Vous êtes sur la page 1sur 9

TRAVAUX DIRIGES AUGMENTATION DU CAPITAL

CAS-1  : SA FOKOU
Le bilan résumé de la société FOKOU se présente comme suit au 31 octobre (en 100 F)

ACTIF MONTANT PASSIF MONTANT


Actif immobilisé (1) 6.390.000 Capital social (50.000 actions) 7.500.000
Charges à répartir 653000 Réserve légale 495.000
Actif circulant 8.110.000 Réserves statutaires 855.000
Réserves facultatives 1.200.000
Dettes 4.500.000
TOTAL 14.565.000 Ecart de conversion-Passif 15.000
TOTAL 14.565.000

(1)- dont frais d’établissement montant net : 15.000.000 F


La société FOKOU décide d’augmenter le capital d’un montant de 3.375.000.000 par création,
de 25.000 actions de nominal 15.000 émise à 17.600 et libérées de moitié.
Les fonds sont versés par les actionnaires à Maître MOMO, notaire pour le 15 novembre.
Le 30 novembre, Maître MOMO verse les fonds à la société par chèque sur la BICEC sou
déduction des droits et honoraires s’élevant à 5.240.000 HT majorités de 927.000 de TVA, le
chèque est remis à l’encaissement à la Société Générale banque de la société.
Le 15 juin, la société appelle le solde des souscriptions à l’augmentation de capital, le 30
juin on constate que tous les actionnaires ont libéré leurs apports par versements à la Société
Générale.
TAF :
Calculer la valeur mathématique d’une action avant et après augmentation de capital,
Déterminer la valeur théorique d’un droit préférentiel de souscription : étudier la situation de
l’actionnaire ancien non souscripteur et de l’actionnaire nouveau
Passer au journal de la société FOKOU :
Les écritures d’augmenter de capital du mois de novembre
Les écritures d’appel et de libération du capital du mois de juin.

CAS-2  : SA VILCOT
La SA VILCOT, au capital de 250.000.000 divisé en actions de nominal 10.000 décide le 2
octobre une augmentation de capital par émission de 5.000 actions de nominal 10.000 libérées de
moitié lors de la souscription.
L’évaluation des actions anciennes est faite sur la basse du cours moyen boursier du mois de
septembre soit 31.000 F.
Les fonds sont versés, pour le 5 novembre, à la CBC en compte bloqué. A cette date, toutes les
actions ont été souscrites et les fonds appelés versé.
Les fonds sont débloqués le 18 novembre à la CBC. La société règle les frais d’augmentation de
capital s’élevant à 1.589.000 F HT majorés de 285.000 de TVA, le 20 novembre par chèque sur
la CBC.
La société appelle le solde des souscriptions le 5 février suivant, tous les actionnaires règlent par
versements à la CBC pour le 28 février.
TAF :
Indiquer entre quelles valeurs extrêmes peut être fixé le prix d’émission des actions nouvelles.
Indiquer le montant unitaire et global de la prime sachant que le prix d’émission de l’action est
fixé à 28.000 F
Déterminer la valeur théorique du droit préférentiel de souscription selon trois méthodes
différentes.
Présenter l’ensemble des écritures d’augmentation de capitale depuis la souscription jusqu'à la
libération définitive du capital

CAS-3  : SA KAPO
La valeur mathématique des actions de la SA KAPO est, après incorporation d’une partie de la
réserve facultative et distribution d’une action gratuite pour quatre actions anciennes, d’un
montant de 320.000.000 F.
L’évaluation a été faite à partir de la valeur mathématique intrinsèque.
La valeur théorique du droit d’attribution est de 6.400 F
TAF :
Retrouver les modalités de l’augmentation de capital :
- Nombre d’actions anciennes,
- Valeur mathématique intrinsèque avant augmentation de capital,
- Valeur mathématique intrinsèque après augmentation de capital,
Vérifier le calcul du droit d’attribution selon la position de l’actionnaire nouveau.
Présenter l’écriture d’augmentation de capital au journal de la société (la valeur nominale d’une
action CAPO est de 12.00)

CAS-4 MOUTO
La SA MOUTO a réalisé en février une double augmentation de capital simultanée. Les fonds
ont été intégralement versés pour le 28 février à la BICEC.
Les renseignements suivants ont extraits des bilans établis avant et après la double augmentation
de capital :
(En 100 F)
CAPITAUX PROPRES Avant augmentation Après augmentation
Capital (versé) 5.000.000 8.750.000
Prime d’émission 290.000
Réserve légale 500.000 500.000
Réserves statutaires 1.750.000 500.000
Réserves facultatives 100.000 100.000
Report à nouveau (solde créditeur) 10.000 10.000
 Valeur nominale de l’action : 12.500
TAF :
Retrouver les principales modalités de la double augmentation de capital (nombre
d’actions gratuites et d’actions de numéraires émises, prix d’émission, valeur théoriques
des droits d’attribution et des droit préférentiels de souscription.
Présenter au journal de la société les écritures d’augmentation de capital.
I- Le 2 janvier N, la SA RAMSES décide de doubler son capital :
- moitié par incorporation e réserves et distribution d’actions gratuites de 10.000 de
valeur nominale.
- moitié par émission d’factions nouvelles de 10.000 de valeur nominale au prix
d’émission de 12.000
Du bilan de la société RAMSES, avant toute augmentation de capital, on tire les renseignements
suivants :
Capital social : 10.000.000.000 (100.000 actions de 10.000 F)
Réserve légale : 10.000.000
Réserve facultative : 198.984.250
Réserve statutaire : 1.041.015.750
Le 31 décembre N-1, l’action est cotée 24.600 en bourse. Le cours moyen en décembre N-1 de
l’action est de 24.600. la valeur réelle de l’action est supposée égale à la moyenne arithmétique
entre sa valeur intrinsèque telle qu’elle résulte du bilan et sa valeur boursière. Ces deux
augmentations peuvent s’effectuer dans le temps de trois façons différentes :
1- Augmentation par mission d’actions de numéraire, puis augmentation par
incorporation d’une fraction de la réserve statutaire. Les porteurs d’actions nouvellement
souscrite ont pour cette dernière émission, des droits égaux à ceux des actionnaires
anciens.
2- Augmentation par incorporation des réserves, puis augmentation par émission
d’actions de numéraire. Les porteurs d’actions distribuées gratuitement ont, pour cette
dernière émission, des droits égaux à ceux des actionnaires anciens.
3- Augmentation simultanées. Seuls les actionnaires anciens peuvent bénéficier de la
distribution d’actions gratuites et souscrire jà l’émission d’actions de numéraire.
TAF :
Calculer, dans chacun des trois cas, la valeur théorique du droit préférentiel de souscription et la
valeur théorique du droit d’attribution.
Passer les écritures concernant l’augmentation de capital en numéraire, dans l’hypothèse où la
modalité 3 est retenue, les actionnaires ne versant, lors de la souscription, que le minimum légal

II- L’actionnaire Monsieur COCO, ne possédant pas d’actions anciennes, avait acheté en Bourse
au cours théorique déterminé à la modalité 1, les doits préférentiels de souscription nécessaires
pour souscrire cent vingt actions nouvelles émises à 120.000
Le 1er avril N, lors de l’appel du deuxième quart, Monsieur COCO n’effectue pas le versement
exigé. Le 20 mai N, la société fait vendre les actions en bourse. Les 120 actions sont vendues à
Monsieur TEDON, libérées du deuxième quart. Le montant net de la vente s’élève à 1.554.750 F.
les intérêts de retard et les frais divers à la charge de Monsieur COCO s’élèvent respectivement
à 33.000 et 25.000 dont 4.100 de TVA.
Le délai de rigueur accordé à Monsieur COCO expirait le 30 avril N
TAF :
Déterminer la somme que Monsieur COCO encaissera de la SA RAMSES (chèque bancaire émis
sur le Crédit Lyonnais le 10 mai N)
Calculer pour Monsieur COCO le résultat global de cette opération (profit ou perte).
Passer au journal de la société RAMSES les écritures relatives à l’exécution en Bourse et à son
règlement.

CAS-5  : SA FINAGET
La SA FINAGET, au capital de 1.000.000 divisé en action s de nominal 10.000 décide de
procéder à une augmentation de capital le 8 février à raison d’une action de numéraire nouvelle
pour quatre actions anciennes de nominal 10.000 F au prix d’émission de 32.000 F à libérer de
moitié.
Lors de la décision d’augmenter le capital, l’action était cotée 46.000 F. les fonds sont à verser
pour le 2 mars au Crédit Lyonnais.
La SARL Choc qui possède 200 actions FINAGET achetées 18.00 le 5 mars de l’année
précédente ne souhaitant pas participer à l’augmentation de capital décide de vendre ses droits
préférentiels de souscription. Les droits sont vendus en bourse le 11 février au prix unitaire de 24
et payés le 28 février suivant par l’intermédiaire de la société Générale.
Les établissements CROB, pour utiliser provisoirement des fonds, décident d’acquérir le 12
février un nombre de droits préférentiels de souscription leur permettant de souscrire 25 actions
nouvelles FINAGET. Les droits sont achetés, en bourse par la BNP, au prix de 42.000, et payés
le 25 février. Les souscriptions accompagnées des versements sont effectués le 28 février par
l’intermédiaire de la BNP.
TAF :
Calculer la valeur théorique du droit préférentiel de souscription en envisageant les situations de
l’actionnaire ancien non souscripteur et de l’actionnaire nouveau souscripteur d’action nouvelles
Passer au journal de la SA FINAGET les écritures d’augmentation de capital
Présenter les écritures relatives à ces opérations :
Au journal de la SARL CHOC
Au journal des établissements CROB.

CAS-6  : SA SORGE
Le 8 novembre, on lit en page boursière du journal « LA VIE FINANCIERE » l’information
suivante :
Droits préférentiels de souscription Modalités Cours
Précédent Du jour
Société SORGET (1) 1 à 67.500 pour 5 2.335 2.400 (2)

TAF :
Présenter les modalités de l’augmentation de capital pour la SA SORGET :
a) Valeur théorique du doit préférentiel de souscription
b) Nombre d’actions nouvelles de numéraire émises
Valeur mathématique avant et après augmentation de capital
La société SORGET a un capital de 500.000.000 F divisé en actions de nominal 20.000 F
Le cours du jour présente 50% de plus que la valeur théorique du droit préférentiel de
souscription.
Présenter, le 28 novembre, les écritures d’augmentation de capital au journal de la société
SORGET, sachant que le minimum légal est seul appelé lors de la souscription, les versements se
font au Crédit Lyonnais en compte bloqué.
Passer au journal des établissements Brabant, qui envisagent de conserver les titres plusieurs
années, les écritures relatives à la souscription de 500 actions SORGET sachant que :
L’acquisition des droits préférentiels de souscription se fait le 8 novembre par l’intermédiaire de
la BNC, les frais s’élèvent à :
- Courtage et frais : 203
4/10
- TVA 32

CAS 7- FADICAM
La SA FADICAM est une fonderie industrielle dont le capital de 1.500.000.000 est divisé en
150.000 actions de nominal 10.000 appartenant à hauteur de 12%, depuis la création, à la SA La
moitié.
L’action FADICAM est cotée, depuis deux ans, à la bourse de Douala. Son cours moyen a été de
96.000 au cours du mois de janvier.
Le 12 février, les dirigeants de la société décident d’augmenter le capital avec date de jouissance
au 1er janvier avec missions simultanées réservées aux actionnaires de :
- 60.000 actions de numéraire, de nominal 10.000, au prix d’émission de 60.000 à
libérer des deux premiers quarts par versements à la société générale.
- Emission de 30.000 actions gratuites par incorporation d’une partie des réserves
facultatives. Le 28 février, toues les opérations de souscription et de libération du
capital ont été réalisées.
TAF :
Calculer les valeurs théoriques du droit préférentiel de souscription et du droit d’attribution
Présenter les écritures d’augmentation de capital
Passer les écritures nécessaires au journal de la SA LAMOITIER, sachant que :
- La société a bénéficié de la distribution d’actions gratuites le 24 février
- Elle a souscrit les actions de numéraire le 27 février, par l’intermédiaire de sa banque,
le Crédit Lyonnais.
Présenter le compte des titres PERUS tenu par la SA LAMOITIER

CAS-8  : SA DESOUSAT
La SA DESOUSAT a été créée il y a une dizaine d’années au capital de 1.800.000.000 divisé en
actions de nominal 10.000.
Le 2 mars, la valeur mathématique des actions est de 36.000 à cette date, la société décide une
double augmentation de capital simultanée par :
- Emission à 21.600 de 120.000 actions de numéraire de nominal 10.000 à libérer du
minimum légal
- Attribution de 36.000 actions gratuites de nominal 10.000 par incorporation des
réserves facultatives.
Les actionnaires anciens bénéficient seuls du droit préférentiel de souscription et du droit
d’attribution ; ces droits peuvent être négociés en bourse.
Les opérations d’augmentation de capital sont terminées le 31 mars, les fonds ayant été versés à
la Société Générale en compte bloqué.
TAF :
Au niveau de la SA DESOUSAT :
Calculer la valeur théorique du droit préférentiel de souscription et du droit d’attribution
Passer les écritures d’augmentation de capital
Au niveau d’un actionnaire potentiel : la maison LEDOUX
La maison Ledoux se propose d’acquérir au maximum 400 actions nouvelles. Pour cela, elle doit
acheter les droits préférentiels de souscription et les droits d’attribution nécessaires, en bourse.
En ce qui concernant la cotation des droits, les cours se sont établis à 5.220 F pour le droit
d’attribution et à 3.100 pour le droit préférentiel de souscription.
La maison Ledoux veut profiter au maximum de la différence entre la valeur théorique et la
valeur réelle des droits. Toutefois, elle ne souhaite pas dépasser, dans l’immédiat la somme de
9.264.000 F.
Calculer le nombre d’actions de numéraire et le nombre d’actions gratuites que la maison
Ledoux devrait acquérir pour maximiser son gain.
Rechercher le nombre de droits préférentiels de souscription et de droits d’attribution que la
maison Ledoux doit acheter pour réaliser le gain maximum.
Déterminer le montant maximal du gain réalisé par la maison Ledoux.
Passer les écritures nécessaires au journal de Ledoux réalisées par l’intermédiaire du Crédit
Lyonnais pour :
- L’acquisition des droits le 12 mars,
- La souscription et le versement des fonds le 28 mars.
Présenter le compte Actions (en nombre et en valeurs). La maison Ledoux considérant les titres
comme des valeurs mobilières de placement.

CAS- 10  : ASCAM


La société ASCAM était une SA au capital de 50.000.000 F (actions de 10.000 F). Le 1/1/ N,
devant faire face à d’importants besoins financiers liées à des investissements à réaliser, la
société ASCAM décide d’effectuer une augmentation massive de capital.
Elle effectue alors simultanément une triple augmentation de capital :
- Par souscription de 2.000 actions à dividende prioritaire sans droit de vote émises à
14.000 F et libérées en totalité.
- Par apports nouveaux en espèces de 2.000 actions ordinaires libérées de moitié, émises
à 13.000 F (la libération de la seconde moitié est réalisée en juillet N) ;
- Par incorporation des réserves et distribution gratuite de 2.000 actions ;
La valeur marchande du droit d’attribution attaché à cette dernière augmentation de
capital s’est élevée à 6.400 F.
Les frais se sont élevés à 2% de l’augmentation du capital par apports nouveaux (plus
19,25% de TVA sur ces frais). Les droits d’enregistrement sont à calculer.
TAF :
Déterminer la valeur marchande de l’action ASCAM avant la triple augmentation du capital ;
Présenter les écritures d’augmentation du capital ;
Présenter les écritures d’appel et de libération de la seconde moitié de l’appel en numéraire en
juillet N, sachant que les porteurs de 50 actions se sont montrés défaillants.

CAS-11  : GAPMO
Le 1/1/N la SA GAPMO a augmenté son capital par incorporation des réserves au capital
et apports nouveaux en espèces.
Avant cette double augmentation simultanée, le capital de la société était d e100.000 F (actions
de 20.00 F) et la valeur des actions pouvait s’élever à 43.000 F
Après cette double augmentation, le capital est passé 12.000 actions et les valeurs
théoriques des droits de souscription et d’attribution sont montées respectivement à 1.200 F et
15.300 F ?
Seuls 50% de l’augmentation de capital par apports nouveaux ont été appelés, l’appel du
solde étant effectué en N+1
TAF :
Reconstituer les écritures d’augmentation du capital en N.
Reconstituer et comptabiliser la répartition des bénéfices N sachant que :
- le bénéfice N est de 56.000.000 F
- Le taux de l’intérêt statutaire est de 6%
- Il est prévu une réserve statutaire de 20% de bénéfices distribuable
- Dans le bénéfice N, il est prévu la dotation d’une réserve réglementée pour
13.400.000 F.
- Le compte «  Report à nouveau » après affectation du résultat de N-1 étai créditeur de
800.000 F.
Le superdividende alloué aux actionnaires (arrondi aux 100 F inférieurs pour chacune des
actions) sera égal au trois quarts de la réserve dote par l’assemblée générale.

CAS-13  : SOCIETE COCAM


L’AGE de la SA COCAM, décide, le 22/05/N, de porter le capital de 500.000.000 F (50.000
actions) à 700.000.000 F en émettant 20.000 actions de 10.000 F libérées de moitié à la
souscription, au prix d’émission de 13.000 F.
Les souscriptions peuvent être réalisées, du 1er au 30/6/N
- à titre irréductibles sur justification de 5 droits pour la souscription de 2 actions
nouvelles,
- à titre réductible, sans limitation quantitative.
Les souscriptions enregistrées en juin par M. SANTA, le notaire chargé de l’opération, se
répartissent ainsi :
- 17.800 actions nouvelles souscrites à tire irréductible
- 3.060 actions souscrites à titre réductible,
Soit au total 20.860 actions nouvelles.
Les actionnaires anciens peuvent être classés en 3 catégories :
- ceux qui, détenant 35.700 actions, ont exercé exactement leurs droits (catégorie 1) ;
- Ceux qui, détenant 5.500 actions, n’ont pas exercé ou vendu leurs droits (catégorie
2) ;
- Ceux qui, détenant 8.800 actions, ont souscrit des actions à titre réductible en plus des
titres auxquels ils pouvaient prétendre (catégorie 3).
La liste de ces cinq derniers actionnaires qu’indique le nombre de titres souscrits vous est
communiqué:

Noms Nombre de droits présents Nombre total de souscription


AROUNA 5.000 4.000
BANOLOCK 2.000 1.100
CATARI 1.000 1.000
DEYOU 600 350
EMA 200 130
Le 3 juin, le notaire procède à la répartition des souscriptions faites à titre réductible.
TAF :
Présenter l’enregistrement récapitulant les dépôts de fonds réalisés en juin ;
Procéder à la répartition des titres souscrits à titre réductible entre les actionnaires. Le tableau
fera ressortir :
- Les souscriptions irréductibles
- Les souscriptions réductibles
 Première répartition
 Demande non satisfaite
 Deuxième répartition.
- Les souscriptions à rembourser.
Présenter les écritures qui suivront cette répartition ainsi que le dépôt des fonds collectés en
banque par M. SANTA après avoir retenu ses honoraires (300.000 F H TVA), les frais divers
(impression des titres et publicité : 1.400.000 F H TVA), les droits d’enregistrement (à calculer).
L’avis de crédit de la banque relevé 50.000 F H TVA de commis.

CAS-14  : SA TEXTILE
Le 31 décembre N, le bilan de la SA. Textile se présente sous la forme résumée suivante :
ACTIF PASSIF
Frais d’établissement…… 4.000.000 Capital social……………… 200.000.000
Immobilisations corporelles… 290.000.000 Réserve …………………… 184.000.000
Stocks……………….. 40.000.000 Dettes……………………… 260.000.000
Créances……………… 280.000.000
Disponibilités………….. 30.000.000 644.000.000
644.000.000

Le capital est formé de 20.000 actions de 10.000 F, dites actions « A ». Les dirigeants de la
société veulent proposer à L’AGE réunie au début de l’année N+1 de porter le capital à
300.000.000 F par création de :
- 6.000 actions de numéraire dites « N » 17.500 F
- 4.000 actions gratuites dite « G », distribues à la suite de l’incorporation des réserves.
On suppose qu’avant l’opération, la valeur des actions de la société sera basée sur l’actif net de la
société au 31/12/ N compte tenu d plus-values estimées à :
- 30.000.000 F sur les immobilisations incorporelles (Achalandage)
- 70.000.000 F sur les immobilisations corporelles.
TAF :
Pour conseiller les dirigeant son vous demande d’indiquer les modalités d’exercice des droits et
leurs montant théoriques, en envisageant les 2cas possibles :
L’émission d’actions de numéraire précède l’incorporation des réserves
L’incorporation des réserves précède l’émission des actions
Opérations simultanées.
Dans le cadre d’opérations simultanées, le considérant que les actions de numéraires sont
libérées d e3/4, un nouvel actionnaire se trouve avec 500 actions (de numéraire et gratuite).
Préciser le nombre d’actions N et le nombre d’actions G qu’il détient, pour avoir investi
8.600.000 F dans cette opération (dont 146.000 F d’honoraires à son Conseiller financier

Vous aimerez peut-être aussi