·· F I
"- F"
" /
J IFI ,,, ,

CJD S~
1 ..

1
1FI " /
F/
F"
[
//
,q
16 1 d l
Ble······

'/
cr /
\F,,, /
I FI

~ ·····FI
"- F"
" /
[
/
,q
/
L..,. . -
ICll
CÎ'
'/
a 1r
SF 4 n'a pas une structure tétraédrique mais une figure de répulsion bipyramidale à base triangulaire
et une géométrie moléculaire à bascule.

18. d. Afin d 'identifier la molécule triatomique formant un angle de liaison de 116,5°, représentons
toutes les propositions :

H2 0 OF2 C0 2 03 N2 0

Structure eO ([)
e
O ([) Û = C= Ô'
1 0~
0 - 01 IN= N- 01
de Lewis H/ 'Ç
\,,,F/
,,, ""'
,F/"
" /'
{f)
H
Liaisons a 2 2 2 3 2
Doublets non·
liants
2 2 0 0
Figure de triangulaire
répulsion
tétraédrique tétraédrique linéaire plane linéaire
Angle
théorique
109° 109° 180° 120° 180°

Lorsqu' une ou plusieurs orbitales hybrides de l'atome central sont occupées par un doublet non-
liant, ces dernières exercent une répulsion plus forte que les orbitales contenant des électrons
célibataires ; la molécule « se referme» et les angles réels sont plus petits que les angles idéaux.
Parmi les molécules proposées, seule la molécule triatomique de o 3 peut présenter un angle de
valeur 116,5° (légèrement inférieure à 120° à cause du doublet non-liant).

19. e. Pour qu'une molécule composée de liaisons polarisées soit non polaire, il faut que ses liaisons
soient symétriques. Ainsi, les différents vecteurs liés aux liaisons polarisées s'annulent et le moment
dipolaire résultant est nul.
La molécule 50 3 présente des liaisons polarisées : '1X = 3,5(0) - 2,6(5) = 0,9.
Cependant, sa géométrie triangulaire plane annule tous ces vecteurs et la molécule est finalement
non polaire :
u
0
c: 10 ~
0
:J
~S =Ô' :ri µ. = 0
,f' /' 1

lfl 10
T"""l
0
N
Les autres molécules proposées ne présentent aucune symétrie dans leur géométrie :
@
......
.!:. HCI H20 S0 2 N02
Ol
ï::::

u
>-
a.
0 Structure
de Lewis
e
Cl ([)
@
O(D
1 0~
S= Ô'
10~
N - 01
H/ \t H/ 'Ç
H
éfJ /' (j}

16 2
20. c. Une molécule a un moment dipolaire non nul si ses liaisons sont covalentes polarisées (!!.X >
0,3)
et si ces liaisons ne sont pas disposées de manière symétrique dans la géométrie moléculaire.
H2 S NH 3 CS2 BF 3 PF 5 Xe0 3
"'
Cii
.c
@ @ / F" IFI,,, , /à' u
&i:
S QD
H/ ';;;
N····· H /S =C=S"
~ /
" "'B- FI
1 .. F
I F-P,.
/
Il
Xe::::: Q
~
H/ ~ / F/ - 1 "-F"
12.,::::> \lb /
H H " / 1FI" /

!!.X = 2,6 - 2,2 !!.X = 3,0 - 2,2 !!.X = 2,6 - 2,6 !!.X = 4,0 - 2,0 !!.X = 4,0-2,15 !!.X = 3,5 - 2,6
= 0,4 = 0,8 = 0,0 = 2,0 = 1,85 = 0,9
Liaisons
Liaisons Liaisons non Liaisons Liaisons Liaisons
légérement
polarisées et polarisées polarisées polarisées polarisées et
polarisées et
molécule non
molécule non et molécule mais molécule mais molécule molécu le non
symétrique symétrique symétrique symétrique symétrique symétrique
Polaire Polaire Apolaire Apolaire Apolaire Polaire

-..."'
Cii
u
u
Cii
)(
L&.I

u
0
c:
:J
0
lfl
T"""l
0
N
@
......
.!:.
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

16 3
EntraÎm
Vrai ou faux

Vrai Faux

1. C'est la différence d'électronégativité entre les atomes d'une liaison D 0


qui confère à une molécule diatomique son caractère polaire ou non.
2. Dans les molécules diatomiques polaires, les atomes sont porteurs 0 0
de charges.
3. Lorsqu'une molécule est polyatomique, son caractère polaire ou non 0 0
résulte de la combinaison vectorielle des dipôles associés à chacune
des liaisons.
4. Le moment dipolaire est exprimé en coulombs par mètre (C · m- 1). 0 0
Par commodité, on l'exprime souvent en Debyes (D).
5. Il faut toujours passer par une structure de Lewis pour pouvoir établir D 0
la disposition spatiale des liaisons dans un édifice polyatomique.
6. Pour prédire la géométrie de répulsion des orbitales que l'atome D 0
central se construit pour placer toutes les paires d'électrons qui l'en-
tourent, on comptabilise les doublets liants impliqués dans les liaisons
a et les doublets libres ou non-liants.
7. Dans la molécule d'H 2 0, on remarque qu'il y a autour de l'atome D 0
central :
- deux doublets liants (2 liaisons a)
_deux doublets libres
Pour former la molécule, l'atome d'oxygène doit donc s'entourer de
deux orbitales.
8. L'hybridation des orbitales résulte de la combinaison des orbitales 0 0
atomiques d'un atome appartenant à une même couche électronique
de manière à former de nouvelles orbitales atomiques qui permettent
de placer, dans un plan, les liaisons entre atomes.
9. L'orientation des orbitales dans l'espace dépend des répulsions 0 0
"O
électrostatiques qu'exercent les paires électroniques liantes cr et
0 non -liantes entre elles.
c::
:J
0 1o. La molécule d'ammoniac (NH 3) présente une structure trigonale plane D 0
LI)
,.-1 car l'atome d'azote central y est entouré de trois liaisons a.
0
N 1 1. La présence d'une paire électronique non-liante dans un édifice poly- 0 0
@ atomique déforme la géométrie de celui-ci .
.......
..c::
Ol 12. L'hybridation qui fait appel à des orbitales d est un modèle qui permet D 0
ï::::
>- aux chimistes d'expliquer la structure et les propriétés de tous les
a.
0 édifices polyatomiques.
u
13. Les quatre orbitales hybrides sp3 se dirigent toujours vers les sommets 0 0
d'un tétraèdre.

164
14. Le recouvrement électronique de deux orbitales atomiques, s'il est D 0
axial, permet de former une liaison simple cr. Le recouvrement latéral
permet de former une liaison n.
"'CU
.t:.
1 5. Dans une même structure moléculaire, il peut y avoir des angles de 0 0 u
liaisons différents. ai:
16. La liaison n est obtenue par recouvrement latéral de deux orbitales p 0 0
vides de la coque valencielle.
17. Les orbitales sp 2 sont au nombre de trois et ne peuvent jamais 0 0
contenir de doublets non-liants.
18. L'hybridation sp3d d'un atome central peut donner naissance à quatre 0 0 :e
V
structures spatiales différentes. 0
19. La figure en T de la molécule de BrF 3 possède un doublet non -liant 0 0
sur l'atome central.
20. La géométrie carrée plane est issue d'une hybridation sp3d. 0 0
21. La géométrie pyramidale à base carrée est issue d'une hybridation D 0
sp3d2.
22. Une molécule linéaire possède toujours un atome central hybridé sp. 0 0
23. La molécule de S03 est coudée. 0 0
24. La molécule de BF3 possède un moment dipolaire résultant non nul. D 0
25. La molécule de OF 4 n'existe pas. 0 0
"'CU
26. Dans la molécule de PCl 4 +, l'atome de phosphore est hybridé sp3. 0 0 ~
...u
CU
><
LU

"O
0
c::
:J
0
LI)
,.-1
0
N
@
.......
..c::
Ol
ï::::
>-
a.
0
u

165
Réponses
1. Vrai. Dans la molécule de H- Br par exemple, 6. Vrai. Pour prédire la géométrie de répul -
l'électronégativité du brome vaut 2,85 et celle sion des orbitales que l'atome central doit
de l'hydrogène 2,2. La différence d'électroné- « construire » pour placer toutes les paires
gativité ôX = 0,65. La liaison qui se forme est d'électrons qui l'entourent, on comptabilise
une liaison covalente polarisée. La molécule les doublets liants impliqués dans les liaisons
possède un moment dipolaire non nul et le cr et les doublets libres ou non-liants. S' il y
dipôle se représente par un vecteur dirigé de a une double liaison dans l 'édifice, comme
l' atome d'hydrogène vers l'atome de brome. les électrons de la liaison n ne sont pas dans
H ~ Br l'axe qui sépare les deux atomes, ils ne sont
pas indispensables au maintien des deux
2. Fau x. Dans les molécules diatomiques
atomes ensemble et n'influencent donc pas
polaires, les atomes sont porteurs de frac-
la géométrie de la molécule.
tions de charges. Dans le cas de HCI, la
fraction de charge o+ placée sur l'atome 7. Faux. Comme l'atome d'oxygène doit placer
d'hydrogène ne présente que l 7 % d'une dans l'espace deux doublets liants (deux liai-
charge positive complète, soit l 7 % de carac- sons cr) et deux doublets libres, il doit prévoi r
tère ionique. Sur l'atome de chlore, on trouve quatre orbitales hybrides sp3.
l 7 % d'une charge négative. Cette séparation 8. Faux. L'hybridation des orbitales d'un atome
de charge génère un dipôle. central est le résultat de la combinaison des
o+ o- orbitales atomiques de manière à former de
H-CI nouvelles orbitales qui permettent de placer,
o= l 7 % de la charge portée par l e-, soit dans l'espace, les liaisons entre les atomes.
17 % de 1,60. 10- 19 Cou 0,27. 10- 19 C Seule l'hybridation sp2 place les orbitales
dans un plan.
3. Vrai. Pour que la molécule soit polaire, il
faut que la somme des vecteurs dipolaires de 9. Vrai. L'orientation des orbitales hybrides
chaque liaison ait une résultante non nulle. dans l ' espace dépend des répulsions
C'est le cas de la molécule d'H 2 0. Si les vec- électrostatiques qu'exercent les paires élec-
teurs dipolaires sont disposés de manière à troniques liantes cr et les paires non-liantes.
s'annuler, la molécule est non polaire ; c'est Dans l'ammoniac par exemple, la présence
le cas de la molécule de C0 2 . d'un doublet non-liant dans une des quatre
orbitales sp3 et exerce une plus grande répul-
4. Faux. Le moment dipolaireµ est exprimé en sion qui a pour effet de refermer les angles de
coulombs mètres (C · m). Il était ancienne- liaisons. Ils sont de l 07,0°. Comme l'orbitale
ment exprimé en Debyes (D). contenant un doublet électronique libre n'est
µ = Q x r ; soit le produit d' une charge (en pas dirigée vers un autre atome, elle occupe
u
0 Coulombs) x la distance (en m) un plus grand volume dans l'espace qu'une
c:
::J
0 orbitale liante. La paire non-liante peut donc
5. Vra i. JI faut toujours établir la structure
lfl exercer une répulsion électrostatique plus
,.-1 de Lewis de la molécule avant de pouvoir
0 importante. Cette orbitale repousse les orbi-
N proposer une disposition spatiale des liai-
@ tales liantes.
sons. La structure de Lewis indique en effet
.......
..c:
Ol
le nombre de paires d'électrons dont doit 1O. Faux. Dans la molécule d' ammoniac (NH 3),
·c s'entourer l'atome central. Ce nombre condi- l'atome d'azote est entouré de trois liaisons
>-
0
Cl. tionne le nombre d'orbitales à envisager. cr et d'un doublet libre. L'hybridation de
u Celles-ci doivent se disposer dans l 'espace l'atome d'azote est sp3, la structure tétraé-
de manière à minimiser les répulsions élec- drique idéale est modifiée par la présence
trostatiques entre paires électroniques. du doublet non-liant. Les angles de liaison

166
sont de 107,0° et la géométrie moléculaire 12. Fau x. L' hybridation qui fait appel aux
est pyramidale à base triangulaire. orbitales d est un modèle qui permet aux
l l. Vrai. Les forces de répulsion entre le doublet chimistes d ' expliquer la structure et les
libre et les électrons liants ont pour effet de propriétés des édifices polyatomiques dont
rapprocher les doublets liants les uns des l 'atome central appartient à la troisième
autres; ce qui explique la valeur des angles période ou plus. Il existe de nombreux édi-
de liaisons qui est légèrement inférieure à fices basés sur des hybridations ne faisant
celle des angles prévus par la géométrie de appel qu'à des orbitales set p.
répulsion. Exemple : CH 4 possède des angles l 3. Vrai. Les quatre orbitales hybrides sp3 sont
de 109,4°, l'ammoniac NH 3, qui dispose toujours dirigées vers les sommets d ' un
d'une paire d'électrons non-liante présente tétraèdre. Si la structure possède un doublet :e
u
des angles de 107,0°. libre, la géométrie est une pyramide à base 0
triangulaire. Si la structure possède deux
doublets libres, la géométrie est angulaire.

14. Vrai. Le recouvrement électronique axial résulte de la combinaison de deux orbitales hybrides, ou
d 'une orbitale hybride et d' une orbitale atomique. Les orbitales se dirigent l 'une vers l 'autre selon
un axe et on observe la formation d'une liaison simple cr.

Dans le cas de C 2 H 2 :

Liaison simple cr Liaison simple cr Liaison simple cr

---------------~E-E---E---------~ {;~-------------
ls sp sp sp sp ls
"'uCU
Le recouvrement latéral résulte de la combinaison de deux orbitales p non hybridées et permet de
former une liaison n. ...u
CU
><
Ml

Les deux recouvrements latéraux


constituent une seule liaison n

Orbitale p
Recouvrement
latéral
..;
~
u
"O
c Recouvrement latéral de deux orbitales p non hybridées.
0
c: "
~
:J l 5. Vra i. Dans une même structure molécu- - les angles entre les atomes 2,3 et 4 sont
0 "
'~
·~
laire , il peut y avoir des angles de liaison de 120°.
lfl
T"""l g différents .
0 c
N 0
c Exemple : Dans la structure bipyramidale à Q)
@ c
0
·5 base triangulaire : ,, , I '-"' '
0{-_-A~/f?
.....
.!:.
Ol
ï::::
>-
,5
eo.
e
- l 'angle entre l'atome 1 et l'atome 5 est de
J 80°;
L ' ' -1:-:-,;.....,-; '1;
r...
a. " - l'angle entre l 'atome 1 et les atomes 2,3
' , J -

0
u =
~
'
-~/
' ,
-ci et 4 est de 90°;
0
c
0"
@

16 7
16. Faux. La liaison n est obtenue par recouvre- aucun problème à étendre son octet (l 0 e- au
ment latéral de deux orbitales p qui doivent lieu de 8).
nécessairement contenir chacune un électron F
célibataire. Il n'y a pas de liaison possible
sans électrons. l ~F
1 7. Faux. Les orbitales hybrides s,l sont effecti- L C)Br~
vement au nombre de trois, dont l'une forme 1~
une liaison a avec un atome voisin . L' une des F
deux autres orbitales, ou les deux, peuvent L' hybridation du Br est sp3d.
contenir un doublet non-liant. La molécule est en forme de T.
18. Vrai. L'hybridation sp3d d'un atome central 20. Faux. La géométrie plane carrée est issue
peut donner naissance à quatre structures d'une hybridation sp3d 2 de l'atome cen -
spatiales différentes suivant que l'orbitale tral. Elle est obtenue lorsque deux des six
hybride participe à une liaison a ou qu' elle orbitales hybrides contiennent un doublet
contienne un doublet d'électrons non-liant : électronique non-liant.
a) une structure de bipyramide à base trian-
gulaire (5 liaisons a) ;
b) une structure en bascule (4 liaisons a et ___ Q_ _
n
0, ~ A /\'
un doublet non-liant) ;
c) une structure en T (3 liaisons a et 2 dou-
blets non -liants) ;
L 660~0
..
d) une structure linéaire (2 liaisons a et 3
doublets non-liants). 21. Vrai. La géométrie pyramidale à base carrée
0 est issue d'une hybridation sp3d 2 . Elle est
,,, / 1 \ :-- obtenue lorsqu'une des six orbitales hybrides

L o<-
-- - --A-~O
,,,
',- --- 1 -~o ··
contient un doublet électronique non -liant:
0
' , I .,. ..,
' , ,
a) ',( j/ b)
a:Jl5R
0 L (Y-:0 > 0

Lc=Glo
l'<J
22. Faux. Une molécule linéaire peut résulte r
d'un atome central hybridé sp mais aussi
d'un atome central hybridé sp3d si trois des
d) 0 cinq orbitales hybrides contiennent un dou-
blet d'électrons non-liant.
u 19. Faux. La structure en T de la molécule de
0
c:
:J
BrF3 possède deux doublets non-liants sur 0 - A- 0
0 l 'atome central. En effet, dans la structure
lfl de Lewis de cette molécule, on doit placer Hybridation sp
T"""l
0 3 x 7 e- pour les atomes de fluor et 7 e- pour
N
l 'atome de brome, soit au total 28 électrons.
@
...... Trois liaisons cr Br- F monopolisent six élec-
.!:.
Ol trons. Il en reste 22 à placer, soit 11 paires
ï::::
>- de doublets libres. Placer trois doublets sur
a.
0 chacun des atomes de fluor consomme neuf
u paires . Les deux paires restantes se placent
sur l' atome de brome. L' atome de brome
appartient à la troisième période et n'a donc Hybridation sp3d

168
23. Faux. La molécule de 50 3 est triangulaire 25. Vrai . La molécule de OF 4 n'existe pas .
plane, La molécule de 503 possède 24 élec- En effet, on doit placer dans la structure
trons (3 x 6 e- pour les atomes d'oxygène et de Lewis de cette molécule: 4 x 7 e- pour les
1 x 6 e- pour le soufre), soit 24 e- au total. atomes de fluor et 6 e- pour l'atome d'oxy-
Trois liaisons cr 5-0 monopolisent six élec- gène, soit au total 34 électrons .
trons. Il en reste 18 à placer, soit neuf paires Quatre liaisons cr 0-F monopolisent huit
de doublets non-liants. En plaçant trois dou - électrons. Il en reste 26 à placer soit 1 3 dou-
blets sur chacun des atomes d'oxygène, on blets libres.
utilise les neuf paires. En plaçant trois doublets sur chacun des
atomes de fluor, on consomme 12 paires,
:Q : CF=-1
la 1 3e devrait se placer sur l' atome d'oxy-
CF= +31
.. / s, .. gène. C'est impossible , l 'atome de 0 serait
:e
u
:o.
.. . . "Q:
.. de cette manière entouré de 10 électrons . Or 0
CF=-1 CF=-1
il appartient à la deuxième période et doit
Pour annuler les charges formelles sur le impérativement respecter la règle de l'octet.
soufre, on doit délocaliser trois paires non- 26. Vrai. Pour établir la structure de Lewis de
liantes des atomes d' oxygène entre l'atome la molécule de PCl 4 +, on compte 5 e- pou r
de soufre et les atomes d'oxygène. Cette le phosphore et 4 x 7 e- pour les atomes de
délocalisation conduit à une formule où chlore, soit au total 33 électrons. Comme
toutes les charges formelles sont nulles : l' édifice porte une charge positive, il faut
:Q) CF = - 1 :Q: CF = 0 soustraire 1 e- ; il reste donc au total 32 e-.
CF = +31 /"'\ CF = oll Quatre liaisons cr P- CI monopolisent huit
.. /S,L ;. .. s électrons. Il en reste 24 à placer, soit 12 dou-
:o<""" ~o:
:~
CF = - 1
"9:
CF = -1 CF = 0
..
CF = 0
blets libres. Placer trois doublets sur chacun
des atomes de fluor utilise les douze paires "'uCU
24. dont on dispose . L'atome de phosphore doit
Faux. La molécule de BF3 possède un
moment dipolaire résultant nul. L'atome de se constituer quatre orbitales hybrides et
...u
CU
bore s' hybride sp2 et place donc ses trois s'entoure de quatre liaisons dans l'espace. Il ><
Ml
liaisons à 120° l' une de l' autre, dans un fait appel aux quatre orbitales hybrides sP3 .
plan. L'addition des trois vecteurs« dipôles» Cl,
permet à ceux-ci de s'annuler. / I\'',,
F / p+'- '; c1
I ci~( -\\/
F- \ V .__ Cl
F

Les vecteurs s'annulent et le moment dipo-


laire est égale à O.
..;
~
"O
u c
0
c: ~
"
:J
0 "
'~
lfl ·~
T"""l g
0 c
N 0
c
c
@ 0
..... ·5
.!:. ,5
Ol eo.
ï:::: e
>-
a. "
0
u =
~
-ci
0
c
0"
@

169